Page 2 of 77

Abandonnez-vous à la sensualité du Sauternes!

Château Laribotte, Sauternes, France, 2016

Château Laribotte, Sauternes, Bordeaux, France, 2016, $46.50, cépages : Sémillon 95%, Sauvignon 4%, Muscadelle 1%, sucre : 130 g/l, code SAQ : 10269521. Disponible dans 115 succursales.

Ah un Sauternes…quel merveilleux nectar qu’on récolte presque au goutte à goutte. En fait lors des vendanges manuelles on peut repasser jusqu’à cinq fois dans les vignes pour aller cueillir les raisins rendus à parfaite maturité. Ce qui est unique aux raisins c’est ce microscopique champignon appelé Botrytis Cinerea qui se pose sur les baies et perce des trous au travers desquels s’échappe l’eau contenu dans la baie. Ceci cause une concentration des sucres, élément unique aux vins de cette appellation.

Évidemment ces vins sont sucrés avec des concentrations au-delà des 100 grammes de sucre résiduel par litre de vin. Mais quel nectar! Celui-ci s’ouvre sur des effluves de miel, de fruits confits tels l’abricot et le citron. La texture est bien grasse ce qui créé un très beau contraste et un bel équilibre avec le sucre résiduel. C’est souple, délicieux avec les flaveurs de miel, de raisins séchés et d’abricots qui se prolongent en une finale plus que soutenue.

Vous ferez de beaux accords avec le foie gras en entrée, les desserts tels une tarte tatin et les fromages bleus. Vraiment sublime!

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Inno’’vin’’tion technologique à l’italienne!! Simei 2019

Quand on visite un vignoble, on est charmé par l’aspect bucolique des lieux, la beauté des vignes toutes enlignées de façon géométrique selon l’exposition du soleil, l’aspect étincelant des cuves en acier et les lignées de barriques de chêne dans lesquels évoluent et vieillissent les vins. On en ressort presque toujours comme en état de béatitude.

Un monde de technologie

Mais derrière tout cela il y a un monde de technologie absolument incroyable qui permet à ces viti-viniculteurs d’élaborer nos vins préférés. J’ai pu mesurer l’ampleur de la panoplie de ces solutions technologiques et œnologiques lors du salon Simei qui avait lieu à Milan du 19 au 22 novembre dernier.

On a qu’à penser qu’il y avait au-delà de 500 exposants sur une surface que j’estime à 3 terrains de football. Ce salon (le plus grand du genre au monde) est organisé par Unione Italia Vini et est issu d’un projet lancé en collaboration avec ICE-Agence dont l’objectif est de promouvoir les produits technologiques des entreprises italiennes à l’étranger.

L’Italie – leader

J’y ai appris que l’Italie fait figure de leader au niveau de la technologie viti-vinicole alors qu’environ 70% de l’équipement utilisé dans les vignobles à travers le monde provient de ce pays. Et quel spectacle que ce salon! J’y ai découvert un univers jusqu’ici insoupçonné dont je vous fais part ici.

Faire du vin requiert énormément d’équipement tant au niveau des vendangeuses, des tracteurs, des attaches aux tracteurs par exemple pour la taille de la vigne et pour désherber les vignes, des systèmes de palissage, des tables de tri robotisées au laser, des pressoirs pour lentement écraser les raisins, les égrappeuses, les pompes pour amener le moût vers les cuves thermorégulées, l’ensemble inimaginable de produits œnologiques pour élaborer le vin (les levures, les tannins, copaux de bois, acidifiants, sulfites, enzymes, tout le matériel de laboratoire et autres) , les filtreurs pour enlever les impuretés, les amphores, barriques et cuves pour faire vieillir le vin, les différents types de bouteilles, les différents types de bouchons, les encapsulateurs, les embouteilleuses, les applicateurs d’étiquettes, les emballeuses et autres.

‘’Révolution constante’’

Et dans ce domaine il y a une ‘’révolution constante’’ car les goûts, les besoins et les attitudes des consommateurs changent et conséquemment les types d’agriculture changent. On n’a qu’à penser à la montée fulgurante des vins bio, biodynamiques et les vins dits ‘’nature’’. Ces vins qui requièrent moins de sulfites (entre autres) demandent des méthodes de viti-viniculture différents et par le fait même des nouveaux produits œnologiques.

Les goûts des consommateurs vont vers des vins plus en fruits, moins lourds et de plus en plus de producteurs expérimentent avec des amphores qui selon les fabricants que j’ai rencontrés, produisent ce genre de vin. Il y avait plusieurs types d’amphores et de cuves en béton qui étaient proposées à ce salon.

Il y a aussi ce qu’on appelle l’agriculture de précision qui émerge. Ce type d’agriculture implique qu’au lieu de traiter une parcelle au complet avec par exemple un produit systémique, on ne traite que les plants de vignes qui en ont besoin. Ceci nécessite une technologie de pointe qui utilise l’imagerie digitale, les drones et robots viticoles et qui permet d’identifier les plants et leurs besoins de façon individuelle.

Prix à l’innovation

Cette ‘’révolution constante’’ est soulignée durant le salon par des prix à l’innovation. Cette innovation est enclenchée par les technologies digitales, les besoins sans cesse croissants de qualité, les types d’agriculture ainsi que la recherche d’efficacité.

Une de ces innovations est le eWak, un bouchon électronique qui permet au consommateur de joindre le producteur et ainsi avoir accès au informations détaillées sur le produit.

Le robot Bakus de VitiBot

Une autre innovation qui m’a impressionée c’est le robot Bakus de VitiBot. C’est un robot totalement autonome, électrique et flexible qui permet de faire des travaux de viticulture comme l’effeuillage et le désherbage.

VitiBot

Alors voilà, la prochaine fois que vous visiterez un vignoble, j’ose croire que vous aurez un regard différent sans toutefois rien enlever au côté bucolique de l’expérience.

Tenuta Carobbio. Des vins d’émotions!

Dégustation des vins de Tenuta Carobbio

Très belle rencontre avec Dario Faccin Winemaker chez Tenuta Carobbio qui est située à Panzano dans ce qu’on appelle la vallée d’Or du Chianti entre Florence et Sienne. C’est un petit producteur qui élabore des joyaux de vins avec environ 80,000 bouteilles par an à partir de 15 hectares de vignes sur des sols particulièrement qualitatifs composés d’argile et de craie.

Dario Faccin – Tenuta Carobbio

Ce qui m’a le plus marqué de ma rencontre avec Dario c’est sa philosophie axée sur la recherche constante de la qualité. Et cette qualité, elle dépend du travail incessant de ses collaborateurs. L’attention portée à la vigne et aux vins dépassent de loin ce qui est fait par la moyenne des autres producteurs de la région. Pour vous donner une idée, un producteur moyen mettra environ 200 heures de travail par hectare de vigne alors que chez Tenuta Carabbio, on y mettra environ de 300 à 350 heures. La vigne est travaillée et bichonnée pour en tirer ce qu’il y a de mieux et le tout se transmet dans les vins.

Dario porte une attention particulière à la santé de ses vignes et à la recherche de l’optimisation de la maturité. En général il vendangera plus tard que les autres. C’est son travail de la vigne et la gestion méticuleuse de la canopée (feuillage) qui lui permettent d’atteindre cet objectif. Eh bien qu’il pratique une agriculture bio, il préfère ne pas l’indiquer sur les bouteilles car ce serait une approche marketing qui contrevient à sa philosophie. Pour lui faire du vin c’est bien plus que de faire de l’argent.

Le respect de la vigne et de ses collaborateurs transpirait lors de notre conversation. L’attention qu’il porte aux gens et à l’importance du côté relationnel m’a grandement impressionné. Pas étonnant que ses collaborateurs l’aient suivi alors qu’il a décidé d’accepter l’offre de se joindre à Tenuta Carabbio il y a quelques années. Un exemple qui m’a marqué c’est ce programme qu’il a mis sur pied avec des enfants autistes afin de les intégrer dans les activités de la vigne. Lorsqu’il en parlait, l’émotion était palpable.

La dégustation

Toute la personnalité et la philosophie de Dario Faccin se transmettent dans ses vins. C’est la recherche de la fraîcheur, de l’élégance et de l’équilibre qu’il vise. Ses vins ne sont pas donnés. Mais quand on sait toute l’attention que son équipe et lui mettent à les élaborer, on comprend mieux ce qu’on boît. Ce sont des joyaux de qualité qui génèrent beaucoup d’émotions.

Nous avons goûté à 6 de ses vins dont le Chianti Classico 2015 est disponible à la SAQ. Les autres sont disponibles en importation privée. SVP contacter l’agence Vitis : tél : 418-683-5618, info@vitiscanada.com, www.vitisagencedevins.com.

Tenuta Carobbio, Pinot Bianco, Toscana, Piluka, 2018, $44.50, caisse de 6 bouteilles. Production : 1,000 bouteilles/an. Importation privée.

Probablement un des meilleurs Pinot Bianco que j’aie eu la chance de goûter! Alors que plusieurs vins de ce cépage ont tendance à avoir une acidité relativement faible, celui-ci est d’une acidité particulièrement ‘’vibrante’’. C’est un vin plein d’énergie avec au nez des effluves de pommes jaunes, de notes florales et un soupçon d’abricots. Quelle belle sensation de minéralité entremêlée avec de belles flaveurs de noyaux de pêches et de pommes. Doté d’une belle structure il se prolonge en une longueur des plus appréciable.

Tenuta Carobbio, Pinot Bianco, Toscana, Piluka, 2018

Tenuta Carobbio, Chianti Classico DOCG, 2015, $23.00, cépage : Sangiovese 100%, code SAQ : 13694486. À venir en mars 2020.

Ce vin est bien typé Chianti Classico avec ses arômes d’épices douces et de cerises noires bien fraîches. Son acidité remarquable s’harmonise de façon très agréable avec ses tannins charpentés tissés bien serré. Les notes boisées lui apportent une certaine complexité sans dominer les saveurs fruitées. Juteux, d’un bel équilibre il offre sans contredit un très beau rapport qualité/prix.

Tenuta Carobbio, Chianti Classico DOCG, 2015

Tenuta Carobbio, Chianti Classico Riserva DOCG, 2013, $49.00, cépage : Sangiovese 100%, caisse de 6 bouteilles. Importation privée.

Ce vin est élevé pendant 24 mois en barrique française (2e passage) suivi d’un vieillissement de 6 mois en bouteille. La finesse et l’élégance de ce vin sont remarquables. Ce vin s’ouvre sur des parfums de cerises noires, de figues, de prunes ainsi que sur des notes florales. La texture bien veloutée est toute en équilibre avec une acidité bien fraîche et des tannins assez charpentés. Quel beau volume en bouche avec cette expression toute en finesse. La longueur de ce vin est généreusement soutenue.

Tenuta Carobbio, Chianti Classico Riserva DOCG, 2013

Tenuta Carobbio, Sangiovese Leone IGT, 2013, $108.00, cépage : Sangiovese 100%, caisse de 6 bouteilles. Importation privée.

L’expression du Sangiovese à son meilleur! Ce vin aurait potentiellement droit à l’appellation Gran Selezione qui est le niveau d’appellation le plus élevé. Il provient d’un seul vignoble ce qui est une marque des plus qualitative. Plus intense au nez avec des notes de cerises, de figues, de prunes, d’épices douces et de tabac blond. Très beau volume et amplitude en bouche tout en demeurant élégant, ce vin possède des tannins bien charpentés tissés bien serré. Les flaveurs de fruits s’harmonisent avec la complexité des notes boisées le tout dans un bel équilibre.

Tenuta Carobbio, Sangiovese Leone IGT, 2013

Tenuta Carobbio, Cabernet-Sauvignon, Pietraforte, IGT, 2013, $108.00, cépages : Cabernet-Sauvignon 98%, Cabernet franc 2%, caisse de 6 bouteilles. Importation privée.

Bien que je ne sois pas un fan des vins italiens élaborés à partir de cépages internationaux alors que l’Italie regorge de centaines de cépages autochtones, ce vin m’a séduit! Si j’avais à choisir entre un Cabernet-Sauvignon de Californie ou celui-ci, alors aucune hésitation, c’est le Pietraforte qui l’emporterait. C’est un vin structuré, intense, élégant et doté d’une belle puissance. La texture est bien moelleuse, l’acidité bien fraîche et les tannins sont souples et charpentés. Tout en fraîcheur et d’un bel équilibre et d’une longueur appréciable.

Tenuta Carobbio, Cabernet-Sauvignon, Pietraforte, IGT, 2013

Tenuta Carobbio, Rosso Tocana IGT, Magaldo, Merlot, 2015, $75.00, caisse de de 6 bouteilles. Importation privée.

Un autre exemple du savoir-faire de Dario Faccin! Décidément ce vin a tout pour me faire changer d’idée quant aux cépages internationaux. Mon préféré, il se présente avec des accents de fruits rouges bien charmeurs, d’épices douces ainsi qu’un soupçon de vanille. Quelle souplesse et quelle élégance avec des tannins bien ronds, une texture veloutée et d’un équilibre sans pareil. On parle ici d’un vin riche d’émotions et d’une longueur bien soutenue.

Tenuta Carobbio, Rosso Tocana IGT, Magaldo, Merlot, 2015

Restaurant Per Te

Nous avons été reçus dans ce restaurant italien qui offre une fine cuisine exquise. Luigi de Rose propriétaire est définitivement un restaurateur dans l’âme!

Restaurant Per Te
Dario Faccin, Luigi De Rose (droite)

Une trouvaille! Un beau vin de Bordeaux à $16.95!

Château Tour Chapoux, Bordeaux, Vignoble Claude Comin, 2016

Château Tour Chapoux, Bordeaux, Vignoble Claude Comin, 2016, $1695, cépages : Merlot 60%, Cabernet-Sauvignon 20%, Cabernet Franc 20%, sucre résiduel : 2.6 g/l, code SAQ : 14222106.

Il y a moyen de bien boire à petit prix et quand on cherche on trouve! Ce vin provient d’un vignoble situé dans l’appellation Bordeaux à environ une heure du centre de Bordeaux (dans la commune de Saint-Antoine du Queyret). Parce qu’il est assez loin de l’action et des vins passablement plus chers, celui-ci offre un rapport qualité/prix assez exceptionnel.

Au nez des effluves de cerises noires, de cassis, un peu d’épices douces (probablement à cause du vieillissement en barrique) et une petite touche empyreumatique bien distinctive (grillé, fumé, brûlé) sans notes végétales. Le tout est d’un bel équilibre entre les tannins quelque peu charpentés, souples et tissés serré, les flaveurs de fruits bien frais et un soupçon de noyaux de cerises. Vraiment pas mal pour un vin de ce prix! On achète!

Vous ferez de beaux accords avec des viandes rouges cuisinées genre bœuf bourguignon.

Agence Sélection Fréchette – échantillon

Rioja, Reserva Ijalba…un peu de soleil d’Espagne!

Ijalba Reserva, Espagne, Rioja, 2015, $21.75, cépages: Tempranillo 80%, Graciano 20%, sucre: 1.8 g/l, code SAQ: 478743.

Vous aimez les vins moyennement boisées avec des arômes de prunes, de fruits rouges légèrement confiturés ainsi qu’un soupçon de menthe? Alors vous serez comblés. Les tannins sont souples et en équilibre avec des flaveurs assez intenses de fruits rouges très mûrs, d’épices douces et de notes boisées typiques au Reserva. C’est juteux et d’une longueur appréciable.

Agence Charton Hobbs – échantillon

De retour en Italie!!

Quel bonheur! Je retourne en Italie aujourd’hui avec une conférence à Milan sur le vin, les techniques vinicoles et viticoles et les grandes tendances. Puis on se dirigera vers Vérone pour visiter quelques vignobles dans le Valpolicella. Alors les prochaines chroniques seront dédiées à ce voyage, à mes découvertes sur le vin et sûrement quelques anecdotes parsemées ici et la.

Retour dans ce pays car cette année ça été l’année de l’Italie avec une visite dans le Piedmont en avril, à Montepulciano en juin et maintenant dans le Valpolicella. C’est un pays assez complexe à comprendre avec tous ces cépages autochtones et sa myriade d’appellations. Ce voyage ne sera pas de trop pour m’aide à mieux comprendre ce merveilleux pays viticole.

Alors, si vous le voulez bien, suivez moi dans ce périple vinicole! Allez Ciao!

Note: Je publierai à partir de mon iPad sur une application mobile. Il se peut que la qualité visuelle des publications soit moindre. Mais bon…avec le temps et la pratique!

Le Clos Jordanne, vin mythique canadien, est de retour et disponible dès le 25 novembre prochain!!

Eh oui! Ce vin mythique élaboré au Canada par le vinificateur Thomas Bachelder (le dernier millésime étant le 2012) est de retour. En effet, Thomas Bachelder et Le Clos Jordanne, vignoble à Jordan en Ontario en partenariat avec les Vins Arterra Canada annoncent la renaissance de ces vins. Un chardonnay et un Pinot Noir seront disponibles à partir du 25 novembre 2019 à la SAQ et à la LCBO en Ontario au prix de $45.00.

Vignoble Le Clos Jordanne – Vins Arterra

La réputation de Thomas Bachelder n’est plus à faire. Originaire du Québec dans les Cantons de l’Est, véritable spécialiste des cépages bourguignons, il élabore des vins surtout issus de Chardonnay et de Pinot Noir à Niagara, en Oregon et en Bourgogne. Il élabore aussi des vins au Chili.

Thomas Bachelder – Vins Arterra

J’ai eu le plaisir de le rencontrer chez lui avec d’autres étudiants en sommellerie il y a quelques années et nous avons vécu l’expérience d’assembler des vins issus de diverses parcelles dans la Vallée du Niagara avec ce maître. Au fil du temps, j’ai eu l’occasion de goûter pratiquement tout l’ensemble de ses vins. En général de facture très classique et de caractère bourguignon, ils reflètent véritablement le terroir d’où ils sont issus. Et c’est effectivement le cas avec ce Chardonnay et ce Pinot Noir.

Notes de dégusation

Ces vins sont encore bien jeunes et ça m’arrache le cœur de les ouvrir maintenant, mais bon il faut ce qu’il faut! Si je me base sur le Chardonnay millésime 2004 que j’ai goûté dernièrement, leur potentiel de vieillissement est possiblement de 15 à 20 ans sinon plus. Alors les boire à ce moment-ci…

Le Clos Jordanne, Chardonnay, 2004

Le Clos Jordanne, Le Grand Clos, 2017, Chardonnay, $45.00, code SAQ : 14222851. Disponible dès le 25 novembre, 2019.

À l’anonyme on jurerait qu’on est dans une des appellations des plus qualitatives de Bourgogne. Un vin blanc complexe à souhait qui s’ouvre sur des effluves de fruits blancs, une touche de beurre vraiment des plus discrète ainsi que de belles senteurs florales. Ce vin a vieilli en fût mais on n’en sent absolument pas aucune trace sauf cette touche de complexité que le bois lui a apporté. La fraîcheur est dominante en bouche en harmonie avec un moelleux un assez gras, une acidité bien nordique et presque vive et une structure des plus généreuse. J’ai beaucoup apprécié toute cette tension et cette sensation de minéralité qui en font un vin vibrant et plein d’énergie.

Vous ferez de superbes accords avec des fruits de mer, des coquilles Saint-Jacques et saumon.

Le Clos Jordanne, Le Grand Clos, 2017, Pinot Noir, $45.00, code SAQ : 14222886. Disponible dès le 25 novembre, 2019.

Ce vin est encore bien jeune et bénéficierait d’un passage en carafe d’au moins une heure. Les derniers verres de la dégustation étaient définitivement les meilleurs.  D’approche un peu austère il s’ouvre et s’épanouit avec le temps sur des arômes de fruits rouges bien frais dont les framboises, les cerises et un soupçon d’épices douces. Tout comme le Chardonnay, ce vin a vieilli en fût et encore ici, ce n’est que la complexité de ce vieillissement qu’on perçoit et non pas les arômes boisés. C’est en bouche qu’il libère son plein potentiel avec un moelleux velouté, une acidité assez vive (vin nordique et millésime) et des tannins charpentés, souples et tissés bien serré. Beaucoup de fraîcheur et de profondeur des saveurs de framboises, de cerises et de noyaux de cerises le tout entremêlé avec cette belle sensation de minéralité qui se prolonge en une persistance jouissive.

Vous ferez de beaux accords avec des plats de lapin, de canard, tartare de bœuf, escalopes de veau, tournedos de volaille.

Vignoble Le Clos Jordanne – Vins Arterra

Une vraie trouvaille de Bordeaux à prix raisonnable!

Château du Carillon, Fronsac, Bordeaux, 2015

Château du Carillon, Fronsac, Bordeaux, 2015 vin bio, $23.80, cépages : Merlot 95%, Cabernet-Sauvignon 5%, sucre :2.3 g/l, code SAQ : 14064806.

Si vous recherchez un Bordeaux de la rive droite (Pomerol, Saint-Émilion etc.) à prix raisonnable, l’appellation Fronsac représente un terreau fertile pour faire des découvertes. Et justement ce Château du Carillon représente une belle trouvaille. Ce vin s’ouvre sur des notes de cassis, de cerises bien mûres avec une pointe d’épices douces et de senteurs florales. Puis se développent des saveurs bien juteuses de fruits noirs en harmonie avec des notes boisées bien intégrées. Les tannins sont charpentés et souples avec une légère astringence et une longueur toute en fraîcheur. De plus c’est un vin bio!

Vous ferez de beaux accords avec un magret de canard, filet de boeuf rôti, boudin noir poêlé.

Agence Charton Hobbs – échantillon

Un beau vin blanc d’Italie bien aromatique et des plus polyvalent!

Gran Passione, Botter, Veneto Bianco, 2018, $16.75, cépages : Chardonnay 80%, Garganega 20%, sucre : 7.8 g/l, code SAQ: 14195582.

J’aime bien ces vins qui ne touchent pas le bois (qui ne vieillissent pas en barrique) car ceci à mon avis,  libère toute la place pour les arômes de fruits. Cet assemblage des plus heureux s’ouvre sur des notes de fruits blancs, de melon, un soupçon de fruits exotiques et quelques senteurs bien florales qui se prolongent en bouche avec une belle acidité équilibrée et une texture bien veloutée. S’ajoutent des flaveurs de noyaux de pêches ainsi qu’une belle sensation de minéralité dans une bonne persistance gustative. Franchement à ce prix c’est à la caisse!

Vous ferez un malheur avec un risotto, des plats de poulet, de pétoncles ou de porc.

Sélections Fréchette – échantillon

À la découverte de très beaux vins italiens qui offrent d’excellents rapports qualité/prix!

Les vins Umani Ronchi

On cherche toujours des bons vins qui offrent d’excellents rapport qualité/prix. Souvent cette quête nous amène vers des appellations moins connues qui produisent des vins tout aussi bons que ceux des appellations plus connues mais à prix beaucoup plus raisonnable. Et c’est le cas avec l’ensemble des vins de la maison Umani Ronchi qui élabore des vins depuis plus d’une cinquantaine d’années dans les appellations Marches et Abruzzo.

Chai Umani Ronchi

Fondée en 1957 par les familles Bianchi et Bernetti, Massimo Bernetti en devient propriétaire unique dans les années 70. Lui et son fils gèrent l’entreprise familiale depuis et fait à souligner, ils produisent des vins selon les préceptes de l’agriculture organique.

Michele Bernetti (gauche) et Massimo Bernetti

Les vins proviennent d’une dizaine de vignobles établis sur environ 215 hectares dont 110 hectares de cépage Verdicchio dans les Marches (ou ils représentent environ 10% de l’appellation), 70 hectares de cépage Montepulciano (environ 20% de l’appellation) dans les Marches et 35 hectares à Abruzzo de cépages Montepulciano, Pecorino et Trebbiano. Ces vignobles sont établis sur 3 districts soient Conero, Castelli di Jesi et Abruzzo. Chaque vignoble produit donc des vins uniques qui reflètent bien leur terroir propre.

Les vins sont vinifiés dans 3 chais soient celui d’Osimo pour le cépage Montepulciano et autres cépages rouges des Marches, de Castelbellino pour les blancs de Verdicchio et de Montipagano pour les rouges de Montepulciano d’Abruzzo. Ceci permet de conserver en vinification la nature même des cépages et les terroirs d’où ils proviennent.

Cartes des vignobles Umani Ronchi

Ce que j’apprécie beaucoup c’est le fait que la grande majorité des cépages que la maison utilise sont indigènes (cépages italiens). Tant qu’à faire des vins, pourquoi ne pas miser sur les cépages qui sont propres au pays! C’est un fait – ils sont excellents!

Vins blancs Umani Ronchi
Vins rouges Umani Ronchi

Les vins que nous avons dégustés sont donc élaborés de ces cépages indigènes : dans les blancs le Pecorino (Abruzzo) et le Verdicchio le cépage emblématique des Marches. En rouge nous avons dégusté les vins issus du cépage Montepulciano de la région des Marches et celui des Abruzzes qui sont assez différents. Celui d’Abruzzo est plus connu mais celui des Marches m’a semblé un peu moins tannique et plus en finesse.

Nous avons aussi goûté des vins issus de Sangiovese des Marches, un vin provenant du cépage Lacrima vraiment différent et le dernier qui est assemblé de Cabernet-Sauvignon, de Montepulciano et de Merlot, le seul élaboré avec des cépages internationaux mais avec tout de même 40% du cépage Montepulciano.

La dégustation

Dégustation vins Umani Ronchi

Rarement voit-on dans des dégustations de ce genre une lignée de vins à $15.00 ou moins dont 2 pratiquement sous la barre des $10.00. Il faut faire confiance à ses vins pour les livrer en pâture à des journalistes et chroniqueurs. Moi j’aime bien, car ça me permet de trouver des pépites, ou si vous préférez des vins avec d’excellents rapports qualité/prix. Et ici il y en a!

Les vins blancs

Umani Ronchi, Velodoro, Pecorino, IGT, Terre di Chieti, 2018, $17.90, sucre : 4.6 g/l, code SAQ : 12883200.

Bien aromatique et d’une belle complexité pour un vin de ce prix avec une myriade d’effluves tant florales que de fruits exotiques, de fruits blancs (pommes), d’amandes et un soupçon d’agrumes. Un vin bien polyvalent doté d’une belle acidité surtout en fin de bouche.

Umani Ronchi, Velodoro, Pecorino, IGT, Terre di Chieti, 2018

Umani Ronchi, Casal di Serra, Verdicchio dei Castelli di jesi, 2017, $19.90, sucre : 5.2 g/l, code SAQ : 10254725.

Umani Ronchi, Casal di Serra, Verdicchio dei Castelli di jesi, 2017

Le cépage Verdicchio est moins aromatique au nez mais il c’est pour mieux nous charmer en bouche…texture veloutée, flaveurs de pêches, d’abricots de noyaux de pêches (légère amertume), superbe acidité et une belle sensation de minéralité. Un vin de bouffe!

Umani Ronchi, Vecchie Vigne, Verdicchio dei Castelli di Jesi, 2016, $26.15, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 12941086.

Umani Ronchi, Vecchie Vigne, Verdicchio dei Castelli di Jesi, 2016

Les vignes dont proviennent ce vin ont plus de 40 ans et d’un seul vignoble. Un vin élégant que j’ai beaucoup apprécié surtout à cause de la pureté de ses arômes de fruits qui n’ont pas été altérés d’aucune façon par le bois. Saveurs de pêches, d’abricots, soupçon d’épices douces d’une texture veloutée et d’une belle structure. Et que dire de sa longueur…très beau! Achetez ce vin sans retenue!

Les vins rouges

Umani Ronchi, Medoro, Sangiovese, IGT Marches, $8.75, sucre : 8.1 g/l, code SAQ : 565283.

Des arômes de fruits rouges comme une crème de fruits avec des tannins charpentés et une finale sur des notes de fruits noirs et de noyaux de fruits.

Umani Ronchi, Medoro, Sangiovese, IGT Marches

Umani Ronchi, Podere, Montepulciano d’Abruzzo, 2017, $10.65, sucre : 5.7 g/l, code SAQ : 14044670.

Ce vin fait partie du programme pépinière. Il est donc en test avec la SAQ pour en évaluer son succès. C’est un excellent achat avec un rapport qualité/prix appréciable! Des accents de cerises et d’épices douces dominent dans ce vin. Doté d’une belle acidité et de tannins équilibrés mais bien serrés, il présente des saveurs d’une belle profondeur pour un vin de ce prix. Bien goûteux et savoureux.

Umani Ronchi, Podere, Montepulciano d’Abruzzo, 2017

Umani Ronchi, Jorio, Montepulciano d’Abruzzo, 2017, $15.45, sucre : 4.6 g/l, code SAQ : 862078.

Bien typé Montepulciano d’Abruzzo sur des notes de fruits rouges au nez puis de fruits noirs en bouche, des tannins charpentés tissés bien serré, beau volume et belle amplitude. C’est juteux, goûteux et pas mal beau. Excellent rapport qualité/prix!

Umani Ronchi, Jorio, Montepulciano d’Abruzzo, 2017

Umani Ronchi, San Lorenzo, Rosso Conero, 2016, $19.25, cépage: Montepulciano,  sucre: 3.1 g/l, code SAQ: 397174.

Vraiment très beau! Un Montepulciano bien différent de ceux d’Abruzzo. Un accueil des plus charmeur sur des accents d’épices douces, de fruits rouges bien mûrs ainsi qu’un soupçon de prunes. D’une texture bien veloutée en harmonie avec une acidité bien fraîche et des tannins charpentés mais toujours souples. Finesse et une certaine élégance en bouche avec une belle sensation de minéralité et finale d’une amplitude savoureuse. En route vers la SAQ!! Excellent rapport qualité/prix!

Umani Ronchi, San Lorenzo, Rosso Conero, 2016

Umani Ronchi, Fonte del Re, Lacrima di Morro d’Alba, 2017, $20.15, sucre : 6.1 g/l, code SAQ : 12883314.

Tellement différent et intéressant!! Des parfums floraux sur la violette et le muguet ainsi que quelques notes de fruits rouges. Un vin peu corsé dont les saveurs florales se prolongent en bouche de façon inattendue mais oh combien agréable! Vous ferez un malheur avec des charcuteries. Moi j’ai flippé sur ce vin!

Umani Ronchi, Fonte del Re, Lacrima di Morro d’Alba, 2017

Umani Ronchi, Cumaro, Conero Riserva DOCG, 2014, $30.75, cépage : Montepulciano, sucre : 2.1 g/l, code SAQ : 710632.

Mon genre de vin! Celui-ci dégage des notes animales, de torréfaction avec comme un soupçon de ‘’smoked meat’’ et de fumée. Wow! C’est velouté, d’une belle acidité bien fraîche, des tannins bien charpentés et tissés bien serré et beaucoup de volume et d’amplitude mais tout en gardant une bonne dose de finesse typique de ce cépage de la région des Marches.

Umani Ronchi, Cumaro, Conero Riserva DOCG, 2014

Umani Ronchi, Pelago, IGT Marches, 2015, $40.75, cépages : Cabernet-Sauvignon 50%, Montepulciano 40%, Merlot 10%, sucre : 2.3 g/l, code SAQ : 735977.

Ce vin n’est produit que lors des années exceptionnelles. J’avoue que je l’ai pas mal aimé…bon beaucoup aimé, malgré le fait qu’il est élaboré avec des cépages internationaux. Il prouve tout au moins qu’il est possible de faire d’excellents vins avec ces cépages. Attirants ces arômes de chocolat au lait, ces notes florales, de prunes et de tabac. Humm…et ajoutez à cela des flaveurs de torréfaction mais pas trop tout en équilibre avec des notes de noisettes et de vanille. C’est un vin sphérique et volumineux d’ine longueur des plus persistante.

Umani Ronchi, Pelago, IGT Marches, 2015

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén