J’ai eu beaucoup de plaisir à rencontrer Jérôme Quiot président et co-propriétaire des Vignobles Jérôme Quiot dont font partie le Domaine du Vieux Lazaret, le Domaine Houchart, le Domaine de Verlaque, le Domaine Duclaux ainsi que le Château du Trignon tous situés dans la Vallée du Rhône méridionale et en Provence.

Nous avons eu le plaisir de déguster quelques vins du Domaine Vieux Lazaret (des Châteauneuf-du-Pape) ainsi qu’un vin du Domaine Houchart (Côtes de Provence).

Tous les vins témoignent de la philosophie du Domaine : beaucoup de fruit, d’équilibre, de finesse et une certaine élégance. Comme le dit Florence Quiot ‘’Nous voulons faire des vins complexes, fins et élégants’’. De plus les vins que nous avons dégustés démontrent un très beau rapport qualité/prix ce qui n’est pas à dedaigner. Nous étions reçus au restaurant de l’ITHQ grâce à M. Réal Wolfe Directeur, Division Vins Fins de l’agence Univins.

Les vins

Tout d’abord le Châteauneuf-du-Pape blanc, Domaine du Vieux Lazaret, 2016, $39.00, code SAQ : 13047633. Noté 92 pts Wine Enthusiast.

Seulement approximativement 15% des vins du Domaine Vieux Lazaret sont élaborés en blanc. Ce sont de grands vins blancs d’assemblage à découvrir absolument. Ils sont élaborés avec 50% de Grenache blanc, 25% de Clairette, 15% de Bourboulenc et 10% de Roussanne.

Ce vin est résolument aromatique avec des notes florales (fleurs blanches et d’orangers), soupçon de miel, de fruits blancs (poires), de légères notes d’agrumes et une belle sensation de minéralité. En bouche ce vin a un beau moelleux avec une texture veloutée et un peu grasse. L’acidité est fraîche avec des notes de fruits blancs (poires), très belle longueur et une légère amertume en fin de bouche. Un très beau vin blanc, élégant, savoureux et d’une classe à part.

On accorde ce vin avec du poulet à la crème, un saumon à l’oseille, une coquille St-Jacques ou avec un fromage de chèvre (suggestion de Jérôme Quiot). Il ajoute qu’en vieillissant, ce vin offrirait selon lui des arômes et flaveurs d’un Meursault et d’un Gewurtztraminer. Je tenterai certainement l’expérience!

 

Domaine Houchart, Côtes de Provence, 2015, $15.45, cépages : Syrah 35%, Grenache 35%, Carignan 15%, Cabernet-Sauvignon 15%, code SAQ : 10884612

Un vin qui offre un rapport qualité/prix assez incroyable! Des notes de fruits rouges bien frais (cerises, fraises, cassis) ainsi que des notes de fruits noirs (mûres) et d’épices douces. En bouche, ce sont l’équilibre du vin et la fraîcheur du fruit qui se démarquent. Ce vin n’a pas fait de bois et a laissé ainsi toute la place aux notes de fruits (rouges et noirs bien frais) aux notes d’épices douces et aux tannins assez présents un peu charpentés, mais qui n’ont rien d’asséchant. Vraiment très bon. Si vous cherchez un vin passe-partout, goûteux, équilibré, eh bien le voila et en plus pour $15.45!

Jérôme Quiot nous disait que ce Domaine élabore un rosé qui semble- t-il n’est pas piqué des vers!! Il sera disponible sous peu. Je vous en reparlerai.

Et tant qu’à parler de vins rosés, la discussion avec Jérôme Quiot s’est un peu allongée sur ce sujet. Comme il nous le disait, ces vins qui sont de plus en plus populaires dans le monde sont aussi passablement saisonniers. On en consomme l’été quand il fait chaud. Ce qui en fait des vins dont les ventes sont assujetties aux variations de climat. On a qu’à penser à la température de l’été dernier au Québec qui a été des plus maussades. Et semble-t-il que ce n’était guère mieux aillleurs. Ce qui fait que plusieurs producteurs sont pris avec des stocks de rosés invendus de l’année dernière. De plus, les vins rosés n’ont pas la perception d’être des vins de garde. Donc, il faut être financièrement solide pour élaborer des vins rosés compte tenu des conditions de marché.

 

Châteauneuf-du-Pape, Domaine du Vieux Lazaret, 2015, $35.60, cépages : Grenache 60%, Syrah 25%, Mourvèdre 10%, Cinsault 5%, code SAQ : 11808822.

Encore une fois, un autre vin du Domaine du Vieux Lazaret qui offre un excellent rapport qualité/prix. Beaucoup de vins de Châteauneuf-du-Pape sont plus chers et pas nécessairement meilleurs. Sur le site de la SAQ, 110 produits sont identifiés Châteauneuf-du-Pape et le Vieux Lazaret 2015 est le 4ième vin le moins cher. Donc, si vous voulez essayer un vin de cette appellation, ce vin devrait faire partie de votre sélection de choix.

Ce vin n’a pas fait de bois ce qui laisse toute la place aux fruits, épices douces et autres arômes pour s’exprimer. Des notes florales, de fruits rouges et noirs (mûres), de pruneaux, des notes réglissées et d’épices douces. En fait un nez fort complexe. En bouche, c’est d’un équilibre harmonieux entre le moelleux velouté, l’acidité fraîche et les tannins pratiquement charpentés. Divers arômes s’entremêlent tantôt les fruits rouges puis noirs (cerises noires, mûres), les épices douces le tout culminant en une belle longueur. Belle amplitude et volume en bouche, tout en finesse. On ne sent pas l’alcool dans ce vin. Avec le temps des notes de tabac blond se sont rajoutées pour mon plus grand plaisir.

 

Châteauneuf-du-Pape, Domaine du Vieux Lazaret, Cuvée Exceptionnelle, 2015, $59.25, code SAQ : 10676881

OMG! Commençons par ça! Cette cuvée exceptionnelle est une décision de famille car on en fait pas à chaque année. D’ailleurs on en a pas fait depuis 2011. Alors, comme nous l’expliquait Jérôme Quiot, il faut l’unanimité entre les 4 membres de la famille pour commercialiser un tel vin. Il faut qu’il ait un bel équilibre entre le fruit et le boisé, qu’il soit élégant, harmonieux, qu’il ait une belle structure. Pas une mince affaire! Et la famille ne s’est pas trompée!

Au nez c’est la torréfaction, un beau boisé bien intégré mais qui ne cache pas les notes de fruits bien mûrs rouges et noirs (mûres), de pruneaux, notes de cèdre, de garrigue. En bouche c’est gourmand, équilibré, élégant, ça coule, c’est bon! Un moelleux velouté, une belle acidité et des tannins charpentés bien en chair. Quel beau compromis familial! Mon vin préféré!

 

 

 

Histoire de la Famille Quiot – Vignerons (source : site web du Domaine, discussion avec Jérôme Quiot)

La Famille Quiot, vigneron depuis 1748 a établi, au fil des siècles et au gré des histoires familiales, de jolies propriétés qui sont sans cesse en train de s’agrandir.

L’histoire commence dans le Vaucluse, à Chateauneuf-du-Pape, Antoine Quiot acquiert quelques hectares de vignes en 1748. Aujourd’hui, le Domaine du Vieux Lazaret fait plus de 100 Hectares. Une partie se trouve dans les Côtes du Ventoux. La 13° génération l’exploite.

Puis, près d’Aix en Provence, au pied de la Montagne Sainte Victoire, le Domaine Houchart est entré dans la famille en 1890. Il a été agrandi par le Domaine de Verlaque en 2002. Aujourd’hui, Florence et Jean-Baptiste sont la 5°génération exploitant le domaine.

Retour à Chateauneuf-du-Pape avec le Domaine Duclaux établi dans les années 1750, et exploité par la Famille Quiot depuis 1987. La dernière descendante de la Famille Duclaux, Emmeline, décédée en 2001 laissa le domaine à Florence et Jean-Baptiste.

En 2000, la famille Quiot se diversifie en sélectionnant des vins, complémentaires de la gamme des vins de leurs propres domaines.

Enfin en 2006, la Famille Quiot, qui cherchait depuis longtemps à s’agrandir dans le Rhône acheta le Château du Trignon, l’agrandit avec 10 hectares de Vacqueyras et 2 hectares de Beaumes de Venise en 2008.

En tout 300 hectares de vignes et 150 hectares de bois.

Le logo de la Famille Quiot

Notre logo est un cep de vigne à 4 porteurs, symbolisant :

  • le cep : nous sommes vignerons avant tout dans le respect de la terre. Nos vins sont des produits de caractère, riches d’un terroir et d’une culture.
  • Les 4 porteurs : il s’agit de la représentation de la Famille Quiot. En effet, l’activité repose sur les 4 membres de la Famille Quiot : Geneviève, Florence, Jérôme et Jean-Baptiste.

Les vins :

La famille élabore une panoplie assez large de vins de la Vallée du Rhône dont les vins de Châteauneuf-du-Pape, du Ventoux, de Gigondas, Vacqueyras, Cairanne, Côtes de Provence, Côtes du Rhône, Provence, Sainte-Victoire, Rasteau, Plan de Dieu, Sablet, Beaume de Venise et autres. Près de 95% des vins sont exportés dans environ 30 pays.

Domaine du Vieux Lazaret – Histoire : quelques dates importantes

En 1748, Antoine Quiot déjà propriétaire de terres en blé, vignes et autres sur les bords du Rhône, achète ses premières vignes sur Chateauneuf du pape. Il s’agit de 12 salmées (8 has).
En 1793, son petit-fils, Jean Baptiste, achète la Tour de Lhers, vieille tour en bordure du Rhône, bien national ayant été confisqué à une grande famille de France (Rohan-Soubise), C’est un vaste domaine de 100 has. Il y construit sa maison, que la famille habite encore, en prenant les pierres de l’ancien château. Les vins de notre domaine sont, dès cette époque (début du 19°S), vendus en bouteille ou en tonneau, et commercialisés auprès d’une clientèle de connaisseurs.

En 1875 tout le vignoble est détruit par le phylloxera, petit insecte qui dévore les racines des vignes qui finissent par mourir. La famille, comme bien d’autres à cette époque, est ruinée et recrée des activités de carrières, de soie et d’agriculture (blé et céréales). Le vignoble est replanté principalement en Grenache. La guerre de 1914-1918, la crise économique de 1929, la deuxième guerre mondiale ne favorise pas l’expansion ni le développement du domaine.
En 1980, Geneviève et Jérôme Quiot décident de relancer la vente en bouteille.

L’origine du nom Vieux Lazaret remonte au 18ème siècle, quand un hospice (ou Lazaret) existait dans le village de Châteauneuf-du-Pape. Cet hospice, fourni par les Lazaristes, offrait réconfort et abri aux pauvres et aux infirmes. Les Lazaristes étaient un ordre silencieux de moines, qui ont été fondés en 1625 par St Vincent de Paul pour soigner les malades et les nécessiteux dans la campagne française.

Le Domaine du Vieux Lazaret est le plus grand domaine de Châteauneuf-du-Pape et couvre plus de 100 hectares répartis en 35 parcelles différentes pour la production de l’AOC Châteauneuf-du-Pape. En raison de sa taille, le vignoble couvre une variété complexe de types de sols. Des techniques modernes de vinification, ainsi qu’une sélection rigoureuse, sont utilisées dans ce domaine pour produire du vin.

Le Domaine Hochart (source site web) – histoire

Aurélien s’intéresse aux problèmes agricoles : il agrandit les propriétés (fin 18ième) rurales de la famille et reconstitue à la fin du XIXe siècle les vignobles de Puyloubier, détruits par le phylloxéra. Il y fait construire une cave de vinification. Ce domaine deviendra le « Domaine Houchart »

1984 : Geneviève Quiot, arrière petite fille d’Aurélien commence à exploiter le vignoble et donne le nom de son grand-père à ce domaine qui se nommera dorénavant « Domaine Houchart »

2002. Rachat du domaine de Verlaque qui est intégré aux Domaines Quiot en Provence. Ce domaine appartenait déjà à la famille Houchart de 1896 (achat par Aurélien le 29 Mai) à 1941.
En 2002 se déroule le Mariage de JBQ et de F Vigier. A cette occasion les bâtiments sont largement restaurés.

Aujourd’hui Florence et Jean-Baptiste sont la 5° génération familiale qui travaille sur le domaine.

http://www.famillequiot.com  http://univins.ca/

#wine #vino #chateauneufdupape #vignoblesquiot #winelover #winetasting #winetime #instawine #winery #redwine #vinho #winelovers #vin #wineporn #wineoclock #winestagram #vineyard #whitewine #ilovewine #pierrelehong