Catégorie : France (Page 1 of 23)

Un Chenin blanc de la Loire des plus rafraîchissant!!

Sauvion, Chenin Blanc, Val de Loire, France, Vin de pays, 2018

Sauvion, Chenin Blanc, Val de Loire, France, Vin de pays, 2018, $12.85, sucre : 5.2 g/l, alc. : 12%, code SAQ : 13993312

Le nez est résolument sur des arômes de pommes ainsi que des notes florals avec comme un léger soupçon d’agrumes et de miel. La bouche est veloutée et offre un beau contraste avec l’acidité assez relevée de ce Chenin Blanc. C’est un vin des plus rafraîchissant avec une belle sensation de minéralité et véritablement tout en fraîcheur. Excellent rapport qualité/prix!

Vous ferez de beaux accords avec des filet de porc aux pommes, filet de veau, quiches et rillette de saumon.

Agence Mark Anthony – échantillon

La maison Sauvion

Château du Cléray

La Maison SAUVION est installée en plein cœur du vignoble Nantais au Château du Cléray-Sauvion en Eolie.  Acquis par Ernest SAUVION en 1935, le Château du Cléray-Sauvion est, avec ses vieilles caves  l’une des plus anciennes propriétés du vignoble de Sèvre et Maine. Elle s’étend sur 95 hectares, plantés principalement de Muscadet Sèvre & Maine, mais également Gros-Plant, Chardonnay, Sauvignon et Chenin Blanc. Les sols sont silico-argileux, terroir plutôt tardif mais riche, à fort potentiel de garde.

Le temps fait souvent bien les choses!! Et voilà l’Antidote!! Un beau Malbec à un prix plus que raisonnable!!

Malbec, Antidote, Les Grands Chais, Vin de France, 2018, $12.00, cépage: Malbec 100%, sucre: 6.1 g/l, alc.: 12.5%, code SAQ : 13998172.

C’est un vin sur une dominante de fruits noirs autant au nez qu’en bouche en harmonie avec ce que le cépage à offrir. Au nez, des arômes assez intenses de mûres, de prunes ainsi qu’on soupçon de notes florales. La bouche est identique aux effluves perçus au nez avec une texture un peu ferme, un niveau d’acidité bien présent et des tannins charpentés. C’est un vin bien fait et satisfaisant. La finale est sur le fruit croquant et juteux.

Vous ferez de beaux accords avec des plats à base d’agneau, des côtes de bœuf et bavette de bœuf.

Agence Mark Anthony – échantillon

Oeuvre de François Robillard

Très beau Champagne sous la barre des $50.00. Lallier, Grande Réserve, Grand Cru.

Lallier, Champagne Grande Réserve, Grand Cru, Brut, non millésimé, Montagne de Reims, $48.50, cépages : Pinot Noir et Chardonnay, sucre : 9.3 g/l, code SAQ : 11374251.

Ce qui est intéressant de cette maison c’est la liberté et l’indépendance qu’a M.Tribaut (propriétaire et Winemaker) à façonner ses champagnes selon sa vision personnelle : ‘’Je fais des champagnes qui me plaisent, des champagnes qui donnent de la richesse et de la minéralité et qui ne sont pas maigres, qui expriment le terroir avant toute chose, des champagnes qui donnent soif’’ comme il se plaît à le dire. Ce qui donne de superbes champagnes élaborés avec un style bien personnel et précis qui ont de la personnalité, du caractère et offerts à des prix qu’on pourrait qualifier de plus que ‘’raisonnables’’ avec des champagnes sous la barre des $50.00 . Définitivement des champagnes à acheter !!

Chez Lallier, les cépages utilisés sont le chardonnay et le pinot noir. Ici pas de pinot meunier. La grande majorité de la production est Grand Cru. L’utilisation de la liqueur de dosage est relativement limitée, l’utilisation de vins de réserve est pratiquement limitée à environ 20% ce qui peut laisser s’exprimer certaines différences d’année en année. On y pratique aussi la sélection parcellaire ainsi que de longs vieillissement en cave pour en faire ressortir des arômes secondaires et tertiaires. Le résultat : de la finesse, de l’équilibre, des champagnes généreux, complexes, bien tendus avec un style bien précis que j’apprécie beaucoup.

Au nez, il se laisse découvrir sur de de subtiles notes d’agrumes, de levure et est légèrement briochée. La bouche dégage une acidité est bien sentie ainsi qu’une belle minéralité comme sur la craie. C’est un Champagne bien droit, quelque peu austère et doté d’une belle tension. Quelques flaveurs d’agrumes et une subtile torréfaction en fin de bouche. Très beau pour un champagne en bas de $50.00. N’oublions pas qu’on parle ici d’un Grand Cru!

VinsFins l’Agence

Le Rosé Pétale de Rose de Régine Sumeire. Toujours un incontournable!

Pétale de Rose, Château la Tour de l’Évêque, Côtes de Provence, vin rosé bio, 2019, $20.80, cépages :   Cinsault 43%, Grenache 38%, Syrah 13%, Mourvèdre 3%, Sémillon 1.5%, autres 1.5%, sucre : 2.0 g/l, code SAQ : 425496.

Tout d’abord sa belle bouteille bien distinctive longiligne et légèrement carrée vers le goulot. Sa couleur d’une couleur légèrement rosé clair comme son nom l’indique. Au nez se dégagent de beaux effluves bien aromatiques de fruits rouges (framboises et fraises), de pêches ainsi que quelques notes florales et un soupçon de notes fumées.

En bouche la texture est bien veloutée (c’est un rosé bien sec avec seulement 2.0 g/l de sucre résiduel) avec une tension bien présente le tout encadré par une belle structure. Les flaveurs d’agrumes ainsi que de zeste d’orange et de notes d’épices douces créent un profil aromatique des plus savoureux. C’est tout en équilibre avec une finale assez persistante et une légère amertume bien rafraîchissante. Un de mes coups de cœur année après année!! Une valeur sûre!

Bien que ce soit un rosé de bouffe, il sera bien de mise en apéritif. Vous ferez de beaux accords avec des charcuteries, saucisses, salades d’été, poissons, paella et brochettes de porc.

Agence Charton Hobbs – échantillon

Château La Tour de l’Évêque

Château La Tour de l’Évêque

La famille Sumeire, propriétaire depuis 1933 de Font-Freye, acquiert en 1958 ce grand domaine proche de Pierrefeu dans le Var. Naguère de vocation ecclésiastique et résidence d’été des évêques de Toulon, celui-ci offre la particularité de porter deux noms : Château La Tour de l’Evêque et Château La Tour Sainte Anne. 

Régine Sumeire fille de Roger Sumeire assure la continuité du travail familial qui a débuté en 1922 avec son premier domaine La Grande Bastide. Fin 2010 a débuté un gros chantier d’agrandissement du chai et des locaux d’embouteillage et de stockage selon les principes de gravité. En 2011 Régine Sumeire fait construire une nouvelle cave sur plusieurs niveaux pour respecter le principe de vinification par gravité. Cette nouvelle cave permet entre autres l’utilisation de nouveaux pressoirs hydrauliques Coquard horizontaux de nouvelle génération.

Vignoble Château La Tour de l’Évêque

La philosophie de la famille est le résultat d’une longue tradition familiale de qualité et de savoir-faire en culture biologique sans désherbants chimiques. Le travail du sol se fait par labours, sans herbicides. On utilise des infusions et préparations biodynamiques sur certaines parcelles, complétées par des traitements très raisonnés de cuivre et de soufre.

« Nos pratiques: agriculture biologique, pratiques biodynamiques, labour au cheval, vendanges manuelles, tri à la vigne, sélection massale »

Les vendanges sont manuelles en bacs. Celle-ci est essentielle dans l’élaboration des vins puisque les rosés et les blancs sont pressés en grappes entières.

Un jour Régine Sumeire a eu envie d’un vin plus pâle que les autres. Pour cela, elle eut l’idée de vinifier des raisins rouges de grenache en grains entiers dans un pressoir hydraulique de type champenois. Le moût qui coulait du pressoir avait une très belle couleur. La longueur en bouche était tout de suite perceptible, la différence notable. Ainsi naquit en 1985 le « Pétale de Rose », le premier des rosés clairs de Provence, au Château Barbeyrolles. Cette méthode de vinification fut ensuite utilisée au Château de la Tour de l’Evêque pour produire la cuvée du même nom.

Château Bel Air, Cru Bourgeois – Tout le classicisme de Bordeaux!!

Château Bel Air, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, Domaines Martin, 2014

Château Bel Air, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, Domaines Martin, 2014, $30.25, cépages : Cabernet-Sauvignon 75%, Merlot 23%, Cabernet Franc 2%, sucre : 2.0 g/l, alc. : 13%, code SAQ : 12116246.

Un très beau Cru Bourgeois, gage de qualité, ce vin est produit à environ 150,000 bouteilles par an. Les vendanges sont manuelles et le vin vieillit 12 mois en barriques de chêne dont environ 25% sont renouvelées chaque année.

Dans ce vin c’est le Cabernet-Sauvignon qui domine avec au nez des effluves assez intenses de cassis, de mûres, d’épices douces ainsi qu’un soupçon de notes de tabac. La bouche est assez suave avec une texture veloutée, des tannins charpentés, ronds et corsés et une belle sensation de volume et d’amplitude. C’est un vin généreux, équilibré et d’une belle persistance.

Vous ferez de beaux accords avec un carré d’agneau, un rôti de veau et une côte de bœuf.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Domaines Martin

En lisière de Saint-Julien Beychevelle, en bordure de la Gironde, c’est à Cussac que se situe Château Bel Air. C’est au XVième sciècle que l’on trouve les premières références de ce Château.

L’origine remonte aux premières heures de l’histoire viticole médocaine. Au fil du temps, ce cru a été morcelé puis Henri Martin en devient propriétaire en 1980. Les Châteaux de Gloria et de Saint-Pierre font partie des domaines. Bien que le Château Bel Air est le plus modeste de ces trois châteaux, il bénéficie de la même expertise de toute l’équipe de vinification des Domaines Martin.

Les vignes du domaine s’étendent sur une superficie de près de 34 hectares. L’encépagement se compose de Merlot (23%), de Cabernet Franc (2%) et de Cabernet-Sauvignon  (75%). Le domaine profite d’un climat océanique. Le terroir qu’exploite le domaine Château Bel Air est essentiellement composé de graves (sous-sol) et d’argile bleue. Les vignes du domaine sont cultivées selon les principes de la viticulture raisonnée.

Domaines Martin

Le récent classement des Crus Bourgeois du Médoc 

C’est en 1932 que les producteurs de vins ainsi que la Chambre de Commerce décident de reconnaître 444 Crus Bourgeois du Médoc. Puis en 1962, l’union des Crus Bourgeois est créée. C’est en 2003 que la première classification officielle est mise sur pied et compte 247 châteaux. Cependant en 2007 certains châteaux déclassés contestent en cours cette reclassification et gagnent leur cause ce qui entraîne l’annulation de cette classification.

Après un travail acharné de 10 ans, L’Alliance des Crus Bourgeois annonçait une toute nouvelle classification qui regroupe 249 châteaux répartis sur les 8 appellations du Médoc soient : Médoc, Haut-Médoc, Listrac, Moulis, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe.

Carte 3D Médoc – Pierre Le Hong Infographe

Cette classification comporte des nouveautés :

Celle classification est valable pour 5 ans ce qui permet aux producteurs de mettre sur pied des plans d’affaires quinquennaux.

Tous les vins ont été sélectionnés selon des dégustations à l’aveugle (sur 5 millésimes de chaque vin de 2008 à 2016) effectuées par des experts reconnus mais dont le nom n’a pas été publié. Donc aucune influence indue.

On réintroduit les 3 niveaux de classification soient : Cru Bourgeois (179 Châteaux), Cru Bourgeois Supérieur (56 Châteaux) et Cru Exceptionnel (14 Châteaux).

Les producteurs qui présentaient leurs vins pour les classifications Supérieurs et Exceptionnels se devaient de présenter leurs plans de marketing, de communication, leurs cahiers de pratiques agricoles et environnementales ainsi que leurs techniques viticoles et vinicoles.

J’ai inclus la liste des Châteaux qui sont reconnus comme Crus Bourgeois. Cliquez sur le lien suivant. https://www.crus-bourgeois.com/

Faites changement avec ce très beau Sylvaner d’Alsace qui offre une belle sensation de minéralité et beaucoup de tension!

Sylvaner, Arthur Metz, Alsace, 2018

Sylvaner, Arthur Metz, Alsace, 2018, $16.55, sucre: 3.6 g/l, alc.: 12.5%, code SAQ : 13579509.

Assez aromatique au nez ce vin se démarque dans son ensemble par sa sensation de minéralité et son acidité vive ! Beaucoup de tension et d’énergie.

Au nez la dominante est sur le caillou mouillé (sensation de minéralité) avec de beaux arômes floraux ainsi que des notes d’agrumes. En bouche c’est un vin d’une acidité vive, de texture un peu ferme et des flaveurs d’agrumes et de zeste de citron. Droit, bien précis et d’une longueur satisfaisante sa finale est bien fruitée avec une légère pointe d’amertume. Excellent rapport qualité/prix!

Vous ferez de beaux accords avec des coquilles Saint-Jacques, de palourdes, crevettes et ceviche de poisson blanc.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Athur Metz

Maison Arthur Metz

La Maison Arthur Metz est idéalement située à l’entrée de la pittoresque route des vins d’Alsace qui constitue l’artère centrale du vignoble alsacien.

Arthur Metz est le 1er acteur du vignoble Alsacien et le 1er élaborateur de Crémant d’Alsace. Il se consacre à la vinification, à l’élevage et à l’embouteillage de vins. Son activité se décline sur toute la filière vitivinicole. Doté de deux centres de pressurage et de vinification : le Vendangeoir de Scharrachbergheim et le Centre de Vinification Epfig, il peut vinifier l’ensemble de ses productions dans ses caves à Marlenheim au coeur du vignoble.

L’Alsace

Vignoble d’Alsace

J’ai eu l’opportunité de visiter l’Alsace et ses vignobles. C’est probablement une des plus belles régions viticoles au monde. Ses cépages, son terroir et ses vignerons font parmi les meilleurs vins de la planète tant avec les Riesling, Gewurztraminer, Pinot Gris et autres cépages.

En fait, le vignoble d’Alsace, l’un des plus septentrionaux de France et d’Europe, est situé sur 119 communes de Marlenheim au Nord et Thann au Sud. Parallèle au Rhin, il s’étend sur 120 km de long et seulement quelques kilomètres de large. Le vignoble représente 15 500 hectares de vignes.

La route des vins d’Alsace

Adossé au versant est des Vosges, le vignoble d’Alsace est installé sur une succession de collines sous-vosgiennes, en moyenne entre 200 et 400 m d’altitude. Les expositions sud et sud-est, majoritaires, ainsi que la hauteur particulièrement élevée des vignes, offrent aux raisins un rayonnement solaire maximal. La barrière naturelle des Vosges abrite le vignoble et a un double effet sur le climat très particulier que l’on trouve en Alsace : climat semi-continental, et faible pluviométrie.

Vignoble d’Alsace

Une histoire géologique mouvementée a permis l’apparition d’une multitude de terroirs magnifiques et variés. Toutes les formations, du primaire au quaternaire, sont présentes en Alsace, offrant une mosaïque de sols d’une richesse et d’une diversité sans équivalent. C’est dans ces infinies modulations que réside une bonne part de l’exceptionnelle diversité des Vins d’Alsace.

Un Bordeaux bio résolument moderne et décomplexé!

BDX, Vin biologique et vegan, Bordeaux, Les caves de Landiras, 2018
Oeuvre: François Robillard

BDX, Vin biologique et vegan, Bordeaux, Les caves de Landiras, 2018, $17.00, cépage : Cabernet-Sauvignon 100%, sucre : 0.8 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 14375292.

Tout comme les autres régions du monde, Bordeaux se met au diapason du mouvement bio et vegan. Selon les derniers chiffres (Vinexpo Bordeaux 2019) environ de 8 à 10% des vignobles de Gironde sont en bio. Et le groupe Crus et Domaines de France (Groupe GCF)  n’échappe pas à ce mouvement irréversible et introduit ce vin résolument moderne et décomplexé!!

Le nez est sur des effluves de fruits bien mûrs avec une dominante sur les mûres, le cassis ainsi qu’un soupçon de torréfaction et de moka. La bouche est bien goûteuse et soutenue par des tannins charpentés et tissés bien serré. S’invitent des flaveurs de fruits noirs, de graphite, de sous-bois et de torréfaction. Facile à boire, ce vin mérite un passage en carafe afin d’en libérer le plein potentiel.

Vous ferez de beaux accords avec viandes rouges grillées et gibier.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Oeuvre de François Robillard

François Robillard

Un beau vin bio du Ventoux à déguster!!

Amountanage, Terroir d’Altitude, France, Ventoux, vin rouge bio, 2018

Amountanage, Terroir d’Altitude, Marrenon, France, Ventoux, vin rouge bio, 2018, $18.00, cépages : Grenache 70%, Syrah 30%, sucre : 2.0 g/l, alc. : 15.5%, code SAQ : 14285406.

Vignobles Marrenon

Depuis 1965, Marrenon est Union de caves co-opératives au nombre de sept qui représente 650 familles vigneronnes. Elle est présente dans le Luberon et le Ventoux à proximité des Alpes du Sud. Sa gamme AmounTanage regroupe les vins issus de l’agriculture bio.

Le Mont Ventoux est appelé le Géant de Provence. Ce sommet culmine à 1912 m d’altitude et influence directement les conditions de culture de la vigne. C’est une région à la géologie très tourmentée, qui a généré une topographie et des sols assez différents.

Mont Ventoux

Le Grenache est le pilier de l’appellation. La Syrah représente au sein des vignobles de Marrenon 30 % de l’encépagement. Les autres cépages Cinsaut, Mourvèdre complètent les vins pour les AOC.

Notes de dégustation

Le profil aromatique de ce vin est bien typique de l’appellation avec ses notes épicées, son volume en bouche et ses belles flaveurs de fruits bien mûrs. Un vin de soleil pour le printemps qui va bientôt se pointer le nez!!

Au nez il dégage des arômes de mûres, de griottes bien mûres, d’épices douces ainsi que quelques notes florales. La bouche est assez suave avec une belle texture veloutée et des tannins dodus et équilibrés. Un vin joufflu (Grenache 70%) bâti pour les mets mijotés longtemps. La finale est sur une dominante de mûres, de notes épicées avec un certain volume en bouche fort de ses 15.5 degrés d’alcool. Jouissif et bien fait!

Agence Sélections Fréchette – échantillon


Un Cru Bourgeois plein d’énergie! Château Lacour Jacquet, Haut Médoc, 2011.

Château Lacour Jacquet, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, 2011, $27.00, cépages : Merlot 50%, Cabernet-Sauvignon 45%, Petit Verdot 3%, Cabernet Franc 2%, sucre : 2.0g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 12716356.

Château Lacour Jacquet

Le Château Lacour Jacquet est une exploitation familiale et traditionnelle ​du Médoc.

La propriété de 16 ha de vignes est située à Cussac Fort-Médoc, entre Margaux et  Saint Julien Beychevelle,  entre les appellations saint-julien et margaux sur le prestigieux terroir du Médoc. Troisième génération de viticulteurs, Régis et Eric Lartigue, d’une troisième génération de viticulteurs,  ont repris la propriété de leurs parents en 1989. Chacun a sa spécialité. Eric, gère la viticulture et Régis la vinification.

Le Château Lacour Jacquet ​bénéficie d’un terroir de qualité, composé de graves. Le vignoble de la propriété viticole est majoritairement exposé sud / sud-est. Les galets accumulent la chaleur du soleil en journée, et la restituent la nuit, favorisant une meilleure maturité du raisin. L’encépagement est composé de Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc et Petit Verdot. On y pratique une viticulture raisonnée et traditionnelle avec des vignes qui sont labourées (cavaillons, décavaillonnages, passage des disques, griffages….).

Le Château Lacour Jacquet doit son nom aux Pèlerins de Saint Jacques de Compostelle arrivant de Blaye ou de Soulac, qui se rassemblaient dans cette grande cour, avant le XVIème siècle.

Notes de dégustation

Ce vin déjà âgé de 9 ans est encore bien en jeunesse et en vigueur. Seule une couleur légèrement tuilée dans son pourtour trahit son âge. Il se laisse découvrir sur des effluves bien typiques de cassis, de mûres, de fruits rouges ainsi que des notes boisées mais pas trop dominantes. La bouche est pleine de tonus avec ses tannins charpentés, corsés et tissés bien serrés et son acidité assez présente. Les flaveurs de mûres et de notes boisées sont en harmonie avec ces saveurs bien juteuses et cette sensation de minéralité bien présente dans ce vin.

Vous ferez de beaux accords avec du foie de veau, des viandes rouges grillées et braisées et des viandes de gibier.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Le classement des Crus Bourgeois du Médoc

C’est en 1932 que les producteurs de vins ainsi que la Chambre de Commerce décident de reconnaître 444 Crus Bourgeois du Médoc. Puis en 1962, l’union des Crus Bourgeois est créée. C’est en 2003 que la première classification officielle est mise sur pied et compte 247 châteaux. Cependant en 2007 certains châteaux déclassés contestent en cours cette reclassification et gagnent leur cause ce qui entraîne l’annulation de cette classification.

Après un travail acharné de 10 ans, L’Alliance des Crus Bourgeois annonçait une toute nouvelle classification qui regroupe 249 châteaux répartis sur les 8 appellations du Médoc soient : Médoc, Haut-Médoc, Listrac, Moulis, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe.

Vignobles du Médoc en 3D – Pierre Le Hong Infographe

Cette classification comporte des nouveautés :

Celle classification est valable pour 5 ans ce qui permet aux producteurs de mettre sur pied des plans d’affaires quinquennaux.

Tous les vins ont été sélectionnés selon des dégustations à l’aveugle (sur 5 millésimes de chaque vin de 2008 à 2016) effectuées par des experts reconnus mais dont le nom n’a pas été publié. Donc aucune influence indue.

On réintroduit les 3 niveaux de classification soient : Cru Bourgeois (179 Châteaux), Cru Bourgeois Supérieur (56 Châteaux) et Cru Exceptionnel (14 Châteaux).

Les producteurs qui présentaient leurs vins pour les classifications Supérieurs et Exceptionnels se devaient de présenter leurs plans de marketing, de communication, leurs cahiers de pratiques agricoles et environnementales ainsi que leurs techniques viticoles et vinicoles.

J’ai inclus la liste des Châteaux qui sont reconnus comme Crus Bourgeois. Pour y accéder cliquez sur le lien.

Château La Gravette Lacombe, 2012. Un très beau Cru Bourgeois à prix accessible!!

Château La Gravette Lacombe, Médoc, Cru Bourgeois, 2012, $25.40, cépages : Cabernet-Sauvignon 70%, Merlot 28%, Petit Verdot 2%, sucre : 2.3 g/l, alc. : 13%, code SAQ : 12716410.

J’ai bien aimé ce Cru Bourgeois pour sa complexité, son équilibre nez et bouche et la satisfaction qu’il m’a procuré ! D’emblée je dirais que c’est un vin à acheter sûrement.

Ce vin s’ouvre sur des effluves assez intenses et d’une belle profondeur de cerises, de cassis, de notes de sous-bois, de tabac ainsi que qu’un soupçon de vanille et de torréfaction. En bouche la découverte de ce vin se prolonge d’une façon bien linéaire car ce qu’on a perçu au nez se continue sur une même lignée.

Les tannins sont bien charpentés et tissés bien serré, l’acidité fraîche et les flaveurs perçues au nez se prolongent en bouche avec des pointes de fruits noirs et de notes boisées. C’est juteux, salivant et assez complexe pour un vin de ce prix. Très beau!

Vous ferez de beaux accords avec du bœuf, de l’agneau, des volailles en sauce, du canard ou petits gibiers.

Agence Sélections Fréchette – échantillon.

Crus Bourgeois – une toute nouvelle classification des vins du Médoc

Les régions de Bordeaux et de Bourgogne sont reconnues pour leur système de classification de leurs vins établis selon des critères qui tenteront d’en établir la valeur. Il va sans dire que cette classification a un impact important sur les ventes et les profits des producteurs. On peut dire sans trop de se tromper que meilleure est la classification, plus cher sera le vin. Critère sine qua non : le vin se doit de soutenir cette classification surtout dans les cas ou elle est renouvelable.

Bordeaux, inaugure la notion de classification dès 1855 sous Napoléon III qui depuis s’est vu en tant que synonyme de qualité et de prestige à travers le monde. Le principe des crus classés se veut être la synthèse de la typicité d’un terroir et du travail et de l’impact de la vitiviniculture sur les qualités intrinsèques d’un vin.

Il existe dans l’appellation Bordeaux plusieurs classements dont :

Le classement de 1855

Le classement des Graves

Le classement de Saint-Émilion

Le classement des Crus Bourgeois du Médoc

Le classement des Crus Artisans

Concentrons-nous ici sur les Cru Bourgeois du Médoc qui viennent tout juste d’officialiser leur nouveau classement.

Le classement des Crus Bourgeois du Médoc 

https://www.bordeaux.com/fr/Notre-Terroir/Classements/Crus-Bourgeois

C’est en 1932 que les producteurs de vins ainsi que la Chambre de Commerce décident de reconnaître 444 Crus Bourgeois du Médoc. Puis en 1962, l’union des Crus Bourgeois est créée. C’est en 2003 que la première classification officielle est mise sur pied et compte 247 châteaux. Cependant en 2007 certains châteaux déclassés contestent en cours cette reclassification et gagnent leur cause ce qui entraîne l’annulation de cette classification.

Après un travail acharné, L’Alliance des Crus Bourgeois annonçait une toute nouvelle classification qui regroupe 249 châteaux répartis sur les 8 appellations du Médoc soient : Médoc, Haut-Médoc, Listrac, Moulis, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe. https://www.youtube.com/watch?v=kQBXTpz6HRM&t=5s

Appellations Médoc – Vidéo 3D – Pierre Le Hong Infographe

Page 1 of 23

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén