Les vins iconiques de la maison Jean-Claude Boisset.

Bouteilles de Vins Jean-Claude Boisset: Les Ursulines en blanc et rouge, Nature d'Ursulines en blanc et rouge, Aligoté bio 2020, Savigny-lès-Beaune et Premier Cru La Maladière.
Vins Jean-Claude Boisset: Les Ursulines en blanc et rouge, Nature d’Ursulines en blanc et rouge, Aligoté bio 2020, Savigny-lès-Beaune et Premier Cru La Maladière.

Cette semaine je rencontrais Grégory Patriat Viniculteur de la maison Jean-Claude Boisset depuis 2002. Il utilise le terme Viniculteur car il vinifie les vins de cette prestigieuse maison en établissant des partenariats étroits avec les viticulteurs dont sont issus plusieurs de leurs vins.

Comme il le dit lui-même, il n’est pas issu des écoles d’œnologie. Ceci ne lui enlève rien à sa capacité d’élaborer des vins porte étendards de cette maison, de cet empire devrais-je dire qui compte plusieurs domaines tels que France : Bonpas, Bouchard Aîné & Fils, Domaine de la Vougeraie, Fortrant, J. Moreau & Fils, Louis Bouillot, Mommessin, Ropiteau & Frères, aux État-Unis : Buena Vits Winery, De Loach Vineyards, Lyeth, Joliesse etc. Il a fait des vins de la maison de véritables icônes.

Grégory Patriat Viniculteur maison Jean-Claude Boisset - dégustation chez l'agence Dandurand/Univins
Grégory Patriat Viniculteur maison Jean-Claude Boisset – dégustation chez l’agence Dandurand/Univins

Quand on pense que ce n’est qu’en 1961 que Jean-Claude Boisset, dix-huit ans, a fondé sa cave de négoce éponyme à Nuits-Saint-Georges. De nos jours le group est le 4e groupe en importance en France. Le domaine Jean-Claude Boisset est installé dans un ancien couvent des Ursulines ou un chai aussi audacieux que son fondateur du point de vue architectural a été construit en 2012.

C’est sous l’impulsion de Jean-Charles Boisset et de sa sœur Natalie que s’est accéléré le développement de la maison et la force de la marque Jean-Claude Boisset qui se décline sur une cinquantaine de vins issus de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune. On les retrouve selon la classification de la Bourgogne soit :  la Collection Les Ursulines d’appellation Bourgogne, Les Régionales, Les Villages, Les Premiers Crus et les Grands Crus.

Maison Jean-Claude Boisset: Jean-Charles Boisset, chai et vignobles
Maison Jean-Claude Boisset: Jean-Charles Boisset, chai et vignobles

Afin de bien assoir la fondation de son ‘’empire’’ et réaliser acquisitions après acquisition, Jean-Charles Boisset a repositionné qualitativement la maison. Pour ce faire il a demandé à Grégory de joindre la maison et de repenser les vins. Ce dernier a effectué de nombreuses rencontres avec divers vignerons afin de ‘’vendre’’ cette nouvelle approche de partenariat et de sceller des partenariats qui lii permettraient de hausser la qualité.

On lui a donné carte blanche avec un objectif de développer des vins qui reflétaient le meilleur de chaque appellation. Il a conséquemment mis en place une philosophie d’intervention minimum au niveau de la vinification, de la recherche du vrai de l’authentique tout en respectant le terroir d’où chaque vin est issu. De plus il a instauré une approche bio et biodynamie.

En fait, les vignobles ont une surface d’environ 45 ha dont 5 en biodynamie et des 40 ha restants environ 50% sont en bio. Les vendanges sont entièrement manuelles.

On n’utilise pas le foulage et peu d’égrappage autant pour les blancs que pour les rouges, on ajoute aucun adjuvant œnologique et on utilise que des levures indigènes. En fait cet égrappage change pour chaque vin certains pouvant aller jusqu’à 50%.

Carte viticole Bourgogne - maison Jean-Claude Boisset
Carte viticole Bourgogne – maison Jean-Claude Boisset

Les vins fermentent trois semaines à un mois selon les appellations et les millésimes, dans des cuves ( au nombre de 54) dimensionnées à chaque appellation. On utilise de plus en plus la vinification sans soufre selon la technique de bioprotection ou on protège le moût de l’oxygénation. On ne pompe jamais le jus de raisin et tout fonctionne par gravité et ce jusqu’à l’embouteillage. L’utilisation du bois n’est que pour micro-oxygéner le vin sans lui impartir des notes boisées.

Les quantités de vins produites sont particulièrement petites mêmes pour la marque Les Ursulines. En fait l’ensemble de la production ne dépasse pas 250,000 bouteilles ce qui en ferait un producteur de petite taille ou disons de taille moyenne. Plusieurs de leurs vins ne dépassent pas une production annuelle de 1,000 à 3,000 bouteilles.

‘’De petites cuvées cousues main sont travaillées sur plusieurs lignes créatives comme de subtiles variations au sein d’un même finage, ou encore des aligotés élevés en fût de chêne…

Les vins font preuve d’élégance et surtout de finesse, signature de notre Maison. Des vins droits, précis, soyeux et résolument fruités, avec un grand potentiel de garde.’’

La dégustation

Nous avons dégusté 7 vins dont 3 blancs et 4 rouges. Tous sont disponibles à la SAQ et ce à différents moments de l’année. J’ai indiqué la date de disponibilité de chaque vin. Si non indiqué c’est que le vin est disponible à l’année.

Jean-Claude Boisset, Aligoté, France, Bourgogne, vin blanc bio, 2020, 30,75$, sucre : 2 g/l, alc. : 12%, code SAQ : 12479080.

Bouteille de Jean-Claude Boisset, Aligoté, France, Bourgogne, vin blanc bio, 2020
Jean-Claude Boisset, Aligoté, France, Bourgogne, vin blanc bio, 2020

Ce vin sera disponible vers la mi-octobre 2022.

On est loin de l’aligoté dont la fonction n’était que de faire un kir! Voici donc une ode à ce cépage dont les ‘’Aligoteurs’’ seraient fiers. Pensez-y un Aligoté qui a fait 10 mois d’élevage. On ne voit pas ça tous les jours.

Notes de dégustation

Au nez de belles notes florales, d’agrumes ainsi que de légères note lactées et un reflet de fruits jaunes.

La bouche est ciselée, bien droite avec une belle sensation de minéralité, une acidité presque vive et de belles flaveurs d’agrumes. Quelques notes boisées se pointent en bouche et sont particulièrement bien intégrées. Belle longueur eu beaucoup de fraîcheur.

Jean-Claude Boisset, Bourgogne, Nature d’Ursulines, vin blanc nature, 2019, 39,75$, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 2.5 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 14422706.

Bouteille de Jean-Claude Boisset, Bourgogne, Nature d’Ursulines, vin blanc nature, 2019
Jean-Claude Boisset, Bourgogne, Nature d’Ursulines, vin blanc nature, 2019

Ce vin sera disponible vers la mi-octobre 2022.

Ce vin est issu de deux nouvelles parcelles de la Côte de Beaune : « Les Parties » sur la commune de Puligny-Montrachet, au sud  et « Les Planchottes » sur la commune de Meursault, à 300m à l’est de notre village « Le Limozin ». On dit de ce vin qu’il ‘’titille le Village’’ car une partie provient d’une appellation supérieure.

En cuverie : pressurage doux en grappe entière pendant 2h30. La température du moût est descendue à 12°C, puis mis directement en fûts de 450L sans débourbage pour conserver le maximum des lies. Fermentation en levures indigènes. Vinification sans soufre.

Elevage : 17 mois sans soutirage, pas de bâtonnage pour accentuer le caractère minéral du vin, 50% de fûts neufs. Futaille: bois d’origine française. Chauffe très longue à basse température pour un boisé subtil et délicat.

Notes de dégustation

Au nez le fruit de ce vin est éclatant avec quelques notes lactées et grillées. De belles notes de pêches, florales se conjuguent pour créer un beau profil aromatique.

La bouche est d’une belle densité avec des flaveurs assez intenses de notes lactées, de fruits blancs dont le profil est accentué par une acidité bien fraîche.

Très belle longueur avec une finale sur des notes lactées et de fruits blancs.

Jean-Claude Boisset, Les Ursulines, France, Bourgogne, Chardonnay, 2020, 25,30$, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 1.5 g/l, alc. : 13%, code SAQ : 14955529.

Bouteille de Jean-Claude Boisset, Les Ursulines, France, Bourgogne, Chardonnay, 2020
Jean-Claude Boisset, Les Ursulines, France, Bourgogne, Chardonnay, 2020

Ce vin est un des meilleurs vendeurs pour la maison au Québec. Il représente depuis plusieurs années un rapport qualité/prix imbattable.

Ce vin provient d’une « vaste » appellation qui rassemble quatre grandes régions que sont l’Yonne, au nord, avec des vins frais et minéraux, la Côte d’Or ensuite qui fournit des blancs plus gras et plus profonds, la Côte Chalonnaise avec des vins plaisants et enfin le Mâconnais au sud qui délivre différents styles en fonction des sols et des expositions.

En cuverie : les grappes entières sont pressées légèrement pendant 2h30. Le moût dont la température descend jusqu’à 12°C est ensuite mis directement dans les fûts sans débourbage pour conserver un maximum de lies.

Elevage : pendant 7 mois sans soutirage ni bâtonnage pour accentuer les qualités minérales du vin en fût – 10% de fûts neufs.
Futaille : bois d’origine française. Chauffe très longue à basse température pour un boisé subtil et délicat.

Notes de dégustation

Au nez de belles notes de fruits jaunes surtout sur les abricots et des notes de fruits blancs.

La bouche est d’une belle richesse et d’une bonne amplitude avec des flaveurs éclatantes de fruits jaunes et de notes florales. Alors que le boisé est discret c’est cette belle sensation de minéralité qui lui apporte ce côté ciselé et bien droit presque comme un Chablis.

Jean-Claude Boisset, les Ursulines, Bourgogne, vin rouge, 2020, 24,95$, cépage : Pinot Noir 100%, sucreL 1.8 g/l, alc. : 13%, code SAQ : 11008121.

Bouteille de Jean-Claude Boisset, les Ursulines, Bourgogne, vin rouge, 2020
Jean-Claude Boisset, les Ursulines, Bourgogne, vin rouge, 2020

Il n’y a pas d’erreur, ce Pinot Noir offre année après année un rapport qualité/prix imbattable. Il vaut bien plus que le prix demandé.

En cuverie : les raisins sont égrappés à 100 % mais non foulés et mis en cuve par gravité. Macération totale d’une vingtaine de jours. Extraction par divers pigeages et remontages doux.

Elevage : 7 mois sans soutirage avec 10% de fût neuf.
Futaille : bois d’origine française. Chauffe longue à basse température pour un boisé très délicat.

Notes de dégustation

Une valeur sûre que ce vin! Il se révèle sur des arômes de griottes, de cerises assez intenses ainsi que quelques notes d’épices douces.

Les tannins équilibrés se conjuguent à une acidité fraîche et une texture veloutée pour faire de ce vin un icône de la Bourgogne. De jolies flaveurs de griottes, de cerises et de mûres créent un profil aromatique des plus charmeur.

Jean-Claude Boisset, Nature d’Ursulines, Bourgogne, vin rouge nature, 2019, 42,75$, cépage : Pinot Noir 100%, sucre : 2.6 g/l, a lc. : 13.5%, code SAQ : 13297940.

Bouteille de Jean-Claude Boisset, Nature d’Ursulines, Bourgogne, vin rouge nature, 2019
Jean-Claude Boisset, Nature d’Ursulines, Bourgogne, vin rouge nature, 2019

Ce vin sera disponible vers le début vers la fin juin et la mi-octobre 2022.

Ce vin est issu de vignobles de la Côte de Nuits, ce vin a les origines les plus nobles qu’il soit. Les raisins ont été récoltés sur la commune de Nuits-Saint-Georges, sur la parcelle « Petit Chaillot ». Ce vin ‘’titille’’ le Village étant assemblé avec 25% de Nuits St-George.

En cuverie : Les raisins sont égrappés à 100 % mais non foulés et mis en cuve par gravité. Macération totale de 16 jours dont 4 jours à froid (12°C) : fermentation en levures indigènes uniquement. 4 pigeages. Vinification sans soufre.

Élevage : 16 mois sans soutirage avec 50% de fûts neufs.
Futaille : bois d’origine française. Chauffe très longue à basse température pour un boisé subtil et délicat.

Notes de dégustation

D’un bel équilibre et bien concentré ce vin se révèle au nez sur des notes de mûres, d’épices, de violettes avec quelques notes grillées ainsi qu’un soupçon de fruits rouges bien mûrs.

En bouche la texture est comme une caresse qui s’harmonise avec des flaveurs de mûres et de notes boisées fort bien intégrées. L’ensemble est supporté par des tannins charpentés ainsi qu’une acidité fraîche.

Jean-Claude Boisset, Savigny-lès-Beaune, Bourgogne, vin rouge, 2018, 54,50$, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 11100445.

Bouteille de Jean-Claude Boisset, Savigny-lès-Beaune, Bourgogne, vin rouge, 2018
Jean-Claude Boisset, Savigny-lès-Beaune, Bourgogne, vin rouge, 2018

Ce vin sera disponible vers le début du mois d’août 2022.

Cette cuvée provient du climat « Les Bas Liards »,à la pente douce, qui se trouve à l’entrée du village en bordure du Rhoin.

En cuverie : mise en cuve par gravité avec 100% des raisins égrappés mais non foulés. Macération totale 23 jours dont 4 jours à froid (12°C) : fermentation en levures indigènes uniquement (aucun adjuvant œnologique ajouté comme des enzymes ou tanins). 5 pigeages.

Elevage : 15 mois sur lies sans soutirage, 40% fûts neufs.
Futaille : bois d’origine française, chauffe longue à basse température pour un boisé délicat.

Notes de dégustation

Le nez de ce vin se découvre sur des effluves de griottes, de mûres ainsi qu’un boisé bien discret.

Très belle texture en bouche avec des flaveurs d’épices douces ainsi que des notes de griottes. Les tannins charpentés et tissés bien serré sont assez surprenants et apportent une solide structure à ce vin. Très belle finale bien longue sur des notes de fruits noirs.

Jean-Claude Boisset, Santenay Premier Cru, Bourgogne, La Maladière, vin rouge, 2019, 68,75$, cépage : Pinot Noir 100%, code SAQ : 15016574.

Bouteille de Jean-Claude Boisset, Santenay Premier Cru, Bourgogne, La Maladière, vin rouge, 2019

Ce vin sera disponible vers la fin Octobre 2022.

La Maladière, situé au-dessus du village prend forme en regardant l’est, assis sur des calcaires fissurés recouverts d’une fine couche de marne.
En ancien français « La Maladière » signifie « établissement d’assistance aux malades ». Ces établissements recevaient des donations. Ce nom de climat à Santenay fait référence à l’une d’elle qui appartenait à la Maladière de Chagny, à quelques kilomètres.

En cuverie : les raisins sont égrappés à 100% et non foulés (donc entiers) et mis en cuve par gravité. Macération totale de 18 jours dont 3 jours à froid (12°C) : fermentation en levures indigènes uniquement, aucun adjuvant oenologique ajouté comme des enzymes ou tannins. 2 pigeages.

Elevage : 16 mois sans soutirage et sur lies en fût avec 42% de bois neuf. Futaille : bois d’origine française, chauffe longue à basse température pour un boisé délicat.

Notes de dégustation

Ce vin d’une belle élégance se découvre au nez sur des notes fines et délicates de fruits rouges avec une légère note boisés et fumée.

La bouche est plus délicate que le Savigny malgré que le fait que les tannins soient assez charpentés. Véritable vin de garde on lui donne au moins 15 ans de garde.

Agence Univins – dégustation

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930