La Maldita! Le Garnacha, cépage ‘’maudit’’ de la Rioja! Un vin des plus charmeur!

La Maldita, Garnacha, Rioja, 2017

Il y a près de 50 ans, un des cépages de prédilection dans la région de Rioja était le Garnacha (Grenache). Cependant au fil des années, ce cépage a été remplacé par le Tempranillo et on ne compte presque plus de Garnacha. On l’appelait ‘’La Maldita’’ ou littéralement le damné cépage, le satané cépage ou le maudit cépage. On avait de la difficulté alors à en faire des vins de qualité et les rendements étaient très faibles surtout quand on comparait au Tempranillo.

Chez Maldita Wines, on a donc décidé de se réapproprier le Garnacha, de le promouvoir et d’en faire des vins de qualité. Alors voici La Maldita!!

La Maldita, Garnacha, Rioja, Espagne, 2017, $14.55, sucre : 2.7 g/l, code SAQ : 13807516.

Agence Mark Anthony Wines and Spirits

Un vin des plus généreux, charmeur qui plaira à tous et à toutes! De belles notes de fruits rouges bien frais sur la framboise, des notes de mûres et quelques notes florales. Bien que ce vin ait vieilli quelque temps en barrique, on ne sent que des notes de fruits. En bouche, tout est en équilibre avec une texture légèrement veloutée et des tannins peu à moyennement corsés. De belles notes de poivre, de mûres et de fruits rouges viennent couronner le tout. C’est charmeur, sur les fruits et très polyvalent. Le genre de vin de tous les jours qu’on achète à la caisse !! Excellent rapport qualité/prix.


La Maldita, Garnacha, Rioja, Espagne, 2017

Pour en savoir plus sur Maldita Wines, clicquez sur le lien.

Un Chianti Classico bien charmeur et des plus polyvalent! Le San Felice, 2017

San Felice, Chianti Classico, 2017, $18.95, cépages: Sangiovese, Colorino, Pugnitello, sucre: 2.5 g/l, code SAQ: 245241.

Agence Charton Hobbs

Un vin des plus charmeur qui plaira à presque tous. Ce sont les notes de fruits bien mûrs surtout sur les cerises noires et quelques notes d’épices (un peu de poivre) qui prédominent dans ce vin. C’est un vin juteux avec des notes de fruits bien croquants, un beau moelleux velouté et des tannins bien ronds, charnus quelque peu charpentés et tissés bien serré. Le rapport qualité/prix de ce vin est vraiment excellent! Un vin à acheter!


San Felice, Chianti Classico, 2017

Les vins Super Toscans de Tenuta Argentiera! Exceptionnels!

Tenuta Argentiera

Les vins Super Toscans, ça vous dit quelque chose? Ce sont ces vins superstars de l’appellation Bolgheri DOC (établie en 1994) élaborés surtout à partir de cépages bordelais tels les Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc et Petit Verdot. On y retrouve aussi de la Syrah et du Sangiovese. Ces vins ce sont les Sassicaia, Ornellaia, Solaia, Masseto, Tignanello et autres. Ils sont en général très bien cotés par les critiques internationaux et sont aussi passablement chers. Par exemple, un Sassicaia 2015 vous coûtera la modique somme $226.00. Mais il y un producteur, Tenuta Argentiera, qui obtient des aussi bonnes notes que ces autres vins, qui fait des vins exceptionnels, mais qui les offre à des prix plus raisonnables. Intrigués?

Tenuta Argentiera

Tenuta Argentiera est située sur la côte ouest de la Toscane à environ 100km au sud-ouest de Florence sur la partie sud-ouest de la DOC Bolgheri.

La Tenuta est la propriété de Stanislaus Turnauer et des frères Corrado et Marcello Fratini. Stanislaus est un jeune autrichien passioné de vin qui a réalisé son rêve, devenir propriétaire d’un Domaine. Il sont épaulés par entre autres, Federico Zileri Directeur Général qui est aussi président du Consorzio de la DOC Bolgheri.

C’est en fait en 1999 que la Tenuta a été fondée ce qui en fait un récent joueur à Bolgheri. Ils ont fini de planter les vignes en 2002 et c’est en 2004 qu’on a vu les premiers vins de la Tenuta. Elle est située à environ 240m d’altitude (une des plus élevées) et bénéficie des vents frais de la mer qui refroidissent les raisins en fin d’après-midi. C’est le vignoble qui est le plus près de la mer (2km). Quand on regarde les photos du domaine et de la région on ne peut qu’être ébloui par la beauté des paysages. Argentiera veut dire ‘’argent’’ et tient son nom d’anciennes mines d’argent dans la région.

Tenuta Argentiera

La dégustation

Nous avons dégusté 10 vins de Tenuta Argentiera en compagnie de Massimo Basile Directeur de ventes et du Marketing pour le domaine. C’était un réel plaisir de le revoir et nous avons eu bien du plaisir. Les vins dans leur ensemble étaient comme toujours, exceptionnels et supportent très bien la réputation de ces vins en tant que Super Toscans de la DOC Bolgheri. La dégustation a eu lieu au restaurant DaVinci et a été mise sur pied par l’agence Mark Anthony. Les vins sont tous disponibles à la SAQ (sauf quelques millésimes).

Je ne sais pas si c’est à cause d’un préjugé que j’ai, mais normalement je n’achète pas de vin de cette appellation. Pourquoi me direz-vous s’ils sont si bons? C’est que normalement, je préfère acheter des vins élaborés à partir de cépages autochtones de la région. Je me disais que tant qu’à boire un Cabernet-Sauvignon aussi bien boire un Bordeaux par exemple.

Mais là, hier soir, j’ai comme changé mon fusil d’épaule. Ces vins sont vraiment bons, bien balancés, tout en fraîcheur et des plus charmeurs. Et ils sont délicieusement différents des vins de toutes les autres régions qui élaborent des vins à partir de cépages bordelais. Alors voilà, j’ai particulièrement aimé ces vins!!

Les Blancs

Poggio Ai Ginepri Bianco, 2017, IGT Toscane, $21.60, cépages : Vermentino 80%, Sauvignon blanc 20%, code SAQ : 11952015.

Un nez très aromatique avec des notes d’agrumes, de fruits blancs bien mûrs (poires, abricots) ainsi que des notes florales. En bouche j’ai trouvé la texture veloutée, l’acidité assez présente et bien fraîche et la structure est bien établie. De belles notes de fruits jaunes (pêches) et de fruits exotiques…Humm , pas mal goûteux! Un vin des plus polyvalent que vous allez adorer. À acheter à la caisse!


Poggio Ai Ginepri Bianco, 2017

Poggio Ai Ginepri Bianco, Vermentino, 2018, IGT Toscane, $21.95, cépages : Vermentino 80%, Sauvignon blanc 20%, code SAQ : 11952015. Spécialité, à venir en septembre 2019.

Le millésime 2018 en a été un difficile à cause de la quantité de pluie assez importante qui s’est abattue sur la région. Et on a eu un peu plus de difficulté à aller chercher la maturité des raisins. Ce millésime est plus léger que le précédent en termes de structure mais tout aussi aromatique et goûteux. Au nez on sent bien les notes de pêches et d’agrumes. En bouche, le moelleux est un peu plus ferme, l’acidité un peu plus présente et on a comme une légère amertume en fin de bouche. Très beau vin!


Poggio Ai Ginepri Bianco, Vermentino, 2018

Les Rouges

Poggio Ai Ginepri, Bolgheri Rosso, 2016, $23.15, cépages: Cabernet-Sauvignon 40%, Merlot 30%, Cabernet-Franc 20%, Petit Verdot 10%, code SAQ : 11161299.

Un des meilleur millésime! Des notes bien aromatiques de cerises bien mûres, de mûres, de prunes et de tabac blond. Tout en équilibre et des plus goûteux ce vin a un beau moelleux velouté et des tannins charpentés et bien charnus. De belles notes de fruits et d’épices douces surtout sur le poivre. Je lui ai  trouvé un petit caractère opulent pour un vin de ce prix. Excellent rapport qualité/prix! À acheter les yeux fermés.


Poggio Ai Ginepri, Bolgheri Rosso, 2016

Poggio Ai Ginepri, Bolgheri Rosso, 2017, $23.15, cépages: Cabernet-Sauvignon 40%, Merlot 30%, Cabernet-Franc 20%, Petit Verdot 10%, code SAQ : 11161299. À venir en septembre 2019.

Ce millésime a été des plus secs avec une absence presque totale de pluie. On a même permis une certaine irrigation ce qu’on voit assez rarement. Bien équilibré avec toujours ce caractère un brin opulent, j’ai trouvé l’acidité légèrement plus présente, les tannins un peu plus charpentés et de belles notes de cassis, de poivre noir. Très beau!


Poggio Ai Ginepri, Bolgheri Rosso, 2017

Villa Donoratico, Bolgheri Rosso ,2016, $34.00, cépages : Cabernet-Sauvignon 50%, Merlot 30%, Cabernet Franc 15%, Petit Verdot 5%, code SAQ : 12936471.

Excellent millésime. Un nez bien aromatique sur des notes de cerises, de cassis, de prunes avec comme un soupçon d’eucalyptus qui lui donne une belle fraîcheur et un brin de chocolat au lait et de café. Déjà ce vin annonce une belle complexité! En bouche, c’est d’un beau velouté avec une belle fraîcheur et des tannins bien charpentés. C’est un vin sphérique qui offre passablement de volume et d’amplitude. De belles notes de chocolat noir et d’épices viennent agrémenter le tout! Que c’est bon, et quelle longueur! Et que dire du rapport qualité/prix qui est exceptionnel. Vous voulez voir ce qu’un super Toscan peut vous donner à une fraction du prix de ces vins. Essayez celui-ci!


Villa Donoratico, Bolgheri Rosso ,2016

Les cinq prochains vins sont une verticale du Argentiera millésimes 2011, 2013, 2014, 2015 et 2016. On parle ici d’un vin Super Toscan célébré par les critiques et offert à un prix plus ‘’raisonable’’. Bon, il est quand même $85.50 pour le 2015, mais quand on considère les vins de la même appellation qui sont à des prix passablement plus élevés…

Le 2015 est disponible en succursale et le 2016 est à venir en septembre 2019.

Argentiera, Bolgheri Superiore, 2015, $85.50, cépages : Cabernet-Sauvignon 50%, Merlot 40%, Cabernet Franc 10%, code SAQ : 11547378 .

Ce millésime est un des meilleurs pour l’appellation. Et le vin? Wow! Un des vins que j’ai le plus appprécié! Au nez des notes de fruits noirs bien mûrs (prunes, mûres, cerises, cassis) ainsi que des notes de poivre et de réglisse. Beaucoup d’équilibre en bouche avec ce vin avec un moelleux bien velouté. Les tannins sont bien charpentés et assez puissants avec beaucoup de fruit frais en bouche. Tout en élégance avec une certaine finesse avec beaucoup de volume et d’amplitude. Wow!


Argentiera, Bolgheri Superiore, 2015

Argentiera, Bolgheri Superiore, 2015, $99.75, cépages : Cabernet-Sauvignon 50%, Merlot 40%, Cabernet Franc 10%, code SAQ : 11547378. Spécialité, à venir en Décembre 2019.

Ce millésime est un excellent millésime plus frais que le 2015. Et le vin? Wow! Wow! J’ai préféré, mais de peu, ce millésime. Des notes de fruits sur la cerise, beaucoup de fraîcheur, de belles notes de poivre, beaucoup d’élégance et une certaine retenue même s’il offre beaucoup de volume en bouche. Légèrement plus austère mais si bon!!

Ce qu’il faut retenir des autres millésimes c’est la capacité de ce vin à vieillir et à se bonifier avec le temps. Seul le 2011 offrait certaines notes tertiaires (de vieillissement) comme un peu de tabac blond ce qui laisse présager un bon potentiel de vieillisement. On peut oublier ces vins dans le cellier pour plusieurs années. Imaginez ce vin dans 20 ans!!

Ristorante Da Vinci :

Ristorante Da Vinci

Ouverture officielle de l’été avec l’arrivée du vin rosé Esprit Gassier, 2018 !!

Vin rosé, Esprit Gassier, 2018

Ça y est c’est l’ouverture officielle de la saison des rosés et de l’été avec le lancement du millésime 2018 d’Esprit Gassier! En fait c’est probablement la dernière fois que je me réfère aux vins rosés comme des vins strictement pour l’été. Pourquoi donc me direz-vous? Eh bien parce qu’il y a un mouvement de fond de la part de vignerons à développer des vins rosés qui soient plus associés à la bouffe, à la gastronomie qu’à la consommation dite strictement ‘’sur le bord de la piscine’’. Et de plus, les consommateurs commencent à déguster ces vins tout au long de l’année car ce sont des vins vraiment très polyvalents.

La maison Gassier est située dans l’appellation Côtes de Provence – Sainte-Victoire à environ 20 mins d’Aix-en-Provence sur environ 40 hectares en bio depuis 2007 avec Château Gassier. Elle est aussi propriétaire du Château Roquefeuille acquis en 2007 avec 100 hectares. C’est à cet endroit qu’Esprit Gassier est vinifé. On prévoit débuter le processus d’accession à une viticulture bio en 2019 à Château Roquefeuille.

La dégustation

Et cette dégustation était un parfait exemple de ce mouvement vers des vins dits ‘’gastronomiques’’. Nous avons dégusté avec Olivier Souvelain, président, 4 vins bien distincts élaborés pour des expériences différentes. Avec certains vins dont la Cuvée 946 et le Elevae, on vise véritablement le marché des vins haut de gamme tels le Champagne et même plus haut.  

La signature et l’esprit des vins tournent autour d’une recherche de la rondeur, d’une acidité bien sentie, gage de longévité et de fraîcheur et d’une alliance avec la gastronomie. Ce sont des vins de bouffe bien qu’avec Esprit Gassier on puisse véritablement le servir en apéritif. Suite à une dégustation, je n’ai aucun doute sur le potentiel de ces vins d’atteindre cet objectif de positionnement ‘’gastronomique’’.

De ces vins, Esprit Gassier est celui qui est disponible à la SAQ. Quant aux autres c’est-à-dire Pas du Moine, Cuvée 946 et Elevae, on suivra l’évolution des décisions de la SAQ et on vous reviendra avec les détails sur leur disponibilité.

Agence Select AdVini

Esprit Gassier, Gassier, 2018, $19.95, cépages : Grenache, Cinsault, Syrah, Vermentino, sucre : 1,2 g/l, code SAQ : 13204782.

Au nez, de belles notes de groseilles, de fraises, de fruits blancs et d’épices. Le moelleux est légèrement ferme, l’acidité est vraiment présente et les tannins bien discrets. C’est un vin d’un bel équilibre, rafraîchissant et bien goûteux qui a su bien tirer son épingle d’un millésime assez difficile. Vraiment un bel achat! Il reste du 2017 dans environ 64 succursales.


Esprit Gassier, Gassier, 2018

Château Gassier, Le Pas du Moine, 2018, $23.80, cépages : Grenache, Syrah, Cinsault, Rolle sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 13287995. Disponibilité du 2018 à être déterminée.

Au nez quelques notes herbacées comme un léger soupçon de résine ainsi que des notes de fruits exotiques (mangue, litchi). Le moelleux est légèrement ferme, l’acidité bien présente et les tannins bien discrets. Bien équilibré en bouche avec un rappel de fruits exotiques.


Château Gassier, Le Pas du Moine, 2018

Nous avons eu droit à une verticale du prochain Château Gassier 946 sur 3 millésimes ce qui vraiment rare avec les vins rosés. Preuve que ces vins peuvent autant que les grands vins blancs, peuvent vieillir et se bonifier avec le temps.

Château Gassier, Cuvée 946, 2018, $44.75, cépages : Grenache 45%, Syra 45%h, Rolle 10%, code SAQ : 12254657.

Ce vin provient de vignes situées en altitude c’est-à-dire à 946 m. où est située la Croix de Provence. On parle ici d’un vin de sélection parcellaire dont font partie les meilleures parcelles. Seulement 10,000 bouteilles sont produites chaque année.

De belles notes de pêches et de fruits exotiques bien frais. En bouche la texture est veloutée et l’intensité des arômes et saveurs est plus marquée. C’est bon, élégant et bien goûteux. Ce vin se compare avantageusement à de grands vins blancs. Il est d’une belle complexité et d’une longueur appréciable. Nous avons aussi apprécié les millésimes 2017 et 2015.


Château Gassier, Cuvée 946, 2018

Château Gassier, Cuvée Elevae, 2016, cépages : Grenache, Syrah, Rolle. Ce vin n’est pas disponible. Il est produit à environ 1,500 bouteilles chaque année.

Ce vin rosé haut de gamme vieilli 2 ans en fût et est élaboré à partir de la Cuvée du 946. Pour moi ça été une expérience et un apprentissage que de déguster un rosé haut de gamme de ce calibre. On est loin des rosés de piscines! La texture était veloutée, d’une belle acidité et des tannins plus présents. Que de volume et d’amplitude en bouche! Et quelle longueur! Il n’y a pas d’erreur, c’était pour moi la preuve qu’on peut faire évoluer les vins rosés vers des vins de qualité exceptionnelle.


Château Gassier, Cuvée Elevae, 2016

Pour en savoir plus

Les appellations de Provence: https://www.vinsdeprovence.com/

Maison Gassier: http://www.chateau-gassier.fr/index.php/en/home/

‘’Coup de Cœur’’ que Chablis, Réserve de Montaigu 2017!

Chablis, Réserve de Montaigu, 2017, J. Moreau & Fils, $24.95, cépage : Chardonnay, sucre : 2.0 g/l, code SAQ : 14043474.

Agence Univins – échantillon

Un vin qui se situe entre la texture grasse de certaines appellations de Bourgognes et la minéralité et l’acidité de certains Chablis. Comme un beau juste milieu. Le meilleur des deux mondes en fait. De belles notes de fruits blancs comme sur la pêche, une petite note beurrée mais pas trop et quelques notes d’amandes. En bouche la texture est des plus veloutée et fait un très beau contraste à cette acidité bien présente. Beaucoup d’équilibre et belle longueur. Wow j’en veux d’autre!

J’ai fait un accord superbe avec du homard!


Chablis, Réserve de Montaigu, 2017

6 vins ‘’Coups de Cœur’’ parmi une dégustation de 26 vins rosés.

Nous en avons bu du rosé. En fait 26 différents rosés nous attendaient à cette dégustation organisée par l’A3Québec pour un groupe de chroniqueurs en vins. La grande majorité des vins étaient du millésime 2018 et les autres du 2017.

Dégustation A3Q vins rosés

Alors veuillez trouver mes 6 vins rosés « « Coups de Coeur’’ provenant de diverses régions, de différents styles et de prix variés. J’ai trouvé en général les vins un peu moins moelleux, avec un niveau d’acidité plus élevé et de plus en plus portés vers des rosés de bouffe. Car maintenant on ne fait plus que des vins de ‘’piscines’’ juste bons pour l’apéritif. En fait, on développe même des rosés avec un certain potentiel de garde. Qui l’eut cru! Un jour on boira certainement des vieux vins rosés!

Miraval, Côtes de Provence, Perrin & Fils, 2017, $22.20, cépages : Cinsault 60%, Syrah 20%, Grenache 15%, Rolle 5%, sucre : 1.2g/l, code SAQ : 12296988.

Agence Charton Hobbs

De belles notes de fruits rouges et florales avec en bouche une acidité bien présente et de légers tannins bien dociles. Belle sensation de minéralité. J’ai senti que le vin évoluait vers un rosé de bouffe. On le boira autant en apéritif qu’en accord avec la bouffe.


Miraval, Côtes de Provence, Perrin & Fils, 2017

Willm, Pinot Noir, vin rosé, 2018, Alsace, $19.05, sucre: 4.0g/l, code SAQ : 12521401.

Agence Sylvestre

Un nez sur la groseille ainsi que quelques notes légèrement herbacées. En bouche la texture est veloutée, l’acidité équilibrée et les tannins légèrement présents. Différent, délicieux et doté d’une belle structure. Mettons que je l’ai beaucoup aimé!


Willm, Pinot Noir, 2018, Alsace

Cazal Viel, Vieilles Vignes, Vin rosé, Languedoc-Roussillon, 2018, $12.55, cépages : Syrah 50%, Grenache 25%, Cinseault 25%, sucre : 1.2g/l, code SAQ : 10510354.

Agence Sélections Oeno

Passablement aromatique au nez sur des notes de fruits rouges et d’épices. La texture est équilibrée, l’acidité bien présente et les tannins légèrement présents. Ce vin est des plus équilibré et d’un très beau rapport qualité/prix.


Cazal Viel, Vieilles Vignes, Languedoc-Roussillon, 2018

Domaine de Gournier, Vin rosé, Languedoc-Roussillon, 2018, $11.70, sucre : 1.4g/l, code SAQ : 464602.

Agence Univins

Un vin vraiment charmeur avec des notes de fruits rouges une texture veloutée, un niveau d’acidité équilibré et très peu de tannins. Vraiment facile à boire et bien rafraîchissant, il offre tout un rapport qualité/prix!


Domaine de Gournier, Languedoc-Roussillon, 2018

Réserve des Chastelles, Tavel, Vallée du Rhône, 2017, $19.95, cépages : Grenache 60%, Cinseault 20%, Syrah 20%, sucre : 2.6g/l, code SAQ : 13593263

Agence Tocade

Un de mes préférés ce Tavel est un véritable rosé de bouffe. Vraiment différent des autres rosés, je l’ai particulièrement apprécié. Les notes de fruits bien mûrs en sont pour quelque chose avec des arômes assez intenses. En bouche il a de la structure et des tannins un peu plus présents que les autres vins. Beaucoup de rondeur dans ce vin. Et à ce prix! Surprenant!


Réserve des Chastelles, Tavel, Vallée du Rhône, 2017

Kir Yianni, L’Esprit du Lac, Vieilles Vignes, Amyndeon, Grèce, Vin rosé, 2018, $27.55, sucre : 2.1g/l, code SAQ : 14044426. Disponible en importation privée en contactant l’agence.

Agence Sélections Fréchette

Des plus charmeur avec des notes de fruits rouges et quelques notes herbacées assez intenses. Ce vin est tout en équilibre, différent des autres, juteux et bien croquant avec ses saveurs de fruits rouges en bouche. Un de mes préférés!


Kir Yianni, L’Esprit du Lac, Vieilles Vignes, Amyndeon, Grèce, 2018

La ‘’Bourse François Chartier’’ pour les étudiants en sommellerie de l’École Hôtelière des Laurentides à Ste-Adèle. Simplement incroyable et unique au monde !!

François Chartier à l’École Hôtelière des Laurentides

Vous avez tous entendu l’expression ‘’Donner au suivant’’. Eh bien cette expression a connu tout son sens aujourd’hui alors que François Chartier personnalité des plus marquante dans le monde du vin sur une base planétaire, a décidé justement de remettre une bourse vraiment ‘’hallucinante’’ à un des étudiants en sommellerie de l’École Hôtelière des Laurentides, endroit où François a étudié en sommellerie en 1989.

École Hôtelière des Laurentides

En tant qu’ancien étudiant en sommellerie à cette école je peux vous dire que cette ‘’Bourse François Chartier’’ dépasse l’entendement. D’ailleurs une bourse d’une telle amplitude et d’un si haut niveau de prestige est une première au Canada et certainement dans le monde. Dites-vous que beaucoup paieraient pour vivre une telle expérience. Pensez-y, l’étudiant choisi bénéficiera d’un stage d’un an dans des endroits parmi les plus prestigieux dans le monde toutes dépenses payées par Chartier Créateur d’Harmonies (stages, avion, logement, nourriture, déplacements sur place et dépenses de base). Le genre de stage qui change une vie et qui positionne ce gagnant sur une base mondiale.

En fait, François Chartier et sa conjointe Isabelle Moren ont concocté une année de stages chez les meilleurs établissements de la planète gastronomique. À débuter par un stage d’un mois et demi chez les producteurs de vins Alemany i Corrio, nouvelle bodega étoile de Catalogne (leurs vins sont sublimes), puis de deux mois à la fondation elBulli (Barcelone) avec Ferran Adria et Ferra Centelles, haut lieu consacré à la recherche gastronomique, qui est la suite logique du mythique restaurant elBulli (3 étoiles Michelin) ayant été sacré à 5 reprises Meilleur Restaurant au monde. Et ce n’est pas tout!

Ce stage de recherche gastronomique sera suivi par deux stages en restaurant d’une durée de 4 mois chacun, à débuter par un stage au restaurant catalan Celler de Can Roca à Girona, des frères Joan, Jordi et Josep Roca, primé 3 étoiles Michelin et nommé à trois reprises Meilleur Restaurant au Monde (The World 50 Best Restaurants San Pellegrino).

Puis suivra un autre stage de 4 mois au restaurant de réputation mondiale Mugaritz (2 étoiles Michelin) du chef Andoni Luis Aduriz à San Sebastian, qui détient le record de 10 années dans le top 10 de la liste des meilleurs restaurants au monde (The World 50 Best Restaurants San Pellegrino).

Comme le dit François Chartier : ‘’Le temps est venu pour moi de donner au suivant et ainsi permettre à d’aspirants sommeliers de côtoyer les plus grands chef, sommeliers et vignerons avec qui j’ai le privilège de collaborer depuis des années’’.

Reste à jean Beaudin, Maître Sommelier et professeur de sommellerie à déterminer les finalistes les plus méritants lesquels auront ensuite une entrevue avec François Chartier. Ce processus déterminera le ou la gagnante de cette bourse prestigieuse.

Cette annonce a été faite dans la salle de classe de l’école où François a suivi ses cours en présence de Jean Beaudin, Maître Sommelier et professeur de sommellerie, Michael Averill vice-président Commission Scolaire des Laurentides et Vicky Cloutier directrice de l’école par intérim.

Nous avons eu droit à une présentation de François sur la science d’harmonies et de sommellerie moléculaires qu’il a créé en 2004. Nous avons participé à une session de création de telles harmonies avec des vins assez incroyables accompagnés de bouchées développées par les professeurs Richard Whittick (Cuisine) et Julie Quenneville (Pâtisserie) ainsi que leurs étudiants. Le tout selon les préceptes découverts et mis sur pied par François Chartier. Je vous en reparlerai plus en détails dans un article à suivre.

François Chartier 

François Chartier ‘’Créateur d’harmonies’’ est considéré comme l’une des plus futées têtes chercheuses  en matière de création de recettes et d’harmonies vins et mets grâce à sa science d’harmonies et sommellerie moléculaire. Le réputé dégustateur de vins américain Robert M. Parker dit de lui qu’il est ‘’Un pur génie’’, alors que le célèbre chef catalan du restaurant elBulli, Ferran Adria le qualifie comme ‘’l’expert mondial numéro un en saveurs’’. Il est présent sur tous les continents, dont en Europe, où il élabore ses vins Chartier (disponibles à la SAQ, dans l’ouest canadien, en Espagne et bientôt au Japon). Il a lancé il y a deux ans l’agence d’importation privée Les Vignerons de Chartier.

François Chartier

Pour des renseignements sur les cours en sommellerie de l’École Hôtelière des Laurentides : beaudinj@cslaurentides.qc.ca

Coups de cœur de la Vénétie! Les vins de la Maison Farina.

J’ai fait la rencontre la semaine dernière de Claudio Farina vigneron et propriétaire, avec sa famille, des vignobles Farina situés dans l’appellation Valpolicella Classica en Vénétie. Deux éléments distiguent cette maison parmi bien d’autres: le premier est le désir bien senti de vouloir produire les meilleurs vins possibles selon une philosophie de transparence en lien avec la nature. Et le deuxième est la volonté de communiquer cette transparence en allant jusqu’à présenter et interviewer tous les employés, fournisseurs et collaborateurs. On identifie même la provenance des raisins qu’on utilise pour l’élaboration de chaque vin. En fait vous pouvez voir pas vous-mêmes en allant sur le site : http://www.farinawines.com/?lang=en

La dégustation

Vignobles Farina – dégustation

Nous avons dégusté 4 vins dont 3 sont disponibles à la SAQ. Ce qui les caractérise : leur structure ainsi que leur texture des plus veloutée, leur niveau d’acidité qui fait que ces vins ne sont pas lourds et sont tout en fraîcheur et finalement leur bouquet assez aromatique. J’ajouterais le fait qu’ils offrent tous un excellent rapport qualité/prix.

Agence Divin Paradis

Farina, Appassilento, Rosso del Veneto, 2017, $16.30, cépages: Corvina Veronese 70%, Merlot 20%, Cabernet-Sauvignon 10%, sucre: 8.5g/l, code SAQ: 13894630.

Cette méthode de production est unique à la maison et les résultats s’apparentent à la méthode appassimento. Les raisins après avoir été foulés restent en contact avec les peaux sans aucune fermentation pendant 5 à 6 jours pour les vins rouges. Puis on y ajoute les levures afin de débuter la fermentation. On procède au ‘’battonage’’ afin d’aller chercher la rondeur, l’élégance et du volume. Ce processus de vinification est 3 fois plus long que le processus normal et passablement plus complexe. Et ça donne d’excellents résultats! Ce vin est embouteillé avec des bouchons naturels faits de canne à sucre.

Au nez des notes de fruits rouges bien frais sur la cerise et le cassis. En bouche c’est le velouté de la texture qui charme. C’est intense et des plus équilibré avec des tannins bien ronds, une belle fraîcheur et des notes de fruits bien juteux et croquants surtout sur les fruits noirs avec quelques notes d’épices. C’est très goûteux! Ne passez à côté de ce vin! Miam miam…


Farina, Appassilento, Rosso del Veneto, 2017

Montecorna, Ripasso, Remo Farina, 2017, $19.00, cépages : Corvina 70%, Rondinella 20%, Molinara 10%, sucre : 7.0g/l, code SAQ : 908269.

Quel beau Ripasso! Au nez des notes de cerises et de prunes bien mûres comme une crème de fruits ainsi que quelques notes épicées. En bouche encore une fois la texture veloutée étonne et charme! Bien intenses, les notes de fruits bien mûrs s’éclatent en bouche avec des tannins bien ronds et équilibrés. On sent une certaine sucrosité en bouche bien savoureuse ainsi que quelques notes boisées. Belle longueur et très belle structure. Un autre bel achat!


Montecorna, Ripasso, Remo Farina, 2017

Amarone della Valpolicella Classico, Remo Farina, 2016, $38.60, cépages : Corvina 70%, Corvinone 10%, Rondinella 10%, Molinara 10%, sucre : 6.7g/l, code SAQ : 10271904.

Ce vin fait partie des amarone les moins chers et offre un super rapport qualité/prix pour un vin de cette appellation. Le vin est élaboré selon la méthode traditionnelle de séchage des raisins pendant une période de 4 mois. Au nez on sent une certaine sucrosité comme de la cassonade, des notes de raisins de Corinthe et de cacao. En bouche, la texture est veloutée et charnue, l’acidité bien fraîche et les tannins d’une rondeur envoutante. Pas trop sucré, tellement bon avec comme un petit côté porto. Et quelle longueur!!

Nous l’avons dégusté avec un jarret d’agneau et l’accord était divin!


Amarone della Valpolicella Classico, Remo Farina, 2016

Enfin nous avons dégusté un Amarone della Valpolicella, Monteferrante, 2011 qui malheureusement n’est pas disponible. Ce vin fait partie de mes coups de cœur de l’année. Simplement un délice! Équilibré, goûteux, élégant avec un volume et une amplitude incroyable. Véritablement un vin sphérique. Comme le dit Claudio:  »Je fais ce vin exactement comme mon grand-père me l’a montré ».

Cette dégustation avait lieu au Resto Bar La Folie à Saint-Sauveur.

Resto Bar La Folie

Un beau vin espagnol à petit prix! Le Monasterio de las Vinas, Crianza, 2015.

Monasterio de las Vinas, Crianza, Carinena, Espagne, 2015, $11.80, cépages : Grenache 40%, Tempranillo 30%, Carinena 20%, Cabernet-Sauvignon 10%, sucre : 2.0g/l, code SAQ : 539528.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Un autre vin sous la barre des $15.00 assez surprenant! Bien goûteux, pas trop boisé, bien équilibré et savoureux. Au nez des notes de fruits rouges (framboises), de fumée, d’épices douces et légèrement boisé. Ce vin a vieilli 6 mois en barrique de chêne et 18 mois en bouteille. En bouche l’acidité est bien sentie ce qui lui donne une belle fraîcheur, les tannins sont bien ronds et on perçoit de belles notes de fruits bien juteux et quelques notes épicées. Les notes boisées sont très bien intégrées et pas trop présentes. Un vin des plus polyvalent qui offre un beau rapport qualité/prix.

Vous ferez de beaux accords avec un filet de porc en croûte, quiche au bacon et autres viandes blanches grillées.


Monasterio de las Vinas, Crianza, Carinena, Espagne, 2015

Venez à la découverte des superbes vins du Domaine de la Bégude dans l’appellation Bandol!

Domaine de la Bégude

Si vous voulez bien comprendre ce qu’est le Bandol et son cépage principal, le Mourvèdre, il n’y rien de mieux de lire ce qu’en dit Guillaume Tari propriétaire du Domaine et 7ième génération de la famille Tari. Fait à noter, le père de Guillaume, Pierre Tari, propriétaire du Château de Giscours à Bordeaux, fut Président de l’Union des Grands Crus de Bordeaux.

Guillaume Tari, propriétaire Domaine de la Bégude

 ‘’Sur le Domaine de la Bégude, il y a 66 parcelles pour une trentaine d’hectares de vignes sur 500 hectares. Quand on a récupéré cette propriété en 1996 on ne voyait pas la mer. Il a fallu que je grimpe à un arbre pour la voir… Il n’y a eu que 4 propriétaires au fil du temps. Des moines du 6ième sciècle, puis lors de la révolution française avec le fondateur du chantier naval de la Ciotat, une autre famille en prendra possession pendant quelques centaines d’années puis c’est nous en 1996 qui en faisons l’acquisition.

Les vins que nous faisons dans le Bandol sont élaborés à partir de ce drôle de cépage qu’est le Mourvèdre. C’est un cépage un peu capricieux mais comme on dit souvent, c’est comme en amour, si les gens demeurent indifférents, il n’y a pas d’amour. Avec ce cépage ce n’est pas facile mais on en retire tellement d’émotions.

Domaine de la Bégude

C’est vrai que le Mourvèdre j’en suis tombé complètement en amour. J’en suis passionné depuis 1996. C’était quelque chose de compliqué au début puisqu’il a fallu le comprendre ce cépage. C’est pas du tout les cépages avec lesquels j’ai été élevé à Bordeaux. Moi c’était le Cabernet-Sauvignon, le Merlot qui sont de bons soldats. Ça fait ce qu’on veut, ça réagit comme on veut. C’est pour cela qu’ils se sont multipliés dans le monde entier. C’est facile avec ces cépages; on sait comment ça marche. Le Mourvèdre, par contre, on ne sait pas comment ça marche. C’est un cépage voyou, c’est pas un soldat régulier, c’est pas du tout héroïque. Par contre c’est charmant, ça a du charme, ça change, ça évolue bien. Vous allez voir les millésimes sont très marqués dans nos vins. En j’essaye de faire ressortir la personnalité de chaque millésime à partir de ce cépage. J’aime tellement son caractère que je me suis totalement identifié à lui.

Domaine de la Bégude

La majorité des vignes sont en altitude de 400 à 600 mètres et subissent des variations de température assez intenses ce qui créé beaucoup de fraîcheur dans les vins. Ceci permet d’aller chercher la sur-maturité du raisin. Les vignes sont balayées par le Mistral qui peut souffler à plus de 140km/heure. Ça arrache et ça brise des vignes’’.

Tous les vins sont élaborés selon les règles de l’agriculture bio avec vendanges à la main.

Appellation Bandol 

Cette appellation Bandol fait partie de la Provence et s’étale sur 1,480 hectares avec ses 450 vignerons et ses 64 propriétaires. À l’abri du massif de la Sainte Baume au Nord qui culmine à 1147 m, le vignoble de Bandol descend en restanques (terrasses) vers la mer parmi des collines boisées. Elle est surtout reconnue pour ses vins élaborés avec le Mourvèdre autant en rosés bien spécifiques à la région et pour ses rouges avec des tannins assez corsés qui sont de réels vins de garde. On y produits approx. 10% de vins blancs surtout avec la Clairette et l’Ugni. Approx 33% des vignobles sont en culture bio.

Et n’est Bandol qui veut, car les règles de production y sont passablement strictes :
Pour les nouvelles vignes de vins rouges, pas moins de 8 années s’écoulent avant la première vendange en AOC (C’est 3-4 ans ailleurs) , qui est elle-même suivie d’un vieillissement de 18 mois minimum en fûts, requis pour son agrément. Pour les blancs c’est 4 ans plus le temps de vieillissement

Plus encore : dès le mois de juin, la récolte est impitoyablement éclaircie par la vendange verte pour ne conserver que les meilleures grappes et favoriser une maîtrise des rendements !

D’autant plus que les vendanges se font à la main, pour une meilleure sélection du raisin directement au pied de la vigne.

Alors que le décret d’AOC de 1941 limite la production à 40 hectolitres à l’hectare, les vignerons sont plus stricts encore, avec des rendements excédant rarement les 35 hectolitres à l’hectare alors qu’en Provence on peut voir des rendements de 60 hectolitres à l’hectare.

La vinification des vins de Bandol doit exclure toute opération d’enrichissement ou de concentration (chaptalisation), même pratiquée dans la limite des prescriptions légales en vigueur.

De plus, ce qui distingue l’appellation c’est qu’on réussisse malgré un climat assez chaud, à faire des vins qui sont tout en fraîcheur. D’ailleurs si on compare l’appellation Châteauneuf-du-Pape et Bandol, la première est d’un climat particulièrement chaud ce qui donne des vins capiteux avec des degrés d’alcool assez élevés. En Bandol, ce qui surprend c’est la fraîcheur des vins.

Les cépages : Bandol est le terroir de prédilection du Mourvèdre. C’est là qu’il prend son envol et on en fait des vins qui respectent le terroir de la région. On peut utiliser un total de 12 cépages dont 5 et rouge et 7 en blanc.

La dégustation

Nous avons dégusté 13 vins dont 6 rosés déclinés sous les marques Domaine de la Bégude et L’Irréductible. Quoi de mieux que deux verticales de ces vins chacun sur 3 millésimes pour en démontrer le potentiel de garde. Assez inusité pour des rosés! Puis, nous avons dégusté ces fameux rouges dont une verticale du Domaine de la Bégude sur 5 millésimes ainsi que le Cadet de la Bégude et la Brûlade issu d’une parcelle des plus qualitative. Beaucoup de puissance et de finesse! Cette dégustation avait lieu au restaurant La Chronique et était organisée par l’agence Charton Hobbs.

Dégustation Domaine de la Bégude

Les millésimes

Les années 2004 à 2011 sont des années glorieuses et magnifiques.

Puis suivent 3 années de pluie en 2012, 13 et 14

Et 2015 avec beaucoup de réserve d’humidité dans le sol on n’a que du vent et du soleil. Le vin emmagasine beaucoup d’énergie ce qui donne des vins exubérants.

En 2016 on a que de la sécheresse et les rendements baissent pratiquement de moitié.

Puis en 2018 c’est l’opposé de 2015 avec beaucoup de pluie après 3 années de sécheresse. On a les pieds au sec et la tête dans l’eau.

Les rosés

‘’Les rosés c’est d’abord le plaisir, mais ceux-ci sont aussi taillés pour durer. Tout le travail du vigneron sera de vous le rendre agréable tout de suite’’. Leur couleur est légèrement plus foncée : ‘’On les a rhabillés nos rosés’’ comme le dit Guillaume Tari. Leur couleur est appelée ‘’Corail d’oursin’’. En réalité, cette couleur est la couleur originelle du vin rosé. Malgré cette couleur plus foncée, les vins ne sont pas plus lourds et ne sont pas plus sucrés. Un autre des éléments caractéristiques des rosés de Bandol c’est leur salinité bien distinctive qui leur procure une belle sensation de minéralité.

Ce sont en général des rosés de bouffe ayant plus de structure que la moyenne. Malgré tout ils seront des plus satisfaisants servis en apéritifs.

Domaine de la Bégude, Bandol, vin rosé, 2018, $28.80, cépages : Mourvèdre 75%, Grenache 15%, Cinsault 15%, code SAQ : 13622538. Arrivage de 40 caisses début juin à la SAQ.

Ce vin est bien jeune ‘’tout juste sorti de son berceau’’. Au début de légères notes animales qui avec le temps s’estompent pour laisser toute la place aux fruits rouges bien frais. En bouche les saveurs sont bien intenses avec une belle salinité en fin de bouche et beaucoup de fraîcheur.


Domaine de la Bégude, Bandol, vin rosé, 2018

Domaine de la Bégude, Bandol, vin rosé, 2016, $28.80, cépages : Mourvèdre 80%, Grenache 15%, Cinsault 5%, code SAQ : 13622538. 

Des notes de crème de fruits rouges assez intenses, la texture est veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins équilibrés et tissés serré.


Domaine de la Bégude, Bandol, vin rosé, 2016

Domaine de la Bégude, Bandol, vin rosé, 2015, cépages : Mourvèdre 60%, Grenache 35%, Cinsault 5%. Ce vin n’est pas disponible.

Issu d’une année solaire ce millésime 2015 est plus exubérant avec des notes de fruits et quelques notes herbacées. La texture est particulièrement veloutée et les tannins bien sages et bien ronds.  Vraiment très beau!


Domaine de la Bégude, Bandol, vin rosé, 2015

Domaine de la Bégude, L’Irréductible, Bandol, vin rosé, 2018, $42.25, cépages : Mourvèdre 95%, Grenache 5%, code SAQ : 13622571. (arrivage de 15 caisses début juin à la SAQ Signature).

Pour les vins L’Irréductible on augmente la proportion du Mourvèdre de 80% à 95% selon le millésime ce qui lui donne encore plus de structure. Celui-ci au nez dégage des notes animales et de fruits rouges. En bouche, la texture est bien veloutée, l’acidité bien équilibrée et les tannins bien gouleyants mais quand même tissés serré. Quelques notes d’épices et une superbe structure.


Domaine de la Bégude, L’Irréductible, Bandol, vin rosé, 2018

Domaine de la Bégude, L’Irréductible, Bandol, vin rosé, 2016, $38.50, cépages : Mourvèdre 90%, Grenache 10%, code SAQ : 13622571

Ce vin dégage beaucoup de fraîcheur autant au nez qu’en bouche. De belles notes de fruits rouges assez intenses, belle élégance avec de belles notes minérales. En bouche, le moelleux est légèrement ferme, l’acidité bien fraîche et on ne sent pas les tannins. Ce vin s’apprécierait avec un passage en carafe.


Domaine de la Bégude, L’Irréductible, Bandol, vin rosé, 2016

Domaine de la Bégude, L’Irréductible, Bandol, vin rosé, 2015, cépages : Mourvèdre 80%, Grenache 20%. Ce vin n’est pas disponible.

Ce vin est bien plus exubérant avec de belles notes de fruits rouges sur la fraise avec un moelleux bien velouté, une acidité fraîche et des tannins fins et tissés serré.


Domaine de la Bégude, L’Irréductible, Bandol, vin rosé, 2015

Les rouges

Cadet de la Bégude, Cuvée rouge, 2017, IGP Méditerranée, cépages : Mourvèdre 35%, Grenache 35%, Cinsault 30%. Ce vin est à venir à la SAQ.

Ce vin a été bâti pour le plaisir immédiat bien qu’il ait quand un même un certain potentiel de garde de 5 à 7 ans. De belles notes de fruits bien mûrs sur le cassis et la cerise et quelques notes herbacées. Tout est en équilibre avec des tannins assez charpentés et des notes de cerises noires assez intenses. Très beau!

Verticale du Domaine de la Bégude sur les millésimes 2016, 2015, 2012, 2011 et 2007. Ces vins sont de véritables vins de garde de 10 ans et plus.


Cadet de la Bégude, Cuvée rouge, 2017, IGP Méditerranée

Domaine de la Bégude, Bandol, 2016, cépages : Mourvèdre 90%, Grenache 10%. Ce millésime n’est pas encore disponible.

Ce vin est l’archétype de ce que doit être un vin de Bandol. De belles notes d’épices, de fruits noirs, de cèdre et de sapinage. En bouche la texture est quelque peu ferme, l’acidité fraîche et les tannins bien charpentés. Un peu austère, il commence à peine à s’ouvrir. Quelle découverte!


Domaine de la Bégude, Bandol, 2016

Domaine de la Bégude, Bandol, 2015, cépages : Mourvèdre 90%, Grenache 10%, $42.50, code SAQ : 13622642. Il est aussi disponible en magnum de 1.5l à $59.75.

Ce vin dégage beaucoup d’énergie. D’un millésime solaire, il est charmeur avec ses notes de fruits rouges, d’eucalyptus et de chocolat noir. En bouche c’est rond, quelque peu terreux avec beaucoup de volume et d’amplitude. Fabuleux!! Profitez-en pendant qu’il y en a.


Domaine de la Bégude, Bandol, 2015

Autres millésimes – Domaine de la Bégude

2012 : ‘’Le 2012 est le millésime ou on a réappris à vinifier nos vins. Après quelques années qu’on pourrait appeler de glorieuses, le millésime 2012 a été particulièrement difficile avec des conditions pluvieuses’’.

Beaucoup de sapidité, sur la crème de fruits, et un soupçon de menthe. Ce vin est particulièrement charpenté, très intenses et quelque peu austère bien que ce soit un 2012.

2011 : Ce millésime fait partie des années glorieuses ou tout était facile. Très beau vin assez intense avec beaucoup d’élégance et de finesse comme sur la retenue. Vraiment magique!

2007 : Quelques notes herbacées, de menthol, une autre année solaire. En bouche c’est un vin des plus charpentés. Je n’ai pas senti de notes tertiaires associées au vieillissement. Me semble qu’il tiendra la route pour encore longtemps.

Les millésimes de 2012 à 2007 ne sont pas disponibles.

Domaine de la Bégude, La Brûlade, Bandol, 2015, cépages : Mourvèdre 95%, Grenache 5%. Ce vin n’est pas disponible.

Ce vin est issu d’une parcelle composée de terre rouge (argile et calcaire). C’est celle qui est le plus en hauteur. Et dans ce vin le terroir s’exprime pleinement.

Au nez des notes intenses épicées (garrigue) et boisées. En bouche, ce vin est des plus structuré avec des tannins bien puissants. C’est un vin sphérique avec beaucoup de volume et d’amplitude. Superbe!


Domaine de la Bégude, La Brûlade, Bandol, 2015

Restaurant La Chronique

Guillaume Tari et Claude Lalonde (Vinformateur)

Page 1 of 61

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén