Catégorie : France (Page 1 of 16)

Ce Sauvignon Blanc, Les fumées blanches des Côtes de Gascogne 2018 offre un excellent rapport qualité/prix!

Les fumées blanches, Sauvignon Blanc, François Lurton, 2018, Côtes de Gascogne, $14.10, code SAQ : 643700.

VinsFins l’Agence

J’aime bien les vins de cette région qui offrent en général un excellent rapport qualité/prix. Et ce vin en est un parfait exemple. Le nez est bien aromatique avec des notes d’agrumes surtout sur le pamplemousse et le citron avec un soupçon de fruits exotiques (ananas) et de fruits blancs (poire). En bouche le moelleux est équilibré, l’acidité bien fraîche avec une pointe d’agrumes et un rappel des fruits exotiques. La longueur est moyenne et la fin de bouche présente une légère amertume. Tout en équilibre ce vin présente un excellent rapport qualité/prix. Vous ferez de beaux accords avec des fruits de mer idéalement sans sauce.


Les fumées blanches, Sauvignon Blanc, François Lurton, 2018, Côtes de Gascogne

 »Les fumées blanches sont élaborées à partir d’un assemblage d’environ 25 profils aromatiques différents de Sauvignon. Chaque année, François Lurton et son équipe d’oenologues dégustent, juste après fermentations, entre 100 et 150 échantillons avant d’opérer une stricte sélection des meilleurs lots.

À partir de là, les raisins et le jus sont protégés de l’oxydation pour préserver leurs arômes. Cela est attentivement contrôlé tout au long du processus. Les techniques modernes telles que le pressoir pneumatique sont utilisées pour presser les raisins blancs dans un environnement totalement dépourvu d’oxygène (par utilisation de gaz inertes). 
La macération pelliculaire, qui aide l’extraction des arômes situés dans les pellicules des raisins, se fait également dans un environnement totalement contròlé. Selon la saison et le climat de la région, les pellicules macèrent avec le moût environ 8h à basses températures.
La fermentation se déroule entre 16º et 18º car c’est à ces températures-là que les arômes caractéristiques du Sauvignon se révèlent. Selon les années, le vin est élevé sur lies ». (source site web)

Domaines François Lurton

Pour en savoir plus sur les Domaines François Lurton, cliquez sur le lien.

Les vins de Château Arnauld – une nouveauté au Québec !! Un superbe Cru Bourgeois!


Château Arnauld, Cru Bourgeois, Haut-Médoc, 2012, $60.00, cépages : Cabernet-Sauvignon 64%, Merlot 36%, code SAQ 13987772

Quelques notes mentholées, de cèdre et de fruits rouges et noirs frais et bien mûrs. En bouche, beaucoup d’équilibre et d’élégance avec des tannins charpentés bien souples et tissés serré. ‘’Une main de fer dans un gant de velours’’. Pratiquement les deux-tiers de ce vin sont élaborés avec du Cabernet-Sauvignon ce qui lui donne plus de puissance et de tension. Vraiment une très belle réussite!

Château Arnauld

Château Arnauld

‘’C’est au cœur du Médoc, sur le plateau d’Arcins, que nous avons choisi de faire renaître religieusement le Château Arnauld, un cru d’exception, d’un terroir d’exception. Entre Margaux et Moulis, cette propriété est située sur une des plus belles croupes de graves qui fait aussi la réputation de ses voisins, les Châteaux Chasse-Spleen et Poujeaux’’.

Cette propriété de 17 hectares a été acquise en 2007 et est constituée de vignes qui ont en moyenne 45 ans plantées avec 10,000 pieds de vignes à l’hectare tout comme les Grands Crus (Mouton Rothschild par exemple). Les vins de ce Château sont vendangées à la main, les raisins sont sélectionnés avec tri optique, ils sont vinifié avec macération à froid puis vieillissement dans des barriques 100% neuves.

Château Arnauld

Nouveau produit à la SAQ. Le Château de la Grave, Caractère, Côtes de Bourg, 2015.

Château de la Grave, Caractère, 2015, Bordeaux, Côtes de Bourg, $22.70, cépages : Merlot 80%, Cabernet-Sauvignon 20%, code SAQ : 13868183

Agence VitisAgence Vitis

Au nez des notes de fruits rouges bien mûrs, quelques notes herbacées, d’épices douces, de notes chocolatées et de notes boisées. En bouche, le moelleux est un peu ferme, l’acidité bien présente et les tannins assez puissants et tissés bien serré. Le volume en bouche est appréciable bien que l’expérience sa passe surtout le devant de la bouche. On y retrouve les notes boisées et de fruits mûrs en fin de bouche.

Vous ferez de beaux accords avec des viandes rouges braisées et grillées.  Il est à noter que le millésime 2015 était assez exceptionnel pour cette appellation.


Château de la Grave, Caractère, 2015, Bordeaux, Côtes de Bourg

Pour en savoir plus sur le Château de la Grave

Château de la Grave

Un vin sans souffre des plus goûteux du Languedoc-Roussillon! Le Mas Janeil, 2017

Mas Janeil, Côtes du Roussillon-Villages, François Lurton, 2017, $21.90, cépages: Grenache 46%, Carignan 32%, Syrah 22%, code SAQ: 1348334.

www.vinsfins.ca

Pourquoi diminuer la présence du souffre dans le vin? Pour aller chercher entre autres, toute la pureté du fruit et faire des vins avec le moins d’intrants possible. Cependant quelquefois l’absence de souffre (qui est un stabilisant) dans un vin peut le rendre instable et par le fait même dégager des odeurs plus ou moins agréables. Rien de tel dans ce vin! C’est la pureté du vin qui s’en trouve magnifiée!

Au nez des notes assez intenses et prédominantes de fruits bien mûrs sur les mûres, les bleuets ainsi que des notes épicées . En bouche c’est d’un bel équilibre entre le moelleux d’une texture veloutée, une acidité équilibrée et des tannins charnus bien ronds et charpentés. Des notes de cacao et de fruits bien noirs et des notes de réglisse viennent compléter le tout. La longueur en bouche est assez surprenante. Un vrai vin de soleil en ces temps où l’hiver s’éternise!

Les Ursulines, Pinot Noir, Bourgogne , 2017

Les Ursulines, Pinot Noir, Bourgogne, Jean-Claude Boisset, $22.35, code SAQ : 11008121.

Agence Charton Hobbs

Le millésime 2017 en Bourgogne a été chaud, précoce et  »généreux ». On en a tiré des vins en général axés sur le fruit, expressifs et classiques. On en a un bel exemple avec Les Ursulines 2017.

Au nez des notes assez aromatiques de fruits frais et bien mûrs de fraises, de framboises, de cerises ainsi qu’un soupçon d’épices douces. En bouche ce qui étonne c’est l’acidité un peu vive et la fraîcheur de ce vin qui prédominent. Le moelleux est équilibré et les tannins sont assez présents et tissés bien serré pour cette appellation. En bouche, les notes de noyaux de cerises et de fruits noirs sont prévalents avec une certaine amertume en fin de bouche qui fait bien saliver. D’une grande buvabilité, c’est un vin très juteux qui sera idéal pour la bouffe telles viandes blanches porc, poulet et veau. Toujours une valeur sûre.


Les Ursulines, Pinot Noir, Bourgogne, Jean-Claude Boisset

Maison Jean-Claude Boisset : http://www.jeanclaudeboisset.com/fr/

L’histoire viticole de Jean-Claude Boisset a commencé au début des années 1960 alors qu’il a créé sa petite Maison de vin à côté de Gevrey-Chambertin à Nuits-Saint-Georges dans un ancien couvent des Ursulines. Depuis lors cette maison a connu une expansion fulgurante grâce à sa philosophie de viti-vinification axée sur l’origine, la pureté et l’élégance de ses vins. En 2002 la maison met sur pied sa cuverie par gravité élaborée selon la plus pure tradition bourguignonne.

Jean-Claude Boisset

On y privilégie la vinification sous-bois. Puis on élève les vins dans des barriques mais pas nécessairement neuves puisque le bois neuf peut laisser une empreinte tannique trop élevée.  On recherche des vins fruités, sans être légers, et authentiques dans l’esprit de la maison.

Maison Jean-Claude Boisset

« En général, j’aime les vins atypiques, qui bousculent les carcans et les idées reçues », déclare Grégory Patriat Vinificateur. « Mes Pommard Premier Cru sont plutôt féminins, tout en dentelle, tandis que mes Savigny-lès-Beaune sont plutôt rustiques aux tanins mûrs et serrés. Le terroir nous les a offerts dans ce style, conservons-le. S’il est vrai que j’ai un penchant pour les vins très fins pleins de fruit, de rondeur j’aime aussi qu’ils puissent défier le temps. »

Gregory Patriat

Pour Grégory Patriat, respect reste le maître mot puisque les raisins sont encuvés sans foulage et par gravité. Aucun produit œnologique de type levure, enzyme ou tanin n’est ajouté : c’est d’abord une philosophie de travail mais aussi un respect envers le terroir à ne pas dénaturer.

Maison Jean-Claude Boisset

Coup de Coeur que ce Gamay de la Loire ! L’Impromptu, Saint-Verny, 2016.

L’Impromptu, Saint-Verny, 2016, Vallée de la Loire, Côtes d’Auvergne, $20.85, cépage : Gamay 100%, code SAQ : 13343264.

Agence Charton Hobbs

D’un très bel équilibre ce vin dégage des notes fruitées en abondance sur les cerises, les fraises avec en filigrane un soupçon de notes épicées. En bouche c’est l’harmonie entre le moelleux, l’acidité fraîche et les tannins bien coulants mais quand même tissés serré. En rappel, les saveurs et flaveurs de fruits sont omniprésentes et c’est juteux et croquant à la fois avec en fin de bouche quelques notes sur les noyaux de cerise. Un vin à acheter!!


L’Impromptu, Saint-Verny, 2016, Vallée de la Loire, l’Auvergne

Pour en savoir plus sur les Vignobles de Saint-Verny : http://www.saint-verny.com/

Vignobles Saint-Verny

Coup de cœur de la Loire!! Les Moulins de Turquant,2017, Chenin Blanc.

Les Moulins de Turquant, Couly-Dutheil, Vallée de la Loire, Saumur, 2017, $19.70, code SAQ : 13591971.

Agence Sélections Fréchette

Sautez la-dessus !! Tellement bon! Bien aromatique au nez avec des notes de pêches, de poires, d’agrumes et de miel, avec un beau côté floral sur des notes de tilleuil. La bouche est légèrement grasse avec une très belle acidité et avec un beau rappel des saveurs de fruits blancs. Très belle expression du Chenin Blanc de cette appellation. Tous l’ont adoré autour de la table hier soir. Bien hâte de visiter cette région en mars prochain!!!

Vous ferez de très beaux accords avec un poisson blanc au citron, une bisque de homard, côte de veau, crème brulée au foie gras, poulet grillé à la sauce moutarde .


Les Moulins de Turquant, Couly-Dutheil, Vallée de la Loire, Saumur, 2017

Pour en savoir sur le Domaine Couly-Dutheil : http://couly.fr/

Allons faire un tour du côté de Bordeaux! Château Marjosse, 2016.

Château Marjosse, Bordeaux, Duclot, Pierre Lurton, 2016, $28.95, cépages : Cabernet-Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc, Malbec.

Ce vin est disponible en importation privée en caisse de 6 bouteilles. Veuillez contacter l’agence Galleon : https://goo.gl/CLkE5Y

C’est assez rare que je fais des commentaires sur la couleur d’un vin, mais celle de ce vin a comme quelque chose de mystérieux. D’une belle opacité, d’un rouge presque violacé avec des teintes de couleur noires. Humm… Au nez, c’est la profondeur des arômes qui ressort avec des notes de cassis, de mûres, de cerises bien mûres et un soupçon de torréfaction.

En bouche, la texture est d’un beau velouté, l’acidité est équilibrée et les tannins sont bien ronds, un brin satiné et presque charpentés. C’est d’une belle finesse et d’un bel équilibre avec une finale bien juteuse sur les mûres et le cassis. Pas mal beau!


Château Marjosse, Bordeaux, Duclot, Pierre Lurton, 2016

Pour en savoir plus sur le Château Marjosse : http://www.chateau-marjosse.fr/index.html

Déguster les grands vins des Ets. Jean-Pierre Moueix, une expérience inoubliable!!

C’est avec bonheur et honneur que j’ai reçu cette invitation de l’agence Mark Anthony Wine & Spirits à participer à cette 19 ième dégustation annuelle des vins des Établissements Jean-Pierre Moueix à Montréal. Nous avons dégusté 16 grands vins de la maison (surtout sur le millésime 2016) avec le bénéfice des commentaires et anecdotes de M. Laurent Navarre, Directeur Général des Ets. Jean-Pierre Moueix et ce depuis plusieurs années. Nous étions tous réunis à la Maison Boulud, restaurant du Ritz-Carlton.

Les Établissements Jean-Pierre Moueix* :  http://www.moueix.com/

Les Établissements (Ets.) Jean-Pierre Moueix furent fondés en 1937 par Monsieur Jean-Pierre Moueix sur le Quai du Priourat à Libourne et restent aujourd’hui une entreprise familiale.

Négociant classique de vins primeurs et livrables, les Ets. Jean-Pierre Moueix sont également propriétaires et producteurs de plusieurs Grands Crus, tels que les Châteaux La Fleur-Pétrus et Trotanoy à Pomerol, Château Bélair-Monange, Premier Grand Cru Classé, à Saint-Émilion, ainsi que Dominus Estate et Ulysses au coeur de la Napa Valley en Californie.  Ils assurent la distribution mondiale d’un grand nombre de vignobles prestigieux de la Rive Droite.

Jean-Pierre Moueix, né en Corrèze en 1913, arriva à Saint-Émilion avec ses parents lors de la crise de 1929. Les vins du Libournais étaient peu reconnus à cette époque. Il a sut deviner leur aptitude au vieillissement et leur potentiel de séduction basé sur le charme naturel du cépage Merlot.

En 1950 il a consolidé la maison de négoce par l’acquisition du Château La Fleur-Pétrus (Pomerol), puis des Châteaux Magdelaine (Saint-Émilion Premier Grand Cru Classé) et Trotanoy (Pomerol) en 1952 et 1953.

Jean-Pierre Moueix

Le point culminant de sa carrière a été l’acquisition de Château Petrus. Il en confia la gestion à son fils Christian pendant 38 millésimes. Jean-François, son fils aîné, hérita de la propriété et en assure la gestion depuis 2009.

Jean-Pierre Moueix s’est éteint en 2003 à l’âge de 90 ans.

Ets. Jean-Pierre Moueix et Autres Rivages, sociétés sœurs, sont deux maisons de négoce traditionnel bénéficiant de 80 ans d’expérience dans la sélection et la distribution des plus grands vins de Bordeaux. Les vins, mis en bouteilles au château, sont vendus soit en primeur (au printemps qui suit la récolte), soit après quelques années de vieillissement.

Les Ets. Jean Pierre Moueix sont également propriétaires et producteurs de certains des crus les plus réputés de Pomerol, Saint-Émilion et de la Napa Valley.

Plan des vignobles

Tous les vins vendus par les Ets. Jean-Pierre Moueix et Autres Rivages proviennent exclusivement du Château avant leur stockage dans les entrepôts à Libourne (25.000 m2), où plusieurs millions de bouteilles reposent dans des conditions idéales. La maison garantit ainsi la traçabilité de chaque bouteille expédiée depuis le Quai du Priourat.

Les Ets. Jean-Pierre Moueix distribuent les grands vins de la Rive Droite, en particulier Saint-Émilion et Pomerol.

En sus des propriétés familiales à Bordeaux, plus de 20 crus prestigieux de la Rive Droite confient la distribution exclusive de leurs vins aux Ets. Jean-Pierre Moueix.

Source: site web : http://www.moueix.com/

La dégustation

Le millésime 2015 – quelques notes

L’hiver 2014-15 a été assez frais et pluvieux. L’été a été marqué par une première période sèche et caniculaire et une seconde plus fraîche et faiblement arrosée. ‘’Ce qui est important c’est que la floraison a été rapide, critère d’un bon millésime’’. Le retour de la chaleur fin août et début septembre a assuré la qualité du millésime. Le mois de septembre a été plus frais et légèrement arrosé, permettant une bonne fin de maturation phénolique.

‘’Une grande attention à la gestion de la canopée a permis des vins superbes. L’expérience acquise avec le Domaine Dominus à Napa a permis de mieux gérer le vignoble avec ce soleil assez ardent durant l’été’’.

Bordeaux, Jean-Pierre Moueix, 2015, $19.30, cépages : Merlot 80%, Cabernet Franc 20%, code SAQ : 13734337 (approvisionnement continu).

Ce vin témoigne du retour de la maison dans cette catégorie des vins dits génériques après un retrait de quelques années. Ce vin est sur des notes assez modernes et provient principalement des Côtes de Castillon. Le Merlot lui apporte une certaine profondeur et complexité alors que le Cabernet Franc contribue à sa structure et ajoute une note épicée à l’assemblage.

Au nez des notes de fruits rouges assez intenses (cerises et fraises). Le moelleux est un peu ferme, l’acidité bien équilibrée et les tannins presque charpentés et tissés bien serré. Très beau rapport qualité/prix.

Bordeaux, 2015, Jean-Pierre Moueix

Pomerol, Jean-Pierre Moueix, 2015, $34.10, cépages : Merlot 95%, Cabernet Franc 5%, code SAQ : 739623.

‘’Les terroirs d’où proviennent ce vin sont toujours de bonne origine’’. Au nez des notes de fruits rouges surtout sur la fraise et la framboise, avec un côté un peu animal ainsi que des notes de torréfaction et de café. Le moelleux était velouté, l’acidité équilibrée et les tannins ronds, soyeux et quand même assez présents.

Pomerol, 2015, Jean-Pierre Moueix

Château de Bel-Air, Lalande de Pomerol, 2015, $43.75, cépages : merlot 73%, Cabernet Franc 19%, Cabernet-Sauvignon 8%, code SAQ : 12963226.
Spécialité, disponible à l’automne 2019 à la SAQ.

‘’Ce vin provient d’un des meilleurs terroirs à Pomerol ou l’œnologue-conseil est François Despagne’’. Beaucoup d’équilibre dans ce vin! Des notes florales et de fruits rouges ainsi que quelques notes toastées. Beaucoup de finesse et de profondeur.


Château de Bel-Air, Lalande de Pomerol, 2015

Château Chantalouette, Pomerol, 2014, $53.75, cépages : Merlot 67%, Cabernet-Sauvignon 33%, code SAQ : 12127279. Spécialité disponible à l’été 2019.

Ce vin est le 2ième vin de Château de Sales la plus grande propriété de Pomerol en terme de surface avec approx. 50 hectares plantés. Au nez des notes de cerises, de framboises, de vanille avec quelques notes légèrement épicées. Tout est en équilibre avec des tannins souples et bien ronds. ‘’C’est toujours bon!’’.

Château Chantalouette, Pomerol, 2014

Château Morillon, St-Émilion Grand Cru, 2015, $34.75, cépages : Merlot 80%, Cabernet Franc 20%, ce vin est une nouveauté et sera disponible à la SAQ vers l’automne 2019.

Ce vin provient d’une petite propriété de 6,3 hectares avec des vignes qui ont en moyenne 40 ans. Il possède beaucoup de finesse et de profondeur avec un moelleux bien velouté, une acidité des plus équilibrée et des tannins charpentés mais tout en finesse.

Château Morillon,
St-Émilion Grand Cru, 2015

Haut-Roc Blanquant, St-Émilion Grand Cru, 2015, $59.75, cépage : Merlot 100%, code SAQ : nouveauté disponible à l’automne 2019.

Ce vin est le 3ième vin du Château Bélair-Monange. Certaines parties du vignoble ont été replantées et les plus jeunes vignes composent ce vin. Au nez des notes de crème de fruits rouges bien frais. En bouche la texture est bien veloutée, l’acidité équilibrée et les tannins ronds, suaves et veloutés. Légère torréfaction et beaucoup de finesse. Un beau volume en bouche. Beaucoup apprécié ce vin. ‘’Il y a du fond dans ce vin’’.


Haut-Roc Blanquant, St-Émilion Grand Cru, 2015

Le millésime 2016

‘’On commence à recevoir les bouteilles de ce millésime chez les divers clients et les commentaires en général sont élogieux sur ce millésime’’.

L’année climatique 2016 a été composée de deux parties distinctes. D’abord, un printemps doux et très arrosé avec une pluviométrie record (259mm d’avril à juin, par rapport à 108mm à la même période en 2015). ‘’On était un peu nerveux à ce moment’’. Une parenthèse ensoleillée en mai a permis une floraison rapide et homogène. Le soleil a fait son retour mi-juin, début d’une période sèche et ensoleillée qui s’est poursuivie jusqu’à la mi-septembre.

Le temps chaud et sec qui s’est installé pendant l’été induit des conditions de sécheresse. Les vignobles situés sur des sols ayant retenu plus d’eau du printemps ont été épargnés. ‘’Le cycle végétatif était un peu bloqué’’.

Au moment des vendanges, les baies étaient croquantes, gorgées de sucre et fraîches à la fois; les pellicules riches de tanins doux, les pépins croquants. ‘’Les vendanges ont eu lieu dès le 24 septembre au 12 octobre dans le Pomerol et du 5 au 11 octobre à St-Émilion, ce qui est un peu plus tard que la moyenne’’.

‘’Nous nous souviendrons de l’année 2016 pour les caractéristiques suivantes : une forte précipitation de maladies cryptogamiques dues aux conditions humides du printemps ce qui a impliqué beaucoup de traitements. Une nécessité de bien gérer l’impact de la sécheresse par un travail des sols pendant la nuit et par une grande attention portée au feuillage. Il a fallu bien faire attention pour garder un feuillage suffisant qui puisse protéger les raisins.

L’année climatique 2016 ne ressemble à aucune autre. Le cycle végétatif se rapproche du millésime 2012 avec une fin de maturation particulièrement lente. La dégustation des baies rapproche du millésime 2010. Elles sont croquantes, gorgées de sucre et fraîches à la fois avec d’intenses arômes de petits fruits noirs. Les pellicules sont riches de tannins doux, les pépins sont croquants’’.

L’Hospitalet de Gazin, Pomerol, 2016, $77.00, cépages : Merlot 96,1%, Cabernet-Sauvignon 2.6%, Cabernet Franc 1.3%, code SAQ : 13214147. SAQ offre spécialité.

C’est le 2ième vin du Château Gazin qui est la plus grande propriété du plateau de Pomerol. Au nez, beaucoup de fraîcheur comme un soupçon de menthol ou de note légèrement herbacée. La texture est bien veloutée, l’acidité équilibrée et les tannins sont équilibrés et tissés bien serré. Beaucoup de finesse, des notes de torréfaction et une légère sucrosité dans le vin. Très beau volume et amplitude en bouche.


Hospitalet de Gazin, Pomerol, 2016

Château Bourgneuf, Pomerol, 2016, $89.00, cépages : Merlot 85%, Cabernet Franc 15%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole.

Les vins de ce Château sont profonds et denses, riches et complexes avec des tannins bien enrobés. Au nez des notes de crème de café, de truffes et de mûres. En bouche le vin possède un superbe équilibre tout en finesse et en puissance avec des tannins équilibrés et tissés bien serré.


Château Bourgneuf, Pomerol, 2016

Château Latour à Pomerol, Pomerol, 2016, $137.00, cépages : Merlot 96%, Cabernet Franc 4%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole (49 bouteilles disponibles au moment de cet article).

Ce vin se distingue par un équilibre parfait entre élégance, puissance et moelleux. ‘’C’est très bon Latour, très très bon’’.


Château Latour à Pomerol, Pomerol, 2016

Château Certan de May, Pomerol, 2016, $235.00, cépages : Merlot 65%, Cabernet Franc 31%, Cabernet-Sauvignon 4%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole (84 bouteilles disponibles au moment de cet article).

Ce vin est tout en finesse et en élégance! De belles notes florales ainsi que des notes de fruits rouges sur la fraise et la framboise ainsi qu’un soupçon de torréfaction. Ce vin est comme une caresse, tout en finesse. Malgré tout, ces vins vieillissent merveilleusement bien.


Château Certan de May, Pomerol, 2016

Château Hosanna, Pomerol, 2016, $215.00, cépages : Merlot 85%, Cabernet Franc 15%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole.

Le Château Hosanna est considéré comme l’incarnation féminine de Trotanoy il est issu de terroirs assez différents de ce dernier. Un vin corsé et généreux, alliant finesse et équilibre. Au nez, des notes de truffes et de fruits rouges. En bouche ce qui étonne c’est la texture veloutée, les tannins équilibrés et bien ronds et le côté suave de ce vin. Beaucoup de complexité.


Château Hosanna, Pomerol, 2016

Château Lafleur-Pétrus, Pomerol, 2016, $355.00, cépages : Merlot 91%, Cabernet Franc 9%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole.

L’ensemble conserve l’élégance du cru avec une structure plus apparente et une dominance de fruits noirs ainsi qu’un soupçon de notes florales. En bouche, légère torréfaction, notes de fruits noirs avec un légère note de salinité.


Château Lafleur-Pétrus, Pomerol, 2016

Château Trotanoy, Pomerol, 2016, $370.00, cépages : Merlot 95%, Cabernet Franc 5%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole.

Château Trotanoy compte parmi les vins les plus recherchés de l’appellation et peut être gardé plusieurs décennies dans les grands millésimes. Beaucoup d’équilibre entre la puissance, la concentration des saveurs, la finesse et l’élégance. ‘’J’ai vraiment un faible pour ce vin’’.


Château Trotanoy, Pomerol, 2016

Château Bélair-Monange, St-Émilion 1er Grand Cru Classé B, 2016, $235.00, cépages : Merlot 95%, Cabernet Franc 5%, disponible à la SAQ via le Courrier Vinicole (42 bouteilles disponibles au moment de cet article).

Ce vin est tout en finesse en élégance et en puissance avec une certaine amplitude en bouche. Belle sensation de minéralité ainsi qu’une longueur plus qu’appréciable et une intensité remarquable.


Château Bélair-Monange, St-Émilion 1er Grand Cru, Classé B, 2016

Les vins du repas

Château Trotanoy, Pomerol, 2009, malheureusement ce vin n’est pas disponible


Château Trotanoy, Pomerol, 2009

Clos St-Martin, St-Émilion Grand Cru Classé 2011, malheureusement ce vin n’est pas disponible.


Clos St-Martin, St-Émilion Grand Cru Classé 2011
M » Laurent Navarre (centre), M. Roger Huet chroniqueur (droite), M. Claude Lalonde (Vinformateur – gauche)

Quel beau vin du Beaujolais que ce Morgon du Domaine Jean-Ernest Descombes!

Morgon, Jean-Ernest Descombes, George Duboeuf, Bourgogne, Beaujolais, 2016, $26.05, disponible en importation privée, code : 103665QC.

Ce vin disponible en importation privée, code : 103665QC, en caisse de 6 bouteilles en contactant l’agence Galleon.
Galleonwines.ca, tél : 514-932-2626, Marie-Hélène Dumais

Ce vin du Beaujolais provient de Morgon, un des 10 crus du Beaujolais. Il est reconnu pour ses vins intenses et généreux. Il faut laisser un peu de temps à ce vin pour qu’il se laisse découvrir. Au bout de quelques minutes de belles notes de fruits rouges surtout sur la fraise, la framboise, un soupçon de cassis ainsi que des notes florales viendront vous charmer pour votre plus grand bonheur.

En bouche le moelleux est bien équilibré, l’acidité est particulièrement fraîche et les tannins bien constitués sont équilibrés et tissés bien serré. Les notes de petites cerises assez intenses et quelque peu ‘’sûrettes’’ apportent beaucoup de fraîcheur à ce vin. Très belle longueur en bouche et beau volume. Très belle expression de cette appellation.


Morgon, Jean-Ernest Descombes, George Duboeuf, Bourgogne, Beaujolais, 2016

Pour en savoir plus sur les vins George Duboeuf : http://www.duboeuf.com/Accueil/Bienvenue.sls

Page 1 of 16

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén