Quel plaisir de déguster les vins de la maison Nino Franco en compagnie de Primo Franco (propriétaire de la maison) avec ses histoires et ses commentaires riches de tradition et d’expérience. Ses vins témoignent du désir de la maison de produire des vins de qualité qui vivent et évoluent avec le temps ce qui est pour le moins surprenant pour des Prosecco. Ses vins proviennent de la partie la plus qualitative de l’appellation Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG (la plus haute catégorie des Prosecco) ce qui en fait des vins haut de gamme.

 

Nino Franco, Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG, Brut, $22.10, cépage : Glera 100%, code SAQ: 349662, note:  James Suckling 93, GR 2 étoiles.

Au nez de belles notes bien aromatiques de fruits blancs (pommes et poires) avec soupçon de fruits exotiques et une sensation de minéralité qui est confirmée en bouche. C’est frais, incisif, bien droit et assez sec (sucre résiduel 7.8 g/l) avec un rappel des notes de fruits blancs qui se terminent en une très belle longueur. C’est le Prosecco à acheter. Un peu plus cher que l’ensemble des Prosecco mais qui provient de l’appellation DOCG parmi les plus qualitatives. On est loin des Prosecco de masse.

Idéal comme apéritif (il vous fera bien saliver), accompagne les poissons, le risotto et les sushis.

La maison Nino Franco : http://www.ninofranco.it

La maison Nino Franco a été fondée à Valdobbiadene en 1919 par Antonio (Cantine Franco). Avec son fils Nino, la cave grandit, se consolide et s’étend. Mais c’est avec Primo en 1982, d’abord avec son père Nino et plus tard seul que la cave a été modernisée. Dès son entrée à la cave, après avoir obtenu son diplôme à l’école d’œnologie de Conegliano Veneto, ce dernier a axé son travail sur un modèle de qualité précis qu’il avait appris lors de ses voyages et de ses études. Il a décidé de changer la philosophie de la maison qui était plutôt commerciale pour produire des vins plus typiques de la région. En quelques années, tous les vins qui n’étaient pas caractéristiques de Valdobbiadene ont été remplacés pour produire du Prosecco.

Convaincu qu’il fallait contrôler la production dès l’origine pour obtenir un bon vin, Primo a repris l’exploitation d’un vignoble où il a expérimenté de nouvelles techniques de plantation et l’utilisation de vieux clones. Comme il le dit lui-même : ‘’Nous avons tout essayé pour obtenir le meilleur vin possible avec ce fameux cépage Glera’’. Parallèlement, il a poursuivi son étroite collaboration avec les producteurs locaux pour développer son idée de promotion de ce cépage et surtout de l’appellation. d’ailleurs grâce à leurs efforts ils ont obtenu en 2009 la consécration suprême soit une appellation DOCG (Denominazione di Origine Controllata e Garantita).

Primo est aidé par sa femme Annalisa, qui consacre presque tout son temps à Villa Barberina, et par sa fille Silvia dans la production, la stratégie et les ventes.

http://www.montalvin.com/fr