Catégorie : Prix – Vins blancs (Page 1 of 31)

Belle expression d’un Sauvignon blanc de région nordique du Chili.

Amaral, Sauvignon blanc, Chili, Aconcagua, Valle de San Antonio, Leyda DO, Vina Montgras, 2019, $14.60, cépage : Sauvignon blanc 100%, sucre : 1.99 g/l, alc. : 14%, code SAQ : 11464345.

Situé dans la vallée de Leyda dont le climat est particulièrement frais, le domaine Amaral est un des vignobles les plus proches de l’océan Pacifique (à une distance de seulement 12 km) et bordé par la rivière Maipo.

Carte vinicole du Chili. Source: WineFolly.com

Le climat de la région est semi-aride et subit une forte influence marine qui apporte des températures plus fraîches. En fait c’est grâce au courant Humboldt qui naît dans les eaux froides de l’Antartique et qui remonte la côte ouest de l’Amérique du Sud. Les matins et après-midi frais favorisent la complexité aromatique des vins de cette appellation. Elle est bordée par deux plans d’eau soient la Rivière Maipo et l’Océan Pacifique qui agissent comme tampons climatiques et aident à prévenir le gel.

Courant Humboldt

La région est composée de trois types de sols différents : • Sols alluviaux de la rivière Maipo • Sols calcaires de l’océan Pacifique • Sols granitiques du littoral et des Andes. Les vignes qui ont servi à élaborer ce vin proviennent d’un assemblage de tous ces types de sols, ce qui apporte une complexité unique au vin. Les vins du millésime 2019 ont un profil aromatique un peu plus austère que le 2018.

Vignoble Amaral – Vina Montgras

La moitié des raisins ont été fermentés en grappes entières (donc avec la rafle et les raisins) ce qui apporte une belle fraîcheur. Il a été élevé seulement dans des cuves en inox et a vieilli sur ses lies pendant une période de 4 mois. Ceci apporte un fruit éclatant et une complexité aromatique.

Vignoble Amaral

Notes de dégustation

Ce vin s’ouvre sur des arômes d’agrumes (pamplemousse et zeste), de caillou mouillé (minéralité), de melons, de pêches et de notes florales. J’avais trouvé que le 2018 avait un peu plus de notes de fruits exotiques.

La bouche est d’une texture veloutée avec une acidité bien fraîche. Les flaveurs dominantes tournent autour du zeste de pamplemousse, de melons, d’un soupçon de notes herbacées et d’un soupçon de notes de fruits exotiques. Finale bien fraîche avec une légère trame d’amertume. C’est un véritable vin de région nordique. Il offre un très beau rapport qualité/prix.

Vous ferez de beaux accords avec du ceviche, poissons et crustacés.

VinsFins l’Agence – échantillon

Chai Vignoble Vina Montgras

Vignoble La belle Alliance. Toute une découverte dans les Cantons-de-L’Est!

Vignoble La Belle Alliance

Rencontre des plus intéressante avec Brock Dagenais vigneron et ex-avocat au vignoble La Belle Alliance situé dans les Cantons-de-l’Est à Shefford. Le nom de ce vignoble provient de la Ferme de La belle Alliance située en Belgique qui a été rendue célèbre par Napoléon durant la bataille de Waterloo. C’est l’endroit que Napoléon avait choisi pour inspecter ses troupes avant cette bataille fatidique.

Vignoble La belle Alliance

Véritables auto-didactes vinicoles, après une carrière florissante comme avocat, Brock et son épouse Carolyn se sont lancés dans un vignoble dans les Cantons-de-l’Est et ce bien malgré eux. Brock voulait acheter et rénover un château en France et c’est en Estrie qu’il l’a trouvé. Mais oh surprise! Il y avait 7 hectares de vignes laissées à l’abandon sur la propriété dont le vendeur ne faisait même pas mention dans l’acte de vente. Ils sont devenus par le fait même vignerons.

Vignoble La belle Alliance – cep à dégager

En 2015, après avoir nettoyé à la main quelques parcelles de vignes à la sueur de leurs fronts et vendangé leurs premiers raisins, Brock et Carolyn se sont livrés à une véritable boulimie d’apprentissage et pendant un an ils ont élaboré un nombre incroyable de cuvées différentes pour se faire la main. Il faut dire qu’avant de se lancer, ils ont visité une quarantaine de vignobles au Québec et goûté leurs vins.

Vignoble La Belle Alliance

Et depuis ils sont guidés par une insatiable quête de qualité qui font de leurs vins des vins de terroir. Aucun herbicides, insecticides, pesticides ne sont utilisés. Aucun fumier n’est répandu sur les vignes. Leur philosophie viticulture est dure tant elle fait souffrir les vignes. Il faut qu’elles survivent. Leur approche est minimaliste tant en viticulture qu’en viniculture et leurs vins reflètent leur approche de qualité.

Notes de dégustation

Vignoble La belle Alliance

J’ai goûté quatre vins dont le Toujours (vin blanc), l’Amour (vin rouge), Entre (vin orange) et Nous (vin gris). Beau témoignage entre deux personnes que Toujours l’Amour Entre Nous n’est-ce pas? Suite à la dégustation j’ai découvert une signature et des caractéristiques communes dans ces vins soient : l’éclat des notes de fruits, la sensation de minéralité et enfin l’énergie et la vivacité des vins. Et ils sont excellents et valent la peine d’être découverts!

La Belle Alliance, Toujours, vin blanc, Québec, Estrie, 2016, $30.00, cépages : Frontenac Gris 85%, Vidal 15%, , sucre : 5.5 g/l, alc. : 12.5%.

La Belle Alliance, Toujours, vin blanc, Québec, Estrie, 2016

Ce vin a vieilli pendant 8 mois dans des barriques de chêne américain qui lui a apporté de la complexité sans lui transférer de notes boisées. Le nez est très aromatique sur des effluves de fruits blancs tels la pomme, la poire ainsi que quelques notes florales.

En bouche la texture est veloutée, l’acidité très présente et les flaveurs éclatantes de fruits perçues au nez dégagent une énergie débordante. C’est un vin incisif, bien droit supporté par une belle sensation de minéralité. Décidément un vin de bouffe qui fera un bel accord avec volailles grillées et fromages.

La Belle Alliance, Nous, vin gris, Québec, Estrie, 2017, $30.00, cépages : Marquette 80%, Frontenac Gris 20%, sucre : 5.5 g/l., alc. : 12.5%.

La Belle Alliance, Nous, vin gris, Québec, Estrie, 2017

Ce vin gris (vin rosé) a été élaboré selon la méthode provençale. En fait on le retrouve assez souvent dans la région de la Camargue. Le nez est particulièrement discret sur des notes de caillou mouillé et d’un soupçon de fruits rouges (framboises). En fait ce qui caractérise ce vin ce ne sont pas autant ses arômes que l’énergie et la tension qu’il dégage.

En bouche la texture est veloutée, l’acidité très présente et le vin est doté d’une très belle structure. Il dégage une belle énergie ainsi qu’une belle sensation de minéralité qui perdure de façon assez surprenante.

La Belle Alliance, Entre, vin orange, Québec, Estrie, 2017, $30.00, cépages : Frontenac gris 100%, sucre : 4.0 g/l., alc. : 13.5%.

La Belle Alliance, Entre, vin orange (vin rosé), Québec, Estrie, 2017

Le vignoble devrait identifier ce vin comme vin orange et non pas comme vin rosé car c’est carrément un vin orange bien typé. Au nez les arômes sont particulièrement intenses sur des notes de nectarines, de notes florales ainsi qu’un soupçon de notes épicées et de sucre d’orge. La bouche est d’une texture onctueuse, légèrement grasse et les flaveurs dégagent des notes de fruits vraiment éclatantes. C’est un vin qui déborde d’énergie et de saveurs. Un des bons vin orange dégusté à date!

La Belle Alliance, L’Amour, vin rouge, Québec, Estrie, 2016, $30.00, cépages : Frontenac noir 85%, Marquette 15%, sucre : 3.4 g/l., alc. : 12.5%.

La Belle Alliance, L’Amour, vin rouge, Québec, Estrie, 2016

Bien différent ce vin rouge! On le découvre sur des notes de crème de fruits rouges (cerises), quelques notes lactées, de chocolat au lait et de notes de cacao. J’avais l’impression au nez d’un porto tellement le profil aromatique lui ressemblait. En bouche la texture est bien veloutée et les tannins sont souples, fins et quelque peu serrés. L’ensemble dégage de la finesse et une certaine élégance. Il fera un bel accord avec des plats mijotés longtemps.

Les vins sont disponibles au situé au 239 Chemin de Fulford, Shefford, Québec . Vous pouvez rejoindre le vignoble : 450-539-0880 ou via le site web: https://www.labellealliance.ca/vinsdeterroir. Pour les commandes d’une caisse (12 bouteilles) ou plus, nous offrons la livraison gratuite pour les adresses au Québec qui sont de deux heures par voiture de la cave. Pour toutes autres adresses et pour les commandes inférieures à une caisse, on vous demande de nous laisser un e-mail pour que vous puissiez vous arranger de ramasser votre commande à notre cave ou à Montréal. Les taxes sont comprises pour les prix montrés sur le site.

Entrevue avec Brock Dagenais au Vignoble La belle Alliance

Brock Dagenais Vignoble La belle Aliance – à droite les vignes non dégagées

Claude Lalonde Vinformateur (VF) : ‘’Bonjour Brock, alors comment avez-vous débuté cette aventure et ce changement de carrière? Vous étiez avocat et vous êtes maintenant vigneron. Comment est-ce arrivé?’’

Brock Dagenais (BD) :  ‘En fait c’est à cause de mon épouse Carolyn. Avant de la rencontrer je travaillais chaque jour de chaque année. Je n’arrêtais que pour quelques jours fériés. Et quand je dis travailler, je parle de 16 à 17 heures par jour. C’était une vie sans vie. Et j’ai fait la connaissance de Carolyn et tout a changé suite à cette rencontre. Nous nous sommes mariés un an après s’être rencontrés dans un ‘’overpass’’ à Edmonton croyez-le ou non. Nous avons décidé de nous marier dans ce même endroit un an plus tard.

Carolyn était une ‘’Rock Star’’ et moi j’étais avocat. Elle jouait de la basse pour un rock band et nous nous sommes rencontrés tout à fait par hasard à Edmonton et nous avons maintenant 4 enfants et un vignoble. Et ce vignoble m’a littéralement sauvé d’une vie sans but.

Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Mais plus spécifiquement qu’est-ce qui vous a amené vers le vin?’’

BD : ‘’En 2015 j’ai eu l’envie d’acheter un château en France pour m’établir là-bas. J’avais besoin d’un comme d’un renouveau dans ma vie, d’un nouveau projet. Mais il faut dire que la France c’était probablement trop loin et j’ai trouvé cet endroit magnifique à Shefford en Estrie. Cette maison inspirée d’un château en France était superbe et m’intéressait beaucoup. Lors d’une marche sur la propriété pendant le processus de vente, j’ai vu des vignes qui étaient à l’abandon complètement enfouies dans de mauvaises herbes. Le propriétaire ne mentionnait même pas la présence de ces vignes dans la vente. Quand j’ai vu ça je me suis dis eh! nous allons avoir un vignoble !

Suite à l’achat de la propriété, nous avons commencé à nettoyer les vignes. Il nous fallait les libérer des mauvaises herbes à la main avec des ‘’weed-eaters’’ ce qui était énormément d’ouvrage. Aucun autre vignoble ne ressemble au nôtre du fait qu’il a été abandonné et qu’il est maintenant rescucité. Je n’étais certainement pas un vigneron, ni un agriculteur et j’étais probablement très naïf mais nous avons procédé à une grande revitalisation des vignes. Et ça a pris beaucoup de temps et de sueur.

Il me fallait tout apprendre car je ne connaissais rien à la viticulture et encore moins à la viniculture. J’ai pensé un certain temps aller travailler dans un vignoble voisin pour aller chercher de l’expérience. J’ai même pensé aller travailler en Afrique du Sud et en Nouvelle Zélande. Puis je me suis dit que basé sur mon expérience et mon approche personnelle à régler diverses problématiques que je trouverais des solutions selon mes propres méthodes, mes propres expériences. Et c’est ce qui est arrivé.

Vignoble La belle Alliance

Après avoir dégagé une partie des vignes, j’ai fait les vendanges en 2015 avec les raisins qui me restaient car les oiseaux en avaient mangé une très grande quantité. Nous n’avions pas à l’époque des filets anti-oiseaux. Il nous est resté environ une tonne et demie de raisins. Nous avons donc congelé ces raisins et nous avons procédé pendant un an à élaborer diverses cuvées toutes aussi différentes les unes que les autres afin d’expérimenter. Approximativement à chaque 10 jours, on faisait dégeler une quantité de raisins et on tentait une nouvelle cuvée avec différentes levures, différentes méthodes de vinification etc. Nous faisions tout par nous-mêmes.

Il faut dire qu’on avait visité une quarantaine de vignobles au Québec et on avait goûté pas mal de vins. On avait une bonne idée du genre de vin qu’on voulait. Mais il fallait apprendre comment le faire.

Alors pour le millésime 2016 nous avons eu de l’aide de notre œnologue et il nous a aidé à atteindre ce à quoi nous visions comme vins. Nous avons donc élaboré notre vin rouge et notre vin blanc cuvée 2016 que vous avez goûté. Ils sont pas mal en effet! Nous avons compressé plusieurs années  d’expérimentation en un an!! Et quelle année!

Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Assez incroyable! J’ai bien apprécié ces deux vins qui sont en fait vos premiers vins qui suivent  toute cette expérimentation.’’

BD : ‘’Incroyable non! On ne s’y attendait pas réellement. En 2015 nous avons dégagé une parcelle et demie (2 hectares) pour une tonne et demie de raisins. Puis au fil des autres années nous avons constamment dégagé de plus en plus de vignes existantes. En 2019 nous n’avons pas dégagé de parcelles supplémentaires mais on verra pour les années suivantes. Au total nous avons 258 acres de terrain dont une bonne partie serait propice à la vigne. On pourrait faire partie des plus grands vignobles au Québec si le tout était planté de vignes. Nous avons présentement 7 hectares de terrain planté de vignes.

En 2015 nous avons planté du Chardonnay qu’on incorpore dans nos cuvées afin d’aller chercher le profil aromatique qu’on vise. Et ce profil aromatique pour moi je le vois en couleur. Quand je goûte je perçois différentes couleurs ce qui est assez spécial. Et le Chardonnay donne une couleur spécifique lorsque je déguste. Je voulais avoir cette teinte dans mes vins. C’est littéralement comme peindre un tableau. Il n’est pas question d’embouteiller du Chardonnay car on en fait déjà d’excellents dans le monde et c’est plus facile pour eux d’aller chercher la maturité des raisins. Ici il nous manque en environ 18 jours d’ensoleillement par rapport aux régions de France qui dans sont dans la même latitude que nous. Non finalement, j’aime mieux me distinguer avec nos propres cépages.

Donc, afin d’élaborer les vins que nous aimons nous nous concentrons sur nos cépages autochtones. Nous utilisons aussi un palissage assez élevé pour aller chercher le maximum d’ensoleillement. De plus, grâce à ce palissage, le gel au sol n’atteint pas les raisins ce qui les protège. De plus, nous ne faisons pas de rognage de la vigne. En fait nous entourons les vignes autour du palissage au fur et à mesure qu’elles poussent. Ceci nous donne quelques journées de plus pour aller chercher l’ensoleillement nécessaire. On pousse le tout jusqu’à presqu’obtenir une vendange tardive.

Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Certains vignobles au Québec peuvent aller pas mal loin pour optimiser l’atteinte de la maturité grâce aux vendangeuses mécanisées’’.

BD : ‘’J’aime bien ces vendangeuses! Gagliano a une Pellenc qui fait des merveilles. En une heure il réussit à vendanger ce qui prend normalement 10 personnes en une journée. Chez nous nous avons une belle pente et le long de cette pente la maturité est différente. Ça nous permet de prendre notre temps pour bien vendanger à la main et de cueillir les raisins selon une maturité optimale. J’aime bien ces vendangeuses mais on ne pourrait pas les utiliser ici à cause du palissage qui n’est pas approprié pour cet équipement.

VF : ‘’De plus en plus de vignerons ajoutent du VInifera. Est-ce une bonne chose?’’

BD : ‘’Je ne pense pas que ce soit une bonne chose. Bon c’est vrai que nous en avons du Chardonnay. Et nous avons choisi un clone qui provient de Montpellier (Vinitec en Ontario) pour son système racinaire qui limite dans un certain sens la croissance de cette vigne. Ceci force la vigne à se battre pour croître et à former des racines qui s’enfoncent plus creux dans le sol mais qui sont plus solidement ancrées. Nous avons fait le contraire de ce que les autres font. Beaucoup d’autres vignerons choisissent des clones qui vont pousser rapidement avec un système racinaire qui demeure plus en surface. Ces vignes poussent plus vite mais sont en général plus faibles. On peut pratiquement goûter et sentir le nitrogène dans leurs vins.’’

Chai Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Combien de bouteilles produisez-vous maintenant?’’

BD : ‘’Nous produisons maintenant 33,000 bouteilles que nous vendons au vignoble. Nous n’avons pas réellement de système de distribution autre que le vignoble et quelques points de vente vers Montréal ainsi qu’une dizaine de restaurants. J’aimerais bien vendre à la SAQ mais disons que la rentabilité n’est pas au rendez-vous. ‘’

VF :’’ Quels sont finalement les challenges auxquels vous avez à faire face?’’

BD : ‘’Un de nos gros challenges c’est de bâtir notre notoriété afin que plus de gens viennent nous visiter et acheter notre vin. Notre deuxième challenge c’est la disponibilité de la main d’œuvre. Avec la Covid c’est carrément un problème. Tous les jours moi, ma femme et mes enfants sommes dans les vignes à travailler. Il n’y avait pas d’école à cause de la Covid et mes enfants ont pu nous aider. Cependant nous avons encore deux parcelles à dégager mais nous n’avons pas la main d’oeuvre pour le faire. Les travailleurs mexicains étaient en confinement à cause de la Covid.’’

VF : ‘’Et l’oeno-tourisme? Ne pourriez-vous pas avec votre château développer ce créneau?’’

BD : ‘’Bien qu’elle soit très grande, c’est une maison privée. Et elle est située en zone agricole et cette maison n’est autorisée que pour une unité familiale. Nous n’aurions pas l’autorisation d’en faire autre chose comme des réceptions, des mariages et autres activités du genre. On ne peut l’utiliser pour des fins commerciales. Nous avons réussi à obtenir une autorisation pour cette pièce qui est devenue notre boutique ainsi que pour notre terrasse derrière la maison. Nous utilisons cette dernière pour des réceptions pour les membres de notre Wine Club ou pour recevoir d’autres vignerons.

Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Comment envisagez-vous le futur?’’

BD : ‘’Les Québécois vont accentuer leur consommation de meilleurs vins et nous aurons de plus en plus de monde qui viendront nous visiter. Nous sommes comme un ‘’Starbuck’’ lorsque cette chaîne a vu le jour. Les cafés de cette chaîne se vendaient plus cher et avec le temps, les consommateurs ont vu la différence de qualité et ont graduellement acheté de plus en plus de leurs cafés. Les gens se posent la question : pourquoi je paierais $30,00 pour une bouteille de vin du Québec?

Eh bien c’est à cause de la qualité du vin que nous produisons. Nous sommes une ‘’Boutique Winery’’ qui produit des vins de qualité. Je crois que nous avons des vrais vins de terroir. Je ne veux pas faire les mêmes vins que tout le monde.

Lorsque nous faisons face à une problématique de viticulture ou de viniculture nous ne choisissons jamais la voie la plus facile. La recherche de la qualité sera toujours le discriminant qui guidera notre choix. Par exemple nos vignes sont pleines de roches, nous n’avons pas enlevés les roches comme bien d’autres vignobles ce qui leur facilite la gestion de la vigne. Les vignes font entièrement partie de l’environnement et nous les faisons se battre pour leur subsistance. Celles qui survivent produisent nos vins. Celles qui meurent sont remplacées par les boutures de celles qui ont survécu. Donc nous croyons avoir de meilleurs raisins. Nous ne rognons pas les vignes, nous les enroulons autour du palissage

Nous n’utilisons aucun herbicide, nous désherbons les vignes manuellement. Nous n’étendons certainement pas de fumier sur nos vignes. Pas besoin d’insecticides ou des pesticides car nous avons des centaines d’hirondelles qui font ça pour nous. 

Quant à nos vinifications, pour notre vin gris par exemple, nous n’utilisons qu’un pressoir manuel horizontal et n’utilisons que le jus de presse. Nos techniques de vinification demandent des efforts que d’autres ne voudraient pas mettre. Notre niveau d’intervention est carrément minimal. Les quantités de sulfites sont minimales. Nous laissons nos vins se reposer avant de le mette en vente. Nous mettons un gaz inerte sur le dessus de la cuve et nous le laissons dormir et jaugeons la température de la cuve tous les jours. Par exemple, le choc de l’embouteillage sur le vin dure environ 6 mois. Nous ne vendrons pas un vin avant.

Nous n’avons qu’un critère qui guide nos interventions et c’est le goût et la qualité du vin. On ne prendra jamais de décisions qui pourraient altérer négativement la réputation de notre marque. ‘’

Vignoble La belle Alliance

Top rapport qualité/prix du Portugal! Adega de Pegoes, Colheita Seleccionada

Adega de Pegoes, Colheita Seleccionada, Vin blanc, Portugal, Péninsule de Sétubal

Adega de Pegoes, Colheita Seleccionada, Vin blanc, Portugal, Péninsule de Sétubal, $12.70, cépages : Antao Vaz, Chardonnay et Verdelho, code SAQ : 10838801.

Ce vin est vieilli en fût de chêne américain et français pendant 4 mois ce qui lui apporte complexité ainsi que quelques notes boisées assez discrètes. Il faut dire que tous ceux et celles qui ont dégusté ce vin étaient d’un commun accord quant à son appréciation. Délicieux!

Au nez sur des notes de pêches bien mûres, de fruits exotiques, d’agrumes confits, de barbe à papa ainsi qu’une légère trame boisée. La bouche est d’une texture riche, légèrement grasse et dégage des flaveurs de fruits bien mûres quelque peu exotiques ainsi que des notes boisées bien intégrées. Surprenant et délicieux ce vin et il offre un rapport qualité/prix difficile à battre.

Vous ferez de beaux accords avec un filet de saumon au beurre et une brochette de poulet et ananas grillés.

Agence Global International – échantillon

COOPERATIVA AGRÍCOLA SANTO ISIDRO DE PEGÕES

Le vignoble de la coopérative s’étend sur une surface viticole de 1100 hectares et génère une production annuelle d’environ sept mille tonnes de raisins (74 % rouges, 26 % blancs). Les cépages rouges sont constitués à 65 % de Castelão (Periquita), les autres cépages incluant les appellations Touriga Nacional, Aragonês et Cabernet Sauvignon, parmi d’autres. Les cépages blancs se répartissent de la manière suivante : Fernão Pires (40 %), Muscat (25 %), le Tamarez, l’Arinto, l’Antão Vaz et le Chardonnet composant les 35 % restant.

Carte vinicole du Portugal (source: Wine Folly.com)

Suggestions de quatre beaux vins d’Espagne à $15.00 et moins!

Je vous propose quatre vins d’Espagne dont un blanc, deux rosés et un rouge qui proviennent de la région de la Rioja et de la région de Valdepenas. Il va sans dire qu’ils offrent tous d’excellents rapports qualité/prix.

De la Bodegas Conde Valdemar

La famille Martinez Bujanda est propriétaire de plus de 450 hectares de vignobles (dont Conde Valdemar représente 300 hectares) dans les 3 régions de Rioja : Alta, Baja et surtout dans la région de Alavesa. Ils sont aussi présents dans le Ribera del Duero avec Finca Valdemacuco et dans la région de La Mancha avec Valdemoreda. On parle ici de tradition car la famille élabore des vins de Rioja depuis plus de 5 générations. Leur maison, Bodegas Valdemar a été fondée en 1889.

Bodegas Conde Valdemar, Blanco, Espagne, Rioja, 2019, $15.25, vin blanc, cépages : Viura 70 %, Verdejo 15 %, Sauvignon blanc 10 %, Tempranillo Blanco 5 %, sucre : 1.2 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 13385309.

Les vins blancs ne sont pas légion dans la Rioja qui est surtout reconnue pour ses vins rouges. Alors profitons-en! Celui-ci se découvre sur des notes bien florales avec quelques arômes de pamplemousses, de melons et de fruits exotiques. En bouche, son acidité bien équilibrée lui apporte pas mal de fraîcheur. Les arôme perçus au nez se libèrent en bouche avec comme une belle trame de minéralité. Finale sur les agrumes qui vous réjouira le palais.

Bodegas Conde Valdemar, Rosé, Joven, Espagne, Rioja, 2019, $14.40, cépages : Grenache 75%, Viura 25%, sucre : 1.2 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 12217821.

Un beau rosé moyennement aromatique qui se présente au nez sur des arômes de fruits rouges et de notes lactées ainsi que de belles notes florales. La bouche est veloutée, l’acidité bien présente et les flaveurs perçues au nez se retrouvent en bel équilibre. Des plus satisfaisant et bien polyvalent.

De la Bodegas Navarro Lopez

Cette maison a été fondée en 1904 par Don Juan Sánchez Megía et la cave d’origine se trouve encore aujourd’hui dans la ville de Valdepeñas. En 1988, après de nombreuses générations familiales successives, l’actuel président -Navarro Doroteo Donado – a acquis la cave qui se concentre désormais sur des vins vieillis de qualité, à partir de cépages uniques. Navarro Lopez est la troisième cave par ordre d’importance de la DO Valdepeñas. Elle produit des vins de diverses appellation d’Espagne telles, Rioja, Valdepenas, Ribera del Duero, Rueda, Toro, Rias Baixas, Mancha, Cava et élabora des vins de la Tierrade Castilla.

Laguna de la Nava, Rosado, Espagne, Valdepenas, Meseta, Bodegas Navarro Lopez, 2019, $11.85, vin rosé, cépage : Tempranillo 100%, code SAQ : 12238008.

Sur des effluves de fruits rouges bien frais, de notes florales ainsi qu’un soupçon de ‘’gomme balloune’’ qu’on retrouve quelquefois dans les vins rosés. En bouche la texture est légèrement veloutée, son acidité assez présente et les flaveurs de fruits rouges, de pêches et de melons créent un profil aromatique savoureux. La finale est légèrement acidulée et rafraîchissante.

Laguna de la Nava, Reserva, Espagne, Valdepenas, Bodegas Navarro Lopez, 2015, $13.30, vin rouge, cépage : Tempranillo 100%, sucre : 1.4 g/l, alc. : 13%, code SAQ : 902973.

Les notes de dégustation sont celles du millésime 2014. Le nez est sur des notes de fruits rouges très mûrs, de prunes, de cacao, d’épices douces (la cannelle) et de notes boisées bien intégrées à l’ensemble (12 mois en barrique de chêne, 60% français et 40% américains). La bouche est généreuse, d’un certain volume avec une texture bien veloutée et des tannins assez charpentés. Les flaveurs de fruits noirs ainsi que les notes boisées et d’épices douces apportent un bel équilibre à ce Tempranillo de l’appellation Valdepenas.

Agence Sélections Oeno – échantillons

Très belle conjugaison du fruit et de la minéralité avec ce Chablis de la maison William Fevre!

William Fevre, Chablis, Champs Royaux, 2018

William Fevre, Chablis, Champs Royaux, 2018, $29.20, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 2.5 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 276436.

Les vins de Chablis ont une personnalité qui leur est unique. La composition des sols Kimméridgiens composés de calcaire, de crustacés et de petites huîtres lui apporte une sensation de minéralité spécifique aux vins de l’appellation.

Un seul cépage est permis soit le Chardonnay. Dans cet environnement qui apporte de l’élégance et une ‘’pureté cristalline’’, ce vin arrive à un bel équilibre sans une maturité excessive du fruit. Élaboré en majorité (95%) dans des cuves en inox avec seulement 5% qui est élevé en fûts de chêne, il laisse toute la place aux arômes et saveurs fruités.

Le nez se découvre sur des arômes de poires, de pêches, de pommes et d’agrumes. En bouche, la texture est veloutée et l’acidité est bien présente et presque vive. C’est un vin dont le profil aromatique est unidimensionnel, incisif dont les flaveurs de facture cristalline sont axées sur les notes d’agrumes et de pommes. La très belle sensation de minéralité s’exprime sur des notes crayeuses et de roche mouillée qui perdurent en une finale assez longue. Très beau vin!

Vous ferez de beaux accords avec huîtres, fruits de mer, homard, poissons grillés et sushis.

Agence Sylvestre – échantillon

La Maison William Fevre

Le domaine Willian Fevre situé au cœur de Chablis, a été fondé en 1959 et s’est associé à la famille Henriot en 1998. Constitué de 78 hectares et de 90 parcelles distinctes dont 15,9 sont classés en Premier Cru et 15,2 en Grand Cru.

Les vignes sont conduites selon les pratiques de l’agriculture biologique.  Tout récemment en 2015, le domaine William Fèvre a acquis la mention Haute Valeur Environnementale, soit le niveau le plus exigeant de la certification environnementale des exploitations.

Les appellations

On ne peut pas passer à côté de ce Chardonnay de Bourgogne de la maison Bouchard Père & Fils!

Bourgogne, Chardonnay, Réserve, Bouchard Père & Fils, 2018, $23.30, sucre : 2.2 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 10796524.

Quelle région que la Bourgogne que j’ai visitée l’année dernière! Composée de 1,463 climats (parcelle de vignes soigneusement délimitée) elle a donné naissance à une mosaïque d’appellations hiérarchisées et mondialement réputées (Appellation Régionale, Village, Premier Cru, Grand Cru) qui font l’envie de plusieurs pays et appellations.

Carte Bourgogne – WineFolly.com

Ce vin provient de l’appellation régionale Bourgogne de vignerons sélectionnés selon des hauts critères de qualité avec lesquels des contrats sont passés. Les raisins proviennent plus spécifiquement de la Côte d’Or et de la Côte Chalonnaise. Il a été élevé de 7 à 8 mois en fût de chêne français pour 10 à 15% de la récolte, le reste en cuves inox.

Ce vin représente une très belle entrée en matière de ce que peut donner le Chardonnay de Bourgogne. Bien que des prix astronomiques peuvent être atteints pour certains Grands Crus, ce vin témoigne du fait qu’on puisse se délecter du Chardonnay de cette appellation à prix plus qu’acceptable.

Un nez fort agréable sur des effluves de poires et de pêches très fraîches. Bien que le vin ait touché le bois ce n’était que pour lui apporter une certaine dose de richesse et de complexité. Donc, pas de traces boisées dans ce vin, que du fruit.

La bouche est d’une texture légèrement grasse, veloutée, l’acidité fraîche et les flaveurs rappellent celles perçues au nez dans un bel équilibre nez/bouche. D’une belle longueur et persistance agréables. On ne passe pas à côté d’un tel vin. On en achète!

Agence Sylvestre – échantillon

Maison Bouchard Père & Fils

Maison Bouchard Père & Fils

La maison Bouchard Père & Fils a été fondée en 1731 à Beaune par Michel Bouchard, Bouchard Père & Fils est l’une des plus anciennes maisons de vins en Bourgogne depuis près de 3 siècles et 9 générations.

Le domaine qui s’étend sur plus de 48 km du nord au sud, à travers une mosaïque de 450 parcelles apporte à Bouchard Père & Fils une sécurité face à la grêle, les orages ou le gel qu’on voir de plus en plus avec les changements climatiques. 

 Depuis 2015, les vins de la maison sont élaborés selon la certification Haute Valeur Environnementale.

Le vignoble Coteau des Artisans. Une très belle découverte!

J’ai entendu parler de ce vignoble il n’y a pas si longtemps par le biais d’André Maccabée journaliste vinicole pour le magazine City Boomers. Il me suggérait vivement de les contacter pour une entrevue. J’ai tout d’abord consulté leur site web, qui est très beau, stylé et super bien organisé soit dit en passant. Et là, j’y ai vu une belle histoire, un super beau projet.

Un couple d’artisans, Jocelyn Deslandes l’ébéniste et Karine Lamoureux la designer ont créé un superbe vignoble en Montérégie (à Béthanie non loin de Roxton Falls) tout en coteau qui plonge vers la rivière Noire. D’après les photos contenues sur leur site, c’est une réalisation, un projet de toute beauté. On sent toute l’attention, la créativité, le respect des matériaux et de l’environnement. Il faudra cet été que j’aille visiter.

Donc, après avoir vendu leur entreprise d’armoires de cuisine ils ont eu l’idée folle en 2012 de mettre sur pied un vignoble. Et puis, idée encore plus ambitieuse, afin entre autres de se distinguer, il se sont mis dans la tête d’être le premier vignoble au Québec à vinifier une bonne partie de leurs vins en amphores. Étonnant!

Il fallait donc que j’entre en contact avec eux pour en savoir plus. Déjà au premier appel avec Karine, je sens la fébrilité, l’énergie et son positivisme. On se met d’accord pour aller de l’avant avec une dégustation de deux vins le Amphore Rouge et le Amphore Blanc suivi d’une entrevue téléphonique. Cette entrevue suit les notes de dégustation et je vous enjoins de la lire car c’est une belle histoire!

Notes de dégustations

Je lisais tout récemment un article sur la vinification du vin en amphore. Ces contenants de grès et de terre cuite ont semble-t-il un effet bénéfique sur le profil aromatique du vin. La vinification en amphores est très naturelle. Les raisins, égrappés ou en vendange entière fermentent dans un contenant dont la porosité favorise une oxygénation régulière (micro-oxygénation) qui assouplit les tannins (pour les vins rouges) sans apporter de goût particulier. De plus, il semble qu’elle désacidifie naturellement les vins et met de l’avant les arômes et saveurs bien pures du fruit. Karine me disait aussi que le vin est plus cristallin et apporte une belle sensation de minéralité.

Salles des amphores – vignoble Coteau des Artisans

Il faut aussi savoir que le type d’agriculture adopté par le Coteau des Artisans en est un de  »raisonné, sain et regénérateur » des sols. On y limite le plus possible toute intervention et l’ajout de sulfites est gardé au minimum. L’effet sur les vins dégusté en est un de rapprochement avec les vins élaborés de façon ‘’nature’’ et de biodynamie. Et c’est effectivement ce que j’ai ressenti lors de cette dégustation.

Amphore Blanc, Coteau des Artisans, Québec, 2018, $28.00 (taxes incluses), cépage : Frontenac Blanc 100%, sucre : 1.5 g/l, disponible au vignoble et dans environ 30 points de vente.

C’est avec un peu de fébrilité que j’ai abordé la dégustation de ces deux vins du Québec élevés en amphores en débutant par le blanc qui m’a immédiatement séduit. Ce vin élaboré à 100% de Frontenac Blanc a été vinifié en amphores pendant une période 6 mois.

Le nez de ce vin est véritablement sublime et très expressif avec des effluves de poires, de pommes, de miel et de noyaux d’abricots.

En bouche la texture est quelque peu ferme, d’une belle acidité avec une belle intensité des flaveurs de noyaux de pêche, de pommes ainsi qu’une belle sensation de minéralité. C’est plein d’énergie, d’un profil assez incisif comme si on goûtait un vin nature ou un vin orange. Je l’ai goûté à quelques reprises et j’en découvrais une nouvelle facette à chaque fois. Belle découverte et véritable coup de cœur!

Amphore Rouge, Coteau des Artisans, Québec, 2019, $28.00 (taxes incluses), cépages : Marquette 50%, Frontenac 25%, Petite Perle 25%, sucre : 3.1 g/l, disponible au vignoble et dans environ 30 points de vente.

Ce vin a été vinifié en amphores pendant 6 mois et a été élaboré à 50% avec le cépage Marquette qui ressemble au niveau de sa couleur au Pinot Noir et qui ajoute beaucoup de légèreté au vin.

Ce vin rouge dégage beaucoup de douceur et est passablement subtil quant à son profil aromatique. Au nez des notes assez discrètes de cassis, de cerises, d’épices douces ainsi que quelques notes florales. En bouche la texture et l’acidité sont équilibrées et les tannins sont bien ronds et coulants. Les flaveurs de noyaux de cerise et d’épices douces se conjuguent à une sensation de minéralité bien présente.

Beau vin dans l’ensemble avec beaucoup d’élégance et de finesse mais qui je crois pourrait bénéficier d’un peu plus de structure. Karine me disait que celui du millésime de l’année dernière avait une plus grande proportion de Frontenac et était plus concentré.

Pour la liste des points de vente et la boutique en ligne cliquez sur le lien. Vous pouvez contacter le vignoble via vlcda@outlook.com ou au (450) 548-8467. Les heures d’ouvertures de la boutique sont les samedis et dimanches de 11:00 à 17:00.

Entrevue avec Karine Lamoureux co-propriétaire, vigneronne et designer

Boutique du vignoble Coteau des Artisans

VF (Vinformateur): ‘’Comment votre aventure a-t-elle débutée?’’

KL (Karine Lamoureux) : ‘’Ça a commencé par un verre de vin sur la terrasse un vendredi soir. Avec mon mari Jocelyn Deslandes nous avions fondé en 1997 une entreprise qui fabriquait des armoires de cuisine haut de gamme et un ancien client a acheté l’entreprise. Il a été notre associé pendant 3 ans mais on savait qu’on devait un jour quitter. Lorsqu’on vend une entreprise on ne peut pas être le compétiteur de celui à qui on vient de vendre. Donc il fallait développer de nouvelles avenues pour notre futur et pour Jocelyn qui est ébéniste et moi qui suis designer être autre chose ce n’était pas évident.

Donc un soir sur la terrasse mon conjoint m’a demandé a brûle pourpoint pourquoi on ne ferait pas un vignoble de l’autre côté de la rivière. Notre terrain est scindé par la rivière Noire. Il y a notre résidence d’un côté et de l’autre c’était un terrain boisé sans bois noble. C’était surtout du cèdre, du hêtre et du tremble. Quand il m’a proposé de mettre sur pied un vignoble je me suis dis pourquoi pas!

Le projet

Nous avons effectué des recherches sur les tenants et aboutissants d’un tel projet. On a toujours été curieux par rapport au vin et on a fait plusieurs voyages qui finalement tournaient toujours autour du vin. On ne s’en était pas rendu compte avant.

Donc nous avons consulté un agronome, procédé aux tests de sols, regardé la possibilité du projet pour se faire dire qu’on avait un endroit incroyable pour mettre sur pied un vignoble. On s’est aussi fait dire que ce serait long et difficile mais que nous étions probablement assez fous pour le faire. Alors nous avons débuté les travaux en novembre 2012.

Nous avons coupé les cèdres qu’on a envoyé à des pommiculteurs pour faire des tuteurs à pommiers. On a enlevé tous les autres arbres, on a tout essouché, on a aplanit car il y avait des endroits ou on a dû niveler une trentaine de pieds car la pente était trop abrupte. On nous avait promis 2 mois d’excavation qui se sont éternisés sur une période de 9 mois.

Vignoble Coteau des Artisans

Les arbres de cette forêt ont été sciés en planches et en poutres qui ont servi à bâtir notre boutique. Étant designer et mon mari ébéniste, on a tout conçu notre bâtiment, on l’a fabriqué, il est tout en béton, en coffrage isolant (qui consomme 70% d’énergie de moins qu’une structure standard) ce qui est en accord avec notre philosophie écoresponsable. Par exemple, pour nos vins on a choisi la capsule à vis parce que c’est à 100% recyclable. Pour nous l’écologie c’est très important.

VF : ‘’Y avait-il beaucoup de roches?’’

KL : ‘’Il y avait énormément de roches. Chez nous il y a des murs de roches partout autant à la résidence qu’au vignoble, tout le long de la rivière on a bâti un mur pour augmenter la hauteur du terrain. Tout le haut du vignoble est délimité par un autre mur de roches d’à peu près 600 pieds de long et de 10 pieds de haut. Donc oui, il y en avait de la roche!  Beaucoup de temps, mais aussi beaucoup d’amour dans la création de ce projet ‘’.

Le vignoble, les cépages

KL : ‘’Finalement on a pu planter les vignes en 2014 dont 5,000 ceps en Frontenac Blanc, Frontenac Gris, Frontenac Noir, Vidal, Marquette et Petite Perle. En 2016, on a planté 2,000 ceps supplémentaires et cette année on a planté 2,000 ceps de Baco Noir et 1,000 autres de Vidal pour un total de 10,000 vignes.

VF : ‘’Qu’est-ce qui a guidé votre choix d’utiliser à 100% des cépages autochtones?’’

KL : ‘’Il y a plusieurs façons de voir les choses. Notre vision était qu’on ne voulait pas de se battre contre des pays producteurs de vin à base de cépages Vinifera (cépages dits internationaux tels le Cabernet-Sauvignon, le Merlot, Le Chardonnay et autres) qui font déjà très bien. On avait envie de développer notre goût québécois. Quand on faisait nos armoires de cuisine c’était toujours en bois noble. Pour nous le patrimoine québécois c’est très important. Donc développer notre vin québécois avec les cépages adaptés à notre climat c’était important.

Vignoble Coteau des Artisans

Notre recherche d’information surtout auprès de notre œnologue Jean-Paul Martin nous a amené à prendre cette direction. On a évalué les cépages qui se cultivaient bien avec notre agronome Jean-François Péloquin et on a goûté beaucoup de vins pour se faire une idée puis on a fait nos choix.

Le type d’agriculture

VF : ‘’Suite à la sélection des cépages, vous avez décidé d’un type d’agriculture. Pouvez-vous me dire ce qui a motivé votre choix’’.

KL : ‘’Parce que notre terrain est un coteau de 17% de pente avec juste en bas la rivière, le cahier de charge du bio n’était pas adapté à notre réalité. On ne peut faire aucun travail de sol car il y aurait trop d’érosion. Nous avons opté pour une agriculture saine raisonnée. Nous avons de plus planté du trèfle entre les vignes qui attirent énormément d’abeilles.

Il faut savoir que notre coteau est plein sud, on est planté nord-sud, et que le vignoble bénéficie du soleil de midi jusqu’à environ 16 heures. Nous n’avons pas de difficulté à obtenir une belle maturité des raisins avec un tel ensoleillement. On atteint un beau taux de brix (niveau de sucre) à chaque année. On a un bon vignoble, on a très peu de matières organiques, un PH neutre à 7 alors que beaucoup de champs du Québec sont plantés sur des sols plus acides.

Vignoble Coteau des Artisans

Cette année va être exceptionnelle car on a la moitié plus de raisins que l’an passé. C’est impressionnant cette année. D’habitude la floraison commence à peu près vers le 24 juin alors que cette année à la même date elle était déjà terminée, les raisins étaient en formation. Donc près de deux semaines d’avance sur les années précédentes.

Le problème de plusieurs vignobles vient avec les gels printaniers. Nous on a installé une éolienne en haut du coteau qui vient régulariser la température. Quand il y a un risque de gel, elle nous permet de faire couler le gel jusqu’à la rivière.

On est très proactifs et on est fiers de ce qu’on a fait mais il faut toujours s’améliorer, évoluer, être créatifs, curieux. On a planté du Baco Noir et on fait plusieurs tests de vins en amphores. On rencontre beaucoup de gens, on écoute dans le but de toujours obtenir une qualité supérieure l’année suivante. Cette année nous avons élaboré un vin orange élevé en amphores de grès et de terre cuite qui a été très aimé. Il s’est vendu très rapidement. Nous avons effectué une macération pelliculaire de 200 jours pour créer ce vin, aucun passage en fût de chêne, donc du fruit plein la bouche’’.

Vignoble Coteau des Artisans

La vinification en amphores

Vignoble Coteau des Artisans

VF : ‘’Qu’est-ce qui vous a amené vers les amphores?’’

KL : ‘’En fait quand on a rencontré Jean-Paul Martin notre œnologue, on a discuté sur les possibilités de comment faire les choses et il y avait deux éléments qui ressortaient. Tout d’abord, à cause de la configuration du terrain, on avait la possibilité d’encastrer le chai dans le coteau ce qui permettait d’adopter la vinification par gravité et ce sur trois niveaux, donc pas besoin de pomper le vin d’un endroit à un autre.

Ensuite on lui a demandé ce qu’on pouvait faire au niveau du vin pour se distinguer. Il nous a parlé des amphores, il avait déja fait des recherches à ce sujet, c’est encore une méthode utilisée en Europe, et il nous a proposé une entreprise qui en fabriquait depuis une vingtaine d’années.

On les a donc contacté, fait faire des soumissions et deux semaines après les amphores étaient sur le bâteau en direction du vignoble. J’ai appelé Jean-Paul pour lui dire qu’elles étaient en route et il en a été étonné qu’on soit allé de l’avant avec sa suggestion. On a commencé avec deux amphores et les premiers vins ont vu le jour en 2017.

Vignoble Coteau des Artisans

On peut dire fièrement qu’on est les premiers à élever du vin en amphores au Québec bien qu’on ne soit plus les seuls maintenant. On a certainement piqué la curiosité des gens. C’est une très belle manière de faire le vin. Il le désacidifie naturellement, ça le rend cristallin, c’est bio faire du vin en amphore parce qu’on met le minimum de sulfites permis. En fait au vignoble nos taux de sulfites sont entre 0 et 30 mg/l (le niveau permis pour les vins nature) ce qui est très bas.

Sans être en biodynamie, on en adopte certains des principes comme essayer de suivre le cycle lunaire pour nos opérations selon les jours feuilles, les jours fleurs, les jours fruits ou les jours racines. On essaie de faire tout ce qui est possible pour avoir le moins d’interventions à faire dans chacune des sphères de l’élaboration de nos vins. Oui on est en culture raisonnée mais on est en culture saine, raisonnée et regénératrice. On fait le moins de passages possible dans le champs et dans le chai aussi c’est au minimum ».

Vignoble Coteau des Artisans

L’éventail des produits

Vignoble Coteau des Artisans

VF : ‘’Est-ce que tous les vins sont vinifiés en amphore?’’

KL : ‘’En fait on a 8 produits cette année dont 3 sont vinifiés en amphore dont le Amphore blanc, le Amphore rouge et l’AmphOrange, on a aussi 4 autres vins qui sont élevés en cuves inox (blanc, rosé, rouge) puis on a un vin rouge élevé en fût de chêne. On en a à tous les prix pour tous les goûts. Les vins en amphore sont différents avec leur minéralité, car ça fait exploser les goûts et les arômes, tout est magnifié avec ces vins. Ça rend le vin cristallin et d’une grande souplesse.

Cette année pour notre Amphore rouge, on en a fait 4 amphores différentes, une avec les raisins entiers du cépage Marquette et 3 autres avec les jus du cépage Marquette, Frontenac Noir et Petite Perle. On s’est retrouvé avec 50% de Marquette, 25% de Petite Perle et 25% de Frontenac dans notre amphore. Le Marquette apporte beaucoup de légèreté pratiquement comme un Pinot Noir et de la transparence. Cette année on l’a fait comme ça. L’année prochaine ça sera différent. On essaie des choses. L’année dernière l’Amphore rouge avait plus de Frontenac Noir et était plus concentré.

On a aussi un vin qu’on appelle ‘’Le bonheur c’est maintenant’’. C’est une phrase que je dis souvent. On l’a fait avec le cépage Vidal car c’est mon cépage blanc préféré.

Vignoble Coteau des Artisans

VF : ‘’Vous produisez combien de bouteilles chaque année?’’

KL : ‘’On produit depuis 4 ans. En 2019 on en a produit environ 12,000 et cette année on s’attend d’en produire environ 15,000. On augmente un peu à chaque année. On y va par étapes. On n’a pas l’intention présentement de planter plus de ceps ou de faire de l’expansion car le terrain est planté à pleine capacité.

On a du plaisir à travailler sur notre parcelle de 10,000 vignes, on a des bons employés, on a tous le bonheur de travailler ici, c’est léger vivre ici et c’est parfait pour nous. De plus on a la capacité au Québec d’acheter des raisins alors, ça nous permet d’augmenter notre quantité sans être propriétaire du terrain.

VF : ‘’Avez-vous l’intention d’augmenter la proportion des vins en amphore?’’

KL : ‘’Oui, présentement on fait des tests. Pour l’Amphore Rouge (celui que j’ai dégusté), comme mentionné nous avons vinifié 4 amphores. Suite à l’assemblage nous en avons embouteillé deux après 6 mois. Deux amphores sont encore en élevage et elles seront embouteillées après 12 mois et disponibles avant Noel. On va voir si ça créé une différence marquée entre 6 et 12 mois ou peu. Le vin Amphore blanc élaboré à 100% avec du Frontenac blanc sera embouteillé suite à 12 mois en amphore. Pour le moment on est rendu à 9 amphores ou 4,500 litres de contenance ou 6,000 bouteilles. Pour le moment c’est notre capacité. On n’est pas fermé à en acheter d’autres.

Vignoble Coteau des Artisans

Le futur

VF : ‘’Vous voyez le futur comment?’’

KL : ‘’Avec la Covid ça change la manière de faire les choses. L’année dernière on a inauguré notre vignoble le 15 juin. Béthanie c’est un village de 335 personnes et on avait décidé de faire des vindredi 5 à 9, les gens apportaient leurs chaises, prenaient un verre de vin, on avait même un groupe de musique, on avait des camions de cuisine de rue et nous avons quand même attiré jusqu’à 500 personnes le vendredi soir. On avait des belles soirées, les gens étaient très heureux.

Vignoble Coteau des Artisans

Et là avec la pandémie, il a fallu arrêter et annuler le tout. On avait l’ambition de vendre tous nos vins chez nous mais maintenant nous avons développé un réseau de points de vente avec boutiques spécialisées et restaurants. Les gens parlent de nous à travers la province parce qu’on livre un peu partout. Dire que l’année dernière on avait attiré plus de 8,000 personnes au vignoble.’’

VF : ‘’Comment trouvez-vous votre aventure jusqu’à date?’’

KL : ‘’C’est sûr que faire un vignoble au Québec c’est difficile surtout avec un terrain avec une pente de 17%, c’était tout un challenge en plus. Il a fallu faire un drainage très important car on avait plus de 1,000 gallons d’eau à l’heure. On a marché dans la bouette plus souvent qu’à notre tour! Mais après avoir fait le drainage, on a fait un ensemencement hydraulique pour sécuriser la pente. Avoir un vignoble ça comporte sont lot de stress mais il n’y a pas un métier qui n’en a pas.

Justement, avant votre appel ce matin, je suis allée marcher dans les vignes, on regarde les petits raisins qui grossissent à vue d’œil, c’est beau, c’est le fun! Il y a une belle poésie dans le vignoble.

Vignoble Coteau des Artisans

Finalement ma philosophie de vie c’est de vivre le moment présent comme notre vin ‘’Le bonheur c’est maintenant’’. Il faut être heureux maintenant, Notre projet si humble soit-il, créé des moments de bonheur dans les vies et les cœurs des gens autour. C’est le vignoble du bonheur!! »

Vignoble Coteau des Artisans – Karine Lamoureux et Jocelyn Deslandes

Canicule vous dites? Étanchez votre soif avec ce vin blanc du Pays d’Oc des plus rafraîchissant!

Bleu de Mer, Bernard Magrez, Languedoc-Roussillon, Pays d’Oc IGP, vin blanc, 2019

Bleu de Mer, Bernard Magrez, Languedoc-Roussillon, Pays d’Oc IGP, vin blanc, 2019, $19.60, cépages : Sauvignon Blanc 85%, Chardonnay 15%, , sucre : 1.2 g/l, alc. :12.5%, code SAQ : 14400591.

Écoutez les vagues qui clapotent gentiment pendant que vous êtes étendus dans une chaise longue un verre de Bleu de Mer à la main. Rafraîchissant vous dites? De douces effluves de pamplemousse, d’agrumes avec un soupçon de fruits blancs et de fruits exotiques caressent vos narines. La bouche est d’un doux velouté avec une acidité bien rafraîchissante et des flaveurs d’agrumes, de fruits blancs ainsi qu’un soupçon de fruits exotiques. La finale est agréablement acidulée sur des notes d’agrumes.

Vous ferez de beaux accords avec des fruits de mer, poissons grillés et viandes blanches.

Agence Sélection Fréchette – échantillon.

Tout nouveau à la SAQ! Le Excellens, Sauvignon Blanc, Rueda de la maison Marques de Caceres.

Excellens, Sauvignon Blanc, Espagne, Rueda D.O., Vin blanc vegan, Marques de Caceres, 2018

Excellens, Sauvignon Blanc, Espagne, Rueda D.O., Vin blanc vegan, Marques de Caceres, 2018, $16.55, sucre : 2.0 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 14365617.

Vous voulez faire changement des Sauvignon Blanc de Nouvelle-Zélande et d’Australie? Essayez celui-ci de l’appellation Rueda en Espagne. Son profil aromatique se laisse découvrir sur des notes de mangue, de fruits à noyaux avec un léger soupçon de pamplemousse et de notes quelque peu herbacées.

En bouche c’est une belle fraîcheur qui nous accueille avec une acidité assez présente sans être mordante suivi d’une sensation de minéralité comme sur des notes de caillou mouillé et un gentil rappel des arômes perçus au nez. Très agréable, harmonieux, tout en douceur et en fruits. Il offre un excellent rapport qualité/prix.

Vous ferez de beaux accords avec poissons, pâtes aux fruits de mer et fromage de chèvre.

Agence Sylvestre – échantillon

Bodegas Marques de Caceres

Bodegas Marques de Caceres

Enrique Forner fondateur de Marques de Caceres en 1970 et père de Cristina Forner qui dirige maintenant l’entreprise, a toujours eu des racines profondes dans le monde vinicole. Son grand-père et son père ont fondé la société Vinícola Forner en 1920, une affaire de famille dédiée à la production, la commercialisation et l’exportation du vin et située à Sagonte (Valence, Espagne).

Exilé en France pendant la guerre civile, Enrique fonda en 1952 une société similaire dans les Vallées du Rhône et de la Loire. En 1963, il acheta deux Châteaux Grands Cru Classés dans le Haut-Médoc, à Bordeaux soient le Château Camensac et le Château Larose Trintaudon.

Chai Marques de Caceres

De retour en Espagne en 1968 il a décidé de réaliser son rêve dans La Rioja et Cenicero, au cœur de la Rioja Alta. Il a fait appel à son ami le professeur Emile Peynaud, un vrai révolutionnaire de la culture et de l’élaboration des vins de Bordeaux dans les années 1970 et 1980, dans l’optique d’imprégner l’appellation Rioja du même esprit de renouveau. 

En 2014, Rueda a marqué un autre chapitre important dans l’histoire de la Bodega avec l’achat de 125 ha de vignes au cœur du Rueda D.O. près des villages de La Secca et Serrada. 2013 fut le premier millésime commercialisé de ce vin. C’était en fait un projet d’envergure qui visait à atteindre une qualité maximale des cépages Verdejo et Sauvignon Blanc sur les propres vignobles de la Bodegas dans cette région.

Rueda D.O.

Le Rueda D.O. est situé dans la région de Castilla y León, à une altitude moyenne de 750m. Les vignes sont plantées sur un sol pierreux et graveleux avec une bonne ventilation et un bon drainage. Le climat est continental avec des températures moyennes de 13 ° C et des précipitations annuelles moyennes de 460mm.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est carte-rueda.png.

C’est le plus ancien D.O. de Castilla et León ayant ses origines au Moyen Âge. À cette époque, les ordres religieux dans les monastères, la Castille médiévale avec ses villes importantes et l’âge d’or espagnol marquèrent le début d’une certaine reconnaissance et prestige pour les vins de la région qui étaient connus comme « les vins d’or de Rueda ».


Carinena, une appellation d’Espagne à découvrir avec les vins de Bodegas Paniza!

Vinas de Paniza, Chardonnay, Espagne, Carinena DO, Bodegas Paniza, 2018, $15.60, cépages: Chardonnay : 100%, sucre : 1.2 g/l, alc. : 14.0%, code SAQ : 13710829.

Les vignes de ce vin sont des altitudes de 800m ce qui lui confère une belle fraîcheur et une acidité bien présente. Il s’ouvre sur des arômes quelque peu discrets de pêches, d’abricots,de mie de pain et d’une légère vanille. En bouche la texture est veloutée, l’acidité bien présente et rafraîchissante et les flaveurs de fruits jaunes à noyaux, de miel et de notes boisées agrémentent le tout. La finale est de longueur moyenne et sans amertume.

Vous ferez de beaux accords avec dinde, poulet rôti et fruits de mer en sauce crémeuse.

Vinas de Paniza, Gran Reserva, Espagne, Carinena DO, Bodegas Paniza, 2012, $19.10, cépages: Garnacha 40%, Cabernet-Sauvignon 30%, Syrah 30%, sucre : 2.2 g/l, alc. : 14.5%, code SAQ : 12926661.

Ce vin est issu de vignes de 40 ans provenant d’une des appellations les plus en croissance en Espagne soit Carinena. Les vins issus de cette appellation donnent en général des vins qui offrent des excellents rapports qualité/prix. C’est un Gran Reserva ce qui implique qu’il doit rester 18 mois en fûts de chêne français ou américain, et après cela, au moins 3,5 ans en bouteille. Il faut donc 5 ans pour obtenir un vin rouge Grand Reserva.

Il a donc 8 ans d’âge et présente encore un air de jeunesse et de fraîcheur. Il est généreux, profond et d’une belle intensité au niveau des ses arômes et de ses saveurs. Au nez il s’ouvre sur des notes très intenses de fruits rouges très mûrs, de cèdre, de prunes, de moka et de notes boisées bien intégrées.

La bouche est veloutée, l’acidité équilibrée et les tannins sont presque charpentés et bien ronds. Il est généreux, dégage une belle perception de volume ainsi que des notes boisées et épicées.

Vous ferez de beaux accords avec des côtes levées et bavette de bœuf.

Agence Divin Paradis – échantillons

Bodegas Paniza

Chai Bodegas Paniza

Établie en 1953, c’est une coopérative composée d’environ 300 partenaires viticoles sur environ 3 000 hectares de vignobles, incluant diverses variétés. Les origines de la cave proviennent du village du même nom: Paniza. Une petite ville agricole près de Cariñena, la capitale du comté.

Carte vinicole d’Espagne. Source: Wine Folly

Les vignobles de Bodegas Paniza sont situés sur le territoire délimité par l’appellation d’origine Cariñena (une certification officielle du ministère espagnol de l’Agriculture). Les vignes sont situées dans une zone privilégiée, au sud des montagnes ibériques au nord-ouest de l’Espagne. Tous les vignobles sont placés dans l’Appellation d’Origine Cariñena. En général ils mûrissent à une altitude plus élevée que la moyenne soit à environ 850 mètres d’altitude. Les sols et sous-sols sont composés selon l’altitude de calcaire brun, de grès et d’argile.

Page 1 of 31

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén