Catégorie : Italie (Page 1 of 8)

Un Nebbiolo à prix bien raisonnable qui offre de la structure, du volume et des tannins assez corsés! Le Nebbiolo d’Alba, Paisan, 2016.

Paisan, Nebbiolo d’Alba, Langhe, Bersano, 2016, $18.40, code SAQ : 13594987.

Ce Nebbiolo d’Alba provient de vignobles situés du côté gauche de la rivière Tanaro, le cours d’eau le plus important du Piémont. Il provient du Domaine Badarina sur environ 10 hectares de Nebbiolo avec un terroir exceptionnel et unique. L’acquisition de la propriété remonte à 1968. Avec l’achat du Domaine à Serralunga d’Alba, Arturo Bersano, précurseur et connaisseur passionné, assure la Maison de sa présence dans l’un des pays les plus propices aux grands crus de Barolo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vignoble est situé une altitude moyenne de 450 m. sur des sols constitués de calcaire à forte composante argileuse avec une exposition sud, sud-est. À une telle altitude le vignoble subit des écarts de température entre le jour et la nuit assez importants ce qui apporte aux vins du corps avec un côté austère, beaucoup de structure et une bonne acidité, gages d’une excellente longévité.

Notes de dégustation : Ne vous laissez pas berner par sa couleurs rouge pâle typique du Nebbiolo. Vous avez à faire à un vin relativement corsé et bien structuré. Au nez, des notes de fruits rouges ainsi qu’une touche florale sur la rose encore une fois typique au Nebbiolo.

En bouche bel équilibre entre l’acidité bien fraîche et les tannins bien charpentés et tissés bien serré. Puis ce sont les notes de fruits rouges surtout sur les noyaux de cerises et un soupçon de fruits noirs avec comme une pointe de réglisse qui prennent le dessus. Bien qu’il ait fait 12 mois de barrique on ne sent pas trop les notes boisées. C’est assez intense avec un peu d’amertume et une certaine astringence. La longueur en bouche est assez appréciable avec un beau volume. En passant c’est un vin que je passerais en carafe au moins une heure afin de mieux l’apprécier. Pour les accords vous pouvez y aller avec les viandes rouges saignantes, sur le BBQ et les viandes de gibiers.

Pour en savoir plus sur ce producteur : http://www.bersano.it/eng/

www.importation-epicurienne.com

Juteux, goûteux, généreux que ce vin de Sicile. Le Lignum Vitis, Frappato Shiraz, 2017

Un vin de Sicile goûteux, juteux plein de fruits sur la mûre et la cerise noire avec des notes d’épices douces, de torréfaction et de chocolat noir. Un heureux mélange de Frappato et de Shiraz qui donne des tannins presque charpentés, des notes de fruits noirs, d’épices, de torréfaction et de chocolat. Tout en fraîcheur, pas lourd du tout malgré son 14.5% d’alcool, c’est un vin généreux qui se boit facilement entre amis. Tellement bon! Non seulement il est spécial au niveau du goût et de ses arômes, il est un des rares vins avec une étiquette faire en bois.

Lignum Vitis, Frappato Shiraz, 2017, $17.35, code SAQ : 13590450.

Ce vin est produit par le plus gros producteur privé de vins en Italie : Enoitalia qui produit 97 millions de bouteilles ce qui est énorme. Il est la preuve que même si un vin est produit par un très gros producteur ça ne veut pas dire qu’il est moins bon. Dans ce cas-ci, c’est le contraire.

Pour en savoir plus sur ce producteur cliquez sur ce lien :  https://www.enoitalia.it/en/lignum-vitis-frappato-shiraz/

www.divinparadis.com

Découverte à la Grande Dégustation de Montréal. Le Jalé de la maison Cusumano.

De Sicile, le Cusumano, Jalé, 2015, $26.00, cépage : Chardonnay, code SAQ : 13830353. Noté 90 pts Wine Advocate, James Suckling 92 pts. Ce vin est en pré-vente SAQ en ligne dès le 1er novembre. En succursale sous-peu…

Au nez des notes d’agrumes, de fruits exotiques et d’épices douces. En bouche la texture est légèrement grasse avec une acidité bien fraîche ce qui créé un super contraste! En bouche de belles notes de boisé et de vanille entremêlées de notes de fruits exotiques. Vraiment des plus goûteux!

J’aime bien les vins de Sicile et particulièrement ceux de la maison Cusumano dont le Alta Mora, Etna Bianco.

Pour en savoir plus sur la maison Cusumano cliquez sur ce lien : https://cusumano.it/en/

Bonne dégustation!

http://vinsfins.ca/

Soprasasso, Sangiovese Puglia, 2014. Ce vin des plus goûteux offre un excellent rapport qualité/prix!

D’Italie de la région de Puglia (Pouilles), Soprasasso, Sangiovese, 2014, $14.55, code SAQ : 13358239.

Quelle belle surprise que ce Sangiovese de la région de Pouilles! Au nez de belles notes de fruits bien mûrs surtout sur la cerise et la framboise avec quelques notes florales et d’épices douces. En bouche c’est d’un bel équilibre entre l’acidité bien fraîche et les tannins assez ronds presque charpentés. Ce vin est des plus goûteux, bien juteux, bien structuré et plein de saveurs et d’arômes avec un rappel des notes perçues au nez surtout sur la cerise. La fin est sur les noyaux de cerise ce qui lui donne une légère amertume. Vraiment très bon! Coudonc, plus j’y goûte, plus je l’aime…À acheter! Quant aux accords, c’est un vin pas mal passe-partout. Je dirais qu’il ira bien avec  des viandes rouges, des viandes blanches et des plats avec sauce tomatée qui ira bien avec sa belle acidité.

MGM Mondo del Vino : http://mgm.wine/en/company

Le groupe MGM a vu le jour le 5 avril 1991. Ce jour-là, les fondateurs Alfeo Martini, Roger Gabb et Christoph Mack, œnologues et experts en vinification, ont accueilli trois vignerons provenant de différents continents et apportant des niveaux d’expertise des plus variés. Cette rencontre de différentes cultures viticoles a donné lieu à une nouvelle façon de concevoir, de produire et de commercialiser du vin italien de qualité. En 2013 MGM s’est joint au groupe Mondodelvi SpA ce qui en a fait un des plus importants producteurs de vins d’Italie.

Le groupe élabore des vins qui proviennent de 13 régions viticoles d’Italie et produit 40 millions de litres de vin chaque année sous 18 marques différentes. Les diverses cuves peuvent contenir 13.5 millions de litres de vin et la cave contient 2,000 barriques de vin.

Mais le plus surprenant c’est la capacité de produire ce vin d’entrée de gamme à un prix des plus raisonnable, en grosses quantités et qui malgré tout est très bon!

www.elixirs.ca

Le Brolio, Chianti Classico 2016 de Barone Ricasoli. Un classique de la Toscane!

Barone Ricasoli possède une propriété de 1 200 hectares qui comprend près de 240 hectares de vignobles et 26 d’oliveraies. Le château de Brolio (Castello di Brolio), situé dans les limites de la ville de Gaiole à Chianti. On y trouve les caves récemment rénovéees ou on élabore les vins. Depuis 1993, le baron Francesco Ricasoli en est le propriétaire et président de cette société toscane. Il a insufflé à l’entreprise un renouveau via des études approfondies des différents types de sol et sur les diverses sélections clonales du Brolio Sangiovese afin d’optimiser la qualité de ses vins tout en respectant la tradition qui lui a été transmise depuis 1141. On note des transactions de vins dès les années 1600 ce qui représente plus de 400 de tradition vinicole.

Quant à la viticulture, chaque parcelle de vigne est récoltée séparément. Une fois cueillis, les raisins sont acheminés vers le cuvier dans des conteneurs d’une capacité maximale de 200 kg; La vinification a lieu dans les caves du château Brolio dans des petites cuves en acier, ce qui permet de réguler soigneusement le processus de fermentation et de séparer les caractéristiques de chaque parcelle.

C’est suite à une étude approfondie des sols que la vinification parcellaire a été introduite. On va jusqu’à vinifier séparément, même au sein d’une même parcelle, en fonction des similitudes morphologiques du sous-sol. La structure de la cave de vinification est conçue pour que les cuves soient remplies par gravité, ce qui permet un abattage en douceur et extrait les substances les plus désirables de la peau.

Un projet de sélection clonale a été lancé suite à ces recherches, visant à conserver les biotypes les plus intéressants du sangiovese présents à Brolio. Ces clones sont uniques à Brolio et sont répertoriés dans le registre national des raisins du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Forêts et ont été utilisés pour créer les vignobles les plus récents.

Les vignobles de Ricasoli sont tous situés sur des collines, avec des altitudes comprises entre 180 et 490 mètres au-dessus du niveau de la mer, principalement avec une exposition sud / sud-ouest. Le climat est méditerranéen, avec des précipitations concentrées au printemps et en automne (environ 800 mm / an), des hivers doux avec des chutes de neige rares et des étés chauds et secs. Le sangiovese est la variété dominante; elle trouve ici un environnement idéal où développer tout son potentiel naturel.

La maison est notée 3 étoiles (la plus haute note) par Daniele Cernilli (Sr Wine) fondateur du système de notation Gambere Rosso.

Pour en savoir plus sur Barone Ricasoli : https://ricasoli.com

Italie, Toscane, Brolio, Chianti Classico, Barone Ricasoli, 2016, $23.60, cépages : Sangiovese 80%, Merlot 15%, Cabernet-Sauvignon 5%, code SAQ : 3962. Noté 92 pts par James Suckling.

Au nez des notes de fruits rouges (surtout sur la cerise) ainsi qu’un soupçon de notes florales et de notes balsamiques. En bouche beaucoup d’équilibre entre l’acidité bien fraîche et les tannins qui sont pratiquement charpentés. De belles notes de fruits noirs et rouges surtout sur la cerise et les noyaux de cerise ce qui lui donne une légère amertume. Bien que ce vin ait vieilli 9 mois en barrique de chêne, les notes de boisé sont très discrètes. C’est juteux avec un rappel sur les notes balsamiques. La longueur est moyenne et le tout est de facture bien classique du Chianti Classico. Un vin des plus satisfaisant. Vous ferez de très beaux accords avec des plats de pâtes avec des sauces tomatées.

https://vinsfins.ezfocus.wine/index.html

 

 

Très beau Chianti que ce Monrosso 2015 de Castello di Monsanto !!

D’Italie, Chianti, Monrosso Chianti, Castello di Monsanto, 2015, $19.05, cépages : Sangiovese 80%, Canaiolo 10%, Merlot 10%, code SAQ : 13630731. Noté 91 pts Wine Spectator.

Ce vin est le plus jeune de la gamme de vins offerte par cette maison. Vinifié en cuves inox avec 12/15 jours de macération, il vieillit dans des fûts de chêne de Slavonie pendant 12 mois avant la vente. Il présente un nez passablement aromatique sur des notes fruits rouges et noirs assez intenses ainsi que des notes florales et des notes épicées. En bouche, le tout est axé sur le fruit et l’acidité bien fraîche de ce vin. Des notes de cerises bien mûres et juteuses, de cassis, quelques notes d’épices et beaucoup de fraîcheur. Les tannins sont moyennement corsés et la persistance est moyenne. Ce vin est on ne peut plus Chianti et fera un parfait accord avec des plats italiens tels osso bucco, lasagne à la viande et plats de pâtes tomatés. Un vin des plus satisfaisant que j’ai bien aimé !

Castello di Monsanto : https://www.castellodimonsanto.it/

Lors d’un passage en Toscane en 1960, Aldo Bianchi tombe immédiatement sous le charme du paysage du Val d’Elsa, petite commune en bordure de San Gimignano d’où il est originaire. Construit au 18e siècle, le Castello di Monsanto abrite alors une cave de vieillissement qui s’avérera être l’élément déclencheur de l’histoire du vignoble de la famille Bianchi en Toscane.

Inspiré par la qualité des trouvailles, Fabrizio, le fils d’Aldo, entame la conversion du domaine et commence à vinifier le cru d’Il Poggio dès 1962 sous l’appellation Chianti Classico. Depuis 1989, la relève est assurée par Laura Bianchi, la fille de Fabrizio. Formée en droit, elle réalise rapidement que sa place est au vignoble. Connaissant tous les secrets du domaine grâce à son père et aux gens qui y ont travaillé, elle entame la modernisation des installations en 1996 en substituant les cuves traditionnelles pour des cuves de fermentation coniques. Puis, en 2001, elle ira chercher les services d’Andrea Giovanni à titre d’œnologue, qui élabore des cuvées dont les fruits sont issus du domaine à 100%.

La propriété de Castello di Monsanto est d’environ 25 hectares de vignobles, adjacents au reste des terres, qui se trouvent dans la zone de production du Chianti Colli Senesi.

www.elixirs.ca

 

Tant qu’à acheter un Prosecco, achetez ce qu’il y a de mieux! Le Nino Franco, Valdobbiadene Superiore DOCG, Brut.

Quel plaisir de déguster les vins de la maison Nino Franco en compagnie de Primo Franco (propriétaire de la maison) avec ses histoires et ses commentaires riches de tradition et d’expérience. Ses vins témoignent du désir de la maison de produire des vins de qualité qui vivent et évoluent avec le temps ce qui est pour le moins surprenant pour des Prosecco. Ses vins proviennent de la partie la plus qualitative de l’appellation Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG (la plus haute catégorie des Prosecco) ce qui en fait des vins haut de gamme.

 

Nino Franco, Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG, Brut, $22.10, cépage : Glera 100%, code SAQ: 349662, note:  James Suckling 93, GR 2 étoiles.

Au nez de belles notes bien aromatiques de fruits blancs (pommes et poires) avec soupçon de fruits exotiques et une sensation de minéralité qui est confirmée en bouche. C’est frais, incisif, bien droit et assez sec (sucre résiduel 7.8 g/l) avec un rappel des notes de fruits blancs qui se terminent en une très belle longueur. C’est le Prosecco à acheter. Un peu plus cher que l’ensemble des Prosecco mais qui provient de l’appellation DOCG parmi les plus qualitatives. On est loin des Prosecco de masse.

Idéal comme apéritif (il vous fera bien saliver), accompagne les poissons, le risotto et les sushis.

La maison Nino Franco : http://www.ninofranco.it

La maison Nino Franco a été fondée à Valdobbiadene en 1919 par Antonio (Cantine Franco). Avec son fils Nino, la cave grandit, se consolide et s’étend. Mais c’est avec Primo en 1982, d’abord avec son père Nino et plus tard seul que la cave a été modernisée. Dès son entrée à la cave, après avoir obtenu son diplôme à l’école d’œnologie de Conegliano Veneto, ce dernier a axé son travail sur un modèle de qualité précis qu’il avait appris lors de ses voyages et de ses études. Il a décidé de changer la philosophie de la maison qui était plutôt commerciale pour produire des vins plus typiques de la région. En quelques années, tous les vins qui n’étaient pas caractéristiques de Valdobbiadene ont été remplacés pour produire du Prosecco.

Convaincu qu’il fallait contrôler la production dès l’origine pour obtenir un bon vin, Primo a repris l’exploitation d’un vignoble où il a expérimenté de nouvelles techniques de plantation et l’utilisation de vieux clones. Comme il le dit lui-même : ‘’Nous avons tout essayé pour obtenir le meilleur vin possible avec ce fameux cépage Glera’’. Parallèlement, il a poursuivi son étroite collaboration avec les producteurs locaux pour développer son idée de promotion de ce cépage et surtout de l’appellation. d’ailleurs grâce à leurs efforts ils ont obtenu en 2009 la consécration suprême soit une appellation DOCG (Denominazione di Origine Controllata e Garantita).

Primo est aidé par sa femme Annalisa, qui consacre presque tout son temps à Villa Barberina, et par sa fille Silvia dans la production, la stratégie et les ventes.

http://www.montalvin.com/fr

 

 

Tous les Prosecco ne sont pas pareils! Découvrez les très beaux Prosecco DOCG de qualité supérieure de la maison Nino Franco !

La maison Nino Franco a été fondée à Valdobbiadene en 1919 par Antonio (Cantine Franco). Avec son fils Nino, la cave grandit, se consolide et s’étend. Mais c’est avec Primo en 1982, d’abord avec son père Nino et plus tard seul que la cave a été modernisée. Dès son entrée à la cave, après avoir obtenu son diplôme à l’école d’œnologie de Conegliano Veneto, ce dernier a axé son travail sur un modèle de qualité précis qu’il avait appris lors de ses voyages et de ses études. Il a décidé de changer la philosophie de la maison qui était plutôt commerciale pour produire des vins plus typiques de la région. En quelques années, tous les vins qui n’étaient pas caractéristiques de Valdobbiadene ont été remplacés pour produire du Prosecco.

Convaincu qu’il fallait contrôler la production dès l’origine pour obtenir un bon vin, Primo a repris l’exploitation d’un vignoble où il a expérimenté de nouvelles techniques de plantation et l’utilisation de vieux clones. Comme il le dit lui-même : ‘’Nous avons tout essayé pour obtenir le meilleur vin possible avec ce fameux cépage Glera’’. Parallèlement, il a poursuivi son étroite collaboration avec les producteurs locaux pour développer son idée de promotion de ce cépage et surtout de l’appellation.

Primo est aidé par sa femme Annalisa, qui consacre presque tout son temps à Villa Barberina, et par sa fille Silvia dans la production, la stratégie et les ventes.

En fait, les efforts de vignerons tels Primo Franco dans les années 1990 ont vu la renaissance du Prosecco grâce à leur désir de contrôler toutes les étapes de son élaboration, depuis la sélection des raisins jusqu’à la qualité du verre et du bouchon qui conditionnent le produit final. En 2009, ils étaient récompensés, la reconnaissance suprême était décrétée, le Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore devenait une DOCG et les premières bouteilles commercialisées comme telles ont été lancées en avril 2010.  Depuis 2012, 5 appellations, définies selon un cahier des charges rigoureux, sont désormais établies et englobent les anciennes appellations de la Vénétie : Asolo Prosecco DOCG Superiore, DOC Prosecco Colli Trevigiani, Marca Trevigiana, Veneto, Delle Venezie ou Alto Livenza.

Comme nous le disait M. Franco ‘’…avant cette période on pouvait retrouver du Prosecco provenant des États-Unis et d’Australie. À ce moment Prosecco était considéré comme une catégorie. On pouvait y retrouver du chenin blanc et d’autres cépages. Prosecco c’était le cépage et c’était aussi le nom du vin. Ce n’était pas une appellation protégée comme tel. On a décidé de ne plus utiliser le nom du cépage Prosecco en 2009 et on a utilisé le nom du cépage Glera comme synonyme. De plus on a décidé que le Prosecco devait devenir une appellation protégée qui s’appliquerait aux régions DOC et IGT d’alors. Avant 2009, les vins issus d’appellations DOC étaient controlés mais pas ceux provenant d’IGT ce qui donnait des niveaux de qualité contradictoires. Maintenant les vins issus des DOC et DOCG sont très contrôlés ce qui a haussé le niveau de qualité du Prosecco’’.

La DOCG Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore est répartie sur une aire de 15 villages qui s’étendent sur 18 000 hectares que se partagent 166 producteurs. Toutefois, seulement 6100 hectares sont exploités pour l’élaboration de cette appellation. Le rendement maximum est fixé à 13 500 Kg/ha. La liqueur de tirage ne peut être inférieure à 14gr/l. Par ailleurs, si la mention « Rive » (suivie du nom d’un village) apparaît sur l’étiquette, cela signifie que le raisin provient exclusivement d’une seule commune (ou d’un lieu-dit) sur laquelle le producteur est propriétaire de ses raisins. Le rendement est fixé ici à 13 000 kg/ha, la vendange est exclusivement manuelle et le vin doit toujours être millésimé (mention de la récolte sur l’étiquette). 43 « rive » sont actuellement répertoriées.

Les vins autour de Valdobbiadene peuvent être appelés Valdobbiadene Prosecco DOCG et ceux autour de Conegliano peuvent être appelés Conegliano Prosecco DOCG.

Il est à noter que la DOCG Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore est autorisée en vins mousseux, perlants (frizzante) et même tranquilles (tranquillo). Lorsqu’elle offre un vin mousseux issu obligatoirement de la méthode Charmat (ou Martinotti), elle se distingue en 3 catégories de sucre résiduel : Brut (0 à 12 gr/l), Extra-dry (12 à 17 gr/l) et Dry (17 à 32 gr/l).

L’appellation Prosecco DOC est une zone qui couvre à la fois la Vénétie et le Frioul (Friuli-Venezia Giulia). Jusqu’à 556 communes viticoles ont le droit d’élaborer du vin blanc effervescent sous cette appellation.

 

Il est important de savoir que le niveau le plus élevé de la classification des vins italiens est le niveau DOCG (Denominazione d’Origine Controllata e Garantita) d’où sont issus des vins de la plus haute qualité. Comment les reconnaître? Vérifiez l’étiquette sur la bouteille. Pour votre information sur 500 millions de bouteilles de Prosecco vendues, environ 92 millions proviennent de la DOCG Prosecco.

Comme nous disait M. Franco ‘’plusieurs des parcelles dans le vignoble de Primo Franco à Valdobbiadene sont très pentues soit un rang de vigne, un mur, un rang de vigne un mur le tout le long d’une falaise. On appelle ces vendanges ‘’héroiques’’ car elles requièrent une bonne dose de courage pour aller chercher les raisins. Ceci implique évidemment des coûts supplémentaires’’. Les vignes de l’appellation DOCG sont pratiquement des vignes de montagnes avec des vendanges faites à la main alors que la majorité des autres appellations DOC sont dans des régions plus plates ou on peut utiliser de la machinerie pour les vendanges.

La maison produit environ 1,100,000 bouteilles de Prosecco chaque année.

La dégustation

Quel plaisir de déguster les vins de M. Primo Franco avec ses histoires et ses commentaires riches de tradition et d’expérience. Ses vins témoignent du désir de la maison de produire des vins de qualité qui vivent et évoluent avec le temps. Eh oui, M. Franco juge qu’il est important que chacun de ses vins aient un certain potentiel de vieillissement ce qui est un changement de paradigme avec l’image qu’on peut avoir du Prosecco !!

Nino Franco, Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG, Brut, $22.10, cépage : Glera 100%, code SAQ: 349662, note:  James Suckling 93, Gambi Rosso 2 étoiles.

Au nez de belles notes bien aromatiques de fruits blancs (pommes et poires) avec soupçon de fruits exotiques et une sensation de minéralité qui est confirmée en bouche. C’est frais, incisif, bien droit et assez sec (sucre résiduel 7.8 g/l) avec un rappel des notes de fruits blancs qui se terminent en une très belle longueur. C’est le Prosecco à acheter. Un peu plus cher que l’ensemble des Prosecco mais qui provient de l’appellation DOCG parmi les plus qualitatives. On est loin des Prosecco de masse.

Grave di Stecca, Prosecco Brut, 2013, cépage : Glera 100%. Ce produit n’est malheureusement pas offert à la SAQ.
Ce Prosecco m’a semblé être un brin plus austère que le précédent avec plus de structure et de longueur. Au nez des notes de pommes, quelques notes légères d’épices douces et comme un rappel du cépage chardonnay. En bouche très belle texture crémeuse avec des arômes de fruits blancs et d’épices qui dominent ainsi qu’une belle sensation de minéralité. Passablement de matière dans ce vin ainsi qu’une belle longueur.

Faive, Rosé, Brut, Spumanti, 2017, cépages : Merlot 80%, Cabernet Franc 20%, sucre résiduel 8.3g/l, $24.90, code SAQ : 11140720.

Prochain arrivage: Octobre 2018 150 caisses.

Ce vin rosé ne possède pas l’appellation Prosecco car les vins rosés ne sont pas autorisés dans cette appellation ce qui est vraiment étrange et malheureux. Imaginons-nous ce que donnerait un vin rosé élaboré de Glera dans cette appellation !! Malgré tout ce vin rosé de saignée (et non pas de pressurage) est vraiment très beau.

Au nez ce vin est assez aromatique avec des notes de fruits rouges surtout sur la fraise, de belles notes de vanille et quelques notes florales. En bouche c’est un rappel immédiat de la fraise dans une texture bien crémeuse. C’est très goûteux avec une belle longueur. Encore une fois, très beau.

Primo Franco, Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG, 2017, cépage: Glera 100%, $28.80, code SAQ : 11903088. Noté 91 pts Wine Enthusiast. Prochain arrivage Octobre 2018, 230 caisses.

Mon préféré !! Vraiment superbe et savoureux! Bien aromatique avec des notes de pommes et de fruits exotiques. En bouche la texture est riche avec un rappel des notes du fruit et une très belle acidité. C’est bon, goûteux, vraiment un vin à acheter!

Merci à l’agence Montalvin pour une si belle invitation!

Pour en savoir plus long sur la maison cliquez sur le lien : http://www.ninofranco.it

http://www.montalvin.com/fr

Sources : www.italianwinecentral.com, rencontre avec M. Primo Franco, notes de présentations de M. Génael Revel (Mr. Bulles) pour un événement sur les vins italiens 2017, http://www.prosecco.it/en/prosecco-superiore-docg/

 

 

 

 

 

 

 

Les vins blancs d’Italie de l’appellation Soave Classico, parmi mes préférés. Et celui de Inama Azienda Agricola…hummm…excellent !

Tous les vins de cette maison me plaisent beaucoup. Leurs vins blancs étant pratiquement sublimes. Et en particulier ce Vin Soave, Soave Classico DOC, 2017, vin blanc pour $20.30, cépage : Garganega, code SAQ : 908004.

Ce vin possède un nez des plus charmeurs, bien aromatique avec de belles notes florales ainsi qu’une belle sensation de minéralité, de fruits blancs (pommes, poires) et de noix. En bouche c’est la texture qui étonne avec une belle richesse et une belle sensation en bouche. Belle acidité et superbe sensation de minéralité entremêlées avec des notes de pommes et de poires. Belle longueur en bouche. Quel beau rapport qualité/prix pour un vin des plus satisfaisant. Fera un bel accord avec risottos et les poissons blancs.

Inama Azienda Agricola :  http://www.inama.wine/en

Inama est une jeune entreprise familiale créée par Giuseppe Inama et dirigée par son fils Stefano. Le début des années 1990 marque une époque ou la production des vins de Vénitie est axée sur la quantité plutôt que la qualité. Les vignes sont plantées sur des plaines ou les sols sableux entraînent la typicité du Soave qui était souvent décrit à cette époque comme un vin plat.

En 1996, Giuseppe Inama fait l’acquisition de petites parcelles de terre et va à contre-courant en arrêtant ses choix sur des lieux situés en altitude plutôt que sur des plaines. Il désire restaurer la réputation de l’appellation Soave en créant des vins de terroir impossibles à produire ailleurs. Les sols volcaniques, composés de basalte sur lesquels il plante plus de 60 hectares, donnent des vins minéraux, floraux, équilibrés et élégants.

https://www.mdv.ca/

Un sangiovese de tous les jours! Le Tenuta Sassoregale, Sangiovese, 2016.

Le Tenuta Sassoregale, Maremma Toscana, Sangiovese, 2016, $17.00, code SAQ : 13690127.

C’est le genre de vin bien typé élaboré à partir de Sangiovese qu’on peut boire à tous les jours! Moi je l’ai essayé avec une pizza four à bois assez épicée avec saucisses italiennes et l’accord était super. Au nez les notes de fruits rouges sont bien évidentes surtout sur la cerise et les noyaux de cerises avec des notes épicées typique du cépage. En bouche c’est frais avec une belle acidité et des tannins équilibrés sans être trop corsés. C’est simple, bien juteux et facile à boire.

Tenuta Sassoregale (Santa Margherita Gruppo Vinocolo)  : https://www.sassoregale.com/world/

https://www.santamargherita.com/world/en

Sassoregale se situe au cœur de la région de la Maremma. Acquis en 2002 par Santa Margherita Gruppo Vinicolo, les 38 hectares du domaine (dont 30 sont plantées de vignes) sont situés au centre d’une plaine entourée de collines, à des altitudes comprises entre 100 et 180 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les vignobles donnent sur la mer Tyrrhénienne, à quelques kilomètres seulement à vol d’oiseau. La première impression de Sassoregale est la lumière, la clarté du ciel et la force du soleil, atténuées par les brises constantes. Ceci, ajouté à la grande biodiversité qui caractérise la vaste vallée de la rivière Ombrone et aux techniques de culture respectueuses de la vigne et de l’environnement, font du domaine un petit univers où la main de l’homme parvient à préserver les caractéristiques profondes du terroir.

Les sols riches sont profonds et à texture moyenne. Ils sont principalement à base d’argile, mais une petite zone, plantée en syrah, est plus sableuse avec du gravier. En plus de la syrah, les vignobles abritent également du sangiovese, du merlot et du vermentino. Les vignes sont des vignes formées de cordelettes et plantées avec une densité élevée de plus de 5000 par hectare. Sassoregale est en cours de conversion en culture biologique.

http://www.vinsfins.ca/

Page 1 of 8

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén