Catégorie : $30.01 à $40.00 (Page 1 of 8)

Le Grand Roi. Un vin de Châteauneuf-du-Pape parmi les moins chers!

Le Grand Roi, Châteauneuf-du-Pape, Vallée du Rhône, Grand Chais de France, 2018

Le Grand Roi, Châteauneuf-du-Pape, Vallée du Rhône, Grand Chais de France, 2018, $38.25, cépages : Grenache 70%, Syrah 15%, Mourvèdre 10%, Cinsault 5%, alc. : 14.5%, sucre : 2 g/l, code SAQ : 13300512.

Ce vin a été élaboré par le plus important producteur privé de France Grand Chais de France. Avec au-delà de 3,000 hectares de vignes ce groupe produit des vins sous des marques reconnues telles Calvet, J.P.Chenêt, Grand Sud, Jelzin et bien d’autres.

Ce Châteauneuf-du-Pape est l’un des moins chers dans le répertoire de la SAQ. Ses raisins proviennent des 5 communes de l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Si vous voulez vous faire une bonne idée de cette appellation, regardez ce vidéo 3D développé par Pierre Le Hong.

Appellation de renom en France avec une réputation des plus qualitative dont tous les vins sont un assemblage potentiel de 13 cépages dont 8 en rouge et 5 en blanc. La grande particularité du terroir de l’appellation sont ses galets roulés qui retiennent la chaleur du soleil durant le jour et permettent une superbe maturation des raisins.

Galets roulés – Châteauneuf-du-Pape

Notes de dégustation

Ce vin s’ouvre sur des arômes assez intenses de fruits rouges très légèrement confiturés, d’épices douces telle la garrigue. Il donne une première impression d’un vin généreux. Malgré ses 15 mois de vieillissement en fûts de chêne on ne sent que très peu les notes boisées.

En bouche, la texture est bien veloutée, l’acidité est moyenne et les tannins bien charnus, joufflus (le Grenache) et presque charpentés. S’entremêlent les flaveurs de fruits rouges et noirs ainsi que celles d’épices douces. Le tout est d’une belle amplitude, pas du tout lourd et d’une longueur toute en élégance.

Vous ferez de beaux accords avec des plats de bœuf mijotés longtemps, d’agneau rôti, le magret de canard et les plats de gibier à poil.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Coup de coeur de Californie!

Terre Rouge, Tête à Tête, Californie, Sierra Foothills, 2011

Terre Rouge, Tête à Tête, Californie, Sierra Foothills, 2011, $30.50, cépages : Syrah 56%, Mourvèdre 28%, Grenache 16%, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 10745989.

Bâti sur un véritable style Rhodanien c’est un GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre) bien typé! Il exhibe beaucoup de charme, et d’équilibre et laisse la place aux effluves de fruits noirs et rouges et aux épices douces un peu poivrées. D’une belle fraîcheur avec un soupçon de notes herbacées, c’est un vin sphérique avec des tannins très bien charpentés et d’une longueur plus qu’appréciable. Le genre de vin que j’apprécie beaucoup!

L’Amarone le plus vendu au Québec!

Montresor, Amarone della Valpolicella, 2015, $34.60, sucre : 6.0 g/l, code SAQ : 240416.

Avec un nez des plus charmeur sur des notes de crème de fruits rouges, d’épices ainsi que des notes florales. La texture est des plus veloutée, l’acidité bien équilibrée et les tannins presque charpentés et d’une belle souplesse. D’une belle intensité mais pas trop ce que j’apprécie beaucoup. Un beau volume en bouche et beaucoup d’élégance. Et quelle longueur…

Sartori di Verona – des vins qui allient modernisme et tradition!

Photo: site web Sartori di Verona

J’ai rencontré Andrea Sartori en juin dernier lors d’un dîner qui soulignait les 120 ans de la maison et ou nous avions dégusté quelques vins de la maison. La conversation avec M. Sartori avait pris un accent particulier sur les développements présents et futur de la région de Valpolicella. Mes échanges avec Andrea avaient été des plus intéressants.

Lors d’un tout récent voyage à Vérone en Novembre, je suis retourné le voir à son vignoble. Nous avons poursuivi notre conversation sur le Consorzio della Valpolicella le tout lors d’une superbe dégustation de ses excellents vins. Dans cet article-ci je vous propose de focusser sur les vins eux-mêmes. Vous pouvez si vous le désirez accéder à mon entrevue que j’ai faite avec Andrea sur les développements et challenges auxquels font face le Consorzio Tutela de Valpolicella.

Casa Agricola Sartori

Photo: site web Sartori di Verona

 La maison a été fondée en 1898 par Pietro Sartori avec un premier vignoble à Negrar dans la partie Classico de Valpolicella. Ce n’est que vers 1947 que les vins de Sartori seront officiellement mis en marché.  C’est maintenant Andrea qui en mène les destinées en tant que Président de Casa Vinicola Sartori S.pA.  

Cette entité combine en fait Cantina Sociale di Colognola et la maison Sartori, association qui s’est concrétisée dans les années 2000. Il s’agit d’une co-entreprise avec 800 membres (établissements vinicoles) établis sur 3,000 hectares de vigne afin de partager les moyens nécessaires au développement de vins de qualité.

Photo: site web Sartori di Verona

La majorité des vins sont toujours issus de raisins provenant de la région de Véronne et ont été réinterprétés au fil du temps pour répondre aux besoins des consommateurs du monde. En fait c’est un des traits caractéristiques de la maison. Avec au-delà de 80% de ses vins sont exportés à travers le monde, la maison se doit d’être à l’affût des tendances du consommateur. Ceci toujours dans le respect de la tradition. On ne verse pas dans les nouveautés de type vins orange, vin nature et autres modes passagères. On se concentre donc sur la précision et l’élégance des vins.

Photo: site web Sartori di Verona

Ces derniers sont élaborés avec l’aide du célèbre œnologue (travelling winemaker) Franco Bernabei dont la philosophie implique entre autres le respect profond des caractéristiques du terroir ainsi qu’une agriculture durable.

On a adopté une agriculture durable selon les principes 3 ‘’R’’ : Réduire, Réutiliser, Recycler.

Photo: site web Sartori di Verona

Les autres responsabilités de M. Sartori impliquent la présidence du Consorzio della Valpolicella. Ce dernier gère entre autres, l’élaboration et la promotion des vins de la région de Valpolicella. Cette région a connu beaucoup de succès au fil des années à un point tel qu’il faut selon lui peut-être prendre un temps d’arrêt afin de bien asseoir son succès et mieux garantir la qualité des vins.

La dégustation

Nous avons dégusté 7 vins des plus représentatifs de la maison Sartori dont le tout nouveau Amarone, Corte Bra, 2009. Ce qui distingue les vins c’est l’abondance de fraîcheur, beaucoup d’équilibre et de précision et des niveaux d’alcool bien contrôlés surtout dans le cas des Amarones. Rien de lourd! Bien que la philosophie derrière l’élaboration de ces vins soit traditionnelle, il en résulte des vins qui sont résolument modernes.

Fait à noter, ils offrent tous d’excellents rapports qualité/prix!

Sartori, Valpolicella Superiore DOC, 2016, $13.75, cépages : Corvina Veronese, Corvinone, Croatina, Rondinella, code SAQ : 26021.

Sur des arômes assez intenses de fruits rouges bien frais et d’épices douces. La texture est bien veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés. En bouche ce sont les flaveurs d’épices douces qui prennent leur place le tout dans un bel équilibre. Beau volume en bouche, bien juteux le tout se prolongeant dans une longueur appréciable.

Sartori, Valpolicella Superiore DOC, 2016

Sartori, Valpolicella Ripasso Superiore DOC, 2015, $17.30, cépages : Corvina Veronese, Corvinone, Croatina, Rondinella, code SAQ : 10669242.

Les arômes sont assez intenses, légèrement herbacées sur des notes de fruits très frais. La texture est très veloutée, les tannins bien souples et l’acidité bien équilibrée.  Ce vin possède une belle structure, passablement de volume en bouche, beaucoup de fraîcheur et d’une longueur plus qu’appréciable. Très beau rapport qualité/prix!

Sartori, Valpolicella Ripasso Superiore DOC, 2015

Sartori, Amarone della Valpolicella DOC, 2012, $39.85, cépages : Corvina Veronese, Rondinella, Molinara, code SAQ : 11035882.

Vous dire combien j’ai apprécié ce vin! Sur des accents de prunes, de tabac, de noix de coco ainsi qu’une certaine évolution. Superbe intensité des flaveurs en bouche sur des Notes de chocolat noir, de fruits noirs (mûres) et une finale bien soutenue et toute en amplitude.

Sartori, Amarone della Valpolicella DOC, 2012

Malheureusement les autres ne sont pas disponibles et c’est bien dommage car ils étaient, mettons sublimes!! On verra bien si un jour on les verra atterrir sur les tablettes de la SAQ!

Sartori, Corte Bra, Amarone, 2012 ND (non disponible)

Sartori, Corte Bra, Amarone, 2012

Sartori, Amarone, Corte Bra, 2009 ND

Sur des arômes de figues, de crème de prunes. D’une texture des plus veloutée, une acidité assez présente et des tannins très charpentés. Beaucoup de volume et d’amplitude en bouche. Et que dire de la longueur…

Projet  »I Saltari »

‘’I Saltari’’ est un projet des caves Colognola & Sartori dont l’objectif est la revalorisation via la restructuration de petites régions viticoles dans la région de Vérone. Un «laboratoire d’études» a été créé à cet effet, situé dans la vallée de Mezzane. Cette vallée est considérée comme une nouvelle référence de qualité.

Le vignoble «I Saltari» est situé à Turano dans la commune de S. Pietro di Lavagno. Il comprend 34 hectares dont 8 sont rattachés à la cave historique. Les vignobles restants sont situés dans les environs de la vallée de Mezzane. Les vignobles sont exclusivement plantés de variétés indigènes: Corvina, Corvinone, Rondinella et des variétés locales moins connues telles que Croatina, Oseleta et l’ancienne Corbina indigène.

I Saltari, Valpolicella Superiore, 2014 ND

Le nom veut dire « gardien des vignes ». Légères notes herbacées ainsi que des notes de fruits bien frais. D’un bel équilibre avec une acidité assez fraîche et des tannins équilibrés. C’est frais, juteux, avec quelques flaveurs boisées, de cerises et d’épices douces.

I Saltari, Amarone, 2012 ND

Sur des notes de prunes, de figues et d’épices douces. Ce qui caractérise ce vin ce sont ses tannins résolument charpentés avec des flaveurs d’une très belle intensité. « Love at first sip! ».

Quelques suggestions pour le temps des Fêtes!

Alastro, Azienda Agricola Planeta, Sicile, Italie, 2018, $19.95, vin blanc, cépages : Grecanico 70%, Sauvignon blanc 15%, Grillo 15%, sucre : 2.4 g/l, code SAQ : 11034361.

Un beau vin blanc bien aromatique qui s’ouvre sur des effluves de fleurs, de pêches, de miel et d’agrumes. La texture est légèrement grasse et l’acidité bien présente. Le tout créé une belle harmonie avec les flaveurs de miel, de citron et de zeste de citron.  

Alastro, Azienda Agricola Planeta, Sicile, Italie, 2018

Bodegas Breca, Grenache, Vieilles Vignes, Espagne, Calatayud, 2016, vin rouge, $22.95, cépages : Grenache 100%, sucre : 2.8 g/l, code SAQ : 11996456.

Un vin que j’ai particulièrement apprécié sur des arômes de fruits rouges (fraises et framboises) et noirs (mûres) bien frais ainsi qu’une bonne dose d’épices douces et un soupçon de notes boisées. Très frais en bouche avec une texture bien veloutée et des tannins charpentés et tissés serré. Bien équilibré, ce vin démontre une belle extraction et est particulièrement goûteux.

Bodegas Breca, Grenache, Vieilles Vignes, Espagne, Calatayud, 2016

Volver La Mancha, Bodegas Volver, Espagne, Castilla La Mancha, 2016, $22.55, vin rouge, cépage : Tempranillo 100%, sucre : 3.2 g/l, code SAQ : 11387327.

Au départ peu aromatique il s’ouvre par la suite sur des accents de fruits rouges (cerises) et de fruits noirs (mûres) très mûrs ainsi que des notes boisées et un petit côté empyreumatique (une certaine chaleur). Les tannins sont bien charpentés, c’est goûteux, tout en fraîcheur et d’une belle concentration dont les saveurs se prolongent de façon appréciable.

Volver La Mancha, Bodegas Volver, Espagne, Castilla La Mancha, 2016

Joseph Phelps, Innisfree, Cabernet-Sauvignon, Napa Valley, 2017, $39.75, vin rouge, cépages: Cabernet-Sauvignon 80%, Malbec 8%, Petit Verdot 7%, Merlot 5%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 11419616.

De facture très classique et élaboré sur le modèle Bordelais, ce vin exhibe des arômes de cassis, de cerises noires, un soupçon de caramel, de vanille, de chocolat au lait et de notes boisées bien intégrées à l’ensemble. Assez opulent en bouche, les tannins sont bien souples, veloutés, les saveurs sont d’une belle intensité avec passablement de volume et d’amplitude et la persistance en bouche est des plus satisfaisante. Le genre de vin qu’on peut boire maintenant et qu’on peut oublier quelques années dans le cellier.

Joseph Phelps, Innisfree, Cabernet-Sauvignon, Napa Valley, 2014

Emmolo, Merlot, Napa Valley, 2016, $70.00, vin rouge, code SAQ : 12930934.

Un vin des plus charmeur qui exhale des arômes d’eucalyptus (beaucoup de fraîcheur), de bleuets, de légères notes animales, un soupçon de torréfaction et de senteurs florales. Doté d’une belle amplitude sur des tannins charpentés, il laisse percevoir beaucoup de finesse et dégage une finale soutenue sur des flaveurs de torréfaction.

Emmolo, Merlot, Napa Valley, 2016

Patrick Piuze, Méthode Traditionnelle, Non dosé, vin effervescent, Bourgogne, $24.15, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 12999181.

J’apprécie beaucoup de vin effervescent élaboré à partir de Chardonnay. Le genre de vin qui évolue constamment dans votre verre et doté d’une belle complexité. Prenez plaisir à humer les parfums floraux de ce vin entremêlés de sucre d’orge et de fruits blancs. Bien que non dosé, sa texture est légèrement moelleuse et son acidité bien vive. Il procure une belle sensation de minéralité et une persistance en bouche assez longue.

Patrick Piuze, Méthode Traditionnelle, Non dosé, vin effervescent, Bourgogne

Champagne Henriot, Brut, Souverain, $57.50, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 8.3 g/l, code SAQ : 13828931.

Une valeur sûre que ce Champagne! Nez qui exhibe des arômes de fruits jaunes, d’agrumes, de poires, d’amandes et pain grillé. Rafraîchissant, aérien, un brin incisif et droit c’est un Champagne on ne peut plus classique.

Champagne Henriot, Brut, Souverain

Domaine Bott-Geyl, Crémant d’Alsace, extra Brut, $28.95, sucre : 4.8 g/l, cépages : Pinot blanc 50%, Chardonnay 30%, Pinot Noir 20%, code SAQ : 13032845.

Nez assez aromatique sur des arômes de fruits jaunes, de levures et de pain grillé. Beaucoup de rondeur et de complexité sur des bulles très fines. Belle sensation de minéralité, acidité assez vive pour du Pinot Blanc (50%) sur une finale bien goûteuse.

Domaine Bott-Geyl, Crémant d’Alsace, extra Brut

À la découverte de très beaux vins italiens qui offrent d’excellents rapports qualité/prix!

Les vins Umani Ronchi

On cherche toujours des bons vins qui offrent d’excellents rapport qualité/prix. Souvent cette quête nous amène vers des appellations moins connues qui produisent des vins tout aussi bons que ceux des appellations plus connues mais à prix beaucoup plus raisonnable. Et c’est le cas avec l’ensemble des vins de la maison Umani Ronchi qui élabore des vins depuis plus d’une cinquantaine d’années dans les appellations Marches et Abruzzo.

Chai Umani Ronchi

Fondée en 1957 par les familles Bianchi et Bernetti, Massimo Bernetti en devient propriétaire unique dans les années 70. Lui et son fils gèrent l’entreprise familiale depuis et fait à souligner, ils produisent des vins selon les préceptes de l’agriculture organique.

Michele Bernetti (gauche) et Massimo Bernetti

Les vins proviennent d’une dizaine de vignobles établis sur environ 215 hectares dont 110 hectares de cépage Verdicchio dans les Marches (ou ils représentent environ 10% de l’appellation), 70 hectares de cépage Montepulciano (environ 20% de l’appellation) dans les Marches et 35 hectares à Abruzzo de cépages Montepulciano, Pecorino et Trebbiano. Ces vignobles sont établis sur 3 districts soient Conero, Castelli di Jesi et Abruzzo. Chaque vignoble produit donc des vins uniques qui reflètent bien leur terroir propre.

Les vins sont vinifiés dans 3 chais soient celui d’Osimo pour le cépage Montepulciano et autres cépages rouges des Marches, de Castelbellino pour les blancs de Verdicchio et de Montipagano pour les rouges de Montepulciano d’Abruzzo. Ceci permet de conserver en vinification la nature même des cépages et les terroirs d’où ils proviennent.

Cartes des vignobles Umani Ronchi

Ce que j’apprécie beaucoup c’est le fait que la grande majorité des cépages que la maison utilise sont indigènes (cépages italiens). Tant qu’à faire des vins, pourquoi ne pas miser sur les cépages qui sont propres au pays! C’est un fait – ils sont excellents!

Vins blancs Umani Ronchi
Vins rouges Umani Ronchi

Les vins que nous avons dégustés sont donc élaborés de ces cépages indigènes : dans les blancs le Pecorino (Abruzzo) et le Verdicchio le cépage emblématique des Marches. En rouge nous avons dégusté les vins issus du cépage Montepulciano de la région des Marches et celui des Abruzzes qui sont assez différents. Celui d’Abruzzo est plus connu mais celui des Marches m’a semblé un peu moins tannique et plus en finesse.

Nous avons aussi goûté des vins issus de Sangiovese des Marches, un vin provenant du cépage Lacrima vraiment différent et le dernier qui est assemblé de Cabernet-Sauvignon, de Montepulciano et de Merlot, le seul élaboré avec des cépages internationaux mais avec tout de même 40% du cépage Montepulciano.

La dégustation

Dégustation vins Umani Ronchi

Rarement voit-on dans des dégustations de ce genre une lignée de vins à $15.00 ou moins dont 2 pratiquement sous la barre des $10.00. Il faut faire confiance à ses vins pour les livrer en pâture à des journalistes et chroniqueurs. Moi j’aime bien, car ça me permet de trouver des pépites, ou si vous préférez des vins avec d’excellents rapports qualité/prix. Et ici il y en a!

Les vins blancs

Umani Ronchi, Velodoro, Pecorino, IGT, Terre di Chieti, 2018, $17.90, sucre : 4.6 g/l, code SAQ : 12883200.

Bien aromatique et d’une belle complexité pour un vin de ce prix avec une myriade d’effluves tant florales que de fruits exotiques, de fruits blancs (pommes), d’amandes et un soupçon d’agrumes. Un vin bien polyvalent doté d’une belle acidité surtout en fin de bouche.

Umani Ronchi, Velodoro, Pecorino, IGT, Terre di Chieti, 2018

Umani Ronchi, Casal di Serra, Verdicchio dei Castelli di jesi, 2017, $19.90, sucre : 5.2 g/l, code SAQ : 10254725.

Umani Ronchi, Casal di Serra, Verdicchio dei Castelli di jesi, 2017

Le cépage Verdicchio est moins aromatique au nez mais il c’est pour mieux nous charmer en bouche…texture veloutée, flaveurs de pêches, d’abricots de noyaux de pêches (légère amertume), superbe acidité et une belle sensation de minéralité. Un vin de bouffe!

Umani Ronchi, Vecchie Vigne, Verdicchio dei Castelli di Jesi, 2016, $26.15, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 12941086.

Umani Ronchi, Vecchie Vigne, Verdicchio dei Castelli di Jesi, 2016

Les vignes dont proviennent ce vin ont plus de 40 ans et d’un seul vignoble. Un vin élégant que j’ai beaucoup apprécié surtout à cause de la pureté de ses arômes de fruits qui n’ont pas été altérés d’aucune façon par le bois. Saveurs de pêches, d’abricots, soupçon d’épices douces d’une texture veloutée et d’une belle structure. Et que dire de sa longueur…très beau! Achetez ce vin sans retenue!

Les vins rouges

Umani Ronchi, Medoro, Sangiovese, IGT Marches, $8.75, sucre : 8.1 g/l, code SAQ : 565283.

Des arômes de fruits rouges comme une crème de fruits avec des tannins charpentés et une finale sur des notes de fruits noirs et de noyaux de fruits.

Umani Ronchi, Medoro, Sangiovese, IGT Marches

Umani Ronchi, Podere, Montepulciano d’Abruzzo, 2017, $10.65, sucre : 5.7 g/l, code SAQ : 14044670.

Ce vin fait partie du programme pépinière. Il est donc en test avec la SAQ pour en évaluer son succès. C’est un excellent achat avec un rapport qualité/prix appréciable! Des accents de cerises et d’épices douces dominent dans ce vin. Doté d’une belle acidité et de tannins équilibrés mais bien serrés, il présente des saveurs d’une belle profondeur pour un vin de ce prix. Bien goûteux et savoureux.

Umani Ronchi, Podere, Montepulciano d’Abruzzo, 2017

Umani Ronchi, Jorio, Montepulciano d’Abruzzo, 2017, $15.45, sucre : 4.6 g/l, code SAQ : 862078.

Bien typé Montepulciano d’Abruzzo sur des notes de fruits rouges au nez puis de fruits noirs en bouche, des tannins charpentés tissés bien serré, beau volume et belle amplitude. C’est juteux, goûteux et pas mal beau. Excellent rapport qualité/prix!

Umani Ronchi, Jorio, Montepulciano d’Abruzzo, 2017

Umani Ronchi, San Lorenzo, Rosso Conero, 2016, $19.25, cépage: Montepulciano,  sucre: 3.1 g/l, code SAQ: 397174.

Vraiment très beau! Un Montepulciano bien différent de ceux d’Abruzzo. Un accueil des plus charmeur sur des accents d’épices douces, de fruits rouges bien mûrs ainsi qu’un soupçon de prunes. D’une texture bien veloutée en harmonie avec une acidité bien fraîche et des tannins charpentés mais toujours souples. Finesse et une certaine élégance en bouche avec une belle sensation de minéralité et finale d’une amplitude savoureuse. En route vers la SAQ!! Excellent rapport qualité/prix!

Umani Ronchi, San Lorenzo, Rosso Conero, 2016

Umani Ronchi, Fonte del Re, Lacrima di Morro d’Alba, 2017, $20.15, sucre : 6.1 g/l, code SAQ : 12883314.

Tellement différent et intéressant!! Des parfums floraux sur la violette et le muguet ainsi que quelques notes de fruits rouges. Un vin peu corsé dont les saveurs florales se prolongent en bouche de façon inattendue mais oh combien agréable! Vous ferez un malheur avec des charcuteries. Moi j’ai flippé sur ce vin!

Umani Ronchi, Fonte del Re, Lacrima di Morro d’Alba, 2017

Umani Ronchi, Cumaro, Conero Riserva DOCG, 2014, $30.75, cépage : Montepulciano, sucre : 2.1 g/l, code SAQ : 710632.

Mon genre de vin! Celui-ci dégage des notes animales, de torréfaction avec comme un soupçon de ‘’smoked meat’’ et de fumée. Wow! C’est velouté, d’une belle acidité bien fraîche, des tannins bien charpentés et tissés bien serré et beaucoup de volume et d’amplitude mais tout en gardant une bonne dose de finesse typique de ce cépage de la région des Marches.

Umani Ronchi, Cumaro, Conero Riserva DOCG, 2014

Umani Ronchi, Pelago, IGT Marches, 2015, $40.75, cépages : Cabernet-Sauvignon 50%, Montepulciano 40%, Merlot 10%, sucre : 2.3 g/l, code SAQ : 735977.

Ce vin n’est produit que lors des années exceptionnelles. J’avoue que je l’ai pas mal aimé…bon beaucoup aimé, malgré le fait qu’il est élaboré avec des cépages internationaux. Il prouve tout au moins qu’il est possible de faire d’excellents vins avec ces cépages. Attirants ces arômes de chocolat au lait, ces notes florales, de prunes et de tabac. Humm…et ajoutez à cela des flaveurs de torréfaction mais pas trop tout en équilibre avec des notes de noisettes et de vanille. C’est un vin sphérique et volumineux d’ine longueur des plus persistante.

Umani Ronchi, Pelago, IGT Marches, 2015

Une superbe dégustation de vins permet au Club Richelieu de St-Jérôme d’amasser $20,000.00 pour la Fondation de l’Hôpital régional de St-Jérôme.

Le 18 octobre avait lieu à l’hôtel Best Western de St-Jérôme la 18ème édition de cette levée de fonds mise sur pied par la Fondation du Club Richelieu de St-Jérôme. Une quarantaine de vins sélectionnés de divers pays par Jean Desrosiers Conseiller en vins à la SAQ Ste-Adèle, pouvaient être dégustés moyennant l’achat d’un billet d’entrée et de coupons de dégustation. De plus les fonds sont amassés via un encan silencieux et diverses commandites de tables de dégustation.  Cette année les fonds seront remis au département de microbiologie.

Depuis le début, Marcel Renaud, Astrid et Gaétan Lajeunesse mettent sur pied cet événement avec l’aide d’un comité organisateur bénévole composé d’autres membres du Club Richelieu dont Sylvain Gravel, Marie-Pierre Champagne et Benoit-Vincent Piché.

Cet événement est un véritable succès avec au-delà de 300 participants et amateurs de bons vins.

Dégustation Club Richelieu St-Jérôme – Comité organisateur et bénévoles

Mes cinq coups de coeur de la dégustation

En tant que chroniqueur de vins j’ai l’occasion d’assister à plusieurs dégustations à chaque semaine. Celle-ci à ceci de particulier. Non seulement la très grande majorité des vins sont disponibles à la SAQ mais en plus, Jean Desrosiers déniche de véritables perles. Vraiment il n’y a pas un vin que je n’ai pas aimé, ce qui rend vraiment difficile le choix de mes cinq coups de cœur. Mais il faut ce qu’il faut, alors allons-y :

Patrick Piuze, Non Dosé, Méthode Traditionnelle, $24.80, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 12999181.

Ce vin effervescent est élaboré par un québécois! D’une superbe finesse, dégageant une nuée de fines bulles, d’une structure bien droite et d’un goût qui appelle une autre bouteille, c’est le mousseux que vous vous devez d’essayer…et vous êtes chanceux car il y en a dans 123 succursales.

Patrick Piuze, Non Dosé, Méthode Traditionnelle

Casar de Burbia, Mencia, Espagne, Bierzo, 2015, $20.60, cépage : Mencia, code SAQ : 12886890.

Ce qui domine ce sont les effluves de fruits bien bien mûrs et d’une belle pureté autant au nez qu’en bouche ainsi qu’un un léger soupçon comme de caramel.  D’une belle fraîcheur qui accompagne bien des tannins équilibrés. Il offre un très beau rapport qualité/prix. Disponible dans 75 succursales.

Casar de Burbia, Mencia, Espagne, Bierzo, 2015

Cloudsley, Pinot Noir, Péninsule du Niagara, Twenty Miles Bench, 2015, $35.00, sucre: 1.2 g/l, code SAQ: 13989971.

Mon vin préféré! Du fruit, du fruit!! Des arômes de cerises noires éclatantes qui perdurent jusqu’à la fin de bouche. Des tannins d’un superbe équilibre et tissés bien serré tout en finesse et en élégance. Disponible dans 46 succursales.

Cloudsley, Pinot Noir, Péninsule du Niagara, Twenty Miles Bench, 2015

Terre Rouge, Tête à Tête, Californie, Sierra Foothills, 2011, $30.50, cépages : Syrah 56%, Mourvèdre 28%, Grenache 16%, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 10745989.

Bâti sur un véritable style Rhodanien c’est un GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre) bien typé! Il exhibe beaucoup de charme, et d’équilibre et laisse la place aux effluves de fruits noirs et rouges et aux épices douces un peu poivrées. D’une belle fraîcheur avec un soupçon de notes herbacées, c’est un vin sphérique avec des tannins très bien charpentés et d’une longueur plus qu’appréciable. Disponible dans 124 succursales.

Terre Rouge, Tête à Tête, Californie, Sierra Foothills, 2011

Castello di Selvole, Ponte Rosso, Chianti Classico, Gran Selezione, 2013, $29.40, cépages : Sangiovese 80%, Cabernet Franc 10%, Merlot 10%, sucre: 1.7 g/l, code SAQ: 14108717.

Le niveau de qualité le plus élevé du Chianti Classico, Gran Selezione! À ce prix pour un vin de cette qualité on saute dessus! Disponible dans 51 succursales.

Castello di Selvole, Ponte Rosso, Chianti Classico, Gran Selezione, 2013

Caparzo, superbe expression de la Toscane!

La maison Caparzo couvre approximativement 200 hectares dont 90 hectares de vignes sur différentes parties de la région de Montalcino une des régions des plus qualitatives d’Italie et reconnue pour ses Brunello. Ces hectares de vignes se répartissent sur trois parcelles : Caparzo, La Casa et La Caduta. Ceci permet de choisir les raisins de ces 3 parcelles selon les divers millésimes et d’offrir un certain niveau de stabilité au profil aromatique des vins.

Vignoble et Chai Caparzo

C’est Elizabetta Gnudi Angelini qui en a fait l’acquisition en 1998 après avoir fait l’acquisition de la maison Borgo Scopito en 1997 avec 493 hectares située dans le Chianti et de Doga delle Clavule située dans la région de Maremma en Toscane.  De plus elle a ajouté la maison Altesino en 2003 à son portfolio et tout récemment l’acquisition d’un autre vignoble dont les détails suivront.

Vignoble et Chai Caparzo

Accompagné de Mirco Biliorsi Directeur export pour les maisons Caparzo, Doga delle Clavule et de Borge Scopeto, nous avons dégusté 12 vins dont 8 sont disponibles à la SAQ.

Chai Caparzo

La dégustation

Dégustation des vins de la maison Caparzo

Chardonnay, Toscana IGT, 2018, $14.85, disponible en importation privée en contactant l’agence Montalvin.

Ce vin en blanc et en rouge provient de raisins issus des 3 domaines soient Caparzo, Borgo Scopeto et Doga delle Clavule. Il s’ouvre sur des effluves de poires et de pêches qui se retrouvent en bouche sur une texture veloutée et une acidité assez présente. L’intensité des saveurs de fruits enveloppe bien la bouche et perdure de façon satisfaisante.

Chardonnay, Toscana IGT, 2018

Sangiovese, Toscana IGT, 2018, $14.85, disponible en importation privée en contactant l’agence Montalvin.

Une belle entrée en matière sur des arômes de fruits bien mûrs tels la fraise, les mûres ainsi que des notes d’épices douces. C’est un vin bien rond sur des tannins équilibrés soutenus par un fruité assez intense de noyaux de cerises, de fraises, de mûres et d’épices.

Sangiovese, Toscana IGT, 2018

Borgo Scopeto, Chianti Classico, DOCG, 2016, $18.70, code SAQ: 13460647. Excellent rapport qualité/prix!

Bien typé sur des arômes de fruits bien mûrs, quelques notes boisées et d’épices sur la muscade. D’un bel équilibre entre l’acidité bien fraîche, les tannins assez charpentés et une belle structure en bouche qui procure une belle sensation de volume. Belle et généreuse fine de bouche sur des flaveurs de noyau de cerise, d’épices et de cacao.

Borgo Scopeto, Chianti Classico, DOCG, 2016

Borgo Scopeto, Chianti Classico Riserva, DOCG, 2015, $28.95, code SAQ: 10560351.

Ce vin vieillit entre 18 à 24 mois en barriques de bois de Slavonie de 30hl et en tonneaux de chêne français de 500l. Ceci a pour effet de bien oxygéner le vin sans en transmettre des notes boisées trop intenses ce qui laisse toute la place aux saveurs et arômes de fruits at apporte une belle complexité au vin.

Un très beau vin qui s’est laissé découvrir car il était au départ un peu fermé. Sur des notes animales, de fruits bien mûrs, de légère torréfaction (le bois) ainsi qu’un soupçon d’épices. La bouche est élégante, moyennement complexe sur des tannins bien charpentés, une acidité fraîche. Les flaveurs de fruits noirs bien juteux se prolongent dans une persistance agréable.

Borgo Scopeto, Chianti Classico Riserva, DOCG, 2015

Borgonero, Borgo Scopeto, Toscana IGT, 2016, $20.35, code SAQ: 13210939.

Un vin agréablement épicé tant à l’olfactif qu’en bouche avec comme un soupçon d’eucalyptus qui lui apporte beaucoup de fraîcheur. Les tannins bien charpentés tissés bien serré et quelque peu astringents sont en équilibre avec une belle acidité et de belles saveurs de fruitées.

Borgonero, Borgo Scopeto, Toscana IGT, 2016

Ca’del Pazzo, Caparzo, 2015, $32.50, cépages : Sangiovese 50%, Cabernet-Sauvignon 50%, code SAQ : 12721809.

Le vieillissement de ce vin dure 24 mois en barrique de chêne français et est conservé un minimum de 12 mois en bouteille. C’est un vin bien structuré qui s’exprime tant par la sensation de volume et d’amplitude qu’il laisse en bouche que par sa persistance. On parle d’un vin dont la moitié est élaboré avec du Cabernet-Sauvignon qui lui apporte de la structure et des tannins charpentés et de Sangiovese qui lui apporte une autre dose de structure et des saveurs et arômes épicés et de fruits noirs.

Un vin bien en chair qui exhale des notes boisées assez présentes, des arômes d’épices douces et un soupçon de vanille. Les tannins sont particulièrement charpentés et la persistance gustative est passablement longue.

Ca’del Pazzo, Caparzo, 2015

Rosso di Montalcino, DOC, Caparzo, 2017, $18.90, code SAQ : 713354. Excellent rapport qualité/prix!

Ce vin vous accueille avec de jolis accents de cerises bien fraîches et de fleurs. Puis se développent des saveurs gourmandes de noyaux de cerise en harmonie avec des tannins charpentés assez denses et une fraîcheur accentuée par son beau niveau d’acidité. Des plus juteux et bien salivant.

Rosso di Montalcino, DOC, Caparzo, 2017

Brunello di Montalcino, Caparzo, Green label, 2014, $49.75, code SAQ : 10270178.

Ce vin vieilli 3 ans en tonneaux traditionnels de chêne de Slavonie et français puis 12 mois en bouteille ce qui lui apporte beaucoup de complexité. Que d’élégance, de volume et d’amplitude! Il nous laisse découvrir ses arômes de prunes et d’épices douces puis s’envole en bouche sur des tannins bien charpentés tissés serré et sur des airs de fraîcheur grâce à son acidité bien dosée.

Le 1997 était exceptionnel avec son soupçon de menthe, de sous-bois et de cuir et ses tannins très présents et une persistance en bouche interminable.

Brunello di Montalcino, Caparzo, Green label, 2014

Brunello di Montalcino Riserva, Caparzo, 2013, $87.25, code SAQ : 859892.

La cuvée Riserva n’est produite que lors des meilleurs années et c’est tant mieux pour nous puisque 2013 en fut une excellente!!  Un effluve de caramel m’a tout d’abord accueilli suivi par des arômes de prunes bien fraîches. Tout en élégance et finesse avec des tannins bien charpentés et un certain volume en bouche bien équilibré.

Brunello di Montalcino Riserva, Caparzo, 2013

La Casa, Brunello di Montalcino, Caparzo, 2013, $79.75, code SAQ : 11098752.

Caparzo a été une des premières maisons de cette appellation à élaborer ce qu’on appelle un ‘’Single Vineyard’’ ou un grand cru. C’est un qui provient des raisins d’une même parcelle qualitative celle de La Casa.

Dans ce vin ce sont la structure et les saveurs autres que le fruit qui dominent, tout comme chez certains Bordeaux bien que certains arômes de fruits soient présents en filigrane. Ce sont donc les odeurs d’épices douces qui dominent le tout dans une harmonie élégante et toute en finesse.

Le 1988 était sur des notes tertiaires telles le tabac, le champignon et le cuir et les tannins étaient encore bien charpentés.

La Casa, Brunello di Montalcino, Caparzo, 2013

Restaurant le Muscadin

Un beau Pinot Noir des plus classique! Rully, Jaffelin, 2016

Jaffelin, Rully, Bourgogne, Côte Chalonnaise, 2016

Jaffelin, Rully, Bourgogne, Côte Chalonnaise, 2016, $32.75, cépage: Pinot Noir, code SAQ : 14018720.

Je vous ai déniché ce très beau Pinot Noir de Bourgogne dans l’appellation Rully de la Côte Chalonnaise. Jaffelin n’en a fait que 2,100 bouteilles; alors si vous en trouvez achetez le!  Bien qu’il soit passé la barre des $30.00, vous paierez pas mal plus cher pour un Pinot Noir de cette qualité.

Bien typé et des plus classique sur des notes de cerises, de griottes assez intenses ainsi que des notes florales et d’épices douces bien subtiles. Bien que ce vin ait vieilli pendant 16 mois en fûts de chêne on n’en sent que la complexité qui a été apportée par le bois. En bouche c’est particulièrement juteux et goûteux avec une acidité des plus fraîche et des flaveurs de cerises fraîches et d’épices douces. Tout en délicatesse et en équilibre avec des tannins légèrement corsés et tissés serré. Vraiment très beau!

Vous ferez de beaux accords avec des volailles rôties, abats et rognons.

Agence Charton Hobbs – échantillon

L’Amarone Montresor, 50 ans d’amour au Québec!

Cette semaine je rencontrais Edoardo Montresor, ambassadeur de la marque Montresor. Ce dernier voyage partout dans le monde pour promouvoir la marque. Mais quand il vient au Québec, c’est en terrain connu car c’est la région après l’Italie ou cet Amarone légendaire se vend le plus. Évidemment si on l’achète tant, c’est qu’il nous donne pleine satisfaction tant au niveau du goût que de son rapport qualité/prix.

Lors de cette rencontre nous avons dégusté une partie de la gamme des vins que la maison élabore dont un mousseux fait de Pinot Noir, un excellent Soave blanc fait de Garganega, un délicieux vin de Valpolicella et trois très beaux Amarones.

Edoardo qui est un ambassadeur hors pair nous a fait part de quelques notions intéressantes sur les vins de la région et sur l’histoire de sa famille. En voici quelques unes :

L’origine du nom de la famille est française. Claude Montresor qui résidait en Val de Loire a un jour tenté de tuer (sans succès) le Cardinal Richelieu. Il a du s’exiler en Italie dans la région de Vérone.

C’est en 1892 que l’arrière-grand-père d’Edoardo débute la fabrication du vin avec des raisins de Valpolicella. Ils seront les premiers à vendre du vin en bouteille sous une marque privée.

Que veut dire Valpolicella? Val : qui veut dire vallée, Poli : qui veut dire plusieurs, Cella : qui veut dire cellier. Donc bout à bout ça veut dire « la vallée où on trouve plusieurs celliers ».

Au départ les vins d’Amarone étaient appelés – Reciotto Scampa. On a par la suite changé le nom pour Reciotto Amarone.

La bouteille d’Amarone de Montresor à comme une apparence de verre sablé. La raison en est une technique. Les premières livraisons aux USA prenaient un temps très long. Afin de protéger le vin de la lumière pendant cette periode, le verre de la bouteille a été comme « sablé ».

Autrefois quand on servait le vin on y ajoutait du sucre afin d’en atténuer l’acidité. Avec les cépages de l’Amarone qui ont la peau épaisse (Corvina, Rondinella, Molinara) on s’est aperçu qu’on pouvait les faire sécher et ainsi augmenter leur teneur en sucre. Avec ces vins on n’avait plus besoin d’ajouter du sucre lorsqu’on servait le vin.

Séchage du raisin – méthode appassimento

La dégustation

Montresor, Rosé Royal, Vino Spumante Brut, cépage : Pinot Noir 100%, $38.00, disponible en importation privée (IP).

Sur des notes de fruits blancs, d’agrumes, florales et comme un soupçon de notes herbacées. La bouche offre une belle sensation de mineralite (un vin bien droit) avec un profil légèrement vineux (le Pinot Noir), d’une belle élégance et beaucoup de fraîcheur. Un vrai mousseux de bouffe avec une certaine structure et une belle longueur.

Montresor, Rosé Royal, Vino Spumante Brut

Montresor, Fattoria Soave Classico, 2017, $20.00, cépage : Garganega 100%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 13863745.

Les vins de Soave sont parmi mes préférés et j’ai beaucoup apprécié celui-ci. Sur une dominante florale, de pêches, très aromatique avec comme un soupçon de miel. En bouche, belle sensation de mineralite, avec une acidité presque vive qui donnait à ce vin un côté incisif. Belle longueur avec une finale sur les notes florales.

Montresor, Fattoria Soave Classico, 2017

Montresor, Valpolicella Classico Superiore, 2015, $24.00, cepages : Corvina 50%, Rondinella 50%, code SAQ : 13863737.

Ce vin est malheureusement peu disponible. On verra bien la disponibilité future car selon Edoardo, il reste du 2015 dans le Chai…

Ce vin était tellement équilibré! Dommage car je vous le recommande sans hésitation. Sur des notes de fruits rouges bien mûrs et d’épices avec un léger boisé. En bouche les notes d’épices dominent ainsi que les flaveurs de fruits rouges assez concentrées. Les tannins sont presque charpentés et toutes les composantes du vin sont dans un bel équilibre. Tellement bon!

Montresor, Valpolicella Classico Superiore, 2015

Montresor, Amarone della Valpolicella, 2015, $34.60, sucre : 6.0 g/l, code SAQ : 240416.

Avec un nez des plus charmeur sur des notes de crème de fruits rouges ainsi que des notes florales. La texture est des plus veloutée, l’acidité bien équilibrée et les tannins presque charpentés. D’une belle intensité mais pas trop ce que j’apprécie beaucoup. Un beau volume en bouche et beaucoup d’élégance. Et quelle longueur…

Montresor, Amarone della Valpolicella, 2015

Montresor, Amarone della Valpolicella Fondatore, $56.25, disponible en IP dès mars 2020.

Sur une dominante de fraîcheur avec quelques notes herbacées et de fruits rouges assez intenses. La texture est bien veloutée, l’acidité assez vive et les flaveurs sont carrément sur une dominante de fruits rouges (cerises). Quel beau contraste entre la fraîcheur et l’ensemble du profil aromatique.

Montresor, Amarone della Valpolicella Fondatore

Montresor, Capitel della Valpolicella, 2000. Ce vin n’est pas disponible.

Tellement beau sur quelques notes d’évolution de prunes et de tabac blond. Tout en équilibre, encore en jeunesse avec des tannins charpentés et d’une belle amplitude en bouche. Il lui reste encore plusieurs années à donner…

Montresor, Capitel della Valpolicella, 2000

L’agence Noble Sélections représente les vins de la maison Montresor.

Pour en savoir plus sur les vins de la maison Montresor: https://www.vinimontresor.com/en/

Page 1 of 8

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén