Catégorie : $15.01 à $20.00 (Page 1 of 6)

Voyagez de par le monde avec le vin !!

Vous avez le goût du voyage? De vous évader? Quoi de plus facile que de voyager de pays en pays grâce au vin! Je vous propose l’Italie, la Californie, la France et l’Argentine et ce, à petit prix! Prenez un bon verre de vin dans votre main et laissez-vous aller à rêver!

La valise de voyage idéale !!

Wente Vineyards, Morning Fog, Chardonnay, Californie, Livermore Valley, 2017, $18.90, code SAQ: 10754084.

La vinification de ce vin est faite à moitié dans des barriques de chêne français et l’autre moitié en cuves d’acier inoxydable ce qui laisse beaucoup de place aux notes de fruits. Au nez, de belles notes de vanille, de poires, d’abricots avec quelques notes boisées bien discrètes. En bouche la texture est veloutée presque crémeuse avec une acidité bien équilibrée. J’ai adoré ce vin! Beaucoup de fraîcheur et de notes de fruits assez intenses.

Wente Vineyards, Morning Fog, 2017

E.Guigal, Côtes-du Rhône, 2016, $20.15, cépages : Viognier 65%, Roussanne 15%, Marsanne 10%, Bourboulenc 10%, code SAQ : 290296.

Vous découvrirez avec ce vin l’expression aromatique bien distinctive du Viognier qui compose 65% de ce vin. Prenez le temps de sentir ces belles notes florales et les notes de fruits blancs tels la pêche et l’abricot. La texture est veloutée, légèrement grasse avec une acidité bien équilibrée avec en rappel les notes de fruits frais d’abricot et de pêches. Quel rapport qualité/prix! C’est bon, c’est goûteux, c’est particulièrement satisfaisant. Le genre de blanc que j’affectionne!

E. Guigal, Côtes-du-Rhône, 2016

Nieto Senetiner, Malbec, Argentine, Mendoza, $13.70, code SAQ: 10669883.

Un beau Malbec plein de fraîcheur et de finesse! Les vendanges de ce vin sont un peu plus hâtives afin de conserver une belle acidité ce qui lui apporte beaucoup de fraîcheur. Et quel excellent rapport qualité/prix!! Vous pouvez acheter ce vin les yeux fermés!

Des notes comme sur une crème de fruits rouges et de prunes bien mûres, très charmeur, touche de vanille, un peu d’alcool au nez. En bouche c’est bien équilibré avec un beau moelleux comme velouté, une acidité bien fraîche et des tannins charpentés et serrés. De belles notes sur la cerise et noyaux de cerise, c’est goûteux, c’est bon et à ce prix pourquoi s’en priver?

Nieto Senetiner, Malbec

Cusumano, Syrah, Italie, Sicile, 2017, $13.80, code SAQ : 10960777.

Les vins de Cusumano sont des vins qui plaisent beaucoup et qu’on peut acheter les yeux fermés, comme des valeurs sûres. Et on en a un bel exemple avec la Syrah 2017.

Au nez des notes de prunes, de mûres, de violettes assez intenses et de poivre. C’est pas mal charmeur comme première approche. Le vin est assez typé pour qu’on le reconnaisse dans une dégustation à l’anonyme. En bouche, la texture est veloutée, l’acidité équilibrée et les tannins charpentés tout en étant bien ronds. Rien d’asséchant ici. De belles saveurs de mûres, d’épices douces et un rappel des notes de violettes. Beau volume et amplitude en bouche avec une belle persistance. En fait il ressemble beaucoup au 2016 ce qui est gage de la consistance des vins chez cette maison. Pas mal pour un vin sous les $15.00!

Cusumano, Syrah, 2017

Le Orme ‘’16 mesi’’, Barbera d’Asti, Italie, Piedmont, Michele Chiarlo, $15.25, code SAQ : 356105

Incroyable que ce vin qui se détaille $15.25 ait vieilli un total de 16 mois (3 mois en barrique et 13 mois en bouteille) avant d’être vendu. Au nez, des notes de cerise, de mûres, d’épices douces ainsi qu’un beau boisé. En bouche, un bel équilibre entre la texture veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins bien souples. Délicieux avec ses notes de cerises bien juteuses.

Le Orme, 16 mesi, Barbera d’Asti
Voyage de par le monde grâce au vin!!

Les vins de Wente Family Estate. Des vins de la Californie qu’il vous faut découvrir!

Très belle rencontre avec Amy Hoopes présidente de Wente Family Estate et Geneviève Boisvert Country Manager au Canada pour la même entreprise. Cette rencontre a été mise sur pied par l’agence Importation-Épicurienne et avait lieu au restaurant Les Cavistes. Nous avons dégusté 6 vins dont 2 blancs et quatre rouges le tout en accord avec des plats préparés avec les vins.

Ce que je retiens de cette dégustation c’est le fait que les vins étaient en général des plus abordables et qu’ils offraient un excellent rapport qualité/prix. Ici, pas de bombes de fruits, de surextraction, de notes trop boisées et autres choses du genre. Au contraire, tous les vins étaient d’un bel équilibre, les notes de fruits étaient bien prédominantes et tout était en fraîcheur. Alors les voici :

Wente Vineyards, dégustation au restaurant Les Cavistes

Wente Vineyards, Morning Fog, Chardonnay, Californie, Livermore Valley, 2017, $18.90, code SAQ: 10754084.

La vinification de ce vin est faite à moitié dans des barriques de chêne français et l’autre moitié en cuves d’acier inoxydable ce qui laisse beaucoup de place aux notes de fruits. Au nez, de belles notes de vanille, de poires, d’abricots avec quelques notes boisées bien discrètes. En bouche la texture est veloutée presque crémeuse avec une acidité bien équilibrée. J’ai adoré ce vin! Beaucoup de fraîcheur et de notes de fruits assez intenses.

Wente Vineyards, Chardonnay, Morning Fog, 2017

Wente Vineyards, Riva Ranch, Chardonnay, Californie, Arroyo Seco, Monterey, 2016, $27.95.

Ce vin n’est pas présentement disponible à la SAQ. Un jour peut-être ?

Les notes boisées sont plus présentes dans ce vin puisqu’il est vinifié à 90% dans des fûts neufs (60%) et dans des fûts de seconde utilisation (40%). Le 10% restant est vinifié dans des cuves d’acier inoxydable.

Au nez des notes de fruits exotiques tels la mangue et l’ananas ainsi que des notes boisées un peu plus intenses que le vin précédent. En bouche la texture est crémeuse, l’acidité assez présente et les notes fruits tels pommes, vanille s’entremêlent avec les notes d’amandes grillées. D’une belle opulence et d’une belle longueur.

Wente Vineyards, Chardonnay, Riva Ranch, 2016

Wente Vineyards, Pinot Noir, Riva Ranch, Arroyo Seco, Monterey, 2014, $35.00, code SAQ: 13503029.

Ce vin est un bel équilibre de style entre le type Bourguignon et le type Nouveau Monde. Disons qu’il est plus influencé par le premier. Tout en délicatesse, ce vin dégage des notes florales, de fruits rouges assez intenses surtout sur la cerise ainsi que des notes d’épices douces assez discrètes. Bien qu’il ait vieilli en fûts de chêne pendant 16 mois, les notes boisées sont particulièrement discrètes.

En bouche, la texture est veloutée, l’acidité bien fraîche et croquante et les tannins équilibrés et assez délicats. Les notes de fruits surtout sur les noyaux de cerises noires sont assez intenses. Tout en équilibre, en délicatesse et d’une belle longueur! Vraiment très beau!

Wente Vineyards, Pinot Noir, Riva Ranch, 2014

Wente Vineyards, Zinfandel, Beyer Ranch, Californie, Livermore Valley, 2014, $21.05, code SAQ: 13915429.

Le genre de Zinfandel qui plaira à plusieurs! Des notes de crème de fruits bien mûrs avec quelques notes de fraises, de cerises noires, de vanille, ainsi qu’une touche mentholée. La texture est veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés et bien ronds. C’est des plus goûteux! Ce vin fera un malheur avec des côtes levées!

Wente Vineyards, Zinfandel, Beyer Ranch, 2014

Wente Vineyards, Cabernet-Sauvignon, Southern Hills, Livermore Valley, 2016, $19.35, cépages: Cabernet-Sauvignon 77%, Petite Syrah 13%, Merlot 4%, Petit Verdot 4%, Malbec 3%, code SAQ: 12521516.

Quel beau rapport qualité/prix que donne ce vin! De belles notes de fruits bien mûrs surtout sur la mûre, la cerise et la prune avec une petite touche de poivron. En bouche la texture est veloutée, l’acidité fraîche et les tannins sont bien charpentés et ronds. Quelques notes boisées, de vanille et de cèdre viennent compléter le tout. Un vin des plus charmeur!

Wente Vineyards, Cabernet-Sauvignon, Southern Hills, 2016

Wente Vineyards, Cabernet-Sauvignon, Charles Wetmore, Californie, Livermore Valley, 2015, $29.95.

Ce vin n’est pas présentement disponible. Dommage, c’était mon préféré!

Des notes de fruits assez mûrs sur la prune et la cerise noire avec quelques touches de vanille. La texture est veloutée, les tannins bien charpentés et les notes de fruits assez intenses surtout sur la prune se conjuguent avec de belles notes boisées. Et quel volume et quelle amplitude! Tout en longueur…

Wente Vineyards, Cabernet-Sauvignon, Charles Wetmore, 2015

Wente Family Estate : https://wentevineyards.com/

Wente Vineyards

Fondé en 1883, Wente Family Estates est le plus ancien domaine viticole familial aux États-Unis (Californie), exploité de façon continue. Il appartient et est géré par les quatrième et cinquième générations de la famille Wente. La famille possède des vignobles dans les appellations Livermore Valley, dans la baie de San Francisco et Arroyo Seco, dans la région Monterey dont la famille a fait l’acquisition dans les années 60.

Famille Wente

Innovation et tradition

Selon Amy Hoopes , présidente, une des raisons principales qui peuvent expliquer cette longévité de la famille dans l’industrie viticole est la balance entre l’intégration de nouvelles technologies et façons de faire alliés à un fort esprit de tradition. ‘’Les Wente sont des fermiers qui aiment bien faire les choses’’.

Ils ont été les premiers à planter des clones de chardonnay. Leur impact sur la viticulture est telle qu’une grande partie des vignes de chardonnay plantés en Californie sont issues des clones de la famille Wente.

Ils ont été parmi les premiers à instaurer l’irrigation ‘’drip system’’ ou irrigation goutte à goutte. De nos jours ils utilisent de nouvelles technologies comme les drones afin de mieux visualiser la santé des vignes, de bien comprendre leur niveau de maturité et de déterminer les besoins en irrigation de l’ensemble du vignoble.

Wente Vineyards, Livermore Valley

En 2010, Wente Family Estates a été l’un des premiers établissements vinicoles à recevoir le label «Certified California Sustainable Vineyard and Winery», et l’un des seuls établissements vinicoles à certifier chaque aspect de ses activités.

En 2011, Wente Family Estates a été nommée entreprise vinicole américaine de l’année par Wine Enthusiast et l’une des 30 meilleures entreprises viticoles par Wine Business Monthly.

Les vins

Les vins ne sont pas bâtis en fonction des besoins et désirs des consommateurs mais plutôt sur ce que le vignoble et la nature donnent de mieux année après année. Par la suite on recherche une clientèle pour les vins qu’on a élaboré. Ce sont donc des vins de terroirs et non pas des vins « « d’efforts’’ ou des vins triturés pour plaire au plus grand nombre.

Wente Vineyards, Arroyo Seco

Bien que les vins soient issus en grande majorité d’environ 5 cépages, la famille en a planté environ une trentaine afin de toujours être à l’affut de possibilités de faire différents vins. La recherche et le développement jouent un grand rôle dans l’élaboration des vins. Comme le disait Amy Hoopes :’’Karl D. Wente, le maître de chai aime bien avoir à sa disposition une large palette de différents cépages pour élaborer les meilleurs vins possibles. Comme un chef qui aime avoir plusieurs épices pour obtenir les meilleures recettes’’.  Au-delà d’un million de bouteilles sont produites chaque année.

La visite du vignoble – toute une expérience!!

Environ 350,000 personnes visitent le vignoble chaque année soit pour déguster les vins, pour apprécier le restaurant, pour élaborer leur propre vin personnalisé (Winemakers Studio), pour jouer au golf sur parcours du vignoble ou pour venir écouter des concerts. Toute une expérience!

Wente Vineyards

Restaurant les Cavistes – accords mets/vins

Restaurant les Cavistes

Amy Hoopes, présidente Wente Vineyards, Claude Lalonde (Vinformateur)

Chardonnay Mâcon Azé, Coup de Coeur 2018 !

Chardonnay, Mâcon Azé 2016

France, Bourgogne, Mâconnais, Mâcon Azé, Cave d’Azé, Chardonnay, 2016, $20.00, code SAQ : 13594952 

Vous voulez un truc pour trouver de superbes blancs de Bourgogne à prix raisonnables! Achetez les vins de l’appellation Mâconnais. Tellement bons! Et celui de la Cave d’Azé fait partie de mes 150 Coups de Coeur Vinformateur 2018!

Beau chardonnay du Mâconnais bien minéral, bien frais, avec des notes de pêches et de poires,un peu de vanille, soupçon d’agrumes et que dire de sa texture veloutée et son acidité bien fraîche. Super beau!

Vous voulez en savoir plus sur la Cave d’Azé? Cliquez sur ce lien 

Agence Importation-Épicurienne

Pour accéder au guide, clicquez sur le lien

Un Chardonnay du Jura assez spécial que ce Arbois de Marcel Cabelier !

De France, Jura, Chardonnay Marcel Cabelier, Arbois, 2014, bien sec avec seulement 1.3 g/l de sucre résiduel, l’alcool n’est qu’à 12%, $19.95, code SAQ : 11194672.  

Les Chardonnay de cette région sont assez particuliers dans ce sens ou ils ont des notes oxydées (de noix, de noisettes) assez prédominantes avec des niveaux d’alcool un peu plus faible. On aime ou on n’aime pas. Moi, j’adore !! Un Chardonnay de région assez fraîche avec des notes oxydées,  des notes de fruits blancs sur la poire, la pêche et les raisins frais, soupçon d’agrumes ainsi que des notes beurrées. En bouche c’est particulièrement rafraîchissant avec une texture un peu grasse, une acidité bien présente et une belle sensation de minéralité. En fin de bouche on sent comme une amertume (noix, noisette) bien spécifique à cette appellation et la longueur est assez persistante. Mon genre de vin !

Au niveau des accords, sachez que ce vin est exquis avec des fromages noisettés genre Comté. Je l’ai dégusté avec une raclette hier soir et c’était pas mal bon! Vous ferez de très beaux accords avec une blanquette de veau…encore mieux si elle est gratinée, avec un poisson au beurre et divers plats à base de viandes blanches.

Pour en savoir plus sur le producteur La Maison du Vigneron du Jura: https://en.maisonduvigneron.com/

 

http://www.selectionsfrechette.com/

Du Chili, le Cono Sur, Chardonnay 2017. Un beau chardo généreux axé sur le fruit!

Du Chili, Chardonnay, Cono Sur, Organic, 2017, $15.85, code SAQ : 13728885.

Une très faible partie de ce vin a fait un passage en barrique (la majorité en cuve inox) ce qui explique la pureté du fruit dans ce vin. Elaboré à partir de l’agriculture biologique on perçoit des notes de fruits blancs bien mûrs comme la poire, un soupçon de fruits exotiques, des notes beurrées et en filigrane quelques notes boisées très discrètes.  En bouche la texture est veloutée, légèrement grasse, les saveurs de fruits blancs mûrs sont généreuses et l’acidité est bien équilibrée. J’ai senti une belle sensation de minéralité que j’ai bien aimé. Ce vin offre à mon avis un excellent rapport qualité/prix.

S’accorde avec des fruits de mer, viandes blanches, noix, sauces au beurre ou à la crème, ainsi que la majorité des fromages.

Pour en savoir plus sur la maison Cono Sur :  http://www.conosur.com/en/home/

http://awsmqc.ca/

Sortez des sentiers battus et essayez Le Kidonitsa, 2016! Un très beau vin grec des plus goûteux!

Kidonitsa, 2016, IGP Péloponnèse, $19.00, Producteur : Monemvasia, code SAQ : 13638249. Noté médaille d’Or Sélections Mondiales Montréal.

J’adore faire des découvertes! J’ai reçu cet échantillon sans trop savoir à quoi m’attendre. Je n’avais jamais entendu parler de ce cépage rare et quelque peu oublié dont le potentiel est surtout l’intensité aromatique ainsi qu’une belle acidité. Ma première impression? Super beau vin de bouffe des plus polyvalent!

Au nez, des notes assez complexes et intenses de fruits blancs sur la pêche et l’abricot ainsi que de fruits exotiques sur le coing. En bouche la texture est assez riche et l’acidité bien fraîche et quelque peu vive. Ce qui surprend c’est sa structure bien équilibrée et son intensité aromatique. On a un rappel des notes de fruits blancs, un peu d’amertume et le tout culmine en une longueur appréciable. Super accords avec des viandes blanches qui pourraient être grillées et des fruits de mer en sauce.

http://essencia-vins.com/

http://www.malvasiawines.gr/Default.aspx

À la découverte des vins de François Lurton. De l’Espagne jusqu’en Argentine.

J’ai eu le plaisir, tout récemment,  de déguster une bien petite partie des vins de François Lurton avec Mathilde Bazin de Caix. Nous avons débuté avec les vins Hermanos Lurton dont la provenance pour les vins blancs est la D.O.Rueda (créée en 1980) et pour les vins rouges la D.O. Toro toutes deux situées au sud de l’appellation Castille et Léon en Espagne. Nous avons eu le plaisir de déguster les grands vins Campo Eliseo et El Albar.  Puis nous sommes passés en Argentine dans la région de Mendoza avec la Bodega Piedra Negra propriété de François Lurton. Tout un périple! Alors suivez-moi dans cette dégustation et faites de belles découvertes!

http://vinsfins.ca/   https://www.francoislurton.es/

Hermanos Lurton : https://www.hermanoslurton.es/en/

Rueda

Toro

Propriété de François Lurton (4ieme génération de la célèbre famille Lurton) depuis 1992 il débute la production de vins blancs avec le cépage Verdejo qui donne des vins blancs secs et aromatiques. Puis à la recherche d’un terroir pour produire de grands vins rouges il se tourne vers la D.O. Toro et y découvre de vieilles parcelles du cépage Tinta de Toro exceptionnelles comme la Cuesta Grande. Comme le mentionne François Lurton: « il s’agit de l’une des plus anciennes appellations d’Espagne et son cépage est Tinta de Toro est très particulier ».

La Dégustation:

Hermanos Lurton, Verdejo, La Perdiz, Rueda, 2017, $15.85, code SAQ: 727198. Noté 90+ points Guia Penin.

Notes d’agrumes assez persistantes et de fruits blancs ainsi que quelques notes herbacées . En bouche l’acidité est bien fraîche avec une petite touche saline. La finale, un peu courte, est tout en fruits.

 

 

Hermanos Lurton, Tempranillo, 2016, $15.45, code SAQ : 10359261. Noté 91 points Guia Penin.

Au nez un soupçon de notes animales surpassées rapidement par des notes de fruits rouges surtout sur la cerise ainsi qu’une touche vanillée. En bouche, les tannins sont bien charpentés tissés serré avec des notes de fruits rouges et noirs sur la cerise ainsi que quelques notes d’épices douces. Un vin généreux, facile à boire et d’une belle longueur.

 

Campo Eliseo : https://www.francoislurton.es/

En 2001 François Lurton s’associe avec Michel et Dany Rolland afin d’exploiter tout le potentiel d’un terroir exceptionnel pour y produire un grand vin: Le Campo Eliseo. Une cave unique en son genre y est construite au coeur de l’appellation Rueda sur les grands plateaux de La Seca, le berceau du Verdejo. Campo Eliseo deviendra une histoire vraie d’oenologues passsionés par les terroirs et par les cépages uniques.

La dégustation :

Campo Eliseo, Verdejo, Rueda, 2013, $97.95 disponible en importation privée en caisse panachée (laquelle inclut d’autres vins). Noté 92 pts Guia Gourmets. http://vinsfins.ca/

Ce vin a un nez des plus charmeurs vraiment superbe avec des notes de cire d’abeille, de fruits blancs légèrement oxydés. En bouche la texture est de velours avec une acidité presque fraîche. C’est goûteux avec des notes de fruits blancs et exotiques. D’une belle structure avec une longueur très appréciable.

Campo Alegre, Toro, 2014, autour de $30.00, ce vin sera possiblement disponible à la SAQ. Noté 91 pts James Suckling. À suivre…

Des notes de fruits rouges et noirs assez intenses mais pas trop ainsi que des notes d’épices. Bel équilibre en bouche avec des tannins bien charpentés tissés serré. Des notes de cerises toutes en finesse avec beaucoup de volume et d’amplitude. Superbe longueur.

 

Campo Eliseo, Toro, 2006, $97.95. Ce vin est disponible en importation privée en caisse panachée. Ce vin était consacré Le meilleur vin d’Espagne selon Wine Enthusiast en 2006. http://vinsfins.ca/

Des notes d’évolution avec un côté notes animales sur le cuir ainsi que des notes de fruits rouges. La bouche est toute en équilibre avec des tannins charpentés et beaucoup de volume et d’amplitude. Et quelle longueur…

El Albar, Toro, 2006, $33.75, disponible en importation privée. http://vinsfins.ca/   https://www.lurton.com/bodega-el-albar

Ce vin fait partie de mes préférés. Des notes sur la fraise bien mûre et légèrement confiturée . En bouche, la texture est de velours avec des tannins presque charpentés. Des notes d’évolution sur un côté animal ainsi que des notes de fruits rouges et noirs. Assez incroyable!!

 

Bodega Piedra Negra Argentine : https://www.bodegapiedranegra.com/

Et puis nous sommes allés du côté de l’Amérique du Sud avec la Bodega Piedra Negra située en Argentine. François Lurton y a planté ses vignes dans la vallée de l’Uco, au pied de la Cordillère des Andes, à une altitude de 1 100 m, dans des conditions semi-désertiques (le sol alluvial, pauvre et graveleux, rappelle Pessac-Léognan!). Il a construit son vignoble, Bodega Piedra Negra, au cœur de 200 hectares de terres vierges acquises au milieu de ce qui, quelques années plus tard, deviendrait l’indication géographique de Los Chacayes.

La dégustation :

Gran Lurton, 2013, Cabernet-Sauvignon, $24.30, code SAQ : 11375596.

J’ai beaucoup aimé ce vin! Sur des notes herbacées, de cèdre, de fruits rouges surtout sur le cassis avec des notes épicées. La facture de ce vin est des plus classique, très Cabernet de style européen avec des tannins particulièrement charpentés mais bien lisses, sur des notes de fruits rouges avec passablement de volume et d’amplitude. Très beau rapport qualité/prix !

http://vinsfins.ca/

Vivez l’expérience Castello Banfi! Des Brunellos di Montalcino exceptionnels!

 

La semaine dernière j’ai eu le bonheur (me semble que j’utilise beaucoup ce terme dernièrement…possiblement parce que c’est effectivement vrai!) de rencontrer Enrico Viglierchio, Directeur Général de Castello Banfi à Montalcino ainsi que Javier Rodriguez, Directeur de l’Exportation pour la Maison Banfi. Cette dégustation a été mise sur pied par l’agence Charton Hobbs au Ristorante Beatrice à Montréal.

Nous avons eu l’occasion de déguster entre autres, une verticale du Brunello di Montalcino de Castello Banfi et ce sur 9 millésimes. Quel bonheur!!…

La Maison Banfi : https://castellobanfi.com/en/

Banfi a été fondée en 1978 grâce à la volonté des frères John et Harry Mariani de créer un établissement vinicole à la pointe de la technologie, associé à la science la plus avancée dans le domaine viticole, pour la production de vins de qualité supérieure. Cette importante maison italienne possède des vignobles à Montalcino, à Bolgheri, dans le Chianti Classico ainsi que dans le Piémont dans le nord de l’Italie.

Situé au confluent des rivières Orcia et Ombrone, le domaine de Banfi s’étend le long des versants sud du canton de Montalcino sur 7 100 acres de terre; un tiers de la propriété est en vigne avec une myriade de parcelles toutes aussi qualitatives les unes que les autres et le reste est réparti entre oliveraies, champs de blé, pruniers, peuplements de truffes, forêts et garrigues.

Les sols riches et relativement uniformes, structurés surtout avec de l’argile et du calcium, favorisent les conditions optimales de croissance de la vigne et la complexité des vins rouges. L’interaction entre les roches et la matière organique confère au profil aromatique des vins blancs une sensation de minéralité classique.

Reconnaissant la valeur et le potentiel incontestables de ce terrain, l’équipe de Enrico Viglierchio a mis en place depuis une trentaine d’années des programmes de recherche et des études sur les principaux cépages rouges, notamment le Sangiovese, en collaboration avec certaines des plus importantes universités italiennes et ce, dans le but d’obtenir ce qu’il y a de mieux de ce cépage.

Toute la région est caractérisée par une forte exposition au soleil et aux vents, avec des précipitations concentrées principalement en automne. Un climat tempéré qui, grâce aux variations dramatiques entre les températures diurnes et nocturnes, permet aux raisins de mûrir complètement dans des conditions optimales. Cependant comme nous le disait Enrico, les conditions climatiques connaissent des extrêmes depuis quelques années et il faut s’adapter surtout dû au fait ‘’que le cépage Sangiovese est très sensible aux variations de climat. Ces variations se retrouvent assez facilement dans la bouteille. Il y a eu beaucoup d’évolution dans la viticulture et la viniculture du Sangiovese autant au niveau de la gestion de la vigne, de la sélection des parcelles ou planter, la sélection des clones, les densités de plantation ainsi qu’au niveau de l’assemblage’’.

Sources : Site web de Castello Banfi, Enrico Viglierchio

La dégustation

Tous les vins que nous avons dégustés ont été élaborés par Rudy Buratti, le vinificateur en chef (maître de chai) qui est décédé cette année. Il s’était joint à l’équipe de Castello Banfi en 1983 et detenait le poste de maître de chai depuis 1999. Nous avons tous levé nos verres en sa mémoire.

Quelle chance j’ai eu de déguster une verticale (le même vin mais de millésimes différents) du Brunello de la maison. En fait nous avons dégusté les 2014, 2013, 2010, 2007, 2006, 2004, 1999, 1998 et le 1997. De plus nous avons dégusté le Fumaio 2017 dont j’ai déjà fait une chronique ainsi que le Rosso di Montalcino, Poggio Alle Mura 2015.

 

Fait inusité! Enrico a débuté la verticale en débutant avec le vin le plus vieux puisque selon lui, c’est la meilleure façon de voir l’évolution du vin. Je dirais que la grande majorité des verticales débutent avec le vin le plus jeune. Bon il y a plusieurs écoles de pensée à ce sujet. Pour ma part, je suis d’accord avec Enrico. Pour cette verticale, je vais focusser sur les deux Brunello qui sont (ou seront) disponibles à la SAQ.

Brunello Castello Banfi DOCG, 2014, $55.00, cépage: Sangiovese 100%, code SAQ : 10268596. Ce vin sera disponible en février 2019. Le prix est sujet à changement.

Au nez, de belles notes de fruits surtout sur la prune, des notes d’épices douces ainsi qu’un soupçon de vanille. En bouche, le vin est tout en équilibre avec une acidité fraîche, des tannins bien charpentés et des notes de noyaux de cerises, de prunes et de chair de cerises bien fraîches. Ce vin offre pas mal de structure avec une certaine puissance mais aussi avec une bonne dose de finesse. Il faut reconnaître que même s’il est très bon en ce moment il se bonifiera avec le temps.

Brunello Castello Banfi DOCG, 2013, $55.00, cépage: Sangiovese 100%, code SAQ : 10268596. Noté 92 points Wine Advocate.

Au nez de belles notes de prunes et de cerises bien mûres, de tabac, d’épices douces ainsi qu’une légère torréfaction. En bouche, la texture est veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés et tissés bien serré. C’est un vin classique avec des notes prédominantes de fruits noirs et de prunes bien mûres qui offre une certaine puissance toute en élégance. La fin de bouche est volumineuse et d’une longueur plus qu’appréciable.

Ces vins ont un potentiel de vieillissement élevé autour de 20 à 25 ans. J’ai particulièrement apprécié le 1998 et le 1997. Des vins qui au nez offraient des notes d’évolution avec des notes de tabac mais dont les arômes de fruits étaient encore bien présents. Ces vins étaient d’un bel équilibre avec des notes de prunes et de tabac. La texture était veloutée, la fraîcheur encore bien présente et les tannins bien charpentés encore en jeunesse! Que de volume et d’amplitude! Et quelle longueur! Ce sont des vins qui ont une excellente ‘’buvabilité’’ mais qui valent la peine d’être vieillis en cave ou en cellier.

Castello Banfi, Rosso di Montalcino, Poggio Alle Mura, 2015, $26.40, cépage : Sangiovese 100%, code SAQ : 13487049.

Très beau Rosso qui offre de belles notes de fruits sur la prune et la cerise ainsi que des notes florales. La bouche est toute en fraîcheur avec une belle acidité et des tannins équilibrés. La finale est toute en fruit et d’une longueur assez surprenante.

 

 

Fumaio, Banfi, 2017, $15.60, cépages : Chardonnay 50%, Sauvignon blanc 50%, code SAQ : 854562.

J’aime beaucoup ce vin qui m’apporte comme le meilleur des deux mondes : celui du Chardonnay avec sa rondeur et ses notes de fruits blancs et celui du Sauvignon blanc avec ses notes herbacées, d’agrumes ainsi qu’une acidité bien fraîche. C’est un vin très polyvalent qui offre un excellent rapport qualité/prix !!

 

Ristorante Beatricehttp://www.ristorantebeatrice.com/

https://www.chartonhobbs.com/

 

 

Tenuta Luce della Vite, un grand terroir, de grands vins!!

La semaine dernière j’ai eu l’occasion de rencontrer Stefano Ruini, Directeur Technique chez la Tenuta Luce della Vite à Montalcino. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec lui sur l’historique de la Tenuta et sur la philosophie qui guide l’élaboration des vins mythiques de la maison. J’aimerais remercier l’agence Mark Anthony Vins et Spiritueux qui a permis cette rencontre qui a eu lieu au restaurant La Tomate Blanche sur la rive-sud de Montréal.

 

L’histoire derrière la Tenuta Luce della Vite : https://en.lucedellavite.com/

La Tenuta Luce della Vite à Montalcino, en Toscane, a été fondée dans les années 1990 par la famille Mondavi de la Vallée de Napa et la famille Frescobaldi de Florence. Robert Mondavi vigneron mythique de la Vallée de Napa était originaire de la région des Marches et voulait, semble-t-il, reprendre ses racines en Italie et élaborer des vins de terroir dans la région de Montalcino. Déjà ce dernier avait mis sur pied un ‘’joint venture’’ avec le Baron de Rothschild avec le projet Opus One dans la Vallée de Napa et voulait mettre sur pied une entente similaire avec Vittorio Frescobaldi, ce qui fut fait en 1995 en s’associant dans la Tenuta della Vite (la lumière de la vie). Cette entente durera de 1995 jusqu’à 2004 l’année ou la famille Frescobaldi reprendra le domaine en entier.

Quel était donc le concept derrière la Tenuta Luce della Vite?

L’idée maîtresse était d’élaborer des vins hauts de gamme, des vins de terroir en mariant le cépage Sangiovese et le cépage Merlot dans des proportions de 50% pour chaque cépage. Déjà des investisseurs français dans les années 1970 (1976 à 1989) avaient planté des cépages internationaux sur le domaine incluant le Merlot et il n’y avait qu’un pas à faire pour allier ces deux cépages. Cette idée était passablement novatrice à l’époque. Comme le dit Stefano Ruini ‘’On allait allier les caractéristiques du Sangiovese, cépage à cycle végétatif très long (le plus planté en Italie) qui donne des tannins assez puissants, droits et élégants avec le Merlot qui est plus rond, plus volumineux et plus onctueux et qui donne de la longueur au vin.’’. Déjà on élaborait des vins en associant des cépages internationaux avec des cépages autochtones italiens dans la région de Bolgheri en Toscane, mais pas à Montalcino et pas dans des proportions importantes comme on avait l’intention de faire.

Et le terroir de Montalcino?

Quant au terroir, Frescolbaldi possède 192 hectares dont 88 hectares pour élaborer les vins de Luce dans la région très qualitative de Montalcino. Située au sud / ouest de Montalcino, la Tenuta Luce della Vite est l’un des vignobles les plus élevés de la région (430 mètres) et, dans ses zones les plus élevées, le sol est riche en schistes argileux, bien drainé et pauvre en substances organiques; il est donc idéal pour la culture du Sangiovese. Dans les zones moins élevées, le sol est plus riche en argile et en sable, adapté au cépage Merlot. Les étés longs, secs et ensoleillés typiques de la région et les vignobles exposés au sud permettent une maturation lente et complète du raisin qui assure des vins qui ont une grande concentration et passablement de caractère.

Depuis la fin du ‘’Joint Venture’’ le domaine est géré par Lamberto Frescobaldi et fait partie de la holding viticole Tenute di Toscana du groupe Frescobaldi, spécialisée dans les domaines viticoles et agricoles.

Viti/Viniculture chez Tenuta Luce della Vite

Comme le dit si bien Stefano Ruini, Ditecteur technique : ‘’Mon rôle est d’exalter l’expression du terroir, de renforcir ce qui l’augmente et d’empêcher ce qui le limite. En fait je suis comme une sage-femme qui aide à délivrer le message de la vigne. Pour ce faire on y pratique la viniculture parcellaire. Chaque vin a ses parcelles bien distinctes. Sans claironner qu’on utilise l’agriculture bio/organique, on n’utilise pas de désherbants ni de fertilisants chimiques, on travaille les sols, on utilise des composts organiques, des engrais verts, on plante des espèces végétales pour créer de la biodiversité ainsi qu’une masse organique. C’est la nature qui fait tout’’.

Depuis les débuts, les vins de Luce ont toujours maintenu le cap d’un assemblage 50/50% Merlot et Sangiovese.

La famille Frescobaldi : https://en.frescobaldi.com/risorse/brunello-di-montalcino-frescobaldi/

Depuis 700 ans, la famille Frescobaldi allie tradition, expérience et innovation à la créativité et à la recherche de l’excellence. La famille a toujours cherché à développer et à célébrer la diversité du terroir toscan. Fiers propriétaires de certains des plus grands vignobles de la région, ils ont toujours cherché à préserver l’identité et l’autonomie de chaque propriété.

Luce della Vite est l’un des domaines appartenant à la famille, aux côtés d’Ornellaia, Masseto, Danzante, Attems (Frioul) et des six domaines Frescobaldi, Nipozzano, Castel Giocondo, Pomino, Ammiraglia, Castiglioni et Remole.

La dégustation :

Nous avons dégusté douze vins dont une rare verticale du Luce soit les 2015, 2012, 2009, 2008, 2006, 2004, 2001 et le 2000. Quelle expérience gustative que de vivre l’évolution d’un si grand vin au fil des âges! Incroyable cette notion de la signature, du fil conducteur qui guide l’élaboration du style de la maison tout en respectant les millésimes!

Pinot Grigio, Attems, Friuli, 2017, $18.85, code SAQ : 11472409.

Des notes d’abricots, de melon et de pamplemousse. Bel équilibre, de la substance, une acidité bien fraîche, un vin goûteux qui a de l’éclat. Très beau vin!

Lucente, Tenuta Luce della Vite, 2016, cépages : Merlot 75%, Sangiovese 25%, $33.35, code SAQ : 860627. Noté millésimes précédents 90+ points.

Des notes assez intenses d’épices douces, des notes florales, de fruits rouges et noirs surtout sur le cassis et la mûre. Très bel équilibre entre la texture veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés. De belles notes de fruits rouges et noirs, quelques notes boisées qui se prolongent en une belle finale assez persistante.

La verticale des Luce : Le millésime 2015 est celui qui sera bientôt disponible à partir du 13 décembre, 2018, alors que malheureusement tous les autres ne le sont pas. Je vais donc focusser mes observations sur le 2015.

Luce, Tenuta Luce della Vite, 2015, cépages : Sangiovese 55%, Merlot 45%, $114.75, code SAQ : 12547450. Tous les millésimes antérieurs ont été noté 90 points et plus. De plus ce vin a été nommé à 3 occasions (1995, 2010 et 2011) parmi les 100 meilleurs vins au monde selon Wine Spectator. Ce millésime sera disponible en succursale à partir du 13 décembre, 2018.

Au nez, des notes comme sur une crème de fruits de prunes, de cerises, des notes d’épices douces ainsi qu’un soupçon de vanille. En bouche très belle texture des plus veloutée, acidité bien fraîche, rien de lourd avec des tannins bien charpentés, ronds et charnus ainsi que des notes de fruits bien mûrs en bouche surtout sur les fruits noirs. Beau contraste en fin de bouche entre le volume et l’amplitude du vin avec son côté tout en finesse et élégance. Vraiment très bon!!

Les divers millésimes démontrent de façon très claire le potentiel de vieillissement de ce vin. J’ai particulièrement apprécié le 2001 et le 2000 qui présentaient des notes d’évolution mais qui conservaient une très belle acidité et des tannins bien charpentés presque encore en jeunesse surtout avec le 2000. Assez incroyable !! Inutile de mentionner que l’ensemble des vins composant de cette verticale était superbe!

Luce, Brunello di Montalcino, Tenuta Luce della Vite, 2013, $119.75, cépage : Sangiovese 100%, code SAQ : 11593809. Tous les millésimes antérieurs ont été noté 90 points et plus. De plus ce vin a été nommé à 2 occasions (2008, 2010) parmi les 100 meilleurs vins dans le monde selon James Suckling. Ce vin sera disponible en spécialité dès le 13 décembre 2018.

Quel vin charmeur !! J’ai eu au premier nez comme des notes de pop-corn au caramel puis de belles notes de tabac blond, de noix de coco et de fruits noirs et rouges sur la cerise. En bouche, humm…c’est velouté avec une acidité bien fraîche, des tannins bien charpentés avec un rappel des notes de tabac, de fruits sur la cerise. Superbe longueur et beaucoup de volume et d’amplitude. Très beau Brunello!!

https://markanthonywineandspirits.ca/

La Maison E. Guigal : De Côte-Rôtie à Châteauneuf-du-Pape.

Fondée en 1946 par Étienne Guigal, la Maison Guigal deviendra un phare de la Vallée du Rhône septentrionale avec ses cuvées mythiques telles La Landonne, La Turque, La Mouline, Ex Voto Ermitage, La Doriane et bien d’autres que nous avons eu le bonheur de déguster avec Philippe et Ève Guigal cette semaine.

Pendant que la Maison ne cessait de croître à l’international elle caressait depuis une vingtaine d’années le rêve de posséder un domaine à Châteauneuf-du-Pape et d’y faire des vins à la hauteur de la renommée de la Maison. Bien qu’elle élaborait déjà des vins dans l’appellation, elle n’y possédait pas de domaine. Une opportunité s’est présentée en 2017 et la famille a fait l’acquisition du Domaine de Nalys dont les terroirs sont dignes de grands crus. Nous avons donc eu l’occasion de déguster, entre autres, les quatre nouveaux vins du Domaine : Saintes Pierres de Nalys et Château de Nalys en blanc (millésime 2016) et en rouge (millésime 2017) qui sont, soit dit en passant, exceptionnels.

Ais-je besoin de vous dire que ce n’était pas une dégustation ordinaire mais bien une expérience gustative que l’agence Sélections Fréchette a su nous faire vivre. Que d’émotions! http://www.selectionsfrechette.com/

La maison Guigal : http://www.guigal.com/fr/

C’est en 1946 qu’Étienne Guigal achète 10 hectares de son employeur à Ampuis dans l’appellation Côte-Rôtie dans la Vallée du Rhône septentrionale. À la fin de sa carrière il y aura vinifié pas moins de 67 récoltes. En 1961 alors frappé de cécité, son fils Marcel prendra le flambeau. Ce dernier a su mettre en valeur ces deux grands terroirs viticoles que sont la Côte Brune et la Côte Blonde. Il a su élever à un niveau jamais atteint auparavant le niveau de qualité des vins issus du cépage de Syrah. Pionnier et visionnaire il fera ‘’des vins sérieux’’ qui démontreront au monde entier la finesse et l’élégance de ce cépage. Il introduira la philosophie de la Bourgogne qui est de faire des vins issus de parcelles uniques en plus d’introduire une viticulture organique. Se joindra à la famille Philippe œnologue qui viendra poursuivre l’œuvre familiale.

Les grandes étapes de la croissance de la Maison sont marquées par l’acquisition dans les années 80 des établissements Vidal-Fleury, puis en 1995 avec l’acquisition du fameux Château d’Ampuis qui deviendra le siège social de la Maison tandis les caves demeurent dans le petit village d’Ampuis. En 2001, c’est l’acquisition du domaine Jean-Louis Grippat à Saint-Joseph et l’ancien domaine de Vallouit en Côte-Rôtie, l’Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage. En 2006 on procède à l’acquisition du domaine de Bonsérine.

Le vignoble de Côte-Rôtie s’étend sur pas moins de 230 hectares avec entre autres La Côte Brune et la Côte Blonde.  Le domaine Guigal est propriétaire à Condrieu et à Côte-Rôtie sur des parcelles illustres donnant entre autres la Doriane à Condrieu avec son célèbre viognier, les célèbres crus de la Côte-Rôtie la Mouline, la Turque, la Landonne avec ses pentes de près de 45 degrés et le côte-rôtie Château d’Ampuis.

Sur la colline de l’Hermitage, les Ex-Voto blancs et rouges, produits exclusivement dans les grands millésimes sont issus de parcelles telles Bessards, Hermite, Greffieux, Murets….Puis sur la rive droite du Rhône trônent les propriétés de l’appellation Saint-Joseph issues de l’ancien domaine de Jean-Louis Grippat.

La maison Guigal vinifie et élève dans ses caves à Ampuis les appellations septentrionales de la Vallée du Rhône (Côte-Rôtie, Condrieu, Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage). L’élevage des grandes appellations méridionales (Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Tavel et Côtes-du-Rhône) est aussi fait dans les caves d’Ampuis.

Le Domaine de Nalys : http://www.domainedenalys.com/

 

La famille Guigal fait l’acquisition en 2017 du Domaine lequel jouit d’une situation exceptionnelle au cœur de l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Comme le dit Philippe Guigal : ‘’ Cet investissement, mon grand-père en avait toujours rêvé. Mon père et moi aussi. Mais les opportunités étaient rares, nous n’avions jusqu’à présent vu passer que de petites offres qui ne correspondaient pas à ce que nous voulions faire’’.

Réticent au départ quant à la qualité de cette opportunité, c’est suite à la visite du vignoble qu’ils ont tous compris le vaste potentiel qualitatif du domaine. ‘’J’étais renversé, dit Philippe. Je n’en ai pas dormi pendant une semaine. Nous ne l’avons pas acquis pour le prestige de ses vins, mais en raison de son immense potentiel’’.

Trois parcelles sur 53 hectares (d’un seul bloc qui se touche ce qui est rare dans l’appellation) encerclent le Château, la première lui a donné son nom’ ‘’Nalys’’, les deux autres sont situées sur deux terroirs majeurs de l’appellation : ‘’Le Bois Sénéchal’’ (13 hectares) et ‘’La Crau’’ (20 hectares). Chacun de ces trois terroirs supporte la totalité des 13 cépages de l’appellation ce qui porte à 39 les expressions potentielles à intégrer.

L’empreinte de la philosophie de la maison Guigal a déjà fait son œuvre au prix de beaucoup d’efforts : on double la taille de l’équipe attribuée aux vignobles, tout le système de treillis est changé, on replante toutes les vignes manquantes ou mortes, on ajoute quelques cuves plus petites pour augmenter les possibilités d’assemblage. On réalise en chemin que pour en tirer le plein potentiel il faudra refaire le chai ce qui sera fait sous peu et par le fait même, multiplier le nombre de cuves. On passera aussi à la viticulture bio dans un avenir rapproché.

Le millésime 2016 a été le premier à porter l’empreinte du style Guigal avec un rouge dominé par le grenache au lieu de la syrah et avec une saine dose de mourvèdre. Le millésime 2017 est le premier entièrement vinifié par la nouvelle administration. Pour bien délimiter le changement de garde, la marque Domaine de Nalys a été abandonnée pour devenir Château de Nalys. Un second vin est aussi produit en rouge et en blanc, le Saintes Pierres de Nalys ce qui apporte beaucoup de flexibilité d’adaptation à n’importe quel millésime.

La ‘’dégustation’’

Nous avons dégusté 17 des vins de la maison. La ligne directrice du style : ‘’des vins qui donnent du plaisir’’ comme le dit Philippe Guigal, rien de lourd, de la finesse, la pureté du fruit et l’expression absolue des terroirs. Ce sont des vins d’émotions.

Les blancs :

E.Guigal, Côtes-du Rhône, 2016, $19.70, code SAQ : 290296. Noté 91 pts Wine Advocate, Guide Phaneuf 3 étoiles et demi.

On note ici l’expression aromatique bien distinctive du Viognier qui compose 65% de ce vin. On y perçoit des notes florales, de fruits blancs tels la pêche et l’abricot. La texture est veloutée, légèrement grasse avec une acidité bien équilibrée avec en rappel les notes de fruits frais d’abricot et de pêches. Quel rapport qualité/prix! C’est bon, c’est goûteux, c’est particulièrement satisfaisant.

E.Guigal, Châteauneuf-du-Pape, 2017, $68.75, cépage prédominant : Grenache Blanc 45%, code SAQ : 13940325. Disponible dès décembre 2018. Noté 17/20 par Jancis Robinson.

De belles notes de pêches, d’abricots ainsi que des notes florales et un léger boisé à peine perceptible. En bouche la texture est légèrement grasse, onctueuse, un vin généreux mais pas lourd avec un rappel de notes de fruits blancs. Que c’est goûteux, élégant, frais et quelle longueur.

Saintes Pierre de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2017, $48.75, cépages dominants : Clairette 36%, Bourboulenc 29%, Grenache Blanc 25%, code SAQ : 13905626. Disponible en décembre 2018. Noté 17/20 par Jancis Robinson.

Son profil aromatique est un peu plus intense que le précédent avec des notes de fruits blancs, un soupçon d’agrumes ainsi qu’une sensation de minéralité. La texture est grasse avec une belle acidité bien équilibrée qui lui confère une belle fraîcheur. On a un rappel des notes de fruits blancs avec un léger boisé le tout en une longueur plus qu’appréciable.

Château de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2017, $87.00, cépages dominants : Roussanne 43%, Grenache Blanc 33%, code SAQ : 13905677. Disponible en décembre 2018.  Noté 17.5 par Jancis Robinson.

De belles notes florales, d’agrumes et de fruits blancs. Beaucoup de structure, d’élégance et de finesse en bouche, un grand vin de bouffe! Complexe avec pas mal de volume et d’amplitude le tout dans une finale des plus persistante.

 

E.Guigal, Condrieu, 2015, $78.50, cépage : Viognier 100%, code SAQ : 13260856. Disponible en décembre 2018. Noté 95 points Wine Advocate, 94 points James Suckling, 92 points Wine Spectator.

Superbe année que ce 2015 qui a apporté son lot de maturité dans les fruits. Quelle concentration d’arômes sur la pêche, l’abricot, léger boisé ainsi que quelques notes florales bien typées. C’est opulent, gras, d’une texture veloutée, un peu de notes d’évolution sur la noisette et beaucoup de longueur. Très beau!

E.Guigal, La Doriane, Condrieu, 2017, $148.00, cépage : Viognier 100%, code SAQ : 13260899. Disponible Courrier Vinicole 2019. Noté 96 points James Suckling, 17.5 points Jancis Robinson, 95 points Wine Spectator, 94 points Wine Advocate.

Des notes assez intenses de fruits blancs sur la pêche, l’abricot, un boisé légèrement plus intense, de belles notes florales. Gras, opulent, on pourrait pratiquement dire qu’il a ‘’de la mâche’’, de la puissance aromatique mais tout en finesse et une longueur interminable.

E.Guigal, Ex Voto, Ermitage, 2013, $287.25, cépages dominants : Marsanne 90%, Roussanne 10%, code SAQ : 13319512. Disponible Courrier Vinicole de septembre 2018, ‘’Rhône en vedette’’. Noté 97 points Wine Advocate, 97 points Wine Spectator, 17 points Jancis Robinson.

Vous dire combien j’ai aimé !!! Des notes de miel entremêlées de notes florales et de noisettes. Opulent en bouche avec une texture grasse. Ce qui surprend c’est cette belle acidité qui procure un heureux contraste entre le gras et la fraîcheur du vin. Sublime!!

Les rouges

E.Guigal, Côtes-du-Rhône, 2015, $20.40, cépages prédominants : Syrah 50%, Grenache 40%, code SAQ : 259721. Noté de 89 à 91 points par Wine Advocate.

Notes de fruits rouges frais et d’épices. C’est un vin qui a de la chair, du fruit et de la rondeur avec des tannins presque charpentés et une belle fraîcheur. Une valeur ‘’refuge’’ qui offre un très beau rapport qualité/prix.

 

E.Guigal, Châteauneuf-du-Pape, 2015, $67.50, cépages prédominants : Vieux Grenache 70%, code SAQ : 11528151. Disponible en décembre 2018. Noté de 91 à 93 points par Wine Advocate et 16.5 par Jancis Robinson.

Ce vin est issu d’un style assez puissant pour un vin de cette appellation. C’est un vin qui a de la mâche et de la matière. Des notes de fruits rouges et noirs bien mûrs ainsi que des notes d’épices. Avec des tannins charpentés et bien ronds et une fraîcheur surprenante, ce vin laisse toute la place à la pureté du fruit.

Saintes Pierres de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2016, $67.50, code SAQ : 13905600. Disponible en décembre 2018. Noté 16+ points par Jancis Robinson.

J’ai noté au premier nez comme un soupçon de caramel des plus charmeurs avec des notes de fruits rouges et noirs ainsi que des notes d’épices douces. C’est un vin joufflu, généreux avec de belles notes d’épices douces et de fruits rouges assez intenses. La texture est veloutée et les tannins sont presque charpentés. C’est tout en équilibre, goûteux et d’une belle longueur.

Château de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2016, $116.25, cépages prédominants : Grenache 59%, Syrah 32%, code SAQ : 13905651. Disponible en décembre 2018. Noté 17.5 points par Jancis Robinson.

D’une facture bien classique avec des notes de fruits rouges et noirs ainsi que des notes d’épices douces et un soupçon de notes boisées. D’un équilibre irréprochable avec une texture veloutée, une belle fraîcheur et des tannins bien charpentés ainsi qu’une certaine puissance mais tout en élégance.

E.Guigal, Crozes-Hermitage, 2015, $27.35, cépage: Syrah 100%, code SAQ: 739243. Noté 90-92 points Wine Advocate, 16.5 points Jancis Robinson.

Des notes de fruits rouges bien mûrs assez intenses. La texture est veloutée, une acidité bien fraîche et les tannins sont charpentés et tissés serré. Passablement de volume et d’amplitude avec des notes de fruits frais et belle longueur. Très beau rapport qualité/prix.

 

E.Guigal, Vignes de l’Hospice, Saint-Joseph, 2014, $105.25, cépage : Syrah 100%, code SAQ : 13319571. Disponible Courrier Vinicole de Septembre 2018, ‘’Rhône en vedette’’. Noté 94 points Wine Spectator, 92 points Wine Advocate, 17.5/20 Jancis Robinson.

Nez complexe de fruits noirs ainsi qu’un léger boisé. En bouche, beaucoup de structure avec un moelleux velouté, une belle acidité et des tannins assez charpentés mais tout en finesse et en élégance.

E.Guigal, Château d’Ampuis, Côte-Rôtie, 2013, $152.25, cépages : Syrah 93%, Viognier 7%, code SAQ : 13319491. Disponible Courier Vinicole de septembre 2018 ‘’Rhône en vedette’’. Noté 95 points Wine Spectator, 94+ points Wine Advocate, 17.5 points Jancis Robinson.

Une période de vieillissement de 38 mois assouplit les tannins assez carrés de ce vin. Tout en volume et en amplitude ce superbe vin est caractérisé par sa puissance et sa profondeur. De belles notes de torréfaction et de fruits noirs, de pruneaux et de mûres ainsi qu’une touche de vanille; c’est un vin dense et intense que j’ai adoré.

E.Guigal, La Mouline, Côte-Rôtie, 2014, $493.00, cépages : Syrah 89%, Viognier 11%, code SAQ : 13733844. Disponible Courrier Vinicole 2019. Noté de 95-97 points par Wine Advocate, 96 points par Wine Spectator, 18/20 par Jancis Robinson.

L’archétype du vin de Côte-Rôtie qui exprime totalement son terroir. Des notes de torréfaction, de moka, un soupçon de notes fumées ainsi que des notes de fruits rouges et florales. Un vin suave, élégant, séduisant avec une texture veloutée, une acidité bien fraîche et des tannins presque charpentés. Longueur assez incroyable et très belle profondeur.

E.Guigal, La Turque, Côte Brune, Côte-Rôtie, 2013, $475.50, cépages : Syrah 93%, Viognier 7%, code SAQ : 13319563. Disponible Courier Vinicole de septembre 2018 ‘’Rhône en vedette’’. Noté 98 points par Wine Spectator, de 96-98 points Wine Advocate, 18.5 par Jancis Robinson.

Un de mes vins préféré de cette dégustation (en tenant compte du fait que je les ai tous aimé). Des notes de fruits rouges passablement intenses ainsi que des notes d’épices douces. Quel équilibre et quelle finesse! Belle harmonie entre la texture des plus veloutée, une acidité bien fraîche et les tannins presque charpentés et fins. Puissance et finesse…

E.Guigal, Ex Voto, Ermitage, 2013, $475.50, cépage : Syrah 100%, code SAQ : 13319521. Disponible Courrier Vinicole de Septembre 2018, ‘’Rhône en vedette’’. Noté 97 points Wine Spectator, 94 à 97 points Wine Advocate, 18/20 points Jancis Robinson.

Quelle expression du terroir! Comme une apothéose, un pinacle…De belles notes de fruits noirs, de cuir, de réglisse, de torréfaction ainsi que des notes d’épices douces. Beaucoup de matière, de richesse et de structure en bouche avec des tannins particulièrement charpentés mais tout en finesse et en élégance. Quel bonheur!

 

 

Page 1 of 6

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén