Mois : décembre 2018

Un Porto Tawny de 20 ans pour les Fêtes? Pensez au Warre’s Otima!

Du Portugal, le Warre’s Otima, Porto Tawny, 20 ans, $41.25, 500 ml, sucre résiduel : 100 g/l, code SAQ : 10667360.

Des notes assez intenses de noisettes, de mélasse, de raisins secs. En bouche, une belle complexité entre la texture est assez grasse et les saveurs généreuses de cassonade, de fruits secs confits et de caramel. Bel équilibre entre le sucre résiduel et l’acidité. Et que dire de la longueur!

De beaux accords avec des fromages (surtout un bleu pour un accord de contraste: le sucré et le salé), des noix et/ou des fruits secs, de la crème brûlée ou du gâteau aux noisettes ou au chocolat.

http://www.selectionsfrechette.com/

Suggestions pour agrémenter votre temps des Fêtes!

Hier avait lieu une dégustation pour la Presse mise sur pied par A3Québec (anciennement l’AQAVBS) d’une quarantaine de produits pour le temps des Fêtes. Je vous fait part des quelques produits qui ont retenu mon attention.

Ottopiu Vineyard, V8+ Sior Carlo, Prosecco Millesimato 2017, $19.85, cépage: Glera 100%, code SAQ: 13734177.

Bien que tous les Prosecco me semblent pareils, celui-là m’est apparu plus délicat, plus fin avec ses notes de pêches, d’agrumes avec une certaine sensation de minéralité. En bouche il était bien crémeux avec un rappel de fruits perçues en bouche et une légère amertume en fin de bouche. Un des rares Prosecco millésimé.

J.Laurens, Crémant de Limoux, Clos des Demoiselles, Tête de Cuvée, 2016, $22.90, cépages : Chardonnay 60%, Chenin Blanc 25%, Pinot Noir 15%, code SAQ : 10498973.

J’apprécie ce vin effervescent depuis assez longtemps car je le considère comme une valeur sûre. Des notes de pain grillé, d’amandes, de fruits blancs et d’agrumes avec une pointe de fruits exotiques. En bouche c’est frais, bien crémeux et d’une belle longueur.

Segura Viudas Heredad, Cava Reserva, $30.25, cépages: Maccabeu 67%, Parellada 33%, code SAQ : 12883461.

Je l’ai ajouté sur ma liste bien que je le trouve un peu cher. Sur des notes de pain grillé et de fruits blancs et d’agrumes. J’ai particulièrement apprécié son équilibre et sa longueur en bouche.

Champagne Devaux Blanc de Noirs, Brut, $52.25, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 11588381.

Des notes de fruits blancs bien frais surtout sur la pomme, d’agrumes, de fruits exotiques et de pain grillé. Bien équilibré avec une belle acidité, une certaine tension et d’une belle longueur.

Champagne Fleury Rosé de Saignée, Brut, $74.50, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 11010301.

Des notes de silex qui procurent une belle sensation de minéralité. Un véritable Champagne de bouffe avec beaucoup de structure, de tension, d’amplitude et de longueur en bouche.

Domaine Marcel Deiss, Pinot Gris (vin blanc moelleux), Beblenheim, 2015, $27.15, 39 g/l,  code SAQ : 11544476.

De belles notes de litchi, de roses, d’épices et de pommes cuites avec un soupçon de bothrytis. D’une belle complexité avec un moelleux assez gras, une acidité équilibrée et une longueur en bouche plus qu’appréciable.

Château du Tariquet, Dernières Grives, 2016, Vin de dessert, $29.00, 98 g/l, cépage : Petit Manseng, code SAQ : 13034808.

Des notes d’abricots et de pêches confites ainsi que des notes de miel. En bouche c’est gras avec quand même une certaine acidité rafraîchissante. Assez délicat et très bon!

Vin de Constance, Klein Constantia, 2014, Vin de dessert, $75.25, 160 g/l, cépage : Muscat à petits grains, code SAQ: 10999655.

Un vin mythique jadis un des préférés de Napoléon. Des notes très intenses d’épices et de gingembre et d’agrumes. Assez gras en bouche avec une belle acidité équilibrée,  des notes de pêches bien mûres confites.  Et que dire de la longueur…

Madisson Dry Pink Gin, Distillerie 1769, $32.75, code SAQ: 13666362.

Bien classique avec des notes de genièvre assez intenses. Je l’ai bien aimé.

 

Un beau Cava pour le temps des Fêtes! Le Cava Clos Amador Delicat Reserva.

D’Espagne, Clos Amador, Brut Delicat, Reserva, Cava, $14.95, cépages : Macabeo 35%, Xarel-lo 35%, Parellada 30%, code SAQ : 12888182.

Bien parfum et particulièrement aromatique sur des notes d’agrumes sur le citron, la lime ainsi que sur des notes de pomme verte et des notes florales. En bouche c’est bien crémeux, velouté avec une bonne acidité et un fruité bien présent. Très bon rapport qualité/prix.

 

https://www.importation-epicurienne.com

Un très beau Chardonnay tout en équilibre! Le Vasse Felix, Filius 2016.

Chardonnay, Filius, 2016, Vasse Felix, Australie, Margaret River, $27.00, code SAQ : 13738485. Noté 91 points Wine Spectator, 91 points James Suckling.

Quelle belle complexité dans ce vin ainsi que cet équilibre entre les notes de fruits bien mûrs sur l’abricot, la pêche, l’ananas et les notes boisées bien intégrées qui apportent des notes de vanille et d’amandes. En bouche, c’est cet équilibre entre le moelleux légèrement gras, l’acidité particulièrement fraîche, les notes de fruits bien mûrs et ce soupçon de notes boisées qui étonne. Vraiment très beau! De très beaux accords se feront avec des viandes blanches grillées, poulet grillé et des fruits de mer en sauce.

Pour en connaître plus sur la maison Vasse Felix : https://www.vassefelix.com.au/

http://www.chartonhobbs.com/fr/

Le Champagne Ruinart. La plus ancienne maison de Champagne !

Très belle rencontre avec Caroline Fiot, Oenologue et Winemaker chez Champagne Ruinart, la plus ancienne maison de Champagne fondée en 1729. Nous avons dégusté trois excellents Champagnes de la maison au restaurant Bar George (Mount Stephen). Merci à l’agence Charton Hobbs pour l’invitation.

 

La Maison Ruinart : https://www.ruinart.com/en-us
Ce qui distingue le style de la maison c’est la prédominance du Chardonnay qui confère aux Champagnes la pureté du fruit frais, des notes d’agrumes, de fruits exotiques, un côté très aérien, de la rondeur et une texture soyeuse en bouche.

Pour ce faire on privilégie l’élevage dans un milieu réducteur, aucune utilisation de barriques, l’utilisation d’un pressoir pneumatique, des fermentations thermorégulées, 100% de fermentation malolactique, l’utilisation de vins de réserve des 2 dernières années ainsi qu’un maximum d’utilisation de 25% de vins de réserve ce qui peut ajouter quelques variations d’un millésime à l’autre. Ce n’est pas la plus grande des maison en taille et en volume mais c’est certainement une des plus intéressantes!

Les Champagnes :

 »R » de Ruinart, Brut, l’expression gourmande de Ruinart, $81.00, cépages : Chardonnay 40%, Pinot Noir 57%, Pinot Meunier 3%, dosage : 9 g/l. Disponible à la SAQ code: 10326004. Aussi disponible en format 375 ml, $53.00.

Au nez de belles notes de fruits bien frais tels la poire et la pomme, un soupçon d’abricot ainsi que des notes d’amandes et de noisettes. En bouche l’attaque est bien nette et ciselée, d’un bel équilibre avec un beau moelleux assez tendre et une acidité bien fraîche et le tout culmine en une longueur plus qu’appréciable.

Ruinart, Blanc de Blancs, Brut, dosage 9 g/l, $121.50, cépages : Chardonnay 100%, l’emblème du goût Ruinart. Disponible en importation privée en contactant l’agence Charton Hobbs : http://www.chartonhobbs.com/fr/. Aussi disponible en format de 375 ml à $72.75.

Le nez est particulièrement intense et floral avec de belles notes d’ananas, de pêche, d’agrumes et un soupçon de gingembre. En bouche le texture est bien moelleuse et très crémeuse. On perçoit une belle sensation de minéralité ainsi qu’une belle acidité pas trop mordante mais bien présente et la finale est assez longue et bien rafraîchissante.

Ruinart Rosé, Brut, $120.25, dosage: 6 g/l, cépages : Chardonnay 45%, Pinot Noir 55% dont 18% sont vinifiés en rouge, l’expression gourmande du goût de Ruinart. Disponible en importation privée en contactant l’agence Charton Hobbs : http://www.chartonhobbs.com/fr/. Aussi disponible en format de 375 ml à $70.25.

La maison Ruinart a été la première à faire un Champagne rosé. Celui-ci offre au nez des notes bien évidentes de petits fruits rouges et avec en filigrane des notes de litchi et de fruits exotiques. En bouche l’attaque est franche et pleine avec un superbe équilibre entre le moelleux crémeux, l’acidité fraîche et les notes de fruits rouges bien croquantes.

Toute une dégustation. Merci à l’agence Charton Hobbs pour l’invitation.
https://www.bargeorge.ca/fr/

Un beau trio pour le Temps des Fêtes !!

Un beau trio pour le Temps des Fêtes spécialement choisi pour créer de beaux accords avec vos tourtières, ragoûts, dindes et autres délices de la table!

Louis Bouillot, Crémant de Bourgogne, Rosé, Brut (13g/l), Perle d’Aurore, vin mousseux, $21.95, cépages : Pinot Noir 80%, Gamay 20%, code SAQ : 11232149. Médaille de Bronze Decanter 2018, Médaille d’Argent Mundus Vini 2018. http://www.chartonhobbs.com/fr/  

Perle d’Aurore est un Crémant de Bourgogne assez unique puisqu’il provient de l’assemblage de Pinot Noir et de Gamay. Au nez, quelques notes acidulés avec des notes florales et des notes de petits fruits rouges tels la framboise et la groseille ainsi qu’un soupçon de notes de pommes. En bouche, les bulles sont assez fines, la texture d’une belle rondeur et la structure révélatrice de la prédominance du Pinot Noir. L’acidité est bien fraîche et forme un bel équilibre avec le caractère fruité de ce Crémant. Somme toute, beaucoup de fraîcheur et de fruit!

E.Guigal, Côtes-du-Rhône, 2016, vin blanc, $20.15, cépages : Viognier 65%, Roussanne 15%, Marsanne 10%, Bourboulenc 10%,  code SAQ: 290296. Noté 91 pts Wine Advocate, Guide Phaneuf 3 étoiles et demi. http://www.selectionsfrechette.com/

J’ai eu l’occasion de rencontrer Philippe et Ève Guigal en novembre dernier. Nous avons goûté un assez large éventail de leurs vins dont ce très beau vin blanc de Côtes-du-Rhône. Je dois admettre que j’affectionne particulièrement les vins blancs du sud de la France. Quelle belle expression aromatique bien distinctive du Viognier qui compose 65% de ce vin ainsi que l’apport de la Marsanne et de la Roussanne. On y perçoit des notes florales, de fruits blancs tels la pêche et l’abricot. La texture est veloutée, légèrement grasse avec une acidité bien équilibrée avec en rappel les notes de fruits frais d’abricot et de pêches. Quel rapport qualité/prix! C’est bon, c’est goûteux, c’est particulièrement satisfaisant.

Première Vendange, Gamay, 2017, vin rouge, Henry Marionnet, Le Domaine de la Charmoise, $25.70, code SAQ : 12517875.  http://vinsfins.ca/

On parle ici d’un Gamay de la Loire en Touraine qui a été élaboré sans souffre ajouté et sans utilisation de bois ce qui laisse toute la place aux arômes fruitées. Et c’est tout en fruit sur la mûre, le cassis, la cerise ainsi que de la fraise, on a presque l’impression de croquer dans des fruits frais. Les tannins sont assez présents pour un Gamay et la longueur est plus qu’appréciable. Oh que j’ai aimé!!

Bonne dégustation et beaux accords !

 

 

 

Coto de Imaz, Reserva, Rioja 2014.

Coto de Imaz, Reserva, Tempranillo, Rioja 2014, $21.25 (prix régulier $22.55), code SAQ : 10857569. Ce vin est aussi disponible en format de 1.5 l celui dont j’ai dégusté ce vin ($43.75, code SAQ : 13762717).

J’ai toujours un peu d’appréhension quand je déguste des vins de Rioja surtout les Reserva et Grand Reserva car ils ont une tendance à avoir des notes prédominantes boisées quelquefois trop intenses pour mon goût. Il faut savoir que lorsqu’on élève un vin de Reserva ceci implique un minimum de 18 mois en barrique de chêne américain. Et ce dernier est particulièrement odorant par rapport au chêne français.

Pourtant dans ce vin, bien qu’il ait des notes boisées évidentes, celles-ci sont bien intégrées et laissent quand même la place aux notes de fruits. Au nez, on sent des notes de fruits rouges bien mûrs sur la cerise, des notes vanillées et épicées ainsi que des notes de cacao et de tabac. Ces dernières proviennent de l’élevage en barrique.

En bouche, on trouve un bel équilibre entre une acidité particulièrement évidente et bien fraîche et des tannins charpentés et tissés bien serré. Les notes de fruits bien juteux et gourmands se frayent un chemin entre les notes boisées, de vanille et d’épices pour un plaisir évident. Beau volume en bouche ainsi qu’une longueur appréciable. De très beaux accords à faire avec du gibier et des pièces de bœuf grillées, BBQ.

El Coto de Rioja : http://www.elcoto.com/en

El Coto de Rioja est aujourd’hui un ensemble de caves vinicoles indépendantes au nombre de 12, chacune spécialisée dans sa spécialité et son terroir.

Huit fermes réparties dans toutes les sous-zones de la dénomination Rioja couvrent un total de 730 hectares de vignes. Le vignoble Carbonera, situé à la plus haute altitude de la Rioja (840 mètres), est idéal pour la culture des cépages blancs, et Fera Los Almendros, avec ses 450 hectares est le vignoble le plus étendu de toute la dénomination. Dans la Rioja Alavesa, El Coto de Rioja possède des vignobles à Elvillar de Álava, Yécora et Oyón. La plupart d’entre eux sont d’anciens vignobles, protégés par la Sierra de Cantabria et divisés en petites parcelles, ce qui est représentatif de l’ensemble de la région.

 

À Rioja Alta, les vignobles sont situés à Cenicero et ses environs. Bien que plus proches de la vallée, ce sont aussi des vignobles situés à une certaine altitude, qui garantissent principalement de longues heures d’exposition au soleil.

http://www.selectionsfrechette.com/

Le recette du succès du Prosecco : sa méthode, son goût et son prix!

Tout dernièrement avait lieu une classe de Maître sur le Prosecco DOC donnée par Guénael Revel et mise sur pied par la Chambre de Commerce Italienne au Canada (CCIC) https://italchamber.qc.ca/.  Voici donc quelques unes des choses que j’ai retenues de cette classe.

Qu’y a t-il à savoir sur le Prosecco?

Le Prosecco est un cépage, un nom de produit et aussi une appellation. Pourquoi faire les choses simples quand elles peuvent être compliquées? C’est un vin effervescent produit dans une zone spécifique de la Vénétie à partir du cépage Glera selon la méthode Charmat ou Martinotti le vrai inventeur de la méthode.

Cette méthode consiste en deux opérations : la première qui est la fermentation du vin blanc sans bulle. Puis la deuxième fermentation, la prise de mousse, est effectuée dans des cuves closes sous pression. C’est ce qui fait du Prosecco un vin dit ‘’technologique’’. L’implication quant au produit c’est que la majorité des Proseccos ont un profil aromatique très similaires alors qu’ils utilisent tous sensiblement la même méthode de production ainsi que le même cépage. On n’y retrouve pas toutes les variations qu’on peut retrouver dans les Cavas, Crémants, Champagnes et autres vins mousseux élaborés selon la méthode traditionnelle.

Alors que les vins mousseux obtiennent leurs bulles avec une deuxième fermentation en bouteille (vieillissement sur lattes) qui peut durer d’un minimum de neuf mois pour les Cava et Crémants et de 15 mois pour les champagnes non millésimés, le Prosecco n’a pas à attendre pour ses bulles. En fait ça prend environ deux semaines pour faire du Prosecco ce qui fait qu’il coûte beaucoup mois cher à produire que les vins effervescents obtenus par la méthode traditionnelle.

 

Prosecco DOC

L’appellation Prosecco DOC est une zone qui couvre maintenant à la fois la Vénétie et le Frioul (Friuli-Venezia Giulia). Jusqu’à 556 communes viticoles ont le droit d’élaborer du vin blanc effervescent sous cette appellation. DOC depuis 1969 le Prosecco n’avait pas alors la cote des consommateurs puisque son goût était inconsistant. Dans les années 90 plusieurs producteurs ont décidé d’adopter une philosophie plus axée sur la qualité et ce, à tous les niveaux de la production ce qui en a fait au fil des années le type de vin effervescent le plus vendu sur la planète.

Il était plus que nécessaire que les producteurs prennent les choses en main car avant cette période on pouvait retrouver du Prosecco provenant des États-Unis et d’Australie. En fait, à cette période, Prosecco était considéré comme une catégorie. On pouvait y retrouver du chenin blanc et bien d’autres cépages. Ce n’était pas une appellation protégée comme tel ce qui causait préjudice aux bons producteurs de la Vénétie.

 

En 2009, certaines zones considérées alors comme plus qualitatives devenaient DOCG : Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore devenait en fait une DOCG. On décidait aussi alors de ne pas utiliser le nom du cépage Prosecco mais de plutôt utiliser le synonyme Glera comme nom de cépage (minimum de 85% de la composition du vin).

Depuis 2012, 5 appellations, définies selon un cahier des charges rigoureux, sont désormais établies et englobent les anciennes appellations de la Vénétie : Asolo Prosecco DOCG Superiore, DOC Prosecco Colli Trevigiani, Marca Trevigiana, Veneto, Delle Venezie ou Alto Livenza.

De plus on a décidé que le Prosecco devait devenir une appellation protégée qui s’appliquerait aux régions DOC et IGT d’alors. Avant 2009, les vins issus d’appellations DOC étaient contrôlés mais pas ceux provenant d’IGT ce qui donnait des niveaux de qualité contradictoires. Maintenant les vins issus des DOC et DOCG sont très contrôlés ce qui a haussé le niveau de qualité du Prosecco.

Les producteurs de Prosecco provenant des zones DOCG tentent de se démarquer des autres en mettant l’accent sur la provenance du produit donc un focus sur l’aire d’appellation. Il est important de savoir que le niveau le plus élevé de la classification des vins italiens est le niveau DOCG (Denominazione d’Origine Controllata e Garantita) d’où sont issus des vins de la plus haute qualité. Comment les reconnaître? Vérifiez l’étiquette sur la bouteille. Pour votre information sur 500 millions de bouteilles de Prosecco vendues, environ 92 millions proviennent de la DOCG Prosecco.

DOCG Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore est répartie sur une aire de 15 villages qui s’étendent sur 18 000 hectares que se partagent 166 producteurs. Toutefois, seulement 6100 hectares sont exploités pour l’élaboration de cette appellation. Le rendement maximum est fixé à 13 500 Kg/ha. La liqueur de tirage ne peut être inférieure à 14gr/l. Par ailleurs, si la mention « Rive » (suivie du nom d’un village) apparaît sur l’étiquette, cela signifie que le raisin provient exclusivement d’une seule commune (ou d’un lieu-dit) sur laquelle le producteur est propriétaire de ses raisins. Le rendement est fixé ici à 13 000 kg/ha, la vendange est exclusivement manuelle et le vin doit toujours être millésimé (mention de la récolte sur l’étiquette). 43 « rive » sont actuellement répertoriées.

Les vins autour de Valdobbiadene peuvent être appelés Valdobbiadene Prosecco DOCG et ceux autour de Conegliano peuvent être appelés Conegliano Prosecco DOCG.

Il est à noter que la DOCG Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore est autorisée en vins mousseux, perlants (frizzante) et même tranquilles (tranquillo). Lorsqu’elle offre un vin mousseux issu obligatoirement de la méthode Charmat (ou Martinotti), elle se distingue en 3 catégories de sucre résiduel : Brut (0 à 12 gr/l), Extra-dry (12 à 17 gr/l) et Dry (17 à 32 gr/l).

Quel est donc le fameux goût du Prosecco?

Au nez : de belles notes florales, des notes de fruits blancs surtout sur la pomme, la pêche et la poire, un soupçon d’agrumes (citron, pamplemousse et en filigrane des notes de fruits exotiques surtout sur la banane et l’ananas

En bouche : Beaucoup de fraîcheur avec une belle acidité, pas mal aromatique, des notes florales et de fruits, une belle sensation de minéralité, bel équilibre entre l’acidité et le niveau de sucre et une finale appréciable.

Les Proseccos : 60 références sont disponibles sur le site de la SAQ avec des prix qui tournent autour d’une moyenne de prix autour de $15 à $20.00.

Pour la liste des produits disponibles: https://goo.gl/M3qq1f

Un Nebbiolo à prix bien raisonnable qui offre de la structure, du volume et des tannins assez corsés! Le Nebbiolo d’Alba, Paisan, 2016.

Paisan, Nebbiolo d’Alba, Langhe, Bersano, 2016, $18.40, code SAQ : 13594987.

Ce Nebbiolo d’Alba provient de vignobles situés du côté gauche de la rivière Tanaro, le cours d’eau le plus important du Piémont. Il provient du Domaine Badarina sur environ 10 hectares de Nebbiolo avec un terroir exceptionnel et unique. L’acquisition de la propriété remonte à 1968. Avec l’achat du Domaine à Serralunga d’Alba, Arturo Bersano, précurseur et connaisseur passionné, assure la Maison de sa présence dans l’un des pays les plus propices aux grands crus de Barolo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vignoble est situé une altitude moyenne de 450 m. sur des sols constitués de calcaire à forte composante argileuse avec une exposition sud, sud-est. À une telle altitude le vignoble subit des écarts de température entre le jour et la nuit assez importants ce qui apporte aux vins du corps avec un côté austère, beaucoup de structure et une bonne acidité, gages d’une excellente longévité.

Notes de dégustation : Ne vous laissez pas berner par sa couleurs rouge pâle typique du Nebbiolo. Vous avez à faire à un vin relativement corsé et bien structuré. Au nez, des notes de fruits rouges ainsi qu’une touche florale sur la rose encore une fois typique au Nebbiolo.

En bouche bel équilibre entre l’acidité bien fraîche et les tannins bien charpentés et tissés bien serré. Puis ce sont les notes de fruits rouges surtout sur les noyaux de cerises et un soupçon de fruits noirs avec comme une pointe de réglisse qui prennent le dessus. Bien qu’il ait fait 12 mois de barrique on ne sent pas trop les notes boisées. C’est assez intense avec un peu d’amertume et une certaine astringence. La longueur en bouche est assez appréciable avec un beau volume. En passant c’est un vin que je passerais en carafe au moins une heure afin de mieux l’apprécier. Pour les accords vous pouvez y aller avec les viandes rouges saignantes, sur le BBQ et les viandes de gibiers.

Pour en savoir plus sur ce producteur : http://www.bersano.it/eng/

www.importation-epicurienne.com

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén