Catégorie : $25.01 à $30.00 (Page 1 of 3)

Suggestions pour agrémenter votre temps des Fêtes!

Hier avait lieu une dégustation pour la Presse mise sur pied par A3Québec (anciennement l’AQAVBS) d’une quarantaine de produits pour le temps des Fêtes. Je vous fait part des quelques produits qui ont retenu mon attention.

Ottopiu Vineyard, V8+ Sior Carlo, Prosecco Millesimato 2017, $19.85, cépage: Glera 100%, code SAQ: 13734177.

Bien que tous les Prosecco me semblent pareils, celui-là m’est apparu plus délicat, plus fin avec ses notes de pêches, d’agrumes avec une certaine sensation de minéralité. En bouche il était bien crémeux avec un rappel de fruits perçues en bouche et une légère amertume en fin de bouche. Un des rares Prosecco millésimé.

J.Laurens, Crémant de Limoux, Clos des Demoiselles, Tête de Cuvée, 2016, $22.90, cépages : Chardonnay 60%, Chenin Blanc 25%, Pinot Noir 15%, code SAQ : 10498973.

J’apprécie ce vin effervescent depuis assez longtemps car je le considère comme une valeur sûre. Des notes de pain grillé, d’amandes, de fruits blancs et d’agrumes avec une pointe de fruits exotiques. En bouche c’est frais, bien crémeux et d’une belle longueur.

Segura Viudas Heredad, Cava Reserva, $30.25, cépages: Maccabeu 67%, Parellada 33%, code SAQ : 12883461.

Je l’ai ajouté sur ma liste bien que je le trouve un peu cher. Sur des notes de pain grillé et de fruits blancs et d’agrumes. J’ai particulièrement apprécié son équilibre et sa longueur en bouche.

Champagne Devaux Blanc de Noirs, Brut, $52.25, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 11588381.

Des notes de fruits blancs bien frais surtout sur la pomme, d’agrumes, de fruits exotiques et de pain grillé. Bien équilibré avec une belle acidité, une certaine tension et d’une belle longueur.

Champagne Fleury Rosé de Saignée, Brut, $74.50, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 11010301.

Des notes de silex qui procurent une belle sensation de minéralité. Un véritable Champagne de bouffe avec beaucoup de structure, de tension, d’amplitude et de longueur en bouche.

Domaine Marcel Deiss, Pinot Gris (vin blanc moelleux), Beblenheim, 2015, $27.15, 39 g/l,  code SAQ : 11544476.

De belles notes de litchi, de roses, d’épices et de pommes cuites avec un soupçon de bothrytis. D’une belle complexité avec un moelleux assez gras, une acidité équilibrée et une longueur en bouche plus qu’appréciable.

Château du Tariquet, Dernières Grives, 2016, Vin de dessert, $29.00, 98 g/l, cépage : Petit Manseng, code SAQ : 13034808.

Des notes d’abricots et de pêches confites ainsi que des notes de miel. En bouche c’est gras avec quand même une certaine acidité rafraîchissante. Assez délicat et très bon!

Vin de Constance, Klein Constantia, 2014, Vin de dessert, $75.25, 160 g/l, cépage : Muscat à petits grains, code SAQ: 10999655.

Un vin mythique jadis un des préférés de Napoléon. Des notes très intenses d’épices et de gingembre et d’agrumes. Assez gras en bouche avec une belle acidité équilibrée,  des notes de pêches bien mûres confites.  Et que dire de la longueur…

Madisson Dry Pink Gin, Distillerie 1769, $32.75, code SAQ: 13666362.

Bien classique avec des notes de genièvre assez intenses. Je l’ai bien aimé.

 

Un très beau Chardonnay tout en équilibre! Le Vasse Felix, Filius 2016.

Chardonnay, Filius, 2016, Vasse Felix, Australie, Margaret River, $27.00, code SAQ : 13738485. Noté 91 points Wine Spectator, 91 points James Suckling.

Quelle belle complexité dans ce vin ainsi que cet équilibre entre les notes de fruits bien mûrs sur l’abricot, la pêche, l’ananas et les notes boisées bien intégrées qui apportent des notes de vanille et d’amandes. En bouche, c’est cet équilibre entre le moelleux légèrement gras, l’acidité particulièrement fraîche, les notes de fruits bien mûrs et ce soupçon de notes boisées qui étonne. Vraiment très beau! De très beaux accords se feront avec des viandes blanches grillées, poulet grillé et des fruits de mer en sauce.

Pour en connaître plus sur la maison Vasse Felix : https://www.vassefelix.com.au/

http://www.chartonhobbs.com/fr/

Une dégustation des vins d’Italie. Mes coups de cœur!

En plus des classes de Maîtres sur le Pinot Grigio et le Chianti Classico qui avaient avait lieu la semaine dernière, une super dégustation de vins d’Italie suivait le tout. Quel bonheur…Je vous fais donc part de mes coups de cœur. Comme d’habitude, je n’ai pas noté les vins mais sachez qu’ils ont particulièrement attiré mon attention. Bonne dégustation!

Badia a Coltibuono, Chianti Classico, Riserva, 2015, $37.75, code SAQ : 13039772. Agence Sélections Fréchette:  http://www.selectionsfrechette.com/

J’ai bien aimé ce vin! Du Sangiovese bien typé avec des tannins charpentés et charnus, des notes d’épices, de fruits noirs et de tabac.

 

Casale del Giglio, Anthium (vin blanc), Bellone, 2017, $23.85, code SAQ: 13626037. Agence Divin Paradis: http://divinparadis.com/#/

Des notes comme sur une crème de fruits blancs, un peu de vanille, acidité assez vive et belle longueur. Beaucoup aimé! J’ai vraiment un parti pris pour les blancs italiens.

 

Castello di Meleto, Vigna Casi, Chianti Classico, Riserva, 2015, $36.75, disponible en importation privée via l’agence Sélections Fréchette:  http://www.selectionsfrechette.com/

De superbes notes de cerises et d’épices douces. Bien goûteux avec des tannins charpentés bien ronds, très longue persistance en bouche.

 

Caroso Montepulciano d’Abruzzo, Riserva, 2013, $38.00. Disponible en importation privée de l’agence Univins et spiritueux : https://univins.ca/

Sur des notes de prunes, de chocolat, une texture riche, opulente, tout en finesse et des plus goûteux.

 

 

 

 

Cusumano, Alta Mora, Etna Rosso, 2016, $25.95, code SAQ : 13041961. http://vinsfins.ca/

Ce cépage est quelque peu similaire au Pinot Noir. C’est en fait le Pinot Noir de l’Etna DOC. De belles notes de fruits rouges et noirs ainsi que d’épices douces. En bouche une certaine finesse s’en dégage avec un bel équilibre, de beaux tannins équilibrés, élégants et souples, notes de fruits rouges et noirs et au boisé bien discret.

Cusumano, Alta Mora, Bianco, 2017, $26.00, code SAQ : 13367979. http://vinsfins.ca/

Des notes de terroir volcanique (belle sensation de minéralité), des notes d’épices douces, florales et d’agrumes. Un beau vin croquant doté d’une belle acidité avec une belle longueur en bouche…

 

Di Majo Norante, Biferno, Ramitello, 2014, $20.25, code SAQ : 12257719. http://www.montalvin.com/fr

Des notes de prunes, de réglisse et de cuir. Des tannins charnus bien ronds avec une très belle longueur.

 

 

Fazio, Casa Vinicola in Erice, Castelmedio, 2017, Sicilia IGT, $25.55, disponible en importation privée de l’agence Sélections Fréchette : http://www.selectionsfrechette.com/

De beaux arômes de fruits bien frais, moyennement corsé avec une belle acidité. Des plus satisfaisants!

 

 

Lungarotti, Rubesco, Torgiano, 2015, $19.00, code SAQ: 41947. Le 2015 devrait arriver sous peu en succursale. Agence Trialto :  https://trialto.com/qc/fr/

Des notes d’épices douces, de poivre, de tabac avec de légères notes de fruits rouges un peu confiturés. De très beaux tannins bien enrobés, bel équilibre…Miam…humm…mon coup de cœur du salon!

 

Pasqua, Valpolicella Ripasso Superiore, 2016, $22.15, code SAQ : 602342. Agence Charton-Hobbs : http://www.chartonhobbs.com/fr/

Des notes de cerises bien mûres, de mûres avec une légère torréfaction. Bien goûteux avec des saveurs assez intenses et des tannins équilibrés le tout dans un très bel équilibre.

 

San Felice, Chianti Classico, Gran Selezione, Il Grigio, 2014, $46.50, code SAQ: 12480291. Agence Charton-Hobbs: http://www.chartonhobbs.com/fr/

Je ne cesse d’encenser ce vin! Mettez la patte la-dessus! Oui un peu cher (pas pour l’appellation) mais il vous comblera d’émotions!

 

 

San Felice, Vigorello, 2013, $60.00, code SAQ : 858373, code SAQ : 858373. Agence Charton-Hobbs: http://www.chartonhobbs.com/fr/

Opulent, goûteux, complexe sur des notes de fruits assez intenses, de chocolat, de cuir avec beaucoup de volume et d’amplitude en bouche sur des tannins plus que présents. Et quelle longueur…

 

 

 

Découverte à la Grande Dégustation de Montréal. Le Jalé de la maison Cusumano.

De Sicile, le Cusumano, Jalé, 2015, $26.00, cépage : Chardonnay, code SAQ : 13830353. Noté 90 pts Wine Advocate, James Suckling 92 pts. Ce vin est en pré-vente SAQ en ligne dès le 1er novembre. En succursale sous-peu…

Au nez des notes d’agrumes, de fruits exotiques et d’épices douces. En bouche la texture est légèrement grasse avec une acidité bien fraîche ce qui créé un super contraste! En bouche de belles notes de boisé et de vanille entremêlées de notes de fruits exotiques. Vraiment des plus goûteux!

J’aime bien les vins de Sicile et particulièrement ceux de la maison Cusumano dont le Alta Mora, Etna Bianco.

Pour en savoir plus sur la maison Cusumano cliquez sur ce lien : https://cusumano.it/en/

Bonne dégustation!

http://vinsfins.ca/

15 Coups de Cœur!! Du salon des vins d’importation privée Raspipav. Un monde de découvertes !!

En fin de semaine avait lieu ce rendez-vous des passionnés de vin. Je dis passionnés car malgré les milliers de vins disponibles à la SAQ eh bien ces hordes d’amateurs viennent à ce salon pour en découvrir encore plusieurs milliers non disponibles dans le réseau de la SAQ. Ils le sont via les 400+ agences d’importation privée au Québec. Souvent on y retrouve entre autres, des petits producteurs qui font des bijoux mais qui possiblement sont trop petits pour répondre aux demandes en volume de la SAQ ou des producteurs qui tentent de pénétrer le marché. Et que de belles découvertes j’y ai faites !!

Alors voici mes coups de cœur et ce, sans ordre de notation ou d’appréciation. Les prix que j’ai ajouté sont approximatifs et devraient être validés avec les agences. J’ai ajouté les liens des agences ainsi que les photos en fin d’article.

Les vins: 

Quinta do Covao, Touriga Nacional, 2015, $38.00, de l’agence Essencia.

Aurelia, Sparkling Rosé, 2016, $24.00 de l’agence Essencia. Un vrai mousseux de bouffe!

Philippe Gavinet, Pinot Noir, Bourgogne, 2015, $38.00, de l’agence Mon caviste. Un classique!

Cabernet-Franc du Vignoble Domaine du Fleuve, $26.00, de l’agence Mon Caviste. Surprenant!

Astronauta, Mousseux Baga, Bairrada, $32.00 de l’agence Benedictus. À découvrir. Anibal Couthino ne cesse de me surprendre avec l’ensemble de ses vins!

Oscar Tobia, Reserva (vin blanc), Rioja de l’agence Benedictus. Un de mes préférés!

Quarzit, Weingut Hexamer, Riesling, 2016, $28.50, de l’agence Calibré. Vraiment superbe!

Weingut Burg Ravensburg, Riesling, 2014, Suzlfed Lerchenberg, de l’agence Benedictus.

Pynos, Pinot Noir, San Michele ai Pianoni, Oltrepo Pavese DOC, $32.00 de l’agence du Château.

Profondo de San Michele, Rosso Riserve, San Michele ai Pianoni, Oltrepo Pavese DOC, $32.00 de l’agence du Château.

Clos Centeilles, 2007, $40.07, de l’agence Les Vignerons de Chartier.

Carignanissime de Centeilles, 2014, $26.92, de l’agence Les Vignerons de Chartier. Ces deux derniers vins étaient assez époustouflants ! Élaborés à partir de cépages et vignes oubliées.

Enfin l’ensemble des mousseux du Domaine de M. Gérard Lambert de Haute Savoie, non seulement pour ses vins délicieux mais aussi pour sa volonté de préserver et mettre en évidence les cépages Molette et Altesse de sa région.

Crémant de Savoie, Brut, Royal Seyssel et sa Cuvée Privée de l’agence Benedictus.

Les agences :

http://essencia-vins.com/

http://www.moncaviste.ca/

http://www.benedictus.ca

http://www.vins-du-chateau.com/

https://vignerons.francoischartier.ca/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici 7 coups de cœur du Piémont, une des régions viticoles des plus qualitatives en Italie !!

Avait lieu cette semaine une classe de Maîtres sur le Piémont une des régions des plus qualitatives d’Italie. Cet événement était organisé par la Chambre de Commerce Italienne au Canada. On a qu’à goûter à ces magnifiques vins élaborés avec du Nebbiolo et de la Barbera pour s’en convaincre de la qualité des vins.

J’ai participé à diverses sessions similaires sur la région, mais ce que Guenael Revel nous a présenté c’est le contexte historique de la région et plus particulièrement l’impact que Bonaparte a eu sur son développement.

En fait sans en faire un cours d’histoire, ce dernier lors de la campagne d’Italie à la fin du 18ième siècle a fait la conquête du Piémont et a retrocédé les terres et vignobles alors propriété de la famille de Savoie aux paysans. C’est en fait la raison principale pour laquelle le développement du Piémont a été fait par des paysans alors que la majorité des autres régions d’Italie l’ont été par des familles aristocratiques. Le caractère viticole du Piémont est par le fait même moins guindé!!

Par la suite nous avons dégusté plusieurs vins qui provenaient des 4 grandes régions du Piémont soient : Il Monferrato, Il Nord, l’Astigiano et le Langhe. (Voir les cartes à la fin de cet article). Certains vins m’ont particulièrement plu et je vous fais part de mes coups de cœur. D’emblée, je dois vous vous dire que j’ai un parti pris pour la région et que j’affectionne ses vins.

 

 

Archetipo, Tortonesi, Timorasso, Poggio Azienda Vinicola, 2015, $29.85, code SAQ : 13674442http://divinparadis.com/#/

Retenez bien le nom de ce cépage car je crois que vous allez voir de plus en plus de vins issus de ce cépage. Un beau vin blanc avec des notes de silex, d’agrumes et d’épices douces et un petit côté terpénique (senteur de pétrole et ce n’est pas un défaut…).

 

 

Cascina Castlet Litina, Barbera d’Asti Superiore, 2015, $24.40, code SAQ : 13646978.

https://www.blancourouge.com/

Un vin des plus équilibré avec une superbe présence en bouche.

 

 

 

 

 

Cascina Castlet Vespa, Barbera d’Asti, 2016, $18.95, code SAQ : 13646943.

https://www.blancourouge.com/

Très beau rapport qualité/prix! Des notes de moka, de torréfaction, petit côté viandé et légèrement boisé. Bel équilibre avec une finale sur la cerise.

 

 

 

 

Albarola, Barbara del Monferrato, Azienda AgricolaTacchino, 2012, $35.00, code SAQ : 13677352.

www.oeno.ca

Beaucoup d’élégance et de complexité dans ce vin! Encore bien jeune avec des tannins charpentés. Beaucoup de volume, d’amplitude et de densité mais quand même tout en finesse.

 

 

 

Regret, Monchiero Carbone, Langue, Nebbiolo, 2016, $24.30, code SAQ : 13637959.

https://maitredechai.ca/

Plus léger, bien fruité avec quelques notes végétales élaboré dans un style plus moderne. Vraiment très beau! Des tannins bien présents avec une certaine finesse. J’ai particulièrement apprécié ce vin.

 

 

 

Monfriggio, Roero, Chiesa Carlo, 2012, $32.50, code SAQ : 13675613. Noté 93 pts Wine Enthusiast. http://www.lagenceduchateau.com/

Mon Coup de Coeur de la dégustation!! Superbe jonction des deux styles – traditionnel et moderne. Superbe!

 

 

 

 

Francone, Barolo, 2014, $55.50,  code SAQ : 13679438.

Agence Bons Jus Vins Choisis

Très typé Barolo, de facture très classique.

 

 

 

 

 

 

Merci à la Chambre de Commerce Italienne au Canada pour l’invitation à cette classe de Maîtres.

https://italchamber.qc.ca/?lang=fr

http://monsieurbulles.com/

 

 

 

 

 

Un souper de fête parfait avec mes coups de cœur!!

Hier soir nous fêtions l’anniversaire de ma conjointe Linda au restaurant Clémentine à Val-David avec mes sœurs et mes beaux-frères. Puisqu’on peut y apportez son vin, il m’incombait de choisir les vins. Je me disais que ce serait chose relativement facile. Mais non, j’ai agonisé sur la tâche! J’ai passé au travers des presque 400 chroniques pour choisir quelques vins coups de cœur. Finalement après moult tergiversations (fallait que j’utilise ces mots pour me faire plaisir) ma décision est tombée telle un couperet. Bien d’autres vins auraient dü être là, mais bon, il faut ce qu’il faut. Tsé un moment donné…

Alors voici ce que nous avons dégusté hier soir :

Les champagnes :

J’avais choisi celui le Champagne Pascal Doquet, Horizon, Blanc de blancs, Brut, non millésimé, $55.50, code SAQ : 11528046. Noté 17/20 par Mr. Bulles (Guénael Revel). De l’agence Oenopole. https://oenopole.ca/

Bien goûteux et tout en finesse, ce champagne démontre au nez des légères notes de torréfaction, de fruits blancs avec un soupçon de pommes et de levures. En bouche c’est tellement agréable, tout en finesse, d’une texture crémeuse, tout en fraîcheur.  Superbe longueur bien goûteuse et rafraîchissante!

Mon beau-frère Serge féru de vins nous a aussi proposé son Champagne Fleury, Rosé de Saignée, Brut, non millésimé, $74.50, code SAQ : 11010301. Noté 17/20 par Mr. Bulles (Guénael Revel), 92 points Wine Spectator. Agence La QV. https://www.laqv.ca/

De belles notes de framboises et de fraises bien subtiles au nez, de jolies bulles bien persistantes. En bouche pas mal surprenant avec presque une trame tannique, passablement de corps, tout en fraîcheur, des plus goûteux et d’une très belle longueur. Un Champagne de bouffe!

Le rouge :

Quant au rouge, j’ai proposé un vin d’Italie, de la Sicile en fait, le Saia de la maison Feudo Maccari, 2014, cépages : Nero d’Avola, $29.75, code SAQ : 13478741. Noté 94 points Wine Advocate, 93 points James Suckling. Agence Trialto : https://trialto.com/qc/fr/

Depuis quelque temps je note que les Nero d’Avola ont évolué vers plus de fraîcheur, de finesse et d’élégance. Fini le temps des vins lourds et rustiques. Et ce vin en est un parfait exemple! Des notes de fruits noirs (cerises noires, mûres), de prunes, d’épices douces quelques notes de chocolat noir. En bouche, c’est opulent tout en étant élégant! C’est goûteux, c’est bon, tout en équilibre et en fraîcheur avec des tannins bien présents sans être dominants. C’est volumineux en bouche et d’une très belle longueur. Wow!

Le blanc :

Et le blanc!! De France, Vallée de la Loire, Saumur, Coulée de St-Cyr, Domaine St-Just, 2013, $28.30, cépage : Chenin blanc, code SAQ : 10272608. Agence Trialto : https://trialto.com/qc/fr/

Chenin blanc, un de mes cépages préféré et d’une région que j’affectionne particulièrement! Oh que c’est beau! De belles notes de cire d’abeille, léger soupçon de miel et notes de fruits blancs. En bouche, c’est la fraîcheur de ce vin qui étonne avec des notes de fruits bien frais allié à une belle acidité presque vive. Quel beau contraste! La palette aromatique de ce vin est large mais tout en équilibre. J’en boirais tous les jours, pas juste les jours de fête !!

Les accords:

Linda, ma soeur Lucie et moi avons accordé le Saia avec le succulent carré d’agneau, mon beau-frère Jacques et ma soeur Andrée avec le pavé de foie de veau et mon beau-frère Serge avec la bavette de boeuf. Le blanc a été accordé par ma sœur Nicole avec le croustillant ris de veau bien goûteux et tout en finesse et mon beau-frère Michel avec le linguini aux crevettes géantes. Quel plaisir nous avons eu !!

En passant, les coups de cœur ce n’étaient pas juste les vins! Ce sont aussi ma conjointe Linda, mes sœurs et beau-frères avec qui nous avons toujours tellement de plaisir ensemble et le restaurant Clémentine qui nous avait réservé la belle petite salle en rentrant à gauche. Et grâce à leur excellente bouffe notre souper de fête a été parfait!!

http://www.clementineresto.com

http://monsieurbulles.com/

 

 

 

Les vins de Roumanie. De découvertes en découvertes!

 

Quelle surprise que cette invitation à déguster des vins Roumains. Je ne me souviens pas en avoir jamais goûté et c’est avec un certain d’anticipation que je me suis rendu à l’ITHQ ou avait lieu l’événement. Mettons que la seule chose que je connaissais de la Roumanie c’était Nadia Comaneci, Lucian Bute et Dracula! Et en passant, ce dernier fait vraiment des vins  »qui ont du mordant »!

En général ça été une belle surprise! Des blancs vraiment superbes et aromatiques à souhait (tout en demeurant bien secs ce qui créait un très beau contraste) et des vins rouges plus qu’intéressants surtout ceux élaborés des cépages autochtones (Feteasca Neagra) qui me faisaient un peu penser aux vins rouges du Québec avec en plus des airs de Malbec. Comme plusieurs pays qui veulent se faire connaître sur la scène mondiale, on y élabore des vins à partir des cépages internationaux et on assemble aussi des cépages autochtones à ces cépages internationaux. Mais on sent la fierté des vignerons pour leurs vins issus de cépages autochtones. Et c’est effectivement ce qui m’intéressait le plus. De déguster leurs vins élaborés avec leurs propres cépages autochtones. Et ceux-là étaient différents et vraiment bons.

Qu’y a-t-il à savoir de la viticulture de la Roumanie?

 

Bien qu’on y fasse du vin depuis la période romaine et surtout depuis le Moyen âge ce qui caractérise la viticulture plus récente c’est surtout l’impact de la période communiste (1947 – 1989) qui a vu l’étatisation de la viticulture vers une production des vins dont la quantité était plus importante que la recherche de la qualité. Depuis la fin de cette période, on retrouve peu à peu la tradition viticole de qualité et les vins s’améliorent d’année en année.

C’est le 13ième producteur de vins en importance dans le monde et le 6ième en importance en Europe

On cultive du vin sur plus de 182,000 hectares de vignes, ce qui en fait la 10ième surface la plus importante dans le monde.

C’est le plus important pays producteur de l’Europe de L’Est.

La distance de l’Est à l’Ouest est de 789 kilomètres et du Nord au Sud de 475 kilomètres.

Les cépages autochtones les plus importants pour les vins rouges sont : le Feteasca Neagra et le Babeasca Neagra et pour les vins blancs : le Feteasca Alba, le Feteasca Regala, le Fetesscu Neagra, le Sarba, le Plavaie et le Grasa de Cotnari. Les cépages internationaux les plus utilisés pour les vins rouges sont : Merlot, Cabernet-Sauvignon et le Pinot Noir et pour les blancs : Riesling, Aligoté, Sauvignon Blanc, Muscat, Pinot Gris, Chardonnay.

L’une des plus importantes régions viticoles de Roumanie (celle au Nord de Bucharest) se situe approximativement à la même latitude (45ième) que la région de Bordeaux.

 

 

 

La dégustation

Douze producteurs étaient présents à ce salon. Alira, Cotnari (lequel a une DOC monopole), Clos des Colombes, Crama Girboiu, Bran, Aurelia Visinescu, Gramma, Jidvei, Lacerta, Budureasca, Mretamorfosis (une alliance avec la maison Antinori) et Legendary Dracula.

Tous les vins sont disponibles en importation privée via l’agence MaximImpex Inc. Wine Agency. On peut les rejoindre au 514-663-8467 ou via dionis@maxiimpex.ca.

Alors voici les vins que j’ai particulièrement appréciés et ce sans ordre d’importance.

Du Domaine Vitis Metamorfosis – Vins disponibles en 2019

Via Coltul Pietri, Sauvignon Blanc, Blanc, 2017, $25.75

De la Maison Legendary Dracula – Des vins qui ont du mordant!!

Legend Merlot, Rouge, 2016, $20.25

Legend Cabernet-Sauvignon, Rouge, 2014, $20.25

Feteasca Neagra, 555, 2014, $31.50

Nobilis, Feteasca Neagra, Rouge, 2015, $38.50

Draculea M+Sy+FN, 2014, Rouge, $34.25

Du Domaine Budureasca

Bris. Tamaiosa Romaneasca, Blanc, 2016, $18.75

Origini, Orro Manisa, Blanc, 2015, $30.75

Noble 5 Red, 2016, $29.50

Origini Reserve, 2015, Blanc, $30.75

De la maison Casa Vinuri Cotnari – disponibles en 2019

Colocviu la Viena, Francusa, Bulles, $31.75

Colocviu la Roma, Tamaiosa R, Blanc, $26.25

ZAZ, Tamaiosa Romaneasca, Blanc, $15.75

De la maison Crama Girboiu – Vins disponibles en 2019

Epicentrum Sarba + Plavaie, 2017, Blanc, $24.75

Bacanta, Chardonnay, Blanc, 2017, $29.25

 

 

 

Le vignoble Nobilo! Des Vins de Sauvignon Blanc et Pinot Noir aux saveurs des plus complexes!

Le vignoble Nobilo, un des plus important de Nouvelle-Zélande Fête ses 75 ans! Les premières vignes de la maison ont été plantées en 1943 par Nikola Nobilo et ses trois fils qui émigrèrent en 1943 pour fonder le vignoble dans la région d’Auckland. C’est surtout durant les années 80 que le vignoble a pris son envol dans la région de Marlborough puis au début des années 2000.

C’est dans les années 1970 qu’on substitue les cépages hybrides pour des cépages dits nobles tels le Sauvignon Blanc et le Pinot Noir. Le vignoble prend toujours de l’expansion surtout dans des régions plus en altitude afin de contrer les effets du réchauffement climatique. Le vignoble est maintenant composé de 2,500 hectares de diverses parcelles ce qui est assez impressionnant !

C’est maintenant David Edmonds, Maître de Chai et oenologue, qui définit la personnalité des vins que lui et son équipe élaborent depuis 2002 l’année où il a joint Nobilo après des années passées chez De Loach en Californie puis à Hawkes Bay chez Sileni Estate et CJ Pask. Après 16 ans chez Nobilo, il est toujours aussi passionné par le Sauvignon Blanc de Marlborough. Il connaît par cœur les caractéristiques de chaque parcelle dont il a la responsabilité. Vraiment intéressant de l’entendre parler des différents arômes que produisent les diverses parcelles, comme la palette de couleurs disponibles à un artiste peintre.

Marlborough est la région viticole la plus connue de la Nouvelle-Zélande. Elle est située au Nord de l’Ile du Sud dans l’un des secteurs les plus secs et les plus ensoleillés du pays. Près de 87% des plantations de cette région sont en Sauvignon Blanc. La région abrite des vallées  parmi les plus qualitatives point de vue viticole soit celles de Wairau et d’Awatere. Les fruits provenant de la plus petite vallée (Awatere) sont légèrement privilégiés, le Sauvignon Blanc de cette région ayant un caractère plus herbacé. Les raisins de la vallée de Wairau sont plus sur les fruits tropicaux. Assemblés les vins des deux vallées donnent des vins équilibrés et des plus savoureux.

L’influence maritime rafraîchit le climat durant la saison de croissance avec des brises marines à chaque soir. En fait en Nouvelle-Zélande, aucune région n’est à plus de 120 km de la mer. L’été les jours sont chauds et ensoleillés tandis que les nuits sont fraîches ce qui aide à conserver un haut taux d’acidité dans les raisins tout en permettant un développement optimal des arômes et des saveurs.

La Dégustation

Nous avons dégusté 3 vins qui, à mon avis, étaient vraiment très bons, tous axés sur le fruit et pleins de fraîcheur.

 

Le Nobilo, Sauvignon blanc, Marlborough, 2017, $16.60, sucre: 5.2g/l,  code SAQ: 12270948.

Au nez de belles notes de fruits exotiques surtout sur l’ananas, des notes de silex signe d’une belle minéralité ainsi que des notes de pamplemousse assez prédominantes mais pas trop intenses. En bouche c’est d’un bel équilibre avec une acidité fraîche presque vive. Un vin bien juteux, plein de vivacité avec un beau rappel des notes fruitées perçues au nez. Ce vin offre un très beau rapport qualité/prix. Vous voulez faire changement de votre Kim Crawford, eh bien vous serez ravis de ce vin. Il fera de très beaux accords avec des huîtres at autres fruits de mer.

Les deux autres vins sont des vins plus haut de gamme qui constituent la marque Nobile Icon. Ces vins sont disponibles en importation privée. Pour commander veuillez rejoindre M. Robert Farese au 514-827-6233 ou via email robert.farese@arterracanada.com.

Le Nobile, Icon, Sauvignon Blanc, 2017 est disponible à $27.00 en caisse de 6 bouteilles.

Il est issu des meilleures parcelles que possède le vignoble Nobilo dans la région de Marlborough, notamment dans les sous-régions de Wairau, Rapaura et Awatere. Un fait à noter, les arômes des raisins qui proviennent de chaque parcelle diffèrent passablement les uns des autres. C’est via un assemblage judicieux des raisins de chaque parcelle qu’on en vient à élaborer un vin tel que le Nobile Icon Sauvignon Blanc. Il témoigne de ce que la Nouvelle-Zélande peut faire de mieux avec ce cépage.

Au nez ce vin est un peu plus austère que le précédent. On y note une belle sensation de minéralité avec des notes de silex et des notes assez intenses de citron. En bouche on y trouve beaucoup de complexité tant au niveau de la texture qui est légèrement huileuse et grasse avec des notes de zeste de citron, de pamplemousse et de fruits de la passion. L’acidité est bien fraîche et la longueur est plus qu’appréciable. C’est juteux, goûteux et c’est pas mal bon! Nous l’avons dégusté en accord avec du saumon fumé. Wow quel accord !

Ce vin est produit en petites quantités. Chanceux ceux qui pourront mettre la patte sur quelques bouteilles.

Le Nobile Icon Pinot Noir, 2016, $27.00, est disponible lui aussi en importation privée en caisse de 6 bouteilles.

Malheureusement les quantités disponibles sont minimes. Lui aussi provient des meilleures parcelles de la région de Marlborough peu arrosées et soumises à de forts vents. Dans la région de Marlborough on dit que le Sauvignon Blanc est roi. Alors quand on décide de planter du Pinot Noir il faut qu’il soit bon car il sera remplacé par des vignes de Sauvignon Blanc. Et dans ce cas-ci ce vin de Pinot Noir est excellent !

Au nez des notes de fruits rouges bien mûrs comme une crème de fruits et quelques notes d’épices douces. En bouche la texture est veloutée, l’acidité est équilibrée ainsi que les tannins. On perçoit des arômes de fruits rouges, d’épices douces, de soya ainsi que quelques notes iodées . C’est intense, bien goûteux, tout focussé sur le fruit et plein de fraîcheur. Et que dire de la longueur. Nous l’avons dégusté avec des bouchées de canard avec une sauce au soya légèrement sucrée. Vraiment très bon !

Pour en savoir plus sur le vignoble Nobilo cliquez sur le lien : https://www.nobilowines.com  

https://www.arterracanada.com/Home?ocmsLang=fr

Des vins d’exception élaborés par une personne d’exception! Les vins d’Afrique du Sud de Johan Reyneke !!

J’ai ‘’rencontré’’ hier Johan Reyneke vigneron d’Afrique du Sud de la région de Stellenbosch, région bien qualitative point de vue vinicole. Comment vous décrire Johan? C’est une personne d’exception, c’est un ‘’facteur de changement’’ tant au niveau vinicole que dans sa propre vie, dans la vie des autres, dans son environnement et dans sa région. Il est animé par diverses passions dont entre autres, l’amour et le respect inconditionnel de la vigne ainsi que des gens qui travaillent avec lui à faire des vins d’exceptions.

On pourrait écrire un livre sur lui tant son histoire est assez incroyable. Il ne vient pas d’une famille avec une tradition viticole bien au contraire. En fait rien ne le prédestine à cette vie qui deviendra la sienne. Son père enseignait à l’université et était médecin alors que sa mère était infirmière. Alors qu’il a 18 ans, la famille décide de venir s’installer à Stellenbosch vivre ce qu’il appelle la ‘période ‘’Jean de Florette’’, un peu comme en ‘’gentlement farmer’’. Les terres qu’ils achètent comprennent des vignes et c’est sa mère qui travaille à la ferme alors que son père continue de travailler. Son rêve d’alors était d’étudier le droit mais ça n’a pas duré. Après avoir terminé son bac en arts et débuté des études en philosophie, il ébauche sa thèse en philo sur ‘’L’éthique environnementale’’ dans le domaine de l’agriculture. Il ne publiera jamais cette thèse mais il mettra en application tous les préceptes qui la composent.

Et c’est là qu’il commence à penser à faire les choses autrement. Il s’aperçoit bien que l’agriculture conventionnelle telle que pratiquée par les agriculteurs sud-africains ainsi que sur leurs propres terres est en train de tuer petit à petit la terre. Il se dit qu’il faut faire les choses autrement : ‘’La propriété de terres agricoles vient avec beaucoup de responsabilités’’. ‘’Je savais que ce que nous faisions à notre propre terre n’était pas la bonne chose à faire’’.

Alors qu’il est dans la jeune vingtaine il travaille dans leur propre vigne ainsi que dans d’autres vignes avec des travailleurs sud-africains. Il constate les ravages que l’apparteid a fait sur la vie des gens ordinaires. Ils travaillent dur et sont sous payés. Leurs chances de s’en sortir, de posséder leur propre maison, de donner une éducation à leurs enfants est pratiquement inexistante. Il se dit qu’il se doit de les aider. Il se rappellera toujours ses débuts alors qu’il travaille comme ‘’farm labourer’’ et se jure de tout faire pour améliorer la vie des gens qui un jour travailleront pour et avec lui. C’est durant cette période en travaillant sur des fermes et des vignobles qu’il tombe en amour avec la vigne. D’ailleurs, il ne dit pas qu’il est vigneron mais bien viticulturiste ce qui traduit mieux selon lui cet amour inconditionnel de la vigne.

Petit à petit il prend les rênes de leur vignoble alors en agriculture conventionnelle et la transformera au fil du temps et avec beaucoup de détermination et de labeurs en agriculture biodynamique. Le premier vignoble d’Afrique du Sud en fait.

Ces changements vers la biodynamie ne se feront pas facilement. Il faut apprendre toute la philosophie qui guide cette approche, il faut apprendre tout son eco-système et le rôle de chaque plante, des insectes, des fleurs et autres. Il faut comprendre aussi comprendre et gérer l’impact économique d’une telle transformation. Il faut gérer la résistance de ses voisins et convaincre les banquiers de le supporter dans cette nouvelle et folle aventure. Imaginez-vous un philosophe sans grande expérience viticole qui va rencontrer un banquier!

C’est avec une parcelle qu’il commence l’aventure et elle vire vite au désastre. Le vignoble attrape toutes sortes de maladies et elle est pleine de mauvaises herbes. Que faire? ‘’J’aimais la nature mais elle ne semblait pas m’aimer!’’. Il apprendra qu’il gérait son approche en laissant la nature trop à elle-même et qu’il lui faut un plan directeur, une méthodologie, une approche holistique. Ce n’est pas juste en éliminant les produits chimiques qu’on devient ‘’organique’’. Il faut qu’il apprenne comment mieux gérer cette nature tout en lui vouant du respect.

Il se tournera vers l’Allemagne pays qui a développé de solides compétences en agriculture organique et en biodynamie. Il faudra adapter toutes ses connaissances avec le climat de l’Afrique du Sud. De plus une dame de la région (Jeanne Malherbe) qui cultivait organiquement et de façon biodynamique depuis plusieurs années, l’aidera dans son approche.

Il a appris que pour être en biodynamie il faut savoir nourrir les plantes, il faut gérer les mauvaises herbes et il faut gérer les prédateurs le tout sans produit chimique et en harmonie avec la nature.

Depuis le vignoble est certifié biodynamique sur une quarantaine d’hectares et est pratiquement auto-suffisant. Johan n’achète plus aucun produit chimique, il développe son propre engrais à partir des peaux de raisins et des rejets de ses vaches qui se promènent librement dans les vignes avec les canards. Plus d’insecticides car les canards s’en occupent.

Quant à son amour pour les gens qui travaillent pour lui, il a mis sur pied le projet Cornerstone. Ce projet a pour but de redonner aux travailleurs la possibilité d’acquérir leur propre maison et d’envoyer leurs enfants à l’université. Alors qu’il débutait son aventure il a pris la décision d’acheter quatre maisons pour ces gens et d’en assumer l’hypothèque. Il a presque fait faillite à cause de sa générosité mais a persisté. De nos jours, les travailleurs sont maintenant propriétaire de leur maison et deux de leurs enfants est allé à l’université.

Maintenant le vignoble possède environ 40 hectares de vignes sur 90 hectares de terres, possèdent environ 50 vaches qui soit dit en passant ont chacune leur nom et on y produit environ 300,000 bouteilles de vins organiques qui sont fabuleux ! Quant à ses voisins ils se sont eux aussi convertis en biodynamie et représentent environ 250 hectares en biodynamie.

Pour en savoir plus sur le Vignoble Reyneke : http://reynekewines.co.za

La dégustation

Nous avons dégusté 10 vins tous organiques dont 4 sont disponibles à la SAQ. L’élément distinctif de ces vins est la pureté du fruit ainsi que l’intensité et la persistance des arômes. Vraiment excellents! Bien que je ne note pas les vins, je peux vous affirmer qu’ils sont parmi les tops! Quel charme que cette dégustation.

© Lauren Magot, Univins et Spiritueux

Reyneke, Chenin Blanc, 2018, Organic, non disponible à la SAQ, prix environ $20.00.

Un nez aromatique sur les fruits blancs d’une belle pureté et bien et frais, soupçon d’agrumes, belle sensation de minéralité et touche florale. En bouche texture légèrement grasse, belle acidité, une certaine élégance et longueur moyenne. Bien hâte qu’il arrive. Il va faire un malheur!

 

Reyneke, Chenin Blanc, Biodynamic, 2017, disponible à la SAQ pour environ $26.00, quantités à venir.

Ce vin provient de vignes plus vieilles. Belles notes de miel, plein de notes florales et fruits blancs. En bouche la texture est bien riche, l’acidité bien fraîche, belle pureté du fruit, plus de structure que le précédent, finale sur les noyaux de pêches. Vraiment très bon !

 

Reyneke, Chenin Blanc, Natural, 2016, non disponible à la SAQ.

Ce vin n’est pas produit à chaque année. Il était incroyable !! J’ai une certaine appréhension avec les vins naturels. Quelquefois (souvent…) on y perçoit des odeurs que je juge indésirables. Dans ce cas-ci, oh que non. C’est la pureté du fruit qui prédomine! Des notes comme du beurre au caramel, de noisettes, de popcorn avec comme un soupçon d’agrumes. C’est riche en bouche, frais, belle acidité et long en bouche, très long!

Reyneke, Sauvignon Blanc, Reserve, 2016, $45.75, code SAQ : 12320175, quantités à venir.

Au nez des notes de silex, de fruits blancs, je n’ai pas perçu de notes boisées. La finale de ce vin est assez spéciale avec comme un rush de fruits sur les agrumes complètement en fin de bouche. Excitant!

 

 

 

Reyneke, Sauvignon Blanc, 2017, $29.00, code SAQ : 13316961, disponible à la SAQ dans 56 succursales.

Nez de silex, belle sensation de minéralité, soupçon d’agrumes. En bouche , superbe texture, bien équilibré, finale citronnée. Très belle longueur.

 

 

Reyneke, Shiraz, Cabernet-Sauvignon, Organic, 2017, non disponible à la SAQ, prix environ $20.00.

Nez sur les fruits rouges, comme une pointe d’olive, notes assez intenses. En bouche les tannins sont passablement charpentés avec des notes de fruits rouges et noirs, d’épices douces. Beaucoup de volume et d’amplitude en bouche.

 

 

Reyneke, Shiraz, 2016, non disponible à la SAQ. Prix environ $29.00

Un nez sur les fruits rouges avec un soupçon de notes boisées. En bouche les tannins sont bien charpentés avec des notes d’épices douces, de fruits noirs. Beaucoup de volume et d’amplitude en bouche avec passablement d’élégance et de longueur.

 

 

Reyneke, Shiraz, Reserve, 2016, $80.00, code SAQ : 12874549, quantités à venir en succursale.

Un nez sur la crème de fruits rouges bien charmeur, belle concentration du fruit avec un soupçon de vanille. En bouche, les tannins sont bien charpentés avec de belles notes de torréfaction, d’épices douces. Beaucoup de volume et d’amplitude. Un vin WOW!

 

 

 

 

 

 

Cornerstone, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc, 2015, $36.00, code SAQ : 12903485, disponible dans 29 succursales.

Un vin de facture bien classique sur des notes de cassis, des tannins charpentés et beaucoup de volume et d’amplitude.

 

 

 

Reyneke, Cabernet-Sauvignon, 2013, non disponible à la SAQ.

Ce vin n’a pas été produit qu’en 2013, 2014 et 2015. D’un classicisme surprenant, avec de belles notes d’un beau fruité, belles notes de torréfaction. Pas mal incroyable!!

 

 

 

 

Merci à l’agence Univins et Spiriteux pour si belle invitation à rencontrer Johan Reyneke.

http://univins.ca/

 

 

 

 

 

 

 

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén