Mois : octobre 2018 (Page 1 of 3)

Poderi Colla. Des vins classiques du Langhe qui allient tradition et respect du terroir…et qui offrent d’excellents rapports qualité/prix!

Poderi Colla est depuis 300 ans probablement la quintessence du Domaine familial dans le Piémont bien ancrée dans la tradition, dans le travail bien fait, le respect de la nature, dans une recherche constante de laisser la vigne s’exprimer dans ce qu’on appelle la ‘’naturalité’’ des vins. ‘’Nous connaissons tout des plus récentes avancées technologiques de la viniculture et ce, pour l’utiliser le moins possible dans l’élaboration de nos vins. Nous élaborons un produit naturel et on ne fait qu’aider la vigne à s’exprimer’’.

Comme le dit Toni Colla que nous avons rencontré hier soir au restaurant La Medusa : ‘’Notre famille a tout essayé dans les diverses appellations du Piémont étant souvent les premiers à vinifier et nous avons eu la chance au fil du temps de sélectionner les meilleurs terroirs entre autres pour le nebbiolo qui représente 60% de nos cépages plantés’’.

L’Histoire: https://www.podericolla.it/en/

Les débuts de la famille en viticulture et en viniculture datent du début du XVIII sciècle. C’est en 1909 que Pietro Colla commence à travailler au sein de l’entreprise Gancia et apprend à faire du vin mousseux en méthode traditionnelle. Plus tard, il achète une ferme dans la localité de Moncucco pour la production de muscat. Avec le temps, il y mettra sur pied une importante maison de fabrication de vins mousseux en Spumante Metodo Classico.

Bepe, le fils aîné de Pietro, reprend l’entreprise Cavaliere Prunotto en 1956 et la rend mondialement célèbre à une époque où les vins du Piémont étaient encore très peu connus. Dans les années 1960, il fut le premier dans les Langhe à vinifier séparément les raisins des meilleures positions et à inclure sur ses étiquettes le mot cru, qui revêtait une telle importance pour la protection de ce terroir. Véritable fondateur de plusieurs appellations dans le Piémont, Bepe écrira entre autres, le cahier de charge des DOC de la région d’Alba. Il sera en plus président du Consorzio di Tutela Barolo e Barbaresco et donnera leurs titres de noblesse à ces appellations des plus prestigieuses.

Tino Colla né en 1949 obtient son diplôme en œnologie et travaille en Bourgogne puis revient en Italie dans la distillation et la production de grappa et de vins rouges, blancs et mousseux. En 1986 il se joint à son frère pour gérer la société Prunetto qui restera propriété de la famille jusqu’en 1990. Lors de la vente, ils garderont les meilleures parcelles qui selon eux produiront les meilleurs vins pour les joindre à la Poderi Colla.

En fait, c’est en 1965, que Frederica (la fille de Bepe) ainsi que Tino décident de donner naissance à l’entreprise vinicole qui porte le nom de la famille Poderi Colla. Puis, le fils de Tino, Pietro, obtient son diplôme d’œnologie et en 2006 se joint à l’entreprise familiale.

La philosophie de production

La maison est à la recherche constante d’authenticité, d’originalité d’intégrité et de pureté. Ils produisent des vins sérieux, classiques qui sont le fruit de manière directe et évidente des cépages dont ils proviennent. Leurs vins sont simples du point de vue conceptuel et bénéficient de la longue expérience que la famille a acquise au fil des années. La maison n’utilise pas de bois neuf car elle ne veut pas de goût de bois mais simplement la pureté du fruit. Chaque vin a son caractère qui est l’expression du cépage, du vignoble et de la parcelle dont il provient. En fait chaque cépage de chaque parcelle est vinifié séparément.

Les Vignobles

Poderi Colla se compose de 4 entreprises agricoles pour un total de 28 hectares situés dans les Langhes :

Cascine Drago, San Rocco Seno d’Elvio, Alba. C’est la qu’est située la colline de Bricco del Drago qui produit probablement parmi les meilleurs vins d’Italie. Les cépages cultivés sont le nebbiolo, dolcetto, pinot noir, riesling rhénan.

Tenuta Roncaglia, Roncaglie, Barbaresco. Les cépages cultivés sont le nebbiolo, barbera, riesling rhénan.

Dardi Le Rose, Bussia, Monforte d’Alba. Le barolo DOCG qui est produit dans la commune de Monforte d’Alba est connu pour son élégante structure et pour sa longévité. Le cépage cultivé est le nebbiolo.

Bricco Bompé, Madonna di Como, Alba. Le cépage cultivé est la barbera.

Les vins

Nous avons dégusté 18 vins dont quelques-uns en verticale (même vin, millésimes différents) façon évidente de démontrer le potentiel de vieillissement des vins. Après quelques-uns j’ai jeté un coup d’œil à la liste de prix et c’est là que j’ai été le plus surpris et ce, de façon plus qu’agréable. La majorité des vins se trouvaient dans la fourchette des $20 à $30.00. Je vous avouerai que je croyais que les vins étaient vraiment plus chers. Et que dire du potentiel de vieillissement! Quand on prend un vin de $25.00 et qu’on déguste un millésime vieux de plus de 20 ans et que ce vin tient encore la route, il faut bien se rendre à l’évidence qu’ils ont un bon potentiel de vieillissement.

Comme je le disais, les vins de Poderi Colla sont des vins sérieux, classiques et de véritables témoins des cépages et des terroirs dont ils sont issus. J’ai dégusté plusieurs vins élaborés de nebbiolo, cépage qui a la réputation d’être quelquefois tannique. Dans le cas de Poderi Colla c’est effectivement le cas. Des vins qui sont bons tout de suite mais qui benéficieront d’un vieillissement en cave.

Certains des vins sont disponibles en importation privée. Il suffira de contacter l’agence : https://markanthony.kork.ca/

Pietro Colla, Extra Brut, 2015, Spumante, $39.00. Disponible en importation privée.

Élaboré à 90% de Pinot Noir, ce mousseux dégage des notes de pain, des notes florales ainsi que des notes herbacées. Très belle structure, acidité bien fraîche et longueur plus qu’appréciable.

 

 

 

Riesling, Cascine Drago, Langhe, 2016, $25.00, code SAQ : 13674266.

De belles notes terpéniques (sensation de minéralité, sur des notes pétrolées), soupçon de notes citronnées. En bouche beau moelleux, acidité assez vive, c’est frais, c’est bon avec beaucoup de structure et de longueur. Très bon rapport qualité/prix. Beaucoup de potentiel de vieillissement. Nous avons dégusté les millésimes 2010 et 1994 lequel présentait encore des notes de silex et des notes terpéniques avec un peu d’évolution. Ces millésimes ne sont pas disponibles.

Dolcetto d’Alba, Pian Balbo ‘’Rooster Label’’, 2016, $18.00, code SAQ: 13674362.

Les vins issus du cépage dolcetto sont normalement simples et faciles à boire. Celui-ci présente pas mal plus de structure que la moyenne. Des notes d’épices douces, de fumée (jambon fumé). En bouche le moelleux est ferme, l’acidité fraîche et les tannins charpentés. De belles notes de fruits noirs sur les noyaux de cerise. De style bien classique. Excellent rapport/prix !! Sautez sur ce vin!

Pinot Nero, Campo Romano, Cascine Drago, 2015, $38.50, disponible en importation privée.

Des notes animales, de cerises et de noyaux de cerise. Bien typé au niveau aromatique mais avec des tannins plus relevés que la moyenne. Superbe longueur et beaucoup de volume et d’amplitude.

 

 

 

Barbera d’Alba, Costa Bruna,  2015, Tenuta Roncaglia, Barbaresco, $25.00, code SAQ: 13674371.

Au nez léger côté salin qui dégage une belle sensation de minéralité, de belles notes de fruits rouges et noirs ainsi que des notes d’épices douces. En bouche bel équilibre entre le moelleux un peu ferme, une belle acidité et des tannins bien charpentés. Très belle longueur. Excellent rapport qualité/prix. Et quel potentiel de vieillissement! Nous avons aussi dégusté les millésimes 2005 et 1995 lesquels ne sont malheureusement disponibles. Le 1995 présentait des notes d’évolutions sur la prune et les tannins étaient encore bien charpentés avec beaucoup de volume et d’amplitude.

Nebbiolo d’Alba, Bacchus Label, 2015, Cascine Drago, $25.95, code SAQ : 10860346. Ce vin sera disponible en février 2019.

De belles notes de prunes, de cerises ainsi que des notes florales. En bouche les tannins sont pratiquement tanniques sur des notes d’épices et de fruits noirs avec beaucoup de volume et d’amplitude. Assez incroyable pour un vin de $25.95 !! Beau potentiel de vieillissement. Nous avons dégusté le 2009 lequel avait encore des tannins pratiquement tanniques.

Bricco del Drago, Langhe, 2010, Cascine Drago, $29.75, cépages : dolcetto et nebbiolo, code SAQ : 927590.

Des notes de fruits rouges et noirs avec quelques traces d’évolution. En bouche, bel équilibre entre une acidité fraîche et des tannins presque tanniques. Belle sensation de minéralité avec en bouche des notes de fruits noirs. Quelle longueur! Beaucoup de volume et d’amplitude.

Nous avons aussi dégusté les millésimes 2004 et 1994. Ce dernier avait des traces d’évolution mais pas tant que ça! Les tannins étaient encore très présents.

Barbaresco, 2012, Tenuta Roncaglia, $47.50, code SAQ : 11100120. Disponible en novembre 2018.

De belles notes de prunes, de fruits noirs sur la mûre, des notes d’épices douces et des notes florales. En bouche un peu de torréfaction avec des notes de fruits noirs, des tannins ‘’tanniques’’ ainsi que des notes d’épices. C’est une main de fer dans un gant de velours avec beaucoup d’élégance, du volume et de l’amplitude…Nous avons dégusté le 1998 lequel présentait des belles notes d’évolution avec des tannins encore en jeunesse!

Barolo, Bussia, Dardi Le Rose, 2012, $54.50, code SAQ : 10816775.

Nous avons dégusté les millésimes 2006 et 1996. Ce dernier avait des traces d’évolutions pas mal sur la prune et des tannins pas encore assagis. Il est bon pour encore quelques années…

 

 

 

L’événement avait lieu au restaurant La Medusa : https://www.lamedusa.ca/

https://markanthonywineandspirits.ca/

Merci à l’agence Mark Anthony pour cette belle invitation.

 

15 Coups de Cœur!! Du salon des vins d’importation privée Raspipav. Un monde de découvertes !!

En fin de semaine avait lieu ce rendez-vous des passionnés de vin. Je dis passionnés car malgré les milliers de vins disponibles à la SAQ eh bien ces hordes d’amateurs viennent à ce salon pour en découvrir encore plusieurs milliers non disponibles dans le réseau de la SAQ. Ils le sont via les 400+ agences d’importation privée au Québec. Souvent on y retrouve entre autres, des petits producteurs qui font des bijoux mais qui possiblement sont trop petits pour répondre aux demandes en volume de la SAQ ou des producteurs qui tentent de pénétrer le marché. Et que de belles découvertes j’y ai faites !!

Alors voici mes coups de cœur et ce, sans ordre de notation ou d’appréciation. Les prix que j’ai ajouté sont approximatifs et devraient être validés avec les agences. J’ai ajouté les liens des agences ainsi que les photos en fin d’article.

Les vins: 

Quinta do Covao, Touriga Nacional, 2015, $38.00, de l’agence Essencia.

Aurelia, Sparkling Rosé, 2016, $24.00 de l’agence Essencia. Un vrai mousseux de bouffe!

Philippe Gavinet, Pinot Noir, Bourgogne, 2015, $38.00, de l’agence Mon caviste. Un classique!

Cabernet-Franc du Vignoble Domaine du Fleuve, $26.00, de l’agence Mon Caviste. Surprenant!

Astronauta, Mousseux Baga, Bairrada, $32.00 de l’agence Benedictus. À découvrir. Anibal Couthino ne cesse de me surprendre avec l’ensemble de ses vins!

Oscar Tobia, Reserva (vin blanc), Rioja de l’agence Benedictus. Un de mes préférés!

Quarzit, Weingut Hexamer, Riesling, 2016, $28.50, de l’agence Calibré. Vraiment superbe!

Weingut Burg Ravensburg, Riesling, 2014, Suzlfed Lerchenberg, de l’agence Benedictus.

Pynos, Pinot Noir, San Michele ai Pianoni, Oltrepo Pavese DOC, $32.00 de l’agence du Château.

Profondo de San Michele, Rosso Riserve, San Michele ai Pianoni, Oltrepo Pavese DOC, $32.00 de l’agence du Château.

Clos Centeilles, 2007, $40.07, de l’agence Les Vignerons de Chartier.

Carignanissime de Centeilles, 2014, $26.92, de l’agence Les Vignerons de Chartier. Ces deux derniers vins étaient assez époustouflants ! Élaborés à partir de cépages et vignes oubliées.

Enfin l’ensemble des mousseux du Domaine de M. Gérard Lambert de Haute Savoie, non seulement pour ses vins délicieux mais aussi pour sa volonté de préserver et mettre en évidence les cépages Molette et Altesse de sa région.

Crémant de Savoie, Brut, Royal Seyssel et sa Cuvée Privée de l’agence Benedictus.

Les agences :

http://essencia-vins.com/

http://www.moncaviste.ca/

http://www.benedictus.ca

http://www.vins-du-chateau.com/

https://vignerons.francoischartier.ca/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une visite du Vignoble de la Bauge dans les Cantons-de-l’Est. De belles découvertes !

J’ai eu l’occasion vers la fin de l’été, lors de la tournée des vignobles du Québec mise sur pied par Vins Québec, de rencontrer Simon Naud, propriétaire du vignoble La Bauge. Quelle belle rencontre !

D’emblée l’ensemble du vignoble, son concept d’oeno-tourisme ainsi que la philosophie de viticulture de M. Naud m’ont séduit. Ce dernier, suite à de nombreuses recherches particulièrement poussées, croit fermement au potentiel de développer d’excellents vins à partir de cultivars québécois (hybrides). De plus son côté un peu éclectique l’a amené à élever plusieurs races d’animaux assez exotiques un peu partout dans le vignoble ce qui fait une valeur ajoutée des plus intéressantes au point de vue oeno-tourisme. Sur un sentier d’environ ½ km bordé par de grandes clôtures ou dans de grands enclos se côtoient des sangliers, des cerfs rouges de Nouvelle-Zélande, des Yaks du Tibet, des Émeus d’Australie, des Lamas de la Cordillère des Andes et plusieurs espèces de partout dans le monde.

Plusieurs activités sont offertes aux visiteurs : on peut organiser une visite avec le Maître de Chai, participer à une dégustation polysensorielle, se payer une dégustation Prestige, partager un repas composé de produits du terroir qui abondent dans la région ou organiser diverses réceptions dont mariages et autres.

Un peu d’histoire

Originaire de Montréal, Alcide Naud déménage à Sweetsburg et achète une vaste ferme laitière de 142 hectares. Après 35 ans de travail assidu en 1986 il vend son troupeau et achète 6,000 plants de vigne. Son fils Robert a suivi la vague de l’essor des produits agro-alimentaires au Québec et a débuté un élevage de sangliers. Et Alcide se dit qu’avec les saucissons et les pâtés et terrines de sanglier, il ne manque qu’un bon vin ! Les premiers ceps seront plantés en 1987 et les premières bouteilles verront le jour en 1989. Et le nom de Bauge, le gîte du sanglier, est donné au vignoble ! On fera la chasse fine au sanglier jusqu’en 2002…

C’est en 1992 que Simon, le plus jeune des fils, termine ses études en Technique du Génie rural et se joint à l’entreprise familiale. Puis en 1996 il en prend officiellement la relève. La passion qui anime Simon est la recherche de nouveaux cultivars les mieux adaptés au climat québécois.

 

À la recherche des meilleurs cépages ou faire du vin au Québec

Au début des années 2000 un des amis d’enfance, Alain Brault qui a planté des vignes en même temps de Charles-Henri de Coussergues (l’Orpailleur) est devenu pépiniériste et vend maintenant à beaucoup de viticulteurs du Québec. Au début il cherchait des plants intéressants et s’est tourné vers l’Université du Minnesota et Aylmer Swanson qui lui ont conseillé divers plants à essayer au Québec. ‘’En 1994, Alain est venu me voir pour me demander si j’étais intéressé à essayer les recommandations de M. Swanson. On a déterminé une parcelle de vigne au bout de mon champ et on a planté une vingtaine de variétés qui venaient du Minnesota. On a essayé ça pendant 3 ans sans protection hivernale et puis on a décidé d’aller à l’étape subséquente qui était de faire du vin avec ça.

On a formé un petit comité de recherche informel en 1996 où on s’est partagé les premières récoltes et on a essayé tout ça. Les plants les plus intéressants ont été offerts aux viticulteurs québécois. Parmi tout ça il nous a semblé qu’un des cépages les plus prometteur était le Frontenac, un cépage qui produit beaucoup, une vigne qui est forte, qui est capable de charger du raisin année après année. ‘’

En 1999 il fonde en compagnie de trois autres vignerons et Alain Brault le ‘’Club de recherche et de développement en viticulture du Québec’’ devenant en 2001 le Comité de recherche de l’Association des Vignerons du Québec dont il sera président pendant 7 ans. Il y siège encore comme administrateur à titre de premier vice-président. Il a sillonné les différentes régions viticoles nordiques du monde afin de répertorier de nouveaux cépages qui pourraient être intéressants pour le Québec.

Écoutons-le raconter une tranche de l’histoire de l’évolution de la viticulture au Québec : ‘’Avec le temps sont arrivés le Frontenac blanc et Le Frontenac gris. À mon avis ce sont des cépages qui sont des polices d’assurances parce qu’ils sont productifs, ils sont qualitatifs, et font du bon vin. Puis le Seyval qui selon Simon Naud ‘’est un bon cheval de bataille. C’est un cépage qui est assez droit, qui est un très bon producteur.’’

 

Dans les premières années ça lui a pris un certain temps pour jauger de la productivité nécessaire pour avoir l’équilibre dans ses vins. Ses Seyval étaient, au départ, un peu trop acides, un peu verts et avec le temps les plants ont pris de la maturité. ‘’On a su quelle hauteur de palissage était nécessaire pour aller chercher la maturité du raisin, une belle expression et un bon taux de sucre et trouver la charge bien équilibrée et bien balancée pour avoir une belle récolte à chaque année.’’ Donc selon lui, avec le temps, le Seyval est devenu un plant important pour le développement de l’industrie viticole au Québec (surtout dans Brome-Missisquoi) et évidemment pour le Vignoble.

‘’Les premières années ce cépage a été mis sous terre durant la période hivernale et au début des années 2000 nous avons commencé à le protéger ainsi que notre Vidal avec des toiles géotextiles. Le taux de mortalité des bourgeons était meilleur. Avec la toile on allait chercher un 10 degrés de protection même sans neige. Dès qu’on a un couvert de neige soit 1 pouce ou un pied on ne descend jamais en bas de -6C. C’était donc stable et efficace. J’ai buté pendant 19 ans et par la suite on a vraiment fait un transfert aux toiles vu leur efficacité’’.

Il perçoit Le cépage Vidal qui est un hybride, comme un cépage des plus aromatique avec une très grande versatilité tout comme le Chenin blanc dans la Loire. Il peut être élaboré en vin blanc sec, on peut le faire surmûrir et en faire des vins doux et on peut produire de très beaux vins de glace’’.

Les Vinifera

‘’J’ai essayé les cépages Vinifera par curiosité, par plaisir personnel aussi pour voir ce que ça donnerait. Depuis tellement d’années on entendait parler que pour certains ça marchait et pour d’autres ça ne fonctionnait pas que je me suis dit que j’allais le faire. Finalement j’allais le savoir. Alors j’ai planté un rang dans lequel on essaye 10 cépages différents. Je les ai cultivés pendant 10 ans et je les ai étudiés sur plusieurs critères (charge, productivité, résistance au climat, maladies etc.).

Sur cette rangée j’ai pris les 5 plus intéressants qu’on a replanté 300 plants chacun pour passer à l’autre étape. Soit produire des cuvées qui soient plus ou moins importantes genre 300 litres mais qui ne soient pas des micro-cuvées. On avait par exemple du Savagnin blanc, du Muscat, du Gewurtztraminer, du Cabernet Franc et du Sauvignon blanc. De ces 5 cépages on voulait savoir qui va sortir du lot. J’y suis allé graduellement, lentement avec des résultats tangibles et toujours en validant l’expression de chaque cépage une fois en bouteille. La grande question est finalement est-ce que ça peut être rentable?’’

Finalement il aime bien les cépages vinifiera, cependant selon lui les cépages hybrides sont des valeurs sûres : ‘’Ça produit bien, Ça fait du bon vin et c’est rentable.’’

« Il faut arrêter de parler de cépages hybrides vs les cépages vinifiera. Il ne faut pas avoir honte de dire qu’un vin a été élaboré avec du Vidal, du Frontenac ou autre. On voit le marché québécois évoluer. Quand on était jeune en tant que vigneron on recherchait la rectitude mais l’évolution des bières artisanales nous ont fait évoluer. Les microbrasseries québécoises s’éclatent dans tout et notre jeune public est à la recherche de plein de nouveaux produits. On se fait demander ce qu’on a d’éclaté, de différent. Finalement on a pas besoin d’être dans une ligne formatée. On a des cépages différents, on a une identité différente, on a des façons de cultiver qui sont différentes alors découvrons toutes ces saveurs et ces aromes qui sont intéressants. On a maintenant une clientèle qui veut découvrir ce qu’on a à offrir en tant que nouveaux produits et nouvelles saveurs. Si les vins sont bons les gens vont les aimer. Les consommateurs ne se casseront pas la tête. Il faut que ça soit bon !. Avant Les gens goûtaient les vins québécois avec beaucoup d’appréhension. Maintenant quand on sert nos produits on sent un réel intérêt. On voit donc des années vraiment très stimulantes devant nous.’’

Les vins

Les descriptions sont celles du producteur :

Fraîche-Heure, vin blanc, Cépages principaux : Frontenac Gris, Vidal, Seyval Blanc Cépages secondaires : Saint Pépin, Crescent, Geisenheim. Disponible IGA et Metro.

Vin blanc fruité, léger et délicat. Présentant de rafraîchissants arômes de poires, d’agrumes, de miel et d’épices. Bouche fraîche avec une fine minéralité. Un goût franc, droit, avec une belle finale tout en finesse

Douce-Heure, vin rosé, cépages : Frontenac Gris, Frontenac Noir. Disponible IGA et Metro.

Rosé fruité couleur framboise aux arômes de fraises, de cerises, de groseille et d’épices. Bouche fraîche, équilibrée et savoureuse

Rassemble-Heure, vin rouge, cépages : Frontenac Noir, Marquette. Disponible IGA et Metro.

Vin rouge fruité, léger et savoureux aux arômes complexes de cerises, mûres et épices.

Solyter, vin blanc, cépages : Frontenac Gris, Frontenac Blanc, 2016, $17.50, code SAQ : 13107211.

Vin blanc sec présentant de rafraîchissants arômes de pommes, d’ananas et d’épices, se liant au parfum de pain grillé, de miel, de vanille et de noix de coco, issue de la fermentation en fût de chêne. Bouche fraîche et savoureuse où les saveurs de fruits à chair blanche s’expriment avec finesse, supportées par des saveurs de chêne lui apportant souplesse et longueur.

Equinox, vin blanc, cépages : Frontenac Gris, Frontenac Blanc, Vidal, Seyval,

Vin blanc sec, léger, délicat et fruité. Présente de rafraîchissants arômes de poires, d’agrumes, de miel et d’épices. Bouche fraîche et savoureuse.

Terro, vin rouge, 2015, $14.05, cépages : Frontenac Noir, Marquette, code SAQ : 12118541.

Vin rouge fruité souple et léger aux arômes complexes de cerises, de mûres, d’épices et de chêne.

Rosez, vin rosé, 2017, $14.50, cépages : Frontenac Noir, Frontenac Gris, code SAQ : 10850615.

Vin rosé fruité aux arômes de fraises, de cerises, de groseilles et d’épices. Bouche fraîche, équilibrée et savoureuse.

Les liquoreux :

Vin de glace, Sno, Vidal, format 200 ml, 2011, $29.45, code SAQ : 12118567.

Au nez : riches arômes révélant des parfums d’abricots, de marmelade et de litchi. La bouche offre une belle richesse et une agréable fraîcheur. La longue finale s’étire sur des accents de fruits tropicaux.

Novembre, vin de vendange tardive, 2016, $16.80, 375ml, code SAQ : 10853189.

Ce vin blanc présente un parfum de fruits tropicaux, de litchi, de poires, de pommes et un brin de vanille. Bouche fruitée fraîche et savoureuse.

Oeno-tourisme

Le vignoble offre une multitude d’activités et de forfaits. En voici les principales :

Dégustation de vins :

Simple mais efficace cette courte dégustation est parfaite pour découvrir les produits du vignoble. Vous pouvez choisir parmi la gamme des 7 vins de la maison.

Disponible du 1er mai au 31 décembre, selon l’horaire régulier de 10h à 18h tous les jours. Le coût est de $5.00 par personne et la durée de 20 minutes.

Visite du parc animalier

Disponible du 1er mai au 31 décembre, selon l’horaire régulier de 10h à 17h tous les jours. C’est gratuit et la durée de 15 à 20 minutes.

 

Dégustation polysensorielle

Cette activité exclusive du vignoble propose aux amateurs de vins de découvrir le vin rosé du domaine, le ‘’Rosez’’ en utilisant leurs 5 sens, par des jeux d’associations. Arômes, musiques, ouvres d’art…tout a été pensé pour mettre en valeur ce superbe produit, le tout dans un environnement enchanteur sur une terrasse surélevée au cœur des vignes. La dégustation est précédée d’une visite en carriole dans le vignoble.

Les fins de semaine jusqu’au 20 août avec des départs à 11 :30 et à 13 :45. Le coût est de $10.00 par personne

 

Visite du Maître de Chai

Cette visite vous permettra de découvrir un tout autre aspect de la production du vin : accompagné du vigneron ou de l’un des membres de l’équipe du vignoble, vous visiterez les installations de la vinerie et connaîtrez toutes les étapes de la fabrication du vin, de la cueillette à l’embouteillage, en plus d’avoir la chance de déguster un vin brut de cuve, en élaboration. Une opportunité rarement offerte dans les vignobles canadiens.

En semaine jusqu’au 20 août et les fins de semaine du 21 août au 15 octobre. Départs à 11h, 13 :30h et 15h. Le coût est de $10.00 par personne et la durée est de 40 minutes.

Dégustation Prestige

L’offre parfaite pour les plus épicuriens d’entre vous ! L’accord entre nos vins et les produits de notre élevage (mousse de foie de sanglier, terrine de cerf et saucisson fumé de Yack) confère à cette dégustation son côté unique.

Disponible du 1er mai au 31 décembre, selon l’horaire régulier. Libre tous les jours de 10h à 18h. Le coût est de $17.25 par personne el la durée est de 30 minutes.

Assiette du Terroir

Pour le dîner ou pour le souper, vous avez la possibilité de vous restaurer au vignoble bien installés sur l’une des terrasses ou dans la vieille grange centenaire. On vous propose un délicieux repas ou les viandes issues des élevages de cerf et de sanglier du vignoble sont accompagnés de salade, de condiments et de marinades. Vous pourrez accompagner le tout d’un verre de vin du vignoble.

Disponible du 1er mai au 31 octobre, selon l’horaire régulier. Libre tous les jours de 10h à 18h. Le prix est de $16.00 par personne et la durée est de 30 minutes.

Vigneron un jour

Pour une expérience encore plus complète et une fois de plus, unique, il est possible d’assister et de participer aux vendanges aux côtés du vigneron. Récoltes, foulage et presse des fruits… participez à chacune de ces importantes étapes qui guideront vers la création d’une toute nouvelle cuvée, dont une bouteille vous sera remise l’été suivante, une fois la fermentation terminée. Le repas du midi est offert avec des grillades de sanglier et du bon vin ! Dégustation, visite guidée et de nombreux échanges sont au menu.

Disponible la dernière semaine de septembre et la première d’octobre, sur réservation. Le coût est de $60.00 par personne. L’activité dure toute la journée de 9:30h à 17h. L’activité est très populaire et les réservations se font souvent un an à l’avance. Réservez tôt !

De plus divers forfaits sont disponibles : Consultez le site web  http://labauge.com/forfaits-disponibles/

Visite et repas, Excursion – route des vins (journée complète), forfaits hébergement, réceptions pour votre mariage et autres.

Consultez le site web  http://labauge.com/mariages/

Plein de possibilités pour personnaliser votre réception

Les heures d’ouverture du vignoble sont :

Du 1er juin au 15 octobre, tous les jours de 10h à 18h.

Du 15 octobre au 10 décembre, les fins de semaine seulement, de 10h à 17h.

Le vignoble est situé au Québec dans les Cantons-de-l’Est :

155, avenue des Érables
Brigham (Québec) J2K 4E1

Téléphone: 450 266-2149
info@labauge.com

 

Champagnes Bollinger! De grands champagnes au style puissant, raffiné et complexe.

J’ai eu le bonheur cette semaine d’être invité à une classe de Maîtres Bollinger animée par Guy de Rivoire et Cyril Delarue tous les deux de la Maison Bollinger. L’événement avait lieu à l’agence d’importation de vin Sélections Oeno.

La maison Bollinger : https://www.champagne-bollinger.com

Depuis 1829, la Maison Bollinger élabore de grands champagnes au style puissant, raffiné et complexe. Près de 200 ans plus tard, c’est Jérôme Philipon qui en 2008 prend la tête de la Maison et poursuit l’aventure tout en assurant la préservation et la valorisation de cet incroyable héritage en harmonie avec la Société Jacques Bollinger, holding du groupe familial.

Au fil du temps le vignoble Bollinger s’est constitué de presque exclusivement de Grands et Premiers crus. Il s’étend sur 166 hectares et couvre 60% des besoins de la Maison, une rareté en Champagne. Bollinger s’approvisionne aussi auprès de vignerons propriétaires des plus grands crus.

La gamme Bollinger présente la caractéristique d’avoir toujours une majorité de Pinot Noir dans ses assemblages. Située à Ay, classé 100% Grand Cru Pinot Noir, la Maison possède parmi les meilleurs terroirs avec 60% d’encépagement de Pinot Noir. Elle possède entres autres une parcelle de 4 hectares ‘’La Côte aux Enfants’’ qui produit un Pinot Noir d’une rare finesse que nous avons eu l’occasion de déguster.

L’utilisation de fûts de chênes pour la première fermentation explique en partie le goût Bollinger qui est un mélange de puissance, de finesse et d’équilibre. Les fûts anciens sont utilisés pour permettre une oxydation bien contrôlée qu’on ressent quelquefois à la dégustation. C’est effectivement un style que j’affectionne particulièrement.

Quant à la période de vieillissement sur lies, celle-ci dépasse de 2 à 3 fois celle prescrite par l’appellation Champagne de façon à permettre au vin de s’épanouir et de gagner en complexité. On ne bouscule pas la nature chez Bollinger.

Approximativement 60% des vendanges sont gardées en vins de réserve soit en cuve et ou en bouteilles de format Magnum ce qui est une particularité des plus qualitatives chez Bollinger. Alors qu’on juge la qualité d’une Maison avant tout sur son brut sans année, chez Bollinger on ajoute des vins de réserve en provenance de Grands et Premiers crus fermentés sous-bois, vieillis entre 5 et 15 ans. Les non-millésimés présentent toujours une majorité de vins de réserve dans l’assemblage (environ 60%), gage d’une constance dans le style et la qualité des Champagnes.

Le style Bollinger : C’est la recherche de la complexité, de la pureté du fruit, d’une effervescence crémeuse, d’une texture dense et subtile, c’est aussi la recherche d’un équilibre entre l’intensité des grands Pinots Noirs et la fraîcheur des Chardonnays de la côte des Blancs. Les Champagnes Bollinger sont opulents, structurés, puissants tous en finesse et s’harmonisent merveilleusement bien avec toute cuisine raffinée.

La dégustation :

Nous avons dégusté 5 des Champagnes de la Maison Bollinger ainsi qu’un Pinot Noir, Coteaux Champenois. Alors voici mes notes de dégustation :

Bollinger, Spécial Cuvée, Brut, 750ml, $81.75, cépages : Pinot Noir 60%, Chardonnay 25%, Pinot Meunier 15%, plus de 85% de Grands et Premiers crus, dosage 8 à 9 grammes/l. Code SAQ : 384529. Noté RVF 16/20. Ce Champagne représente la grande majorité de la production de la Maison. Disponible en 375ml, en Magnum 1.5l et en Magnum 3l (à venir pour les fêtes 2018).

Au nez une très belle complexité aromatique, des notes de fruits mûrs surtout sur la pêche et la pomme, des notes de levures ainsi que d’épices douces. La bouche est crémeuse avec un rappel des notes de fruits blancs surtout sur la pêche et la poire, de belles notes de brioches et d’épices. Très bel équilibre avec une acidité assez vive et une belle sensation de minéralité.

Bollinger, Rosé, Brut, 750ml, $99.25, cépages : Pinot Noir 62%, Chardonnay 24%, Pinot Meunier 14%, adjonction de 5 à 6% de vin rouge, plus de 85% de Grands et Premiers crus, dosage : 7 à 8 grammes/l, code SAQ : 10955741. Noté 16.4 RVF. Disponible en Magnum 1.5L (SAQ Signature). Disponible en importation privée Magnum 3l.

Au nez je l’ai trouvé un peu plus austère que le Spécial Cuvée avec des notes de fruits rouges sur la cerise et la fraise ainsi qu’une légère touche épicée. En bouche ce Champagne avait plus de structure que le Spécial Cuvée, en fait on sentait une légère présence tannique. La texture est veloutée, crémeuse ce qui créé une superbe dualité entre le velouté et le léger côté tannique.

Bollinger, La Grande Année, Brut, 2007, 750ml, $171.25, cépages : Pinot Noir 70%, Chardonnay 30%, les cépages proviennent de 14 crus dont 91% de Grands crus et 9% de Premiers crus, dosage 7 grammes/l, code SAQ : 145169.

Un nez d’amandes fraîches, de fruits à chair jaune, de notes torréfiées et grillées ainsi que des notes d’agrumes et un soupçon de miel. Superbe texture crémeuse avec des notes légèrement citronnées et de cire d’abeille.

Bollinger, La Grande Année, Brut, Rosé, 2007, $222.75, cépages : Pinot Noir 72%, Chardonnay 28%, 14 crus dont 92% de Grands crus et 8% de Premiers crus, dosage : 7 grammes/l, code SAQ : 13669336. Environ 5% de Pinot Noir qui provient de la mythique ‘’Côte des Enfants’’.

Le nez est particulièrement intense et aromatique avec une note légèrement oxydée, des notes de fruits rouges sur la groseille, des notes mentholées, un léger boisé ainsi que des notes florales. Superbe structure en bouche, longueur interminable…

Bollinger, R. D. (récemment dégorgé), Extra Brut, 2004, $351.00, cépages: Pinot Noir 66%, Chardonnay 34%, 16 crus dont 88% de Grands crus et 12% de Premiers crus, dosage : 3 grammes/l, code SAQ Signature : 13734151. Le 2002 est aussi disponible.

Au nez de légères notes d’évolution avec des notes de pommes compotées, de levures et d’épices douces. En bouche, beaucoup de volume et d’amplitude, notes grillées, d’épices douces et de pommes compotées. Vraiment superbe!

Nous avons aussi dégusté le Bollinger, La Côte aux Enfants, Pinot Noir, Coteaux Champenois, 2014, 750ml, $151.25, issu de la mythique parcelle d’Ay, code SAQ : 13734142.

Superbe Pinot Noir bien typé avec des notes viandées, animales, notes d’épices ainsi que des notes de cerises et de griottes. Vraiment superbe!!

www.oeno.ca

 

Vous cherchez un beau Pinot Noir de tous les jours à prix plus que raisonnable? Le voici !!

Doudet Naudin, Pinot Noir, 2017, Vin de France, $15.55, code SAQ : 12898823.

D’une facture bien classique, tout en fraîcheur et d’un fruit éclatant, ce vin dégage de belles notes de cerises, de griottes et un filigrane d’épices douces. Bel équilibre entre une acidité bien fraîche, des tannins des plus équilibrés tissés serré, un brin gouleyants avec de belles notes de cerises. Très peu d’amertume en fin de bouche avec une finale toute en fruit. Pour $15.55, c’est un incontournable !!

Le Domaine Doudet: http://www.doudetnaudin.com/notre-vignoble/

Le Domaine Doudet possède plus de 13 hectares répartis au Nord de la Côte de Beaune et compte parmi ses appellations quelques trésors comme des vins de Corton-Charlemagne Grand Cru, le Corton Grand Cru ‘’Les Maréchaudes’’ ou encore le monopole Savigny 1er Cru ‘’En Redrescecu’’. Aui total, ce sont 15 appellations différentes qui sont produites toutes situées autour de l’emblématique montagne de Corton et du village de Savigny-les Beaune.

Le Domaine Isabelle Doudet est depuis toujours la propriété de la famille Doudet. C’est aujourd’hui Isabelle, 3ième génération de viticulteurs qui assure l’exploitation du Domaine et signe l’élaboration des vins.

L’ensemble du Domaine travaillé sous rendements contrôlés est cultivé en lutte raisonnée. Les traitements organiques et sans pesticides sont réduits au strict minimum. Les vignes du vignoble sont en moyenne plutôt âgées, jusqu’à 70 ans pour les plus anciennes. Certaines des parcelles sont encore aujourd’hui travaillées uniquement à la main ou labourées à l’aide d’un cheval.

www.divinparadis.com

Voici 7 coups de cœur du Piémont, une des régions viticoles des plus qualitatives en Italie !!

Avait lieu cette semaine une classe de Maîtres sur le Piémont une des régions des plus qualitatives d’Italie. Cet événement était organisé par la Chambre de Commerce Italienne au Canada. On a qu’à goûter à ces magnifiques vins élaborés avec du Nebbiolo et de la Barbera pour s’en convaincre de la qualité des vins.

J’ai participé à diverses sessions similaires sur la région, mais ce que Guenael Revel nous a présenté c’est le contexte historique de la région et plus particulièrement l’impact que Bonaparte a eu sur son développement.

En fait sans en faire un cours d’histoire, ce dernier lors de la campagne d’Italie à la fin du 18ième siècle a fait la conquête du Piémont et a retrocédé les terres et vignobles alors propriété de la famille de Savoie aux paysans. C’est en fait la raison principale pour laquelle le développement du Piémont a été fait par des paysans alors que la majorité des autres régions d’Italie l’ont été par des familles aristocratiques. Le caractère viticole du Piémont est par le fait même moins guindé!!

Par la suite nous avons dégusté plusieurs vins qui provenaient des 4 grandes régions du Piémont soient : Il Monferrato, Il Nord, l’Astigiano et le Langhe. (Voir les cartes à la fin de cet article). Certains vins m’ont particulièrement plu et je vous fais part de mes coups de cœur. D’emblée, je dois vous vous dire que j’ai un parti pris pour la région et que j’affectionne ses vins.

 

 

Archetipo, Tortonesi, Timorasso, Poggio Azienda Vinicola, 2015, $29.85, code SAQ : 13674442http://divinparadis.com/#/

Retenez bien le nom de ce cépage car je crois que vous allez voir de plus en plus de vins issus de ce cépage. Un beau vin blanc avec des notes de silex, d’agrumes et d’épices douces et un petit côté terpénique (senteur de pétrole et ce n’est pas un défaut…).

 

 

Cascina Castlet Litina, Barbera d’Asti Superiore, 2015, $24.40, code SAQ : 13646978.

https://www.blancourouge.com/

Un vin des plus équilibré avec une superbe présence en bouche.

 

 

 

 

 

Cascina Castlet Vespa, Barbera d’Asti, 2016, $18.95, code SAQ : 13646943.

https://www.blancourouge.com/

Très beau rapport qualité/prix! Des notes de moka, de torréfaction, petit côté viandé et légèrement boisé. Bel équilibre avec une finale sur la cerise.

 

 

 

 

Albarola, Barbara del Monferrato, Azienda AgricolaTacchino, 2012, $35.00, code SAQ : 13677352.

www.oeno.ca

Beaucoup d’élégance et de complexité dans ce vin! Encore bien jeune avec des tannins charpentés. Beaucoup de volume, d’amplitude et de densité mais quand même tout en finesse.

 

 

 

Regret, Monchiero Carbone, Langue, Nebbiolo, 2016, $24.30, code SAQ : 13637959.

https://maitredechai.ca/

Plus léger, bien fruité avec quelques notes végétales élaboré dans un style plus moderne. Vraiment très beau! Des tannins bien présents avec une certaine finesse. J’ai particulièrement apprécié ce vin.

 

 

 

Monfriggio, Roero, Chiesa Carlo, 2012, $32.50, code SAQ : 13675613. Noté 93 pts Wine Enthusiast. http://www.lagenceduchateau.com/

Mon Coup de Coeur de la dégustation!! Superbe jonction des deux styles – traditionnel et moderne. Superbe!

 

 

 

 

Francone, Barolo, 2014, $55.50,  code SAQ : 13679438.

Agence Bons Jus Vins Choisis

Très typé Barolo, de facture très classique.

 

 

 

 

 

 

Merci à la Chambre de Commerce Italienne au Canada pour l’invitation à cette classe de Maîtres.

https://italchamber.qc.ca/?lang=fr

http://monsieurbulles.com/

 

 

 

 

 

La Cantina, Chardonnay. Maintenant à la SAQ !!

Lors de mes récentes visites au Vignoble Rivière du Chêne situé à Ste-Eustache, j’ai eu l’occasion de goûter à ce Chardonnay issu du nouveau vignoble de Daniel Lalande situé dans la vallée d’Oka. En fait c’est la première cuvée du vignoble. Et quel coup de cœur! Parmi les meilleurs vins blancs du Québec. Il me fait penser au style du Chardonnay de Norman Hardie, un vin icone de Prince Edward County.

Alors que ce La Cantina, Chardonnay était vendu au vignoble, il sera dorénavant disponible à la SAQ et ce, dès le 9 novembre à $23.95, code SAQ : 13835841.

Voici ce que j’écrivais cet été lors de ma dégustation avec Daniel Lalande, propriétaire du Vignoble Rivière du Chêne : Quel beau Chardonnay qui provient du nouveau vignoble situé dans la Vallée d’Oka. En fait c’est la première cuvée du vignoble. De belles notes de pêches, de poires, de vanille et très peu de notes de bois. En fait c’est le fruit qui prédomine. En bouche la texture est riche, veloutée, d’une facture très classique avec une belle sensation de minéralité. Un très beau Chardonnay de région nordique qui pourrait ressembler à un Chablis. Un conseil? essayez ce La Cantina avec des fruits de mer en crème ou encore avec une blanquette de veau. Vous m’en donnerez des nouvelles !!

https://www.vignobleriviereduchene.ca/

https://www.vignoblelacantina.ca

Deakin Estate, Chardonnay, 2017. À $11.00, sautez la dessus!

Je ne m’attendais pas à grand-chose de ce vin à $11.00 et cette dégustation m’a rappelé qu’on ne devrait jamais se fier au prix d’un vin avant de s’en faire une idée. Vraiment un beau Chardonnay de tous les jours à petit prix!

D’Australie, Victoria, Deakin Estate, Chardonnay, 2017, $11.00, sucre : 2g/l, code SAQ : 13692510.

Tout en fruits ce vin bien aromatique possède de belles notes d’agrumes avec un soupçon de pamplemousse, de fruits blancs sur la pomme ainsi que des notes florales. En bouche, c’est tout en équilibre avec une texture riche et veloutée et une acidité bien fraîche, On a un rappel des notes d’agrumes, de notes de fruits blancs et de cire d’abeille. Rien de lourd, tout en fraîcheur et sans notes boisées, rien que du fruit! Vraiment tout un rapport qualité/prix. Le genre de vin polyvalent à boire tous les jours.

Accords avec vol au vent sauce à la crème, côtelettes de porc BBQ, crevettes au vin blanc.

Deakin Estate; https://www.deakinestate.com.au

Les vignobles appartenant à la famille Deakin se trouvent près de Mildura, dans le nord-ouest de Victoria en Australie. Ici, le puissant fleuve Murray se faufile à travers le pays, apportant la vie à la région et aux vignes. Des sols riches et fertiles ainsi qu’un climat chaud et ensoleillé créent également un environnement parfait pour cultiver des fruits de qualité afin de produire les vins de la maison

www.divinparadis.com

Un souper de fête parfait avec mes coups de cœur!!

Hier soir nous fêtions l’anniversaire de ma conjointe Linda au restaurant Clémentine à Val-David avec mes sœurs et mes beaux-frères. Puisqu’on peut y apportez son vin, il m’incombait de choisir les vins. Je me disais que ce serait chose relativement facile. Mais non, j’ai agonisé sur la tâche! J’ai passé au travers des presque 400 chroniques pour choisir quelques vins coups de cœur. Finalement après moult tergiversations (fallait que j’utilise ces mots pour me faire plaisir) ma décision est tombée telle un couperet. Bien d’autres vins auraient dü être là, mais bon, il faut ce qu’il faut. Tsé un moment donné…

Alors voici ce que nous avons dégusté hier soir :

Les champagnes :

J’avais choisi celui le Champagne Pascal Doquet, Horizon, Blanc de blancs, Brut, non millésimé, $55.50, code SAQ : 11528046. Noté 17/20 par Mr. Bulles (Guénael Revel). De l’agence Oenopole. https://oenopole.ca/

Bien goûteux et tout en finesse, ce champagne démontre au nez des légères notes de torréfaction, de fruits blancs avec un soupçon de pommes et de levures. En bouche c’est tellement agréable, tout en finesse, d’une texture crémeuse, tout en fraîcheur.  Superbe longueur bien goûteuse et rafraîchissante!

Mon beau-frère Serge féru de vins nous a aussi proposé son Champagne Fleury, Rosé de Saignée, Brut, non millésimé, $74.50, code SAQ : 11010301. Noté 17/20 par Mr. Bulles (Guénael Revel), 92 points Wine Spectator. Agence La QV. https://www.laqv.ca/

De belles notes de framboises et de fraises bien subtiles au nez, de jolies bulles bien persistantes. En bouche pas mal surprenant avec presque une trame tannique, passablement de corps, tout en fraîcheur, des plus goûteux et d’une très belle longueur. Un Champagne de bouffe!

Le rouge :

Quant au rouge, j’ai proposé un vin d’Italie, de la Sicile en fait, le Saia de la maison Feudo Maccari, 2014, cépages : Nero d’Avola, $29.75, code SAQ : 13478741. Noté 94 points Wine Advocate, 93 points James Suckling. Agence Trialto : https://trialto.com/qc/fr/

Depuis quelque temps je note que les Nero d’Avola ont évolué vers plus de fraîcheur, de finesse et d’élégance. Fini le temps des vins lourds et rustiques. Et ce vin en est un parfait exemple! Des notes de fruits noirs (cerises noires, mûres), de prunes, d’épices douces quelques notes de chocolat noir. En bouche, c’est opulent tout en étant élégant! C’est goûteux, c’est bon, tout en équilibre et en fraîcheur avec des tannins bien présents sans être dominants. C’est volumineux en bouche et d’une très belle longueur. Wow!

Le blanc :

Et le blanc!! De France, Vallée de la Loire, Saumur, Coulée de St-Cyr, Domaine St-Just, 2013, $28.30, cépage : Chenin blanc, code SAQ : 10272608. Agence Trialto : https://trialto.com/qc/fr/

Chenin blanc, un de mes cépages préféré et d’une région que j’affectionne particulièrement! Oh que c’est beau! De belles notes de cire d’abeille, léger soupçon de miel et notes de fruits blancs. En bouche, c’est la fraîcheur de ce vin qui étonne avec des notes de fruits bien frais allié à une belle acidité presque vive. Quel beau contraste! La palette aromatique de ce vin est large mais tout en équilibre. J’en boirais tous les jours, pas juste les jours de fête !!

Les accords:

Linda, ma soeur Lucie et moi avons accordé le Saia avec le succulent carré d’agneau, mon beau-frère Jacques et ma soeur Andrée avec le pavé de foie de veau et mon beau-frère Serge avec la bavette de boeuf. Le blanc a été accordé par ma sœur Nicole avec le croustillant ris de veau bien goûteux et tout en finesse et mon beau-frère Michel avec le linguini aux crevettes géantes. Quel plaisir nous avons eu !!

En passant, les coups de cœur ce n’étaient pas juste les vins! Ce sont aussi ma conjointe Linda, mes sœurs et beau-frères avec qui nous avons toujours tellement de plaisir ensemble et le restaurant Clémentine qui nous avait réservé la belle petite salle en rentrant à gauche. Et grâce à leur excellente bouffe notre souper de fête a été parfait!!

http://www.clementineresto.com

http://monsieurbulles.com/

 

 

 

Dix super Coups de cœur de la Grande Dégustation des vins du Monde de la Fondation Richelieu St-Jérôme !!

Hier avait lieu la 17ième édition de la Grande Dégustation des vins du Monde organisée par la Fondation Richelieu ainsi que les membres du Club Richelieu St-Jérôme au profit de la Fondation de l’Hôpital régional de St-Jérôme. L’événement avait lieu au Best Western de St-Jérôme.

Un total de $20,000 a été remis grâce aux efforts de tous incluant tous les commanditaires, les organisateurs et les 300 personnes qui se sont déplacées pour non seulement aider la cause mais aussi pour venir élargir leurs horizons vinicoles.  Cet événement n’aurait pas eu lieu sans la contribution des membres organisateurs depuis les 17 dernières années dont : Mme Astrid Lajeunesse, M.Gaétan Lajeunesse et M.Marcel Renaud. Un gros merci à ces personnes ainsi qu’à tous les membres, bénévoles et participants pour une si belle soirée.

Et quel événement vinicole c’était! Croyez-moi, j’en ai fait des salons de vins et je peux dire que tous les vins dégustés étaient mais vraiment bons. La grande majorité étaient pratiquement des coups de cœur parmi la quarantaine de vins et bières qui pouvaient être dégustés. Ces derniers, presque tous disponibles à la SAQ, provenaient de divers pays aussi divers que L’Italie, les États-Unis, le Chili, l’Australie, le Canada, l’Argentine, l’Afrique du Sud, le Portugal, l’Espagne et la France. Une nouveauté cette année, une agence d’importation privée, Importation Épicurienne,  présentait 10 de ses vins.

Au bout d’une dizaine de vins je me suis posé la question : mais qui donc a sélectionné ces vins? Qui a eu un si bon pif pour les choisir? La réponse : tous les vins ont été sélectionnés par M. Marcel Renaud du Club Richelieu avec la précieuse collaboration de M. Jean Desrosiers, conseiller en vins d’expérience à la SAQ Ste-Adèle. Bravo messieurs!

 

 

Alors choisir mes coups de cœur n’etait pas facile car je me répète, tout était bon! Mais bon, il faut ce qu’il faut. Alors sans ordre d’importance les voici :

D’Italie, des Abbruzes, Edizione, Cinque Autoctone, Farnese, 2015, $38.75, code SAQ : 11096917. http://www.montalvin.com/fr

Un vin Wow! Des plus goûteux avec beaucoup de volume et d’amplitude en bouche. Un des vins préféré des amateurs hier soir!

 

 

 

De Californie, J. Lohr, Hilltop, Cabernet-Sauvignon, 2015, $48.75, code SAQ: 11392783. https://www.societeclement.com/fr/

Un vin des plus charmeur avec des notes de fruits rouges et noirs. En bouche c’est velouté avec des tannins amples et bien ronds. Vraiment très goûteux et super longueur!!

 

 

 

Du Chili, Miguel Torres, Cordillera de los Andes, Reserva Privada, Carignan, 2014, $29.75, code SAQ : 883405. https://www.vinsdandurand.com/fr/

Des notes viandées au départ puis beaucoup de fruits! C’est juteux avec beaucoup de volume, d’amplitude et d’une longueur qui n’en finit plus!

 

 

 

Du Chili, Villasenor, Assemblage, Kenos, 2009, $19.50, code SAQ : 13551362. https://www.blancourouge.com/

Possiblement le vin avec le meilleur rapport quaité/prix! C’est velouté en bouche avec des notes de crème de café, de torréfaction entremêlées avec de belles notes de fruits noirs. Humm, c’est bon!!

 

 

D’Argentine, Luigi Bosca, Malbec, Luyan de Cuyo, 2015, $27.00, code SAQ : 12896879. Un des meilleurs 100 vins de la planète en 2015 (no 81 sur 100).  http://www.vinsamphora.com/

Des notes de chocolat, de prunes, de poivre noir. Un Malbec tout en finesse vraiment surprenant! Très beau!!

 

 

D’Espagne, Bodega Palacios Remondo, Propriedad, 2012, $39.25, code SAQ : 10256131. Noté 93 points Wine Advocate. http://www.lccvins.com/

De belles notes d’évolution sur les notes de cigare, de prunes. Un vin des plus équilibré tout en volume, en longueur ++ et en finesse.

 

 

 

De France, Côtes du Rhône, Olivier Ravoire, 2016, $18.60. Disponible en importation privée via l’agence Importation Épicurienne. https://www.importation-epicurienne.com/contact/   Contactez Martin Paquette représentant au 450-543-0411.

Un vin très charmeur avec de belles notes de fruits rouges et noirs. En bouche c’est juteux, des tannins charpentés à souhait sans être asséchants avec du poivre, debelles notes de fruits, du volume et de l’amplitude.

 

De France, Mâcon Azé, Chardonnay (vin blanc), La cave d’Azé, 2016, $24.00, Disponible en importation privée via l’agence Importation Épicurienne. https://www.importation-epicurienne.com/contact/   Contactez Martin Paquette représentant au 450-543-0411.

J’ai un parti pris pour les vins de cette appellation! Vous voulez un beau Chardonnay de Bourgogne à un prix acceptable? Le voici ! C’est riche et velouté, de facture très classique sur les poires, fruits blancs tout en fraîcheur.

De France, Château La Croix, Pomerol, 2015, $59.50, code SAQ : 11953721. http://awsmqc.ca/

OMG! De belles notes de torréfaction, de sous-bois avec un léger boisé. Tout en équilibre avec des tannins bien corsés, charpentés, de belles notes de torréfaction et une finale toute en finesse…

 

 

 

De France, Sauternes, Château Bastor-Lamontagne, 2015, $57.25, code SAQ : 11131444. http://www.lacelestelevure.ca/fr

Vous aimez les sauternes?  Celui-là vous réjouira ainsi que vos amis et convives! C’est riche, onctueux avec des notes de fruits exotiques, de noix de coco, d’ananas confits. Et la longueur…

Bonne dégustation!!

 

 

 

 

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén