Catégorie : Événements/salons de vins – plusieurs vins dans chaque article (Page 1 of 28)

Souper gourmand italien chez soi!! La Calabre dans votre verre et dans votre assiette.

Mardi dernier avait lieu ce souper gastronomique virtuel sur Facebook Live animé par Guénael Revel personnalité connue du monde vinicole et le chef Gianfranco Schifano du restaurant Le Richmond.

Les vins de la Calabre étaient à l’honneur et le chef nous a concocté des accords parfaits avec les vins de la maison Serracavallo et de la maison La Pizutta del Principe. Ces soupers Facebook Live sont organisés par Voyage Vin Italie et la Chambre de Commerce Italienne au Canada.

Vous pouvez accéder à ce Facebook Live en copiant ce lien suivant dans votre fureteur : https://www.facebook.com/ccic.iccc/videos/264545757968072

La Calabre

Avec son climat chaud et sec, la Calabre a dû adapter sa cuisine pour traverser les périodes de disette dues à la sécheresse, en mettant notamment l’accent sur des aliments marinés ou salés qui se conservent bien. Parmi les mets typiques du sud de l’Italie, on trouve notamment la ’Nduja, une variation calabraise du Salumi, ou encore le Stoccofisso, une préparation de poisson séché. Considérée par plusieurs comme le berceau de la viticulture en Italie, la Calabre est une région au passé complexe et chargé d’histoire, surtout en ce qui a trait à la production de vin.

Située dans le sud de l’Italie, la Calabre, qui est une véritable péninsule, est entourée de montagnes et de mer. Au nord, les montagnes des Apennins forment une frontière entre la Calabre et sa région sœur, la Basilicate. Au sud, la mer Tyrrhénienne entoure la région du côté ouest, tandis que la mer Ionienne se trouve du côté est.

Selon Le Corriere Vinicolo, la Calabre compte 10 656 hectares, soit 1,63% du total national, contre 15% pour la Sicile. Elle a même vu une diminution de sa surface plantée vers les années 2000. Pourtant La Calabre est une terre incroyablement riche et variée avec une variété génétique, de sols et de territoires. Elle possède en plus des cépages autochtones bien à elle ce qui lui permet d’élaborer des vins savoureux, bien structurés et différents.

Les recettes et les vins

Gnocchi al Pecorino Crotonese DOP en accord avec le vin blanc Besidiae de la maison Serracavallo élaboré à partir principalement du cépage Pecorello.

Vous pouvez vous procurer les ingrédients chez Fruiterie Milano.

Recette

Gnocchi

125gr de burrata italienne

1 jaune d’œuf

100gr de farine Caputo

Sauce Roquette

30 gr de roquette

1 grosse pomme de terre

50 gr de Pécorino Crotonese DOP

Émulsion Pécorino Crotonese DOP

150gr crème liquide

1 verre d’eau chaude

10 gr de Pécorino Crotonese DOP

Préparation

Mélanger le tout pour obtenir une pâte homogène. Faire des petites boules avec la pâte

Pocher la pomme de terre pendant 22 min. Dans un mélangeur, mettre 6 glaçons, la PDT et la roquette, le Pécorino Crotonese DOP, saler, poivrer (la pâte doit être froide pour que la roquette ne change pas de couleur). Mixer

Mélanger le tout avec un bras mixeur.

Cuisson des gnocchis : tremper 2 min dans l’eau bouillante.

Dans une poêle, mettre un peu de sauge, de Pécorino Crotonese DOP, de beurre et d’huile d’olive Lametia DOP, de l’eau de cuisson des gnocchis et faire poêler les gnocchis 1 min. Puis dresser.

Le vin

Besidiae, Italie, Calabre IGT, Serracavallo Azienda Agricola, 2019, $22.15, cépages : Pecorello 40%, Riesling 30%, Chardonnay 30%, sucre : 1.9 g/l, alc.:12.5%, code SAQ : 14515460.

Ce vin lors de son élaboration n’a pas touché le bois et ce afin de préserver les arômes et saveurs de fruits bien frais. Il est issu de vignobles situés à plus de 600 m d’altitude.

Cet assemblage bien particulier de Pecorello, de Riesling et de Chardonnay exhale des arômes bien aromatiques de pommes, de poires avec un soupçon de pêches et de notes florales.

La bouche, des plus goûteuse, est d’une texture veloutée et dégage une acidité bien fraîche. Des flaveurs de lime, d’agrumes et de fruits blancs viennent compléter le tout. C’est un vin bien droit dont émane une belle sensation de minéralité. La finale acidulée est carrément sur des notes fruitées et d’une belle persistance. Vraiment un très beau vin qu’il vous faut essayer!

Recette l’Aragosta in crosta di’nduja en accord avec le vin blanc Molarella, élaboré à 100% de Pecorello de la maison La Pizutta del Principe.

Vous pouvez vous procurer les ingrédients chez Fruiterie Milano.

Recette:

Recette

1 homard entier

2 betteraves chioga

2 pommes de terre

2 cuillères à soupe de sirop d’érable

Sel, poivre

Thym

2.5 gr de beurre

2.5 gr d’huile d’olive Lametia DOP

.5L eau d’huître

Pour la pâte

2 jaunes d’oeuf

2 gr de gingembre

5 gr d’algues fraîches

1 gr de sel

20 gr de ‘Nduja

20 gr de charbon noir

350 gr de farine blanche

Cuire les pommes de terre pendant 12 min dans .5L d’eau + .5 L d’eau d’huître. Cuire les betteraves 10 min dans 1L d’eau + 2 cuillères à soupe de sirop d’érable.

(Un emporte pièce sera utilisé par le chef pour les pommes de terre).

Laver les algues et les pocher dans l’eau bouillante pendant 10 min. Les retirer et les mettre dans des glaçons pour les refroidir. Les essorer et les mettre au mixeur jusqu’à l’obtention d’une mixture crémeuse.

Pour la pâte : Mélanger la pâte brisée à la Nduja, les algues mixées et le gingembre, réserver.

Décortiquer le homard. Le confire 10 min dans une casserole avec du beurre et de l’huile d’olive extra vierge Lametia DOP. Saler, poivrer.

Enrouler le homard dans la pâte comme en papillote. Mettre au four pendant 10 min 400 degrés fahrenheit. Retirer du four et retirer la pâte brisée autour du homard.

Chauffer dans une poêle un peu de beurre, un peu d’huile d’olive extra vierge Lametia DOP et du thym. Saisir les betteraves et les pommes de terre pendant 2 min.

Passer au dressage.

Le vin

Molarella, Pecorello, Italie, Calabre, Val di Neto IGP, La Pizzuta del Principe, vin blanc bio, 2019, $21.00, cépages : Pecorello 100%, sucre : 4.8 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 14462871.

Ce vin a été élevé en cuves inox et donc n’a pas touché le bois ce qui met en évidence les arômes et saveurs de fruits. De plus la fermentation malolactique n’a pas été effectuée ce qui préserve l’acidité du vin.

Ce vin se découvre au nez sur des arômes de fruits jaunes (pêches, abricots) biens frais, d’amandes, de notes florales et d’épices douces (thym). En bouche la texture est veloutée, l’acidité est presque vive et les flaveurs de fruits jaunes bien frais dominent de façon agréable. Ce qui distingue ce vin c’est cette belle sensation de minéralité qui s’exprime par des flaveurs de caillou mouillé ainsi qu’une légère amertume. C’est un vin bien droit, rectiligne d’une belle persistance sur une finale fruitée bien fraîche.

Concours

Vous pouvez gagner une superbe machine à café De’Longhi (Specialista EC9335BK) en partageant le vidéo de ce Facebook Live. Le gagnant sera tiré au sort parmi les participants des webinaires de septembre.

Découvrez les vins bios de la maison Serracavallo de la Calabre!

Vins de Serracavallo Azienda Agricola

Goûtez au renouveau de la Calabre avec les vins de la maison Serracavallo. Cette appellation est une terre incroyablement riche et variée avec une variété génétique, de sols et de territoires. Elle possède en plus des cépages autochtones bien à elle ce qui lui permet d’élaborer des vins savoureux, bien structurés et vraiment différents.

Je vous propose 3 vins dont deux (un blanc et un rouge) issus d’assemblage de cépages autochtones et de cépages internationaux ainsi qu’un vin entièrement élaboré à partir de cépages autochtones.

Besidiae, Italie, Calabre IGT, Serracavallo Azienda Agricola, 2019, $22.15, cépages : Pecorello 40%, Riesling 30%, Chardonnay 30%, sucre : 1.9 g/l, alc.:12.5%, code SAQ : 14515460.

Ce vin lors de son élaboration n’a pas touché le bois et ce afin de préserver les arômes et saveurs de fruits bien frais. Il est issu de vignobles situés à plus de 600 m d’altitude.

Cet assemblage bien particulier de Pecorello, de Riesling et de Chardonnay exhale des arômes bien aromatiques de pommes, de poires avec un soupçon de pêches et de notes florales.

La bouche, des plus goûteuse, est d’une texture veloutée et dégage une acidité bien fraîche. Des flaveurs de lime, d’agrumes et de fruits blancs viennent compléter le tout. C’est un vin bien droit dont émane une belle sensation de minéralité. La finale acidulée est carrément sur des notes fruitées et d’une belle persistance. Vraiment un très beau vin qu’il vous faut essayer!

Vous ferez de beaux accords avec un ceviche, des poissons, des crustacés et des huîtres.

Sette Chiese, Italie, Calabre IGT, Serracavallo Azienda Agricola, 2019, $22.15, cépages : Magliocco 60%, Cabernet-Sauvignon 40%, sucre : 4.5 g/l, alc.:13.5%, code SAQ : 14515494.

Ce vin lors de son élaboration n’a pas touché le bois et ce afin de préserver les arômes et saveurs de fruits bien frais. Il se découvre sur des arômes de fruits rouges bien aromatiques et d’une belle intensité avec une touche de cassis et d’épices douces.

En bouche la texture est quelque peu ferme avec des tannins charpentés tout en jeunesse et tissés bien serré. Les flaveurs sur une dominante de fruits noirs et d’épices douces lui apportent un côté goûteux et savoureux avec une certaine amplitude. Belle persistance sur une finale bien fruitée.

Vous ferez de beaux accords avec des pièces de bœuf grillé, BBQ et plats de viande typiquement italiens.

Quattro Lustri, Magliocco Dolce, Italie, Calabre, Terre di Cosenza DOC, Serracavallo Azienda Agricola, 2019, $27.75, cépages : Magliocco Dolce 100%, sucre : 9.3 g/l, alc.:14%, code SAQ : 14515435.

Quatre clones de Magliocco entrent dans l’élaboration de ce vin. Après une sélection manuelle et une fermentation en barrique, ce vin a été élevé en cuves inox pendant de 3 à 4 mois.

Vraiment surprenant ce vin qui m’a particulièrement plu et que je vous suggère d’essayer. Il est issu d’un cépage assez tannique et authentiquement calabrais : le Magliocco. Au nez ce vin est sur une dominante de fruits noirs bien mûrs et de notes de torréfaction et de café. La bouche est suave avec des tannins souples, charpentés et tissés bien serré. Les notes de fruits noirs et de torréfaction, cette belle sensation de fraîcheur et cette merveilleuse amplitude en bouche sauront vous charmer. Une vraie découverte! Ne passez pas à côté!

Vous ferez de beaux accords avec une côte de boeuf grillée, bavette et BBQ.

Agence Tocade – échantillons

Serracavallo Azienda Agricole

Le vignoble Serracavallo, qui fait partie de l’AOC Terre di Cosenza, est située dans la commune de Bisignano sur les collines surplombant la vallée de Crati, à 35 km de Cosenza. Il s’étend sur 55 hectares dont 30 sont des vignes et 10 sont des oliveraies.

En 1995, le propriétaire, Demetrio Stancati, a commencé un travail de renouvellement des vignobles, en commençant une sélection clonale minutieuse des vignes indigènes qui ont toujours été présentes au domaine comme le Magliocco doux et le Pecorello et a planté de nouvelles vignes internationales telles que le Cabernet-sauvignon et le Chardonnay.

Serracavallo Azienda Agricola

Les vignes sont plantées de 3300 pieds à l’hectare, dressées avec cordon ou guyot. Plusieurs éléments caractérisent le vignoble dont son emplacement qui est à 600 mètres d’altitude, l’importante variation des températures de jour et de nuit ce qui favorise une superbe acidité, la composition du sol qui est dominé par du sable granitique du sol et l’exposition sud-sud-ouest des vignes qui assure la maturité des raisins.

Serracavallo Azienda Agricola

Une nouvelle cave équipée des technologies les plus modernes et une cave à barriques pour le vieillissement les vins garantissent un produit de qualité. Seuls les raisins issus du vignoble sont transformés au domaine ou un produit environ 150 000 bouteilles.

Serracavallo Azienda Agricola

La philosophie derrière l’élaboration des vins est d’utiliser des assemblages de vignes indigènes/autochtones et internationales dans les vins de base, tandis que, à mesure que la gamme augmente en importance, le pourcentage de vignes internationales diminue jusqu’à disparaître complètement.

Serracavallo Azienda Agricola

La Calabre

Située dans le sud de l’Italie, la Calabre, qui est une véritable péninsule, est entourée de montagnes et de mer. Au nord, les montagnes des Apennins forment une frontière entre la Calabre et sa région sœur, la Basilicate. Au sud, la mer Tyrrhénienne entoure la région du côté ouest, tandis que la mer Ionienne se trouve du côté est.

Carte vinicole Calabre

Selon Le Corriere Vinicolo, la Calabre compte 10 656 hectares, soit 1,63% du total national, contre 15% pour la Sicile. Elle a même vu une diminution de sa surface plantée vers les années 2000. Pourtant La Calabre est une terre incroyablement riche et variée avec une variété génétique, de sols et de territoires. Elle possède en plus des cépages autochtones bien à elle ce qui lui permet d’élaborer des vins savoureux, bien structurés et différents. De plus en plus les producteurs veulent faire connaître les vins de la région.

Vignoble Calabre

La DOC Cirò, située au pied de la botte italienne est une des plus importante DOC et une des plus progressive. Elle comprend quelque 5000 acres de vignobles qui s’étendent du village médiéval perché à flanc de colline de Cirò jusqu’à la mer Ionienne où se trouve la ville côtière de Cirò Marina. Bien que Cirò produise des vins blancs et des rosés inhabituellement foncés, la plupart des vignobles sont plantés en Gaglioppo – un cépage particulièrement tannique qui a été génétiquement lié au Sangiovese.

Vignoble Calabre

En fait, plus de 90% du vin produit en Calabre est du vin rouge, principalement issu du cépage Gaglioppo. Le raisin blanc Greco di Bianco, nommé d’après les origines grecques de la région, vient après le Gaglioppo en termes d’importance.

Vignoble Calabre

Les DOC de l’appellation ne produisent que 5% du vin produit alors que les IGP produisent le reste ce qui indique le potentiel de la région. Cette statistique est en train de changer rapidement avec ce mouvement vers une qualité accrue. (Source wine-searcher)

L’authenticité de l’Italie avec Poderi Colla et Poli Distillerie.

Je vous suggère de découvrir deux producteurs du nord de l’Italie qui ont quelque chose de très important en commun : l’authenticité et la recherche constante de la qualité. Rencontrez donc Poderi Colla située dans le Langhe et la Distillerie Poli en Vénétie et découvrez deux excellents vins rouges et un Vermouth étonnant.

Poderi Colla

Poderi Colla est depuis 300 ans probablement la quintessence du Domaine familial dans le Piémont bien ancrée dans la tradition, dans le travail bien fait, le respect de la nature, dans une recherche constante de laisser la vigne s’exprimer dans ce qu’on appelle la ‘’naturalité’’ des vins.

Comme le dit si bien Tino Colla : ‘’Nous connaissons tout des plus récentes avancées technologiques de la viniculture et ce, pour l’utiliser le moins possible dans l’élaboration de nos vins. Nous élaborons un produit naturel et on ne fait qu’aider la vigne à s’exprimer. Notre famille a tout essayé dans les diverses appellations du Piémont étant souvent les premiers à vinifier et nous avons eu la chance au fil du temps de sélectionner les meilleurs terroirs entre autres pour le Nebbiolo qui représente 60% de nos cépages plantés’’.

Vignoble Poderi Colla (crédit photo: Luc Marier)

Cette maison que j’ai visité l’année dernière est véritablement à la recherche constante d’authenticité, d’originalité, d’intégrité et de pureté. À partir de leurs 4 vignobles sur 28 hectares des plus qualitatifs, ils produisent des vins sérieux, classiques qui témoignent des cépages dont ils proviennent.  

Leurs vins sont simples du point de vue conceptuel et bénéficient de la longue expérience que la famille a acquise au fil des années. Chaque vin a son caractère qui est l’expression du cépage, du vignoble et de la parcelle dont il provient. En fait chaque cépage de chaque parcelle est vinifié séparément.

Poderi Colla, Barbera d’Alba DOC, Costa Bruna, 2017, $24.85, cépage : Barbera 100%, sucre : 3 g/l, alc. :13.5%, code SAQ : 14508981.

Poderi Colla, Barbera d’Alba DOC, Costa Bruna, 2017

De la belle Barbera bien fraîche provenant de vignes de 70 ans et plus avec beaucoup de structure et de matière! Un vin qui se laisse découvrir sur des notes d’épices douces, de fruits rouges (cerises) ainsi qu’un soupçon de fruits noirs bien frais, peu boisé et très complexe. Le genre de vin dont on dit qu’on reconnaît le ‘’caractère des raisins’’.

En bouche, beaucoup de fraîcheur de finesse, d’élégance sur des tannins charpentés souples et tissés serrés. C’est juteux, croquant avec une acidité bien présente qui supporte des flaveurs de cerises, de noyaux de cerises, de mûres et quelques notes boisées assez discrètes. Finale d’une belle persistance sur des notes fruitées. J’en boirais tous les jours!

Et quel potentiel de vieillissement! Le 1995 que j’ai aussi dégusté présentait des notes d’évolution sur la prune avec des tannins encore bien charpentés. La finale dégageait beaucoup de volume et d’amplitude.

Poderi Colla, Barbaresco DOC, Tenuta Roncaglie, Roncaglie, 2015, $48.25, cépage : Nebbiolo, sucre; 2.7 g/l, alc. :14%, code SAQ : 14358345.

Poderi Colla, Barbaresco DOC, Tenuta Roncaglie, Roncaglie, 2015

Un vin d’une grande finesse avec beaucoup de complexité qui provient de l’une des parcelles (Roncaglie) des plus qualitatives. Sur des notes d’épices, de fruits rouges, un peu de tabac, des notes de mûres, de violettes, d’épices et de sous-bois. En bouche, la texture est des plus veloutée sur des tannins charpentés. Le tout est d’une grande richesse, très généreux et d’une grande amplitude. Un véritable coup de cœur! Grand potentiel de garde.

Le 1998 que j’ai aussi dégusté était encore d’une belle fraîcheur sur des notes de tabac, de fruits très mûrs avec des tannins bien souples et presque charpentés. Surprenant ce vin qui était encore bien juteux et d’une superbe longueur.

Poli Distillerie

Poli est une distillerie familiale artisanale vieille de plus de 100 ans dont la réputation n’est plus à faire. Fondée par GioBatta Poli (une famille qui a ses origines dans les années 1400) elle est spécialisée dans l’élaboration de Grappa, de liqueurs et autres spiritueux. Elle est située tout à côté de Bassano del Grappa.

Poli Distillerie

Le Vermouth est un apéritif élaboré à partir de vin fortifié avec une eau-de-vie qui est ensuite aromatisée de plantes aromatiques. Ce Gran Bassano Bianco, développé par Jacopo Poli, est un Vermouth à base de Vespaiolo, un vin blanc issu de raisins indigènes de la DOC dont fait partie la ville de Bassano.

Le profil aromatique de ce Vermouth est le résultat d’une infusion de plus de vingt plantes, parmi lesquelles dominent l’aubépine et le sureau (sambuscus), plantes caractéristiques de la région de Bassano, ainsi que le pamplemousse, le galanga (gingembre), l’orange douce et amère.

Gran Bassano Bianco, Vermouth, Italie, Poli Distillerie, $26,00, 750 ml, sucre : 190 g/l, alc. : 18%, code SAQ : 14462281.

Gran Bassano Bianco, Vermouth, Italie, Poli Distillerie

Quel beau Vermouth d’une intensité aromatique assez incroyable et d’une persistance plus qu’appréciable. Le nez est sur une dominante d’herbes aromatiques, d’épices douces, d’agrumes et de notes florales.

La bouche légèrement grasse présente un bel équilibre avec des flaveurs herbacées, des notes d’agrumes avec en plus comme une pointe d’amertume sur le zeste d’orange. Bien que le niveau de sucre soit assez élevé on ne le sent à peine tel l’équilibre aromatique a été atteint. Vous dégusterez ce Vermouth bien frais sans qu’il ne soit trop froid. 

Bonne dégustation!

Agence Montalvin – échantillons reçus

Découvrez les vins de Bordeaux avec  »Jean-Pierre Moueix »!

«Jean-Pierre Moueix», une gamme de vins de Bordeaux, Saint-Émilion et Pomerol, qui exprime les nuances de fruits et de terroir de ces appellations. Ce sont des vins d’entrée de gamme de facture plus moderne qui offrent de très bons rapports qualité/prix. Ce sont des vins sans prétentions d’une belle buvabilité et polyvalents.

Ces vins sont assemblés et élevés dans les caves historiques du Quai du Priourat à Libourne, et bénéficient de l’expertise des équipes techniques de Jean-Pierre Moueix.

L’identité visuelle de ces vins s’inspire du moment de l’histoire où le mouvement Art Déco a introduit une esthétique résolument moderne. L’étiquette s’inspire de la feuille du Gingko (feuilles dorées de Ginkgo), qui symbolise l’élégance et l’équilibre caractéristiques de ces vins.

Feuille du Gingko

Notes de dégustation

Jean-Pierre Moueix, Saint-Émilion, 2016, $25.10, cépages : Merlot 85%, Cabernet franc 15%, sucre : 2.9 g/l, alc. :14%, code SAQ : 14204565.

Jean-Pierre Moueix, Saint-Émilion, 2016

Ce vin se découvre sur des effluves de mûres, de sous-bois, d’un soupçon de notes viandées et de notes boisées. La bouche est fraîche avec des tannins charpentés et souples et révèlent des flaveurs de fruits noirs et de notes boisées bien intégrées. Assez longue finale focalisée sur le fruit.

Jean-Pierre Moueix, Bordeaux, 2016, $17.40, cépages : Merlot 80%, Cabernet franc 20%, sucre : 2.6 g/l, alc. :13.5%, code SAQ : 13734337.

Jean-Pierre Moueix, Bordeaux, 2016

Ce vin s’exprime au nez sur des arômes de fruits rouges, de cassis, d’épices et de notes de sous-bois. En bouche les tannins sont charpentés et tissés bien serré et les flaveurs exhibent des accents de fruits noirs, d’épices douces et de notes boisées. Ensemble juteux et doté d’une belle finale.

Ces deux vins sont résolument des vins de bouffe. Vous ferez de beaux accords avec un magret de canard, une entrecôte de bœuf ou de l’agneau grillé.

Agence Montalvin – échantillons

Établissements Jean-Pierre Moueix

Les Établissements (Ets.) Jean-Pierre Moueix furent fondés en 1937 par Monsieur Jean-Pierre Moueix sur le Quai du Priourat à Libourne et restent aujourd’hui une entreprise familiale.

Négociant classique de vins primeurs et livrables, les Ets. Jean-Pierre Moueix sont également propriétaires et producteurs de plusieurs Grands Crus, tels que les Châteaux La Fleur-Pétrus et Trotanoy à Pomerol, Château Bélair-Monange, Premier Grand Cru Classé, à Saint-Émilion, ainsi que Dominus Estate et Ulysses au coeur de la Napa Valley en Californie.  Ils assurent la distribution mondiale d’un grand nombre de vignobles prestigieux de la Rive Droite.

  • Château Lafleur-Pétrus
  • Château Hospitalet de Gazin
  • Chai Certan de May
  • Château Belair
  • Château Latour à Pomerol
  • Vignoble Trotanoy

Jean-Pierre Moueix, né en Corrèze en 1913, arriva à Saint-Émilion avec ses parents lors de la crise de 1929. Les vins du Libournais étaient peu reconnus à cette époque. Il a sut deviner leur aptitude au vieillissement et leur potentiel de séduction basé sur le charme naturel du cépage Merlot.

En 1950 il a consolidé la maison de négoce par l’acquisition du Château La Fleur-Pétrus (Pomerol), puis des Châteaux Magdelaine (Saint-Émilion Premier Grand Cru Classé) et Trotanoy (Pomerol) en 1952 et 1953.

Jean-Pierre Moueix

Le point culminant de sa carrière a été l’acquisition de Château Petrus. Il en confia la gestion à son fils Christian pendant 38 millésimes. Jean-François, son fils aîné, hérita de la propriété et en assure la gestion depuis 2009.

Jean-Pierre Moueix s’est éteint en 2003 à l’âge de 90 ans.

Ets. Jean-Pierre Moueix et Autres Rivages, sociétés sœurs, sont deux maisons de négoce traditionnel bénéficiant de 80 ans d’expérience dans la sélection et la distribution des plus grands vins de Bordeaux. Les vins, mis en bouteilles au château, sont vendus soit en primeur (au printemps qui suit la récolte), soit après quelques années de vieillissement.

Les Ets. Jean Pierre Moueix sont également propriétaires et producteurs de certains des crus les plus réputés de Pomerol, Saint-Émilion et de la Napa Valley.

Plan des vignobles

Tous les vins vendus par les Ets. Jean-Pierre Moueix et Autres Rivages proviennent exclusivement du Château avant leur stockage dans les entrepôts à Libourne (25.000 m2), où plusieurs millions de bouteilles reposent dans des conditions idéales. La maison garantit ainsi la traçabilité de chaque bouteille expédiée depuis le Quai du Priourat.

Les Ets. Jean-Pierre Moueix distribuent les grands vins de la Rive Droite, en particulier Saint-Émilion et Pomerol.

En sus des propriétés familiales à Bordeaux, plus de 20 crus prestigieux de la Rive Droite confient la distribution exclusive de leurs vins aux Ets. Jean-Pierre Moueix.

Source: site web : http://www.moueix.com/

Gamme de produits  »Jean-Pierre Moueix »

Les vins de la semaine

Lieutenant de Sigalas
Madeira Casa dos Vinhos
Mare Chiaro Ippolito
I Mori Ippolito
Vieux Château d’Astros
El Esteco Don David Reserve
El Esteco Cabernet – Sauvignon

Cliquez sur les liens (en rouge) pour accéder aux notes de dégustations et articles complets.

Bodega El Esteco. Les vins d’altitude extrême d’Argentine!

Bodega El Esteco

Bodega El Esteco

Les vignobles de cette maison, fondée en 1892 par des immigrants français, sont situés au cœur de la vallée de Calchaqui dans le Nord de l’Argentine dans une région qui présente des conditions particulièrement extrêmes. En fait, les vignobles se retrouvent à une altitude de plus de 1,700 m ce qui en fait parmi les plus élevés du monde. La région de Calchaqui ne représente que 2% de la surface viticole d’Argentine mais produit des vins qu’il vaut la peine de découvrir.

Vignoble El Esteco

Au-delà de 500 ha de vignes sont situés dans la région de Cafayate à 1700 m d’altitude du côté des montagnes Quilmes et 260 ha dans la région de Chanar Punco à 2000 m d’altitude près des montagnes Aconquija. Cette dernière région subit des températures très froides ce qui n’est pas évident pour aller chercher la maturité des raisins.

Vignoble El Esteco

Pour pouvoir faire du vin dans de telles conditions, cette maison a eu à redéfinir les paradigmes qui entourent la production du vin et a su mettre de l’avant les caractéristiques propres au terroir de la région. Elle doit composer avec des variations extrêmes de températures (environ 22 ° C entre le minimum pendant les matins et nuits froids, et le maximum pendant les jours ensoleillés).

Vignoble El Esteco

De plus, les sols sont profonds, pauvres mais riches en minéraux et rocheux et heureusement qu’ils reçoivent une irrigation des Andes car les précipitations sont très faibles avec 120mm de pluie. Les vignes sont exposées à 350 jours de soleil et afin d’aller chercher le maximum d’ensoleillement et donc de maturité des raisins elle favorise la taille de type pergola bien qu’elle utilise d’autres types de taille selon les terroirs.

Carte vinicole – nord de l’Argentine

Les notes de dégustation

Nous avons dégusté 3 vins (les bouteilles nous ont été envoyées avant la dégustation) dont 2 étaient élaborés à 100% de Cabernet-Sauvignon.

Il faut savoir que ce n’est qu’en 1853 que les premiers pieds de vignes de Cabernet-Sauvignon sont apparus dans le paysage de l’Argentine. Surprenant à savoir, l’Argentine est le 7e pays producteur de Cabernet-Sauvignon dans le monde et le vignoble El Esteco produit à lui seul 26% du Cabernet-Sauvignon de la vallée de Calchaqui.

Son profil aromatique est très caractéristique de la région surtout avec ses notes de Pyrazine qui lui apporte des notes herbacées. Ses caractéristiques sont aussi un côté fruité ( cassis, mûres, bleuets, cerises, et gelée de bleuets) un profil épicé (menthe, poivre noir, eucalyptus, anis, menthol, paprika, feuilles de laurier) et des arômes et saveurs de vieillissement sous-bois (chêne, cèdre, tabac, craie, chocolat noir).

El Esteco, Don David Reserve, Cabernet Sauvignon, Argentine, Vallée de Calchaqui, Cafayate, 2018, $16.25, sucre : 3.2 g/l, alc. :14%, code SAQ : 13545886.

El Esteco, Don David Reserve, Cabernet Sauvignon, Argentine, Vallée de Calchaqui, Cafayate, 2018

Ce vin est produit à une altitude de 1,700 m avec uniquement des raisins de Cabernet-Sauvignon. Le moût est produit uniquement avec du jus de première presse et 70% des vins sont élevés en petits fûts de chêne américain et français pendant 12 mois le restant en cuves inox.

Ce vin est carrément surprenant pour un vin d’entrée de gamme. Au nez il exprime des effluves de fruits très mûrs rouges et noirs, de prunes, de notes herbacées assez discrètes (piments verts), d’épices douces et de notes boisées.

En bouche la texture est veloutée, l’acidité équilibrée et les tannins sont charpentés, souples et tissés assez serré. C’est juteux sur une dominante d’épices douces, de fruits noirs et de flaveurs de torréfaction et de chocolat au lait qui viennent agrémenter le tout. La perception de volume et d’amplitude est des plus agréable et la longueur est surprenante pour un tel vin. Décidément un vin à acheter.

El Esteco, Cabernet Sauvignon, Argentine, Vallée de Calchaqui 2015, $22.95, sucre : 3.4 g/l, alc. :14.5%, code SAQ : 13648324.

El Esteco, Cabernet Sauvignon, Argentine, Vallée de Calchaqui 2015

Dans ce vin qui porte le nom de la cave, on utilise de levures indigènes et sélectionnées pour le processus de fermentation ce qui intensifie le profil aromatique. Le vin est élevé dans les mêmes fûts de chêne utilisés durant la fermentation et ce, pendant 12 mois. Une sélection rigoureuse des fûts est réalisée, à la recherche de chêne légèrement toasté afin de surpasser la fraîcheur du fruit. Le vin est mis en bouteille non filtré et conservé à la cave pendant 6 mois.

L’idée ici, selon Alejandro Pepa, est de produire un cabernet sauvignon qui révèle quelques notes de pyrazine. Avec ses notes herbacées et fruitées, ses tanins fins et son acidité rafraîchissante C’est vraiment un vin à découvrir.

Ce vin se découvre sur des arômes d’épices douces (paprika) assez présentes, de prunes, de chocolat au lait, de notes herbacées (pyrazine) et de notes légèrement boisées. La bouche laisse découvrir une certaine élégance sur une texture veloutée, une acidité fraîche et des tannins très souples, charpentés et tissés bien serré. Les flaveurs de fruits noirs, de chocolat au lait, de cerises noires et d’épices douces bien présentes s’expriment en une longueur assez longue et d’une agréable persistance. Un vin ‘’smooth’’, généreux, d’une belle amplitude. À la caisse!!

El Esteco, Altimus MMXV, $45.25/btle, cépages : Cabernet-Sauvignon 50%, Malbec 35%, Cabernet franc 10%, Merlot 5%, disponible en importation privée (caisse de 6 btles) via l’agence Galleonwines.ca.

El Esteco, Altimus MMXV

Le mot latin «altimus» signifie «le plus élevé» et témoigne de ce que peut donner de mieux ce terroir extrême.  C’est le vin emblématique de la maison et est élaboré à partir des meilleures parcelles du domaine et des meilleurs raisins de la vendange. Seul le jus de goutte est utilisé pour faire ce vin.

Chaque parcelle dont est issu le vin est élevé séparément pendant douze mois en barriques neuves de chêne français, puis assemblé et vieilli pendant six mois supplémentaires. Cet assemblage unique d’une sélection des meilleurs raisins de chaque vendange a le pouvoir de concentrer en lui-même les caractéristiques uniques du terroir des plus hauts vignobles du monde. Ce vin est non filtré et non stabilisé pour préserver son caractère unique.

D’emblée ce vin présente un superbe équilibre entre les arômes et saveurs fruités et les notes d’épices douces. Le nez est sur des notes de fruits très mûrs de prunes, de fruits noirs, de tabac, de café, de chocolat noir avec un soupçon de menthe et de notes herbacées et boisées.

La bouche est bordelaise et d’une texture élégante, veloutée et riche supportée par des tannins charpentés et particulièrement souples. Les flaveurs de fruits très mûrs de mûres, d’épices douces, de café, de torréfaction et de chocolat noir complètent cet ensemble quelque peu opulent. Et quelle longueur…Beaucoup de classe sans avoir ce côté ‘’bling bling’’ de plusieurs vins dits ‘’blockbusters’’.

Vignoble La belle Alliance. Toute une découverte dans les Cantons-de-L’Est!

Vignoble La Belle Alliance

Rencontre des plus intéressante avec Brock Dagenais vigneron et ex-avocat au vignoble La Belle Alliance situé dans les Cantons-de-l’Est à Shefford. Le nom de ce vignoble provient de la Ferme de La belle Alliance située en Belgique qui a été rendue célèbre par Napoléon durant la bataille de Waterloo. C’est l’endroit que Napoléon avait choisi pour inspecter ses troupes avant cette bataille fatidique.

Vignoble La belle Alliance

Véritable auto-didacte vinicole, après une carrière florissante comme avocat, Brock s’est lancé dans un vignoble situé dans les Cantons-de-l’Est et ce bien malgré lui. Brock voulait acheter et rénover un château en France et c’est en Estrie qu’il l’a trouvé. Mais oh surprise! Il y avait 7 hectares de vignes laissées à l’abandon sur la propriété dont le vendeur ne faisait même pas mention. Il est donc devenu par le fait même vigneron en achetant la propriété.

Vignoble La belle Alliance – cep à dégager

En 2015, après avoir nettoyé à la main quelques parcelles de vignes à la sueur de son front et vendangé ses premiers raisins, Brock s’est livré à une véritable boulimie d’apprentissage et pendant un an il a élaboré un nombre incroyable de cuvées différentes pour se faire la main. Il faut dire qu’avant de se lancer dans la viti/viniculture, il avait visité une quarantaine de vignobles au Québec et goûté la plupart de leurs vins.

Vignoble La Belle Alliance

Et depuis il est guidé par une insatiable quête de qualité qui font de ses vins des vins de terroir. Sa philosophie de viticulture est dure tant elle fait souffrir les vignes. Il faut qu’elles survivent. Son approche est minimaliste tant en viticulture qu’en viniculture et ses vins reflètent cette approche de qualité.

Notes de dégustation

Vignoble La belle Alliance

J’ai goûté quatre vins dont le Toujours (vin blanc), l’Amour (vin rouge), Entre (vin orange) et Nous (vin gris). Beau témoignage entre deux personnes que Toujours l’Amour Entre Nous n’est-ce pas? Suite à la dégustation j’ai découvert une signature et des caractéristiques communes dans ces vins soient : l’éclat des notes de fruits, la sensation de minéralité et enfin l’énergie et la vivacité des vins. Et ils sont excellents et valent la peine d’être découverts!

La Belle Alliance, Toujours, vin blanc, Québec, Estrie, 2016, $30.00, cépages : Frontenac Gris 85%, Vidal 15%, , sucre : 5.5 g/l, alc. : 12.5%.

La Belle Alliance, Toujours, vin blanc, Québec, Estrie, 2016

Ce vin a vieilli pendant 8 mois dans des barriques de chêne américain qui lui a apporté de la complexité sans lui transférer de notes boisées. Le nez est très aromatique sur des effluves de fruits blancs tels la pomme, la poire ainsi que quelques notes florales.

En bouche la texture est veloutée, l’acidité très présente et les flaveurs éclatantes de fruits perçues au nez dégagent une énergie débordante. C’est un vin incisif, bien droit supporté par une belle sensation de minéralité. Décidément un vin de bouffe qui fera un bel accord avec volailles grillées et fromages.

La Belle Alliance, Nous, vin gris, Québec, Estrie, 2017, $30.00, cépages : Marquette 80%, Frontenac Gris 20%, sucre : 5.5 g/l., alc. : 12.5%.

La Belle Alliance, Nous, vin gris, Québec, Estrie, 2017

Ce vin gris (vin rosé) a été élaboré selon la méthode provençale. En fait on le retrouve assez souvent dans la région de la Camargue. Le nez est particulièrement discret sur des notes de caillou mouillé et d’un soupçon de fruits rouges (framboises). En fait ce qui caractérise ce vin ce ne sont pas autant ses arômes que l’énergie et la tension qu’il dégage.

En bouche la texture est veloutée, l’acidité très présente et le vin est doté d’une très belle structure. Il dégage une belle énergie ainsi qu’une belle sensation de minéralité qui perdure de façon assez surprenante.

La Belle Alliance, Entre, vin orange, Québec, Estrie, 2017, $30.00, cépages : Frontenac gris 100%, sucre : 4.0 g/l., alc. : 13.5%.

La Belle Alliance, Entre, vin orange (vin rosé), Québec, Estrie, 2017

Le vignoble devrait identifier ce vin comme vin orange et non pas comme vin rosé car c’est carrément un vin orange bien typé. Au nez les arômes sont particulièrement intenses sur des notes de nectarines, de notes florales ainsi qu’un soupçon de notes épicées et de sucre d’orge. La bouche est d’une texture onctueuse, légèrement grasse et les flaveurs dégagent des notes de fruits vraiment éclatantes. C’est un vin qui déborde d’énergie et de saveurs. Un des bons vin orange dégusté à date!

La Belle Alliance, L’Amour, vin rouge, Québec, Estrie, 2016, $30.00, cépages : Frontenac noir 85%, Marquette 15%, sucre : 3.4 g/l., alc. : 12.5%.

La Belle Alliance, L’Amour, vin rouge, Québec, Estrie, 2016

Bien différent ce vin rouge! On le découvre sur des notes de crème de fruits rouges (cerises), quelques notes lactées, de chocolat au lait et de notes de cacao. J’avais l’impression au nez d’un porto tellement le profil aromatique lui ressemblait. En bouche la texture est bien veloutée et les tannins sont souples, fins et quelque peu serrés. L’ensemble dégage de la finesse et une certaine élégance. Il fera un bel accord avec des plats mijotés longtemps.

Les vins sont disponibles au situé au 239 Chemin de Fulford, Shefford, Québec . Vous pouvez rejoindre le vignoble : 450-539-0880 ou via le site web: https://www.labellealliance.ca/vinsdeterroir. Pour les commandes d’une caisse (12 bouteilles) ou plus, nous offrons la livraison gratuite pour les adresses au Québec qui sont de deux heures par voiture de la cave. Pour toutes autres adresses et pour les commandes inférieures à une caisse, on vous demande de nous laisser un e-mail pour que vous puissiez vous arranger de ramasser votre commande à notre cave ou à Montréal. Les taxes sont comprises pour les prix montrés sur le site.

Entrevue avec Brock Dagenais au Vignoble La belle Alliance

Brock Dagenais Vignoble La belle Aliance – à droite les vignes non dégagées

Claude Lalonde Vinformateur (VF) : ‘’Bonjour Brock, alors comment avez-vous débuté cette aventure et ce changement de carrière? Vous étiez avocat et vous êtes maintenant vigneron. Comment est-ce arrivé?’’

Vignoble La belle Alliance

BD : ‘’En 2015 j’ai eu l’envie d’acheter un château en France pour m’établir là-bas. J’avais besoin d’un comme d’un renouveau dans ma vie, d’un nouveau projet. Mais il faut dire que la France c’était probablement trop loin et j’ai trouvé cet endroit magnifique à Shefford en Estrie. Cette maison inspirée d’un château en France était superbe et m’intéressait beaucoup. Lors d’une marche sur la propriété pendant le processus de vente, j’ai vu des vignes qui étaient à l’abandon complètement enfouies dans de mauvaises herbes. Le propriétaire ne mentionnait même pas la présence de ces vignes dans la vente. Quand j’ai vu ça je me suis dis eh! je vais avoir un vignoble !

Suite à l’achat de la propriété, nous avons commencé à nettoyer les vignes. Il nous fallait les libérer des mauvaises herbes à la main avec des ‘’weed-eaters’’ ce qui était énormément d’ouvrage. Aucun autre vignoble ne ressemble au nôtre du fait qu’il a été abandonné et qu’il est maintenant rescucité. Je n’étais certainement pas un vigneron, ni un agriculteur et j’étais probablement très naïf mais nous avons procédé à une grande revitalisation des vignes. Et ça a pris beaucoup de temps et de sueur.

Il me fallait tout apprendre car je ne connaissais rien à la viticulture et encore moins à la viniculture. J’ai pensé un certain temps aller travailler dans un vignoble voisin pour aller chercher de l’expérience. J’ai même pensé aller travailler en Afrique du Sud et en Nouvelle Zélande. Puis je me suis dit que basé sur mon expérience et mon approche personnelle à régler diverses problématiques que je trouverais des solutions selon mes propres méthodes, mes propres expériences. Et c’est ce qui est arrivé.

Vignoble La belle Alliance

Après avoir dégagé une partie des vignes, j’ai fait les vendanges en 2015 avec les raisins qui me restaient car les oiseaux en avaient mangé une très grande quantité. Nous n’avions pas à l’époque des filets anti-oiseaux. Il nous est resté environ une tonne et demie de raisins. Nous avons donc congelé ces raisins et nous avons procédé pendant un an à élaborer diverses cuvées toutes aussi différentes les unes que les autres afin d’expérimenter. Approximativement à chaque 10 jours, on faisait dégeler une quantité de raisins et on tentait une nouvelle cuvée avec différentes levures, différentes méthodes de vinification etc. Nous faisions tout par nous-mêmes.

Il faut dire que j’avais visité une quarantaine de vignobles au Québec et j’avais goûté pas mal de vins. J’avais une bonne idée du genre de vin que je voulais. Mais il fallait apprendre comment le faire.

Alors pour le millésime 2016 j’ai eu de l’aide de notre œnologue et il m’a aidé à atteindre ce à quoi je visais comme vins. J’ai donc élaboré notre vin rouge et notre vin blanc cuvée 2016 que vous avez goûté. Ils sont pas mal en effet! J’ai compressé plusieurs années  d’expérimentation en un an!! Et quelle année!

Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Assez incroyable! J’ai bien apprécié ces deux vins qui sont en fait vos premiers vins qui suivent  toute cette expérimentation.’’

BD : ‘’Incroyable non! On ne s’y attendait pas réellement. En 2015 nous avons dégagé une parcelle et demie (2 hectares) pour une tonne et demie de raisins. Puis au fil des autres années nous avons constamment dégagé de plus en plus de vignes existantes. En 2019 nous n’avons pas dégagé de parcelles supplémentaires mais on verra pour les années suivantes. Au total nous avons 258 acres de terrain dont une bonne partie serait propice à la vigne. On pourrait faire partie des plus grands vignobles au Québec si le tout était planté de vignes. Nous avons présentement 7 hectares de terrain planté de vignes.

En 2015 nous avons planté du Chardonnay qu’on incorpore dans nos cuvées afin d’aller chercher le profil aromatique qu’on vise. Et ce profil aromatique pour moi je le vois en couleur. Quand je goûte je perçois différentes couleurs ce qui est assez spécial. Et le Chardonnay donne une couleur spécifique lorsque je déguste. Je voulais avoir cette teinte dans mes vins. C’est littéralement comme peindre un tableau. Il n’est pas question d’embouteiller du Chardonnay car on en fait déjà d’excellents dans le monde et c’est plus facile pour eux d’aller chercher la maturité des raisins. Ici il nous manque en environ 18 jours d’ensoleillement par rapport aux régions de France qui dans sont dans la même latitude que nous. Non finalement, j’aime mieux me distinguer avec nos propres cépages.

Donc, afin d’élaborer les vins que nous aimons nous nous concentrons sur nos cépages autochtones. Nous utilisons aussi un palissage assez élevé pour aller chercher le maximum d’ensoleillement. De plus, grâce à ce palissage, le gel au sol n’atteint pas les raisins ce qui les protège. De plus, nous ne faisons pas de rognage de la vigne. En fait nous entourons les vignes autour du palissage au fur et à mesure qu’elles poussent. Ceci nous donne quelques journées de plus pour aller chercher l’ensoleillement nécessaire. On pousse le tout jusqu’à presqu’obtenir une vendange tardive.

Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Certains vignobles au Québec peuvent aller pas mal loin pour optimiser l’atteinte de la maturité grâce aux vendangeuses mécanisées’’.

BD : ‘’J’aime bien ces vendangeuses! En une heure on réussit à vendanger ce qui prend normalement 10 personnes en une journée. Chez nous nous avons une belle pente et le long de cette pente la maturité est différente. Ça nous permet de prendre notre temps pour bien vendanger à la main et de cueillir les raisins selon une maturité optimale. J’aime bien ces vendangeuses mais on ne pourrait pas les utiliser ici à cause du palissage qui n’est pas approprié pour cet équipement.

VF : ‘’De plus en plus de vignerons ajoutent du Vinifera. Est-ce une bonne chose?’’

BD : ‘’Je ne pense pas que ce soit une bonne chose. Bon c’est vrai que nous en avons du Chardonnay. Et nous avons choisi un clone qui provient de Montpellier pour son système racinaire qui limite dans un certain sens la croissance de cette vigne. Ceci force la vigne à se battre pour croître et à former des racines qui s’enfoncent plus creux dans le sol mais qui sont plus solidement ancrées. Nous avons fait le contraire de ce que les autres font. Beaucoup d’autres vignerons choisissent des clones qui vont pousser rapidement avec un système racinaire qui demeure plus en surface. Ces vignes poussent plus vite mais sont en général plus faibles. On peut pratiquement goûter et sentir le nitrogène dans leurs vins.’’

Chai Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Combien de bouteilles produisez-vous maintenant?’’

BD : ‘’Nous produisons maintenant 33,000 bouteilles que nous vendons au vignoble. Nous n’avons pas réellement de système de distribution autre que le vignoble et quelques points de vente vers Montréal ainsi qu’une dizaine de restaurants.  »

VF :’’ Quels sont finalement les challenges auxquels vous avez à faire face?’’

BD : ‘’Un de nos gros challenges c’est de bâtir notre notoriété afin que plus de gens viennent nous visiter et acheter notre vin. Notre deuxième challenge c’est la disponibilité de la main d’œuvre. Avec la Covid c’est carrément un problème. Tous les jours moi, ma femme et mes enfants sommes dans les vignes à travailler. Il n’y avait pas d’école à cause de la Covid et mes enfants ont pu nous aider. Cependant nous avons encore deux parcelles à dégager mais nous n’avons pas la main d’oeuvre pour le faire. Les travailleurs mexicains étaient en confinement à cause de la Covid.’’

VF : ‘’Et l’oeno-tourisme? Ne pourriez-vous pas avec votre château développer ce créneau?’’

BD : ‘’Bien qu’elle soit très grande, c’est une maison privée. Et elle est située en zone agricole et cette maison n’est autorisée que pour une unité familiale. Nous n’aurions pas l’autorisation d’en faire autre chose comme des réceptions, des mariages et autres activités du genre. On ne peut l’utiliser pour des fins commerciales. Nous avons réussi à obtenir une autorisation pour cette pièce qui est devenue notre boutique ainsi que pour notre terrasse derrière la maison. Nous utilisons cette dernière pour des réceptions pour les membres de notre Wine Club ou pour recevoir d’autres vignerons.

Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Comment envisagez-vous le futur?’’

BD : ‘’Les Québécois vont accentuer leur consommation de meilleurs vins et nous aurons de plus en plus de monde qui viendront nous visiter.

VF:  »Les gens se posent la question : pourquoi je paierais $30,00 pour une bouteille de vin du Québec? Que leur dites vous? »

BD:  »Eh bien c’est à cause de la qualité du vin que nous produisons. Nous sommes une ‘’Boutique Winery’’ qui produit des vins de qualité. Je crois que nous avons des vrais vins de terroir. Je ne veux pas faire les mêmes vins que tout le monde.

Lorsque nous faisons face à une problématique de viticulture ou de viniculture nous ne choisissons jamais la voie la plus facile. La recherche de la qualité sera toujours le discriminant qui guidera notre choix. Par exemple nos vignes sont pleines de roches, nous n’avons pas enlevés les roches comme bien d’autres vignobles ce qui leur facilite la gestion de la vigne. Les vignes font entièrement partie de l’environnement et nous les faisons se battre pour leur subsistance. Celles qui survivent produisent nos vins. Celles qui meurent sont remplacées par les boutures de celles qui ont survécu. Donc nous croyons avoir de meilleurs raisins. Nous ne rognons pas les vignes, nous les enroulons autour du palissage

Nous n’utilisons aucun herbicide, nous désherbons les vignes manuellement. Nous n’étendons certainement pas de fumier sur nos vignes. Pas besoin d’insecticides ou des pesticides car nous avons des centaines d’hirondelles qui font ça pour nous. 

Quant à nos vinifications, pour notre vin gris par exemple, nous n’utilisons qu’un pressoir manuel horizontal et n’utilisons que le jus de presse. Nos techniques de vinification demandent des efforts que d’autres ne voudraient pas mettre. Notre niveau d’intervention est carrément minimal. Les quantités de sulfites sont minimales. Nous laissons nos vins se reposer avant de le mette en vente. Nous mettons un gaz inerte sur le dessus de la cuve et nous le laissons dormir et jaugeons la température de la cuve tous les jours. Par exemple, le choc de l’embouteillage sur le vin dure environ 6 mois. Nous ne vendrons pas un vin avant.

Nous n’avons qu’un critère qui guide nos interventions et c’est le goût et la qualité du vin. On ne prendra jamais de décisions qui pourraient altérer négativement la réputation de notre marque. ‘’

Vignoble La belle Alliance

Une autre aventure trépidante des  »Moustiquaires »!!

Les Moustiquaires – de gauche à droite: Bob, Stef, Ben et Claude (Vinformateur)

Encore une belle rencontre (lire dégusss) des célèbres Moustiquaires dont Alexandre Dumas aurait été des plus fier! Comme à l’habitude les vins sont dégustés à l’anonyme (aveugle, aveuglette etc.) par ces connaisseurs de la divine bouteille! Bob, Ben, Stef et Claude (Vinformateur) tentent par tous les moyens, oserais-je dire, de découvrir l’origine et la composition de ces joyeux flacons. Attablés au chic restaurant Grigio (apportez votre vin il va sans dire) nous avons largué les amarres et sommes partis à l’aventure…

Les vins dégustés à l’anonyme

La Syrare 2013 d’Alain Gallety, Côtes du Vivarais

Bob nous a apporté La Syrare 2013 d’Alain Gallety du Domaine Gallety. Ce vin provient de l’appellation Côtes du Vivarais située à l’extrême nord-ouest de la région viticole du sud du Rhône. C’est un assemblage de 30% Grenache et 70% Syrah avec des rendements très bas de 12 à 15 hl/ha. Macération de 45 jours puis élevage en fûts de chêne neufs pendant 2 ans. Finalement il est mis en bouteilles en très petites quantités (mes derniers chiffres me disent environ 2,000 bouteilles/an) sans collage ni filtration.

C’est un vin que nous goûtons depuis plusieurs années et nous avons eu le plaisir de recevoir Alain et son épouse pour une dégustation de leurs produits. Quel plaisir nous avons eu!

Évidemment c’est Stef qui tout de suite a perçu les notes poivrées et la Syrah. Le vin nous a semblé plus en finesse que tous les autres millésimes goûtés. C’est peut-être ce qui nous a dérouté quelque peu. Il faut dire que lors de plusieurs dégustations contre de superbes vins de Syrah de la Vallée du Rhône, ce vin est souvent sorti parmi les meilleurs. Excellent produit comme toujours. Il est disponible en IP et malheureusement je n’ai pas le nom de l’agence.

Porseleinberg, Syrah 2015, Afrique du Sud, code SAQ: 13141339

Quant à moi j’ai apporté le Porseleinberg, Syrah, 2015 d’Afrique du Sud. Je l’ai goûté à quelques reprises avec Mark Kent propriétaire de la maison Boekenhoutskloof. Ses vins sont stylistiquement résolument d’inspiration française tant au niveau de la Syrah que du Cabernet-Sauvignon. Il a tendance à vinifier ses vins avec un niveau de Ph passablement élevé afin de leur donner une texture riche, veloutée ainsi qu’une belle amplitude en bouche. Son Porseleinberg est carrément d’inspiration Rhône Nord. C’est un vin qui est produit en petites quantités.

Bien que certains aient perçus la présence de la Syrah, nos experts ont été menottés par ce ce vin quant à son origine. Alors voici mes notes de ce vin rédigées suite à ma rencontre avec Mark Kent en avril 2018 : ‘’On a l’impression de goûter un des vins mythiques de Côte-Rôtie avec toute cette élégance et cette finesse. Attendez-vous à de la grande Syrah. Des notes balsamiques, viandées avec de belles notes de cerises, belle sensation de minéralité et des notes d’épices douces surtout sur le poivre et du chocolat noir. En bouche c’est élégant, c’est riche avec des tannins charpentés tissés serré. Il y a passablement de tension dans vin. Vraiment un beau vin! ‘’. De l’agence Univins.

Penfolds St-Henri, 1998, code SAQ: 510875

Stef nous a apporté ce vin assez époustouflant de la maison Penfolds dont j’ai eu la plaisir de rencontrer l’ambassadrice Zoe Warrington avec l’agence Mark Anthony en début d’année. Nous avons eu droit à tout un éventail de leurs produits dont le fameux RWT Bin 798 2016 qui m’avait jeté par terre.

Les vins Penfolds sont véritables icônes de la viticulture australienne depuis plus de 175 ans. Les vins de cette marque font partie de Treasury Wine Estates un des plus importants groupes vinicoles au monde avec au-delà de 70 marques et 13,000 hectares de vignobles. La marque Penfolds en est le pinacle avec des vins légendaires tels Grange Bin 95, RWT, Bin 707 et autres tous aussi importants.

Et que dire de ce St-Henri 1998!! Sur des notes particulièrement complexes de Shellac, de notes boisées, de fruits très mûrs et de chocolat avec un volume, une amplitude et une longueur interminable. Bon je me pète les bretelles! J’ai trouvé le pays et presque le millésime. De toute façon je me suis tellement fourvoyé sur les autres vins.

Le Volte dell’Ornellaia 1999, $29.35, code SAQ: 10938684

Ben nous a apporté ce vin de la maison Ornellaia reconnue de par le monde. Et c’est tout un millésime que ce mythique 1999!

Le domaine Ornellaia a été fondé en 1981 par Marchese Lodovico Antinori et est perçu comme l’un des vignobles emblématiques du monde. Il a prospéré sous la propriété de la famille Frescobaldi qui en a pris le contrôle en 2005. Une association avec Michel Rolland qui a débutée en 1991 en a assuré le style et le classicisme. Finalement c’est en 1991 que Le Volte a vu le jour.

Stef et Bob ont trouvé le pays! Ils sont forts ces deux là! Moi je me suis fait avoir avec la finesse et les tannins tellement fondus. J’étais en France un peu perdu…Incroyable le potentiel de vieillissement que ce vin possède.

Je vous fais part de mes plus récentes notes de dégustation du millésime 2017 : ‘’Ce vin s’ouvre sur des effluves de fruits noirs très mûrs (mûres), de prunes, de cassis, de notes animales et de notes viandées. En bouche la texture est bien veloutée, l’acidité très fraîche et les tannins sont charpentés et bien structurés. Les flaveurs témoignent d’une belle concentration du fruit dominés par les saveurs de prunes, de mûres et d’épices douces. Beau volume en bouche et finale d’une belle persistance.’’ De l’agence Mark Anthony.

Ceci conclut notre aventure!! Suivez-nous dans notre quête des meilleures bouteilles…

Voici quelques suggestions pour bien célébrer l’été et notre Fête Nationale.

White Claw, Hard Seltzer, Boisson alcoolisée pétillante, Cerise Noire, 335 ml, $14.10 pour 6 canettes, sucre : 1 gr 355 ml, alc. : 5%, code SAQ : 14398961.

White Claw est fabriqué à partir d’un mélange d’eau de seltz, d’une base d’alcool sans gluten, et d’un soupçon de saveur naturelle de fruit. C’est un seltzer pétillant avec un arôme et saveur de cerises noires pas trop intense. Hyper rafraîchissant et pas trop bonbon.

Chardonnay, Lindemans, Australie, canette de 250 ml, $4.50/canette, code SAQ: 14469643.

Vin blanc aux arômes de pêches, de figues et de fruits tropicaux. La bouche est fraîche et agréable, la texture un peu ferme avec peu d’acidité sur des flaveurs d’agrumes et de fruits tropicaux. J’ai il me semble senti aussi quelques notes de boisé. C’est correct et bien fait.

J. P. Chenet, Fizzy, vin rosé pétillant, vin de France, Sud de la France, 200 ml, $3.95/canette, cépages : Grenache, Cinseault, sucre : 8 g/l, alc. : 12.5%.

Ce produit sera disponible à la SAQ dans les 2 prochaines semaines. l’ai trouvé correct sans plus. Il saura vous rafraîchir autour de la piscine.

La Gascogne d’Alain Brumont, vin blanc, France, Sud-Ouest, Côtes de Gascogne, format de 3L, $43.15, cépages : Gros Manseng 50%, Sauvignon blanc 50%, sucre : 3.9 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 13950347.

Ce vin conjugue le côté très aromatique du Gros Manseng et la typicité du Sauvignon blanc. Au nez des arômes de pamplemousse, de fruits exotiques, de fruits blancs et de notes herbacées. La bouche est vibrante avec une acidité vive et des flaveurs d’agrumes. C’est bien rafraîchissant!

Agence Mark Anthony – échantillons

Belles découvertes de vins bio d’Espagne avec les caisses panachées de l’agence Importation Épicurienne!!

Tout nouveau, tout beau!! On peut maintenant acheter des vins d’importation privée (qui ne sont pas disponibles dans les succursales de la SAQ) en caisses mélangées (panachées). Alors que normalement on devait acheter des vins d’importation privée en caisses de 6 ou de 12 bouteilles du même vin, on peut maintenant acheter des caisses de 6 bouteilles composées de 2 vins différents, ou de 12 bouteilles composées de 4 vins différents. Alors on en profites !!

L’Agence Importation Épicurienne a développé un éventail de neuf caisses de vins panachées composées chacune de 4 vins différents et de 3 bouteilles de chaque vin. Évidemment vous pouvez toujours acheter chaque vin séparément soit en caisses complètes de 6 ou de 12 bouteilles.

Dans cet article, vous ferez le tour de l’Espagne avec ces quatre vins bio!!

Caisse Panachée Bella Ciao!  Vins bio d’Espagne – $239.25/12 bouteilles.

3 bouteilles, Chardonnay, Caminos del Bonhomme, Espagne, Valencia DO, vin blanc bio, 2018

3 bouteilles Sauvignon Blanc, Olcaviana, Espagne, Castilla la Mancha, Vino de la Tierra de Castilla, Bodegas Sierra Norte, vin blanc bio et vegan, 2019

3 bouteilles Garnacha, Principe de Viana, Espagne, Navarre, 2017, vin rouge bio

3 bouteilles La Bicicleta, Voladora, Espagne, Rioja, German R. Blanco, vin rouge bio, 2018

Pour commander

À noter que les caisses panachées sont offertes SEULEMENT en livraison à domicile. Pour commander ces caisses panachées cliquez sur le lien suivant :  https://www.importation-epicurienne.com/product/bella-ciao-caisse-panachee-importations-privees/. Vous pouvez rejoindre l’agence en composant le 450-671-0631 ou via info@importation-épicurienne.com

Sans frais de livraison dans un délai de 7 à 10 jours ouvrables.
Le service est offert pour la Grande Région de Montréal, de la Rive-Sud (Jusqu’à Ste-Julie, Varennes, Carignan, Richelieu, Chambly, St-Jean-sur-le-Richelieu, Candiac, Boucherville, Granby, Bromont) et de la Rive-Nord (jusqu’à Ste-Adèle).

Choisir l’option LIVRAISON À DOMICILE CAISSES DE 12 ou CAISSES PANACHÉES IP dans le menu déroulant.
Paiement par virement Interac seulement la journée de la livraison.

Note : Les prix et les millésimes affichés peuvent changer sans préavis.

Chardonnay, Caminos del Bonhomme, Espagne, Valencia DO, 2018, vin blanc bio, $22.35/bouteille, sucre : 1.5 g/l, alc. : 12.5%. Disponible en importation privée – Agence Importation Épicurienne

Un très beau Chardonnay sur des effluves éclatants de fruits exotiques, de pêches, de poires et de melons. En bouche la texture est veloutée, presque crémeuse en contraste avec une acidité fraîche. Les flaveurs dominantes sont sur la pêche ainsi qu’une sensation de minéralité (caillou mouillé). Bel équilibre et longueur appréciable.

Les Vins Bonhomme

Nathalie Bonhomme a quitté le Québec il y a fort longtemps. Un séjour en Afrique du Sud la menée vers la restauration et l’industrie du vin. Mais c’est en Espagne qu’elle est réellement « tombée dans les barriques » en devenant exportatrice au Québec. Pour elle, devenir vigneronne était un rêve : elle y pensait, sans vraiment y croire. En 2007, lorsque des amis lui ont proposé de planter des vignes dans la région de Valence pour y produire son vin. Si c’est l’amour qui l’a retenue dans la péninsule ibérique, une série de rencontres fortuites l’a fait progresser dans le domaine du vin. Celle avec le producteur Rafael Cambra, survenue quelques années plus tôt, en 2000, a été décisive : avec lui, elle vinifiera ses premières cuvées, dont le El Bonhomme en 2007.

Nathalie Bonhomme

Les Vins Bonhomme ont fait équipe avec Antonio Sarrion, de la Bodegas Mustiguillo, afin d’élaborer un vin de qualité tout en étant typiquement espagnol. Il faut savoir que le chardonnay est particulièrement rare dans ce pays. Les raisins sont cultivés et vendangés à la main sur des vignobles en terrasses au pied d’un spectaculaire éperon rocheux. Ce terroir unique bénéficie de l’alternance entre les journées chaudes et les nuits fraîches ce qui favorise une belle acidité.

Vins Bonhomme – Espagne

Ce vin provient des meilleures collines situées dans l’arrière-pays de la province de Valence. Près de 70 % de l’assemblage est passé en cuve inox, le reste étant élevé dans des barriques de chêne français de deux et trois ans. Les lies sont travaillées de façon méticuleuse, ce qui confère une texture juste assez crémeuse au vin tout en retenant l’intense minéralité ainsi que la complexité du terroir de Terrerazo.

Sauvignon Blanc, Olcaviana, Espagne, Castilla la Mancha, Vino de la Tierra de Castilla, Bodegas Sierra Norte, vin blanc bio et vegan, 2019, $16.40/bouteille, sucre : 0.8 g/l, alc. : 12.5%. Disponible en importation privée – Agence Importation Épicurienne

Il n’y a pas à se tromper! On est dans le territoire du Sauvignon Blanc. Ce vin se laisse découvrir avec ses arômes assez parfumés de zestes d’agrumes, de pêches avec une pointe de litchi. En bouche la texture est ferme, l’acidité presque vive le tout en harmonie avec les flaveurs de zeste de citron, de notes de silex et d’épices douces. La finale est agréablement acidulée.

Bodegas Sierra Norte

La Bodega Sierra Norte a été fondée en 1914 à Camporrobles, Utiel Requena, Valence. Ils exploitent approximativement 300 hectares selon les principes de la viticulture biologique. En collaboration avec l’Université de Valence, la Bodega Sierra Norte poursuit plusieurs projets de recherche et développement visant l’étude de la viticulture biologique et durable et la sélection clonale du raisin Bobal ainsi que l’étude de l’utilisation de levures indigènes.

Les vignobles de la Roda sont situés à une altitude de 700 mètres sur des sols limoneux, sablo-calcaire. Les vignes sont âgées d’environ 24 ans. Les raisins utilisés proviennent de vignobles cultivés selon des critères de culture biologique, soit de manière équilibrée, attentionnée et durable.

Garnacha, Principe de Viana, Espagne, Navarre, 2017, vin rouge bio, $18.60/bouteille, sucre : 1.1 g/l, alc. :13.5%. Disponible en importation privée – Agence Importation Épicurienne

Au nez des notes de fraises, de framboises fraîches, d’épices douces avec un soupçon de notes balsamiques. En bouche la texture est veloutée, l’acidité équilibrée et les tannins sont équilibrés à gouleyants. Les flaveurs sont dominées par les notes boisées bien intégrées, d’épices douces, de cerises et de noyaux de cerises ainsi que de fruits noirs. Belle longueur avec une légère amertume en finale.

Bodegas Principe de Viana

Depuis 1983, lorsque Principe de Viana a ouvert ses portes à Murchante, l’entreprise est devenue l’un des vignobles principaux et les plus prestigieux de Navarre en seulement 25 ans.

Bodegas Príncipe de Viana a été créé en 1983 en tant que projet de bannière de Caja Rural de Navarra, une institution de crédit agricole fondée pour fournir une aide financière au développement durable de l’important secteur agricole de Navarre. Reflétant la noblesse du vin parmi les produits agricoles, le projet tire son nom d’un titre historique navarrais de succession royale espagnole datant de 1423.

Environ 1,200 acres de vieilles vignes sont gérées sous contrat dans toute la région. En 2003, plus d’un millier d’hectares supplémentaires de vignobles du domaine ont été établis sur un plateau au confluent des fleuves Aragon et Ebre. Les cépages primaires, cultivés de manière durable, sont le Tempranillo, le Chardonnay, le Cabernet Sauvignon, le Merlot, le Graciano et la Garnacha. Les sols sont principalement argilo-calcaires et dépôts alluviaux. Les vents persistants «Cierzo» minimisent efficacement les maladies des plantes.

La Bicicleta, Voladora, Espagne, Rioja, German R. Blanco, vin rouge bio, 2018, $22.40/bouteille, cépages : Tempranillo 85%, Viura 15%, alc. : 13.5%. Disponible en importation privée Agence Importation Épicurienne

Ce vin se laisse désirer avec ses parfums assez discrets de fruits rouges, d’épices douces et de notes florales. La bouche possède une texture veloutée, une acidité assez présente et des tannins presque charpentés tissés serré et un peu denses. Les flaveurs se distinguent par les notes d’épices douces, de fruits noirs, de cerises noires bien mûres ainsi qu’une légère astringence en finale.

German R. Blanco

Germán a commencé la récupération d’une parcelle dont sa grand-mère était propriétaire au début des années 2000 et son premier millésime a vu le jour en 2013. Ce vignoble s’appelait La Galapana dans une région éloignée à Bierzo entourée de châtaigniers à une altitude de plus de 900 mètres. Sa gamme à Bierzo comprend maintenant huit cuvées différentes (10 000 bouteilles) qui sont produites dans une petite cave pittoresque au centre du village.

Dans la Rioja, Germán élabore un seul vin appelé La Bicicleta Voladora (production d’environ 70 000 bouteilles). Les raisins proviennent de San Adrián (Navarre) et Calahorra (La Rioja). Des accords sont passés avec des viticulteurs certifiés biologiques et prêts à accepter nos conditions et critères de qualité. En fait, c’est la première fois que German R. Blanco fait des vins à partir de raisins qu’ils n’ont pas cultivés eux-mêmes.

Une généreuse quantité du cépage Viura ancien est mélangée avec du Tempranillo pour ajouter de la fraîcheur. Une partie du style est inspirée des «riojas madurados» (riojas affinés) des dernières décennies: des vins jeunes vieillis en cuves béton. German suit le mantra non boisé et utilise une combinaison de ciment, de récipients en argile et de réservoirs flexibles pour la vinification. Il aime particulièrement l’argile pour oxygéner les vins un peu avant la mise en bouteille. Le résultat à Rioja est un rouge abordable, accessible et facile à boire.

Page 1 of 28

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén