Catégorie : $25.01 à $30.00 (Page 1 of 9)

Agricola San Felice: Chianti Classico, Brunello di Montalcino et Bolgheri!

Dégustation des vins Agricola San Felice

Quelle belle rencontre avec Leonardo Bellaccini Directeur de la production, œnologue et maître de chai chez Agricola San Felice. Nous avons dégusté 11 vins dont ceux de l’appellation Chianti Classico et ceux de Brunello di Montalcino deux des régions des plus qualitatives de l’Italie.

Leonardo Bellaccini

Cette maison a vu le jour vers la fin des années 1960 en Toscane dans l’appellation Chianti Classico avec 145 hectares puis a procédé au début des années 80 à une expansion dans l’appellation Brunello di Montalcino avec la maison Campogiovanni à l’époque avec 9 hectares et maintenant 65 hectares. Plus récemment on a fait l’acquisition de la maison Bell’aja dans l’appellation Bolgheri avec 6 hectares. La maison produit environ 1.4 millions de bouteilles.

Agricola San Felice

Leonardo Bellaccini a une philosophie bien à lui. Celle d’allier ce que la technologie offre de mieux à une tradition qui est propre à la maison et à la viticulture italienne. Il pratique une ‘’agriculture de précision’’ à partir de données acquises au moyen de drones qui sillonnent constamment les vignes. On peut donc suivre l’évolution de la vigne presque plant par plant. Il peut donc à partir de ces données, précisément déterminer ou la vigne a besoin de soins et de plus d’attention et ce, de façon presque chirurgicale.

Donc plus besoin de traiter l’ensemble d’un vignoble ou d’une parcelle entière. S’il y a besoin, on déploie des moyens mécaniques et/ou humains pour régler le problème. Le tout dans le désir d’optimiser la qualité car comme Leonardo le dit : ‘’Tout commence dans la vigne’’. Avec ces moyens on peut créer un meilleur équilibre dans le vignoble. Il veut, entre autres, réduire les intrants chimiques au maximum et instaurer une philosophie durable.

Agricola San Felice

Il a participé de 1994 à 2008 au replantage des vignes dans l’appellation Chianti Classico. Il faut savoir que nombre de ces vignes ont été plantées dans les années 50 et 60 pour faire des vins qui autrefois étaient particulièrement légers et qui manquaient de structure. On en a profité pour sélectionner les meilleurs clones de Sangiovese afin de hausser la qualité des raisins et des vins. Maintenant ce cépage représente 84% des cépages plantés et cette proportion ne cesse d’augmenter.

Agricola San Felice

De plus Leonardo privilégie les cépages autochtones comme par exemple le Pugnitello qu’il ajoute au Il Grigio, Chianti Classico, Gran Selezione. Il exerce des pressions pour aussi modifier le cahier de charge de l’appellation Chianti Classico, Gran Selezione en voulant augmenter la proportion de Sangiovese de 80% à 90% et n’utiliser que des cépages autochtones pour les autres 10%. On verra si le cahier sera modifié.

La dégustation

Dégustation vins Agricola San Felice

Cette dégustation s’est concentrée sur les vins de Chianti Classico et sur ceux de Brunello di Montalcino. Pour chaque vin on a dégusté un vieux millésime et un plus récent afin de se faire une idée de l’évolution des vins. On a aussi pu voir l’évolution de la philosophie de la vinification vers plus de fraîcheur et ce, malgré l’impact des changements climatiques qui poussent vers des vendanges de plus en plus hâtives et qui impactent de plus en plus les niveaux d’acidité des vins à la baisse.

Dégustation vins Agricola San Felice

Agricola San Felice, Il Grigio, Chianti Classico, Riserva, DOCG, 2015, $26.85, cépage: Sangiovese 100%, code SAQ: 703363.

Ce vin vieillit dans des fûts de chêne pendant 24 mois (dont 25% dans des petites barriques de chêne français) puis pendant un autre 6 mois en bouteille. Au nez, des notes bien aromatiques de fruits rouges surtout sur la cerise, d’épices douces et boisées et de notes florales. En bouche les flaveurs de cerises et d’épices assez intenses dominent. On sent un beau moelleux assez velouté, une acidité bien présente, beaucoup de fraîcheur et des tannins charpentés bien corsés. J’ai senti un peu d’astringence en bouche ce qui me porte à croire que ce vin bénéficiera d’un passage en carafe et d’une période de vieillissement en cave ou au cellier. Il est bâti pour durer!!

Le 1999 était encore sur la fraîcheur, des notes de tabac, de fruits mûrs et d’épices. L’acidité était encore dominante avec des tannins charpentés tissés bien serré. Superbe longueur !! Étonnant de millésime !!

Agricola San Felice, Il Grigio, Chianti Classico, Riserva, DOCG, 2015

Agricola San Felice, Il Grigio, Chianti Classico, Gran Selezione, DOCG, 2015, $46.50, cépages: Sangiovese 80%, autres cépages autochtones 20%, code SAQ: 12480291. 60 caisses à venir.

Environ 5% des vins de Chianti Classico sot élaborés selon le cahier de charge des plus rigoureux de l’appellation Gran Selezione. Au nez, des notes florales, de tabac, de créme de fruits rouges et d’épices douces. En bouche le moelleux est quelque peu ferme, l’acidité assez présente maisn un peu plus modérée que le vin précédent et les tannins sont bien charpentés. Et que dire de la sensation de volume et d’amplitude en bouche avec beaucoup de fraîcheur. Un peu d’amertume en fin de bouche. Il est encore bien jeune malgré le fait que c’est un 2015.

La preuve c’est la dégustation du 2010! Sur des notes de vanille, de torréfaction, de cèdre,de prunes et de cerises. Les tannins sont particulièrement charpentés, les flaveurs assez intenses avec beaucoup de volume et d’amplitude. Beaucoup de potentiel de vieillissement!!

Agricola San Felice, Il Grigio, Chianti Classico, Gran Selezione, DOCG, 2015

Agricola San Felice, Poggio Rosso, Chianti Classico, Gran Selezione DOCG, 2015, $72.00, disponible en importation privée en contactant l’agence.

Agence Charton Hobbs

Ce vin a vieilli pendant 20 mois dans des foudres de chêne de 500 l et puis 15 mois en bouteille, Au nez des notes de prunes, de mûres, de tabac blond et d’épices douces. En bouche c’est la texture veloutée qui charme avec des tannins bien charpentés et toujours une certaine finesse. Quelques notes de fruits rouges et noirs ainsi qu’une touche de torréfaction. Superbe amplitude en bouche et beaucoup de longueur.

Le 2007 présentait quelques notes tertiaires de cuir, de tabac avec des tannins très charpentés presque tanniques, quelques notes de fruits et de notes de torréfaction. Beaucoup de volume et d’amplitude en bouche! Encore bon pour plusieurs années!

Agricola San Felice, Poggio Rosso, Chianti Classico, Gran Selezione DOCG, 2015

Agricola San Felice, Campogiovanni, Brunello di Montalcino DOCG, 2014, $65.75, code SAQ: 634881. 150 caisses à venir.

Au nez des notes de prunes, de cuir, d’épices douces ainsi qu’une légère torréfaction. Superbe velouté et beaucoup de richesse en bouche avec une acidité moyenne et des tannins charpentés des plus soyeux. Très belle longueur avec une finale sur l’ensemble des notes perçues au nez (cuir, tabac, torréfaction).

Le 2008 était sur des notes de vanille, de prunes et de raisins bien frais. Superbe velouté, une acidité moyenne et des tannins charpentés bien soyeux. Beaucoup de finesse et de délicatesse et quelle longueur!

Agricola San Felice, Campogiovanni, Brunello di Montalcino DOCG, 2014

Agricola San Felice, Il Quercione, Brunello di Montalcino Riserva DOCG, 2011, $331.50, 1.5 l, disponible en importation privée.

Au nez des notes de fruits rouges, de tabac blond, de prunes, une touche herbacée et un soupçon de chocolat noir. En bouche, superbe velouté, une acidité équilibrée et des tannins charpentés assez corsés. Vraiment superbe avec pas mal de volume et d’amplitude.

Agricola San Felice, Il Quercione, Brunello di Montalcino Riserva DOCG, 2011

Agricola San Felice, Le viti del 1976, Brunello di Montalcino Riserva DOCG, 2007, non disponible.

Dommage qu’il ne soit pas disponible car il m’a donné beaucoup d’émotions. Le genre de vin dont la note approcherait le 100/100.

Agricola San Felice, Le viti del 1976, Brunello di Montalcino Riserva DOCG, 2007

Découvertes gastronomiques avec les vins de Léon Courville vigneron !!

Dégustation des vins de Léon Courville vigneron, Domaine Les Brome

Nous étions invites par Léon Courville et son épouse Anne-Marie Lemire à un souper/dégustation au restaurant Portus 360. Nous avons eu l’occasion de déguster les vins de la maison Léon Courville (Domaine Les Brome) en accord avec les délices concoctés par Helena Loureiro, la chef propriétaire du restaurant. De plus chaque vin était commenté par Amélie Oustau oenologue.

En 2009 un souper dégustation similaire avait été mis sur pied avec le chef Normand Laprise. C’est donc 10 ans plus tard que Léon Courville répète cet événement. Et depuis le temps a passé et la qualité n’a cessé de croître au domaine. Léon Courville a décidé pour cet événement d’associer le même vin sur deux millésimes avec chaque plat. Ceci a permis de se faire une idée sur le potentiel de vieillissement de chaque vin.

Et le choix des vins n’a pas été facile comme il l’a mentionné : ‘’Est-ce qu’on choisit parmi les valeurs sûres, est-ce qu’on démontre le potentiel de nouvelles cuvées? La décision a été prise de mettre le focus sur les valeurs sûres et de démontrer l’évolution de chaque vin avec des millésimes différents’’.

Et quand on parle de l’évolution du domaine, il faut se rappeler que c’est en 1981 que Léon Courville a fait l’acquisition d’une terre à Fulford à Lac-Brome. Et au fil du temps, grâce à l’achat de divers terrains adjacents, il créera un domaine de plus de 350 acres. C’est en 1999 qu’il décide de mettre en terre plus de 4 000 plants aux abords de sa maison et déjà en 2003 ses vins se méritent d’élogieuses critiques.

Vignoble Domaine Les Brome

Fort de ce succès, il décidera alors de planter d’autres cépages et d’agrandir le vignoble. Sa conjointe, Anne-Marie Lemire, se joindra à lui en 2005 pour prendre en charge la commercialisation des vins.

Aujourd’hui le Domaine Les Brome possède 40 hectares de vignes plantées sur des coteaux plongeant vers le Lac Brome dont environ 2 hectares sont en Vinifera et les autres en hybrides. On y produit 17 cuvées avec 12 cépages le tout en culture raisonnée. Six de ces vins sont disponibles via la SAQ.

Le souper/dégustation

Les vins québécois ont grandement évolué au fil des ans…et dire que ce n’est que le début. Suite à cette dégustation, je suis convaincu que si elle avait été faite à l’anonyme, on se serait cru dans bien d’autres pays qu’au Québec. Et c’est ce qui est fascinant!! Il faut croire en ses vins pour les présenter dans un tel format et cette dégustation m’a personnellement convaincu du haut niveau de qualité de vins le Léon Courville même ceux en entrée de gamme.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Muse, Mousseux, Méthode traditionnelle, 2016, $36.00 au domaine, cépage : St-Pépin avec Réserve Vidal comme liqueur d’expédition, sucre : 7.0 g/l.

C’est un mousseux bien droit, ciselé, doté d’une acidité bien fraîche sur des flaveurs de pommes jaunes bien goûteuses. Très belle sensation de minéralité avec une finale sur des notes de craie.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Muse, Mousseux, Méthode traditionnelle, 2016

Entrée : Morue Noire, crème de pois verts & Chips de chouriço

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Cuvée Charlotte, 2018, vin blanc, $16.75, cépages : Seyval 85%, Geinsenheim 15%, sucre : 1.3 g/l, code SAQ : 11106661.

Sur des notes bien aromatiques de fruits exotiques, de fruits blancs et de notes florales. En bouche le Geisenheim lui apporte des notes de litchi (un peu comme le ferait le Gewurztraminer) et beaucoup de fraîcheur avec son acidité assez vive.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Cuvée Charlotte, 2018

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Cuvée Charlotte, 2013, vin blanc, cépages : Seyval 85%, Geinsenheim 15%, sucre : 1.3 g/l.

Le 2031 était sur des notes de pêches et d’abricots bien mûrs avec quelques notes lactées ainsi que des notes de silex genre pierre à fusil. La texture était assez moelleuse, l’acidité bien fraîche et la sensation de minéralité assez dominante. Beaucoup de délicatesse des flaveurs et beaucoup d’équilibre.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Cuvée Charlotte, 2013

Mer : Duo de homard & pétoncles en armoricaine façon Helena

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve St-Pépin, vin blanc, 2016, $29.85, sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 10919723.

Bien surprenant vin! Bien content de savoir que c’est un vin du Québec car il était excellent! Champlain Charest en a déjà dit que son profil aromatique s’approchait d’un Montrachet !! Sur des notes de pommes jaunes, de miel et florales avec des notes boisées bien intégrées. On aurait dit du Chenin de la Loire. En bouche, beaucoup de structure et de complexité avec une texture assez grasse, des flaveurs de pommes jaunes, beaucoup de fraîcheur et de délicatesse. Quel bel accord avec le homard.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve St-Pépin, vin blanc, 2016

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve St-Pépin, vin blanc, 2013, sucre : 1.2 g/l.

La mise en bouche de ce vin est des plus délicate sur des notes de pommes jaunes. Beaucoup de complexité sur des flaveurs de vanille ainsi que quelques notes boisées. Vraiment très beau!

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve St-Pépin, vin blanc, 2013

Terre : Cailles royales garnies au foie gras & rôties sur lit de chou. Jus corsé au vinaigre de figue & chanterelle, beurre d’églantier

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Baco 2016, vin rouge, $24.50 au domaine.

Sur des notes de fruits frais avec une dominante de cerises noires, de griottes de tabac et d’épices douces. Quelques notes boisées bien intégrées (bien que ce vin a fait 14 mois en barriques de chêne américain). La texture est un peu ferme et les tannins sont assez charpentés. Très belle longueur en bouche.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Baco 2016

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Baco 2014, vin rouge.

Sur des notes de fruits rouges et noirs légèrement compotés. En bouche le niveau d’acidité est bien présent et les flaveurs de cerises et de griottes assez intenses. La finale est sur une dominante de noyaux de cerises et de fruits noirs.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Baco 2014

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, XP, 2016, $27.50, vin rouge, cépage : De Chaunac, sucre : 2.1 g/l, code SAQ : 12685975.

Travaillé selon la méthode appassimento (séchage des raisins pour augmenter la concentration du jus de raisin et des sucres) ce vin dégage des notes tertiaires de dattes et de figues ainsi que de belles notes de raisins bien frais. Beaucoup de profondeur des arômes et des saveurs.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, XP, 2016

Fromages: L’Exil de la fromagerie Le Métayer de St-Cyprien de Napierville. Tuiles de sarrasin gelées, pomme grenade et confitures de coing.

J’ai malheureusement dû quitter avant la dégustation du Réserve Vidal. J’utiliserai donc les notes de dégustation telles qu’on les retrouve sur le site de Léon Courville vigneron.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Vidal, vin blanc, 2016, $27.00 au domaine.

Domaine les Brome, Léon Courville vigneron, Réserve Vidal, vin blanc, 2014.

Notes sur le site de Léon Courville :

Le raisin qui sert à la production du Réserve Vidal est récolté très tard dans la saison afin d’atteindre la maturité maximum.  Le raisin est égrappé, trié et pressé.  Il est ensuite fermenté en barriques françaises et américaines sur ses lies.   Il est bâtonné pendant quatre mois pour maintenir les lies en suspension et ainsi augmenter sa rondeur et ses arômes.

Le Réserve Vidal est un vin aux arômes de miel, de fleurs blanches et d’amande.  Il a une légère touche minérale.  Il est bien charpenté et a une belle amplitude.

Léon Courville vigneron, Réserve Vidal, 2014 et 2016

Dessert: Tatin aux pommes caramélisées. Mignardises portugaises

Réserve Xp V1

Léon Courville vigneron, Xp V1

Une dégustation exceptionnelle! Les vins de Fattoria dei Barbi!

Dégustation des vins de Fattoria di Barbi

Je rencontrais à nouveau Raffaella Guidi Federzoni Export Manager de la Fattoria dei Barbi une des maisons les plus réputées de l’appellation Brunello di Montalcino. Comme à chaque fois nous dégustons ce qu’il y a de mieux dont des verticales (le même vin sur des millésimes différents) de Brunello Blu Label, de Brunello Riserva et de Brunello Vigna del Fiore.

Raffaella Guidi Federzoni, Claude Lalonde (Vinformateur)

Qu’y a-t-il à savoir de la Fattoria dei Barbi?

Fattoria dei Barbi s’étend sur 306 hectares à Montalcino et Scansano. Stefano Cinelli Colombini, héritier de l’ancienne lignée siennoise présente à Montalcino depuis 1352, gère la propriété familiale.

La Cantina dei Barbi ouverte depuis environ 50 ans produit environ 800,000 bouteilles dont approximativement 200,000 sont des Brunello et la grande majorité du Rosso et autres vins. La superficie du vignoble s’étend sur 66 hectares avec une densité de plantation de 5,000 vignes. Quand on considère qu’un plant de vigne donne à près l’équivalent d’un peu plus qu’une bouteille…La Cantina possède une des plus grande collection de Brunello avec des vins datant de 1870 à nos jours.

Fattoria dei Barbi

Vivaio dei Barbi, propriété dont Fattoria dei Barbi a fait l’acquisition en 1997, est située à Scansano à environ 1h30 de Montalcino. On y produit surtout du Morellino di Scansano DOCG (sur 28 hectares de vignes) élaboré principalement de Sangiovese.

Un peu d’histoire…

Les Colombini étaient une des familles nobles de Sienne, actives dans le gouvernement siennois depuis le début des années 1000. Le premier membre cité dans les chroniques fut Tignoso Colombino, après que ses enfants eurent été nommés Colombini et que le nom de la famille soit resté depuis. Sa résidence était un château dans le village d’Uopini, juste à l’extérieur de Sienne. Le même château est devenu un hôpital au Moyen Age et il existe toujours.

En 1200, la famille a été autorisée à avoir un blason avec les quatre petites colombes peintes sur un champ bleu et séparées par une croix d’or. Le logo de Fattoria dei Barbi s’en est donc inspiré et on le retrouve toujours sur les bouteilles.

Au début du XiX siècle, la famille vivait à Carmignano près de Lucques. Ils ont continué à entretenir de solides relations avec Sienne. Pour cette raison, Paolo Colombini, un juriste, a décidé de devenir notaire. Il a suivi l’évêque de Lucca qui a déménagé à Montalcino, afin de gérer également ses propriétés agricoles mineures situées là-bas. Ce fut un choix chanceux, en commençant un nouveau chapitre de l’histoire de la famille, qui dure jusqu’à aujourd’hui. Son fils, Pio Colombini, est celui qui a produit les premières bouteilles de Brunello. Il a épousé Elina Padelletti, d’une ancienne et noble famille de Montalcino, qui a augmenté la possession avec la villa Podernovi, où se trouvent aujourd’hui la cave et les laboratoires.

Leur fils Giovanni Colombini, né en 1906, était un innovateur, un pionnier de la viticulture moderne. L’ouverture du premier magasin de vin public italien dans la forteresse de Montalcino, en 1936, était son idée. La même forteresse a été restaurée pendant ses années en tant que maire de la ville.

C’est lui qui a lancé la première vente par correspondance de vins toscans et aussi les premières ventes à l’étranger sur de nombreux marchés. Il a également innové en vendant des centaines de milliers de bouteilles à un prix très élevé, changeant l’avenir d’un vin, passant d’une catégorie limitée de consommateurs à une catégorie beaucoup plus large.

Localisation de Fattoria dei Barbi – Montalcino

L’ouverture de la cave Fattoria dei Barbi aux visiteurs dans les années 50 est l’une des premières étapes de l’œnotourisme.

Après la mort de Giovanni Colombini en 1976, la Fattoria dei Barbi a été gérée d’abord par sa fille Francesca et ensuite par son fils Stefano. Ils ont tous deux développé et élargi la propriété, ce qui en fait ce qu’il est possible de voir aujourd’hui.

Source : Site de Fattoria dei Barbi

La dégustation

Dégustation des vins de Fattoria dei Barbi

Fattoria dei Barbi produit une superbe panoplie de vins tels les Brunello di Montalcino DOCG – Blue Label, les Brunello di Montalcino DOCG ‘’Vigna del Fiore’’ – White Label, les Brunello di Montalcino DOCG, Riserva – Red Label, les Rosso di Montalcino DOC, les Morellino di Scansano DOCG, les Chianti DOCG, les Brusco dei Barbi IGT Toscana Rosso, les Birbone IGT Toscana Rosso, les Bianco dei Barbi IGT Toscana Bianco, les Vinsanto, leur Grappa di Brunello, Grappa dei Barbi, Grappa Riserva, Grappa di Chianti, et la Fattoria dei Barbi Extra Virgin Olive Oil.

Le Brusco dei Barbi, 2016 IGT Toscana, $23.15. Disponible en importation privée (IP) en contactant l’agence Montalvin : https://www.montalvin.com/fr

Ce vin et cette appellation sont chers à la Fattoria puisqu’elle en est propriétaire. Ce vin a été réintroduit dans les années 70 avec l’idée maîtresse de mettre en valeur l’expression du Sangiovese. On y a intégré la méthode Governo dans son élaboration (une partie des raisins est élaboré selon la méthode appassimento puis ajouté au moût en fermentation). Il n’y a aucun vieillissement en barrique pour s’assurer de la pureté du fruit. C’est un vin d’entrée de gamme des plus approchable, idéal avec la pizza.

Des notes de cerises bien intenses bien pures et d’épices douces. En bouche le tout est bien équilibré, de facture classique, avec une texture un peu ferme, de beaux tannins presque charpentés qui lui donnent une belle structure, belle fraîcheur avec une finale sur des notes de noyaux de cerises. La longueur est assez soutenue.

Le Brusco dei Barbi, 2016 IGT Toscana

Fattoria dei Barbi, Morellino di Scansano, Toscana, 2016, $24.70, cépages : Sangiovese 85%, Merlot 15%, disponible en IP.

Un peu plus austère sur des notes de fruits rouges surtout sur la cerise et d’épices douces. En bouche un peu d’amertume sur une dominante de noyaux de cerises sur des tannins assez charpentés et d’une belle longueur. À mon avis il bénéficiera d’un passage en carafe.

Fattoria dei Barbi, Morellino di Scansano, Toscana, 2016

Fattoria dei Barbi, Maremma Toscana, 2017, $26.40, cépages : Sangiovese 60%, autres cépages – Cabernet Sauvignon, Syrah, Petit Verdot, Alicante, disponible en IP.

Sur des notes de fruits rouges surtout sur la cerise, de prunes ainsi que d’épices douces. La texture est bien veloutée, l’acidité assez présente et les tannins sont passablement charpentés. La finale assez longue est sur les noyaux de cerises. J’ai beaucoup apprécié ce vin.

Fattoria dei Barbi, Maremma Toscana, 2017

Fattoria dei Barbi, Rosso di Montalcino, 2017, $25.95, code SAQ : 13668552. Disponible à la SAQ à partir de Novembre 2019.

Comme le disait Rafaella, le Rosso di Montalcino est probablement un des vins les plus passe partout offrant une des meilleur rapport qualité/prix qui soit. Ces vins goûteux et élégants peuvent vieillir passablement longtemps. Ils bénéficient de tout le savoir faire qui va dans l’élaboration des Brunello.

Des notes de fruits rouges frais, sur des notes de noyaux de cerises et d’épices douces. En bouche, bel équilibre entre le moelleux et l’acidité assez présente du vin. Les tannins sont presque charpentés, denses et bien serrés. Un vin goûteux avec de belles notes de noyaux de cerises. Une certaine élégance dans ce vin des plus satisfaisant. Avec plats de bœuf grillé, côtes de veau aux herbes fraîches.

Fattoria dei Barbi, Rosso di Montalcino, 2017

Brunello di Montalcino (Blu Label), 2014, cépage : Sangiovese 100%, $48.85, code SAQ :11213343.

Ce millésime a bénéficié de températures plus chaudes et plus clémentes. Il présentait encore plus de structure que le 2013 et possède possiblement une capacité à vieillir supérieure au 2013. Des notes de fruits rouges assez mûrs, de prunes. En bouche, c’est superbement équilibré avec une texture ferme  de flaveurs un peu moins fruitées que le 2013 et d’une longueur persistante…

Brunello di Montalcino (Blu Label), 2014

Brunello di Montalcino, (Blu Label), 2013, Cépage : Sangiovese 100%, $48.85, code SAQ :11213343.

Au premier nez, des notes animales sur le cuir qui se dissipent assez rapidement pour laisser la place aux belles notes de fruits rouges, d’épices douces, de fleurs avec un peu de torréfaction. En bouche c’est le mariage de la puissance, de l’élégance et du classicisme. La texture est veloutée, enveloppante sur de belles notes de fruits. Superbe équilibre entre l’acidité et le moelleux du vin. Les tannins sont superbement bien serrés, denses sans être asséchants. Vraiment très beau!

Brunello di Montalcino, (Blu Label), 2013

Brunello di Montalcino, Vigna del Fiore, 2013, $87.50, code SAQ : 10217300. Disponible à la SAQ à partir de l’automne 2020.

Ce vin provient de Vigna del Fiore un vignoble de 5.7 hectares situé dans une région ou la vigne est cultivée depuis le XVI siècle. La production de ce vin est relativement limitée avec environ seulement 5,000 bouteille/année. Il est situé dans une des régions le plus au sud de l’appellation (une des plus qualitatives) de Montalcino. Les vins qui en sont issus sont caractérisés par la finesse et l’élégance.

Un peu plus austère sur des notes de cerises et de prunes. La texture est légèrement ferme, l’acidité équilibrée et les tannins sont particulièrement charpentés et tissés bien serré. Une finale sur les fruits ainsi que quelques notes de torréfaction.

Brunello di Montalcino, Vigna del Fiore, 2013

Brunello di Montalcino, Vigna del Fiore, 2012, $85.50, code SAQ : 10217300. Disponible à la SAQ à partir du printemps 2020.

Sur des notes de cerises et d’un peu de prunes pas trop intenses. De l’élégance, une texture veloutée, de facture très classique doté d’une belle structure, de la longueur, du volume en bouche…Superbe capacité de vieillissement.

Brunello di Montalcino, Vigna del Fiore, 2012

Brunello di Montalcino, Vigna del Fiore, 2006, $82.50, disponible à la SAQ code : 13600761.

Un de mes préférés!! Un vin bien souple d’un bel équilibre, très complexe et voluptueux ! Sur des notes de prunes et de boisé assez discret. Superbe structure, d’une longueur qui ne finit pas sur des notes de chocolat noir. Encore en jeunesse avec une grande capacité de vieillissement.

Brunello di Montalcino, Vigna del Fiore, 2006

Brunello di Montalcino, Riserva, 2013, $109.00, code SAQ : 13621674, disponible à la SAQ arrivage automne 2020.

Les Riserva de Fattoria dei Barbi sont des vins élaborés à partir du Sangiovese provenant des meilleures parcelles de la maison. Ils représentent ce qu’il y a de mieux de chaque millésime.

Les Brunello doivent vieillir un minimum de 2 ans en barrique ou en foudre et un minimum de 4 mois en bouteille Pour les Riserva on parle de 6 mois pour les Riserva. On peut mettre les Brunello en marché le 1erjanvier de la 5ième année suivant les vendanges alors que cette période est de 6ans pour les Riserva.

Sur des notes de prunes, de cerises et de torréfaction. Les tannins sont particulièrement charpentés et tissés bien serré et que dire de la longueur…De facture plus moderne in brin plus exhubérant!

Brunello di Montalcino, Riserva, 2013

Brunello di Montalcino, Riserva, 2012, $99.75, code SAQ : 13621674. Disponible à la SAQ Mars 2020.

Le nez est plus traditionnel, un brin plus austère sur des notes de crème de fruits rouges. La texture est bien veloutée et les tannins sont bien charpentés. De belles de moka, de torréfaction et de truffes témoignent de sa complexité. Comme le disait Raffaella : ‘’C’est criminel de boire ce vin maintenant’’. Car il a tellement de potentiel de vieillissement!

Brunello di Montalcino, Riserva, 2012

Brunello di Montalcino, Riserva, 2010, $136.00. Disponible en importation privée.

Mon préféré!!! Quelques notes d’évolution mais quand même tout en jeunesse. Superbe! Des notes d’épices douces, de prunes vieillies bien mûres, de tabac et de chocolat noir. En bouche, les tannins sont très charpentés, beaucoup de volume, d’amplitude et de la longueur, de la longueur et encore…

Brunello di Montalcino, Riserva, 2010

Brunello di Montalcino, Riserva, 2001, ce vin n’est pas disponible.

Comme un vin de cet âge doit être!! Exceptionnel avec tellement de longueur…

http://www.fattoriadeibarbi.it/en/   https://www.montalvin.com/fr

Restaurante Da Vinci

Quelques beaux vins que j’ai dénichés pour vous.

De belles découvertes!

Suite à une dégustation de quelques nouveautés, je vous fais part des vins qui ont particulièrement attiré mon attention. Ils sont tous disponibles à la SAQ alors profitez-en!

Azienda Agricola Planeta, Italie, Sicile, La Segreta Sicilia, Il Bianco, 2018, $15.60, cépages : Grenache Blanc 50%, Chardonnay 30%, Fiano 10%, Viognier 10%, code SAQ : 741264. Disponible dans 83 SAQ.

Sur des notes de pêches bien mûres, d’agrumes et de fleurs. C’est un vin riche, bien goûteux avec une belle sensation de minéralité, une acidité bien équilibrée sur une finale d’une belle longueur.

Azienda Agricola Planeta, Italie, Sicile, La Segreta Sicilia, Il Bianco, 2018

Côte-de-Nuit, Bourgogne, Cœur de Roches, en biodynamie, 2016, $39.75, cépage : Pinot Noir 100%, sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 11392741. Disponible dans 70 SAQ.

Un vin bien charmeur et bien typé sur des notes de fruits bien frais et purs (cerises, griottes, fraises et framboises) ainsi que quelques notes d’épices douces. En bouche la texture est un peu ferme, l’acidité bien fraîche et les tannins équilibrés et tissés bien serré. De belles flaveurs assez intenses de noyaux de cerises et de fruits noirs sur une finale passablement longue. De belles émotions en vue…Vraiment un très beau rapport qualité/prix pour ce produit.

Côte-de-Nuit, Bourgogne, Cœur de Roches, en biodynamie, 2016

Domaine du Pégau, Cuvée Sétier, Côtes du Rhône Villages, 2015, $24.95, cépages : Grenache 60%, Mourvèdre 20%, Syrah 20%, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 14141568. Disponible dans 104 SAQ.

Décidemment ce vin m’a séduit! Avec un petit côté animal, des notes de thym, de garrigue, de lavande, d’olives, de fruits rouges (cerises) et de réglisse. Un très beau GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre). En bouche la dominante est sur les herbes, le poivre avec une texture veloutée, une acidité bien fraîche et des tannins assez charpentés. De la vraie ‘’provence liquide’’! Achetez ce vin sans hésiter!

Domaine du Pégau, Cuvée Sétier, Côtes du Rhône Villages, 2015

Terre del Barolo, Vinum Esta Est, Barolo, 2013, $29.95, cépage : Nebbiolo 100%, vieillissement de 38 mois (18 mois en fûts), code SAQ : 14027061. Disponible dans 80 SAQ.

Si vous voulez essayer un Barolo sans payer un prix extravagant, ce vin est pour vous. D’approche assez discrète, ce vin se laisse découvrir avec un peu de temps. Il sera approprié de le passer en carafe pour qu’il s’ouvre. Et une fois bien ouvert, il dégage des notes de cerises, de tabac blond, de roses, de cuir ainsi que quelques notes boisées bien intégrées. La dominante de ce vin en bouche ce sont ses tannins bien charpentés bien typés du Nebbiolo. Ces derniers s’entremêlent avec les flaveurs boisées, de noyaux de cerises et les notes florales dans une finale appréciable.

Terre del Barolo, Vinum Esta Est, Barolo, 2013

Arnaldo Rivera, Undicicomuni, Barolo, 2013, $49.75, cépage : Nebbiolo 100%, sucre : 1.8 g/l, code SAQ :  14027087. Disponible dans 126 SAQ.

Possiblement un de mes top vins! D’un charme fou ce vin dégage une multiplicité d’arômes tels le tabac blond, la rose, les épices douces, la prune et la fraise. En bouche c’est opulent, tout en finesse bien que ce soit du Nebbiolo avec une texture veloutée et des tannins bien charpentés, veloutés tous en équilibre. Et que dire de la longueur qui perdure…Peut vous sembler cher, mais mettons que c’est pas mal bon.

Arnaldo Rivera, Undicicomuni, Barolo, 2013

Shaw + Smith, The Other Wine Co., Grenache, Australie, McLaren Vale, 2018, $26.95, cépage: Grenache 100%, sucre: 1.2 g/l, code SAQ: 13879350. Disponible dans 113 SAQ.

Définitivement la dominante de ce vin est le fruit frais bien pur autant au nez qu’en bouche! Le nez est sur des notes de framboises, d’épices et d’herbes bien fraîches. Bien que ce soit de la Grenache, ce vin n’est pas lourd et tout en fraîcheur. Vraiment pas comme la Grenache d’Espagne ni du Sud de la France. En bouche, tout en équilibre  avec une acidité est bien fraîche, des tannins charpentés mais pas trop et des notes de fruits assez intenses sur une finale sur les noyaux de cerises. Différent, beau et délicieux!

Shaw + Smith, The Other Wine Co., Grenache, Australie, McLaren Vale, 2018

Dégustation des vins de l’agence Céleste Levure

Coup de cœur que ce Château Moulin-Borie, Listrac-Médoc, 2015!

Château Moulin-Borie, Bordeaux, Listrac-Médoc, 2015

Château Moulin-Borie, Bordeaux, Listrac-Médoc, 2015, $28.30, cépages : Merlot 50%, Cabernet-Sauvignon 40%, Petit Verdot 10%, sucre : 1.7 g/l, code SAQ : 14029736.

Boire un bon et beau Bordeaux sur un excellent millésime ça remet le palais et la bouche à la bonne place. C’est comme revenir au méridien zéro d’ou tout part. J’ai eu beaucoup de plaisir à boire ce vin. Au nez sur une dominante de torréfaction, de moka, de fruits rouges, de vanille, entremêlées de notes boisées. En bouche, beaucoup d’équilibre, de volume et d’amplitude avec des tannins bien charpentés et d’une très belle longueur. Vous voulez mettre entre $25 et $30.00 sur une bouteille de vin? Assurez-vous de goûter à celui-ci!

Vous ferez de beaux accords avec des viandes rouges grillées et des viandes de gibier.

Agence Charton Hobbs – échantillon

Les vins de la maison Trapiche! On achète!

Trapiche – les vins dégustés

À chaque dégustation des vins de cette maison, je suis étonné par le rapport qualité/prix de ces vins. Je ne suis jamais déçu, aussi bien dire que je suis pratiquement toujours satisfait. Nous en avons dégusté 8 avec German Buk winemaker chez Trapiche. Lui et Sergio Case sont responsables de l’élaboration des vins de la maison.

German Buk Winemaker chez Trapiche

Quand je lui parle du rapport qualité/prix des vins, il me répond : ‘’Nous avons beaucoup de compétition de par le monde et chez Trapiche on oublie jamais ça’’. German a commencé chez Grupo Penaflor en 2007 et est devenu winemaker chez Trapiche en 2014. Il fait partie d’une équipe dont l’objectif est de démontrer le potentiel qualitatif des diverses régions et terroirs de l’Argentine. Il a entre autres participé au développement des vins Costa Pampa.

La dégustation

Trapiche, Costa Pampa, Extra Brut, $24.95, sucre : 6.83 g/l, cépages : Chardonnay 80%, Pinot Noir 20%. Disponible en importation privée.

Un beau mousseux doté d’une belle douceur, bien crémeux avec une acidité vive et persistante sur des notes de fruits blancs bien mûrs (pommes) et de zeste de citron. On y retrouve un soupçon de notes toastées avec une belle sensation de minéralité.  Accords avec des huîtres et fruits de mer.

Trapiche, Costa Pampa, Extra Brut

Trapiche, Costa Pampa, Chardonnay, 2018, $24.95, sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 13688772.

Un beau coup de Coeur!! Bien différent d’autres Chardonnay que j’ai dégusté à date. Il était très aromatique et particulièrement floral sur des notes de fruits blancs et avec comme avec une légère sucrosité. La texture est quelque peu grasse, l’acidité bien fraîche et de belles flaveurs de zeste de citron ainsi qu’une belle sensation de minéralité viennent compléter le tout. Belle complexité et structure! On court acheter ce vin!

Trapiche, Costa Pampa, Chardonnay, 2018

Trapiche, Medalla, Chardonnay, 2016, $19.95, sucre : 3.5 g/l, code SAQ : 13675875.

Ce Chardonnay est de style plus traditionnel dans le sens qu’on y retrouve des notes boisées, beurrées complétées par celles de fruits bien mûrs sur la poire avec un soupçon d’ananas. En bouche, beau contraste entre la texture grasse et l’acidité assez vive qui lui donne beaucoup de tension et de complexité.

Trapiche, Medalla, Chardonnay, 2016

Zaphy, vin rouge organique, Cabernet Sauvignon, 2018, $11.95, sucre : 2.9 g/l, code SAQ : 14023191.

Bien satisfaisant ce vin bio qui laisse toute la place au fruits bien mûrs (mûres) avec qui possède une belle structure et est tout en équilibre. En bouche on perçoit des flaveurs d’épices, de fruits noirs avec des tannins bien présents. Et quel rapport qualité/prix!!

Zaphy, vin rouge organique, Cabernet Sauvignon, 2018

Trapiche, Broquel, Malbec, 2017, $15.75, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 10318160.

J’ai beaucoup apprécié de vin! Sur des notes de cerises très mûres, de bois, de vanille et de chocolat. Déjà pas mal non? En bouche les flaveurs sont d’une belle concentration surtout sur les fruits noirs avec des tannins charpentés et tissés bien serré. Belle finale bien goûteuse!

Trapiche, Broquel, Malbec, 2017

Trapiche, Medalla, Cabernet-Sauvignon, 2016, $20.00, sucre : 3.0 g/l, code SAQ : 10493806.

Charmeur avec ses notes de butterscotch, de vanille, de cerises…miam, miam…Tellement bon en bouche, bien juteux, des tannins bien enrobés et charpentés sur des notes légèrement boisées et de fruits noirs. On achète ce vin!

Trapiche, Medalla, Cabernet-Sauvignon, 2016

Trapiche, Gran Medalla, Cabernet Franc, 2014, $25.95. Non disponible.

Ce vin a déjà été disponible et la SAQ le renouvellera probablement. On garde les doigts croisés. Un peu plus austère sur des notes herbacées, de fruits rouges (fraises) et de vanille. En bouche on retrouve une certaine élégance avec des tannins charpentés et des notes de fruits noirs.

Trapiche, Gran Medalla, Cabernet Franc, 2014

Trapiche, Terroir Series, Edicion Limitada, Cabernet Sauvignon, 2013, $50.00. Disponible en importation privée.

Si on se demande si la maison peut faire des vins haut de gamme? Eh bien en voici la preuve! Un vin avec beaucoup de volume, d’amplitude et de complexité et quelles saveurs… Tellement charmeur, il se laisse découvrir sur des notes d’eucalyptus, de fruits noirs et de poivre, puis de cerises bien mûres et de notes boisées. C’est opulent en bouche avec des tannins bien charpentés et des flaveurs d’épices douces. Et quelle longueur…Pour votre cellier ou votre cave!!

Trapiche, Terroir Series, Edicion Limitada, Cabernet Sauvignon, 2013

Pour commander les vins en importation privée, contactez l’agence Dandurand : https://www.vinsdandurand.com/fr/

Aaahhhh… Les émotions que procurent les vins de Poderi Colla!

Dégustation des vins de Poderi Colla

J’ai eu le bonheur de revoir Tino Colla, co-propriétaire du vignoble Poderi Colla situé dans le Piémont. J’aime beaucoup rencontrer Tino un véritable vigneron avec beaucoup d’’’anima’’ (du cœur et de l’âme) comme on dit dans le Piémont. Il a toujours des histoires à raconter et des opinions bien arrêtées sur l’évolution du vin dans le monde. Disons d’emblée qu’il est un adepte de la philosophie non-interventionniste dans l’élaboration du vin.

Tino Colla

Comme il le dit : ‘’Je bois beaucoup de vins de partout dans le monde et bien souvent je ne goûte pas le vignoble ni les hommes qui l’ont fait. Je goûte plutôt l’intervention de l’œnologue. On devrait aller chercher la perfection quand on fait du vin. Mais il faut que ce soit une perfection naturelle. Beaucoup de vins sont parfaits, mais il s’agit de vins qui ont subi de la chirurgie plastique’’.

Je suis allé visiter son vignoble en avril dernier ou nous avons passé la journée avec Federica Colla. Pour accéder à l’entrevue faite avec Federica, clicquez sur ces liens : ➡️ http://bit.ly/2XFsO7z  http://bit.ly/2XBDLHo.

Federica Colla, Claude Lalonde (VInformateur)

Brève histoire de Poderi Colla

C’est en 1778 que l’aventure commence alors que Pietro Colla achète une ferme à Castiglione Tinella et produit principalement du vin ‘’Moscatello’’. Si on accélère l’histoire près de 100 ans plus tard, on retrouve Tino Colla qui obtient son diplôme en œnologie et fait une première expérience à Beaune avec Leglise et Siegrist auprès du Laboratoire d’œnologie de Bourgogne. À partir de 1986 il se joint à son frère Beppe pour gérer la société Prunotto qui restera propriété de la famille Colla pendant 35 ans de 1956 jusqu’en 1990.

Poderi Colla

Federica, fille de Beppe Colla est diplomée de l’université Cattolica de Milan spécialisée en marketing et économie du vin. C’est en 1993 que Federica et Tino décident de donner naissance à l’entreprise vinicole qui porte aujourd’hui le nom de la famille Poderi Colla.

Les vins et les vignobles

Les vins de Poderi Colla sont de ‘’véritables’’ vins élaborés de façon traditionnelle. Ils sont sérieux, authentiques, originaux et purs. On ne s’acharne pas à les triturer et à les changer dans le chai. Ce ne sont pas des vins d’efforts (des vins d’œnologue) mais bien des vins de terroir. Ils sont produits sans manipulations ni interventions invasives.

Poderi Colla se compose de quatre entreprises agricoles pour un total de 28 hectares. L’ensemble des propriétés se trouvent dans d’excellentes positions connues pour leur production de cépages de qualité supérieure et qui fournissent un éventail de la production œnologique des Langhes : Bricco Bompè, Tenuta Roncaglia, Dardi Le Rose, Cascine Drago.

Cascino Drago : Nebbiolo, Dolcetto, Pinot Noir, Riesling Rhénan

Tenuta Roncaglia: Nebbiolo, Barbera, Riesling Rhénan

Dardi Le Rose : Nebbiolo

Bricco Bompè : Barbera

La dégustation

Nous avons dégusté 13 vins qui sont des plus représentatifs de l’ensemble de la production de la maison. Certains sont disponibles en importation privée. Vous pouvez les commander en contactant l’agence Montalvin : 514-274-5115, montalvin@montalvin.com, https://www.montalvin.com/fr/contact

Dégustation des vins de Poderi Colla

Pietro Colla, Extra Brut, Spumante, 2015, $38.75, disponible en importation privée.

Élaboré en souvenir du grand-père Pietro né en 1894, qui a consacré toute sa vie à la production de Spumanti avec la méthode traditionnelle de la seconde fermentation en bouteille. Il a été un des premiers à faire des Spumanti selon cette méthode champenoise.

Sur des notes de fruits blancs, de levures, de pain grillé. En bouche, belle acidité bien vive, d’un beau fruité et d’une très belle structure légèrement vineuse. Sans sucre ni de liqueur d’expédition. Potentiel de vieillissement de 10 à 15 ans.  

Pietro Colla, Extra Brut, Spumante, 2015

Poderi Colla, Riesling, Langhe, Cascine Drago, 2018, $25.80, code SAQ : 13674266. Ce produit ne sera disponible qu’en mars 2020.

Sur des notes bien florales, un vin très aromatique avec un soupçon d’agrumes et de notes empyreumatiques. Un Riesling de caractère Piémontais bien différent des Riesling Alsaciens et Allemands. En bouche l’acidité est bien vive sur des notes d’agrumes et d’une longueur plus qu’appréciable. Très belle sensation de minéralité et potentiel de vieillissement d’au moins 15 ans. Excellent rapport qualité/prix.

Poderi Colla, Riesling, Langhe, Cascine Drago, 2018

Poderi Colla, Dolcetto d’Alba, ‘’Eticetta Gallo’’, Pian Balbo, 2017, $18.60, code SAQ : 13674362. Arrivage en Octobre 2019.

Ce Dolcetto est d’un classicisme des plus typique de la région. C’est important à savoir car le Dolcetto a été un peu malmené dans les dernières années par les producteurs ce qui est bien dommage. Il a quelque peu perdu de son lustre et c’est buvant des Dolcetto de Poderi Colla qu’on comprend ce que le produit doit être. Sur des notes de fruits rouges (cerises) bien mûrs assez intenses, de notes d’épices douces d’un style plus sérieux que la moyenne mais toujours facile à boire. En bouche, la dominante est sur le fruit avec des tannins de peu à moyennement charpentés et une finale sur des notes de fruits noirs.

Poderi Colla, Dolcetto d’Alba, ‘’Eticetta Gallo’’, Pian Balbo, 2017

Poderi Colla, Pinot Nero, Campo Romano Langhe, 2016, $38.50. Disponible en importation privée dès le 15 septembre 2019.

Planté en 1987 un peu comme un projet personnel, ce vin est sur des notes d’épices douces (cannelle), de griottes et de tabac. En bouche c’est comme sur des notes animales sur le cuir, de fruits rouges, quelques notes boisées bien discrètes sur des tannins charpentés. Très beau vin que j’ai beaucoup apprécié!

Poderi Colla, Pinot Nero, Campo Romano Langhe, 2016

Poderi Colla, Barbera d’Alba, Costa Bruna, 2016, $25.90, cépage : Nebbiolo, code SAQ : 13674371. Disponible en Octobre 2019.

Un de mes vins préférés! Sur des notes d’épices douces, de fruits rouges (cerises, fraises), peu boisé, très complexe. Le genre de vin dont on dit qu’on reconnaît le ‘’caractère des raisins’’. Beaucoup de finesse, d’élégance, un vin généreux sur des tannins charpentés, tout en équilibre, souple. En bouche c’est juteux, croquant sur une acidité bien présente. J’en boirais tous les jours!

Poderi Colla, Barbera d’Alba, Costa Bruna, 2016

Poderi Colla, Nebbiolo d’Alba, Bacchus Label, $25.95, 2015, code SAQ : 10860346. Disponible en avril 2020.

Un autre de mes vins préférés! Bien floral, sur des notes de roses, de prunes et d’épices douces. En bouche les tannins sont très charpentés avec beaucoup de volume et d’amplitude. Et quelle longueur…

Poderi Colla, Nebbiolo d’Alba, Bacchus Label, 2015

Poderi Colla, Bricco del Drago, Langhe, 2012, $33.75, cépages : Dolcetto 85%, Nebbiolo 15%, code SAQ : 927590. Disponible en avril 2020.

Coup de Coeur! Ce vin fait partie des 1er grands vins de table d’Italie. C’est le premier Bricco qui ait jamais été fait (1969). Sur des notes de prunes, de tabac avec des tannins charpentés tissés bien serré. Beaucoup de volume et d’amplitude et d’une longueur interminable. Un grand vin d’un grand potentiel de vieillissement.

Le 1994 (non disponible) était tout en jeunesse malgré ses 24 ans. Sur des notes tabac, de prunes vraiment étonnantes. Les tannins étaient bien charpentés avec de belles notes d’évolution et beaucoup de volume et d’amplitude.

Poderi Colla, Bricco del Drago, Langhe, 2012

Poderi Colla, Barbaresco, Tenuta Roncaglia, Roncaglie, 2015, $49.75, cépage : Nebbiolo, code SAQ : 11100120. Disponible en Novembre 2019.

Un vin d’une grande finesse avec beaucoup de complexité qui provient de l’une des parcelles (Roncaglie) des plus qualitatives. Sur des notes d’épices, de fruits rouges, un peu de tabac, des notes de mûres, de violettes, d’épices et de sous-bois. En bouche, la texture est des plus veloutée sur des tannins charpentés. Le tout est d’une grande richesse, très généreux et d’une grande amplitude. Un de mes coup de cœur! Grand potentiel de garde.

Le 1998 (non disponible) était encore d’une belle fraîcheur sur des notes de tabac, de fruits très mûrs. Il était prêt à boire, sur des tannins bien souples, presque charpentés. Surprenant ce vin qui était encore bien juteux et d’une superbe longueur.

Poderi Colla, Barbaresco, Tenuta Roncaglia, Roncaglie, 2015

Poderi Colla, Bussia, Dardi Le Rose, 2013, $59.75, cépage : Nebbiolo, code SAQ : 10816775. Disponible en avril 2020.

Oh wow! Sur des notes de fruits rouges, de notes empyreumatiques et des notes florales. En bouche c’est opulent, d’une grande richesse, sur des notes de fruits noirs et de notes de réglisse. Les tannins sont bien charpentés et le vin dégage beaucoup de volume et d’amplitude tout en conservant une bonne dose de finesse et d’élégance. Un Nebbiolo ‘’majestueux’’.

Et que dire de son potentiel de vieillissement! Nous avons dégusté le 2008 et le 2001 (non disponibles). Le 2008 possédait des tannins encore bien souples et bien charpentés sur une texture bien veloutée. Le 2001 présentait encore des traits de jeunesse avec ses tannins bien charpentés et souples.

Poderi Colla, Bussia, Dardi Le Rose, 2013

Restaurant La Chronique

Cette dégustation avait lieu au restaurant La Chronique, un des meilleurs restaurants de Montréal!

L’apothéose du Malbec de Cahors avec le Château Haute-Serre!

Château Haute-Serre

On dit souvent que le hasard fait souvent bien les choses! Le commun dénominateur cette semaine était le Malbec, cépage qui a connu son origine en France et qui a pris son envol avec les vignerons de l’Argentine qui en ont fait leur cépage phare. Car cette semaine j’avais deux dégustations dont une avec des vignerons argentins autour du Malbec et celle dont cet article traitera avec Bertrand-Gabriel Vigouroux de Château Mercuès et Château Haute-Serre de la région de Cahors surtout reconnue pour ses Malbec.

Bertrand-Gabriel Vigouroux

La présentation que nous a faite M. Vigouroux focussait surtout sur l’histoire et l’évolution du cépage Malbec. Car disons-le, ce cépage a connu des hauts et des bas dans cette région. Mais sachez qu’il est à reprendre ses notes de noblesse et à figurer parmi les vins de prestige. Cette dégustation était organisée par l’agence Philippe Dandurand.

Cahors – Malbec

Les vignes de Cahors furent plantées par les Romains lors de la conquête romaine de la Gaule. Mais c’est au 13ième siècle que ce cépage a pris son envol avec le support de Aliénor d’Aquitaine et Henri II. Les Anglais raffolaient de ce vin appelé ‘’vin noir’’ et la région de Cahors était une des plus dynamiques en France avec entre autres, le commerce du vin qui était exporté partout en Europe jusqu’en Russie. Grâce aux Gabares, bateaux à fond plat, les vins étaient transportés jusqu’à Bordeaux.

Région de Cahors

Il faut savoir que le Malbec était considéré comme un des cépages les plus qualitatifs à l’époque. Il était le principal cépage du Premier Grand Cru 1855 classé à Bordeaux.

Mais que s’est-il donc passé pour que ce cépage se perde dans l’ombre d’autres cépages et que la région perde de son lustre? Deux événements ont pratiquement détruit ces acquis. La terrible maladie de la vigne, le Phylloxéra, a complètement détruit les vignobles autour de Cahors (et l’Europe entière) vers 1865 ce qui a créé une grave crise économique dans la région. Suite aux grandes guerres successives,on a vu qu’un effort de replantation que vers les années 50. Cependant un gel terrible a anéanti ces efforts en 1956.

Ce n’est qu’avec les efforts conjugués de quelques irréductibles et visionnaires tels George Vigouroux qui ont fait que le vignoble de Cahors a repris ses lettres de noblesse.

Vignoble Château Haute-Serre

De nos jours, les vignes couvrent 4,400 hectares de vignes (comparativement à 400 hectares en 1971) sur 72 km de long et 24 km de large avec 300 producteurs. L’incroyable essor du Malbec en Argentine a eu un effet plus qu’appréciable sur la notoriété du Malbec et sur le succès des vins de Cahors. En fait, on y a planté plus de 40,000 hectares de vignes en Argentine ce qui est 10 fois plus qu’à Cahors. De plus,  de nouvelles générations de vignerons ont aidé à Cahors à se renouveler. De nos jours, les vins de Cahors rivalisent avec les meilleurs vins du monde.

La famille Vigouroux : https://hauteserre.fr/

George et Bertrand-Gabriel Vigouroux

Depuis quatre générations (1887) on fait du vin dans la famille Vigouroux. Le Château de Haute-Serre a été le premier à être replanté en 1971 sur 40 hectares (maintenant 63 hectares). Domaine jadis célèbre, plus rien ne subsistait suite aux ravages du Phylloxéra. ‘’Il a fallu beaucoup de travail pour redémarrer la cave. Il n’y avait pas de vignobles, pas de vin, rien! Tout devait être construit à partir de zéro. Mon père a recommencé à planter du malbec alors qu’il n’était pas populaire dans les années 70’’.

La famille exploite 4 domaines en Occitanie. Le vignoble de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est le plus vaste du monde avec 260 000 hectares de vignes réparties sur 4 bassins de production : Languedoc, Roussillon, Rhône et Sud-Ouest avec 109 appellations d’origine (77 AOC et 32 IGP).

La maison est ‘’le spécialiste du Malbec’’ et de ce fait élabore des vins qui font partie des meilleurs de l’appellation. Maintenant, c’est Bertrand-Gabriel Vigouroux qui mène les destinées de la maison. Oenologue de formation et propriétaire de la maison il en est aussi le ‘’winemaker’’.

Il fait sa marque autour d’un plan majeur d’investissement pour renforcir le positionnement de la maison comme véritable leader du Malbec. Après 10 ans de recherches sur les micro-terroirs, sols et sous-sols, porte-greffes, clones, densités, ce dernier voulait un chai à la pointe de ce qui se fait de mieux dans le monde pour faire de grands vins. Il fond sa philosophie sur 3 axes : une administration forte, un développement touristique important et la viticulture et de grands vins. Pour lui, le vin c’est l’invitation au voyage.

D’ailleurs, la famille est propriétaire du Château de Mercuès depuis 1983 qu’elle a complètement rénové pour en faire un Relais & Châteaux. Le château a été nommé 2ième Château Hôtel de France par le Times en 2016. Le restaurant du Château est étoilé Michelin depuis février 2017.

Château de Mercuès

Il existe deux principaux terroirs à Cahors: l’un sur calcaire et l’autre sur le sol kimméridgien. Le Château Haute-Serre, un des plus vieux vignobles de Cahors sur 63 hectares, est situé sur le plateau calcaire et possède un superbe terroir car ses racines poussent dans le sol kimméridgien composé d’argile rouge et bleue, de fer et de calcaire.

Les vignes s’étendent sur les croupes graveleuses environnantes au Château sur les troisièmes terrasses des communes de Gaillac et de Mercuès. La densité de plantation est très élevée avec 6666 pieds hectares. Ce terroir argileux-silicieux est idéal pour la culture de la vigne et permet d’obtenir des vins concentrés avec un grand potentiel de garde.

La dégustation

Que recherche donc M. Vigouroux dans ses vins?

Eh bien l’élégance avant la puissance, recherche de l’équilibre, excellente buvabilité le tout dans le respect du terroir.

Nous avons dégusté 8 vins dont une verticale du Château Haute-Serre sur les millésimes 1983, 88, 90, 2010 et 2016, puis le Château Haute-Serre Géron Dadine de Haute-Serre sur les millésimes 2000 et 2016 puis le Château Haute-Serre, Cuvée Icône, WOW 2014.

Château Haute-Serre, Cahors, 2016, $25.25, cépages : Malbec 90%, Merlot 7%, Tannat 3%, sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 947184. Ce produit est disponible dans 155 succursales.

Quel beau vin, symbole de ce qui se fait de bien à Cahors! Sur des notes de fruits noirs bien mûrs, d’épices douces, un vin très charmeur avec quelques notes de cassis ainsi que quelques notes boisées très bien intégrées. En bouche c’est juteux sur une dominante de fruits noirs et des tannins soyeux, charpentés et corsés. Un vin bien structuré, doté d’une belle élégance le tout se terminant dans une longueur appréciable. Belle capacité à vieillir de 5 à 8 ans. Un vin à acheter! Vous ferez de beaux accords avec une entrecôte sur le grill ou une salade de gésiers.

Château Haute-Serre, Cahors, 2016

La verticale (même vin sur plusieurs millésimes) de ce vin démontre hors de tout doute sa capacité à vieillir.

Le 1983 était sur des notes de prunes, de chocolat, de raisins secs, de fenouil sur des notes étonnantes de fruits rouges. Velouté sur des tannins bien fondus avec beaucoup de matière, d’élégance et de finesse.

Le 1988 était un peu plus austère sur des notes plus terreuses, de prunes et de sous-bois. Velouté, d’une belle fraîcheur sur des tannins bien fondus. Assez intense et doté d’une belle élégance.

Le 1990, (Grand Vin Seigneur) année bien solaire, était sur des notes de champignons qui se sont estompées pour laisser toute la place aux notes de fruits sur la prune et un soupçon de notes boisées. Les tannins deviennent plus charpentés, d’une très belle longueur et le tout demeure d’une certaine élégance.

Le 2010 était sur des notes de cacao, d’épices, avec comme un soupçon de notes lactées, puis des notes de fruits rouges sut la framboise. Vraiment superbe avec des tannins bien charpentés avec beaucoup de volume et d’amplitude en bouche.

Nous avons aussi dégusté le Géron Dadine de Haute-Serre du Château de Haute-Serre dans les millésimes 2000 et 2016. Malheureusement ce vin n’est pas disponible au Québec.

Le 2000, Cuvée Prestige, était sur des notes d’épices (cannelle) de chocolat de tabac blond et de fruits noirs. Les tannins étaient bien charpentés, sur des notes de fruits noirs d’une belle concentration. Le 2016 était bien frais et d’une belle amplitude.

Enfin nous avons dégusté le pinacle du Malbec de Cahors :

Château Haute-Serre, cuvée Icône WOW, 2014, $178.00, importation privée.

Ce vin est disponible en importation privée en contactant l’agence Philippe Dandurand, division Galleon, 514-932-2626, info@galleonwines.ca

Après une première sélection parcellaire du vignoble, les cuvées Icône sont travaillées en intra parcellaire pour ne garder que les meilleurs ceps. L’élevage se fait en barriques françaises neuves pendant 24 mois.

Wow! Un vin d’une élégance, d’une telle profondeur, assez intense sur des notes de fruits noirs bien mûrs, de tabac blond, de noix de coco et quelques notes d’eucalyptus et d’épices. La bouche est d’un beau velouté sur des tanins particulièrement charpentés. Quelle intensité, de volume et d’amplitude dans une finale interminable. Et quelle élégance…

Château Haute-Serre, cuvée Icône WOW, 2014

La révolution vinicole et viticole en Argentine !

Argentine

Tout un vent de changement en Argentine ces temps-ci!  Pour nous en faite part, Wines of Argentina avec le Consulat Général de la République d’Argentine ont mis sur pied une classe de Maîtres sur les vins de l’Argentine. Celle-ci était menée par Joaquin Hidalgo journaliste viticole en Argentine.

Un des changements qui affecte le plus le milieu viticole et vinicole en Argentine est le développement d’un nouveau système d’appellation qui se calque sur ce qui se fait en Europe. Cette approche instituée par l’Institut National de Vitiviniculture met le focus sur les différenciations entre les divers terroirs de l’Argentine. Grâce aux technologies appliquées à l’étude des sols et à l’étude des conditions climatiques qui configurent la diversité des terroirs on est à redévelopper un ensemble de ces IG. De nouvelles indications géographiques (IG) ont récemment mises sur pied suite à ces analyses.

À ces IG on appliquera une classification basée sur l’aspect qualitatif des vins des sols, du climat etc. Tout comme en Bourgogne par exemple ou on distingue divers échelons. Ce projet s’étendra sur plusieurs années.

Il y a maintenant 101 IG en Argentine incluant 2 DO (Dénominations d’origine) soient Luyan de Cuco et San Rafael.

GI Logics – présentation Joaquin Hidalgo

La viticulture organique est aussi en forte progression grâce au fait qu’une bonne partie de l’Argentine  est situé du côté continental et bénéficie d’un climat assez sec lequel est des plus favorable à la viticulture organique. La surface en viticulture organique a augmenté de 275 hectares en 2005 à maintenant 6240 en 2016.

Argentine

Quant à l’évolution des vins eux-mêmes, les vins blancs subissent des transformations assez importantes. L’élaboration des vins passent soit par le reconditionnement des vieilles vignes surtout dans le cas du Sémillon et du Torrontes et la recherche de niveaux d’acidité plus élevé ou de niveaux d’alcool moins élevés. On a aussi tendance à planter des vignes pour les vins blancs dans des endroits plus en altitude qu’auparavant. Quant à la vinification des vins blancs, on voit de plus en plus de vins oranges ainsi que des fermentations carboniques, des vins de voile ainsi que des vins de type oxydés.

Torrontes

Quant aux vins rouges, le plus vendu est décidément le Malbec. En fait, près de deux bouteilles sur trois de vins rouges vendus sont du Malbec. On a tendance à voir de plus en plus de Cabernet-Sauvignon, de Cabernet Franc, de Bonarda et de Petit Verdot. Quant au Malbec on différencie ce cépage de plus en plus selon les terroirs. Par exemple le profil aromatique de vins seront passablement différents qu’ils soient de Mendoza Este, de Luyan de Cuco ou de Valle de Uco. Quant aux assemblages on passe de l’assemblage classique de Malbec, Cabernet Sauvignon et de Merlot vers des assemblages de Malbec, de Cabernet Franc et d’autres cépages.

Profil aromatique – Malbec par région

Ce qu’il y a à savoir sur l’Argentine

Étendue et diversité : Le pays s’étend sur 3779 km du nord au sud soit du 23 ième au 45 ième parallèle. On peut ainsi cultiver des vignobles de qualité sur de grandes superficies et offrir une grande diversité de terroirs, Les facteurs clés sont l’altitude et la latitude, la présence de la Cordillère des Andes, les précipitations et la grande variété des sols. Plusieurs vignobles se situent à plus de 330- mètres d’altitude.

Climat : Sec et continental. Les régions traditionnelles de l’Argentine sont situées dans des vallées situées en haute altitude, éloignées de l’océan, ce qui en fait l’un des rares territoires viticoles continentaux du monde.

Sols : Peu fertile. Les sols sont en général jeunes et privés de nutriments, à faible teneur en matière organique, ce qui limite la croissance de la vigne.

Eau : D’une grande pureté. L’eau pure provenant de la fonte des glaces des Andes, constitue la principale source d’irrigation dans les vallées.

C’est le 5 ième plus grand producteur de vin au monde

C’est le 10 ième plus grand exportateur de vin au monde

On y compte 895 propriétés viticoles

Il représente la 7ième plus grande surface plantée au monde

Les régions et sous-régions

L’Argentine se subdivise en 4 grandes régions soient Le Nord, Cuyo, Atlantique et Patagonie.

Dans le Nord (6,000 hectares soit 3% du pays) se situent les provinces de Salta, Jujuy, Tucuman at Catamarca.  

Région Nord

Dana la région de Cuyo (190,710 hectares, 95% du pays) se retrouvent les provinces de La Rioja, San Juan et Mendoza qui est la plus importante de ces régions.

Région Cuyo

Dans la région de Patagonie et Atlantique (3768 hectares, 1.88% du pays) on retrouve les provinces de La Pampa, Neuquen, Rio Negro, Chubut et Buenos Aires.

Les cépages

Les vins blancs :

Les vins blancs représentent 18.85% des cépages cultivés en Argentine.

Torrontes 27%, Chardonnay 16%, Sauvignon Blanc 6%, Chenin 5%, Sémillon 2%, autres 44%

Les vins rouges :

Les vins rouges représentent 81.15% des cépages cultivée en Argentine :

Bonarda 16%, Malbec 37%, Cabernet Franc 1%, autres 46%

La dégustation

Vins blancs

Sémillon, Nieto Senetiner, Argentine, Mendoza, vin blanc, 2017, $16.50, cépage : Sémillon 100%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 13653001.

Agence Sylvestre

J’ai bien aimé ce Sémillon surtout pour la complexité de ses saveurs et du contraste entre sa texture légèrement grasse et son acidité presque vive. Ce vin a été élevé à 50% dans des fûts de chêne français. L’élevage sur lies et l’utilisation des fûts produisent un vin d’une belle complexité. Ce vin a vieilli en bouteille un minimum de 6 mois.

Au nez des notes assez intenses de pêches très mûres et d’abricots, de miel ainsi que des notes boisées. En bouche des notes d’amandes, des notes boisées ainsi qu’un rappel des notes de pêches et d’abricots. La finale est sur des notes de noyaux de pêche et est d’une longueur moyenne. Très beau rapport qualité/prix.

Sémillon, Nieto Senetiner, Argentine, Mendoza, vin blanc, 2017

Torrontes, Susana Balbo, Signature, 2018, $22.90, sucre: 1.2 g/l, code SAQ : 13475646.

Très beau vin sur des notes de pêches, de fruits exotiques, de pamplemousse et de zeste de pamplemousse. En bouche c’est un vin des plus savoureux avec une acidité assez vive, une belle sensation de minéralité et une belle longueur.

Torrontes, Susana Balbo, Signature, 2018

Catena, Alta, Chardonnay, 2016, $40.00, sucre : 2,7 g/l, code SAQ : 521856.

Agence Noble Sélections

Sur des notes de petits pois verts, des notes boisées, beurrées et de fruits blancs (pêches, poires).  En bouche le boisé domine mais est très bien intégré aux notes de fruits blancs. La texture est légèrement grasse et l’acidité est des plus équilibré. Un vin d’un style vraiment bourguignon.

Catena, Alta, Chardonnay, 2016

Les vins rouges

Emma Zuccardi, Bonarda, Valle de Uco, Mendoza, 2016, $35.00, sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 14014235.

Agence Élixirs

Sur des notes de fruits rouges et noirs, d’un caractère légèrement rustique avec une acidité équilibrée et des tannins particulièrement charpentés. Un vin bien droit sur des notes de noyaux de cerises, bien juteux et croquant.

Emma Zuccardi, Bonarda, Valle de Uco, Mendoza, 2016

La Linda, Private Selection, Old Vines, 2016, Bodegas Luigi Bosca, $17.25, sucre: 2.5 g/l, code SAQ: 14029111.

Sur des notes de fruits noirs et rouges avec une touche herbacée et des notes boisées. En bouche ce vin est tout en équilibre, d’une belle fraîcheur avec des tannins bien charpentés et une finale légèrement herbacée.

La Linda, Private Selection, Old Vines, 2016, Bodegas Luigi Bosca

Masi, Tupungato, Corbec, Appassimento, 2016, $24.95, sucre : 2.6 g/l, cépages : Corvina 70%, Malbec 30%, code SAQ : 10689964.

Sur des notes de fruits rouges assez intense, de prunes, de notes chocolatées et d’épices douces. Les tannins sont bien charpentés avec des notes de fruits assez intenses. On dirait presque un Amarone!

Masi, Tupungato, Corbec, Appassimento, 2016

Zuccardi Q, Cabernet Franc, 2017, non disponible à la SAQ.

Agence Elixirs

Un nez des plus charmeur sur des notes de fruits rouges et de notes herbacées. Les tannins sont particulièrement charpentés sur des notes boisées. Beaucoup de fraîcheur et bien juteux et croquant.

Zuccardi Q, Cabernet Franc, 2017

Lote Negro, Bodega Norton, 2017, $29.90, sucre: 2.8 g/l, code SAQ: 13554660.

Sur des notes de vanille et de chêne, de menthe, d’eucalyptus et d’épices douces. D’un bel équilibre, bien balancé et d’une certaine élégance. J’ai beaucoup aimé ce vin. Un de mes coups de cœur.

Lote Negro, Bodega Norton, 2017

Clos de los Siete, 2016, $24.95, sucre : 2.2 g/l, cépages : Malbec 54%, Merlot 18%, Cabernet-Sauvignon 12%, Syrah 12%, Petit Verdot 3%, Cabernet Franc 1%, code SAQ : 10394664.

Agence Dandurand

Nez charmeur de crème de fruits rouges et noirs bien mûrs et frais ainsi que des notes d’épices douces. En bouche c’est une belle concentration d’arômes de fruits rouges et noirs, de chocolat noir entremêlées avec quelques notes de torréfaction. C’est un vin goûteux, généreux avec passablement d’amplitude et de volume en bouche. Bel équilibre entre le moelleux, l’acidité rafraîchissante et les tannins bien en chair et charpentés avec une finale qui perdure. Vraiment très beau vin!

Clos de los Siete, 2016

Un très beau Rosso di Montalcino bien en chair, juteux et savoureux! Le Collemattoni 2017.


Rosso di Montalcino, Collemattoni, Toscane, 2017

Rosso di Montalcino, Collemattoni, Toscane, 2017, $25.55, cépage: Sangiovese Grosso 100%, sucre: 2.1 g/l, code SAQ: 13476198.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Vous connaissez probablement les incroyables Brunello di Montalcino, ces vins mythiques de la Toscane élaborés à 100% de Sangiovese Grosso et vendus à des prix au dela des $50.00 la bouteille. Eh bien les Rosso di Montalcino sont une très belle alternative à ces Brunello et sont souvent vendus 50% moins chers que les Brunello. Même quelquefois les raisins destinés à en faire du Brunello sont déclassifiés pour en faire du Rosso.

À part les sols qui peuvent être différents les Rosso sont vieillis un minimum de 12 mois en fûts de chêne alors que les Brunellos vieilliront plus longtemps.  En fait, les Brunello doivent vieillir un minimum de 2 ans en barrique ou en foudre et un minimum de 4 mois en bouteille (6 mois pour les Riserva). On peut les mettre en marché le 1erjanvier de la 5ième année suivant les vendanges (6ans pour les Riserva).

Ce Collemattoni est le nom d’un domaine situé dans les collines au sud de Montalcino. Il provient d’une petite ferme sur sept hectares de vignes qui ne produit que du Sangiovese. Fait à noter la macération dure de 18 à 25 jours ce qui est assez long suivi par les 12 mois de vieillissement en fûts de chêne de Slavonie et de 3 à 4 mois en bouteille.

Notes de dégustation

Sur des notes assez concentrées de prunes, de cerises noires, de notes boisées et d’épices douces. En bouche l’acidité est bien fraîche typique du cépage et les tannins sont charpentés, tissés bien serré. Suivent de belles notes de fruits noirs, de prunes et de cerises avec une petite sensation de chaleur en bouche. Quelle belle concentration des saveurs avec une belle amplitude et une finale assez longue sur des notes de fruits bien juteux. Des plus savoureux!

Je l’ai bu avec de la pizza, et l’accord était excellent! Vous ferez de beaux accords des plats de pâtes sauces à la viande tomatées et des viandes rouges.

Page 1 of 9

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén