Catégorie : Prix – Vins rosé (Page 1 of 5)

En ces temps de canicule quoi de mieux qu’un bon rosé bien frais!

Villa Noria, Grand Prestige, vin rosé bio, France, Pays d’Oc, Domaines Pierre Chavin, 2018, $16.50, cépages : Grenache Noir 50%, Pinot Noir 50%, sucre : 4.9 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 13964183.

Villa Noria, Grand Prestige, vin rosé bio, France, Pays d’Oc, Domaines Pierre Chavin, 2018

Un rosé des plus polyvalent que vous aurez plaisir à déguster en apéritif ou avec des charcuteries, poissons et salades d’été. Il s’ouvre sur un nez de fruits rouges, d’agrumes et de pêches assez aromatique. La bouche est d’une texture veloutée jouxtée d’une acidité bien fraîche qui vous rafraîchira en ces temps de canicule. De plus, le Pinot Noir lui apporte juste ce qu’il faut de structure. Les flaveurs de pêches et de noyaux de pêches ainsi qu’une légère amertume se prolongent en une finale agréable.

VinsFins l’Agence – échantillon

Domaines Pierre Chavin

Pierre Chavin, propriétaire-vigneron d’un domaine en agriculture biologique dans le Sud de la France, est expert dans l’art de l’assemblage et la vinification pour son approche respectueuse de l’environnement et du bien-être consommateur.

Domaines Pierre Chavin est une maison créatrice de vins présente sur l’ensemble des grands terroirs français : Bordeaux, Bourgogne, Languedoc, Loire etc.  Cette maison est résolument axée sur le marketing et le développement de vins selon les besoins de différents de segments de consommateurs. La maison Pierre Chavin imagine et dessine des créations destinées à la fois à la haute couture et au « prêt-à-consommer » répondant avec élégance et simplicité aux goûts de consommateurs à l’échelle mondiale.

Villa Noria est un domaine niché entre mer et contreforts montagneux d’origines volcaniques. Les sols sont composés de galets roulés parfait pour l’expression du rosé.

Vignobles Domaines Pierre Chavin

Un beau rosé de bouffe des Côtes de Provence!!

Villa Chavin, France, Côtes de Provence, Vin Rosé, Bio, $23.40, cépages : Grenache 30%, Cinsault 30%, Cabernet-Sauvignon 25%, Syrah 15%, sucre : 1.2 g/l, alc. : 12%, code SAQ : 14408681.

Villa Chavin, France, Côtes de Provence, Vin Rosé, Bio

Le nez de ce vin se laisse découvrir sur des arômes de fruits rouges, un soupçon d’agrumes et une perception de minéralité comme des odeurs de pierre mouillée. La texture en bouche est bien veloutée, l’acidité est tout d’abord équilibrée puis prend plus de place au fur et à mesure qu’on déguste le vin. C’est cette perception de minéralité qui domine avec ces flaveurs d’agrumes et de fruits rouges. La finale est rafraîchissante et se prolonge sur une légère amertume et une trame acidulée.

Vous ferez de beaux accords avec des fruits de mer et une paella.

VinsFins l’Agence – échantillon

Domaines Pierre Chavin

Pierre Chavin, propriétaire-vigneron d’un domaine en agriculture biologique dans le Sud de la France, est expert dans l’art de l’assemblage et la vinification pour son approche respectueuse de l’environnement et du bien-être consommateur.

Domaines Pierre Chavin est une maison créatrice de vins présente sur l’ensemble des grands terroirs français : Bordeaux, Bourgogne, Languedoc, Loire etc.  Cette maison est résolument axée sur le marketing et le développement de vins selon les besoins de différents de segments de consommateurs. La maison Pierre Chavin imagine et dessine des créations destinées à la fois à la haute couture et au « prêt-à-consommer » répondant avec élégance et simplicité aux goûts de consommateurs à l’échelle mondiale.

Vignoble Pierre Chavin



On fête le retour du soleil, de la chaleur et du début du déconfinement avec ce Bonterra, rosé bio, 2018!!

Bonterra, vin rosé bio, Californie, Mendocino, $20.95, 2018, cépages : Grenache 23%, Syrah 19%, Zinfandel 12%, autres cépages : 46%, sucre : 2.4 g/l, alc. :13%, code SAQ : 14408664

Bonterra c’est l’épitome de l’agriculture en biodynamie qui est une philosophie en totale harmonie avec l’environnement. En fait la biodynamie fonde ses principes sur le fait qu’on ne doit pas considérer uniquement que la plante que l’on cultive mais tout son organisme environnant comme faisant partie d’une seule et unique entité (plante, terre, faune). 

Vignobles Bonterra

Ce vin rend bien les bienfaits des soins et du respect qu’on lui a apporté.

Faites le plein d’arômes de melon d’eau, de pêches et de fruits rouges. La bouche est goûteuse, bien structurée et dotée d’une acidité presque vive. Elle dégage une belle sensation de minéralité et est composée de flaveurs de noyaux de pêches avec un soupçon de barbe à papa. Très belle longueur assez persistante avec une finale sur une légère amertume.

Agence Escalade – échantillon

Vignobles Bonterra

Carte du Comté de Mendocino

Quelle belle expression des cépages Rhodaniens en blanc, rosé et en rouge! Château de Nages, Costières de Nîmes.

Ces vins sont surprenants tant au niveau de leur profil aromatique que de leur équilibre et de leur rapport qualité/prix. Décidemment la famille Gassier sait tirer son épingle du jeu avec ces vins issus de l’agriculture biologique.

VinsFins l’Agence – échantillons

Buti, Nages, Vin Rosé Bio, Vallée du Rhône, Costières de Nîmes, Famille Gassier, 2019, $14.95, cépages : Grenache Noir 60%, Syrah 40%, sucre : 1.2g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 427625.

Buti, Nages, Vin Rosé Bio, Vallée du Rhône, Costières de Nîmes, Famille Gassier, 2019

Au nez il est bien aromatique avec comme un côté résolument bonbon des plus charmeurs, des notes de fruits rouges ainsi qu’un soupçon de fruits tropicaux. En bouche la texture est légèrement veloutée, l’acidité est croquante et bien fraîche avec comme une belle sensation de minéralité et un rappel des notes de fruits perçues au nez. C’est vraiment un super beau rosé des plus polyvalent tout en équilibre qu’on boira autant en apéritif qu’avec de la bouffe car il possède une belle structure. Définitivement un rosé à acheter pour l’été!

Buti, Nages, Vin Blanc Bio, Vallée du Rhône, Costières de Nîmes, Famille Gassier, 2019, $15.95, cépages : Grenache Blanc 60%, Roussanne 40%, sucre : 1.3g/l, alc. : 13.0%, code SAQ : 13808682.

Buti, Nages, Vin Blanc Bio, Vallée du Rhône, Costières de Nîmes, Famille Gassier, 2019

Vous dire combien j’aime les vins blancs de cette région à base de Grenache Blanc et de Roussanne! D’emblée j’ai un parti pris. Le nez est aromatique à souhait et exulte d’effluves floraux, d’agrumes, de pêches et d’abricots. Comment ne pas aimer! La bouche est d’une acidité et d’une fraîcheur assez surprenantes pour un vin de cette région. De belles flaveurs assez exubérantes d’agrumes et de fruits tropicaux viennent agrémenter cette joie gustative. La finale est assez persistante et se termine sur une belle sensation de minéralité.

Vous ferez de beaux accords avec des poissons grillés et des fruits de mer.

Château de Nages, Vieilles Vignes, Vin Rouge Bio, Vallée du Rhône, Costières de Nîmes, Famille Gassier, 2017, $19.05, cépages : Grenache 70%, Syrah 15%, Carignan 15%, sucre : 2.4g/l, alc. : 15.0%, code SAQ : 12268231.

Château de Nages, Vieilles Vignes, Vin Rouge Bio, Vallée du Rhône, Costières de Nîmes, Famille Gassier, 2017

Ce vin s’ouvre sur des arômes de fruits bien mûrs mais pas trop de cerises, de framboises avec une bonne dose d’épices douces ainsi qu’un soupçon de notes herbacées. On ne sent pas les notes boisées bien que le ¼ de ce vin ait vieilli sous-bois. La bouche est bien goûteuse, dodue et joufflue avec une texture veloutée, des tannins bien ronds et charpentés et des flaveurs de fruits bien mûrs ainsi qu’une dominance sur les épices douces. Belle sapidité et très belle persistance.

Vous ferez de beaux accords avec vos BBQ!!!

Famille GassierChâteau de Nages

On parle ici d’un véritable vignoble familial qui perdure depuis 4 générations. Les vignobles sont situés près de Nîmes dans le Costière du Nîmes et sont pour la plupart constituées de galets roulés du Rhône sur lit d’argile rouge ce qui permet un excellent drainage. Grâce à cette composition du sous-sol des Costières de Nîmes, les vignes ont un enracinement profond et donc une grande résistance à la sécheresse ce qui est bienvenu avec le réchauffement climatique.

Château de Nages

Les vents de la mer méditerranée préservent la fraîcheur du fruit et l’acidité du raisin ce qui garantit une belle maturation et de très beaux équilibres.

Il faut noter qu’on a adopté une agriculture biologique dans ces terres favorables à ce type de culture.

Ce sont des cépages rhodaniens qui ont été plantés tels la Syrah, le Grenache, le Mourvèdre pour les rouges et pour les blancs, la Roussanne et le Grenache Blanc.

 »Ce qui fait l’originalité de Château de Nages, ce n’est pas seulement son terroir fabuleux, mais le rôle de refuge qu’il a toujours joué pour notre famille, particulièrement dans les périodes de forte adversité que furent les dernières guerres et notre exode de la terre qu’avaient adoptée nos ancêtres en 1837.  Il reflète l’amour et le respect que nous portons aux générations futures et la reconnaissance que nous devons aux générations précédentes ». (Site web Château de Nages)

Découvrez ces très beaux vins de l’Ïle d’Orléans !!

Christiane Grégoire et Jacques Blouin ont fait l’acquisition de la ferme Rosacée en 1999 à Saint-Pierre de l’Ïle d’orléans. C’était un projet de retraite qui a évolué au fil du temps et qui est devenu un vignoble à part entière. La consécration s’est faite avec le premier millésime, le 2018 et la demande a été telle qu’on a triplé la production avec le millésime 2019.

Christiane Grégoire et Jacques Blouin vignerons et propriétaires de Saint-Pierre Le Vignoble

Bien que ce soit seulement le deuxième millésime à Saint-Pierre Le Vignoble, les vins sont surprenants de par leur qualité, leur équilibre et leur profil aromatique des plus savoureux. On a choisi d’élaborer des vins à partir de cépages hybrides en harmonie avec le terroir et le climat et les résultats sont probants. 

Non seulement j’ai beaucoup aimé les 3 vins qu’on m’a envoyé, mais j’ai apprécié l’approche créative qui sous-tend autant l’emballage que l’environnement du chai et de la salle de dégustation. C’est classique, minimaliste et d’un style épuré.

L’éventail des produits est sagement limité à 6 produits dont 3 blancs, un rosé, un mousseux et un rouge et les vins sont disponibles au vignoble ainsi que dans quelques épiceries fines. Les vins du vignoble sont identifiés par le sceau de qualité IGP Québec véritable promesse de qualité et d’authenticité du savoir-faire des vignerons québécois.

Pour en savoir plus sur ce vignoble, lisez l’entrevue que j’ai faite avec Jacques Blouin, vigneron et co-propriétaire du vignoble. Vous le trouverez suite aux notes de dégustation.

Saint-Pierre Le Vignoble

Notes de dégustation

Parfum d’Acadie, Saint-Pierre Le Vignoble, Québec, Saint-Pierre de l’Ïle d’Orléans, vin blanc, IGP, 2019, $17.85, cépages : Acadie Blanc, sucre : min. d’un gramme/l, alc. : 12.0%.

Ce vin s’ouvre sur des effluves bien aromatiques de fruits blancs, d’arômes floraux, de notes boisées fort discrètes ainsi qu’un soupçon de pamplemousse, d’amandes et une belle sensation de minéralité. En bouche la texture est quelque peu ferme, l’acidité bien présente et les flaveurs de pamplemousse, de zeste de citron ainsi qu’une légère trame vanillée lui donnent un profil aromatique des plus succulent. La finale est d’une belle persistance.

Rêverie, Saint-Pierre Le Vignoble, Québec, Saint-Pierre de l’Ïle d’Orléans, vin blanc, IGP, 2019, $16.95, cépages : Acadie Blanc, Frontenac Blanc, sucre : min. de 6 grammes/l, alc. : 12.2%.

Au nez, il est un peu moins aromatique que le précédent avec une belle perception de minéralité, des arômes bien subtils de fruits blancs et d’agrumes avec comme une trame légèrement sucrée. En bouche ce vin possède une belle structure, la texture est veloutée, l’acidité est équilibrée et les flaveurs assez intenses d’agrumes et de fruits blancs se prolongent en une belle finale bien soutenue.

Rosée Matinale, Saint-Pierre Le Vignoble, Québec, Saint-Pierre de l’Ïle d’Orléans, vin rosé, IGP, 2019, $16.45, cépages : Radisson, Marquette, Frontenac blanc et Vidal, sucre : min. de 4 grammes/l, alc. : 11.6%.

Coup de cœur pour ce rosé des plus aromatique! Le nez est tellement charmeur, bien floral avec des notes fruits rouges et un fruité qui a comme un côté bonbon/‘’gomme balloune’’ qu’on retrouve quelques fois dans les vins rosés. La bouche est bien veloutée, l’acidité est équilibrée et les flaveurs assez discrètes de fruits rouges lui donnent un profil vraiment savoureux. Pas besoin de chercher plus loin pour trouver un vin rosé pour l’été qui vient.

Entrevue avec Jacques Blouin, vigneron et co-propriétaire de Saint-Pierre Le Vignoble

VF (Vinformateur) : ‘’Pourriez-vous nous parler de vos débuts, des raisons qui vous ont amenés tous les deux à vous lancer dans l’univers du vin’’?

JB (Jacques Blouin) : ‘’Nous sommes arrivés à l’Île d’Orléans en 1999 avec l’objectif d’un jour s’installer ici en permanence. Nous on est des amoureux de l’Île. Nous étions à la recherche d’une fermette et nous avons trouvé le site où nous sommes présentement. Alors on a acheté en 1999 dans le but de devenir ‘’Gentleman Farmer’’.

Les 10 premières années qu’on s’est installé ici, mon épouse a cultivé des petits fruits et les vendait dans son kiosque. Nous avons vite réalisé que pour rentabiliser ce genre de produit, surtout au niveau des produits transformés, il fallait avoir des surfaces de cultures très importantes ce qu’on n’avait pas.

Saint-Pierre Le Vignoble

Alors au bout de dix ans j’ai pris ma retraite du monde de l’acier, car je suis ingénieur de formation, ou j’ai évolué dans le domaine de la charpente métallique presque durant toute ma carrière. Quand j’ai pris ma retraite en 2013, on s’est installé de façon plus permanente.

On s’est alors questionné à savoir comment rentabiliser de façon optimale notre investissement. On était certain que notre avenir n’était pas au niveau des petits fruits.  Dans la zone cultivable nous avons potentiellement environ 5 hectares. On s’est demandé ce qu’on pouvait avec ces 5 hectares. On est amoureux de la terre, d’abord et avant tout on aime la culture, on aime les grands espaces à l’Île d’Orléans.

Alors on s’est demandé quel genre de culture pourrait être rentable avec des petites surfaces comme celle que nous avions. Parce que 5 hectares c’est grand, mais ce n’est pas si grand que ça.

Nous avons fait différents plans d’affaires avec différents scénarios et nous sommes arrivés à la conclusion que c’était la vigne qui était la meilleure solution sur une petite surface dans la mesure où on transforme la culture. Si on ne transforme pas, il n’y a pas de rentabilité à espérer de juste cultiver et vendre les raisins.

Saint-Pierre Le Vignoble

Suite à tout ça, nous avons commencé à planter en 2013 avec 2 hectares. Tout notre développement on l’a fait avec Jérémie d’Hauteville qui est un des meilleurs œnologues au Québec. Il connaît très bien les cépages rustiques (hybrides) au Québec. Puis s’est joint à nous Aurélien Angeard un français établi au Québec depuis une dizaine d’années et qui nous a apporté son expertise en viticulture et en viniculture.

Un des éléments de notre plan d’affaire c’est qu’on n’allait pas vers le Vinifera (Vitis Vinifera : cépages dits internationaux tels Chardonnay, Pinot Noir etc.) et on voulait focaliser sur les cépages rustiques (hybrides).

Jérémie d’Hauteville, Co-fondateur et oenologue conseil, RJ Oenology

En amont nous avons décidé de produire de bons vins blancs, un rosé et éventuellement un rouge et un mousseux. À la lumière de ce qu’on voulait faire et le genre de vin qu’on aime, Jérémie nous a conseillé divers cépages. On départ on avait du Vidal, du Frontenac blanc, du Marquette, de l’Acadie et du Radisson.

L’Acadie blanc, c’est notre cépage de prédilection. C’est un excellent cépage. Par contre, il a des particularités au niveau de la culture dépendamment de sa situation et de sa parcelle. Il faut le protéger  et le tailler de la bonne façon. On vise des tailles basses pour le protéger ce qui l’aide à passer au travers de l’hiver. C’est un cépage qui a un excellent potentiel autant en assemblage ainsi qu’en monocépage.

Saint-Pierre Le Vignoble

De 2013 à 2018 on vendait nos raisins à un autre vignoble ici sur l’Île, et l’année passée on a commencé une première vinification avec 5,000 bouteilles pour se faire la main. Moi c’était ma première vinification et avec le concours de Jérémie on a obtenu d’excellents résultats. Cette année nous avons décidé de tripler notre production avec environ 16,000 bouteilles.

L’an passé je disais à Jérémie qu’on avait un surplus d’Acadie blanc. On se demandait si on pouvait faire une expérience avec un vin en mono-cépage à 100% d’Acadie blanc. C’est ce qui a donné ‘’Parfum d’Acadie’’. Il est légèrement boisé, c’est un gros vendeur. Est-ce que vous y avez goûté’’?

VF : ‘’Oui et je l’ai particulièrement apprécié. En fait j’ai trouvé les notes boisées des plus discrètes et bien intégrées’’.

JB : ‘’Oui c’est effectivement ce qu’on recherchait. Parce que les jeunes vignes dans des tonneaux de chêne ça peut goûter la planche. Alors il faut y aller très très doucement avec le boisé sur ce genre de cépage. Donc je disais, ça a donné ‘’Parfum d’Acadie’’ que j’aime beaucoup. Un très bon résultat.

Présentement nous avons 3 blancs, un mousseux, un rouge et un rosé à partir de 3 hectares de vignes. À maturité avec la dernière phase de plantation, nous allons cultiver les 5 hectares. L’objectif c’est de produire entre 25 et 30,000 bouteilles. Les vins que nous allons produire sont déjà déterminés. On ne se mettra pas à développer plein d’autres vins. Peut-être un rouge un peu plus boisé, car actuellement les vignes sont plus vieilles. Mais présentement on va se limiter à ces 6 vins’’.

Vins Saint-Pierre Le Vignoble

 VF : ‘’Je dois avouer que selon moi c’est très sage de se limiter à quelques vins au lieu de se lancer dans un éventail plus large. De plus, mettre l’accent sur les blancs et sur les hybrides m’apparaît comme d’excellentes décisions’’.

JB : ‘’Si tu as trop de produits, tu finis par te cannibaliser toi-même. Notre plan de match est basé sur ces vins là et de les bonifier et les améliorer année après année. C’est ce qu’on vise. Jérémie est comme nous très satisfait des résultats à date. Quant aux cépages Vinifera, je ne dis pas que je ne tenterai l’expérience un jour mais ça sera sur une petite parcelle.

Mais je pense qu´on a fait la démonstration qu’on est capable de produire de très bons vins avec les cépages hybrides avec lesquels on travaille présentement.

Aller compétionner les grands vins du monde , les Riesling, Chardonnay et autres il y en a qui le font bien comme le vignoble Les Pervenches par exemple, mais ici à l’Île d’Orléans ce n’est pas la Montérégie. La maturité est rarement là. Nous à tort ou à raison, on a pris cette décision-là. À date ça donne des bons résultats’’.

VF : ‘’Au niveau des sols, comment avez-vous déterminé de planter quel cépage dans quelle parcelles’’?

JB : ‘’Par ici, on a du Loam argileux. On est situé du côté nord de l’Île. Le flanc nord de l’Île, comme un plateau du côté nord du Chemin Royal. Du côté sud c’est sur du Loam argileux mais qui est plus sablonneux que la parcelle où est le plateau au nord. Le cépage l’Acadie se comporte très bien dans l’argile, le Marquette performe moins bien dans l’argile. C’est un cépage plus fragile surtout au niveau de la température.

Quand on a commencé, on ne connaissait pas grand-chose là dedans. Avec toute l’expérience qu’on a développée, maintenant ce qu’il faut faire, avec notre climat ce sont des tailles basses. Certains cépages comme l’Acadie dépendamment de la parcelle, il faut le protéger’’.

Saint-Pierre Le Vignoble

VF : Pourquoi la taille basse? Est-ce que ça ne favorise pas les maladies de la vigne comme le mildiou’’?

JB : ‘’Il faut le faire pour la protection hivernale. Les parcelles qu’on a ici, sont super bien ventilées. D’ailleurs c’est une des caractéristiques de l’Île car il y a beaucoup de vent.  Comme le cépage Vidal, c’est un des cépages qu’on a plantés en 2013 en commençant. Mais celui-là on a été obligé de l’arracher il y a une maladie qui est rentré dedans’’.

VF : ‘’Donc vous avez une cible de 25 à 30,000 bouteilles. La terre a 26 hectares, est-ce que vous avez beaucoup de potentiel de développement’’?

La terre a 26 hectares mais on a que 5 hectares de surface cultivable. Et ça répond à notre plan d’affaire. Selon moi la rentabilité est au rendez-vous avec de 20 à 25,000 bouteilles. Sous ce seuil, c’est très difficile à rentabiliser’’.

Saint-Pierre Le Vignoble

VF : ‘’Parlez-moi de votre réseau de distribution’’.

JB : ‘’On est présent dans 2 épiceries fines et on va développer ça cette année. A cause de la Covid, c’est pas mal arrêté. Ici à l’île d’Orléans c’est très touristique. On est capables de vendre 80% de nos vins sur place à cause de l’achalandage. Au niveau de la commercialisation c’est relativement facile, en fait beaucoup plus facile que pour un vignoble qui est site à l’intérieur des terres par exemple. Il passe 1,000,000 de visiteurs par année.

Cette année ce que ça va donner je ne le sais pas. Il n’y a pas grand monde qui peut le prédire.  Sauf qu’on a à gérer la distanciation. En prévision de cette situation nous avons ouvert une boutique en ligne. À date ça répond très bien même au-delà de nos attentes. Mais on ne remplacera pas l’achalandage sur place. Mais ça aide à amoindrir l’effet négatif de la Covid.

Au niveau de la commercialisation, notre plan d’affaire c’est de focaliser sur les ventes sur place. L’autre 20% proviendra des épiceries fines’’.

VF : ‘’Au niveau oeno-tourisme y a-t-il quelque chose de particulier au niveau de votre plan d’affaire’’?

JB : ‘’Présentement nous n’avons pas de restauration sur place. On travaille le dessus parce qu´on ne veut pas avoir une roulotte à patate. On veut des produits du terroir et on cherche un partenaire de qualité qui s’occuperait de cet aspect-là. Mais ce n’est pas pour présentement. A cause du problème de la Covid on a mis ça sur la glace. Le momentum n’est pas bon. Éventuellement on aura une offre à ce niveau là’’.

Saint-Pierre Le Vignoble

Saint-Pierre Le Vignoble, un must à visiter aussitôt qu’on le pourra!!

Un vin rosé du Languedoc-Roussillon qui offre à chaque année un excellent rapport qualité/prix!

Listel, Grain de Gris, vin rosé, France, Languedoc-Roussillon, Sable de Camargue, IGP, 2019, $11.35, cépages : Grenache, Cinsault, Merlot, Cabernet, sucre : 4.7 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 270272.

 Le nez est passablement aromatique avec des notes de fruits rouges (fraises), de sucreries et comme un soupçon de gomme balloune. La bouche est bien goûteuse, la texture veloutée avec une acidité assez présente. On a un rappel des arômes perçus au nez ainsi que quelques notes d’épices douces. La finale est goûteuse et des plus gourmande.

Servi très frais, désaltérant, il agrémente tout votre repas, des entrées de crudités à vos plats de viandes ou grillades jusqu’au fromage.

On sent l’été poindre à l’horizon! Voici trois vins rosés du Québec pour en profiter!!

J’ai eu le plaisir de rencontrer à quelques reprises Daniel Lalande vigneron et propriétaire du vignoble de la Rivière Duchêne situé à Saint-Eustache (environ 17 hectares) dont l’origine remonte à 1998 ainsi que du vignoble La Cantina (environ 20 hectares) situé dans la Vallée d’Oka, Basses-Laurentides, à quelques minutes du Lac des Deux-Montagnes dont il a fait l’acquisition en 2015.

Daniel Lalande, vigneron propriétaire

Ses efforts couronnés de succès font foi de sa vision et de ses qualités de leader. Un terroir ce sont des vignes, un environnement et ce sont aussi des hommes et des femmes qui sont dédiés à faire d’excellents vins. Ces trois vins rosés avec chacun sa personnalité propre font foi de cette philosophie.

Vignoble Rivière Duchêne

Vignoble Rivière Duchêne, Le Rosé Gabrielle, 2019, $15.75, cépages : Seyval noir 43 %, Sainte Croix 18 %, Frontenac gris 13 %, Sabrevois 12.5 %, Prairie Star 5.5 %, Marquette 3 %, Frontenac Blanc 2 %, Vidal 2 %, Seyval Blanc 1 %, sucre : 3.5 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 10817090.

Vignoble Rivière Duchêne, Le Rosé Gabrielle, 2019

Ce rosé est un assemblage de plusieurs cépages hybrides du Québec. Le plus aromatique des 3 son nez est particulièrement charmeur sur des arômes de bonbon, de gomme balloune, de fruits blancs et rouges. La bouche est des plus rafraîchissante avec une acidité assez marquée. Les flaveurs perçues au nez se prolongent sur une finale qui se termine avec une légère amertume. Bon rapport qualité/prix.

Vous ferez de beaux accords avec des poissons, crustacés et surtout en apéritif. Vous pouvez vous procurer ce vin à la boutique du vignoble et dans certains marchés locaux. Cliquez sur le lien. La livraison est aussi disponible dans certaines régions.

Vignoble La Cantina, Vallée d’Oka

La Cantina, Empreinte C, Rosé, 2019, $16.00, cépages : Triomphe d’Alsace 72 %, Frontenac Gris 12%, Acadie 8 %, Vidal 8 %, sucre : 2.5 g/l, alc. : 12%.

La Cantina, Empreinte C, Rosé, 2019

De couleur œil de perdrix (comme plusieurs vins rosés de Provence) ce vin rosé est moyennement aromatique sur des notes de fruits rouges (fraises) ainsi que quelques notes épicées. La bouche est plus structurée que le vin précédent, bien portée sur le fruit et dotée d’une acidité bien présente.

Vous ferez de beaux accords avec des poissons, volailles et viandes de porc. Vous pouvez vous procurer ce vin via les commandes en ligne ainsi que dans divers points de ventes. Cliquez sur le lien. La livraison est aussi disponible dans certaines régions.

La Cantina, Empreinte Distinctive du Vigneron, Rosé du Calvaire, 2019, $19.95, cépages : Pinot Noir 78%, Chardonnay 22%, sucre : 5.5 g/l, alc. : 12.18%, code SAQ : 13835648.

La Cantina, Empreinte Distinctive du Vigneron, Rosé du Calvaire, 2019

Ce vin tout comme la gamme Empreinte Distinctive du Vigneron est élaboré de cépages Vitis Vinifera. En fait il est élaboré avec les mêmes cépages que bien des champagnes utilisent.

D’emblée ce vin au nez était un brin plus austère que les deux autres. Ce qui dominait c’était cette sensation de minéralité comme du caillou mouillé. Puis s’invitent des arômes floraux et de fruits blancs et rouges. La bouche est des plus structurée car c’est un véritable rosé de bouffe. Cette perception de minéralité se prolonge en bouche de façon bien équilibrée avec un niveau d’acidité assez présent. Belle persistance.

Vous ferez de beaux accords avec des fruits de mer et crustacés.

Vous pouvez vous procurer ce vin via la SAQ, les commandes en ligne ainsi que dans divers points de ventes. Cliquez sur le lien. La livraison est aussi disponible dans certaines régions.

Mettez un peu de soleil dans cette journée avec un rosé ButiNages!!

Buti, Nages, Vin Rosé Bio, Vallée du Rhône, Costières de Nîmes, Famille Gassier, 2018

Buti, Nages, Vin Rosé Bio, Vallée du Rhône, Costières de Nîmes, Famille Gassier, 2018, $14.95, cépages : Grenache Noir, Syrah, sucre : 1.7g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 427625.

Au nez il est bien aromatique avec comme un côté bonbon des plus charmeurs, des notes de pêches, d’agrumes, de melon d’eau et de fruits rouges.

En bouche la texture est légèrement veloutée, l’acidité est croquante et bien fraîche avec comme une belle sensation de minéralité et un rappel des notes de fruits perçues au nez. C’est vraiment un super beau rosé des plus polyvalent tout en équilibre qu’on boira autant en apéritif qu’avec de la bouffe car il possède une belle structure. Définitivement un rosé à acheter pour l’été!

VinsFins l’Agence

Famille Gassier

On parle ici d’un véritable vignoble familial qui perdure depuis 4 générations. Les vignobles sont situés près de Nîmes dans le Costière du Nîmes et sont pour la plupart constituées de galets roulés du Rhône sur lit d’argile rouge ce qui permet un excellent drainage. Grâce à cette composition du sous-sol des Costières de Nîmes, les vignes ont un enracinement profond et donc une grande résistance à la sécheresse ce qui est bienvenu avec le réchauffement climatique.

Les vents de la mer méditerranée préservent la fraîcheur du fruit et l’acidité du raisin ce qui garantit une belle maturation et de très beaux équilibres.

Il faut noter qu’on a adopté une agriculture biologique dans ces terres favorables à ce type de culture.

Ce sont des cépages rhodaniens qui ont été plantés tels la Syrah, le Grenache, le Mourvèdre pour les rouges et pour les blancs, la Roussanne et le Grenache Blanc.


Le Rosé Pétale de Rose de Régine Sumeire. Toujours un incontournable!

Pétale de Rose, Château la Tour de l’Évêque, Côtes de Provence, vin rosé bio, 2019, $20.80, cépages :   Cinsault 43%, Grenache 38%, Syrah 13%, Mourvèdre 3%, Sémillon 1.5%, autres 1.5%, sucre : 2.0 g/l, code SAQ : 425496.

Tout d’abord sa belle bouteille bien distinctive longiligne et légèrement carrée vers le goulot. Sa couleur d’une couleur légèrement rosé clair comme son nom l’indique. Au nez se dégagent de beaux effluves bien aromatiques de fruits rouges (framboises et fraises), de pêches ainsi que quelques notes florales et un soupçon de notes fumées.

En bouche la texture est bien veloutée (c’est un rosé bien sec avec seulement 2.0 g/l de sucre résiduel) avec une tension bien présente le tout encadré par une belle structure. Les flaveurs d’agrumes ainsi que de zeste d’orange et de notes d’épices douces créent un profil aromatique des plus savoureux. C’est tout en équilibre avec une finale assez persistante et une légère amertume bien rafraîchissante. Un de mes coups de cœur année après année!! Une valeur sûre!

Bien que ce soit un rosé de bouffe, il sera bien de mise en apéritif. Vous ferez de beaux accords avec des charcuteries, saucisses, salades d’été, poissons, paella et brochettes de porc.

Agence Charton Hobbs – échantillon

Château La Tour de l’Évêque

Château La Tour de l’Évêque

La famille Sumeire, propriétaire depuis 1933 de Font-Freye, acquiert en 1958 ce grand domaine proche de Pierrefeu dans le Var. Naguère de vocation ecclésiastique et résidence d’été des évêques de Toulon, celui-ci offre la particularité de porter deux noms : Château La Tour de l’Evêque et Château La Tour Sainte Anne. 

Régine Sumeire fille de Roger Sumeire assure la continuité du travail familial qui a débuté en 1922 avec son premier domaine La Grande Bastide. Fin 2010 a débuté un gros chantier d’agrandissement du chai et des locaux d’embouteillage et de stockage selon les principes de gravité. En 2011 Régine Sumeire fait construire une nouvelle cave sur plusieurs niveaux pour respecter le principe de vinification par gravité. Cette nouvelle cave permet entre autres l’utilisation de nouveaux pressoirs hydrauliques Coquard horizontaux de nouvelle génération.

Vignoble Château La Tour de l’Évêque

La philosophie de la famille est le résultat d’une longue tradition familiale de qualité et de savoir-faire en culture biologique sans désherbants chimiques. Le travail du sol se fait par labours, sans herbicides. On utilise des infusions et préparations biodynamiques sur certaines parcelles, complétées par des traitements très raisonnés de cuivre et de soufre.

« Nos pratiques: agriculture biologique, pratiques biodynamiques, labour au cheval, vendanges manuelles, tri à la vigne, sélection massale »

Les vendanges sont manuelles en bacs. Celle-ci est essentielle dans l’élaboration des vins puisque les rosés et les blancs sont pressés en grappes entières.

Un jour Régine Sumeire a eu envie d’un vin plus pâle que les autres. Pour cela, elle eut l’idée de vinifier des raisins rouges de grenache en grains entiers dans un pressoir hydraulique de type champenois. Le moût qui coulait du pressoir avait une très belle couleur. La longueur en bouche était tout de suite perceptible, la différence notable. Ainsi naquit en 1985 le « Pétale de Rose », le premier des rosés clairs de Provence, au Château Barbeyrolles. Cette méthode de vinification fut ensuite utilisée au Château de la Tour de l’Evêque pour produire la cuvée du même nom.

C’est l’hiver! En plein le temps pour un p’tit rosé!

Lago, Cerqueira, Rosé, Vinho Verde, Portugal, 2018, $14.40, cépage : Vinhao 100%, sucre : 9.0 g/l, alc. : 10%, code SAQ : 14205402.

Pourquoi pas faire différent en plein hiver? Non seulement je vous propose un vin rosé mais en plus il est élaboré au Portugal dans le Vinho Verde qui est une appellation surtout reconnue pour ses vins blancs. Et de plus on parle ici d’un cépage dont on n’entend pas souvent parler : le Vinhao.

C’est un vin d’emblée un vin léger bien rafraîchissant qu’on dégusterait autour de la piscine. Je vous propose de le boire autour d’un bon feu. Tant qu’à faire! Ce vin a un nez bien aromatique sur une dominante de fraises, d’effluves de pêches ainsi qu’un soupçon d’agrumes et de fruits tropicaux.

En bouche le vin est légèrement effervescent ce qui met en évidence son acidité assez vive et bien rafraîchissant. Vous ferez de beaux accords avec des fruits de mer, des sushis et des poissons. Il est aussi super en apéritif et avec des entrées légères. On le servira assez froid à une température qui oscillera entre 8 et 10C.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Page 1 of 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén