fbpx

Catégorie : Chili Page 1 of 2

5 beaux vins rouges sous les 20$ pour votre BBQ!

5 vins rouges sous les 20$ pour votre BBQ

Je vous propose 5 vins rouges sous la barre des 20$ pour votre BBQ cet été! Ceux-ci proviennent d’Argentine, du Portugal, du Chili et de France. Bonne dégustation!

Vida Organica, Sauvage, Cabernet-Sauvignon, vin rouge bio, Argentine, Mendoza, Zuccardi, 2020, 16,05$, sucre : 1.6 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 10985827.

BOuteille de Vida Organica, Sauvage, Cabernet-Sauvignon, vin rouge bio, Argentine, Mendoza, Zuccardi, 2020 avec vignoble en arrière-plan
Vida Organica, Sauvage, Cabernet-Sauvignon, vin rouge bio, Argentine, Mendoza, Zuccardi, 2020

Les vignes d’où proviennent ce vin ont possiblement jusqu’à 60 ans d’âge. Les vendanges sont manuelles et la vinification est classique avec des levures sélectionnées provenant des vignobles incluant une macération pendant 15 jours.

Notes de dégustation

Une très belle expression du Cabernet-Sauvignon d’Argentine vendue à prix plus que raisonnable. Au nez il se révèle sur des arômes de fruits rouges bien mûrs et frais avec un soupçon de framboises, de notes florales, d’épices et une touche de vanille.

La bouche est fraîche et bien structurée avec une acidité équilibrée et des tannins presque charpentés. Les flaveurs de fruits rouges, un soupçon de fruits noirs ainsi que quelques notes végétales discrètes créent une sensation agréable de volume. La finale est bien fruitée un brin acidulée.

Vous ferez de beaux accords avec vos steaks grillés et autres viandes goûteuses sur le BBQ.

Agence Fréchette Vins d’exception – échantillon

Zuccardi

Chai Zuccardi

Les premiers hectares de vignes ont été plantés en 1963 à Maipu Menzoza par le grand-père de Sebastián Zuccardi. Depuis la famille est devenue un leader de la production de vin argentin.

La cave dispose depuis 2008 d’un espace de recherche et développement, dédié à l’étude du terroir et des diverses variables qui affectent la qualité du vin. L’objectif, selon les propres mots de Sebastián, n’est pas «de rechercher des vins parfaits, mais des vins qui expriment le lieu, la région’’.

Si jamais vous allez un de ces jours en Argentine il faut visiter leur chai Piedra Infinita (Valle de Uco) qui est une merveille d’architecture.

Ribeira de Aguiar, Herança de Sonho, Portugal, Douro, 2018, 16,05$, cépages : Touriga Franca 40 %, Touriga nacional 35 %, Tinta roriz 25 %, sucre : 3.5 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 14131183.

Bouteille de Ribeira de Aguiar, Herança de Sonho, Portugal, Douro, 2018 avec le Douro en arrière-plan
Ribeira de Aguiar, Herança de Sonho, Portugal, Douro, 2018

Le nom de ce vin rouge du Portugal Ribeira de Aguiar vient de la rivière qui serpente dans le vignoble situé dans le Douro supérieur et qui se jette dans le Douro. On peut y apercevoir l’aigle de Bonelli qui s’y tient parfois. Cette rivière est un affluent de la rive gauche du fleuve Douro, entre les rivières Águeda et Coa, également connue sous le nom de rivière Seco. Son parcours est d’environ 45 kilomètres.

Le domaine fait 25 ha et son propriétaire est Carlos Ferreira du Groupe Ferreira.

Le Douro est une des régions des plus qualitative du Portugal et cette réputation repose sur plusieurs années de production de vins de Porto.

Régions viticoles du Douro
Régions viticoles du Douro

Les vins rouges secs du Douro proviennent des mêmes cépages autochtones utilisés pour élaborer les vins de Porto. Les cépages tels Touriga Nacional, Touriga Franca, Tinta Roriz (Aragonez), Tinta Barroca et Tinto Cão sont utilisés dans leur production.

Ce sont donc en majorité des vins d’assemblage ce qui leur apporte une belle richesse et une complexité aromatique typique de l’appellation. On élabore aussi des vins monovariétaux qui sont issus surtout des 3 premiers cépages.

Notes de dégustation

Le nez se Ribeira de Aguiar se révèle sur des arômes de fruits rouges bien mûrs et confiturés, de mûres, de cerises noires et d’épices douces.

La bouche est généreuse et goûteuse supportée par des tannins charnus et charpentés et une acidité bien fraîche. Les flaveurs de cerises rouges et surtout noires conjuguées à une touche de notes boisées lui apportent ce côté bien goûteux.

Vous ferez de beaux accords avec des viandes mijotées longtemps et la cuisine méditerranéenne.

Agence Tocade – échantillon

Les vins du Douro

Pour en savoir plus sur les vins du Douro, cliquez sur le lien.

Château Eugénie,Tradition, France, Sud-Ouest, Cahors AOP, Jean et Claude Couture, 2017 (2018 disponible), 16,30$, cépages : Malbec 80 %, Merlot 20 %, sucre : 1.7 g/l, alc. : 12.5%, code SAQ : 721282.

BOuteille duChâteau Eugénie,Tradition, France, Sud-Ouest, Cahors AOP, Jean et Claude Couture, 2017 avec vignoble en arrière-plan
Château Eugénie,Tradition, France, Sud-Ouest, Cahors AOP, Jean et Claude Couture, 2017

Ce vin provient de vignes issues de terrasses argilo-siliceuses et demi-coteaux argilo-calcaire situées en plein cœur de l’appellation Cahors.

La vinification traditionnelle dure de 10 à 15 jours en cuves inox avec contrôle de la température et remontages programmés. L’élevage est de 12 mois en cuves inox et cuves béton pour garder les arômes et saveurs de fruits.

Notes de dégustation

Surprenant de douceur ce Malbec de Cahors! Il exhibe au nez des effluves de fruits noirs (mûres), de quelques notes boisées avec un soupçon de notes animales et une trame végétale/mentholée.

La bouche est toute en douceur, dirais-je d’une certaine élégance pour un Cahors. La texture est bien veloutée et la structure est assurée avec des tannins équilibrés. Les flaveurs rappellent celles perçues au nez avec un brin de réglisse et comme une légère touche mentholée. On y reconnaît le respect du cépage.

Vous ferez de beaux accords avec un cassoulet, magrets et confits de canard et autres grillades.

Agence Noble Sélections

Château Eugénie

Chai Château Eugénie
Chai Château Eugénie

Le Château Eugénie est le fruit d’une longue lignée de vignerons indépendants car on retrouve la trace de vignerons de la Famille Couture en 1470, au service du Seigneur d’Albas. Et c’est en hommage à l’arrière-arrière-grand-mère Eugénie que le domaine fut ainsi baptisé.

Plantées sur les terrasses de la vallée du Lot, en demi-coteaux et sur les plateaux du Causse, les vignes du Château Eugénie bénéficient d’un remarquable ensoleillement et d’un terroir typique de l’appellation.

Depuis 2014 le vignoble a la certification HVE (Haute Valeur Environmentale).

Château Grand Jean, France, Bordeaux, Bordeaux Supérieur AOP, Réserve, 2019, 17,30$, cépages : Cabernet-Sauvignon 50%, Merlot 45%, Malbec 5%, sucre : 2.3 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 11073424.

BOuteille de Château Grand Jean, France, Bordeaux, Bordeaux Supérieur AOP, Réserve, 2019 avec vignoble en arrière-plan
Château Grand Jean, France, Bordeaux, Bordeaux Supérieur AOP, Réserve, 2019

Pour élaborer ce Château Grand Jean, chaque parcelle est vinifiée séparément pour conserver une plus grande typicité de chacun des cépages en fonction de leurs terroirs. On procède à une macération pré fermentaire à froid afin d’extraire les arômes primaires de fruits rouges et des notes florales.

La fermentation est effectuée en cuves thermorégulées pendant une durée entre 18 et 25 jours puis s’effectue la fermentation malolactique qui permet d’assouplir les vins. Enfin on procède à l’élevage en barriques de chêne français et américains pendant 12 mois.

Notes de dégustation

D’un très bel équilibre ce Bordeaux dégage des notes de fruits rouges et noirs bien mûrs avec une pointe de cassis, une trame boisée et une légère dose d’épices.

En bouche les flaveurs de fruits rouges et surtout noirs se conjuguent à quelques notes végétales et boisées pour apporter fraîcheur et équilibre. La finale bien fruitée et légèrement acidulée est d’une longueur moyenne.

Un bon Bordeaux à prix raisonnable pour tous les jours!

Vous ferez de beaux accords avec vos grillades sur le BBQ.

Agence Tocade – échantillon

Vignobles Dulon

Château Dulon
Château Dulon

Situés entre la Garonne et la Dordogne, les Vignobles Dulon s’étendent sur 150 hectares au cœur de l’Entre-deux-mers, en Gironde. Après plus de 250 ans d’expérience du milieu viticole, la famille Dulon est à ce jour à la tête de 4 propriétés aussi atypiques les unes que les autres.

Le Château Grand Jean est situé à Soulignac, cette propriété est la plus ancienne. Première pierre des Vignobles DULON, elle représente aujourd’hui une superficie de 100 hectares.

Le Château Julian situé sur la commune de Targon la propriété de 20 hectares a été rachetée en 1998 par Michel et Françoise Dulon.

Chai Vignobles Dulon
Chai Vignobles Dulon

Le Château du Vallier situé à Langoiran fait partie des meilleurs Côtes de Bordeaux. La propriété rachetée en 2004 est composée de 20 hectares situés sur les hauteurs de la Garonne.

Le Château Haut Pezat, acheté en 2013, est la dernière acquisition des Vignobles Dulon. Situé en bordure de Dordogne sur la commune de Vignonet, la propriété comporte 8 hectares de vignes en appellation Saint Emilion Grand Cru.

Ces emplacements privilégiés permettent de produire des vins de qualités sur 7 appellations différentes : AOP Entre-deux-Mers, AOP Bordeaux Blanc, AOP Moelleux, AOP Bordeaux Rouge, AOP Bordeaux Supérieur.

Depuis le millésime 2019, la maison a obtenu la certification Haute Valeur Environnementale de Niveau 3 qui est la plus élevée de la démarche Haute Valeur Environnementale.

Arboleda, Cabernet-Sauvignon, Chili, Valle de Aconcagua, 2018, 19,00$, sucre : 2.3 g/l, alc. : 14%, code SAQ : 10967434.

Bouteille de Arboleda, Cabernet-Sauvignon, Chili, Valle de Aconcagua, 2018 avec vignoble en arrière-plan
Arboleda, Cabernet-Sauvignon, Chili, Valle de Aconcagua, 2018

Ce vin provient du Chili, de la Valle del Aconcagua, région bien qualitative, et plus spécifiquement du vignoble Las Vertientes.  Les sols de ce dernier sont composés des dépôts alluviaux qui ont un pourcentage élevé de pierres et de gravier sous une couche de limon ce qui rappellent les sols autour de Bordeaux. Ce vin a été affiné en fûts de chêne français (dont 20% sont neufs) et ce, pendant 12 mois.

Valle de Aconcagua
Valle de Aconcagua

Notes de dégustation

Au nez, il se révèle sur des arômes assez intenses de fruits rouges et noirs (mûres, cassis, cerises noires), de prunes, d’épices douces et de notes boisées.

La bouche est d’une texture quelque peu ferme avec un niveau d’acidité bien présent qui lui confère une belle fraîcheur et possède des tannins charpentés, charnus, denses et tissés serré qui créent une structure harmonieuse.

Les flaveurs dominantes de fruits noirs, de prunes, d’épices douces ainsi que de notes boisées se conjuguent à une légère perception de chaleur (alc. 14%) , de volume et d’amplitude qui se prolongent dans une persistance appréciable. C’est juteux, goûteux et d’un bel équilibre.

Vous ferez de beaux accords avec des viandes rouges grillées, gibiers et autres viandes goûteuses.

Agence Mark Anthony – échantillon

Vina Arboleda

Arboleda, mot qui signifie un bosquet d’arbres, est un hommage aux 1450 ha de forêt indigène qui entourent les vignobles. Vina Arboleda a été fondée en 1999 par le vigneron Eduardo Chadwick. Ce dernier, descendant de Don Maximiano est président de Vina Errazuriz et de Vina Sena. Il est un ardent promoteur des vins du Chili.

Entre autres lors du Berlin Tasting en 2004, il a opposé ses Chadwick 2000 et Seña 2001 à certains des plus grands vins du monde, dont Lafite et Sassicaia. Ses vins sont arrivés respectivement premier et deuxième, et cet événement a convaincu le monde que le Chili méritait d’être reconnu.

Don Melchor, la quintessence du Cabernet-Sauvignon au Chili!

Superbe dégustation verticale (même vin sur plusieurs millésimes différents) du vin icône Don Melchor Cabernet-Sauvignon lors du 30ième anniversaire de la marque avec Isabel Mitarakis Guillisasti Winemaker chez Don Melchor qui fait partie de la maison Vina Concha y Toro. Cette dégustation a été mise sur pied par l’agence Escalade: http://escaladews.ca/

Le vin Don Melchor – son origine: http://www.donmelchor.com/en/home/

Nous sommes au début des années 1980 et Eduardo Guillisasti, alors président de Vina Concha y Toro, présente ses nouveaux vins faits à partir de Cabernet-Sauvignon à la légende Émile Peynaud qui, suite à une dégustation des plus convaincante, lui assigne Jacques Boissenot, un œnologue réputé, pour prendre charge de ce nouveau projet. On parle alors d’un vignoble situé à Puente Alto sur la rive Nord du Maipo au Chili. On appellera ce Vignoble Don Melchor en l’honneur du nom du fondateur.

Situé au pied de la Cordillère des Andes à 650 mètres au-dessus du niveau de la mer, Le vignoble remonte au milieu du 19 siècle lorsque les premières variétés de vignes ont été importées de France. Aujourd’hui, il s’étend sur 127 hectares, et est divisé en sept parcelles dont 90% sont dédiées au Cabernet-Sauvignon, 7.1% au Cabernet Franc, 1.9% au Merlot et 1% au Petit Verdot. Les vignes du vieux vignoble ont en moyenne plus de 30 ans.

Chaque parcelle été subdivisée de manière à permettre un travail très précis de viticulture et de viniculture. Cette mosaïque de parcelles permet jusqu’a 150 possibilités d’assemblage pour le Don Melchor. Cette diversité permet entre autres de préserver la signature de la marque tout en laissant le terroir s’exprimer pleinement. Aucune parcelle ne peut représenter plus de 60% de l’assemblage final. Certaines années, un petit pourcentage de Cabernet Franc, Merlot et Petit Verdot est ajouté pour accroître la complexité et l’élégance de l’assemblage final.

Chaque année, l’oenologue Enrique Tirado, le Maître de Chai et oenologue en chef, se rend au village de Lamarque, dans la région de Bordeaux, pour rencontrer Eric Boissenot, le fils de Jacques, pour déguster les 150 lots du vignoble et déterminer quels lots composeront le nouveau Don Melchor.

Le vieillissement se fait en barrique de chêne français dont les 2/3 sont neufs. Après de 14 à 15 mois, le vin est embouteillé et vieilli pendant une autre année pour développer la complexité et l’élégance qui en font la renommée.

La Dégustation

Isabel, la winemaker de Don Melchor, avait apporté avec elle des vins issus de trois des sept parcelles. Nous avons procédé à l’exercice de goûter chaque vin et à suggérer un assemblage selon diverses proportions. Puis nous avons comparé notre assemblage avec une verticale de Don Melchor. L’exercice était des plus intéressant et démontrait bien la complexité d’optimiser l’utilisation de chaque parcelle afin d’obtenir ce qu’il y a de mieux.

Nous avons dégusté une verticale de ce vin en commençant par le plus récent, le 2016, histoire de bien focusser sur ce nouveau millésime qui verra le marché vers janvier, février 2019. Isabel mentionnait que selon elle une verticale devrait idéalement débuter avec le vin le plus vieux, histoire de ne pas se laisser subjuguer par les tannins d’un vin plus jeune. Un de ces jours je m’attaquerai bien à ce sujet dans un article à venir…

Don Melchor, 2016, $87.50, cépages : Cabernet-Sauvignon 93%, Cabernet Franc 3%, Petit Verdot 3%, Merlot 1%, code SAQ : 12126882. Millésime 2013 a été noté 93 points par Wine Spectator, 93 points par Wine Advocate. Ce vin sera disponible vers janvier, février 2019 et le prix est sujet à changement.

Des notes de cèdre, de fruits rouges sur la fraise et d’épices douces. En bouche super bel équilibre entre la texture veloutée, l’acidité bien fraîche et les tannins charpentés, bien souples et élégants. Très belle longueur !

Don Melchor, 2015, $87.50, cépages : Cabernet-Sauvignon 92%, Cabernet Franc 7%, Petit Verdot 1%, code SAQ : 12126882. Il ne reste que très peu de ce vin dans le réseau SAQ incluant le millésime 2013.

Excellente année que ce 2015 qui a donné un vin des plus classique qu’on pourrait qualifier de « masculin » alors que le 2016 est plus « féminin » selon Isabel. De belles notes de fruits rouges sur le cassis avec une belle sensation de minéralité. Quel équilibre et quelle belle texture veloutée ! De beaux tannis souples et charpentés se marient bien avec l’acidité bien fraîche. Beaucoup de longueur et d’élégance.

Don Melchor, 2006, cépages : Cabernet-Sauvignon 96%, Cabernet Franc 6%. Ce vin n’est pas disponible.

Ouf quel vin ! On n’a pas à chercher loin pour savoir si ce vin peut vieillir en beauté. Ce 2006 en est la preuve bien vivante. Des notes de fruits rouges bien mûrs sur la cerise noire avec de belles notes de prunes. Les tannins sont tout en jeunesse et bien charpentés. De belles notes de café et de torréfaction avec beaucoup de volume et d’amplitude. Quelle longueur en bouche !

Don Melchor, 1995, cépages : Cabernet-Sauvignon 97%, Merlot 3%. Ce vin n’est pas disponible.

Quelle complexité dans ce vin. Il a fallu que je le déguste par deux fois. Au premier nez des notes mentholées étaient vraiment prédominantes. Celles-ci se sont estompées après quelques minutes pour laisser la place à des notes de tabac, de prunes avec toujours un soupçon de menthol. En bouche des notes de torréfaction, de café avec en filigrane des notes de prunes. Vraiment un très beau Vin !

De superbes dégustations des vins de à la SAQ Sélection de Ste-Adèle!! La plus récente, les vins exceptionnels de Vina Errazuriz

Hier avait lieu une très belle dégustation des vins de Vina Errazuriz à la SAQ de Ste-Adèle. Nous avons dégusté les vins Icone de la maison incluant les La Cumbre Syrah, le Don Maximiano, le Kai Carmenère ainsi que le Sena Chadwick tous des vins haut de gamme de la maison encensés par tous les critiques du monde et gagnants des prix les plus prestigieux.

Le tout était organisé par Manon Chalifoux Conseillère en vin aidée de Jean Desrosiers et de toute l’équipe de la succursale. Les vins étaient commentés par Hugo Nolet de l’agence d’importation de vins Philippe Dandurand ainsi que par Manon. D’excellentes bouchées spécialement élaborées pour s’accorder avec les vins provenaient du chef Michael Lessard de  Racines – Héritage Culinaire (450-822-0256).

 

Avant de vous parler des vins, voici quelques détails au sujet de ces dégustations. Prenons par exemple celle d’hier soir. Il y avait un maximum de 18 personnes (ce qui est le cas de chaque dégustation), le coût était de $24.00 pour un total de 6 vins (4 pour lesquels vous payez et 2 autres compliments de la succursale comme vins de mise en bouche) ce qui comprenait aussi des bouchées dans la portion accords mets vins de la dégustation. Le prix des dégustations varie selon le prix des vins ainsi que la quantité de vins. Pour vous donner une idée, elles varient jusqu’à date de $13.00 à $40.00 par personne. Pour payer vous devez avoir votre carte SAQ de dégustation sur laquelle vous devez avoir au moins le montant nécessaire. Hier il y avait deux dégustations : une de 17:30 à 19 :00 hres et une autre de 19 :30 à 21 :00 hres.

Pour connaître le calendrier de ces événements contactez Manon au 450-229-7673 ou via courriel à conseillere.en.vin@gmail.com. Le prix de ces dégustations est sûrement parmi les moins chères que je connaisse et offre un rapport qualité/prix assez incroyable! Pensez-y 4 vins entre $84.00 jusqu’à $227.75 plus deux vins autour de $20.00 pour seulement $24.00 par personne. Et en plus vous aurez les commentaires de Manon une experte dans le domaine croyez-moi ainsi que les commentaires des représentant/ambassadeurs des producteurs de vins.

Vina Errazuriz

Don Maximiano a fondé Vina Errazuriz en 1870 et a planté ses vignes de cépages français, une innovation à cette époque, dans la vallée de l’Aconcagua une région des plus qualitatives du Chili. Cent ans ont suffi à ses descendants pour consolider le domaine et ainsi le positionner parmi les meilleurs avec des vins vraiment remarquables.

C’est surtout en 2004 que la reconnaissance mondiale du domaine a pris son envol. En effet en 2004, le Jugement de Berlin (en référence au jugement de Paris de 1976) a réuni 36 journalistes pour évaluer 16 vins de millésimes de 2000 et 2001 à l’aveugle. Parmi ces vins on retrouvait Château Latour, Château Margaux, Sassicaia, Solaia, Tignanello et bien sûr Sena et Vinedo Chadwick. La première place a été décernée à Vinedo Chadwick 2000, la 2ième à Sena 2001, la troisième à Château Lafite 2000 et la quatrième à Sena 2000. Tout un résultat avec 3 vins du domaine parmi les meilleurs !!

Pour en savoir plus sur le domaine : http://www.errazuriz.com

La dégustation

Nous avons dégusté 6 vins dont faisaient partie les 4 vins haut de gamme jugés parmi les meilleurs vins au monde lors de compétitions mondiales. J’ai l’occasion depuis un certain temps de déguster les vins d’Errazuriz à chaque année. La dernière fois, c’était en compagnie de Maria Luisa Errazuriz et croyez moi ça été toute une expérience. Vina Errazuriz fait partie de ma liste de producteurs préférés. En fait Errazuriz s’est vu décerner le titre de producteur de vin de l’année 2017 par Robert Parker ce qui est tout un honneur. En 2018 Eduardo Chadwick (5ième génération) président du groupe s’est vu décerner le titre de l’homme de l’année dans le domaine du vin.

Errazuriz, Chardonnay, Aconcagua Costa, 2017, $21.55, code SAQ : 12531953.

Il s’agit d’un chardonnay de région fraîche de haute altitude ou le fruit et la fraîcheur prédominent. De belles notes de fruits blancs surtout sur la poire et la pêche ainsi qu’un beau boisé bien intégré. En bouche une belle sensation de minéralité avec une acidité bien fraîche. C’est pas mal goûteux, assez long en bouche avec une finale sur un soupçon d’amertume qui fait saliver. Très beau!

Errazuriz, Cabernet-Sauvignon, Aconcagua Alto, 2015, $20.65, code SAQ : 13394766. Noté 93 pts James Suckling.

Des notes de prunes, de cerises, de mûres, de vanille ainsi que quelques notes herbacées. En bouche on retrouve les mêmes arômes perçues au nez sur des notes de fruits sont bien mûrs entremêlés de notes de torréfaction. Bel équilibre entre l’acidité relativement fraîche ainsi que les tannins presque charpentés. La finale est sur des notes de cerises avec quelques notes d’épices douces et un peu d’amertume. La longueur est assez longue et le vin offre une belle amplitude en bouche. Vraiment un très beau vin pour le prix.

Errazuriz, Don Maximiano, 2015, $84.00, cépages : Cabernet-Sauvignon 67%, Carmenere 15%, Malbec 8%, Petit Verdot 7% et Cabernet Franc 3%, code SAQ : 11396557. Noté 93 points Wine Advocate, 96 points James Suckling.

Ce vin est bâti comme un vin bordelais et est de facture des plus classique. Au fil du temps on a diminué la portion de Cabernet-Sauvignon pour le rendre moins austère. C’est un peu un vin qui évoque le dicton ‘’Main de fer dans un gant de velours’’. Un nez des plus charmeur avec des notes de cèdre, de crème de fruits rouges (fraises, framboises, cerises), de vanille avec un soupçon de notes herbacées et de chocolat. D’un bel équilibre avec des tannins charpentés, de notes de fruits rouges et noirs, un boisé bien intégré ainsi que des notes de noyaux de cerise ce qui lui confèrent un peu d’amertume. De l’élégance, de la puissance et de la finesse…tout est dit!

Errazuriz, La Cumbre, Syrah, 2015, $90.00, code SAQ : 11891101. Noté 93 points Wine Advocate, 92 points James Suckling.

Les notes d’épices typiques de ce cépage sont dans ce vin plus retenues que par exemple celles d’un vin de Syrah provenant des appellations Côte Rôtie, Hermitage et autres. Au premier nez j’ai perçu des notes lactées puis de fruits rouges surtout sur les cerises noires et de bleuets ainsi que des notes d’épices douces. En bouche, bel équilibre entre le velouté de la texture et les tannins pratiquement charpentés et tissés bien serré. Des notes de prédominance de fruits noirs bien mûrs s’entremêlent avec des notes de fruits rouges. Beaucoup de longueur, d’amplitude et de volume en bouche.

Errazuriz, Kai, Carmenère, 2015, $141.00, code SAQ : 12051411. Noté 92 points Wine Advocate, 95 points James Suckling.

Le Carmenère, cépage bordelais, est devenu au fil des années le cépage emblématique du Chili. Un vin au nez des plus charmeurs avec des notes de tabac, de crème de fruits rouges, de poivrons grillés, de caramel, de vanille, de graphite, d’eucalyptus ainsi qu’une légère torréfaction. Ouff…pas mal complexe! En bouche c’est le velouté de la texture qui étonne avec des tannins bien présents, charpentés et légèrement asséchants. De belles notes de torréfaction, d’épices douces et de crème de fruits le tout en une longueur qui n’en finit plus. Beaucoup de finesse et d’élégance dans ce vin.

Errazuriz, Sena Chadwick, Aconcagua Valley, 2014, $227.75, cépages : Cabernet-Sauvignon 60%, Carmenère 16%, Malbec 11%, Merlot 8%, Petit Verdot 5%, code SAQ : 13333891. Noté 97 points James Suckling.

Ce vin est un projet conjoint d’Eduardo Chadwick et de Robert Mondavi. Les deux s’étaient mis dans la tête de faire des vins qui rivaliseraient avec ce qu’il se fait de mieux dans le monde. C’est en 1995 que le premier millésime a vu le jour en même temps que le nouveau système d’appellations du Chili.. Je me souviens avoir acheté certains des premier millésimes…

Au nez des notes de chocolat noir, de crème de fruits rouges et noirs (mûres), de torréfaction, de notes de tabac et d’épices douces. En bouche c’est le paroxysme de l’équilibre avec des tannins charnus et charpentés, des notes de fruits assez intenses et beaucoup volume et d’amplitude qui se termine en une longueur…interminable…Du grand vin!!

https://www.vinsdandurand.com/fr/

 

 

 

 

 

Les vins de Vina San Pedro. Superbes expressions des divers terroirs du Chili !!

Cette semaine j’ai eu la chance de renconter Paola Spagui, Export Manager pour le Canada pour VSPT Wine Group et Claudia Gomez Directrice de la marque Grandes Vinos de San Pedro.

Pour vous mettre en situation, quand on parle du Groupe VSPT et de Vina San Pedro, on parle du deuxième plus important groupe du Chili quant à l’élaboration et la commercialisation de vins. Pour vous donner une idée, ce groupe opère  4,244 hectares (la grande majorité au Chili). Vina San Pedro fait partie du groupe VSPT et possède 2,700 hectares.

Je vous donne ces chiffres parce qu’il y a un mythe qui perdure en ce qui a trait aux  »gros et importants » producteurs de vins. Le mythe est le suivant : les grosses entreprises dans le domaine du vin ont avoir tendance à produire des vins de type ‘’industriels’’ moins bons et de moindre qualité alors que les meilleurs vins seront produits par les plus petits et moyens producteurs. Eh bien ce mythe ne tient simplement pas la route avec le groupe Vina San Pedro. Plusieurs des vins  de ce domaine sont véritablement des vins de terroir et vraiment pas de type  »industriel ». En fait durant notre rencontre nous avons surtout parlé de l’importance des divers terroirs dans les différentes régions du Chili, de qualité croissante des vins et de vini/viticulture durable. Tout en discutant nous avons dégusté 4 de leurs vins dits de ‘’terroir’’ soit un vin de la gamme Grande Vinos de San Pedro et 3 vins de la marque 1865.

Alors voici donc un compte rendu de cette rencontre des plus intéressante.

Le Chili

Une partie de notre discussion a portée sur le développement de la filière vinicole du Chili. Claudia, œnologue de formation et ayant travaillé en Europe, avait une perspective des plus intéressante sur le sujet. J’ai subdivisé le tout en 3 sections : les règlements, les cépages et le développement du Chili. Évidemment de document ne couvre pas l’entièreté du sujet mais il donne un éclairage intéressant sur certains aspects clés du Chili.

Les règlements

La meilleure analogie que Claudia m’a donné pour comprendre le Chili c’est une comparaison entre la région de Sancerre en France (Vallée de la Loire) et celle de Leyda qui n’est pas trop loin de San Antonio dans la Vallée de l’Aconcagua.

Les deux régions ont sensiblement le même nombre d’hectares de vigne avec de 2 à 3,000 à Sancerre et environ 2,000 à Leyda.

Dans la région de Sancerre il y a approximativement 500 producteurs alors qu’à Leyda il y en a à peu près une dizaine. Il y a évidemment donc une plus grande concentration de la production du vin au Chili et ce parmi des plus gros producteurs.

Les cahiers de charge (règlements à suivre pour la viti-viniculture) à Sancerre sont très exigeants et passablement limitatifs. On ne peut pas planter ce qu’on veut et faire pousser ses raisins comme on veut. Il y a des règles pour les raisins qu’on peut planter, pour la densité de la plantation, pour les rendements, pour les intrants, l’irrigation est interdite etc etc. Il y en a pour 11 pages de règlements.

Pour le Chili comme me disait Claudia, on fait pas mal ce qu’on veut. Il n’y pas vraiment de règlements à suivre quant aux raisins qu’on plante et la façon dont on élabore les vins. Cependant, il y a des règlements à suivre quant à la provenance des vins. Par exemple, pour un vin fait de cabernet-sauvignon, s’il est consommé au Chili, un minimum de 75% du vin doit être fait de cabernet-sauvignon pour pouvoir le dire sur l’étiquette du vin. Cette règle est de 85% pour les vins à l’exportation. Même chose pour un millésime disons le 2015; 75% du vin doit provenir de 2015 (exportation 85%) pour indiquer le millésime 2015. À part de cela, le champ est pas mal libre.

Disons que cette façon de faire ouvre les portes à bien des idées différentes quant à la viticulture, à la vinification et à l’innovation ce qui est effectivement le ces chez Vina San Pedro. On se targue d’être à l’avant-garde à ce niveau.

Les cépages

Dans notre discussion nous avons parlé de cépages. Beaucoup de pays comme l’Espagne et L’Italie pour ne nommer que ceux-là, ont durant une partie de leur histoire (et encore), élaboré des vins avec des cépages de type cabernet-sauvignon, merlot, sauvignon blanc etc. Donc des vins faiyts avec des cépages de type vitis vinifera.

On voit dans ces pays une émergence des cépages autochtones comme facteur de différentiation et de compétition. Au Chili, comme me disait Claudia ‘’Nous n’avons pas de cépages autochtones. Tout a été apporté par les Européens’’. Donc la grande majorité des vins produits au Chili sont faits avec des cépages de type Vitis Vinifera c-à-dire cabernet-sauvignon, merlot etc. Pour se distinguer de la compétition, il faut donc s’assurer que les vins sont très bons sinon au moins meilleurs que les autres pays qui utilisent les mêmes cépages puisque les consommateurs peuvent comparer divers cabernet-sauvignon provenant de divers pays.

Il faut reconnaître entre autres que bien que le carménère est un cépage qui provient d’Europe (et n’est presque plus utilisé), le Chili en a pratiquement fait un cépage emblématique. Comme me disait Claudia : ‘’Il n’y avait pas de livre de recette avec ce cépage. Il a fallu travailler fort et faire beaucoup de recherches pour en arriver ou nous sommes c-à-dire çà faire des vins de qualité’’. Quant aux cépages autochtones, on retrouve un peu du cépage Pais dans le sud du Chili.

Le développement du Chili

‘’C’est surtout au début des années 90 que l’industrie du vin a vu son envol au Chili avec les Rothschild, les Torres, Lafitte et autres. De plus il y a eu une tendance pour les ‘’winemakers’’ d’aller voir ce qui se faisait ailleurs dans le monde’’. C’est durant cette période que les grands producteurs du Chili ont pris un virage qualité, terroir.

C’est aussi durant cette période que les producteurs ont fait de l’expansion dans des régions dites plus ‘’extrêmes’’ comme dans la région d’Elqui plus au nord et vers le sud vers Bio Bio, et aussi on a rapproché les vignobles de l’océan et des montagnes. C’était pratiquement une révolution que de planter des raisins en pente dans des régions plus difficiles (à la recherche des  meilleurs terroirs et d’une meilleure qualité de vins) alors qu’auparavant on favorisait les vignobles plus plats afin d’obtenir des plus gros rendements.

C’est en fait Durant cette période d’ébullition qu’on a redécouvert le carménère qui au fil du temps est devenu un cépage emblématique et qu’entre autres, la région de Leyda a été développée.

Vina San Pedro

Viña San Pedro a été fondée dans la vallée de Curicó en 1865 par les frères Correa Albano. Ces derniers ont été de véritables précurseurs en apportant des variétés de cépages du Vieux Continent à la Vallée.

Bien des années  plus tard, c’est surtout en 2007 que l’entreprise a pris son envol (et quel envol…) lors de la fusion avec VSP Tarapaca : ‘’Tout est arrivé en même temps’’. De nouvelles installations ont vu le jour grâce à cette fusion et l’entreprise a procédé au fil du temps à plusieurs acquisitions de vignobles et ce pratiquement dans toutes les régions les plus qualitatives du Chili. En fait le groupe est présent dans toutes ce régions:

 

 

 

La Vallée d’Elqui : Forte influence maritime; idéal pour les cépages Pinot noir et Syrah

Casablanca : climat méditerranéen frais; idéal pour le Sauvignon blanc et le Chardonnay

La Vallée de Leyda : les vignobles ne sont qu’à 14 kilomètres de l’océan; idéal pour Sauvignon blanc, Chardonnay, Pinot noir et Syrah

La Vallée de Maipo : climat méditerranéen avec de gros changements de température entre le jour et la nuit; cette région a été le berceau du renouveau des vins chiliens

La Vallée de Cachapoal : vignobles au pied des Andes; fortes variations de températures enyre le jour et la nuit.

La Vallée de Curico : climat idéal pour la vigne, de type méditerranéen et influencé par le Pacifique.

La Vallée de Maule : climat particulièrement chaud; idéal pour le Syrah et le Carménère

La Vallée de Bio-Bio : les vignobles les plus au sud avec un climat de type méditerranéen. Idéal pour Chardonnay, Riesling, Gewurtztraminer et Pinot noir.

À seulement une heure et demie de Santiago, Viña San Pedro dispose d’un chais exclusif à la fine pointe de la technologie pour les vins haut de gamme, situé sur les contreforts de la chaîne des Andes dans la province de Requinoa dans la Vallée de Cachapoal. Cette cave moderne a été construite en l’an 2000 pour et par Viña Altaïr laquelle a fait partie de la fusion en 2007.  De nos jours c’est la production et le vieillissement de tous les vins d’icônes de Viña San Pedro dont les vins de Grandes Vinos de San Pedro.

Fait à noter, Vina San Pedro intègre une approche de respect de l’environnement, d’intégration sociale et de viti-viniculture durable. Elle a gagné le titre de ‘’Green Award 2017’’ de l’organisme Drinks Business. Le développement durable fait réellement partie de l’ADN de ce producteur.

Les vins

Le portfolio des vins de Vina San Pedro est relativement large et se décline 3 gros groupes.

Tout d’abord, les vins de Grande Vinos de San Pedro dont le développement a commencé en 1994 avec le Cabo de Hornos alors que la marque elle-même a vu le jour en 2013. Ces vins de terroir ne sont pas produits en très grosses quantités (autour de 2,000 caisses chaque) et sont considérés comme les vins les plus fins de la gamme. Ce sont de vins de collections, des vins de garde qui témoignent de la capacité du Chili et de Vina San Pedro à élaborer des vins de haute qualité.

 

Les marques qui en font partie sont : Altair, Cabo de Hornos, Sideral, Tierras Moradas et Kankana Del Elqui. J’ai goûté au Sideral qui soit dit en passant, était excellent. Voir les notes de dégustations un peu plus loin.

La marque 1865 (année ou Vina San Pedro a vu le jour) a été lancée en 1997. Cette marque élabore aussi des vins de terroirs de catégorie ‘’premium’’. Ce qui distingue ces vins c’est la sélection du terroir optimal pour chaque cépage qui en fait partie. Par exemple, le cabernet-sauvignon provient de Maipo, le carménère et merlot de la région de Maule etc. La dernière addition à la marque est un sauvignon blanc de la région de Leyda.

 

Le développement de cette marque a demandé l’exploration de terroirs afin de sélectionner les meilleures parcelles et l’introduction de nouvelles méthodes de vinification comme par exemple la vinification dans des cuves fermées en forme d’œufs (lesquelles concentrent les arômes et saveurs) et l’addition de foudres. La production totale de cette gamme est d’environ 50,000 bouteilles par année ce qui est relativement limité. Le winemaker de cette gamme de vins est Matias Cruzat Undurraga.

Finalement, le troisième groupe lequel est constitué de vins tels Castillo de Molina, 35 South, Epica, Gato Negro (on parle ici d’environ 200,000 caisses par an) et autres.

Les vins que j’ai dégustés font partie de la marque Grande Vinos de San Pedro et ceux de la marque 1865. L’impression que j’ai eu suite à ma conversation avec Claudia et Paola c’est bien que VSPT soit un très gros producteur, l’élaboration des vins de ces deux marques repose sur un désir intense de recherche de la qualité, d’assurer  l’expression du terroir et de démonter le réel potentiel du Chili à faire des vins haut de gamme. Et ils ont les moyens de bien faire. Tant au niveau de leurs moyens techniques qu’au niveau de  leur habilité à attirer des gens de talent. En fait, tous les éléments qui entourent la marque (viticulture, viniculture, mise en marché etc.) sont dédiés à répondre aux attentes de la marque et aux attentes des consommateurs.

Notes de dégustation

Tous les vins dégustés sont ou seront bientôt disponibles dans les magasins de la SAQ.

Chardonnay, 1865, 2016, de la Vallée d’Elqui, $28.05, code SAQ : 13566572. Le millésime sera disponible en mars 2018.

Des notes de minéralité, soupçon de beurre, notes d’agrumes, légères notes de fruits exotiques. En bouche, beau moelleux sans être gras (sensation de minéralité) avec une belle acidité presque vive. Légère amertume en fin de bouche. Un vin des plus équilibrés, très satisfaisant. Beaucoup de fraîcheur. J’ai beaucoup aimé ce vin. Bel accord avec fruits de mer.

 

 

Cabernet-Sauvignon, 1865, Vallée de Maipo, $21.95, 2016, code SAQ : 13241065. Vieillissement de 12 mois en barriques de chêne français. Disponible en mai 2018. Le 2014 est actuellement disponible. Ce vin est noté 91 pts par Wine Spectator (WS). Il était noté 56ième vin parmi les 100 meilleurs vins au monde selon WS.

https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/vina-san-pedro-1865-single-vineyard-cabernet-sauvignon-2014/13241065

Des notes de fruits rouges bien mûrs et frais, notes de fruits noirs et d’épices douces. En bouche, bel équilibre entre le moelleux velouté du vin et le niveau d’acidité bien équilibré. De beaux tannins charpentés, beaucoup d’amplitude et de volume. Légère amertume en fin de bouche et très belle longueur. Un vin très bien équilibré, goûteux. Avec viandes rouges grillées, agneau, gibier. A ce prix, on ne devrait pas s’en priver !!

Sidéral, Vallée de Cachapoal, 2015, $28.05, 5 cépages : cabernet-sauvignon 81%, cabernet franc 7%, carménère 7%, syrah 3%, petit verdot 2%, code SAQ : 13508102. Disponible en mars 2018

Un nez des plus charmeurs, fruits rouges (cerises) et noirs, notes d’épices douces, légère torréfaction et notes de cèdre. En bouche, super équilibre entre le moelleux, l’acidité et les tannins bien présents et charpentés sans être asséchants. Belle élégance en bouche ainsi qu’une belle amplitude et une longueur bien persistante. Vraiment très beau !!

 

 

Syrah, Limited Edition, 1865, 2014, $35.00, code SAQ: 13270211. Le 2014 sera disponible en mai 2018. Le 2012 est actuellement disponible. Noté 95 pts par James Suckling.

https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/1865-syrah-limited-edition-2012/13270211

Un vin très spécial que j’ai beaucoup apprécié. Du genre on aime ou on n’aime pas. Des notes de fumée (empyreumatiques), des notes viandées, de prunes, d’épices douces, d’olives noires. En bouche, c’est un vin des plus équilibré, tant au niveau du moelleux, de l’acidité que des tannins. Un vin à la texture veloutée, beaucoup d’amplitude, belle longueur. De la très belle syrah!

Les autres vins disponibles mais que je n’ai pas dégusté sont :

Carménère 1865, 2015, $22.00, code SAQ : 12567995.

https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/vina-san-pedro-1865-carmenere-single-vineyard-2015/12567995

Cabo de Homos, 2014, $69.75, code SAQ : 13647284. Disponible en août 2018.

Un gros merci à l’agence Philippe Dandurand d’avoir organisé cette belle rencontre.

http://www.sanpedro.cl/en/the-winery/

http://vinsdandurand.com/

http://vsptwinegroup.com/en/

 

Les vins d’Errazuriz, du fruit, de la finesse, de la fraîcheur et de l’élégance

Belle dégustation des vins #Errazuriz (située au Chili dans la Vallée de l’Aconcagua) organisée par les Vins Philippe Dandurand #vinsdandurand.

Comme le mentionnait Maria Luisa Errazuriz, un de ses buts était de démontrer que le Chili et particulièrement #Errazuriz élaboraient des vins de qualité tout en finesse. Et ce but quant à moi été atteint.

En fait, les vins que nous avons dégustés représentaient bien l’ensemble de la gamme allant des vins entrée de gamme aux vins plus haut de gamme (premium).  L’impression générale de ces vins c’est qu’ils étaient équilibrés, avec la pureté du fruit bien présente (pas de bombes de fruits), beaucooup de fraîcheur, de l’élégance (pas de vins lourds), avec un boisé (ceux qui en avaient) bien intégré. De plus, aucun des vins malgré leur jeunesse n’avait d’amertume en fin de bouche et/ou de tannins asséchants. J’ai bien apprécié cette dégustation.

Les vins dégustés :

Aconcagua Costa Chardonnay, 2016, $22.95, noté James Suckling 93

http://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-blanc/errazuriz-aconcagua-costa-chardonnay-2016/12531394?selectedIndex=6&searchContextId=2023223661410135928

Un beau Chardonnay de région fraîche avec des notes d’agrumes et de fruits blancs (poire). Beaucoup de fraîcheur, boisé bien discret, sensation de minéralité, bien équilibré. Beaucoup aimé.

 

Aconcagua Pinot Noir, 2016, $24.95, noté James Suckling 92, Robert Parker 93

http://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/errazuriz-aconcagua-costa-pinot-noir-2016/12611036?selectedIndex=12&searchContextId=20232236614101819460

Des notes de cerise, framboise, pureté du fruit, en bouche sur le noyau de cerise, notes subtiles de torréfaction (grillées), bon équilibre, belle structure. Pour les amateurs de Pinot Noir genre Nouveau Monde

 

Aconcagua Alto, Cabernet-Sauvignon, 2015, nouveau produit disponible vers décembre, $22.00, noté James Suckling 93

Superbe relation prix/valeur que ce vin! Bien hâte qu’il arrive!

Des notes de poivron, de fruits noirs (mûres, cassis), beau boisé bien intégré (sera encore meilleur dans quelques années), notes d’épices douces, notes florales. Beau moelleux, belle acidité et des tannins charpentés sans être asséchants. Beaucoup aimé ce vin!

 

 

Don Maximiano, Founders Reserve, 2014, $84.00, noté James Suckling 96, Robert Parker 93

http://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/errazuriz-don-maximiano-2014/11396557?selectedIndex=7&searchContextId=20232236614102314640

De l’élégance! Une sensation de classicisme dans son élaboration, un peu plus austère comme bien des vins de Bordeaux. Complexe avec beaucoup de matière. Des notes de cassis , framboise, de vanille, boisé bien intégré, superbe moelleux et tannins charpentés, serrés et relativement bien fondus (encore quelques années). Superbe vin malgré une année difficile.

La Cumbre, Syrah, 2014, $93.00 (2013 disponible SAQ), noté James Suckling 92, Robert Parker 92

http://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/vina-errazuriz-la-cumbre-2013/11891101?selectedIndex=5&searchContextId=20232236614103519312

Ce qui frappe au nez c’est l’intensité aromatique. Des notes de fruits noirs (mûres), des notes de réglisse, de poivre, belle concentration, en bouche belle acidité avec des tannins presque charpentés. Très beau vin!

 

Kai, Carmenere, 2014, $141.00, noté James Suckling 96

http://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/errazuriz-kai-carmenere-2014/12051411?selectedIndex=8&searchContextId=20232236614104245128

Un vin aux tannins de velours! Des notes de fruits rouges et noirs, notes subtiles de chocolat, notes épicées, poivre, tabac, avec un superbe moelleux, et des tannins presque charpentés, pas asséchants . Très longue finale en bouche.

www.vinsdandurand.com www.errazuriz.com #vin #wine

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén