Ramnista, Xinomavro, Kir-Yianni, Grèce, Naoussa, 2015, $26.60, code SAQ : 12784703.

Agence Sélections Fréchette

Le Xinomavro est à la Grèce ce que le Cabernet-Sauvignon est à Bordeaux et le Nebbiolo est à Barolo. Un vin aux tannins puissants avec un beau potentiel de garde. J’ai trouvé le moelleux de ce vin équilibré, l’acidité bien présente et les tannins passablement charpentés avec un certain mordant dirais-je avec une pointe d’astringence. De belles notes de cerises mûres, de fruits noirs juteux et croquants avec une légère amertume en fin de bouche et quelques notes boisées bien intégrées. La longueur est appréciable.

Je l’ai bu avec une brochette d’agneau grillé bien goûteux et j’ai trouvé l’accord parfait. Il me semblait que les tannins s’adoucissaient et que l’astringence disparaissait. En vérité, c’est un vrai vin de bouche et bien qu’un 2015 je lui aurais donné encore 5 ans avant de le regoûter. Ses tannins et son acidité peuvent tenir la route un bon moment. Il lui faudrait à mon avis un passage en carafe d’au moins une heure pour qu’il puisse bien démontrer son plein potentiel.


Ramnista, Xinomavro, Kir-Yianni, Grèce, Naoussa, 2015

Les vignobles d’où est issu le Ramnista ont une exposition générale sud-est à une altitude allant de 230 à 330 mètres. Le domaine est divisé en une mosaïque de parcelles avec des expositions, des orientations, des pentes, des sols et des porte-greffes, des densités de plantations et des âges de vignes variés, ce qui exige des pratiques de viticulture taillées sur mesure. Les hivers sont pluvieux mais les étés si secs qu’une irrigation raisonnable doit être appliquée pour éviter le choc hydrique.

Après 6 jours de macération à froid (8 à 10 C), le moût subit 12 à 15 jours de fermentation à température contrôlée ne dépassant pas 25 C. Environ un tiers du moût fermente en cuve ouverte avec pigeage. L’assemblage final est réalisé cinq mois après la récolte et le soutirage final six mois plus tard.

Dix-huit mois en fût de chêne français et américain dont 25% sont neufs. Les trois quarts des barriques ont une contenance de 225 litres et le dernier quart de 500 litres.

La maison Kir-Yianni

Ktima Kir-Yianni

Kir-Yianni a été fondé en 1997 par Yiannis Boutaris, l’un des chefs de file de l’industrie viticole grecque, lorsqu’il a quitté le Boutari Wine Group, l’entreprise viticole familiale haut de gamme créée par son grand-père en 1879. Aujourd’hui,c’est Stellios Boutaris, membre de la cinquième génération de vignerons, qui gère les destinées du domaine.

Stellios Boutari

Ce vin provient de la région de la Macédoine, plus précisément dans la région qualitative de Naoussa située sur les contreforts est du mont Vermion, dans le nord-ouest de la Grèce. La zone viticole de Naoussa couvre une superficie totale de 500 ha et s’étend sur une altitude de 80 à 350 mètres.

Le climat de la région est méditerranéen avec des influences continentales, avec des hivers doux, des étés relativement chauds et une pluviométrie annuelle d’environ 650 mm. Le terrain accidenté de Naoussa, avec ses différentes pentes et son exposition au soleil, est composé de différents types de sols, allant des sols alcalins neutres aux sols acides et des sols argileux sableux à sableux.

Naoussa Macédoine

Cette topographie variée, la large gamme d’altitudes et la diversité des types de sols créent différents microclimats, où le Xinomavro, cépage autochtone de la région, avec une étonnante capacité à refléter son terroir, donne des expressions très différentes de son potentiel.

Aujourd’hui,couvrant une superficie totale de 58 hectares, située entre 280 et 330 mètres d’altitude, le point culminant de la zone de Naoussa, Ktima Kir-Yianni est planté de Xinomavro (50%), Syrah (15%), Merlot (20%) et le Cabernet Sauvignon(10%), tandis que le reste de la région est recouvert de diverses variétés expérimentales. La masse montagneuse de Vermion protège les vignes des vents froids venant du nord en hiver et envoie une brise fraîche et agréable en été, généralement chaude et sèche.

Naoussa Macédoine

Ktima Kir-Yianni, qui comprend un terroir varié composé de différents types de sol, allant du sable sableux au limono-argileux, ainsi que des parties présentant une pente différente et une exposition au soleil, a été divisée en 40 blocs différents, chacun cultivé séparément. La coexistence de nombreux éléments différents dans un espace aussi restreint constitue un défi constant pour le producteur de vin, mais elle permet également de créer des vins très complexes et variés.

Ktima Kir-Yianni