Château Bel Air, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, Domaines Martin, 2014

Château Bel Air, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, Domaines Martin, 2014, $30.25, cépages : Cabernet-Sauvignon 75%, Merlot 23%, Cabernet Franc 2%, sucre : 2.0 g/l, alc. : 13%, code SAQ : 12116246.

Un très beau Cru Bourgeois, gage de qualité, ce vin est produit à environ 150,000 bouteilles par an. Les vendanges sont manuelles et le vin vieillit 12 mois en barriques de chêne dont environ 25% sont renouvelées chaque année.

Dans ce vin c’est le Cabernet-Sauvignon qui domine avec au nez des effluves assez intenses de cassis, de mûres, d’épices douces ainsi qu’un soupçon de notes de tabac. La bouche est assez suave avec une texture veloutée, des tannins charpentés, ronds et corsés et une belle sensation de volume et d’amplitude. C’est un vin généreux, équilibré et d’une belle persistance.

Vous ferez de beaux accords avec un carré d’agneau, un rôti de veau et une côte de bœuf.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Domaines Martin

En lisière de Saint-Julien Beychevelle, en bordure de la Gironde, c’est à Cussac que se situe Château Bel Air. C’est au XVième sciècle que l’on trouve les premières références de ce Château.

L’origine remonte aux premières heures de l’histoire viticole médocaine. Au fil du temps, ce cru a été morcelé puis Henri Martin en devient propriétaire en 1980. Les Châteaux de Gloria et de Saint-Pierre font partie des domaines. Bien que le Château Bel Air est le plus modeste de ces trois châteaux, il bénéficie de la même expertise de toute l’équipe de vinification des Domaines Martin.

Les vignes du domaine s’étendent sur une superficie de près de 34 hectares. L’encépagement se compose de Merlot (23%), de Cabernet Franc (2%) et de Cabernet-Sauvignon  (75%). Le domaine profite d’un climat océanique. Le terroir qu’exploite le domaine Château Bel Air est essentiellement composé de graves (sous-sol) et d’argile bleue. Les vignes du domaine sont cultivées selon les principes de la viticulture raisonnée.

Domaines Martin

Le récent classement des Crus Bourgeois du Médoc 

C’est en 1932 que les producteurs de vins ainsi que la Chambre de Commerce décident de reconnaître 444 Crus Bourgeois du Médoc. Puis en 1962, l’union des Crus Bourgeois est créée. C’est en 2003 que la première classification officielle est mise sur pied et compte 247 châteaux. Cependant en 2007 certains châteaux déclassés contestent en cours cette reclassification et gagnent leur cause ce qui entraîne l’annulation de cette classification.

Après un travail acharné de 10 ans, L’Alliance des Crus Bourgeois annonçait une toute nouvelle classification qui regroupe 249 châteaux répartis sur les 8 appellations du Médoc soient : Médoc, Haut-Médoc, Listrac, Moulis, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe.

Carte 3D Médoc – Pierre Le Hong Infographe

Cette classification comporte des nouveautés :

Celle classification est valable pour 5 ans ce qui permet aux producteurs de mettre sur pied des plans d’affaires quinquennaux.

Tous les vins ont été sélectionnés selon des dégustations à l’aveugle (sur 5 millésimes de chaque vin de 2008 à 2016) effectuées par des experts reconnus mais dont le nom n’a pas été publié. Donc aucune influence indue.

On réintroduit les 3 niveaux de classification soient : Cru Bourgeois (179 Châteaux), Cru Bourgeois Supérieur (56 Châteaux) et Cru Exceptionnel (14 Châteaux).

Les producteurs qui présentaient leurs vins pour les classifications Supérieurs et Exceptionnels se devaient de présenter leurs plans de marketing, de communication, leurs cahiers de pratiques agricoles et environnementales ainsi que leurs techniques viticoles et vinicoles.

J’ai inclus la liste des Châteaux qui sont reconnus comme Crus Bourgeois. Cliquez sur le lien suivant. https://www.crus-bourgeois.com/