Vignoble To Kalon, Robert Mondavi

J’ai vécu tout récemment comme une sorte de changement de paradigme quant aux vins californiens. Je m’explique. Depuis un certain temps j’ai comme l’impression que le goût des vins californiens s’est concentré autour d’un profil aromatique homogène, comme s’ils étaient bâtis sur le même moule. Bien sûr il y a des exceptions et je parle ici d’une impression d’ensemble.  

Lors d’un événement mis sur pied par les Vins Arterra (Vignoble To Kalon sur la route) pour le compte de la maison Robert Mondavi, nous avons goûté à des vins qui font exception à cette perception dont je vous ai parlé. Disons d’emblée que cette maison fait partie des plus qualitatives de la Californie et qu’elle a les moyens de ses ambitions, ce qui lui permet de faire des vins particulièrement réussis. Disons qu’en tant que consommateur il faut aussi avoir les moyens de se les payer.

Dégustation Vignoble To kalon, Robert Mondavi

‘’Le Vignoble To Kalon sur la route’’

To Kalon c’est cet ensemble de parcelles des plus qualitatives situées dans Napa Valley. On y retrouve entre autres, le nom d’Opus One pour vous donner une idée. Le nom To Kalon retrouve ses origines dans l’Antiquité et voulait dire « le bon vin ». Le nom est protégé par un « registered trade mark » ce qui est bien différent des pratiques européennes ou c’est le gouvernement qui via la loi protège les appellations et lieux-dits.

Alors cet événement avait pour bu de bien cerner et de bien positionner les vins issus de ce vignoble réputé sur l’échiquier mondial des grands vins élaborés à partir de Cabernet Sauvignon. Comme si on se disait : on sait qu’ils sont bons, mais jusqu’à quel point? C’est évidemment aussi un exercise de mise en marché pour mousser la réputation de cette maison. Ceci étant dit, c’était pas mal bon!!

Normalement ce programme au départ durait 4 jours. Il a connu tant de succès qu’on s’est donné le mandat chez Mondavi de l’amener sur la route. Et l’événement était le premier à avoir lieu en dehors des Etats-Unis. Le challenge était d’en faire un programme d’environ 4 heures.

Dégustation Vignoble To kalon, Robert Mondavi

Pour ce faire, l’événement a été divisé en 3 grandes étapes qui incluaient chacune une dégustation. Le tout était mené de main de maître par Mark de Vere Master of Wine.

La première partie : les Cabernets Sauvignon du monde

Nous avons dégusté de grands vins provenant de partout sur la planète dont :

1) Château Calon Ségur 2014, 3e Grand Cru Classé

2) Mollydooker, Gigglepot, McLaren Vale, Australie, 2017

3) Robert Mondavi Cabernet Sauvignon, 2015

4) Daou, Paso Robles, Soul of a Lion, 2015

5) Col Solare, Washington State, Red Mountain, 2014

6) Mount Vedeer Winery, Reserve, 2015

7) Cliff Lede, StagsLeap District, 2015

8) Robert Mondavi, Oakville (To Kalon), 2014

Ce que j’ai trouvé intéressant avec cet exercice c’est d’analyser le profil aromatique de ces vins : celui de Bordeaux était axé plus sur la structure et d’autres arômes que sur les notes de fruits, le vin australien était plus axé sur le fruit puis sur la structure alors que le vin de Robert Mondavi Oakville présentait un bel équilibre entre le fruit, l’acidité et la structure.

La deuxième partie: Vignoble To Kalon

Cette partie mettait plus l’accent sur les caractéristiques du Vignoble To Kalon qui de par sa position géographique et les caractéristiques de son sol, représente un terroir des plus qualitatif.

Il faut savoir qu’avant l’arrivée de Robert Mondavi, les 2/3 des vins produits dans la région de Napa étaient vendus en vrac et destinés à des assemblages avec d’autres vins. C’est en 1966 que ce dernier a décidé de briser la tradition et de faire des vins de qualité indisputable. Il a fait bien plus que ça. Il a pratiquement créé l’industrie du vin californien telle qu’on la connaît de nos jours.

Nous avons goûté les vins suivants lors de cette deuxième session :

  1. Château Margaux, 1er Grand Cru Classé, 2011
  2. Penfold 707, 2015
  3. Robert Mondavi, Oakville, To Kalon, 2015.
  4. Beckstoffer, Paul Hobbs, To Kalon, 2014.
  5. Shafer Hillside Sélect, StagsLeap District 

Margaux était tout en finesse et d’un classicisme évident, Penfold était en puissance, en volume alotrs que celui de Mondavi était bien en équilibre entre le fruit, l’acidité et la structure. Les deux derniers vins sont élaborés pour une clientèle spécifique qui aime ce genre de vin exhubérant avec des notes bien généreuses et des tannins puissants.

Troisième partie: Robert Mondavi The Reserve – potentiel de vieillissement

Cette session mettait l’accent sur le vin Robert Mondavi The Reserve et avait pour but de démontrer son potentiel de vieillissement qui soit dit en passant est exceptionnel.

Pour ce faire nous avons dégusté ce vin sur plusieurs millésimes soient :  1975, 1980, 1996 et 2005.

Afin de bien faire comprendre l’évolution de ce vin nous avons goûté comme dernier vin le 2015 qui offrait beaucoup de volume et d’amplitude.

Que dire des notes d’évolution de ces vieux vins et particulièrement le 1975 qui était sur des notes viandées, de cuir, de graphite, de fumée, de champignons et de sous-bois. Le vin débordait de richesse avec un très bel équilibre entre les tannins et l’acidité encore présente.

J’ai particulièrement apprécié le 1996 qui était encore en jeunesse avec des tannins encore bien denses et charpentés.

Je vous parlais au début de vcet article d’un changement de paradigme. Eh bien, il me faut bien l’admetre. Tous les vins dégustés de la Côte ouest des États-Unis avaient tous chacun leur personnalité et leur profil aromatique bien propre. Aucune homogénéité de goût. Les vins de Robert Mondavi du Vignoble To Kalon ont bien démontré lors de cet événement pourquoi ils ont leur place dans l’échiquier des grands vins de ce monde.

Quelques-uns des vins dégustés disponibles à la SAQ.

Robert Mondavi, Fume blanc, 2017, $26.05, cépage : Sauvignon blanc, code SAQ : 221887.

Beaucoup de fraîcheur dans ce vin avec une acidité bien fraîche, des saveurs de limes et de citrons bien rafraîchissantes ainsi que des effluves de pêches et d’abricots. Élevé dans des cuves en inox ce qui laisse toute la place aux arômes et saveurs de fruits sans trace de boisé.

Robert Mondavi, Fume blanc, 2017

Robert Mondavi, Cabernet Sauvignon, Oakville, Napa Valley, 2015, $57.75, code SAQ : 975482. Disponible en décembre 2019.

Beaucoup d’équilibre dans ce vin avec un fruité bien présent (fruits noirs – mûres et cassis) et bien frais et ce sans exagération. En bouche, ce vin possède une belle structure et un caractère bien distinct. De beaux tannins particulièrement charpentés, des flaveurs de fruits noirs, un peu de torréfaction et beaucoup de volume et d’amplitude qui laissent une impression de richesse et d’opulence. Vraiment une expression classique des Cabernet-Sauvignon de Napa Valley.

Robert Mondavi, Cabernet Sauvignon, Oakville, Napa Valley, 2015

Robert Mondavi, Cabernet Sauvignon, Napa Valley, 2015, $40.25, code SAQ : 255513. Disponible à partir du 25 octobre, 2019.

Les tannins, l’acidité sont en parfaite harmonie ce qui donne un vin bien complexe et tout en équilibre. S’en dégagent des arômes de mûres, de cassis et d’eucalyptus avec des tannins bien charpentés et une acidité bien présente. Ce vin bien exprime tout en longueur sa puissance avec beaucoup de volume et d’amplitude.

Robert Mondavi, Cabernet Sauvignon, Napa Valley, 2015

Robert Mondavi, The Reserve, Cabernet Sauvignon, To Kalon, 2015, $147.00, code SAQ : 13647161. Disponible vers la fin novembre, 2019.

Complexe, sublime et d’une richesse assez incroyable. Sur des notes de fruits noirs, quelques notes herbacées, d’épices douces, un soupçon de vanille et d’amandes grillées. Une main de fer dans un gant de velours avec ses tannins assez puissants et cette touche de finesse et d’élégance.

Robert Mondavi, Reserve, Cabernet Sauvignon, To Kalon, 2015

Plusieurs vins de cette maison sont disponibles sur le site de la SAQ. Cliquez sur le lien pour accéder au site de la SAQ.

Pour en savoir plus sur le vignoble To Kalon, cliquez sur le lien.