Catégorie : Événements/salons de vins – plusieurs vins dans chaque article (Page 1 of 29)

Être juge dans une compétition de vins internationale!! Le Concours Sélections Mondiales Des Vins Canada

J’ai eu l’honneur d’être invité en tant que juge pour la 27e édition du Concours Sélections Mondiales des vins Canada qui s’est tenu à Québec du 18 au 22 novembre 2020. Ce concours est reconnu comme le plus grand concours vinicole international en Amérique du Nord et fait partie des grands concours de vins du monde.

Il est organisé sous l’égide de l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) et de la Fédération mondiale des Grands concours internationaux de vins et spiritueux (VINOFED), deux organismes qui encadrent les règles de conduite des grands concours internationaux de vins.

C’est Réal Wolfe, personne bien connue du monde du vin qui m’a invité à ce concours et je l’en remercie. Il a fait l’acquisition l’année dernière de ce concours qu’il avait mis sur pied en 1990 alors qu’il travaillait à la SAQ en communications et dont il était Secrétaire général. Il faut savoir que dans le processus d’acquisition il s’est associé avec la compagnie Enopassión SL Limited Company d’Espagne afin d’en assurer le succès.

Je ferai paraître sous peu une entrevue que j’ai faite avec M. Wolfe. C’est une entrevue fort intéressante qui vous permettra de rencontrer un visionnaire animé d’une passion peu commune!

Le concours

Le concours avait lieu à Québec en pleine pandémie la semaine dernière de jeudi à dimanche. Les consignes de sécurité étaient absolument strictes car il n’était pas question que quiconque ne propage ce virus ou n’en soit infecté. Non seulement le port du masque était obligatoire partout, mais les règles de distanciation étaient respectées à la lettre.

Tous les repas se prenaient seul dans notre chambre avec des boîtes à lunch pour le déjeuner et le lunch. On se faisait livrer de la bouffe le soir. Le concours a été reporté à quelques reprises avec tous ces bouleversements puis avec l’assentiment de la Santé Publique du protocole proposé au début novembre, le concours a reçu son aval.

On parle de 2160 vins inscrits , provenant de 33 pays, qui ont pris part à cette édition 2020 dont 1 221 vins rouges, 750 vins blancs, 124 vins rosés et 65 vins « autres » (sous voile, de liqueur, naturellement doux, orange). Le nombre de vins a connu une forte augmentation par rapport aux années passées ce qui témoigne des efforts de la  »nouvelle administration ».

Les juges et les dégustations

Un jury de 60 personnes provenant de l’ensemble de la filière vin du Canada (œnologues, sommeliers, agences d’importation, professeurs etc.) a effectué la dégustation sur 144 séances de dégustation étalées sur quatre jours.

Ces 60 juges étaient subdivisés en groupes de 5 personnes qui dégustaient les vins. Chaque groupe de 5 était assis à une table en forme de U avec le respect total de distanciation. Pour chacun des 4 jours nous avions 3 séries de dégustations avec approximativement de 15 à 20 vins dans chaque série. Ces vins étaient dégustés à l’aveugle. La seule chose qu’on savait c’était la couleur du vin, son millésime et la catégorie à laquelle appartenait ce vin.

Mon groupe de 5 juges représentant le Canada, la France, la Belgique et l’Argentine. Les juges internationaux avaient la double nationalité. Donc pas de voyages…Covid oblige!

Entre chaque séance de dégustation nous avions une pause de 20 minutes. Mon groupe de 5 personnes a dégusté des vins catégories suivantes : Vins rouges tranquilles, culture classique, Vins rouges tranquilles, culture biologique, biodynamique et nature, Vins blancs tranquilles, culture classique, Vins de cépage aromatiques tranquilles, culture classique, Vins rosés mousseux, culture classique, Vins blancs tranquilles, culture lutte raisonnée.

Parce qu’il y avait 2,160 vins à déguster, chaque groupe n’a pas dégusté les mêmes vins. Notre groupe de 5 personnes a dégusté un total de 180 vins comme les autres 11 équipes pour un total de 2,160 vins.

Le service des vins, tous servis à la température idéale, était effectué par une brigade de 10 sommeliers serveurs. Les vins étaient servis selon un rangement déterminé à l’avance par la direction technique du concours.

L’évaluation des vins

Afin de nous aider à évaluer chaque vin, des fiches techniques étaient mises à notre disposition. Ces fiches variaient selon la classification des vins. Celle d’un vin mousseux n’était pas exactement pareille à celle d’un vin rouge tranquille. Libre à chacun d’utiliser en tout ou en partie cette fiche d’évaluation.

L’important c’était de bien noter chaque vin et de bien signer la fiche individuelle de chaque vin. Était testée durant le concours une fiche technique à partir d’un ipad pour évaluer chaque vin. On verra si cette application sera utilisée dans les itérations ultérieures du concours.

Fiche technique

À partir de la moyenne des scores des 5 membres du groupe, on déterminait si un vin se méritait une médaille d’argent (de 85 à moins de 89 points), une médaille d’or (de 89 à moins 92 points) ou une Grande médaille d’or (de 92 à 100 points).

Évidemment les goûts de chaque personne varient. Il était fascinant de voir les variations de scores entre individus et les raisons qui motivaient ces scores. En général, ces scores étaient assez homogènes. Mais comme dans chaque groupe, il nous est arrivé d’avoir 4 personnes qui avaient tous soit un score élevé ou bas et qu’un individu dans le groupe avait un score opposé à celui du groupe. Cette personne avait à justifier son score et avait la possibilité de réviser son score pour soit se rallier au groupe ou non. Bel exercice d’évaluation.

Mes impressions

Quant à moi, en plus de cette fiche, je me suis basé sur mes impressions de l’équilibre entre les arômes perçus au nez et les saveurs perçues en bouche, est-ce que le nez va d’un côté et la bouche de l’autre? Y a-t-il une harmonie générale entre les diverses composantes du vin? Une fois le vin goûté, j’y regoûtais une deuxième fois pour une impression générale. Et aussi en me disant que si je servais ce vin à des ami, est-ce qu’ils l’aimeraient? Quelles seraient leurs impressions? J’ai aussi trouvé durant ce concours, on avait le temps de se faire une bonne impression du vin avant que l’autre vin arrive.

Personnellement j’ai trouvé que c’était un exercice de concentration essentiel. Je me suis aperçu qu’après 35 vins il fallait que je fasse attention et que je redouble d’effort pour maintenir ma concentration.

Lors de dégustation de vins rouges et blancs tranquilles de culture classique j’ai noté une plus grande homogénéité de scores entre les juges de mon groupe.

Mais lors de la dégustation de vins rouges et blancs en bio, biodynamie et nature, les scores variaient selon qu’on aime ou pas certains vins surtout les ‘’nature’’ qui peuvent présenter quelques variations et/ou déviances gustatives en raison de leur faible niveau de sulfites. Certaine aiment, d’autres pas et ça peut se réfléter sur les notes.

Les gagnants

Évidemment les producteurs qui participent le font dans l’espoir de remporter une médaille qu’ils pourront utiliser dans leurs efforts de communication et de commercialisation. Ces gagnants seront connus dans la première semaine de décembre !!

Et maintenant que j’ai fait partie de ce concours, je peux vous dire que ces médailles ont vraiment une signification importante. Ces vins qui auront gagné étaient tous présentés à l’aveugle et n’avaient que leur goût et leur qualité intrinsèque pour se distinguer des autres. Ce n’est pas la beauté de leur étiquette ou le nom de leur vin qui a pu faire une différence.

Finalement, j’ai beaucoup apprécié cette expérience humaine et faire partie de ce groupe de professionnels du vin qui ont mis leur expertise à déterminer les gagnants de ce concours. Bravo aux organisateurs et aux bénévoles qui ont su en faire un succès en une période si difficile!

Ah…les vins blancs d’Italie! Voici quatre suggestions avec d’excellents rapports qualité/prix!

Bon je sors du placard! Au fond de moi-même je dois admettre que j’ai toujours eu une petite préférence pour les vins blancs. Je ne sais pas trop pourquoi. Possiblement question de goût et d’émotions. Je trouve que la palette aromatique des blancs est plus large et plus accentuée. Des vins gras, riches et onctueux aux vins accentués par des niveau d’acidité tranchant et que dire de ces sensations de minéralité qui selon moi sont plus perceptible avec les blancs. Mes plus grandes émotions ont toujours été liées à des vins blancs.

Et question de vins blancs, je vous propose ces vins d’Italie qui proviennent des Marches, de la Vénétie et de la Sicile et qui offrent d’excellents rapports qualité/prix. En passant, saviez-vous qu’en Italie la production de vins blancs en hectolitres (57%) dépasse la production de vins rouges (43%)? (source : Italy Wine Central – chiffres 2019). Surprenant n’est-ce pas? On aurait cru le contraire.

Ce que j’aime des producteurs Italiens c’est leur propension à intégrer leurs propres cépages autochtones dans l’élaboration de leurs vins. Et ce n’est pas ce qui manque car il y en a des centaines. Les vins que je vous propose sont de vibrants exemples de ce que la viticulture italienne fait de mieux.

Verdicchio, Italie, Verdicchio dei Castelli di Jesi, Classico Superiore, Les Marches, Fazi Battaglia, 2019, $16.00, cépage : Verdicchio 100%, sucre : 4.0 g/l, alc.: 12.5%, code SAQ : 14545626.

Fazi Battaglia

Fazi Battaglia a été créée en 1949 par l’union de deux familles, Fazi et Battaglia, dans une petite cave de la ville de Cupramontana dans Les Marches. Ce vignoble fait partie de Bertani Domains, propriété du groupe Angelini, qui comprend certains des meilleurs producteurs d’Italie (Bertani, Puiatti, Val di Suga, Trerose, San Leonino).

Avec 130 hectares de Verdicchio dei Castelli di Jesi Classico, Fazi Battaglia représente l’icône du Verdicchhio dans Les Marches.

Vignoble Fazi Battaglia

Notes de dégustation

Issu de vignobles au cœur de la région de Castelli di Jesi Classico, à des altitudes proches du niveau de la mer, avec des expositions sud et des sols essentiellement sableux riches en limon. Dans ces conditions plus chaudes rappelant un climat méditerranéen, le Verdicchio mûrit tôt pour produire un vin frais, minéral et acidulé.

Après la fermentation, le vin vieillit sur ses lies fines jusqu’en janvier. Cela l’enrichit de composants protéiques qui ajoutent du croustillant et du piquant.

Ce vin se révèle sur des arômes de pommes, de poires ainsi qu’un soupçon d’anis et de miel. La bouche est d’une texture veloutée avec une acidité fraîche ainsi que des flaveurs d’amandes, de pommes, de poires ainsi qu’une touche d’épices douces. C’est juteux et d’une persistance moyenne.

Vous ferez de beaux accords avec blanquette de saumon, soupe de poisson et poissons.

Agence Italvine – échantillon

Regaleali, Bianco, Italie, Sicile DOC, Tasca, 2018, $15.35, cépages : Insolia 39%, Grecanico 33%, Cataratto 19%, Chardonnay 9%, sucre : 3.4 g/l, alc. : 12%, code SAQ : 715086.

Tasca d’Almerita

Depuis 8 générations Tasca d’Almerita a développé son empreinte parmi les plus importants producteurs de la Sicile. Au fil des ans, Capofaro a été ajouté à la propriété mère, Regaleali, à Salina, dans l’archipel éolien; Tascante sur l’Etna; le domaine historique de Whitaker sur l’ancienne île de Mozia; et Sallier de La Tour, à Monreale. On y valorise les cépages autochtones et parmi les meilleurs terroirs.

Tasca d’Almerita a été proclamée meilleur producteur d’Italie en 2012 par l’organisme Gambero Rosso, et meilleur producteur européen 2019 selon le magazine Wine Enthusiast.

Vignoble Tenuta Regaleali

Notes de dégustation

Au nez il exhale des effluves assez intenses de fleurs, de poires, de pêches ainsi qu’un soupçon de citronelle et d’encens. Au premier nez j’ai perçu des notes minérales sur le silex. La bouche est riche et veloutée avec une acidité équilibrée et des flaveurs de pêches, de noyaux de pêches, d’agrumes et d’épices douces. Belle sensation de minéralité et finale assez persistante.

Vous ferez de beaux accords avec des plats de poulet, viandes blanches et une fritatta.

Agence Montalvin – échantillon

La Segreta, Planeta, Il Bianco, Italie, Sicile DOC., 2019, $15.60, cépages : Grenache 50%, Chardonnay 30%, Fiano 10%, Viognier 10%, sucre : moins de 1.2 g/l, alc. : 13%, code SAQ : 741264.

Planeta

L’histoire de Planeta a commencée à Ulmo au milieu des années 80 avec la plantation des premières vignes autour d’une ferme du XVIe siècle que la famille possède toujours. Le premier domaine viticole a vu le jour en 1995 sur les rives du lac Arancio.

Caché dans les collines de Menfi et avec 160 hectares de vignoble, le domaine Dispensa est le cœur de toutes les activités. C’est à Baglio qu’on retrouve les maisons familiales ainsi que le de production, d’administration et de planification. C’est là que se fait la plus grande partie de la production de la maison.  La Segreta prend son nom des bois qui entourent Ulmo.

Vignoble Planeta

Notes de dégustation

Ce vin est produit en majorité à partir de raisins Grecanico ainsi que de quelques cépages de variétés internationales. Les raisins proviennent des vignobles de Dispensa, Gurra et d’Ulmo.

Le nez moyennement intense dégage des notes bien florales, de pêches et de noyaux de pêches et en filigrane quelques notes herbacées. La bouche est veloutée, l’acidité équilibrée et les flaveurs de pêches et d’agrumes assez intenses viennent agrémenter le tout. C’est goûteux, bien droit, signe d’une sensation de minéralité, et d’une belle structure. Très belle longueur et persistance.

Vous ferez de beaux accords avec des poissons, calmars frits, crevettes et viandes blanches.

Agence Céleste Vin – échantillon

Lugana DOC San Benedetto, Italie, Vénétie, Zenato, 2019, $17.80, cépages: Trebbiano 100%, sucre: 7.1 g/l, alc. : 13%, code SAQ: 10705055.

Zenato

Qui de mieux pour décrire la maison Zenato qu’Alberto Zenato. Voici un extrait de l’entrevue que j’ai faite avec lui en 2019.

‘’Toute l’aventure vinicole la famille Zenato a débutée dans la région de Lugana qui possède maintenant le Domaine Santa Cristina situé à San Benedetto di Lungana avec 65 hectares de vignes qui sont surtout concentrées autour du cépage Trebbiano di Lugana (dans la partie sud du Lac de Garde) avec lequel nous faisons notre Lugana Santa Cristina et notre San Benedetto.

Vignoble Zenato

Ce sont nos ‘’porte-étendards’’ en termes de vins blancs. On parle ici de vignes qui ont autour d’une cinquantaine d’années et vous voyez que nous ne sommes qu’à 10 kilomètres du lac. Beaucoup de gens viennent nous visiter’’.

‘’Dans la région de Lugana, nous produisons aussi du cépage Merlot et du Cabernet-Sauvignon pour nos vins issus d’un seul terroir/parcelle (single vineyard) et aussi pour d’autres vins issus d’assemblages.

Dans la région, les sols sont surtout composés d’argile qui apportent beaucoup de fraîcheur et de minéralité aux vins.

Évidemment la proximité au lac apporte un effet de microclimat. Le vent nous aide à garder les vignes bien au sec. Santa Cristina représente environ la moitié des 65 hectares.

Chai Zenato

‘’La famille possède aussi des vignes avec leur Domaine Costalunga situé à Sant’Ambrosio avec 30 hectares dans la partie de Valpolicella Classico. C’est là qu’on produit notre fameux Ripassa et nos Amarone Classico et Riserva.

Notes de dégustation

On découvre ce vin sur des odeurs moyennement aromatiques de pêches, d’ananas, de barbe à papa et de bananes ainsi qu’une bonne dose de notes florales. La bouche est veloutée, l’acidité équilibrée, il présente un bel équilibre entre les saveurs et les arômes perçus au nez. Belle sensation de minéralité sur des notes crayeuses et bien savoureux.

Vous ferez de beaux accords avec du poulet grillé, des fruits de mer et pâtes en sauce crémeuse.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Trois vins d’Italie à base du cépage Sangiovese qui offent d’excellents rapports qualité/prix!

Le cépage Sangiovese

Le cépage Sangiovese est un cépage de raisin rouge originaire d’Italie. Il a une capacité d’adaptation et on le retrouve dans de nombreux environnements et climats. Selon les vignerons que j’ai rencontrés, tous me disent d’une même voix que c’est un cépage qui réagit beaucoup au terroir. Il en absorbe facilement les spécificités. En fait, les vins élaborés à partir de raisins Sangiovese peuvent se révéler extrêmement différents en fonction du climat, du terroir et du processus.

En raison de sa polyvalence, c’est l’un des cépages les plus diversifiés utilisés dans la vinification. Il peut également porter d’autres noms comme Sangiovese Grosso ou Brunello.

Bien que les raisins Sangiovese puissent adopter les caractéristiques de leur environnement, ils conservent plusieurs points communs entre les régions. Leur peau est relativement mince et de couleur claire, leur saison de croissance est longue et on tend à les récolter vers octobre et ils donnent des vins avec des tannins charpentés et fins.

En Italie, il représente environ 10 pour cent de tous les raisins cultivés dans le pays. Il est réputé originaire de la Toscane, mais il est également cultivé dans d’autres régions italiennes, notamment l’Ombrie, la Campanie dans le sud de l’Italie et la Romagne, où le raisin est connu sous le nom de Sangiovese di Romagna.

Les vins à base de ce cépage sont moyennement corsés à corsés, secs avec ujn très bon niveau d’acidité, avec des saveurs fruitées. Les saveurs et arômes courants comprennent: la prune, la cerise, les herbes sèches, les épices douces, la violette, la réglisse noire, le cuir, le tabac et les notes fumées.

(Inspiré de Masterclass.com)

Les vins

Voici 3 vins à base de ce cépage dont le premier provient des Marches et les deux autres de l’Émilie-Romagne deux appellations ou on peut dénicher des vins qui offrent d’excellent rapport qualité/prix.

Medoro, Sangiovese, Italie, Les Marches IGT, Umani Ronchi, 2019, $9.15, cépage : Sangiovese 100%, sucre : 7.9 g/l, alc. : 13%, code SAQ : 565283.

On cherche toujours des bons vins qui offrent d’excellents rapport qualité/prix. Souvent cette quête nous amène vers des appellations moins connues qui produisent des vins tout aussi bons que ceux des appellations plus connues mais à prix beaucoup plus raisonnable. Et c’est le cas avec l’ensemble des vins de la maison Umani Ronchi qui élabore des vins depuis plus d’une cinquantaine d’années dans les appellations Marches et Abruzzo.

Carte vinicole winefolly.com

Qui plus est, Umani Ronchi est considéré comme un des meilleurs producteurs des Marches sinon de l’Italie. C’est selon moi le gage le plus important du choix des vins que je déguste.

Fondée en 1957 par les familles Bianchi et Bernetti, Massimo Bernetti en devient propriétaire unique dans les années 70. Lui et son fils gèrent l’entreprise familiale depuis et fait à souligner, ils produisent des vins selon les préceptes de l’agriculture organique.

Vignoble Umani Ronchi

Les vins proviennent d’une dizaine de vignobles établis sur environ 215 hectares dont 110 hectares de cépage Verdicchio dans les Marches (ou ils représentent environ 10% de l’appellation), 70 hectares de cépage Montepulciano (environ 20% de l’appellation) dans les Marches et 35 hectares à Abruzzo de cépages Montepulciano, Pecorino et Trebbiano. Ces vignobles sont établis sur 3 districts soient Conero, Castelli di Jesi et Abruzzo. Chaque vignoble produit donc des vins uniques qui reflètent bien leur terroir propre.

Note de dégustation

En plein le genre de vin de tous les jours qu’on boira simplement tout en mangeant une pizzza. Bien fait, c’est un vin de Umani Ronchi, il se révèle sur des arômes de fruits rouges, de cerises, d’épices et de violettes. Beaucoup de souplesse en bouche avec des tannins gouleyants et des flaveurs de cerises noires et d’épices avec une légère amertume en finale.

Romio, Sangiovese, Superiore, Riserva, Italie, Romagna DOC, Caviro, 2016, $14.00, cépage : Sangiovese 85%, autres cépages 15%, sucre : 8.6 g/l, alc. : 14%, code SAQ : 12203892.

La marque Romio fait partie de la plus importante coopérative vinicole d’Italie Caviro qui a vu le jour en 1966. Cette dernière comprend 29 membres, 12,400 vignobles avec 36,000 hectares de vignes et élabore des vins qui proviennent de 7 différentes régions d’Italie.C’est le leader incontesté dans le segment des vins de tous les jours. La capacité de production annuelle, en moyenne, est d’environ 500 millions de litres, dont plus de 200 sont exportés.

Vignoble Groupe Caviro

Note de dégustation

Le nez de ce vin est d’une belle intensité sur des effluves de cerises noires, de notes épicées et florales et de notes boisées bien présentes. La bouche est surprenante avec une belle structure supportée par des tannins charpentés et enjolivée par des flaveurs de cerises noires, de chocolat noir et de notes boisées bien intégrées.

Soit dit en passant, on ne sent pas ces 8.6 g/l de sucre résiduel au goût qui sont bien intégrés à l’ensemble si ce n’est que lui apporter un beau moelleux. Belle sensation de volume et d’amplitude et belle persistance en finale.

Notturno, Sangiovese, Predappio, Tenuta la Palazza, Romagna DOC, Drei Dona, 2017, $20.55, sucre : 4 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 14286290.

Le domaine Drei Donà est niché dans les anciennes collines de la Romagne entre les villes de Forlì, Castrocaro et Predappio. C’est la terre où le Sangiovese est né: ce vin y était produit depuis l’époque romaine et étrusque. Le site est une pente arrondie située à 500 pieds au-dessus du niveau de la mer. Il a une exposition sud parfaite et des sols argilo-calcaires considérés comme idéaux pour la culture de vins fins.

Chai Drei Dona

Depuis le début du XXe siècle, la propriété appartient aux comtes de Drei Donà et s’est toujours consacrée à la production de raisins Sangiovese. Tous les 23 hectares sont exploités en agriculture biologique et la plupart d’entre eux sont plantés de raisins Sangiovese dont la sélection provient d’une recherche minutieuse et de la restauration de clones historiques de Sangiovese d’où provient le classique Predappio Doc «Notturno»

Note de dégustation

Différent et bien complexe avec ses arômes délicats de cerises noires, son soupçon de notes d’herbes séchées et en filigrane quelques notes viandées ainsi qu’un boisé discret. La bouche est veloutée et les tannins assez puissants mais élégants sont charpentés et tissés bien serré. Très belle amplitude en bouche avec une finale des plus persistante sur les cerises noires et un boisé toujours discret.

Agence Montalvin – échantillons

Les vins d’Alain Brumont. De purs nectars de l’appellation Madiran!

Visionnaire et ‘’ambassadeur’’ de la région de Madiran (Sud-Ouest de la France), Alain Brumont fait partie des icônes du vin avec entre autres, ses Château Montus, Château Bouscassé et La Tyre qui se sont hissés parmi les grands vins de ce monde.

Alain Brumont

Les Vignobles Brumont représentent une entité viticole de renommée internationale qui s’étend sur 280 ha dans la célèbre région viticole de Madiran. Alain Brumont a fait de son vignoble la locomotive du Madiran, et se hisse aux côtés des dix meilleurs vinificateurs mondiaux. Ses vins ont un style unique, un goût Brumont, une véritable signature !

Château Montus

L’aventure commence en 1979 avec l’acquisition de Château Montus qui est alors pratiquement en ruine et dont personne ne veut. Au fil des années il fera l’acquisition de plusieurs parcelles des plus qualitatives et différentes les unes des autres ce qui lui permet d’accéder à une palette de différents terroirs pour élaborer ses vins d’exception. Le vignoble d’Alain Brumont est maintenant composé d’environ 240 hectares répartis sur une dizaine de vignobles/terroirs.

Château Bouscassé

Château Montus élabore les vins Montus et Tyre.  Montus est caractérisé par de fortes pentes exposées plein sud recouvertes de gros galets avec un ensoleillement intense. La Tyre est très pentu et bénéficie d’un ensoleillement long et doux.

Château Bouscassé : Alain Brumont a sélectionné les meilleurs terroirs de la commune de Maumusson-Laguian et produit 4 cuvées : Bouscassé, Vieilles Vignes de plus de 50 ans d’âge, Menhir ou le Tannat est prédominant et Argile Rouge.

Vignoble Alain Brumont

Qu’est-ce qui explique son succès ?

Plusieurs facteurs expliquent son succès. Tout d’abord le choix des cépages soit le Tannat pour les rouges, le Petit Courbu et le Petit Manseng pour les blancs. Il plante en pente sur le sommet de collines (ce qui est quasi-révolutionnaire en ces temps) pour faciliter le drainage et optimiser l’exposition des grappes au soleil.

Chaque parcelle est protégée par un bois afin d’éviter la contamination d’une vigne à l’autre. Il a allégé ses ceps ne laissant qu’une grappe sur le sarment au lieu de deux et conduit ses vignes selon des principes qui deviendront plus tard les assises des vins bios et biodynamiques. ‘’Ma vigne doit vivre en harmonie avec les bois, c’est un biotope qui fonctionne depuis des millions d’années…

…J’ai protégé l’écosystème de mes vignes, leur biodiversité en respectant la flore et la faune, les lichens et les mousses au pied des ceps’’.

Vignoble Alain Brumont

Il connaît pratiquement ses pieds de vigne par leur nom…L’ensemble du vignoble est maintenant certifié HVE niveau 3 (Haute Valeur Environnementale) le niveau le plus élevé. Bien qu’ayant été tenté par l’aventure bio et biodynamique Il croit qu’il faut se méfier de l’utilisation du cuivre (bouillie bordelaise) utilisé en bio et en biodynamie comme des pesticides à outrance. Rien de mieux que de fabriquer sa propre méthode, ce qu’il a fait.

Dégustation des vins d’Alain Brumont Novembre 2019

Quant à ses vins : ‘’Les goûts en matière de vin évoluent. Il faut savoir les anticiper tout en gardant sa ligne de conduite. Pour moi aujourd’hui, le trio de l’élégance associe fraîcheur, richesse et profondeur’’.

Il ajoute : ‘’Je me suis interdit depuis 30 ans de chaptaliser (ajouter du sucre lors de la fermentation), d’acidifier, de taniser et de coller. J’ai été aidé par le Tannat, cépage que je privilégie et qui possède la rare capacité de pouvoir être performant sans tous ces ajouts’’.  Fait à noter, les temps d’élevage de ses vins (ceux issus du Tannat à 100%) sont de plus en plus longs car selon lui, ce cépage en bénéficie grandement.

Les vins – notes de dégustations

Les vins d’Alain Brumont font l’unanimité des critiques partout sur la planète. Ils se retrouvent dans les meilleurs restaurants parmi les meilleures bouteilles de la cave et ce à des prix qui pourraient certainement aller chercher encore plus. Mais Alain Brumont s’enorgeuillit de pouvoir maintenir ses vins à des niveaux plus acceptables.

Gascogne, Gros Manseng, Sauvignon, Brumont, Sud-Ouest, Côtes de Gascogne, Alain Brumont, vin blanc, 2019, $12.90, cépages : Gros Manseng 50%, Sauvignon blanc 50%, sucre : 3.1 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 548883.

Gascogne, Gros Manseng, Sauvignon, Brumont, Sud-Ouest, Côtes de Gascogne, Alain Brumont, vin blanc, 2019

Ce vin conjugue le côté très aromatique du Gros Manseng et la typicité du Sauvignon blanc. Au nez des arômes de pamplemousse, de fruits exotiques, de fruits blancs et de notes herbacées. La bouche est vibrante avec une acidité vive et des flaveurs d’agrumes et de fruits exotiques. C’est particulièrement rafraîchissant!

Tour Bouscassé, France, Sud-Ouest, Madiran, Alain Brumont, 2012, $18.05, cépages : Tannat 50%, Cabernet-Sauvignon 26%, Cabernet franc 24%, sucre : 2.4 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 12284303.

Tour Bouscassé, France, Sud-Ouest, Madiran, Alain Brumont, 2012

Surprenant pour un vin d’entrée de gamme! Ce vin se révèle sur des arômes assez intenses de fruits noirs (mûres), de fruits rouges légèrement confiturés (cassis), de prunes bien mûres et d’épices douces.

La bouche est d’une texture veloutée et est d’une belle structure supportée par des tannins bien charpentés et tissés serré. Les flaveurs de fruits noirs, de réglisse noire, quelques notes empyreumatiques et des notes boisées bien intégrées créent un ensemble goûteux doté d’un beau volume et d’une certaine puissance tout en conservant un très bel équilibre.

Bien que ce soit un 2012 je n’ai perçu aucun signe de vieillesse dans ce vin ce qui indique un assez bon potentiel de vieillissement. Très belle longueur et persistance en bouche. Vous aimez les vins bien corsés? Avec un tel rapport qualité/prix, on achète à la caisse!

Château Bouscassé, France, Sud-Ouest, Madiran, Alain Brumont, 2016, $20.20, cépages : Tannat 50%, Cabernet-Sauvignon 26%, Cabernet franc 24%, sucre : 2.1 g/l, alc. : 14%, code SAQ : 856575.

Château Bouscassé, France, Sud-Ouest, Madiran, Alain Brumont, 2016

Ce vin exhale de belles notes de fruits frais assez intenses focalisées sur les mûres, le cassis et un soupçon de cerises noires et une touche de vanille. D’une texture bien veloutée, la bouche est caractérisée par des tannins assez puissants, denses et charnus. Des saveurs de mûres, des notes boisées ainsi qu’une touche de notes empyreumatiques se prolongent dans une persistance surprenante. Quelle longueur pour un vin de ce prix!

Superbe accord avec un cassoulet!

Château Montus, France, Sud-Ouest, Madiran, Alain Brumont, 2015, $29.60, cépages : Tannat 80%, Cabernet-Sauvignon 20%, sucre : 1.9 g/l, alc. : 14%, code SAQ : 705483.

Château Montus, France, Sud-Ouest, Madiran, Alain Brumont, 2015

Surnommé le Petrus du Sud-Ouest, le Château Montus est à la hauteur de sa réputation. La finesse et la douceur des accents fruités (fruits noirs/mûres) étonnent, charment et contrastent avec la puissance ainsi que l’élégance de ce vin.

C’est une grande année et le vin est encore jeune avec ses tannins particulièrement charpentés et costauds ce qui laisse présager un excellent potentiel de vieillissement! Que d’émotions!! Le genre de vin que vous vous devez d’avoir dans votre cellier. Que dis-je? C’est un must!

Mouton Cadet. Un marque classique renouvellée! À vous de découvrir ces deux nouveau vins!

Mouton Cadet, symbole iconique des vins de Bordeaux depuis 1930 et propriété de la célèbre famille Rothschild qui élabore, entre autres, des crus classés à Pauillac dont le fameux Château Mouton Rothschild, change de peau (de raisin…).

Châteaux Baron Philippe de Rothschild

En effet sous l’impulsion de Philippe Sereys de Rothschild, l’image de la marque a été redynamisée au départ avec le millésime 2015 avec des vins ‘’plus fruités, plus gourmands, plus suaves et plus ronds’’ (site Mouton Cadet).

Tâche herculéenne que de prendre une marque légendaire et d’en modifier le cours. Tel est le poids du désir changeant des consommateurs à travers le monde. Les recherches effectuées par la société indiquent que ces derniers préfèrent des vins plus fruités et plus concentrés? Alors on mettra en branle le processus qui amènera la marque en accord avec les besoins des consommateurs.

Logo Haute Valeur Environnementale

Ces changements sont importants. Des accords de 3 ans (renouvelables) avec les 250 vignerons partenaires de Bordeaux seront signés, un cahier de charge plus restreignant (qualité oblige) sera implanté et ces derniers devront adhérer aux consignes HVE (Haute Valeur Environnementale) au plus tard en 2020. De plus, ils devront appliquer des normes plus strictes quant à l’utilisation des produits phytosanitaires et des herbicides.  »La famille en fait un enjeu important » (Ophélie Michaud, Oenologue Mouton Cadet).

Carte d’approvisionnement – Mouton Cadet

De nouvelles sources d’approvisionnement seront mises sur pied surtout dans l’appellation Côtes de Bordeaux. Les raisins issus de cette appellation qui représentent maintenant presque 50% de l’approvisionnement total donnent des vins avec plus de concentration dû à leur type de sols et leur forte capacité de drainage ce qui est en harmonie avec le nouveau style désiré.

Mouton Cadet – Un style unique

Enfin, on revisitera les processus d’assemblage des vins au Centre Vinicole de Mouton Cadet pour optimiser la qualité des vins.

Centre vinicole Mouton Cadet

Modernisme et tradition

On produit au-delà de 12 millions de bouteilles annuellement sous la marque Mouton Cadet qui se décline en rouge, en blanc et en rosé. Les rouges reflètent l’étendue du potentiel aromatique du Bordelais avec des cuvées Médoc, Saint-Émilion, Graves, Bordeaux et les toutes dernières Haut-Médoc et Héritage Bordeaux.

Faut-il penser que parce qu’on produit 12 millions de bouteilles que ceci en fait un vin ‘’commercial’’ et/ou industriel? Pas du tout! Il faut savoir que 7 œnologues travaillent avec chacun des 250 partenaires et que les raisins sélectionnés pour la marque Mouton Cadet, sont vinifiés chez ces vignerons. De ce fait on préserve ce côté terroir parcellaire.

Viticulteur – partenaire

Ces jus vinifiés sont envoyés au Centre Vinicole Mouton Cadet et sont chacun préservé indépendamment dans une cuve inox. À partir de ces vins, les œnologues procéderont à l’assemblage final de chaque vin et de chaque millésime. ‘’Alors qu’on modernise la marque, les processus demeurent en grand partie résolument traditionnels’’ (Ophélie Michaud, oenologue, Mouton Cadet).

Les vins dégustés

La marque Mouton Cadet a été créée dans le but de permettre au plus grand nombre d’amateurs de vins de goûter au savoir-faire de la maison Baron Philippe de Rothschild.

Toute cette expertise développée au fil des années à l’élaboration des Crus Classés de Château Mouton Rothschild, Clerc Milon et d’Armailhac est transférée aux vins de Mouton Cadet. Étonnant qu’on puisse accéder à ces vins qui sont positionnés sous la barre des $25.00!! Ces deux produits sont tout nouveaux au Québec.

Mouton Cadet, Réserve, Bordeaux, Haut-Médoc AOC, 2016, $24.00, cépages : Merlot 56%, Cabernet-Sauvignon 44%, sucre : 2.4 g/l, alc. :13%, code SAQ : 14548501.

Mouton Cadet, Réserve, Bordeaux, Haut-Médoc AOC, 2016

Ce vin d’assemblage Haut-Médoc a été créé récemment pour donner un vin ‘’plus frais, plus fruité et plus rond que le Mouton Cadet Médoc’’ (Site web Mouton Cadet).

Le Merlot (56%) lui apporte ce côté fruits rouges alors que le Cabernet-Sauvignon (44%) lui confère structure et puissance.

Ce vin se révèle au nez sur des arômes intenses de cassis, de cerises noires qui se poursuivent sur des notes de fruits noirs bien mûrs puis d’épices douces ainsi que de notes de torréfaction.

La bouche bien suave est d’une texture veloutée et possède une solide structure supportée par des tannins charpentés, fins, tissés serré et fondus. Les flaveurs de fruits oscillent du rouge au noir avec une touche d’épices douces et de pain grillé. L’ensemble est assez puissant et structuré tout en étant d’une très belle fraîcheur. Un nouveau vin que vous vous devez d’essayer sans hésitation. Surtout qu’il est sous la barre des $25.00.

Vous ferez de beaux accords avec viandes rouges grillées, steak forestière ou un lapin chasseur.

Mouton Cadet, Héritage, Bordeaux AOC, $24.95, 2017, cépages : Merlot 85%, Cabernet-Sauvignon 8%, Cabernet Franc 7%, sucre : 1.9 g/l, alc. : 13%, code SAQ : 14504162.

Pour ce vin on a ressorti l’étiquette des années 30 (Mouton Cadet a presque 90 ans) sans toutefois avoir tenté de recréer le vin d’origine. Par contre, dans ce vin on lui a apporté un côté plus traditionnel avec une utilisation du boisage plus évident tant au nez qu’en bouche. Il est résolument Merlot avec 85% de son assemblage.

Au premier nez j’ai trouvé les effluves plus délicats et plus axés fruits noirs sur la mûre avec par la suite, une touche de fruits rouges bien mûrs. De plus quelques notes de sous-bois et de torréfaction viennent agrémenter le tout.

La bouche est assez puissante ce qui m’a surpris car on parle de prédominance Merlot (85%). Cependant l’apport du bois lui a apporté une solide structure avec des tannins charpentés, fins et tissés serré. Les flaveurs de fruits noirs prédominent avec en filigrane des notes de fruits rouges, de terre et de sous-bois. Puis apparaissent des notes boisées et d’épices douces. Et que dire de la longueur d’une très belle persistance!

Vous ferez de beaux accords avec une côte de bœuf, une épaule d’agneau et un magret de canard.

Agence Arterra – échantillons

Le nouveau Guide de vins Lapeyrie – Bons vins, conseils & anecdotes!

Guide Lapeyrie 2020 – Xe édition

Le guide se présente sous un tout nouveau format et propose, en plus des notes de dégustation, des anecdotes savoureuses, des conseils, des histoires et quelques péripéties.

Comme toujours il suggère une sélection des meilleures cuvées sans aucune publicité. Tous les vins sont accompagnés d’une fiche descriptive comportant une photo de la bouteille, un accords mets-vin, une température de service etc etc. Donc beaucoup d’info pour aider l’amateur de vin à optimizer son expérience de dégustation. Un incontournable!

Bons vins, conseils et anecdotes est en vente partout en kiosque au prix de $29.95 (267 pages).

Alors bravo à Philippe pour ce très bel ouvrage.

Fiche technique – Lapeyrie 2020 – Xe édition

200 vins d’importation privée disponibles à l’unité qu’on commande à partir d’un tout nouveau site!! Du 21 au 25 octobre 2020 seulement.

Ça n’a jamais été aussi facile de découvrir l’univers des vins d’importation privée!!

À partir d’une sélection de 200 vins, vous pouvez les acheter à l’unité ( et non pas en caisse de 6 ou de 12 bouteilles du même vin) à partir d’un tout nouveau site web. Ces vins ne sont pas disponibles dans les succursales de la SAQ alors profitez-en pour faire de belles découvertes!!

Donc, du 21 au 25 octobre 2020, vous pourrez choisir parmi les 200 produits du catalogue virtuel et commander en ligne une ou plusieurs bouteilles sur le nouveau site Internet www.importation-privee.com. Les commandes seront livrées avant la période des Fêtes dans la succursale de votre choix.

Le catalogue virtuel sera disponible à partir du 21 octobre !

Informations sur le salon en mode virtuel

Salon des vins d’importation privée – événement virtuel : comment faire pour commander des produits d’importation privée à l’unité, un mode d’emploi facile en 6 étapes.

1. Commandez vos produits d’importation privée du mardi, 21 octobre jusqu’au dimanche, 25 octobre 2020 à 17h et recevez-les juste à temps pour le temps des fêtes.

2. Sélectionnez vos bouteilles parmi les 200 produits d’importation privée offerts à l’unité dans la section « Produits ». Complétez votre bon de commande.

3. Importation-privée.com facture des frais de service en sus de la valeur des produits qui seront payés par le client auprès de la SAQ. Lisez bien les détails du coût de chaque bouteille dans la fiche de produit. Les frais sont payables par carte de crédit à la confirmation de la commande.

4. La SAQ communiquera avec vous par téléphone afin de finaliser votre commande et percevoir le paiement de la valeur des produits. La confirmation de la sélection de la succursale se fera au moment de la confirmation de la commande par la SAQ.

5. La livraison en succursale est offerte gratuitement pour tout achat de 75 $ et plus excluant les frais de service. Des frais de livraison de 6,90 $ taxes incluses seront facturés pour les commandes de moins de 75 $. Si vous avez une adresse de facturation à l’extérieur du Québec, importation-privée.com et la SAQ ne pourront honorer votre commande.

6. Un courriel vous sera acheminé lorsque la commande sera disponible pour le ramassage

Salon des vins d’importation privée

Pandémie oblige, le Salon des Vins d’Importation Privée passe en mode virtuel du 21 au 25 octobre 2020.

Présenté par la SAQ et organisé par le Regroupement des agences spécialisées dans la promotion des importations privées des alcools et des vins (Raspipav), le Salon des Vins d’Importation Privée est LE moment opportun pour faire ses réserves de vin d’importation privée à l’unité.

Depuis 2013, les amateurs et les passionnés peuvent commander de l’importation privée à l’unité sur place pendant la durée de l’événement. En 2020, grâce à la SAQ et aux agences du Raspipav, la tradition se poursuit en mode virtuel (exceptionnellement).

« Le Raspipav tient à remercier la SAQ pour son implication et son ouverture dans le soutien de notre premier salon virtuel », souligne Benoit Lecavalier, président du Raspipav, les spécialistes de l’importation privée.

 »Souper gourmand italien chez soi! » recettes et dégustation de Prosecco.

Le 29 septembre dernier, c’était le dernier Souper Gourmand italien chez soi de l’année. Nous avons visité les Terre del Prosecco dans les régions de la Vénétie et Frioul-Vénétie Julienne !Des produits incroyables étaient en vedette durant la soirée dont les fromages Asiago DOP et Grana Padano DOP, et les vins Prosecco DOC, le meilleur vin mousseux au monde ! La chef Adele Forgione du restaurant Beatrice nous a développé des délicieuses recettes:

Risi e Bisi con Grana Padano DOP

Bignè di Asiago DOP

Vous avez accès aux recettes détaillées en cliquant sur le lien suivant : https://italchamber.qc.ca/recettes-adele-forgione/?lang=fr

L’Expert Guénaël Revel, alias Monsieur bulles, nous a présenté cette merveilleuse région viticole et cette appellation emblématique. Il nous a conseillé sur les meilleurs accords mets et vins.

Vidéo du souper: https://www.facebook.com/ccic.iccc/videos/328894898176902

Accédez à la vidéo de ce dernier souper en copiant/collant cette adresse dans votre fureteur de recherche: https://www.facebook.com/ccic.iccc/videos/328894898176902

Suggestion de 4 Proseccos

Il Fresco, Prosecco DOC Treviso, Brut, Villa Sandi, Italie, Vénétie, $15.75, cépage : Glera 85%, Chardonnay et Pinot blanc 15%, sucre : 13 g/l, alc. : 11%, code SAQ : 12458828.

Ce Prosecco est très aromatique sur des effluves de pêches, de pommes, de poires, de fruits exotiques le tout rehaussé de notes florales. En bouche les faveurs de fruits exotiques, de fruits jaunes et d’amandes sont soutenues par une acidité bien fraîche et se prolongent dans une persistance satisfaisante.

La Marca, Prosecco DOC, Italie, Vénétie, $17.45, cépage : Glera 100%, sucre : 18 g/l, alc. :11%, code SAQ : 12874856.

Moyennement aromatique ce Prosecco se révèle au nez sur des arômes de pommes, de poires, d’agrumes avec un soupçon de notes herbacées et florales. En bouche les flaveurs de pommes, d’agrumes s’entremêlent avec une acidité assez vive ainsi qu’une sensation de minéralité. La finale est fruitée, acidulée et bien festive.

Ca’Di Rajo, Prosecco Doc Treviso, Brut, Italie, Vénétie, $18.25, cépage : Glera 100%, sucre : 11 g/l, alcé : 11%, code SAQ : 13637908.

J’ai eu comme l’impression de déguster un Blanc de Blancs avec un profil aromatique qui était quelque peu différent des 3 autres Proseccos. Au nez on le découvre sur des arômes de pêches, d’abricots bien frais, de notes levures et florales. Un soupçon de fruits exotiques vient compléter le tout. En bouche il était particulièrement savoureux et équilibré laissant s’exprimer les flaveurs d’agrumes, de pommes et de poires. Belle longueur très goûteuse.

Bottega Gold, Prosecco DOC Treviso, Italie, Vénétie, 2018, $26.95, cépage: Glera 100%, sucre: de 10 à 14 g/l, alc.: 11%, code SAQ : 12456937.

Ce Prosecco bien aromatique m’est apparu bien fruité avec des arômes de pêches, de notes florales et de pommes. Je lui ai trouvé comme un petit côté bonbon pas vilain. La bouche bien riche et crémeuse dégage des flaveurs de fruits exotiques, de zeste de citron, de poires et d’amandes. Harmonieux et équilibré.

Les vins du Château de Rouillac. Du grand art de Pessac-Léognan!

Hier avait lieu, Covid oblige, une dégustation virtuelle avec master class des vins de Château de Rouillac à l’École Hôtellière des Laurentides (mon alma mater) en compagnie de M.Laurent Cisneros, vigneron et propriétaire de Château de Rouillac à Pessac-Léognan, M. Jean Beaudin, professeur de sommellerie et M. Benoît Lecavalier de l’agence Benedictus.

Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec M. Cisneros qui en plus d’être vigneron, est aussi vice-président responsable promotion de l’appellation Pessac-Léognan.

Classe de sommellerie – École Hôtelière des Laurentides à Ste-Adèle

Château de Rouillac

Domaine historique et très ancienne terre noble le Château de Rouillac situé dans l’appellation Pessac-Léognan est une vaste propriété de 36 hectares (dont 26 sont plantées de vignes d’un seul tenant) qui retrace l’histoire familiale de chacun des propriétaires qui se sont succédé.

Le plus illustre fut certainement Le Baron Haussmann qui acquiert le domaine en 1864 et en fait sa retraite favorite. Les siècles s’écoulent, les propriétaires se succèdent et ce n’est qu’en 2009 que Laurent Cisneros croise la propriété. Il tombe sous le charme de ce domaine et décide d’unir son destin et celui de sa famille à Rouillac.

Château de Rouillac

Situé au sud de l’agglomération de Bordeaux et dans la partie ouest de l’Appellation Pessac-Léognan, le domaine de 36 hectares présente le rare avantage d’être d’un seul tenant, se partageant aujourd’hui entre 23 hectares de rouge et 3 hectares de blanc.

Il est implanté sur un exceptionnel sol de graves du tertiaire, mélange de galets roulés et de graviers, traces providentielles de la Garonne. Le climat tempéré est influencé par la proximité de la Garonne et de l’océan, avec une douceur et une hygrométrie régulière particulièrement favorable à la vigne.

Carte vinicole

Laurent Cisneros supporté par Jean-Christophe, directeur technique, décide d’engager la conversion de l’ensemble du vignoble en Agriculture Raisonnée pour ultimement, au fil de bien des efforts, obtenir la certification Haute Valeur Environnementale 3 la plus élevée en France. Ceci implique entre autres, aucun herbicide, ni insecticide, labours avec des chevaux sur une grande partie du vignoble et suivi serré de la biodiversité dans le domaine.

Laurent Cisneros (source: essentiellevino.be)

Quant à la vinification, des foudres en bois et cuves en inox thermo-régulées sont rassemblées dans les deux cuviers de la propriété pour des vinifications contrôlées avec une durée de cuvaison d’environ 22 à 25 jours selon les millésimes.  Du matériel de dernière génération, des équipements performants adaptés assurent des vinifications et des extractions d’une grande précision.

L’œnologue conseil n’est nul autre qu’Éric Boissenot qui conseille déjà Lafitte Rotshchild, Latour, Margaux… En accord avec la philosophie de Laurent Cisneros et de son équipe, il travaille avec une grande précision la finesse et concentre la qualité des tanins avec une recherche constante du juste équilibre qui mène vers une excellence à la hauteur de son talent.

Eric Boissenot (source: magzter.com)

Notes de dégustation

Château de Rouillac, Pessac-Léognan, 2018, vin blanc, $60.25, cépages : Sauvignon blanc 90%, Sauvignon gris 10%, code SAQ : 13761781.

Il faut savoir que les grands vins de Bordeaux se retrouvent surtout à Pessac-Léognan. Il ne se fait qu’environ 4,000 bouteilles de ce vin et le Québec est choyé de se compter parmi les quelques marchés au monde qui y ont accès. De plus, le millésime 2018 est une très belle année.

Ce vin se révèle sur des arômes d’agrumes, de pêches blanches, de notes florales (acacia) avec en filigrane quelques notes herbacées. La bouche est d’une texture grasse caractéristique des blancs de la maison avec une belle rondeur. Beaucoup de fraîcheur avec une acidité assez présente et une belle sensation de minéralité. Et quelle longueur…Absolument délicieux et véritable coup de cœur!

Avec un excellent fromage de haute qualité, fruits de mers en sauce, homard.

Château de Rouillac, Le Dada de Rouillac, Pessac-Léognan, vin rouge, 2018, $35.75, cépages : Merlot 68%, Cabernet-Sauvignon 32%, sucre : 1.2 g/l, alc. :13%, code SAQ : 13479305.

Ce vin et son étiquette intègrent la passion des chevaux et la passion du vin. Il est élaboré de façon à en assurer son aspect ‘’gourmandise’’ et d’être plaisant à boire.

Au nez il dégage des effluves de fruits rouges bien mûrs, d’épices comme le girofle et la cannelle ainsi que des notes boisées bien intégrées. La bouche est d’une texture bien veloutée, l’acidité est équilibrée et les tannins presque charpentés et tissés bien serré. Belle fraîcheur et très belle longueur en bouche. C’est juteux, goûteux; en plein le genre de vin dont un verre en appelle un autre. Vous serez surpris de la rapidité avec laquelle vous sortirez une deuxième bouteille!

Vous ferez de beaux accords avec une caille aux canneberges.

Château de Rouillac, Pessac-Léognan, 2015, $55.00, cépages : Cabernet-Sauvignon 57%, Merlot 43%, sucre : moins de 1.2 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 12224669.

L’étiquette de ce vin représente une rose des vents qui pendant de longues années a permi aux marins de trouver leur chemin. ‘’Il y a quelques années, j’ai pris un virage de 180 degrés et ma boussole intérieure m’a amené chez Rouillac. Cette étiquette possède une symbolique très forte (Laurent Cisneros)’’.

On parle ici tout comme le blanc, d’un grand vin élaboré de concert avec Éric Boissenot célèbre œnologue conseil.

Ce vin se révèle sur des notes d’une belle profondeur de fruits rouges bien mûrs (cerises noires), de moka, d’une légère torréfaction, de violette, de cannelle ainsi qu’un léger début d’évolution avec des notes de tabac et de cuir.

La bouche est suave, ronde, élégante avec des tannins charpentés et tissés bien serré. Les flaveurs perçues au nez se retrouvent en bouche dans un bel équilibre avec une sensation de volume et d’amplitude qui demeure élégante. Légère salinité en fin de bouche qui lui apporte beaucoup de sapidité. Du grand art!!

Vous ferez de beaux accords avec un confit de canard et une entrecôte bordelaise.

Visite de la maison E.Guigal, Côte du Rhône nord.

Vignoble E. Guigal

J’ai eu le plaisir de rencontrer Philippe et Ève Guigal fin 2018 lors d’une dégustation de leurs cuvées mythiques telles La Landonne, La Turque, La Mouline, Ex Voto Ermitage, La Doriane et bien d’autres.

Philippe Guigal

L’année suivante, lors d’un voyage vinicole de 4 semaines en France et en Italie au début 2019 avec mon comparse Luc Marier, j’ai profité de l’occasion pour aller visiter la maison Guigal à Ampuis. Malheureusement Philippe n’était pas disponible car à la dernière minute il a dû s’absenter pour une rencontre à Château Nalys leur nouvelle acquisition à Châteauneuf-du-Pape.

Nous avons donc quitté Lyons pour Ampuis et au bout d’une trentaine de minutes nous étions déjà rendus chez Guigal. À notre arrivée nous avons rencontré notre hôte Jacques Desvernois, ingénieur agronome responsable des opérations chez Guigal.

Gauche Jacques Desvernois, Mme Guigal mère, Claude Lalonde (Vinformateur)

Nous avons passé au moins 3 heures à visiter les vignobles très pentus de la Côte Brune et de la Côte Blonde situés presque de part et d’autre de la fameuse enseigne Guigal, à visiter la cave ou on vinifie tous les vins de Guigal de Côte-du-Rhône nord et enfin nous avons dégusté 17 vins dont les cuvées les plus mythiques de la maison. Quelle visite!!

Vignobles E. Guigal

Un peu d’histoire

Notre visite des vignobles a commencé par la Pommière la première parcelle dont Étienne Guigal a fait l’acquisition lorsqu’il a quitté Vidal Fleury. En fait il est arrivé à Ampuis vers l’âge de 14 ans et travaillait dans les vignes de la maison Vidal Fleury.

Au fil des années il a travaillé dans la vigne puis dans la cave et enfin est pratiquement devenu le directeur de la maison. Il a finalement décidé de prendre son indépendance en 1946 l’année ou il a fondé sa propre maison qui est maintenant Guigal suite à l’acquisition de parcelles de 10 ha de son ex-employeur.

En 1961 c’est Marcel qui prendra la relève et donnera ses lettres de noblesse aux terroirs de la Brune et de la Blonde et par la suite Philippe Guigal se joindra à l’entreprise familiale.

‘’Nous sommes négociants vinificateurs ou on achète des raisins à des vignerons voisins et nous sommes négociants éleveurs ou on achète du vin en vrac à des producteurs de Côte du Rhône. Il y a plus 200 vignerons qui travaillent pour la maison. Chaque année on va chez eux , on déguste les cuves , on choisit celles qui nous intéressent et on la ramène chez nous pour faire notre système d’élevage et d’assemblage. Et évidemment nous produisons des vins à partir de nos propres parcelles. Donc nous faisons les 3 métiers.’’

Vignobles E. Guigal

Le vignoble de Côte-Rôtie s’étend sur pas moins de 230 hectares avec entre autres La Côte Brune et la Côte Blonde.  Le domaine Guigal est propriétaire à Condrieu et à Côte-Rôtie sur des parcelles illustres donnant entre autres la Doriane à Condrieu avec son célèbre Viognier, les célèbres crus de la Côte-Rôtie la Mouline, la Turque, la Landonne avec ses pentes de près de 45 degréset de 60 degrés  et le Côte-Rôtie Château d’Ampuis.

Sur la colline de l’Hermitage, les Ex-Voto blancs et rouges, produits exclusivement dans les grands millésimes sont issus de parcelles telles Bessards, Hermite, Greffieux, Murets….Puis sur la rive droite du Rhône trônent les propriétés de l’appellation Saint-Joseph issues de l’ancien domaine de Jean-Louis Grippat.

La maison Guigal vinifie et élève dans ses caves à Ampuis les appellations septentrionales de la Vallée du Rhône (Côte-Rôtie, Condrieu, Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage). L’élevage des grandes appellations méridionales (Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Tavel et Côtes-du-Rhône) est aussi fait dans les caves d’Ampuis.

La famille Guigal a fait l’acquisition en 2017 du Domaine de Nalys lequel jouit d’une situation exceptionnelle au cœur de l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Comme le dit Philippe Guigal : ‘’ Cet investissement, mon grand-père en avait toujours rêvé. Mon père et moi aussi. Mais les opportunités étaient rares, nous n’avions jusqu’à présent vu passer que de petites offres qui ne correspondaient pas à ce que nous voulions faire’’.

Trois parcelles sur 53 hectares (d’un seul bloc qui se touche ce qui est rare dans l’appellation) encerclent le Château, la première lui a donné son nom’ ‘’Nalys’’, les deux autres sont situées sur deux terroirs majeurs de l’appellation : ‘’Le Bois Sénéchal’’ (13 hectares) et ‘’La Crau’’ (20 hectares). Chacun de ces trois terroirs supporte la totalité des 13 cépages de l’appellation ce qui porte à 39 les expressions potentielles à intégrer.

Château de Nalys

Visite des vignes

Le paysage est époustouflant avec ces vignes si pentues et en terrasses berceaux de ces vins devenus mythiques avec le temps. La vue imprenable du haut de la Côte-Rôtie vaut le déplacement ce Rhône qui méandre avec lassitude à travers toutes ces vignes. Avec Condrieu, c’est le pays de la Syrah, du Viognier et du soleil. On ne l’appelle pas Côte-Rôtie pour rien!

D’en bas, derrière le panneau Guigal on voit La Mouline, puis la vigne qui est au-dessus est appelée la Garde (Château de la Garde) Château historique d’Ampuis. Aujourd’hui le château est tout en bas tout près du Rhône car il a été déplacé au XII siècle. Ce Château, la famille Guigal l’a repris en 1995 et sont devenus les 3e propriétaires de ce Château. Il y a eu énormément de restauration avec 11 années de travail. C’est maintenant la maison familiale de Philippe et son épouse Ève. On y fait aussi des événements tels des dégustations.

Alors il y a la Côte Blonde qui est en fait le lieux-dit Côte Blonde avec la Mouline qui est un des plus important. C’est la plus vieille vigne de la maison et de l’appellation avec plus d’une centaine d’année. Elle a une forme un peu particulière comme un amphithéâtre avec beaucoup de petites terrasses. Elle fait un hectare seulement ce qui est surprenant. La caractéristique de la Côte Blonde ce sont ses sols de gneiss qui ont une couleur un peu blanche et aussi un peu de dépôts calcaire qu’on n’a pas sur la Côte Brune. Les vins issus de ces sols sont toujours très tendres, délicats et très fins. Beaucoup plus doux que les vins de la Côte Brune sur lesquels on retrouve des sols de schiste avec beaucoup d’oxyde de fer qui donnent des vins avec des tannins assez serrés et plus de force et de densité.

De plus on retrouve beaucoup plus de vieilles vignes sur la Blonde. La plus jeune vigne sur la Brune c’est la Turque qui a été plantée en 1980 avec un 1er millésime en 1985. On y plante à environ 10,000 pieds par ha ce qui est très dense. On plante toujours un mètre par un mètre. La Mouline en a un peu moins car elle a beaucoup de terrasses. Les rendements sont approximativement 40he/ha ce qui est très bas.

Vignoble E. Guigal

On voit beaucoup de terrasses qui permettent de bien gérer l’érosion des sols. Il y a plus d’érosion sur la Côte Blonde que sur la Brune parce que les sols sont moins sensibles. Il faut beaucoup de travaux pour bien canaliser l’eau de pluie et l’évacuer complètement.

Le petit ruisseau partage la Côte Blonde à gauche de la Côte Brune à droite. En face de nous on a le vignoble de la Turque.

Une toute nouvelle parcelle qu’on appelle Fongeant (lieux-dit sur la Côte Brune) est en train de voir le jour et déjà on a en partie vendangé après 4 ans de travaux. C’est assez spectaculaire avec des murs assez profonds qui requièrent beaucoup de travail de maçonnerie. À cet endroit il y avait une forêt qui était orientée plein sud avec du soleil toute la journée. On y a arraché les bois et au fur à mesure on a planté les vignes. En commençant toujours par en haut. Ce qui a été récolté est assemblé avec la Brune et la Blonde. Chez Guigal, on verra avec le temps si on en fera une cuvée différente.

Parcelle Fongeant – Vignobles E. Guigal

Sur la partie nord autour d’Ampuis, la maison possède 75 ha avec principalement des Côte-Rôtie et des Condrieu. Il y a aussi pas mal de St-Joseph avec une dizaine d’hectares et en plus des Crozes-Hermitage et des Hermitage. La maison ne fait pas de Cornas ni de St-Peray. Château de Nalys à Châteauneuf-du-Pape c’est 60 ha qui se sont ajoutés dans les dernières années.

Les vignobles sont très pentus avec des pentes qui vont jusqu’à 60%. Un système de treuil permet les vendanges et le travail de la vigne est installé sur des camions tout au haut des parcelles. Grâce aux coteaux très pentus l’eau peut s’écouler. Le problème c’est quand on n’en a pas assez. L’été peut être très sec. N’oublions pas que ça s’appelle la Côte Rôtie et pas pour rien.

Camion treuil

Quant aux cépages une des particularités de la Côte Rôtie c’est l’utilisation du Viognier qu’on retrouve plus sur la Côte Blonde que sur la Côte Brune. Évidemment la cépage roi est la Syrah qui s’exprime de façon spectaculaire dans ces terroirs. La taille de la vigne est en gobelet avec une conduite en échalas qui est une taille courte qui donne 4 bras par pied de vigne.

Visite de la cave

Les vendanges

Les vendanges se font en général début septembre pour les vins blancs et mi-septembre pour les rouges et ça dure à peu près un mois. Il faut environ 10 jours pour faire les blancs et 3 semaines pour faire les rouges. Tout est vinifié au même endroit.

Avec toutes ces différentes parcelles, terroirs et expositions tout n’est pas mûr en même temps. Au fil des dégustations on procédera à un calendrier des vendanges. On trie à la vendange et à la réception de la cave façon manuelle. L’équipe de vendanges comprend une 50e de personnes et tout le monde est impliqué dans une sorte d’ambiance bien familiale. La mère de Philippe et son épouse Ève font même la bouffe pour les équipes de vendangeurs.

Réception des vendanges

Jacques Desvernois : ‘’Voilà l’endroit ou on passe le plus de temps pendant les vendanges. Dès que les vendanges ont commencé c’est avec M. Guigal père, Marcel, que nous procédons à la réception et au triage grâce au système que M. Guigal a développé.

Y participent aussi Philippe Guigal et le groupe d’œnologues. Dès qu’on ouvre le portail, la table de tri glisse à l’extérieur. Toute la vendange se faisant à la main, on vide les caisses de 50 kilos remplies de raisins sur la table de tri et la on enlève les feuilles, les partie de rafles, les raisins verts ou pourris et c’est M. Guigal père qui fait la première analyse pour vérifier les degrés et tout ça. Et c’est lui qui détermine la distribution de la vendange. C’est là qu’on va décider dans quelle cuve on va mettre quel raisin. Comment on procèdera au découpage des parcelles. C’est une première étape des plus qualitatives et on peut recevoir jusqu’à 50 tonnes de raisins par jour.‘’.

La vinification

Chez Guigal on utilise une cinquantaine de cuves pour s’harmoniser avec l’approche parcellaire. Celles-ci sont alimentés par des colonnes en inox situées au-dessus. On y travaille principalement les rouges car pour les blancs on a besoin des pressoirs pour récupérer les jus. On y fait des pigeages, des remontages et autres opérations.

Dans ces cuves on a souvent des ‘’pigeurs’’ mécaniques et automatiques avec des vérins qui viennent écraser la vendange. Pour les remontages on fait couler le jus dans des bassines et par ces colonnes on fait remonter le vin. La température dans les cuves est programmée afin d’optimiser la vinification. Les pressoirs pour les rouges sont sur des roulettes et sont amenés devant chaque cuve pour cette opération.

Pour les vins blancs c’est la même chose on fait des pressurages un peu particuliers à la maison parce que le Viognier est un cépage qui a une peau et une pellicule assez épaisse et il faut un pressurage qui doit être efficace mais pas brutal. C’est un pressurage qui peut prendre 8 heures.

Élevage

Souvent pour les vins blancs l’élevage durera une année. Il n’y a que l’Ermitage blanc qui est élevé 2 ans. Ce sont des vins qui ont plus de structure et de matière et aussi un potentiel de garde supérieur. Pour les Condrieu, parce qu’on vise la fraîcheur, on ne veut pas les écraser avec le bois, donc on les élève un maximum de 10 mois.

Embouteillage

Après avoir visité la réception des raisins et le système mis sur pied par Guigal il y a de ça quelques années, c’est l’étonnement de voir une ligne de robots utilisés pour l’embouteillage, l’étiquetage et la livraison. La ligne était en fonction pour le Côtes-du-Rhône et le bruit était assez assourdissant :

‘’On a neuf robots et 3 personnes et on peut faire près de 50,000 bouteilles par jour. C’est beaucoup d’efficacité. Le tout est contrôlé par la robotique et beaucoup de programmation et nous faisons la maintenance nous-même. L’étiqueteuse utilise la reconnaissance faciale. Elle en mémoire la photo de chaque étiquette et verra à s’assurer que l’étiquette apposée est bien la bonne. On y embouteille 7 millions de bouteilles par an.

Chez Guigal, on a ce côté artisan autant en viticulture qu’en viniculture et on utilise des équipements à la fine pointe de la technologie dans les endroits ou on peut gagner du temps et réduire les coûts. On y gagne aussi en réactivité dans les situations problématiques.

La dégustation

Nous avons dégusté 17 vins qui représentaient bien l’étendue de la gamme. Mes amis quelle aventure gustative.

J’ai ajouté les notes de la dégustation de novembre 2018 lesquelles sont plus complètes. Lors de la dégustation en avril 2019 au chai, j’ai eu le temps d’annoter assez brièvement mes impressions surtout dans le cas des vins de Côte-Rôtie. Pour y accéder cliquez sur le lien suivant : https://bit.ly/2SMWv1T

Côte du Rhone blanc, 2017, $20.60, cépages: Viognier 60%, Roussanne 15%, Marsanne 10%, autres cépages 15%, code SAQ: 290296.

‘’Dans la vallée du Rhône la proportion de vins blancs n’est à peine que de 7%. Ce n’est pas beaucoup. Nous on y produit beaucoup de vins blancs sans doute parce qu’on est de bons producteurs de Condrieu et du coup on produit beaucoup de Côtes du Rhône blancs ce qui représente 25% de la production de la maison. Pour le Côte-du-Rhône, le cépage principal c’est le Viognier mais on l’assemble avec du Grenache blanc à 35% et 15% de Clairette. C’est un vin qui n’a eu aucun élevage. Que des cuves inox.

On a ce côté exubérant, floral, de fruits frais, beaucoup de fraîcheur et acidité équilibrée.

Les deux vins suivants proviennent du Château de Nalys. La particularité de ce vignoble est d’avoir les 13 cépages autorisés à Châteauneuf-du-Pape. On y trouve 3 grands types sols dont chacun représente un tiers : la Crau (surtout pour les vins rouges), il y a aussi le Bois Sénéchal (quasiment un monopole), et enfin le lieux-dit appellé Grand Pierre avec des sols fabuleux.

Château de Nalys, Saintes Pierres de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, blanc, 2017, $46.25, cépages: Clairette 36%, Bourboulenc 29%, Grenache blanc 25%, autres cépages 10%, code SAQ: 13905626.

Ce vin est principalement fait avec la Clairette qui a un côté fin un peu floral sur le muguet et qui donne une belle acidité. ‘’Nous préférons garder les Clairette pour les St-Pierre pour cette belle fraîcheur et d’immédiateté.’’

Château de Nalys, blanc, 2017, $82.50, cépages: Roussanne 43%, Grenache blanc 33%, Clairette 15%, autres cépages 9%, code SAQ: 13905677.

C’est le grand vin de la propriété. On réserve ici la majorité des vieilles Roussanne à 50% plantées sur la Crau. On l’assemble avec 30% de Grenache blanc. La partie Roussanne est élevée en pièces et le tout vieillit un an en fût. Ce 2017 est un peu jeune et on devrait l’attendre 3-4 ans voire même plus.

Il y a un éclat dans ce vin et c’est plus volumineux. On sent un côté boisé et lacté avec une texture grasse assez incroyable.

Sur un total potentiel de 200,000 bouteilles les blancs représentent 50,000 bouteilles dont 30,000 btles de St-Pierre et 20,000 de Château Nalys en blanc.

Saint-Joseph, 2017, blanc, $43.50, cépages: Marsanne 95%, Roussanne 5%, code SAQ: 13949776.

Ce vin est toujours un assemblage de Marsanne et de Roussanne qui ont été achetées chez des vignobles autour de Tain-l’Hermitage. Chez Guigal, on préfère le style sud du St-Joseph ou il y a plus d’ensoleillement qu’au style nord. St-Joseph fait 1,300 ha sur 60 km. On y retrouve des profils très variés sur des sols granitiques qui donnent de la force au vin.

La Marsanne (90% de ce vin) apporte un caractère large, mature, onctueux et volumineux. La Roussanne qui est la cousine de la Marsanne apporte un côté plus frais avec plus d’acidité un côté un peu plus floral avec des arômes de pêches, abricots et à chair plus blanche. En bouche un peu de miel, de nougat et une acidité surprenante. Ces vins sont élevés majoritairement en cuves puis élevés dans des fûts neufs.

Avec de l’évolution on s’approcherait de la confiture d’abricots, de la cire d’abeille et ça se rapprocherait d’un côté oxydatif. Avec le temps ces notes oxydatives vont s’amplifier.

Lieu-dit Saint-Joseph, 2017, vin blanc, $65.00, cépages: Marsannes 95%, Roussanne 5%, code SAQ: 14094132.

C’est un vignoble assez particulier de Tournon sur Rhône. Il appartenait à Jean-Louis Grippat et a été vendu à la famille Guigal. Depuis 2001 on y produit des vins en blanc et en rouge et le lieux-dit a donné son nom à l’appellation. Belle carte postale que ce lieux-dit. Sur des sols granitiques assez léger exposés au sud.

Ça donne des vins très charnus, très mûrs, denses et d’une belle épaisseur. On les élève pendant 10 mois moitié fût neuf et moitié en fût d’un vin.

Notes boisées, de vanille, de tarte aux pommes ainsi que cannelle. Comme une caresse, très complexe.

Condrieu, 2017, vin blanc, $80.50, cépage: Viognier 100%, code SAQ: 13260856.

Élaboré à 100% de Viognier. On arrive sur les beaux vignobles de Condrieu avec des sols granitiques avec beaucoup de variations. On fait des vins qui sont toujours généreux avec du fruit de la passion, un beau côté floral avec une bouche toujours soyeuse et ronde.

Bien aromatique sur des arômes de fruits exotiques, de pêches ainsi que de belles notes florales. La bouche est grasse (gras volumineux) mais pas lourde et le tout est d’une belle profondeur avec beaucoup de persistance et de fraîcheur. Très beau!

La Doriane, 2017, $148.00, cépage: Viognier 100%, code SAQ: 13260899.

Provenant des 5 meilleures parcelles sur 5 ha de l’appellation Condrieu. Elles sont vinifiées séparément et élevées à 100% en fûts neufs et assemblées après 10 mois d’élevage.  

On y retrouve la grande finesse de Condrieu avec beaucoup de délicatesse, des notes boisées, une texture grasse toute en dentelle et avec beaucoup d’équilibre.

Ermitage, Ex-Voto, 2013, vin blanc, $232.50, cépages: Marsanne 90%, Roussanne 10%, code SAQ: 13319512.

On monte la côte avec ce vin qui est composé à 90% de Marsanne et de 10% Roussanne! C’est comme pour les lieux-dits, ce sont des parcelles qui appartenaient au domaine Grippat. Ce vin est un assemblage de 2 parcelles sur l’Hermite et au Muret. Ces vins sont élevés pendant 2 ans dans des fûts neufs.

Assez ouvert avec comme un petit côté mystérieux ainsi qu’un caractère un peu autoritaire et froid. Avec des notes de thé et de paille avec comme un côté bourguignon qui ressemble aux vins de Corton-Charlemagne de la Bourgogne qui ont beaucoup de puissance, de chaleur et de générosité. Aussi beaucoup de finesse. Gras en bouche avec cette finale sur le silex. Grand potentiel de vieillissement.

Côtes du Rhône, vin rouge, 2015, $20.60, code SAQ 259721

Issu d’un excellent millésime, il est composé de 50% Syrah, 45% de Grenache et 5% de Mourvèdre. C’est un vin d’un style bien tendre, plus pierreux et épicé. Il a vieilli pendant 3 ans dans des fûts.

Fruits noirs un peu confiturés, épices, garrigue avec un grain sérieux et assez épais avec des tannins bien charpentés.

Château de Nalys, Saintes Pierres de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, vin rouge, 2017, $64.00, cépages: Grenache 69%, Syrah 20%, autres cépages 6%, Cinsault 5%, code SAQ: 13905600.

Surtout élevé en cuve inox avec à peine 20% qui est élevé en foudre. Il est composé de 70% de Grenache, 10% de Syrah et 20% de Cinsault.

Bien fruité, immédiat et ouvert avec un côté bien noir très mûr et des notes de cerises kirsch. Les tannins ne sont pas aussi prononcés, presque délicats mais quand même sphériques en bouche.

Château de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, vin rouge, 2016, $110.00, cépages: Grenache 59%, Syrah 32%, Mourvèdre 5%, autres cépages 4%, code SAQ: 13905651.

Ici la proportion de Syrah est plus importante avec 35% (élevée en petites pièces) puis de Grenache, de Counoise et de Muscardin qui apportent une certaine rusticité et équilibrent la sur-maturité du Grenache.

Puissance, tannins bien charpentés, notes d’épices bien prononcées. C’est un vin qu’il faudra attendre un peu.

Saint-Joseph, 2016, vin rouge, $40.00, cépage: Syrah 100%, code SAQ: 14296800.

Sur les fruits noirs, graphite, tannins charpentés et bien serrés.

Lieu-dit, Saint-Joseph, 2016, vin rouge

Notes de cèdre, d’épices, côté bien solaire, tabac blond avec beaucoup de volume et très sphérique.

Saint-Joseph, Vignes de l’Hospice, 2016, vin rouge, $118.00, cépage: Syrah 100%, code SAQ: 14198329.

Plus frais et assez austère avec notes d’épices, de poivre, bien floral. La bouche démontre des flaveurs de chocolat noir, d’épices avec ce côté minéral.

Les Côte-Rôtie

‘’Pour les Côte-Rôtie, qui est la seule appellation ou on peut ajouter du Viognier, le pourcentage de Viognier va dépendre du type de vin et la façon dont c’est planté. Il est en fait co-planté dans les parcelles avec la Syrah. On sait la proportion de Viognier parce qu’on a compté les pieds de vignes. Donc je peux vous dire que pour la Mouline il y a 11% de Viognier parce que c’étaient des vignes ou il y avait historiquement beaucoup de Viognier. C’est surtout la maturité de la Syrah qui va déterminer la vendange. Le Viognier est souvent plus mûr que la Syrah. ‘’

Brune et Blonde, Guigal, 2015, $96.50, vin rouge, cépages: Syrah 96%, Viognier 4%, code SAQ: 13260821.

De la Syrah avec 4% de Viognier. Le plus représentatif de l’appellation avec des notes de violettes, d’épices et des tannins bien compacts.

Château d’Ampuis, 2015, $152.25, vin rouge, cépages: Syrah 93%, Viognier 7%, code SAQ: 13319491.

Contient 7% de Viognier. Un vin qui s’ouvrira avec le temps sur des fruits noirs, des tannins charpentés et d’une belle persistance.

La Mouline, 2015, $475.50, vin rouge, cépages: Syrah 89%, Viognier 11%, code SAQ: 13319547.

Contient 11% de Viognier et provient de vignes qui ont plus de 100 ans. Sur des notes de tabac blond, pot-pourri avec ce côté bien floral. La bouche est veloutée, suave et des tannins bien charpentés et bien équilibrés. Structure sphérique en bouche.

La Turque, 2015, $475.50, vin rouge, cépages: Syrah 93%, Viognier 7%, code SAQ: 13319563.

‘’Le dernier millésime de La Turque avant le 1981 c’était en 1935. Ce lieux-dit là il a été abandonné pendant 50 ans. C’est la famille Guigal qui a décidé de replanter des vignes à cet endroit car la famille savait que c’était un très bon lieux-dit qui faisait partie de premiers crus de Côte-Rôtie à même titre que La Mouline. Donc c’est pour ça qu’on a entreprit des travaux pharaoniques en 1981.’’

Côté plus démonstratif sur des notes de chocolat noir, de tabac blond.

La Landonne, 2015, $350.00, vin rouge, cépage: Syrah 100%, code SAQ: 12098666.

Composé à 100% de Syrah il est d’une intensité très aromatique avec des tannins bien charpentés et d’une longueur interminable.

Ermitage, Ex-Voto, 2015, vin rouge, $544.50, cépage: Syrah 100%, code SAQ: 14198311.

D’un profil plus noir avec des tannins d’un grain tissé bien serré.

D’autres vignobles à visiter à Condrieu et Côte-Rôtie

Domaine François Villard

Sur rendez-vous., 330, route du Réseau-Ange, 42410 Saint-Michel-sur-Rhône,

Tél. : 04 74 56 83 60.
www.domainevillard.com

Domaine Yves Cuilleron

58 RD 1086, Verlieu, 42410 Chavanay. 

Tél. : 04 74 87 02 37.
www.cuilleron.com

Domaine Pierre Gaillard

Lieu-dit Chez Favier, 42520 Malleval. 

Tél. : 04 74 87 13 10.

www.domainespierregaillard.com

Domaine Georges Vernay

1, route nationale, 69420 Condrieu.

Tél. : 04 74 56 81 81.
www.domaine-georges-vernay.fr

Maison Vidal Fleury

48 Route de Lyon

69420, TUPIN-ET-SEMONS

Tél : 04 74 56 10 18

Fax : 04 74 56 19 19

Page 1 of 29

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén