Catégorie : Prix – Vins rosé (Page 1 of 2)

J’en veux pour mon argent! Alors voici trois vins sous la barre des $10.00 pour une bouteille de 750 ml!

De France, Grand Sud, Chardonnay (vin blanc), $12.60 pour un formatd’un litre (équivalent à $9.45 pour une bouteille de 750 ml), sucre : 5.9g/l, code SAQ : 13151449. http://www.selectionsfrechette.com/

https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-blanc/grand-sud-chardonnay/13151449

Assez aromatique sur des notes de fruits blancs, d’agrumes et quelques notes florales. En bouche c’est rafraîchissant avec une acidité bien équilibrée et un rappel des notes perçues au nez. Un peu d’amertume en fin de bouche.

De France, Grand Sud, Merlot, Rosé, $11.75 pour un format d’un litre (équivalent à $8.81 pour une bouteille de 750 ml), sucre 7.6 g/l, code SAQ :13151457. http://www.selectionsfrechette.com/

https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rose/grand-sud-merlot-rose/13151457

Sur des notes assez aromatiques fruits rouges surtout sur la framboise. En bouche c’est bien équilibré avec une belle acidité rafraîchissante et un rappel des notes de framboises et de petits fruits rouges.

Du Portugal, Douro, le fameux Vila Regia, 2017, $8.95 pour 750 ml, sucre :2.3 g/l, code SAQ : 464388. http://www.chartonhobbs.com/fr/

https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/vila-regia-reserva/464388

Surprenant ce vin avec des notes de fruits rouges et noirs et d’épices douces. En bouche tout est en équilibre entre l’acidité, le moelleux et les tannins presque charpentés. Et la longueur en bouche est appréciable. Très beau rapport qualité/prix que ce vin!

Une visite du Vignoble de la Bauge dans les Cantons-de-l’Est. De belles découvertes !

J’ai eu l’occasion vers la fin de l’été, lors de la tournée des vignobles du Québec mise sur pied par Vins Québec, de rencontrer Simon Naud, propriétaire du vignoble La Bauge. Quelle belle rencontre !

D’emblée l’ensemble du vignoble, son concept d’oeno-tourisme ainsi que la philosophie de viticulture de M. Naud m’ont séduit. Ce dernier, suite à de nombreuses recherches particulièrement poussées, croit fermement au potentiel de développer d’excellents vins à partir de cultivars québécois (hybrides). De plus son côté un peu éclectique l’a amené à élever plusieurs races d’animaux assez exotiques un peu partout dans le vignoble ce qui fait une valeur ajoutée des plus intéressantes au point de vue oeno-tourisme. Sur un sentier d’environ ½ km bordé par de grandes clôtures ou dans de grands enclos se côtoient des sangliers, des cerfs rouges de Nouvelle-Zélande, des Yaks du Tibet, des Émeus d’Australie, des Lamas de la Cordillère des Andes et plusieurs espèces de partout dans le monde.

Plusieurs activités sont offertes aux visiteurs : on peut organiser une visite avec le Maître de Chai, participer à une dégustation polysensorielle, se payer une dégustation Prestige, partager un repas composé de produits du terroir qui abondent dans la région ou organiser diverses réceptions dont mariages et autres.

Un peu d’histoire

Originaire de Montréal, Alcide Naud déménage à Sweetsburg et achète une vaste ferme laitière de 142 hectares. Après 35 ans de travail assidu en 1986 il vend son troupeau et achète 6,000 plants de vigne. Son fils Robert a suivi la vague de l’essor des produits agro-alimentaires au Québec et a débuté un élevage de sangliers. Et Alcide se dit qu’avec les saucissons et les pâtés et terrines de sanglier, il ne manque qu’un bon vin ! Les premiers ceps seront plantés en 1987 et les premières bouteilles verront le jour en 1989. Et le nom de Bauge, le gîte du sanglier, est donné au vignoble ! On fera la chasse fine au sanglier jusqu’en 2002…

C’est en 1992 que Simon, le plus jeune des fils, termine ses études en Technique du Génie rural et se joint à l’entreprise familiale. Puis en 1996 il en prend officiellement la relève. La passion qui anime Simon est la recherche de nouveaux cultivars les mieux adaptés au climat québécois.

 

À la recherche des meilleurs cépages ou faire du vin au Québec

Au début des années 2000 un des amis d’enfance, Alain Brault qui a planté des vignes en même temps de Charles-Henri de Coussergues (l’Orpailleur) est devenu pépiniériste et vend maintenant à beaucoup de viticulteurs du Québec. Au début il cherchait des plants intéressants et s’est tourné vers l’Université du Minnesota et Aylmer Swanson qui lui ont conseillé divers plants à essayer au Québec. ‘’En 1994, Alain est venu me voir pour me demander si j’étais intéressé à essayer les recommandations de M. Swanson. On a déterminé une parcelle de vigne au bout de mon champ et on a planté une vingtaine de variétés qui venaient du Minnesota. On a essayé ça pendant 3 ans sans protection hivernale et puis on a décidé d’aller à l’étape subséquente qui était de faire du vin avec ça.

On a formé un petit comité de recherche informel en 1996 où on s’est partagé les premières récoltes et on a essayé tout ça. Les plants les plus intéressants ont été offerts aux viticulteurs québécois. Parmi tout ça il nous a semblé qu’un des cépages les plus prometteur était le Frontenac, un cépage qui produit beaucoup, une vigne qui est forte, qui est capable de charger du raisin année après année. ‘’

En 1999 il fonde en compagnie de trois autres vignerons et Alain Brault le ‘’Club de recherche et de développement en viticulture du Québec’’ devenant en 2001 le Comité de recherche de l’Association des Vignerons du Québec dont il sera président pendant 7 ans. Il y siège encore comme administrateur à titre de premier vice-président. Il a sillonné les différentes régions viticoles nordiques du monde afin de répertorier de nouveaux cépages qui pourraient être intéressants pour le Québec.

Écoutons-le raconter une tranche de l’histoire de l’évolution de la viticulture au Québec : ‘’Avec le temps sont arrivés le Frontenac blanc et Le Frontenac gris. À mon avis ce sont des cépages qui sont des polices d’assurances parce qu’ils sont productifs, ils sont qualitatifs, et font du bon vin. Puis le Seyval qui selon Simon Naud ‘’est un bon cheval de bataille. C’est un cépage qui est assez droit, qui est un très bon producteur.’’

 

Dans les premières années ça lui a pris un certain temps pour jauger de la productivité nécessaire pour avoir l’équilibre dans ses vins. Ses Seyval étaient, au départ, un peu trop acides, un peu verts et avec le temps les plants ont pris de la maturité. ‘’On a su quelle hauteur de palissage était nécessaire pour aller chercher la maturité du raisin, une belle expression et un bon taux de sucre et trouver la charge bien équilibrée et bien balancée pour avoir une belle récolte à chaque année.’’ Donc selon lui, avec le temps, le Seyval est devenu un plant important pour le développement de l’industrie viticole au Québec (surtout dans Brome-Missisquoi) et évidemment pour le Vignoble.

‘’Les premières années ce cépage a été mis sous terre durant la période hivernale et au début des années 2000 nous avons commencé à le protéger ainsi que notre Vidal avec des toiles géotextiles. Le taux de mortalité des bourgeons était meilleur. Avec la toile on allait chercher un 10 degrés de protection même sans neige. Dès qu’on a un couvert de neige soit 1 pouce ou un pied on ne descend jamais en bas de -6C. C’était donc stable et efficace. J’ai buté pendant 19 ans et par la suite on a vraiment fait un transfert aux toiles vu leur efficacité’’.

Il perçoit Le cépage Vidal qui est un hybride, comme un cépage des plus aromatique avec une très grande versatilité tout comme le Chenin blanc dans la Loire. Il peut être élaboré en vin blanc sec, on peut le faire surmûrir et en faire des vins doux et on peut produire de très beaux vins de glace’’.

Les Vinifera

‘’J’ai essayé les cépages Vinifera par curiosité, par plaisir personnel aussi pour voir ce que ça donnerait. Depuis tellement d’années on entendait parler que pour certains ça marchait et pour d’autres ça ne fonctionnait pas que je me suis dit que j’allais le faire. Finalement j’allais le savoir. Alors j’ai planté un rang dans lequel on essaye 10 cépages différents. Je les ai cultivés pendant 10 ans et je les ai étudiés sur plusieurs critères (charge, productivité, résistance au climat, maladies etc.).

Sur cette rangée j’ai pris les 5 plus intéressants qu’on a replanté 300 plants chacun pour passer à l’autre étape. Soit produire des cuvées qui soient plus ou moins importantes genre 300 litres mais qui ne soient pas des micro-cuvées. On avait par exemple du Savagnin blanc, du Muscat, du Gewurtztraminer, du Cabernet Franc et du Sauvignon blanc. De ces 5 cépages on voulait savoir qui va sortir du lot. J’y suis allé graduellement, lentement avec des résultats tangibles et toujours en validant l’expression de chaque cépage une fois en bouteille. La grande question est finalement est-ce que ça peut être rentable?’’

Finalement il aime bien les cépages vinifiera, cependant selon lui les cépages hybrides sont des valeurs sûres : ‘’Ça produit bien, Ça fait du bon vin et c’est rentable.’’

« Il faut arrêter de parler de cépages hybrides vs les cépages vinifiera. Il ne faut pas avoir honte de dire qu’un vin a été élaboré avec du Vidal, du Frontenac ou autre. On voit le marché québécois évoluer. Quand on était jeune en tant que vigneron on recherchait la rectitude mais l’évolution des bières artisanales nous ont fait évoluer. Les microbrasseries québécoises s’éclatent dans tout et notre jeune public est à la recherche de plein de nouveaux produits. On se fait demander ce qu’on a d’éclaté, de différent. Finalement on a pas besoin d’être dans une ligne formatée. On a des cépages différents, on a une identité différente, on a des façons de cultiver qui sont différentes alors découvrons toutes ces saveurs et ces aromes qui sont intéressants. On a maintenant une clientèle qui veut découvrir ce qu’on a à offrir en tant que nouveaux produits et nouvelles saveurs. Si les vins sont bons les gens vont les aimer. Les consommateurs ne se casseront pas la tête. Il faut que ça soit bon !. Avant Les gens goûtaient les vins québécois avec beaucoup d’appréhension. Maintenant quand on sert nos produits on sent un réel intérêt. On voit donc des années vraiment très stimulantes devant nous.’’

Les vins

Les descriptions sont celles du producteur :

Fraîche-Heure, vin blanc, Cépages principaux : Frontenac Gris, Vidal, Seyval Blanc Cépages secondaires : Saint Pépin, Crescent, Geisenheim. Disponible IGA et Metro.

Vin blanc fruité, léger et délicat. Présentant de rafraîchissants arômes de poires, d’agrumes, de miel et d’épices. Bouche fraîche avec une fine minéralité. Un goût franc, droit, avec une belle finale tout en finesse

Douce-Heure, vin rosé, cépages : Frontenac Gris, Frontenac Noir. Disponible IGA et Metro.

Rosé fruité couleur framboise aux arômes de fraises, de cerises, de groseille et d’épices. Bouche fraîche, équilibrée et savoureuse

Rassemble-Heure, vin rouge, cépages : Frontenac Noir, Marquette. Disponible IGA et Metro.

Vin rouge fruité, léger et savoureux aux arômes complexes de cerises, mûres et épices.

Solyter, vin blanc, cépages : Frontenac Gris, Frontenac Blanc, 2016, $17.50, code SAQ : 13107211.

Vin blanc sec présentant de rafraîchissants arômes de pommes, d’ananas et d’épices, se liant au parfum de pain grillé, de miel, de vanille et de noix de coco, issue de la fermentation en fût de chêne. Bouche fraîche et savoureuse où les saveurs de fruits à chair blanche s’expriment avec finesse, supportées par des saveurs de chêne lui apportant souplesse et longueur.

Equinox, vin blanc, cépages : Frontenac Gris, Frontenac Blanc, Vidal, Seyval,

Vin blanc sec, léger, délicat et fruité. Présente de rafraîchissants arômes de poires, d’agrumes, de miel et d’épices. Bouche fraîche et savoureuse.

Terro, vin rouge, 2015, $14.05, cépages : Frontenac Noir, Marquette, code SAQ : 12118541.

Vin rouge fruité souple et léger aux arômes complexes de cerises, de mûres, d’épices et de chêne.

Rosez, vin rosé, 2017, $14.50, cépages : Frontenac Noir, Frontenac Gris, code SAQ : 10850615.

Vin rosé fruité aux arômes de fraises, de cerises, de groseilles et d’épices. Bouche fraîche, équilibrée et savoureuse.

Les liquoreux :

Vin de glace, Sno, Vidal, format 200 ml, 2011, $29.45, code SAQ : 12118567.

Au nez : riches arômes révélant des parfums d’abricots, de marmelade et de litchi. La bouche offre une belle richesse et une agréable fraîcheur. La longue finale s’étire sur des accents de fruits tropicaux.

Novembre, vin de vendange tardive, 2016, $16.80, 375ml, code SAQ : 10853189.

Ce vin blanc présente un parfum de fruits tropicaux, de litchi, de poires, de pommes et un brin de vanille. Bouche fruitée fraîche et savoureuse.

Oeno-tourisme

Le vignoble offre une multitude d’activités et de forfaits. En voici les principales :

Dégustation de vins :

Simple mais efficace cette courte dégustation est parfaite pour découvrir les produits du vignoble. Vous pouvez choisir parmi la gamme des 7 vins de la maison.

Disponible du 1er mai au 31 décembre, selon l’horaire régulier de 10h à 18h tous les jours. Le coût est de $5.00 par personne et la durée de 20 minutes.

Visite du parc animalier

Disponible du 1er mai au 31 décembre, selon l’horaire régulier de 10h à 17h tous les jours. C’est gratuit et la durée de 15 à 20 minutes.

 

Dégustation polysensorielle

Cette activité exclusive du vignoble propose aux amateurs de vins de découvrir le vin rosé du domaine, le ‘’Rosez’’ en utilisant leurs 5 sens, par des jeux d’associations. Arômes, musiques, ouvres d’art…tout a été pensé pour mettre en valeur ce superbe produit, le tout dans un environnement enchanteur sur une terrasse surélevée au cœur des vignes. La dégustation est précédée d’une visite en carriole dans le vignoble.

Les fins de semaine jusqu’au 20 août avec des départs à 11 :30 et à 13 :45. Le coût est de $10.00 par personne

 

Visite du Maître de Chai

Cette visite vous permettra de découvrir un tout autre aspect de la production du vin : accompagné du vigneron ou de l’un des membres de l’équipe du vignoble, vous visiterez les installations de la vinerie et connaîtrez toutes les étapes de la fabrication du vin, de la cueillette à l’embouteillage, en plus d’avoir la chance de déguster un vin brut de cuve, en élaboration. Une opportunité rarement offerte dans les vignobles canadiens.

En semaine jusqu’au 20 août et les fins de semaine du 21 août au 15 octobre. Départs à 11h, 13 :30h et 15h. Le coût est de $10.00 par personne et la durée est de 40 minutes.

Dégustation Prestige

L’offre parfaite pour les plus épicuriens d’entre vous ! L’accord entre nos vins et les produits de notre élevage (mousse de foie de sanglier, terrine de cerf et saucisson fumé de Yack) confère à cette dégustation son côté unique.

Disponible du 1er mai au 31 décembre, selon l’horaire régulier. Libre tous les jours de 10h à 18h. Le coût est de $17.25 par personne el la durée est de 30 minutes.

Assiette du Terroir

Pour le dîner ou pour le souper, vous avez la possibilité de vous restaurer au vignoble bien installés sur l’une des terrasses ou dans la vieille grange centenaire. On vous propose un délicieux repas ou les viandes issues des élevages de cerf et de sanglier du vignoble sont accompagnés de salade, de condiments et de marinades. Vous pourrez accompagner le tout d’un verre de vin du vignoble.

Disponible du 1er mai au 31 octobre, selon l’horaire régulier. Libre tous les jours de 10h à 18h. Le prix est de $16.00 par personne et la durée est de 30 minutes.

Vigneron un jour

Pour une expérience encore plus complète et une fois de plus, unique, il est possible d’assister et de participer aux vendanges aux côtés du vigneron. Récoltes, foulage et presse des fruits… participez à chacune de ces importantes étapes qui guideront vers la création d’une toute nouvelle cuvée, dont une bouteille vous sera remise l’été suivante, une fois la fermentation terminée. Le repas du midi est offert avec des grillades de sanglier et du bon vin ! Dégustation, visite guidée et de nombreux échanges sont au menu.

Disponible la dernière semaine de septembre et la première d’octobre, sur réservation. Le coût est de $60.00 par personne. L’activité dure toute la journée de 9:30h à 17h. L’activité est très populaire et les réservations se font souvent un an à l’avance. Réservez tôt !

De plus divers forfaits sont disponibles : Consultez le site web  http://labauge.com/forfaits-disponibles/

Visite et repas, Excursion – route des vins (journée complète), forfaits hébergement, réceptions pour votre mariage et autres.

Consultez le site web  http://labauge.com/mariages/

Plein de possibilités pour personnaliser votre réception

Les heures d’ouverture du vignoble sont :

Du 1er juin au 15 octobre, tous les jours de 10h à 18h.

Du 15 octobre au 10 décembre, les fins de semaine seulement, de 10h à 17h.

Le vignoble est situé au Québec dans les Cantons-de-l’Est :

155, avenue des Érables
Brigham (Québec) J2K 4E1

Téléphone: 450 266-2149
info@labauge.com

 

Les vins de Laurent Miquel. L’Art du vin en famille depuis 1791!

Belle rencontre avec Laurent Miquel cette semaine. Ses vins de nature généreuse sont à son image. Sa passion pour le vin était évidente lors de notre conversation et sa générosité quant aux détails de la vinification et de sa vie de vigneron était sans borne.

Ce qu’il y a à savoir sur les vins de Laurent Miquel

La famille Miquel fait l’acquisition du Domaine en 1791 mais ce n’est qu’en 1970 que Henri Miquel plante le cépage Syrah avec comme résultat son premier millésime en 1980 comme producteur-récoltant. En 1982 l’appellation Saint-Chinian est officiellement reconnue. C’est en 1992 que les vignes du fameux Viognier sont plantées avec les premières vendanges en 1995. En 2009 Laurent et Neasa Miquel font l’acquisition du Château Les Auzines à Lagrasse dans l’appellation Corbières. Puis en 2010 Vérité Viognier est reconnu comme meilleur Viognier mondial. Aujourd’hui avec la naissance de Sean c’est la neuvième génération qui poursuit ce projet familial.

Quant à Laurent Miquel, il est ingénieur de formation ayant œuvré dans l’industrie automobile il ressent la même passion que son père et s’inscrit en œnologie à l’École d’agronomie de Montpellier. Son premier millésime naît en 1996 plus de deux siècles après le début de ses ancêtres.

Son travail est en culture raisonnée mais pratiquement avec des accents de culture bio tant il tente de minimiser les effets de la viniculture et la vinification sur son environnement. Car avec les aléas de la nature et les changements climatiques, il n’est vraiment pas facile d’être 100% bio. D’ailleurs il ne croit pas à une intervention excessive. Il produit donc des vins de terroir et non pas des vins d’efforts.

La famille est propriétaire du Domaine Cazal Viel (Vieille maison), le plus grand domaine indépendant du Languedoc ainsi que Les Auzines situé au cœur de l’appellation Corbières à 350 mètres d’altitude sur 143 hectares. Les deux vignobles sont situés dans le Languedoc, le plus grand vignoble du monde avec 40,000 hectares de vignes sur 19 appellations.

La dégustation

Nous avons dégusté 7 vins tous disponibles à la SAQ et fait intéressant ils sont tous sous la barre des $20.00. Pas besoin de dire qu’ils offrent un excellent rapport qualité/prix. Cette rencontre avec Laurent Miquel s’est faite dans les nouveaux bureaux de l’agence Sélections Oeno.

Laurent Miquel, Albarino 2016, $19.95, code SAQ : 13660315.

C’est assez surprenant de retrouver ce cépage typiquement espagnol dans le Languedoc. Mais Laurent aime bien introduire de nouvelles variétés qui selon lui s’épanouiront dans le terroir du Languedoc. Rt il faut lui donner raison!

Au nez, des notes de pêches, de pamplemousse et d’agrumes. En bouche un bel équilibre avec une acidité fraîche. On a le rappel des saveurs de pêches et d’agrumes avec une belle finale assez ample.

 

Une nouvelle marque : Solas! En Gaélique Solas veut dire lumière.

Laurent Miquel, Solas, Albarino, 2016, $17.40, code SAQ : 13598072

Un nez assez aromatique sur la pêche, le noyau de pêche, belle sensation de minéralité. En bouche  bel équilibre avec une acidité fraîche, belle tension avec des saveurs citronnées. J’ai bien aimé!

 

 

Laurent Miquel, Solas, Pinot Noir, 2016, $16.00, code SAQ : 13584383.

Wow, il faut le faire! Planter du Pinot Noir dans le Languedoc. Déjà pas facile ce cépage, c’est certainement un challenge dans le Languedoc. Bon si on le plante dans les endroits appropriés on peu en tirer du bon. Et c’est le cas ici! Des notes de fruits noirs, d’olives et d’épices douces. En bouche bel équilibre avec des tannins équilibrés un peu asséchants en fin de bouche. Belles notes de cerises et de noyaux de cerises.

Château Cazal Viel, Syrah, Grenache, 2014, $17.90, code SAQ : 10898061

Un classique que ce vin! Au nez des notes de prunes et de mûres avec des notes d’épices douces et de réglisse. En bouche, les tannins sont soyeux et presque charpentés. C’est goûteux avec des notes de fruits légèrement confiturés et d’épices douces. Très beau! Un de mes préférés.

 

Château Cazal Viel, Viognier Blanc, 2016, $16.60, code SAQ : 895946

Ah les blancs du Languedoc. Et ce Viognier, tellement bon et goûteux! Vous me voyez venir. Eh oui je l’ai aimé! Des notes de pêches, de bananes avec des fruits exotiques. Bel équilibre en bouche avec une texture un peu grasse, une acidité équilibrée qui pourrait être un peu plus vive, mais bon c’est pas mal bon!

 

 

Cazal Viel, Vieilles Vignes, Rosé, $12.55, code SAQ : 10510354

De belles notes de fruits rouges (surtout sur la fraise) et florales avec un beau moelleux en bouche, une acidité bien fraîche ainsi qu’une certaine structure qui peut en faire un rosé de bouffe. Il sera excellent en apéritif.

 

 

Cazal Viel, Vieilles Vignes, $12.45, cépages : Syrah 80%, Grenache 20%, code SAQ : 202499

Que ce vin est généreux pour $12.45!! Excellent rapport qualité/prix! Au nez des notes de fraises confiturées, d’épices douces et de tabac. En bouche bel équilibre avec des tannins charpentés, beau volume, c’est goûteux avec des saveurs de fruits légèrement cuits surtout sur la prune. Belle fraîcheur et finale assez généreuse à ce prix !!

Vous voulez en savoir plus sur les vins de Laurent Miquel alors cliquez sur ce lien : http://www.laurent-miquel.com/

Agence Sélections Oeno :   https://www.oeno.ca/

Les vins de Vinhos Borges! Très beaux, très bons avec des rapports qualité/prix que j’aime!

Tout d’abord je dois dire que je suis pratiquement un inconditionnel des vins du Portugal. J’aime le fait que la culture vinicole se soit orientée vers les cépages autochtones tels le Touriga Nacional, Tinta Roriz, Trincadeira et tellement d’autres! J’aime l’étendue de la palette aromatique provenant de tant de terroirs pratiquement partout au Portugal. J’aime les rapports qualité/prix exceptionnels que nous donnent ces vins, absolument incroyables. Combien de fois ais-je goûté à l’aveugle de ces vins et être étonné lorsqu’on découvre la bouteille qu’on parlait d’un vin à $15.00 alors qu’on s’attendait à bien plus cher.

Alors j’ai eu le plaisir de déguster 14 vins de La Sociedade dos Vinhos Borges (fait partie de Grupo JMV), domaine situé dans les principales régions viticoles portugaises avec 3 propriétés de référence : Vinhos Verde, la Quinta de Simaens (46 hectares), dans le Douro, la Quinta da Soalheira (340 hectares) et dans le Dao, la Quinta de Sao Simao (74 hectares). Nous étions accompagnés de M. Nuno Brizida (Directeur Export et Ventes) ainsi que M.Gil Frias (Directeur Commercial). Le tout était organisé par l’agence LBV International.

La dégustation

Des vins dégustés, 8 sont disponibles à la SAQ sous diverses façons, 6 sont disponibles en importation privée en contactant directement l’agence LBV International. http://www.lbvinternational.com/accueil.html

Meia Encosta blanc,Dao, 2017, $10.45, cépages : Malvoisia, Encruzada, Bical, Fernao code SAQ : 12332301

Des notes de pêches, de fruits exotiques, très aromatique, bien équilibré avec une petite amertume, belle acidité et qui finit sur les noyaux de pêches. Très beau rapport qualité/prix.

 

 

Quinta de Simaens, Vinho Verde, 2017, $17.00, SAQ en spécialité par lot

Très aromatique, côté sucré, fruits tropicaux bien floral avec une texture riche, une acidité assez fraîche. Un vin différent des autres Vinho Verde qui offre une belle structure. Je l’ai bien aimé

 

 

Lello blanc, Douro DOV, 2017, $14.75, disponible en importation privée – LBV International

Peu aromatique avec une belle texture assez riche en bouche, belle concentration du fruit (banane, pêche). Belle acidité bien fraîche, belle sensation de minéralité, certaine structure et belle finale. Bel achat à ce prix.

 

 

Quinta da Soalheira blanc, 2017, Douro DOC, $19.90, disponible en importation privée – LBV International

Des notes de fruits blancs et exotiques, belle concentration du fruit, comme le précédent, belle texture riche et veloutée, longueur appréciable.

 

 

Meia Encosta Rosé 2017, Dao DOC, $11.00 – non disponible présentement, disponibilité par lot SAQ

Ce vin est le premier vin rosé élaboré par la maison et il est particulièrement bien réussi. Belle couleur rosé (pétale de rose) superbement bien équilibré avec de belles notes de fruits rouges, belle acidité, une certaine amertume en bouche, avec une belle structure, légèrement sucré. Vraiment un rosé de bouffe!

Meia Encosta rouge 2016, Dao DOC, $10.70, code SAQ : 250548

De belles notes de fruits rouges (surtout sur les cerises), d’épices douces puis en bouche c’est très bien équilibré avec des tannins presque charpentés et des notes de cerises et noyaux de cerises. Belle longueur et super beau fruité. Définitivement un excellent rapport qualité/prix !!

 

Meia Encosta Reserva 2015, Dao DOC, $13.60, code SAQ : 12185663

À $13.60 ce vin vous en donne beaucoup. Il est élaboré avec des cépages autochtones tels Touriga Nacional 50%, Tinta Roriz 30%, Jaen 10% et Trincadeira 10%. Ce vin est disponible dans 115 succursales SAQ au moment d’écrire cette chronique.

Au nez j’ai trouvé de belles notes de fruits bien mûrs tels la prune et la mûre ainsi que des notes d’épices douces et de vanille. En bouche c’est l’équilibre entre un beau velouté et des tannins presque charpentés. Et quelle belle concentration de fruits avec des notes prédominantes de mûres le tout se terminant en une belle longueur. Définitivement un vin à acheter !!

Lello rouge 2016, Douro DOC, $14.75 – disponible en importation privée – LBV International

Belle concentration de fruits noirs et rouges, bel équilibre avec une acidité bien fraîche, des tannins charpentés et d’une belle texture veloutée. Ce qui prédomine c’est la concentration des saveurs et des arômes

 

 

Quinta da Soalheira, Vinhas Velhas, 2016, Douro DOC, $21.85 – disponible en importation privée – LBV International

Ce vin est élaboré avec de plus vieilles vignes (30 ans et plus). De belles notes de fruits rouges bien frais, le moelleux est un peu ferme, les tannins bien charpentés, beaucoup de tension dans ce vin, de la puissance et de longueur. Beaucoup aimé!

 

Quinta da Soalheira rouge 2015, Douro DOC, $19.90 – disponible en importation privée – LBV International

Oh que j’ai aimé ce vin!! Des notes d’eucalyptus, de fruits rouges et noirs le tout était bien équilibré avec des tannins très présents, de la structure, de la longueur et beaucoup de volume. Wow! Pour moins de $20.00!

 

Lello Reserva 2015, Douro DOC, $17.85, code SAQ : 13202832, spécialité par lot. Présentement malheureusement seulement 11 succursales en ont. Il faut attendre les prochains arrivages.

Dommage car c’est mon préféré !! Et dire qu’il n’est qu’à $17.85. Un nez des plus charmeurs, texture veloutée alliée à une certaine puissance. Très beau contraste! Superbe concentration des arômes, très belle longueur, Miam, Miam…

Fita Azul, Attitude, Espumante Reserva Brut, $13.45, SAQ : spécialité par lot arrivage septembre/octobre 2018.

Il était peu aromatique un peu austère avec une belle sensation de minéralité. Un vin bien droit avec de belles notes de fruits blancs.

 

 

 

Borhes Real Senhor, Blanc de Noirs, 2013, Espumante Reserva Brut, $25.80 – disponible en importation privée – LBV International.

Des notes de biscuits, d’épices ainsi qu’une certaine amertume. Crémeux avec une myriade de petites bulles bien fines. Belle sensation de minéralité, tension et belle structure.

 

 

Vous voulez en savoir plus sur La Sociedade dos Vinhos Borges, cliquez ici : http://www.borgeswines.com/

Mateus rosé ! Souvenir pour certains et découverte pour d’autres. Un rosé des plus rafraîchissant, légèrement pétillant à petit prix : $9.50 !!

Dans mon cas c’est tout un souvenir que de boire du Mateus rosé du Portugal. Ça faisait partie des vins qu’on buvait à l’époque tels le Royal de Neuville, le Mouton Cadet et autres vins du genre.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un vrai rosé de soif du Portugal, légèrement pétillant, bien aromatique avec des jolis arômes de fraises et de canneberges. En bouche c’est pétillant avec une belle acidité et on retrouve ces beaux arômes de fraises. En fin de bouche on note une légère amertume mais qui est compensée par un beau moelleux grâce aux 15g/l de sucre résiduel. C’est frais, c’est léger et rafraîchissant! À $9.50 on ne se trompe pas. On a refait l’emballage et en tant qu’ex marketer je dois admettre qu’on a bien réussi cette transformation.

https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rose/mateus/166?selectedIndex=1&searchContextId=26634440630174524558

http://www.chartonhobbs.com/fr/

https://eng.sograpevinhos.com/marcas/Mateus

#vin #vins #vinrouge #vinblanc #saq #aqavbs #degustationdevin #wine #vino #winelover #winetasting #winetime #instawine #winery #vignoble #vinho #wineporn #wineoclock #winestagram #wines #wino #winegeek #vinformateur

Randall Grahm. Un vigneron iconoclaste toujours à la poursuite de son rêve : faire de vrais vins de terroir en Californie!

 

On a tous des héros dans la vie et pour moi Randall Grahm en est un vrai de vrai. Icone de la viniculture californienne, reconnu comme un grand ‘’marketer’’ comme il le dit lui-même et ce sans absolument aucune prétention (j’y reviendrai) ce dernier a chamboulé bien des règles au cours de sa carrière. Et ce feu intérieur qui alimente son besoin de changement, ce besoin d’être reconnu pour ses vins de terroir ‘’californiens’’ haut de gamme, le poussent vers des recherches sans précédent à la découverte de son Saint Graal.

Après avoir connu le succès avec des marques comme Big House Red, Cardinal Zin et Pacific Rim et autres lesquelles étaient devenus des marques commerciales fortes, il a décidé de faire un virage à 180 degrés il y a près de 10 ans. Il a vendu ses marques à succès afin de se consacrer au développement de vins de terroir. Mais comment le tout a-t-il débuté?

Comme il le dit, il cherchait au début à faire du pinot noir ce qui s’est avéré plus difficile qu’anticipé. Il avait constaté que les climats de la région de Bonny Doon en Californie avaient des ressemblances avec celui de la Vallée du Rhône et a décidé de planter des cépages rhodaniens comme le mourvèdre, grenache, syrah etc. avec beaucoup de succès. ‘’J’avais cette notion bien simple et intuitive : il fait chaud dans le sud de la France et il fait chaud en Californie. Il me semble que les cépages de cette région de France se développeraient bien à Bonny Doon en Californie’’.

En 1984, il lance son ‘’Cigare Volant’’ un vin d’assemblage inspiré des vins de Châteauneuf-du-Pape. Et c’est le succès! Ce vin sera acclamé par tous les critiques du monde et fera de lui en 1989 le ‘’Rhône Ranger’’ et comme il le dit : ‘’depuis 35 ans je fais des vins d’assemblages comme on fait en France car ça me permet de choisir dans la palette des divers cépages disponibles ceux qui me donneront la couleur, le niveau d’acidité, la structure et les arômes désirés’’.

Après avoir vendu ses marques iconiques, il met tout en branle au service de son rêve : développer des vins de terroir californiens haut de gamme. En 2010 il fait l’acquisition de 400 acres de terrain près de San Juan Batista près de Santa Cruz qu’il nommera ‘’Popelouchum’’ ce qui veut dire en dialecte Mutsun ‘’paradis’’. Il possède enfin le terroir convoité qui le rapproche de son rêve. En fait une dizaine d’acres sont plantés de vignes surtout de cépages autres que les cabernet-sauvignons et autres cépages typiques de la Californie. On y plante par exemple du grenache blanc et gris et du furmint mais aussi du timorasso et du sagrantino, car il ne veut certainement pas répliquer ce que tout le monde fait. Il faut se distinguer et il vise donc des vins authentiques qui se démarqueront.

Mais avant d’aller plus loin, comment Randall Grahm définit-il un vin de terroir?

Comme il le décrit : ‘’Il y a en fait deux types de vin. Les vins d’efforts et les vins de terroir. Les vins d’efforts sont des vins ou le winemaker/vinificateur intègre son style au vin, ou il contrôle le plus de variables possibles dans l’élaboration du vin (irrigation, le choix des clones, les levures, quand faire la fermentation malolactique, les températures), en fait tout ce qui peut influencer le style du vin. Le bénéfice qu’on en retire c’est la consistance du vin d’une année à l’autre. On évite ainsi des désastres dans les mauvaises années. D’un autre côté, il n’y a plus de surprise qu’elle soit positive ou négative. Les vins deviennent aussi intéressants que le vinificateur lui-même.

Dans les vins de terroir, le vinificateur doit travailler encore très fort. Cependant il est au service d’une idée, d’une esthétique, d’une réalité qui va plus loin que lui ou elle. Il doit montrer plus de respect envers la vigne et le vin lui-même. Il doit mieux comprendre l’environnement de la vigne c’est-à-dire le terroir. Les vins de terroir sont vraiment ceux qui comptent. Ce sont les vins qui font vraiment une différence. Ce sont des vins qui ont plus d’histoire et plus de résonnance émotionnelle.

Mon problème est donc maintenant, comment faire des vins de terroir dans une courte période de temps, dans le temps qu’il me reste?’’.

La France bénéficie de l’expérience et de l’historique de centaines d’années à faire par exemple du pinot noir en Bourgogne ce que la Californie n’a pas. Alors comment accélérer ce processus de façon non interventionniste, en évitant par exemple des organismes génétiquement modifiés?

Tout d’abord on n’irrigue pas ce qui annule l’effet de terroir, on adopte une viticulture bio et biodynamique, certaines techniques sont mises en place pour stimuler la vie microbienne du sol et on utilise du Biochar pour amplifier les oligo-éléments et aide à la rétention d’eau. La vigne est en gobelet et taillée très petite afin d’en accroître l’efficacité. ‘’Nous visons aussi la minéralité dans nos vins c’est-à-dire l’obtention les éléments qui préviennent l’oxydation des vins et qui permettent non seulement une plus grande longévité du vin mais aussi une plus grande stabilité. Je veux donc faire des vins qui auront cette force (lifeforce)’’.

‘’Il faut qu’on s’éloigne de l’obsession de Robert Parker des vins opaques et denses pour aller vers des vins plus élégants plus expressifs avec ce que j’appelle des vins avec plus de lifeforce’’. Randall Grahm et son équipe font aussi beaucoup de recherche quant à la sélection optimale des cépages et de leurs clones. On fait aussi de la recherche par exemple sur la rotundone, la molécule responsable des arômes poivrées au niveau de la syrah. On analyse aussi les croisements de clones et de variétés afin d’en maximiser l’efficacité. L’ensemble de ces mesures et bien d’autres augmente la probabilité de développer des vins d’exceptions, des véritables vins de terroir de Californie. Elle augmente la probabilité de créer des vins qui n’existent pas présentement dans l’univers du vin, des vins vraiment uniques.

‘’Car selon moi, ce que nous faisons en Californie est présentement est une copie imparfaite de ce qui se fait dans le Vieux Monde. Et cette copie n’est jamais aussi bonne que l’original. Alors pourquoi poursuivre cette voie? Que puis-je faire qui n’existe pas déjà en France, en Italie ou ailleurs? Qu’est-ce que je peux faire d’unique à la Californie?  ‘’

La dégustation

Tout d’abord, un gros merci à l’agence Trialto pour avoir mis sur pied cette dégustation et cette rencontre. Lors de cette dégustation j’ai pris conscience de l’étendue de la palette aromatique de l’ensemble de la gamme. Chaque vin a son identité et ses caractéristiques propres. Nous sommes loin des dégustations ou tout goûte pareil. De plus, comme si ce n’était pas assez, nous avons eu l’occasion de goûter à la première cuvée de son fameux ‘’vin de terroir’’ fait de grenache au vignoble Popelouchum et il était exceptionnel !! Comme il le dit : ‘’Il nous faut maintenant comprendre comment nous en sommes venus à élaborer un tel vin afin de répliquer tous nos efforts’’.

Vin gris de Cigare, 2017, $22.75, cépages : Grenache 35%, Mourvèdre 18%, Grenache Blanc 16%, Roussanne 13%, Carignan 8%, code SAQ : 10262979. Arrivage imminent de 500 caisses à la SAQ. Noté 90 pts Wine & Spirits.

Des notes de fruits rouges (fraises des champs), notes d’épices et florales. En bouche c’est équilibré avec une acidité bien fraîche, une belle sensation de minéralité, c’est élégant et fin. On est pas dans les rosés ‘’bonbon’’.

De Proprio, Gravitas, 2015, $20.00, cépages : Sémillion, Sauvignon blanc, Muscat, code SAQ : 13234287. Le millésime 2014 est disponible à la SAQ en quantité limitée.

Notes de foin coupé, notes herbacées, soupçon de pamplemousse, belles notes florales, de fruits blancs (pêches, poires). En bouche la texture est riche, l’acidité est fraîche, belle sensation de minéralité, c’est goûteux avec de belles notes de zeste de citron (limoncello). J’ai beaucoup aimé ce vin!

Le Cigare Blanc, 2014, $35.00, cépages : Grenache Blanc 66%, Roussanne 34%, code SAQ : 10370267. Noté 93 pts James Suckling, 92 pts Wine Enthusiast.

Notes de cire d’abeille, de fruits blancs (poires), légère oxydation ( noix, amandes), notes d’agrumes et notes florales. En bouche c’est riche, velouté, avec quelques notes de noix, d’anis. Belle sensation de minéralité, superbe longueur, un vin que j’adore!! C’est un vrai vin de bouffe! Wow!

 

Le Cigare Volant, 2012, $40.00, cépages : Mourvèdre 37%, Grenache 34%, Syrah 20%, Cinsault 9%, code SAQ : 10253386. Noté 91 pts par Drink Now, James Suckling. Le millésime 2011 est disponible à la SAQ.

Ce vin est ‘’A Burgundy lover’s hommage to Châteauneuf-du-Pape’’ comme le dirait Randall Grahm. Dans ce vin les notes de mourvèdre sont domainants. Des notes de prunes, de truffes, de fruits rouges et noirs et des notes de chocolat. En bouche c’est tout en équilibre avec des tannins bien soyeux et bien équilibrés. D’une belle concentration ce vin possède une longueur plus qu’appréciable. Très beau potentiel de garde .

A Proper Claret, 2014, $20.05, cépages : Cabernet-sauvignon 36%, Petit Verdot 22%, Tannat 22%, Syrah 9%, Merlot 7%, code SAQ : 12495961. Noté 90 pts James Suckling

De belles notes de crème de fruits rouges et noirs, de prunes et de notes d’épices douces. Beaucoup d’équilibre en bouche avec des tannins pratiquement charpentés , un léger boisé bien intégré et des notes de cerises, de cassis et de noyaux de cerises. Beaucoup aimé ce vin.

Clos de Gilroy, Grenache, 2016, $29.40, cépages : Grenache 82%, Syrah 18%, code SAQ : 12268557.

Au nez belles concentration des arômes avecdes notes viandées, de fruits rouges surtout sur la fraise , de belles notes florales ainsi que des notes épicées. En bouche tout est équilibre avec des notes de noyaux de cerises, de cassis, de canneberges. Un beau vin ou le fruit prédomine!

Old Telegram, 2016, cépage : Mourvèdre 100%, $87.25, en dégustation seulement. Noté 91 pts par James Suckling.

Notes de crème de fruits rouges, de prunes, de tabac blond, de menthe et d’eucalyptus. En bouche bel équilibre avec des tannins particulièrement charpentés, bien en chair avec une belle concentration de fruits rouges et noirs et une très belle fraîcheur.

Grenache, 2015, Popelouchum Vineyards. Ce vin fait partie d’un nouveau projet de Randall Grahm. Le vin n’est pas encore disponible et seulement 30 gallons ont été produits. C’était donc une exclusivité d’avoir le privilège de déguster ce vin avec M. Grahm.

Ce vin est d’une complexité et d’une élégance sans égal !! Alors qu’on croit avoir bien senti ce vin, de nouveaux arômes se dégagent du verre et ne cessent de nous charmer. En bouche, des couches successives de saveurs tournoient et se fondent sans cesse. D’un superbe volume et d’une très belle amplitude ce vin possède une longueur sans fin! Qui aura la chance de mettre la patte sur ce vin lorsqu’il sera disponible?

#vin #vins #vinrouge #vinblanc #saq #aqavbs #degustationdevin #wine #vino #winelover #winetasting #winetime #instawine #winery #vignoble #vinho #wineporn #wineoclock #winestagram #wines #wino #winegeek #vinformateur

https://trialto.com/qc/fr/

 

Le Rosé Gabrielle du Vignoble Rivière du Chêne. Un de mes top rosés de l’été !!

Hier j’ai eu l’occasion de visiter le Vignoble Rivière du Chêne à Ste-Eustache et de rencontrer Daniel Lalande propriétaire du Vignoble. Nous avons parlé vin avec un beau verre de rosé Gabrielle à la main bien assis sur la terrasse tout près de la salle de dégustation avec la vue sur des hectares de vigne. Que demander de plus !

Le Rosé Gabrielle, Vignoble Rivière du Chêne, 2017, $15.25, code SAQ : 10817090

Et quel rosé que cette cuvée Gabrielle! Il n’a rien à envier à plusieurs rosés que j’ai dégusté jusqu’à date. D’une belle couleur rose pâle il a nez vraiment charmeur avec des notes de petits fruits rouges surtout sur la fraise ainsi que quelques notes florales. En bouche tout est équilibre! La texture est légèrement moelleuse, l’acidité bien présente et bien rafraîchissante. Ou retrouve des notes de fruits rouges assez persistantes et aucune amertume. Vraiment charmeur et plaisant ce vin! Je l’ai bu en apéritif puis par la suite accompagné de crevettes grillées avec salsa de poivrons, mangues et coriandre. Superbe accord!

 

Je vous ferai part la semaine prochaine de mon expérience avec le Menu Soirée Bistro Tapas ainsi que les accords à la carte des vins du Vignoble. Je peux déjà vous dire : ne manquez pas ça !! Vous adorerez la bouffe et les accords, vous serez subjugués par la vue du vignoble sur des hectares de vignes et ultimement vous serez dépaysés !! Tout ça à un prix plus que raisonnable. Vraiment une belle expérience!

https://www.eventbrite.ca/e/billets-les-jeudis-bistro-tapas-au-vignoble-46132648995

Enfin, je vous parlerai aussi de ma rencontre avec M. Daniel Lalande, un leader et un visionnaire passionné de vins. Je vous parlerai de son nouveau vignoble à Oka (La Cantina) et de ses nouveaux vins vraiment surprenants et excellents à base de Pinot Noir et de Chardonnay que j’ai eu la chance de déguster avec lui.

#vin #vins #vinrouge #vinblanc #saq #aqavbs #degustationdevin #wine #vino #winelover #winetasting #winetime #instawine #winery #vignoble #vinho #wineporn #wineoclock #winestagram #wines #wino #winegeek #vinformateur

https://www.vignobleriviereduchene.ca/histoire

Des beaux vins rosés pour l’été!!

Belle dégustation de rosés cette semaine! Quel timing parfait avec la belle température que nous avons!!! Voici ceux que j’ai particulièrement appréciés:

Trinchero, Charles & Charles Rosé, 2015, $16.60, code SAQ: 13189017.

Bien aromatique, goûteux, belle acidité rafraîchissante. Super bon!

 

 

 

 

 

Château Sainte Roseline, Roseline, $14.80, code SAQ: 534768.

Des notes de fruits blancs, pamplemousse, belle minéralité, bien équilibré.

 

 

 

 

 

Podere Castorani, Scia Rosé, $12.90, code SAQ: 13567225 (exclusivité SAQ Dépôt).

Nez charmeur, des notes d’épices, de fruiyts rouges, quelques notes végétales. Belle longueur et belle structure pour un vin de ce prix.

 

 

 

 

Merci à l’agence Vins Philippe Dandurand.

vin #vins #vinrouge #vinblanc #saq #aqavbs #degustationdevin #wine #vino #winelover #winetasting #winetime #instawine #winery #vignoble #vinho #wineporn #wineoclock #winestagram #wines #wino #winegeek #vinformateur

http://vinsdandurand.com/

Les très beaux vins du Domaine Attems du nord de l’Italie!!

Belle rencontre avec Daniele Vuerich œnologue en chef du Domaine Attems situé dans le Nord de l’Italie, plus précisément dans le Frioul-Vénétie-Julienne (Friuli Venezia Giulia). Nous avons dégusté quelques-uns de ses vins tout particulièrement le Ramato, Pinot Grigio 2016 en rosé et le Pinot Grigio Venezia Guilia en blanc.

Tout d’abord, il faut que dise qu’en général je trouve que beaucoup de Pinot Grigio sont un peu ‘’flat’’ c’est-à-dire qu’ils manquent d’éclat et d’acidité ce qui n’est certainement pas le cas avec les vins d’Attems. Ils sont dotés d’une belle acidité, ils sont bien structurés et offrent une belle sensation de minéralité.

Ramato, Pinot Grigio, Rosé, 2016, $19.50, code SAQ: 13736092. Disponibilité en août 2018.

Des notes de pêches, de melon ainsi que des notes de pain grillé. Bel équilibre et belle structure (un rosé de bouffe) avec une acidité bien fraîche qui fait saliver. Belle sensation de minéralité et persistance en bouche. Très bon!

Pinot Grigio, Venezia Guilia, 2016, $18.85, code SAQ : 11472409. Disponible présentement.

Des notes d’abricots, de melon et de pamplemousse. Bel équilibre, de la substance, une acidité bien fraîche, un vin goûteux qui a de l’éclat. Très beau vin!

Domaine Attems

Le domaine s’étend sur 44 hectares de coteaux orientés plein sud à l’ouest de Gorizia, protégés à la fois des vents froids du nord et du vent caractéristique de « bora » de Trieste. La région est particulièrement adaptée à la viticulture, ce qui fait du Frioul-Vénétie Julienne l’une des principales régions viticoles d’Italie depuis la fin du XIXe siècle.

Attems élabore ses vins à partir de cépages indigènes tels que le Ribolla Gialla et le Friulano, ainsi que d’autres cépages nobles comme le Sauvignon Banc, le Pinot Grigio, le Chardonnay et le Merlot. Compte tenu des conditions environnementales excellentes, les vignobles s’épanouissent et donnent leurs fruits dans un écosystème où règne la biodiversité.

Pour en savoir plus sur le domaine : http://www.attems.it/en/

#vin #vins #vinrouge #vinblanc #saq #aqavbs #degustationdevin #wine #vino #winelover #winetasting #winetime #instawine #winery #vignoble #vinho #wineporn #wineoclock #winestagram #wines #wino #winegeek #vinformateur #markanthony #attems

 

 

 

Les vins des Vignerons du Brulhois. Des vins avec des rapports qualité/prix forts intéressants!

Aujourd’hui j’ai vécu une expérience sensorielle assez unique lors d’une dégustation des vins des Vignerons du Brulhois, petite appellation malheureusement assez méconnue (pour le moment) du Sud-Ouest de la France. Nous avons effectué cette dégustation en compagnie de Jonathan Houzelle, passeur de sens et sommelier ainsi qu’avec Christian Guérin, œnologue et directeur de la coopérative des Vignerons du Brulhois.

En fait nous avons dégusté 6 vins complètement plongés dans le noir au restaurant oNoir . On ne parle pas ici d’une dégustation communément appelée à l’aveugle ou à l’anonyme. Je vous parle d’une dégustation dans l’obscurité totale. Quel effet ça fait? L’expérience varie d’une personne à l’autre. Dans mon cas, j’ai fermé les yeux et j’étais complètement absorbé par les sensations les arômes et les saveurs de chaque vin. Assez incroyable comme expérience que je recommanderais à tout oenophile le moindrement sérieux !!

Quant aux vins du Brulhois, qu’y a-t-il à savoir? http://www.vigneronsdubrulhois.com/

Cette région a eu son AOC reconnue tout récemment en 2011. Elle se situe dans le Sud-Ouest de la France et élabore une panoplie de vins sur approximativement 200 hectares ce qui en fait une petite appellation. L’AOC est pratiquement un confluent de plusieurs influences tant de Bordeaux avec des cépages tels le Merlot, le Cabernet-Sauvignon, le Cabernet Franc , le Tannat qu’on retrouve au pied des Pyrennées, le Fer Servadou de Marcillac et Gaillac, le Cot (Malbec) du Sud-Ouest (aussi d’Argentine) et l’Abouriou de la Vallée de la Garonne.

Depuis 7 ans les 45 Vignerons du Brulhois répartis sur 160 hectares sont réunis en une coopérative. Ils élaborent des vins soit 15% en blanc, 40% en rosé et 45% en rouge. Les vins produits sont de l’appellation AOC Brulhois, IGP Côtes de Gascogne et IGP Comté Tolosan.

Un des vins du Brulhois le plus connu est le vin Noir. Il est appelé ainsi à cause de sa couleur soutenue, rouge profond voir encre, très sombre, avec des reflets violets dans sa jeunesse.

 

Avec les goûts constamment en évolution des consommateurs et l’arrivée de jeunes vignerons, on tend de plus en plus à rechercher la fraîcheur et à faire ressortir la typicité des vins et à faire de plus en plus de place au fruit. Alors qu’autrefois on faisait vieillir le Vin Noir en barrique maintenant on le laisse vieillir de plus en plus en cuve ou avec un vieillissement partiel en barrique.

Quand on compare les vins rouges du Brulhois aux vins du Languedoc par exemple, on note que les vins du Brulhois ont tendance à avoir un moelleux un peu plus ferme mais ont plus de tension et d’acidité ce qui leur confère beaucoup de fraîcheur. Leurs tannins ont tendance à être plus charpentés et certains plus tanniques.

La dégustation

Comme je le mentionnais, nous avons dégusté 6 vins dont un rosé, un blanc, 3 rouges et un vin doux. L’ensemble de ces vins donnent un rapport qualité/prix fort intéressant. Comme me le disait Jonathan Houzelle ‘’les vignobles coûtent moins cher dans notre région’’ ! Et c’est nous qui en profitons !!

Carrelot Des Amants, IGP Côtes de Gascognes, vin blanc, 2016, $10.60, cépages : Sauvignon blanc 80%, Gros manseng 20%, code SAQ : 11675871.

Quel rapport qualité/prix! Ce vin très aromatique est des plus goûteux avec de belles notes franches d’agrumes, des notes herbacées et dieu merci pas de pamplemousse…En bouche, le moelleux est légèrement gras avec des saveurs de fruits passablement concentrées. Très belle acidité et belle longueur en bouche. Assez incroyable pur un vin de $10.60 !! Avec poissons, crustacés et fromages de chèvre.

Carrelot des Amants, AOC Brulhois, vin rosé, 2017, $12.90, cépages : Merlot 40%, Malbec 30%, Cabernet Franc 25%, Abouriou 5%, code SAQ : 620682. Médaille d’Or – Paris.

Des notes subtiles de petits fruits rouges et de pêches. En bouche, c’est tout en équilibre et en fraîcheur avec une acidité bien vive et une légère amertume en finale. Très beau rapport qualité/prix. Avec grillades de poissons, cuisine épicée et asiatique.

Carrelot des Amants, AOC Brulhois, vin rouge, 2015, $12.90, cépages : Merlot 55%, Tannat 25%, Cabernet Franc 20%, code SAQ : 508879. Médaille d’Argent – Paris.

Des notes de fruits rouges et noirs (mûres, cassis) bien mûrs assez concentrées ainsi que des notes d’épices douces.  En bouche le moelleux est un peu ferme avec une acidité bien équilibrée et des tannins charpentés et tissés bien serré. Un excellent vin pour accompagner un steak saignant sur le BBQ.

Le Vin Noir, AOC Brulhois, 2014, $19.15, cépages : Merlot 50%, Tannat 30%, Cabernet Franc 15%, Malbec 5%, code SAQ : 11154822.

Ce vin est élevé en cuve afin de permettre au fruit et au terroir de s’exprimer. Le bois ne vient pas altérer ni l’un ni l’autre. Caractéristique à ce vin, la robe est sombre presque noire. Au nez des notes de fruits noirs et d’épices douces. Puis en bouche passablement de volume et d’amplitude avec des tannins charpentés et des notes de fruits noirs bien mûrs. Tout en équilibre et en longueur. Accord parfait avec un cassoulet, du canard sous toutes ses formes, viandes rouges grillées.

Château Grand Chêne, AOC Brulhois, 2014, $19.65, Cépages : Tannat 60%, Cabernet Franc 20%, Merlot 10%, Cabernet Sauvignon 10%, code SAQ : 10259770.

Ce vin a été vieilli partiellement dans des futs de chêne pendant 12 mois (70% de la cuvée). Des notes de fruits noirs (cassis, mûres), notes boisées bien intégrées, de cuir et de notes mentholées. En bouche le moelleux est un peu ferme avec une belle acidité et des tannins bien charpentés. De belles notes de fruits noirs, de prunes et d’épices couronnent le tout dans une finale assez persistante. Avec gigot d’agneau, gigue de chevreuil, magret de canard.

Mademoiselle Amour, Rosé doux, Vin de France, cépage : Muscat de Hambourg. Ce vin n’est présentement pas disponible à la SAQ.

Oh que c’est bon!! C’est un vin doux avec approx. 40 g de sucre par litre de vin. Des notes de roses, de litchi et de fruits exotiques. Idéal avec cuisine asiatique, foie gras poêlé et fromage de chèvre.

 

 

#vin #vins #vinrouge #vinblanc #saq #aqavbs #degustationdevin #wine #vino #winelover #winetasting #winetime #instawine #winery #vignoble #vinho #wineporn #wineoclock #winestagram #wines #wino #winegeek #vinformateur

http://www.vigneronsdubrulhois.com/  http://www.onoir.com/  http://www.sylvestre.ca/

 

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén