Jean-Luc Colombo, vigneron, négociant et consultant mythique (de plus il a déjà été pharmacien) a gagné ses lettres de noblesse en misant sur une volonté de faire ce qu’il y a de mieux basé sur une philosophie ancrée entre autres sur une viticulture proche de la nature.

Depuis plus de 30 ans ce pionnier a intégré des méthodes ‘’bio’’ à la viti-viniculture ou pesticides et herbicides sont exclus du vignoble. Il a beaucoup influencé la vinification du vin de par ses pratiques innovatrices telles la vendange en vert, vendanges un peu plus tardives, macérations plus longues, égrappage complet et vieillissement dans une proportion plus grande de barriques neuves (certains de ses vins vieillissent en barrique jusqu’à 23 mois). Ce qui créait controverses dans les années 80 est devenu pratique courante.

Fait à noter, et Jean-Luc Colombo en a fait une cause qu’il défend âprement, l’irrigation est purement et simplement bannie, ce qui contraint la vigne à s’enraciner plus profondément et permet d’obtenir une expression du terroir d’une grande pureté et d’une grande plénitude caractéristique à chaque millésime. Comme il le dit : ‘’les notes florales d’un vin sont démultipliées lorsqu’on cesse d’irriguer le vignoble’’. Goûter un fruit dont la croissance n’a pas été irriguée, nous fait goûter à la pureté du fruit. Les saveurs n’ont pas été noyées. Il propose de mieux communiquer à l’ensemble des consommateurs la notion de ‘’Dry Farming’’ (viticulture sans irrigation) afin de redonner au vin ses vrais arômes et laisser libre cours à l’expression du terroir. ‘’Alors à quoi ça sert d’identifier le millésime d’un vin si on le manipule avec l’irrigation. On efface alors la notion de terroir et de millésime’’.

En fait les mots clés de la vinification des vins de Jean-Luc Colombo sont : équilibre, élégance et finesse. La priorité est l’équilibre : minéralité/alcool/tannins et pas de sucre. Et il fait de grands vins ‘’en prenant le temps qu’il faut’’. Il m’est apparu comme un homme de principes, d’opinions et bien déterminé à atteindre ses buts.

Enfin, avec le fil du temps en faisant des vins exceptionnels, il s’est bâti une réputation internationale et s’est retrouvé ainsi sur les plus grandes tables du monde.

Il possède des vignobles dans la Vallée du Rhône Septentrionale (environ 20 hectares) à Cornas là ou il a débuté en 1986 avec la parcelle des Ruchets avec laquelle il s’est bâti une solide réputation. Cornas est une petite appellation de 120 hectares en terrasses granitiques abruptes qui surplombent le Rhône. Cornas a vu naître La Syrah ou elle y a trouvé son expression la plus pure. D’ailleurs on ne vinifie que du rouge et en Syrah seulement.

Aussi en Rhône Septentrionale il possède un vignoble à Saint-Péray (appellation de 78 hectares) reconnu pour ses blancs élaborés de cépages Marsanne, Roussanne avec de superbes notes florales, une belle minéralité une fine amertume. Ce sont des vins de caractère et tout en finesse.

Enfin en 1996 lui et Anne son épouse et collaboratrice (oenologue comme lui), achètent des parcelles sur Côte Bleue (environ 40 hectares) pour planter un vignoble ou Jean-Luc Colombo est né. Nichée au creux des collines de calcaire du golfe de Marseille face à la Méditerranée la petite vigne des Anthénors a été plantée en 2009. Ces jeunes plants de Clairette ont donné leur première vendange en 2012.

En plus de leurs vignobles, l’expérience et les contacts qu’il a développés en tant que consultant (avec des centaines de clients) et en tant que négociant permettent à Jean-Luc Colombo d’acheter des raisins des meilleurs vignobles de la région. Il assure la qualité de ces raisins via un organisme qu’il a aidé à mettre sur pied : Le Centre Œnologique des Côtes du Rhône. Cette pratique lui permet d’élargir sa gamme de vins.

Finalement, faire du vin chez les Colombo c’est une histoire de famille, puisque Laure, leur fille, a rejoint le domaine familial en 2010. Vigneronne, œnologue, globe trotteuse, elle a apporté sa délicatesse et son énergie au domaine. En fait elle a inauguré son premier millésime en 2001 et en 2014 a procédé à l’achat du Domaine de Lorient sur Saint-Péray dont elle a l’entière responsabilité. Et tout bientôt une troisième génération de Colombo verra le jour puisque Laure attend un futur vigneron ou vigneronne.

La dégustation

Quel plaisir de déguster les grands vins réputés de M. Colombo! Nous avons dégusté 10 vins dont plusieurs étaient servi en magnum. On dit que les vins servis en magnum mettent plus leurs arômes en évidence. La dégustation était mise sur pied par Dominique-Ann Coffin PDG et propriétaire de l’agence LCC Vins et Spiritueux (http://www.lccvins.com/). Le tout s’est déroulé au restaurant Ferreira (http://ferreiracafe.com/fr/).

Boire les vins de Jean-Luc Colombo avec lui…Priceless…Dois-je ajouter que non seulement j’ai un faible pour les vins de Cornas et De Saint-Péray, mais les vins étaient aussi au niveau de leur réputation. Simplement fabuleux!

Côte du Rhône, La Redonne, 2016, $25.55, cépages : Viognier 70%, Roussanne 30% (vin blanc), code SAQ : 10783951. Nouvel arrivage à la SAQ 140 cses. Noté Wine Spectator 90 pts.

Au tout début notes de pierres mouillées (je sais mais c’est comme ça…), de fruits blancs (abricots) bien mûrs, notes de cire d’abeille et de miel. En bouche, belle concentration des arômes avec des notes de fruits frais exotiques et de fruits blancs, très belle structure, beau moelleux bien riche, belle sensation de minéralité et quelle longueur. Faites-vous plaisir et achetez ce vin que vous boirez avec poissons, crustacés, huîtres cuites.

 

 

Les Anthénors, Clairette (vin blanc), IGP Méditerranée, 2016, $55.00, Disponible en importation privée, caisse de 6 bouteilles– agence LCC Vins et Spiritueux.

Peu aromatique au nez, soupçon d’agrumes, notes de fruits blancs (abricots), notes de fenouil et de garrigue. En bouche le boisé est discret, comme une petite note d’oxydation, notes d’abricots, de noyaux de pêche, d’amandes, d’épices douces et d’agrumes. La texture est riche , le boisé est discret avec une acidité équilibrée et belle longueur. Bel accord avec morue et bouillabaisse.

 

 

Saint-Péray, La Belle de Mai, 2016, $52.75, cépages : Roussanne 60%, Marsanne 40%, code SAQ : 10678190.

Notes de fruits blancs bien mûrs (coing), un peu austère, belles notes florales et soupçon d’agrumes. En bouche la texture est riche, veloutée, notes de fruits blancs (pêches, coing), belle sensation de minéralité, très belle acidité beaucoup de fraîcheur et superbe longueur. Accord avec escargots è la bourguignonne, volaille, homard à la vanille.

 

 

 

Rosé, Cape Bleue, IGP Méditerranée, 2017, $17.55, cépages : Syrah 40%, Cinsault 40%, Mourvèdre 20%, code SAQ : 12219309. Le 2016 disponible seulement en SAQ Dépôt.

Un beau nez bien aromatique sur des notes de fruits rouges (fraises, framboises) ainsi que de belles notes florales. En bouche belle concentration des arômes avec des notes de fruits rouges bien croquants et d’épices douces. La texture est veloutée presque onctueuse, beau contraste avec l’acidité bien fraîche et belle longueur. Vraiment très beau!!

 

 

Côtes du Rhône, Les Forots, 2015, $25.55, cépages : Grenache 51%, Syrah 49%, le code du produit pour la SAQ est à venir sous peu.

De belles notes de fruits rouges et noirs (cassis), notes de réglisse, soupçon de menthol. En bouche bel équilibre avec des tannins presque charpentés et tissés bien serré. Belle concentration du fruit, notes poivrées et de fruits rouges bien mûrs. Avec Osso bucco de veau ou carpaccio de canard. Très beau!

 

 

Saint-Joseph, Les Lauves, 2016, $31.00, cépages : Syrah 100% vieilles vignes, code SAQ : 13466555. Noté Wine Advocate 90 pts. Arrivage en septembre à la SAQ de 120 caisses.

Au nez des notes de fruits rouges et noirs très mûrs surtout sur le cassis, belles notes florales (violettes). En bouche, beaucoup d’équilibre, des notes florales, de poivre, de fruits rouges et noirs et des tannins charpentés tout en finesse. Beaucoup de structure et bien tendu. Avec bavette de bœuf marinée aux herbes et échalottes.

 

 

Cornas, Terres Brûlées, 2015, $65.00, cépages : Syrah 100%, vignes d’une trentaine d’années en moyenne, code SAQ, : 12688666. Arrivage en juin à la SAQ – 150 caisses. Noté Wine Spectator millésime 2012.

Au nez beau boisé ainsi que notes de vanilles, notes de fruits noirs bien mûrs (mûres, cerises noires) et notes de cacao. En bouche, OMG!! C’est d’une texture riche avec des tannins charpentés et élégants, notes de torréfaction et de fruits noirs. Quelle finesse…et quelle longueur. J’ai adoré!! Avec magret de canard. Potentiel de vieillissement de 30 ans.

 

 

Cornas, Les Ruchets, 2015, $102.00, cépage : Syrah 100% de très vieilles vignes (plus de 90 ans) code SAQ : 12188274. Arrivage en juillet à la SAQ Signature.

Au nez superbe concentration des arômes avec des notes de fruits bien mûrs, des notes réglissées et un boisé discret. En bouche, que dire…c’est tout en volume avec beaucoup d’amplitude mais toujours en finesse et en élégance. Les tannins sont charpentés et tissés bien serré et la longueur…j’y goûte encore…Pourra vieillir au moins 30 ans dans votre cellier ou votre cave.

 

 

Cornas, Les Ruchets, 2011, $107.50, cépage : Syrah 100% de très vieilles vignes (plus de 90 ans), code SAQ : 12188274

Au nez des notes de fruits frais (framboises) ainsi que des notes florales (violette). En bouche on sent que le temps a fait son œuvre. L’ensemble est des plus équilibré avec des tannins soyeux, élégants, veloutés bien équilibrés, ça coule, c’est harmonieux. Avec un boisé discret et bien intégré ça été mon vin préféré! Avec gibiers, canard et filet de bœuf rôti.

Cornas, La Louvée, 2011, $109.00, cépage : Syrah 100% de très vieilles vignes (jusqu’à 90 ans). Noté Wine Spectator 95 pts, Wine Advocate 90 pts. À venir…

Notes de fruits noirs (cassis) et de cacao. En bouche, c’est d’une richesse avec des tannins  bien charpentés avec beaucoup de volume, d’amplitude et de longueur. Un vin wow! Avec viande rouge comme côte de bœuf.

 

 

 

 

Et en fin de repas, M » Jean-Luc Colombo nous a offert un magnum de porto Vintage Dow’s 1977!! C’était divin!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

#saq #aqavbs #vinscolombo #cornas #stperay #restaurantferreira #lccvinsetspiritueux #vin #vins #vinrouge #vinblanc #degustationdevin #wine #vino #winelover #winetasting #winetime #instawine #winery #vignoble #vinho #wineporn #wineoclock #winestagram #wines #wino #winegeek