Catégorie : $20.01 à $25.00 Page 1 of 4

Des bulles pour fêter l’arrivée de 2021!!

Voici quelques suggestions de vins effervescents choisis parmi les grandes appellations: Proseccos et Franciacortas d’Italie, Crémants et Champagnes de France, Cavas d’Espagne et Espumante du Portugal!!

On dit adieu à une année 2020 particulièrement éprouvante et on se souhaite une année 2021 pleine d’espoir et de bonheur. Alors vive les bulles familiales et les bulles de joie!!

Casa Ermelinda Freitas, Espumante, Bruto, Portugal, Péninsule de Sétubal, $14.70, cépages : Fernao Pires 85%, Arinto 15%, sucre : 6.9 g/l, alc. : 12%, code SAQ : 14222616.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est canva-vert-casa-ermelinda.jpg.

L’Espumante est la version portugaise des vins effervescents. On pourrait dire que c’est le Cava de ce pays. Ce vin se révèle sur des arômes fruits blancs, de pêches, de fruits exotiques et de notes florales. On sent déjà une minéralité ‘’caillouteuse’’.

La bouche est fraîche (surprenant pour vin qui vient d’une région si chaude) et crémeuse et dotée d’une belle acidité. On perçoit une finale sur une sensation de minéralité (salinité) ainsi qu’une légère amertume.

Agence Réseau international Global – échantillon

Mionetto, Prosecco DOC Treviso, Brut, Italie, Vénitie, $16.95, cépage: Glera 100%, sucre : 11.0 g/l, alc. : 11%, code SAQ : 13031244.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est canva-vert-mionetto.png.

Ce vin provient de la province de Treviso considérée comme faisant partie des régions les plus qualitatives pour le Prosecco. Il dégage des arômes de pommes, de notes florales (acacia) ainsi qu’un soupçon de fruits à noyaux et de miel.

La bouche est crémeuse, l’acidité bien présente ce qui lui apporte beaucoup de fraîcheur et les flaveurs perçues au nez se retrouvent en bouche avec une belle sensation de minéralité. Belle persistance des bulles.

Agence Mark Anthony – échantillon

Anna, Blanc de Blancs, Brut, Reserve Cava, Codorniu, $18.40, cépages : Chardonnay 70%, Parellada 15%, Macabeu 8%, Xarel-lo 7%, sucre : 8 g/l, alc. : 11.5%, code SAQ : 14222608.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est canva-vert-8.png.

Sur des arômes de pêches, de pommes, de fruits tropicaux ainsi qu’un soupçon d’agrumes et de pain grillé (les 18 mois sur lies). Bien crémeux en bouche avec une très belle acidité qui créé un beau contraste avec cette sensation incisive de minéralité. Belle complexité et belle persistance en finale.  

Vous ferez de beaux accords avec des fruits de mer, avec des entrées en croûte/pâte et en apéritif.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Clos des Demoiselles, Tête de Cuvée, J. Laurens, Crémant de Limoux, Languedoc-Roussillon, 2018, 22,95$, cépages : Chardonnay 60 %, Chenin blanc 25 %, Pinot noir 15 %, sucre : 10 g/l, alc. : 12%, code SAQ : 10498973.

Année après année ce vin fait partie de mes suggestions de mousseux pour toutes occasions. C’est un vin qui ne m’a jamais laissé tomber. Le fait que la maison ne produit que des vins effervescents y est certainement pour quelque chose. Ce n’est pas une production secondaire comme pour certains producteurs. C’est le pain et beurre de la maison. Et ça se sent et ça se goûte.

Ce vin effervescent se révèle sur des notes de craie, de fruits blancs, de brioche ainsi qu’un soupçon de miel et d’effluves floraux.

La bouche est crémeuse et d’une fraîcheur étonnante grâce à une acidité presque vive. Les flaveurs éclatantes de pommes, de fruits blancs avec un soupçon de fruits jaunes et d’agrumes, de notes briochées ainsi que cette belle perception de minéralité crayeuse contribuent à créer un ensemble aromatique savoureux et festif. C’est frais, tendu, ciselé et bien droit. Bref encore et toujours une valeur sûre!

Agence Sélections Oeno – échantillon

Royal Seyssel, Cuvée Privée, Brut, France, Savoie, Seyssel, vin mousseux, 2015, $27.70, cépages : Mollette 75%, Altesse 25%, alc. : 12%, code SAQ : 14146764

Ce vin mousseux se révèle sur des notes éclatantes de fruits jaunes (abricots), de notes florales ainsi qu’un soupçon de fruits blancs et d’agrumes. La bouche est très fraîche et crémeuse fruit de ce long vieillissement sur lattes qui donne des bulles d’une belle finesse et d’une persistance étonnante.

Très beau rappel des flaveurs perçues au nez auxquelles s’ajoute une belle perception de minéralité qui lui procure une dimension bien droite. C’est élégant et savoureux sans aucune trace d’amertume. Définitivement un vin mousseux à acheter.

Profitez-en pendant qu’il y en a!

Agence Benedictus – échantillon

Ca’del Bosco, Cuvée Prestige, Franciacorta Brut Nature, $44.75, cépages : Chardonnay 75%, Pinot Bianco 10%, Pinot Nero 15%, sucre: moins de 3 g/l,  code SAQ : 11008024.

Cette cuvée est parmi les plus difficile à élaborer du fait qu’on recherche un profil aromatique le plus stable possible année après année tout en augmentant constamment la qualité. Seulement de 20% à 30% de vins de réserve sont utilisés. Ce n’est qu’après une période de maturation de 25 mois que cette Franciacorta sera prête à exprimer sa personnalité.

Et quel beau profil aromatique! Ce Franciacorta se découvre sur des arômes de pommes, de poires et de pêches ainsi que sur un soupçon d’agrumes. La bouche est bien crémeuse, fruit de ces milliers de bulles bien fines et exhale des notes de pain grillé et de poires. Le tout est soutenu par une superbe acidité bien vive qui lui confère tellement de fraîcheur et se prolonge en une longueur jouissive.

Agence Montalvin – échantillon

Lallier, Champagne Grande Réserve, Grand Cru, Brut, non millésimé, Montagne de Reims, $48.50, cépages : Pinot Noir et Chardonnay, sucre : 9.3 g/l, code SAQ : 11374251.

Chez Lallier, les cépages utilisés sont le chardonnay et le pinot noir. Ici pas de pinot meunier. La grande majorité de la production est Grand Cru. L’utilisation de la liqueur de dosage est relativement limitée, l’utilisation de vins de réserve est pratiquement limitée à environ 20% ce qui peut laisser s’exprimer certaines différences d’année en année. On y pratique aussi la sélection parcellaire ainsi que de longs vieillissement en cave pour en faire ressortir des arômes secondaires et tertiaires. Le résultat : de la finesse, de l’équilibre, des champagnes généreux, complexes, bien tendus avec un style bien précis que j’apprécie beaucoup.

Au nez, il se laisse découvrir sur de de subtiles notes d’agrumes, de levure et est légèrement briochée. La bouche dégage une acidité est bien sentie ainsi qu’une belle minéralité comme sur la craie. C’est un Champagne bien droit, quelque peu austère et doté d’une belle tension. Quelques flaveurs d’agrumes et une subtile torréfaction en fin de bouche. Très beau pour un champagne en bas de $50.00. N’oublions pas qu’on parle ici d’un Grand Cru!

VinsFins l’Agence

Champagne Devaux, Brut, Coeur des Bar, Blanc de Noirs, 53$, cépage : Pinot Noir 100%, sucre : 7.2 g/l, alc. : 12%, code SAQ : 14202543.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est canva-vert-15.png.

Ce Champagne se révèle sur des arômes assez intenses de fruits jaunes bien mûrs, de poires, de notes florales ainsi qu’un soupçon de miel et de brioche. La bouche, d’une texture bien crémeuse, est d’une belle fraîcheur grâce à une acidité bien présente et regorge de flaveurs fruitées avec un petit côté toasté et brioché. Le Pinot Noir lui apporte une structure qui a du corps et qui en fait un vin bien droit et presque ciselé. La finale est d’une bonne profondeur aromatique et d’une longueur plus qu’appréciable.

On recommande le servir autour de 8 à 10°C. La maison suggère les accords suivants : volaille rôtie aux truffes, gibiers à plumes, viandes blanches délicates, poissons d’eau douce et fromages : Saint-Honoré.

Agence Univins – échantillon

Une valeur sûre que ce Crémant de Limoux, Clos des Demoiselles, 2018!

Clos des Demoiselles, Tête de Cuvée, J. Laurens, Crémant de Limoux, Languedoc-Roussillon, 2018, 22,95$, cépages : Chardonnay 60 %, Chenin blanc 25 %, Pinot noir 15 %, sucre : 10 g/l, alc. : 12%, code SAQ : 10498973.

On assiste depuis quelques années à une véritable révolution dans le milieu des vins effervescents avec le développement des Proseccos et des Cavas. Mais il ne faut surtout pas oublier les Crémants de France qui selon moi s’approchent le plus du profil aromatique du Champagne. Cette appellation a été mise sur pied seulement en 1975 afin d’encadrer tous les producteurs de vins effervescents de France qui produisent hors Champagne.

Pratiquement chaque région importante a son Crémant; Crémant de Loire, Crémant de Bordeaux, Crémant de Bourgogne, Crémant du Jura, Crémant de Limoux et bien d’autres.

Source: winefolly.com

Ces vins sont élaborés sensiblement de la même façon que le Champagne sauf quant au choix des cépages qui peuvent varier selon l’appellation et au temps de vieillissement sur lattes qui en général sera plus long pour les Champagnes. En Champagne on utilise en priorité le Chardonnay, le Pinot Noir ainsi que le Pinot Meunier. En Bourgogne pour le Crémant on utilisera le Chardonnay, le Pinot Noir mais pas de Pinot Meunier car ce dernier n’est pas autorisé en Bourgogne. On pourra aussi utiliser l’Aligoté et le Gamay ce qui pourra donner un profil aromatique différent. Quant au Crémant de Limoux, le cépage principal est le chardonnay avec en cépages complémentaires le Chenin, le Mauzac et le Pinot Noir.  

Ce Crémant est donc élaboré en méthode traditionnelle: une première vinification en cuves inox puis adjonction de levures pour une seconde fermentation en bouteille avec élevage sur lies d’au moins 15 mois. Les vendanges sont manuelles.

Notes de dégustation

Année après année ce vin fait partie de mes suggestions de mousseux pour toutes occasions. C’est un vin qui ne m’a jamais laissé tomber. Le fait que la maison ne produit que des vins effervescents y est certainement pour quelque chose. Ce n’est pas une production secondaire comme pour certains producteurs. C’est le pain et beurre de la maison. Et ça se sent et ça se goûte.

Ce vin effervescent se révèle sur des notes de craie, de fruits blancs, de brioche ainsi qu’un soupçon de miel et d’effluves floraux.

La bouche est crémeuse et d’une fraîcheur étonnante grâce à une acidité presque vive. Les flaveurs éclatantes de pommes, de fruits blancs avec un soupçon de fruits jaunes et d’agrumes, de notes briochées ainsi que cette belle perception de minéralité crayeuse contribuent à créer un ensemble aromatique savoureux et festif. C’est frais, tendu, ciselé et bien droit. Bref encore et toujours une valeur sûre!

Agence Sélections Oeno – échantillon

Domaine J.Laurens

Vignoble Domaine J.Laurens

Situé à quelques kilomètres de la fameuse Cité de Carcassonne, le domaine J.Laurens s’étend sur environ trente hectares en bordure du petit village de la Digne d’Aval sur le vignoble de l’Appellation d’Origine Contrôlée de Limoux. Le domaine produit exclusivement des vins effervescents en AOC.

Dans les années 80, Michel Dervin achète quelques hectares de vignes pour produire la fameuse Blanquette de Limoux. Puis c’est en 2002 que Jacques Calvel reprend le flambeau. En s’appuyant sur le savoir faire de Michel Calvel et du maître de chais Henri Albrus, il décide d’agrandir et de moderniser la cave afin de garantir la qualité des vins d’une année à l’autre. Quant à la  viticulture et la viniculture on pratique une approche raisonnée.

Cinq très beaux vins pour l’Action de grâce !!

Arthur Metz, Brut Prestige, Crémant d’Alsace, $21.00, cépages: Pinot Auxerrois 60%, Pinot blanc 20%, Pinot Noir 20%, sucre : 9.1 g/l, alc. : 12%, code SAQ : 14030008.

La vinification de ce Crémant est effectuée selon la méthode traditionnelle avec la prise de mousse via la fermentation en bouteille pour une période de 12 mois. Les Crémants représentent une très belle alternative des plus abordable aux Champagnes.

Le nez de ce Crémant est bien frais sur des notes de pommes, de poires, de pierre humide ainsi que quelques notes florales. En bouche la texture est bien crémeuse et l’ensemble d’une belle vivacité grâce à un beau niveau d’acidité assez vive. On retrouve les flaveurs perçues au nez ainsi qu’une belle sensation de minéralité qui perdure avec des milliers de petites bulles.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Jean Perrier et fils, Cuvée Gastronomique, Apremont, Savoie, vin blanc, 2018, $16.90, cépage :Jacquère 100%, sucre : 3.1 g/l, alc. : 11.5%, code SAQ : 11965182.

La Jacquère est un cépage typiquement Savoyard et qui est très hâtif. Ce qui le caractérise c’est son acidité assez vive et ses belle notes florales. Son élevage est en cuve inox afin de laisser toute la place aux arômes et saveurs fruités.

Au nez ce vin est absolument aromatique sur des arômes de litchi, de pêches, de notes florales ainsi qu’un soupçon de notes exotiques. Pendant un moment j’avais l’impression de déguster un Gewurztraminer d’Alsace. En bouche c’est résolument savoureux avec une acidité très fraîche, des flaveurs de litchi et de pêches ainsi qu’une sensation de minéralité très présente, quasiment ‘’caillouteuse’’. Savoureux et d’une belle précision, un véritable coup de cœur.

J’ai trouvé mon vin pour les fondues au fromage et pour mes raclettes!!

Agence Les InvinQ – échantillon

Gold Hill, Charisma Red Blend, Canada, BC, Vallée de l’Okanagan, 2016, vin rouge, $22.95, cépages: Merlot 40%, Cabernet Franc 26%, Cabernet-Sauvignon 21%, Malbec 8%, Syrah 5%, sucre : 3.4 g/l, alc. : 13.8%, code SAQ : 14465538.

Ce vin provient d’une des régions des plus qualitatives au Canada, la vallée de l’Okanagan. D’inspiration bordelaise ce vin est élaboré avec des cépages bordelais et est élevé pendant 8 mois en fût de chêne français dont 35% sont neufs.

Ce vin se révèle sur des effluves de prunes, de cerises, de fraises bien mûres avec un soupçon de notes boisées et de vanille. En bouche la texture est veloutée, presque riche et les tannins sont charpentés et bien ronds. Les flaveurs d’épices douces, de prunes et de notes boisées se conjuguent pour apporter une sensation de volume et d’amplitude. Vraiment très très bon !!

Vous ferez de beaux accords avec des viandes rouges, canard rôti et volailles grillées.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Baron de Ley, Gran Reserva, Espagne, Rioja, 2012, $34.50, cépage : Tempranillo 100%, sucre : 1.5 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 738997.

C’est un 2012 qui a vieilli pendant au moins 60 mois dont 24 mois en fûts de chêne 50% américains et 50% français. Il a été élaboré dans le vignoble de Cenicero.

Ce vin se révèle sous des arômes assez intenses de fruits rouges et noirs bien mûrs, de torréfaction avec en filigrane quelques notes balsamiques. En bouche quelques notes tertiaires comme le tabac s’intègrent aux notes épicées, de fruits rouges et noirs et aux notes boisées bien présentes. Les tannins charpentés sont opulents et bien ronds. Très belle sensation de volume et d’amplitude avec des flaveurs qui perdurent de façon assez jouissive.

Vous ferez de beaux accords avec des viandes rouges grillées, viandes de gibiers, agneau rôti.  

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Otima 20, Tawny Port 20 ans, Warre’s, Portugal, Douro, Porto, 500ml, $41.25, cépages : Touriga Nacional 40%, Tinta Barroca 20%, Tinta Roriz 20%, autres cépages 20%, sucre : 120 g/l, alc. : 20%, code SAQ : 10667360.

Des notes assez intenses de noisettes, de mélasse, de raisins secs. En bouche, une très belle complexité créée par une texture assez grasse et les saveurs généreuses de cassonade, de fruits secs confits et de caramel. Bel équilibre entre le sucre résiduel et l’acidité bien fraîche ce qui fait que bien que ce vin ait 120 g de sucre résiduel, on ne le sent pas vraiment. Et que dire de la longueur qui perdure de façon interminable! C’est riche, opulent et généreux.

De beaux accords avec des fromages (surtout un bleu pour un accord de contraste: le sucré et le salé), des noix et/ou des fruits secs, de la crème brûlée ou du gâteau aux noisettes ou au chocolat.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Quoi de plus réjouissant que les fines bulles d’un beau Crémant!

Marcel Cabelier, Crémant du Jura, Brut, $22.00, cépage : Chardonnay 100%, sucre : moins de 12 g/l, code SAQ : 14209497.

On assiste depuis quelques années à une véritable révolution dans le milieu des vins effervescents avec le développement des Proseccos et des Cavas. Mais il ne faut surtout pas oublier les Crémants de France qui selon moi s’approchent le plus du profil aromatique du Champagne. Cette appellation a été mise sur pied seulement en 1975 afin d’encadrer tous les producteurs de vins effervescents de France qui produisent hors Champagne.

Pratiquement chaque région importante élabore son Crémant; Crémant de Loire, Crémant de Bordeaux, Crémant de Bourgogne, Crémant du Jura et bien d’autres.

Cartes vinicole – Crémants (source WineFolly.com)

Ces vins sont élaborés sensiblement de la même façon que le Champagne sauf quant au choix des cépages qui peuvent varier selon l’appellation et au temps de vieillissement sur lattes qui en général sera plus long pour les Champagnes. En Champagne on utilise en priorité le Chardonnay, le Pinot Noir ainsi que le Pinot Meunier. En Bourgogne pour le Crémant on utilisera le Chardonnay, le Pinot Noir mais pas de Pinot Meunier car ce dernier n’est pas autorisé en Bourgogne. On pourra aussi utiliser l’Aligoté et le Gamay ce qui pourra donner un profil aromatique différent.

Dans le cas des Crémants du Jura les cépages autorisés pour sa production sont le Poulsard, le Pinot noir, Pinot Gris, le Trousseau, le Chardonnay et le Savagnin. Dans ce cas-ci le producteur La Maison du Vigneron a choisi le Chardonay à 100% ce qui en fait un Blanc de Blancs. Quant à moi c’est mon cépage de prédilection pour les effervescents car j’affectionne les arômes et saveurs briochées, de levures et de fruits blancs typiques à ce cépage.

Notes de dégustation

Comme mentionné, ce Crémant est élaboré selon la méthode traditionnelle qui implique une prise de mousse après une seconde fermentation en bouteille s’étendant sur une période de plus de 12 mois. C’est un non millésimé Brut qui contient moins de 12 g/l de sucre résiduel et qui est donc relativement sec.

D’emblée je dirai que j’ai toujours bien aimé ce Crémant. Sur des arômes de pommes jaunes et florales viennent s’intégrer de belles effluves briochées (chardonnay 100%) que j’aime tant. La bouche est bien crémeuse et ronde avec ses 12 g/l de sucre et l’acidité est particulièrement équilibrée. L’ensemble est rehaussé de flaveurs de pommes miellées et de brioche grillée ce qui lui confèrent un profil des plus gourmand.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

La Maison du Vigneron

Cette maison est carrément le spécialiste des vins du Jura dont l’appellation est située dans l’Est de la France entre la Bourgogne et la Suisse. C’est en fait le premier producteur de l’appellation et fait affaire avec plus de 100 vignerons/viticulteurs de la région qui récoltent sur 130 hectares de vignes. Ils agissent donc comme négociants. Marcel Cabelier est une des marques de La Maison du Vigneron.

Carte vinicole du Jura

Un ravissant vin effervescent Rosé Brut du sud de la France gorgé de soleil et de notes de fruits éclatantes!

Le Pive, Rosé Brut, vin bio, France, Vignobles JeanJean

Le Pive, Rosé Brut, vin bio, France, Vignobles JeanJean, $22.95, cépages : 40% Grenache gris, 40% Grenache noir, 20% Syrah, sucre : liqueur d’expédition 10 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 14493310.

Joli rosé brut du sud de la France aux accents éclatants de fruits bien frais tels les fraises, framboises agrémentés de notes d’agrumes et florales. De fort jolies bulles assez persistantes se forment en bouche grâce au 5.5 bars de pression ce qui est assez élevé. Les flaveurs des plus estivales de fruits rouges, d’agrumes et de notes florales viennent ajouter des accents de fraîcheur à cet été truffé de canicules. Belle finale sur une sensation de minéralité avec comme un soupçon de salinité en filigrane.

Vous savourerez ce rosé en apéritif avec des hors d’œuvre ou à table avec des salades exotiques, des plats de poisson et avec vos sorbets préférés. A servir entre 8 et 10°C

Agence Sélect AdVini – échantillon

Vignobles JeanJean

Depuis 5 générations, la famille Jeanjean met en valeur les terroirs du Languedoc. Aujourd’hui, la famille possède 8 propriétés dans le Languedoc qui reflètent la diversité des divers terroirs : appellation régionale du Languedoc, appellations singulières comme les Sables de Camargue, les Terrasses du Larzac ou le Muscat de Mireval, Crus reconnus ou en cours de reconnaissance comme Saint Chinian de Roquebrun, Faugères et Grés de Montpellier.

Découvrez ce Prosecco Brut de la maison Isola Augusta

Prosecco, Brut, Isola Augusta, Millesimato 2018

Prosecco, Brut, Isola Augusta, Millesimato 2018, Italie, Friuli Venezia Giulia, $21.50, cépage: Glera 100%, sucre: 14 g/l, alc.: 11.5%, code SAQ : 14403003.

Pour élaborer ce Prosecco on a utilisé des raisins qui proviennent tous du même millésime. En fait tous les Prosecco sont des vins élaborés avec les raisins d’une même année. Mais un producteur voudra souligner une meilleure année en créant un label avec l’inscription Millesimato.

Il provient de la zone DOC de la région de Friuli Venezia Giulia. On le découvre sur des effluves de pommes avec un soupçon de pêches, de notes florales ainsi qu’une légère sensation de minéralité. La bouche assez crémeuse dégage une acidité bien sentie qui est rehaussée de saveurs de pommes ainsi qu’une légère amertume. La finale est agréable et légèrement sucrée.

Agence Vinatovin – échantillon

Isola Augusta

Isola Augusta

Le Prosecco – pourquoi est-il si populaire?

Pour sa fraîcheur:

Le cépage Glera (cépage semi-aromatique) qui est utilisé dans son élaboration est assez acidulé et donne beaucoup de fraîcheur au vin. Il doit représenter 85% du contenu et l’autre 15% provient d’autres variétés.

Pour sa buvabilité:

Avez-vous remarqué qu’un verre de Prosecco en attire toujours un autre. C’est un vin effervescent des plus digeste. Il n’est jamais lourd.

Pour sa versatilité:

On s’en sert énormément en mixologie pour faire des drinks. On n’a qu’a penser au phénomène des Spritz. Il peut être consommé de l’apéritif jusqu’à la fin du repas selon qu’on consomme un Brut, un Extra Dry ou autre niveau de dosage.

Pour sa disponibilité:

Il y en a toujours à la SAQ. On obtient 88 résultats quand on fait une recherche avec le mot prosecco sur le site de la SAQ. Son processus de production (méthode Martinotti ou Charmat) pour l’obtention des bulles lui permet d’élaborer des Prosecco plus rapidement et donc d’être plus facilement disponible. Il n’a pas à passer par une deuxième fermentation en bouteille (qui prend un minimum de 9 mois pour un Cava) pour l’obtention des bulles.

Pour son prix:

La majorité des Prosecco se retrouvent dans la fourchette des $15.00 à $20.00. On en retrouve aussi qui proviennent d’appellations un peu plus prestigieuses (i.e.DOCG Conegliano Valdobbiadene Prosecco) pour autour de $25.00.

Pour son goût qui plaît:

On ne retrouve pas les notes lactées du champagne mais plutôt une fraîcheur vive, un fruité estival ainsi qu’une légère amertume en fin de bouche comme un arôme de peau d’amande. C’est un vin effervescent qui a un peu de mordant à cause de son acidité.

Au nez : de belles notes florales, des notes de fruits blancs surtout sur la pomme, la pêche et la poire, un soupçon d’agrumes (citron, pamplemousse) et en filigrane des notes de fruits exotiques surtout sur la banane et l’ananas

En bouche : Beaucoup de fraîcheur avec une belle acidité un peu mordante, pas mal aromatique, des notes florales et de fruits, une belle sensation de minéralité, bel équilibre entre l’acidité et le niveau de sucre et une finale appréciable.

Pour sa qualité stable:

Avez-vous remarqué que le goût du Prosecco est pratiquement toujours le même. Pas de surprises !! On retrouve très peu d’effet du millésime. On est loin des années 50 et 60 ou le Prosecco était de qualité variable. Les producteurs se sont repris en main et le Consorzio a établi des pratiques que l’ensemble des producteurs suivent. Étant donné le très grand succès de l’appellation, les producteurs voient bien qu’il est payant d’adhérer à ces pratiques.

C’est en fait dans les années 70, qu’on a concrétisé l’IGT avec le nom Prosecco et c’est en 2009 qu’on a fondé la DOC Prosecco afin d’en protéger le nom. Cette DOC se subdivisera ainsi :

Prosecco DOC, Prosecco Superiore Conegliano-Valdobbiadene DOCG, Prosecco Asolo DOCG.

Si les vendanges, la vinification et l’embouteillage sont tous faits dans les provinces de Trieste et de Treviso, les  dénominations spéciales de Prosecco DOC Treviso et Prosecco DOC Trieste peuvent être attribuées.

Enfin, on créera le label (collet autour de la bouteille) Prosecco en 2012. Étant donné le succès fulgurant du Prosecco, certains pays ont commencé à en produire de façon illégale. Ce collet assure donc la certification de la provenance.

Et bientôt on verra sur les tablettes un Prosecco rosé!! À suivre!

CAVA bien aller!!

Tiens donc! Pourquoi pas de bons Cava pour alléger notre confinement à tous. Voici quelques suggestions qui sauront agrémenter votre nouveau quotidien. Avec quelques bulles vous aussi vous direz  »Cava bien aller »!!

Clos Amador, Brut, Reserva, Cava, Catalogne, $14.55, cépages : Macabéo 35%, Xarel-lo, Parellada 30%, sucre : 9.5 g/l, code SAQ : 12888182.

Une belle approche qui évoque une sensation de minéralité comme sur le caillou mouillé, il est bien aromatique avec des accents d’agrumes et de pomme verte. En bouche on perçoit cette minéralité avec des flaveurs d’agrumes et de pommes sur une finale dont la perception de l’acidité est assez vive.

Clos Amador, Brut, Reserva, Cava, Catalogne

Pata Negra, Cava Brut, Organic, vin Bio, $12.70, cépages: Macabeo 100%, sucre : 8.1g/l, code SAQ : 13483339.

D’une belle couleur dorée ce Cava est vraiment très beau avec ses notes briochées avec un soupçon de pommes. En bouche la texture est bien crémeuse et le tout est d’une belle fraîcheur. Assez surprenant!

Pata Negra, Cava Brut, Organic, vin Bio

Cava Villa Conchi, Seleccion, Cava Brut, $15.45, sucre: 11.0 g/l, code SAQ: 12956456.

Beau Cava sur des notes de pain grillé, de fruits blancs, d’arôme floraux ainsi qu’un soupçon d’agrumes. De belles bulles en bouche assez fines, belle longueur avec une finale sur une légère amertume.

Cava Villa Conchi, Seleccion, Cava Brut

Anna de Codorniu, Blanc de blancs, Cava Brut, Reserva, Espagne, $18.40, cépages : Chardonnay 70%, Paradella 15%, Macabeo et Xa-rello 15%, sucre : 8 à 10 g/l, code SAQ : 14222608.

Il s’agit d’un vin effervescent élaboré selon la même méthode de double fermentation (la même qu’en champagne) la deuxième étant en bouteille. Ce vin passe 15 mois sur lies ce qui est plus élevé que le minimum de l’appellation qui est de 9 mois.

Sur des arômes de pêches, d’abricots, de fruits tropicaux, un soupçon d’agrumes et de pain grillé (les 18 mois sur lies). Bien crémeux en bouche avec une belle acidité qui créé un beau contraste avec cette sensation de minéralité.

Anna de Codorniu, Blanc de blancs, Cava Brut, Reserva

D’Espagne, le Juvé & Camps, Cava, Brut Nature, Gran Reserva, Bio,  Reserva de la Familia, 2016, $22.00, cépages: Xarello 40%, Macabeu 30%, Parellada 20%, Chardonnay 10%, sucre : 3.3 g/l, code SAQ : 10654948.

Un nez sur des notes de fruits blancs, de miel, de cire d’abeille ainsi qu’une légère note d’oxydation. En bouche c’est d’une texture bien crémeuse avec une acidité bien fraîche. Des notes de pêches, de poires et de pommes viennent nous charmer à la toute fin. Très beau!

D’Espagne, le Juvé & Camps, Cava, Brut Nature, Gran Reserva, Bio,  Reserva de la Familia, 2016

De superbes Cavas pour la Saint-Valentin et pourquoi pas… tous les jours de l’année!!

Dégustation des vins de Pere Ventura – Family Wine Estates

La maison Pere Ventura, fondée en 1992 à Sant Sadurni d’Anoia en Catalogne (ouest de Barcelone) est devenue une entreprise qui comprend des établissements vinicoles à Penedès (Can Bas Domini Vinicola acquisition en 2011)) ainsi que dans le Priorat (Merum Priorati acquisition en 2013), mais le cœur de la marque reste consacré au Cava surtout de style premium. La maison a deux lignes de Cava: soit ‘’Tresor’’ qui est la marque maison et ‘’Vintage Collection Gran Reservas’’ qui provient de Can Bas Domini Vinicola (DO Penedès), un domaine que la société a acquis en 2011.

Cette dernière a été l’un des premiers vignobles à être considéré comme un Paraje Calificado, une appellation officielle introduite par la DO Cava en 2017.

L’équipe porte un soin tout particulier à ses fruits, à l’agriculture biologique (certifiée en 2018) et à la cueillette à la main; en cave, on vinifie chaque cépage séparément, on fermente en cuves inox avec des levures indigènes et la période de vieillissement peut durer plus de cinq ans. Le résultat: des vins mousseux complexes et élégants de la côte catalane.

Pere Ventura

La philosophie de vitiviniculture en est une de durable. En fait, l’agriculture sèche (dry farming) est pratiquée sur les 328 hectares de vignes pour conserver l’eau, mais elle diminue également les rendements et augmente la concentration de la saveur et la qualité du raisin. Des installations de vinification à la pointe de la technologie sont intégrées dans le paysage et utilisent l’énergie passive pour maintenir des températures fraîches et s’abstenir d’utiliser des pompes.

En 2019 la maison a fait partie des 100 meilleures Wineries dans le monde selon le magazine Wine & Spirits.

De gauche à droite: Marta Sanvicente (Pere Ventura), Claude Lalonde (Vinformateur), Catarina Soares (Pere Ventura) et Sandrine Labelle (Agence Importation-Épicurienne)

Les Cava selon Marta Sanvicente – Deputy General Manager Pere Ventura Family Wine Estates

‘’Le vrai Cava provient du Penedès en Catalogne. En fait c’est dans cette région qu’est né le Cava. Afin d’émuler le succès du Champagne on a commencé à faire des vins effervescents avec la même méthode que le Champagne. Quand est venu le temps de définir les appellations vers les années 80 (1991 DO Cava), le gouvernement a permis à tous de faire du Cava et de ne pas limiter la production à la Catalogne. Chaque village, région qui faisait un vin mousseux a reçu alors le droit à l’appellation Cava. L’implication c’est qu’il manque une identification à un terroir. Vous ne pouvez comparer le Cava qui vient deux régions qui sont à 2,000 kilomètres l’une de l’autre.

C’est présentement un projet sous le leadership de M. Ventura que d’identifier la région de Penedès sur la bouteille de Cava afin d’identifier les meilleures régions productrices. Ceci n’est pas permis présentement. Ce sera au consommateur de décider quel type de Cava il veut acheter. Selon moi, les Cavas qui proviennent de la Mancha n’ont pas la même concentration que les Cavas du Penedès. Il y a beaucoup de travail pour faire ressortir les notions de terroir quant au Cava.

Certaines des différences entre le Cava et le Champagne : pour faire du Cava rosé il faut qu’on utilise des raisins à jus rouge. On ne peut pas mélanger les deux couleurs comme on le fait en Champagne. Nos rosés sont donc de véritables rosés. On ne peut chaptaliser (ajout de sucre), on ne peut utiliser des vins de réserve (des vins d’autres millésimes) comme en Champagne. Tous les Cavas sont millésimés même si le millésime n’est pas toujours indiqué sur la bouteille. En fait, nos vins mousseux sont probablement plus ‘’vrais’’ que bien d’autres vins mousseux.’’

Il faut noter que certains producteurs délaissent l’appellation Cava afin de leur permettre de communiquer la provenance plus qualitative de leur Cava soit la région de Penedès qui est la première région productrice de Cava. Il faudra bien que les instances gouvernementales agissent.

Quelques notions de base sur le Cava

Les principaux cépages blancs autorisés sont le Macabéo, le Parellada, le Xarel-lo, le Chardonnay, le Subirat, le Chenin blanc et le Malvoisia. Parmi les cépages rouges autorisés on retrouve le Grenache, le Monastrell, le Pinot Noir, le Trépat, le Tempranillo et le Merlot.

Les temps de vieillissement sur lies : La mention Cava :  minimum de 9 mois, Cava Reserva : minimum de 15 mois, Cava Gran Reserva : minimum 30 mois, Cava de Paraje Calificado : minimum de 36 mois.

Quantité de sucre résiduel : Brut nature : jusqu’à 3 g/l, Extra Brut : jusqu’à 6 g/l, Brut : jusqu’à 12 g/l, Extra Seco : entre 12 et 17 g/l, Seco : entre 17 et 32 g/l, Semi Seco : entre 23 et 50 g/l, Dulce : plus de 50 g/l.

Le Cava est élaboré selon la méthode traditionnelle c’est-à-dire qui comprend une deuxième fermentation en bouteille.

Chai – Pere Ventura

La dégustation

Nous avons dégusté 7 vins dont 5 Cavas, un vin blanc tranquille de la maison Can Bas et un vin tranquille rouge de la maison Inici Merum de l’appellation Priorat. Trois de ces vins sont disponibles à la SAQ et deux sont disponibles en importation privée en contactant l’agence Importations-Épicuriennes au 450-671-0631 ou via info@importation-epicurienne.com.

Clos Amador, Brut, Reserva, Cava, Catalogne, $14.55, cépages : Macabéo 35%, Xarel-lo, Parellada 30%, sucre : 9.5 g/l, code SAQ : 12888182.

Une belle approche qui évoque une sensation de minéralité comme sur le caillou mouillé, il est bien aromatique avec des accents d’agrumes et de pomme verte. En bouche on perçoit cette minéralité avec des flaveurs d’agrumes et de pommes sur une finale dont la perception de  l’acidité est assez vive.

Clos Amador, Brut, Reserva, Cava, Catalogne

Pere Ventura, Primer, Reserva, Cava, Côte Méditerranéenne, $17.30, cépages : Parellada 40%, Xarel-lo 40%, Macabeo 20%, sucre : 12 g/l, code SAQ : 13905415.

Ce Cava se rapproche passablement du profil aromatique du Champagne avec un rapport qualité/prix assez exceptionnel. Au nez sur des effluves florales, d’agrumes, d’amandes et de pain grillé. La bouche est bien crémeuse avec une acidité bien fraîche avec un rappel des notes de pain grillé. Beau volume en bouche et bien goûteux!

Pere Ventura, Primer, Reserva, Cava, Côte Méditerranéenne

Pere Ventura, Tresor, Brut, Reserva, Cava, Côte Méditerranéenne, 2016, $20.40, cépages : Macabeo 40%, Xarel-lo 40%, Parellada 20%, sucre : 9.5 g/l, code SAQ : 13905386.

Des plus aromatique sur des notes assez intenses de pommes, de vanille, de levures et d’accents toastés. La bouche est bien complexe avec une acidité prononcée, une belle sensation de minéralité ainsi que des flaveurs de pâtisserie et de noix. Vraiment très beau!

Pere Ventura, Tresor, Brut, Reserva, Cava, Côte Méditerranéenne, 2016

Pere Ventura, Tresor, Rosé, Brut, Espagne, Conca de Barbera, Cava, $23.45, cépage : Trepat 100%, sucre : 12 g/l. Ce vin est disponible en importation privée en caisse de 6 bouteilles.

Ce vin mousseux me fait penser aux Champagnes Blancs de Noir (Pinot Noir) avec son petit côté vineux et son côté bien droit. Il s’ouvre sur des effluves de fruits rouges avec quelques notes de rancio et comme une touche herbacée. En bouche il est un peu vineux, bien droit et dégage une belle sensation de minéralité. Belle longueur.

Pere Ventura, Tresor, Rosé, Brut, Espagne, Conca de Barbera, Cava

Un vin rouge tranquille disponible en importation privée m’a véritablement séduit. C’est le Inici, Merum provenant du Priorat.

Inici, Merum Priorat, Espagne, Catalogne, Priorat, 2016, $40.75, cépages : Grenache Noir 60%, Carignan 15%, Syrah 15%, Cabernet-Sauvignon 10%, sucre : .5 g/l, alc. : 15.5%. Ce vin est disponible en importation privée, caisse de 6 bouteilles.

Vraiment superbe sur un nez de fraises, de framboises, de cassis et de prunes assez intenses. En bouche, la texture est bien veloutée, l’acidité moyennement présente et les tannins bien mûrs sont charpentés et tissés bien serré. Doté d’une certaine élégance, il est savoureux et tout en longueur. Un vin à acheter!

Inici, Merum Priorat, Espagne, Catalogne, Priorat, 2016

Deux autres vins – non disponibles au Québec

Pere Ventura, Vintage, Gran Reserva, Brut, Espagne, Catalogne, Cava, 2014, $53.50, cépages : Xarel-lo 60%, Chardonnay 40%, sucre : 5 g/l.

Un vin assez intense qui dégageait un beau volume, une belle amplitude sur une finale crayeuse et bien crémeuse.

Pere Ventura, Vintage, Gran Reserva, Brut, Espagne, Catalogne, Cava, 2014

D’Origen, P3, Xarel-lo, 2018, Can Bas, Espagne, Penedès, vin blanc, $38.50, sucre : .8 g/l.

Ce vin sert à l’élaboration des Cavas. On ne peut que souhaiter fasse son apparition au Québec. C’est un vin parcellaire dont les raisins sont triés sur le volet. Une partie du vin est vinifié en amphores. Il est bien floral sur des notes de pommes et de poires ainsi que d’épices douces. En bouche il est tout en équilibre avec une longue finale.

D’Origen, P3, Xarel-lo, 2018

Restaurant Pintxo

Cette dégustation a eu lieu au restaurant Pintxo – Le Central qui se spécialise en mets espagnols.

Restaurant Pintxo

Suggestion de 6 vins pour le Nouvel An!!

Patrick Piuze, Non Dosé, Méthode Traditionnelle, $24.15, cépage : Chardonnay 100%, alc. : 12%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 12999181.

J’apprécie beaucoup de vin effervescent élaboré à partir de Chardonnay. Le genre de vin qui évolue constamment dans votre verre et doté d’une belle complexité. Prenez plaisir à humer les parfums floraux de ce vin entremêlés de sucre d’orge et de fruits blancs. Bien que non dosé, sa texture est légèrement moelleuse et son acidité bien vive. Il procure une belle sensation de minéralité et une persistance en bouche assez longue.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est piuze-final.png.
Patrick Piuze, Non Dosé, Méthode Traditionnelle

Champagne Lallier, Le Grande Réserve, Grand Cru, $48.50, alc. :12.5%, sucre: 9.3 g/l, code SAQ : 11374251.

De subtiles notes de fruits (agrumes), de levure, légèrement brioché, acidité bien sentie, belle minéralité, bien droit, un peu austère.  Très beau pour un champagne en bas de $50.00. N’oublions pas qu’on parle ici d’un Grand Cru!

Champagne Lallier, Le Grande Réserve, Grand Cru

Lake Chalice, The Falcon, Chardonnay, Nouvelle-Zélande, Marlborough, 2017, $19.95, sucre: 2.5 g/l, code SAQ: 14191477.

Véritable coup de Coeur que ce vin! Il s’ouvre sur des effluves de poires, de pêches bien mûres, de noisettes grillées et de belles notes florales. La texture est riche et veloutée, l’acidité est bien équilibrée et le tout est entremêlé de flaveurs de pêches et d’agrumes assez intenses. Bien qu’il ait touché le bois on n’en sent que la complexité que le processus a apporté au vin, en fait on ne sent que très peu de notes boisées. Belle finale sur une acidité bien fraîche. Vraiment très beau!

Lake Chalice, The Falcon, Chardonnay, Nouvelle-Zélande, Marlborough, 2017

Corona De Aragon, Reserva, Espagne, Carinena, 2014, $17.90, cépages : Tempranillo 35%, Cabernet-sauvignon 30%, Grenache 25%, Carignan 10%, sucre : 0.3 g/l, code SAQ : 10462778.

Sur des accents dominés par les fruits rouges bien frais, de cassis, d’épices douces, de notes florales et de notes légèrement boisées (vieillissement de 14 mois en barriques 70% chênes français et 30 de chêne américain). Globalement on sent que ce vin en est d’altitude (fruits frais) avec ses vignes qui sont situées entre 500 et 700 mètres d’altitude. De plus son niveau d’alcool n’est que de 13.5% ce lui enlève de la lourdeur.

En bouche, la texture est veloutée, l’acidité équilibrée et les tannins équilibrés pas trop charpentés. On a un rappel des notes perçues au nez dans un très bel équilibre. C’est juteux et la longueur est appréciable. Vraiment très beau, de facture moderne et des plus polyvalent.

Corona De Aragon, Reserva, Espagne, Carinena, 2014

Baron de Ley, Reserva, Espagne, Rioja, 2014, $21.95, cépages : Tempranillo 100%, alc. : 13.5%, sucre : 1.9 g/l, code SAQ : 868729.

Ce vin est aussi disponible en format de 500 ml et de 1.5 l. L’échantillon que j’ai goûté était le 500 ml.

Un deuxième Reserva mais celui-ci est élaboré à partir de 100% Tempranillo cépage assez tannique. Il est donc à noter que ce vin aura donc plus de structure et des tannins plus charpentés. De plus le vieillissement de ce vin est plus prolongé (barrique : 20 mois, bouteille 24 mois) que le précédent et de plus est fait dans des barriques de chêne américain lequel est passablement plus ororant/aromatique que le chêne français.

Au nez donc des notes bien évidentes de bois, de noix de coco, de fumée, de vanille et de fruits rouges bien mûrs, légèrement confiturés et de prunes. En bouche, la texture est veloutée, l’acidité moyenne et les tannins bien charpentés. Passablement de flaveurs d’épices douces et de notes boisées avec une certaine amplitude. La longueur est appréciable.

Baron de Ley, Reserva, Espagne, Rioja, 2014

Warre’s, Optima, Tawny, 20 ans, Portugal, Douro, format 500 ml, $41.25, cépages : Touriga Nacional, Touriga Franca, Tinta Barroca, Tinta Roriz, Tinto Cao, sucre : entre 90 et 100 g/l, code SAQ : 10667360.

Que j’aime donc les portos de type Tawny! Celui-ci dégage des notes de noisettes, de cassonade, de mélasse et de tabac. La texture est presque grasse sur des flaveurs de caramel, de raisins de Corinthe et d’épices douces. Imaginez les accords avec des fromages (surtout le bleu ou roquefort), des noix, de la crème brûlée, gâteau aux noisettes ou au chocolat!

Warre’s, Optima, Tawny, 20 ans

Trois Crémants pour le Temps des Fêtes!

On assiste depuis quelques années à une véritable révolution dans le milieu des vins effervescents avec le développement des Proseccos et des Cavas. Mais il ne faut surtout pas oublier les Crémants de France qui selon moi s’approchent le plus du profil aromatique du Champagne. Cette appellation a été mise sur pied seulement en 1975 afin d’encadrer tous les producteurs de vins effervescents de France qui produisent hors Champagne.

Source: Wine Folly

Pratiquement chaque région importante a son Crémant; Crémant de Loire, Crémant de Bordeaux, Crémant de Bourgogne, Crémant du Jura et bien d’autres.

Ces vins sont élaborés sensiblement de la même façon que le Champagne sauf quant au choix des cépages qui peuvent varier selon l’appellation et au temps de vieillissement sur lattes qui en général sera plus long pour les Champagnes. En Champagne on utilise en priorité le Chardonnay, le Pinot Noir ainsi que le Pinot Meunier. En Bourgogne pour le Crémant on utilisera le Chardonnay, le Pinot Noir mais pas de Pinot Meunier car ce dernier n’est pas autorisé en Bourgogne. On pourra aussi utiliser l’Aligoté et le Gamay ce qui pourra donner un profil aromatique différent.

Dans le cas des Crémants du Jura les cépages autorisés pour sa production sont le Poulsard, le Pinot noir, Pinot Gris, le Trousseau, le Chardonnay et le Savagnin.

Dégustation

Voici 3 Crémants que j’ai dégustés pour vous dont 2 Crémants de Bourgogne et un Crémant du Jura.

Louis Picamelot, Les Reipes, Crémant de Bourgogne, Blanc de blancs, Extra Brut, 2014, $29.85, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 6.2 g/l, code SAQ : 14209673.

C’est le plus sec (Extra Brut) des 3 Crémants avec seulement 6.2 g/l de sucre résiduel. Dans la vinification de ce Crémant, seuls les premiers jus de presse sont conservés. Le vieillissement est effectué dans des cuves d’inox et de fûts de chêne pendant 9 mois puis les bouteilles sont couchées sur lattes pendant un minimum de 18 mois. On parle ici d’un Crémant millésimé dont les raisins proviennent tous de la même année.

Probablement celui qui se rapproche le plus du goût du Champagne des trois Crémants. C’est aussi celui dont le temps de vieillissement s’en rapproche le plus. Il reflète bien le cépage Chardonnay avec ses arômes de fruits jaunes, de pain grillé et d’épices. Ses bulles sont particulièrement fines et son acidité est très marquée. Sa longueur est appréciable. C’est celui qui est possiblement le plus de structuré des trois.

Louis Picamelot, Les Reipes, Crémant de Bourgogne, Blanc de blancs, Extra Brut, 2014

Bailly Lapierre, Crémant de Bourgogne, Blanc de Noir, Pinot Noir, Brut, $24.95, sucre : 7.6 g/l, code SAQ : 11565015.

Ce Crémant n’est pas millésimé ce qui veut dire que le vin utilisé lors de son élaboration peut provenir d’autres années. Il a été élevé de 16 à 18 mois en moyenne en bouteilles posées sur lattes. Normalement les Crémants élaborés de Pinot Noir ont tendance à être plus vineux et plus structurés. Celui-ci est particulièrement fruité (fruits blancs et pommes vertes) avec de belles notes florales. Sa bouche est bien festive avec une belle sensation de minéralité et est dotée d’une belle profondeur.

Bailly Lapierre, Crémant de Bourgogne, Blanc de Noir, Pinot Noir, Brut

Marcel Cabelier, Crémant du Jura, Blanc de blancs, Brut, $22.00, cépage : Chardonnay 100%, sucre : moins de 12 g/l, code SAQ : 14209497.

Le temps de vieillissement en bouteille est d’un minimum de 12 mois. De plus, comme le précédent, il n’est pas millésimé. J’ai toujours bien aimé ce Crémant. Son niveau de sucre est le plus élevé des deux Crémants bruts ce qui lui donne une texture plus veloutée et une sensation crémeuse plus intense. Sur des arômes de pommes jaunes, il offre une bonne sucrosité ainsi que quelques notes briochées (chardonnay). J’ai trouvé que c’était le plus linéaire des trois en ce sens que ce qu’on perçoit au nez est exactement ce qu’on perçoit en bouche.

Marcel Cabelier, Crémant du Jura, Blanc de blancs, Brut

Bonne dégustation et Joyeuses Fêtes!

Page 1 of 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén