Catégorie : Prix – Vins mousseux/effervescents (Page 1 of 7)

L’Amarone Montresor, 50 ans d’amour au Québec!

Cette semaine je rencontrais Edoardo Montresor, ambassadeur de la marque Montresor. Ce dernier voyage partout dans le monde pour promouvoir la marque. Mais quand il vient au Québec, c’est en terrain connu car c’est la région après l’Italie ou cet Amarone légendaire se vend le plus. Évidemment si on l’achète tant, c’est qu’il nous donne pleine satisfaction tant au niveau du goût que de son rapport qualité/prix.

Lors de cette rencontre nous avons dégusté une partie de la gamme des vins que la maison élabore dont un mousseux fait de Pinot Noir, un excellent Soave blanc fait de Garganega, un délicieux vin de Valpolicella et trois très beaux Amarones.

Edoardo qui est un ambassadeur hors pair nous a fait part de quelques notions intéressantes sur les vins de la région et sur l’histoire de sa famille. En voici quelques unes :

L’origine du nom de la famille est française. Claude Montresor qui résidait en Val de Loire a un jour tenté de tuer (sans succès) le Cardinal Richelieu. Il a du s’exiler en Italie dans la région de Vérone.

C’est en 1892 que l’arrière-grand-père d’Edoardo débute la fabrication du vin avec des raisins de Valpolicella. Ils seront les premiers à vendre du vin en bouteille sous une marque privée.

Que veut dire Valpolicella? Val : qui veut dire vallée, Poli : qui veut dire plusieurs, Cella : qui veut dire cellier. Donc bout à bout ça veut dire « la vallée où on trouve plusieurs celliers ».

Au départ les vins d’Amarone étaient appelés – Reciotto Scampa. On a par la suite changé le nom pour Reciotto Amarone.

La bouteille d’Amarone de Montresor à comme une apparence de verre sablé. La raison en est une technique. Les premières livraisons aux USA prenaient un temps très long. Afin de protéger le vin de la lumière pendant cette periode, le verre de la bouteille a été comme « sablé ».

Autrefois quand on servait le vin on y ajoutait du sucre afin d’en atténuer l’acidité. Avec les cépages de l’Amarone qui ont la peau épaisse (Corvina, Rondinella, Molinara) on s’est aperçu qu’on pouvait les faire sécher et ainsi augmenter leur teneur en sucre. Avec ces vins on n’avait plus besoin d’ajouter du sucre lorsqu’on servait le vin.

Séchage du raisin – méthode appassimento

La dégustation

Montresor, Rosé Royal, Vino Spumante Brut, cépage : Pinot Noir 100%, $38.00, disponible en importation privée (IP).

Sur des notes de fruits blancs, d’agrumes, florales et comme un soupçon de notes herbacées. La bouche offre une belle sensation de mineralite (un vin bien droit) avec un profil légèrement vineux (le Pinot Noir), d’une belle élégance et beaucoup de fraîcheur. Un vrai mousseux de bouffe avec une certaine structure et une belle longueur.

Montresor, Rosé Royal, Vino Spumante Brut

Montresor, Fattoria Soave Classico, 2017, $20.00, cépage : Garganega 100%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 13863745.

Les vins de Soave sont parmi mes préférés et j’ai beaucoup apprécié celui-ci. Sur une dominante florale, de pêches, très aromatique avec comme un soupçon de miel. En bouche, belle sensation de mineralite, avec une acidité presque vive qui donnait à ce vin un côté incisif. Belle longueur avec une finale sur les notes florales.

Montresor, Fattoria Soave Classico, 2017

Montresor, Valpolicella Classico Superiore, 2015, $24.00, cepages : Corvina 50%, Rondinella 50%, code SAQ : 13863737.

Ce vin est malheureusement peu disponible. On verra bien la disponibilité future car selon Edoardo, il reste du 2015 dans le Chai…

Ce vin était tellement équilibré! Dommage car je vous le recommande sans hésitation. Sur des notes de fruits rouges bien mûrs et d’épices avec un léger boisé. En bouche les notes d’épices dominent ainsi que les flaveurs de fruits rouges assez concentrées. Les tannins sont presque charpentés et toutes les composantes du vin sont dans un bel équilibre. Tellement bon!

Montresor, Valpolicella Classico Superiore, 2015

Montresor, Amarone della Valpolicella, 2015, $34.60, sucre : 6.0 g/l, code SAQ : 240416.

Avec un nez des plus charmeur sur des notes de crème de fruits rouges ainsi que des notes florales. La texture est des plus veloutée, l’acidité bien équilibrée et les tannins presque charpentés. D’une belle intensité mais pas trop ce que j’apprécie beaucoup. Un beau volume en bouche et beaucoup d’élégance. Et quelle longueur…

Montresor, Amarone della Valpolicella, 2015

Montresor, Amarone della Valpolicella Fondatore, $56.25, disponible en IP dès mars 2020.

Sur une dominante de fraîcheur avec quelques notes herbacées et de fruits rouges assez intenses. La texture est bien veloutée, l’acidité assez vive et les flaveurs sont carrément sur une dominante de fruits rouges (cerises). Quel beau contraste entre la fraîcheur et l’ensemble du profil aromatique.

Montresor, Amarone della Valpolicella Fondatore

Montresor, Capitel della Valpolicella, 2000. Ce vin n’est pas disponible.

Tellement beau sur quelques notes d’évolution de prunes et de tabac blond. Tout en équilibre, encore en jeunesse avec des tannins charpentés et d’une belle amplitude en bouche. Il lui reste encore plusieurs années à donner…

Montresor, Capitel della Valpolicella, 2000

L’agence Noble Sélections représente les vins de la maison Montresor.

Pour en savoir plus sur les vins de la maison Montresor: https://www.vinimontresor.com/en/

Neuf suggestions de vins du Québec!

Dégustation Vins du Québec

Nous étions plusieurs professionnels de l’industrie qui ont répondu à l’invitation de Vins du Québec à une croisière sur le fleuve qui nous a permis de rencontrer au-dela d’une vingtaine de vigneron du Québec, d’écouter diverses présentations sur l’évolution de la viti-viniculture au Québec et de déguster plus d’une quarantaine de vins.

Pas besoin de dire que les vins du Québec sont en pleine ébullition (rien à voir avec la fermentation alcoolique…). La demande des consommateurs est en croissance fulgurante, la qualité des vins ne cesse de croître, les connaissances qui soutiennent cette qualité sont en progression exponentielle et le désir et la volonté des vignerons ne connaît aucune limite!

Nadia Fournier et Louis Denault

On a qu’à écouter la présentation de Hugo Grenon, géologue sur les différents terroirs du Québec pour se convaincre des possibilités de profils aromatiques et de qualité selon les régions. Le panel de vignerons qui portait sur l’innovation au service de la viti-viniculture nous démontré le potentiel de solutions qui se présentent aux vignerons. Divers articles traiteront de ces sujets.

Hugo Grenon, géologue

Concentrons-nous ici sur la dégustation des vins.

Quant à moi, suite aux vins que j’ai goûté, je préfère encore les blancs et les mousseux aux rouges. Mais il faut admettre que ces derniers ont grandement évolué et ce dans le bon sens. À mon humble avis, il reste du travail à faire au niveau de la maturité et de l’équilibre des rouges. Autre observation, j’ai trouvé les niveaux d’acidité de pas mal tous les vins assez marqués ce qui leur confère beaucoup de fraîcheur.

Parmi les vins dégustés, voici ceux qui ont retenu mon attention.

Domaine Bergeville, le Blanc Brut, 2017, $27.85, cépages : Frontenac Blanc 50%, Frontenac Gris 50%, sucre : 8.4 g/l, code SAQ : 13374562.

Étonnant ce vin effervescent! Sur des notes d’agrumes, de pêches avec une belle tension et plein d’énergie!

Domaine Bergeville, le Blanc Brut, 2017

Domaine de la Bauge, U, 2018 

Bien aromatique et très belle acidité, plein de fraîcheur!

Domaine de la Bauge, U, 2018 

Vignoble Le Mas des Patriotes, La Mansarde Réserve, 2018, $25.35, cépages : Frontenac Blanc 95%, Seyval 5%, sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 13530342.

La texture est légèrement grasse, de belles notes d’agrumes, de miel et de notes florales. Beau contraste avec l’acidité assez vive.

Vignoble Le Mas des Patriotes, La Mansarde Réserve, 2018

Domaine St-Jacques, Pinot Gris, 2018, $21.95, sucre: 1.7 g/l, code SAQ : 12981301.

Des notes de fleurs, de pêches, belle sensation de minéralité et beaucoup de fraîcheur.

Domaine St-Jacques, Pinot Gris, 2018

Les Vents d’Ange, Marie-Rose, vin rosé, 2018, $13.00, sucre : 4.7 g/l, cépages : Pionnier 100%, code SAQ : 12123657.

Sur la fraise, framboise, texture intéressante comme veloutée et très belle acidité.

Les Vents d’Ange, Marie-Rose, vin rosé, 2018

Coteau Rougemont, Le Grand Coteau, 2016, $23.60, cépages : Marquette 80%, Frontenac 20%, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 12358190.

Belle concentration des notes de fruits bien mûrs sur la mûre, la cerise noire ainsi que quelques notes boisées assez bien intégrées. De beaux tannins bien soyeux et belle longueur.

Coteau Rougemont, Le Grand Coteau, 2016

Vignoble Les Murmures, L’Effronté

Sur des notes assez concentrées de fruits noirs et de bleuets.

Vignoble Les Murmures, L’Effronté

Domaine du Fleuve, Côte d’en Haut, 2017

Des notes de vanille, de chocolat, de fruits rouges, très belle concentration.

Domaine du Fleuve, Côte d’en Haut, 2017

Vignoble du Marathonien, Vendange tardive, 2017, $29.15, sucre : 140 g/l, code SAQ : 12204060.

Sur des notes d’abricots, de miel ainsi que des notes florales. Opulent en bouche, d’une belle richesse et quelle longueur!!

Vignoble du Marathonien, Vendange tardive, 2017

Pour en savoir plus sur les vins du Québec

Les Crémants de Bourgogne Veuve Ambal, parmi les meilleurs!

Veuve Ambal, Crémants de Bourgogne

On assiste depuis quelques années à une véritable révolution dans le milieu des vins effervescents avec le développement des Proseccos et des Cavas. Leur bas prix ainsi que leur goût apprécié par plusieurs ont eu pour effet d’augmenter l’intérêt des consommateurs envers les bulles.

Quant à moi les meilleurs rapports qualité/prix sont avec les Crémants. Cette appellation a été mise sur pied seulement en 1975 afin d’encadrer tous les producteurs de vins effervescents de France qui produisent hors Champagne.

Veuve Ambal, Crémants de Bourgogne

Pratiquement chaque région a son Crémant; Crémant de Loire, Crémant de Bordeaux, Crémant de Bourgogne et bien d’autres. Ces vins sont élaborés sensiblement de la même façon que le Champagne sauf quant au choix des cépages qui peuvent varier selon l’appellation. En Champagne on utilise en priorité le Chardonnay, le Pinot Noir ainsi que le Pinot Meunier. En Bourgogne on utilisera le Chardonnay, le Pinot Noir mais pas de Pinot Meunier car ne dernier n’est pas autorisé en Bourgogne. On pourra aussi utiliser l’Aligoté et le Gamay ce qui pourra donner un profil aromatique différent.

Beaucoup de ces producteurs de Crémant en France produisent aussi des vins rouges et noirs et pour certains, les Crémants représentent une faible proportion de leur production. Mais ce n’est pas le cas chez Veuve Ambal, le spécialiste et leader des Crémants de Bourgogne. J’ai eu le plaisir de rencontrer Aurélien Piffaut, Directeur Général de la maison familiale et indépendante Veuve Ambal, producteurs presqu’exclusivement de Crémants de Bourgogne et ce, depuis 120 ans. Aurélien représente la 6e génération de la famille et le Crémant coule dans ses veines…

Éric et Aurélien Piffaut

La Maison Veuve Ambal élabore une quinzaine de cuvées de Crémants de Bourgogne à partir des 300 hectares dont ils sont propriétaires et à partir de l’achat de raisins de viticulteurs avec qui ils ont des contrats d’approvisionnement. Ce sont les plus gros producteurs de l’appellation avec environ 7 millions de bouteilles (l’appellation entière en produit environ 19 millions). Ces 300 hectares leur permettent d’accéder à un vaste choix de terroirs ce qui leur donne une palette aromatique des plus diversifiée.

Vignobles, Veuve Ambal

La maison était depuis longtemps établie à Rully appelé le berceau de bulles en Bourgogne et en 2005 la maison a déménagé ses pénates à Montmagny-Lès-Beaune afin d’augmenter sa capacité d’entreposage. Elle aura, au fil du temps, fait l’acquisition de terres viticoles afin d’assurer l’approvisionnement en raisin. C’est sous l’impulsion d’Éric Piffaut, un véritable visionnaire qui a fait de la maison fondée par la Veuve Ambal (Anne-Marie Ninot épouse de Antoine Émile Ambal) un véritable leader du Crémant de Bourgogne.

Chai, Veuve Ambal

Veuve Ambal n’est pas seulement une maison spécialiste du Crémant de Bourgogne, c’est aussi un groupe familial. Il est composé de grandes Maisons de vinsde Bourgogne et d’effervescents :

Rivarose depuis 1998, André Delorme depuis 2005 et enfin Prosper Maufoux depuis 2010.

Veuve Ambal, domaines

Les 300 hectares que possède la maison se subdivisent en 6 terroirs différents : La Grande Côte, Gracieux Chevalier, La Vigne au Roy, Château St-Aubin, Les vins de l’Ange et London. Fait à noter, Château St-Aubin est constitué entre autres des appellations des plus qualitatives de Bourgogne :  Criots-Bâtard-Montrachet Grand Cru, Puligny-Montrachet 1er Cru, la Garenne, Meursault, Meursault 1er Cru, Chassagne-Montrachet 1er Cru les Chenottes et autres.

La dégustation

La philosophie de la maison tourne autour de la recherche de l’équilibre entre une acidité bien présente et une belle fraîcheur. On ne recherche pas de vins oxydés mais plutôt une tension et de l’énergie dans le vin.

Des cinq vins dégustés seul le Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut est disponible à la SAQ à $19.95. Le Cuvée Prestige Blanc Brut attend une décision de la SAQ pour reconduire ce vin sur les tablettes.

Cette dégustation nous a clairement démontré la grande différence dans le profil aromatique de chaque vin qui proviennent de la grande diversité des terroirs que possède la maison.

Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, $19.55, cépages : Pinot Noir, Chardonnay, Aligoté et Gamay, sucre : 12 g/l, code SAQ : 14093041.

Mettez de côté vos Proseccos et Cavas! Définitivement un Crémant à acheter! Laissez vous charmer par ses notes de fruits exotiques (litchi), d’agrumes, de fleurs blanches avec un soupçon de notes briochées. La texture est bien crémeuse, son acidité bien vive et tranchante et la finale est toute en finesse. Excellent rapport qualité/prix!

Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Nature, Crémant de Bourgogne, cépages : Chardonnay et Aligoté, sucre : 3.0 g/l, malheureusement non disponible.

Sur des notes de levures, de fleurs blanches et briochées. En bouche, la texture est ‘’surprenament’’ moelleuse malgré le fait qu’il n’y a pas eu de liqueur de dosage ajoutée ce qui parfois rend le Crémant un peu rude. Pas le cas ici. Probablement que les 24 mois de vieillissement sur lies y sont pour quelque chose…

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Nature, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Chardonnay et Aligoté, sucre : 9.0 g/l, vieillissement de 20-24 mois. Malheureusement non disponible.

Sur des notes d’agrumes (citron), de fleurs ainsi qu’une belle sensation de minéralité sur des notes crayeuses. Bien complexe et d’une belle longueur. On parle quand même d’un vieillissement de 24 mois sur lies.

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Cuvée Prestige, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Pinot Noir et Chardonnay, vieillissement de 24 à 36 mois. Non disponible pour le moment.

Ce vin a déjà été vendu à la SAQ à $24.90. Je vous le dis car à ce prix, c’est toute une affaire! En plein dans ma palette aromatique préférée !! Véritable coup de cœur sur des notes briochées, de noisettes ainsi qu’un soupçon d’agrumes. Quelle complexité en bouche, bien rond, d’une belle fraîcheur, un peu vineux (Pinot Noir) et tellement bon! S’il revient à la SAQ, sautez la-dessus!

Veuve Ambal, Cuvée Prestige, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Cuvée Marie Ambal, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Pinot Noir et Chardonnay, vieillissement de 36 mois. Malheureusement non disponible.

Ce Crémant haut de gamme est riche, complexe, d’une superbe longueur et dégage une belle sensation de minéralité. Eh que j’aime ces notes de noisettes, de brioche et d’agrumes bien persistantes qui s’entremêlent avec ces milliers de fines bulles en une finale toute en fraîcheur.

Veuve Ambal, Cuvée Marie Ambal, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Faites le plein d’idées et découvrez des surprises parmi ces neuf suggestions de vins!

Dégustation

Un mousseux britannique appelé Britagne, des vins d’Espagne, de Slovénie, de France, d’Afrique du Sud , de Hongrie et d’Italie. Tous disponibles à la SAQ, à vous de les découvrir!

Un ‘’Britagne’’, version champagne britannique, Exton Park, Blanc de Noirs, $49.75, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 14134801.

Ce qui domine dans ce mousseux c’est sa sensation de minéralité avec comme un goût crayeux ce qui donne l’impression d’un vin bien droit. En bouche c’est d’une texture crémeuse avec des flaveurs de fruits blancs et de levure, bien croquant avec une acidité assez vive. Étant fait entièrement de Pinot Noir, il est de tendance vineuse et possède une belle structure. Il vaut entièrement la peine de l’essayer car il se compare facilement aux Champagnes de même prix. Vraiment une nouveauté.

Britagne, Exton Park, Blanc de Noirs

D’Espagne, Penedès, Tuvi, Sumarroca, 2018, $15.35, cépages : Xa-rello 50%, Gewutrztraminer 30%, Riesling 10%, Viognier 10%, sucre : moins d’un gramme, code SAQ : 13574687.

Coup de Coeur! Aromatique et parfumé ce vin m’a conquis! C’est floral avec un soupçon de fruits exotiques, de notes citronnées et de zeste de lime et citron. En bouche c’est tout en fraîcheur et en équilibre avec une belle acidité vive. Le tout se termine sur des flaveurs de zeste de citron et de pamplemousse. Et quel rapport qualité/prix! À acheter!

Tuvi, Sumarroca, 2018

France, Chablis, Nicolas Potel, 2017, $27.35, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 14045171.

Ce vin est travaillé à la bourguignonne avec bâtonnage sur lies et vieillissement en foudre ce qui lui donne des notes un peu beurrées, de fruits blancs (poire) et un soupçon de barbe à papa. C’est assez gras en bouche, riche et élégant avec une belle acidité en finale ce qui créé un beau contraste avec le gras de la bouche. À essayer assurément!

Chablis, Nicolas Potel, 2017

Slovénie, Domaine Ciringa, Fosilni Breg, Sauvignon Blanc, 2016, $27.15, sucre : 2.1 g/l, code SAQ : 13910290.

Dégusté à l’aveugle j’aurais cru un Sauvignon Blanc de la Loire tellement il était typé et bon. Eh non! Il vient de la Slovénie. Il livre tout ce que vous vous attendez d’un Sauvignon Blanc : des notes herbacées, citronnées avec une acidité vive bien fraîche ainsi qu’une belle sensation de minéralité. La finale assez longue est sur le zeste de pamplemousse. Un beau vin funky!

Domaine Ciringa, Fosilni Breg, Sauvignon Blanc, 2016

D’Afrique du Sud, Western Cape, Kloof Street, Chenin Blanc, 2018, $22.20, sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 12889409.

Cette winery a été élue ‘’Winery of the Year’’ d’Afrique du Sud! Rien de moins! Quel vin charmeur avec ses notes de miel, de fruits blancs bien mûrs. Et ça sent les fleurs! Bien goûteux (pommes jaunes) avec une texture un peu grasse, une acidité fraîche et une belle sensation de richesse. Belle longueur!

Kloof Street, Chenin Blanc, 2018

Italie, Arcese, Bera Vittorio E Fligli, 2017, $29.40, cépages : Arneis 30%, Cortese 30%, Sauvignon Blanc 30%, Vermentino 10%, sucre : 3.2 g/l, code SAQ : 14039301.

Coup de Coeur! Épices, cannelle, estragon, notes de résine et balsamiques, senteurs de rose, petit côté oxydatif et saveurs de poires. Tout un début! En bouche tout est en équilibre avec des flaveurs complexes et intenses. Vraiment beau! Achetez ce vin! Beaux accords avec dinde grillée, filet de porc aux poires et estragon.

Arcese, Bera Vittorio E Fligli, 2017

Hongrie, Szekszard, Kadarka, Heimann, 2017, $22.90, code SAQ : 14057219. Prochainement sur les tablettes de la SAQ.

J’avais le nez dans le casseau de fraises bien fraîches! J’avais l’impression de boire un Gamay du Beaujolais. Tout en équilibre, sur dominantes de fruits rouges avec des tannins assez légers. Des plus  rafraîchissant.

Kadarka, Heimann, 2017

Afrique du Sud, Malmesbury, The Innocent, Pinotage, Lamershoek, 2017, $20.20, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 13668392.

Sur dominante de notes empyreumatiques (fumée), de fruits noirs (mûres) et de réglisse. Les tannins sont charpentés et belle longueur. Il faut aimer le style et le cépage qui est vraiment typique à l’Afrique du Sud!

The Innocent, Pinotage, Lamershoek, 2017

Afrique du Sud, Swartland, Kloof Street, Red, 2017, $22.90, cépages : Syrah 73%, Mourvèdre 12%, Cinsault 8%, Carignan 6%, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 12483927.

Ce vin est littéralement bâti comme un GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre) du sud de la France. Et il est très réussi avec ses notes d’épices, de prunes, de fraises légèrement confiturées et de fruits noirs. En bouche il offre un beau volume, est bien goûteux sur dominante de fruits noirs et des tannins dodus et presque charpentés. Vraiment pas mal!

Kloof Street, Red, 2017

Afrique du Sud, Malmesbury, Terre Brûlée, Rouge, 2017, $22.45, cépages : Syrah 60%, Cinsault 40%, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 13738055.

Coup de Coeur! Dominante assez intense de fruits rouges et d’épices sur des tannins assez charpentés. C’est élégant, goûteux et d’une belle concentration. À ce prix, on achète!

Terre Brûlée, Rouge, 2017

L’agence Rézin représente tous ces vins au Québec

Des accords vins et mets parfaits grâce à François Chartier et à l’École Hôtelière des Laurentides

Accords mets vins EHDL

Souvent lorsque on accorde le profil aromatique d’un vin de façon parfaite avec celui d’un met, il y a comme un ‘’troisième goût’’ qui naît de cette association. Et qui d’autre que François Chartier pour créer de tels accords!

François Chartier ‘’Créateur d’harmonies’’ est considéré comme l’une des plus futées ‘’tête chercheuse’’  en matière de création de recettes et d’harmonies vins et mets grâce à sa science d’harmonies et sommellerie moléculaire.

François Chartier

Le réputé dégustateur de vins américain Robert M. Parker dit de lui qu’il est ‘’Un pur génie’’, alors que le célèbre chef catalan du restaurant elBulli, Ferran Adria, le qualifie comme ‘’l’expert mondial numéro un en saveurs’’. Il est présent sur tous les continents, dont en Europe, où il élabore ses vins Chartier (disponibles à la SAQ, dans l’ouest canadien, en Espagne et bientôt au Japon). Il a lancé il y a deux ans l’agence d’importation privée Les Vignerons de Chartier.

Dégustation Accords mets vins

Cet evénement ‘’Accords mets vins’’ avait lieu à l’École Hôtelière des Laurentides son Alma Mater, ou il a étudié en sommellerie il y a environ 30 ans. Une trentaine de personnes ont payé $20.00 (somme des plus raisonnable) et se sont laissé charmer par les harmonies crées entre les vins de François Chartier (eh oui, il a en plus une agence d’importation de vins) et les bouchées incroyables, originales et simplement délicieuses qui ont été développées de concert avec la chef Josée Morasse et ses élèves en cuisine de l’École Hôtelière des Laurentides. 

En tant qu’ancien étudiant en sommellerie à l’École, je dois admettre que j’ai été subjugué par toutes ces flaveurs et saveurs.

L’événement

Afin de créer ces harmonies parfaites, François Chartier a travaillé de concert avec la Chef Josée Morasse et le Maître Sommelier et professeur en sommellerie, Jean Beaudin. Les profils aromatiques des vins ont été développé et selon la méthode mise au point par François Chartier, divers ingrédients ont été identifiées à partir desquels ont pouvait créer des recettes en harmonie parfaite avec les vins. Afin de bien comprendre le processus créatif de François Chartier, les étudiants en cuisine ont suivi une demi-journée de formation en sommellerie et plus spécifiquement sur la philosophie de François.

Par la suite diverses recettes ont été élaborées et optimisées.

Jean Beaudin, Maître Sommelier et professeur de sommellerie

La dégustation

Les vins de François Chartier sont disponibles en importation privée sauf pour le Fronsac qui est disponible à la SAQ. Pour tous les détails et pour commander, consultez son site : https://vignerons.francoischartier.ca/

Cava, Carles Andreu, Espagne, Conca de Barbera, Brut nature, $25.30, cépages : Parellada 60%, Macabeu.

Au nez, des notes de fruits blancs (pommes, poires) et d’ananas ainsi que des notes  florales. La bouche est crémeuse, dotée d’une belle acidité assez vive qui supporte une belle sensation de minéralité.

Accord: Brunoise de pommes Cortland et pacanes, parmesan, crevettes safranées

Les Bambins, blanc bio, France, Languedoc, Clos des Augustins, 2017, $25.47, cépages : Chardonnay, Rolle, Roussanne, sucre : moins d’un gr/l.

Au nez, des notes de pêche et des notes florales et un soupçon de fruits exotiques (ananas). La texture est un peu grasse et l’acidité bien équilibrée. D’une belle longueur et bien goûteux.

Accord: Tartare de saumon, sirop d’érable, ananas, cannelle, clou de girofle, sésame

Espagne, El Casetero, Microcomico, Macabeo, DO Campo de Borja, 2018, $21.45

Bien floral, aromatique sur la poire, la lime et les épices. L’acidité est vive et le vin offre une très belle sensation de minéralité qui s’accorde parfaitement avec le ceviche.

Accord: Ceviche de pétoncles à la lime – croûton au cari

Espagne, Botijio Rojo, Garnacha, 2016, $23.00

Sur des notes balsamiques, de cerises noires, de muscade, de poivre et d’herbes fraîches. La bouche dégage une belle acidité bien fraîche, les tannins sont presque charpentés et le tout dégage une certaine élégance. Incroyable avec la bouchée! Carrément un 3e goût!

Accord: Filet de bœuf au mole – betteraves au genièvre

France, Bordeaux, Fronsac, Chartier, 2015, $18.10, code SAQ : 12068070.

Des notes de sous-bois, de fruits rouges (fraises et framboises) d’une belle profondeur sur des tannins charpentés tissés bien serré.

Accord: Canard, riz sauvage, pois verts, safran, riz sauvage soufflé, enoki

France, AOC Languedoc, Les Augustins, Pauline rouge, $21.62.

Nez des plus charmeur sur des notes de fraises presque confiturées, de poivre, d’olives noires et de garrigue. L’acidité est bien équilibrée et les tannins presque charpentés.

Accord: Tapenade d’olives noires, thym et estragon, anis étoilée

Espagne, DO Penedès, Microscopi, Carignan, 2017, $32.07

Sur des notes de fruits noirs, soupçon d’épices et quelque peu herbacées. Bel équilibre en bouche avec des tannins presque charpentés et beaucoup de fraîcheur.

Accord: Truffe, dattes, cerise, sirop de lavande et poivre

François Chartier

Pour en savoir plus sur François Chartier, visionnez sa conférence sur ‘’La fin des frontières géographiques du goût’’ ou consultez son site web : www.françoischartier.ca

Les vins de la maison Trapiche! On achète!

Trapiche – les vins dégustés

À chaque dégustation des vins de cette maison, je suis étonné par le rapport qualité/prix de ces vins. Je ne suis jamais déçu, aussi bien dire que je suis pratiquement toujours satisfait. Nous en avons dégusté 8 avec German Buk winemaker chez Trapiche. Lui et Sergio Case sont responsables de l’élaboration des vins de la maison.

German Buk Winemaker chez Trapiche

Quand je lui parle du rapport qualité/prix des vins, il me répond : ‘’Nous avons beaucoup de compétition de par le monde et chez Trapiche on oublie jamais ça’’. German a commencé chez Grupo Penaflor en 2007 et est devenu winemaker chez Trapiche en 2014. Il fait partie d’une équipe dont l’objectif est de démontrer le potentiel qualitatif des diverses régions et terroirs de l’Argentine. Il a entre autres participé au développement des vins Costa Pampa.

La dégustation

Trapiche, Costa Pampa, Extra Brut, $24.95, sucre : 6.83 g/l, cépages : Chardonnay 80%, Pinot Noir 20%. Disponible en importation privée.

Un beau mousseux doté d’une belle douceur, bien crémeux avec une acidité vive et persistante sur des notes de fruits blancs bien mûrs (pommes) et de zeste de citron. On y retrouve un soupçon de notes toastées avec une belle sensation de minéralité.  Accords avec des huîtres et fruits de mer.

Trapiche, Costa Pampa, Extra Brut

Trapiche, Costa Pampa, Chardonnay, 2018, $24.95, sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 13688772.

Un beau coup de Coeur!! Bien différent d’autres Chardonnay que j’ai dégusté à date. Il était très aromatique et particulièrement floral sur des notes de fruits blancs et avec comme avec une légère sucrosité. La texture est quelque peu grasse, l’acidité bien fraîche et de belles flaveurs de zeste de citron ainsi qu’une belle sensation de minéralité viennent compléter le tout. Belle complexité et structure! On court acheter ce vin!

Trapiche, Costa Pampa, Chardonnay, 2018

Trapiche, Medalla, Chardonnay, 2016, $19.95, sucre : 3.5 g/l, code SAQ : 13675875.

Ce Chardonnay est de style plus traditionnel dans le sens qu’on y retrouve des notes boisées, beurrées complétées par celles de fruits bien mûrs sur la poire avec un soupçon d’ananas. En bouche, beau contraste entre la texture grasse et l’acidité assez vive qui lui donne beaucoup de tension et de complexité.

Trapiche, Medalla, Chardonnay, 2016

Zaphy, vin rouge organique, Cabernet Sauvignon, 2018, $11.95, sucre : 2.9 g/l, code SAQ : 14023191.

Bien satisfaisant ce vin bio qui laisse toute la place au fruits bien mûrs (mûres) avec qui possède une belle structure et est tout en équilibre. En bouche on perçoit des flaveurs d’épices, de fruits noirs avec des tannins bien présents. Et quel rapport qualité/prix!!

Zaphy, vin rouge organique, Cabernet Sauvignon, 2018

Trapiche, Broquel, Malbec, 2017, $15.75, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 10318160.

J’ai beaucoup apprécié de vin! Sur des notes de cerises très mûres, de bois, de vanille et de chocolat. Déjà pas mal non? En bouche les flaveurs sont d’une belle concentration surtout sur les fruits noirs avec des tannins charpentés et tissés bien serré. Belle finale bien goûteuse!

Trapiche, Broquel, Malbec, 2017

Trapiche, Medalla, Cabernet-Sauvignon, 2016, $20.00, sucre : 3.0 g/l, code SAQ : 10493806.

Charmeur avec ses notes de butterscotch, de vanille, de cerises…miam, miam…Tellement bon en bouche, bien juteux, des tannins bien enrobés et charpentés sur des notes légèrement boisées et de fruits noirs. On achète ce vin!

Trapiche, Medalla, Cabernet-Sauvignon, 2016

Trapiche, Gran Medalla, Cabernet Franc, 2014, $25.95. Non disponible.

Ce vin a déjà été disponible et la SAQ le renouvellera probablement. On garde les doigts croisés. Un peu plus austère sur des notes herbacées, de fruits rouges (fraises) et de vanille. En bouche on retrouve une certaine élégance avec des tannins charpentés et des notes de fruits noirs.

Trapiche, Gran Medalla, Cabernet Franc, 2014

Trapiche, Terroir Series, Edicion Limitada, Cabernet Sauvignon, 2013, $50.00. Disponible en importation privée.

Si on se demande si la maison peut faire des vins haut de gamme? Eh bien en voici la preuve! Un vin avec beaucoup de volume, d’amplitude et de complexité et quelles saveurs… Tellement charmeur, il se laisse découvrir sur des notes d’eucalyptus, de fruits noirs et de poivre, puis de cerises bien mûres et de notes boisées. C’est opulent en bouche avec des tannins bien charpentés et des flaveurs d’épices douces. Et quelle longueur…Pour votre cellier ou votre cave!!

Trapiche, Terroir Series, Edicion Limitada, Cabernet Sauvignon, 2013

Pour commander les vins en importation privée, contactez l’agence Dandurand : https://www.vinsdandurand.com/fr/

Explorez l’univers unique des vins de Franciacorta de la maison Ca’del Bosco !

Ca’del Bosco, AnnaMaria Clementi, Franciacorta Riserva, 2009

Très belle dégustation aujourd’hui des vins de la maison Ca’del Bosco, qui veut dire ‘’la maison dans les bois’’. Nous étions avec M. Maurizio Zanella, président de la maison ainsi que l’agence Montalvin qui représente la maison au Québec. L’événement avait lieu à La Maison Boulud le restaurant du Ritz Carlton.

Le focus de cette dégustation était sur les vins de Franciacorta qui selon la loi européenne sont désignés, non pas comme des vins mousseux ou Spumante (Italie), mais bien tout comme les Champagnes, désignés comme tel selon leur terroir, selon leur appellaton – Franciacorta – en Lombardie.

Maurizio Zanella, Claude Lalonde (Vinformateur)

Il faut savoir que la fourchette de prix de ces vins est similaire à celle de la Champagne et non pas à celle des Cava, Prosecco ou Crémants (qui proviennent de région ou on fait des vins mousseux en France ailleurs qu’en Champagne) qui sont en général moins chers. Pas évident donc de vendre du Franciacorta sauf…que lorsqu’on y goûte, on est conquis.

Mais pourquoi donc sont-ils plus chers? Les règlements qui gèrent la production du vin de Franciacorta sont plus sévères que ceux de la Champagne. Les rendements sont plus limités donc des raisins de plus grande qualité et les temps de vieillissement sur lies sont plus long. Par exemple, un Franciacorta non millésimé (la majorité des ventes de ce vin) a un temps de vieillissement minimum de 15 mois alors que le Champagne est de 12 mois. Le rendement du Franciacorta par hectolitre (12 tonnes/hectare) ne doit pas dépasser 65/he/ha alors qu’il est pas mal plus élevé pour le Champagne (15.5 tonnes par hectare).

Lombardie
Franciacorta

La région de Franciacorta est pas mal plus petite que celle de la Champagne avec seulement 3,000 hectares de vignes pour 120 producteurs/embouteilleurs et 160 viticulteurs (raisins seulement). Elle fait partie de la Lombardie et est située à environ une heure de Milan.

On y produit annuellement environ 18,000,000 de bouteilles alors que certains producteurs en Champagne dépassent à eux seuls ce niveau de production. Fait unique, environ 77% de la production est organique (vins en bio, biodynamie, vins nature) ce qui est très élevé. On devrait s’attendre à ce qu’on atteigne 100% de la production d’ici quelques années. Toutes les vendanges sont faites à la main. Beaucoup de recherches sur l’agriculture organique sont effectuées à chaque année afin d’optimiser ce mode de production pour l’ensemble des producteurs et ainsi en faire un vecteur de différentation d’avec les autres vins effervescents.

Franciacorta

L’appellation a débuté en tant que DOC en 1967 et c’est en 1995 qu’elle a obtenu le statut de DOCG. On ne fait du vin de Francoacorta que depuis les cinquante dernières années. Malgré ce laps de temps assez limité si on compare à la Champagne, on a atteint un niveau de qualité particulièrement élevé. Ceci est dû entre autres, à la philosophie orientée qualité à laquelle adhèrent l’ensemble des producteurs.

Franciacorta

On utilise quatre cépages dont le Chardonnay 81%, Pinot Nero 15%, Pinot Bianco 3% (maximum de 50% de la composition) et le Erbamat (nouveau cépage autorisé à un maximum de 10%) qui ne représente présentement que 1% de la surface plantée.

Les niveaux de dosage sont les suivants :

Dosage zéro (max. 3 g/l) , Extra Brut (max. 6 g/l) : 8% des ventes

Brut (pas plus de 12 g/l) : Incluent les Satèn et les rosés – représentent 90% des ventes.

Extra Dry (de 12 à 17 g/l), Dry (de 17 à 32 g/l), Demi sec (de 33 à 50 g/l) : représentent 2% des ventes

On retrouve les Franciacorta suivant :

Franciacorta : vieillissement de 18 mois

Franciacorta Satèn : vieillissement de 24 mois

Franciacorta Rosé : vieillissement de 24 mois – Pinot Nero min. 35%, Chardonnay max. 65%, Pinot Bianco max. 50%, Erbamat max. 10%.

Franciacorta Vintage, Franciacorta Satèn Vintage, Franciacorta Rosé Vintage : doit utiliser 85% du vin de l’année/du millésime, vieillissement minimum de 30 mois.

Franciacorta Riserva, Franciacorta Satèn Riserva, Franciacorta Rosé Riserva : Vieillissement minimum de 60 mois. 

Ca’del Bosco

Ca’del Bosco

C’est en 1964 que débute l’aventure lorsque Annamaria Clementi achète une petite maison dans les collines près d’Erbusco connue sous le nom de Ca’del Bosc sur deux hectares qui seront plantés de vignes en 1968. Ca’del Bosco est en fait un des pionniers de l’appellation ce qui lui a permis de choisir parmi les plus belles parcelles et les plus qualitatives.

AnnaMaria Clementi

On y cultive 219 hectares de vignes dont l’âge moyen est de 20 ans. Environ 20% de ces vignes sont plantées avec une densité de 10,000 pieds de vigne ce qui fait partie des méthodes de viticulture les plus qualitatives. Environ 84% ont une densité d’un minimum de 5,000 pieds de vignes par hectare.

On apporte un soin maladif à l’obtention d’une maturité optimale des fruits et ce, parcelle par parcelle. Tous les fruits vendangés sont conservés à des températures de 16C ce qui réduit le risque d’oxydation.

Ca’del Bosco

Parmi les processus spécifiques à Ca’del Bosco, on retrouve le lavage de tous les fruits ce qui élimine toute trace de produit indésirable. Ceci permet d’optimiser le profil aromatique des vins de la maison. Le système de vinification est à la fine pointe de la technologie.

Ca’del Bosco

Les grappes sont pressée entières et l’utilisation de sulfites est limité au minimum. Alors que selon la loi une bouteille de Franciacorta pourrait contenir 185 mg/l, les vins de Ca’del Bosco n’en contiennent que 50 mg/l.

Ca’del Bosco

La dégustation

Dégustation Ca’del Bosco

Nous avons dégusté 3 vins de l’appellation Franciacorta DOCG, 2 vins de l’appellation Curtefranca DOC laquelle englobe la production de vins tranquilles en blanc et en rouge ainsi qu’un vin de Sebino Rosso IGT.

Ca’del Bosco, Cuvée Prestige, Franciacorta Brut, $44.75, cépages : Chardonnay 75%, Pinot Bianco 10%, Pinot Nero 15%, code SAQ : 11008024.

Cette cuvée est parmi les plus difficile à élaborer du fait qu’on recherche un profil aromatique le plus stable possible année après année tout en augmentant constamment la qualité. Seulement de 20% à 30% de vins de réserve sont utilisés. Ce n’est qu’après une période de maturation de 25 mois que cette Franciacorta sera prête à exprimer sa personnalité.

Et quel beau profil aromatique! Sur des notes de fruits blancs (pommes, poires), la pêche ainsi qu’un soupçon d’agrumes. La bouche est sur des notes de pain grillé, de poires avec une belle acidité bien vive et d’une superbe longueur.

Ca’del Bosco, Cuvée Prestige, Franciacorta Brut

Ca’del Bosco, Franciacorta Brut, Satèn, Vintage Collection, 2013, $74.00, cépages : Chardonnay 85%, Pinot Bianco 15%, code SAQ : 13617691. Disponibilité en Octobre 2019.

Les vignes de Chardonnay ont plus de 34 ans et celles de Pinot Bianca de 26 ans. L’ajout de sucre est moindre que pour la plupart des Franciacorta ce qui confère une douce texture crémeuse en bouche. La période maturation sur lies est de 48 mois.

Sur des notes de pain grillé, de levures, sur des notes de fruits jaunes assez mûrs ainsi que de belles notes florales. En bouche la texture est crémeuse, l’acidité presque vive, le tout est d’un bel équilibre, sur des notes de pain grillé, de fruits blancs et d’une longueur interminable. Vraiment superbe!

Ca’del Bosco, Franciacorta Brut, Satèn, Vintage Collection, 2013

Ca’del Bosco, AnnaMaria Clementi, Franciacorta Riserva, 2009, $139.00, cépages: Chardonnay 55%, Pinot Bianco 25%, Pinot Nero 20%, code SAQ: 13617721. Disponibilité SAQ Signature.

Ce produit témoigne de la quête de l’excellence de Ca’del Bosco. La période de maturation sur lies est de 9 ans et aucune liqueur de dosage n’est ajoutée (dosage zéro).

Au nez comme un léger soupçon de caramel, de fruits blancs bien mûrs, des notes de pain et de zeste d’orange. En bouche c’est la richesse qui étonne avec une acidité équilibrée. La bouche est complexe, toit en équilibre avec une belle sensation de minéralité et un soupçon d’agrumes en filigrane. Que d’émotions!

Ca’del Bosco, AnnaMaria Clementi, Franciacorta Riserva, 2009

Ca’del Bosco, Curtefranca Bianco, Chardonnay, 2014, $85.50, code SAQ : 14206157. Disponibilité Octobre 2019.

Un très beau Chardonnay bien typé sur des notes beurrées, de noisettes, de notes boisées bien intégrées ainsi que de fruits blancs et exotiques. En bouche la texture est grasse ce qui lui confère beaucoup de richesse et d’opulence, l’acidité est équilibrée et que dire de la longueur…

Ca’del Bosco, Curtefranca Bianco, Chardonnay, 2014

Ca’del Bosco, Curtefranca Rosso, Corte del Lupo, 2016, $36.00, cépages: Merlot 38%, Cabernet Sauvignon 33%, Cabernet Franc 22%, Carménère 7%, code SAQ : 14206106. Disponibilité Octobre 2019.

Très floral et aromatique sur des notes de fruits rouges (cerises) et de fruits noirs (mûres) assez intenses et de notes épicées. Ce vin est d’un bel équilibre avec des tannins charpentés tissés bien serré, bien juteux et bien goûteux. Très belle longueur.

Ca’del Bosco, Curtefranca Rosso, Corte del Lupo, 2016

Ca’del Bosco, Maurizio Zanella, Sebino Rosso IGT, 2015, $85.50, cépages : Cabernet Sauvignon 50%, Merlot 25%, Cabernet Franc 25%, code SAQ : 865410. Disponibilité Décembre 2019.

Superbe vin! Sur des notes de fruits assez intenses tels prunes, cerises, mûres, des notes d’eucalyptus et de cacao. Tout en élégance et en finesse sur des tannins charpentés. Pas mal de volume et d’amplitude en bouche et d’une longueur plus qu’appréciable.

Ca’del Bosco, Maurizio Zanella, Sebino Rosso IGT, 2015

Restaurant Maison Boulud

Aaahhhh… Les émotions que procurent les vins de Poderi Colla!

Dégustation des vins de Poderi Colla

J’ai eu le bonheur de revoir Tino Colla, co-propriétaire du vignoble Poderi Colla situé dans le Piémont. J’aime beaucoup rencontrer Tino un véritable vigneron avec beaucoup d’’’anima’’ (du cœur et de l’âme) comme on dit dans le Piémont. Il a toujours des histoires à raconter et des opinions bien arrêtées sur l’évolution du vin dans le monde. Disons d’emblée qu’il est un adepte de la philosophie non-interventionniste dans l’élaboration du vin.

Tino Colla

Comme il le dit : ‘’Je bois beaucoup de vins de partout dans le monde et bien souvent je ne goûte pas le vignoble ni les hommes qui l’ont fait. Je goûte plutôt l’intervention de l’œnologue. On devrait aller chercher la perfection quand on fait du vin. Mais il faut que ce soit une perfection naturelle. Beaucoup de vins sont parfaits, mais il s’agit de vins qui ont subi de la chirurgie plastique’’.

Je suis allé visiter son vignoble en avril dernier ou nous avons passé la journée avec Federica Colla. Pour accéder à l’entrevue faite avec Federica, clicquez sur ces liens : ➡️ http://bit.ly/2XFsO7z  http://bit.ly/2XBDLHo.

Federica Colla, Claude Lalonde (VInformateur)

Brève histoire de Poderi Colla

C’est en 1778 que l’aventure commence alors que Pietro Colla achète une ferme à Castiglione Tinella et produit principalement du vin ‘’Moscatello’’. Si on accélère l’histoire près de 100 ans plus tard, on retrouve Tino Colla qui obtient son diplôme en œnologie et fait une première expérience à Beaune avec Leglise et Siegrist auprès du Laboratoire d’œnologie de Bourgogne. À partir de 1986 il se joint à son frère Beppe pour gérer la société Prunotto qui restera propriété de la famille Colla pendant 35 ans de 1956 jusqu’en 1990.

Poderi Colla

Federica, fille de Beppe Colla est diplomée de l’université Cattolica de Milan spécialisée en marketing et économie du vin. C’est en 1993 que Federica et Tino décident de donner naissance à l’entreprise vinicole qui porte aujourd’hui le nom de la famille Poderi Colla.

Les vins et les vignobles

Les vins de Poderi Colla sont de ‘’véritables’’ vins élaborés de façon traditionnelle. Ils sont sérieux, authentiques, originaux et purs. On ne s’acharne pas à les triturer et à les changer dans le chai. Ce ne sont pas des vins d’efforts (des vins d’œnologue) mais bien des vins de terroir. Ils sont produits sans manipulations ni interventions invasives.

Poderi Colla se compose de quatre entreprises agricoles pour un total de 28 hectares. L’ensemble des propriétés se trouvent dans d’excellentes positions connues pour leur production de cépages de qualité supérieure et qui fournissent un éventail de la production œnologique des Langhes : Bricco Bompè, Tenuta Roncaglia, Dardi Le Rose, Cascine Drago.

Cascino Drago : Nebbiolo, Dolcetto, Pinot Noir, Riesling Rhénan

Tenuta Roncaglia: Nebbiolo, Barbera, Riesling Rhénan

Dardi Le Rose : Nebbiolo

Bricco Bompè : Barbera

La dégustation

Nous avons dégusté 13 vins qui sont des plus représentatifs de l’ensemble de la production de la maison. Certains sont disponibles en importation privée. Vous pouvez les commander en contactant l’agence Montalvin : 514-274-5115, montalvin@montalvin.com, https://www.montalvin.com/fr/contact

Dégustation des vins de Poderi Colla

Pietro Colla, Extra Brut, Spumante, 2015, $38.75, disponible en importation privée.

Élaboré en souvenir du grand-père Pietro né en 1894, qui a consacré toute sa vie à la production de Spumanti avec la méthode traditionnelle de la seconde fermentation en bouteille. Il a été un des premiers à faire des Spumanti selon cette méthode champenoise.

Sur des notes de fruits blancs, de levures, de pain grillé. En bouche, belle acidité bien vive, d’un beau fruité et d’une très belle structure légèrement vineuse. Sans sucre ni de liqueur d’expédition. Potentiel de vieillissement de 10 à 15 ans.  

Pietro Colla, Extra Brut, Spumante, 2015

Poderi Colla, Riesling, Langhe, Cascine Drago, 2018, $25.80, code SAQ : 13674266. Ce produit ne sera disponible qu’en mars 2020.

Sur des notes bien florales, un vin très aromatique avec un soupçon d’agrumes et de notes empyreumatiques. Un Riesling de caractère Piémontais bien différent des Riesling Alsaciens et Allemands. En bouche l’acidité est bien vive sur des notes d’agrumes et d’une longueur plus qu’appréciable. Très belle sensation de minéralité et potentiel de vieillissement d’au moins 15 ans. Excellent rapport qualité/prix.

Poderi Colla, Riesling, Langhe, Cascine Drago, 2018

Poderi Colla, Dolcetto d’Alba, ‘’Eticetta Gallo’’, Pian Balbo, 2017, $18.60, code SAQ : 13674362. Arrivage en Octobre 2019.

Ce Dolcetto est d’un classicisme des plus typique de la région. C’est important à savoir car le Dolcetto a été un peu malmené dans les dernières années par les producteurs ce qui est bien dommage. Il a quelque peu perdu de son lustre et c’est buvant des Dolcetto de Poderi Colla qu’on comprend ce que le produit doit être. Sur des notes de fruits rouges (cerises) bien mûrs assez intenses, de notes d’épices douces d’un style plus sérieux que la moyenne mais toujours facile à boire. En bouche, la dominante est sur le fruit avec des tannins de peu à moyennement charpentés et une finale sur des notes de fruits noirs.

Poderi Colla, Dolcetto d’Alba, ‘’Eticetta Gallo’’, Pian Balbo, 2017

Poderi Colla, Pinot Nero, Campo Romano Langhe, 2016, $38.50. Disponible en importation privée dès le 15 septembre 2019.

Planté en 1987 un peu comme un projet personnel, ce vin est sur des notes d’épices douces (cannelle), de griottes et de tabac. En bouche c’est comme sur des notes animales sur le cuir, de fruits rouges, quelques notes boisées bien discrètes sur des tannins charpentés. Très beau vin que j’ai beaucoup apprécié!

Poderi Colla, Pinot Nero, Campo Romano Langhe, 2016

Poderi Colla, Barbera d’Alba, Costa Bruna, 2016, $25.90, cépage : Nebbiolo, code SAQ : 13674371. Disponible en Octobre 2019.

Un de mes vins préférés! Sur des notes d’épices douces, de fruits rouges (cerises, fraises), peu boisé, très complexe. Le genre de vin dont on dit qu’on reconnaît le ‘’caractère des raisins’’. Beaucoup de finesse, d’élégance, un vin généreux sur des tannins charpentés, tout en équilibre, souple. En bouche c’est juteux, croquant sur une acidité bien présente. J’en boirais tous les jours!

Poderi Colla, Barbera d’Alba, Costa Bruna, 2016

Poderi Colla, Nebbiolo d’Alba, Bacchus Label, $25.95, 2015, code SAQ : 10860346. Disponible en avril 2020.

Un autre de mes vins préférés! Bien floral, sur des notes de roses, de prunes et d’épices douces. En bouche les tannins sont très charpentés avec beaucoup de volume et d’amplitude. Et quelle longueur…

Poderi Colla, Nebbiolo d’Alba, Bacchus Label, 2015

Poderi Colla, Bricco del Drago, Langhe, 2012, $33.75, cépages : Dolcetto 85%, Nebbiolo 15%, code SAQ : 927590. Disponible en avril 2020.

Coup de Coeur! Ce vin fait partie des 1er grands vins de table d’Italie. C’est le premier Bricco qui ait jamais été fait (1969). Sur des notes de prunes, de tabac avec des tannins charpentés tissés bien serré. Beaucoup de volume et d’amplitude et d’une longueur interminable. Un grand vin d’un grand potentiel de vieillissement.

Le 1994 (non disponible) était tout en jeunesse malgré ses 24 ans. Sur des notes tabac, de prunes vraiment étonnantes. Les tannins étaient bien charpentés avec de belles notes d’évolution et beaucoup de volume et d’amplitude.

Poderi Colla, Bricco del Drago, Langhe, 2012

Poderi Colla, Barbaresco, Tenuta Roncaglia, Roncaglie, 2015, $49.75, cépage : Nebbiolo, code SAQ : 11100120. Disponible en Novembre 2019.

Un vin d’une grande finesse avec beaucoup de complexité qui provient de l’une des parcelles (Roncaglie) des plus qualitatives. Sur des notes d’épices, de fruits rouges, un peu de tabac, des notes de mûres, de violettes, d’épices et de sous-bois. En bouche, la texture est des plus veloutée sur des tannins charpentés. Le tout est d’une grande richesse, très généreux et d’une grande amplitude. Un de mes coup de cœur! Grand potentiel de garde.

Le 1998 (non disponible) était encore d’une belle fraîcheur sur des notes de tabac, de fruits très mûrs. Il était prêt à boire, sur des tannins bien souples, presque charpentés. Surprenant ce vin qui était encore bien juteux et d’une superbe longueur.

Poderi Colla, Barbaresco, Tenuta Roncaglia, Roncaglie, 2015

Poderi Colla, Bussia, Dardi Le Rose, 2013, $59.75, cépage : Nebbiolo, code SAQ : 10816775. Disponible en avril 2020.

Oh wow! Sur des notes de fruits rouges, de notes empyreumatiques et des notes florales. En bouche c’est opulent, d’une grande richesse, sur des notes de fruits noirs et de notes de réglisse. Les tannins sont bien charpentés et le vin dégage beaucoup de volume et d’amplitude tout en conservant une bonne dose de finesse et d’élégance. Un Nebbiolo ‘’majestueux’’.

Et que dire de son potentiel de vieillissement! Nous avons dégusté le 2008 et le 2001 (non disponibles). Le 2008 possédait des tannins encore bien souples et bien charpentés sur une texture bien veloutée. Le 2001 présentait encore des traits de jeunesse avec ses tannins bien charpentés et souples.

Poderi Colla, Bussia, Dardi Le Rose, 2013

Restaurant La Chronique

Cette dégustation avait lieu au restaurant La Chronique, un des meilleurs restaurants de Montréal!

4 vins pour la longue fin de semaine!

Jaillance, Cuvée Impériale, Clairette de Die, Vallée du Rhône, $18.95, cépages : Muscat à petits grains 90%, Clairette blanche 10%, sucre : 66 g/l, code SAQ : 333575.

Agence Dandurand – échantillon

Oh quel excellent rapport qualité/prix! Si vous me demandez quel vin mousseux essayer ce vin fera certainement partie de mes recommandations. Élaboré selon la méthode ancestrale, ce vin est particulièrement aromatique sur des notes de pêches, de pommes avec comme un soupçon de sapinage qui lui donne une facture bien fraîche. La bouche est résolument sur des notes de pêches sans aucune lourdeur avec une certaine dose de finesse. Pas mal pour un vin de ce prix! Malgré le fait que ce soit un vin qui est considéré comme moelleux avec 66 g/l de sucre, il possède une belle sapidité. Et que dire de la longueur en bouche!


Jaillance, Cuvée Impériale, Clairette de Die, Vallée du Rhône

Adorada, Eau de California, vin rosé, 2018, $19.75, cépages : Grenache 60%, Syrah 30%, Pinot Noir 10%, sucre : 7.6 g/l, code SAQ : 13749248.

Agence Escalade – échantillon

Ce vin rosé est délicieux et des plus aromatique avec des notes de fruits rouges (framboises, fraises), de pamplemousse rose, de notes florales surtout sur la rose avec comme un petit côté bonbon. En bouche la texture est veloutée et moelleuse avec ses 7.6 g/l de sucre résiduel et fait un très beau contraste avec l’acidité est bien fraîche. On a un rappel des notes de fruits rouges avec comme un petit côté sucré bet une belle longueur.


Adorada, Eau de California, vin rosé, 2018

Mâcon, La Roche-Vineuse, Terres Secrètes, Bourgogne, Mâcon-Villages, 2017, $19.90, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 12453955.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Quelle belle alternative abordable aux vins blancs de Bourgogne provenant de la Côte de Nuit et de la Côte de Beaune qui peuvent être assez chers. Les vins du Mâconnais! Et celui-ci est particulièrement réussi.

Au nez de belles notes de poires avec un soupçon d’abricots et de notes florales. En bouche c’est un vin bien droit qui procure une très belle sensation de minéralité avec une acidité bien fraîche. Petite amertume en fin de bouche sur une longueur assez appréciable. C’est le genre de vin que je boirais tous les jours! Tellement satisfaisant surtout à ce prix.


Mâcon, La Roche-Vineuse, Terres Secrètes, Bourgogne, Mâcon-Villages, 2017

Zuccardi Q, Cabernet-Sauvignon, Argentine, Valle de Uco, 2015, $19.95, sucre : 1.9 g/l, code SAQ : 13265294.

Agence Elixirs – échantillon

J’ai bien apprécié l’ensemble et l’équilibre de ce Cabernet-Sauvignon d’Argentine. Au nez des notes de fruits rouges sur la cerise, de fruits noirs sur les mûres, le cassis ainsi que quelques notes de bleuets, puis un beau soupçon de vanille et de notes boisées (12 mois de barrique avec chauffe moyenne). En bouche c’est juteux, goûteux d’un bel équilibre avec une texture veloutée, des tannins charpentés tissés serré et comme une petite chaleur avec ses 14.5% d’alcool. La longueur est appréciable, c’est beau, c’est bon, c’est bien fait et on achète! Je suggérerais de le passer en carafe pendant une heure pour que le vin prenne pleinement son envol.

Vous ferez de beaux accords avec des viandes rouges grillées.


Zuccardi Q, Cabernet-Sauvignon, Argentine, Valle de Uco, 2015

À la découverte des vins mousseux français de la coopérative Jaillance !!

J’ai découvert un bel univers aromatique de vins mousseux de Jaillance avec chacun son profil et sa personnalité bien distincts. Ces 7 vins provenaient de 3 régions soient du Bordelais avec les Crémants de Bordeaux, de la Vallée de la Loire avec son Vouvray et de la Vallée du Rhône avec ses Clairette de Die. Cette dégustation s’est faite grâce à l’agence Dandurand et avec les commentaires de M. Claude Athimon Directeur Commercial Export de Jaillance. La dégustation se tenait au restaurant Seasalt & Ceviche .

Claude Athimon – Jaillance, Claude Lalonde (Vinformateur)

Jaillance est une coopérative qui a vu le jour en 1951. Elle englobe environ 220 viticulteurs et ne produit presqu’exclusivement des vins mousseux et ce dans 3 régions de la France sur environ 1,000 hectares de vignes. On dit de Jaillance que ce sont ‘’de purs faiseurs de bulles !!’’. Au début elle n’était présente que dans la Vallée du Rhône avec ses Clairette de Die dans le terroir de Die ou elle représente 77% des vins de cette appellation. Puis en 2001 elle a opérée une expansion dans la région bordelaise (Peujard) et tout récemment elle a débuté la production de Crémants de Loire et autres vins mousseux dans la Vallée de la Loire. La coopérative produit environ 12,000,000 de bouteilles par an et exporte dans environ 25 pays. La coopérative a adopté le nom Jaillance en 2001.

Vignoble Jaillance

La dégustation

Dégustation Jaillance

Crémant de Bordeaux, Cuvée de l’Abbaye, Brut, alc. 12%, cépages : Sémillon 70%, Cabernet franc 30%. Ce vin n’est pas présentement disponible à la SAQ.

Bien aromatique sur des notes florales et de fruits blancs surtout sur la pêche. En bouche c’est bien équilibré d’une texture crémeuse avec une acidité bien fraîche. Bien que ce vin n’ait que de 8 à 9 gr. de sucre résiduel je sentais quelques notes sucrées en bouche. Le cabernet franc lui apporte une belle structure. Idéal en apéritif.


Crémant de Bordeaux, Cuvée de l’Abbaye, Brut

Les Cordeliers, Prestige, Crémant de Bordeaux, Brut, cépage : Sémillon 100%, $25.00, sucre : 10.0 g/l, code SAQ : 13787949.

De facture bien minérale, un vin bien droit sur des notes de pommes, de pain grillé, de levure et d’amandes. On aurait cru un véritable Champagne. De texture bien crémeuse, délicieux avec une acidité presque vive et d’une belle longueur. Je l’ai particulièrement apprécié!

De beaux accords avec poissons à chair blanche, crustacés, huîtres, desserts à dominante de fruits jaunes.


Les Cordeliers, Prestige, Crémant de Bordeaux, Brut

Jaillance, Icône, Blanc de Noirs, Crémant de Bordeaux, 2012, Extra Brut, cépage : Cabernet Franc 100%. Ce vin n’est pas présentement disponible à la SAQ.

Ce vin est moyennement expressif, bien droit sur des notes de levures, de pâtisserie et de notes de fruits jaunes (pommes jaunes). En bouche ce vin est particulièrement complexe, bien goûteux et d’une belle structure. Avec fruits de mer ou volaille.


Jaillance, Icône, Blanc de Noirs, Crémant de Bordeaux, 2012, Extra Brut

Jaillance, Cuvée Impériale, Clairette de Die, Vallée du Rhône, $18.95, cépages : Muscat à petits grains 90%, Clairette blanche 10%, sucre : 66 g/l, code SAQ : 333575.

Oh quel excellent rapport qualité/prix! Si vous me demandez quel vin mousseux essayer ce vin fera certainement partie de mes recommandations. Élaboré selon la méthode ancestrale, ce vin est particulièrement aromatique sur des notes de pêches, de pommes avec comme un soupçon de sapinage qui lui donne une facture bien fraîche. La bouche est résolument sur des notes de pêches sans aucune lourdeur avec une certaine dose de finesse. Pas mal pour un vin de ce prix! Malgré le fait que ce soit un vin qui est considéré comme moelleux avec 66 g/l de sucre, il possède une belle sapidité. Et que dire de la longueur en bouche!


Jaillance, Cuvée Impériale, Clairette de Die, Vallée du Rhône

Jaillance, Vouvray, Brut, Vallée de la Loire, cépage : Chenin blanc 100%. Ce vin n’est pas présentement disponible à la SAQ.

Quelle belle sensation de minéralité sur des notes de noisettes, de pommes. Un vin bien droit, peu exhubérant.


Jaillance, Vouvray, Brut, Vallée de la Loire

Crémant de Bordeaux, Cuvée de l’Abbaye, Brut, $23.00, cépage : Merlot 100%, sucre : 10.0 g /l, code SAQ : 12320888.

Sur des notes de fruits rouges (framboises) avec un soupçon de fruits jaunes. De texture bien crémeuse, bien équilibré avec un rappel des notes perçues au nez. Belle acidité et beaucoup de fraîcheur.


Crémant de Bordeaux, Cuvée de l’Abbaye, Brut

Jaillance, Clairette de Die, Tradition Vegan, Vallée du Rhône, cépages : Muscat, Clairette blanche. Ce vin n’est pas présentement disponible à la SAQ.

Élaboré selon la méthode ancestrale, ce vin vegan présente des notes herbacées, de fruits exotiques et de coing. La bouche est sur des notes de fruits exotiques et sur des notes de pêches. Très rafraîchissant et d’une belle sapidité avec ses 7% d’alcool. Excellent en apéritif et avec une salade de fruits.


Jaillance, Clairette de Die, Tradition Vegan, Vallée du Rhône

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén