Catégorie : $25.01 à $30.00 (Page 1 of 13)

Deux très beaux vins de la région de Bordeaux à prédominance de Merlot.

Château Lamartine, France, Bordeaux, Castillon Côtes de Bordeaux, Gourraud, 2018, $17.40, cépages : Merlot 85%, Cabernet-Sauvignon 10%, Cabernet Franc 5%, sucre : 2.5 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 11374358.

 Situé en plein cœur de l’appellation Bordeaux, le Château Lamartine est une propriété familiale gérée depuis 1977 par la famille Gourraud, viticulteurs depuis 3 générations. On y produit sur 20 ha de vignes des vins de Bordeaux typiques de la région de Castillon (proche de Saint-Émilion).

La vinification comprend les vendanges mécaniques, l’éraflage total, le tri de la vendange, la macération pré fermentaire à froid, le pigeage ainsi que 3 semaines de macération environ avec contrôle de température. Puis l’élevage dure 18 mois en cuve béton avant la mise en bouteille.

Ce vin dégage au nez de beaux effluves assez intenses de fruits rouges bien mûrs surtout sur le cassis, de cèdre ainsi qu’un soupçon de moka. La bouche est pourvue de tannins bien charpentés et tissés serré et émane des flaveurs de fruits noirs, de terre, de sous-bois et d’épices douces. Le tout est juteux, d’un beau volume et d’une finale d’une belle persistance.

Vous ferez de beaux accords avec risotto de champignons sauvages et avec un rôti de bœuf au jus.

Château Franc Baudron, France, Bordeaux, Montagne Saint-Émilion, 2015, vin rouge bio, $26.25, cépages : Merlot 80%, Cabernet Franc 20%, sucre : 1.6 g/l, alc. : 14.5%, code saq; 14422280.

C’est en 1923 ALBERT-GEORGES GUIMBERTEAU (1894-1960) achète une propriété à Baudron (Château Franc Baudron) composée de 4ha de vignes, d’un bœuf et d’un cheval pour effectuer les travaux agricoles.Tout au long des années, la famille agrandira le domaine (35 ha) et adoptera en 2010 l’agriculture biologique. La  philosophie de la famille est d’élaborer des vins authentiques et vivants à partir de sols composés de plateaux calcaires et coteaux argilo-calcaires.

La vinification de ce vin se fait en cuves inox sous thermo-régulation avec une macération longue (3 à 4 semaines) suivi par un élevage en barriques de 12 mois. Les fûts de chêne sont français et américain, fûts neufs et jusqu’à 6 vins.

Ce vin se révèle au nez avec des arômes de vanille, de mûres, de notes boisées ainsi qu’un soupçon de note quelque peu herbacée et empyreumatiques. La bouche exhale un beau volume et une belle profondeur soutenue par une bonne structure et des tannins charpentés et tissés bien serré. Les flaveurs de fruits noirs, de terre humide, de sous-bois et de notes fumées se prolongent en une longueur d’une belle persistance.

Vous ferez de beaux accords avec entrecôte à la bordelaise, rôti de bœuf braisé, magret de canard et viandes de gibier.

Agence Global International – échantillons

Découvrez les vins bios de la maison Serracavallo de la Calabre!

Vins de Serracavallo Azienda Agricola

Goûtez au renouveau de la Calabre avec les vins de la maison Serracavallo. Cette appellation est une terre incroyablement riche et variée avec une variété génétique, de sols et de territoires. Elle possède en plus des cépages autochtones bien à elle ce qui lui permet d’élaborer des vins savoureux, bien structurés et vraiment différents.

Je vous propose 3 vins dont deux (un blanc et un rouge) issus d’assemblage de cépages autochtones et de cépages internationaux ainsi qu’un vin entièrement élaboré à partir de cépages autochtones.

Besidiae, Italie, Calabre IGT, Serracavallo Azienda Agricola, 2019, $22.15, cépages : Pecorello 40%, Riesling 30%, Chardonnay 30%, sucre : 1.9 g/l, alc.:12.5%, code SAQ : 14515460.

Ce vin lors de son élaboration n’a pas touché le bois et ce afin de préserver les arômes et saveurs de fruits bien frais. Il est issu de vignobles situés à plus de 600 m d’altitude.

Cet assemblage bien particulier de Pecorello, de Riesling et de Chardonnay exhale des arômes bien aromatiques de pommes, de poires avec un soupçon de pêches et de notes florales.

La bouche, des plus goûteuse, est d’une texture veloutée et dégage une acidité bien fraîche. Des flaveurs de lime, d’agrumes et de fruits blancs viennent compléter le tout. C’est un vin bien droit dont émane une belle sensation de minéralité. La finale acidulée est carrément sur des notes fruitées et d’une belle persistance. Vraiment un très beau vin qu’il vous faut essayer!

Vous ferez de beaux accords avec un ceviche, des poissons, des crustacés et des huîtres.

Sette Chiese, Italie, Calabre IGT, Serracavallo Azienda Agricola, 2019, $22.15, cépages : Magliocco 60%, Cabernet-Sauvignon 40%, sucre : 4.5 g/l, alc.:13.5%, code SAQ : 14515494.

Ce vin lors de son élaboration n’a pas touché le bois et ce afin de préserver les arômes et saveurs de fruits bien frais. Il se découvre sur des arômes de fruits rouges bien aromatiques et d’une belle intensité avec une touche de cassis et d’épices douces.

En bouche la texture est quelque peu ferme avec des tannins charpentés tout en jeunesse et tissés bien serré. Les flaveurs sur une dominante de fruits noirs et d’épices douces lui apportent un côté goûteux et savoureux avec une certaine amplitude. Belle persistance sur une finale bien fruitée.

Vous ferez de beaux accords avec des pièces de bœuf grillé, BBQ et plats de viande typiquement italiens.

Quattro Lustri, Magliocco Dolce, Italie, Calabre, Terre di Cosenza DOC, Serracavallo Azienda Agricola, 2019, $27.75, cépages : Magliocco Dolce 100%, sucre : 9.3 g/l, alc.:14%, code SAQ : 14515435.

Quatre clones de Magliocco entrent dans l’élaboration de ce vin. Après une sélection manuelle et une fermentation en barrique, ce vin a été élevé en cuves inox pendant de 3 à 4 mois.

Vraiment surprenant ce vin qui m’a particulièrement plu et que je vous suggère d’essayer. Il est issu d’un cépage assez tannique et authentiquement calabrais : le Magliocco. Au nez ce vin est sur une dominante de fruits noirs bien mûrs et de notes de torréfaction et de café. La bouche est suave avec des tannins souples, charpentés et tissés bien serré. Les notes de fruits noirs et de torréfaction, cette belle sensation de fraîcheur et cette merveilleuse amplitude en bouche sauront vous charmer. Une vraie découverte! Ne passez pas à côté!

Vous ferez de beaux accords avec une côte de boeuf grillée, bavette et BBQ.

Agence Tocade – échantillons

Serracavallo Azienda Agricole

Le vignoble Serracavallo, qui fait partie de l’AOC Terre di Cosenza, est située dans la commune de Bisignano sur les collines surplombant la vallée de Crati, à 35 km de Cosenza. Il s’étend sur 55 hectares dont 30 sont des vignes et 10 sont des oliveraies.

En 1995, le propriétaire, Demetrio Stancati, a commencé un travail de renouvellement des vignobles, en commençant une sélection clonale minutieuse des vignes indigènes qui ont toujours été présentes au domaine comme le Magliocco doux et le Pecorello et a planté de nouvelles vignes internationales telles que le Cabernet-sauvignon et le Chardonnay.

Serracavallo Azienda Agricola

Les vignes sont plantées de 3300 pieds à l’hectare, dressées avec cordon ou guyot. Plusieurs éléments caractérisent le vignoble dont son emplacement qui est à 600 mètres d’altitude, l’importante variation des températures de jour et de nuit ce qui favorise une superbe acidité, la composition du sol qui est dominé par du sable granitique du sol et l’exposition sud-sud-ouest des vignes qui assure la maturité des raisins.

Serracavallo Azienda Agricola

Une nouvelle cave équipée des technologies les plus modernes et une cave à barriques pour le vieillissement les vins garantissent un produit de qualité. Seuls les raisins issus du vignoble sont transformés au domaine ou un produit environ 150 000 bouteilles.

Serracavallo Azienda Agricola

La philosophie derrière l’élaboration des vins est d’utiliser des assemblages de vignes indigènes/autochtones et internationales dans les vins de base, tandis que, à mesure que la gamme augmente en importance, le pourcentage de vignes internationales diminue jusqu’à disparaître complètement.

Serracavallo Azienda Agricola

La Calabre

Située dans le sud de l’Italie, la Calabre, qui est une véritable péninsule, est entourée de montagnes et de mer. Au nord, les montagnes des Apennins forment une frontière entre la Calabre et sa région sœur, la Basilicate. Au sud, la mer Tyrrhénienne entoure la région du côté ouest, tandis que la mer Ionienne se trouve du côté est.

Carte vinicole Calabre

Selon Le Corriere Vinicolo, la Calabre compte 10 656 hectares, soit 1,63% du total national, contre 15% pour la Sicile. Elle a même vu une diminution de sa surface plantée vers les années 2000. Pourtant La Calabre est une terre incroyablement riche et variée avec une variété génétique, de sols et de territoires. Elle possède en plus des cépages autochtones bien à elle ce qui lui permet d’élaborer des vins savoureux, bien structurés et différents. De plus en plus les producteurs veulent faire connaître les vins de la région.

Vignoble Calabre

La DOC Cirò, située au pied de la botte italienne est une des plus importante DOC et une des plus progressive. Elle comprend quelque 5000 acres de vignobles qui s’étendent du village médiéval perché à flanc de colline de Cirò jusqu’à la mer Ionienne où se trouve la ville côtière de Cirò Marina. Bien que Cirò produise des vins blancs et des rosés inhabituellement foncés, la plupart des vignobles sont plantés en Gaglioppo – un cépage particulièrement tannique qui a été génétiquement lié au Sangiovese.

Vignoble Calabre

En fait, plus de 90% du vin produit en Calabre est du vin rouge, principalement issu du cépage Gaglioppo. Le raisin blanc Greco di Bianco, nommé d’après les origines grecques de la région, vient après le Gaglioppo en termes d’importance.

Vignoble Calabre

Les DOC de l’appellation ne produisent que 5% du vin produit alors que les IGP produisent le reste ce qui indique le potentiel de la région. Cette statistique est en train de changer rapidement avec ce mouvement vers une qualité accrue. (Source wine-searcher)

Découvrez les vins de Bordeaux avec  »Jean-Pierre Moueix »!

«Jean-Pierre Moueix», une gamme de vins de Bordeaux, Saint-Émilion et Pomerol, qui exprime les nuances de fruits et de terroir de ces appellations. Ce sont des vins d’entrée de gamme de facture plus moderne qui offrent de très bons rapports qualité/prix. Ce sont des vins sans prétentions d’une belle buvabilité et polyvalents.

Ces vins sont assemblés et élevés dans les caves historiques du Quai du Priourat à Libourne, et bénéficient de l’expertise des équipes techniques de Jean-Pierre Moueix.

L’identité visuelle de ces vins s’inspire du moment de l’histoire où le mouvement Art Déco a introduit une esthétique résolument moderne. L’étiquette s’inspire de la feuille du Gingko (feuilles dorées de Ginkgo), qui symbolise l’élégance et l’équilibre caractéristiques de ces vins.

Feuille du Gingko

Notes de dégustation

Jean-Pierre Moueix, Saint-Émilion, 2016, $25.10, cépages : Merlot 85%, Cabernet franc 15%, sucre : 2.9 g/l, alc. :14%, code SAQ : 14204565.

Jean-Pierre Moueix, Saint-Émilion, 2016

Ce vin se découvre sur des effluves de mûres, de sous-bois, d’un soupçon de notes viandées et de notes boisées. La bouche est fraîche avec des tannins charpentés et souples et révèlent des flaveurs de fruits noirs et de notes boisées bien intégrées. Assez longue finale focalisée sur le fruit.

Jean-Pierre Moueix, Bordeaux, 2016, $17.40, cépages : Merlot 80%, Cabernet franc 20%, sucre : 2.6 g/l, alc. :13.5%, code SAQ : 13734337.

Jean-Pierre Moueix, Bordeaux, 2016

Ce vin s’exprime au nez sur des arômes de fruits rouges, de cassis, d’épices et de notes de sous-bois. En bouche les tannins sont charpentés et tissés bien serré et les flaveurs exhibent des accents de fruits noirs, d’épices douces et de notes boisées. Ensemble juteux et doté d’une belle finale.

Ces deux vins sont résolument des vins de bouffe. Vous ferez de beaux accords avec un magret de canard, une entrecôte de bœuf ou de l’agneau grillé.

Agence Montalvin – échantillons

Établissements Jean-Pierre Moueix

Les Établissements (Ets.) Jean-Pierre Moueix furent fondés en 1937 par Monsieur Jean-Pierre Moueix sur le Quai du Priourat à Libourne et restent aujourd’hui une entreprise familiale.

Négociant classique de vins primeurs et livrables, les Ets. Jean-Pierre Moueix sont également propriétaires et producteurs de plusieurs Grands Crus, tels que les Châteaux La Fleur-Pétrus et Trotanoy à Pomerol, Château Bélair-Monange, Premier Grand Cru Classé, à Saint-Émilion, ainsi que Dominus Estate et Ulysses au coeur de la Napa Valley en Californie.  Ils assurent la distribution mondiale d’un grand nombre de vignobles prestigieux de la Rive Droite.

  • Château Lafleur-Pétrus
  • Château Hospitalet de Gazin
  • Chai Certan de May
  • Château Belair
  • Château Latour à Pomerol
  • Vignoble Trotanoy

Jean-Pierre Moueix, né en Corrèze en 1913, arriva à Saint-Émilion avec ses parents lors de la crise de 1929. Les vins du Libournais étaient peu reconnus à cette époque. Il a sut deviner leur aptitude au vieillissement et leur potentiel de séduction basé sur le charme naturel du cépage Merlot.

En 1950 il a consolidé la maison de négoce par l’acquisition du Château La Fleur-Pétrus (Pomerol), puis des Châteaux Magdelaine (Saint-Émilion Premier Grand Cru Classé) et Trotanoy (Pomerol) en 1952 et 1953.

Jean-Pierre Moueix

Le point culminant de sa carrière a été l’acquisition de Château Petrus. Il en confia la gestion à son fils Christian pendant 38 millésimes. Jean-François, son fils aîné, hérita de la propriété et en assure la gestion depuis 2009.

Jean-Pierre Moueix s’est éteint en 2003 à l’âge de 90 ans.

Ets. Jean-Pierre Moueix et Autres Rivages, sociétés sœurs, sont deux maisons de négoce traditionnel bénéficiant de 80 ans d’expérience dans la sélection et la distribution des plus grands vins de Bordeaux. Les vins, mis en bouteilles au château, sont vendus soit en primeur (au printemps qui suit la récolte), soit après quelques années de vieillissement.

Les Ets. Jean Pierre Moueix sont également propriétaires et producteurs de certains des crus les plus réputés de Pomerol, Saint-Émilion et de la Napa Valley.

Plan des vignobles

Tous les vins vendus par les Ets. Jean-Pierre Moueix et Autres Rivages proviennent exclusivement du Château avant leur stockage dans les entrepôts à Libourne (25.000 m2), où plusieurs millions de bouteilles reposent dans des conditions idéales. La maison garantit ainsi la traçabilité de chaque bouteille expédiée depuis le Quai du Priourat.

Les Ets. Jean-Pierre Moueix distribuent les grands vins de la Rive Droite, en particulier Saint-Émilion et Pomerol.

En sus des propriétés familiales à Bordeaux, plus de 20 crus prestigieux de la Rive Droite confient la distribution exclusive de leurs vins aux Ets. Jean-Pierre Moueix.

Source: site web : http://www.moueix.com/

Gamme de produits  »Jean-Pierre Moueix »

L’élégance et la finesse de Saint-Emilion. Château Bénitey, Grand Cru

Château Bénitey, Bordeaux, Saint-Emilion Grand Cru, 2015

Château Bénitey, Bordeaux, Saint-Emilion Grand Cru, 2015, $27.55, cépages : Merlot 70%, Cabernet franc 30%, sucre : 2.7 g/l, alc. :14%, code SAQ : 14462450.

L’élégance et la finesse des vins de Saint-Emilion. Le Château Bénitey se situe sur le pied de côte, à l’Est de Saint-Emilion, sur la commune de Saint-Laurent des Combes. Son nom, il le tient d’une croix à l’embranchement de la route au-dessus du vignoble, une croix rappelant celle d’un bénitier. Composé principalement de Merlot 70%, il est élevé de 12 à 14 mois en barriques de chêne français (20 à 40% neuves). La superficie est de 5 ha avec des vignes dont l’âge moyen est de 40 ans.

Ce vin est issu d’un excellent millésime pour l’appellation. Véritable millésime solaire, il donne un vin bien aromatique et bien typé de l’appellation avec une dominante d’épices douces et de fruits bien mûrs tels la mûre et le cassis. Quelques notes boisées viennent lui ajouter une certaine complexité.  

En bouche il est caractérisé par une texture riche, veloutée et toute en finesse ainsi que par une très belle structure. Les tannins sont charpentés et souples et supportent cette perception d’élégance et de finesse. Étonnante longueur et belle sensation d’amplitude sur des saveurs de fruits noirs et de notes finement boisées. On achète.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Union de Producteurs – Saint-Emilion

Robert Villepigue (dirigeant du Château Figeac de 1905 à 1928 puis propriétaire du Château Cadet Piolat) a créé en 1931 avec 6 autres vignerons une cave coopérative à Saint-Emilion et ce dans les années 30 en pleine économique.

C’est en 1966 que cette cave a été reconnue comme Groupement de Producteurs. De nos jours elle représente 12% de l’ensemble des AOC Saint-Émilion et exploite 700 hectares de vignobles, principalement en Saint-Emilion et Saint-Emilion Grand Cru. Elle est maintenant sous le nom Union de Producteurs Saint-Emilion.

Saint-Emilion AOC

L’aire d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) Saint-Emilion permet de produire du Saint-Emilion et du Saint-Emilion Grand Cru. L’AOC s’étend sur 5 400 hectares répartis entre 860 récoltants. Le vignoble s’étend sur plusieurs communes voisines de Saint-Emilion parmi lesquelles on compte Saint-Christophe des Bardes, Saint-Etienne de Lisse, Saint-Hyppolite, Saint-Laurent des Combes, Saint-Pey d’Armens, Saint-Sulpice de Faleyrens, Vignonet et Libourne. Ces communes ont toutes en partage des qualités de terroir spécifiques à l’appellation Saint-Emilion :

Le terroir : Saint-Emilion compte 4 familles de sols (des sols calcaires, argilo-calcaires, graveleux et sableux), formant un paysage vallonné, entre coteaux, plateaux, hautes terrasses et plaines.

Un microclimat idéal, parfaitement adapté à la culture de la vigne, et du merlot en particulier : Saint-Emilion et ses alentours sont sous l’influence d’un climat tempéré océanique, les écarts de température entre été et hiver sont modérés et les précipitations y sont relativement bien réparties au fil de l’année. Enfin, 

Le savoir-faire, l’expérience, la maîtrise et l’attention portés à la vigne par les viticulteurs finalisent le triptyque gagnant de la production de grands vins à Saint-Emilion.

Les vins de Saint-Emilion sont essentiellement composés de Merlot, cépage dominant du vignoble de Saint-Emilion et des vignobles voisins, tel que Pomerol. Le Merlot est un cépage rouge, aux petites baies noires. Sa couleur est sombre et dense. Les arômes qu’il dégage sont à dominante de fruits rouges. Cette palette aromatique évoluera pendant le vieillissement pour laisser place, entre autres, à des notes de pruneaux, de sous-bois et d’épices. Les tannins sont très distingués. Il donne souvent des vins qualifiés de vins soyeux, élégants, veloutés, subtiles, plein de charme et de finesse grâce à une vigne soigneusement cultivée produisant une qualité de fruit remarquable.

A Saint-Emilion, le Merlot est associé essentiellement au Cabernet Franc, mais aussi au Cabernet Sauvignon et, de façon plus anecdotique, au Malbec. Ces assemblages subliment le Merlot, favorisant sa structure, sa puissance et participant à sa complexité aromatique. De fait, les possibilités génèrent un grand nombre d’expressions, palettes de nuances visuelles, olfactives et gustatives représentatives de ces vins d’exception.

Carte vinicole de Bordeaux: source: winefolly.com)

Goûtez à l’univers aromatique d’un Rioja Gran Reserva 2013 d’Espagne de la maison CVNE.

CUNE, Gran Reserva, Espagne, Rioja, 2013, $28.30, cépages: Tempranillo 85%, Graciano 10%, Mazuelo 5%, sucre: 1.6 g/l, alc, :13.5%, code SAQ : 12591944.

Ce vin a été élaboré à partir de raisins sélectionnés à la main dans les vignobles de la Rioja Alta. La fermentation alcoolique a eu lieu dans des cuves en acier inoxydable et son vieillissement d’un minimum de 24 mois a été fait en fûts de chêne américain et français. Enfin, le vin a vieilli en bouteille dans des caves centenaires où il est resté pendant un minimum de 36 mois dans des conditions optimales de température et d’humidité jusqu’à sa mise sur le marché.

Notes de dégustation

Dans ce vin on retrouve un bel équilibre entre les arômes et saveurs fruités et les notes boisées qui proviennent d’un long vieillissement en barrique. Malgré le fait que le millésime 2013 en a été un qualifié de difficile la maison CVNE a réussi à produire un très bon vin.

Le nez révèle des arômes de fruits mûrs avec des notes d’épices, de caramel, de café torréfié, de notes balsamiques, de cèdre ainsi que des notes boisées.

En bouche la texture est veloutée, l’acidité assez fraîche et les tannins sont bien charpentés, souples et tissés bien serré. Les flaveurs reflètent le long temps de vieillissement en barrique avec des saveurs tertiaires de tabac entremêlées de notes de prunes, d’épices douces et de notes boisées bien intégrées. Et quelle belle sensation de volume et d’amplitude en bouche qui persiste en une longueur appréciable. Le tout est juteux, salivant et savoureux.

Vous ferez de beaux accords avec des pièces de bœuf grillées, de l’agneau grillé et des plats de la cuisine méditerranéenne.

Agence LBV – échantillon

CVNE – Compania Vinicola del Norte de Espagna

L’histoire de l’entreprise commence dans la cave située à Haro dans le quartier de la gare « barrio de la estacion » qui remonte à 1879. Proche des voies ferrées qui pendant un temps passaient par la cave pour transporter facilement le vin en fûts de chêne puis en bouteilles. CVNE, Compañía Vinícola del Norte del España (la Compagnie du Vin du Nord de l’Espagne), a été fondée par deux frères Eusebio and Raimundo Real de Asúa et est aujourd’hui toujours contrôlée par les descendants directs de la famille fondatrice. CVNE comprend quatre établissements vinicoles dont CVNE, Imperial, Vina Real et Contino.

Les 545 hectares de vignobles que possède CVNE représentent 50% de la production de l’entreprise, et sont répartis entre les deux sous-régions de la Rioja Alta et de la Rioja Alavesa, une zone de sols argilo-calcaires, d’argile ferreuse et d’alluvions, sous l’influence de l’Atlantique et les climats méditerranéens.

La cave est composée de 22 bâtiments, dont les locaux d’origine de 1879, ainsi que l’usine conçue et construite par le studio d’architecture Eiffel en 1909. En 1940 on y bâti la première cave de fermentation en béton d’Espagne. Dans les années 80 on y développa la première cave utilisant la gravité comme principe de vinification.

Vignoble La belle Alliance. Toute une découverte dans les Cantons-de-L’Est!

Vignoble La Belle Alliance

Rencontre des plus intéressante avec Brock Dagenais vigneron et ex-avocat au vignoble La Belle Alliance situé dans les Cantons-de-l’Est à Shefford. Le nom de ce vignoble provient de la Ferme de La belle Alliance située en Belgique qui a été rendue célèbre par Napoléon durant la bataille de Waterloo. C’est l’endroit que Napoléon avait choisi pour inspecter ses troupes avant cette bataille fatidique.

Vignoble La belle Alliance

Véritable auto-didacte vinicole, après une carrière florissante comme avocat, Brock s’est lancé dans un vignoble situé dans les Cantons-de-l’Est et ce bien malgré lui. Brock voulait acheter et rénover un château en France et c’est en Estrie qu’il l’a trouvé. Mais oh surprise! Il y avait 7 hectares de vignes laissées à l’abandon sur la propriété dont le vendeur ne faisait même pas mention. Il est donc devenu par le fait même vigneron en achetant la propriété.

Vignoble La belle Alliance – cep à dégager

En 2015, après avoir nettoyé à la main quelques parcelles de vignes à la sueur de son front et vendangé ses premiers raisins, Brock s’est livré à une véritable boulimie d’apprentissage et pendant un an il a élaboré un nombre incroyable de cuvées différentes pour se faire la main. Il faut dire qu’avant de se lancer dans la viti/viniculture, il avait visité une quarantaine de vignobles au Québec et goûté la plupart de leurs vins.

Vignoble La Belle Alliance

Et depuis il est guidé par une insatiable quête de qualité qui font de ses vins des vins de terroir. Sa philosophie de viticulture est dure tant elle fait souffrir les vignes. Il faut qu’elles survivent. Son approche est minimaliste tant en viticulture qu’en viniculture et ses vins reflètent cette approche de qualité.

Notes de dégustation

Vignoble La belle Alliance

J’ai goûté quatre vins dont le Toujours (vin blanc), l’Amour (vin rouge), Entre (vin orange) et Nous (vin gris). Beau témoignage entre deux personnes que Toujours l’Amour Entre Nous n’est-ce pas? Suite à la dégustation j’ai découvert une signature et des caractéristiques communes dans ces vins soient : l’éclat des notes de fruits, la sensation de minéralité et enfin l’énergie et la vivacité des vins. Et ils sont excellents et valent la peine d’être découverts!

La Belle Alliance, Toujours, vin blanc, Québec, Estrie, 2016, $30.00, cépages : Frontenac Gris 85%, Vidal 15%, , sucre : 5.5 g/l, alc. : 12.5%.

La Belle Alliance, Toujours, vin blanc, Québec, Estrie, 2016

Ce vin a vieilli pendant 8 mois dans des barriques de chêne américain qui lui a apporté de la complexité sans lui transférer de notes boisées. Le nez est très aromatique sur des effluves de fruits blancs tels la pomme, la poire ainsi que quelques notes florales.

En bouche la texture est veloutée, l’acidité très présente et les flaveurs éclatantes de fruits perçues au nez dégagent une énergie débordante. C’est un vin incisif, bien droit supporté par une belle sensation de minéralité. Décidément un vin de bouffe qui fera un bel accord avec volailles grillées et fromages.

La Belle Alliance, Nous, vin gris, Québec, Estrie, 2017, $30.00, cépages : Marquette 80%, Frontenac Gris 20%, sucre : 5.5 g/l., alc. : 12.5%.

La Belle Alliance, Nous, vin gris, Québec, Estrie, 2017

Ce vin gris (vin rosé) a été élaboré selon la méthode provençale. En fait on le retrouve assez souvent dans la région de la Camargue. Le nez est particulièrement discret sur des notes de caillou mouillé et d’un soupçon de fruits rouges (framboises). En fait ce qui caractérise ce vin ce ne sont pas autant ses arômes que l’énergie et la tension qu’il dégage.

En bouche la texture est veloutée, l’acidité très présente et le vin est doté d’une très belle structure. Il dégage une belle énergie ainsi qu’une belle sensation de minéralité qui perdure de façon assez surprenante.

La Belle Alliance, Entre, vin orange, Québec, Estrie, 2017, $30.00, cépages : Frontenac gris 100%, sucre : 4.0 g/l., alc. : 13.5%.

La Belle Alliance, Entre, vin orange (vin rosé), Québec, Estrie, 2017

Le vignoble devrait identifier ce vin comme vin orange et non pas comme vin rosé car c’est carrément un vin orange bien typé. Au nez les arômes sont particulièrement intenses sur des notes de nectarines, de notes florales ainsi qu’un soupçon de notes épicées et de sucre d’orge. La bouche est d’une texture onctueuse, légèrement grasse et les flaveurs dégagent des notes de fruits vraiment éclatantes. C’est un vin qui déborde d’énergie et de saveurs. Un des bons vin orange dégusté à date!

La Belle Alliance, L’Amour, vin rouge, Québec, Estrie, 2016, $30.00, cépages : Frontenac noir 85%, Marquette 15%, sucre : 3.4 g/l., alc. : 12.5%.

La Belle Alliance, L’Amour, vin rouge, Québec, Estrie, 2016

Bien différent ce vin rouge! On le découvre sur des notes de crème de fruits rouges (cerises), quelques notes lactées, de chocolat au lait et de notes de cacao. J’avais l’impression au nez d’un porto tellement le profil aromatique lui ressemblait. En bouche la texture est bien veloutée et les tannins sont souples, fins et quelque peu serrés. L’ensemble dégage de la finesse et une certaine élégance. Il fera un bel accord avec des plats mijotés longtemps.

Les vins sont disponibles au situé au 239 Chemin de Fulford, Shefford, Québec . Vous pouvez rejoindre le vignoble : 450-539-0880 ou via le site web: https://www.labellealliance.ca/vinsdeterroir. Pour les commandes d’une caisse (12 bouteilles) ou plus, nous offrons la livraison gratuite pour les adresses au Québec qui sont de deux heures par voiture de la cave. Pour toutes autres adresses et pour les commandes inférieures à une caisse, on vous demande de nous laisser un e-mail pour que vous puissiez vous arranger de ramasser votre commande à notre cave ou à Montréal. Les taxes sont comprises pour les prix montrés sur le site.

Entrevue avec Brock Dagenais au Vignoble La belle Alliance

Brock Dagenais Vignoble La belle Aliance – à droite les vignes non dégagées

Claude Lalonde Vinformateur (VF) : ‘’Bonjour Brock, alors comment avez-vous débuté cette aventure et ce changement de carrière? Vous étiez avocat et vous êtes maintenant vigneron. Comment est-ce arrivé?’’

Vignoble La belle Alliance

BD : ‘’En 2015 j’ai eu l’envie d’acheter un château en France pour m’établir là-bas. J’avais besoin d’un comme d’un renouveau dans ma vie, d’un nouveau projet. Mais il faut dire que la France c’était probablement trop loin et j’ai trouvé cet endroit magnifique à Shefford en Estrie. Cette maison inspirée d’un château en France était superbe et m’intéressait beaucoup. Lors d’une marche sur la propriété pendant le processus de vente, j’ai vu des vignes qui étaient à l’abandon complètement enfouies dans de mauvaises herbes. Le propriétaire ne mentionnait même pas la présence de ces vignes dans la vente. Quand j’ai vu ça je me suis dis eh! je vais avoir un vignoble !

Suite à l’achat de la propriété, nous avons commencé à nettoyer les vignes. Il nous fallait les libérer des mauvaises herbes à la main avec des ‘’weed-eaters’’ ce qui était énormément d’ouvrage. Aucun autre vignoble ne ressemble au nôtre du fait qu’il a été abandonné et qu’il est maintenant rescucité. Je n’étais certainement pas un vigneron, ni un agriculteur et j’étais probablement très naïf mais nous avons procédé à une grande revitalisation des vignes. Et ça a pris beaucoup de temps et de sueur.

Il me fallait tout apprendre car je ne connaissais rien à la viticulture et encore moins à la viniculture. J’ai pensé un certain temps aller travailler dans un vignoble voisin pour aller chercher de l’expérience. J’ai même pensé aller travailler en Afrique du Sud et en Nouvelle Zélande. Puis je me suis dit que basé sur mon expérience et mon approche personnelle à régler diverses problématiques que je trouverais des solutions selon mes propres méthodes, mes propres expériences. Et c’est ce qui est arrivé.

Vignoble La belle Alliance

Après avoir dégagé une partie des vignes, j’ai fait les vendanges en 2015 avec les raisins qui me restaient car les oiseaux en avaient mangé une très grande quantité. Nous n’avions pas à l’époque des filets anti-oiseaux. Il nous est resté environ une tonne et demie de raisins. Nous avons donc congelé ces raisins et nous avons procédé pendant un an à élaborer diverses cuvées toutes aussi différentes les unes que les autres afin d’expérimenter. Approximativement à chaque 10 jours, on faisait dégeler une quantité de raisins et on tentait une nouvelle cuvée avec différentes levures, différentes méthodes de vinification etc. Nous faisions tout par nous-mêmes.

Il faut dire que j’avais visité une quarantaine de vignobles au Québec et j’avais goûté pas mal de vins. J’avais une bonne idée du genre de vin que je voulais. Mais il fallait apprendre comment le faire.

Alors pour le millésime 2016 j’ai eu de l’aide de notre œnologue et il m’a aidé à atteindre ce à quoi je visais comme vins. J’ai donc élaboré notre vin rouge et notre vin blanc cuvée 2016 que vous avez goûté. Ils sont pas mal en effet! J’ai compressé plusieurs années  d’expérimentation en un an!! Et quelle année!

Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Assez incroyable! J’ai bien apprécié ces deux vins qui sont en fait vos premiers vins qui suivent  toute cette expérimentation.’’

BD : ‘’Incroyable non! On ne s’y attendait pas réellement. En 2015 nous avons dégagé une parcelle et demie (2 hectares) pour une tonne et demie de raisins. Puis au fil des autres années nous avons constamment dégagé de plus en plus de vignes existantes. En 2019 nous n’avons pas dégagé de parcelles supplémentaires mais on verra pour les années suivantes. Au total nous avons 258 acres de terrain dont une bonne partie serait propice à la vigne. On pourrait faire partie des plus grands vignobles au Québec si le tout était planté de vignes. Nous avons présentement 7 hectares de terrain planté de vignes.

En 2015 nous avons planté du Chardonnay qu’on incorpore dans nos cuvées afin d’aller chercher le profil aromatique qu’on vise. Et ce profil aromatique pour moi je le vois en couleur. Quand je goûte je perçois différentes couleurs ce qui est assez spécial. Et le Chardonnay donne une couleur spécifique lorsque je déguste. Je voulais avoir cette teinte dans mes vins. C’est littéralement comme peindre un tableau. Il n’est pas question d’embouteiller du Chardonnay car on en fait déjà d’excellents dans le monde et c’est plus facile pour eux d’aller chercher la maturité des raisins. Ici il nous manque en environ 18 jours d’ensoleillement par rapport aux régions de France qui dans sont dans la même latitude que nous. Non finalement, j’aime mieux me distinguer avec nos propres cépages.

Donc, afin d’élaborer les vins que nous aimons nous nous concentrons sur nos cépages autochtones. Nous utilisons aussi un palissage assez élevé pour aller chercher le maximum d’ensoleillement. De plus, grâce à ce palissage, le gel au sol n’atteint pas les raisins ce qui les protège. De plus, nous ne faisons pas de rognage de la vigne. En fait nous entourons les vignes autour du palissage au fur et à mesure qu’elles poussent. Ceci nous donne quelques journées de plus pour aller chercher l’ensoleillement nécessaire. On pousse le tout jusqu’à presqu’obtenir une vendange tardive.

Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Certains vignobles au Québec peuvent aller pas mal loin pour optimiser l’atteinte de la maturité grâce aux vendangeuses mécanisées’’.

BD : ‘’J’aime bien ces vendangeuses! En une heure on réussit à vendanger ce qui prend normalement 10 personnes en une journée. Chez nous nous avons une belle pente et le long de cette pente la maturité est différente. Ça nous permet de prendre notre temps pour bien vendanger à la main et de cueillir les raisins selon une maturité optimale. J’aime bien ces vendangeuses mais on ne pourrait pas les utiliser ici à cause du palissage qui n’est pas approprié pour cet équipement.

VF : ‘’De plus en plus de vignerons ajoutent du Vinifera. Est-ce une bonne chose?’’

BD : ‘’Je ne pense pas que ce soit une bonne chose. Bon c’est vrai que nous en avons du Chardonnay. Et nous avons choisi un clone qui provient de Montpellier pour son système racinaire qui limite dans un certain sens la croissance de cette vigne. Ceci force la vigne à se battre pour croître et à former des racines qui s’enfoncent plus creux dans le sol mais qui sont plus solidement ancrées. Nous avons fait le contraire de ce que les autres font. Beaucoup d’autres vignerons choisissent des clones qui vont pousser rapidement avec un système racinaire qui demeure plus en surface. Ces vignes poussent plus vite mais sont en général plus faibles. On peut pratiquement goûter et sentir le nitrogène dans leurs vins.’’

Chai Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Combien de bouteilles produisez-vous maintenant?’’

BD : ‘’Nous produisons maintenant 33,000 bouteilles que nous vendons au vignoble. Nous n’avons pas réellement de système de distribution autre que le vignoble et quelques points de vente vers Montréal ainsi qu’une dizaine de restaurants.  »

VF :’’ Quels sont finalement les challenges auxquels vous avez à faire face?’’

BD : ‘’Un de nos gros challenges c’est de bâtir notre notoriété afin que plus de gens viennent nous visiter et acheter notre vin. Notre deuxième challenge c’est la disponibilité de la main d’œuvre. Avec la Covid c’est carrément un problème. Tous les jours moi, ma femme et mes enfants sommes dans les vignes à travailler. Il n’y avait pas d’école à cause de la Covid et mes enfants ont pu nous aider. Cependant nous avons encore deux parcelles à dégager mais nous n’avons pas la main d’oeuvre pour le faire. Les travailleurs mexicains étaient en confinement à cause de la Covid.’’

VF : ‘’Et l’oeno-tourisme? Ne pourriez-vous pas avec votre château développer ce créneau?’’

BD : ‘’Bien qu’elle soit très grande, c’est une maison privée. Et elle est située en zone agricole et cette maison n’est autorisée que pour une unité familiale. Nous n’aurions pas l’autorisation d’en faire autre chose comme des réceptions, des mariages et autres activités du genre. On ne peut l’utiliser pour des fins commerciales. Nous avons réussi à obtenir une autorisation pour cette pièce qui est devenue notre boutique ainsi que pour notre terrasse derrière la maison. Nous utilisons cette dernière pour des réceptions pour les membres de notre Wine Club ou pour recevoir d’autres vignerons.

Vignoble La belle Alliance

VF : ‘’Comment envisagez-vous le futur?’’

BD : ‘’Les Québécois vont accentuer leur consommation de meilleurs vins et nous aurons de plus en plus de monde qui viendront nous visiter.

VF:  »Les gens se posent la question : pourquoi je paierais $30,00 pour une bouteille de vin du Québec? Que leur dites vous? »

BD:  »Eh bien c’est à cause de la qualité du vin que nous produisons. Nous sommes une ‘’Boutique Winery’’ qui produit des vins de qualité. Je crois que nous avons des vrais vins de terroir. Je ne veux pas faire les mêmes vins que tout le monde.

Lorsque nous faisons face à une problématique de viticulture ou de viniculture nous ne choisissons jamais la voie la plus facile. La recherche de la qualité sera toujours le discriminant qui guidera notre choix. Par exemple nos vignes sont pleines de roches, nous n’avons pas enlevés les roches comme bien d’autres vignobles ce qui leur facilite la gestion de la vigne. Les vignes font entièrement partie de l’environnement et nous les faisons se battre pour leur subsistance. Celles qui survivent produisent nos vins. Celles qui meurent sont remplacées par les boutures de celles qui ont survécu. Donc nous croyons avoir de meilleurs raisins. Nous ne rognons pas les vignes, nous les enroulons autour du palissage

Nous n’utilisons aucun herbicide, nous désherbons les vignes manuellement. Nous n’étendons certainement pas de fumier sur nos vignes. Pas besoin d’insecticides ou des pesticides car nous avons des centaines d’hirondelles qui font ça pour nous. 

Quant à nos vinifications, pour notre vin gris par exemple, nous n’utilisons qu’un pressoir manuel horizontal et n’utilisons que le jus de presse. Nos techniques de vinification demandent des efforts que d’autres ne voudraient pas mettre. Notre niveau d’intervention est carrément minimal. Les quantités de sulfites sont minimales. Nous laissons nos vins se reposer avant de le mette en vente. Nous mettons un gaz inerte sur le dessus de la cuve et nous le laissons dormir et jaugeons la température de la cuve tous les jours. Par exemple, le choc de l’embouteillage sur le vin dure environ 6 mois. Nous ne vendrons pas un vin avant.

Nous n’avons qu’un critère qui guide nos interventions et c’est le goût et la qualité du vin. On ne prendra jamais de décisions qui pourraient altérer négativement la réputation de notre marque. ‘’

Vignoble La belle Alliance

Une autre aventure trépidante des  »Moustiquaires »!!

Les Moustiquaires – de gauche à droite: Bob, Stef, Ben et Claude (Vinformateur)

Encore une belle rencontre (lire dégusss) des célèbres Moustiquaires dont Alexandre Dumas aurait été des plus fier! Comme à l’habitude les vins sont dégustés à l’anonyme (aveugle, aveuglette etc.) par ces connaisseurs de la divine bouteille! Bob, Ben, Stef et Claude (Vinformateur) tentent par tous les moyens, oserais-je dire, de découvrir l’origine et la composition de ces joyeux flacons. Attablés au chic restaurant Grigio (apportez votre vin il va sans dire) nous avons largué les amarres et sommes partis à l’aventure…

Les vins dégustés à l’anonyme

La Syrare 2013 d’Alain Gallety, Côtes du Vivarais

Bob nous a apporté La Syrare 2013 d’Alain Gallety du Domaine Gallety. Ce vin provient de l’appellation Côtes du Vivarais située à l’extrême nord-ouest de la région viticole du sud du Rhône. C’est un assemblage de 30% Grenache et 70% Syrah avec des rendements très bas de 12 à 15 hl/ha. Macération de 45 jours puis élevage en fûts de chêne neufs pendant 2 ans. Finalement il est mis en bouteilles en très petites quantités (mes derniers chiffres me disent environ 2,000 bouteilles/an) sans collage ni filtration.

C’est un vin que nous goûtons depuis plusieurs années et nous avons eu le plaisir de recevoir Alain et son épouse pour une dégustation de leurs produits. Quel plaisir nous avons eu!

Évidemment c’est Stef qui tout de suite a perçu les notes poivrées et la Syrah. Le vin nous a semblé plus en finesse que tous les autres millésimes goûtés. C’est peut-être ce qui nous a dérouté quelque peu. Il faut dire que lors de plusieurs dégustations contre de superbes vins de Syrah de la Vallée du Rhône, ce vin est souvent sorti parmi les meilleurs. Excellent produit comme toujours. Il est disponible en IP et malheureusement je n’ai pas le nom de l’agence.

Porseleinberg, Syrah 2015, Afrique du Sud, code SAQ: 13141339

Quant à moi j’ai apporté le Porseleinberg, Syrah, 2015 d’Afrique du Sud. Je l’ai goûté à quelques reprises avec Mark Kent propriétaire de la maison Boekenhoutskloof. Ses vins sont stylistiquement résolument d’inspiration française tant au niveau de la Syrah que du Cabernet-Sauvignon. Il a tendance à vinifier ses vins avec un niveau de Ph passablement élevé afin de leur donner une texture riche, veloutée ainsi qu’une belle amplitude en bouche. Son Porseleinberg est carrément d’inspiration Rhône Nord. C’est un vin qui est produit en petites quantités.

Bien que certains aient perçus la présence de la Syrah, nos experts ont été menottés par ce ce vin quant à son origine. Alors voici mes notes de ce vin rédigées suite à ma rencontre avec Mark Kent en avril 2018 : ‘’On a l’impression de goûter un des vins mythiques de Côte-Rôtie avec toute cette élégance et cette finesse. Attendez-vous à de la grande Syrah. Des notes balsamiques, viandées avec de belles notes de cerises, belle sensation de minéralité et des notes d’épices douces surtout sur le poivre et du chocolat noir. En bouche c’est élégant, c’est riche avec des tannins charpentés tissés serré. Il y a passablement de tension dans vin. Vraiment un beau vin! ‘’. De l’agence Univins.

Penfolds St-Henri, 1998, code SAQ: 510875

Stef nous a apporté ce vin assez époustouflant de la maison Penfolds dont j’ai eu la plaisir de rencontrer l’ambassadrice Zoe Warrington avec l’agence Mark Anthony en début d’année. Nous avons eu droit à tout un éventail de leurs produits dont le fameux RWT Bin 798 2016 qui m’avait jeté par terre.

Les vins Penfolds sont véritables icônes de la viticulture australienne depuis plus de 175 ans. Les vins de cette marque font partie de Treasury Wine Estates un des plus importants groupes vinicoles au monde avec au-delà de 70 marques et 13,000 hectares de vignobles. La marque Penfolds en est le pinacle avec des vins légendaires tels Grange Bin 95, RWT, Bin 707 et autres tous aussi importants.

Et que dire de ce St-Henri 1998!! Sur des notes particulièrement complexes de Shellac, de notes boisées, de fruits très mûrs et de chocolat avec un volume, une amplitude et une longueur interminable. Bon je me pète les bretelles! J’ai trouvé le pays et presque le millésime. De toute façon je me suis tellement fourvoyé sur les autres vins.

Le Volte dell’Ornellaia 1999, $29.35, code SAQ: 10938684

Ben nous a apporté ce vin de la maison Ornellaia reconnue de par le monde. Et c’est tout un millésime que ce mythique 1999!

Le domaine Ornellaia a été fondé en 1981 par Marchese Lodovico Antinori et est perçu comme l’un des vignobles emblématiques du monde. Il a prospéré sous la propriété de la famille Frescobaldi qui en a pris le contrôle en 2005. Une association avec Michel Rolland qui a débutée en 1991 en a assuré le style et le classicisme. Finalement c’est en 1991 que Le Volte a vu le jour.

Stef et Bob ont trouvé le pays! Ils sont forts ces deux là! Moi je me suis fait avoir avec la finesse et les tannins tellement fondus. J’étais en France un peu perdu…Incroyable le potentiel de vieillissement que ce vin possède.

Je vous fais part de mes plus récentes notes de dégustation du millésime 2017 : ‘’Ce vin s’ouvre sur des effluves de fruits noirs très mûrs (mûres), de prunes, de cassis, de notes animales et de notes viandées. En bouche la texture est bien veloutée, l’acidité très fraîche et les tannins sont charpentés et bien structurés. Les flaveurs témoignent d’une belle concentration du fruit dominés par les saveurs de prunes, de mûres et d’épices douces. Beau volume en bouche et finale d’une belle persistance.’’ De l’agence Mark Anthony.

Ceci conclut notre aventure!! Suivez-nous dans notre quête des meilleures bouteilles…

Le vignoble Coteau des Artisans. Une très belle découverte!

J’ai entendu parler de ce vignoble il n’y a pas si longtemps par le biais d’André Maccabée journaliste vinicole pour le magazine City Boomers. Il me suggérait vivement de les contacter pour une entrevue. J’ai tout d’abord consulté leur site web, qui est très beau, stylé et super bien organisé soit dit en passant. Et là, j’y ai vu une belle histoire, un super beau projet.

Un couple d’artisans, Jocelyn Deslandes l’ébéniste et Karine Lamoureux la designer ont créé un superbe vignoble en Montérégie (à Béthanie non loin de Roxton Falls) tout en coteau qui plonge vers la rivière Noire. D’après les photos contenues sur leur site, c’est une réalisation, un projet de toute beauté. On sent toute l’attention, la créativité, le respect des matériaux et de l’environnement. Il faudra cet été que j’aille visiter.

Donc, après avoir vendu leur entreprise d’armoires de cuisine ils ont eu l’idée folle en 2012 de mettre sur pied un vignoble. Et puis, idée encore plus ambitieuse, afin entre autres de se distinguer, il se sont mis dans la tête d’être le premier vignoble au Québec à vinifier une bonne partie de leurs vins en amphores. Étonnant!

Il fallait donc que j’entre en contact avec eux pour en savoir plus. Déjà au premier appel avec Karine, je sens la fébrilité, l’énergie et son positivisme. On se met d’accord pour aller de l’avant avec une dégustation de deux vins le Amphore Rouge et le Amphore Blanc suivi d’une entrevue téléphonique. Cette entrevue suit les notes de dégustation et je vous enjoins de la lire car c’est une belle histoire!

Notes de dégustations

Je lisais tout récemment un article sur la vinification du vin en amphore. Ces contenants de grès et de terre cuite ont semble-t-il un effet bénéfique sur le profil aromatique du vin. La vinification en amphores est très naturelle. Les raisins, égrappés ou en vendange entière fermentent dans un contenant dont la porosité favorise une oxygénation régulière (micro-oxygénation) qui assouplit les tannins (pour les vins rouges) sans apporter de goût particulier. De plus, il semble qu’elle désacidifie naturellement les vins et met de l’avant les arômes et saveurs bien pures du fruit. Karine me disait aussi que le vin est plus cristallin et apporte une belle sensation de minéralité.

Salles des amphores – vignoble Coteau des Artisans

Il faut aussi savoir que le type d’agriculture adopté par le Coteau des Artisans en est un de  »raisonné, sain et regénérateur » des sols. On y limite le plus possible toute intervention et l’ajout de sulfites est gardé au minimum. L’effet sur les vins dégusté en est un de rapprochement avec les vins élaborés de façon ‘’nature’’ et de biodynamie. Et c’est effectivement ce que j’ai ressenti lors de cette dégustation.

Amphore Blanc, Coteau des Artisans, Québec, 2018, $28.00 (taxes incluses), cépage : Frontenac Blanc 100%, sucre : 1.5 g/l, disponible au vignoble et dans environ 30 points de vente.

C’est avec un peu de fébrilité que j’ai abordé la dégustation de ces deux vins du Québec élevés en amphores en débutant par le blanc qui m’a immédiatement séduit. Ce vin élaboré à 100% de Frontenac Blanc a été vinifié en amphores pendant une période 6 mois.

Le nez de ce vin est véritablement sublime et très expressif avec des effluves de poires, de pommes, de miel et de noyaux d’abricots.

En bouche la texture est quelque peu ferme, d’une belle acidité avec une belle intensité des flaveurs de noyaux de pêche, de pommes ainsi qu’une belle sensation de minéralité. C’est plein d’énergie, d’un profil assez incisif comme si on goûtait un vin nature ou un vin orange. Je l’ai goûté à quelques reprises et j’en découvrais une nouvelle facette à chaque fois. Belle découverte et véritable coup de cœur!

Amphore Rouge, Coteau des Artisans, Québec, 2019, $28.00 (taxes incluses), cépages : Marquette 50%, Frontenac 25%, Petite Perle 25%, sucre : 3.1 g/l, disponible au vignoble et dans environ 30 points de vente.

Ce vin a été vinifié en amphores pendant 6 mois et a été élaboré à 50% avec le cépage Marquette qui ressemble au niveau de sa couleur au Pinot Noir et qui ajoute beaucoup de légèreté au vin.

Ce vin rouge dégage beaucoup de douceur et est passablement subtil quant à son profil aromatique. Au nez des notes assez discrètes de cassis, de cerises, d’épices douces ainsi que quelques notes florales. En bouche la texture et l’acidité sont équilibrées et les tannins sont bien ronds et coulants. Les flaveurs de noyaux de cerise et d’épices douces se conjuguent à une sensation de minéralité bien présente.

Beau vin dans l’ensemble avec beaucoup d’élégance et de finesse mais qui je crois pourrait bénéficier d’un peu plus de structure. Karine me disait que celui du millésime de l’année dernière avait une plus grande proportion de Frontenac et était plus concentré.

Pour la liste des points de vente et la boutique en ligne cliquez sur le lien. Vous pouvez contacter le vignoble via vlcda@outlook.com ou au (450) 548-8467. Les heures d’ouvertures de la boutique sont les samedis et dimanches de 11:00 à 17:00.

Entrevue avec Karine Lamoureux co-propriétaire, vigneronne et designer

Boutique du vignoble Coteau des Artisans

VF (Vinformateur): ‘’Comment votre aventure a-t-elle débutée?’’

KL (Karine Lamoureux) : ‘’Ça a commencé par un verre de vin sur la terrasse un vendredi soir. Avec mon mari Jocelyn Deslandes nous avions fondé en 1997 une entreprise qui fabriquait des armoires de cuisine haut de gamme et un ancien client a acheté l’entreprise. Il a été notre associé pendant 3 ans mais on savait qu’on devait un jour quitter. Lorsqu’on vend une entreprise on ne peut pas être le compétiteur de celui à qui on vient de vendre. Donc il fallait développer de nouvelles avenues pour notre futur et pour Jocelyn qui est ébéniste et moi qui suis designer être autre chose ce n’était pas évident.

Donc un soir sur la terrasse mon conjoint m’a demandé a brûle pourpoint pourquoi on ne ferait pas un vignoble de l’autre côté de la rivière. Notre terrain est scindé par la rivière Noire. Il y a notre résidence d’un côté et de l’autre c’était un terrain boisé sans bois noble. C’était surtout du cèdre, du hêtre et du tremble. Quand il m’a proposé de mettre sur pied un vignoble je me suis dis pourquoi pas!

Le projet

Nous avons effectué des recherches sur les tenants et aboutissants d’un tel projet. On a toujours été curieux par rapport au vin et on a fait plusieurs voyages qui finalement tournaient toujours autour du vin. On ne s’en était pas rendu compte avant.

Donc nous avons consulté un agronome, procédé aux tests de sols, regardé la possibilité du projet pour se faire dire qu’on avait un endroit incroyable pour mettre sur pied un vignoble. On s’est aussi fait dire que ce serait long et difficile mais que nous étions probablement assez fous pour le faire. Alors nous avons débuté les travaux en novembre 2012.

Nous avons coupé les cèdres qu’on a envoyé à des pommiculteurs pour faire des tuteurs à pommiers. On a enlevé tous les autres arbres, on a tout essouché, on a aplanit car il y avait des endroits ou on a dû niveler une trentaine de pieds car la pente était trop abrupte. On nous avait promis 2 mois d’excavation qui se sont éternisés sur une période de 9 mois.

Vignoble Coteau des Artisans

Les arbres de cette forêt ont été sciés en planches et en poutres qui ont servi à bâtir notre boutique. Étant designer et mon mari ébéniste, on a tout conçu notre bâtiment, on l’a fabriqué, il est tout en béton, en coffrage isolant (qui consomme 70% d’énergie de moins qu’une structure standard) ce qui est en accord avec notre philosophie écoresponsable. Par exemple, pour nos vins on a choisi la capsule à vis parce que c’est à 100% recyclable. Pour nous l’écologie c’est très important.

VF : ‘’Y avait-il beaucoup de roches?’’

KL : ‘’Il y avait énormément de roches. Chez nous il y a des murs de roches partout autant à la résidence qu’au vignoble, tout le long de la rivière on a bâti un mur pour augmenter la hauteur du terrain. Tout le haut du vignoble est délimité par un autre mur de roches d’à peu près 600 pieds de long et de 10 pieds de haut. Donc oui, il y en avait de la roche!  Beaucoup de temps, mais aussi beaucoup d’amour dans la création de ce projet ‘’.

Le vignoble, les cépages

KL : ‘’Finalement on a pu planter les vignes en 2014 dont 5,000 ceps en Frontenac Blanc, Frontenac Gris, Frontenac Noir, Vidal, Marquette et Petite Perle. En 2016, on a planté 2,000 ceps supplémentaires et cette année on a planté 2,000 ceps de Baco Noir et 1,000 autres de Vidal pour un total de 10,000 vignes.

VF : ‘’Qu’est-ce qui a guidé votre choix d’utiliser à 100% des cépages autochtones?’’

KL : ‘’Il y a plusieurs façons de voir les choses. Notre vision était qu’on ne voulait pas de se battre contre des pays producteurs de vin à base de cépages Vinifera (cépages dits internationaux tels le Cabernet-Sauvignon, le Merlot, Le Chardonnay et autres) qui font déjà très bien. On avait envie de développer notre goût québécois. Quand on faisait nos armoires de cuisine c’était toujours en bois noble. Pour nous le patrimoine québécois c’est très important. Donc développer notre vin québécois avec les cépages adaptés à notre climat c’était important.

Vignoble Coteau des Artisans

Notre recherche d’information surtout auprès de notre œnologue Jean-Paul Martin nous a amené à prendre cette direction. On a évalué les cépages qui se cultivaient bien avec notre agronome Jean-François Péloquin et on a goûté beaucoup de vins pour se faire une idée puis on a fait nos choix.

Le type d’agriculture

VF : ‘’Suite à la sélection des cépages, vous avez décidé d’un type d’agriculture. Pouvez-vous me dire ce qui a motivé votre choix’’.

KL : ‘’Parce que notre terrain est un coteau de 17% de pente avec juste en bas la rivière, le cahier de charge du bio n’était pas adapté à notre réalité. On ne peut faire aucun travail de sol car il y aurait trop d’érosion. Nous avons opté pour une agriculture saine raisonnée. Nous avons de plus planté du trèfle entre les vignes qui attirent énormément d’abeilles.

Il faut savoir que notre coteau est plein sud, on est planté nord-sud, et que le vignoble bénéficie du soleil de midi jusqu’à environ 16 heures. Nous n’avons pas de difficulté à obtenir une belle maturité des raisins avec un tel ensoleillement. On atteint un beau taux de brix (niveau de sucre) à chaque année. On a un bon vignoble, on a très peu de matières organiques, un PH neutre à 7 alors que beaucoup de champs du Québec sont plantés sur des sols plus acides.

Vignoble Coteau des Artisans

Cette année va être exceptionnelle car on a la moitié plus de raisins que l’an passé. C’est impressionnant cette année. D’habitude la floraison commence à peu près vers le 24 juin alors que cette année à la même date elle était déjà terminée, les raisins étaient en formation. Donc près de deux semaines d’avance sur les années précédentes.

Le problème de plusieurs vignobles vient avec les gels printaniers. Nous on a installé une éolienne en haut du coteau qui vient régulariser la température. Quand il y a un risque de gel, elle nous permet de faire couler le gel jusqu’à la rivière.

On est très proactifs et on est fiers de ce qu’on a fait mais il faut toujours s’améliorer, évoluer, être créatifs, curieux. On a planté du Baco Noir et on fait plusieurs tests de vins en amphores. On rencontre beaucoup de gens, on écoute dans le but de toujours obtenir une qualité supérieure l’année suivante. Cette année nous avons élaboré un vin orange élevé en amphores de grès et de terre cuite qui a été très aimé. Il s’est vendu très rapidement. Nous avons effectué une macération pelliculaire de 200 jours pour créer ce vin, aucun passage en fût de chêne, donc du fruit plein la bouche’’.

Vignoble Coteau des Artisans

La vinification en amphores

Vignoble Coteau des Artisans

VF : ‘’Qu’est-ce qui vous a amené vers les amphores?’’

KL : ‘’En fait quand on a rencontré Jean-Paul Martin notre œnologue, on a discuté sur les possibilités de comment faire les choses et il y avait deux éléments qui ressortaient. Tout d’abord, à cause de la configuration du terrain, on avait la possibilité d’encastrer le chai dans le coteau ce qui permettait d’adopter la vinification par gravité et ce sur trois niveaux, donc pas besoin de pomper le vin d’un endroit à un autre.

Ensuite on lui a demandé ce qu’on pouvait faire au niveau du vin pour se distinguer. Il nous a parlé des amphores, il avait déja fait des recherches à ce sujet, c’est encore une méthode utilisée en Europe, et il nous a proposé une entreprise qui en fabriquait depuis une vingtaine d’années.

On les a donc contacté, fait faire des soumissions et deux semaines après les amphores étaient sur le bâteau en direction du vignoble. J’ai appelé Jean-Paul pour lui dire qu’elles étaient en route et il en a été étonné qu’on soit allé de l’avant avec sa suggestion. On a commencé avec deux amphores et les premiers vins ont vu le jour en 2017.

Vignoble Coteau des Artisans

On peut dire fièrement qu’on est les premiers à élever du vin en amphores au Québec bien qu’on ne soit plus les seuls maintenant. On a certainement piqué la curiosité des gens. C’est une très belle manière de faire le vin. Il le désacidifie naturellement, ça le rend cristallin, c’est bio faire du vin en amphore parce qu’on met le minimum de sulfites permis. En fait au vignoble nos taux de sulfites sont entre 0 et 30 mg/l (le niveau permis pour les vins nature) ce qui est très bas.

Sans être en biodynamie, on en adopte certains des principes comme essayer de suivre le cycle lunaire pour nos opérations selon les jours feuilles, les jours fleurs, les jours fruits ou les jours racines. On essaie de faire tout ce qui est possible pour avoir le moins d’interventions à faire dans chacune des sphères de l’élaboration de nos vins. Oui on est en culture raisonnée mais on est en culture saine, raisonnée et regénératrice. On fait le moins de passages possible dans le champs et dans le chai aussi c’est au minimum ».

Vignoble Coteau des Artisans

L’éventail des produits

Vignoble Coteau des Artisans

VF : ‘’Est-ce que tous les vins sont vinifiés en amphore?’’

KL : ‘’En fait on a 8 produits cette année dont 3 sont vinifiés en amphore dont le Amphore blanc, le Amphore rouge et l’AmphOrange, on a aussi 4 autres vins qui sont élevés en cuves inox (blanc, rosé, rouge) puis on a un vin rouge élevé en fût de chêne. On en a à tous les prix pour tous les goûts. Les vins en amphore sont différents avec leur minéralité, car ça fait exploser les goûts et les arômes, tout est magnifié avec ces vins. Ça rend le vin cristallin et d’une grande souplesse.

Cette année pour notre Amphore rouge, on en a fait 4 amphores différentes, une avec les raisins entiers du cépage Marquette et 3 autres avec les jus du cépage Marquette, Frontenac Noir et Petite Perle. On s’est retrouvé avec 50% de Marquette, 25% de Petite Perle et 25% de Frontenac dans notre amphore. Le Marquette apporte beaucoup de légèreté pratiquement comme un Pinot Noir et de la transparence. Cette année on l’a fait comme ça. L’année prochaine ça sera différent. On essaie des choses. L’année dernière l’Amphore rouge avait plus de Frontenac Noir et était plus concentré.

On a aussi un vin qu’on appelle ‘’Le bonheur c’est maintenant’’. C’est une phrase que je dis souvent. On l’a fait avec le cépage Vidal car c’est mon cépage blanc préféré.

Vignoble Coteau des Artisans

VF : ‘’Vous produisez combien de bouteilles chaque année?’’

KL : ‘’On produit depuis 4 ans. En 2019 on en a produit environ 12,000 et cette année on s’attend d’en produire environ 15,000. On augmente un peu à chaque année. On y va par étapes. On n’a pas l’intention présentement de planter plus de ceps ou de faire de l’expansion car le terrain est planté à pleine capacité.

On a du plaisir à travailler sur notre parcelle de 10,000 vignes, on a des bons employés, on a tous le bonheur de travailler ici, c’est léger vivre ici et c’est parfait pour nous. De plus on a la capacité au Québec d’acheter des raisins alors, ça nous permet d’augmenter notre quantité sans être propriétaire du terrain.

VF : ‘’Avez-vous l’intention d’augmenter la proportion des vins en amphore?’’

KL : ‘’Oui, présentement on fait des tests. Pour l’Amphore Rouge (celui que j’ai dégusté), comme mentionné nous avons vinifié 4 amphores. Suite à l’assemblage nous en avons embouteillé deux après 6 mois. Deux amphores sont encore en élevage et elles seront embouteillées après 12 mois et disponibles avant Noel. On va voir si ça créé une différence marquée entre 6 et 12 mois ou peu. Le vin Amphore blanc élaboré à 100% avec du Frontenac blanc sera embouteillé suite à 12 mois en amphore. Pour le moment on est rendu à 9 amphores ou 4,500 litres de contenance ou 6,000 bouteilles. Pour le moment c’est notre capacité. On n’est pas fermé à en acheter d’autres.

Vignoble Coteau des Artisans

Le futur

VF : ‘’Vous voyez le futur comment?’’

KL : ‘’Avec la Covid ça change la manière de faire les choses. L’année dernière on a inauguré notre vignoble le 15 juin. Béthanie c’est un village de 335 personnes et on avait décidé de faire des vindredi 5 à 9, les gens apportaient leurs chaises, prenaient un verre de vin, on avait même un groupe de musique, on avait des camions de cuisine de rue et nous avons quand même attiré jusqu’à 500 personnes le vendredi soir. On avait des belles soirées, les gens étaient très heureux.

Vignoble Coteau des Artisans

Et là avec la pandémie, il a fallu arrêter et annuler le tout. On avait l’ambition de vendre tous nos vins chez nous mais maintenant nous avons développé un réseau de points de vente avec boutiques spécialisées et restaurants. Les gens parlent de nous à travers la province parce qu’on livre un peu partout. Dire que l’année dernière on avait attiré plus de 8,000 personnes au vignoble.’’

VF : ‘’Comment trouvez-vous votre aventure jusqu’à date?’’

KL : ‘’C’est sûr que faire un vignoble au Québec c’est difficile surtout avec un terrain avec une pente de 17%, c’était tout un challenge en plus. Il a fallu faire un drainage très important car on avait plus de 1,000 gallons d’eau à l’heure. On a marché dans la bouette plus souvent qu’à notre tour! Mais après avoir fait le drainage, on a fait un ensemencement hydraulique pour sécuriser la pente. Avoir un vignoble ça comporte sont lot de stress mais il n’y a pas un métier qui n’en a pas.

Justement, avant votre appel ce matin, je suis allée marcher dans les vignes, on regarde les petits raisins qui grossissent à vue d’œil, c’est beau, c’est le fun! Il y a une belle poésie dans le vignoble.

Vignoble Coteau des Artisans

Finalement ma philosophie de vie c’est de vivre le moment présent comme notre vin ‘’Le bonheur c’est maintenant’’. Il faut être heureux maintenant, Notre projet si humble soit-il, créé des moments de bonheur dans les vies et les cœurs des gens autour. C’est le vignoble du bonheur!! »

Vignoble Coteau des Artisans – Karine Lamoureux et Jocelyn Deslandes

Belle découverte du Langhe! Le Trabuch 2016 de Salvano.

Trabuch, Italie, Langhe, Cantine Salvano, Italie, Piémont, Langhe, 2016

Trabuch, Italie, Langhe, Cantine Salvano, Italie, Piémont, Langhe, 2016, $26.65, cépages : Barbera 60%, Nebbiolo 30%, Cabernet-Sauvignon 10%, sucre : 2.0 g/l, alc. : 14%, code SAQ : 12796085.

Ce vin provient de la région des Langhe DOC ou on retrouve les DOCG les plus prestigieuses de Barolo et de Barbaresco mais aussi de Roero et au sud de la région de Monteferrato et la DOCG du grand blanc piémontais Gavi. Alors que ces appellations DOCG (Barolo, Barbaresco et Roero) ne permettent que le Nebbiolo, celle du Langhe permet un plus grand nombre de cépages et offre des vins d’un rapport qualité/prix des plus intéressants.

Carte vinicole du Langhe

Ce vin a été élaboré dans les villages de Diano d’Alba et de Neive (tellement beau à visiter soit dit en passant) avec 60% de Barbera, de 30% de Nebbiolo et de 10% de Cabernet-Sauvignon. Puis il vieillit 14 mois en barrique neuves.

Ce Trabuch s’ouvre sur des effluves de fruits rouges (cerises, fraises bien mûres) et de fruits noirs (mûres), d’épices douces, de notes boisées ainsi qu’un soupçon de vanille. La bouche découvre des tannins charpentés, une acidité assez présente ainsi qu’un beau volume et une amplitude. Le toit est agrémenté de flaveurs de cacao, de fruits rouges et noirs, d’épices douces et de notes boisées bien intégrées. Le tout est assez complexe, juteux et d’une belle intensité. Quand je le compare à d’autres vins d’Italie qui oscillent autour du même prix, celui-ci se démarque favorablement.

Vous ferez de beaux accords avec des plats régionaux, des viandes rouges grillées et de viandes de gibier.

Agence Vinatovin – échantillon

Cantine Salvano

Cantine Salvano

Les origines de Cantine Salvano remontent à des temps anciens. Dans les années 30, Angelo Salvano a commencé à produire des vins dans la ferme «Grillo» dans les vignobles de Diano d’Alba, au cœur des Langhe.

Ses produits, le résultat du travail acharné dans les vignobles et le dévouement à une terre dure et riche en même temps, commencent à être connus de beaucoup. Immédiatement après la guerre, la volonté de fer de son fils Xavier lui a permis d’agrandir la cave et de déplacer Valle Talloria. D’où le nom «Salvano» devient synonyme de vins de qualité.

Vignoble Salvano

En 1982 commence une nouvelle phase de croissance décisive, lorsque deux garçons des paysans d’origine décident de capitaliser sur leur enthousiasme et de réaliser leur rêve en tiroir. Luciana Agnello et Piero Sobrero apportent à l’entreprise et à leurs ambitions des expériences personnelles, en perpétuant la tradition, les saveurs et les arômes d’un art ancien, liés à la valeur de la terre des Langhe.

Chai Salvano

De nos jours, l’entreprise possède des vignobles à Ricca, Roddino, Barbaresco, Treiso, Serralunga, Monforte, à Roero et à Diano d’Alba (la terre historique du premier siège de la cave). Les vignobles sont traités et transformés par les agriculteurs, selon la tradition, afin de préserver les différentes caractéristiques de chaque terre.

Carte vinicole du Piémont – source: www.winefolly.com

Un Classique de la Toscane. Le Volte Dell’Ornellaia!

Le Volte, Dell’Ornellaia, Italie, Toscane, 2017, $29.35, cépages : Merlot 67%, Cabernet-Sauvignon 20%, Sangiovese 13%, sucre : 3.4 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 10938684.

Le Volte est considéré comme le vin d’entrée de gamme d’Ornellaia. Compte tenu de la réputation hautement qualitative de cette maison il ne faudrait certainement se laisser influencer par ce fait.  Le millésime 2017 en a été un passablement chaud marqué de plusieurs canicules. Cependant ce Volte 2017 bien que présentant des notes très mûres de fruits, est caractérisé par une belle fraîcheur et une acidité assez marquée signe d’un bon producteur.

En effet, ce vin s’ouvre sur des effluves de fruits noirs très mûrs (mûres), de prunes, de cassis, de notes animales et de notes viandées. En bouche la texture est bien veloutée, l’acidité très fraîche et les tannins sont charpentés et bien structurés. Les flaveurs témoignent d’une belle concentration du fruit dominés par les saveurs de prunes, de mûres et d’épices douces. Beau volume en bouche et finale d’une belle persistance.

Vous ferez de beaux accords avec des plats italiens régionaux.

Agence Mark Anthony – échantillon

Le domaine Ornellaia

Le domaine Ornellaia a été fondé en 1981 par Marchese Lodovico Antinori et est perçu comme l’un des vignobles emblématiques du monde. Il a prospéré sous la propriété de la famille Frescobaldi qui en a pris le contrôle en 2005. C’est une quête constante de qualité et du souci des détails qui en ont fait une maison respectée de par le monde. Une association avec Michel Rolland qui a débutée en 1991 en a assuré le style et le classicisme. C’est en 1991 que Le Volte voit le jour.

Vignoble Ornellaia

Situé au pied des collines près de Bolgheri, le vignoble d’Ornellaia se trouve à quelques kilomètres à peine de la côte méditerranéenne. Pendant les mois d’été, la brise marine fraîche caresse les vignes et les oliveraies voisines, alors que les collines offrent une protection des vents froids du nord pendant l’hiver.

Vignobles Ornellaia
Vignobles Ornellaia

Les vignobles sont situés sur trois principaux types de sols: marins (dépôts sédimentaires de la mer), alluviaux (argiles marneuses, sableuses à veines minérales) et volcaniques (schiste, gravier et sols poreux). Les vignobles sont plantés à haute densité, de 5000 à 8700 hl / ha, et disposent de plusieurs systèmes de formation.

Domaine Ornellaia

Page 1 of 13

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén