Fondée en 1946 par Étienne Guigal, la Maison Guigal deviendra un phare de la Vallée du Rhône septentrionale avec ses cuvées mythiques telles La Landonne, La Turque, La Mouline, Ex Voto Ermitage, La Doriane et bien d’autres que nous avons eu le bonheur de déguster avec Philippe et Ève Guigal cette semaine.

Pendant que la Maison ne cessait de croître à l’international elle caressait depuis une vingtaine d’années le rêve de posséder un domaine à Châteauneuf-du-Pape et d’y faire des vins à la hauteur de la renommée de la Maison. Bien qu’elle élaborait déjà des vins dans l’appellation, elle n’y possédait pas de domaine. Une opportunité s’est présentée en 2017 et la famille a fait l’acquisition du Domaine de Nalys dont les terroirs sont dignes de grands crus. Nous avons donc eu l’occasion de déguster, entre autres, les quatre nouveaux vins du Domaine : Saintes Pierres de Nalys et Château de Nalys en blanc (millésime 2016) et en rouge (millésime 2017) qui sont, soit dit en passant, exceptionnels.

Ais-je besoin de vous dire que ce n’était pas une dégustation ordinaire mais bien une expérience gustative que l’agence Sélections Fréchette a su nous faire vivre. Que d’émotions! http://www.selectionsfrechette.com/

La maison Guigal : http://www.guigal.com/fr/

C’est en 1946 qu’Étienne Guigal achète 10 hectares de son employeur à Ampuis dans l’appellation Côte-Rôtie dans la Vallée du Rhône septentrionale. À la fin de sa carrière il y aura vinifié pas moins de 67 récoltes. En 1961 alors frappé de cécité, son fils Marcel prendra le flambeau. Ce dernier a su mettre en valeur ces deux grands terroirs viticoles que sont la Côte Brune et la Côte Blonde. Il a su élever à un niveau jamais atteint auparavant le niveau de qualité des vins issus du cépage de Syrah. Pionnier et visionnaire il fera ‘’des vins sérieux’’ qui démontreront au monde entier la finesse et l’élégance de ce cépage. Il introduira la philosophie de la Bourgogne qui est de faire des vins issus de parcelles uniques en plus d’introduire une viticulture organique. Se joindra à la famille Philippe œnologue qui viendra poursuivre l’œuvre familiale.

Les grandes étapes de la croissance de la Maison sont marquées par l’acquisition dans les années 80 des établissements Vidal-Fleury, puis en 1995 avec l’acquisition du fameux Château d’Ampuis qui deviendra le siège social de la Maison tandis les caves demeurent dans le petit village d’Ampuis. En 2001, c’est l’acquisition du domaine Jean-Louis Grippat à Saint-Joseph et l’ancien domaine de Vallouit en Côte-Rôtie, l’Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage. En 2006 on procède à l’acquisition du domaine de Bonsérine.

Le vignoble de Côte-Rôtie s’étend sur pas moins de 230 hectares avec entre autres La Côte Brune et la Côte Blonde.  Le domaine Guigal est propriétaire à Condrieu et à Côte-Rôtie sur des parcelles illustres donnant entre autres la Doriane à Condrieu avec son célèbre viognier, les célèbres crus de la Côte-Rôtie la Mouline, la Turque, la Landonne avec ses pentes de près de 45 degrés et le côte-rôtie Château d’Ampuis.

Sur la colline de l’Hermitage, les Ex-Voto blancs et rouges, produits exclusivement dans les grands millésimes sont issus de parcelles telles Bessards, Hermite, Greffieux, Murets….Puis sur la rive droite du Rhône trônent les propriétés de l’appellation Saint-Joseph issues de l’ancien domaine de Jean-Louis Grippat.

La maison Guigal vinifie et élève dans ses caves à Ampuis les appellations septentrionales de la Vallée du Rhône (Côte-Rôtie, Condrieu, Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage). L’élevage des grandes appellations méridionales (Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Tavel et Côtes-du-Rhône) est aussi fait dans les caves d’Ampuis.

Le Domaine de Nalys : http://www.domainedenalys.com/

 

La famille Guigal fait l’acquisition en 2017 du Domaine lequel jouit d’une situation exceptionnelle au cœur de l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Comme le dit Philippe Guigal : ‘’ Cet investissement, mon grand-père en avait toujours rêvé. Mon père et moi aussi. Mais les opportunités étaient rares, nous n’avions jusqu’à présent vu passer que de petites offres qui ne correspondaient pas à ce que nous voulions faire’’.

Réticent au départ quant à la qualité de cette opportunité, c’est suite à la visite du vignoble qu’ils ont tous compris le vaste potentiel qualitatif du domaine. ‘’J’étais renversé, dit Philippe. Je n’en ai pas dormi pendant une semaine. Nous ne l’avons pas acquis pour le prestige de ses vins, mais en raison de son immense potentiel’’.

Trois parcelles sur 53 hectares (d’un seul bloc qui se touche ce qui est rare dans l’appellation) encerclent le Château, la première lui a donné son nom’ ‘’Nalys’’, les deux autres sont situées sur deux terroirs majeurs de l’appellation : ‘’Le Bois Sénéchal’’ (13 hectares) et ‘’La Crau’’ (20 hectares). Chacun de ces trois terroirs supporte la totalité des 13 cépages de l’appellation ce qui porte à 39 les expressions potentielles à intégrer.

L’empreinte de la philosophie de la maison Guigal a déjà fait son œuvre au prix de beaucoup d’efforts : on double la taille de l’équipe attribuée aux vignobles, tout le système de treillis est changé, on replante toutes les vignes manquantes ou mortes, on ajoute quelques cuves plus petites pour augmenter les possibilités d’assemblage. On réalise en chemin que pour en tirer le plein potentiel il faudra refaire le chai ce qui sera fait sous peu et par le fait même, multiplier le nombre de cuves. On passera aussi à la viticulture bio dans un avenir rapproché.

Le millésime 2016 a été le premier à porter l’empreinte du style Guigal avec un rouge dominé par le grenache au lieu de la syrah et avec une saine dose de mourvèdre. Le millésime 2017 est le premier entièrement vinifié par la nouvelle administration. Pour bien délimiter le changement de garde, la marque Domaine de Nalys a été abandonnée pour devenir Château de Nalys. Un second vin est aussi produit en rouge et en blanc, le Saintes Pierres de Nalys ce qui apporte beaucoup de flexibilité d’adaptation à n’importe quel millésime.

La ‘’dégustation’’

Nous avons dégusté 17 des vins de la maison. La ligne directrice du style : ‘’des vins qui donnent du plaisir’’ comme le dit Philippe Guigal, rien de lourd, de la finesse, la pureté du fruit et l’expression absolue des terroirs. Ce sont des vins d’émotions.

Les blancs :

E.Guigal, Côtes-du Rhône, 2016, $19.70, code SAQ : 290296. Noté 91 pts Wine Advocate, Guide Phaneuf 3 étoiles et demi.

On note ici l’expression aromatique bien distinctive du Viognier qui compose 65% de ce vin. On y perçoit des notes florales, de fruits blancs tels la pêche et l’abricot. La texture est veloutée, légèrement grasse avec une acidité bien équilibrée avec en rappel les notes de fruits frais d’abricot et de pêches. Quel rapport qualité/prix! C’est bon, c’est goûteux, c’est particulièrement satisfaisant.

E.Guigal, Châteauneuf-du-Pape, 2017, $68.75, cépage prédominant : Grenache Blanc 45%, code SAQ : 13940325. Disponible dès décembre 2018. Noté 17/20 par Jancis Robinson.

De belles notes de pêches, d’abricots ainsi que des notes florales et un léger boisé à peine perceptible. En bouche la texture est légèrement grasse, onctueuse, un vin généreux mais pas lourd avec un rappel de notes de fruits blancs. Que c’est goûteux, élégant, frais et quelle longueur.

Saintes Pierre de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2017, $48.75, cépages dominants : Clairette 36%, Bourboulenc 29%, Grenache Blanc 25%, code SAQ : 13905626. Disponible en décembre 2018. Noté 17/20 par Jancis Robinson.

Son profil aromatique est un peu plus intense que le précédent avec des notes de fruits blancs, un soupçon d’agrumes ainsi qu’une sensation de minéralité. La texture est grasse avec une belle acidité bien équilibrée qui lui confère une belle fraîcheur. On a un rappel des notes de fruits blancs avec un léger boisé le tout en une longueur plus qu’appréciable.

Château de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2017, $87.00, cépages dominants : Roussanne 43%, Grenache Blanc 33%, code SAQ : 13905677. Disponible en décembre 2018.  Noté 17.5 par Jancis Robinson.

De belles notes florales, d’agrumes et de fruits blancs. Beaucoup de structure, d’élégance et de finesse en bouche, un grand vin de bouffe! Complexe avec pas mal de volume et d’amplitude le tout dans une finale des plus persistante.

 

E.Guigal, Condrieu, 2015, $78.50, cépage : Viognier 100%, code SAQ : 13260856. Disponible en décembre 2018. Noté 95 points Wine Advocate, 94 points James Suckling, 92 points Wine Spectator.

Superbe année que ce 2015 qui a apporté son lot de maturité dans les fruits. Quelle concentration d’arômes sur la pêche, l’abricot, léger boisé ainsi que quelques notes florales bien typées. C’est opulent, gras, d’une texture veloutée, un peu de notes d’évolution sur la noisette et beaucoup de longueur. Très beau!

E.Guigal, La Doriane, Condrieu, 2017, $148.00, cépage : Viognier 100%, code SAQ : 13260899. Disponible Courrier Vinicole 2019. Noté 96 points James Suckling, 17.5 points Jancis Robinson, 95 points Wine Spectator, 94 points Wine Advocate.

Des notes assez intenses de fruits blancs sur la pêche, l’abricot, un boisé légèrement plus intense, de belles notes florales. Gras, opulent, on pourrait pratiquement dire qu’il a ‘’de la mâche’’, de la puissance aromatique mais tout en finesse et une longueur interminable.

E.Guigal, Ex Voto, Ermitage, 2013, $287.25, cépages dominants : Marsanne 90%, Roussanne 10%, code SAQ : 13319512. Disponible Courrier Vinicole de septembre 2018, ‘’Rhône en vedette’’. Noté 97 points Wine Advocate, 97 points Wine Spectator, 17 points Jancis Robinson.

Vous dire combien j’ai aimé !!! Des notes de miel entremêlées de notes florales et de noisettes. Opulent en bouche avec une texture grasse. Ce qui surprend c’est cette belle acidité qui procure un heureux contraste entre le gras et la fraîcheur du vin. Sublime!!

Les rouges

E.Guigal, Côtes-du-Rhône, 2015, $20.40, cépages prédominants : Syrah 50%, Grenache 40%, code SAQ : 259721. Noté de 89 à 91 points par Wine Advocate.

Notes de fruits rouges frais et d’épices. C’est un vin qui a de la chair, du fruit et de la rondeur avec des tannins presque charpentés et une belle fraîcheur. Une valeur ‘’refuge’’ qui offre un très beau rapport qualité/prix.

 

E.Guigal, Châteauneuf-du-Pape, 2015, $67.50, cépages prédominants : Vieux Grenache 70%, code SAQ : 11528151. Disponible en décembre 2018. Noté de 91 à 93 points par Wine Advocate et 16.5 par Jancis Robinson.

Ce vin est issu d’un style assez puissant pour un vin de cette appellation. C’est un vin qui a de la mâche et de la matière. Des notes de fruits rouges et noirs bien mûrs ainsi que des notes d’épices. Avec des tannins charpentés et bien ronds et une fraîcheur surprenante, ce vin laisse toute la place à la pureté du fruit.

Saintes Pierres de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2016, $67.50, code SAQ : 13905600. Disponible en décembre 2018. Noté 16+ points par Jancis Robinson.

J’ai noté au premier nez comme un soupçon de caramel des plus charmeurs avec des notes de fruits rouges et noirs ainsi que des notes d’épices douces. C’est un vin joufflu, généreux avec de belles notes d’épices douces et de fruits rouges assez intenses. La texture est veloutée et les tannins sont presque charpentés. C’est tout en équilibre, goûteux et d’une belle longueur.

Château de Nalys, Châteauneuf-du-Pape, E. Guigal, 2016, $116.25, cépages prédominants : Grenache 59%, Syrah 32%, code SAQ : 13905651. Disponible en décembre 2018. Noté 17.5 points par Jancis Robinson.

D’une facture bien classique avec des notes de fruits rouges et noirs ainsi que des notes d’épices douces et un soupçon de notes boisées. D’un équilibre irréprochable avec une texture veloutée, une belle fraîcheur et des tannins bien charpentés ainsi qu’une certaine puissance mais tout en élégance.

E.Guigal, Crozes-Hermitage, 2015, $27.35, cépage: Syrah 100%, code SAQ: 739243. Noté 90-92 points Wine Advocate, 16.5 points Jancis Robinson.

Des notes de fruits rouges bien mûrs assez intenses. La texture est veloutée, une acidité bien fraîche et les tannins sont charpentés et tissés serré. Passablement de volume et d’amplitude avec des notes de fruits frais et belle longueur. Très beau rapport qualité/prix.

 

E.Guigal, Vignes de l’Hospice, Saint-Joseph, 2014, $105.25, cépage : Syrah 100%, code SAQ : 13319571. Disponible Courrier Vinicole de Septembre 2018, ‘’Rhône en vedette’’. Noté 94 points Wine Spectator, 92 points Wine Advocate, 17.5/20 Jancis Robinson.

Nez complexe de fruits noirs ainsi qu’un léger boisé. En bouche, beaucoup de structure avec un moelleux velouté, une belle acidité et des tannins assez charpentés mais tout en finesse et en élégance.

E.Guigal, Château d’Ampuis, Côte-Rôtie, 2013, $152.25, cépages : Syrah 93%, Viognier 7%, code SAQ : 13319491. Disponible Courier Vinicole de septembre 2018 ‘’Rhône en vedette’’. Noté 95 points Wine Spectator, 94+ points Wine Advocate, 17.5 points Jancis Robinson.

Une période de vieillissement de 38 mois assouplit les tannins assez carrés de ce vin. Tout en volume et en amplitude ce superbe vin est caractérisé par sa puissance et sa profondeur. De belles notes de torréfaction et de fruits noirs, de pruneaux et de mûres ainsi qu’une touche de vanille; c’est un vin dense et intense que j’ai adoré.

E.Guigal, La Mouline, Côte-Rôtie, 2014, $493.00, cépages : Syrah 89%, Viognier 11%, code SAQ : 13733844. Disponible Courrier Vinicole 2019. Noté de 95-97 points par Wine Advocate, 96 points par Wine Spectator, 18/20 par Jancis Robinson.

L’archétype du vin de Côte-Rôtie qui exprime totalement son terroir. Des notes de torréfaction, de moka, un soupçon de notes fumées ainsi que des notes de fruits rouges et florales. Un vin suave, élégant, séduisant avec une texture veloutée, une acidité bien fraîche et des tannins presque charpentés. Longueur assez incroyable et très belle profondeur.

E.Guigal, La Turque, Côte Brune, Côte-Rôtie, 2013, $475.50, cépages : Syrah 93%, Viognier 7%, code SAQ : 13319563. Disponible Courier Vinicole de septembre 2018 ‘’Rhône en vedette’’. Noté 98 points par Wine Spectator, de 96-98 points Wine Advocate, 18.5 par Jancis Robinson.

Un de mes vins préféré de cette dégustation (en tenant compte du fait que je les ai tous aimé). Des notes de fruits rouges passablement intenses ainsi que des notes d’épices douces. Quel équilibre et quelle finesse! Belle harmonie entre la texture des plus veloutée, une acidité bien fraîche et les tannins presque charpentés et fins. Puissance et finesse…

E.Guigal, Ex Voto, Ermitage, 2013, $475.50, cépage : Syrah 100%, code SAQ : 13319521. Disponible Courrier Vinicole de Septembre 2018, ‘’Rhône en vedette’’. Noté 97 points Wine Spectator, 94 à 97 points Wine Advocate, 18/20 points Jancis Robinson.

Quelle expression du terroir! Comme une apothéose, un pinacle…De belles notes de fruits noirs, de cuir, de réglisse, de torréfaction ainsi que des notes d’épices douces. Beaucoup de matière, de richesse et de structure en bouche avec des tannins particulièrement charpentés mais tout en finesse et en élégance. Quel bonheur!