Bouteille de Massaya Gold Reserve, Liban, Vallée de la Béqaa, 2013 avec vignobles
Massaya Gold Reserve, Liban, Vallée de la Béqaa, 2013

Massaya Gold Reserve, Liban, Vallée de la Béqaa, 2013, 51,75$, cépages : Cabernet-sauvignon 50 %, Mourvèdre 40 %, Syrah 10 %, sucre : 1.4 g/l, alc. : 14.5%, code SAQ : 10856929.

Ce superbe Massaya Gold Reserve du Liban a été élaboré dans les chais de Tanaïl avec des raisins qui proviennent des coteaux de la Vallée de la Béqaa situés à une altitude de 900 à 1 200 mètres. La parcelle dont provient ce vin est d’une superficie de 5 ha et le terroir est composé de sols argilo-calcaires. Les vignes ont une moyenne d’âge de 50 ans

Les vendanges sont manuelles en cageots avec double tri, une première fois à la grappe suivie d’une seconde fois sur une table de tri. L’égrappage est intégral, la fermentation traditionnelle ainsi que l’élevage durent de 18 à 24 mois en barriques de chênes. La mise en bouteille est faite sans filtration.

Carte viticole du Liban
Carte viticole du Liban

Notes de dégustation

Véritable blockbuster élégant ce vin se révèle au nez sur des arômes de cèdre, de prunes avec une légère torréfaction.

En bouche la texture est riche et veloutée et la solide structure est assurée par des tannins bien charpentés presque tanniques. Le vin est volumineux, d’une belle amplitude, un vrai blockbuster doté d’une certaine élégance avec des flaveurs de prunes bien mûres, de notes boisées ainsi qu’une légère torréfaction qui perdurent de façon surprenante.

Un vin de gastronomie avec lequel vous ferez de beaux accords soit avec un steak au poivre ou des viandes de gibier. Je vous suggère de la passer en carafe au moins une heure avant de la servir. Même si c’est un 2013, il est tout en jeunesse et il possède un potentiel de garde d’au moins un autre 10 ans.

Agence Sélections Oeno – échantillon

Massaya

Domaine Massaya, chais et vignobles
Domaine Massaya, chais et vignobles

Massaya c’est un domaine qui naît des cendres de la guerre civile libanaise. Après s’être installé quelques années aux Etats-Unis pour fuir la guerre civile qui faisait rage au Liban, la famille Ghosn revient sur sa terre d’origine à Tanaïl, dans la Vallée de Béqaa, en 1992. Les vignes du domaine sont alors abandonnées et la décision est prise de le faire renaître.

Les frères Ghosn reprennent en main la distillerie familiale et la production de l’arak. Pour la production de vin, ils demandent conseil à des vignerons français expérimentés : Dominique Hebrard de la région bordelaise et la famille Brunier de Châteauneuf-du-Pape. Les premières bouteilles sont commercialisées en 1998.

Et maintenant l’histoire de Massaya est intimement liée au renouveau du vin au Liban avec 45 vignobles alors qu’en qu’en 1998 il n’y en avait que 4.

Et ça n’a pas été facile car il faut savoir que les conditions arides du Liban ainsi que l’absence d’homogénéité au niveau des terroirs implique qu’il faut savoir sélectionner les meilleurs endroits comme dans la partie nord de la vallée de la Béqaa. On s’est aperçu que pour optimiser les résultats, il fallait planter à plus de 1,100 m ce qui n’est pas une mince affaire.

Massaya veut dire ‘’Crépuscule’’ en libanais.