Catégorie : Prix – Vins rouges (Page 1 of 38)

Excellent producteur, excellent vin!!

Palazzo della Torre, Allegrini, Italie, Vérone, 2016

Palazzo della Torre, Allegrini, Italie, Vérone, 2016, $23.90, cépages :   Corvina 70%, Rondinella 25%, Sangiovese 5 %, sucre : 5.4 g/l, code SAQ : 907477.

Allegrini est sans contredit un des meilleurs producteurs de cette région (Vénitie, Vérone). Ses vins sont constamment appréciés par tous année après année. Ce producteur produit environ 900,000 bouteilles à partir de 105 hectares de vignes.

Ce vin est élaboré selon la même méthode que pour les Ripasso. En fait 70% des raisins sont vinifiés immédiatement suite au pressage tandis que 30% des raisins sont séchés au soleil avant d’être vinifiés avec les peaux dans le style d’un Amarone. Donc première fermentation faite en cuve inox et deuxième fermentation lors de l’ajout du moût de raisins séchés. Par la suite, les raisins sont placés en barrique de chêne pendant 15 mois pour finalement terminer leur vieillissement pendant 7 mois en bouteille.

J’avoue d’emblée que j’apprécie beaucoup les Ripasso surtout que depuis quelque années les producteurs de la région mettent encore plus l’accent sur le contrôle des niveaux d’alcool et de sucre. Il en résulte des vins bien goûteux tout en élégance et en finesse avec un niveau d’acidité bien en équilibre avec le niveau de sucre résiduel. Bien que ce vin ait un niveau de sucre de 5.6 g/l, on ne le sent simplement pas.

Au nez sur des effluves de fruits rouges bien mûrs (30% séchés au soleil), de prunes, de tabac, de prunes ainsi qu’un soupçon de vanille et de notes boisées. En bouche c’est d’un bel équilibre entre les tannins charpentés, dodus et tissés serré, un niveau d’acidité assez présent et les flaveurs de fruits noirs, de prunes et d’épices douces.

La texture du vin est bien moelleuse et les flaveurs s’expriment en un beau volume et une belle amplitude. Très belle et longue finale pour un vin de ce prix. Très belle expression d’un Ripasso et excellent rapport qualité/prix.

Vous ferez de beaux accords avec des antipasti, un Osso Buco longtemps braisé et lasagne à la viande.

Agence Élixirs Vins et Spiritueux – échantillon

Un Merlot de Californie des plus suave et velouté!

Bonterra, Merlot, Californie, Mendocino County, vin rouge bio, 2017, $21.55, cépages: Merlot 77%, Petite syrah 9%, Cabernet-sauvignon 7%, Syrah 4%, sucre: 2.2 g/l. code SAQ: 897645.

Si suave et velouté! Rien de confituré et pas de niveau d’alcool trop élevé. Le genre de vin qui coule tout doucement dans le gosier sans rien arracher…tout en finesse. Vous serez accueillis par des effluves de crème de fruits rouges très mûrs, d’arômes de prunes, de mûres, de bleuets, ainsi qu’une touche de vanille et un soupçon de notes animales qui s’estompent assez rapidement. En bouche c’est d’une très belle texture des plus veloutée avec des tannins bien souples et enrobés moyennement corsés. Des flaveurs de mûres bien juteuses et de notes légèrement boisées viennent agrémenter le tout.

Vous ferez de beaux accords avec des saucisses d’agneau, plats de volaille, confit de canard.

Agence Escalade Wines & Spirits – échantillon

Des accords vins et mets parfaits grâce à François Chartier et à l’École Hôtelière des Laurentides

Dégustation EHDL – accords mets/vins

Souvent lorsque on accorde le profil aromatique d’un vin de façon parfaite avec celui d’un met, il y a comme un ‘’troisième goût’’ qui naît de cette association. Et qui d’autre que François Chartier pour créer de tels accords!

François Chartier ‘’Créateur d’harmonies’’ est considéré comme l’une des plus futées ‘’tête chercheuse’’  en matière de création de recettes et d’harmonies vins et mets grâce à sa science d’harmonies et sommellerie moléculaire et nous sommes bien fiers d’ajouter que c’est aussi un ancient étudiant de l’École Hôtelière des Laurentides ou avait justement lieu l’événement.

L’événement

Une trentaine de personnes ont payé $20.00 (somme des plus raisonnable) et se sont laissé charmer par les harmonies crées entre 7 vins dont 2 vins de François Chartier et les bouchées incroyables, originales et simplement délicieuses qui ont été développées de concert avec la chef Josée Morasse et ses élèves en cuisine de l’École Hôtelière des Laurentides. 

Afin de créer ces harmonies parfaites, la Chef Josée Morasse et le Maître Sommelier et professeur en sommellerie, Jean Beaudin ont utilisés les principes d’accord mets/vins de François Chartier. Les profils aromatiques des vins ont été développés et divers ingrédients ont été identifiées à partir desquels ont pouvait créer des recettes en harmonie parfaite avec les vins. Afin de bien comprendre le processus créatif de François Chartier, les étudiants en cuisine ont suivi une formation en sommellerie de Jean Beaudin et plus spécifiquement sur la philosophie de François.

Jean Beaudin, Josée Morasse

La dégustation

Chaque vin était donc accompagnée de sa bouchée. Quel délice!! Au total 7 vins ont été dégustés. Ils sont tous sont disponibles à la SAQ.

Cava Villa Conchi, Seleccion, Brut, $15.45, sucre: 11.0 g/l, code SAQ: 12956456.

Beau Cava sur des notes de pain grillé, de fruits blancs, d’arôme floraux ainsi qu’un soupçon d’agrumes. De belles bulles en bouche assez fines, belle longueur avec une finale sur une légère amertume.

Chartier, Créateur d’Harmonies, Le Blanc, Pays d’Oc, 2016, $17.70, cépages: Chardonnay 48%, Grenache blanc 40%, Rolle 12% , sucre: 1.8 g/l, code SAQ: 12068117.

Sur des effluves de poires, de fruits blancs et jaunes (pêches) ainsi que des notes florales et d’amandes. D’un bel équilibre et d’une texture légèrement grasse, ce qui surprend c’est cette sensation de minéralité et ses flaveurs d’amandes. Beau rappel des arômes perçues au nez.

Tawse, Chardonnay, Niagara Peninsula, 2017, $18.95, sucre: 2,2 g/l, code SAQ: 11039736.

Bien aromatique sur des accents de  »gomme balloune » (…eh oui) , de fruits blancs ainsi qu’un soupçon de fruits exotiques et de noix. Belle sensation de minéralité ainsi qu’une belle poussée aromatique en fin de bouche. Un vrai vin de bouffe!

Spring, Vouvray, Vincent Carême, Vallée de la Loire, 2018, $19.85, cépage: Chenin Blanc 100%, sucre: 5.6 g/l, code SAQ: 13594899.

Sur des accents de miel, de tilleuil, de fruits blancs et soupçon d’agrumes. D’une belle texture veloutée ce qui créé un beau contraste avec son acidité bien fraîche, belle sensation de minéralité. Superbe expression de ce cépage.

Abaco, Pinot Nero, Villa Fiorita, Piémont, Montferrato, 2015, $21.10, cépage: Pinot Noir, code SAQ: 11383633.

Véritable Pinot Noir de région plus fraîche avec ce que ça comporte au niveau profil aromatique. Sur des effluves de cannelle, d’anis, de griottes, de noyaux de cerises ainsi que des notes de sous-bois. En bouche les tannins sont presque charpentés, l’acidité est bien présente et la longueur est moyenne sur une finale toute en fraîcheur sur les noyaux de cerises.

Chartier, Créateur d’Harmonies, Fronsac, Bordeaux, 2015, $18.10, cépages: Merlot 80%, Cabernet franc 10%, Cabernet-sauvignon 10%, sucre: 2.6 g/l, code SAQ: 12068070.

Sur des effluves de cerises noires et de framboises assez intenses, de poivrons, de menthe ainsi que de légères notes boisées. Tout en équilibre avec des tannins presque charpentés et d’une belle longueur sur une finale assez élégante.

The Barossan, Peter Lehmann, Australie, Barossa Valley, 2017, $19.95, cépage: Shiraz 100%, code SAQ: 13525535.

Au nez des arômes de cèdre, d’olives noires, de poivre, de chocolat, de fruits noirs (mûres) et de prunes. Les tannins sont bien charpentés, bien enrobés et le tout est d’un volume et d’une belle amplitude en bouche. Très belle finale sur les épices et les fruits noirs. Vraiment très beau!

Autres photos de la dégustation

Quelle belle appellation que Crozes-Hermitage et ses vins qui exhibent la pure expression de la Syrah!

Les Meysonniers, Crozes-Hermitage, M. Chapoutier, Vallée du Rhône, 2017

Les Meysonniers, Crozes-Hermitage, M. Chapoutier, Vallée du Rhône, 2017, $27.65, cépage : Syrah 100%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 10259876.

C’est dans la Vallée du Rhône septentrionale que ce cépage prend sa plus belle expression! Je l’ai visitée en avril dernier et quel bonheur j’ai eu de déguster les vins des diverses appellations de la région. Dans l’appellation Crozes-Hermitage on y élabore des vins à partir du cépage Syrah qui sont un brin plus abordables que les vins d’autres appellations telles Hermitage, Saint-Joseph, Cornas et autres. Et c’est la ou il faut en profiter.

Celui-ci provient d’un des producteurs les plus respectés de l’appellation. Il exhibe les arômes et saveurs bien typés de ce cépage provenant d’une région plus nordique. Le nez dégage des effluves de fruits rouges (fraises) et noirs (mûres) ainsi que des notes de poivre, d’anis et florales (violettes). Ce vin a été élaboré principalement dans des cuves en ciment ce qui laisse toute la place au fruité du vin.

En bouche les tannins sont bien équilibrés et moyennement corsés, l’acidité est fraîche et les flaveurs sont sur des accents de prunes, de mûres, d’épices douces ainsi qu’un soupçon de vanille. Du vrai bonheur liquide! C’était un de mes coups de cœur de la Grande Dégustation de Montréal!

Coup de coeur de Californie!

Terre Rouge, Tête à Tête, Californie, Sierra Foothills, 2011

Terre Rouge, Tête à Tête, Californie, Sierra Foothills, 2011, $30.50, cépages : Syrah 56%, Mourvèdre 28%, Grenache 16%, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 10745989.

Bâti sur un véritable style Rhodanien c’est un GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre) bien typé! Il exhibe beaucoup de charme, et d’équilibre et laisse la place aux effluves de fruits noirs et rouges et aux épices douces un peu poivrées. D’une belle fraîcheur avec un soupçon de notes herbacées, c’est un vin sphérique avec des tannins très bien charpentés et d’une longueur plus qu’appréciable. Le genre de vin que j’apprécie beaucoup!

Un vin du Chili qui offre un excellent rapport qualité/prix!

Casillero del Diablo, Reserva, Cabernet-Sauvignon, Concha y Toro, Chili, 2018, $12.95 (spécial $11.95), sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 278416.

Très bon rapport qualité/prix que nous offre ce vin. Sur des effluves de cassis, de cerises, d’autres fruits rouges avec un soupçon de vanille, de torréfaction et de notes légèrement boisées. La texture est quelque ferme, les tannins sont équilibrés, presque charpentés, en fait un peu moins corsé que ce à quoi on s’attendrait d’un vin élaboré à 100% de Cabernet-Sauvignon. De belles flaveurs boisées, de torréfaction et de fruits rouges bien mûrs et bien juteux viennent agrémenter le tout.

Vous avez un mariage ou une occasion ou vous avez besoin d’un bon nombre de bouteilles à prix raisonnable, alors voilà le vin parfait pour vous!

Vous ferez de beaux accords avec des viandes de bœuf grillées et autres viandes bien goûteuses.

Agence Escalade Vins et Spiritueux – échantillon

Que boivent des sommeliers lors d’une dégustation à l’aveugle? Des vins de Tasmanie, d’Israel, du Myanmar etc.

Domaine de la Tour, Chablis, 1er Cru, Monts-Mains, 2016

Ce vin est disponible en importation privée avec l’agence Mon Caviste en appelant, Luc Marier au 514-928-0109.

Ce vin était éclatant de fruits et procurait une superbe sensation de minéralité. Au nez des effluves de pommes (eh oui…surprenant pour un Chardonnay), de fruits blancs sans aucune trace de bois. En bouche l’acidité était des plus présente, la texture bien riche et le tout était bien ciselé avec cette belle sensation de minéralité. Des plus surprenant!

Barkan Vineyards, Classic, Merlot, 2018. Le Cabernet-Sauvignon et le Shiraz sont disponibles à la SAQ sou sla barre des $20.00. Ce vin provenait directement d’Israel.

Sur des accents de cerises et de noyaux de cerises. Les tannins sont très équilibrés sans être trop corsés et l’acidité était assez présente. Un vin tout en fruit!

Barkan Vineyards, Classic, Merlot, 2018

Tamar Ridge, Pinot Noir, Tasmanie, 2017, $29.25, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 10947732.

Surprenant ce vin! Bien que typé Pinot Noir sur des notes de cerises et de griottes, ce sont ces notes bien épicées assez surprenantes qui dominent. Très différent et des plus délicieux!

Tamar Ridge, Pinot Noir, Tasmanie, 2017

Aythaya, Shiraz et Dornfelder, Myanmar, My Wineyard, 2016.

Ce vin a été directement de ce pays. Il s’ouvre sur des notes balsamiques, d’effluves quelque peu sûrettes, et de légères notes de torréfaction. C’est un vin bien équilibré avec des tannins charpentés. Bien bâti!

Aythaya, Shiraz et Dornfelder, Myanmar, My Wineyard, 2016

Massaya, Terrasses de Baalbeck, Liban, Vallée de Bekaa, 2017, $22.95, cépages : Grenache 40%, Cinsault, 30%, Cabernet-sauvignon 15%, Mourvèdre 15%, sucre : 2.3 g/l, code SAQ : 904102.

Je croyais que c’était un vin du sud de la France genre GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre). Finalement nous n’étions pas loin puisque qu’on y retrouve sensiblement les mêmes cépages utilisés dans cette région.

Sur des effluves de prunes, de figues, de chocolat au lait il dégage une très belle amplitude en bouche avec des tannins particulièrement soyeux et charpentés (le Cabernet-Sauvignon et le Mourvèdre). Le côté joufflu du Grenache lui apporte un très beau contraste. La texture est bien veloutée et celle-ci couvre tout le palais ce qui procure de belles sensations. Et quelle longueur…

Massaya, Terrasses de Baalbeck, Liban, Vallée de Bekaa, 2017

Santo Pellegrino, La Ciarliana, 2012, Toscana IGT.

Ce vin a été rapporté directement d’Italie du producteur La Ciarliana. Luigi Frangiosa me l’a donné lors de mon récent voyage en Italie.

Quel bonheur de déguster ce vin! Sur des accents de cerises assez intenses ainsi que de belles notes boisées. En bouche c’est un vin d’une belle intensité avec une acidité bien marquée et des tannins bien charpentés. Et que dire de sa finale toute en longueur.

Santo Pellegrino, La Ciarliana, 2012

La Margoulette, Domaine des Salandres, Iles de la Madeleine, vin genre Porto.

C’est un vin à mi-chemin entre un vin de type porto et un vin rouge sec. Tout en équilibre, moins riche qu’un porto, sur des notes de cerises et de noyaux de cerises.

La Margoulette, Domaine des Salandres

Un gros merci à William Beaudin pour son hospitalité et sa merveilleuse bavette!!!

Coup de Coeur que ce Massaya!

Massaya, Terrasses de Baalbeck, Liban, Vallée de Bekaa, 2017

Massaya, Terrasses de Baalbeck, Liban, Vallée de Bekaa, 2017, $22.95, cépages : Grenache 40%, Cinsault, 30%, Cabernet-sauvignon 15%, Mourvèdre 15%, sucre : 2.3 g/l, code SAQ : 904102.

J’ai dégusté ce vin à l’aveugle (à l’anonyme) avec un groupe de sommeliers hier soir et ça été un coup de cœur généralisé. Je croyais que c’était un vin du sud de la France genre GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre). Finalement nous n’étions pas loin puisque qu’on y retrouve sensiblement les mêmes cépages utilisés dans cette région .

Sur des effluves de prunes, de figues, de chocolat au lait il dégage une très belle amplitude en bouche avec des tannins particulièrement soyeux et charpentés (le Cabernet-Sauvignon et le Mourvèdre). Le côté joufflu du Grenache lui apporte un très beau contraste. La texture est bien veloutée et celle-ci couvre tout le palais ce qui procure de belles sensations. Et quelle longueur… Toutes ces émotions pour $22.95. À acheter absolument!

Coup de coeur Bio de l’Espagne! Le Blés Crianza 2018.

Aranleon, Crianza, Valencia, 2018

Aranleon, Crianza, Valencia, 2018, $14.55, vin bio rouge, cépages : Monastrell, sucre : 2.0 g/l, code SAQ : 10856427.

Sur des accents d’épices douces, de cannelle, qui s’entremêlent avec des arômes de fruits rouges bien mûrs assez intenses. En bouche tout est d’un bel équilibre avec des tannins presque charpentés, des notes de fruits bien mûrs bien goûteux avec une prédominance sur les mûres et les cerises. Le fruit est omniprésent dans ce vin !! Des plus polyvalent avec un excellent rapport qualité/prix! On achète!!

Un beau vin rouge de Toscane. Le Palazzetto !

Palazzetto, Rosso Toscana, Tua Rita, 2015

Palazzetto, Rosso Toscana, Tua Rita, 2015, $20.45, cépages : Sangiovese 80%, Cabernet-Sauvignon 20%, sucre : 3.5 g/l, code SAQ : 11896148.

J’ai été agréablement surprise par ce vin qui a vieilli dans mon cellier pendant 7 ans. Il était rendu selon moi à son apogée car c’est le genre de vin qu’on boirait normalement dans les 2-3 ans après son embouteillage.

De belles effluves de prunes, de cerises noires, de tabac et d’épices douces. En bouche, les tannins étaient assez fondus mais quand même encore présents et légèrement charpentés, l’acidité assez fraîche (le Sangiovese) et l’amplitude au palais des plus agréable. Un vin des plus polyvalent et bien fait!

Page 1 of 38

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén