Jour : 17 novembre 2018

Vivez l’expérience Castello Banfi! Des Brunellos di Montalcino exceptionnels!

 

La semaine dernière j’ai eu le bonheur (me semble que j’utilise beaucoup ce terme dernièrement…possiblement parce que c’est effectivement vrai!) de rencontrer Enrico Viglierchio, Directeur Général de Castello Banfi à Montalcino ainsi que Javier Rodriguez, Directeur de l’Exportation pour la Maison Banfi. Cette dégustation a été mise sur pied par l’agence Charton Hobbs au Ristorante Beatrice à Montréal.

Nous avons eu l’occasion de déguster entre autres, une verticale du Brunello di Montalcino de Castello Banfi et ce sur 9 millésimes. Quel bonheur!!…

La Maison Banfi : https://castellobanfi.com/en/

Banfi a été fondée en 1978 grâce à la volonté des frères John et Harry Mariani de créer un établissement vinicole à la pointe de la technologie, associé à la science la plus avancée dans le domaine viticole, pour la production de vins de qualité supérieure. Cette importante maison italienne possède des vignobles à Montalcino, à Bolgheri, dans le Chianti Classico ainsi que dans le Piémont dans le nord de l’Italie.

Situé au confluent des rivières Orcia et Ombrone, le domaine de Banfi s’étend le long des versants sud du canton de Montalcino sur 7 100 acres de terre; un tiers de la propriété est en vigne avec une myriade de parcelles toutes aussi qualitatives les unes que les autres et le reste est réparti entre oliveraies, champs de blé, pruniers, peuplements de truffes, forêts et garrigues.

Les sols riches et relativement uniformes, structurés surtout avec de l’argile et du calcium, favorisent les conditions optimales de croissance de la vigne et la complexité des vins rouges. L’interaction entre les roches et la matière organique confère au profil aromatique des vins blancs une sensation de minéralité classique.

Reconnaissant la valeur et le potentiel incontestables de ce terrain, l’équipe de Enrico Viglierchio a mis en place depuis une trentaine d’années des programmes de recherche et des études sur les principaux cépages rouges, notamment le Sangiovese, en collaboration avec certaines des plus importantes universités italiennes et ce, dans le but d’obtenir ce qu’il y a de mieux de ce cépage.

Toute la région est caractérisée par une forte exposition au soleil et aux vents, avec des précipitations concentrées principalement en automne. Un climat tempéré qui, grâce aux variations dramatiques entre les températures diurnes et nocturnes, permet aux raisins de mûrir complètement dans des conditions optimales. Cependant comme nous le disait Enrico, les conditions climatiques connaissent des extrêmes depuis quelques années et il faut s’adapter surtout dû au fait ‘’que le cépage Sangiovese est très sensible aux variations de climat. Ces variations se retrouvent assez facilement dans la bouteille. Il y a eu beaucoup d’évolution dans la viticulture et la viniculture du Sangiovese autant au niveau de la gestion de la vigne, de la sélection des parcelles ou planter, la sélection des clones, les densités de plantation ainsi qu’au niveau de l’assemblage’’.

Sources : Site web de Castello Banfi, Enrico Viglierchio

La dégustation

Tous les vins que nous avons dégustés ont été élaborés par Rudy Buratti, le vinificateur en chef (maître de chai) qui est décédé cette année. Il s’était joint à l’équipe de Castello Banfi en 1983 et detenait le poste de maître de chai depuis 1999. Nous avons tous levé nos verres en sa mémoire.

Quelle chance j’ai eu de déguster une verticale (le même vin mais de millésimes différents) du Brunello de la maison. En fait nous avons dégusté les 2014, 2013, 2010, 2007, 2006, 2004, 1999, 1998 et le 1997. De plus nous avons dégusté le Fumaio 2017 dont j’ai déjà fait une chronique ainsi que le Rosso di Montalcino, Poggio Alle Mura 2015.

 

Fait inusité! Enrico a débuté la verticale en débutant avec le vin le plus vieux puisque selon lui, c’est la meilleure façon de voir l’évolution du vin. Je dirais que la grande majorité des verticales débutent avec le vin le plus jeune. Bon il y a plusieurs écoles de pensée à ce sujet. Pour ma part, je suis d’accord avec Enrico. Pour cette verticale, je vais focusser sur les deux Brunello qui sont (ou seront) disponibles à la SAQ.

Brunello Castello Banfi DOCG, 2014, $55.00, cépage: Sangiovese 100%, code SAQ : 10268596. Ce vin sera disponible en février 2019. Le prix est sujet à changement.

Au nez, de belles notes de fruits surtout sur la prune, des notes d’épices douces ainsi qu’un soupçon de vanille. En bouche, le vin est tout en équilibre avec une acidité fraîche, des tannins bien charpentés et des notes de noyaux de cerises, de prunes et de chair de cerises bien fraîches. Ce vin offre pas mal de structure avec une certaine puissance mais aussi avec une bonne dose de finesse. Il faut reconnaître que même s’il est très bon en ce moment il se bonifiera avec le temps.

Brunello Castello Banfi DOCG, 2013, $55.00, cépage: Sangiovese 100%, code SAQ : 10268596. Noté 92 points Wine Advocate.

Au nez de belles notes de prunes et de cerises bien mûres, de tabac, d’épices douces ainsi qu’une légère torréfaction. En bouche, la texture est veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés et tissés bien serré. C’est un vin classique avec des notes prédominantes de fruits noirs et de prunes bien mûres qui offre une certaine puissance toute en élégance. La fin de bouche est volumineuse et d’une longueur plus qu’appréciable.

Ces vins ont un potentiel de vieillissement élevé autour de 20 à 25 ans. J’ai particulièrement apprécié le 1998 et le 1997. Des vins qui au nez offraient des notes d’évolution avec des notes de tabac mais dont les arômes de fruits étaient encore bien présents. Ces vins étaient d’un bel équilibre avec des notes de prunes et de tabac. La texture était veloutée, la fraîcheur encore bien présente et les tannins bien charpentés encore en jeunesse! Que de volume et d’amplitude! Et quelle longueur! Ce sont des vins qui ont une excellente ‘’buvabilité’’ mais qui valent la peine d’être vieillis en cave ou en cellier.

Castello Banfi, Rosso di Montalcino, Poggio Alle Mura, 2015, $26.40, cépage : Sangiovese 100%, code SAQ : 13487049.

Très beau Rosso qui offre de belles notes de fruits sur la prune et la cerise ainsi que des notes florales. La bouche est toute en fraîcheur avec une belle acidité et des tannins équilibrés. La finale est toute en fruit et d’une longueur assez surprenante.

 

 

Fumaio, Banfi, 2017, $15.60, cépages : Chardonnay 50%, Sauvignon blanc 50%, code SAQ : 854562.

J’aime beaucoup ce vin qui m’apporte comme le meilleur des deux mondes : celui du Chardonnay avec sa rondeur et ses notes de fruits blancs et celui du Sauvignon blanc avec ses notes herbacées, d’agrumes ainsi qu’une acidité bien fraîche. C’est un vin très polyvalent qui offre un excellent rapport qualité/prix !!

 

Ristorante Beatricehttp://www.ristorantebeatrice.com/

https://www.chartonhobbs.com/

 

 

Découvrez le Château Tour Saint Vincent 2012, Cru Bourgeois du Médoc.

Château Tour Saint Vincent, Cru Bourgeois, Médoc, 2012, $25.45, cépages : Cabernet-Sauvignon 60%, Merlot 40%, code SAQ : 12116431. Noté 86 points Wine Enthusiast, millésime 2012.

Des notes assez intenses de fruits noirs bien mûrs, des notes subtiles de cuir (animales), de torréfaction ainsi que des notes herbacées et légèrement fumées. En bouche bel équilibre entre une texture presque veloutée, une acidité bien fraîche et des tannins presque charpentés. On a un rappel des notes de fruits et de torréfaction avec une pointe d’acidité comme sur le bout de la langue avec une finale assez persistante. Le millésime 2012 en a été un assez moyen et la maison a quand même réussi à produire un beau vin qui s’accompagnera bien avec un bœuf braisé ou du foie de veau poêlé. Il faudra le boire au plus tard en 2020.

Les Vignobles Lacombe : http://www.vignobles-lacombe.com

Rémi Lacombe, vigneron, est propriétaire de six châteaux dans le Médoc : Château Bessan Segur, Château La Gravette Lacombe, Château La Grange de Bessan, Château Tour Saint Vincent, Château Haut Canteloup et Château Mourlanes, tous des Crus Bourgeois. Depuis plus de 20 ans Rémi Lacombe et son équipe se consacrent à l’exploitation de Château Tour Saint Vincent.

http://www.selectionsfrechette.com/

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén