Catégorie : $15.01 à $20.00 (Page 1 of 2)

Un vin effervescent d’Italie pour le dessert!

Nivole, Michele Chiarlo, Moscato d’Asti, Italie, Piémont, 2019

Nivole, Michele Chiarlo, Moscato d’Asti, Italie, Piémont, 2019, $18.95, cépage Moscato 100%, sucre : 110 g/l, alc. : 5%, code SAQ : 11791848.

J’ai toujours bien apprécié ce vin. Soit comme apéritif ou comme vin dessert. Tellement aromatique comme peut l’être le Moscato avec des effluves de pêches, des notes florales ainsi que de fines bulles bien charmantes. C’est un effervescent doté d’une texture crémeuse, et paré d’une belle fraîcheur avec une acidité bien présente, c’est un vin plus que satisfaisant. À servir assez frais soit autour de 10C.

À boire à l’apéritif ou avec avec des pâtisseries, salade de fruits, gâteaux et fromages bien crémeux!

La maison Michele Chiarlo

 ‘’Tradition, discipline et passion tout en prenant la vie du bon côté. Prendre un soin particulier de la terre en adoptant un développement durable, promouvoir l’art et assurer l’intégration de l’entreprise dans la communauté. ‘’

Comme bien des domaines dans le Piémont l’entreprise est familiale depuis trois générations et est gérée par Michele le père ainsi que ses deux fils; Alberto (ventes et marketing) et Stefano (œnologue de profession). Comme le dit si bien Alberto que j’ai eu la chance de rencontrer, ‘’nous privilégions une approche traditionnelle sans être figé dans le passé. Nous ne cessons pas d’innover et d’intégrer de nouvelles façons de faire au processus d’élaboration des vins ainsi qu’à la viticulture mais toujours en accord avec le but premier qui est d’élaborer les meilleurs crus du Piémont’’! Chez Michele Chiarlo on met la barre haute!

Un peu d’histoire sur la Maison Michele Chiarlo

L’aventure de Michele Chiarlo commence en 1956 dans le Piémont. Son expérience en tant que président de la Coopérative viticole de Calamandrana lui dictait déjà que pour réussir, il fallait viser la qualité. Le premier cru de Barolo a vu le jour en 1958. Déjà au début des années 60, il commence à exporter ses vins puis en 1972, il achète des propriétés prestigieuses dans le Langhe, Monferrato et Gavi. À ce moment il est un des premiers à élaborer un vin de Barbera en utilisant la fermentation malolactique.

En 1998, il fait l’acquisition du vignoble Cerequio dans le village de La Mora et l’année suivante le vignoble de Cannubi. Puis dans les années 90, ses deux fils se joignent à l’entreprise. En 1995, on fait l’acquisition des 20 hectares du vignoble Tenuta La Court ce qui leur permettra d’élaborer de très grands crus de Barolo. Puis dans les années 2000 commence l’aventure Nizza et en 2011 l’ouverture de Palas Cerequio.

Moscato d’Asti

Située dans le Piémont, la zone du Moscato est bordée au nord par Asti et la rivière Tanaro et au sud par la rivière Bormida. Dans cette zone plusieurs producteurs en font par choix et non pas de façon occasionnelle.

Parmi les municipalités qui se démarquent des autres figurent Calosso, Canelli, Castiglione Tinella, Mango et Stefano Belbo, constituant la zone qui deviendra plus tard l’appellation Moscato d’Asti D.O.C.G.

De superbes Cavas pour la Saint-Valentin et pourquoi pas… tous les jours de l’année!!

Dégustation des vins de Pere Ventura – Family Wine Estates

La maison Pere Ventura, fondée en 1992 à Sant Sadurni d’Anoia en Catalogne (ouest de Barcelone) est devenue une entreprise qui comprend des établissements vinicoles à Penedès (Can Bas Domini Vinicola acquisition en 2011)) ainsi que dans le Priorat (Merum Priorati acquisition en 2013), mais le cœur de la marque reste consacré au Cava surtout de style premium. La maison a deux lignes de Cava: soit ‘’Tresor’’ qui est la marque maison et ‘’Vintage Collection Gran Reservas’’ qui provient de Can Bas Domini Vinicola (DO Penedès), un domaine que la société a acquis en 2011.

Cette dernière a été l’un des premiers vignobles à être considéré comme un Paraje Calificado, une appellation officielle introduite par la DO Cava en 2017.

L’équipe porte un soin tout particulier à ses fruits, à l’agriculture biologique (certifiée en 2018) et à la cueillette à la main; en cave, on vinifie chaque cépage séparément, on fermente en cuves inox avec des levures indigènes et la période de vieillissement peut durer plus de cinq ans. Le résultat: des vins mousseux complexes et élégants de la côte catalane.

Pere Ventura

La philosophie de vitiviniculture en est une de durable. En fait, l’agriculture sèche (dry farming) est pratiquée sur les 328 hectares de vignes pour conserver l’eau, mais elle diminue également les rendements et augmente la concentration de la saveur et la qualité du raisin. Des installations de vinification à la pointe de la technologie sont intégrées dans le paysage et utilisent l’énergie passive pour maintenir des températures fraîches et s’abstenir d’utiliser des pompes.

En 2019 la maison a fait partie des 100 meilleures Wineries dans le monde selon le magazine Wine & Spirits.

De gauche à droite: Marta Sanvicente (Pere Ventura), Claude Lalonde (Vinformateur), Catarina Soares (Pere Ventura) et Sandrine Labelle (Agence Importation-Épicurienne)

Les Cava selon Marta Sanvicente – Deputy General Manager Pere Ventura Family Wine Estates

‘’Le vrai Cava provient du Penedès en Catalogne. En fait c’est dans cette région qu’est né le Cava. Afin d’émuler le succès du Champagne on a commencé à faire des vins effervescents avec la même méthode que le Champagne. Quand est venu le temps de définir les appellations vers les années 80 (1991 DO Cava), le gouvernement a permis à tous de faire du Cava et de ne pas limiter la production à la Catalogne. Chaque village, région qui faisait un vin mousseux a reçu alors le droit à l’appellation Cava. L’implication c’est qu’il manque une identification à un terroir. Vous ne pouvez comparer le Cava qui vient deux régions qui sont à 2,000 kilomètres l’une de l’autre.

C’est présentement un projet sous le leadership de M. Ventura que d’identifier la région de Penedès sur la bouteille de Cava afin d’identifier les meilleures régions productrices. Ceci n’est pas permis présentement. Ce sera au consommateur de décider quel type de Cava il veut acheter. Selon moi, les Cavas qui proviennent de la Mancha n’ont pas la même concentration que les Cavas du Penedès. Il y a beaucoup de travail pour faire ressortir les notions de terroir quant au Cava.

Certaines des différences entre le Cava et le Champagne : pour faire du Cava rosé il faut qu’on utilise des raisins à jus rouge. On ne peut pas mélanger les deux couleurs comme on le fait en Champagne. Nos rosés sont donc de véritables rosés. On ne peut chaptaliser (ajout de sucre), on ne peut utiliser des vins de réserve (des vins d’autres millésimes) comme en Champagne. Tous les Cavas sont millésimés même si le millésime n’est pas toujours indiqué sur la bouteille. En fait, nos vins mousseux sont probablement plus ‘’vrais’’ que bien d’autres vins mousseux.’’

Il faut noter que certains producteurs délaissent l’appellation Cava afin de leur permettre de communiquer la provenance plus qualitative de leur Cava soit la région de Penedès qui est la première région productrice de Cava. Il faudra bien que les instances gouvernementales agissent.

Quelques notions de base sur le Cava

Les principaux cépages blancs autorisés sont le Macabéo, le Parellada, le Xarel-lo, le Chardonnay, le Subirat, le Chenin blanc et le Malvoisia. Parmi les cépages rouges autorisés on retrouve le Grenache, le Monastrell, le Pinot Noir, le Trépat, le Tempranillo et le Merlot.

Les temps de vieillissement sur lies : La mention Cava :  minimum de 9 mois, Cava Reserva : minimum de 15 mois, Cava Gran Reserva : minimum 30 mois, Cava de Paraje Calificado : minimum de 36 mois.

Quantité de sucre résiduel : Brut nature : jusqu’à 3 g/l, Extra Brut : jusqu’à 6 g/l, Brut : jusqu’à 12 g/l, Extra Seco : entre 12 et 17 g/l, Seco : entre 17 et 32 g/l, Semi Seco : entre 23 et 50 g/l, Dulce : plus de 50 g/l.

Le Cava est élaboré selon la méthode traditionnelle c’est-à-dire qui comprend une deuxième fermentation en bouteille.

Chai – Pere Ventura

La dégustation

Nous avons dégusté 7 vins dont 5 Cavas, un vin blanc tranquille de la maison Can Bas et un vin tranquille rouge de la maison Inici Merum de l’appellation Priorat. Trois de ces vins sont disponibles à la SAQ et deux sont disponibles en importation privée en contactant l’agence Importations-Épicuriennes au 450-671-0631 ou via info@importation-epicurienne.com.

Clos Amador, Brut, Reserva, Cava, Catalogne, $14.55, cépages : Macabéo 35%, Xarel-lo, Parellada 30%, sucre : 9.5 g/l, code SAQ : 12888182.

Une belle approche qui évoque une sensation de minéralité comme sur le caillou mouillé, il est bien aromatique avec des accents d’agrumes et de pomme verte. En bouche on perçoit cette minéralité avec des flaveurs d’agrumes et de pommes sur une finale dont la perception de  l’acidité est assez vive.

Clos Amador, Brut, Reserva, Cava, Catalogne

Pere Ventura, Primer, Reserva, Cava, Côte Méditerranéenne, $17.30, cépages : Parellada 40%, Xarel-lo 40%, Macabeo 20%, sucre : 12 g/l, code SAQ : 13905415.

Ce Cava se rapproche passablement du profil aromatique du Champagne avec un rapport qualité/prix assez exceptionnel. Au nez sur des effluves florales, d’agrumes, d’amandes et de pain grillé. La bouche est bien crémeuse avec une acidité bien fraîche avec un rappel des notes de pain grillé. Beau volume en bouche et bien goûteux!

Pere Ventura, Primer, Reserva, Cava, Côte Méditerranéenne

Pere Ventura, Tresor, Brut, Reserva, Cava, Côte Méditerranéenne, 2016, $20.40, cépages : Macabeo 40%, Xarel-lo 40%, Parellada 20%, sucre : 9.5 g/l, code SAQ : 13905386.

Des plus aromatique sur des notes assez intenses de pommes, de vanille, de levures et d’accents toastés. La bouche est bien complexe avec une acidité prononcée, une belle sensation de minéralité ainsi que des flaveurs de pâtisserie et de noix. Vraiment très beau!

Pere Ventura, Tresor, Brut, Reserva, Cava, Côte Méditerranéenne, 2016

Pere Ventura, Tresor, Rosé, Brut, Espagne, Conca de Barbera, Cava, $23.45, cépage : Trepat 100%, sucre : 12 g/l. Ce vin est disponible en importation privée en caisse de 6 bouteilles.

Ce vin mousseux me fait penser aux Champagnes Blancs de Noir (Pinot Noir) avec son petit côté vineux et son côté bien droit. Il s’ouvre sur des effluves de fruits rouges avec quelques notes de rancio et comme une touche herbacée. En bouche il est un peu vineux, bien droit et dégage une belle sensation de minéralité. Belle longueur.

Pere Ventura, Tresor, Rosé, Brut, Espagne, Conca de Barbera, Cava

Un vin rouge tranquille disponible en importation privée m’a véritablement séduit. C’est le Inici, Merum provenant du Priorat.

Inici, Merum Priorat, Espagne, Catalogne, Priorat, 2016, $40.75, cépages : Grenache Noir 60%, Carignan 15%, Syrah 15%, Cabernet-Sauvignon 10%, sucre : .5 g/l, alc. : 15.5%. Ce vin est disponible en importation privée, caisse de 6 bouteilles.

Vraiment superbe sur un nez de fraises, de framboises, de cassis et de prunes assez intenses. En bouche, la texture est bien veloutée, l’acidité moyennement présente et les tannins bien mûrs sont charpentés et tissés bien serré. Doté d’une certaine élégance, il est savoureux et tout en longueur. Un vin à acheter!

Inici, Merum Priorat, Espagne, Catalogne, Priorat, 2016

Deux autres vins – non disponibles au Québec

Pere Ventura, Vintage, Gran Reserva, Brut, Espagne, Catalogne, Cava, 2014, $53.50, cépages : Xarel-lo 60%, Chardonnay 40%, sucre : 5 g/l.

Un vin assez intense qui dégageait un beau volume, une belle amplitude sur une finale crayeuse et bien crémeuse.

Pere Ventura, Vintage, Gran Reserva, Brut, Espagne, Catalogne, Cava, 2014

D’Origen, P3, Xarel-lo, 2018, Can Bas, Espagne, Penedès, vin blanc, $38.50, sucre : .8 g/l.

Ce vin sert à l’élaboration des Cavas. On ne peut que souhaiter fasse son apparition au Québec. C’est un vin parcellaire dont les raisins sont triés sur le volet. Une partie du vin est vinifié en amphores. Il est bien floral sur des notes de pommes et de poires ainsi que d’épices douces. En bouche il est tout en équilibre avec une longue finale.

D’Origen, P3, Xarel-lo, 2018

Restaurant Pintxo

Cette dégustation a eu lieu au restaurant Pintxo – Le Central qui se spécialise en mets espagnols.

Restaurant Pintxo

Un Prosecco pour la Saint Valentin!

Il Fresco, Villa Sandi, Prosecco Brut, Vénétie, $15.25, cépage : Glera 100%, sucre : 13.0 g/l, code SAQ : 12458828.

Le nez dégage des effluves de pommes jaunes, de poires, de pêches et de melon ainsi que de notes florales. En bouche c’est d’une belle fraîcheur avec une texture bien crémeuse et des flaveurs d’agrumes sur une finale acidulée. Très beau rapport qualité/prix.

Idéal à l’apéro, avec les antipasti, des plats légers de crustacés ou des pâtes assaisonnées d’huile d’olive.

Agence Elixirs vins et spiritueux – échantillon

Des accords vins et mets parfaits grâce à François Chartier et à l’École Hôtelière des Laurentides

Dégustation EHDL – accords mets/vins

Souvent lorsque on accorde le profil aromatique d’un vin de façon parfaite avec celui d’un met, il y a comme un ‘’troisième goût’’ qui naît de cette association. Et qui d’autre que François Chartier pour créer de tels accords!

François Chartier ‘’Créateur d’harmonies’’ est considéré comme l’une des plus futées ‘’tête chercheuse’’  en matière de création de recettes et d’harmonies vins et mets grâce à sa science d’harmonies et sommellerie moléculaire et nous sommes bien fiers d’ajouter que c’est aussi un ancient étudiant de l’École Hôtelière des Laurentides ou avait justement lieu l’événement.

L’événement

Une trentaine de personnes ont payé $20.00 (somme des plus raisonnable) et se sont laissé charmer par les harmonies crées entre 7 vins dont 2 vins de François Chartier et les bouchées incroyables, originales et simplement délicieuses qui ont été développées de concert avec la chef Josée Morasse et ses élèves en cuisine de l’École Hôtelière des Laurentides. 

Afin de créer ces harmonies parfaites, la Chef Josée Morasse et le Maître Sommelier et professeur en sommellerie, Jean Beaudin ont utilisés les principes d’accord mets/vins de François Chartier. Les profils aromatiques des vins ont été développés et divers ingrédients ont été identifiées à partir desquels ont pouvait créer des recettes en harmonie parfaite avec les vins. Afin de bien comprendre le processus créatif de François Chartier, les étudiants en cuisine ont suivi une formation en sommellerie de Jean Beaudin et plus spécifiquement sur la philosophie de François.

Jean Beaudin, Josée Morasse

La dégustation

Chaque vin était donc accompagnée de sa bouchée. Quel délice!! Au total 7 vins ont été dégustés. Ils sont tous sont disponibles à la SAQ.

Cava Villa Conchi, Seleccion, Brut, $15.45, sucre: 11.0 g/l, code SAQ: 12956456.

Beau Cava sur des notes de pain grillé, de fruits blancs, d’arôme floraux ainsi qu’un soupçon d’agrumes. De belles bulles en bouche assez fines, belle longueur avec une finale sur une légère amertume.

Chartier, Créateur d’Harmonies, Le Blanc, Pays d’Oc, 2016, $17.70, cépages: Chardonnay 48%, Grenache blanc 40%, Rolle 12% , sucre: 1.8 g/l, code SAQ: 12068117.

Sur des effluves de poires, de fruits blancs et jaunes (pêches) ainsi que des notes florales et d’amandes. D’un bel équilibre et d’une texture légèrement grasse, ce qui surprend c’est cette sensation de minéralité et ses flaveurs d’amandes. Beau rappel des arômes perçues au nez.

Tawse, Chardonnay, Niagara Peninsula, 2017, $18.95, sucre: 2,2 g/l, code SAQ: 11039736.

Bien aromatique sur des accents de  »gomme balloune » (…eh oui) , de fruits blancs ainsi qu’un soupçon de fruits exotiques et de noix. Belle sensation de minéralité ainsi qu’une belle poussée aromatique en fin de bouche. Un vrai vin de bouffe!

Spring, Vouvray, Vincent Carême, Vallée de la Loire, 2018, $19.85, cépage: Chenin Blanc 100%, sucre: 5.6 g/l, code SAQ: 13594899.

Sur des accents de miel, de tilleuil, de fruits blancs et soupçon d’agrumes. D’une belle texture veloutée ce qui créé un beau contraste avec son acidité bien fraîche, belle sensation de minéralité. Superbe expression de ce cépage.

Abaco, Pinot Nero, Villa Fiorita, Piémont, Montferrato, 2015, $21.10, cépage: Pinot Noir, code SAQ: 11383633.

Véritable Pinot Noir de région plus fraîche avec ce que ça comporte au niveau profil aromatique. Sur des effluves de cannelle, d’anis, de griottes, de noyaux de cerises ainsi que des notes de sous-bois. En bouche les tannins sont presque charpentés, l’acidité est bien présente et la longueur est moyenne sur une finale toute en fraîcheur sur les noyaux de cerises.

Chartier, Créateur d’Harmonies, Fronsac, Bordeaux, 2015, $18.10, cépages: Merlot 80%, Cabernet franc 10%, Cabernet-sauvignon 10%, sucre: 2.6 g/l, code SAQ: 12068070.

Sur des effluves de cerises noires et de framboises assez intenses, de poivrons, de menthe ainsi que de légères notes boisées. Tout en équilibre avec des tannins presque charpentés et d’une belle longueur sur une finale assez élégante.

The Barossan, Peter Lehmann, Australie, Barossa Valley, 2017, $19.95, cépage: Shiraz 100%, code SAQ: 13525535.

Au nez des arômes de cèdre, d’olives noires, de poivre, de chocolat, de fruits noirs (mûres) et de prunes. Les tannins sont bien charpentés, bien enrobés et le tout est d’un volume et d’une belle amplitude en bouche. Très belle finale sur les épices et les fruits noirs. Vraiment très beau!

Autres photos de la dégustation

Un vin effervescent pour le dessert!

Le Nivole, Moscato d’Asti, Italie, Piedmont, Asti, 2018

Le Nivole, Moscato d’Asti, Italie, Piedmont, Asti, 2018, $18.95, cépage : Moscato, sucre : 120 g/l, code SAQ :  11791848.

J’ai toujours bien apprécié ce vin. Soit comme apéritif mais surtout comme vin dessert. Très aromatique comme peut l’être le Moscato avec des notes de pêches, des notes florales et de fines bulles. Une belle texture crémeuse, doté d’une belle fraîcheur avec une acidité bien présente, c’est un vin plus que satisfaisant. À servir assez frais soit autour de 10C. À boire avec des pâtisseries, salade de fruits, gâteaux et fromages bien crémeux!

Agence Univins – échantillon

Des suggestions de vins effervescents de moins de $20.00 pour les Fêtes!

Un Cava, Un Prosecco et un Lambrusco pleins de bulles de gaieté et de réjouissance!

Anna de Codorniu, Blanc de blancs, Brut, Reserva, Espagne, $18.40, cépages : Chardonnay 70%, Paradella 15%, Macabeo et Xa-rello 15%, sucre : 8 à 10 g/l, code SAQ : 14222608.

Il s’agit d’un vin effervescent élaboré selon la même méthode de double fermentation (la même qu’en champagne) la deuxième étant en bouteille. Ce vin passe 15 mois sur lies ce qui est plus élevé que le minimum de l’appellation qui est de 9 mois.

Sur des arômes de pêches, d’abricots, de fruits tropicaux, un soupçon d’agrumes et de pain grillé (les 18 mois sur lies). Bien crémeux en bouche avec une belle acidité qui créé un beau contraste avec cette sensation de minéralité.

Anna de Codorniu, Blanc de blancs, Brut, Espagne

Brilla! Prosecco, Extra Dry, $19.95, cépages : Glera 100%, sucre : 13 g/l, code SAQ: 14216291.

Ce vin effervescent est élaboré selon la méthode Martinotti (ou Charmat) qui consiste à une fermentation en cuve sous pression. Il n’y a pas de fermentation en bouteille comme les Cava, Crémants et Champagnes. De plus, tous les Prosecco utilisent le même cépage soit le Glera. Donc pour tous les Prosecco même méthode de fermentation et même cépage. C’est là ou la viticulture et le  terroir peuvent  jouer un rôle de différentiation entre les divers Prosecco.

Au nez de belles notes florales, des notes de fruits blancs surtout sur la pomme, la pêche avec un soupçon d’agrumes et en filigrane des notes de fruits exotiques. En bouche, beaucoup de fraîcheur avec une belle acidité un peu mordante, pas mal aromatique, des notes florales et de fruits, une belle sensation de minéralité, bel équilibre entre l’acidité et le niveau de sucre et une finale appréciable.

Brilla! Prosecco, Extra Dry

Concerto Reggiano, Lambrusco, Italie, Emilie-Romagne, 2018, $19.45, cépage : Lambrusco 100%, sucre : 9.0 g/l, alc. 11.5%, code SAQ : 733261.

J’ai eu le plaisir de déguster tout récemment ce vin en compagnie d’Alessandro Medici co-propriétaire et winemaker chez Medici Ermete. Quel plaisir nous avons eu!

Alors le Lambrusco, qu’est-ce que c’est? C’est un vin rouge ou rosé effervescent des plus originaux qui provient d’Émilie-Romagne (Lambrusco DOC) élaboré à partir du cépage lambrusco. Pour vous faire une idée, imaginez-vous un beaujolais effervescent plein de bulles fines, de notes fruits frais, légèrement sucré avec un beau niveau d’acidité et des tannins bien ronds, bien souples. Quand même assez original non? Ce vin est élaboré à partir du cépage lambrusco et est vinifié selon la méthode ancestrale ou méthode Martinotti/Charmat (la même méthode que le prosecco).  Celui-ci provient de la méthode ancestrale. De plus, ce vin vient sous plusieurs formes telles dolce, secco, dry, extra dry, frizzante, spumante et autres. Donc beaucoup de choix!

C’est particulièrement aromatique! Sur des effluves assez intenses de fruits rouges bien frais (fraises, framboises, cerises). La bouche est tellement fraîche et éclatante de flaveurs de fruits rouges entremêlées de tannins équilibrés et d’une acidité surprenante. Ça vous nettoie un palais et c’est tellement jouissif! Un vin à acheter si vous recherchez quelque chose de différent.

Concerto Reggiano, Lambrusco, Italie, Emilie-Romagne, 2018
À Vérone, novembre 2019

Suggestions de 12 vins pour Noel!!

J’ai tenté de réunir une dizaine de vins qui, j’ose le croire, rencontreront vos besoins pour la période de Noel. Je les ai choisi selon les niveau d’appréciation que j’ai eu lors de leur dégustation et selon leur disponibilité (dans 100 magasins et plus au moment d’écrire cette chronique). Vous y retrouverez des mousseux, des blancs, des vins rouges et des vins desserts. Je sortirai sous peu la liste de mes 50+ coups de coeur de l’année 2019. Vous y retrouverez ces vins que je vous suggère.

Les vins effervescents

Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, $19.10, cépages : Pinot Noir, Chardonnay, Aligoté et Gamay, sucre : 12 g/l, code SAQ : 14093041.

Mettez de côté vos Proseccos et Cavas! Définitivement un Crémant à acheter! Laissez vous charmer par ses notes de fruits exotiques (litchi), d’agrumes, de fleurs blanches avec un soupçon de notes briochées. La texture est bien crémeuse, son acidité bien vive et tranchante et la finale est toute en finesse. Excellent rapport qualité/prix!

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est btle-grande-cuvée-brut.png.
Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Patrick Piuze, Non Dosé, Méthode Traditionnelle, $24.15, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 12999181.

J’apprécie beaucoup de vin effervescent élaboré à partir de Chardonnay. Le genre de vin qui évolue constamment dans votre verre et doté d’une belle complexité. Prenez plaisir à humer les parfums floraux de ce vin entremêlés de sucre d’orge et de fruits blancs. Bien que non dosé, sa texture est légèrement moelleuse et son acidité bien vive. Il procure une belle sensation de minéralité et une persistance en bouche assez longue.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est piuze-final.png.
Patrick Piuze, Non Dosé, Méthode Traditionnelle

Champagne Lallier, Le Grande Réserve, Grand Cru, $48.50, sucre: 9.3 g/l, code SAQ : 11374251.

De subtiles notes de fruits (agrumes), de levure, légèrement brioché, acidité bien sentie, belle minéralité, bien droit, un peu austère.  Très beau pour un champagne en bas de $50.00. N’oublions pas qu’on parle ici d’un Grand Cru!

Champagne Lallier, Le Grande Réserve, Grand Cru

Les vins blancs

Aranleon, Blanco, Joven, Valencia, 2018, $13.95, vin bio blanc, cépages : Macabeo 60%, Sauvignon Blanc 40%, sucre : 2.0 g/l, code SAQ : 13792422.

D’une belle fraîcheur, bien aromatique sur des effluves de fruits blancs assez intenses avec une pointe d’agrumes qui appelle une belle acidité salivante. D’une texture veloutée, c’est joyeux en bouche, bien satisfaisant avec une belle finale fruitée d’un bel éclat. Super rapport qualité/prix!

Aranleon, Blanco, Joven, Valencia, 2018

Gran Passione, Botter, Veneto Bianco, 2018, $16.75, cépages : Chardonnay 80%, Garganega 20%, sucre : 7.8 g/l, code SAQ: 14195582.

J’aime bien ces vins qui ne touchent pas le bois (qui ne vieillissent pas en barrique) car ceci à mon avis,  libère toute la place pour les arômes de fruits. Cet assemblage des plus heureux s’ouvre sur des notes de fruits blancs, de melon, un soupçon de fruits exotiques et quelques senteurs bien florales qui se prolongent en bouche avec une belle acidité équilibrée et une texture bien veloutée. S’ajoutent des flaveurs de noyaux de pêches ainsi qu’une belle sensation de minéralité dans une bonne persistance gustative. Franchement à ce prix c’est à la caisse!

Vous ferez un malheur avec un risotto, des plats de poulet, de pétoncles ou de porc.

Gran Passione, Botter, Veneto Bianco, 2018

Château Mont-Redon, Vallée du Rhône méridionale, Lirac, 2018, $26.80, cépages: Clairette45 %, Grenache blanc 25 %, Roussanne 20 %, Viognier 10 % , sucre: 1.4 g/l, code SAQ : 12258973

Quelle belle complexité qu’offre ce vin! Élaboré à partir d’un assemblage de Clairette, Grenache blanc, Roussanne et de Viognier ce vin offre au nez des notes de vanille, de fruits blancs (pêches et poires), d’amandes (la Roussanne) ainsi que de belles notes florales. En bouche la texture légèrement grasse et riche offre un beau contraste avec l’acidité équilibrée de ce vin. Les saveurs de fruits blancs s’entremêlent avec des notes boisées bien intégrées et une légère note d’oxydation qui vient de la Roussanne. C’est goûteux, généreux d’une belle amplitude et d’une très belle longueur. Idéal avec une volaille bien grillée.

Château Mont-Redon, Vallée du Rhône méridionale, Lirac, 2018

Les vins rouges

Michele Chiarlo, Le Orme, Barbera d’Asti DOCG, 2016, $15.30, cépage : Barbera, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 356105.

Incroyable que ce vin qui se détaille $15.30 ait vieilli un total de 16 mois (3 mois en barrique et 13 mois en bouteille) avant d’être vendu. Issu d’un célèbre cépage du Piémont, la Barbera (c’est aussi une appellation), ce vin nous accueille sur des effluves de cerise fraîches et bien juteuses, un soupçon d’épices douces ainsi qu’un beau boisé discret tellement bien intégré. En bouche les accents de cerises, de noyaux de cerises et d’épices douces s’entremêlent de façon harmonieuse avec l’acidité bien fraîche typique de ce cépage et des tannins presque charpentés, souples et moyennement corsés. Excellent rapport qualité/prix!

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est btle-9.jpeg.
Michele Chiarlo, Le Orme, Barbera d’Asti DOCG, 2016

M. Chapoutier, Belleruche, rouge, AOC Côtes du Rhône, 2018, $16.25, cépages : Grenache, Syrah, sucre : 2.6 g/l, code SAQ : 476846.

Des notes de torréfaction, de moka, de fruits noirs et de notes viandées sur une texture un peu ferme, une acidité équilibrée et des tannins moyens tissés bien serré. Vraiment juteux, goûteux tout en équilibre. Un vin avec un excellent rapport qualité/prix!

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est btle-belleruche-rouge-2018.jpg.
M. Chapoutier, Belleruche, rouge, AOC Côtes du Rhône, 2018

Peter Lehmann, The Barossan, Shiraz, 2017, $19.95, sucre: 4.2 g/l, code SAQ: 13525535.

Oh quel beau Shiraz! Sur des notes de fruits purs bien frais (prunes, framboises),de poivre, d’épices, quelques notes de sapinage et d’eucalyptus. En bouche la texture est bien veloutée, l’acidité moyenne et les tannins bien dodus et charpentés. Les notes d’épices sont assez intenses et s’entremêlent avec les flaveurs de fruits bien juteux, de notes de torréfaction dans une finale appréciable. De la vraie Shiraz!

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_2526.jpg.
Peter Lehmann, The Barossan, Shiraz, 2017

Brunello di Montalcino, (Blu Label), 2014, Cépage : Sangiovese 100%, $47.10, code SAQ :11213343.

Au premier nez, des notes animales sur le cuir qui se dissipent assez rapidement pour laisser la place aux belles notes de fruits rouges, d’épices douces, de fleurs avec un peu de torréfaction. En bouche c’est le mariage de la puissance, de l’élégance et du classicisme. La texture est veloutée, enveloppante sur de belles notes de fruits. Superbe équilibre entre l’acidité et le moelleux du vin. Les tannins sont superbement bien serrés, denses sans être asséchants. Vraiment très beau!

Brunello di Montalcino, (Blu Label), 2014

Vins de dessert

Barros, Colheita, 1989, $64.75, cépages : Tinta Barroca 25%, Tinta Roriz 25%, Touriga Franca 25%, Touriga Nacional 25%, sucre résiduel : 132.70 g/l, code SAQ : 12243114.

Sur des arômes de raisins secs et confits, d’épices douces avec un brin d’alcool, sa texture en bouche est des plus suaves, bien grasse et forme une belle harmonie avec les flaveurs de cassonade, un joli soupçon de mélasse et saveurs de raisins secs. Ce Tawny est particulièrement doux, moyennement intense, tout en finesse et en élégance et des plus agréables à boire.

Et vous ferez de superbes accords avec un fondant au caramel, une tarte tatin, une crème brûlée et des fromages d’intensité moyenne.

Barros, Colheita, 1989

Château Laribotte, Sauternes, Bordeaux, France, 2016, $46.50, cépages : Sémillon 95%, Sauvignon 4%, Muscadelle 1%, sucre : 130 g/l, code SAQ : 10269521.

Ce vin s’ouvre sur des effluves de miel, de fruits confits tels l’abricot et le citron. La texture est bien grasse ce qui créé un très beau contraste et un bel équilibre avec le sucre résiduel. C’est souple, délicieux avec les flaveurs de miel, de raisins séchés et d’abricots qui se prolongent en une finale plus que soutenue.

Vous ferez de beaux accords avec le foie gras en entrée, les desserts tels une tarte tatin et les fromages bleus. Vraiment sublime!

Château Laribotte, Sauternes, Bordeaux, France, 2016

Les gens raffolent du Prosecco!! Pourquoi donc??

Quelques suggestions de Prosecco

Quelles sont donc les raisons pour lesquelles il se vend presque deux fois plus de Prosecco que de Champagne dans le monde et trois fois plus de Cava ?? Il faut savoir que le Prosecco est un phénomène rarement vu dans le domaine du vin. Il y a 10 ans il s’en vendait environ 140 millions de bouteille et selon les dernières statistiques il s’en est vendu autour de 500 millions de bouteilles. Et on vogue vers les 600 millions !!

Luca Giavi, président du Consorzio Prosecco DOC et Guenael Revel, personnalité des plus connue dans le monde du vin et expert reconnu dans le domaine des vins effervescents (on ne l’appelle pas M. Bulles pour rien) nous ont expliqué le pourquoi de ce succès mondial lors d’un événement mis sur pied par la Chambre de Commerce italienne au Canada :

Pour sa fraîcheur:

Le cépage Glera (cépage semi-aromatique) qui est utilisé dans son élaboration est assez acidulé et donne beaucoup de fraîcheur au vin. Il doit représenter 85% du contenu et l’autre 15% provient d’autres variétés.

Cépage Glera

Pour sa buvabilité:

Avez-vous remarqué qu’un verre de Prosecco en attire toujours un autre. C’est un vin effervescent des plus digeste. Il n’est jamais lourd.

Pour sa versatilité:

On s’en sert énormément en mixologie pour faire des drinks. On n’a qu’a penser au phénomène des Spritz. Il peut être consommé de l’apéritif jusqu’à la fin du repas selon qu’on consomme un Brut, un Extra Dry ou autre niveau de dosage.

Spritz (crédit photo site web Zonin)

Pour sa disponibilité:

Il y en a toujours à la SAQ. On obtient 66 résultats quand on fait une recherche avec le mot prosecco sur le site de la SAQ. Son processus de production (méthode Martinotti ou Charmat) pour l’obtention des bulles lui permet d’élaborer des Prosecco plus rapidement et donc d’être plus facilement disponible. Il n’a pas à passer par une deuxième fermentation en bouteille (qui prend un minimum de 9 mois pour un Cava) pour l’obtention des bulles.

Méthode Martinotti

Pour son prix:

La majorité des Prosecco se retrouvent dans la fourchette des $15.00 à $20.00. On en retrouve aussi qui proviennent d’appellations un peu plus prestigieuses (i.e.DOCG Conegliano Valdobbiadene Prosecco) pour autour de $25.00.

Pour son goût qui plaît:

On ne retrouve pas les notes lactées du champagne mais plutôt une fraîcheur vive, un fruité estival ainsi qu’une légère amertume en fin de bouche comme un arôme de peau d’amande. C’est un vin effervescent qui a un peu de mordant à cause de son acidité.

Au nez : de belles notes florales, des notes de fruits blancs surtout sur la pomme, la pêche et la poire, un soupçon d’agrumes (citron, pamplemousse) et en filigrane des notes de fruits exotiques surtout sur la banane et l’ananas

En bouche : Beaucoup de fraîcheur avec une belle acidité un peu mordante, pas mal aromatique, des notes florales et de fruits, une belle sensation de minéralité, bel équilibre entre l’acidité et le niveau de sucre et une finale appréciable.

Arômes et saveurs du Prosecco

Pour sa qualité stable:

Avez-vous remarqué que le goût du Prosecco est pratiquement toujours le même. Pas de surprises !! On retrouve très peu d’effet du millésime. On est loin des années 50 et 60 ou le Prosecco était de qualité variable. Les producteurs se sont repris en main et le Consorzio a établi des pratiques que l’ensemble des producteurs suivent. Étant donné le très grand succès de l’appellation, les producteurs voient bien qu’il est payant d’adhérer à ces pratiques.

C’est en fait dans les années 70, qu’on a concrétisé l’IGT avec le nom Prosecco et c’est en 2009 qu’on a fondé la DOC Prosecco afin d’en protéger le nom. Cette DOC se subdivisera ainsi :

Prosecco DOC, Prosecco Superiore Conegliano-Valdobbiadene DOCG, Prosecco Asolo DOCG.

Si les vendanges, la vinification et l’embouteillage sont tous faits dans les provinces de Trieste et de Treviso, les  dénominations spéciales de Prosecco DOC Treviso et Prosecco DOC Trieste peuvent être attribuées.

Enfin, on créera le label (collet autour de la bouteille) Prosecco en 2012. Étant donné le succès fulgurant du Prosecco, certains pays ont commencé à en produire de façon illégale. Ce collet assure donc la certification de la provenance.

Collet – Prosecco DOC

J’ajouterais que le Consorzio Prosecco DOC fait un travail remarquable à promouvoir le Prosecco. Certaines appellations qui élaborent des vins effervescents pourraient s’en inspirer. Pour en savoir plus sur le Prosecco cliquez sur le lien

Quelques Proseccos que je vous suggère :

Camul, Prosecco superiore, Spumante, DOCG, millesimato 2017, $22.15, code SAQ : 12797846.

Au nez de belles notes florales et de fruits blancs tels la pêche, les pommes, un peu de poire et en filigrane un soupçon d’agrumes. En bouche, la texture est bien crémeuse, l’acidité est bien fraîche et le tout culmine en une belle sensation de minéralité. Très belle longueur.

Camul, Prosecco superiore, Spumante, DOCG, millesimato 2017

Prosecco DOC, Modello, Brut, Masi Agricola, $16.95 (spécial $15.95), cépage: Glera 100%, code SAQ: 13572729.

Ce Prosecco est bien typé avec des notes de fruits blancs surtout sur la pomme et la poire ainsi qu’un soupçon d’agrumes. En bouche, c’est tout en fraîcheur avec un bel équilibre entre l’acidité bien fraîche et le niveau de sucre qui n’est pas trop élevé (8.6 g/l). Il est assez aromatique avec un rappel des notes florales et fruitées ainsi qu’une une belle sensation de minéralité.

Prosecco DOC, Modello, Brut, Masi Agricola

Ottopiu Vineyard, V8+ Sior Carlo, Prosecco Millesimato 2018, $17.95, cépage: Glera 100%, code SAQ: 13734177.

Ce Prosecco m’est apparu plus délicat, plus fin avec ses notes de pêches, d’agrumes et une certaine sensation de minéralité. En bouche il était bien crémeux avec un beau rappel des arômes de fruits perçus au nez et une légère amertume en fin de bouche.

Ottopiu Vineyard, V8+ Sior Carlo, Prosecco Millesimato 2018

Le Colture, Sylvoz, DOC Prosecco, $16.55, cépage: Glera, sucre: 9.0 g/l, code SAQ: 13961759.

Un Prosecco bien aromatique sur des notes de fruits blancs, soupçon d’agrumes avec comme un côté ‘’cream soda’’ aux pêches. Très belle acidité.

Le Colture, Sylvoz, DOC Prosecco

Astoria, Fano Asolo, Prosecco Superiore DOCG, Extra Brut, 2017, $18.95, code SAQ: 13056370.

Sur des notes bien pures de fruits blancs et de fruits exotiques. Fraîcheur en bouche exceptionnelle!

Astoria, Fano Asolo, Prosecco Superiore DOCG, Extra Brut, 2017

Nino Franco, Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG, Brut, $22.30, cépage : Glera 100%, code SAQ: 349662.

Au nez de belles notes bien aromatiques de fruits blancs (pommes et poires) avec soupçon de fruits exotiques et une sensation de minéralité qui est confirmée en bouche. C’est frais, incisif, bien droit et assez sec (sucre résiduel 7.8 g/l) avec un rappel des notes de fruits blancs qui se terminent en une très belle longueur. Un peu plus cher que l’ensemble des Prosecco mais qui provient de l’appellation DOCG parmi les plus qualitatives.

Nino Franco, Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG, Brut

Santa Margherita, Valdobbiadene, Prosecco Superiore, $18.75, sucre: 10 g/l, code SAQ: 12509154 .

 Bien satisfaisant et rafraîchissant que ce Prosecco Superiore de la maison Santa Margherita. Élaboré à partir du cépage Glera, ce vin mousseux provient de l’appellation Valdobbiadene en Vénitie dans le Nord-est de l’Italie. À $18.75, ce Prosecco représente certainement un beau rapport qualité/prix.  

Une mousse assez crémeuse d’où se dégage des notes de pommes et quelques notes florales. En bouche, c’est bien droit avec une certaine sensation de minéralité, pas trop sucré avec ses 10 g/l de sucre résiduel et bien équilibré. On retrouve les notes de pommes ainsi qu’une très belle acidité qui fait saliver. La longueur en bouche est appréciable.

Les Crémants de Bourgogne Veuve Ambal, parmi les meilleurs!

Veuve Ambal, Crémants de Bourgogne

On assiste depuis quelques années à une véritable révolution dans le milieu des vins effervescents avec le développement des Proseccos et des Cavas. Leur bas prix ainsi que leur goût apprécié par plusieurs ont eu pour effet d’augmenter l’intérêt des consommateurs envers les bulles.

Quant à moi les meilleurs rapports qualité/prix sont avec les Crémants. Cette appellation a été mise sur pied seulement en 1975 afin d’encadrer tous les producteurs de vins effervescents de France qui produisent hors Champagne.

Veuve Ambal, Crémants de Bourgogne

Pratiquement chaque région a son Crémant; Crémant de Loire, Crémant de Bordeaux, Crémant de Bourgogne et bien d’autres. Ces vins sont élaborés sensiblement de la même façon que le Champagne sauf quant au choix des cépages qui peuvent varier selon l’appellation. En Champagne on utilise en priorité le Chardonnay, le Pinot Noir ainsi que le Pinot Meunier. En Bourgogne on utilisera le Chardonnay, le Pinot Noir mais pas de Pinot Meunier car ne dernier n’est pas autorisé en Bourgogne. On pourra aussi utiliser l’Aligoté et le Gamay ce qui pourra donner un profil aromatique différent.

Beaucoup de ces producteurs de Crémant en France produisent aussi des vins rouges et noirs et pour certains, les Crémants représentent une faible proportion de leur production. Mais ce n’est pas le cas chez Veuve Ambal, le spécialiste et leader des Crémants de Bourgogne. J’ai eu le plaisir de rencontrer Aurélien Piffaut, Directeur Général de la maison familiale et indépendante Veuve Ambal, producteurs presqu’exclusivement de Crémants de Bourgogne et ce, depuis 120 ans. Aurélien représente la 6e génération de la famille et le Crémant coule dans ses veines…

Éric et Aurélien Piffaut

La Maison Veuve Ambal élabore une quinzaine de cuvées de Crémants de Bourgogne à partir des 300 hectares dont ils sont propriétaires et à partir de l’achat de raisins de viticulteurs avec qui ils ont des contrats d’approvisionnement. Ce sont les plus gros producteurs de l’appellation avec environ 7 millions de bouteilles (l’appellation entière en produit environ 19 millions). Ces 300 hectares leur permettent d’accéder à un vaste choix de terroirs ce qui leur donne une palette aromatique des plus diversifiée.

Vignobles, Veuve Ambal

La maison était depuis longtemps établie à Rully appelé le berceau de bulles en Bourgogne et en 2005 la maison a déménagé ses pénates à Montmagny-Lès-Beaune afin d’augmenter sa capacité d’entreposage. Elle aura, au fil du temps, fait l’acquisition de terres viticoles afin d’assurer l’approvisionnement en raisin. C’est sous l’impulsion d’Éric Piffaut, un véritable visionnaire qui a fait de la maison fondée par la Veuve Ambal (Anne-Marie Ninot épouse de Antoine Émile Ambal) un véritable leader du Crémant de Bourgogne.

Chai, Veuve Ambal

Veuve Ambal n’est pas seulement une maison spécialiste du Crémant de Bourgogne, c’est aussi un groupe familial. Il est composé de grandes Maisons de vinsde Bourgogne et d’effervescents :

Rivarose depuis 1998, André Delorme depuis 2005 et enfin Prosper Maufoux depuis 2010.

Veuve Ambal, domaines

Les 300 hectares que possède la maison se subdivisent en 6 terroirs différents : La Grande Côte, Gracieux Chevalier, La Vigne au Roy, Château St-Aubin, Les vins de l’Ange et London. Fait à noter, Château St-Aubin est constitué entre autres des appellations des plus qualitatives de Bourgogne :  Criots-Bâtard-Montrachet Grand Cru, Puligny-Montrachet 1er Cru, la Garenne, Meursault, Meursault 1er Cru, Chassagne-Montrachet 1er Cru les Chenottes et autres.

La dégustation

La philosophie de la maison tourne autour de la recherche de l’équilibre entre une acidité bien présente et une belle fraîcheur. On ne recherche pas de vins oxydés mais plutôt une tension et de l’énergie dans le vin.

Des cinq vins dégustés seul le Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut est disponible à la SAQ à $19.95. Le Cuvée Prestige Blanc Brut attend une décision de la SAQ pour reconduire ce vin sur les tablettes.

Cette dégustation nous a clairement démontré la grande différence dans le profil aromatique de chaque vin qui proviennent de la grande diversité des terroirs que possède la maison.

Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, $19.55, cépages : Pinot Noir, Chardonnay, Aligoté et Gamay, sucre : 12 g/l, code SAQ : 14093041.

Mettez de côté vos Proseccos et Cavas! Définitivement un Crémant à acheter! Laissez vous charmer par ses notes de fruits exotiques (litchi), d’agrumes, de fleurs blanches avec un soupçon de notes briochées. La texture est bien crémeuse, son acidité bien vive et tranchante et la finale est toute en finesse. Excellent rapport qualité/prix!

Veuve Ambal, Grande Cuvée Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Nature, Crémant de Bourgogne, cépages : Chardonnay et Aligoté, sucre : 3.0 g/l, malheureusement non disponible.

Sur des notes de levures, de fleurs blanches et briochées. En bouche, la texture est ‘’surprenament’’ moelleuse malgré le fait qu’il n’y a pas eu de liqueur de dosage ajoutée ce qui parfois rend le Crémant un peu rude. Pas le cas ici. Probablement que les 24 mois de vieillissement sur lies y sont pour quelque chose…

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Nature, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Chardonnay et Aligoté, sucre : 9.0 g/l, vieillissement de 20-24 mois. Malheureusement non disponible.

Sur des notes d’agrumes (citron), de fleurs ainsi qu’une belle sensation de minéralité sur des notes crayeuses. Bien complexe et d’une belle longueur. On parle quand même d’un vieillissement de 24 mois sur lies.

Veuve Ambal, Blanc de Blancs Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Cuvée Prestige, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Pinot Noir et Chardonnay, vieillissement de 24 à 36 mois. Non disponible pour le moment.

Ce vin a déjà été vendu à la SAQ à $24.90. Je vous le dis car à ce prix, c’est toute une affaire! En plein dans ma palette aromatique préférée !! Véritable coup de cœur sur des notes briochées, de noisettes ainsi qu’un soupçon d’agrumes. Quelle complexité en bouche, bien rond, d’une belle fraîcheur, un peu vineux (Pinot Noir) et tellement bon! S’il revient à la SAQ, sautez la-dessus!

Veuve Ambal, Cuvée Prestige, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

Veuve Ambal, Cuvée Marie Ambal, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne, cépages : Pinot Noir et Chardonnay, vieillissement de 36 mois. Malheureusement non disponible.

Ce Crémant haut de gamme est riche, complexe, d’une superbe longueur et dégage une belle sensation de minéralité. Eh que j’aime ces notes de noisettes, de brioche et d’agrumes bien persistantes qui s’entremêlent avec ces milliers de fines bulles en une finale toute en fraîcheur.

Veuve Ambal, Cuvée Marie Ambal, Blanc Brut, Crémant de Bourgogne

4 vins pour la longue fin de semaine!

Jaillance, Cuvée Impériale, Clairette de Die, Vallée du Rhône, $18.95, cépages : Muscat à petits grains 90%, Clairette blanche 10%, sucre : 66 g/l, code SAQ : 333575.

Agence Dandurand – échantillon

Oh quel excellent rapport qualité/prix! Si vous me demandez quel vin mousseux essayer ce vin fera certainement partie de mes recommandations. Élaboré selon la méthode ancestrale, ce vin est particulièrement aromatique sur des notes de pêches, de pommes avec comme un soupçon de sapinage qui lui donne une facture bien fraîche. La bouche est résolument sur des notes de pêches sans aucune lourdeur avec une certaine dose de finesse. Pas mal pour un vin de ce prix! Malgré le fait que ce soit un vin qui est considéré comme moelleux avec 66 g/l de sucre, il possède une belle sapidité. Et que dire de la longueur en bouche!


Jaillance, Cuvée Impériale, Clairette de Die, Vallée du Rhône

Adorada, Eau de California, vin rosé, 2018, $19.75, cépages : Grenache 60%, Syrah 30%, Pinot Noir 10%, sucre : 7.6 g/l, code SAQ : 13749248.

Agence Escalade – échantillon

Ce vin rosé est délicieux et des plus aromatique avec des notes de fruits rouges (framboises, fraises), de pamplemousse rose, de notes florales surtout sur la rose avec comme un petit côté bonbon. En bouche la texture est veloutée et moelleuse avec ses 7.6 g/l de sucre résiduel et fait un très beau contraste avec l’acidité est bien fraîche. On a un rappel des notes de fruits rouges avec comme un petit côté sucré bet une belle longueur.


Adorada, Eau de California, vin rosé, 2018

Mâcon, La Roche-Vineuse, Terres Secrètes, Bourgogne, Mâcon-Villages, 2017, $19.90, cépage : Chardonnay 100%, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 12453955.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Quelle belle alternative abordable aux vins blancs de Bourgogne provenant de la Côte de Nuit et de la Côte de Beaune qui peuvent être assez chers. Les vins du Mâconnais! Et celui-ci est particulièrement réussi.

Au nez de belles notes de poires avec un soupçon d’abricots et de notes florales. En bouche c’est un vin bien droit qui procure une très belle sensation de minéralité avec une acidité bien fraîche. Petite amertume en fin de bouche sur une longueur assez appréciable. C’est le genre de vin que je boirais tous les jours! Tellement satisfaisant surtout à ce prix.


Mâcon, La Roche-Vineuse, Terres Secrètes, Bourgogne, Mâcon-Villages, 2017

Zuccardi Q, Cabernet-Sauvignon, Argentine, Valle de Uco, 2015, $19.95, sucre : 1.9 g/l, code SAQ : 13265294.

Agence Elixirs – échantillon

J’ai bien apprécié l’ensemble et l’équilibre de ce Cabernet-Sauvignon d’Argentine. Au nez des notes de fruits rouges sur la cerise, de fruits noirs sur les mûres, le cassis ainsi que quelques notes de bleuets, puis un beau soupçon de vanille et de notes boisées (12 mois de barrique avec chauffe moyenne). En bouche c’est juteux, goûteux d’un bel équilibre avec une texture veloutée, des tannins charpentés tissés serré et comme une petite chaleur avec ses 14.5% d’alcool. La longueur est appréciable, c’est beau, c’est bon, c’est bien fait et on achète! Je suggérerais de le passer en carafe pendant une heure pour que le vin prenne pleinement son envol.

Vous ferez de beaux accords avec des viandes rouges grillées.


Zuccardi Q, Cabernet-Sauvignon, Argentine, Valle de Uco, 2015

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén