Catégorie : Prix – Vins rouges (Page 1 of 18)

Un beau trio pour le Temps des Fêtes !!

Un beau trio pour le Temps des Fêtes spécialement choisi pour créer de beaux accords avec vos tourtières, ragoûts, dindes et autres délices de la table!

Louis Bouillot, Crémant de Bourgogne, Rosé, Brut (13g/l), Perle d’Aurore, vin mousseux, $21.95, cépages : Pinot Noir 80%, Gamay 20%, code SAQ : 11232149. Médaille de Bronze Decanter 2018, Médaille d’Argent Mundus Vini 2018. http://www.chartonhobbs.com/fr/  

Perle d’Aurore est un Crémant de Bourgogne assez unique puisqu’il provient de l’assemblage de Pinot Noir et de Gamay. Au nez, quelques notes acidulés avec des notes florales et des notes de petits fruits rouges tels la framboise et la groseille ainsi qu’un soupçon de notes de pommes. En bouche, les bulles sont assez fines, la texture d’une belle rondeur et la structure révélatrice de la prédominance du Pinot Noir. L’acidité est bien fraîche et forme un bel équilibre avec le caractère fruité de ce Crémant. Somme toute, beaucoup de fraîcheur et de fruit!

E.Guigal, Côtes-du-Rhône, 2016, vin blanc, $20.15, cépages : Viognier 65%, Roussanne 15%, Marsanne 10%, Bourboulenc 10%,  code SAQ: 290296. Noté 91 pts Wine Advocate, Guide Phaneuf 3 étoiles et demi. http://www.selectionsfrechette.com/

J’ai eu l’occasion de rencontrer Philippe et Ève Guigal en novembre dernier. Nous avons goûté un assez large éventail de leurs vins dont ce très beau vin blanc de Côtes-du-Rhône. Je dois admettre que j’affectionne particulièrement les vins blancs du sud de la France. Quelle belle expression aromatique bien distinctive du Viognier qui compose 65% de ce vin ainsi que l’apport de la Marsanne et de la Roussanne. On y perçoit des notes florales, de fruits blancs tels la pêche et l’abricot. La texture est veloutée, légèrement grasse avec une acidité bien équilibrée avec en rappel les notes de fruits frais d’abricot et de pêches. Quel rapport qualité/prix! C’est bon, c’est goûteux, c’est particulièrement satisfaisant.

Première Vendange, Gamay, 2017, vin rouge, Henry Marionnet, Le Domaine de la Charmoise, $25.70, code SAQ : 12517875.  http://vinsfins.ca/

On parle ici d’un Gamay de la Loire en Touraine qui a été élaboré sans souffre ajouté et sans utilisation de bois ce qui laisse toute la place aux arômes fruitées. Et c’est tout en fruit sur la mûre, le cassis, la cerise ainsi que de la fraise, on a presque l’impression de croquer dans des fruits frais. Les tannins sont assez présents pour un Gamay et la longueur est plus qu’appréciable. Oh que j’ai aimé!!

Bonne dégustation et beaux accords !

 

 

 

Coto de Imaz, Reserva, Rioja 2014.

Coto de Imaz, Reserva, Tempranillo, Rioja 2014, $21.25 (prix régulier $22.55), code SAQ : 10857569. Ce vin est aussi disponible en format de 1.5 l celui dont j’ai dégusté ce vin ($43.75, code SAQ : 13762717).

J’ai toujours un peu d’appréhension quand je déguste des vins de Rioja surtout les Reserva et Grand Reserva car ils ont une tendance à avoir des notes prédominantes boisées quelquefois trop intenses pour mon goût. Il faut savoir que lorsqu’on élève un vin de Reserva ceci implique un minimum de 18 mois en barrique de chêne américain. Et ce dernier est particulièrement odorant par rapport au chêne français.

Pourtant dans ce vin, bien qu’il ait des notes boisées évidentes, celles-ci sont bien intégrées et laissent quand même la place aux notes de fruits. Au nez, on sent des notes de fruits rouges bien mûrs sur la cerise, des notes vanillées et épicées ainsi que des notes de cacao et de tabac. Ces dernières proviennent de l’élevage en barrique.

En bouche, on trouve un bel équilibre entre une acidité particulièrement évidente et bien fraîche et des tannins charpentés et tissés bien serré. Les notes de fruits bien juteux et gourmands se frayent un chemin entre les notes boisées, de vanille et d’épices pour un plaisir évident. Beau volume en bouche ainsi qu’une longueur appréciable. De très beaux accords à faire avec du gibier et des pièces de bœuf grillées, BBQ.

El Coto de Rioja : http://www.elcoto.com/en

El Coto de Rioja est aujourd’hui un ensemble de caves vinicoles indépendantes au nombre de 12, chacune spécialisée dans sa spécialité et son terroir.

Huit fermes réparties dans toutes les sous-zones de la dénomination Rioja couvrent un total de 730 hectares de vignes. Le vignoble Carbonera, situé à la plus haute altitude de la Rioja (840 mètres), est idéal pour la culture des cépages blancs, et Fera Los Almendros, avec ses 450 hectares est le vignoble le plus étendu de toute la dénomination. Dans la Rioja Alavesa, El Coto de Rioja possède des vignobles à Elvillar de Álava, Yécora et Oyón. La plupart d’entre eux sont d’anciens vignobles, protégés par la Sierra de Cantabria et divisés en petites parcelles, ce qui est représentatif de l’ensemble de la région.

 

À Rioja Alta, les vignobles sont situés à Cenicero et ses environs. Bien que plus proches de la vallée, ce sont aussi des vignobles situés à une certaine altitude, qui garantissent principalement de longues heures d’exposition au soleil.

http://www.selectionsfrechette.com/

Un Nebbiolo à prix bien raisonnable qui offre de la structure, du volume et des tannins assez corsés! Le Nebbiolo d’Alba, Paisan, 2016.

Paisan, Nebbiolo d’Alba, Langhe, Bersano, 2016, $18.40, code SAQ : 13594987.

Ce Nebbiolo d’Alba provient de vignobles situés du côté gauche de la rivière Tanaro, le cours d’eau le plus important du Piémont. Il provient du Domaine Badarina sur environ 10 hectares de Nebbiolo avec un terroir exceptionnel et unique. L’acquisition de la propriété remonte à 1968. Avec l’achat du Domaine à Serralunga d’Alba, Arturo Bersano, précurseur et connaisseur passionné, assure la Maison de sa présence dans l’un des pays les plus propices aux grands crus de Barolo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vignoble est situé une altitude moyenne de 450 m. sur des sols constitués de calcaire à forte composante argileuse avec une exposition sud, sud-est. À une telle altitude le vignoble subit des écarts de température entre le jour et la nuit assez importants ce qui apporte aux vins du corps avec un côté austère, beaucoup de structure et une bonne acidité, gages d’une excellente longévité.

Notes de dégustation : Ne vous laissez pas berner par sa couleurs rouge pâle typique du Nebbiolo. Vous avez à faire à un vin relativement corsé et bien structuré. Au nez, des notes de fruits rouges ainsi qu’une touche florale sur la rose encore une fois typique au Nebbiolo.

En bouche bel équilibre entre l’acidité bien fraîche et les tannins bien charpentés et tissés bien serré. Puis ce sont les notes de fruits rouges surtout sur les noyaux de cerises et un soupçon de fruits noirs avec comme une pointe de réglisse qui prennent le dessus. Bien qu’il ait fait 12 mois de barrique on ne sent pas trop les notes boisées. C’est assez intense avec un peu d’amertume et une certaine astringence. La longueur en bouche est assez appréciable avec un beau volume. En passant c’est un vin que je passerais en carafe au moins une heure afin de mieux l’apprécier. Pour les accords vous pouvez y aller avec les viandes rouges saignantes, sur le BBQ et les viandes de gibiers.

Pour en savoir plus sur ce producteur : http://www.bersano.it/eng/

www.importation-epicurienne.com

À la découverte des vins de François Lurton. De l’Espagne jusqu’en Argentine.

J’ai eu le plaisir, tout récemment,  de déguster une bien petite partie des vins de François Lurton avec Mathilde Bazin de Caix. Nous avons débuté avec les vins Hermanos Lurton dont la provenance pour les vins blancs est la D.O.Rueda (créée en 1980) et pour les vins rouges la D.O. Toro toutes deux situées au sud de l’appellation Castille et Léon en Espagne. Nous avons eu le plaisir de déguster les grands vins Campo Eliseo et El Albar.  Puis nous sommes passés en Argentine dans la région de Mendoza avec la Bodega Piedra Negra propriété de François Lurton. Tout un périple! Alors suivez-moi dans cette dégustation et faites de belles découvertes!

http://vinsfins.ca/   https://www.francoislurton.es/

Hermanos Lurton : https://www.hermanoslurton.es/en/

Rueda

Toro

Propriété de François Lurton (4ieme génération de la célèbre famille Lurton) depuis 1992 il débute la production de vins blancs avec le cépage Verdejo qui donne des vins blancs secs et aromatiques. Puis à la recherche d’un terroir pour produire de grands vins rouges il se tourne vers la D.O. Toro et y découvre de vieilles parcelles du cépage Tinta de Toro exceptionnelles comme la Cuesta Grande. Comme le mentionne François Lurton: « il s’agit de l’une des plus anciennes appellations d’Espagne et son cépage est Tinta de Toro est très particulier ».

La Dégustation:

Hermanos Lurton, Verdejo, La Perdiz, Rueda, 2017, $15.85, code SAQ: 727198. Noté 90+ points Guia Penin.

Notes d’agrumes assez persistantes et de fruits blancs ainsi que quelques notes herbacées . En bouche l’acidité est bien fraîche avec une petite touche saline. La finale, un peu courte, est tout en fruits.

 

 

Hermanos Lurton, Tempranillo, 2016, $15.45, code SAQ : 10359261. Noté 91 points Guia Penin.

Au nez un soupçon de notes animales surpassées rapidement par des notes de fruits rouges surtout sur la cerise ainsi qu’une touche vanillée. En bouche, les tannins sont bien charpentés tissés serré avec des notes de fruits rouges et noirs sur la cerise ainsi que quelques notes d’épices douces. Un vin généreux, facile à boire et d’une belle longueur.

 

Campo Eliseo : https://www.francoislurton.es/

En 2001 François Lurton s’associe avec Michel et Dany Rolland afin d’exploiter tout le potentiel d’un terroir exceptionnel pour y produire un grand vin: Le Campo Eliseo. Une cave unique en son genre y est construite au coeur de l’appellation Rueda sur les grands plateaux de La Seca, le berceau du Verdejo. Campo Eliseo deviendra une histoire vraie d’oenologues passsionés par les terroirs et par les cépages uniques.

La dégustation :

Campo Eliseo, Verdejo, Rueda, 2013, $97.95 disponible en importation privée en caisse panachée (laquelle inclut d’autres vins). Noté 92 pts Guia Gourmets. http://vinsfins.ca/

Ce vin a un nez des plus charmeurs vraiment superbe avec des notes de cire d’abeille, de fruits blancs légèrement oxydés. En bouche la texture est de velours avec une acidité presque fraîche. C’est goûteux avec des notes de fruits blancs et exotiques. D’une belle structure avec une longueur très appréciable.

Campo Alegre, Toro, 2014, autour de $30.00, ce vin sera possiblement disponible à la SAQ. Noté 91 pts James Suckling. À suivre…

Des notes de fruits rouges et noirs assez intenses mais pas trop ainsi que des notes d’épices. Bel équilibre en bouche avec des tannins bien charpentés tissés serré. Des notes de cerises toutes en finesse avec beaucoup de volume et d’amplitude. Superbe longueur.

 

Campo Eliseo, Toro, 2006, $97.95. Ce vin est disponible en importation privée en caisse panachée. Ce vin était consacré Le meilleur vin d’Espagne selon Wine Enthusiast en 2006. http://vinsfins.ca/

Des notes d’évolution avec un côté notes animales sur le cuir ainsi que des notes de fruits rouges. La bouche est toute en équilibre avec des tannins charpentés et beaucoup de volume et d’amplitude. Et quelle longueur…

El Albar, Toro, 2006, $33.75, disponible en importation privée. http://vinsfins.ca/   https://www.lurton.com/bodega-el-albar

Ce vin fait partie de mes préférés. Des notes sur la fraise bien mûre et légèrement confiturée . En bouche, la texture est de velours avec des tannins presque charpentés. Des notes d’évolution sur un côté animal ainsi que des notes de fruits rouges et noirs. Assez incroyable!!

 

Bodega Piedra Negra Argentine : https://www.bodegapiedranegra.com/

Et puis nous sommes allés du côté de l’Amérique du Sud avec la Bodega Piedra Negra située en Argentine. François Lurton y a planté ses vignes dans la vallée de l’Uco, au pied de la Cordillère des Andes, à une altitude de 1 100 m, dans des conditions semi-désertiques (le sol alluvial, pauvre et graveleux, rappelle Pessac-Léognan!). Il a construit son vignoble, Bodega Piedra Negra, au cœur de 200 hectares de terres vierges acquises au milieu de ce qui, quelques années plus tard, deviendrait l’indication géographique de Los Chacayes.

La dégustation :

Gran Lurton, 2013, Cabernet-Sauvignon, $24.30, code SAQ : 11375596.

J’ai beaucoup aimé ce vin! Sur des notes herbacées, de cèdre, de fruits rouges surtout sur le cassis avec des notes épicées. La facture de ce vin est des plus classique, très Cabernet de style européen avec des tannins particulièrement charpentés mais bien lisses, sur des notes de fruits rouges avec passablement de volume et d’amplitude. Très beau rapport qualité/prix !

http://vinsfins.ca/

Juteux, goûteux, généreux que ce vin de Sicile. Le Lignum Vitis, Frappato Shiraz, 2017

Un vin de Sicile goûteux, juteux plein de fruits sur la mûre et la cerise noire avec des notes d’épices douces, de torréfaction et de chocolat noir. Un heureux mélange de Frappato et de Shiraz qui donne des tannins presque charpentés, des notes de fruits noirs, d’épices, de torréfaction et de chocolat. Tout en fraîcheur, pas lourd du tout malgré son 14.5% d’alcool, c’est un vin généreux qui se boit facilement entre amis. Tellement bon! Non seulement il est spécial au niveau du goût et de ses arômes, il est un des rares vins avec une étiquette faire en bois.

Lignum Vitis, Frappato Shiraz, 2017, $17.35, code SAQ : 13590450.

Ce vin est produit par le plus gros producteur privé de vins en Italie : Enoitalia qui produit 97 millions de bouteilles ce qui est énorme. Il est la preuve que même si un vin est produit par un très gros producteur ça ne veut pas dire qu’il est moins bon. Dans ce cas-ci, c’est le contraire.

Pour en savoir plus sur ce producteur cliquez sur ce lien :  https://www.enoitalia.it/en/lignum-vitis-frappato-shiraz/

www.divinparadis.com

Croquez dans le fruit de ce Gamay Première Vendange d’Henry et Jean-Sébastien Marionnet !!

Je l’ai bu hier soir chez mon beau-frère Jacques avec de la joue de porc. Absolument incroyable! Je le connaissais déjà et il m’est apparu encore plus en fruits que jamais. On parle ici d’un Gamay de la Loire en Touraine qui a été élaboré sans souffre ajouté. Souvent ces vins peuvent être instables et dégager des odeurs quelquefois désagréables puisque les sulfites agissent comme anti-oxydants et stabilisent le vin. Dans ce cas-ci, oh que non! C’est tout en fruit sur la mûre, le cassis, la cerise ainsi que de la fraise, on presque l’impression de croquer dedans. Les tannins sont assez présents pour un Gamay et la longueur est appréciable. Vous entendez parler de Gamay ces temps-ci. C’est certainement un de ceux que vous vous devez d’essayer!

Première Vendange, Gamay, 2017, Henry Marionnet, Le Domaine de la Charmoise, $25.70, code SAQ : 12517875.

Pour en savoir plus sur le vignoble : https://www.henry-marionnet.com/

http://vinsfins.ca/

Don Melchor, la quintessence du Cabernet-Sauvignon au Chili!

Superbe dégustation verticale (même vin sur plusieurs millésimes différents) du vin icône Don Melchor Cabernet-Sauvignon lors du 30ième anniversaire de la marque avec Isabel Mitarakis Guillisasti Winemaker chez Don Melchor qui fait partie de la maison Vina Concha y Toro. Cette dégustation a été mise sur pied par l’agence Escalade: http://escaladews.ca/

Le vin Don Melchor – son origine: http://www.donmelchor.com/en/home/

Nous sommes au début des années 1980 et Eduardo Guillisasti, alors président de Vina Concha y Toro, présente ses nouveaux vins faits à partir de Cabernet-Sauvignon à la légende Émile Peynaud qui, suite à une dégustation des plus convaincante, lui assigne Jacques Boissenot, un œnologue réputé, pour prendre charge de ce nouveau projet. On parle alors d’un vignoble situé à Puente Alto sur la rive Nord du Maipo au Chili. On appellera ce Vignoble Don Melchor en l’honneur du nom du fondateur.

Situé au pied de la Cordillère des Andes à 650 mètres au-dessus du niveau de la mer, Le vignoble remonte au milieu du 19 siècle lorsque les premières variétés de vignes ont été importées de France. Aujourd’hui, il s’étend sur 127 hectares, et est divisé en sept parcelles dont 90% sont dédiées au Cabernet-Sauvignon, 7.1% au Cabernet Franc, 1.9% au Merlot et 1% au Petit Verdot. Les vignes du vieux vignoble ont en moyenne plus de 30 ans.

Chaque parcelle été subdivisée de manière à permettre un travail très précis de viticulture et de viniculture. Cette mosaïque de parcelles permet jusqu’a 150 possibilités d’assemblage pour le Don Melchor. Cette diversité permet entre autres de préserver la signature de la marque tout en laissant le terroir s’exprimer pleinement. Aucune parcelle ne peut représenter plus de 60% de l’assemblage final. Certaines années, un petit pourcentage de Cabernet Franc, Merlot et Petit Verdot est ajouté pour accroître la complexité et l’élégance de l’assemblage final.

Chaque année, l’oenologue Enrique Tirado, le Maître de Chai et oenologue en chef, se rend au village de Lamarque, dans la région de Bordeaux, pour rencontrer Eric Boissenot, le fils de Jacques, pour déguster les 150 lots du vignoble et déterminer quels lots composeront le nouveau Don Melchor.

Le vieillissement se fait en barrique de chêne français dont les 2/3 sont neufs. Après de 14 à 15 mois, le vin est embouteillé et vieilli pendant une autre année pour développer la complexité et l’élégance qui en font la renommée.

La Dégustation

Isabel, la winemaker de Don Melchor, avait apporté avec elle des vins issus de trois des sept parcelles. Nous avons procédé à l’exercice de goûter chaque vin et à suggérer un assemblage selon diverses proportions. Puis nous avons comparé notre assemblage avec une verticale de Don Melchor. L’exercice était des plus intéressant et démontrait bien la complexité d’optimiser l’utilisation de chaque parcelle afin d’obtenir ce qu’il y a de mieux.

Nous avons dégusté une verticale de ce vin en commençant par le plus récent, le 2016, histoire de bien focusser sur ce nouveau millésime qui verra le marché vers janvier, février 2019. Isabel mentionnait que selon elle une verticale devrait idéalement débuter avec le vin le plus vieux, histoire de ne pas se laisser subjuguer par les tannins d’un vin plus jeune. Un de ces jours je m’attaquerai bien à ce sujet dans un article à venir…

Don Melchor, 2016, $87.50, cépages : Cabernet-Sauvignon 93%, Cabernet Franc 3%, Petit Verdot 3%, Merlot 1%, code SAQ : 12126882. Millésime 2013 a été noté 93 points par Wine Spectator, 93 points par Wine Advocate. Ce vin sera disponible vers janvier, février 2019 et le prix est sujet à changement.

Des notes de cèdre, de fruits rouges sur la fraise et d’épices douces. En bouche super bel équilibre entre la texture veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés, bien souples et élégants. Très belle longueur !

Don Melchor, 2015, $87.50, cépages : Cabernet-Sauvignon 92%, Cabernet Franc 7%, Petit Verdot 1%, code SAQ : 12126882. Il ne reste que très peu de ce vin dans le réseau SAQ incluant le millésime 2013.

Excellente année que ce 2015 qui a donné un vin des plus classique qu’on pourrait qualifier de « masculin » alors que le 2016 est plus « féminin » selon Isabel. De belles notes de fruits rouges sur le cassis avec une belle sensation de minéralité. Quel équilibre et quelle belle texture veloutée ! De beaux tannis souples et charpentés se marient bien avec l’acidité bien fraîche. Beaucoup de longueur et d’élégance.

Don Melchor, 2006, cépages : Cabernet-Sauvignon 96%, Cabernet Franc 6%. Ce vin n’est pas disponible.

Ouf quel vin ! On n’a pas à chercher loin pour savoir si ce vin peut vieillir en beauté. Ce 2006 en est la preuve bien vivante. Des notes de fruits rouges bien mûrs sur la cerise noire avec de belles notes de prunes. Les tannins sont tout en jeunesse et bien charpentés. De belles notes de café et de torréfaction avec beaucoup de volume et d’amplitude. Quelle longueur en bouche !

Don Melchor, 1995, cépages : Cabernet-Sauvignon 97%, Merlot 3%. Ce vin n’est pas disponible.

Quelle complexité dans ce vin. Il a fallu que je le déguste par deux fois. Au premier nez des notes mentholées étaient vraiment prédominantes. Celles-ci se sont estompées après quelques minutes pour laisser la place à des notes de tabac, de prunes avec toujours un soupçon de menthol. En bouche des notes de torréfaction, de café avec en filigrane des notes de prunes. Vraiment un très beau Vin !

Des vins bio espagnols qu’il vous faut découvrir! Les vins de la Bodega Aranleon!

Quelle belle rencontre avec Maria Sancho co-propriétaire avec son mari de la Bodega Aranleon située dans les environs de Valencia en Espagne. C’est une belle rencontre car j’y ai trouvé de véritables coups de cœur non seulement pour les vins qui, soit dit en passant, offrent un excellent rapport qualité/prix, mais aussi pour le succès que connaît cette maison au Québec. Comme me disait Maria, environ 25% de leur production est destinée à notre marché. De plus la maison est le meilleur vendeur de vin bio rouge espagnol au Québec avec le Blés Crianza.

La dégustation a été mise sur pied par l’agence Univins au restaurant de l’ITHQ. https://univins.ca/

Bodega Aranleon:

https://www.youtube.com/watch?v=mfQU8G3GloQ

http://aranleon.es/?lang=fr

C’est en 2000 que le projet d’une vie commence pour Maria Sancho et son mari alors qu’ils font l’acquisition d’une cave construite en 1927 dans le petit village de Los Marcos, à 100 kilomètres à l’ouest de la mer Méditerranée et à 1 heure à l’ouest de Valencia, afin de produire du vin à partir de trois vignobles soient Casa la Vina, El Churro et Los Rincones pour un total de 120 hectares. Le premier millésime verra le jour en 2003 et la viticulture deviendra bio en 2007 et quelques hectares seront vinifiés en biodynamie pour leur tout nouveau projet Montesanco qui produit des vins haut de gamme sous la marque Mon.

 

En 2006, on agrandit la cave à laquelle on ajoutera le «tunnel du temps », creusé dans une ancienne cuve. À l’intérieur sont entreposées les barriques de chêne Hongrois et Français. La ligne d’embouteillage ainsi que l’entrepôt. Les installations souterraines facilitent la gestion des flux de raisins/vins par gravité jusqu´à 6 mètres sous le niveau du sol.

La dégustation :

La majorité des vins sont en général des assemblages de cépages autochtones et de cépages internationaux dans le but d’obtenir des arômes, des textures et un niveau de qualité optimaux et non pas dans une optique marketing. Et les vins étaient tous en fraîcheur, toute la place étant faite pour libérer les notes de fruits bien mûrs. Notez que tous les vins sont issus de l’agriculture biologique avec les vins du projet Mon en biodynamie.

Les vins blancs

Le Blés, Cava, Brut nature, fait de Macabeo 80% et de Chardonnay 20%, niveau de sucre 1,19/l ce qui est très sec. Ce vin n’est pas présentement disponible à la SAQ.

Des notes d’agrumes, de cire d’abeille ainsi qu’une belle sensation de minéralité. En bouche c’est franchement charmeur avec des notes de fruits surtout sur la pomme et une légère amertume en fin de bouche. À environ $17.00 ce Cava offre un excellent rapport qualité/prix. Espérons qu’il devienne disponible.

Blés, Bianco, 2017, élaboré de Macabeo et de Sauvignon Blanc, $13.95, code SAQ : 13792422.

Un nez genre Chardo avec des notes de cire d’abeille, de fruits bien mûrs surtout sur la pêche. En bouche la fraîcheur est au rendez-vous avec de belles notes de fruits blancs bien mûrs et une belle longueur avec une fin de bouche sur les noyaux de pêches. Un vin des plus polyvalent qui offre un excellent rapport qualité/prix.

 

Nous avons par la suite dégusté le premier vin du projet Montesanco  de la marque Mon qui veut dire ‘’Notre monde’’ en dialecte de la région. Deux parcelles issues de terroir d’exception l’une de 3.5 hectares plantés surtout de Bobal et l’autre de 4.5 hectares plantés surtout de Macabeo, permettent l’élaboration de vins d’exception. Environ 5,000 bouteilles de blanc et 5,000 de rouge sont produites débutant avec le millésime 2017: http://montesanco.es/en/

Mon, Blanc, Macabeo, 2017. Ce vin est en évaluation par la SAQ.

Des notes de fruits blancs assez intenses avec en bouche une superbe texture des plus veloutée, le tout entremêlé d’une belle acidité bien fraîche ce qui est surprenant pour une région si chaude. C’est goûteux, juteux, tout en équilibre avec un soupçon d’agrumes en fin de bouche. Élaboré en biodynamie.

 

 

Les vins rouges

Blés, Crianza, 2014, $14.55, cépage : Monastrell 60%, code SAQ : 10856427. Ce vin est le vin rouge espagnol bio le plus vendu à la SAQ et pour cause !!

Des notes de crème de fruits rouges, des notes animales sur le cuir ainsi que des notes d’épices douces. En bouche tout est d’un bel équilibre avec des tannins presque charpentés, des notes de fruits noirs bien mûrs assez intenses avec des notes de mûres et de cerises. Le fruit est omniprésent dans ce vin !! Super polyvalent avec un excellent rapport qualité/prix!

Blés, Reserva, 2014, cépages : Bobal et Syrah, à venir à la SAQ. Un véritable coup de cœur que ce vin!

Au nez on perçoit de belles notes boisées bien intégrées et des notes de fruits rouges et noirs intenses. En bouche c’est complexe avec une belle concentration des arômes de fruits, avec des tannins presque charpentés le tout dans un bel équilibre. Achetez ce vin lorsqu’il sera disponible!

 

 

Mon, Bobal, 2016, vin rouge. Ce vin n’est pas encore disponible à la SAQ.

C’est un vin sans maquillage, moins concentré, moins macéré pour plus de fraîcheur et de finesse. Élaboré de 3 hectares en biodynamie avec presque une légère sur-maturation sur la vigne. Un véritable vin de garde!

Des notes sur la crème de fruits rouges surtout sur le cassis. En bouche la texture est veloutée, tout en fraîcheur avec des tannins bien charpentés. De belles notes de prunes, d’épices douces avec beaucoup de volume et d’amplitude. C’est goûteux, c’est bon, c’est à acheter!

Projet Montesanco: http://montesanco.es/en/

 

Un très beau vin du Chili, goûteux, juteux, généreux et tout en équilibre. Le Antu, Grenache, Syrah, Carignan 2015!

Antu, Grenache, Syrah, Carignan, 2015, $19.95, Chili, Vallée de Rapel, code SAQ: 12882856. Noté 92 points James Suckling.

Plus je déguste de vins du Chili plus je note la tendance vers la prédominance du fruit et de moins en moins de notes boisées. En fait les vins sont de plus en plus sur la fraîcheur avec même un brin d’élégance. Et ce vin en est un parfait exemple. Tellement bon! De belles notes de fruits noirs bien mûrs surtout sur la mûre, des notes de bleuets, de prunes avec un soupçon de notes animales sur le cuir ainsi que des notes d’épices surtout sur le poivre. En bouche, le vin est tout en équilibre avec une texture des plus veloutée et des tannins charnus et presque charpentés. De facture moderne avec des notes d’épices douces, de réglisse, de chocolat, de torréfaction et de crème de fruits noirs. C’est un vin généreux, tout en équilibre, juteux, goûteux et d’une belle longueur. Ce vin m’a charmé!! Il offre définitivement un excellent rapport qualité/prix. Très bel achat!!

Les vignobles :  https://montgras.cl/en/home/

Ce vin est issu des vignobles qualitatifs de la maison Montgras situés dans la région de Ninquen et de Pumanque.

Ninquen:

L’un de nos domaines emblématiques à Colchagua est sans aucun doute Ninquén. Il est devenu un vignoble pionnier au Chili lorsque le sommet de la montagne a été planté, donnant à la vigne toute sa rigueur, dans un terrain sauvage.

Ninquén qui signifie «plateau sur une montagne» en dialecte autochtone, est situé au cœur de Colchagua et son nom décrit littéralement son état géographique. Cette île-montagne est une partie restante de la chaîne de montagnes côtière, à 300 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Son sol est d’origine volcanique, ses ravins rocheux et sa végétation indigène variée abritant de nombreuses espèces d’oiseaux. Notre politique a été de ne pas modifier la nature à l’état sauvage, mais d’en faire partie pour conserver la valeur de son état naturel.

Fondé en 1998, il est situé dans le premier vignoble de montagne du Chili. Les vignes sont soigneusement plantées conformément aux pentes existantes pour éviter les mouvements excessifs du sol ou une éventuelle érosion. Les principales variétés réparties sur 100 hectares sont la syrah, le cabernet sauvignon, la carmenère, le cabernet franc, le grenache, le carignan et le pinot noir.

Pumanque :

En 2007, la Maison Montgras a commencé à planter le domaine à Pumanque, qui signifie «lieu des condors». Situé à seulement 65 km de la mer, il reçoit directement l’influence marine. Son sol granitique pauvre et peu profond donne des plantes bien ajustées et de faible vigueur. Dans cette zone, les cépages merlot et méditerranéens tels que le grenache et le tempranillo se portent particulièrement bien.

http://vinsfins.ca/

Explorons l’univers de Stag’s Leap Wine Cellars ! Parmi ce qui se fait de mieux à Napa!

J’ai eu l’opportunité de rencontrer seul à seul Marcus Notaro, Winemaker chez Stag’s Leap Wine Cellars la Maison mythique de la vallée de Napa. J’ai beaucoup apprécié non seulement la dégustation du trio mythique des vins de cette maison (le SLV, le Fay et le Cask 23) mais aussi les commentaires de Marcus qui m’ont permis de mieux comprendre la philosophie qui guide l’élaboration de leurs vins. Cette rencontre a été mise sur pied par l’agence Dandurand : https://www.vinsdandurand.com/fr/.

Stag’s Leap Wine Cellars – un survol: https://www.cask23.com/

Stag’s Leap Wine Cellars a été fondée au début des années 1970 par Warren Winiarski suite à une dégustation des vins de Nathan Fay. Enchanté par ces vins, cette dégustation le convainc d’investir dans la région. Il acquiert 44 acres voisins de Nathan Fay qu’il appelera Stag’s Leap Wine Cellars et replante avec des cépages bordelais à dominante de Cabernet-Sauvignon. Le premier millésime, le 1972, sera le S.L.V. acronyme pour Stag’s Leap Vineyards. En 1986 il achètera le vignoble en entier de Nathan Fay.

Le monde bascule quand en 1976 Warren présente son millésime 1973 (Stag’s Leap Wine Cellars Cabernet-Sauvignon 1973) à une compétition internationale tenue à Paris ‘’Le Jugement de Paris’’ et triomphe en prenant la première place devant des vins mythiques tels les Château Mouton-Rothschild, Château Haut-Brion et autres vins renommés.  Ces résultats mettent Stag’s Leap sur la carte et lui assurent un succès planétaire.

C’est en 2007 qu’un partenariat est conclu avec Ste. Michelle Wine Estate et Marchesi Antinori qui assureront la gestion et le développement de la Maison.

Le domaine comprend trois vignobles à Napa: le vignoble Stag’s Leap (SLV) et le vignoble Fay dans le Stags Leap AVA et le vignoble Danika Ranch dans le district de Oak Knoll. Les deux vignobles du district de Stags Leap sont plantés de cabernet sauvignon et de merlot, ainsi qu’une petite partie de Cabernet Franc qui a récemment été ajouté au lieu du Petit Verdot.

Le vignoble de SLV d’une surface de 35 acres et présente des sols volcaniques qui donnent des vins avec un caractère complexe de fruits noirs et de baies, une intensité épicée, une structure ainsi que beaucoup de complexité. Ce vignoble est aussi appelé ‘’Feu’’.

Le vignoble de Fay d’une surface de 66 acres est principalement alluvial et confère un caractère plus aromatique ainsi de l’élégance et de la souplesse. On lui a ajouté une parcelle de Cabernet Franc. Ce vignoble est aussi appelé ‘’Eau’’.

Le vignoble de Danika Ranch est surtout planté de Chardonnay et de Sauvignon Blanc.

Stag’s Leap Wine Cellar ne doit pas être confondu avec le producteur voisin, Stags’ Leap Winery lequel a pratiquement été détruit lors de feux importants. Élément qui ajoute à la confusion est le fait que l’appellation dans laquelle les deux produisent leurs vins s’appelle Stags Leap AVA

Marcus Notaro – Winemaker

Marcus s’est joint à Stag’s Leap Wine Cellars en 2013 après avoir été Winemaker chez Col Solare qui est la propriété de Ste Michelle Wine Estates et de Piero Antinori de Marchesi Antinori.

J’ai demandaé à Marcus quel genre de Winemaker il était. Celui qui se cantonne dans son chai comme j’en ai rencontré plusieurs ou celui qui veut avoir une vue globale de l’élaboration du vin autant au niveau viticulture qu’au niveau viniculture. Sa réponse était sans équivoque. Il est carrément du genre ‘’vision et implication holistique’’. Il veut être impliqué dans toutes les étapes. En fait selon ce qu’il voit et ce qu’il goûte dans les vignes lui indiquera comment il doit adapter les étapes de vinification ultérieures.

Il travaille beaucoup avec les ressources de Marchesi Antinori et de Ste. Michelle. En fait suite à de telles rencontres il a été décidé de remplacer le Merlot et le Petit Verdot par du Cabernet Franc ce qui ajoutera selon Marcus plus de structure et de complexité aux vins issus des vignobles Fay et SLV.

La dégustation

J’ai eu le bénéfice des commentaires de Marcus durant cette dégustation ce qui était un exercice des plus enrichissant. C’est toujours un plaisir de déguster des vins qui ont marqué l’histoire dont le SLV, le Fay et le Cask 23 ainsi que l’ensemble des autres vins de la Maison. Malheureusement pour le commun des mortels, il faut avoir les poches profondes pour se payer certains de ces vins.

Les vins blancs :

Aveta, Sauvignon Blanc, 2016, $37.50, disponible en importation privée en communiquant directement avec l’agence Dandurand : https://www.vinsdandurand.com/fr/

Des notes assez intenses d’agrumes surtout sur le pamplemousse ainsi que quelques notes herbacées. En bouche c’est d’une texture assez veloutée, d’une belle acidité bien fraîche avec un rappel des notes d’agrumes, de fleurs d’oranger ainsi qu’un soupçon de notes boisées. Belle longueur et petite amertume rafraîchissante en fin de bouche. S’accordera très bien avec des huîtres grillées, des crevettes enveloppées de prosciutto et ceviche de poisson.

Karia, Chardonnay, 2016, $42.50, code SAQ : 13501701. Disponibilité SAQ en Avril 2019.

Des notes de fruits blancs sur la poire et la pomme, de belles notes d’agrumes sur le citron et la lime. En bouche la texture est bien veloutée et crémeuse et l’acidité bien fraîche ce qui créé un beau contraste. Quelques notes boisées assez discrètes ainsi qu’un beau rappel des notes d’agrumes perçues au nez. S’accordera bien avec saumon et poulet grillé.

Hands of Time, Chardonnay, 2017, $34.75, code SAQ: 13992643. Disponibilité SAQ en Février, Mars 2019.

Les raisins qui composent ce vin sont tout d’abord élaborés pour le Karia. Des notes de fruits surtout les agrumes, l’ananas ainsi que des notes florales. En bouche c’est le fruit qui prédomine alors que les notes boisées demeurent discrètes. Belle texture veloutée, acidité bien fraîche, le tout est d’un bel équilibre. Idéal avec des calmars grillés ou pétoncle poêlés.

Les vins rouges :

Hands of Time, Red Blend, 2014, $49.75, cépages: Cabernet-Sauvignon 86%, Merlot 11%, Malbec 3%, code SAQ: 12095684. Disponibilité SAQ en Juin 2019.

Des notes de fruits noirs bien mûrs sur la prune et la mûre a qu’un soupçon de cacao. En bouche beaucoup de volume et d’amplitude avec une acidité assez fraîche et des tannins charpentés et une finale toute en élégance.

 

Artemis, Cabernet-Sauvignon, 2015, $85.25, cépages : Cabernet-Sauvignon 94%, Merlot 5%, Petit Verdot 1%, code SAQ : 13501710. Disponible maintenant et Juin 2019.

Des notes de fruits rouges bien mûrs surtout sur le cassis, de fruits noirs sur la mûre, des notes d’épices douces sur la sauge, soupçon de cacao et de torréfaction ainsi que de belles notes florales sur la violette. D’un bel équilibre entre la texture veloutée, une acidité assez fraîche, des tannins charpentés et des notes de fruits assez intenses avec de belles notes chocolatées. Beaucoup de volume et d’amplitude ainsi que d’élégance et de finesse. J’ai beaucoup aimé ce vin.

Fay, Cabernet-Sauvignon, 2015, $225.25, cépage : Cabernet-Sauvignon 100%, code SAQ : 11342727. Disponible en Janvier 2019, SAQ Signature.

Ce vin est caractérisé par ses parfums et sa texture et ses tannins veloutés bien que bien charpentés. De facture très classique avec des notes de fruits rouges sur la fraise, de fruits noirs sur la cerise noire avec quelques notes d’épices douces et de torréfaction. Beaucoup de finesse et d’élégance.  Superbe!

S.L.V., Cabernet-Sauvignon, 2015, $250.25, cépage : Cabernet-Sauvignon 100%, code SAQ : 12988618. Le 2014 et le 2015 seront disponibles en Janvier 2019, SAQ Signature.

Des très belles notes florales de violettes, de mûres, de cacao et de chocolat qui créent un univers d’arômes bien complexes. La texture est bien veloutée, les tannins très charpentés qui offrent une structure unique, de belles notes de chocolat, de torréfaction et d’arômes intenses de fruits noirs. Superbe potentiel de garde. Avec rôti de bœuf et longe de porc nappée de moutarde.

Cask 23, Cabernet-Sauvignon, 2015, $375.25, cépage : Cabernet-Sauvignon 100%, code SAQ : 11424079. Disponible en Novembre 2018.

L’histoire du Cask 23 a commencé au cours de la récolte de 1974. À l’époque, le producteur avait demandé l’aide du célèbre vigneron André Tchelistcheff. Comme il avait goûté à divers lots de nouveaux vins cette année-la, le lot de S.L.V. était si beau et si délicieusement distinct que l’on a décidé de le mettre en bouteille séparément. Il a été nommé le Cask 23 comme le grand tonneau en bois dans lequel il a vieilli. Aujourd’hui, ce vin est le mélange de fruits le plus distinctif des vignobles S.L.V. et Fay, résultant en un vin équilibré d’une profondeur et d’une richesse exceptionnelles.

Page 1 of 18

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén