Page 2 of 63

15 vins blancs…et un rouge coups de cœur pour l’été !!

Aujourd’hui avait lieu une dégustation de divers produits dont la grande majorité étaient des vins blancs. Je ne me plains pas car j’adore les blancs. Cette dégustation était pour journalistes, chroniqueurs et critiques de vins et était mise sur pied par l’agence A3Québec laquelle représente plusieurs agences d’importation privée de vins , bières et spiritueux.

Je vous fais part des 16 vins qui ont capté mon attention. On pourrait les qualifier de ‘’coups de cœur’’. L’ordre n’indique pas la qualité de mon appréciation. C’était plutôt l’ordre dans lequel nous les avons dégusté.

Portez attention spécialement aux cépages indigènes d’Italie qui offrent de belles alternatives avec en général des excellents rapports qualité/prix. En fait beaucoup des vins dans ma liste sont élaborés en total ou en partie de cépages indigènes. Finalement, la très grande majorité des vins sont sous la barre des $20.00 ce qui est toujours intéressant!!

Dégustation A3Québec

Le Colture, Sylvoz, DOC Prosecco, $16.55, cépage: Glera, sucre: 9.0 g/l, code SAQ: 13961759.

Agence du Château

Un Prosecco bien aromatique sur des notes de fruits blancs, soupçon d’agrumes avec comme un côté ‘’cream soda’’ aux pêches. Très belle acidité.


Le Colture, Sylvoz, DOC Prosecco

J. Moreau, Chablis Réserve de Montaigu, 2017, cépage : Chardonnay, sucre: 2.0 g/l, $24.95, code SAQ : 14043474.

Agence Univins et Spiritueux

D’une texture veloutée avec une acidité bien présente et des arômes de poires et de fruits blancs. Bien juteux et des plus équilibré. Bien typé.


J. Moreau, Chablis Réserve de Montaigu, 2017

Jean Loron, Mâcon Villages, La Crochette, Bourgogne, 2015, $19.95, cépage : Chardonnay, sucre: 2.0 g/l, code SAQ : 13668464.

Agence La Céleste Levure

J’aime cette appellation car elle nous donne souvent de bons rapports qualité/prix. Un petit côté minéral, d’une texture bien veloutée avec un léger boisé. Passablement de matière et de structure avec une longueur moyenne. Bon rapport qualité/prix.


Jean Loron, Mâcon Villages, La Crochette, Bourgogne, 2015

Domaine Labbé Abymes, Vin de Savoie, 2018, $17.30, cépage : Jacquère, sucre: 5.6 g/l, code SAQ : 10884680.

Agence Maison InVino

Un vin bien droit, assez minéral avec quelques notes d’agrumes. L’acidité est bien présente ce qui lii donne beaucoup de fraîcheur. Des saveurs de fruits bien juteux et croquants. Beaucoup d’énergie dans ce vin. Essayez ce vin, vous ne serez pas déçu.


Domaine Labbé Abymes, Vin de Savoie, 2018

Rigal, Domaine Hauret, Colombard, Côtes de Gascogne, 2017, $17.85, sucre: 4.0 g/l, code SAQ : 14018615. Ce vin est disponible en importation privée en contactant l’agence.

Agence Sélect Advini

Un vin bien aromatique sur des notes de miel et d’abricots. Bien différent avec sa texture veloutée et son acidité assez présente. En bouche ce qui le distingue ce sont ses saveurs de miel et d’abricots tapissent le palais. Vraiment très bon!


Rigal, Domaine Hauret, Colombard, Côtes de Gascogne, 2017

Chartier, Créateur d’Harmonies, Le Blanc, 2015, $17.70, cépages : Chardonnay, Grenache, Rolle, sucre: 1.8 g/l, code SAQ : 12068117.

Agence Charton Hobbs

Des notes d’amandes et de pêches très mûres. La texture est bien veloutée et l’acidité équilibrée. De belles saveurs de fruits bien mûrs se prolongent en bouche. Très goûteux comme vin.


Chartier, Créateur d’harmonies, Le Blanc, 2015

Umani Ronchi, Casal di Serra, Vieilles Vignes, 2016, $26.15, cépage : Verdicchio, sucre: 2.2 g/l, code SAQ : 12941086.

Agence Montalvin

Au nez un soupçon de silex avec des notes de fruits blancs bien mûrs. Sa texture est veloutée et l’acidité peu présente. Cependant, c’est un vin doté d’une belle structure avec des saveurs de fruits bien mûrs, d’une bonne longueur et passablement d’amplitude. Un de ceux que j’ai particulièrement apprécié.


Umani Ronchi, Casal di Serra, Vieilles Vignes, 2016

Il Pollenza, Angera DOC Colli Maceratesi, 2017, $23.50, cépage : Ribona, sucre: 4.2 g/l, code SAQ : 13966672.

Agence du Château

J’apprécie les cépages blancs indigènes italiens qui ont tant à offrir. Ça vaut la peine d’explorer ces cépages qui procurent tant d’émotions. De plus, ce sont des vins différents des sempiternels Chardonnay et Sauvignon blanc.

Beaucoup de fraîcheur dans ce vin ainsi qu’une belle énergie.  Des notes de pommes, d’abricots et un soupçon de notes herbacées. La texture est veloutée et l’acidité ainsi que les notes légèrement herbacées lui donnent beaucoup de fraîcheur. Légère amertume en fin de bouche qui vous fera saliver.

Il Pollenza, Angera DOC Colli Maceratesi, 2017

Marchesi Antinori, Villa Antinori, 2018, $17.85, cépages : Trebbiano, Malvoisie, sucre: 4.0 g/l, code SAQ : 12392574.

Agence Mark Anthony

Un vin bien aromatique avec un soupçon de notes herbacées et d’agrumes. Bien aromatique et goûteux en bouche avec comme un côté floral et beaucoup de fraîcheur. Belle acidité et beaucoup d’énergie.


Marchesi Antinori, Villa Antinori, 2018

Antonutti, Friulano, 2017, $19.35, sucre: 1.8 g/l, code SAQ : 13890508.

Agence Maison InVino

J’ai beaucoup aimé ce vin!! J’avais comme l’impression de boire un Riesling avec ses notes légèrement pétrolées. De belles notes d’amandes et d’abricots avec une acidité bien présente. Tellement différent et vraiment très bon! À essayer.


Antonutti, Friulano, 2017

Planeta, SAS Alastro, 2017, $19.95, cépages : Grecanico, Grillo, Sauvignon blanc, sucre: 1.8 g/l, code SAQ: 11034361.

Agence La Céleste Levure

Un petit côté beurré comme un Chardonnay, bien goûteux. La texture est veloutée et l’acidité bien présente ce qui créé un très beau contraste en bouche. Belle maison qui fait toujours de bons vins année après année. Un vin qui offre une belle palette de saveurs de part la composition des cépages.


Planeta, SAS Alastro, 2017

Celler, Credo Miranius, 2017, $20.90, cépage : Xarel-lo, sucre: 1.2 g/l, code SAQ : 12866557.

Agence LaQV

Très beau vin et des plus différent! À mon avis on aime ou on aime pas. Moi, je dis WOW! Des notes de fruits très mûrs, d’amandes et de notes un peu oxydées. Beaucoup de notes fruits en bouche assez intenses et une belle sensation de minéralité.


Celler, Credo Miranius, 2017

Paco & Lola LoLo, Rias Baixas, 2018, $15.15, cépage : Albarino, sucre: 2.2 g/l, code SAQ : 13089868.

Agence Les Vins Dupré

Beau vin espagnol élaboré à partir du cépage Albarino. Goûteux, belle acidité et pas mal de longueur pour un vin de ce prix. Très beau rapport qualité/prix. Quelle belle alternative au Sauvignon blanc.


Paco & Lola LoLo, Rias Baixas, 2018

Mission Hill, Five Vineyards, Family Estate, Sauvignon blanc, 2017, $16.60, sucre: 4.3 g/l, code SAQ: 13631282.

Agence Mark Anthony

Assez intense ce vin avec ses notes de silex et d’agrumes. Un style assez aérien qui offre une bonne sensation de minéralité! Équilibré et bien balancé.


Mission Hill, Five Vineyards, Family Estate, Sauvignon blanc, 2017

Arthur Metz, Sushi, 2018, $18.95, cépages : Riesling, Pinot Gris, Gewurtztraminer, Muscat, sucre: 8.5 g/l, code SAQ: 14018412.

Agence Sélections Fréchette

Vin idéal avec les mets épicés et les sushi avec son petit côté de sucre résiduel qui s’agencera avec les mets qui ont un caractère épicé. Bien aromatique avec le muscat et des plus équilibré. Le genre de vin que tous aimeront!


Arthur Metz, Sushi, 2018

Nicolas Grosbois, La Cuisine de ma Mère en Vacances à Gaillac, 2017, $19.80, cépages : Duras, Merlot, Braucol, Syrah, sucre: 1.8 g/l, code SAQ : 13349800.

Agence LaQV

Le seul vin rouge dans ma liste mais pas n’importe lequel. Des notes de bleuets et de fraises et de framboises bien mûres. En bouche, les tannins sont légèrement charpentés et les notes de fruits noirs s’en donnent à cœur joie! Très goûteux sur une finale de noyaux de cerises. Un vin à acheter!!


Nicolas Grosbois, La Cuisine de ma Mère en Vacances à Gaillac, 2017

Jermann: parmi les meilleurs vins d’Italie!!

Meilleur vin blanc d’Italie – Gambero Rosso 2019 – crédit photo: Gianni Fabrizio

Que d’émotions que m’a apporté cette dégustation des vins si souvent primés de la maison Jermann! Ceux-ci proviennent d’une région qu’on explore que trop rarement : le Frioul Vénétie Julienne située complètement dans le nord-est de l’Italie. Pour vous donner une idée de la qualité des vins, le Campo Martino a été nommé vin blanc italien de l’année 2019 par l’organisme des plus crédibles Gambero Rosso, qui note à chaque année les vins de ce pays. Le Vintage Tunina a reçu une note de 97/100 en 2017. Le Where Dreams have no end a fait partie des 100 meilleurs vins italiens du Wine Spectator en 2017 et j’en passe. Ce n’est pas que les notes soient si importantes; c’est le fait que ces vins sont portés aux nues dans le monde entier par l’ensemble des critiques vinicoles et ce, année après année.

Vignoble Domaine Jermann

Ce sont des vins qui ont une histoire et une personnalité propre à eux. Chaque vin a son nom à lui qui reflète sa personnalité. Les Vintage Tunina, Capo Martino, Where Dreams have no end, Red Angel on the Moonlight sont des marques reconnnues. De plus, chaque vin a sa propre salle de vieillissement qui est en accord avec sa personnalité. Faut le faire!

Vintage Tunina

Ils sont élaborés à partir de cépages internationaux et autochtones selon les principes de l’agriculture biologique, véritable philosophie de la maison. ‘’Ici, pas de produits chimiques, pas d’herbicides, on utilise notre propre compost dans l’esprit de constamment regénérer le sol ». Ce sont des vins de connaisseurs qui ne sont pas donnés. Mais comme me le dit Felix Jermann : ‘’Ce sont des vins qui font partie de l’élite. Nous utilisons notre propre technologie, nos propres employés, nos propres raisins et tout est fait à la main. Tous ces efforts représentent une véritable garantie de la qualité de nos vins’’.

Vignoble Domaine Jermann

Le Domaine Jermann 

C’est en 1881 que la maison est fondée par Anton Jermann qui vient d’une région viticole d’Autriche. De 1930 à 1940 le domaine devient une ferme complète, puis en 1968 on commence à faire du vin avec les raisins qu’on vendait auparavent.  C’est en 1971 que Silvio Jermann, diplomé en œnologie crée le fameux Vintage Tunina. C’est en 1973 que ce vin est lancé et il deviendra un véritable vin-culte. En 2007, le nouveau chai de Ruttars est inauguré ce qui complète l’ensemble des propriétés de la maison sur 150 hectares : Ruttars, Lonzano et Villanova.

Chai Domaine Jermann

La dégustation

Dégustation vins Jermann

Chez Jermann, les vins sont droits, structurés, très frais et avec un niveau d’alcool modéré.  Bien qu’on y cultive des cépages autochtones moins connus tels les friulano, le ribolla gialla, le pignolo et le picolit, on laisse la place surtout aux riesling, pinot grigio, au pinot bianco, au chardonnay et au sauvignon blanc.

Frioul-Vénétie Julienne

Les raisins sont cueillis souvent une semaine plus tôt ce qui permet de garder un niveau de sucre et d’alcool modérés. Quand le bois est utilisé c’est avec modération afin d’assurer l’oxygénation du vin. La maison produit environ 900,000 bouteilles chaque année dont 200,000 de pinot grigio. Nous avons dégusté 10 vins dont 8 blancs et 2 rouges en compagnie de Felix Jermann. Cette dégustation a eu lieu au restaurant La Colombe à Montréal ou on peut apporter son vin  .

Felix Jermann

L’agence Sélections Fréchette représente la maison Jermann au Québec. Deux de ces vins sont offerts à la SAQ alors que les autres sont disponibles en importation privée en contactant l’agence .

Vins Blancs

Jermann, Pinot Grigio, Venezia Giulia, 2018, $40.25, sucre résiduel : 3.2 g/l, disponible en importation privée.

Des notes de pêches assez intenses ainsi qu’un soupçon de fruits exotiques. La texture est bien moelleuse et l’acidité bien fraîche. C’est un Pinot Grigio qui possède une belle structure et une belle amplitude en bouche. Un vin plein d’énergie.


Jermann, Pinot Grigio, Venezia Giulia, 2018

Jermann, Chardonnay, Venezia Giulia, 2018, $43.75, sucre résiduel 5.2 g/l, disponible en importation privée.

Sur des notes de fruits bien mûrs surtout sur la pomme jaune. En bouche c’est du velours avec une belle acidité et d’une belle buvabilité. Véritable vin de bouffe doté d’une très belle longueur.


Jermann, Chardonnay, Venezia Giulia, 2018

Vintage Tunina, Venezia Giulia, 2016, cépages : Chardonnay, Sauvignon blanc, Malvoisie, Ribolla Gialla, $89.50, sucre résiduel : 4.4 g/l, code SAQ : 13798331.

Le nom Tunina fait référence à l’ancienne propriétaire de la terre ou est planté le vignoble. Il est dédié à la plus pauvre amante de Casanova appelée Antonia.

Quel bouquet!! Assez intense sur des notes de miel, des notes florales avec un petit côté beurré. La texture est d’un beau velouté avec une acidité bien fraîche et d’une belle structure. Tout en équilibre et d’une belle longueur…


Vintage Tunina, Venezia Giulia, 2016

Vintage Tunina, Venezia Giulia, 2012, cépages : Chardonnay, Sauvignon blanc, Malvoisie, Ribolla Gialla, $114.50, sucre résiduel : 4.4 g/l, disponible en importation privée.

Des arômes un peu plus intenses et légèrement moins fruités que le 2016. La texture est bien veloutée et l’acidité est un brin plus modéré que le 2016 avec des saveurs de fruits plus mûrs. Quelques notes d’évolution avec une superbe longueur.


Vintage Tunina, Venezia Giulia, 2012

Capo Martino, Venezia Giulia, 2016, $99.75, cépages : Friulano, Ribolla Gialla, Malvasia istriana, Picolit, sucre résiduel : 3.6 g/l, code SAQ : 13475195.

Le vin blanc italien de l’année 2019 selon Gambero Rosso!! Ce vin porte le nom d’une colline située au cœur de Collio achetée par Jermann en 1991. Symbole d’élégance, d’équilibre et de complexité. Un vin vraiment suave et charmeur. Les notes de fruits bien mûrs sur la pomme, la noisette avec un petit côté de fruits tropicaux sur le fruit de la passion. Du pur velours avec une acidité surprenante, sur des notes de miel, de fruits blancs et d’amandes. Tout en élégance et en longueur.


Capo Martino, Venezia Giulia, 2016

Capo Martino, Venezia Giulia, 2012, $139.25, cépages : Friulano, Ribolla Gialla, Malvasia istriana, Picolit, sucre résiduel : 3.6 g/l, disponible en importation privée.

Les notes de fruits bien mûrs sont d’un charme fou! Légèrement moins aromatique que le 2016 et d’une subtilité tout en finesse et en complexité.


Capo Martino, Venezia Giulia, 2012

Where Dreams have no end, Venezia Giulia, 2016, $87.25, cépages: Chardonnay, Pinot Blanc, sucre résiduel: 3.2 g/l, disponible en importation privée.

Ce vin est dédié à l’album de U2 ‘’The Joshua Tree’’ et plus spécifiquement la chanson ‘’Where streets have no name’’. Au fil du temps on utulise de moins en moins les barriques pour faire ce vin. L’idée est de ne pas maquiller le vin et de conserver le plus possible son caractère fruité. On y retrouve de belles notes beurrées, de vanille et de fruits exotiques bien mûrs. En bouche on retrouve une texture veloutée avec une acidité assez relevée qui lui confère une belle fraîcheur et beaucoup de persistance en bouche.


Where Dreams have no end, Venezia Giulia, 2016

Where Dreams have no end, Venezia Giulia, 2013, $111.50, cépages: Chardonnay, Pinot Blanc, sucre résiduel: 3.2 g/l, disponible en importation privée.

Sur des notes de pain grillé, légère torréfaction avec toujours ce côté beurré et de fruits exotiques. En bouche…absolument incroyable!!! Il faut goûter ce vin au moins une fois dans sa vie.


Where Dreams have no end, Venezia Giulia, 2013

Vins rouges

Red Angel on the Moonlight, Pinot Nero, Venezia Giulia, 2016, $44.00, disponible en importation privée.

Quel beau Pinot Noir de région fraîche!! Très charmeur sur des notes assez délicates de fruits rouges bien frais. En bouche c’est le fruité juteux et croquant qui prédomine. C’est velouté, avec une acidité équilibrée et des tannins tissés serré et bien coulants. Beaucoup d’énergie dans ce vin, tout en finesse et d’un bel équilibre. Je l’ai trouvé superbe!


Red Angel on the Moonlight, Pinot Nero, Venezia Giulia, 2016

Blau & Blau, 2016, Venezia Giulia, $44.00, cépages : Franconia (Blaufrankisch) et Pinot Noir (BlauBurgunder), disponible en importation privée.

Sur des notes de fruits rouges assez intenses ainsi qu’avec un soupçon de notes herbacées. En bouche pas mal de saveurs assez intenses fruitées avec une texture bien veloutée et des tannins assez charpentés. Différent et des plus goûteux!


Blau & Blau, 2016, Venezia Giulia

Restaurant La Colombe

Gulfi, le pinacle du Nero d’Avola de Sicile !!

Les vins de Sicile ont la cote depuis quelque temps et deviennent de plus en plus populaire. J’en parlais tout récemment avec les gens de Gamberi Rosso qui me confirmaient cet engouement généralisé. Et le Domaine Azienda Agricola Gulfi y est pour quelque chose. Leur philosophie axée sur la recherche constante de qualité avec des cépages résolument autochtones dans un profond respect de leur environnement y est beaucoup pour quelque chose. Et quelle rencontre avec Matteo Catania de Gulfi qui nous en a fait part avec tant d’enthousiasme lors d’une dégustation de plusieurs de leurs vins.

Matteo Catania

Azienda Agricola Gulfi

Les vins de Gulfi sont reconnus comme un modèle de vinification pour le cépage autochtone Nero D’Avola. La notoriété du Domaine pour élaborer des vins puissants, équilibrés, pleins de soleil et tout en fraîcheur est bien établie. Ce qui distingue ce Domaine est la notion de crus, c’est -à-dire des vins provenant exclusivement de territoires des plus qualitatifs. Comme le disait Matteo : ‘’On peut boire un Chardonnay, et on peut boire un Chablis. C’est la même chose pour le Nero d’Avola. On peut boire un Pachino qui est une appellation des plus qualitatives. Il faut, en fait, que nous obtenions cette reconnaissance en faisant des vins qui soutienne notre prétention de ce haut niveau de qualité. Si on atteint notre but, ce sera bon pour nous et pour toute la région’’.

L’objectif de Gulfi à ses débuts était de créer un vignoble qui fasse ses vins exclusivement de ses propres vignes afin d’en contrôler toutes les composantes et de le faire en plus de façon organique, tout en respect avec la nature. On n’utilise pas de produits chimiques ni de pesticides, on irrigue pas et la majorité du travail dans le vignoble est fait à la main. Le Domaine possède maintenant autour d’une cinquantaine d’hectares en bio et produit parmi les meilleurs vins de l’est de la Sicile.

Salvo Foti est l’œnologue du Domaine et a été un des piliers importants lors de la création du Domaine dans les années 90.

Les vins de Gulfi proviennent de 4 régions bien distinctes :

DOC Etna Rosso – Etna Volcano Aera

DOCG Cerasuolo di Vittoria – Iblei Mountain area

DOCG Cerasuolo di Vittoria Classico – Iblei Mountain area

DOC Eloro – Noto Valley area

Cette dernière englobe la région des plus qualitative de Pachino ou on retrouve les crus de Nero d’Avola du Domaine Gulfi :

Contrada Bufaleffi

Contrada Baroni

Contrada Archi

Contrada Maccari

Contrada San Lorenzo

La dégustation

Dégustation Gulfi

Nous avons dégusté 7 vins dont 5 en verticale (même vin de millésimes différents) afin d’apprécier leur potentiel de garde. Petite note quant aux noms des vins. Le ‘’J’’ se prononce comme un ‘’i’’. J’ai donc modifié le nom des vins. Certains vins sont disponibles en importation privée en contactant l’agence Bambara Sélections : http://www.bambaraselection.com/fr/. Cette dégustation a eu lieu au bar George : https://www.bargeorge.ca/fr/

Cerasuolo di Vittoria DOCG, 2017, $35.00, Nero d’Avola, Frappato, code SAQ : 14044848. À venir SAQ, juin 2019

Des notes de fruits rouges et noirs (prunes et mûres) assez intenses avec une légère sensation d’alcool au nez. En bouche tout est en équilibre avec des tannins assez charpentés. De belles saveurs de fruits juteux, bien croquants surtout sur la cerise et les noyaux de cerise.


Cerasuolo di Vittoria DOCG, 2017

NeroIbleo, Nero d’Avola, 2011, $27.45, code SAQ : 13437391. Le 2016 est disponible à la SAQ à partir de juin 2019. Le 2011 n’est pas disponible.

Vin solaire, moyennement aromatique avec un soupçon d’eucalyptus et des notes de fruits prunes. En bouche bel équilibre avec des tannins équilibrés, pratiquement charpentés. Les saveurs de fruits noirs juteux et croquants sont particulièrement intenses.

La capacité de ce vin à vieillir est très appréciable. Nous avons dégusté les 2009 ($49.50), 2003 ($53.95), 2001 ($56.95) et le 1999 ($56.95). Ils sont tous disponibles en importation privée en contactant l’agence Bambara Sélections : http://www.bambaraselection.com/fr/


NeroIbleo, Nero d’Avola, 2011

Le 2009 était bien charmeur sur des notes de prunes avec une texture bien veloutée et des tannins passablement charpentés. De belles notes de raisins secs, de tabac et de prunes.

Le 2003 était légèrement évolué sur des notes de cuir, de prunes et de tabac. Vraiment très beau!

Le 2001 et le 1999 étaient sur de belles notes tertiaires. J’ai particulièrement apprécié ce 99 avec ses notes de moka, de torréfaction et de café.

NeroBaroni, 2015, Nero d’Avola, $48.45, code SAQ: 12152757. À venir à la SAQ fin 2019.

Bien frais, légèrement herbacé bien aromatique. En bouche bel équilibre avec des tannins charpentés. Vraiment très beau!!


NeroBaroni, 2015, Nero d’Avola

Les 2003 ($65.95 – juin 2019) et 2002 ($79.50 – juin 2019) sont disponibles en importation privée.

Le 2003 était sur des notes de tabac, un soupçon de caramel avec un petit côté salin. Wow!!

Le 2002 avait quelques notes de torréfaction et des tannins bien charpentés. Quelle beauté!

NeroMaccari, 2015, Nero d’Avola, $61.50. Disponible en importation privée en juin 2019.

Des notes plus intenses de fruits rouges et noirs ainsi que des notes d’épices. Bel équilibre avec des tannins assez charpentés. Petit côté salin en fin de bouche.


NeroMaccari, 2015, Nero d’Avola

Le 2003 n’est pas disponible. Il était sur des notes de moka, de torréfaction, tout en finesse. Les tannins étaient encore bien charpentés.

NeroSanlore, 2013, Nero d’Avola, $66.95, disponible en importation privée. Arrivage en juin 2019.

De belles notes florales et de crème de fruits noirs. En bouche, un vin d’une texture bien veloutés, belle fraîcheur et des tannins très charpentés. Les saveurs de fruits sont particulièrement intenses. Beaucoup de volume et d’amplitude.


NeroSanlore, 2013, Nero d’Avola

Le 2003 n’est pas disponible.  Il était sur des notes de torréfaction, de moka avec des tannins très charpentés.

NeroBufaleffi, 2015, Nero d’Avola, $66.95, disponible en importation privée, juin 2019.

Un de mes préférés avec son élégance et son acidité des plus rafraîchissante. Pas mal aromatique, sur la fraîcheur et des notes de fruits très intenses. Les tannins étaient bien charpentés mais pas trop.


NeroBufaleffi, 2015, Nero d’Avola

Le 2004 n’est pas disponible. Il était sur des notes lactées comme du lait au chocolat. Vraiment très beau!

Caricanti, 2015, cépages : Carricante et Albanello, $40.50, disponible en importation privée présentement.

Ce vin a une acidité rafraîchissante, donne une belle sensation de minéralité (bien droit) assez tranchante. Belle structure et superbe longueur! En vieillissant ce vin peut ressembler à un vieux Riesling.


Caricanti, 2015

Découvrez la créativité, la fraîcheur, la complexité et l’unicité des vins de l’État de Washington !!

Vignobles Long Shadows Vintners

Avait lieu cette semaine à l’ITHQ un MasterClass sur les vins de l’État de Washington donné par Gilles Nicault Directeur Winemaking et Viticulture chez Long Shadows Vintners.

Nous avons dégusté un total de 12 vins des plus représentatifs de cette région dont 3 blancs et 9 rouges. Je les ai particulièrement apprécié car ils étaient en général plus équilibrés et plus en fraîcheur que les vins de la Californie. Ces derniers ont tendance à être sur des notes de fruits surmûris avec des notes confiturées et pas mal de notes boisées ce qui n’est pas le cas des vins de l’État de Washington. Ils sont plus digestes, sont sur des notes de fruits plus frais et d’un bel équilibre. De plus la grande majorité (7) étaient sous la barre des $25.00.

Qu’y a t-il à savoir sur les vins de l’État de Washington?

  1. Les méthodes de vini et de viticulture intègrent celles du Nouveau Monde (créativité, innovation, méthodes plus permissives comme l’irrigation) avec celles de l’Ancien Monde (cépages nobles, classicisme des méthodes).
  2. Depuis les années 1970, la région a connu un essor sans précédent et se compose maintenant de 350 vignerons et de 970 établissements vinicoles sur un total de 23,500 hectares.
  3. Les Winemakers de partout sur la planète sont attirés par cette créativité et les vastes moyens qui sont mis à leur disposition pour faire des vins de qualité. Cet afflux de Winemakers permet d’élaborer une large palette de vins aux styles différents.
  4. Plusieurs vignes sont maintenant agées d’une cinquantaine d’années ce qui permet d’élaborer des vins encore plus complexes.
  5. Les Winemakers achètent leurs raisins de plusieurs viticulteurs présents dans plusieurs AVAs (American Viticultural Area) qui leur permet de faire des vins à partir d’une large palette aromatique. Advenant des conditions climatiques défavorables dans un ou plusieurs AVAs, ils peuvent se procurer leurs raisins de régions moins affectées. Ceci permet une stabilité de goût et de qualité.
  6. Le climat de la région est des plus favorable pour les cépages nobles puisqu’elle est située au 45e parallèle c’est-à-dire au même niveau que la région de Bordeaux. L’ensoleillement y est plus important qu’à Napa ce qui permet d’aller chercher une belle maturité des fruits. Avec les mois de Septembre et Octobre plus frais, les raisins ne risquent pas de cuire au soleil. Ils gardent aussi une belle acidité.
  7. La région est composée de 14 AVAs (American Viticultural Area) dont la plus importante est Columbia Valley avec 57,575 acres de vignes. Chaque AVA apporte une spécificité bien particulière.
AVAs Washington State

La dégustation

Dégustation Washington States Wines

Riesling, Nine Hats, Long Shadows Vintners, Columbia Valley, 2016, $25.15, code SAQ: 13558935.

Agence Mark Anthony

De belles notes de pêches, un soupçon d’agrumes et quelques notes minérales (légèrement pétrolées). En bouche un très beau contraste entre la texture bien veloutée et l’acidité bien présente. Très belle structure et longueur en bouche.


Riesling, Nine Hats, Long Shadows Vintners, Columbia Valley, 2016

Barnard Griffin, Fumé blanc (sauvignon blanc), Columbia Valley, 2016, $19.45, sucre: 2.3 g/l,code SAQ: 13339038.

Agence Balthazard

Des notes sur les agrumes (pamplemousse, citronelle) ainsi que quelques notes herbacées. En bouche, l’acidité est bien fraîche et présente. Bien goûteux sur des notes d’agrumes.


Barnard Griffin, Fumé blanc (sauvignon blanc), Columbia Valley, 2016

Château Ste-Michelle, Chardonnay, Columbia Valley, 2017, $20.00, sucre: 4.4 g/l, code SAQ: 11416116.

Agence Dandurand

Un classique que ce vin! Bien typé avec de belles notes beurrées, de fruits blancs et de notes boisées. En bouche c’est du velours avec une acidité équilibrée et quelques notes boisées.


Château Ste-Michelle, Chardonnay, Columbia Valley, 2017

Le Merlot, Hedges Family, 2016, Columbia Valley, $25.15, code SAQ: 13904261.

Agence Divin Paradis

Des notes assez intenses de fruits rouges, d’épices (clou de girofle) ainsi que des notes boisées. En bouche les tannins sont assez puissants pour un Merlot ce qui est assez surprenant. De belles notes de fruits noirs sur une longueur plus qu’appréciable.


Le Merlot, Hedges Family, 2016, Columbia Valley

Monarcha, Merlot, Palencia Wine, Columbia Valley, 2013, $23.80, code SAQ: 13675701.

Agence Etcetera

Un autre Merlot avec des tannins assez puissants sur des notes de fruits rouges (fraise et framboise). En bouche ce qui domine ce sont les tannins qui peuvent être légèrement asséchants. Quand même tout en jeunesse pour un 2013.


Monarcha, Merlot, Palencia Wine, Columbia Valley, 2013

Syrah, Arch Terrace, Terra Blanca, Red Mountain AVA, 2014, $25.05, sucre: 1.2 g/l, code SAQ: 13903727.

Agence Elixirs

Quelle belle syrah!! De belles notes de poivre, de bacon, de notes fumées et d’olives noires. En bouche, une belle texture veloutée et des tannins bien charpentés. Un vin tout en équilibre sur des fruits noirs et des notes poivrées. Différent et funky!

Syrah, Arch Terrace, Terra Blanca, Red Mountain AVA, 2014

Cabernet-Sauvignon, Wines of Substance CS, Columbia Valley, 2017, $21.05, sucre: 2.4 g/l, code SAQ: 12670378.

Agence Divin Paradis

De belles notes de fruits rouges bien mûrs, de légères notes de menthe et d’eucalyptus. En bouche les tannins sont passablement charpentés bien que tout en finesse. Beaucoup de volume et d’amplitude. Excellent rapport qualité/prix!

Cabernet-Sauvignon, Wines of Substance CS, Columbia Valley, 2017

Intrinsic, Cabernet-Sauvignon, Ste-Michelle, Columbia Valley, 2016, $29.95, sucre: 5.6 g/l, code SAQ: 13991501.

Agence Dandurand

Des notes de fruits rouges (fraise + framboise + cassis) ainsi que des notes florales. En bouche la texture est des plus veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés. Vraiment différent avec ses notes florales et sa belle dose de finesse.


Intrinsic, Cabernet-Sauvignon, Ste-Michelle, Columbia Valley, 2016

Clos de Betz, 2014, Columbia Valley, $79.75, code SAQ: 13513278.

Agence Avant-Guarde

Un vin de style avant guarde! Des notes de mûres, de cassis, de cerises noires et d’épices douces. En bouche beaucoup de volume et d’amplitude avec des tannins très charpentés. Beaucoup de structure et de longueur.


Clos de Betz, 2014, Columbia Valley

Chester-Kidder, Long Shadows Vintners, Columbia Valley, 2015, $95.00, disponible en importation privée.

Agence Mark Anthony

De belles notes de mûres, d’épices douces et de chocolat noir. En bouche c’est particulièrement velouté avec des tannins bien charpentés. Beaucoup de volume et d’amplitude! Tout en finesse et en élégance! Mon genre de vin.


Chester-Kidder, Long Shadows Vintners, Columbia Valley, 2015

Merlot Pedestal, Columbia Valley, Long Shadows Vintners, 2015, Disponible en importation privée.

Agence Mark Anthony

Ce vin a été élaboré avec le célèbre oenologue Michel Rolland. Des notes de cerises noires, de mûres et quelques notes de torréfaction. Superbe en bouche avec beaucoup de finesse et d’élégance. Et quelle longueur!!


Merlot Pedestal, Columbia Valley, Long Shadows Vintners, 2015

Pirouette, Long Shadows Vintners, Columbia Valley, 2015. Disponible en importation privée.

Agence Mark Anthony

Beaucoup d’énergie dans ce vin! De belles notes de bleuets, de mûres, de chocolat noir et de torréfaction. En bouche c’est velouté, riche avec beaucoup de volume sur des tannins bien présents et tout en finesse. De la puissance et de l’élégance.


Pirouette, Long Shadows Vintners, Columbia Valley, 201

Un beau vin généreux et succulent! Le Primitivo, Torcicoda, 2016!

Torcicoda, Primitivo, Italie, Pouilles, Salento, Tormaresca, 2016, $18.55, sucre résiduel : 5.4 g/l, code SAQ : 11331631.

Agence Mark Anthony – échantillon

Ce Primitivo dont certaines recherches semblent indiquer qu’il est l’ancêtre génétique du Zinfandel me faisait penser justement à ce dernier cépage. En fait, à l’aveuglette j’aurais juré que c’en était un. Au nez sur des notes de prunes avec une certaine sucrosité comme de la cassonade et quelques notes de cerises genre kirsch. En bouche c’est du velours avec une acidité équilibrée et des tannins bien jouflus et charpentés. C’est un vin généreux et goûteux avec des notes de fruits bien mûrs, de réglisse et de cerises. Succulent! Excellent rapport qualité/prix.

Le genre de vin idéal pour le BBQ surtout avec les côtes levées !!


Torcicoda, Primitivo, Italie, Pouilles, Salento, Tormaresca, 2016

Tormaresca

Nommée ainsi en raison des anciennes tours de bord de mer de la région qui surplombent la mer Adriatique, Tormaresca ajoute une nouvelle dimension au paysage viticole de classe mondiale de l’Italie. C’est en effet le seul producteur possédant des vignobles dans les deux régions viticoles qualitatives des Pouilles.

Le domaine de Bocca di Lupo est situé dans le DOC de Castel del Monte, tandis que le domaine de Masseria Maìme se trouve dans la région du Salento, le cœur de cette région viticole dynamique. Tormaresca mène la renaissance moderne des Pouilles en combinant la vinification classique aux dernières techniques viticoles pour créer des vins exceptionnels qui ne demandent qu’à être découverts. Tous les vins Tormaresca sont élaborés avec des fruits 100% cultivés dans le domaine.

Domaine Masseria Maime

Bocca di Lupo occupe 250 hectares de sol calcaire à une altitude de 800 pieds au-dessus du niveau de la mer, à Murgia, près du volcan Vulture. Bénéficiant d’un soleil abondant et de températures chaudes, les raisins Chardonnay, Aglianico, Fiano, Moscato et Cabernet Sauvignon du vignoble s’épanouissent et donnent des vins aux saveurs fraîches, vibrantes et élégantes.

Domaine Masseria Maime

Les 625 hectares du domaine Masseria Maìme s’étendent sur plus d’un kilomètre le long de la côte Adriatique, offrant un environnement de croissance idéal pour les cépages Negroamaro, Primitivo, Cabernet Sauvignon, Chardonnay et Fiano. Ensemble, ces domaines permettent à Tormaresca de cultiver des cépages autochtones et internationaux exceptionnels au cœur des Pouilles. (Inspiration: site web Tormaresca)

Cépage Primitivo

Cette variété a été introduite dans les Pouilles à la fin des années 1700 sous le nom de «Primativo» par un prêtre nommé Francesco Indellicati. Il a sélectionné ce cépage car il était le plus tôt à mûrir. Elle s’est ensuite répandue dans le sud des Pouilles grâce au dévouement et au travail acharné des moines bénédictins. Génétiquement un « cousin » du Zinfandel de la Californie, Primitivo semble être originaire de Croatie, où cette variété est connue sous le nom de Pavlac Mali (et autrefois Crljenak Kaštelanski). (Source: site web Tormaresca)

Parfait pour le BBQ! Le Zolo, Cabernet-Sauvignon 2017 d’Argentine.

Zolo, Cabernet-Sauvignon, Argentine, Mendoza, 2017, vin bio, $17.80, sucre résiduel : 2.5 g/l, code SAQ : 11373232.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Disons d’emblée que ce vin offre un excellent rapport qualité/prix!  Au nez, des notes de crème de fruits rouges bien mûrs, un soupçon de vanille, des notes d’épices douces et quelques notes herbacées. En bouche tout est en équilibre avec des tannins charpentés bien ronds et charnus. Ce sont les notes assez concentrées de fruits noirs et fumées qui prédominent en bouche ainsi que quelques notes de chocolat noir. Belle finale sur une longueur moyenne. Un vin parfait pour les BBQ de l’été…s’il finit par arriver!!


Zolo, Cabernet-Sauvignon, Argentine, Mendoza, 2017, vin bio

Quel superbe rosé! Le Pétale de Rose, 2018

Pétale de Rose, Côtes de Provence, Régine Sumeire, Château la Tour de l’Évêque, vin rosé bio, 2018, $20.60, sucre : 1.3 g/l, code SAQ : 425496.

Agence Charton Hobbs


Pétale de Rose, Côtes de Provence, Régine Sumeire, Château la Tour de l’Évêque, vin rosé bio, 2018

Serait-ce le rosé parfait? En tout cas, il me donne tout ce que j’attends d’un vin rosé. Tout d’abord sa belle bouteille bien distinctive longiligne et légèrement carrée vers le goulot. Sa couleur légèrement rosée comme son nom l’indique. De belles notes assez aromatiques de fruits rouges (framboise) ainsi que quelques notes florales. Bref, un nez décidemment des plus charmeur.

En bouche ce que j’aime par-dessus tout c’est sa texture bien veloutée. Et elle n’est pas causée par son niveau de sucre qui en fait un vin bien sec avec seulement 1.3 g/l de sucre résiduel. Et quel beau contraste en bouche avec son niveau d’acidité bien équilibré. Comme le yin et yan d’un vin. On a un beau rappel des petits fruits rouges avec comme une légère pointe de salinité. Sa structure bien constituée et toute en finesse en fait un beau rosé de bouffe tout en étant idéal pour l’apéritif. Somme toute un des plus beaux vins rosés pour l’été 2019!!


Pétale de Rose, Côtes de Provence, Régine Sumeire, Château la Tour de l’Évêque, vin rosé bio, 2018

Deux vins des plus charmeurs de la Californie! Le Chardonnay et le Cabernet-Sauvignon de Josh Cellars.

Chardonnay et Cabernet-Sauvignon, Josh Cellars

En plein le genre de vin en blanc et en rouge qui plaira à tous et à toutes. Vous savez quand c’est bien fait, quand on laisse la place aux notes de fruits et qu’on ne maquille pas trop un vin avec des notes de boisé trop intenses eh bien ça donne ce genre de vins charmeurs tout en équilibre à un prix plus que raisonnable!

Nous les avons dégustés avec Elliott Hunter, ambassadeur de la marque au restaurant Petros sur la rue Laurier.

Agence VinsFins

Chardonnay, Josh Cellars, Californie, 2017, $17.95, sucre : 3.8 g/l, code SAQ : 13469781.

Un beau Chardonnay axé sur des notes de fruits bien mûrs (poires, pêches) avec juste ce qu’il lui faut de ce petit côté beurré bien typique du cépage avec en plus un soupçon de vanille. J’aime ce vin car il laisse la place aux notes de fruits sans être maquillé par des notes boisées qui hélas se retrouvent encore trop souvent dans les vins de cette région. En bouche, la texture est veloutée, l’acidité bien fraîche ce qui fait un beau contraste. Décidemment un vin qui offre un excellent rapport qualité/prix!!


Chardonnay, Josh Cellars, Californie, 2017

Cabernet-Sauvignon, Josh Cellars, Californie, 2016, $18.95, sucre : 5.5 g/l, code SAQ : 13469836.

Un vin des plus ‘’smooth’’ d’une texture bien veloutée élaboré de fruits bien mûrs avec juste ce qu’il faut de notes boisées sans le maquiller. Tout en équilibre avec une certaine élégance pour un vin de ce prix.

Au nez, des notes de fruits mûrs rouges et noirs confiturés (framboise, cerise, prune, bleuet) et un soupçon de notes boisées, juste ce qu’il faut, pas trop. La texture est des plus veloutée avec des tannins bien charnus et bien joufflus. C’est juteux, gourmand et très charmeur. Un vin qu’on achète à la caisse tellement c’est bon!


Cabernet-Sauvignon, Josh Cellars, Californie, 2016

Pour en savoir plus sur Josh Cellars 

Cliquez sur le lien ci-haut

Restaurant Petros – rue Laurier

J’ai beaucoup apprécié ce restaurant avec son très beau décor et sa bouffe exquise et des plus goûteuse. Et on peut apporter son vin!!

Ratatouille, le cheval vigneron du Domaine de la Romanée-Conti !!!

J’étais à Vosne-Romanée à la recherche du mythique vignoble de la Romanée-Conti avec Luc Marier mon comparse de voyage. Comme plusieurs, j’avais entendu parler que ce vignoble était des plus discret quant à sa signalisation et pas facile à trouver. Pas de pancarte qui annonce le domaine, aucune indication sauf une fois qu’on est devant, une simple croix de pierre bien discrète qu’on a vu des centaines de fois sur des photos qui indique qu’on est bien devant. J’étais bien loin de réaliser qu’une rencontre avec un cheval allait ouvrir un univers méconnu que celui du cheval vigneron.Ratatouille et Dominique

Tout juste en face du vignoble était stationné un camion avec un monsieur qui mangeait son sandwich et un cheval qui lui mangeait son foin. Rencontrez Dominique et son cheval vigneron Ratatouille qui effectue en tant que prestataire exclusif tout le travail de labour en biodynamie du domaine Romanée-Conti. Et quelle rencontre! Dominique rencontre des centaines sinon des milliers de personnes chaque année qui lui posent diverses questions sur le domaine. Peu se sont intéressés aux chevaux et c’est là que la conversation a débuté.

‘’Dominique Thallinger et Nadine Canivet se sont embarqués dans la folle aventure du labour à traction animale en fondant leur société équi-PrestaTerre en janvier 2013. Ils se sont lancés par amour du cheval, mais aussi de la vigne. Dominique a toujours été dans le milieu équin. Cet ancien maréchal-ferrant fait tout de A à Z pour le bien-être de ses chevaux; il les ferre, prépare leur nourriture avec un mélange spécial et les met au pré dans de grands espaces. ’’.  (Source : Journal Le bien public).

Comme le dit Nicolas Joly du Domaine de la Coulée de Serrant : ‘’Travailler la terre avec des chevaux, ce n’est pas du folklore, de la décoration, ou mieux encore de la pub liée à une stratégie de marketing. C’est un choix de modèle de culture, voire même de mode de vie. Car les chevaux tassent beaucoup moins la terre qu’un tracteur, permettant ainsi une vie microbienne plus riche. Cela réduit du coup les besoins en produits chimiques pour traiter les maladies. De plus les chevaux ont un impact social sur les humains ce qui n’est pas à négliger’’.

Nicolas Joly

Dominique Thallinger fait partie de ce groupe de prestataires en émergence qui répond aux demandes sans cesse croissantes des travaux et labours équestres qui viennent avec l’essor de l’agriculture biologique et biodynamique. Comme l’avançait La Confrérie de la Vigne et du Cheval de Trait en 2003 : ‘’L’Utilisation des équidés dans le vignoble doit se faire par des prestataires de service habitués à mener et à soigner un cheval et qui savent entretenir le matériel adéquat pour le travail de la terre car tout cela est un savoir acquis avec le temps…Les vignerons ne sont plus habitués depuis bien longtemps à voir des chevaux évoluer autour d’eux dans les vignes…’’. Source : Attelages et attelés – un sciècle d’utilisation du cheval de trait – Éditions France Agricole.

En tant que prestataire exclusif, Dominique rencontre régulièrement M. Aubert de Villaine propriétaire du Domaine. ‘’C’est un charmant monsieur qui nous traite de façon exemplaire. Il nous fait sentir comme partie prenante de l’équipe’’.

Aubert de Villaine

Le cheval et l’agriculture biologique et biodynamique

‘’Avec un cheval, on ne compacte pas la terre comme avec un tracteur, donc la vie microbienne du sol n’est pas abîmée. On est vraiment sur le respect de la plante, du terroir. On en revient à ce que nos ancêtres faisaient avant. De cette terre fraîchement retournée émergent des vers de terre ou des fourmis, que le labour a dérangés en plein travail. Un écosystème a repris possession des lieux’’. Source : Emmanuel Sainson chef de culture Château de Pommard.

Château de Pommard

De plus comme nous l’expliquait Nicolas Joly du Domaine de la Coulée de Serrant (un des fervents croyants de la biodynamie), lorsque nous l’avons rencontré, la simple présence animale dans la vigne, crée un apport énergétique indispensable à la vie de la plante. Un cheval dans le vignoble, c’est la rencontre de l’animal et du végétal. Une rencontre au sens de l’amour et du partage. D’ailleurs, quand les professionnels parlent de leur cheval, ils disent souvent : « Il a du cœur ». Comme une symbiose entre le vigneron et le cheval.

Selon Dominique, il peut décavaillonner un hectare de vigne par jour avec Ratatouille ce qui est évidemment bien moins qu’avec un tracteur. Il est évidemment donc plus cher de traiter ses vignes avec un cheval et certains vignerons l’utiliseront pour des parcelles particulièrement difficiles à atteindre avec un tracteur ou dans le cas de vins dont le prix peut justifier cette pratique. Cependant bien que les coûts soient plus chers, on pérennise terres pour de nombreuses années et conséquemment on en augmente la valeur.

Logo École Nationale du cheval vigneron

Alors que l’agriculture biologique et biodynamiques sont en forte croissance, l’impact sur le développement de l’industrie chevaline l’est autant. Si la pratique s’est perdue au profit de cette ère industrielle post grandes guerres, elle revient de plus belle aujourd’hui dans les vignes. Même ‘’une École Nationale du Cheval Vigneron a même été créée cette année en Nouvelle Aquitaine pour répondre à la demande croissante de la Viticulture avec les Chevaux de Trait afin de dispenser toutes les formations nécessaires pour acquérir ce magnifique métier qui ne s’invente pas’’. Source : Winameety.com – Cheval de trait, ami du Domaine de Pommard.

De plus, l’organisme Demeter (agronomie biodynamique) renseigne bien les agriculteurs et viticulteurs sur l’utilisation de la traction animale : ‘’La relation entre un meneur et son cheval doit être semblable à celle entre un chef d’équipe et ses ouvriers. Le cheval est un animal très sensible et si le lien fonctionne bien, cela va au-delà d’une relation de travail. Ce lien nous le sentons évoluer (positivement !) de jour en jour.

Nous sommes totalement et volontairement pris dans ce raisonnement et pour nous il n’y a que des avantages à la traction équine. Vous l’aurez compris, le travail des sols au cheval, c’est d’abord la garantie de retrouver un sol sain. Le cheval travaille la terre tout en douceur, il remet les sols en état et permet ainsi une meilleure nutrition du cep. Comme la terre est moins dure, les racines s’enfoncent plus profondément’’. Source : Demeter – La traction animale – Domaine Bret.

La Survie des chevaux

Et c’est la survie de ces chevaux vignerons. Des races de chevaux presque plus utilisés depuis 50 ans avec la boucherie comme seul débouché se voient devant un sort plus désirable. ‘’Aux vignerons attachés aux usages locaux, à une culture, à des cépages, à des gestes originaux qui font l’identité de leurs terres, je rappelle qu’au début du siècle, leurs aïeux avaient patiemment sélectionné la race adéquate de chevaux pour leur vignoble. Grâce en partie aux haras nationaux, ces races sont encore à leur disposition.

Chevaux de traits de France

Parmi les neuf races de chevaux de trait françaises, je ne résiste pas au plaisir d’évoquer le doux Ardennais, très utilisé dans le débardage, l’Auxois, un peu moins fort mais plus souple, le Boulonnais, très énergique, surnommé le “pur-sang des traits”, le Breton et notamment dans sa version “postier” plus léger mais très robuste, le Comtois, endurant et rustique. Le Percheron est grand et massif, plus svelte dans son modèle “diligencier”, ou encore le Trait du Nord, l’un des plus costauds. Sa puissance est recherchée en attelage. Des trésors régionaux comme le sont vos appellations, chers vignerons’’. Source : LRVF – L’attrait du cheval – Antoine Gerbelle.

Épilogue

Je me rappelle je devais avoir 6 ou 7 ans le jour ou notre laitier est arrivé avec un camion de livraison!! Mais où donc était rendu le cheval que je voyais régulièrement? Eh bien on ne reverra pas de sitôt ces chevaux dans nos rues. Mais il est de retour dans les vignes et c’est une excellente chose pour tous y compris les chevaux comme Ratatouille!!

Laitier 1960

Sources d’informations additionnelles

https://www.bienpublic.com/region-dijonnaise/2013/08/20/le-cheval-de-trait-de-retour-pour-labourer-la-vigne

https://www.larvf.com/,vins-biodynamie-cheval-de-trait-vignes-tracteur-tire-bouche-antoine-gerbelle,2001104,4245054.asp

https://www.la-croix.com/Culture/Labour-cheval-orties-chateau-Pommard-passe-biodynamie-2018-05-18-1300939973

https://winameety.com/fr/articles/le-pourquoi-du-comment/cheval-de-trait-ami-des-vignes-du-chateau-de-pommard

http://pascal-lagneau.com/parution-dans-la-revue-jours-de-cheval-n13/ 

https://www.youtube.com/watch?v=MNJnNF44ctA


La Maldita! Le Garnacha, cépage ‘’maudit’’ de la Rioja! Un vin des plus charmeur!

La Maldita, Garnacha, Rioja, 2017

Il y a près de 50 ans, un des cépages de prédilection dans la région de Rioja était le Garnacha (Grenache). Cependant au fil des années, ce cépage a été remplacé par le Tempranillo et on ne compte presque plus de Garnacha. On l’appelait ‘’La Maldita’’ ou littéralement le damné cépage, le satané cépage ou le maudit cépage. On avait de la difficulté alors à en faire des vins de qualité et les rendements étaient très faibles surtout quand on comparait au Tempranillo.

Chez Maldita Wines, on a donc décidé de se réapproprier le Garnacha, de le promouvoir et d’en faire des vins de qualité. Alors voici La Maldita!!

La Maldita, Garnacha, Rioja, Espagne, 2017, $14.55, sucre : 2.7 g/l, code SAQ : 13807516.

Agence Mark Anthony Wines and Spirits

Un vin des plus généreux, charmeur qui plaira à tous et à toutes! De belles notes de fruits rouges bien frais sur la framboise, des notes de mûres et quelques notes florales. Bien que ce vin ait vieilli quelque temps en barrique, on ne sent que des notes de fruits. En bouche, tout est en équilibre avec une texture légèrement veloutée et des tannins peu à moyennement corsés. De belles notes de poivre, de mûres et de fruits rouges viennent couronner le tout. C’est charmeur, sur les fruits et très polyvalent. Le genre de vin de tous les jours qu’on achète à la caisse !! Excellent rapport qualité/prix.


La Maldita, Garnacha, Rioja, Espagne, 2017

Pour en savoir plus sur Maldita Wines, clicquez sur le lien.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén