Catégorie : Prix – Vins mousseux/effervescents (Page 1 of 7)

Quelques suggestions pour le temps des Fêtes!

Alastro, Azienda Agricola Planeta, Sicile, Italie, 2018, $19.95, vin blanc, cépages : Grecanico 70%, Sauvignon blanc 15%, Grillo 15%, sucre : 2.4 g/l, code SAQ : 11034361.

Un beau vin blanc bien aromatique qui s’ouvre sur des effluves de fleurs, de pêches, de miel et d’agrumes. La texture est légèrement grasse et l’acidité bien présente. Le tout créé une belle harmonie avec les flaveurs de miel, de citron et de zeste de citron.  

Alastro, Azienda Agricola Planeta, Sicile, Italie, 2018

Bodegas Breca, Grenache, Vieilles Vignes, Espagne, Calatayud, 2016, vin rouge, $22.95, cépages : Grenache 100%, sucre : 2.8 g/l, code SAQ : 11996456.

Un vin que j’ai particulièrement apprécié sur des arômes de fruits rouges (fraises et framboises) et noirs (mûres) bien frais ainsi qu’une bonne dose d’épices douces et un soupçon de notes boisées. Très frais en bouche avec une texture bien veloutée et des tannins charpentés et tissés serré. Bien équilibré, ce vin démontre une belle extraction et est particulièrement goûteux.

Bodegas Breca, Grenache, Vieilles Vignes, Espagne, Calatayud, 2016

Volver La Mancha, Bodegas Volver, Espagne, Castilla La Mancha, 2016, $22.55, vin rouge, cépage : Tempranillo 100%, sucre : 3.2 g/l, code SAQ : 11387327.

Au départ peu aromatique il s’ouvre par la suite sur des accents de fruits rouges (cerises) et de fruits noirs (mûres) très mûrs ainsi que des notes boisées et un petit côté empyreumatique (une certaine chaleur). Les tannins sont bien charpentés, c’est goûteux, tout en fraîcheur et d’une belle concentration dont les saveurs se prolongent de façon appréciable.

Volver La Mancha, Bodegas Volver, Espagne, Castilla La Mancha, 2016

Joseph Phelps, Innisfree, Cabernet-Sauvignon, Napa Valley, 2017, $39.75, vin rouge, cépages: Cabernet-Sauvignon 80%, Malbec 8%, Petit Verdot 7%, Merlot 5%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 11419616.

De facture très classique et élaboré sur le modèle Bordelais, ce vin exhibe des arômes de cassis, de cerises noires, un soupçon de caramel, de vanille, de chocolat au lait et de notes boisées bien intégrées à l’ensemble. Assez opulent en bouche, les tannins sont bien souples, veloutés, les saveurs sont d’une belle intensité avec passablement de volume et d’amplitude et la persistance en bouche est des plus satisfaisante. Le genre de vin qu’on peut boire maintenant et qu’on peut oublier quelques années dans le cellier.

Joseph Phelps, Innisfree, Cabernet-Sauvignon, Napa Valley, 2014

Emmolo, Merlot, Napa Valley, 2016, $70.00, vin rouge, code SAQ : 12930934.

Un vin des plus charmeur qui exhale des arômes d’eucalyptus (beaucoup de fraîcheur), de bleuets, de légères notes animales, un soupçon de torréfaction et de senteurs florales. Doté d’une belle amplitude sur des tannins charpentés, il laisse percevoir beaucoup de finesse et dégage une finale soutenue sur des flaveurs de torréfaction.

Emmolo, Merlot, Napa Valley, 2016

Patrick Piuze, Méthode Traditionnelle, Non dosé, vin effervescent, Bourgogne, $24.15, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 12999181.

J’apprécie beaucoup de vin effervescent élaboré à partir de Chardonnay. Le genre de vin qui évolue constamment dans votre verre et doté d’une belle complexité. Prenez plaisir à humer les parfums floraux de ce vin entremêlés de sucre d’orge et de fruits blancs. Bien que non dosé, sa texture est légèrement moelleuse et son acidité bien vive. Il procure une belle sensation de minéralité et une persistance en bouche assez longue.

Patrick Piuze, Méthode Traditionnelle, Non dosé, vin effervescent, Bourgogne

Champagne Henriot, Brut, Souverain, $57.50, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 8.3 g/l, code SAQ : 13828931.

Une valeur sûre que ce Champagne! Nez qui exhibe des arômes de fruits jaunes, d’agrumes, de poires, d’amandes et pain grillé. Rafraîchissant, aérien, un brin incisif et droit c’est un Champagne on ne peut plus classique.

Champagne Henriot, Brut, Souverain

Domaine Bott-Geyl, Crémant d’Alsace, extra Brut, $28.95, sucre : 4.8 g/l, cépages : Pinot blanc 50%, Chardonnay 30%, Pinot Noir 20%, code SAQ : 13032845.

Nez assez aromatique sur des arômes de fruits jaunes, de levures et de pain grillé. Beaucoup de rondeur et de complexité sur des bulles très fines. Belle sensation de minéralité, acidité assez vive pour du Pinot Blanc (50%) sur une finale bien goûteuse.

Domaine Bott-Geyl, Crémant d’Alsace, extra Brut

3 vins Coups de Cœur biologiques et biodynamiques!

Domaine Fouet, Pour ma Gueule (P.M.G.), Petnat (pétillant naturel), vin bio, $23.15, cépage : Chenin Blanc, méthode ancestrale, taux de sucre : 2.6 g/l, code SAQ : 13497802.

J’aime toujours ce vin! Quelle merveille que ces arômes de pommes, ce soupçon d’agrumes ainsi que ces belles notes florales. En bouche c’est tout en finesse et en délicatesse avec des bulles très fines, une acidité presque vive et une belle sensation de minéralité. C’est un vin effervescent bien droit, rectiligne comme je les aime. Vraiment savoureux et satisfaisant.

Domaine Fouet, Pour ma Gueule (P.M.G.), Petnat (pétillant naturel), vin bio

Aranleon, Blés, Blanco, Joven, Valencia, vin bio blanc, 2018, $13.95, cépages : Macabeo 60%, Sauvignon Blanc 40%, sucre : 2.0 g/l, code SAQ : 13792422.

D’une belle fraîcheur, bien aromatique sur des effluves de fruits blancs assez intenses avec une pointe d’agrumes qui appelle une belle acidité salivante. D’une texture veloutée, c’est joyeux en bouche, bien satisfaisant avec une belle finale fruitée d’un bel éclat. Super rapport qualité/prix!

Aranleon, Blés, Blanco, Joven, Valencia, vin bio blanc, 2018

Château Maris, Syrah, Les Planels, Cru La Livinière, vin rouge biodynamie, 2014, $28.60, code SAQ : 13075474.

Quel bel accueil sur des arômes de cannelle, d’épices douces, de poivre et de fruits noirs. Puis progressivement les saveurs intenses d’épices douces et de fruits noirs s’éclatent portés par une texturedes plus veloutée et des tannins charpentés tissés bien serré. De belles notes de réglisse noire viennent compléter celles des fruits noirs dans une finale longue et épicée.

Château Maris, Syrah, Les Planels, Cru La Livinière, vin rouge biodynamie, 2014

Bonne dégustation!

Une superbe dégustation de vins permet au Club Richelieu de St-Jérôme d’amasser $20,000.00 pour la Fondation de l’Hôpital régional de St-Jérôme.

Le 18 octobre avait lieu à l’hôtel Best Western de St-Jérôme la 18ème édition de cette levée de fonds mise sur pied par la Fondation du Club Richelieu de St-Jérôme. Une quarantaine de vins sélectionnés de divers pays par Jean Desrosiers Conseiller en vins à la SAQ Ste-Adèle, pouvaient être dégustés moyennant l’achat d’un billet d’entrée et de coupons de dégustation. De plus les fonds sont amassés via un encan silencieux et diverses commandites de tables de dégustation.  Cette année les fonds seront remis au département de microbiologie.

Depuis le début, Marcel Renaud, Astrid et Gaétan Lajeunesse mettent sur pied cet événement avec l’aide d’un comité organisateur bénévole composé d’autres membres du Club Richelieu dont Sylvain Gravel, Marie-Pierre Champagne et Benoit-Vincent Piché.

Cet événement est un véritable succès avec au-delà de 300 participants et amateurs de bons vins.

Dégustation Club Richelieu St-Jérôme – Comité organisateur et bénévoles

Mes cinq coups de coeur de la dégustation

En tant que chroniqueur de vins j’ai l’occasion d’assister à plusieurs dégustations à chaque semaine. Celle-ci à ceci de particulier. Non seulement la très grande majorité des vins sont disponibles à la SAQ mais en plus, Jean Desrosiers déniche de véritables perles. Vraiment il n’y a pas un vin que je n’ai pas aimé, ce qui rend vraiment difficile le choix de mes cinq coups de cœur. Mais il faut ce qu’il faut, alors allons-y :

Patrick Piuze, Non Dosé, Méthode Traditionnelle, $24.80, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 12999181.

Ce vin effervescent est élaboré par un québécois! D’une superbe finesse, dégageant une nuée de fines bulles, d’une structure bien droite et d’un goût qui appelle une autre bouteille, c’est le mousseux que vous vous devez d’essayer…et vous êtes chanceux car il y en a dans 123 succursales.

Patrick Piuze, Non Dosé, Méthode Traditionnelle

Casar de Burbia, Mencia, Espagne, Bierzo, 2015, $20.60, cépage : Mencia, code SAQ : 12886890.

Ce qui domine ce sont les effluves de fruits bien bien mûrs et d’une belle pureté autant au nez qu’en bouche ainsi qu’un un léger soupçon comme de caramel.  D’une belle fraîcheur qui accompagne bien des tannins équilibrés. Il offre un très beau rapport qualité/prix. Disponible dans 75 succursales.

Casar de Burbia, Mencia, Espagne, Bierzo, 2015

Cloudsley, Pinot Noir, Péninsule du Niagara, Twenty Miles Bench, 2015, $35.00, sucre: 1.2 g/l, code SAQ: 13989971.

Mon vin préféré! Du fruit, du fruit!! Des arômes de cerises noires éclatantes qui perdurent jusqu’à la fin de bouche. Des tannins d’un superbe équilibre et tissés bien serré tout en finesse et en élégance. Disponible dans 46 succursales.

Cloudsley, Pinot Noir, Péninsule du Niagara, Twenty Miles Bench, 2015

Terre Rouge, Tête à Tête, Californie, Sierra Foothills, 2011, $30.50, cépages : Syrah 56%, Mourvèdre 28%, Grenache 16%, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 10745989.

Bâti sur un véritable style Rhodanien c’est un GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre) bien typé! Il exhibe beaucoup de charme, et d’équilibre et laisse la place aux effluves de fruits noirs et rouges et aux épices douces un peu poivrées. D’une belle fraîcheur avec un soupçon de notes herbacées, c’est un vin sphérique avec des tannins très bien charpentés et d’une longueur plus qu’appréciable. Disponible dans 124 succursales.

Terre Rouge, Tête à Tête, Californie, Sierra Foothills, 2011

Castello di Selvole, Ponte Rosso, Chianti Classico, Gran Selezione, 2013, $29.40, cépages : Sangiovese 80%, Cabernet Franc 10%, Merlot 10%, sucre: 1.7 g/l, code SAQ: 14108717.

Le niveau de qualité le plus élevé du Chianti Classico, Gran Selezione! À ce prix pour un vin de cette qualité on saute dessus! Disponible dans 51 succursales.

Castello di Selvole, Ponte Rosso, Chianti Classico, Gran Selezione, 2013

Quelques coups de coeur de  »La Grande Dégustation de Montréal 2019 »

J’y ai passé la journée entière hier et goûté au-dela d’une centaine de vins. Je vous fais part de quelques-uns qui ont particulièrement retenu mon attention!! Sachez que j’ai mis le focus surtout les vins disponibles à la SAQ et qui à mon avis représentent de très bons rapports qualité/prix. J’ai aussi parsemé cette liste de quelques vins disponibles en importation privée. Allez et bonne dégustation!

Aujourd’hui (15h à 21h) et demain (13h à 21h) à la Place Bonaventure. Pour tous les détails, cliquez sur le lien!

Kiosque 39

Kiosque G37

Tout est élaboré selon les préceptes de la biodynamie!! Le Savoir Vieillir est sans souffre ajouté.

Kiosque G35

Kiosque G31

Kiosque G29

Kiosque I37

Kiosque I34

Kiosque I36

Kiosque H38

Kiosque H36

Ici aussi tout est bio! Dites bonjour à Maria!

Kiosque G38

Bio all the way!

Kiosque G36

Kiosque G32

Kiosque F37

Kiosque F33

Kiosque A18

Ne les manquez pas!

Kiosque C11

Kiosque D18

Kiosque D12

Kiosque D04

Kiosque D05

Bio et tout le travail fait avec un cheval de trait!! Excellents!

Kiosque E14

Surprenants! Trés bons rapport qualité/prix.

Kiosque F06

Classique!

Kiosque C25

D’une très belle typicité!

Les gens raffolent du Prosecco!! Pourquoi donc??

Quelques suggestions de Prosecco

Quelles sont donc les raisons pour lesquelles il se vend presque deux fois plus de Prosecco que de Champagne dans le monde et trois fois plus de Cava ?? Il faut savoir que le Prosecco est un phénomène rarement vu dans le domaine du vin. Il y a 10 ans il s’en vendait environ 140 millions de bouteille et selon les dernières statistiques il s’en est vendu autour de 500 millions de bouteilles. Et on vogue vers les 600 millions !!

Luca Giavi, président du Consorzio Prosecco DOC et Guenael Revel, personnalité des plus connue dans le monde du vin et expert reconnu dans le domaine des vins effervescents (on ne l’appelle pas M. Bulles pour rien) nous ont expliqué le pourquoi de ce succès mondial lors d’un événement mis sur pied par la Chambre de Commerce italienne au Canada :

Pour sa fraîcheur:

Le cépage Glera (cépage semi-aromatique) qui est utilisé dans son élaboration est assez acidulé et donne beaucoup de fraîcheur au vin. Il doit représenter 85% du contenu et l’autre 15% provient d’autres variétés.

Cépage Glera

Pour sa buvabilité:

Avez-vous remarqué qu’un verre de Prosecco en attire toujours un autre. C’est un vin effervescent des plus digeste. Il n’est jamais lourd.

Pour sa versatilité:

On s’en sert énormément en mixologie pour faire des drinks. On n’a qu’a penser au phénomène des Spritz. Il peut être consommé de l’apéritif jusqu’à la fin du repas selon qu’on consomme un Brut, un Extra Dry ou autre niveau de dosage.

Spritz (crédit photo site web Zonin)

Pour sa disponibilité:

Il y en a toujours à la SAQ. On obtient 66 résultats quand on fait une recherche avec le mot prosecco sur le site de la SAQ. Son processus de production (méthode Martinotti ou Charmat) pour l’obtention des bulles lui permet d’élaborer des Prosecco plus rapidement et donc d’être plus facilement disponible. Il n’a pas à passer par une deuxième fermentation en bouteille (qui prend un minimum de 9 mois pour un Cava) pour l’obtention des bulles.

Méthode Martinotti

Pour son prix:

La majorité des Prosecco se retrouvent dans la fourchette des $15.00 à $20.00. On en retrouve aussi qui proviennent d’appellations un peu plus prestigieuses (i.e.DOCG Conegliano Valdobbiadene Prosecco) pour autour de $25.00.

Pour son goût qui plaît:

On ne retrouve pas les notes lactées du champagne mais plutôt une fraîcheur vive, un fruité estival ainsi qu’une légère amertume en fin de bouche comme un arôme de peau d’amande. C’est un vin effervescent qui a un peu de mordant à cause de son acidité.

Au nez : de belles notes florales, des notes de fruits blancs surtout sur la pomme, la pêche et la poire, un soupçon d’agrumes (citron, pamplemousse) et en filigrane des notes de fruits exotiques surtout sur la banane et l’ananas

En bouche : Beaucoup de fraîcheur avec une belle acidité un peu mordante, pas mal aromatique, des notes florales et de fruits, une belle sensation de minéralité, bel équilibre entre l’acidité et le niveau de sucre et une finale appréciable.

Arômes et saveurs du Prosecco

Pour sa qualité stable:

Avez-vous remarqué que le goût du Prosecco est pratiquement toujours le même. Pas de surprises !! On retrouve très peu d’effet du millésime. On est loin des années 50 et 60 ou le Prosecco était de qualité variable. Les producteurs se sont repris en main et le Consorzio a établi des pratiques que l’ensemble des producteurs suivent. Étant donné le très grand succès de l’appellation, les producteurs voient bien qu’il est payant d’adhérer à ces pratiques.

C’est en fait dans les années 70, qu’on a concrétisé l’IGT avec le nom Prosecco et c’est en 2009 qu’on a fondé la DOC Prosecco afin d’en protéger le nom. Cette DOC se subdivisera ainsi :

Prosecco DOC, Prosecco Superiore Conegliano-Valdobbiadene DOCG, Prosecco Asolo DOCG.

Si les vendanges, la vinification et l’embouteillage sont tous faits dans les provinces de Trieste et de Treviso, les  dénominations spéciales de Prosecco DOC Treviso et Prosecco DOC Trieste peuvent être attribuées.

Enfin, on créera le label (collet autour de la bouteille) Prosecco en 2012. Étant donné le succès fulgurant du Prosecco, certains pays ont commencé à en produire de façon illégale. Ce collet assure donc la certification de la provenance.

Collet – Prosecco DOC

J’ajouterais que le Consorzio Prosecco DOC fait un travail remarquable à promouvoir le Prosecco. Certaines appellations qui élaborent des vins effervescents pourraient s’en inspirer. Pour en savoir plus sur le Prosecco cliquez sur le lien

Quelques Proseccos que je vous suggère :

Camul, Prosecco superiore, Spumante, DOCG, millesimato 2017, $22.15, code SAQ : 12797846.

Au nez de belles notes florales et de fruits blancs tels la pêche, les pommes, un peu de poire et en filigrane un soupçon d’agrumes. En bouche, la texture est bien crémeuse, l’acidité est bien fraîche et le tout culmine en une belle sensation de minéralité. Très belle longueur.

Camul, Prosecco superiore, Spumante, DOCG, millesimato 2017

Prosecco DOC, Modello, Brut, Masi Agricola, $16.95 (spécial $15.95), cépage: Glera 100%, code SAQ: 13572729.

Ce Prosecco est bien typé avec des notes de fruits blancs surtout sur la pomme et la poire ainsi qu’un soupçon d’agrumes. En bouche, c’est tout en fraîcheur avec un bel équilibre entre l’acidité bien fraîche et le niveau de sucre qui n’est pas trop élevé (8.6 g/l). Il est assez aromatique avec un rappel des notes florales et fruitées ainsi qu’une une belle sensation de minéralité.

Prosecco DOC, Modello, Brut, Masi Agricola

Ottopiu Vineyard, V8+ Sior Carlo, Prosecco Millesimato 2018, $17.95, cépage: Glera 100%, code SAQ: 13734177.

Ce Prosecco m’est apparu plus délicat, plus fin avec ses notes de pêches, d’agrumes et une certaine sensation de minéralité. En bouche il était bien crémeux avec un beau rappel des arômes de fruits perçus au nez et une légère amertume en fin de bouche.

Ottopiu Vineyard, V8+ Sior Carlo, Prosecco Millesimato 2018

Le Colture, Sylvoz, DOC Prosecco, $16.55, cépage: Glera, sucre: 9.0 g/l, code SAQ: 13961759.

Un Prosecco bien aromatique sur des notes de fruits blancs, soupçon d’agrumes avec comme un côté ‘’cream soda’’ aux pêches. Très belle acidité.

Le Colture, Sylvoz, DOC Prosecco

Astoria, Fano Asolo, Prosecco Superiore DOCG, Extra Brut, 2017, $18.95, code SAQ: 13056370.

Sur des notes bien pures de fruits blancs et de fruits exotiques. Fraîcheur en bouche exceptionnelle!

Astoria, Fano Asolo, Prosecco Superiore DOCG, Extra Brut, 2017

Nino Franco, Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG, Brut, $22.30, cépage : Glera 100%, code SAQ: 349662.

Au nez de belles notes bien aromatiques de fruits blancs (pommes et poires) avec soupçon de fruits exotiques et une sensation de minéralité qui est confirmée en bouche. C’est frais, incisif, bien droit et assez sec (sucre résiduel 7.8 g/l) avec un rappel des notes de fruits blancs qui se terminent en une très belle longueur. Un peu plus cher que l’ensemble des Prosecco mais qui provient de l’appellation DOCG parmi les plus qualitatives.

Nino Franco, Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG, Brut

Santa Margherita, Valdobbiadene, Prosecco Superiore, $18.75, sucre: 10 g/l, code SAQ: 12509154 .

 Bien satisfaisant et rafraîchissant que ce Prosecco Superiore de la maison Santa Margherita. Élaboré à partir du cépage Glera, ce vin mousseux provient de l’appellation Valdobbiadene en Vénitie dans le Nord-est de l’Italie. À $18.75, ce Prosecco représente certainement un beau rapport qualité/prix.  

Une mousse assez crémeuse d’où se dégage des notes de pommes et quelques notes florales. En bouche, c’est bien droit avec une certaine sensation de minéralité, pas trop sucré avec ses 10 g/l de sucre résiduel et bien équilibré. On retrouve les notes de pommes ainsi qu’une très belle acidité qui fait saliver. La longueur en bouche est appréciable.

Découvertes gastronomiques avec les vins de Léon Courville vigneron !!

Dégustation des vins de Léon Courville vigneron, Domaine Les Brome

Nous étions invites par Léon Courville et son épouse Anne-Marie Lemire à un souper/dégustation au restaurant Portus 360. Nous avons eu l’occasion de déguster les vins de la maison Léon Courville (Domaine Les Brome) en accord avec les délices concoctés par Helena Loureiro, la chef propriétaire du restaurant. De plus chaque vin était commenté par Amélie Oustau oenologue.

En 2009 un souper dégustation similaire avait été mis sur pied avec le chef Normand Laprise. C’est donc 10 ans plus tard que Léon Courville répète cet événement. Et depuis le temps a passé et la qualité n’a cessé de croître au domaine. Léon Courville a décidé pour cet événement d’associer le même vin sur deux millésimes avec chaque plat. Ceci a permis de se faire une idée sur le potentiel de vieillissement de chaque vin.

Et le choix des vins n’a pas été facile comme il l’a mentionné : ‘’Est-ce qu’on choisit parmi les valeurs sûres, est-ce qu’on démontre le potentiel de nouvelles cuvées? La décision a été prise de mettre le focus sur les valeurs sûres et de démontrer l’évolution de chaque vin avec des millésimes différents’’.

Et quand on parle de l’évolution du domaine, il faut se rappeler que c’est en 1981 que Léon Courville a fait l’acquisition d’une terre à Fulford à Lac-Brome. Et au fil du temps, grâce à l’achat de divers terrains adjacents, il créera un domaine de plus de 350 acres. C’est en 1999 qu’il décide de mettre en terre plus de 4 000 plants aux abords de sa maison et déjà en 2003 ses vins se méritent d’élogieuses critiques.

Vignoble Domaine Les Brome

Fort de ce succès, il décidera alors de planter d’autres cépages et d’agrandir le vignoble. Sa conjointe, Anne-Marie Lemire, se joindra à lui en 2005 pour prendre en charge la commercialisation des vins.

Aujourd’hui le Domaine Les Brome possède 40 hectares de vignes plantées sur des coteaux plongeant vers le Lac Brome dont environ 2 hectares sont en Vinifera et les autres en hybrides. On y produit 17 cuvées avec 12 cépages le tout en culture raisonnée. Six de ces vins sont disponibles via la SAQ.

Le souper/dégustation

Les vins québécois ont grandement évolué au fil des ans…et dire que ce n’est que le début. Suite à cette dégustation, je suis convaincu que si elle avait été faite à l’anonyme, on se serait cru dans bien d’autres pays qu’au Québec. Et c’est ce qui est fascinant!! Il faut croire en ses vins pour les présenter dans un tel format et cette dégustation m’a personnellement convaincu du haut niveau de qualité de vins le Léon Courville même ceux en entrée de gamme.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Muse, Mousseux, Méthode traditionnelle, 2016, $36.00 au domaine, cépage : St-Pépin avec Réserve Vidal comme liqueur d’expédition, sucre : 7.0 g/l.

C’est un mousseux bien droit, ciselé, doté d’une acidité bien fraîche sur des flaveurs de pommes jaunes bien goûteuses. Très belle sensation de minéralité avec une finale sur des notes de craie.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Muse, Mousseux, Méthode traditionnelle, 2016

Entrée : Morue Noire, crème de pois verts & Chips de chouriço

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Cuvée Charlotte, 2018, vin blanc, $16.75, cépages : Seyval 85%, Geinsenheim 15%, sucre : 1.3 g/l, code SAQ : 11106661.

Sur des notes bien aromatiques de fruits exotiques, de fruits blancs et de notes florales. En bouche le Geisenheim lui apporte des notes de litchi (un peu comme le ferait le Gewurztraminer) et beaucoup de fraîcheur avec son acidité assez vive.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Cuvée Charlotte, 2018

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Cuvée Charlotte, 2013, vin blanc, cépages : Seyval 85%, Geinsenheim 15%, sucre : 1.3 g/l.

Le 2031 était sur des notes de pêches et d’abricots bien mûrs avec quelques notes lactées ainsi que des notes de silex genre pierre à fusil. La texture était assez moelleuse, l’acidité bien fraîche et la sensation de minéralité assez dominante. Beaucoup de délicatesse des flaveurs et beaucoup d’équilibre.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Cuvée Charlotte, 2013

Mer : Duo de homard & pétoncles en armoricaine façon Helena

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve St-Pépin, vin blanc, 2016, $29.85, sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 10919723.

Bien surprenant vin! Bien content de savoir que c’est un vin du Québec car il était excellent! Champlain Charest en a déjà dit que son profil aromatique s’approchait d’un Montrachet !! Sur des notes de pommes jaunes, de miel et florales avec des notes boisées bien intégrées. On aurait dit du Chenin de la Loire. En bouche, beaucoup de structure et de complexité avec une texture assez grasse, des flaveurs de pommes jaunes, beaucoup de fraîcheur et de délicatesse. Quel bel accord avec le homard.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve St-Pépin, vin blanc, 2016

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve St-Pépin, vin blanc, 2013, sucre : 1.2 g/l.

La mise en bouche de ce vin est des plus délicate sur des notes de pommes jaunes. Beaucoup de complexité sur des flaveurs de vanille ainsi que quelques notes boisées. Vraiment très beau!

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve St-Pépin, vin blanc, 2013

Terre : Cailles royales garnies au foie gras & rôties sur lit de chou. Jus corsé au vinaigre de figue & chanterelle, beurre d’églantier

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Baco 2016, vin rouge, $24.50 au domaine.

Sur des notes de fruits frais avec une dominante de cerises noires, de griottes de tabac et d’épices douces. Quelques notes boisées bien intégrées (bien que ce vin a fait 14 mois en barriques de chêne américain). La texture est un peu ferme et les tannins sont assez charpentés. Très belle longueur en bouche.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Baco 2016

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Baco 2014, vin rouge.

Sur des notes de fruits rouges et noirs légèrement compotés. En bouche le niveau d’acidité est bien présent et les flaveurs de cerises et de griottes assez intenses. La finale est sur une dominante de noyaux de cerises et de fruits noirs.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Baco 2014

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, XP, 2016, $27.50, vin rouge, cépage : De Chaunac, sucre : 2.1 g/l, code SAQ : 12685975.

Travaillé selon la méthode appassimento (séchage des raisins pour augmenter la concentration du jus de raisin et des sucres) ce vin dégage des notes tertiaires de dattes et de figues ainsi que de belles notes de raisins bien frais. Beaucoup de profondeur des arômes et des saveurs.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, XP, 2016

Fromages: L’Exil de la fromagerie Le Métayer de St-Cyprien de Napierville. Tuiles de sarrasin gelées, pomme grenade et confitures de coing.

J’ai malheureusement dû quitter avant la dégustation du Réserve Vidal. J’utiliserai donc les notes de dégustation telles qu’on les retrouve sur le site de Léon Courville vigneron.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Vidal, vin blanc, 2016, $27.00 au domaine.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Vidal, vin blanc, 2014.

Notes sur le site de Léon Courville :

Le raisin qui sert à la production du Réserve Vidal est récolté très tard dans la saison afin d’atteindre la maturité maximum.  Le raisin est égrappé, trié et pressé.  Il est ensuite fermenté en barriques françaises et américaines sur ses lies.   Il est bâtonné pendant quatre mois pour maintenir les lies en suspension et ainsi augmenter sa rondeur et ses arômes.

Le Réserve Vidal est un vin aux arômes de miel, de fleurs blanches et d’amande.  Il a une légère touche minérale.  Il est bien charpenté et a une belle amplitude.

Léon Courville vigneron, Réserve Vidal, 2014 et 2016

Dessert: Tatin aux pommes caramélisées. Mignardises portugaises

Réserve Xp V1

Léon Courville vigneron, Xp V1

L’Amarone Montresor, 50 ans d’amour au Québec!

Cette semaine je rencontrais Edoardo Montresor, ambassadeur de la marque Montresor. Ce dernier voyage partout dans le monde pour promouvoir la marque. Mais quand il vient au Québec, c’est en terrain connu car c’est la région après l’Italie ou cet Amarone légendaire se vend le plus. Évidemment si on l’achète tant, c’est qu’il nous donne pleine satisfaction tant au niveau du goût que de son rapport qualité/prix.

Lors de cette rencontre nous avons dégusté une partie de la gamme des vins que la maison élabore dont un mousseux fait de Pinot Noir, un excellent Soave blanc fait de Garganega, un délicieux vin de Valpolicella et trois très beaux Amarones.

Edoardo qui est un ambassadeur hors pair nous a fait part de quelques notions intéressantes sur les vins de la région et sur l’histoire de sa famille. En voici quelques unes :

L’origine du nom de la famille est française. Claude Montresor qui résidait en Val de Loire a un jour tenté de tuer (sans succès) le Cardinal Richelieu. Il a du s’exiler en Italie dans la région de Vérone.

C’est en 1892 que l’arrière-grand-père d’Edoardo débute la fabrication du vin avec des raisins de Valpolicella. Ils seront les premiers à vendre du vin en bouteille sous une marque privée.

Que veut dire Valpolicella? Val : qui veut dire vallée, Poli : qui veut dire plusieurs, Cella : qui veut dire cellier. Donc bout à bout ça veut dire « la vallée où on trouve plusieurs celliers ».

Au départ les vins d’Amarone étaient appelés – Reciotto Scampa. On a par la suite changé le nom pour Reciotto Amarone.

La bouteille d’Amarone de Montresor à comme une apparence de verre sablé. La raison en est une technique. Les premières livraisons aux USA prenaient un temps très long. Afin de protéger le vin de la lumière pendant cette periode, le verre de la bouteille a été comme « sablé ».

Autrefois quand on servait le vin on y ajoutait du sucre afin d’en atténuer l’acidité. Avec les cépages de l’Amarone qui ont la peau épaisse (Corvina, Rondinella, Molinara) on s’est aperçu qu’on pouvait les faire sécher et ainsi augmenter leur teneur en sucre. Avec ces vins on n’avait plus besoin d’ajouter du sucre lorsqu’on servait le vin.

Séchage du raisin – méthode appassimento

La dégustation

Montresor, Rosé Royal, Vino Spumante Brut, cépage : Pinot Noir 100%, $38.00, disponible en importation privée (IP).

Sur des notes de fruits blancs, d’agrumes, florales et comme un soupçon de notes herbacées. La bouche offre une belle sensation de mineralite (un vin bien droit) avec un profil légèrement vineux (le Pinot Noir), d’une belle élégance et beaucoup de fraîcheur. Un vrai mousseux de bouffe avec une certaine structure et une belle longueur.

Montresor, Rosé Royal, Vino Spumante Brut

Montresor, Fattoria Soave Classico, 2017, $20.00, cépage : Garganega 100%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 13863745.

Les vins de Soave sont parmi mes préférés et j’ai beaucoup apprécié celui-ci. Sur une dominante florale, de pêches, très aromatique avec comme un soupçon de miel. En bouche, belle sensation de mineralite, avec une acidité presque vive qui donnait à ce vin un côté incisif. Belle longueur avec une finale sur les notes florales.

Montresor, Fattoria Soave Classico, 2017

Montresor, Valpolicella Classico Superiore, 2015, $24.00, cepages : Corvina 50%, Rondinella 50%, code SAQ : 13863737.

Ce vin est malheureusement peu disponible. On verra bien la disponibilité future car selon Edoardo, il reste du 2015 dans le Chai…

Ce vin était tellement équilibré! Dommage car je vous le recommande sans hésitation. Sur des notes de fruits rouges bien mûrs et d’épices avec un léger boisé. En bouche les notes d’épices dominent ainsi que les flaveurs de fruits rouges assez concentrées. Les tannins sont presque charpentés et toutes les composantes du vin sont dans un bel équilibre. Tellement bon!

Montresor, Valpolicella Classico Superiore, 2015

Montresor, Amarone della Valpolicella, 2015, $34.60, sucre : 6.0 g/l, code SAQ : 240416.

Avec un nez des plus charmeur sur des notes de crème de fruits rouges ainsi que des notes florales. La texture est des plus veloutée, l’acidité bien équilibrée et les tannins presque charpentés. D’une belle intensité mais pas trop ce que j’apprécie beaucoup. Un beau volume en bouche et beaucoup d’élégance. Et quelle longueur…

Montresor, Amarone della Valpolicella, 2015

Montresor, Amarone della Valpolicella Fondatore, $56.25, disponible en IP dès mars 2020.

Sur une dominante de fraîcheur avec quelques notes herbacées et de fruits rouges assez intenses. La texture est bien veloutée, l’acidité assez vive et les flaveurs sont carrément sur une dominante de fruits rouges (cerises). Quel beau contraste entre la fraîcheur et l’ensemble du profil aromatique.

Montresor, Amarone della Valpolicella Fondatore

Montresor, Capitel della Valpolicella, 2000. Ce vin n’est pas disponible.

Tellement beau sur quelques notes d’évolution de prunes et de tabac blond. Tout en équilibre, encore en jeunesse avec des tannins charpentés et d’une belle amplitude en bouche. Il lui reste encore plusieurs années à donner…

Montresor, Capitel della Valpolicella, 2000

L’agence Noble Sélections représente les vins de la maison Montresor.

Pour en savoir plus sur les vins de la maison Montresor: https://www.vinimontresor.com/en/

Neuf suggestions de vins du Québec!

Dégustation Vins du Québec

Nous étions plusieurs professionnels de l’industrie qui ont répondu à l’invitation de Vins du Québec à une croisière sur le fleuve qui nous a permis de rencontrer au-dela d’une vingtaine de vigneron du Québec, d’écouter diverses présentations sur l’évolution de la viti-viniculture au Québec et de déguster plus d’une quarantaine de vins.

Pas besoin de dire que les vins du Québec sont en pleine ébullition (rien à voir avec la fermentation alcoolique…). La demande des consommateurs est en croissance fulgurante, la qualité des vins ne cesse de croître, les connaissances qui soutiennent cette qualité sont en progression exponentielle et le désir et la volonté des vignerons ne connaît aucune limite!

Nadia Fournier et Louis Denault

On a qu’à écouter la présentation de Hugo Grenon, géologue sur les différents terroirs du Québec pour se convaincre des possibilités de profils aromatiques et de qualité selon les régions. Le panel de vignerons qui portait sur l’innovation au service de la viti-viniculture nous démontré le potentiel de solutions qui se présentent aux vignerons. Divers articles traiteront de ces sujets.

Hugo Grenon, géologue

Concentrons-nous ici sur la dégustation des vins.

Quant à moi, suite aux vins que j’ai goûté, je préfère encore les blancs et les mousseux aux rouges. Mais il faut admettre que ces derniers ont grandement évolué et ce dans le bon sens. À mon humble avis, il reste du travail à faire au niveau de la maturité et de l’équilibre des rouges. Autre observation, j’ai trouvé les niveaux d’acidité de pas mal tous les vins assez marqués ce qui leur confère beaucoup de fraîcheur.

Parmi les vins dégustés, voici ceux qui ont retenu mon attention.

Domaine Bergeville, le Blanc Brut, 2017, $27.85, cépages : Frontenac Blanc 50%, Frontenac Gris 50%, sucre : 8.4 g/l, code SAQ : 13374562.

Étonnant ce vin effervescent! Sur des notes d’agrumes, de pêches avec une belle tension et plein d’énergie!

Domaine Bergeville, le Blanc Brut, 2017

Domaine de la Bauge, U, 2018 

Bien aromatique et très belle acidité, plein de fraîcheur!

Domaine de la Bauge, U, 2018 

Vignoble Le Mas des Patriotes, La Mansarde Réserve, 2018, $25.35, cépages : Frontenac Blanc 95%, Seyval 5%, sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 13530342.

La texture est légèrement grasse, de belles notes d’agrumes, de miel et de notes florales. Beau contraste avec l’acidité assez vive.

Vignoble Le Mas des Patriotes, La Mansarde Réserve, 2018

Domaine St-Jacques, Pinot Gris, 2018, $21.95, sucre: 1.7 g/l, code SAQ : 12981301.

Des notes de fleurs, de pêches, belle sensation de minéralité et beaucoup de fraîcheur.

Domaine St-Jacques, Pinot Gris, 2018

Les Vents d’Ange, Marie-Rose, vin rosé, 2018, $13.00, sucre : 4.7 g/l, cépages : Pionnier 100%, code SAQ : 12123657.

Sur la fraise, framboise, texture intéressante comme veloutée et très belle acidité.

Les Vents d’Ange, Marie-Rose, vin rosé, 2018

Coteau Rougemont, Le Grand Coteau, 2016, $23.60, cépages : Marquette 80%, Frontenac 20%, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 12358190.

Belle concentration des notes de fruits bien mûrs sur la mûre, la cerise noire ainsi que quelques notes boisées assez bien intégrées. De beaux tannins bien soyeux et belle longueur.

Coteau Rougemont, Le Grand Coteau, 2016

Vignoble Les Murmures, L’Effronté

Sur des notes assez concentrées de fruits noirs et de bleuets.

Vignoble Les Murmures, L’Effronté

Domaine du Fleuve, Côte d’en Haut, 2017

Des notes de vanille, de chocolat, de fruits rouges, très belle concentration.

Domaine du Fleuve, Côte d’en Haut, 2017

Vignoble du Marathonien, Vendange tardive, 2017, $29.15, sucre : 140 g/l, code SAQ : 12204060.

Sur des notes d’abricots, de miel ainsi que des notes florales. Opulent en bouche, d’une belle richesse et quelle longueur!!

Vignoble du Marathonien, Vendange tardive, 2017

Pour en savoir plus sur les vins du Québec

Les Crémants de Bourgogne Veuve Ambal, parmi les meilleurs!

Veuve Ambal, Crémants de Bourgogne

On assiste depuis quelques années à une véritable révolution dans le milieu des vins effervescents avec le développement des Proseccos et des Cavas. Leur bas prix ainsi que leur goût apprécié par plusieurs ont eu pour effet d’augmenter l’intérêt des consommateurs envers les bulles.

Quant à moi les meilleurs rapports qualité/prix sont avec les Crémants. Cette appellation a été mise sur pied seulement en 1975 afin d’encadrer tous les producteurs de vins effervescents de France qui produisent hors Champagne.

Veuve Ambal, Crémants de Bourgogne

Pratiquement chaque région a son Crémant; Crémant de Loire, Crémant de Bordeaux, Crémant de Bourgogne et bien d’autres. Ces vins sont élaborés sensiblement de la même façon que le Champagne sauf quant au choix des cépages qui peuvent varier selon l’appellation. En Champagne on utilise en priorité le Chardonnay, le Pinot Noir ainsi que le Pinot Meunier. En Bourgogne on utilisera le Chardonnay, le Pinot Noir mais pas de Pinot Meunier car ne dernier n’est pas autorisé en Bourgogne. On pourra aussi utiliser l’Aligoté et le Gamay ce qui pourra donner un profil aromatique différent.

Beaucoup de ces producteurs de Crémant en France produisent aussi des vins rouges et noirs et pour certains, les Crémants représentent une faible proportion de leur production. Mais ce n’est pas le cas chez Veuve Ambal, le spécialiste et leader des Crémants de Bourgogne. J’ai eu le plaisir de rencontrer Aurélien Piffaut, Directeur Général de la maison familiale et indépendante Veuve Ambal, producteurs presqu’exclusivement de Crémants de Bourgogne et ce, depuis 120 ans. Aurélien représente la 6e génération de la famille et le Crémant coule dans ses veines…

Éric et Aurélien Piffaut

La Maison Veuve Ambal élabore une quinzaine de cuvées de Crémants de Bourgogne à partir des 300 hectares dont ils sont propriétaires et à partir de l’achat de raisins de viticulteurs avec qui ils ont des contrats d’approvisionnement. Ce sont les plus gros producteurs de l’appellation avec environ 7 millions de bouteilles (l’appellation entière en produit environ 19 millions). Ces 300 hectares leur permettent d’accéder à un vaste choix de terroirs ce qui leur donne une palette aromatique des plus diversifiée.

Vignobles, Veuve Ambal

La maison était depuis longtemps établie à Rully appelé le berceau de bulles en Bourgogne et en 2005 la maison a déménagé ses pénates à Montmagny-Lès-Beaune afin d’augmenter sa capacité d’entreposage. Elle aura, au fil du temps, fait l’acquisition de terres viticoles afin d’assurer l’approvisionnement en raisin. C’est sous l’impulsion d’Éric Piffaut, un véritable visionnaire qui a fait de la maison fondée par la Veuve Ambal (Anne-Marie Ninot épouse de Antoine Émile Ambal) un véritable leader du Crémant de Bourgogne.

Chai, Veuve Ambal

Veuve Ambal n’est pas seulement une maison spécialiste du Crémant de Bourgogne, c’est aussi un groupe familial. Il est composé de grandes Maisons de vinsde Bourgogne et d’effervescents :

Rivarose depuis 1998, André Delorme depuis 2005 et enfin Prosper Maufoux depuis 2010.

Veuve Ambal, domaines

Les 300 hectares que possède la maison se subdivisent en 6 terroirs différents : La Grande Côte, Gracieux Chevalier, La Vigne au Roy, Château St-Aubin, Les vins de l’Ange et London. Fait à noter, Château St-Aubin est constitué entre autres des appellations des plus qualitatives de Bourgogne :  Criots-Bâtard-Montrachet Grand Cru, Puligny-Montrachet 1er Cru, la Garenne, Meursault, Meursault 1er Cru, Chassagne-Montrachet 1er Cru les Chenottes et autres.

La dégustation

La philosophie de la maison tourne autour de la recherche de l’équilibre entre une acidité bien présente et une belle fraîcheur. On ne recherche pas de vins oxydés mais plutôt une tension et de l’énergie dans le vin.

Des cinq vins dégustés seul le Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut est disponible à la SAQ à $19.95. Le Cuvée Prestige Blanc Brut attend une décision de la SAQ pour reconduire ce vin sur les tablettes.

Cette dégustation nous a clairement démontré la grande différence dans le profil aromatique de chaque vin qui proviennent de la grande diversité des terroirs que possède la maison.

Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, $19.55, cépages : Pinot Noir, Chardonnay, Aligoté et Gamay, sucre : 12 g/l, code SAQ : 14093041.

Mettez de côté vos Proseccos et Cavas! Définitivement un Crémant à acheter! Laissez vous charmer par ses notes de fruits exotiques (litchi), d’agrumes, de fleurs blanches avec un soupçon de notes briochées. La texture est bien crémeuse, son acidité bien vive et tranchante et la finale est toute en finesse. Excellent rapport qualité/prix!

Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Nature, Crémant de Bourgogne, cépages : Chardonnay et Aligoté, sucre : 3.0 g/l, malheureusement non disponible.

Sur des notes de levures, de fleurs blanches et briochées. En bouche, la texture est ‘’surprenament’’ moelleuse malgré le fait qu’il n’y a pas eu de liqueur de dosage ajoutée ce qui parfois rend le Crémant un peu rude. Pas le cas ici. Probablement que les 24 mois de vieillissement sur lies y sont pour quelque chose…

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Nature, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Chardonnay et Aligoté, sucre : 9.0 g/l, vieillissement de 20-24 mois. Malheureusement non disponible.

Sur des notes d’agrumes (citron), de fleurs ainsi qu’une belle sensation de minéralité sur des notes crayeuses. Bien complexe et d’une belle longueur. On parle quand même d’un vieillissement de 24 mois sur lies.

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Cuvée Prestige, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Pinot Noir et Chardonnay, vieillissement de 24 à 36 mois. Non disponible pour le moment.

Ce vin a déjà été vendu à la SAQ à $24.90. Je vous le dis car à ce prix, c’est toute une affaire! En plein dans ma palette aromatique préférée !! Véritable coup de cœur sur des notes briochées, de noisettes ainsi qu’un soupçon d’agrumes. Quelle complexité en bouche, bien rond, d’une belle fraîcheur, un peu vineux (Pinot Noir) et tellement bon! S’il revient à la SAQ, sautez la-dessus!

Veuve Ambal, Cuvée Prestige, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Cuvée Marie Ambal, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Pinot Noir et Chardonnay, vieillissement de 36 mois. Malheureusement non disponible.

Ce Crémant haut de gamme est riche, complexe, d’une superbe longueur et dégage une belle sensation de minéralité. Eh que j’aime ces notes de noisettes, de brioche et d’agrumes bien persistantes qui s’entremêlent avec ces milliers de fines bulles en une finale toute en fraîcheur.

Veuve Ambal, Cuvée Marie Ambal, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Faites le plein d’idées et découvrez des surprises parmi ces neuf suggestions de vins!

Dégustation

Un mousseux britannique appelé Britagne, des vins d’Espagne, de Slovénie, de France, d’Afrique du Sud , de Hongrie et d’Italie. Tous disponibles à la SAQ, à vous de les découvrir!

Un ‘’Britagne’’, version champagne britannique, Exton Park, Blanc de Noirs, $49.75, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 14134801.

Ce qui domine dans ce mousseux c’est sa sensation de minéralité avec comme un goût crayeux ce qui donne l’impression d’un vin bien droit. En bouche c’est d’une texture crémeuse avec des flaveurs de fruits blancs et de levure, bien croquant avec une acidité assez vive. Étant fait entièrement de Pinot Noir, il est de tendance vineuse et possède une belle structure. Il vaut entièrement la peine de l’essayer car il se compare facilement aux Champagnes de même prix. Vraiment une nouveauté.

Britagne, Exton Park, Blanc de Noirs

D’Espagne, Penedès, Tuvi, Sumarroca, 2018, $15.35, cépages : Xa-rello 50%, Gewutrztraminer 30%, Riesling 10%, Viognier 10%, sucre : moins d’un gramme, code SAQ : 13574687.

Coup de Coeur! Aromatique et parfumé ce vin m’a conquis! C’est floral avec un soupçon de fruits exotiques, de notes citronnées et de zeste de lime et citron. En bouche c’est tout en fraîcheur et en équilibre avec une belle acidité vive. Le tout se termine sur des flaveurs de zeste de citron et de pamplemousse. Et quel rapport qualité/prix! À acheter!

Tuvi, Sumarroca, 2018

France, Chablis, Nicolas Potel, 2017, $27.35, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 14045171.

Ce vin est travaillé à la bourguignonne avec bâtonnage sur lies et vieillissement en foudre ce qui lui donne des notes un peu beurrées, de fruits blancs (poire) et un soupçon de barbe à papa. C’est assez gras en bouche, riche et élégant avec une belle acidité en finale ce qui créé un beau contraste avec le gras de la bouche. À essayer assurément!

Chablis, Nicolas Potel, 2017

Slovénie, Domaine Ciringa, Fosilni Breg, Sauvignon Blanc, 2016, $27.15, sucre : 2.1 g/l, code SAQ : 13910290.

Dégusté à l’aveugle j’aurais cru un Sauvignon Blanc de la Loire tellement il était typé et bon. Eh non! Il vient de la Slovénie. Il livre tout ce que vous vous attendez d’un Sauvignon Blanc : des notes herbacées, citronnées avec une acidité vive bien fraîche ainsi qu’une belle sensation de minéralité. La finale assez longue est sur le zeste de pamplemousse. Un beau vin funky!

Domaine Ciringa, Fosilni Breg, Sauvignon Blanc, 2016

D’Afrique du Sud, Western Cape, Kloof Street, Chenin Blanc, 2018, $22.20, sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 12889409.

Cette winery a été élue ‘’Winery of the Year’’ d’Afrique du Sud! Rien de moins! Quel vin charmeur avec ses notes de miel, de fruits blancs bien mûrs. Et ça sent les fleurs! Bien goûteux (pommes jaunes) avec une texture un peu grasse, une acidité fraîche et une belle sensation de richesse. Belle longueur!

Kloof Street, Chenin Blanc, 2018

Italie, Arcese, Bera Vittorio E Fligli, 2017, $29.40, cépages : Arneis 30%, Cortese 30%, Sauvignon Blanc 30%, Vermentino 10%, sucre : 3.2 g/l, code SAQ : 14039301.

Coup de Coeur! Épices, cannelle, estragon, notes de résine et balsamiques, senteurs de rose, petit côté oxydatif et saveurs de poires. Tout un début! En bouche tout est en équilibre avec des flaveurs complexes et intenses. Vraiment beau! Achetez ce vin! Beaux accords avec dinde grillée, filet de porc aux poires et estragon.

Arcese, Bera Vittorio E Fligli, 2017

Hongrie, Szekszard, Kadarka, Heimann, 2017, $22.90, code SAQ : 14057219. Prochainement sur les tablettes de la SAQ.

J’avais le nez dans le casseau de fraises bien fraîches! J’avais l’impression de boire un Gamay du Beaujolais. Tout en équilibre, sur dominantes de fruits rouges avec des tannins assez légers. Des plus  rafraîchissant.

Kadarka, Heimann, 2017

Afrique du Sud, Malmesbury, The Innocent, Pinotage, Lamershoek, 2017, $20.20, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 13668392.

Sur dominante de notes empyreumatiques (fumée), de fruits noirs (mûres) et de réglisse. Les tannins sont charpentés et belle longueur. Il faut aimer le style et le cépage qui est vraiment typique à l’Afrique du Sud!

The Innocent, Pinotage, Lamershoek, 2017

Afrique du Sud, Swartland, Kloof Street, Red, 2017, $22.90, cépages : Syrah 73%, Mourvèdre 12%, Cinsault 8%, Carignan 6%, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 12483927.

Ce vin est littéralement bâti comme un GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre) du sud de la France. Et il est très réussi avec ses notes d’épices, de prunes, de fraises légèrement confiturées et de fruits noirs. En bouche il offre un beau volume, est bien goûteux sur dominante de fruits noirs et des tannins dodus et presque charpentés. Vraiment pas mal!

Kloof Street, Red, 2017

Afrique du Sud, Malmesbury, Terre Brûlée, Rouge, 2017, $22.45, cépages : Syrah 60%, Cinsault 40%, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 13738055.

Coup de Coeur! Dominante assez intense de fruits rouges et d’épices sur des tannins assez charpentés. C’est élégant, goûteux et d’une belle concentration. À ce prix, on achète!

Terre Brûlée, Rouge, 2017

L’agence Rézin représente tous ces vins au Québec

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén