Allez et payez-vous du bonheur!! Un beau Barolo Riserva de Batasiolo pour faire baisser le stress et la tension!!

Beni di Batasiolo, Barolo DOCG, Riserva, Italie, Piémont, 2011

Beni di Batasiolo, Barolo DOCG, Riserva, Italie, Piémont, 2011, $38.35, cépage: Nebbiolo 100%, sucre : 2.6 g/l, alc. : 15%, code SAQ : 11599231.

Ce vin est un Riserva qui doit, selon le cahier de charge de l’appellation, vieillir au moins 5 ans avant d’être mis sur le marché. Celui-ci élaboré selon la méthode traditionnelle et a vieilli dans de grands foudres. Ce vin respecte en tous points le cépage Nebbiolo qui nous donne ces vins qui ont fait et à juste titre leur renommée mondiale.

Au nez des notes de fruits rouges bien mûrs focalisé sur la cerise ainsi que des effluves de prunes et de cuir qui s’allient à des arômes de torréfaction et de belles notes florales (pétales de rose). On sent un peu une certaine évolution dans ce vin qui malgré tout est bâti pour durer une vingtaine d’années.

En bouche c’est costaud avec des tannins bien charpentés et tissés bien serré mais quand même bien soyeux, une superbe structure, une acidité bien présente et des flaveurs de fruits noirs ainsi que quelques traces d’évolution tel le tabac. Superbe longueur en bouche, beaucoup de volume et d’amplitude!

Vous ferez de beaux accords avec des viandes rouges grillées, gibiers, rôtis, plat de porc aux champignons.

Agence Charton Hobbs – échantillon

La maison Beni di Batasiolo – La Morra

En avril dernier lors d’un voyage vinicole de 3 semaines en France et en Italie, j’ai réalisé un rêve que je caressais depuis quelque temps c’est – à – dire visiter le Piedmont et dégusté ses fameux Barolos, Barbera et Barbaresco. Un des vignobles que j’ai visité est celui de Batasiolo un des plus important producteur de l’appelation Barolo.

C’est avec Gabriele Pezzuto que s’est effectuée cette visite. Par la suite lors de la dégustation Fiorenzo Dogliani  de la  famille propriétaire de la maison s’est joint à nous. Mon ami Luc Marier sommelier et représentant d’une agence d’importation était mon ‘’partner in crime’’ durant ce voyage.

Beni di Batasiolo – une histoire de famille

Beni di Batasiolo c’est l’histoire de la famille Dogliani. La famille vit le monde du vin depuis cinq générations dans le Langhe. C’est en 1978 que la famille Dogliani a acheté la cave historique Kiola avec ses sept «Beni», ou «domaine», dans la zone de renommée internationale pour la culture du célèbre raisin Nebbiolo da Barolo.

La maison élabore des vins qui proviennent des 5 des ‘’Grands Crus’’ du Barolo sur environ 135 hectares de vignes. Parmi ceux-ci, Cerequio, Bussia, Brunate, Briccolina et Boscareto sont les «crus» qui font la renommée de la maison

Carte 3D Barolo – Pierre le Hong Infofraphe

La visite de Beni di Batasiolo

J’ai commencé notre visite selon l’ordre de la vinification c’est-à-dire de la réception des raisins jusqu’à l’expédition des bouteilles. Devant nous alors se dressent 3 tables de tri des raisins qui utilisent la nouvelle technologie au laser (sélection optique).

Réception Batasiolo

B : ‘’Chaque baie de raisin est comparée au modèle idéal et le système rejettera toute baie qui ne s’y conforme pas. Chaque table reçoit les raisins pour des vins bien précis. Par exemple, la table 2  sera pour le Barbera, le Dolcetto, l’Arneis, le Giavi di Gavi et autres variétés de Cortese. Nous commencerons avec les cépages les plus hâtifs donc Roero Arneis . La table 3 est pour le Nebbiolo.

Les vins proviennent de 5 vignobles couvrant diverses régions’’.

Vignoble Batasiolo

VF : Faites-vous une distinction de la provenance des raisins soient qu’ils proviennent du haut d’une colline ou du bas?

B : ‘’Effectivement! Sur le dessus des collines nous plantons le plus souvent qu’autrement le Nebbiolo pour le Barolo pour aller un maximum de maturité. Dessous nous plantons par exemple le Chardonnay. Ce dernier ressemblera beaucoup au Chardonnay de Napa Valley’’.

VF : Pourriez-vous en profiter pour nous parler de Batasiolo et de son histoire?

B : ‘’M. Dogliani le propriétaire a exporté la 1ere bouteille de vin de Barolo dans les années 1970. Nous sommes probablement un des plus importants producteurs dans la région de Barolo avec nos 135 ha de vignes et environ 5 millions de bouteilles produites. De ces hectares environ 76 ha sont des vignes de Nebbiolo.

On voit de plus en plus de vins issus d’un seul et unique vignoble dans une recherche constante de qualité. Ces vins se rajoutent aux vins d’entrée de gamme. Barolo est donc la pierre angulaire de Batosiolo. Les Barolo et Barbaresco sont des plus importants pour la maison et puis suivent le Dolcetto, la Barbera et les autres vins. Nous y avons ajouté les vins effervescents élaboré selon la « Metodo Classico »’’.

Vignoble Batasiolo

VF : Quel type d’agriculture utilisez-vous?

B : ‘’Il y a très peu de bio dans la région car les différentes parcelles sont très nombreuses et proches les unes des autres. Si un producteur fait des vins bio et ses voisins non, ça ne vaut pas la peine. Il faudrait que tous ou au moins un plus grand nombre le fassent. Il est donc très difficile d’y introduire l’agriculture bio. En plus il y a pas mal d’humidité et pas nécessairement de vent partout pour assécher la vigne.

Avec le challenge des changements climatiques je ne suis pas sûr que la philosophie bio est faisable ici.

Ici on retrouve la même philosophie qu’en Bourgogne avec beaucoup de petites parcelles de quelques hectares ici et la. On retrouvera souvent des similitudes avec justement la Bourgogne quant au profil aromatique de nos vins.

Par exemple, La Morra ou on produit notre Brunate Cerequio, le vin sera plus féminin de caractère. Le vin de Seralunga ressemblera au Gevrey Chambertin alors que La Morra ressemblera au Chambolle Musigny avec des arômes floraux surtout sur la violette’’.

Notre visite progresse vers le Chai et les lieux de vinification qui inclut la salle de fermentation avec les cépages blancs tels Gavi di Gavi et le Cortese. Ce sont des vins que j’apprécie énormément et qui font partie de vins blancs préférés. Les arômes d’agrumes de pêches et la texture assez grasse de ces vins en font de véritables délices.

B : ‘’On retrouve l’Arneis, le Dolcetto et le Barbera d’Alba en fermentation. Puis suivent le Nebbiolo. Pour les blancs on s’assure d’une fermentation d’environ 6 jours en cuves inox à basse température afin de préserver les arômes de fruits.

Pour les Nebbiolo on pourra aller vers les 30 jours de fermentation afin d’aller chercher le maximum. D’ailleurs en 2013 et en 2008 on a eu des fermentations assez longues’’.

On aperçoit des cuves en inox d’un forme que je n’ai jamais vue.

Chai batasiolo

B : ‘’Ces cuves sont rotatives à l’intérieur et sont utilisées pour la fermentation des vins blancs. Puis suit l’endroit où nous effectuons la fermentation malolactique ce qui ajoute beaucoup de rondeur aux vins. Mais pas tous les vins en ont besoin. Pour le Nebbiolo ça va mais pour l’Arneis et le Cortese et dans plusieurs cas le Dolcetto,  ils n’en ont pas besoin ce qui aide à préserver le niveau d’acidité et la fraîcheur et à préserver l’identité du cépage et du terroir.  L’ensemble du vin voyage dans le Chai par gravité ce qui affecte moins le vin’’.

Et là on se retrouve la fameuse salle de vieillissement qui est d’une architecture incomparable et d’une grande beauté.

Chai Batasiolo

B : ‘’On utilise ici beaucoup de barriques de chêne français de 1er et 2ieme passage avec un toast « easy à medium ». Quant on utilise la méthode traditionnelle pour le Barolo, celui se polymérisé de façon bien lente. Ce prend donc du temps. Nous élaborons aussi des vins de facture plus moderne.

En fait, les Barolo élaborés selon la méthode traditionnelle vieilliront dans des foudres de Chêne de Slavonie qui ont une capacité de 10,000 litres.

Le vieillissement des Barolo de facture plus moderne se fera dans des plus petites barriques ce qui aura pour effet de transféré dans certains cas de notes boisées aux vins.

Chai Batasiolo

Plusieurs parcelles sont Vinifiées et vieillies séparément. On procédera dans certains cas à l’assemblage final des diverses parcelles selon le profil de vin désiré. Par exemple, On prendra du Barolo de La Morra et de Serralunga dans l’assemblage. Évidemment ce n’est pas le cas pour les vins issus d’une seule parcelle.

Chai Batasiolo

Pour les Barolo Riserva qui doivent vieillir un minimum de 5 ans, on utilisera 85% du Nebbiolo de Serralunga et 15% de La Morra.

Certains des vins iront par la suite dans des cuves en acier inox ou les assemblages seront faits. On passera par la clarification et un certain filtrage avant l’assemblage’’.

La dégustation

Dégustation Batasiolo
Salle de dégustation Batasiolo
Gauche: Claude Lalonde (Vinformateur), Centre: Fiorenzo Dogliani – Batasiolo, Luc Marier

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930