Catégorie : $30.01 à $40.00 (Page 1 of 5)

Déguster les grands vins des Ets. Jean-Pierre Moueix, une expérience inoubliable!!

C’est avec bonheur et honneur que j’ai reçu cette invitation de l’agence Mark Anthony Wine & Spirits à participer à cette 19 ième dégustation annuelle des vins des Établissements Jean-Pierre Moueix à Montréal. Nous avons dégusté 16 grands vins de la maison (surtout sur le millésime 2016) avec le bénéfice des commentaires et anecdotes de M. Laurent Navarre, Directeur Général des Ets. Jean-Pierre Moueix et ce depuis plusieurs années. Nous étions tous réunis à la Maison Boulud, restaurant du Ritz-Carlton.

Les Établissements Jean-Pierre Moueix* :  http://www.moueix.com/

Les Établissements (Ets.) Jean-Pierre Moueix furent fondés en 1937 par Monsieur Jean-Pierre Moueix sur le Quai du Priourat à Libourne et restent aujourd’hui une entreprise familiale.

Négociant classique de vins primeurs et livrables, les Ets. Jean-Pierre Moueix sont également propriétaires et producteurs de plusieurs Grands Crus, tels que les Châteaux La Fleur-Pétrus et Trotanoy à Pomerol, Château Bélair-Monange, Premier Grand Cru Classé, à Saint-Émilion, ainsi que Dominus Estate et Ulysses au coeur de la Napa Valley en Californie.  Ils assurent la distribution mondiale d’un grand nombre de vignobles prestigieux de la Rive Droite.

Jean-Pierre Moueix, né en Corrèze en 1913, arriva à Saint-Émilion avec ses parents lors de la crise de 1929. Les vins du Libournais étaient peu reconnus à cette époque. Il a sut deviner leur aptitude au vieillissement et leur potentiel de séduction basé sur le charme naturel du cépage Merlot.

En 1950 il a consolidé la maison de négoce par l’acquisition du Château La Fleur-Pétrus (Pomerol), puis des Châteaux Magdelaine (Saint-Émilion Premier Grand Cru Classé) et Trotanoy (Pomerol) en 1952 et 1953.

Jean-Pierre Moueix

Le point culminant de sa carrière a été l’acquisition de Château Petrus. Il en confia la gestion à son fils Christian pendant 38 millésimes. Jean-François, son fils aîné, hérita de la propriété et en assure la gestion depuis 2009.

Jean-Pierre Moueix s’est éteint en 2003 à l’âge de 90 ans.

Ets. Jean-Pierre Moueix et Autres Rivages, sociétés sœurs, sont deux maisons de négoce traditionnel bénéficiant de 80 ans d’expérience dans la sélection et la distribution des plus grands vins de Bordeaux. Les vins, mis en bouteilles au château, sont vendus soit en primeur (au printemps qui suit la récolte), soit après quelques années de vieillissement.

Les Ets. Jean Pierre Moueix sont également propriétaires et producteurs de certains des crus les plus réputés de Pomerol, Saint-Émilion et de la Napa Valley.

Plan des vignobles

Tous les vins vendus par les Ets. Jean-Pierre Moueix et Autres Rivages proviennent exclusivement du Château avant leur stockage dans les entrepôts à Libourne (25.000 m2), où plusieurs millions de bouteilles reposent dans des conditions idéales. La maison garantit ainsi la traçabilité de chaque bouteille expédiée depuis le Quai du Priourat.

Les Ets. Jean-Pierre Moueix distribuent les grands vins de la Rive Droite, en particulier Saint-Émilion et Pomerol.

En sus des propriétés familiales à Bordeaux, plus de 20 crus prestigieux de la Rive Droite confient la distribution exclusive de leurs vins aux Ets. Jean-Pierre Moueix.

Source: site web : http://www.moueix.com/

La dégustation

Le millésime 2015 – quelques notes

L’hiver 2014-15 a été assez frais et pluvieux. L’été a été marqué par une première période sèche et caniculaire et une seconde plus fraîche et faiblement arrosée. ‘’Ce qui est important c’est que la floraison a été rapide, critère d’un bon millésime’’. Le retour de la chaleur fin août et début septembre a assuré la qualité du millésime. Le mois de septembre a été plus frais et légèrement arrosé, permettant une bonne fin de maturation phénolique.

‘’Une grande attention à la gestion de la canopée a permis des vins superbes. L’expérience acquise avec le Domaine Dominus à Napa a permis de mieux gérer le vignoble avec ce soleil assez ardent durant l’été’’.

Bordeaux, Jean-Pierre Moueix, 2015, $19.30, cépages : Merlot 80%, Cabernet Franc 20%, code SAQ : 13734337 (approvisionnement continu).

Ce vin témoigne du retour de la maison dans cette catégorie des vins dits génériques après un retrait de quelques années. Ce vin est sur des notes assez modernes et provient principalement des Côtes de Castillon. Le Merlot lui apporte une certaine profondeur et complexité alors que le Cabernet Franc contribue à sa structure et ajoute une note épicée à l’assemblage.

Au nez des notes de fruits rouges assez intenses (cerises et fraises). Le moelleux est un peu ferme, l’acidité bien équilibrée et les tannins presque charpentés et tissés bien serré. Très beau rapport qualité/prix.

Bordeaux, 2015, Jean-Pierre Moueix

Pomerol, Jean-Pierre Moueix, 2015, $34.10, cépages : Merlot 95%, Cabernet Franc 5%, code SAQ : 739623.

‘’Les terroirs d’où proviennent ce vin sont toujours de bonne origine’’. Au nez des notes de fruits rouges surtout sur la fraise et la framboise, avec un côté un peu animal ainsi que des notes de torréfaction et de café. Le moelleux était velouté, l’acidité équilibrée et les tannins ronds, soyeux et quand même assez présents.

Pomerol, 2015, Jean-Pierre Moueix

Château de Bel-Air, Lalande de Pomerol, 2015, $43.75, cépages : merlot 73%, Cabernet Franc 19%, Cabernet-Sauvignon 8%, code SAQ : 12963226.
Spécialité, disponible à l’automne 2019 à la SAQ.

‘’Ce vin provient d’un des meilleurs terroirs à Pomerol ou l’œnologue-conseil est François Despagne’’. Beaucoup d’équilibre dans ce vin! Des notes florales et de fruits rouges ainsi que quelques notes toastées. Beaucoup de finesse et de profondeur.


Château de Bel-Air, Lalande de Pomerol, 2015

Château Chantalouette, Pomerol, 2014, $53.75, cépages : Merlot 67%, Cabernet-Sauvignon 33%, code SAQ : 12127279. Spécialité disponible à l’été 2019.

Ce vin est le 2ième vin de Château de Sales la plus grande propriété de Pomerol en terme de surface avec approx. 50 hectares plantés. Au nez des notes de cerises, de framboises, de vanille avec quelques notes légèrement épicées. Tout est en équilibre avec des tannins souples et bien ronds. ‘’C’est toujours bon!’’.

Château Chantalouette, Pomerol, 2014

Château Morillon, St-Émilion Grand Cru, 2015, $34.75, cépages : Merlot 80%, Cabernet Franc 20%, ce vin est une nouveauté et sera disponible à la SAQ vers l’automne 2019.

Ce vin provient d’une petite propriété de 6,3 hectares avec des vignes qui ont en moyenne 40 ans. Il possède beaucoup de finesse et de profondeur avec un moelleux bien velouté, une acidité des plus équilibrée et des tannins charpentés mais tout en finesse.

Château Morillon,
St-Émilion Grand Cru, 2015

Haut-Roc Blanquant, St-Émilion Grand Cru, 2015, $59.75, cépage : Merlot 100%, code SAQ : nouveauté disponible à l’automne 2019.

Ce vin est le 3ième vin du Château Bélair-Monange. Certaines parties du vignoble ont été replantées et les plus jeunes vignes composent ce vin. Au nez des notes de crème de fruits rouges bien frais. En bouche la texture est bien veloutée, l’acidité équilibrée et les tannins ronds, suaves et veloutés. Légère torréfaction et beaucoup de finesse. Un beau volume en bouche. Beaucoup apprécié ce vin. ‘’Il y a du fond dans ce vin’’.


Haut-Roc Blanquant, St-Émilion Grand Cru, 2015

Le millésime 2016

‘’On commence à recevoir les bouteilles de ce millésime chez les divers clients et les commentaires en général sont élogieux sur ce millésime’’.

L’année climatique 2016 a été composée de deux parties distinctes. D’abord, un printemps doux et très arrosé avec une pluviométrie record (259mm d’avril à juin, par rapport à 108mm à la même période en 2015). ‘’On était un peu nerveux à ce moment’’. Une parenthèse ensoleillée en mai a permis une floraison rapide et homogène. Le soleil a fait son retour mi-juin, début d’une période sèche et ensoleillée qui s’est poursuivie jusqu’à la mi-septembre.

Le temps chaud et sec qui s’est installé pendant l’été induit des conditions de sécheresse. Les vignobles situés sur des sols ayant retenu plus d’eau du printemps ont été épargnés. ‘’Le cycle végétatif était un peu bloqué’’.

Au moment des vendanges, les baies étaient croquantes, gorgées de sucre et fraîches à la fois; les pellicules riches de tanins doux, les pépins croquants. ‘’Les vendanges ont eu lieu dès le 24 septembre au 12 octobre dans le Pomerol et du 5 au 11 octobre à St-Émilion, ce qui est un peu plus tard que la moyenne’’.

‘’Nous nous souviendrons de l’année 2016 pour les caractéristiques suivantes : une forte précipitation de maladies cryptogamiques dues aux conditions humides du printemps ce qui a impliqué beaucoup de traitements. Une nécessité de bien gérer l’impact de la sécheresse par un travail des sols pendant la nuit et par une grande attention portée au feuillage. Il a fallu bien faire attention pour garder un feuillage suffisant qui puisse protéger les raisins.

L’année climatique 2016 ne ressemble à aucune autre. Le cycle végétatif se rapproche du millésime 2012 avec une fin de maturation particulièrement lente. La dégustation des baies rapproche du millésime 2010. Elles sont croquantes, gorgées de sucre et fraîches à la fois avec d’intenses arômes de petits fruits noirs. Les pellicules sont riches de tannins doux, les pépins sont croquants’’.

L’Hospitalet de Gazin, Pomerol, 2016, $77.00, cépages : Merlot 96,1%, Cabernet-Sauvignon 2.6%, Cabernet Franc 1.3%, code SAQ : 13214147. SAQ offre spécialité.

C’est le 2ième vin du Château Gazin qui est la plus grande propriété du plateau de Pomerol. Au nez, beaucoup de fraîcheur comme un soupçon de menthol ou de note légèrement herbacée. La texture est bien veloutée, l’acidité équilibrée et les tannins sont équilibrés et tissés bien serré. Beaucoup de finesse, des notes de torréfaction et une légère sucrosité dans le vin. Très beau volume et amplitude en bouche.


Hospitalet de Gazin, Pomerol, 2016

Château Bourgneuf, Pomerol, 2016, $89.00, cépages : Merlot 85%, Cabernet Franc 15%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole.

Les vins de ce Château sont profonds et denses, riches et complexes avec des tannins bien enrobés. Au nez des notes de crème de café, de truffes et de mûres. En bouche le vin possède un superbe équilibre tout en finesse et en puissance avec des tannins équilibrés et tissés bien serré.


Château Bourgneuf, Pomerol, 2016

Château Latour à Pomerol, Pomerol, 2016, $137.00, cépages : Merlot 96%, Cabernet Franc 4%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole (49 bouteilles disponibles au moment de cet article).

Ce vin se distingue par un équilibre parfait entre élégance, puissance et moelleux. ‘’C’est très bon Latour, très très bon’’.


Château Latour à Pomerol, Pomerol, 2016

Château Certan de May, Pomerol, 2016, $235.00, cépages : Merlot 65%, Cabernet Franc 31%, Cabernet-Sauvignon 4%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole (84 bouteilles disponibles au moment de cet article).

Ce vin est tout en finesse et en élégance! De belles notes florales ainsi que des notes de fruits rouges sur la fraise et la framboise ainsi qu’un soupçon de torréfaction. Ce vin est comme une caresse, tout en finesse. Malgré tout, ces vins vieillissent merveilleusement bien.


Château Certan de May, Pomerol, 2016

Château Hosanna, Pomerol, 2016, $215.00, cépages : Merlot 85%, Cabernet Franc 15%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole.

Le Château Hosanna est considéré comme l’incarnation féminine de Trotanoy il est issu de terroirs assez différents de ce dernier. Un vin corsé et généreux, alliant finesse et équilibre. Au nez, des notes de truffes et de fruits rouges. En bouche ce qui étonne c’est la texture veloutée, les tannins équilibrés et bien ronds et le côté suave de ce vin. Beaucoup de complexité.


Château Hosanna, Pomerol, 2016

Château Lafleur-Pétrus, Pomerol, 2016, $355.00, cépages : Merlot 91%, Cabernet Franc 9%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole.

L’ensemble conserve l’élégance du cru avec une structure plus apparente et une dominance de fruits noirs ainsi qu’un soupçon de notes florales. En bouche, légère torréfaction, notes de fruits noirs avec un légère note de salinité.


Château Lafleur-Pétrus, Pomerol, 2016

Château Trotanoy, Pomerol, 2016, $370.00, cépages : Merlot 95%, Cabernet Franc 5%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole.

Château Trotanoy compte parmi les vins les plus recherchés de l’appellation et peut être gardé plusieurs décennies dans les grands millésimes. Beaucoup d’équilibre entre la puissance, la concentration des saveurs, la finesse et l’élégance. ‘’J’ai vraiment un faible pour ce vin’’.


Château Trotanoy, Pomerol, 2016

Château Bélair-Monange, St-Émilion 1er Grand Cru Classé B, 2016, $235.00, cépages : Merlot 95%, Cabernet Franc 5%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole (42 bouteilles disponibles au moment de cet article).

Ce vin est tout en finesse en élégance et en puissance avec une certaine amplitude en bouche. Belle sensation de minéralité ainsi qu’une longueur plus qu’appréciable et une intensité remarquable.


Château Bélair-Monange, St-Émilion 1er Grand Cru, Classé B, 2016

Les vins du repas

Château Trotanoy, Pomerol, 2009, malheureusement ce vin n’est pas disponible


Château Trotanoy, Pomerol, 2009

Clos St-Martin, St-Émilion Grand Cru Classé 2011, malheureusement ce vin n’est pas disponible.


Clos St-Martin, St-Émilion Grand Cru Classé 2011
M » Laurent Navarre (centre), M. Roger Huet chroniqueur (droite), M. Claude Lalonde (Vinformateur – gauche)

Les vins de Wente Family Estate. Des vins de la Californie qu’il vous faut découvrir!

Très belle rencontre avec Amy Hoopes présidente de Wente Family Estate et Geneviève Boisvert Country Manager au Canada pour la même entreprise. Cette rencontre a été mise sur pied par l’agence Importation-Épicurienne et avait lieu au restaurant Les Cavistes. Nous avons dégusté 6 vins dont 2 blancs et quatre rouges le tout en accord avec des plats préparés avec les vins.

Ce que je retiens de cette dégustation c’est le fait que les vins étaient en général des plus abordables et qu’ils offraient un excellent rapport qualité/prix. Ici, pas de bombes de fruits, de surextraction, de notes trop boisées et autres choses du genre. Au contraire, tous les vins étaient d’un bel équilibre, les notes de fruits étaient bien prédominantes et tout était en fraîcheur. Alors les voici :

Wente Vineyards, dégustation au restaurant Les Cavistes

Wente Vineyards, Morning Fog, Chardonnay, Californie, Livermore Valley, 2017, $18.90, code SAQ: 10754084.

La vinification de ce vin est faite à moitié dans des barriques de chêne français et l’autre moitié en cuves d’acier inoxydable ce qui laisse beaucoup de place aux notes de fruits. Au nez, de belles notes de vanille, de poires, d’abricots avec quelques notes boisées bien discrètes. En bouche la texture est veloutée presque crémeuse avec une acidité bien équilibrée. J’ai adoré ce vin! Beaucoup de fraîcheur et de notes de fruits assez intenses.

Wente Vineyards, Chardonnay, Morning Fog, 2017

Wente Vineyards, Riva Ranch, Chardonnay, Californie, Arroyo Seco, Monterey, 2016, $27.95.

Ce vin n’est pas présentement disponible à la SAQ. Un jour peut-être ?

Les notes boisées sont plus présentes dans ce vin puisqu’il est vinifié à 90% dans des fûts neufs (60%) et dans des fûts de seconde utilisation (40%). Le 10% restant est vinifié dans des cuves d’acier inoxydable.

Au nez des notes de fruits exotiques tels la mangue et l’ananas ainsi que des notes boisées un peu plus intenses que le vin précédent. En bouche la texture est crémeuse, l’acidité assez présente et les notes fruits tels pommes, vanille s’entremêlent avec les notes d’amandes grillées. D’une belle opulence et d’une belle longueur.

Wente Vineyards, Chardonnay, Riva Ranch, 2016

Wente Vineyards, Pinot Noir, Riva Ranch, Arroyo Seco, Monterey, 2014, $35.00, code SAQ: 13503029.

Ce vin est un bel équilibre de style entre le type Bourguignon et le type Nouveau Monde. Disons qu’il est plus influencé par le premier. Tout en délicatesse, ce vin dégage des notes florales, de fruits rouges assez intenses surtout sur la cerise ainsi que des notes d’épices douces assez discrètes. Bien qu’il ait vieilli en fûts de chêne pendant 16 mois, les notes boisées sont particulièrement discrètes.

En bouche, la texture est veloutée, l’acidité bien fraîche et croquante et les tannins équilibrés et assez délicats. Les notes de fruits surtout sur les noyaux de cerises noires sont assez intenses. Tout en équilibre, en délicatesse et d’une belle longueur! Vraiment très beau!

Wente Vineyards, Pinot Noir, Riva Ranch, 2014

Wente Vineyards, Zinfandel, Beyer Ranch, Californie, Livermore Valley, 2014, $21.05, code SAQ: 13915429.

Le genre de Zinfandel qui plaira à plusieurs! Des notes de crème de fruits bien mûrs avec quelques notes de fraises, de cerises noires, de vanille, ainsi qu’une touche mentholée. La texture est veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés et bien ronds. C’est des plus goûteux! Ce vin fera un malheur avec des côtes levées!

Wente Vineyards, Zinfandel, Beyer Ranch, 2014

Wente Vineyards, Cabernet-Sauvignon, Southern Hills, Livermore Valley, 2016, $19.35, cépages: Cabernet-Sauvignon 77%, Petite Syrah 13%, Merlot 4%, Petit Verdot 4%, Malbec 3%, code SAQ: 12521516.

Quel beau rapport qualité/prix que donne ce vin! De belles notes de fruits bien mûrs surtout sur la mûre, la cerise et la prune avec une petite touche de poivron. En bouche la texture est veloutée, l’acidité fraîche et les tannins sont bien charpentés et ronds. Quelques notes boisées, de vanille et de cèdre viennent compléter le tout. Un vin des plus charmeur!

Wente Vineyards, Cabernet-Sauvignon, Southern Hills, 2016

Wente Vineyards, Cabernet-Sauvignon, Charles Wetmore, Californie, Livermore Valley, 2015, $29.95.

Ce vin n’est pas présentement disponible. Dommage, c’était mon préféré!

Des notes de fruits assez mûrs sur la prune et la cerise noire avec quelques touches de vanille. La texture est veloutée, les tannins bien charpentés et les notes de fruits assez intenses surtout sur la prune se conjuguent avec de belles notes boisées. Et quel volume et quelle amplitude! Tout en longueur…

Wente Vineyards, Cabernet-Sauvignon, Charles Wetmore, 2015

Wente Family Estate : https://wentevineyards.com/

Wente Vineyards

Fondé en 1883, Wente Family Estates est le plus ancien domaine viticole familial aux États-Unis (Californie), exploité de façon continue. Il appartient et est géré par les quatrième et cinquième générations de la famille Wente. La famille possède des vignobles dans les appellations Livermore Valley, dans la baie de San Francisco et Arroyo Seco, dans la région Monterey dont la famille a fait l’acquisition dans les années 60.

Famille Wente

Innovation et tradition

Selon Amy Hoopes , présidente, une des raisons principales qui peuvent expliquer cette longévité de la famille dans l’industrie viticole est la balance entre l’intégration de nouvelles technologies et façons de faire alliés à un fort esprit de tradition. ‘’Les Wente sont des fermiers qui aiment bien faire les choses’’.

Ils ont été les premiers à planter des clones de chardonnay. Leur impact sur la viticulture est telle qu’une grande partie des vignes de chardonnay plantés en Californie sont issues des clones de la famille Wente.

Ils ont été parmi les premiers à instaurer l’irrigation ‘’drip system’’ ou irrigation goutte à goutte. De nos jours ils utilisent de nouvelles technologies comme les drones afin de mieux visualiser la santé des vignes, de bien comprendre leur niveau de maturité et de déterminer les besoins en irrigation de l’ensemble du vignoble.

Wente Vineyards, Livermore Valley

En 2010, Wente Family Estates a été l’un des premiers établissements vinicoles à recevoir le label «Certified California Sustainable Vineyard and Winery», et l’un des seuls établissements vinicoles à certifier chaque aspect de ses activités.

En 2011, Wente Family Estates a été nommée entreprise vinicole américaine de l’année par Wine Enthusiast et l’une des 30 meilleures entreprises viticoles par Wine Business Monthly.

Les vins

Les vins ne sont pas bâtis en fonction des besoins et désirs des consommateurs mais plutôt sur ce que le vignoble et la nature donnent de mieux année après année. Par la suite on recherche une clientèle pour les vins qu’on a élaboré. Ce sont donc des vins de terroirs et non pas des vins « « d’efforts’’ ou des vins triturés pour plaire au plus grand nombre.

Wente Vineyards, Arroyo Seco

Bien que les vins soient issus en grande majorité d’environ 5 cépages, la famille en a planté environ une trentaine afin de toujours être à l’affut de possibilités de faire différents vins. La recherche et le développement jouent un grand rôle dans l’élaboration des vins. Comme le disait Amy Hoopes :’’Karl D. Wente, le maître de chai aime bien avoir à sa disposition une large palette de différents cépages pour élaborer les meilleurs vins possibles. Comme un chef qui aime avoir plusieurs épices pour obtenir les meilleures recettes’’.  Au-delà d’un million de bouteilles sont produites chaque année.

La visite du vignoble – toute une expérience!!

Environ 350,000 personnes visitent le vignoble chaque année soit pour déguster les vins, pour apprécier le restaurant, pour élaborer leur propre vin personnalisé (Winemakers Studio), pour jouer au golf sur parcours du vignoble ou pour venir écouter des concerts. Toute une expérience!

Wente Vineyards

Restaurant les Cavistes – accords mets/vins

Restaurant les Cavistes

Amy Hoopes, présidente Wente Vineyards, Claude Lalonde (Vinformateur)

Découvrez la fraîcheur des vins Siciliens Sul Vulcano de la maison Donnafugata!!

J’ai dégusté ces vins à l’anonyme (à l’aveugle) cette semaine avec un groupe de sommeliers. Vraiment surprenant ces vins qui proviennent d’une région considérée comme ayant un climat des plus chaud. On est quand même dans le sud de l’Italie! Mais oh surprise, l’appellation Etna est surtout en région montagneuse ou l’air peut être plus frais en altitude. Mais surtout, la variation importante entre la chaleur du jour et la fraîcheur des nuits apporte aux vins une bonne dose d’acidité et de structure. Donc quand on déguste ces vins à l’anonyme, on a l’impression qu’ils proviennent de régions plus nordiques.

Et ces deux vins de la Maison Donnafugata étaient tout en fruits, dotés d’une belle sensation de minéralité.

Sul Vulcano Etna Bianco, Donnafugata, 2016, Sicile, $35.00, cépage : Carricante 100%, code SAQ : 13744404.

Agence Univins et Spiritueux

Moyennement aromatique ce vin vous offrira de belles notes d’agrumes, de fruits blancs, avec un soupçon de notes herbacées. En bouche, l’acidité est bien fraîche et le vin dégage une belle sensation de minéralité qui provient des sols volcaniques. En fin de bouche on sent comme une légère amertume des plus rafraîchissante. Vraiment intéressant!

Vous ferez de très beaux accords avec des fruits de mer natures.

Sul Vulcano, Etna Bianca, Donnafugata

Sul Vulcano, Etna Rosso DOC, Donnafugata, 2016, $35.00, cépage : Nerello Mascalese, code SAQ : 13744586.

Vous découvrirez dans ce vin des notes de fruits rouges bien frais (fraise et groseille) entremêlées de notes d’épices douces. Ce vin était tout en fraîcheur avec une très belle acidité bien fraîche, une belle sensation de minéralité et des tannins bien équilibrés. Je l’ai beaucoup aimé!

Vous ferez de beaux accords avec des charcuteries, des antipasti et des viandes mijotées.


Sul Vulcano, Etna Rosso, Donnafugata

La Maison Donnafugata

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien

Propriété familiale depuis cing générations, le famille Rallo a débuté dans l’industrie viticole en 1851. C’est en 1983 que Giacomo et Gabriella ont créé Donnafugata qui veut dire ‘’La femme en fuite’’. En fait c’est le personnage d’un roman de Tomasi di Lampedusa, Il Gattopardo, qui a inspiré ce nom. C’est la fuite d’une reine qui finalement se réfugie ou sont maintenant les vignes de la propriété.

La famille est maintenant propriétaire de 384 hectares et de 4 chais tous situés en Sicile : Contessa Entellina avec 283 hectares, Pantelleria, une île volcanique avec 68 hectares, Vittoria et ses 36 hectares, Etna et ses 18 hectares et d’où proviennent les deux vins ainsi que Marsala.

Très belle expression du Zinfandel! Vous allez apprécier ce Boneshaker, 2015!

Boneshaker, Zindandel, California, Lodi, Hahn Family Wines, 2015, $33.75, cépages : Zinfandel 81%, Petite Syrah 13%, Cabernet-Sauvignon 6%, alc.: 15%, code SAQ : 12198940.

Boneshaker, Zinfandel, 2015, Hahn Family Wines

Agence Sélections Fréchette

Avec un nom pareil on s’attendrait à un vin genre ‘’Blockbuster’’ qui va tout déplacer. Ce n’est pas tout à fait le cas. Ce sont les notes bien juteuses de fruits noirs, une certaine finesse et une belle amplitude et un volume en bouche qui prédominent dans ce vin.

En fait, vous y découvrirez au nez bien aromatique avec des notes de crème de bleuets et de mûres, quelques notes de vanille ainsi que des notes boisées, épicées et de cacao.

En bouche c’est bien équilibré, d’une texture franchement veloutée, d’une acidité bien fraîche et des tannins charpentés, tissés serré. C’est juteux, d’une belle finesse avec des notes boisées, de fruits plutôt noirs comme la mûre et la prune et agrémenté de notes épicées. Le tout culmine dans une longueur plus qu’appréciable avec une belle sensation de volume et d’amplitude. Bien que le niveau d’alcool soit de 15% celui-ci est bien intégré. Je l’ai franchement beaucoup aimé. Il peut être considéré comme ‘’Big, Bold & Beautiful’’ mais avec une certaine finesse.

Vous ferez de beaux accords avec des pièces de viandes braisées et surtout des côtes levées.

Pour en savoir plus sur Hahn Family Wines, clicquez sur le lien 

D’un classicisme abordable! Le Château Ducluzeau, Listrac-Médoc, Bordeaux, 2014.

Château Ducluzeau, Listrac-Médoc, 2014, $31.50, cépages : Merlot 78%, Cabernet-Sauvignon 22%, code SAQ : 13867527.

Château Ducluzeau, Listrac-Médoc, Bordeaux, 2014

Pas besoin d’éclater son budget pour se payer un très bon vin de Bordeaux! De facture bien classique, ce vin est d’une belle intensité tant au niveau des arômes que de ses saveurs. Au nez des notes de fruits rouges surtout sur le cassis et de belles notes boisées assez présentes mais bien intégrées. En bouche c’est tout en équilibre avec un moelleux velouté, l’acidité particulièrement fraîche et des tannins presque charpentés. C’est juteux, goûteux et en même temps élégant avec un rappel des notes de fruits rouges et noirs assez intenses. La longueur en bouche est plus qu’appréciable! Que c’est donc bon quand c’est bien fait!

Vous ferez de beaux accords avec des pièces de boeuf et d’agneau grillées.

Agence Sélections Fréchette

Le Château Ducluzeau 

Histoire de femmes et de famille depuis 1740! De femmes puisque depuis trois générations le domaine était géré par des femmes. De famille aussi puisque c’est maintenant Bruno Borie qui en gère les destinées depuis 2003. La famille est aussi propriétaire entre autres du fameux Château Ducru-Beaucaillou.

En raison de ses sols et de son climat, l’assemblage du Château Ducluzeau a toujours été dominé par le Merlot, ce qui n’est pas habituel dans cette région. Ses 13 hectares (32 acres) de vignobles sont divisés en plusieurs parcelles, très distinctes en termes de terrain et de type de sol.

La moyenne d’âge des vignes est d’environ 45 ans. Le climat dépend principalement de l’océan Atlantique, tout proche, qui modère les températures et apporte une certaine humidité, même pendant les étés les plus chauds.

En 1932 le Château a obtenu la classification cru bourgeois qu’il a conservé dans la version mise à jour de 2003.

Bien classique et tout en fraîcheur que ce très beau Badia a Coltibuono, Chianti Classico 2015!

Badia a Coltibuono, Chianti Classico, Riserva, DOCG, 2015, $37.75, vin bio, cépages: Sangiovese 85%, Canaiolo 5%, Ciliegiolo 5%, Colorino 5%, code SAQ: 13039772

Badia a Coltibuono, Chianti Classico, DOCG, Riserva, 2015

Agence Sélections Fréchette

Bien classique que ce vin! De la finesse, bien typé Chianti Classico avec l’apport d’un des meilleurs millésimes qu’est le 2015!  Il est entièrement produit à partir de raisins autochtones et de la culture agri-biologique. Un très bel achat!

Au nez des notes de cerises bien fraîches un peu acidulées, d’épices douces et en filigrane quelques notes de tabac. Ce qui étonne en bouche c’est ce bel équilibre entre une acidité assez marquée et bien rafraîchissante, un moelleux bien velouté et des tannins équilibrés presque charpentés. Les notes de cerises légèrement acidulées sont prédominantes. Et bien que ce vin ait vieilli 24 mois en barrique on ne sent que très peu les notes boisées. Tout est en finesse et d’une longueur appréciable. C’est succulent, juteux, goûteux. Plus on en boît plus on a le goût d’en boire…

Pour en savoir plus sur Badia a Coltibuono clicquez sur le lien .

Vive la Vallée du Rhône septentrionale !!

Hein? Oui,oui c’est la partie nord de la Vallée du Rhône qui est située au nord de Valence (à environ une heure de Lyon) ou on retrouve la plus belle expression du cépage Syrah au monde. Hier soir nous avons dégusté deux vins d’appellations différentes soient un Crozes-Hermitage et un Saint-Joseph. Pas mal bon!

Offerus de J.L. Chave, Saint-Joseph, 2006 (le 2015 est disponible à la SAQ), $39.75, code SAQ : 10230862.

Bon ce vin avait quand même 12 ans d’âge et possiblement par le fait même il était tout en finesse avec de belles notes de fruits rouges et noirs, des notes d’épices douces, de tabac ainsi que des tannins bien assouplis. Vraiment remarquable ce classicisme et cette finesse!

Offerus, J.L. Chave 2006, Saint-Joseph

Domaine Belle, Les Pierrelles, Crozes-Hermitage, 2009 (le 2015 est disponible à la SAQ), $25.95, code SAQ : 863795.

D’un caractère bien différent bien que typé sur la Syrah celui-ci était d’emblée plus expressif, plus généreux et plus goûteux mais moins en finesse que le Offerus. Des notes de cacao, de fruits noirs sur la mûre, des notes de poivre ainsi que des tannins plus charpentés (il est plus jeune de 3 ans). En bouche passablement de volume et d’amplitude. Je l’ai beaucoup aimé!!

Domaine Belle, Les Pierrelles, 2009, Crozes-Hermitage

À la découverte des vins de François Lurton. De l’Espagne jusqu’en Argentine.

J’ai eu le plaisir, tout récemment,  de déguster une bien petite partie des vins de François Lurton avec Mathilde Bazin de Caix. Nous avons débuté avec les vins Hermanos Lurton dont la provenance pour les vins blancs est la D.O.Rueda (créée en 1980) et pour les vins rouges la D.O. Toro toutes deux situées au sud de l’appellation Castille et Léon en Espagne. Nous avons eu le plaisir de déguster les grands vins Campo Eliseo et El Albar.  Puis nous sommes passés en Argentine dans la région de Mendoza avec la Bodega Piedra Negra propriété de François Lurton. Tout un périple! Alors suivez-moi dans cette dégustation et faites de belles découvertes!

http://vinsfins.ca/   https://www.francoislurton.es/

Hermanos Lurton : https://www.hermanoslurton.es/en/

Rueda

Toro

Propriété de François Lurton (4ieme génération de la célèbre famille Lurton) depuis 1992 il débute la production de vins blancs avec le cépage Verdejo qui donne des vins blancs secs et aromatiques. Puis à la recherche d’un terroir pour produire de grands vins rouges il se tourne vers la D.O. Toro et y découvre de vieilles parcelles du cépage Tinta de Toro exceptionnelles comme la Cuesta Grande. Comme le mentionne François Lurton: « il s’agit de l’une des plus anciennes appellations d’Espagne et son cépage est Tinta de Toro est très particulier ».

La Dégustation:

Hermanos Lurton, Verdejo, La Perdiz, Rueda, 2017, $15.85, code SAQ: 727198. Noté 90+ points Guia Penin.

Notes d’agrumes assez persistantes et de fruits blancs ainsi que quelques notes herbacées . En bouche l’acidité est bien fraîche avec une petite touche saline. La finale, un peu courte, est tout en fruits.

 

 

Hermanos Lurton, Tempranillo, 2016, $15.45, code SAQ : 10359261. Noté 91 points Guia Penin.

Au nez un soupçon de notes animales surpassées rapidement par des notes de fruits rouges surtout sur la cerise ainsi qu’une touche vanillée. En bouche, les tannins sont bien charpentés tissés serré avec des notes de fruits rouges et noirs sur la cerise ainsi que quelques notes d’épices douces. Un vin généreux, facile à boire et d’une belle longueur.

 

Campo Eliseo : https://www.francoislurton.es/

En 2001 François Lurton s’associe avec Michel et Dany Rolland afin d’exploiter tout le potentiel d’un terroir exceptionnel pour y produire un grand vin: Le Campo Eliseo. Une cave unique en son genre y est construite au coeur de l’appellation Rueda sur les grands plateaux de La Seca, le berceau du Verdejo. Campo Eliseo deviendra une histoire vraie d’oenologues passsionés par les terroirs et par les cépages uniques.

La dégustation :

Campo Eliseo, Verdejo, Rueda, 2013, $97.95 disponible en importation privée en caisse panachée (laquelle inclut d’autres vins). Noté 92 pts Guia Gourmets. http://vinsfins.ca/

Ce vin a un nez des plus charmeurs vraiment superbe avec des notes de cire d’abeille, de fruits blancs légèrement oxydés. En bouche la texture est de velours avec une acidité presque fraîche. C’est goûteux avec des notes de fruits blancs et exotiques. D’une belle structure avec une longueur très appréciable.

Campo Alegre, Toro, 2014, autour de $30.00, ce vin sera possiblement disponible à la SAQ. Noté 91 pts James Suckling. À suivre…

Des notes de fruits rouges et noirs assez intenses mais pas trop ainsi que des notes d’épices. Bel équilibre en bouche avec des tannins bien charpentés tissés serré. Des notes de cerises toutes en finesse avec beaucoup de volume et d’amplitude. Superbe longueur.

 

Campo Eliseo, Toro, 2006, $97.95. Ce vin est disponible en importation privée en caisse panachée. Ce vin était consacré Le meilleur vin d’Espagne selon Wine Enthusiast en 2006. http://vinsfins.ca/

Des notes d’évolution avec un côté notes animales sur le cuir ainsi que des notes de fruits rouges. La bouche est toute en équilibre avec des tannins charpentés et beaucoup de volume et d’amplitude. Et quelle longueur…

El Albar, Toro, 2006, $33.75, disponible en importation privée. http://vinsfins.ca/   https://www.lurton.com/bodega-el-albar

Ce vin fait partie de mes préférés. Des notes sur la fraise bien mûre et légèrement confiturée . En bouche, la texture est de velours avec des tannins presque charpentés. Des notes d’évolution sur un côté animal ainsi que des notes de fruits rouges et noirs. Assez incroyable!!

 

Bodega Piedra Negra Argentine : https://www.bodegapiedranegra.com/

Et puis nous sommes allés du côté de l’Amérique du Sud avec la Bodega Piedra Negra située en Argentine. François Lurton y a planté ses vignes dans la vallée de l’Uco, au pied de la Cordillère des Andes, à une altitude de 1 100 m, dans des conditions semi-désertiques (le sol alluvial, pauvre et graveleux, rappelle Pessac-Léognan!). Il a construit son vignoble, Bodega Piedra Negra, au cœur de 200 hectares de terres vierges acquises au milieu de ce qui, quelques années plus tard, deviendrait l’indication géographique de Los Chacayes.

La dégustation :

Gran Lurton, 2013, Cabernet-Sauvignon, $24.30, code SAQ : 11375596.

J’ai beaucoup aimé ce vin! Sur des notes herbacées, de cèdre, de fruits rouges surtout sur le cassis avec des notes épicées. La facture de ce vin est des plus classique, très Cabernet de style européen avec des tannins particulièrement charpentés mais bien lisses, sur des notes de fruits rouges avec passablement de volume et d’amplitude. Très beau rapport qualité/prix !

http://vinsfins.ca/

Tenuta San Guido et le mythique Sassicaia!!

J’ai eu le plaisir de rencontrer Priscilla Incisa della Rocchetta la semaine dernière et nous avons eu le bonheur de déguster une verticale du mythique Sassicaia ainsi que le Guidalberto et le Le Difese. Quelle dégustation !! Un gros merci à l’agence Sylvestre Vins et Spiritueux : http://www.sylvestre.ca/fr/accueil.html. Et quel accueil et quelle bouffe au restaurant Graziella sur l’avenue McGill : http://restaurantgraziella.ca/fr

Tenuta San Guido – un peu d’histoire:  http://www.tenutasanguido.com/eng/index.html

Le grand-père de Priscilla, le Marquis Mario Incisa della Rocchetta, originaire du Piémont, avait une grande passion pour les vins de Bordeaux et durant la guerre il était difficile d’avoir des vins de cette région. Il a donc décidé de planter en 1944 des cépages internationaux dont le cabernet-sauvignon pour en faire des vins de qualité à Bolgheri en Toscane. Ce rêve était presque impensable puisque la recherche d’un tel niveau de qualité ne faisait pas partie de la philosophie vinicole de l’époque. Si on voulait des vins de qualité on allait surtout vers les vins de Chianti et de Brunello, pas à Bolgheri.

Il a alors commencé à produire son vin pour sa famille et ses amis. Obstiné dans sa recherche de qualité, il cherchait toujours à modifier les pratiques viticoles des autres producteurs vers plus de qualité ce qui n’était pas facile car il y avait bien des sceptiques. En plus il venait du Piémont…Son vin n’était pas réellement à vendre alors que les activités principales étaient tournées vers l’agriculture et les chevaux de course, la production de vin étant secondaire. C’est son père Nicolo qui avec son cousin Piero Antinori ont vu le potentiel viticole et ont convaincu Le Marchese de commercialiser le vin qu’il produisait en commençant avec le millésime 1968 avec l’appellation vin de table. N’oublions que c’était pratiquement une révolution que d’élaborer des vins avec du Cabernet-Sauvignon et du Cabernet Franc à Bolgheri! La reconnaissance internationale ne s’est pas fait attendre car aucun vin ne symbolisait le renouveau du vignoble italien comme le Sassicacia et il était fabuleux!

Puis au début des années 2000 Nicolo Incisa a créé un autre vin le Guidalberto, inspiré des recherches vinicoles de son arrière-arrière-arrière grand-père Guidalberto della Gherardesca : ‘’La création de cet autre vin vient de 2 faits : d’abord le défi d’expérimenter avec le cépage Merlot et ensuite le désir d’offrir un vin qui pourrait être consommé plus tôt que le vénérable Sassicaia’’. Un troisième vin, Le Difese, qui veut dire ‘’dents de sanglier’’, a été élaboré lors du mariage de Priscilla en 2003. Les deux derniers vins sont élaborés dans un autre chai que le Sassicacia sur la propriété de Tenuta San Guido. Un nouveau chai verra bientôt le jour pour la production de ces deux vins.

Le Domaine

Le domaine situé dans la région côtière de Toscane, La Maremma, et s’étend sur 13 kilomètres avec environ 2500 hectares dont 1500 sont de la forêt et environ 100 hectares sont plantés de vignes dans la DOC Bolgheri Sassicaia. Le reste de la Tenuta se divise en la première réserve faunique établie en Italie en 1958 ainsi qu’une ferme d’élevage de chevaux pur-sang.

Les vignobles de Tenuta San Guido sont divisés en zones choisies pour les caractéristiques particulières de l’exposition et la composition du sol. Certaines vignes sont plantées à flanc de colline, à une altitude allant de 200 à 300 mètres d’altitude. Par exemple, les vignobles de San Martino et de Mandrioli sont proches des collines de la zone centrale du domaine, les autres étant situés plus bas, à environ 80 mètres d’altitude. Le climat est crucial pour une maturation optimale et saine des raisins. Il est influencé par la mer et par les collines qui abritent le domaine des vents de l’intérieur. Sassicaia veut dire ‘’terre parsemée de pierres’’ ce qui témoigne bien de la composition des sols.

La dégustation

Nous avons eu le plaisir immense de déguster une verticale de Sassicaia (2015, 2013, 2010 et 2008) ainsi que le Guidalberto 2016 et le Le Difese 2016.

Quel est donc le style Sassicaia? Dans les mots de Priscilla : ‘’Tout d’abord, je n’aime pas trop le terme Super Toscans. Ce sont des critiques de vins qui l’ont développé pour décrire alors ce qui était une nouvelle catégorie. Les vins que nous faisons sont des vins de terroir qui ne sont pas très concentrés, ils sont aériens avec pas trop d’extraction. Ce ne sont pas des vins pour la presse ou les critiques… ’’ et ils réflètent toujours la philosophie première de Mario Incisa della Rocchetta de faire des vins qu’il aimait.

Le Difese, Tenuta San Guido, 2016, $34.75, cépages : Cabernet-Sauvignon 70%, Sangiovese 30%, code SAQ : 10987427. Noté 92-93 points James Suckling, 90 points Wine Spectator, 90 points Robert Parker.

Des notes d’épices douces, de cerises et de cassis assez intenses, vraiment charmeur! Ce vin est tout en équilibre avec une acidité fraîche et des tannins équilibrés malgré 70% de Cabernet-Sauvignon. Des notes de noyaux de cerises, de chair de cerises le tout en une belle longueur. Vraiment très beau et tout en fruit.

Guidalberto, Tenuta San Guido, 2016, $60.50, cépages : Cabernet-Sauvignon 60%, Merlot 40%, code SAQ: 10483384. Noté 95 points James Suckling, 94+ points Robert Parker, 91 points Wine Spectator.

Au nez un brin austère comme plusieurs vins de Bordeaux avec des notes d’épices douces et de cerises. En bouche beaucoup d’équilibre avec une acidité bien fraîche et des tannins charpentés tissés bien serré. Des notes animales, de cuir, de fruits rouges et noirs. Le tout est élégant, en finesse et bien goûteux.

Nous avons dégusté une verticale de Sassicaia ce qui n’arrive pas souvent. Seul le millésime 2015 sera bientôt disponible dès le 6 décembre alors mes notes de dégustation focusseront sur ce millésime.

Sassicaia, Tenuta San Guido, 2015, $226.25, cépages: Cabernet-Sauvignon 85%, Cabernet Franc 15%, code SAQ : 13057401. Noté Tre Bicchieri Gambero Rosso, 98 points James Suckling, 97 points Wine Spectator, 97 points Robert Parker. Sera disponible le 6 décembre, 2018.

D’un grand classicisme ce vin dégage des notes de graphite, de fruits rouges ainsi qu’un soupçon de prunes. En bouche c’est le velouté de la texture qui étonne avec une acidité bien fraîche et des tannins charpentés. Ce n’est pas une bombe de fruits ni un vin de concours bien qu’il en ait beaucoup gagné. En bouche des notes de torréfaction, de notes boisées bien intégrées, c’est frais, élégant, persistant et d’une grande buvabilité bien qu’il gagnera à vieillir dans une cave ou dans un cellier. Car sachez que c’est un vrai vin de guarde.

La preuve nous l’avons eu avec les plus vieux millésimes surtout le 2010 et le 2008 qui étaient exceptionnels. En particulier, le 2008 était des plus classique avec des tannins bien charpentés, fins et élégants et présentait quelques notes d’évolution. La finale était toute en volume et en amplitude avec une persistance qui n’en finissait plus.

Carte de l’appellation Bolgheri:

Tenuta Luce della Vite, un grand terroir, de grands vins!!

La semaine dernière j’ai eu l’occasion de rencontrer Stefano Ruini, Directeur Technique chez la Tenuta Luce della Vite à Montalcino. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec lui sur l’historique de la Tenuta et sur la philosophie qui guide l’élaboration des vins mythiques de la maison. J’aimerais remercier l’agence Mark Anthony Vins et Spiritueux qui a permis cette rencontre qui a eu lieu au restaurant La Tomate Blanche sur la rive-sud de Montréal.

 

L’histoire derrière la Tenuta Luce della Vite : https://en.lucedellavite.com/

La Tenuta Luce della Vite à Montalcino, en Toscane, a été fondée dans les années 1990 par la famille Mondavi de la Vallée de Napa et la famille Frescobaldi de Florence. Robert Mondavi vigneron mythique de la Vallée de Napa était originaire de la région des Marches et voulait, semble-t-il, reprendre ses racines en Italie et élaborer des vins de terroir dans la région de Montalcino. Déjà ce dernier avait mis sur pied un ‘’joint venture’’ avec le Baron de Rothschild avec le projet Opus One dans la Vallée de Napa et voulait mettre sur pied une entente similaire avec Vittorio Frescobaldi, ce qui fut fait en 1995 en s’associant dans la Tenuta della Vite (la lumière de la vie). Cette entente durera de 1995 jusqu’à 2004 l’année ou la famille Frescobaldi reprendra le domaine en entier.

Quel était donc le concept derrière la Tenuta Luce della Vite?

L’idée maîtresse était d’élaborer des vins hauts de gamme, des vins de terroir en mariant le cépage Sangiovese et le cépage Merlot dans des proportions de 50% pour chaque cépage. Déjà des investisseurs français dans les années 1970 (1976 à 1989) avaient planté des cépages internationaux sur le domaine incluant le Merlot et il n’y avait qu’un pas à faire pour allier ces deux cépages. Cette idée était passablement novatrice à l’époque. Comme le dit Stefano Ruini ‘’On allait allier les caractéristiques du Sangiovese, cépage à cycle végétatif très long (le plus planté en Italie) qui donne des tannins assez puissants, droits et élégants avec le Merlot qui est plus rond, plus volumineux et plus onctueux et qui donne de la longueur au vin.’’. Déjà on élaborait des vins en associant des cépages internationaux avec des cépages autochtones italiens dans la région de Bolgheri en Toscane, mais pas à Montalcino et pas dans des proportions importantes comme on avait l’intention de faire.

Et le terroir de Montalcino?

Quant au terroir, Frescolbaldi possède 192 hectares dont 88 hectares pour élaborer les vins de Luce dans la région très qualitative de Montalcino. Située au sud / ouest de Montalcino, la Tenuta Luce della Vite est l’un des vignobles les plus élevés de la région (430 mètres) et, dans ses zones les plus élevées, le sol est riche en schistes argileux, bien drainé et pauvre en substances organiques; il est donc idéal pour la culture du Sangiovese. Dans les zones moins élevées, le sol est plus riche en argile et en sable, adapté au cépage Merlot. Les étés longs, secs et ensoleillés typiques de la région et les vignobles exposés au sud permettent une maturation lente et complète du raisin qui assure des vins qui ont une grande concentration et passablement de caractère.

Depuis la fin du ‘’Joint Venture’’ le domaine est géré par Lamberto Frescobaldi et fait partie de la holding viticole Tenute di Toscana du groupe Frescobaldi, spécialisée dans les domaines viticoles et agricoles.

Viti/Viniculture chez Tenuta Luce della Vite

Comme le dit si bien Stefano Ruini, Ditecteur technique : ‘’Mon rôle est d’exalter l’expression du terroir, de renforcir ce qui l’augmente et d’empêcher ce qui le limite. En fait je suis comme une sage-femme qui aide à délivrer le message de la vigne. Pour ce faire on y pratique la viniculture parcellaire. Chaque vin a ses parcelles bien distinctes. Sans claironner qu’on utilise l’agriculture bio/organique, on n’utilise pas de désherbants ni de fertilisants chimiques, on travaille les sols, on utilise des composts organiques, des engrais verts, on plante des espèces végétales pour créer de la biodiversité ainsi qu’une masse organique. C’est la nature qui fait tout’’.

Depuis les débuts, les vins de Luce ont toujours maintenu le cap d’un assemblage 50/50% Merlot et Sangiovese.

La famille Frescobaldi : https://en.frescobaldi.com/risorse/brunello-di-montalcino-frescobaldi/

Depuis 700 ans, la famille Frescobaldi allie tradition, expérience et innovation à la créativité et à la recherche de l’excellence. La famille a toujours cherché à développer et à célébrer la diversité du terroir toscan. Fiers propriétaires de certains des plus grands vignobles de la région, ils ont toujours cherché à préserver l’identité et l’autonomie de chaque propriété.

Luce della Vite est l’un des domaines appartenant à la famille, aux côtés d’Ornellaia, Masseto, Danzante, Attems (Frioul) et des six domaines Frescobaldi, Nipozzano, Castel Giocondo, Pomino, Ammiraglia, Castiglioni et Remole.

La dégustation :

Nous avons dégusté douze vins dont une rare verticale du Luce soit les 2015, 2012, 2009, 2008, 2006, 2004, 2001 et le 2000. Quelle expérience gustative que de vivre l’évolution d’un si grand vin au fil des âges! Incroyable cette notion de la signature, du fil conducteur qui guide l’élaboration du style de la maison tout en respectant les millésimes!

Pinot Grigio, Attems, Friuli, 2017, $18.85, code SAQ : 11472409.

Des notes d’abricots, de melon et de pamplemousse. Bel équilibre, de la substance, une acidité bien fraîche, un vin goûteux qui a de l’éclat. Très beau vin!

Lucente, Tenuta Luce della Vite, 2016, cépages : Merlot 75%, Sangiovese 25%, $33.35, code SAQ : 860627. Noté millésimes précédents 90+ points.

Des notes assez intenses d’épices douces, des notes florales, de fruits rouges et noirs surtout sur le cassis et la mûre. Très bel équilibre entre la texture veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés. De belles notes de fruits rouges et noirs, quelques notes boisées qui se prolongent en une belle finale assez persistante.

La verticale des Luce : Le millésime 2015 est celui qui sera bientôt disponible à partir du 13 décembre, 2018, alors que malheureusement tous les autres ne le sont pas. Je vais donc focusser mes observations sur le 2015.

Luce, Tenuta Luce della Vite, 2015, cépages : Sangiovese 55%, Merlot 45%, $114.75, code SAQ : 12547450. Tous les millésimes antérieurs ont été noté 90 points et plus. De plus ce vin a été nommé à 3 occasions (1995, 2010 et 2011) parmi les 100 meilleurs vins au monde selon Wine Spectator. Ce millésime sera disponible en succursale à partir du 13 décembre, 2018.

Au nez, des notes comme sur une crème de fruits de prunes, de cerises, des notes d’épices douces ainsi qu’un soupçon de vanille. En bouche très belle texture des plus veloutée, acidité bien fraîche, rien de lourd avec des tannins bien charpentés, ronds et charnus ainsi que des notes de fruits bien mûrs en bouche surtout sur les fruits noirs. Beau contraste en fin de bouche entre le volume et l’amplitude du vin avec son côté tout en finesse et élégance. Vraiment très bon!!

Les divers millésimes démontrent de façon très claire le potentiel de vieillissement de ce vin. J’ai particulièrement apprécié le 2001 et le 2000 qui présentaient des notes d’évolution mais qui conservaient une très belle acidité et des tannins bien charpentés presque encore en jeunesse surtout avec le 2000. Assez incroyable !! Inutile de mentionner que l’ensemble des vins composant de cette verticale était superbe!

Luce, Brunello di Montalcino, Tenuta Luce della Vite, 2013, $119.75, cépage : Sangiovese 100%, code SAQ : 11593809. Tous les millésimes antérieurs ont été noté 90 points et plus. De plus ce vin a été nommé à 2 occasions (2008, 2010) parmi les 100 meilleurs vins dans le monde selon James Suckling. Ce vin sera disponible en spécialité dès le 13 décembre 2018.

Quel vin charmeur !! J’ai eu au premier nez comme des notes de pop-corn au caramel puis de belles notes de tabac blond, de noix de coco et de fruits noirs et rouges sur la cerise. En bouche, humm…c’est velouté avec une acidité bien fraîche, des tannins bien charpentés avec un rappel des notes de tabac, de fruits sur la cerise. Superbe longueur et beaucoup de volume et d’amplitude. Très beau Brunello!!

https://markanthonywineandspirits.ca/

Page 1 of 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén