Château Haute-Serre

On dit souvent que le hasard fait souvent bien les choses! Le commun dénominateur cette semaine était le Malbec, cépage qui a connu son origine en France et qui a pris son envol avec les vignerons de l’Argentine qui en ont fait leur cépage phare. Car cette semaine j’avais deux dégustations dont une avec des vignerons argentins autour du Malbec et celle dont cet article traitera avec Bertrand-Gabriel Vigouroux de Château Mercuès et Château Haute-Serre de la région de Cahors surtout reconnue pour ses Malbec.

Bertrand-Gabriel Vigouroux

La présentation que nous a faite M. Vigouroux focussait surtout sur l’histoire et l’évolution du cépage Malbec. Car disons-le, ce cépage a connu des hauts et des bas dans cette région. Mais sachez qu’il est à reprendre ses notes de noblesse et à figurer parmi les vins de prestige. Cette dégustation était organisée par l’agence Philippe Dandurand.

Cahors – Malbec

Les vignes de Cahors furent plantées par les Romains lors de la conquête romaine de la Gaule. Mais c’est au 13ième siècle que ce cépage a pris son envol avec le support de Aliénor d’Aquitaine et Henri II. Les Anglais raffolaient de ce vin appelé ‘’vin noir’’ et la région de Cahors était une des plus dynamiques en France avec entre autres, le commerce du vin qui était exporté partout en Europe jusqu’en Russie. Grâce aux Gabares, bateaux à fond plat, les vins étaient transportés jusqu’à Bordeaux.

Région de Cahors

Il faut savoir que le Malbec était considéré comme un des cépages les plus qualitatifs à l’époque. Il était le principal cépage du Premier Grand Cru 1855 classé à Bordeaux.

Mais que s’est-il donc passé pour que ce cépage se perde dans l’ombre d’autres cépages et que la région perde de son lustre? Deux événements ont pratiquement détruit ces acquis. La terrible maladie de la vigne, le Phylloxéra, a complètement détruit les vignobles autour de Cahors (et l’Europe entière) vers 1865 ce qui a créé une grave crise économique dans la région. Suite aux grandes guerres successives,on a vu qu’un effort de replantation que vers les années 50. Cependant un gel terrible a anéanti ces efforts en 1956.

Ce n’est qu’avec les efforts conjugués de quelques irréductibles et visionnaires tels George Vigouroux qui ont fait que le vignoble de Cahors a repris ses lettres de noblesse.

Vignoble Château Haute-Serre

De nos jours, les vignes couvrent 4,400 hectares de vignes (comparativement à 400 hectares en 1971) sur 72 km de long et 24 km de large avec 300 producteurs. L’incroyable essor du Malbec en Argentine a eu un effet plus qu’appréciable sur la notoriété du Malbec et sur le succès des vins de Cahors. En fait, on y a planté plus de 40,000 hectares de vignes en Argentine ce qui est 10 fois plus qu’à Cahors. De plus,  de nouvelles générations de vignerons ont aidé à Cahors à se renouveler. De nos jours, les vins de Cahors rivalisent avec les meilleurs vins du monde.

La famille Vigouroux : https://hauteserre.fr/

George et Bertrand-Gabriel Vigouroux

Depuis quatre générations (1887) on fait du vin dans la famille Vigouroux. Le Château de Haute-Serre a été le premier à être replanté en 1971 sur 40 hectares (maintenant 63 hectares). Domaine jadis célèbre, plus rien ne subsistait suite aux ravages du Phylloxéra. ‘’Il a fallu beaucoup de travail pour redémarrer la cave. Il n’y avait pas de vignobles, pas de vin, rien! Tout devait être construit à partir de zéro. Mon père a recommencé à planter du malbec alors qu’il n’était pas populaire dans les années 70’’.

La famille exploite 4 domaines en Occitanie. Le vignoble de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est le plus vaste du monde avec 260 000 hectares de vignes réparties sur 4 bassins de production : Languedoc, Roussillon, Rhône et Sud-Ouest avec 109 appellations d’origine (77 AOC et 32 IGP).

La maison est ‘’le spécialiste du Malbec’’ et de ce fait élabore des vins qui font partie des meilleurs de l’appellation. Maintenant, c’est Bertrand-Gabriel Vigouroux qui mène les destinées de la maison. Oenologue de formation et propriétaire de la maison il en est aussi le ‘’winemaker’’.

Il fait sa marque autour d’un plan majeur d’investissement pour renforcir le positionnement de la maison comme véritable leader du Malbec. Après 10 ans de recherches sur les micro-terroirs, sols et sous-sols, porte-greffes, clones, densités, ce dernier voulait un chai à la pointe de ce qui se fait de mieux dans le monde pour faire de grands vins. Il fond sa philosophie sur 3 axes : une administration forte, un développement touristique important et la viticulture et de grands vins. Pour lui, le vin c’est l’invitation au voyage.

D’ailleurs, la famille est propriétaire du Château de Mercuès depuis 1983 qu’elle a complètement rénové pour en faire un Relais & Châteaux. Le château a été nommé 2ième Château Hôtel de France par le Times en 2016. Le restaurant du Château est étoilé Michelin depuis février 2017.

Château de Mercuès

Il existe deux principaux terroirs à Cahors: l’un sur calcaire et l’autre sur le sol kimméridgien. Le Château Haute-Serre, un des plus vieux vignobles de Cahors sur 63 hectares, est situé sur le plateau calcaire et possède un superbe terroir car ses racines poussent dans le sol kimméridgien composé d’argile rouge et bleue, de fer et de calcaire.

Les vignes s’étendent sur les croupes graveleuses environnantes au Château sur les troisièmes terrasses des communes de Gaillac et de Mercuès. La densité de plantation est très élevée avec 6666 pieds hectares. Ce terroir argileux-silicieux est idéal pour la culture de la vigne et permet d’obtenir des vins concentrés avec un grand potentiel de garde.

La dégustation

Que recherche donc M. Vigouroux dans ses vins?

Eh bien l’élégance avant la puissance, recherche de l’équilibre, excellente buvabilité le tout dans le respect du terroir.

Nous avons dégusté 8 vins dont une verticale du Château Haute-Serre sur les millésimes 1983, 88, 90, 2010 et 2016, puis le Château Haute-Serre Géron Dadine de Haute-Serre sur les millésimes 2000 et 2016 puis le Château Haute-Serre, Cuvée Icône, WOW 2014.

Château Haute-Serre, Cahors, 2016, $25.25, cépages : Malbec 90%, Merlot 7%, Tannat 3%, sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 947184. Ce produit est disponible dans 155 succursales.

Quel beau vin, symbole de ce qui se fait de bien à Cahors! Sur des notes de fruits noirs bien mûrs, d’épices douces, un vin très charmeur avec quelques notes de cassis ainsi que quelques notes boisées très bien intégrées. En bouche c’est juteux sur une dominante de fruits noirs et des tannins soyeux, charpentés et corsés. Un vin bien structuré, doté d’une belle élégance le tout se terminant dans une longueur appréciable. Belle capacité à vieillir de 5 à 8 ans. Un vin à acheter! Vous ferez de beaux accords avec une entrecôte sur le grill ou une salade de gésiers.

Château Haute-Serre, Cahors, 2016

La verticale (même vin sur plusieurs millésimes) de ce vin démontre hors de tout doute sa capacité à vieillir.

Le 1983 était sur des notes de prunes, de chocolat, de raisins secs, de fenouil sur des notes étonnantes de fruits rouges. Velouté sur des tannins bien fondus avec beaucoup de matière, d’élégance et de finesse.

Le 1988 était un peu plus austère sur des notes plus terreuses, de prunes et de sous-bois. Velouté, d’une belle fraîcheur sur des tannins bien fondus. Assez intense et doté d’une belle élégance.

Le 1990, (Grand Vin Seigneur) année bien solaire, était sur des notes de champignons qui se sont estompées pour laisser toute la place aux notes de fruits sur la prune et un soupçon de notes boisées. Les tannins deviennent plus charpentés, d’une très belle longueur et le tout demeure d’une certaine élégance.

Le 2010 était sur des notes de cacao, d’épices, avec comme un soupçon de notes lactées, puis des notes de fruits rouges sut la framboise. Vraiment superbe avec des tannins bien charpentés avec beaucoup de volume et d’amplitude en bouche.

Nous avons aussi dégusté le Géron Dadine de Haute-Serre du Château de Haute-Serre dans les millésimes 2000 et 2016. Malheureusement ce vin n’est pas disponible au Québec.

Le 2000, Cuvée Prestige, était sur des notes d’épices (cannelle) de chocolat de tabac blond et de fruits noirs. Les tannins étaient bien charpentés, sur des notes de fruits noirs d’une belle concentration. Le 2016 était bien frais et d’une belle amplitude.

Enfin nous avons dégusté le pinacle du Malbec de Cahors :

Château Haute-Serre, cuvée Icône WOW, 2014, $178.00, importation privée.

Ce vin est disponible en importation privée en contactant l’agence Philippe Dandurand, division Galleon, 514-932-2626, info@galleonwines.ca

Après une première sélection parcellaire du vignoble, les cuvées Icône sont travaillées en intra parcellaire pour ne garder que les meilleurs ceps. L’élevage se fait en barriques françaises neuves pendant 24 mois.

Wow! Un vin d’une élégance, d’une telle profondeur, assez intense sur des notes de fruits noirs bien mûrs, de tabac blond, de noix de coco et quelques notes d’eucalyptus et d’épices. La bouche est d’un beau velouté sur des tanins particulièrement charpentés. Quelle intensité, de volume et d’amplitude dans une finale interminable. Et quelle élégance…

Château Haute-Serre, cuvée Icône WOW, 2014