Catégorie : France (Page 1 of 7)

Trois Crémants pour le Temps des Fêtes!

On assiste depuis quelques années à une véritable révolution dans le milieu des vins effervescents avec le développement des Proseccos et des Cavas. Mais il ne faut surtout pas oublier les Crémants de France qui selon moi s’approchent le plus du profil aromatique du Champagne. Cette appellation a été mise sur pied seulement en 1975 afin d’encadrer tous les producteurs de vins effervescents de France qui produisent hors Champagne.

Source: Wine Folly

Pratiquement chaque région importante a son Crémant; Crémant de Loire, Crémant de Bordeaux, Crémant de Bourgogne, Crémant du Jura et bien d’autres.

Ces vins sont élaborés sensiblement de la même façon que le Champagne sauf quant au choix des cépages qui peuvent varier selon l’appellation et au temps de vieillissement sur lattes qui en général sera plus long pour les Champagnes. En Champagne on utilise en priorité le Chardonnay, le Pinot Noir ainsi que le Pinot Meunier. En Bourgogne pour le Crémant on utilisera le Chardonnay, le Pinot Noir mais pas de Pinot Meunier car ce dernier n’est pas autorisé en Bourgogne. On pourra aussi utiliser l’Aligoté et le Gamay ce qui pourra donner un profil aromatique différent.

Dans le cas des Crémants du Jura les cépages autorisés pour sa production sont le Poulsard, le Pinot noir, Pinot Gris, le Trousseau, le Chardonnay et le Savagnin.

Dégustation

Voici 3 Crémants que j’ai dégustés pour vous dont 2 Crémants de Bourgogne et un Crémant du Jura.

Louis Picamelot, Les Reipes, Crémant de Bourgogne, Blanc de blancs, Extra Brut, 2014, $29.85, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 6.2 g/l, code SAQ : 14209673.

C’est le plus sec (Extra Brut) des 3 Crémants avec seulement 6.2 g/l de sucre résiduel. Dans la vinification de ce Crémant, seuls les premiers jus de presse sont conservés. Le vieillissement est effectué dans des cuves d’inox et de fûts de chêne pendant 9 mois puis les bouteilles sont couchées sur lattes pendant un minimum de 18 mois. On parle ici d’un Crémant millésimé dont les raisins proviennent tous de la même année.

Probablement celui qui se rapproche le plus du goût du Champagne des trois Crémants. C’est aussi celui dont le temps de vieillissement s’en rapproche le plus. Il reflète bien le cépage Chardonnay avec ses arômes de fruits jaunes, de pain grillé et d’épices. Ses bulles sont particulièrement fines et son acidité est très marquée. Sa longueur est appréciable. C’est celui qui est possiblement le plus de structuré des trois.

Louis Picamelot, Les Reipes, Crémant de Bourgogne, Blanc de blancs, Extra Brut, 2014

Bailly Lapierre, Crémant de Bourgogne, Blanc de Noir, Pinot Noir, Brut, $24.95, sucre : 7.6 g/l, code SAQ : 11565015.

Ce Crémant n’est pas millésimé ce qui veut dire que le vin utilisé lors de son élaboration peut provenir d’autres années. Il a été élevé de 16 à 18 mois en moyenne en bouteilles posées sur lattes. Normalement les Crémants élaborés de Pinot Noir ont tendance à être plus vineux et plus structurés. Celui-ci est particulièrement fruité (fruits blancs et pommes vertes) avec de belles notes florales. Sa bouche est bien festive avec une belle sensation de minéralité et est dotée d’une belle profondeur.

Bailly Lapierre, Crémant de Bourgogne, Blanc de Noir, Pinot Noir, Brut

Marcel Cabelier, Crémant du Jura, Blanc de blancs, Brut, $22.00, cépage : Chardonnay 100%, sucre : moins de 12 g/l, code SAQ : 14209497.

Le temps de vieillissement en bouteille est d’un minimum de 12 mois. De plus, comme le précédent, il n’est pas millésimé. J’ai toujours bien aimé ce Crémant. Son niveau de sucre est le plus élevé des deux Crémants bruts ce qui lui donne une texture plus veloutée et une sensation crémeuse plus intense. Sur des arômes de pommes jaunes, il offre une bonne sucrosité ainsi que quelques notes briochées (chardonnay). J’ai trouvé que c’était le plus linéaire des trois en ce sens que ce qu’on perçoit au nez est exactement ce qu’on perçoit en bouche.

Marcel Cabelier, Crémant du Jura, Blanc de blancs, Brut

Bonne dégustation et Joyeuses Fêtes!

Un blanc et un rouge du Sud-Ouest de la France que vous apprécierez!

Cette région de la France représente de belles occasions de trouver des vins à prix raisonnables. De plus on y élabore des vins bien différents d’autres régions de France avec sa palette de cépages bien typiques de la région tels le Colombard et le Malbec. Ces deux vins sont le produit de deux producteurs des plus reconnus soient Bernard Magrez (l’homme au quarante châteaux) et Jean-Luc Baldès dans le Cahors.

L’Aurore en Gascogne, Côtes de Gascogne, France, Sud-Ouest, 2017, $17.00, cépages : Colombard 85%, Sauvignon blanc 15%, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 13331976.

Quel bel assemblage que le Colombard et le Savignon blanc. Ça donne des arômes de fruits exotiques, de fruits jaunes (abricots, pêches), de belles notes florales et des effluves de citron. Ce qui étonne c’est le niveau d’acidité de ce vin qui est assez vive et qui lui apporte comme un vent de fraîcheur. En fait il dégage un petit côté sûrette pas vilain avec des flaveurs de zeste de citron. Vous ferez de beaux accords avec des huîtres et autres fruits de mer nature (sans sauce crémeuse).

L’Aurore en Gascogne, Côtes de Gascogne, France, Sud-Ouest, 2017

Petit Clos Triguedina, Cahors, France, Sud-Ouest, 2016, $21.35, cépages : Malbec 85%, Merlot 15%, sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 10778967.

Le Malbec peut produire des vins passablement tanniques. Celui-ci est plus sur la finesse avec une certaine dose d’élégance. D’un producteur réputé, ce vin exalte des effluves de fruits noirs bien mûrs (mûres) ainsi qu’un léger soupçon de menthe des plus rafraîchissant. En bouche ce qui m’a surpris c’est cette fraîcheur et cette finesse qui entourent des tannins presque charpentés mais tissés assez serré. Ce n’est pas une bombe de saveurs mais plutôt un vin qui exhibe une certaine retenue. Bien goûteux!

Vous ferez de beaux accords avec des pièces de bœuf, de viandes grillées et de gibiers.

Petit Clos Triguedina, Cahors, France, Sud-Ouest, 2016

Agence Sélections Fréchette – échantillons

Alain Brumont, visionnaire et ambassadeur de l’appellation Madiran!

Il y a de ces rencontres qui nous font avancer, réfléchir, évoluer…Celle avec Alain Brumont et de son épouse Laurence fait partie de celles-là. Visionnaire et ‘’ambassadeur’’ de la région de Madiran (Sud-Ouest de la France), Alain Brumont fait partie des icônes du vin avec entre autres, ses Château Montus, Château Bouscassé et La Tyre qui se sont hissés parmi les grands vins de ce monde.

Alain et Laurence Brumont

L’aventure commence en 1979 avec l’acquisition de Château Montus qui est alors pratiquement en ruine et dont personne ne veut. Au fil des années il fera l’acquisition de plusieurs parcelles des plus qualitatives et différentes les unes des autres ce qui lui permet d’accéder à une palette de différents terroirs pour élaborer ses vins d’exception. Le vignoble d’Alain Brumont est maintenant composé d’environ 240 hectares répartis sur une dizaine de vignobles/terroirs.

Plusieurs facteurs expliquent son succès. Tout d’abord le choix des cépages soit le Tannat pour les rouges, le Petit Courbu et le Petit Manseng pour les blancs. Il plante en pente sur le sommet de collines (ce qui est quasi-révolutionnaire en ces temps) pour faciliter le drainage et optimiser l’exposition des grappes au soleil. Chaque parcelle est protégée par un bois afin d’éviter la contamination d’une vigne à l’autre. Il a allégé ses ceps ne laissant qu’une grappe sur le sarment au lieu de deux et conduit ses vignes selon des principes qui deviendront plus tard les assises des vins bios et biodynamiques. ‘’Ma vigne doit vivre en harmonie avec les bois, c’est un biotope qui fonctionne depuis des millions d’années…

Château Montus

…J’ai protégé l’écosystème de mes vignes, leur biodiversité en respectant la flore et la faune, les lichens et les mousses au pied des ceps’’. Il connaît pratiquement ses pieds de vigne par leur nom…L’ensemble du vignoble est maintenant certifié HVE niveau 3 (Haute Valeur Environnementale) le niveau le plus élevé. Bien qu’ayant été tenté par l’aventure bio et biodynamique Il croit qu’il faut se méfier de l’utilisation du cuivre (bouillie bordelaise) utilisé en bio et en biodynamie comme des pesticides à outrance. Rien de mieux que de fabriquer sa propre méthode, ce qu’il a fait.

Château Montus

Quant à ses vins : ‘’Les goûts en matière de vin évoluent. Il faut savoir les anticiper tout en gardant sa ligne de conduite. Pour moi aujourd’hui, le trio de l’élégance associe fraîcheur, richesse et profondeur’’.

Il ajoute : ‘’Je me suis interdit depuis 30 ans de chaptaliser (ajouter du sucre lors de la fermentation), d’acidifier, de taniser et de coller. J’ai été aidé par le Tannat, cépage que je privilégie et qui possède la rare capacité de pouvoir être performant sans tous ces ajouts’’.  Fait à noter, les temps d’élevage de ses vins (ceux issus du Tannat à 100%) sont de plus en plus longs car selon lui, ce cépage en bénéficie grandement.

La dégustation

Nous avons eu le bonheur de déguster une dizaine de ses vins dont 4 sont disponibles à la SAQ et les autres en importation privée en utilisant le lien suivant : https://markanthony.kork.ca. Ces vins font l’unanimité des critiques partout sur la planète. Ils se retrouvent dans les meilleurs restaurants parmi les meilleures bouteilles de la cave et ce à des prix qui pourraient certainement aller chercher encore plus. Mais Alain Brumont s’enorgeuillit de pouvoir maintenir ses vins à des niveaux plus acceptables. Disons qu’à $185.00 c’est cher pour le commun des mortels mais dans ce monde il faut bien relativiser…

Dégustation vins Alain Brumont – agence Mark Anthony

Château Bouscassé, Les Jardins Philosophiques, Pacherenc du Vic Bilh, 2015, vin blanc, $30.25, cépages : Petit Courbu, Petit Manseng. Disponible en importation privée (à venir).

Effluves bien aromatiques et assez intenses de pêches bien mûres, de miel ainsi qu’un soupçon de senteurs florales. Un vin bien structuré, d’une texture veloutée dont l’acidité assez vive est des plus rafraîchissante. Belle longueur sur une finale bien juteuse.

Château Bouscassé, Les Jardins Philosophiques, Pacherenc du Vic Bilh, 2015

Château Montus, Pacherenc du Vic Bilh, 2013, vin blanc, $46.00,cépages : Petit Courbu, Petit Manseng. Disponible en importation privée (à venir).

Plus complexe que le précédent, intense, d’une belle structure, son moelleux est légèrement gras et en harmonie avec une acidité assez vive qui se prolonge en une finale jouissive.

Château Montus, Pacherenc du Vic Bilh, 2013

Tour Bouscassé, Madiran, 2011, $18.05, cépages : prédominance Tannat (50%) puis Cabernet-Sauvignon (26%) et Cabernet Franc (24%), code SAQ : 12284303.

Excellent rapport qualité/prix! Sur des arômes de fruits noirs très mûrs, de prunes assez intenses qu’on retrouvera pratiquement comme signature qui se prolongent en bouche avec des saveurs de réglisse noire ainsi qu’un léger boisé entremêlés avec des flaveurs d’épices douces. C’est juteux, équilibré et d’une longueur moyenne.

Tour Bouscassé, Madiran, 2011

Château Bouscassé, Madiran, 2015, $20.10, cépages : prédominance Tannat (50%) puis Cabernet-Sauvignon (26%) et Cabernet Franc (24%), code SAQ : 856575.

Encore plus structuré avec des tannins plus charpentés que le précédent, il est tout en équilibre sur des notes de fruits noirs bien juteux, d’une belle fraîcheur et d’une longueur intéressante.

Château Bouscassé, Madiran, 2015

Château Montus rouge, Madiran, 2015, $118.95 (1.5 litres), cépages : Tannat (80%), Cabernet-Sauvignon (20%). Disponible en importation privée (à venir).

La finesse et la douceur des accents fruités étonnent, charment et contrastent avec la puissance ainsi que l’élégance de ce vin. C’est une grande année et le vin est encore jeune avec ses tannins particulièrement charpentés et costaud ce qui laisse présager un excellent potentiel de vieillissement!

Château Montus rouge, Madiran, 2015

Châtetau Montus rouge, Madiran, 2014, $29.35, cépages : Tannat (80%) ,Cabernet-Sauvignon (20%), code SAQ : 705483.

Légèrement moins fruité que le précédent sur des notes de fruits rouges et noirs bien mûrs et de prunes. Passablement de puissance en bouche grâce à une solide structure et des tannins bien charpentés presque tanniques. Des flaveurs de fruits noirs et de réglisse se prolongent en une finale assez longueur.

Châtetau Montus rouge, Madiran, 2014

Château Montus rouge, Madiran, 2012, $105.75 (1.5 litres), $181.75 (3 litres), cépages : Tannat (80%), Cabernet-Sauvignon (20%). SAQ approvisionnement continu.

Oh quelle longueur…quelle élégance…bien complexe sur des effluves de fruits rouges et noirs bien mûrs et d’épices douces. C’est un vin sphérique, assez puissant avec ses tannins charpentés et tissés bien serré et d’une longueur…

Château Montus rouge, Madiran, 2012

 Château Montus rouge, Madiran, 2011, $105.75 (1.5 litres), $181.75 (3 litres), cépages : Tannat (80%), Cabernet-Sauvignon (20%). Disponible en importation privée (à venir).

Agréables effluves de menthe qui d’emblée annoncent une superbe fraîcheur avec des arômes de fruits noirs bien mûrs et de délicates notes de prunes. J’ai beaucoup apprécié le profil aromatique de ce vin qui est en harmonie avec une texture veloutée, des tannins charpentés tout en finesse et assez coulants le tout culminant en une très belle longueur.

Château Montus rouge, Madiran, 2011

Château Bouscassé, Vieilles Vignes, 2011, $58.25, $138.75 (1.5 litres), cépage : Tannat 100%. Disponible en importation privée (à venir).

Un des vins que j’ai particulièrement apprécié !! Équilibré et tout en douceur au point de vue aromatique avec ses arômes de prunes, de fruits noirs bien mûrs, de tabac blond et un soupçon d’épices douces. Les tannins sont charpentés, d’un beau volume, d’une belle intensité des flaveurs et d’une longueur interminable.

Château Bouscassé, Vieilles Vignes, 2011

Château Montus Prestige, Madiran, 2009, $78.00, cépage : Tannat 100%, $78.00. Disponible en importation privée (à venir).

‘’Élaboré pour la première fois en 1985, ce Madiran 100% Tannat a bouleversé le monde en dépassant dans bien des dégustations les premiers vins français, mettant ainsi sur le devant de la scène ce cépage local’’.

Profondeur, richesse, opulence, arômes de fruits bien en retenue en harmonie avec des tannins puissants et d’une longueur sans fin…

Château Montus Prestige, Madiran, 2009

Château Montus Prestige, Madiran, 1999, $111.25, $255.00 (1.5 litres), $457.00 (3 litres), cépage : Tannat 100%, $78.00. Disponible en importation privée (à venir).

Ajoutez au texte précédent de belles notes tertiaires (d’évolution)…Tout en élégance avec des tannins bien en puissance et une finale interminable.

Château Montus Prestige, Madiran, 1999

Château Montus, XL, 1999, $133.00, cépage : Tannat 100%. Disponible en importation privée (à venir).

‘’Ce vin a séjourné pendant de 36 à 40 mois dans des foudres neufs. C’est grâce à la richesse, la profondeur et la concentration du Tannat que la conduite d’élevage aussi longs est possible’’.

Le top du top!! Un vin riche, opulent, complexe qui allie superbement bien la puissance et l’élégance. Serait-ce le vin parfait??

Château Montus, XL, 1999

Château Montus, La Tyre, Madiran, 2008, 3 X $185.00 (offert en coffret incluant les millésimes 2006, 2008 et 2010). Disponible en importation privée (à venir).

Cette cuvée d’exception provient d’une sélection des meilleurs raisins issus d’une parcelle La Tyre d’environ une dizaine d’hectares. Le genre de vin qu’il faut avoir dans son cellier. Il possède tous les atouts : puissance, élégance, longueur, équilibre, volume, complexité et profondeur. Wow!

Château Montus, La Tyre, Madiran, 2008

Maison Boulud

3 vins Coups de Cœur biologiques et biodynamiques!

Domaine Fouet, Pour ma Gueule (P.M.G.), Petnat (pétillant naturel), vin bio, $23.15, cépage : Chenin Blanc, méthode ancestrale, taux de sucre : 2.6 g/l, code SAQ : 13497802.

J’aime toujours ce vin! Quelle merveille que ces arômes de pommes, ce soupçon d’agrumes ainsi que ces belles notes florales. En bouche c’est tout en finesse et en délicatesse avec des bulles très fines, une acidité presque vive et une belle sensation de minéralité. C’est un vin effervescent bien droit, rectiligne comme je les aime. Vraiment savoureux et satisfaisant.

Domaine Fouet, Pour ma Gueule (P.M.G.), Petnat (pétillant naturel), vin bio

Aranleon, Blés, Blanco, Joven, Valencia, vin bio blanc, 2018, $13.95, cépages : Macabeo 60%, Sauvignon Blanc 40%, sucre : 2.0 g/l, code SAQ : 13792422.

D’une belle fraîcheur, bien aromatique sur des effluves de fruits blancs assez intenses avec une pointe d’agrumes qui appelle une belle acidité salivante. D’une texture veloutée, c’est joyeux en bouche, bien satisfaisant avec une belle finale fruitée d’un bel éclat. Super rapport qualité/prix!

Aranleon, Blés, Blanco, Joven, Valencia, vin bio blanc, 2018

Château Maris, Syrah, Les Planels, Cru La Livinière, vin rouge biodynamie, 2014, $28.60, code SAQ : 13075474.

Quel bel accueil sur des arômes de cannelle, d’épices douces, de poivre et de fruits noirs. Puis progressivement les saveurs intenses d’épices douces et de fruits noirs s’éclatent portés par une texturedes plus veloutée et des tannins charpentés tissés bien serré. De belles notes de réglisse noire viennent compléter celles des fruits noirs dans une finale longue et épicée.

Château Maris, Syrah, Les Planels, Cru La Livinière, vin rouge biodynamie, 2014

Bonne dégustation!

Et pourquoi pas les vins classiques de Bordeaux!!

Dégustation des vins des Vignobles André Lurton

Rencontre des plus intéressante avec Jacques Lurton nommé tout récemment président des Vignobles André Lurton. Tiens pour vous faire une idée de la maison, cette dernière est propriétaire dans la région de Bordeaux d’environ 300 hectares à Pessac-Leognan avec les Châteaux La Louvière, Château Couhins-Lurton, Château de Rochemorin et Château de Cruzeau.

Ils ont aussi des propriétés à Entre-Deux-Mer (300 hectares) avec le Château Bonnet (depuis 1897)  et le Château Tour de Bonnet ainsi qu’à Lussac Saint-Emilion (35 hectares) avec le Château de Barbe Blanche (depuis 2000). Au total la famille Lurton détient 1,300 hectares de vignes dans 27 propriétés en France et dans le monde dont un grand nombre de Grands Crus Classés.

Vignobles André Lurton

Lors de cette rencontre nous avons dégusté les vins sur divers millésimes de quatre de ces propriétés.

Les Blancs

Château Bonnet, Entre-Deux-Mers, vin blanc, 2018, $16.45, cépages : Sauvignon blanc, Muscadelle, Sémillon, code SAQ : 83709. Disponible en décembre 2019.

La Nouvelle-Zélande et ses Sauvignon blancs n’a qu’à bien se tenir! Ce vin s’ouvre sur des notes bien aromatiques et pures d’agrumes, de pamplemousse sans aucun excès. Puis s’exhale toute la fraîcheur de ce vin grâce à une acidité presque vive ce qui est surprenant pour un vin dont une partie est composée de Muscadelle et de Sémillon. La persistance en bouche de toutes ces saveurs est assez surprenante pour un vin de ce prix. Il offre une très belle alternative aux Vins de Nouvelle-Zélande sans ces notes herbacées qu’on y retrouve assez régulièrement.

Château Bonnet, Entre-Deux-Mers, vin blanc, 2018

Château La Louvière, Pessac-Léognan, vin blanc, 2012, $53.75, code SAQ : 974873.

On ne retrouve pas beaucoup de vins blancs dans cette appellation et c’est bien dommage. Alors vous êtes chanceux car celui-ci est excellent! Une belle entrés en matière avec de belles notes d’abricot de miel et de silex. La texture est caressante et offre un beau contraste avec une acidité bien équilibrée. Quelle richesse et quelle profondeur des flaveurs! Les saveurs de fruits bien mûrs dominent dans un univers gustatif assez complexe. Et que dire de la longueur.

Nous avons eu l’occasion de déguster le 2010 sous deux formats soient avec bouchon et avec capsule à vis. Sachez que les vignerons de l’appellation Pessac-Léognan ont jusqu’à date été très frileux à l’idée d’utiliser les capsules à vis. Question d’image… Alors il faut du courage pour ce vigneron de tenter l’expérience. Et croyez-moi, après avoir fait le test  il y a une différence!! Preuve qu’on en apprend tous les jours dans le merveilleux monde du vin!

Disons que les deux étaient excellents. Celui à capsule à vis avait des arômes un peu plus fruitées et un peu plus intenses que celui avec le bouchon. De plus la finale était un peu plus acidulée. Surprenant quand on parle du même vin sur le même millésime!

Château La Louvière, Pessac-Léognan, vin blanc, 2012

Les Rouges

Château de Cruzeau, Pessac-Léognan, 2016, $23.75, code SAQ : 113381.

Faut que je vous dise que j’ai encore du millesime 2000 dans mon cellier. J’en ai ouvert un il y a 6 mois et quel délice! Sur de belles notes tertiaires de tabac, de prune, d’épices et des tannins bien fondus. Qui eut pensé que ce Bordeaux sous la barre des $25.00 tienne la route pendant si longtemps.

Le 2016 s’ouvre sur des parfums de fruits rouges bien frais (fraises, framboises) et noirs (mûres et cassis) ainsi qu’un soupçon de notes boisées bien intégrées. En bouche la texture est suave, l’acidité bien présente ce qui lui assure entre autres un beau potentiel de vieillissement et les tannins sont bien charpentés et tissés serré. Ce sont les flaveurs de fruits noirs qui dominent en bouche avec une légère astringence, ce qui se corrigera avec un passage en carafe. De facture bien classique il offre un excellent rapport qualité/prix.

Le 2010 offert en magnum présente quelques effluves herbacées pas vilaines et de fruits rouges et noirs bien mûrs. La bouche est bien suave et élégante avec des tannins fondus encore assez denses. Son acidité bien présente lui apporte beaucoup de fraîcheur.  

Château de Cruzeau, Pessac-Léognan, 2016

Château de Barbe Blanche, Lussac-Saint-Emilion, 2013, $30.00, code SAQ : 10752783. Disponible en décembre 2019.

J’ai particulièrement aimé ce vin! Bien floral sur des arômes de cannelle et de fruits rouges et noirs, il laisse entrevoir en bouche des saveurs de fruits noirs entremêlés avec des tannins charpentés et denses ainsi qu’une belle acidité des plus rafraîchissante. Puis s’invitent des flaveurs de sous-bois, de champignons en harmonie les saveurs croquantes de fruits. Beaucoup d’élégance et excellente capacité de vieillissement.

Château de Barbe Blanche, Lussac-Saint-Emilion, 2013

Petite expérience à laquelle nous avons été conviés!!

Nous avons goûté le Château Cruzeau 2018 avec trois types de bois : chêne de France, chêne d’Europe et chêne Américain.

Et là mes amis… quelle différence!

Le chêne français avait des notes plus élégantes avec un fruit plus dominant. Le chêne d’Europe présentait des notes plus intenses avec comme une odeur d’encens, de colle/résine. Enfin le chêne Américain dégageait des notes boisées plus évidentes avec des effluves de noix de coco.

M. Jacques Lurton et Claude Lalonde (Vinformateur)

Vous voulez ajouter une bonne dose de soleil à votre automne? Optez pour les vins de l’appellation Côtes du Rhône!

Coups de coeur de la dégustation Côtes du Rhône

Ce sont des vins gorgés de soleil qui offrent une palette aromatique des plus large avec des vins issus de 21 cépages et de 121 communes avec des terroirs riches et variés!!

Les cépages les plus importants en rouge sont le Grenache Noir (fruité/cassis, mûre, chaleur et rondeur), La Syrah (violette, fruits rouges et noirs, épices/poivre et structure)  et Le Mourvèdre (tannins charpentés et les arômes épicés surtout sur le poivre et les fruits noirs) ainsi que le Cinsault (finesse, tannins souples). Les vins sont en général élaborés d’assemblages dont les plus connus sont les GSM pour Grenache, Syrah et Mourvèdre. Ces vins rouges ont toujours eu leur place dans mon cellier. Ce sont des vins généreux, charmeurs avec en général des notes de fruits rouges et noirs bien mûrs, des notes florales, d’épices telles le poivre et la garrigue avec des tannins équilibrés, moyennement corsés et bien généreux. Tellement bons!

En blanc ce sont le Grenache Blanc (vins généreux, anis), Le Viognier (très aromatique, abricot, floral, noisettes), La Clairette (floral, agrumes, généreux), La Roussanne et la Marsanne (légèrement gras, notes oxydées sur les noix). J’ai toujours apprécié les vins blancs de ces appellations qui donnent en général des vins bien aromatiques, de texture riche avec des notes de fruits blancs bien mûrs, des niveaux d’acidité moyens et des vins bien goûteux.

La hiérarchie de l’appellation se subdivise de façon qualitative en 17 Crus, en 21 Côtes du Rhône Villages (avec nom de commune), en AOC Côtes du Rhône Villages et en AOC Côtes du Rhône. En général, les vins provenant des Crus seront possiblement plus qualitatifs que les autres.

On y produit 84% des vins en rouge, 10% en rosé et 6% en blanc. C’est surtout dans le Sud (Vallée du Rhône Méridionale) qu’on trouvera les meilleurs ‘’pépites’’ c’est-à-dire les vins qui offriront les meilleurs rapports qualité/prix.

La dégustation

Dégustation restaurant Beau Mont signé Toqué!

Nous avons dégusté un total de seize vins en accord avec un menu de 5 services au nouveau restaurant Beau Mont signé Toqué!. Ais-je besoin de vous dire que c’était une expérience gustative sans pareil! Chaque plat était accompagné de 3 vins. Nous avions à déterminer quel vin créait le meilleur accord. Des tâches pareilles, j’en prendrais tous les jours.

Le tout était commenté par Pier-Alexis Soulière Master Sommelier et meilleur sommelier des Amériques en 2018. Il s’est aussi classé parmi le top dix au concours du meilleur sommelier du monde en 2019.

Pier-Alexis Soulière

Alors voici quelques vins qui ont particulièrement retenu mon attention. Ils sont idéals pour les plats de l’Action de Grâce comme par exemple la dinde traditionnelle et autres vilailles et gibiers. Vraiment polyvalents les vins de Côtes du Rhône.

M. Chapoutier, Belleruche, AOC Côtes du Rhône, vin rosé 2018, cépages : Cinsault, Grenache, Syrah.

Ce vin est disponible en importation privée. Contactez l’agence Vins Philippe Dandurand pour les détails.

Bien aromatique, un vin rosé des plus goûteux! Sur des notes de fruits rouges, très belle acidité et petite amertume en fin de bouche qui fait saliver. Un vrai rosé de bouffe!

M. Chapoutier, Belleruche, AOC Côtes du Rhône, vin rosé 2018

Brotte, Esprit Barville, AOC Côtes du Rhône, Blanc, 2018, cépages : Grenache blanc 70%, Clairette 15%, Viognier 15%.

Ce vin est disponible en importation privée. Contactez l’agence Mark Anthony pour les détails.

Un vin très aromatique sur des notes d’abricots ainsi que des notes florales moyennement intenses. En bouche la texture est moyennement grasse, l’acidité moyenne et c’est super goûteux et tellement bon!

Brotte, Esprit Barville, AOC Côtes du Rhône, Blanc, 2018

Les Halos de Jupiter, AOC Côtes du Rhône, rouge, Michel Gassier, 2017, $17.95, cépages : Grenache 65%, Syrah 10%, Mourvèdre 5%, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 11903619.

Ce vin offre un très beau rapport qualité/prix! Sur des notes florales (violettes), de fruits bien mûrs et d’épices. La texture est un peu ferme, l’acidité équilibrée et les tannins bien charpentés. De belles flaveurs d’épices, de fruits noirs, de réglisse et une fin toute en fraîcheur. Un bel achat!

Les Halos de Jupiter, AOC Côtes du Rhône, rouge, Michel Gassier, 2017

M. Chapoutier, Belleruche, rouge, AOC Côtes du Rhône, 2018, $16.25, cépages : Grenache, Syrah, sucre : 2.6 g/l, code SAQ : 476846.

Des notes de torréfaction, de moka, de fruits noirs et de notes viandées sur une texture un peu ferme, une acidité équilibrée et des tannins moyens tissés bien serré. Vraiment juteux, goûteux tout en équilibre. Un vin avec un excellent rapport qualité/prix!

M. Chapoutier, Belleruche, rouge, AOC Côtes du Rhône, 2018

Gabriel Meffre, Saint Mapalis, AOC Côtes du Rhône Villages, Plan de Dieu, Rouge, 2017, $18.00, cépages : Grenache 65%, Syrah 30%, Mourvèdre 5%, sucre : 3.1 g/l, code SAQ : 13286829.

Sur des notes florales, d’épices, de fruits rouges bien mûrs et frais, légère vanille, bref un vin des plus charmeur. En bouche quelques notes empyreumatiques, de fruits noirs, de torréfaction, quelques notes boisées bien intégrées et des tannins bien charpentés. Super beau!

Gabriel Meffre, Saint Mapalis, AOC Côtes du Rhône Villages, Plan de Dieu, Rouge, 2017

Pour en savoir plus sur l’AOC Côtes du Rhône 

Restaurant Beau Mont signé Toqué!

Quel haut lieu gastronomique que ce restaurant! Vous vous devez de l’essayer au moins une fois pour savoir ce qu’est un très beau restaurant! Vous vivrez toute une expérience.

Menu de la dégustation

Les Crémants de Bourgogne Veuve Ambal, parmi les meilleurs!

Veuve Ambal, Crémants de Bourgogne

On assiste depuis quelques années à une véritable révolution dans le milieu des vins effervescents avec le développement des Proseccos et des Cavas. Leur bas prix ainsi que leur goût apprécié par plusieurs ont eu pour effet d’augmenter l’intérêt des consommateurs envers les bulles.

Quant à moi les meilleurs rapports qualité/prix sont avec les Crémants. Cette appellation a été mise sur pied seulement en 1975 afin d’encadrer tous les producteurs de vins effervescents de France qui produisent hors Champagne.

Veuve Ambal, Crémants de Bourgogne

Pratiquement chaque région a son Crémant; Crémant de Loire, Crémant de Bordeaux, Crémant de Bourgogne et bien d’autres. Ces vins sont élaborés sensiblement de la même façon que le Champagne sauf quant au choix des cépages qui peuvent varier selon l’appellation. En Champagne on utilise en priorité le Chardonnay, le Pinot Noir ainsi que le Pinot Meunier. En Bourgogne on utilisera le Chardonnay, le Pinot Noir mais pas de Pinot Meunier car ne dernier n’est pas autorisé en Bourgogne. On pourra aussi utiliser l’Aligoté et le Gamay ce qui pourra donner un profil aromatique différent.

Beaucoup de ces producteurs de Crémant en France produisent aussi des vins rouges et noirs et pour certains, les Crémants représentent une faible proportion de leur production. Mais ce n’est pas le cas chez Veuve Ambal, le spécialiste et leader des Crémants de Bourgogne. J’ai eu le plaisir de rencontrer Aurélien Piffaut, Directeur Général de la maison familiale et indépendante Veuve Ambal, producteurs presqu’exclusivement de Crémants de Bourgogne et ce, depuis 120 ans. Aurélien représente la 6e génération de la famille et le Crémant coule dans ses veines…

Éric et Aurélien Piffaut

La Maison Veuve Ambal élabore une quinzaine de cuvées de Crémants de Bourgogne à partir des 300 hectares dont ils sont propriétaires et à partir de l’achat de raisins de viticulteurs avec qui ils ont des contrats d’approvisionnement. Ce sont les plus gros producteurs de l’appellation avec environ 7 millions de bouteilles (l’appellation entière en produit environ 19 millions). Ces 300 hectares leur permettent d’accéder à un vaste choix de terroirs ce qui leur donne une palette aromatique des plus diversifiée.

Vignobles, Veuve Ambal

La maison était depuis longtemps établie à Rully appelé le berceau de bulles en Bourgogne et en 2005 la maison a déménagé ses pénates à Montmagny-Lès-Beaune afin d’augmenter sa capacité d’entreposage. Elle aura, au fil du temps, fait l’acquisition de terres viticoles afin d’assurer l’approvisionnement en raisin. C’est sous l’impulsion d’Éric Piffaut, un véritable visionnaire qui a fait de la maison fondée par la Veuve Ambal (Anne-Marie Ninot épouse de Antoine Émile Ambal) un véritable leader du Crémant de Bourgogne.

Chai, Veuve Ambal

Veuve Ambal n’est pas seulement une maison spécialiste du Crémant de Bourgogne, c’est aussi un groupe familial. Il est composé de grandes Maisons de vinsde Bourgogne et d’effervescents :

Rivarose depuis 1998, André Delorme depuis 2005 et enfin Prosper Maufoux depuis 2010.

Veuve Ambal, domaines

Les 300 hectares que possède la maison se subdivisent en 6 terroirs différents : La Grande Côte, Gracieux Chevalier, La Vigne au Roy, Château St-Aubin, Les vins de l’Ange et London. Fait à noter, Château St-Aubin est constitué entre autres des appellations des plus qualitatives de Bourgogne :  Criots-Bâtard-Montrachet Grand Cru, Puligny-Montrachet 1er Cru, la Garenne, Meursault, Meursault 1er Cru, Chassagne-Montrachet 1er Cru les Chenottes et autres.

La dégustation

La philosophie de la maison tourne autour de la recherche de l’équilibre entre une acidité bien présente et une belle fraîcheur. On ne recherche pas de vins oxydés mais plutôt une tension et de l’énergie dans le vin.

Des cinq vins dégustés seul le Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut est disponible à la SAQ à $19.95. Le Cuvée Prestige Blanc Brut attend une décision de la SAQ pour reconduire ce vin sur les tablettes.

Cette dégustation nous a clairement démontré la grande différence dans le profil aromatique de chaque vin qui proviennent de la grande diversité des terroirs que possède la maison.

Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, $19.55, cépages : Pinot Noir, Chardonnay, Aligoté et Gamay, sucre : 12 g/l, code SAQ : 14093041.

Mettez de côté vos Proseccos et Cavas! Définitivement un Crémant à acheter! Laissez vous charmer par ses notes de fruits exotiques (litchi), d’agrumes, de fleurs blanches avec un soupçon de notes briochées. La texture est bien crémeuse, son acidité bien vive et tranchante et la finale est toute en finesse. Excellent rapport qualité/prix!

Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Nature, Crémant de Bourgogne, cépages : Chardonnay et Aligoté, sucre : 3.0 g/l, malheureusement non disponible.

Sur des notes de levures, de fleurs blanches et briochées. En bouche, la texture est ‘’surprenament’’ moelleuse malgré le fait qu’il n’y a pas eu de liqueur de dosage ajoutée ce qui parfois rend le Crémant un peu rude. Pas le cas ici. Probablement que les 24 mois de vieillissement sur lies y sont pour quelque chose…

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Nature, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Chardonnay et Aligoté, sucre : 9.0 g/l, vieillissement de 20-24 mois. Malheureusement non disponible.

Sur des notes d’agrumes (citron), de fleurs ainsi qu’une belle sensation de minéralité sur des notes crayeuses. Bien complexe et d’une belle longueur. On parle quand même d’un vieillissement de 24 mois sur lies.

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Cuvée Prestige, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Pinot Noir et Chardonnay, vieillissement de 24 à 36 mois. Non disponible pour le moment.

Ce vin a déjà été vendu à la SAQ à $24.90. Je vous le dis car à ce prix, c’est toute une affaire! En plein dans ma palette aromatique préférée !! Véritable coup de cœur sur des notes briochées, de noisettes ainsi qu’un soupçon d’agrumes. Quelle complexité en bouche, bien rond, d’une belle fraîcheur, un peu vineux (Pinot Noir) et tellement bon! S’il revient à la SAQ, sautez la-dessus!

Veuve Ambal, Cuvée Prestige, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Cuvée Marie Ambal, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Pinot Noir et Chardonnay, vieillissement de 36 mois. Malheureusement non disponible.

Ce Crémant haut de gamme est riche, complexe, d’une superbe longueur et dégage une belle sensation de minéralité. Eh que j’aime ces notes de noisettes, de brioche et d’agrumes bien persistantes qui s’entremêlent avec ces milliers de fines bulles en une finale toute en fraîcheur.

Veuve Ambal, Cuvée Marie Ambal, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Faites le plein d’idées et découvrez des surprises parmi ces neuf suggestions de vins!

Dégustation

Un mousseux britannique appelé Britagne, des vins d’Espagne, de Slovénie, de France, d’Afrique du Sud , de Hongrie et d’Italie. Tous disponibles à la SAQ, à vous de les découvrir!

Un ‘’Britagne’’, version champagne britannique, Exton Park, Blanc de Noirs, $49.75, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 14134801.

Ce qui domine dans ce mousseux c’est sa sensation de minéralité avec comme un goût crayeux ce qui donne l’impression d’un vin bien droit. En bouche c’est d’une texture crémeuse avec des flaveurs de fruits blancs et de levure, bien croquant avec une acidité assez vive. Étant fait entièrement de Pinot Noir, il est de tendance vineuse et possède une belle structure. Il vaut entièrement la peine de l’essayer car il se compare facilement aux Champagnes de même prix. Vraiment une nouveauté.

Britagne, Exton Park, Blanc de Noirs

D’Espagne, Penedès, Tuvi, Sumarroca, 2018, $15.35, cépages : Xa-rello 50%, Gewutrztraminer 30%, Riesling 10%, Viognier 10%, sucre : moins d’un gramme, code SAQ : 13574687.

Coup de Coeur! Aromatique et parfumé ce vin m’a conquis! C’est floral avec un soupçon de fruits exotiques, de notes citronnées et de zeste de lime et citron. En bouche c’est tout en fraîcheur et en équilibre avec une belle acidité vive. Le tout se termine sur des flaveurs de zeste de citron et de pamplemousse. Et quel rapport qualité/prix! À acheter!

Tuvi, Sumarroca, 2018

France, Chablis, Nicolas Potel, 2017, $27.35, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 14045171.

Ce vin est travaillé à la bourguignonne avec bâtonnage sur lies et vieillissement en foudre ce qui lui donne des notes un peu beurrées, de fruits blancs (poire) et un soupçon de barbe à papa. C’est assez gras en bouche, riche et élégant avec une belle acidité en finale ce qui créé un beau contraste avec le gras de la bouche. À essayer assurément!

Chablis, Nicolas Potel, 2017

Slovénie, Domaine Ciringa, Fosilni Breg, Sauvignon Blanc, 2016, $27.15, sucre : 2.1 g/l, code SAQ : 13910290.

Dégusté à l’aveugle j’aurais cru un Sauvignon Blanc de la Loire tellement il était typé et bon. Eh non! Il vient de la Slovénie. Il livre tout ce que vous vous attendez d’un Sauvignon Blanc : des notes herbacées, citronnées avec une acidité vive bien fraîche ainsi qu’une belle sensation de minéralité. La finale assez longue est sur le zeste de pamplemousse. Un beau vin funky!

Domaine Ciringa, Fosilni Breg, Sauvignon Blanc, 2016

D’Afrique du Sud, Western Cape, Kloof Street, Chenin Blanc, 2018, $22.20, sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 12889409.

Cette winery a été élue ‘’Winery of the Year’’ d’Afrique du Sud! Rien de moins! Quel vin charmeur avec ses notes de miel, de fruits blancs bien mûrs. Et ça sent les fleurs! Bien goûteux (pommes jaunes) avec une texture un peu grasse, une acidité fraîche et une belle sensation de richesse. Belle longueur!

Kloof Street, Chenin Blanc, 2018

Italie, Arcese, Bera Vittorio E Fligli, 2017, $29.40, cépages : Arneis 30%, Cortese 30%, Sauvignon Blanc 30%, Vermentino 10%, sucre : 3.2 g/l, code SAQ : 14039301.

Coup de Coeur! Épices, cannelle, estragon, notes de résine et balsamiques, senteurs de rose, petit côté oxydatif et saveurs de poires. Tout un début! En bouche tout est en équilibre avec des flaveurs complexes et intenses. Vraiment beau! Achetez ce vin! Beaux accords avec dinde grillée, filet de porc aux poires et estragon.

Arcese, Bera Vittorio E Fligli, 2017

Hongrie, Szekszard, Kadarka, Heimann, 2017, $22.90, code SAQ : 14057219. Prochainement sur les tablettes de la SAQ.

J’avais le nez dans le casseau de fraises bien fraîches! J’avais l’impression de boire un Gamay du Beaujolais. Tout en équilibre, sur dominantes de fruits rouges avec des tannins assez légers. Des plus  rafraîchissant.

Kadarka, Heimann, 2017

Afrique du Sud, Malmesbury, The Innocent, Pinotage, Lamershoek, 2017, $20.20, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 13668392.

Sur dominante de notes empyreumatiques (fumée), de fruits noirs (mûres) et de réglisse. Les tannins sont charpentés et belle longueur. Il faut aimer le style et le cépage qui est vraiment typique à l’Afrique du Sud!

The Innocent, Pinotage, Lamershoek, 2017

Afrique du Sud, Swartland, Kloof Street, Red, 2017, $22.90, cépages : Syrah 73%, Mourvèdre 12%, Cinsault 8%, Carignan 6%, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 12483927.

Ce vin est littéralement bâti comme un GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre) du sud de la France. Et il est très réussi avec ses notes d’épices, de prunes, de fraises légèrement confiturées et de fruits noirs. En bouche il offre un beau volume, est bien goûteux sur dominante de fruits noirs et des tannins dodus et presque charpentés. Vraiment pas mal!

Kloof Street, Red, 2017

Afrique du Sud, Malmesbury, Terre Brûlée, Rouge, 2017, $22.45, cépages : Syrah 60%, Cinsault 40%, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 13738055.

Coup de Coeur! Dominante assez intense de fruits rouges et d’épices sur des tannins assez charpentés. C’est élégant, goûteux et d’une belle concentration. À ce prix, on achète!

Terre Brûlée, Rouge, 2017

L’agence Rézin représente tous ces vins au Québec

Château de Sancerre : ‘’Passe avant le meilleur’’!

Château de Sancerre

Cette semaine avait lieu une belle dégustation des vins de Sancerre de Château de Sancerre, appellation de la Vallée de la Loire que j’affectionne beaucoup pour ses superbes Sauvignons Blancs et ses Pinots Noirs. Nous étions avec Isabelle Moreau Responsable Export pour Orchidées Maison de vin qui possède entre autres Château de Sancerre.

Isabelle Moreau

Château de Sancerre est le Sancerre de propriété le plus vendu au Québec. C’est l’un des rares châteaux à porter le nom de l’appellation telles Margaux ou Pommard. Situé sur la rive gauche de la Loire, dominant un terroir unique de 4 sols différents tels silex, terres blanches, calcaires et sablonneux, ce dernier compte 55 hectares de vignoble sur 3 Communes planté de vignes âgées en moyenne de 25 ans. De ces terroirs sont élaborés de très beaux Sauvignon Blanc et Pinot Noir.

Château de Sancerre

La maison Ackerman a fait l’acquisition de Château de Sancerre en 2017 de la maison Campari. Le Château est certifié HVE (Haute Valeur Environmentale), n’utilise aucun pesticides ou herbicides et gère le terroir avec une philosophie bio. On ne veut pas de vins austères mais plutôt des vins bien expressifs et tout en énergie.

La dégustation

Nous avons dégusté 5 vins dont 3 blancs, un rosé et un rouge. Ceci témoigne du fait que Château Sancerre veut travailler les trois couleurs de vins.

Château de Sancerre, Sancerre Blanc, Vallée de la Loire, 2018, $25.95, cépage : Sauvignon Blanc, sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 164582. Disponible dans 295 magasins.

Au nez, sur des notes florales, de fruits blancs, de fruits exotiques et d’agrumes. En bouche tout est en équilibre avec une acidité vive et une belle sensation de minéralité. Des flaveurs florales, d’agrumes et de pêches se prolongent en une longueur appréciable. Des plus rafraîchissant!

Château de Sancerre, Sancerre Blanc, Vallée de la Loire, 2018

Château de Sancerre, Terre de Silex, Sancerre Blanc, 2017, $46.75, cépage : Sauvignon Blanc, code SAQ : 14070958. Disponible en décembre 2019.

Ce vin est issu d’une petite parcelle de vignes âgées de 40 à 50 ans et d’où sont issus environ 3,000 bouteilles. Au nez, des notes citronnées et fumées. En bouche, la texture est ronde, l’acidité bien tranchante et vive avec une sensation de minéralité assez dominante. Des flaveurs d’agrumes et florales se prolongent en une longueur intéressante. Bien élégant comme vin!

Château de Sancerre, Terre de Silex, Sancerre Blanc, 2017

Château de Sancerre, Cuvée du Connétable, Sancerre Blanc, 2016, $50.00, cépage : Sauvignon Blanc, code SAQ : 13235415. En attention de reconduction à la SAQ.

Vous dire combien j’ai apprécié ce vin! Quel délice! Sur des notes balsamiques et florales sur des notes de fruits blancs bien mûrs, d’agrumes, quelques notes boisées et toastées bien complexes. En bouche la texture est grasse, l’acidité bien équilibrée sur des flaveurs d’agrumes, de notes toastées et la sensation de minéralité est assez dominante. Tellement bon avec un potentiel de vieillissement élevé.

Château de Sancerre, Cuvée du Connétable, Sancerre Blanc, 2016

Château de Sancerre, Sancerre rosé, 2018, cépage : Pinot Noir, pour dégustation seulement. Non disponible.

Un nez très aromatique sur des notes de fruits rouges (fraises) assez intenses et d’agrumes. En bouche, la texture est légèrement grasse, l’acidité équilibrée, d’une belle rondeur et des flaveurs d’agrumes et de fruits rouges. Très bon! Un véritable rosé de bouffe!

Château de Sancerre, Sancerre rosé, 2018

Château de Sancerre. Terre de Chailloux, Sancerre rouge, 2015, non disponible.

Au nez, des notes d’épices (cannelle), des notes boisées, de griottes et de cerises. En bouche, ce vin est d’un bel équilibre sur des tannins presque charpentés. Belle persistance aromatique.

Château de Sancerre. Terre de Chailloux, Sancerre rouge, 2015

L’agence qui représente Château de Sancerre est Noble Sélection.

L’apothéose du Malbec de Cahors avec le Château Haute-Serre!

Château Haute-Serre

On dit souvent que le hasard fait souvent bien les choses! Le commun dénominateur cette semaine était le Malbec, cépage qui a connu son origine en France et qui a pris son envol avec les vignerons de l’Argentine qui en ont fait leur cépage phare. Car cette semaine j’avais deux dégustations dont une avec des vignerons argentins autour du Malbec et celle dont cet article traitera avec Bertrand-Gabriel Vigouroux de Château Mercuès et Château Haute-Serre de la région de Cahors surtout reconnue pour ses Malbec.

Bertrand-Gabriel Vigouroux

La présentation que nous a faite M. Vigouroux focussait surtout sur l’histoire et l’évolution du cépage Malbec. Car disons-le, ce cépage a connu des hauts et des bas dans cette région. Mais sachez qu’il est à reprendre ses notes de noblesse et à figurer parmi les vins de prestige. Cette dégustation était organisée par l’agence Philippe Dandurand.

Cahors – Malbec

Les vignes de Cahors furent plantées par les Romains lors de la conquête romaine de la Gaule. Mais c’est au 13ième siècle que ce cépage a pris son envol avec le support de Aliénor d’Aquitaine et Henri II. Les Anglais raffolaient de ce vin appelé ‘’vin noir’’ et la région de Cahors était une des plus dynamiques en France avec entre autres, le commerce du vin qui était exporté partout en Europe jusqu’en Russie. Grâce aux Gabares, bateaux à fond plat, les vins étaient transportés jusqu’à Bordeaux.

Région de Cahors

Il faut savoir que le Malbec était considéré comme un des cépages les plus qualitatifs à l’époque. Il était le principal cépage du Premier Grand Cru 1855 classé à Bordeaux.

Mais que s’est-il donc passé pour que ce cépage se perde dans l’ombre d’autres cépages et que la région perde de son lustre? Deux événements ont pratiquement détruit ces acquis. La terrible maladie de la vigne, le Phylloxéra, a complètement détruit les vignobles autour de Cahors (et l’Europe entière) vers 1865 ce qui a créé une grave crise économique dans la région. Suite aux grandes guerres successives,on a vu qu’un effort de replantation que vers les années 50. Cependant un gel terrible a anéanti ces efforts en 1956.

Ce n’est qu’avec les efforts conjugués de quelques irréductibles et visionnaires tels George Vigouroux qui ont fait que le vignoble de Cahors a repris ses lettres de noblesse.

Vignoble Château Haute-Serre

De nos jours, les vignes couvrent 4,400 hectares de vignes (comparativement à 400 hectares en 1971) sur 72 km de long et 24 km de large avec 300 producteurs. L’incroyable essor du Malbec en Argentine a eu un effet plus qu’appréciable sur la notoriété du Malbec et sur le succès des vins de Cahors. En fait, on y a planté plus de 40,000 hectares de vignes en Argentine ce qui est 10 fois plus qu’à Cahors. De plus,  de nouvelles générations de vignerons ont aidé à Cahors à se renouveler. De nos jours, les vins de Cahors rivalisent avec les meilleurs vins du monde.

La famille Vigouroux : https://hauteserre.fr/

George et Bertrand-Gabriel Vigouroux

Depuis quatre générations (1887) on fait du vin dans la famille Vigouroux. Le Château de Haute-Serre a été le premier à être replanté en 1971 sur 40 hectares (maintenant 63 hectares). Domaine jadis célèbre, plus rien ne subsistait suite aux ravages du Phylloxéra. ‘’Il a fallu beaucoup de travail pour redémarrer la cave. Il n’y avait pas de vignobles, pas de vin, rien! Tout devait être construit à partir de zéro. Mon père a recommencé à planter du malbec alors qu’il n’était pas populaire dans les années 70’’.

La famille exploite 4 domaines en Occitanie. Le vignoble de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est le plus vaste du monde avec 260 000 hectares de vignes réparties sur 4 bassins de production : Languedoc, Roussillon, Rhône et Sud-Ouest avec 109 appellations d’origine (77 AOC et 32 IGP).

La maison est ‘’le spécialiste du Malbec’’ et de ce fait élabore des vins qui font partie des meilleurs de l’appellation. Maintenant, c’est Bertrand-Gabriel Vigouroux qui mène les destinées de la maison. Oenologue de formation et propriétaire de la maison il en est aussi le ‘’winemaker’’.

Il fait sa marque autour d’un plan majeur d’investissement pour renforcir le positionnement de la maison comme véritable leader du Malbec. Après 10 ans de recherches sur les micro-terroirs, sols et sous-sols, porte-greffes, clones, densités, ce dernier voulait un chai à la pointe de ce qui se fait de mieux dans le monde pour faire de grands vins. Il fond sa philosophie sur 3 axes : une administration forte, un développement touristique important et la viticulture et de grands vins. Pour lui, le vin c’est l’invitation au voyage.

D’ailleurs, la famille est propriétaire du Château de Mercuès depuis 1983 qu’elle a complètement rénové pour en faire un Relais & Châteaux. Le château a été nommé 2ième Château Hôtel de France par le Times en 2016. Le restaurant du Château est étoilé Michelin depuis février 2017.

Château de Mercuès

Il existe deux principaux terroirs à Cahors: l’un sur calcaire et l’autre sur le sol kimméridgien. Le Château Haute-Serre, un des plus vieux vignobles de Cahors sur 63 hectares, est situé sur le plateau calcaire et possède un superbe terroir car ses racines poussent dans le sol kimméridgien composé d’argile rouge et bleue, de fer et de calcaire.

Les vignes s’étendent sur les croupes graveleuses environnantes au Château sur les troisièmes terrasses des communes de Gaillac et de Mercuès. La densité de plantation est très élevée avec 6666 pieds hectares. Ce terroir argileux-silicieux est idéal pour la culture de la vigne et permet d’obtenir des vins concentrés avec un grand potentiel de garde.

La dégustation

Que recherche donc M. Vigouroux dans ses vins?

Eh bien l’élégance avant la puissance, recherche de l’équilibre, excellente buvabilité le tout dans le respect du terroir.

Nous avons dégusté 8 vins dont une verticale du Château Haute-Serre sur les millésimes 1983, 88, 90, 2010 et 2016, puis le Château Haute-Serre Géron Dadine de Haute-Serre sur les millésimes 2000 et 2016 puis le Château Haute-Serre, Cuvée Icône, WOW 2014.

Château Haute-Serre, Cahors, 2016, $25.25, cépages : Malbec 90%, Merlot 7%, Tannat 3%, sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 947184. Ce produit est disponible dans 155 succursales.

Quel beau vin, symbole de ce qui se fait de bien à Cahors! Sur des notes de fruits noirs bien mûrs, d’épices douces, un vin très charmeur avec quelques notes de cassis ainsi que quelques notes boisées très bien intégrées. En bouche c’est juteux sur une dominante de fruits noirs et des tannins soyeux, charpentés et corsés. Un vin bien structuré, doté d’une belle élégance le tout se terminant dans une longueur appréciable. Belle capacité à vieillir de 5 à 8 ans. Un vin à acheter! Vous ferez de beaux accords avec une entrecôte sur le grill ou une salade de gésiers.

Château Haute-Serre, Cahors, 2016

La verticale (même vin sur plusieurs millésimes) de ce vin démontre hors de tout doute sa capacité à vieillir.

Le 1983 était sur des notes de prunes, de chocolat, de raisins secs, de fenouil sur des notes étonnantes de fruits rouges. Velouté sur des tannins bien fondus avec beaucoup de matière, d’élégance et de finesse.

Le 1988 était un peu plus austère sur des notes plus terreuses, de prunes et de sous-bois. Velouté, d’une belle fraîcheur sur des tannins bien fondus. Assez intense et doté d’une belle élégance.

Le 1990, (Grand Vin Seigneur) année bien solaire, était sur des notes de champignons qui se sont estompées pour laisser toute la place aux notes de fruits sur la prune et un soupçon de notes boisées. Les tannins deviennent plus charpentés, d’une très belle longueur et le tout demeure d’une certaine élégance.

Le 2010 était sur des notes de cacao, d’épices, avec comme un soupçon de notes lactées, puis des notes de fruits rouges sut la framboise. Vraiment superbe avec des tannins bien charpentés avec beaucoup de volume et d’amplitude en bouche.

Nous avons aussi dégusté le Géron Dadine de Haute-Serre du Château de Haute-Serre dans les millésimes 2000 et 2016. Malheureusement ce vin n’est pas disponible au Québec.

Le 2000, Cuvée Prestige, était sur des notes d’épices (cannelle) de chocolat de tabac blond et de fruits noirs. Les tannins étaient bien charpentés, sur des notes de fruits noirs d’une belle concentration. Le 2016 était bien frais et d’une belle amplitude.

Enfin nous avons dégusté le pinacle du Malbec de Cahors :

Château Haute-Serre, cuvée Icône WOW, 2014, $178.00, importation privée.

Ce vin est disponible en importation privée en contactant l’agence Philippe Dandurand, division Galleon, 514-932-2626, info@galleonwines.ca

Après une première sélection parcellaire du vignoble, les cuvées Icône sont travaillées en intra parcellaire pour ne garder que les meilleurs ceps. L’élevage se fait en barriques françaises neuves pendant 24 mois.

Wow! Un vin d’une élégance, d’une telle profondeur, assez intense sur des notes de fruits noirs bien mûrs, de tabac blond, de noix de coco et quelques notes d’eucalyptus et d’épices. La bouche est d’un beau velouté sur des tanins particulièrement charpentés. Quelle intensité, de volume et d’amplitude dans une finale interminable. Et quelle élégance…

Château Haute-Serre, cuvée Icône WOW, 2014

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén