Cette semaine je rencontrais une des personalité les plus en vue du monde vinicole. Miguel Torres Maczassek (5ième génération) CEO des entreprises Familia Torres grâce à l’invitation de Caroline Leblanc ambassadrice de la marque.

Cette maison fait partie de celles que j’affectionne particulièrement entre autres grâce à la qualité de leurs vins. En général, quand je parle des vins de la maison, j’entends invariablement des commentaires positifs. Même quand j’ai texté à un de mes collaborateurs que je rencontrais M. Torres il m’a répondu laconiquement ‘’Du bon jus !!’’. Rien d’étonnant que ce soit la marque vinicole la plus admirée au monde (magazine Drinks) avec des marques comme Vigna Sol Torres, Vigna Esmeralda, Sangre de Toro, Gran Coronas, Laudis, 5G, Celeste, Mas La Plana et bien d’autres.

Torres se trouve dans la région du Penedès, au sud de Barcelone. La famille est propriétaire de vignobles historiques et très convoités dans certaines des plus belles régions espagnoles : Conca de Barbera de Priorat, Penedès et Costers del Segre. Ils sont aussi présents dans plusieurs régions du monde dont aux USA ainsi qu’au Chili.

L’occasion de rencontrer Miguel Torres était des plus spéciales. On nous conviait à déguster des vins élaborés à partir de cépages ancestraux, jadis oubliés qu’on a récupéré grâce aux efforts de la maison Torres et de plusieurs autres collaborateurs et ce au départ dans le seul but de répertorier tous les cépages ancestraux catalans. Pratiquement un super projet philanthropique.

Le tout a débuté dans les années 80 avec l’idée qu’a eue Miguel A. Torres de récupérer ces cépages ancestraux. Grâce à la collaboration des viticulteurs qui se sont intéressés au projet on a commencé à découvrir plusieurs de ces cépages . Et dans certains on arrivait pas à les identifier. Suite à des analyses d’ADN on a réussi non seulement à les identifier et à les répertorier mais aussi à en découvrir de nouveaux auxquels on a donné le nom des endroits ou ils ont été trouvés.

Plusieurs ont été reproduits in vitro puis par la suite en serre. Est venu la plantation dans des vignobles appropriés et ce, de façon expérimentale. Et pour quelques-uns d’entre eux jugés les plus prometteurs on en a fait du vin lesquels nous ont été présentés lors de cette dégustation. Six de ces cépages ont  ont été enregistrés au Ministère de l’Agriculture et le Forcada ainsi que le Moneu ont même été intégrés dans les appellations catalanes.

Fait intéressant, on s’est aperçu que certains de ces cépages résistaient très bien à la chaleur tout en produisant des vins plus qu’intéressants. Une autre solution pour les vignerons espagnols et catalans pour faire face au problème grandissant du réchauffement climatique tout en bâtissant une différentiation importante pour les vins catalans Vs les vins offerts de partout sur la planète.

Pour en savoir plus : https://www.torres.es/en/home

La dégustation

Il faut que je vous dise que je me sentais privilégié de goûter à ces vins surtout avec Miguel Torres. Nous avons dégusté 6 vins élaborés en tout ou en partie avec ces cépages ancestraux dont 1 blanc et 5 rouges. Seul le Grans Muralles est disponible présentement en importation privée auprès de l’agence Galleon .(https://www.galleonwines.ca/fr-qc/grans-muralles-2011-torres).

Le Forcada, 2016, Finca Mas Palau, vin blanc. Au nez un vin des plus aromatique avec des notes de fruits blancs surtout sur la pêche et la poire ainsi que des notes d’agrumes et florales. En bouche une belle texture presque riche ainsi qu’une acidité pratiquement vive et une belle sensation de minéralité (un vin bien droit, incisif). Finale moyenne avec une légère amertume. Un beau vin de gastronomie.

 

 

Le Pirene, 2016, Finca Sant Miquel de Tremp, vin rouge. Un nez bien charmeur sur des notes dominantes d’épices et de fruits rouges. En bouche ce vin est des plus équilibré avec des tannins assez ronds soutenant une belle structure. ON y retrouve des notes végétales, de résine ainsi que des notes de fruits noirs. Un vin très goûteux, juteux avec une belle finale assez longue.

 

 

Le Moneu, 2017, Finca Castell de la Bleda, vin rouge. Des notes d’eucalyptus, végétales et beaucoup de fraîcheur. En bouche on retrouve ce côté herbacé allié à beaucoup de fraîcheur ainsi qu’avec des notes de fruits noirs. Les tannins sont bien équilibrés, l’acidité bien présente, et la finale est toute en longueur. Beau vin de gastronomie.

 

 

 

Le Gonfaus, 2016, AOP Costers del Segre, Finca Purgatori, vin rouge. Un de mes préférés avec un nez super charmeur sur des notes de menthe fraîche, d’épices (cannelle, muscade), et d’écorce d’orange. Un beau vin bien équilibré avec une acidité bien présente.  On retrouve les notes d’épices, des notes de fruits noirs ainsi qu’un soupçon d’écorce d’orange. Pas mal complexe et super bon!

 

 

Le Querol, 2016, Finca Muralles, vin rouge. Au nez il faut l’attendre un peu car il était peu aromatique. En bouche, le moelleux est un peu ferme avec un beau contraste entre l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés soutenant une très belle structure. Très belle longueur avec une finale bien goûteuse.

 

 

 

Le Grans Muralles, DO Conca de Barbera, 2011, cépages : Garnacha Tinta, Monastrell, Querol, Garro et Samso. Ce vin est disponible en importation privée à $125.00/btle caisse de 6 bouteilles. De facture nettement plus classique avec des notes de cèdre, d’épices et de prunes. En bouche la texture est somptueuse avec une belle acidité équilibrée et des tannins pratiquement charpentés. On retrouve en bouche des notes de mûres, de prunes avec un beau boisé bien intégré. Beaucoup de volume et d’amplitude ainsi qu’une longue finale. J’ai beaucoup aimé ce vin !!

(https://www.galleonwines.ca/fr-qc/grans-muralles-2011-torres).