Catégorie : France (Page 1 of 4)

Suggestions pour agrémenter votre temps des Fêtes!

Hier avait lieu une dégustation pour la Presse mise sur pied par A3Québec (anciennement l’AQAVBS) d’une quarantaine de produits pour le temps des Fêtes. Je vous fait part des quelques produits qui ont retenu mon attention.

Ottopiu Vineyard, V8+ Sior Carlo, Prosecco Millesimato 2017, $19.85, cépage: Glera 100%, code SAQ: 13734177.

Bien que tous les Prosecco me semblent pareils, celui-là m’est apparu plus délicat, plus fin avec ses notes de pêches, d’agrumes avec une certaine sensation de minéralité. En bouche il était bien crémeux avec un rappel de fruits perçues en bouche et une légère amertume en fin de bouche. Un des rares Prosecco millésimé.

J.Laurens, Crémant de Limoux, Clos des Demoiselles, Tête de Cuvée, 2016, $22.90, cépages : Chardonnay 60%, Chenin Blanc 25%, Pinot Noir 15%, code SAQ : 10498973.

J’apprécie ce vin effervescent depuis assez longtemps car je le considère comme une valeur sûre. Des notes de pain grillé, d’amandes, de fruits blancs et d’agrumes avec une pointe de fruits exotiques. En bouche c’est frais, bien crémeux et d’une belle longueur.

Segura Viudas Heredad, Cava Reserva, $30.25, cépages: Maccabeu 67%, Parellada 33%, code SAQ : 12883461.

Je l’ai ajouté sur ma liste bien que je le trouve un peu cher. Sur des notes de pain grillé et de fruits blancs et d’agrumes. J’ai particulièrement apprécié son équilibre et sa longueur en bouche.

Champagne Devaux Blanc de Noirs, Brut, $52.25, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 11588381.

Des notes de fruits blancs bien frais surtout sur la pomme, d’agrumes, de fruits exotiques et de pain grillé. Bien équilibré avec une belle acidité, une certaine tension et d’une belle longueur.

Champagne Fleury Rosé de Saignée, Brut, $74.50, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 11010301.

Des notes de silex qui procurent une belle sensation de minéralité. Un véritable Champagne de bouffe avec beaucoup de structure, de tension, d’amplitude et de longueur en bouche.

Domaine Marcel Deiss, Pinot Gris (vin blanc moelleux), Beblenheim, 2015, $27.15, 39 g/l,  code SAQ : 11544476.

De belles notes de litchi, de roses, d’épices et de pommes cuites avec un soupçon de bothrytis. D’une belle complexité avec un moelleux assez gras, une acidité équilibrée et une longueur en bouche plus qu’appréciable.

Château du Tariquet, Dernières Grives, 2016, Vin de dessert, $29.00, 98 g/l, cépage : Petit Manseng, code SAQ : 13034808.

Des notes d’abricots et de pêches confites ainsi que des notes de miel. En bouche c’est gras avec quand même une certaine acidité rafraîchissante. Assez délicat et très bon!

Vin de Constance, Klein Constantia, 2014, Vin de dessert, $75.25, 160 g/l, cépage : Muscat à petits grains, code SAQ: 10999655.

Un vin mythique jadis un des préférés de Napoléon. Des notes très intenses d’épices et de gingembre et d’agrumes. Assez gras en bouche avec une belle acidité équilibrée,  des notes de pêches bien mûres confites.  Et que dire de la longueur…

Madisson Dry Pink Gin, Distillerie 1769, $32.75, code SAQ: 13666362.

Bien classique avec des notes de genièvre assez intenses. Je l’ai bien aimé.

 

La Maison E. Guigal : De Côte-Rôtie à Châteauneuf-du-Pape.

Fondée en 1946 par Étienne Guigal, la Maison Guigal deviendra un phare de la Vallée du Rhône septentrionale avec ses cuvées mythiques telles La Landonne, La Turque, La Mouline, Ex Voto Ermitage, La Doriane et bien d’autres que nous avons eu le bonheur de déguster avec Philippe et Ève Guigal cette semaine.

Pendant que la Maison ne cessait de croître à l’international elle caressait depuis une vingtaine d’années le rêve de posséder un domaine à Châteauneuf-du-Pape et d’y faire des vins à la hauteur de la renommée de la Maison. Bien qu’elle élaborait déjà des vins dans l’appellation, elle n’y possédait pas de domaine. Une opportunité s’est présentée en 2017 et la famille a fait l’acquisition du Domaine de Nalys dont les terroirs sont dignes de grands crus. Nous avons donc eu l’occasion de déguster, entre autres, les quatre nouveaux vins du Domaine : Saintes Pierres de Nalys et Château de Nalys en blanc (millésime 2016) et en rouge (millésime 2017) qui sont, soit dit en passant, exceptionnels.

Ais-je besoin de vous dire que ce n’était pas une dégustation ordinaire mais bien une expérience gustative que l’agence Sélections Fréchette a su nous faire vivre. Que d’émotions! http://www.selectionsfrechette.com/

La maison Guigal : http://www.guigal.com/fr/

C’est en 1946 qu’Étienne Guigal achète 10 hectares de son employeur à Ampuis dans l’appellation Côte-Rôtie dans la Vallée du Rhône septentrionale. À la fin de sa carrière il y aura vinifié pas moins de 67 récoltes. En 1961 alors frappé de cécité, son fils Marcel prendra le flambeau. Ce dernier a su mettre en valeur ces deux grands terroirs viticoles que sont la Côte Brune et la Côte Blonde. Il a su élever à un niveau jamais atteint auparavant le niveau de qualité des vins issus du cépage de Syrah. Pionnier et visionnaire il fera ‘’des vins sérieux’’ qui démontreront au monde entier la finesse et l’élégance de ce cépage. Il introduira la philosophie de la Bourgogne qui est de faire des vins issus de parcelles uniques en plus d’introduire une viticulture organique. Se joindra à la famille Philippe œnologue qui viendra poursuivre l’œuvre familiale.

Les grandes étapes de la croissance de la Maison sont marquées par l’acquisition dans les années 80 des établissements Vidal-Fleury, puis en 1995 avec l’acquisition du fameux Château d’Ampuis qui deviendra le siège social de la Maison tandis les caves demeurent dans le petit village d’Ampuis. En 2001, c’est l’acquisition du domaine Jean-Louis Grippat à Saint-Joseph et l’ancien domaine de Vallouit en Côte-Rôtie, l’Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage. En 2006 on procède à l’acquisition du domaine de Bonsérine.

Le vignoble de Côte-Rôtie s’étend sur pas moins de 230 hectares avec entre autres La Côte Brune et la Côte Blonde.  Le domaine Guigal est propriétaire à Condrieu et à Côte-Rôtie sur des parcelles illustres donnant entre autres la Doriane à Condrieu avec son célèbre viognier, les célèbres crus de la Côte-Rôtie la Mouline, la Turque, la Landonne avec ses pentes de près de 45 degrés et le côte-rôtie Château d’Ampuis.

Sur la colline de l’Hermitage, les Ex-Voto blancs et rouges, produits exclusivement dans les grands millésimes sont issus de parcelles telles Bessards, Hermite, Greffieux, Murets….Puis sur la rive droite du Rhône trônent les propriétés de l’appellation Saint-Joseph issues de l’ancien domaine de Jean-Louis Grippat.

La maison Guigal vinifie et élève dans ses caves à Ampuis les appellations septentrionales de la Vallée du Rhône (Côte-Rôtie, Condrieu, Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage). L’élevage des grandes appellations méridionales (Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Tavel et Côtes-du-Rhône) est aussi fait dans les caves d’Ampuis.

Le Domaine de Nalys : http://www.domainedenalys.com/

 

La famille Guigal fait l’acquisition en 2017 du Domaine lequel jouit d’une situation exceptionnelle au cœur de l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Comme le dit Philippe Guigal : ‘’ Cet investissement, mon grand-père en avait toujours rêvé. Mon père et moi aussi. Mais les opportunités étaient rares, nous n’avions jusqu’à présent vu passer que de petites offres qui ne correspondaient pas à ce que nous voulions faire’’.

Réticent au départ quant à la qualité de cette opportunité, c’est suite à la visite du vignoble qu’ils ont tous compris le vaste potentiel qualitatif du domaine. ‘’J’étais renversé, dit Philippe. Je n’en ai pas dormi pendant une semaine. Nous ne l’avons pas acquis pour le prestige de ses vins, mais en raison de son immense potentiel’’.

Trois parcelles sur 53 hectares (d’un seul bloc qui se touche ce qui est rare dans l’appellation) encerclent le Château, la première lui a donné son nom’ ‘’Nalys’’, les deux autres sont situées sur deux terroirs majeurs de l’appellation : ‘’Le Bois Sénéchal’’ (13 hectares) et ‘’La Crau’’ (20 hectares). Chacun de ces trois terroirs supporte la totalité des 13 cépages de l’appellation ce qui porte à 39 les expressions potentielles à intégrer.

L’empreinte de la philosophie de la maison Guigal a déjà fait son œuvre au prix de beaucoup d’efforts : on double la taille de l’équipe attribuée aux vignobles, tout le système de treillis est changé, on replante toutes les vignes manquantes ou mortes, on ajoute quelques cuves plus petites pour augmenter les possibilités d’assemblage. On réalise en chemin que pour en tirer le plein potentiel il faudra refaire le chai ce qui sera fait sous peu et par le fait même, multiplier le nombre de cuves. On passera aussi à la viticulture bio dans un avenir rapproché.

Le millésime 2016 a été le premier à porter l’empreinte du style Guigal avec un rouge dominé par le grenache au lieu de la syrah et avec une saine dose de mourvèdre. Le millésime 2017 est le premier entièrement vinifié par la nouvelle administration. Pour bien délimiter le changement de garde, la marque Domaine de Nalys a été abandonnée pour devenir Château de Nalys. Un second vin est aussi produit en rouge et en blanc, le Saintes Pierres de Nalys ce qui apporte beaucoup de flexibilité d’adaptation à n’importe quel millésime.

La ‘’dégustation’’

Nous avons dégusté 17 des vins de la maison. La ligne directrice du style : ‘’des vins qui donnent du plaisir’’ comme le dit Philippe Guigal, rien de lourd, de la finesse, la pureté du fruit et l’expression absolue des terroirs. Ce sont des vins d’émotions.

Les blancs :

E.Guigal, Côtes-du Rhône, 2016, $19.70, code SAQ : 290296. Noté 91 pts Wine Advocate, Guide Phaneuf 3 étoiles et demi.

On note ici l’expression aromatique bien distinctive du Viognier qui compose 65% de ce vin. On y perçoit des notes florales, de fruits blancs tels la pêche et l’abricot. La texture est veloutée, légèrement grasse avec une acidité bien équilibrée avec en rappel les notes de fruits frais d’abricot et de pêches. Quel rapport qualité/prix! C’est bon, c’est goûteux, c’est particulièrement satisfaisant.

E.Guigal, Châteauneuf-du-Pape, 2017, $68.75, cépage prédominant : Grenache Blanc 45%, code SAQ : 13940325. Disponible dès décembre 2018. Noté 17/20 par Jancis Robinson.

De belles notes de pêches, d’abricots ainsi que des notes florales et un léger boisé à peine perceptible. En bouche la texture est légèrement grasse, onctueuse, un vin généreux mais pas lourd avec un rappel de notes de fruits blancs. Que c’est goûteux, élégant, frais et quelle longueur.

Saintes Pierre de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2017, $48.75, cépages dominants : Clairette 36%, Bourboulenc 29%, Grenache Blanc 25%, code SAQ : 13905626. Disponible en décembre 2018. Noté 17/20 par Jancis Robinson.

Son profil aromatique est un peu plus intense que le précédent avec des notes de fruits blancs, un soupçon d’agrumes ainsi qu’une sensation de minéralité. La texture est grasse avec une belle acidité bien équilibrée qui lui confère une belle fraîcheur. On a un rappel des notes de fruits blancs avec un léger boisé le tout en une longueur plus qu’appréciable.

Château de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2017, $87.00, cépages dominants : Roussanne 43%, Grenache Blanc 33%, code SAQ : 13905677. Disponible en décembre 2018.  Noté 17.5 par Jancis Robinson.

De belles notes florales, d’agrumes et de fruits blancs. Beaucoup de structure, d’élégance et de finesse en bouche, un grand vin de bouffe! Complexe avec pas mal de volume et d’amplitude le tout dans une finale des plus persistante.

 

E.Guigal, Condrieu, 2015, $78.50, cépage : Viognier 100%, code SAQ : 13260856. Disponible en décembre 2018. Noté 95 points Wine Advocate, 94 points James Suckling, 92 points Wine Spectator.

Superbe année que ce 2015 qui a apporté son lot de maturité dans les fruits. Quelle concentration d’arômes sur la pêche, l’abricot, léger boisé ainsi que quelques notes florales bien typées. C’est opulent, gras, d’une texture veloutée, un peu de notes d’évolution sur la noisette et beaucoup de longueur. Très beau!

E.Guigal, La Doriane, Condrieu, 2017, $148.00, cépage : Viognier 100%, code SAQ : 13260899. Disponible Courrier Vinicole 2019. Noté 96 points James Suckling, 17.5 points Jancis Robinson, 95 points Wine Spectator, 94 points Wine Advocate.

Des notes assez intenses de fruits blancs sur la pêche, l’abricot, un boisé légèrement plus intense, de belles notes florales. Gras, opulent, on pourrait pratiquement dire qu’il a ‘’de la mâche’’, de la puissance aromatique mais tout en finesse et une longueur interminable.

E.Guigal, Ex Voto, Ermitage, 2013, $287.25, cépages dominants : Marsanne 90%, Roussanne 10%, code SAQ : 13319512. Disponible Courrier Vinicole de septembre 2018, ‘’Rhône en vedette’’. Noté 97 points Wine Advocate, 97 points Wine Spectator, 17 points Jancis Robinson.

Vous dire combien j’ai aimé !!! Des notes de miel entremêlées de notes florales et de noisettes. Opulent en bouche avec une texture grasse. Ce qui surprend c’est cette belle acidité qui procure un heureux contraste entre le gras et la fraîcheur du vin. Sublime!!

Les rouges

E.Guigal, Côtes-du-Rhône, 2015, $20.40, cépages prédominants : Syrah 50%, Grenache 40%, code SAQ : 259721. Noté de 89 à 91 points par Wine Advocate.

Notes de fruits rouges frais et d’épices. C’est un vin qui a de la chair, du fruit et de la rondeur avec des tannins presque charpentés et une belle fraîcheur. Une valeur ‘’refuge’’ qui offre un très beau rapport qualité/prix.

 

E.Guigal, Châteauneuf-du-Pape, 2015, $67.50, cépages prédominants : Vieux Grenache 70%, code SAQ : 11528151. Disponible en décembre 2018. Noté de 91 à 93 points par Wine Advocate et 16.5 par Jancis Robinson.

Ce vin est issu d’un style assez puissant pour un vin de cette appellation. C’est un vin qui a de la mâche et de la matière. Des notes de fruits rouges et noirs bien mûrs ainsi que des notes d’épices. Avec des tannins charpentés et bien ronds et une fraîcheur surprenante, ce vin laisse toute la place à la pureté du fruit.

Saintes Pierres de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2016, $67.50, code SAQ : 13905600. Disponible en décembre 2018. Noté 16+ points par Jancis Robinson.

J’ai noté au premier nez comme un soupçon de caramel des plus charmeurs avec des notes de fruits rouges et noirs ainsi que des notes d’épices douces. C’est un vin joufflu, généreux avec de belles notes d’épices douces et de fruits rouges assez intenses. La texture est veloutée et les tannins sont presque charpentés. C’est tout en équilibre, goûteux et d’une belle longueur.

Château de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2016, $116.25, cépages prédominants : Grenache 59%, Syrah 32%, code SAQ : 13905651. Disponible en décembre 2018. Noté 17.5 points par Jancis Robinson.

D’une facture bien classique avec des notes de fruits rouges et noirs ainsi que des notes d’épices douces et un soupçon de notes boisées. D’un équilibre irréprochable avec une texture veloutée, une belle fraîcheur et des tannins bien charpentés ainsi qu’une certaine puissance mais tout en élégance.

E.Guigal, Crozes-Hermitage, 2015, $27.35, cépage: Syrah 100%, code SAQ: 739243. Noté 90-92 points Wine Advocate, 16.5 points Jancis Robinson.

Des notes de fruits rouges bien mûrs assez intenses. La texture est veloutée, une acidité bien fraîche et les tannins sont charpentés et tissés serré. Passablement de volume et d’amplitude avec des notes de fruits frais et belle longueur. Très beau rapport qualité/prix.

 

E.Guigal, Vignes de l’Hospice, Saint-Joseph, 2014, $105.25, cépage : Syrah 100%, code SAQ : 13319571. Disponible Courrier Vinicole de Septembre 2018, ‘’Rhône en vedette’’. Noté 94 points Wine Spectator, 92 points Wine Advocate, 17.5/20 Jancis Robinson.

Nez complexe de fruits noirs ainsi qu’un léger boisé. En bouche, beaucoup de structure avec un moelleux velouté, une belle acidité et des tannins assez charpentés mais tout en finesse et en élégance.

E.Guigal, Château d’Ampuis, Côte-Rôtie, 2013, $152.25, cépages : Syrah 93%, Viognier 7%, code SAQ : 13319491. Disponible Courier Vinicole de septembre 2018 ‘’Rhône en vedette’’. Noté 95 points Wine Spectator, 94+ points Wine Advocate, 17.5 points Jancis Robinson.

Une période de vieillissement de 38 mois assouplit les tannins assez carrés de ce vin. Tout en volume et en amplitude ce superbe vin est caractérisé par sa puissance et sa profondeur. De belles notes de torréfaction et de fruits noirs, de pruneaux et de mûres ainsi qu’une touche de vanille; c’est un vin dense et intense que j’ai adoré.

E.Guigal, La Mouline, Côte-Rôtie, 2014, $493.00, cépages : Syrah 89%, Viognier 11%, code SAQ : 13733844. Disponible Courrier Vinicole 2019. Noté de 95-97 points par Wine Advocate, 96 points par Wine Spectator, 18/20 par Jancis Robinson.

L’archétype du vin de Côte-Rôtie qui exprime totalement son terroir. Des notes de torréfaction, de moka, un soupçon de notes fumées ainsi que des notes de fruits rouges et florales. Un vin suave, élégant, séduisant avec une texture veloutée, une acidité bien fraîche et des tannins presque charpentés. Longueur assez incroyable et très belle profondeur.

E.Guigal, La Turque, Côte Brune, Côte-Rôtie, 2013, $475.50, cépages : Syrah 93%, Viognier 7%, code SAQ : 13319563. Disponible Courier Vinicole de septembre 2018 ‘’Rhône en vedette’’. Noté 98 points par Wine Spectator, de 96-98 points Wine Advocate, 18.5 par Jancis Robinson.

Un de mes vins préféré de cette dégustation (en tenant compte du fait que je les ai tous aimé). Des notes de fruits rouges passablement intenses ainsi que des notes d’épices douces. Quel équilibre et quelle finesse! Belle harmonie entre la texture des plus veloutée, une acidité bien fraîche et les tannins presque charpentés et fins. Puissance et finesse…

E.Guigal, Ex Voto, Ermitage, 2013, $475.50, cépage : Syrah 100%, code SAQ : 13319521. Disponible Courrier Vinicole de Septembre 2018, ‘’Rhône en vedette’’. Noté 97 points Wine Spectator, 94 à 97 points Wine Advocate, 18/20 points Jancis Robinson.

Quelle expression du terroir! Comme une apothéose, un pinacle…De belles notes de fruits noirs, de cuir, de réglisse, de torréfaction ainsi que des notes d’épices douces. Beaucoup de matière, de richesse et de structure en bouche avec des tannins particulièrement charpentés mais tout en finesse et en élégance. Quel bonheur!

 

 

Champagnes Bollinger! De grands champagnes au style puissant, raffiné et complexe.

J’ai eu le bonheur cette semaine d’être invité à une classe de Maîtres Bollinger animée par Guy de Rivoire et Cyril Delarue tous les deux de la Maison Bollinger. L’événement avait lieu à l’agence d’importation de vin Sélections Oeno.

La maison Bollinger : https://www.champagne-bollinger.com

Depuis 1829, la Maison Bollinger élabore de grands champagnes au style puissant, raffiné et complexe. Près de 200 ans plus tard, c’est Jérôme Philipon qui en 2008 prend la tête de la Maison et poursuit l’aventure tout en assurant la préservation et la valorisation de cet incroyable héritage en harmonie avec la Société Jacques Bollinger, holding du groupe familial.

Au fil du temps le vignoble Bollinger s’est constitué de presque exclusivement de Grands et Premiers crus. Il s’étend sur 166 hectares et couvre 60% des besoins de la Maison, une rareté en Champagne. Bollinger s’approvisionne aussi auprès de vignerons propriétaires des plus grands crus.

La gamme Bollinger présente la caractéristique d’avoir toujours une majorité de Pinot Noir dans ses assemblages. Située à Ay, classé 100% Grand Cru Pinot Noir, la Maison possède parmi les meilleurs terroirs avec 60% d’encépagement de Pinot Noir. Elle possède entres autres une parcelle de 4 hectares ‘’La Côte aux Enfants’’ qui produit un Pinot Noir d’une rare finesse que nous avons eu l’occasion de déguster.

L’utilisation de fûts de chênes pour la première fermentation explique en partie le goût Bollinger qui est un mélange de puissance, de finesse et d’équilibre. Les fûts anciens sont utilisés pour permettre une oxydation bien contrôlée qu’on ressent quelquefois à la dégustation. C’est effectivement un style que j’affectionne particulièrement.

Quant à la période de vieillissement sur lies, celle-ci dépasse de 2 à 3 fois celle prescrite par l’appellation Champagne de façon à permettre au vin de s’épanouir et de gagner en complexité. On ne bouscule pas la nature chez Bollinger.

Approximativement 60% des vendanges sont gardées en vins de réserve soit en cuve et ou en bouteilles de format Magnum ce qui est une particularité des plus qualitatives chez Bollinger. Alors qu’on juge la qualité d’une Maison avant tout sur son brut sans année, chez Bollinger on ajoute des vins de réserve en provenance de Grands et Premiers crus fermentés sous-bois, vieillis entre 5 et 15 ans. Les non-millésimés présentent toujours une majorité de vins de réserve dans l’assemblage (environ 60%), gage d’une constance dans le style et la qualité des Champagnes.

Le style Bollinger : C’est la recherche de la complexité, de la pureté du fruit, d’une effervescence crémeuse, d’une texture dense et subtile, c’est aussi la recherche d’un équilibre entre l’intensité des grands Pinots Noirs et la fraîcheur des Chardonnays de la côte des Blancs. Les Champagnes Bollinger sont opulents, structurés, puissants tous en finesse et s’harmonisent merveilleusement bien avec toute cuisine raffinée.

La dégustation :

Nous avons dégusté 5 des Champagnes de la Maison Bollinger ainsi qu’un Pinot Noir, Coteaux Champenois. Alors voici mes notes de dégustation :

Bollinger, Spécial Cuvée, Brut, 750ml, $81.75, cépages : Pinot Noir 60%, Chardonnay 25%, Pinot Meunier 15%, plus de 85% de Grands et Premiers crus, dosage 8 à 9 grammes/l. Code SAQ : 384529. Noté RVF 16/20. Ce Champagne représente la grande majorité de la production de la Maison. Disponible en 375ml, en Magnum 1.5l et en Magnum 3l (à venir pour les fêtes 2018).

Au nez une très belle complexité aromatique, des notes de fruits mûrs surtout sur la pêche et la pomme, des notes de levures ainsi que d’épices douces. La bouche est crémeuse avec un rappel des notes de fruits blancs surtout sur la pêche et la poire, de belles notes de brioches et d’épices. Très bel équilibre avec une acidité assez vive et une belle sensation de minéralité.

Bollinger, Rosé, Brut, 750ml, $99.25, cépages : Pinot Noir 62%, Chardonnay 24%, Pinot Meunier 14%, adjonction de 5 à 6% de vin rouge, plus de 85% de Grands et Premiers crus, dosage : 7 à 8 grammes/l, code SAQ : 10955741. Noté 16.4 RVF. Disponible en Magnum 1.5L (SAQ Signature). Disponible en importation privée Magnum 3l.

Au nez je l’ai trouvé un peu plus austère que le Spécial Cuvée avec des notes de fruits rouges sur la cerise et la fraise ainsi qu’une légère touche épicée. En bouche ce Champagne avait plus de structure que le Spécial Cuvée, en fait on sentait une légère présence tannique. La texture est veloutée, crémeuse ce qui créé une superbe dualité entre le velouté et le léger côté tannique.

Bollinger, La Grande Année, Brut, 2007, 750ml, $171.25, cépages : Pinot Noir 70%, Chardonnay 30%, les cépages proviennent de 14 crus dont 91% de Grands crus et 9% de Premiers crus, dosage 7 grammes/l, code SAQ : 145169.

Un nez d’amandes fraîches, de fruits à chair jaune, de notes torréfiées et grillées ainsi que des notes d’agrumes et un soupçon de miel. Superbe texture crémeuse avec des notes légèrement citronnées et de cire d’abeille.

Bollinger, La Grande Année, Brut, Rosé, 2007, $222.75, cépages : Pinot Noir 72%, Chardonnay 28%, 14 crus dont 92% de Grands crus et 8% de Premiers crus, dosage : 7 grammes/l, code SAQ : 13669336. Environ 5% de Pinot Noir qui provient de la mythique ‘’Côte des Enfants’’.

Le nez est particulièrement intense et aromatique avec une note légèrement oxydée, des notes de fruits rouges sur la groseille, des notes mentholées, un léger boisé ainsi que des notes florales. Superbe structure en bouche, longueur interminable…

Bollinger, R. D. (récemment dégorgé), Extra Brut, 2004, $351.00, cépages: Pinot Noir 66%, Chardonnay 34%, 16 crus dont 88% de Grands crus et 12% de Premiers crus, dosage : 3 grammes/l, code SAQ Signature : 13734151. Le 2002 est aussi disponible.

Au nez de légères notes d’évolution avec des notes de pommes compotées, de levures et d’épices douces. En bouche, beaucoup de volume et d’amplitude, notes grillées, d’épices douces et de pommes compotées. Vraiment superbe!

Nous avons aussi dégusté le Bollinger, La Côte aux Enfants, Pinot Noir, Coteaux Champenois, 2014, 750ml, $151.25, issu de la mythique parcelle d’Ay, code SAQ : 13734142.

Superbe Pinot Noir bien typé avec des notes viandées, animales, notes d’épices ainsi que des notes de cerises et de griottes. Vraiment superbe!!

www.oeno.ca

 

Château Du Grand-Caumont. Des vins gourmands, expressifs de Corbières tout en souplesse et en finesse!

J’avais l’occasion de rencontrer Laurence Rigal, propriétaire récoltant du Château Du Grand-Caumont situé dans l’appellation Corbières dans le Languedoc-Roussillon. Cette région est connue pour ses vins ‘’pleins de soleil’’ et généreux.

Mais malheureusement ce n’est pas ce soleil du sud de la France qui l’amenait hier à Montréal pour cette dégustation à l’agence Philippe Dandurand. Le désastre a frappé cette région hier avec des niveaux de pluie tels qu’ils ont inondés la région incluant la cave ainsi qu’une partie des vignobles. Comme elle le disait : ‘’Nous avons été chanceux dans notre malchance puisque nous avons vendangé la semaine dernière. Au moins la vinification de ce plus qu’attendu millésime 2018 aura lieu sans heurts autres que la météo.

Château du Grand-Caumont : http://www.grandcaumont.com

C’est en 1906 que Louis Rigal acquiert la propriété, dont les origines sont romaines, et qui sera par la suite transmise à son fils du même nom. Mais c’est surtout dans les années 80 que Françoise Rigal prend en charge les destinées du Domaine. Comme la décrit Laurence : ‘’Ma mère était une femme de caractère, une femme impatiente pleine d’énergie’’. D’ailleurs c’est la raison pour laquelle une des cuvées s’appelle ‘’Impatience’’. C’est en 2003 que sa fille Laurence la rejoint pour gérer le domaine qui a maintenant 105 hectares, un des plus vastes domaines de l’appellation; pas une mince affaire. Forte de son expérience en marketing et à l’international, Laurence développe l’export et par la suite prend en main l’entièreté des opérations du Domaine.

Le Château est situé au cœur de l’appellation Corbières dans le sud de la France entre Narbonne et Carcassonne. Environ 75% des vins sont vendus avec l’appellation Corbières et le reste en vin de pays. Au Québec seuls les vins de Corbières rouges sont disponibles bien qu’on élabore aussi un peu de blancs (Grenache Blanc et Vermentino) et de rosés .

Les cépages utilisés sont traditionnels de l’appellation Corbières : carignan Noir, Syrah, Grenache Noir, Cinsault, Grenache Blanc et Vermentino. ‘’Au domaine nous avons beaucoup de vieilles vignes de Carignan puisque ma mère il y a 30 ans a gardé les meilleures parcelles de ce cépage’’. Dans chaque vin élaboré il y donc une part des vieilles vignes de Carignan qui est vinifié en macération carbonique c’est-à-dire en grappes entières ce qui apporte beaucoup de fruit, du soyeux et de la rondeur. ‘’Cette année nous avons du retarder les vendanges de Carignan car il a fait très chaud ce qui a un peu retardé la maturation du fruit’’. L’âge moyen des vignes est de 40 ans avec les vieilles vignes de Carignan âgées de plus de 80 ans et sont récoltées à la main.

Laurence croit en la montée en gamme des vins du Languedoc car ils ont les terroirs et les climats pour faire de grands vins. On sent d’ailleurs dans la région une persistance à faire des vins de qualité. ‘’On a pour nous le charme des vins et le soleil ainsi que des rapports qualité/prix inégalés. Les millésimes y sont plus réguliers qu’à Bordeaux ainsi que bien d’autres régions. De plus en plus on sent que les consommateurs sont prêts à payer plus pour des grands vins de Corbières. À Corbières, on fait du bon vin‘’.

Les vins

En général les vins du Château sont typés Corbières et sont bien souples, de texture veloutée, d’une belle finesse et laissent toute la place à l’expression du fruit. Et tous représentent un rapport qualité/prix exceptionnels!! Des vins à acheter sans nul doute.

Château Du Grand-Caumont, Cuvée Tradition, 2016, $12.65, cépages : Carignan Noir, Syrah et Grenache, code SAQ : 316620.

Surprenant ce vin pour une entrée de gamme et quel excellent rapport qualité/prix!! Au nez des notes de fruits rouges et noirs, des notes florales bien évidentes ainsi que des notes d’épices douces surtout sur le poivre. En bouche, surprenant! C’est rond, élégant oserais-je dire pour un vin de ce prix! Tout est équilibre avec des tannins presque charpentés, tissés serré et quand même bien ronds. On a un rappel des fruits noirs et une légère amertume en finale. Vraiment un bel achat!

Château Du Grand-Caumont, Cuvée Impatience, 2016, $18.60, cépages : Carignan Noir 45%, Syrah 45%, Grenache Noir 10%, code SAQ : 978189.

D’emblée un vin à acheter! Ce vin est tout axé sur le fruit avec au nez des notes de fruits rouges (sur le cassis) et noirs bien mûrs ainsi qu’une légère torréfaction. C’est rond, velouté avec des tannins équilibrés tissés serré, quelques notes herbacées, un soupçon de torréfaction, des notes fruits rouges et noirs le tout dans un bel équilibre. De la belle matière en bouche avec une certaine élégance eu une longueur plus qu’intéressante. Un beau rappel du caractère de la mère de Laurence…

Château Du Grand-Caumont, Réserve de Laurence, 2016, cépages : Carignan Noir grappes entières 25%, carignan Noir égrappé 10%, Syrah en grappes entières 10%, Syrah égrappés 45%, Grenache Noir 10%.  Ce vin sera possiblement disponible en 2019 à la SAQ …

Ce vin développé par la mère de Laurence pour son mariage est une fête en soi! Au nez une belle complexité d’arômes telles les épices douces surtout sur la garrigue, des notes florales et des notes de fruits rouges et noirs avec des notes de bleuets et …un soupçon de toffee au 1er nez. Bel équilibre en bouche d’un beau velouté avec une acidité bien fraîche et des tannins presque charpentés. Les notes sont florales et tout en fruit, c’est goûteux, rond, souple et élégant. Surprenant! Dire que ce vin pourrait être disponible pour $22.00 à la SAQ. Il faut l’espérer!

Château Du Grand-Caumont, Capus Monti, 2015, cépages : Syrah égrappée 60%, Carignan Noir vieilles vignes de 80 ans égrappé 40%, $43.50, disponible en importation privée en contactant l’agence Philippe Dandurand/Galleon :  https://www.galleonwines.ca/fr-qc

Ce vin développé avec la complicité du critique de vin Thierry Desseauve (Guide des vins Bettane & Desseauve) est le pinacle des vins du Château. On l’élabore avec les meilleures vignes de Syrah et de Carignan. Des notes subtiles d’eucalyptus et de cèdre au 1er nez ainsi que des notes d’épices douces (garrigue et poivre), d’olives et de fruits noirs surtout sur la mûre. C’est élégant, souple, bien rond avec des tannins presque charpentés en fin de bouche d’une longueur… Que du plaisir gourmand que ce vin!

Le 2016 avait un nez encore plus aromatique avec des arômes plus intenses et plus charmeurs. Les tannins étaient plus charpentés que le 2015 mais toujours bien ronds. Les 2015 et 2016 de très beaux vins!!

 

Vous voulez du changement? Voici 10 vins Coups de Coeur tous disponibles à la SAQ !

Il y a deux semaines l’agence Philippe Dandurand/Galleon nous invitait à déguster les vins de leur portfolio sous la thématique L’Odyssée – Explorer le monde un verre à la fois! Je vous fais part de mes 10 Coups de Cœur ! Des vins qui proviennent de partout dans le monde. Je ne les ai pas notés, mais sachez que s’ils sont dans cette liste, c’est qu’ils particulièrement plu! Alors les voici sans aucun ordre précis.

Château La Pey Latour Réserve, Dourthes, 2015, $21.75, cépages : Merlot 88%, Cabernet-Sauvignon 10%, Petit Verdot 2%, code SAQ : 442392. Noté 92 points James Suckling.

De belles notes de cerises noires, de fruits bien mûrs, d’épices douces et quelques notes viandées. En bouche de beaux tannins veloutés, charnus mais quand même bien présents.

Nouvelle-Zélande, Pinot Noir, Left Field, Villa Maria, 2016, $19.95, code SAQ: 13448816.

Vraiment classique, bien typé que ce pinot noir. De belles notes de griottes et de cerises noires. Vraiment très beau!

Tenuta Frescobaldi di Castiglioni, Toscane, 2015, $25.50, cépages : Cabernet-Sauvignon 50%, Merlot 30%, Sangiovese 10%, Cabernet Franc 10%, code SAQ : 11380951. Frescobaldi est noté 2 étoiles/3 par Daniele Cernilli, Doctor Wine.

De belles notes de cassis, de cerises, de boisé et d’épices douces. En bouche beaucoup d’équilibre avec des tannins pratiquement charpentés et tissés bien serré, c’est  goûteux, d’une belle texture bien veloutée.

Castelgiocondo, Brunello di Montalcino, 2013, $49.85, cépage : Sangiovese Grosso, code SAQ : 10875185. Noté 95 points par James Suckling.

Quel beau vin complexe avec des notes de fruits rouges surtout sur la cerise, de tabac ainsi que des notes florales. En bouche…que dire? Tellement bon! De l’élégance à en revendre, une superbe texture veloutée, des tannins présents mais bien ronds, une acidité bien fraîche, c’est goûteux, c’est long en bouche, vraiment très beau!

Podere Castorani, Amorino, Montepulciano d’Abruzzo, 2013, $25.70, code SAQ: 11131778.

Ce vin a obtenu la note de Tre Bicchieri de Gambero Rosso ce qui est la plus haute note. Des notes de réglisse noire, de petits fruits rouges et un soupçon de vanille, de poivre et de chocolat. En bouche ce vin donne pas mal de volume et d’amplitude avec des tannins bien charpentés …et quelle longueur! Vraiment très beau ce vin!

Podere Castorani, Cadetto, Montepulciano d’Abruzzo, 2014, $18.65, code SAQ : 12494651.

Des notes de fruits rouges, d’épices douces et de chocolat. En bouche les tannins sont équilibrés et bien ronds avec un beau rappel des notes perçues au nez.

Podere Castorani, Montepulciano d’Abruzzo, 2010, $34.75, code SAQ : 10383113. Noté Tre Bicchieri de Gambero Rosso.

De belles notes de fruits rouges, de réglisse noire, de vanille, de chocolat ainsi que des notes florales. Très belles notes d’évolution dans ce vin, c’est quand même un millésime 2010. Beaucoup de volume et d’amplitude avec des notes tertiaires de tabac, de prunes et de fruits rouges. Les tannins sont charpentés et assagis avec le temps ce qui leur donne une belle rondeur en bouche. Et quelle longueur…

Michel Chapoutier, Occultum Lapidem, Côtes du Roussillon Villages, 2015, $26.50, cépages : Syrah 50%, Grenache 40%, Carignan 10%, code SAQ : 11940698. Noté 94 points par Wine Advocate.

Un de mes préférés! De belles notes de bacon, de poivre, de cassis, de fruits noirs, d’olives et de réglisse. Et quel équilibre en bouche avec des tannins charpentés sans être asséchants, une belle acidité et une belle texture veloutée. Un vin bien typé de l’appellation qui vous charmera!

Washington, Columbia Valley, Merf Cabernet-Sauvignon, Ste Michelle Estate, 2015, $19.95, cépages : Cabernet-Sauvignon 81%, Merlot 17%, Cabernet Franc 2%, code SAQ : 13882807.

Ce vin de David Merfeld Vinificateur est des plus goûteux, bien souple, très équilibré avec des notes de mûres, de vanille et de notes épicées. Super bon! Sera disponible en succursale dans quelques semaines. Soyez aux aguets pour ce vin!

Washington, Columbia Valley, Merf Chardonnay, 2016, Ste Michelle Estate, $19.95, code SAQ: 13882807.

Un autre vin de David Merfeld que vous vous devez d’essayer. De belles notes de poires, de fruits exotiques avec un boisé quand même subtil. Super belle texture en bouche veloutés et riche sans être trop lourd. Belle fraîcheur et très goûteux. Soyez aux aguets, lorsqu’il sera disponible dans quelques semaines.

https://www.galleonwines.ca/fr-qc

https://www.vinsdandurand.com/fr/

 

 

 

 

Les 6 meilleurs vins ‘’Nature’’ sélectionnés lors de la 8ième édition du ‘’Jugement de Montréal’’ !

J’ai eu l’honneur d’être invité comme juge lors de la 8ième édition du Jugement de Montréal, un concours viticole exclusivement réservé à l’importation privée qui se tenait cette semaine au restaurant Toqué! en présence de 18 chroniqueurs vin et professionnels de l’industrie du vin. Cette année, le concours mettait en compétition les vins rouges nature d’importation privée.

Tous les produits devaient répondre aux normes de l’Association des Vins Naturels et présenter moins de 30 mg/L de sulfites (SO2, soufre) et être dûment accrédités. Nous avons dégusté 36 vins afin d’en tirer le classement des trois meilleurs dans deux catégories (vins à moins de 30 $ et vins de plus de 30$). Alors voici les résultats :

Vins rouges nature à moins de 30 $

Première place : D’Italie le Langhe, Nebbiolo 2016, Barale Fratelli , 2016, $29.47, agence Bacchus 1976

Deuxième place : De France, Côtes-du-Rhône, « Les Pious » 2017, Rémi Pouizin , 2017, $21.90, agence La QV

Troisième place : De France, Ventoux, « Le P’tit Landra » 2017, Château Landra , $25.50, agence Wino

Vins rouges nature de plus de 30 $

Première place : De France, Alsace, Pinot Noir « Lune Noire » 2015, Vignoble 2 Lunes, 2015, $35.88, agence Vin vrai

Deuxième place : Du Portugal, Daõ, Vinhas Velhas 2015, Antonio Madeira, $43.00, agence UVA

Troisième place : D’Espagne, Priorat, « S » 2016, Sao del Coster, 2016, $38.53, agence Origines

Salon des Vins d’Importation Privée

La sélection présentée lors du Jugement de Montréal sera disponible à la dégustation dans le cadre du Salon des Vins d’Importation Privée organisé par le Regroupement des agences spécialisées dans la promotion des importations privées des alcools et des vins (Raspipav) qui aura lieu les 27, 28 et 29 octobre prochains à Montréal et le 30 octobre à Québec. Vous aurez l’occasion de non seulement déguster ces vins lauréats mais aussi d’en acheter à l’unité. Il faut savoir que normalement on doit acheter les vins d’importation privée en caisse de 3, 6 ou 12 bouteilles. C’est donc une occasion à ne pas manquer.

Pour plus d’information et pour acheter vos billets, veuillez consulter le site Internet du RASPIPAV au www.raspipav.com ou la page Facebook.com/raspipav.

#raspipav #restauranttoque #vins #degustationdevins

9 suggestions de vins qui sauront vous plaire! Faites de belles découvertes!

Suite à une invitation de l’agence Trialto cette semaine j’ai eu la chance de déguster plusieurs vins de Hongrie, d’Italie, de France et d’Espagne. Évidemment comme dans toute dégustation, certains vins m’ont plu plus que d’autres. Je vous communique donc ceux qui je crois ont ressorti du lot. Comme d’habitude, je ne les ai pas notés (pas de score). Mais bon, mettons que je les reboirais chez nous avec des amis sans hésitation.

De Hongrie, Oremus, Tokaji Mandolas, 2016, vin blanc, cépage : Furmint, $30.25, code SAQ : 10756400. Spécialité par lot avec 50 caisses dans le réseau.

Un vin vraiment intéressant fait du cépage Furmint dont mon appréciation a cru avec l’usage… plus j’en buvais, plus je l’aimais… Des notes de fruits exotiques et de fruits blancs, bien aromatique, belle sensation de minéralité. En bouche beaucoup de fraîcheur grâce à son acidité bien fraîche, légère amertume en fin de bouche et longueur appréciable.

De France, Mâcon-Villages, Cuvée Éphémère de Bret Brothers, 2016, cépage : Chardonnay, $35.50, code SAQ : 13369245. Spécialité par lot avec 15 caisses dans le réseau.

Cette appellation de la Bourgogne (une de mes préférées) est un terreau fertile de délicieux vins blancs de la Bourgogne souvent à prix plus abordable que bien d’autres appellations. De superbes notes de fruits blancs (pommes, poires), pas ou peu de bois. C’est d’un bel équilibre avec une texture veloutée, une acidité bien présente, très sur le fruit et d’une très belle longueur.

D’Italie, Riparosso, Illuminati, Montepulciano d’Abruzzo, 2016, $13.50, code SAQ : 10669787. Produit régulier.

Très beau rapport qualité/prix! Des notes de fruits (surtout rouges) bien frais, quelques notes florales et d’épices douces. En bouche la concentration du fruit m’a étonné pour un vin de ce prix. Le tout est d’un bel équilibre avec des tannins passablement charpentés. Goûteux et d’une longueur appréciable.

 

De France, Mon Cœur, Côtes du Rhône, JL Chave, 2016, $24.80, cépages : Syrah 60%, Grenache 40%, code SAQ : 10330433. Spécialité par lot avec 150 caisses dans le réseau.

Un coup de cœur l’année dernière et encore sur ma liste avec ce millésime. Des notes de fruits noirs, de prunes et d’épices. Beau volume en bouche avec des notes bien concentrées de fruits rouges et noirs et d’épices. Les tannins sont charpentés, bien enrobés et le tout se termine en une belle longueur.

France, Vallée du Rhône septentrionale, Offerus, St-Joseph, JL Chave, 2015, $41.50, code SAQ : 10230862. Spécialité par lot avec 95 caisses dans le réseau.

De belles notes épicées (surtout sur le poivre) entremêlées avec des notes florales et de fruits noirs. Très belle amplitude et volume en bouche avec des tannins bien charpentés. Belle concentration du fruit tout en gardant beaucoup de fraîcheur.

 

De France, de la Vallée du Rhône septentrionale, Crozes-Hermitage, Maison Les Alexandrins, Nicolas Perrin, 2015, $29.10, code SAQ : 12661826. Spécialité par lot avec 100 caisses en entrpôt.

Mon vin WOW! Vraiment très bon! De la complexité, une main de velours dans un gant de fer! Ce vin allie la puissance et la finesse dans un très bel équilibre. Équivaut à bien d’autres vins de cette région beaucoup plus chers.

D’Espagne, Dehesa La Granja, Castille Leon, 2008, $21.10, cépage : Tempranillo, code SAQ : 928036. Nouveauté en approvisionnement continu.

Écoutez, ce vin a 10 ans de vieillissement dans le corps et il est encore tout en fraîcheur. Des notes de fruits rouges, un boisé bien intégré pas trop présent, ainsi que des notes de cèdre. En bouche les tannins passablement charpentés se font bien sentir mais dans un bel équilibre. On sent un rappel des notes de fruits avec un boisé plus présent en bouche. Volume et amplitude assez surprenants pour un vin de ce prix avec 10 ans d’âge!

D’Italie, Piémont, Langhe, Nebbiolo Perbacco, Vietti, 2015, $60.50 pour une bouteille de 1.5 litres, code SAQ : 13700479. Spécialité par lot avec 10 caisses dans le réseau.

Super beau Nebbiolo à un prix ‘’raisonnable’’. On parle quand même d’environ $30 la bouteille. Mais que voulez-vous, les vins de cette appellation sont un peu plus chers mais tellement bons. Et celui-la vous en donnera pour votre argent. Vraiment typé nebbiolo (fruits rouges, notes de roses) ce vin possède des tannins pas mal charpentés bordant le tannique.

D’Italie, Piémont, Barolo, Azelia, 2013, cépage : Nebbiolo, $52.50, code SAQ : 13686128. Spécialité par lot avec 60 caisses dans le réseau.

Mon autre vin WOW! Vraiment un beau Barolo avec des notes de fruits rouges, d’épices douces pas de bois. En bouche, super équilibre entre la fraîcheur et les tannins typiquement très charpentés de cette appellation. Beaucoup (et le mot est faible) de volume et d’amplitude en bouche. Et quelle longueur…

https://trialto.com/qc/fr/

 

 

20 Vins ‘’Coups de Cœur’’ de la 22ième édition du Festival Vins et Histoire de Terrebonne.

Je participe à plusieurs (et le mot est faible) salons de vins à chaque année et celui de Terrebonne m’a véritablement séduit. Le tout se passe sur un site absolument extraordinaire sur l’Ïle des Moulins à Terrebonne. Imaginez-vous dans un grand parc à l’extérieur au soleil avec beaucoup d’arbres qui jettent leur ombre langoureusement sur un superbe gazon et le tout est entouré d’eau. Wow ! La température était absolument fabuleuse, les gens étaient heureux et le tout s’est déroulé comme sur des roulettes. Imaginez-vous, le Festival a accueilli au-dela de 10,000 amateurs de vins!!

Je suis arrivé samedi le 11 août vers 11 :00 (une heure d’avance) et j’ai pu me stationner sans aucun problème. C’était en fait une de mes inquiétudes qui finalement était sans fondement. Il y avait plusieurs stationnements autour du site et on m’a dit qu’une navette circulait pour amener les gens du Terminus de Terrebonne jusqu’au site.

Il y avait effectivement pas mal de monde mais les kiosques et les vins étaient facilement accessibles. J’ai quitté vers 17 :30 et j’ai noté que plusieurs personnes arrivaient pour la soirée. C’était donc probablement plus bondé en soirée. Mais à mon avis il y avait beaucoup d’espaces entre les divers kiosques et beaucoup de personnel pour servir et expliquer les différents vins. Donc pas de problème à accueillir un grand nombre de personnes.

Pour la bouffe il y avait quelques camions de rue facilement accessibles sur le site avec beaucoup de tables et plein de places pour s’assoir et se reposer même dans les moments les plus occupés. Il y avait même des endroits avec de gros coussins sur le gazon sous les arbres ou il faisait bon se prélasser entre deux verres de vin.

En passant, j’ai bien aimé le fait de voir plusieurs stations avec des cruches d’eau ou on pouvait nettoyer son verre de dégustation. Génial!

Quant aux vins, au-dela de 1,000 pouvaient être dégustés! C’est en fait le plus gros salon de vins extérieur au Québec. Les kiosques des diverses agences (et elles étaient nombreuses) regorgeaient de vins dont la majorité étaient disponibles à la SAQ par opposition aux vins d’importation privée ce qui est vraiment intéressant pour la clientèle qui visite ce Festival. Fait intéressant pour les amateurs de vins, plusieurs vins des prix du public Desjardins 2018 pouvaient être dégustés. La grande majorité de ces vins sont à prix raisonnables et offrent un rapport qualité/prix assez exceptionnel. Vous pouvez accéder aux lauréats en cliquant sur ce lien :  https://goo.gl/FKc4kg

Quant à la dégustation, évidemment je n’ai pu déguster tous les vins. Nous avons mon collaborateur Stéphane Groulx et moi goûté à environ une soixantaine de vins durant notre journée. Pas mal quand même!

Alors je vous fais part de nos coups de cœur et ce, sans ordre d’importance. Nous n’avons pas noté les vins. Il suffit de dire que ce sont les meilleurs qui selon nous, figurent ici.

 

 

 

 

 

 

Alois Lageder, Pinot Bianco Alto Adige, 2016, $19.80, code SAQ : 12057004. Belles notes de fruits blancs (poires) et florales ainsi qu’une belle sensation de minéralité. En bouche, une acidité bien vive alliée à un beau moelleux le tout est bien équilibré avec une belle longueur.

 

 

Attems, Pinot Grigio, Venezia Julia, 2017, $18.85, code SAQ: 11472409. J’ai déja écris une chronique sur les vins de ce producteur:   https://goo.gl/bFKgEW.   Des notes d’abricots, de melon et de pamplemousse. Bel équilibre, de la substance, une acidité bien fraîche, un vin goûteux qui a de l’éclat. Très beau vin!

 

Les vins de Heitz Cellars dont j’ai rencontré tout récemment le winemaker. J’ai écris un article à cet effet : https://goo.gl/m4BNXm.  Le Cabernet Sauvignon 2013, $84.75 est disponibles à la SAQ. Au premier abord le nez est un peu fermé signe d’une signature un peu austère digne des grands Bordeaux. Des notes de mûres, de vanille, soupçon de boisé bien intégré et d’épices douces. En bouche beaucoup d’équilibre avec de tannins bien charpentés, bien serrés et soyeux. Passablement de concentration de notes de fruits surtout sur la cerise et les noyaux de cerises. Belle longueur et passablement d’amplitude.

Le Grillesino Ciliegiolo IGT Toscana 2016, $17.90, code SAQ : 12280695. Un vin Wow! Un nez des plus charmeurs sur des notes de créme de fruits rouges. Bien goûteux, belle concentration de fruits avec des tannins pratiquement charpentés et une très belle longueur.

 

 

 

 

Dolcetto d’Alba, Rooster Label, Poderi Colla, 2016, $18.00, code SAQ : 13674362. Un autre vin Wow!! Des notes florales, de fruits (cerises noires, prunes) de réglisse et d’épices douces. De beaux tannins tissés serrés, charpentés. Très belle longueur.

 

 

 

Poderi Colla Dardi, Le Rose, Bussia, Barolo, 2012, $54.50, code SAQ : 10816775. Des notes de raisins secs, de belles notes florales (fleurs séchées), superbe concentration de fruits et notes de cacao. Ö mes amis, quelle complexité, quelle longueur avec des tannins bien serrés et très charpentés. Beaucoup de volume et d’amplitude !!

 

Tormaresca, Torcicoda, Primitivo, Salento, 2014, $18.55, code SAQ: 11331631. Nez charmeur, belle concentration de fruits. Belle acidité bien équilibrée avec des tannins bien présents/charpentés. Petit côté confituré.

 

 

Fattoria dei Barbi, IGT Maremma Toscana, 2016, $24.25, disponible en importation privée – agence Mark Anthony : https://markanthony.kork.ca/. Belles notes de fraises (beaucoup de fruits), d’épices douces. Des tannins bien équilibrés, superbe longueur et belle concentration de fruits.

 

 

Le Morellino di Scansano, 2016 de Fattoria dei Barbi était aussi exceptionnel. $24.20 disponible en importation privée : https://markanthony.kork.ca/

 

 

 

Poggio ai Ginepri, Bolgheri, Tenuta Argentiera, 2015, $23.35, code SAQ : 11161299. J’ai aussi rencontré le winemaker de cette maison : cliquez sur le lien pour l’article : https://goo.gl/Mx8HBx.  Au nez quelques notes végétales, de fruits rouges surtout sur le cassis et de fruits noirs (mûres). En bouche, c’est d’un bel équilibre avec des tannins bien présents et charpentés. Des notes de noyaux de cerises de fruits noirs et d’épices douces.

Jean-Pierre Moueix, Pomerol, 2015, $34.60, code SAQ : 739623. Vous cherchez un très beau vin de Bordeaux sans vous ruiner? Le voici! Un nez légèrement terreux avec des notes de torréfaction, de café et de chocolat. Beaucoup de volume et d’amplitude en bouche. Beaucoup de finesse et d’élégance.

 

Le Château Chantalouette Pomerol 2012 à $49.75 code SAQ : 12127279 était vraiment superbe.

 

 

 

 

Et que dire du Dominus Estate Napanook Napa Valley, 2013, $119.50, code SAQ : 13333470 et du Dominus Estate Dominus Napa Valley 2012, $317.00, code SAQ : 12929087. Sublimes!!!

 

 

 

Masi, Toar, Valpolicella, 2014, $22.95, code SAQ : 10749736. Des arômes de fruits rouges bien mûrs, surtout sur la prune et un soupçon de vanille. Tannins pratiquement charpentés et bonne acidité rafraîchissante. Longue finale intense de petits fruits mûrs et d’épices douces.

 

 

Vina Real, Crianza, Rioja, CVNE, 2014, $15.50, code SAQ : 12278261. Beau vin de facture moderne genre passe-partout. Belles notes épicées. De belles notes de fruits sur la prune et la figue en bouche sur les fruits noirs. Bien savoureux!

 

 

Klein Constantia, Métis, Sauvignon blanc, Afrique du Sud, 2016, $28.90, code SAQ : 13631258. Un très beau vin bien minéral, bien droit sur des notes d’agrumes et de pamplemousse avec un petit côté fumé. Superbe acidité rafraîchissante en bouche et belle longueur.

 

 

Louis Bouillot, Crémant de Bourgogne, Perle d’Aurore, Rosé mousseux, $21.95, code SAQ : 11232149. Vous voulez du changement avec vos bulles, optez pour ce vin. De belles bulles bien fines, des notes de pommes et un soupçon de fruits rouges. Des plus rafraîchissant!

 

 

Coudoulet de Beaucastel, Vallée du Rhône, 2015, $28.55, code SAQ : 973222. Vous n’avez pas les moyens de vous payer un vin de Châteauneuf-du-Pape alors tournez vous vers ce vin. De ce que je me souvienne, il est produit tout juste à côté de l’appellation Châteauneuf et en possède toutes les qualités. Vous aurez un Châteauneuf pour moins cher!

 

Laudis, Torres, Priorat, Espagne, 2014, $24.75, code SAQ : 13034496. Tous les vins de Miguel Torres sont impeccables et celui-ci en est un digne représentant. Des notes de prunes, de figues avec des tannins équilibrés, goûteux et belle longueur.

 

 

Fontanafredda, Langhe, Nebbiolo, 2016, $18.60, code SAQ : 13553392. Vous voulez essayer un vin de Nebbiolo sans vous ruiner. Des notes de roses fanées, d’épices douces et des tannins bien charpentés. À ce prix, belle affaire!

Alors, c’est un rendez-vous l’année prochaine pour la 23 ième édition du Festival les 9,10 et 11 août 2019!!

 

http://markanthonywineandspirits.ca/

https://markanthony.kork.ca/

https://www.mdv.ca/

http://www.lbvinternational.com/accueil.html

http://awsmqc.ca/

https://www.torres.es/en/home#

 

Les vins de Laurent Miquel. L’Art du vin en famille depuis 1791!

Belle rencontre avec Laurent Miquel cette semaine. Ses vins de nature généreuse sont à son image. Sa passion pour le vin était évidente lors de notre conversation et sa générosité quant aux détails de la vinification et de sa vie de vigneron était sans borne.

Ce qu’il y a à savoir sur les vins de Laurent Miquel

La famille Miquel fait l’acquisition du Domaine en 1791 mais ce n’est qu’en 1970 que Henri Miquel plante le cépage Syrah avec comme résultat son premier millésime en 1980 comme producteur-récoltant. En 1982 l’appellation Saint-Chinian est officiellement reconnue. C’est en 1992 que les vignes du fameux Viognier sont plantées avec les premières vendanges en 1995. En 2009 Laurent et Neasa Miquel font l’acquisition du Château Les Auzines à Lagrasse dans l’appellation Corbières. Puis en 2010 Vérité Viognier est reconnu comme meilleur Viognier mondial. Aujourd’hui avec la naissance de Sean c’est la neuvième génération qui poursuit ce projet familial.

Quant à Laurent Miquel, il est ingénieur de formation ayant œuvré dans l’industrie automobile il ressent la même passion que son père et s’inscrit en œnologie à l’École d’agronomie de Montpellier. Son premier millésime naît en 1996 plus de deux siècles après le début de ses ancêtres.

Son travail est en culture raisonnée mais pratiquement avec des accents de culture bio tant il tente de minimiser les effets de la viniculture et la vinification sur son environnement. Car avec les aléas de la nature et les changements climatiques, il n’est vraiment pas facile d’être 100% bio. D’ailleurs il ne croit pas à une intervention excessive. Il produit donc des vins de terroir et non pas des vins d’efforts.

La famille est propriétaire du Domaine Cazal Viel (Vieille maison), le plus grand domaine indépendant du Languedoc ainsi que Les Auzines situé au cœur de l’appellation Corbières à 350 mètres d’altitude sur 143 hectares. Les deux vignobles sont situés dans le Languedoc, le plus grand vignoble du monde avec 40,000 hectares de vignes sur 19 appellations.

La dégustation

Nous avons dégusté 7 vins tous disponibles à la SAQ et fait intéressant ils sont tous sous la barre des $20.00. Pas besoin de dire qu’ils offrent un excellent rapport qualité/prix. Cette rencontre avec Laurent Miquel s’est faite dans les nouveaux bureaux de l’agence Sélections Oeno.

Laurent Miquel, Albarino 2016, $19.95, code SAQ : 13660315.

C’est assez surprenant de retrouver ce cépage typiquement espagnol dans le Languedoc. Mais Laurent aime bien introduire de nouvelles variétés qui selon lui s’épanouiront dans le terroir du Languedoc. Rt il faut lui donner raison!

Au nez, des notes de pêches, de pamplemousse et d’agrumes. En bouche un bel équilibre avec une acidité fraîche. On a le rappel des saveurs de pêches et d’agrumes avec une belle finale assez ample.

 

Une nouvelle marque : Solas! En Gaélique Solas veut dire lumière.

Laurent Miquel, Solas, Albarino, 2016, $17.40, code SAQ : 13598072

Un nez assez aromatique sur la pêche, le noyau de pêche, belle sensation de minéralité. En bouche  bel équilibre avec une acidité fraîche, belle tension avec des saveurs citronnées. J’ai bien aimé!

 

 

Laurent Miquel, Solas, Pinot Noir, 2016, $16.00, code SAQ : 13584383.

Wow, il faut le faire! Planter du Pinot Noir dans le Languedoc. Déjà pas facile ce cépage, c’est certainement un challenge dans le Languedoc. Bon si on le plante dans les endroits appropriés on peu en tirer du bon. Et c’est le cas ici! Des notes de fruits noirs, d’olives et d’épices douces. En bouche bel équilibre avec des tannins équilibrés un peu asséchants en fin de bouche. Belles notes de cerises et de noyaux de cerises.

Château Cazal Viel, Syrah, Grenache, 2014, $17.90, code SAQ : 10898061

Un classique que ce vin! Au nez des notes de prunes et de mûres avec des notes d’épices douces et de réglisse. En bouche, les tannins sont soyeux et presque charpentés. C’est goûteux avec des notes de fruits légèrement confiturés et d’épices douces. Très beau! Un de mes préférés.

 

Château Cazal Viel, Viognier Blanc, 2016, $16.60, code SAQ : 895946

Ah les blancs du Languedoc. Et ce Viognier, tellement bon et goûteux! Vous me voyez venir. Eh oui je l’ai aimé! Des notes de pêches, de bananes avec des fruits exotiques. Bel équilibre en bouche avec une texture un peu grasse, une acidité équilibrée qui pourrait être un peu plus vive, mais bon c’est pas mal bon!

 

 

Cazal Viel, Vieilles Vignes, Rosé, $12.55, code SAQ : 10510354

De belles notes de fruits rouges (surtout sur la fraise) et florales avec un beau moelleux en bouche, une acidité bien fraîche ainsi qu’une certaine structure qui peut en faire un rosé de bouffe. Il sera excellent en apéritif.

 

 

Cazal Viel, Vieilles Vignes, $12.45, cépages : Syrah 80%, Grenache 20%, code SAQ : 202499

Que ce vin est généreux pour $12.45!! Excellent rapport qualité/prix! Au nez des notes de fraises confiturées, d’épices douces et de tabac. En bouche bel équilibre avec des tannins charpentés, beau volume, c’est goûteux avec des saveurs de fruits légèrement cuits surtout sur la prune. Belle fraîcheur et finale assez généreuse à ce prix !!

Vous voulez en savoir plus sur les vins de Laurent Miquel alors cliquez sur ce lien : http://www.laurent-miquel.com/

Agence Sélections Oeno :   https://www.oeno.ca/

Les champagnes Veuve Clicquot et l’Atelier de Joel Robuchon! Un univers gastronomique en effervescence !!

 

Quelle invitation que ce souper à l’Atelier de Joel Robuchon (au Casino de Montréal) avec un menu gastronomique accompagné tout au long du repas des champagnes rosés de Veuve Clicquot !! Que dire…Simplement que c’était une expérience que je ne suis pas prêt d’oublier. Merci à Alexis de Calonne, Directeur général pour Moet Hennessy Canada et à Luc Provencher directeur Division Vins Fins de l’agence Charton Hobbs.

 

Le menu et les Champagnes

Pour Commencer : Le foie gras et la rhubarbe en millefeuille accompagnés du Veuve Clicquot NM (non millésimé) Rosé.

Il y avait comme un côté sucré et moelleux qui s’accordait tellement harmonieusement avec ce champagne.

‘’Issue d’un assemblage d’environ 50 à 60 crus différents, la structure de la cuvée est basée sur le style traditionnel du Brut Carte Jaune soit : 44 à 48% de Pinot Noir, 13 à 18% de Meunier, 25 à 29% de Chardonnay. L’assemblage comprend un pourcentage particulièrement élevé de vins de réserve issus de plusieurs récoltes (5 à 6 en moyenne) : de 25 à 35%, parfois jusqu’à 40% pour assurer la pérennité du style de la Maison. Cet assemblage est complété par 12% de vin provenant de plusieurs crus aux raisins noirs cultivés et sélectionnés spécialement pour donner un parfait équilibre à ce rosé.’’ Source site web Veuve Clicquot.

Le Homard : en fines lamelles de daikon à la vanille et pamplemousse accompagné du Veuve Clicquot ‘’La Grande Dame’’ 1998 !!!

Alors que je croyais avoir atteint un accord parfait avec le foie gras, nous avons atteint un autre sommet avec celui-ci. Et avec ‘’La Grande Dame’’!! 1998 en plus! Que de belles notes tertiaires avec ce grand champagne, d’une texture incroyable et d’une acidité encore bien surprenante.

 

‘’L’assemblage de base se compose de 52% de Pinot Noir provenant des Grands Crus d’Ay, pour la Grande Vallée de la Marne, et de Verzenay, Verzy, Ambonnay et Bouzy pour la Montagne de Reims. Le Chardonnay représente 33% de cet assemblage, issu exclusivement de trois Grands Crus : Avize, Oger et Le Mesnil-sur-Oger, dans la Côte des Blancs. La Grande Dame Rosé est obtenue par l’apport d’environ 15% de vin rouge entièrement élaboré à partir de Pinot Noir de la commune de Bouzy. La plus grande partie des raisins proviennent du Clos Colin, une de nos meilleures parcelles, située en plein coeur de ce Grand Cru.’’ Source site web Veuve Clicquot – millésime 2004.

Le Canard : le suprême laqué à l’érable et à la coriandre aux rouelles de navet et foie gras acidulées accompagné du Veuve Clicquot Rosé 2008.

Toujours surprenant cet accord d’un champagne rosé avec du canard. Et ça marche à tout coup. Il y a environ 15 à 20% de pinot noir qui y est ajouté à ce champagne ce qui garantit un accord parfait avec ce plat.

‘’En dégustation, l’attaque franche laisse place à une bouche d’une grande ampleur, dynamique et structurée. En parfait accord avec le nez, la minéralité dévoile ainsi les arômes gourmands de fruits rouges du Pinot Noir associés aux notes d’agrumes légèrement confits du Chardonnay. De subtils caractères pâtissiers laissent deviner la longue maturation sur lies de cette Cuvée.’’ Source site web Veuve Clicquot.

 

 

 

La Framboise : en surprise, crème au citron vert, sorbet acidulé au parfum de lime kaffir accompagné du Veuve Clicquot Rich Rosé.

Ce dessert en surprise était présenté tout d’abord comme une boule parfaite sur laquelle était versé un coulis chaud en croix qui laissait découvrir l’intérieur. Et quel accord avec ce Champagne différent ‘’pour une époque nouvelle’’ destiné à être consommé en cocktail. Avec 60g/l de sucre résiduel, il est élaboré principalement de pinot noir et de pinot meunier. On a décidé ici de le servir au verre sans glace et quel choix judicieux! Et quel accord.

Une brève histoire de Veuve Clicquot…(ce texte est repris d’un article précédent)

A l’âge de 27 ans en 1805, Barbe Nicole – Veuve Clicquot reprend de son mari qui vient de décéder, les rennes de l’entreprise Maison Clicquot. Femme d’audace, de rigueur de ténacité et d’intuition, elle fera de Maison Clicquot un succès planétaire avec son produit phare : Carte Jaune. ‘’La Grande dame de la Champagne’’ est une pionnière : c’est elle qui introduit le premier champagne millésimé, le premier champagne rosé, qui introduit la table de remuage qui permet d’améliorer la clarté de ses champagnes.

Quant aux Champagnes Veuve Clicquot, j’ai eu la chance de rencontrer Bertrand Varoquier membre de l’équipe Développement, Innovation et Communication Oenologie (menée par Pierre Casenave) chez Veuve Clicquot pour nous en parler.

Selon M. Varoquier, Veuve Clicquot possède une collection de vins de réserve des plus imposantes en Champagne, composée d’environ 400 cuves sur 17 millésimes et divers cépages. Ceci permet à Veuve Clicquot d’assurer lors des assemblages, la constance recherchée au niveau du goût Veuve Clicquot, de lui assurer une belle minéralité/tension ainsi que de l’harmonie – les trois piliers du développement chez Veuve Clicquot.

#vin #vins #vinrouge #vinblanc #saq #aqavbs #degustationdevin #wine #vino #winelover #winetasting #winetime #instawine #winery #vignoble #vinho #wineporn #wineoclock #winestagram #wines #wino #winegeek #vinformateur #moethennessy #champagne #champagnerose #veuveclicquot #atelierjoelrobuchon

http://www.chartonhobbs.com/fr/   https://www.veuveclicquot.com/fr-ca  https://casinos.lotoquebec.com/fr/montreal/sortir/restaurants/atelier-de-joel-robuchon

Page 1 of 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén