Rendre possible l’impossible! André et Laurence Olivier Brossard. Les seuls vignerons à faire du vin aux Iles-de-la-Madeleine !!!!

‘’Entre l’impossible et le possible, il n’y a que le ‘’im’’ entre les deux’’! – André Brossard ‘’de Brossard’’.

Il y a de ces rencontres qui nous laissent comme une empreinte indélébile et qui nous marquent à jamais. Ma rencontre avec André Brossard (un vrai Brossard de Brossard comme il le dit) fait partie de celles-là.

Il subit un coup de foudre pour Diane Coderre, une fille des Îles-de-la Madeleine et un coup de cœur, pour son pays.  Professeur d’éducation physique il enseignera à la polyvalente des Iles et complètera quelques années plus tard son cours de docteur en chiropratique sportive de haut niveau. (Anciens de la NHL; Tennis Canada; Ski Canada…) Père de six enfants, auteur, motivateur, il est devenu en 2004 à 55 ans en compagnie de Diane et de son deuxième fils Laurence Olivier propriétaire du Domaine des Salanges, aux Îles-de-la-Madeleine. Ensemble, ils poursuivront leurs rêves : un jardin fleuri et un vignoble.

En fait, André dira qu’il est l’idéateur et gestionnaire, Diane la directrice artistique et LO comme il aime appeler son fils, le véritable vigneron. 

Photo des propriétaires: André Brossard idéateur et gestionnaire, Diane Coderre directrice artistique, Laurence Olivier Brossard vigneron

Le rêve.

Laurence Olivier fort de son expérience en tant qu’horticulteur, qui avait fait des stages aux jardins des Grand Métis, revient travailler par la suite comme horticulteur aux Iles. Son premier rêve est de partir un beau et grand jardin fleuri.

Il en parle à son père et à qui l’idée sourit. Fils de cultivateur, il a toujours aimé la terre…

Après réflexion, André se dit …planter des vignes.  Pourquoi pas ! C’est beau des rangs de vignes. André aime cette image bucolique et quel milieu champêtre pour cultiver des vignes. L’idée a du sens.

Laurence Olivier (LO) Brossard, vigneron. Crédit photo: Jacinthe Marcotte

Laurence Olivier accepte, remet à plus tard son grand jardin et part en 2002 étudier la viniculture à Beaune, au Domaine de l’Arlot, qui incluait des stages dans  divers vignobles de renommés, tel que Morey-St Denis en Bourgogne. Il apprend les tenants et aboutissants de la vie de vigneron. Le québécois, comme on l’appelait, avait le pouce vert.

À la recherche de terrains et des cépages appropriés.

C’est alors que pendant que Laurence Olivier étudie, André se met à la recherche d’une terre agricole sans savoir si la vigne donnera du raisin de qualité. L’autre condition il faut que la vue soit belle. Aux Îles, il n’y a aucune personne ressource ayant une expérience viticole dans ce milieu particulier, le plus à l’est du Québec.

Iles-de-la-Madeleine, localisation du Domaine des Salanges, Bassin

Mais il faut aussi de la vigne! Au fil de ses connaissances, André rencontre Alain Brault, pépiniériste spécialisé dans les vignes qui conseille déjà plusieurs vignerons québécois. Alain lui suggère de planter du Baltica, cépage rouge des plus résistant aux climats extrêmes et dont on dit qu’il fera aussi un superbe vin rouge. Cette sélection est entérinée par l’université du Minnesota spécialisée dans le développement de vignes hybrides. De plus lors d’un voyage en Estonie (qui a le même climat qu’aux Iles dit-on)  avec Alain Brault, LO rencontre des vignerons qui l’assurent de la qualité et de la résistance de ce cépage. Ils y découvrent aussi un cépage blanc le Solaris (très proche d’un Sancerre) qui sera ultérieurement planté et dont on dit qu’il fera de superbes vins.

À partir de 6 plants de Baltica, les seuls que l’université du Minnesota possède, on clonera ces plants à Sainte Étienne des Grès en 2004 jusqu’à en obtenir 8,000. Ces ceux-là qu’on plantera finalement en 2006. On mettra donc 2 ans à cloner ces plants de Baltica.

Cépage Baltica

Retournons à l’achat des terrains. Ce qu’ils ont de particulier aux Iles c’est qu’ils sont constitués en damiers. Ce qui implique que plusieurs familles ont chacune leur bout de terrain. Il faut donc négocier avec chacune de ces familles. ‘’On cherchait de quoi de beau ». Il s’était fait dire par d’autres vignerons l’importance de la beauté du site. Finalement André trouve dans le Chemin Massé à Bassin des terrains avec une super belle vue qui donne sur Havre-aux-Basques, Lavernière, Cap aux Meules et l’Havre aux Maisons. ‘’C’était très,très champêtre. C’était un endroit ou les vignes pourraient être heureuses. Mais là,  j’avais juste du bois et quatre propriétaires à contacter en leur disant que je voulais acheter du terrain pour faire un vignoble’’. Essayez de vous imaginer la réaction de ces propriétaires de terrain. ‘’Un gars d’en dehors qui veut faire un vignoble aux Iles! ‘’.

Domaine des Salanges. Vue sur la mer – Luc Marier

‘’Je suis aller visiter le terrain puis pour mieux voir l’ensemble. Je suis grimpé en haut d’un arbre. Et là j’étais comme émerveillé par la beauté du paysage. Ce que je ne savais pas c’est que j’étais pas sur le bon terrain. Le mien était juste à côté et la vue était encore plus belle. Tout s’est bien passé et je l’ai acheté. »

Vignoble du Domaine les Salanges – Crédit: Nigel Quinn

Finalement au bout d’un an les négociations se terminent avec l’acquisition de 50 acres de terrain boisé très vallonneux avec une orientation sud-est ce qui donne un maximum d’ensoleillement. Sept de ces acres peuvent donc être utilisés pour planter de la vigne.

C’est un micro-climat entouré de petites montagnes (élévation d’environ 250 pieds) qui protègent les vignes des vents qui peuvent être violents aux Iles. En fait cette protection donne 4 degrés plus chaud qu’autour. Son terroir était varié. Une surface tantôt organique et tantôt sablonneuse composée de gravel, de sable, de schiste avec un peu de terre noire.

Il faut défricher, bâtir et planter!

Il a fallu trouver des routes dans la forêt pour travailler et procéder à déforester en damiers. Aux Iles, tu ne peux pas faire de la coupe franche. ‘’Il faut que tu coupes en damiers pour qu’un arbre mort protège un arbre vivant. Il faut créer des barrières aux vents violents et aux rigueurs du climat. On a pris des bûcherons des Iles parce qu’ils ont la connaissance du terrain et ils savent comment faire. Au bout d’un an on avait tout défriché. Ensuite comme le terroir était très acide, nous avons dessouché et semé des céréales pour augmenter le Ph du sol ».

Quant aux bâtiments (le chai, le caveau et les tours) vu que les terrains sont zonés agricoles, on ne peut y bâtir quelque chose de neuf. Il y avait déjà une vieille maison sur le terrain qu’on appelait  »La Cayeute ». En conservant certaines parties, on a construit une nouvelle maison. Fait à noter, les deux tours qui flanquent ressemblent à deux phares maritimes. Au premier étage on retrouve les installations de vinifications, le deuxième est habitable et au sous-sol on retrouve le caveau sous-terrain.

Domaine des Salanges. Chai en contruction – Luc Marier

‘’On a aussi installé des éoliennes et des panneaux solaires pour être auto-suffisant côté énergétique. Étant un site isolé, Hydro-Québec nous chargeait trop cher pour nous connecter à son réseau. En passant, tout dernièrement lors du sectionnement d’un des câbles principaux qui alimentent l’Ile en électricité, on était parmi les seuls à en avoir. Depuis ce temps beaucoup de Madelinots sont intéressés par les installations energétiques du vignoble…

Vignoble, Domaine des Salanges – Crédit photo: Nigel Quinn

On a planté sur 4 acres, 8000 plants de vignes Baltica, séparés de deux pieds. Ce cépage nous avait été recommandé pour sa résistance au climat et vents des Iles. En plus, il nous avait été précisé, que si le taux de sucre du Baltica n’était pas assez haut, nous pourrions faire du pétillant ou un mousseux.

Fait inusité, on devait planter les vignes en fonction des vents pour ne pas se les faire arracher. Nous avons aussi du composer avec l’orientation au soleil pour aller chercher le maximum d’ensoleillement. Assez spécial comme conditions.

Domaine des Salanges – Luc Marier

‘’Ce qui donne une particularité à nos vignes, c’est le « salange ». C’est une bruine salée qui se dépose sur la pelure du raisin ce qui va donner au vin un petit côté sucré salé’’. C’est ce qui a inspiré Diane à donner le nom : Domaine des Salanges au vignoble.

‘’Quand tu défriches un milieu forestier pour en faire un milieu agricole, la forêt est en réaction et se défend. Au bout de 5 ans, alors qu’on commençait à avoir des raisins, est apparu de la pourriture noire sur les plants. Plusieurs techniques ont été utilisées pour contrôler  cette  pourriture noire et d’autres types de champignons associés à l’humidité de l’environnement sans toutefois obtenir d’excellents résultats.

André et Laurence Olivier rencontrent Brigitte Renault (organilab.biotech) qui leur propose d’enrichir leurs terres avec avec des algues liquides, ce qu’ils font depuis quelques temps et dont ils peuvent constater l’efficacité. Avant l’utilisation des algues, pour désacidifier la terre,  ils avaient entendu parler que pour enrichir le terroir, ils devaient répandre des coquilles de palourdes, de moules.  »Pour les restes de poissons, nos amis les goélands s’en seraient fait un délice et les auraient transporté chez nos voisins, ce qu’ils n’auraient pas apprécié ».

 »Dernièrement, Laurence Olivier a décidé d’élever les pieds de vignes afin d’en favoriser la ventilation. Ce problème est difficle à contrôler, mais on espère dans un avenir rapproché offrir des vins biologiques ».

La vigne et les raisins aux Iles. ‘’Ça vas-tu pousser’’?

Depuis 4 ans les plants produisent environ 8 grappes voir 1 kg. de raisins et 2 kg. avec l’apport des nouveaux fertilisants et tout l’amour que Laurence Olivier apporte à ses vignes. Un des problèmes? Ça pousse !!!

Quant aux ennemis naturels de la vigne, tout d’abord on ne peut protéger les vignes des oiseaux avec des filets car les vents des Iles sont trop violents. De toute façon les oiseaux vont dans les vergers avoisinants avant de venir dans les vignes. On estime qu’on donne 10% aux oiseaux malgré tout. ‘’Les renards en ont mangé et ça les a rendu malades. Ils ne reviennent plus!’’. Les lièvres en mangent un peu et puis il y a les mulots.

Vignoble Domaine des Salanges: Crédit photo: Nigel Quinn

Un des problèmes les plus important qu’on a eu c’est l’humidité. La forêt protège du gel et des vents. Quelquefois durant l’année le vent tombe et l’humidité s’installe créant alors des problèmes de champignons. Il faut donc lever les vignes très haut (à 2 pieds de haut) sur le palissage pour éviter le plus possible les effets de l’humidité. Normalement, il y a toujours une rafale de vent dessous pour bien assécher les vignes. ‘’Pis aux Iles, quand ça pousse, ça pousse !!’’.

Quant à l’hiver, pas besoin de mettre des toiles géo-textiles car il y a amplement de neige qui agit comme isolant. Une année ils ont eu 12 pieds de neige… ‘’On taille la vigne tard à l’automne et on laisse la neige s’installer. De plus, le terrain bien vallonneux et en assez pentu, l’écoulement de l’eau se fait très bien’’.

Enfin le vin!!

Ca fait maintenant 5 ans que le Domaine des Salanges produit du raisin. En 2009, la vigne produisait beaucoup mais la pourriture noire s’est attaquée aux vignes et ils ont perdu 50% des raisins. Finalement en 2017, ils ont produit 800 bouteilles de rouge, le Beausoleil. C’est la première cuvée mise en vente au Domaine après tous ces efforts. Et le résultat est plus qu’intéressant! On y reviendra.

Vin Beausoleil Première Cuvée. Crédit photo Diane Coderre

Le nom Beausoleil, à l’image de ce patriote, a du corps, du courage, de la bravoure et  est capable de s’adapter aux rigueurs du climat. Il apporte avec lui des effluves de ses voyages, ce qui lui a donné son identité.

Le bâteau sur l’étiquette a été développé par Annabelle Brossard et Diane Coderre directrice artistique du Domaine. Il représente le Pembrooke, bâteau qui a été renommé la Grande Goule suite à sa capture par Beausoleil.  

Les vendanges se font habituellement lors de l’Action de Grâce et durent approximativement 3 jours. Amis des Iles et quelques employés viennent faire les vendanges. La température alors est d’environ de 10 et 15 degrés Celsius donc on vendange souvent en chemise. Ceci est dû au fait que le vignoble est bien protégé du vent. Aussitôt qu’on quitte le vignoble il faut s’habiller plus chaudement.

 »C’est pas toujours évident de trouver de la main-d’œuvre, On cherche une solution et envisageons la possibilité de faire venir des Guatémaltèques ».

Vignoble Domaine des Salanges. Crédit photo: Meggy Turbide photographe

Quant à la vinification du rouge, de concert avec l’œnologue Sébastien Vicaire, Laurence Olivier utilise la méthode traditionnelle (vin de Bourgogne). Pour le vin fortifié, Laurence Olivier a développé une technique de « MADÉRISATION » associée aux écarts de température.

‘’L’idée est venue alors qu’on pensait avoir manqué notre vinification dû au fait qu’on était pas capable de contrôler la température. L’installation des panneaux solaires et des éoliennes n’était pas finalisée. On pensait vraiment qu’on avait scrappé notre vin’’. On a alors laissé le vin dehors. Le copain bourguignon de LO, Nicolas, a goûté au vin pour finalement réaliser que ce dernier était encore dans sa période de fermentation. Le vin était encore bon.

Chai, Domaine des Salanges. Crédit photo: Meggy Turbide photographe

Dernièrement 2,500 plants de Muscadet de Beaupré qui vient de la région de Québec ont été plantés. Une autre recommandation d’Alain Brault. Avant de cloner et ultimement planter un nouveau cépage on le teste pendant 6 ans. Par exemple, le cépage Estonien Solaris a suivi ce processus et a maintenant été cloné. En testant les cépages durant cette période on apprend les types de maladies, le niveau de résistance du cépage et bien d’autres choses.

Le succès pointe à l’horizon.

Quant au succès du Domaine : ‘’Autrefois on nous demandait si ça allait pousser. Maintenant on nous demande s’il va rester du vin pour eux!’’. Les 800 bouteilles ont été vendues rapidement aux Madelinots et aux touristes qui débarquent des 8 à 10 bâteaux de croisières qui arrêtent chaque année aux Iles. Il y a même des vignerons de la région de Cognac, de Champagne, d’Italie qui sont venus visiter le vignoble.

Les choses s’améliorent à chaque année après 14 ans d’un travail acharné et on s’attend de produire de 2,000 à 3,000 bouteilles dans un avenir rapproché. ‘’J’penses qu’on en n’aura jamais assez’’.

Ce succès, André le doit à son fils Laurence Olivier , sa femme Diane, ses enfants, ses amis et à ses proches collaborateurs dont Alain Brault pépiniériste, Sébastien Vicaire Œnologue, Robert Robitaille agronome et Brigitte Renault (Organilab. biotech, Fleurolab.tech).

Il faut souligner l’apport important des femmes qui ont oeuvré à la création artistique et administrative du Domaine des Salanges. Sans elles, le vignoble familial n’aurait pas eu de pré-ouverture en septembre 2018.  Diane Coderre comme directrice artistique avec l’aide d’Annabelle a créé l’image du Beausoleil.

Avec le support de Rita Boudreau et d’amies, elles conçoivent le coulis de vigne et étiquettent à la main les bouteilles de vin et coulis…un vrai travail de moine.

Diane oeuvre présentement à la création des futures étiquettes de vins, coulis et vinaigrettes qui seront produits sous peu. Elle prévoit organiser des événements Arte Vino ou quelques artistes pourront s’inspirer des lieux pour créer pendant quelques jours. Une exposition de leurs oeuvres sera ouverte au public qui pourra apprécier celles-ci tout en savourant les bons vins du domaine.

Audrey Brossard travaille à l’administration et obtention de subventions tandis qu’Annabelle Brossard (MBA Marketing) a conçu le plan d’affaires et contribue ponctuellement à l’organisation du vignoble.

Et le vin Beausoleil? Et bien il est très bon! Nous y avons goûté entre sommeliers et y avons trouvé de beaux arômes de cerises noires bien mûres, de belles saveurs de chocolat, quelques notes herbacées le tout dans un bel équilibre entre les tannins équilibrés et l’acidité des plus rafraîchissante. Présentement il n’est vendu qu’au Domaine.

Produits du Domaine des Salanges – Crédit photo Meggy Turbide photographe

De nouveaux produits sont sur la planche à dessin ou ont été mis en marché dont le coulis de vigne qui est produit selon le principe de la fabrication du sirop d’érable. ‘’Ca goûte à tomber sul’c_l !’’. Ça goûte le raisin des Iles.

Nous avons maintenant en plus du Beausoleil, du rosé (Rosé des Demoiselles), du mousseux (LibelBulles) et du fortifié (Margoulette) tous élaborés avec le cépage Baltica. Quant au blanc, avec les cépages Muscadet et Solaris, il ne sera pas encore prêt avant 5 ans. On ne s’éparpille pas avec une multitude de cépages et de complexité de production. Laurence Olivier travaille sur le fruit et le fait bien. Le vignoble est en position de devenir rentable et ce, après 14 ans d’efforts!

Vous voulez visiter le Domaine des Salanges ?

Il est situé au 219 chemin Massé, Bassin Iles-de-la-Madeleine. Quant à l’oeno-tourisme, André voudrait instaurer un système de réservation pour bien gérer l’expérience client et aussi gérer la disponibilité du personnel pour ces visites. On peut actuellement recevoir environ 25 personnes à l’heure selon 2 types de visites :

Le forfait incluant visite et dégustation

Passer une heure avec le vigneron


Domaine des Salanges
Crédit photo: Diane Coderre

Au Domaine on est à mettre sur pied cette infrastructure pour bien recevoir les visiteurs. Veuillez consulter le site du Domaines des Salanges pour les détails à venir : https://domainedessalanges.com/

‘’Avec les touristes débarquant des bâteaux croisières  on prévoit pouvoir allonger  la saison touristique d’un mois.’’.

Bateaux de coisières aux Iles

Pour toute information sur le tourisme aux Iles-de-la-Madeleine, veuillez cliquer sur le lien : https://www.tourismeilesdelamadeleine.com/

Iles -de-la-Madeleine

On considère aussi installer une harpe éolienne qui nous permettra d’entendre les harmoniques du vent et pourquoi pas des concerts de silence.

En développement, il y a aussi le jardin ornemental composé des fleurs originaires des Iles: les plantes carnivores, ornementales, vivaces, médicinales et indigènes... On inclura certainement aussi un centre d’interprétation.

Donc, les gens auront le loisir de visiter  le jardin floral, les vignes, déguster les vins, contempler le paysage, étudier le système énergétique et acheter nos divers produits.

Domaine des Salanges. Crédit photo: Meggy Turbide photographe

Des idées? C’est pas ça qui manque!!

André a beaucoup d’autres idées puisqu’il est idéateur avant tout. Fort de son expérience dans le développement de son vignoble et de ses contacts dans l’industrie viticole, il voudrait avec ses partenaires de toujours, offrir des solutions clés en main pour la mise sur pied de vignobles dans le climat de l’Amérique du Nord ce qui inclut la recommandation des cépages appropriés. Il offrirait tout le savoir et l’expertise nécessaires pour lancer un projet de vignoble.

André a écrit son premier roman ‘’Les Tisseuses de Destin’’ et son deuxième (presque terminé) se nomme  »Les écueils et le Pied de Vent ». Le fond de l’histoire porte sur le drame vécu par les Acadiens. En fait, beaucoup d’Acadiens ont été sauvé de la déportation grâce à un système de réseautage mis sur pieds par les femmes métisses de l’époque. Ces livres seront un jour disponibles à tous. Je vous reviendrai la-dessus.

Qu’est-ce qu’on a appris de tout ça?

‘’Finalement pour réussir, ça prend des agronomes qui connaissent la viticulture, ça prend des conseillers spécialisés qui te guident dans toutes les étapes, ça prend du commitment pis ça prend la foi. Aussi Il faut être un peu fou !’’. Avec le temps la famille entière est impliquée dans le projet. Comme le dit André, ‘’Nous avons une famille de 3 gars et 3 filles et dix petits-enfants. De ces derniers, il y a 5 gars et 5 filles. Pis on donne le même salaire à tout le monde…de l’Amour’’.

‘’Avec le vignoble, nous avons voulu démontrer  »que c’est pas parce que c’est difficile que c’est impossible. Comme l’ont d’ailleurs vécu, les premiers immigrants débarqués aux îles, survivre demande de la volonté,  du travail, de la persévérance et de la créativité. Les gens qui viennent chez nous perçoivent que tout est mis en œuvre pour les enchanter et leur faire prendre conscience que la beauté est une « visualisation consciente » »

Vignoble, Domaine des Salanges – Luc Marier

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930