Catégorie : $30.01 à $40.00 (Page 1 of 3)

La révolution vinicole et viticole en Argentine !

Argentine

Tout un vent de changement en Argentine ces temps-ci!  Pour nous en faite part, Wines of Argentina avec le Consulat Général de la République d’Argentine ont mis sur pied une classe de Maîtres sur les vins de l’Argentine. Celle-ci était menée par Joaquin Hidalgo journaliste viticole en Argentine.

Un des changements qui affecte le plus le milieu viticole et vinicole en Argentine est le développement d’un nouveau système d’appellation qui se calque sur ce qui se fait en Europe. Cette approche instituée par l’Institut National de Vitiviniculture met le focus sur les différenciations entre les divers terroirs de l’Argentine. Grâce aux technologies appliquées à l’étude des sols et à l’étude des conditions climatiques qui configurent la diversité des terroirs on est à redévelopper un ensemble de ces IG. De nouvelles indications géographiques (IG) ont récemment mises sur pied suite à ces analyses.

À ces IG on appliquera une classification basée sur l’aspect qualitatif des vins des sols, du climat etc. Tout comme en Bourgogne par exemple ou on distingue divers échelons. Ce projet s’étendra sur plusieurs années.

Il y a maintenant 101 IG en Argentine incluant 2 DO (Dénominations d’origine) soient Luyan de Cuco et San Rafael.

GI Logics – présentation Joaquin Hidalgo

La viticulture organique est aussi en forte progression grâce au fait qu’une bonne partie de l’Argentine  est situé du côté continental et bénéficie d’un climat assez sec lequel est des plus favorable à la viticulture organique. La surface en viticulture organique a augmenté de 275 hectares en 2005 à maintenant 6240 en 2016.

Argentine

Quant à l’évolution des vins eux-mêmes, les vins blancs subissent des transformations assez importantes. L’élaboration des vins passent soit par le reconditionnement des vieilles vignes surtout dans le cas du Sémillon et du Torrontes et la recherche de niveaux d’acidité plus élevé ou de niveaux d’alcool moins élevés. On a aussi tendance à planter des vignes pour les vins blancs dans des endroits plus en altitude qu’auparavant. Quant à la vinification des vins blancs, on voit de plus en plus de vins oranges ainsi que des fermentations carboniques, des vins de voile ainsi que des vins de type oxydés.

Torrontes

Quant aux vins rouges, le plus vendu est décidément le Malbec. En fait, près de deux bouteilles sur trois de vins rouges vendus sont du Malbec. On a tendance à voir de plus en plus de Cabernet-Sauvignon, de Cabernet Franc, de Bonarda et de Petit Verdot. Quant au Malbec on différencie ce cépage de plus en plus selon les terroirs. Par exemple le profil aromatique de vins seront passablement différents qu’ils soient de Mendoza Este, de Luyan de Cuco ou de Valle de Uco. Quant aux assemblages on passe de l’assemblage classique de Malbec, Cabernet Sauvignon et de Merlot vers des assemblages de Malbec, de Cabernet Franc et d’autres cépages.

Profil aromatique – Malbec par région

Ce qu’il y a à savoir sur l’Argentine

Étendue et diversité : Le pays s’étend sur 3779 km du nord au sud soit du 23 ième au 45 ième parallèle. On peut ainsi cultiver des vignobles de qualité sur de grandes superficies et offrir une grande diversité de terroirs, Les facteurs clés sont l’altitude et la latitude, la présence de la Cordillère des Andes, les précipitations et la grande variété des sols. Plusieurs vignobles se situent à plus de 330- mètres d’altitude.

Climat : Sec et continental. Les régions traditionnelles de l’Argentine sont situées dans des vallées situées en haute altitude, éloignées de l’océan, ce qui en fait l’un des rares territoires viticoles continentaux du monde.

Sols : Peu fertile. Les sols sont en général jeunes et privés de nutriments, à faible teneur en matière organique, ce qui limite la croissance de la vigne.

Eau : D’une grande pureté. L’eau pure provenant de la fonte des glaces des Andes, constitue la principale source d’irrigation dans les vallées.

C’est le 5 ième plus grand producteur de vin au monde

C’est le 10 ième plus grand exportateur de vin au monde

On y compte 895 propriétés viticoles

Il représente la 7ième plus grande surface plantée au monde

Les régions et sous-régions

L’Argentine se subdivise en 4 grandes régions soient Le Nord, Cuyo, Atlantique et Patagonie.

Dans le Nord (6,000 hectares soit 3% du pays) se situent les provinces de Salta, Jujuy, Tucuman at Catamarca.  

Région Nord

Dana la région de Cuyo (190,710 hectares, 95% du pays) se retrouvent les provinces de La Rioja, San Juan et Mendoza qui est la plus importante de ces régions.

Région Cuyo

Dans la région de Patagonie et Atlantique (3768 hectares, 1.88% du pays) on retrouve les provinces de La Pampa, Neuquen, Rio Negro, Chubut et Buenos Aires.

Les cépages

Les vins blancs :

Les vins blancs représentent 18.85% des cépages cultivés en Argentine.

Torrontes 27%, Chardonnay 16%, Sauvignon Blanc 6%, Chenin 5%, Sémillon 2%, autres 44%

Les vins rouges :

Les vins rouges représentent 81.15% des cépages cultivée en Argentine :

Bonarda 16%, Malbec 37%, Cabernet Franc 1%, autres 46%

La dégustation

Vins blancs

Sémillon, Nieto Senetiner, Argentine, Mendoza, vin blanc, 2017, $16.50, cépage : Sémillon 100%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 13653001.

Agence Sylvestre

J’ai bien aimé ce Sémillon surtout pour la complexité de ses saveurs et du contraste entre sa texture légèrement grasse et son acidité presque vive. Ce vin a été élevé à 50% dans des fûts de chêne français. L’élevage sur lies et l’utilisation des fûts produisent un vin d’une belle complexité. Ce vin a vieilli en bouteille un minimum de 6 mois.

Au nez des notes assez intenses de pêches très mûres et d’abricots, de miel ainsi que des notes boisées. En bouche des notes d’amandes, des notes boisées ainsi qu’un rappel des notes de pêches et d’abricots. La finale est sur des notes de noyaux de pêche et est d’une longueur moyenne. Très beau rapport qualité/prix.

Sémillon, Nieto Senetiner, Argentine, Mendoza, vin blanc, 2017

Torrontes, Susana Balbo, Signature, 2018, $22.90, sucre: 1.2 g/l, code SAQ : 13475646.

Très beau vin sur des notes de pêches, de fruits exotiques, de pamplemousse et de zeste de pamplemousse. En bouche c’est un vin des plus savoureux avec une acidité assez vive, une belle sensation de minéralité et une belle longueur.

Torrontes, Susana Balbo, Signature, 2018

Catena, Alta, Chardonnay, 2016, $40.00, sucre : 2,7 g/l, code SAQ : 521856.

Agence Noble Sélections

Sur des notes de petits pois verts, des notes boisées, beurrées et de fruits blancs (pêches, poires).  En bouche le boisé domine mais est très bien intégré aux notes de fruits blancs. La texture est légèrement grasse et l’acidité est des plus équilibré. Un vin d’un style vraiment bourguignon.

Catena, Alta, Chardonnay, 2016

Les vins rouges

Emma Zuccardi, Bonarda, Valle de Uco, Mendoza, 2016, $35.00, sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 14014235.

Agence Élixirs

Sur des notes de fruits rouges et noirs, d’un caractère légèrement rustique avec une acidité équilibrée et des tannins particulièrement charpentés. Un vin bien droit sur des notes de noyaux de cerises, bien juteux et croquant.

Emma Zuccardi, Bonarda, Valle de Uco, Mendoza, 2016

La Linda, Private Selection, Old Vines, 2016, Bodegas Luigi Bosca, $17.25, sucre: 2.5 g/l, code SAQ: 14029111.

Sur des notes de fruits noirs et rouges avec une touche herbacée et des notes boisées. En bouche ce vin est tout en équilibre, d’une belle fraîcheur avec des tannins bien charpentés et une finale légèrement herbacée.

La Linda, Private Selection, Old Vines, 2016, Bodegas Luigi Bosca

Masi, Tupungato, Corbec, Appassimento, 2016, $24.95, sucre : 2.6 g/l, cépages : Corvina 70%, Malbec 30%, code SAQ : 10689964.

Sur des notes de fruits rouges assez intense, de prunes, de notes chocolatées et d’épices douces. Les tannins sont bien charpentés avec des notes de fruits assez intenses. On dirait presque un Amarone!

Masi, Tupungato, Corbec, Appassimento, 2016

Zuccardi Q, Cabernet Franc, 2017, non disponible à la SAQ.

Agence Elixirs

Un nez des plus charmeur sur des notes de fruits rouges et de notes herbacées. Les tannins sont particulièrement charpentés sur des notes boisées. Beaucoup de fraîcheur et bien juteux et croquant.

Zuccardi Q, Cabernet Franc, 2017

Lote Negro, Bodega Norton, 2017, $29.90, sucre: 2.8 g/l, code SAQ: 13554660.

Sur des notes de vanille et de chêne, de menthe, d’eucalyptus et d’épices douces. D’un bel équilibre, bien balancé et d’une certaine élégance. J’ai beaucoup aimé ce vin. Un de mes coups de cœur.

Lote Negro, Bodega Norton, 2017

Clos de los Siete, 2016, $24.95, sucre : 2.2 g/l, cépages : Malbec 54%, Merlot 18%, Cabernet-Sauvignon 12%, Syrah 12%, Petit Verdot 3%, Cabernet Franc 1%, code SAQ : 10394664.

Agence Dandurand

Nez charmeur de crème de fruits rouges et noirs bien mûrs et frais ainsi que des notes d’épices douces. En bouche c’est une belle concentration d’arômes de fruits rouges et noirs, de chocolat noir entremêlées avec quelques notes de torréfaction. C’est un vin goûteux, généreux avec passablement d’amplitude et de volume en bouche. Bel équilibre entre le moelleux, l’acidité rafraîchissante et les tannins bien en chair et charpentés avec une finale qui perdure. Vraiment très beau vin!

Clos de los Siete, 2016

Oh! Quel coup de Cœur !! Vin blanc, Bourgogne, Domaine François Carillon !!

François Carillon, 1611, Bourgogne, vin blanc, 2014 (2016 disponible), $38.75, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 12400861.

Vous dire combien j’ai aimé ce vin! De belles notes beurrées, de fruits blancs bien frais avec une dominante sur la pêche, un soupçon d’agrumes et une belle sensation de minéralité. En bouche c’est l’énergie du vin qui étonne ainsi que l’intensité des saveurs et des flaveurs. La texture est bien moelleuse, l’acidité presque vive et les notes de bois sont si bien intégrées avec les notes de fruits sans les dominer. Bien complexe et d’une longueur impressionnante en bouche.


François Carillon, 1611, Bourgogne, vin blanc, 2014

14 vins Coups de coeur du Festival Vins et Histoire de Terrebonne !

Kiosque Arterra

Eh oui cet événement qui a lieu depuis 23 ans est un de mes préférés! Et pourquoi donc me demanderez-vous? Pour plusieurs raisons! Il a lieu à l’extérieur sur un lieu idyllique à la Place l’Ïle-des-Moulins à Terrebonne. En fait c’est l’événement vinicole extérieur le plus important au Québec. Au-dela de 1,000 vins peuvent y être dégustés et plusieurs sont disponibles à la SAQ. Bien que l’événement soit très populaire et attire beaucoup de monde, le nombre élevé de kiosques et l’étendue des lieux fait qu’on n’est pas tassés comme des sardines. On peut aisément se déplacer de kiosque en kiosque et prendre le temps de déguster sans se faire bousculer par d’autres personnes qui veulent y avoir accès.

La sélection des produits du terroir y est des plus intéressante et inspirante. Des camions de rue nous proposent une belle sélection de menus avec plein de tables pour manger. Vous voulez vous reposer? Il y a plein de coins détentes avec de gros coussins. Quant au stationnement, il y a beaucoup d’espaces tout juste à proximité du site incluant un service de navette. Et il fait pratiquement toujours beau! Là je ne sais pas comment ils font…Vraiment un de mes préférés!

Et j’en ai profité! J’y suis allé samedi jusqu’à 16:00 et j’ai goûté une cinquantaine de vins. Je vous fais part de ceux qui ont retenu mon attention. La majorité sont disponibles à la SAQ. Quelques-uns sont disponibles en importation privée (IP). On peut les commander en contactant l’agence qui les importe.

Les coups de coeur

Inniskillin, Tempranillo, Okanagan Vineyards, Discovery Series, 2015, $29.95, sucre: 7.6 g/l, code SAQ: 13980520. Agence Arterra

Super beau! Des tannins à mon goût bien charpentés et tout en équilibre. Surprenant pour un Tempranillo élaboré au Canada. Surprenant!


Inniskillin, Tempranillo, Okanagan Vineyards, Discovery Series, 2015

J. Drouhin, Mâcon-Lugny, Les Crays, 2018, Bourgogne, Maconnais, $21.60, sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 13319061. Agence Dandurand

Bien aromatique, d’une texture légèrement grasse et belle sensation de minéralité. Et quel rapport qualité/prix! Superbe alternative aux vins blanc de Bourgogne plus chers.


J. Drouhin, Mâcon-Lugny, Les Crays, 2018, Bourgogne, Maconnais

Beronia, Gran Reserva, Rioja, 2010, $39.75, cépages : Tempranillo 90%, Mazuelo 8%, Graciano 2%, sucre : 2.4 g/l, code SAQ : 11688550. Agence Univins

Un vin sphérique qui offre beaucoup de volume et d’amplitude en bouche avec des notes de fruits bien mûrs. Vraiment très bon!


Beronia, Gran Reserva, Rioja, 2010

Girlan, 448 Alto Adige, Italie, 2017, $19.70, cépages : Chardonnay 40%, Pinot blanc 40%, Sauvignon blanc 20%, sucre : 4.7 g/l, code SAQ : 13916780. Agence LBV International. 

Un vin des plus aromatique, goûteux, vraiment un beau vin! Chaque cépage lui apporte une belle complexité.


Girlan, 448 Alto Adige, Italie, 2017

Ruffino, Libao, Chardonnay, Toscane, 2017, entre $17.00 et $19.00. Ce vin s’en vient à la SAQ!! Agence Arterra

De belles notes beurrées sur les noisettes sans notes de boisé ce qui laisse toute la place aux fruité. Très beau!


Ruffino, Libao, Chardonnay, Toscane, 2017

Clos Mont Blanc, Unic, Chardonnay, 2017, $29.95, disponible en importation privée (IP). Agence Vins ETC

J’ai aimé cette dualité créée par l’assemblage de ces deux cépages. Beau côté beurré, texture veloutée de belles saveurs de fruits bien mûrs et une acidité surprenante qui ajoute beaucoup de fraîcheur.


Clos Mont Blanc, Unic, Chardonnay, 2017

Brunello di Montalcino, Verbena, 2014, $62.95, disponible en importation privée (IP). Agence Vins ETC. 

Un très beau Brunello bien typé sur des tannins bien charpentés ainsi qu’une très belle acidité. Superbe amplitude en bouche et quelle longueur…!


Brunello di Montalcino, Verbena, 2014

Monopole Clasico, Blanco Seco, Espagne, Rioja Alta, 2016, $26.50, cépage : Viura 100%, sucre : 1.3 g/l, code SAQ : 13280646. Agence LBV International

D’une très belle minéralité, sur des notes fruitées et légèrement oxydées sur les noix et les amandes. Quel beau contraste! Vraiment différent.


Monopole Clasico, Blanco Seco, Espagne, Rioja Alta, 2016

Vins intéressants à découvrir!

Clos Mont Blanc, Conca de Barbera, Vin blanc, 2018, $12.65, cépages : Macabeo 60%, Chardonnay 40%, sucre : 2.8 g/l, code SAQ : 13565422. Agence Vins ETC. 

Bien aromatique sur des notes de pommes de pêches et de poires avec une très belle acidité.


Clos Mont Blanc, Conca de Barbera, Vin blanc, 2018

Don David, Reserva, El Esteco, Chardonnay, Argentine, 2018, $16.00, sucre : 1.9 g/l, code SAQ : 13918312. Agence Dandurand

Un très bon vin des plus polyvalent! Très belle minéralité sur des notes crayeuses. Très beau rapport qualité/prix!


Don David, Reserva, El Esteco, Chardonnay, Argentine, 2018

Michele Chiarlo, Roere Arneis, Le Madri, 2017, $20.00, Piedmont, cépage : Arneis 100%, sucre : 2.8 g/l, code SAQ : 13693643. Agence Univins

De belles notes fruitées sur les oranges, nectarines, menthe et tilleul. Différent et bien goûteux.


Michele Chiarlo, Roere Arneis, Le Madri, 2017

Vintage Collection, Umberto Cesari, Sangiovese, 2016, $22.75, sucre : 6.2 g/l, code SAQ : 13187126. Agence Univins

Un vin des plus charmeur comme Cesari sait les faire. De belles notes épicées sur des tannins presque charpentés. Belle amplitude en bouche.


Vintage Collection, Umberto Cesari, Sangiovese, 2016

Colossal, Reserva, Portugal, Casa Santos, $15.25, cépages : Syrah 30%, Tinta Roriz 30%, Touriga Nacional 30%, Alicante 10%, sucre : 7.0 g/l, code SAQ : 13576640. Agence Divin Paradis.

Beaucoup de concentration des arômes, de belles notes de fruits noirs, texture bien veloutée et très belle longueur. Délicieux!


Colossal, Reserva, Portugal, Casa Santos

La Chablisienne, Premier Cru, Grande Cuvée, Bourgogne, Chablis Premier Cru, 2017, $31.25, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 12794178. Agence LBV International

Notes de silex, belle sensation de minéralité. Très beau!


La Chablisienne, Premier Cru, Grande Cuvée, Bourgogne, Chablis Premier Cru, 2017

Domaine de la Charmoise. À la recherche de la pureté et de l’essence même du vin!

Jean-Sébastien Marionnet et Claude Lalonde (Vinformateur)

Lors de mon voyage en Loire avec mon comparse Luc Marier nous avons le plaisir de rencontrer Jean-Sébastien Marionnet propriétaire du Domaine de la Charmoise avec son père Henry Marionnet. Le Domaine est situé à Soings-en-Sologne à environ une heure de Tours dans la superbe Vallée de la Loire.

Des vignes Franc de Pied

Tout d’abord ce qui distingue le domaine des autres ce sont ce que j’appelle deux facteurs qualitatifs mais aussi qui peuvent comporter une certaine dose de risque. Environ 10% des vignes sont en Franc de Pied, c’est-à-dire non-greffées. Il faut savoir que cette terrible maladie qu’est le Phylloxéra a détruit l’entièreté du vignoble européen au début du sciècle dernier et que les vignes ont été replantées sur des porte-greffes américains. Celles chez Marionnet ne l’ont pas été (en partie) et sont donc possiblement plus à risque de contacter cette maladie. Par contre mes amis ça donne des vins éclatants avec une personnalité bien à eux.

Des vins sans souffre

De plus plusieurs vins sont élaborés sans souffre ce qui peut déstabiliser un vin si on ne sait pas comment s’y prendre ce qui n’est certainement pas le cas au Domaine de la Charmoise. Les vins sont tout en fruits, d’une belle pureté. Incroyable ce que ça peut donner quant c’est bien fait! D’ailleurs le Domaine a été reconnu comme producteur de l’année 2019 par Bettane + Dessauve!

Et quelle expérience nous avons vécue avec Jean-Sébastien lorsque nous avons dégusté les vins sur une base comparative entre ceux issus de vignes Franc de Pied et de vignes greffées et dans quelques cas de vins de vignes non-greffées et greffées. Incroyable de voir l’impact du porte-greffe sur le profil aromatique du vin.

Des vignes pour le Château de Chambord

Enfin et c’est toute une histoire, Jean-Sébastien et Henry Marionnet sont consultants dans le développement des vins du Château de Chambord qui sont élaborés à partir des vignes originelles de celles que François 1er a fait venir il y a environ 500 ans. En fait, Henry et Jean-Sébastien ont retracé l’origine de leur vieille vigne de Romorantin qu’ils possèdent sur leur Domaine et qui est l’arrière arrière petite fille de cette vigne originelle. Avec les vins produits à partir de cette vigne, c’est la boucle qui est bouclée!

Entrevue avec Jean-Sébastien Marionnet

Henry et Jean-Sébastien Marionnet

CL/LM (Claude lalonde et Luc Marier) : Vous avez une réputation de ne pas faire les choses comme les autres avec les vignes Franc de Pied, le sans souffre et autres. Est-ce un côté rebelle? Comment voyez-vous tout ça?

M (Jean-Sébastien Marionnet) : Rebelle c’est un bien grand mot. On essaye d’innover, toujours en quête du bon goût. Je ne vous apprends rien. Il faut innover pas seulement pour innover, on est dans la recherche du goût et il faut trouver ce qu’il y a de plus pur. Voila.

Il y a deux grandes particularités ici. Le fait d’avoir des vignes non greffées et de faire des vins sans sulfite améliorent le goût du vin. C’est indéniable! J’essaye de faire le vin à mon goût, un vin qui me plaise. J’en bois beaucoup et je veux qu’il soit bien digeste. Puis on veut le faire partager et le faire connaître.

CL/LM : Vous avez dit que vous recherchez ce qu’il y a de plus pur. C’est quoi selon vous la pureté?

M : C’est le raisin. Le fruit, le goût du raisin.

CL/LM : Et les intrants?

M : Moins vous y touchez moins vous en mettez et mieux ça vaut.

Vignes Domaine de la Charmoise

CL/LM : Donc vous êtes loin des labels comme bio?

M : Je n’ai pas besoin de labels de ce genre. Je crois que nous pourrions être considérés comme agriculture biologique. Ça aide toujours. Mais c’est vraiment une démarche commerciale et peux-être j’y viendrai un jour. Peu importe, on verra. Mais vous savez l’agriculture biologique ne parle que de la culture de la vigne. Une fois que les raisins ont passés les portes de la cave, ils sont logés à la même enseigne que tout le monde. On peut y ajouter une liste d’intrants aussi longue qu’ailleurs. Peut-être avec des doses plus basses. C’est la même chose avec les vins sans souffre. Les gros faiseurs de vins qui arrivent à faire des vins sans souffre depuis quelques années mais quand on regarde leur mode opératoire c’est aberrant! Certes ils ne mettent pas de souffre mais il faut voir tout ce qu’ils mettent à côté pour essayer d’avoir des vinifications sans déviances et qui vont jusqu’au bout et sans problème. Autant mettre du souffre et pas tous ces produits œnologiques qui modifient le goût du vin et qui ne sont pas du tout bons à boire.

Le souffre c’est une avancée œnologique majeure qui a 200 ans qui a été utilisée pour la première fois au milieu du 19ième siècle. Et avant ça, les gens buvaient des vins piqués, dégueulasses et c’est pour ça que les rois de France buvaient des vins imbuvables et c’est pour ça qu’ils les coupaient avec de l’eau de mer, des épices, tout ce qu’ils trouvaient.

Vignoble Domaine de la Charmoise

CL/LM : Ici on s’en tire comment avec le sans souffre?

M : Avec le sans souffre, le premier millésime qui a été fait c’est il y a 30 ans en 1990. Moi je ne fais des vins sans souffre que sur le rouge et pas sur le blanc. Donc c’est la cuvée Première Vendange que vous devez connaître puisqu’il est commercialisé au Québec. Donc le premier millésime c’est 90, donc ce n’est pas moi, c’est mon père qui l’a fait. Il y est arrivé avec une qualité de raisins les meilleurs possible, les plus sains possible avec un bon équilibre richesse et acidité. Et puis vendanges manuelles forcément et ensuite être très rigoureux, très propre à la cave et utiliser des cuves inox (faire des vins sans souffre dans des barriques ce n’est pas conseillé), et il faut bien protéger le vin.

Une fois que les raisins ont passés les portes de la cave tout est saturé de gaz carbonique. Le jus de raisin, le moût n’entrent jamais en contact avec l’oxygène, l’air. Ensuite en pleine fermentation on fait des analyses quotidiennes de chaque cuve pour voir s’il n’y a pas de déviances et le paramètre le plus sensible, le plus critique c’est l’acidité volatile (la piqure acétique).


Vignoble Domaine de la Charmoise

CL/LM : Quand on goûte au Première Vendange on ne voit pas de différence dans les bouteilles d’une même caisse ni de différences quel que soit l’endroit ou on le déguste. Souvent les vins sans souffre donnent des odeurs plus ou moins agréables. Pourtant on ne retrouve pas ces problèmes chez vous. Qu’en est-il des conditions de transports qui impactent le vin et sur lesquels vous n’avez pas ou peu de contrôle?

M : Je n’ai jamais eu de soucis une fois que le vin a quitté notre maison. Les gros problèmes ne sont pas après que le vin a été fait. Les gros problèmes ils arrivent au niveau de la vinification. Pendant les fermentations pendant que vous avez du raisin en fermentation c’est là que ça peut dévier de façon fulgurante, et ça nous est déjà arrivé, et en une nuit vous pouvez perdre la cuve entière du fait de la montée de l’acidité volatile.

CL/LM : Qu’est-ce qui va créer ces conditions?

M : Alors ce sont plusieurs facteurs, mais le principal c’est que la malolactique se fasse avant la fermentation alcoolique. Une fois que la malo est faite et que la fermentation alcoolique n’est pas commencée les bactéries lactiques qui restent attaquent le sucre qui reste et en attaquant le sucre ça créé de la volatile et puis voila. Si ça se passe il n’y a que le souffre qui arrête tout.

CL/LM : Et un vin nature sans souffre est-ce que c’est réellement sans souffre?

M : Il n’y a pas de législation ou de cadre législatif pour les vins nature. Il n’y a pas de définition. N’importe qui peut en faire supposément. Un vin est nature c’est antinomique. C’est ce qu’il faut dire à vos lecteurs, si vous laissez un verre de vin fermenté naturellement dans un récipient, dans une cuve ou n’importe quoi, ça devient du vinaigre. S’il y a intervention de l’homme ce n’est plus nature. Ou alors, si on parle d’un vin nature, c’est un vinaigre. Celui qui fait des vins nature il le prouve comment? Il va te dire ‘’On utilise des levures naturelles, qu’on produit nous-même’’. Alors c’est pas vrai. Ils en produisent mais c’est infinitésimal. C’est de l’arnaque! En plus c’est assez sectaire, c’est idéologique, et en majorité, pour nous ce qu’on va trouver comme des défauts, pour eux ils verront ça comme des qualités. Alors on ne vit pas sur la même planète. On cause pas le même language. Il n’y a pas d’échanges. Il y a cette mouvance là et elle existe de plus en plus.

Domaine de la Charmoise

CL/LM : Et votre opinion sur la biodynamie?

M : Je ne sais pas. Nous on est plus dans le bio que dans la biodynamie. Mais vous savez c’est assez proche. La biodynamie est en fonction des astres et autres, vous connaissez. Ce qu’il ne faut pas perdre de vue c’est le but de la viticulture qui est d’obtenir le raisin le plus sain possible. La parole d’Émile Peynaud ça été :’’Donnez-moi le meilleur raisin du monde je ferai le plus grand vin du monde’’. C’est notre travail de tous les jours. Ça commence par les rendements petits à moyens, ensuite il faut un état sanitaire irréprochable, il faut que ce soit aéré, il ne faut pas que les grappes se touchent l’une et l’autre.

CL/LM : Pourquoi planter Franc de Pied?

M : C’est mon père en 1992 qui a planté un hectare de Gamay. Et le premier millésime en 1995 on a vu la différence entre la vigne greffée et celle non-greffée. Et gustativement tout était en faveur des vignes non-greffées. Ça été une véritable révolution. Il y a toujours le risque du Phylloxéra mais pas ici car on a un sol sable avec argile. Alors on vit dans le risque avec le sans-souffre et avec les vignes Franc de Pied.

Suite à notre expérience avec le Franc de Pied, il y a des vignerons de la Loire qui se sont essayés. Mais ils ont malheureusement eu du Phylloxéra.

J’ai 5 parcelles non greffées pour les Franc de Pied dont Sauvignon, Gamay, Malbec, Chenin et Romorantin. Tout ça c’est vinifié à part et c’est qu’une parcelle. Premières Vendanges c’est un assemblage de plusieurs parcelles. J’ai 5 hectares et demi en Franc de Pied sur 62 hectares, presque 10%. Nous n’avons pas l’intention d’élargir le Franc de Pied. Vous savez si un jour il y a le Phylloxera…On ne veux pas prendre ce risque additionel.

À Chambord tous les Romorantin sont Franc de Pied (4 hectares provenant des boutures de la vieille vigne), un hectare en Sauvignon et un hectare en Hors Bois (Arbois) ce qui fait 6 hectares sur un total de 14. La proportion est plus élevée la que chez nous. Les vignes n’existaient plus à Chambord et c’est l’État qui nous a demandé conseil sur les solutions à entreprendre. En fait je suis consultant dans ce projet.

Domaine de la Charmoise

CL/LM : Utilisez-vous la grappe entière?

M : Moi j’utilise toujours la grappe entière. Depuis tout le temps.

CL/LM : Quels sont les implications de cette utilisation de la rafle entière?

M : Tout dépend du temps de macération, de la cuvaison. Si vous le faites sur une période 3 semaines vous pouvez avoir des problèmes de goût de rafle. Moi c’est 8 jours de macération. On décuve au bout de huit jours et je presse en grappe entière. C’est 62 hectares ramassés à la main (à un passage) dans les petites caisses de 15 kg et ça dure un mois. Si on a besoin de trier ce sera sur pied. Surtout pas de table de tri parce que le fait de vinifier en grappes entières il faut que la grappe arrive la plus intacte possible. Moins elle est manipulée moins il y a de raisins écrasés, le mieux ce sera. Car le but de la macération carbonique intra-cellulaires c’est que le jus fermente à l’intérieur de chaque baie de raisin.

Donc c’est ramassé dans des petites caisses et chacune de ces petites caisses sont vidées directement dans les cuves inox sous gaz carbonique. Et la macération est pour huit jours. La seule chose c’est que je règle la température à 30 degrés dès l’encuvage. Il n’y a pas de levures et il n’y a pas de souffre et il n’y a rien d’autre. Et là, la fermentation alcoolique elle explose. Plus besoin de faire autre chose. Et il n’y a pas de remontage. Je n’y touche pas. Donc cuve inox fermée et aucun vieillissement sous-bois.

CL/LM : Et vos rendements?

M : On est entre 40 et 45 hl/ha un peu moins en blanc qu’en rouge.

Gamay de Bouze

CL/LM : Parlez-nous des cépages oubliés.

M : J’en ai qu’un. Le Gamay de Bouze. On pourrait ajouter le Romorantin mais il n’est pas oublié celui-là. Nous étions parmi les seuls à en produire. C’est un cépage à jus rouge de Bouze-les-Beaune qui est un village au-dessus de Beaune et qui a été observé pour la première fois au milieu du XIX siècle et il a été planté dans ma région ainsi qu’en Beaujolais et bien sûr un peu en Bourgogne. On en voyait au milieu de la Côte de Nuit avec le Pinot Noir et il y a 25 à 30 ans en arrière il avait droit à l’appellation AOC Touraine. Puis il a été déclassé de l’appellation par l’INAO et est maintenant classé en IGP. Les gens l’ont arraché pour replanter en Gamay Noir à jus blanc classique. Et c’est comme ça qu’il a complètement disparu. Et nous on en a toujours fait avec un bon hectare de vigne et toujours fait une cuvée à part.

CLLM : Quelles sont les raisons qui vous motivent à ramener un tel cépage?

M : Déjà c’était un cépage traditionnel de Touraine, mon père en avait planté au début de sa vie. Donc au départ il avait droit à l’appellation et on mélangeait avec le Gamay Noir à jus blanc. Et une fois sorti de l’appellation il en a fait une cuvée à part. Ça donne un goût vraiment différent du Gamay et il n’est qu’en mono-cépage. Il ne faut ressortir un cépage sur le seul fait qu’il a été oublié. Il faut qu’il soit de qualité. C’est déjà fastidieux et très long. Il faut attendre de 20 à 25 ans pour savoir si ça donnera quelque chose d’intéressant.

Domaine de la Charmoise

CL/LM : Quel est l’âge des vignes?

M : Les premières ont 60 ans. En fait ça va de 60 à 40 ans. Après il y a de jeunes vignes qu’on a replantées.

CL/LM : Il y a toujours eu de la vigne ici?

M : Alors moi je suis la 3ième génération car c’est mon grand-père qui en 1921 a débuté le tout. Il a fait la guerre 14-18 et il s’est marié avec ma grand-mère et c’est un terrain de ma grand-mère paternelle.

CL/LM : Et les changements climatiques ça vous affecte comment?

M : Dans la Loire nous sommes quand même la partie la plus septentrionale de la France. Ça a plus de bon que de mauvais pour nous. Depuis le début des années 2000 c’est plus facile. Déjà on vendange plus tôt et c’est mûr. Il y a eu des années ou on ramassait à peine mûr. Les vins s’en trouvent grandement améliorés.

En 2018, ça été très pluvieux puis le restant de l’été ça été plein soleil. Puis on a eu des problèmes de sécheresse sur certaines parcelles et de jeunes vignes. Vers la fin août la maturité a été bloquée tellement il faisait chaud et la vigne avait soif. Puis ça c’est débloqué et on des maturités dingues et un bel équilibre. Et depuis 2014 c’est la qualité incroyable dans la Loire. La dernière année difficile ça été 2013.

Alors on va boire un coup? … Alors on va commencer par le Romorantin puis il y a les Sauvignons.

La dégustation

Jean-Sébastien Marionnet

Les blancs

La Pucelle de Romorantin, vin blanc de garde, 2016, $35.00, sucre : 1.5 g/l, code SAQ : 12825798.

M : On a la chance d’avoir la plus vigne de France qui a 180 ans qui fait partie d’une toute petite parcelle que l’on a. Donc c’est du cépage Romorantin et il y a 10 ans on a fait du bouturage que l’on a multiplié en pépinière et sans être greffées. Au bout d’un an la pépinière nous les a redonnées et on les a plantées tout à côté de cette très vieille parcelle (sa mère). Et donc on l’a appelée La Pucelle de Romorantin car c’est la fille de Provignage (le nom de cette vieille vigne). Je le sers avant le Sauvignon car ce dernier est très exhubérant et plus aromatique.

C’est François 1er qui il y a près de 500 ans a fait venir du Romorantin pour les planter au Château de Chambord. Il a fait venir 85,000 plants de vignes de Beaune pour un vin blanc et semble-t-il que c’était du Romorantin. Ce qui fait que notre vigne est l’arrière arrière petite fille de cette vigne qu’a fait venir ce monarque.

On a fait expertiser ces vignes pour s’assurer de leur provenance. Le Romorantin est un fils direct du Pinot Noir et du Gouais Blanc tout comme le Chardonnay comme le Gamay et comme le Melon de Bourgogne. Il y en a en fait 13 descendants.

Notes de dégustation (tous) : Peu aromatique ce vin s’exprime pleinement en bouche. Vin de plus goûteux bien délicat avec un moelleux un peu ferme, une acidité assez fraîche sur des notes de noyaux et de zeste de citron. Petit côté mielleux avec une belle profondeur aromatique. Ce vin provient d’un sol argilo-calcaire. C’est le seul terroir qui est comme ça, alors que les autres parcelles sont argile et silex. Le Romorantin fait de vrais vins de garde et le vin doit vieillir quelques années en bouteille (3-4 ans) avant de l’ouvrir. Ce vin a 3 ans et il commence à être bien.

Il provient de pressurage en grappes entières et en cuve inox et il n’y a pas de malo. Ce vin ne se prêterait pas à la malo car y a beaucoup d’acidité dans ce cépage.


La Pucelle de Romorantin, vin blanc de garde, 2016

Nous avons dégusté les deux prochains vins en comparaison : Vinifera Sauvignon Blanc 2017 (non- greffé) et le Sauvignon blanc Classique (greffé) afin de déterminer l’impact du porte greffe sur le profil aromatique des vins.

Domaine de la Charmoise, Sauvignon blanc, 2017, $19.20, sucre : 1.2 g/l, code SAQ : 12562529.

Le Vinifera Sauvignon blanc n’est malheureusement pas disponible pour le moment.

Maintenant on passe au Sauvignon Blanc 2017 greffé et non-greffé ou tout le reste est identique. C’est en souvenir de la souche-mère européenne Vitis Vinifera. Toute la gamme Vinifera est non greffée.

Notes de dégusattion (tous) : Voyons voir l’influence du porte-greffe. Les non-greffées sont bien aromatiques mais avec un profil un peu moins explosif avec plus de matière avec une texture légèrement plus grasse. Le profil aromatique est plus profond et plus tendu. La chair du vin est différente et plus ferme. Le Sauvignon Blanc greffé lui est très aromatique est très beau avec des notes d’agrumes. Les vins de vignes non-greffées demeurent jeunes plus longtemps dans le temps. L’autre va commencer à décliner alors que l’autre demeurera stable. Ce vin non-greffé est approximativement 60% plus cher que le greffé.

Le Sauvignon de vignes greffées sont produits à 100,000 bouteilles alors que les non-greffées à 6,500 bouteilles.  En 2018 on a tout pressé directement et passé à la cuve.

Vinifera Chenin Blanc 2017, ce vin n’est malheureusement pas disponible pour le moment.

Franc de Pied (planté en 1979) également en Chenin sec. Chenin c’est une toute petite parcelle d’un quart d’hectare. En général les producteurs de Chenin dans la Loire produiront un assortiment assez complet des vins secs au liquoreux. Nous on en a peu et on le fait strictement en sec. Et les moelleux ça se vent moins parce que probablement trop sucrés. Comme les Sauternes qui se vendent moins.

Le nez est bien différent des Chenin typés. Bien difficile d’identifier un tel vin à l’aveugle. Possiblement comme un cépage blanc du Sud-Ouest de la France. Quelques notes de pommes vertes, soupçon de miel, plus pâle que le Sauvignon avec une très belle acidité assez vive pour un Chenin. Vraiment excellent!!


Vinifera Chenin Blanc 2017

Les rouges

Henry Marionnet, Premières Vendanges 2017, $25.35, sucre : 2.4 g/l, code SAQ : 12517875.

Gamay à jus blanc 100%, sans sulfites, qui a été fait pour la première fois en 1990. Premières Vendanges pour témoigner des premières vendanges faites au début de notre histoire. Les vins alors n’étaient faits qu’avec du raisin et pas de produits œnologiques. Ça sent le raisin! Un peu comme si on se mettait le nez dans un casseau de fruits tant au nez qu’en bouche. C’est ce qu’il y a de plus pur! Un vin à boire un peu frais et il faut le préciser. Donc à servir de 12 à 14C. Un vin à acheter !!


Henry Marionnet, Premières Vendanges 2017

Henry Marionnet, Renaissance Gamay 2018 (2017 disponible),$30.75, sucre : 4.2 g/l, code SAQ : 13196815.

Premières vignes plantées par mon père en Franc de Pied en 1992 et est vinifié sans sulfite. Le premier millésime était en 1995. Premières Vendanges c’est greffé et sans sulfites alors que celui-ci est non-greffé et sans sulfites. C’est toujours en Gamay Noir à jus blanc.

Beaucoup de fruits rouges avec quelques notes épicées (cannelle) ainsi que quelques notes de bonbon anglais. On y voit l’influence du porte-greffe entre le Premières Vendanges et le Renaissance. On parle du même terroir mais pas du même millésime. Tout les reste est identique sauf l’âge des vignes ou celles-ci ont 27 ans alors que les précédentes ont environ 50 ans. Le potentiel de vieillissement est élevé car c’est celui qui se garde le mieux.


Henry Marionnet, Renaissance Gamay 2018

Gamay de Bouze – Cépages Oubliés. Ce vin n’est pas disponible au Québec.

Ce cépage provient de Bouze les Beaune qui est situé au-dessus de Beaune. Il a été observé au milieu du XIX siècle en Beaujolais, en Touraine. On pouvait aussi en trouver en Côte de Nuit en Bourgogne. Il servait à colorer les autres vins, à leur donner du corps et de la matière. Il était appelé cépage médecin car il corrigeait les défauts des autres vins. En Loire on avait le droit de l’assembler avec le Gamay à jus blanc. On peut le reconnaître lors des vendanges car son feuillage devient tout rouge.

De couleur plus foncé presque opaque avec des tannins tissés bien serré et bien présents. Vraiment très bon! Avec des plats en sauce, viandes avec sauce ou farce aux canneberges.


Gamay de Bouze – Cépages Oubliés

Autres vins disponibles à la SAQ mais non dégustés lors de notre visite.

Henry Marionnet, Provignage, 2014, $86.00, disponible en exclusivité à la SAQ Signature.


Henry Marionnet, Provignage, 2014

Domaine de la Charmoise, Gamay, 2018, $17.70, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 329532.


Domaine de la Charmoise, Gamay, 2018

Henry Marionnet, Vinifera, Gamay, 2014, $23.55, sucre: 2.2 g/l, code SAQ : 11844591. Ce produit est épuisé et malheureusement non disponible.

Le futur – les projets

CL/LM : Quels sont les projets futurs?

M : J’ai beaucoup de projets et de cuvées. Beaucoup de travail avec les vins sans souffre et les vignes non-greffées. Beaucoup de travail avec les vieilles vignes et les cépages oubliés. On vise un virage encore plus qualitatif dans tous les aspects viticoles et vinicoles du vin et non pas strictement plus de volume.

CL/LM : Merci beaucoup de votre générosité ça été un réel plaisir de vous rencontrer!!

Chablis: L’expression cristalline d’un terroir!

Cette semaine j’étais invité par le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) à l’événement ‘’Les terroirs se mettent à table’’. J’admets d’emblée que c’est toujours un bonheur de déguster les vins de cette appellation qui font partie de mes vins préférés.

Dégustation des vins de Chablis

Nous étions conviés à une aventure champêtre orchestrée par le chef Marc-Olivier Frappier du Groupe Joe Beef et sa brigade du McKiernan. Les diverses appellations de Chablis ont été commentées par Grégory Viennois, directeur technique du Domaine Laroche et par Kler-Yann Bouteiller, ambassadeur des vins de Bourgogne et professeur de sommellerie à Québec.

Grégory Viennois – Domaine Laroche

Qu’y a-t-il donc à savoir de l’appellation Chablis?

Bourgogne /Chablis : L’Appellation Chablis fait partie de la Bourgogne et est située dans le nord de la France. Elle représente environ 18% des vins de Bourgogne.

Le terroir de Chablis est unique. Il est composé d’un sol calcaire, formé au Kimméridgien (il y a environ 150 millions d’années), lorsqu’une mer chaude et peu profonde recouvrait Chablis. Il contient des fossiles de petites huîtres appelées Exogyra virgula.

Un seul cépage est utilisé : le Chardonnay. Dans cet environnement, sol calcaire, climat semi-continental, la maturité du Chardonnay arrive à un équilibre unique et fragile, sans surmaturité. Il donne des vins élégants et minéraux qui lui confère une ‘’pureté cristalline’’.

Vignoble Chablis

Les Appellations : Les vins de Chablis se déclinent en deux Appellations Village: Petit Chablis (19% du volume produit) et Chablis (66%), une Appellation Village Premier Cru (14%) et une Appellation Grand Cru (1%).

Les vins:

Petit Chablis : ce sont des vins de plaisir immédiat, faciles à boire, accessibles à tous. Surtout, ne vous laissez pas influencer par le mot ‘’Petit’’. Ils reflètent le profil aromatique des Chablis.

Chablis : Ces vins se distinguent par leur pureté leur fraîcheur et leur minéralité. Excellent lors d’un repas ou en apéritif. Ils représentent une bonne aptitude au vieillissement.

Chablis Premier Cru : Ces vins offrent une palette aromatique sans pareille.

Chablis Grand Cru : L’émotion et la puissance. Ces vins proviennent de parcelles précisément délimitées (Climats) qui bénéficient de conditions climatiques spécifiques. On parle de vins très complexes qui offrent un excellent potentiel de vieillissement.

Ces 7 climats sont  : Blanchot : floral, souple et flatteur  12,7ha, Bougros : rond, minéral et souple 15ha, Les Clos : minéral et puissant, grand potentiel de vieillissement 25,9ha, Grenouilles : floral, fruité et gras 9,4ha, Preuses : long, puissant et concentré avec un potentiel de garde exceptionnel 10,8ha, Valmur : minéral, fruité, très équilibré 10,5ha, Vaudésir : vif, floral et rond 15,4ha

Les vins dégustés

Les vis dégustés – Chablis

Petit Chablis, Domaine de Pisse-Loup, 2017, $24.40, sucre : 2.0 g/l, code SAQ : 13232599. Agence Symbiose.

Nous avons dégusté ce vin en apéritif. Très bon avec quelques notes d’agrumes ainsi qu’une belle sensation de minéralité. Belle pureté du fruit.


Petit Chablis, Domaine de Pisse-Loup, 2017

Chablis Saint Martin, Domaine Laroche, 2018, $25.90, sucre : 1.9 g/l, code SAQ : 114223. Agence Select Vins.

Sur des notes de fruits blancs et d’agrumes. Tout en équilibre avec une acidité moyenne et sensation de minéralité modérée. Un vin bien droit tout en finesse.


Chablis Saint Martin, Domaine Laroche, 2018

Chablis, Croix aux Moines, Isabelle et Denis Pommier, 2016, vin Bio, $47.75, sucre : 2.8 g/l. Ce produit est disponible en importation privée. Agence Rezin.

Un peu moins aromatique, sur des notes de fruits jaunes bien mûrs, quelques notes de silex. En bouche l’acidité est bien présente avec une très belle sensation de minéralité. Bien aimé!


Chablis, Croix aux Moines, Isabelle et Denis Pommier, 2016

Chablis Premier Cru, Samuel Billaud, Les Vallons, 2017, $52.50, code SAQ : 13982234. Agence ab2vin.

Mon préféré! Bien aromatique avec beaucoup de profondeur et d’intensité. Des plus équilibré avec une acidité vive, bien goûteux et qui offre une belle sensation de minéralité.


Chablis Premier Cru, Samuel Billaud, Les Vallons, 2017

Chablis, Jean-Marc Brocard, 2017, $32.50. Disponible en importation privée en contactant l’agence LCC.

Un peu moins aromatique que le précédent avec de belles notes poires. D’un bel équilibre avec une acidité bien vive.  


Chablis, Jean-Marc Brocard, 2017

Chablis Premier Cru, Vaulorent, Domaine Nathalie et Gilles Fèvre,2017, $58.00, disponible en importation privée en cont-actant l’agence Galleon.

Aromatique et charmeur, bien floral sur des notes de fruits jaunes. En bouche la texture est légèrement grasse, l’acidité bien présente et doté d’une belle structure. Superbe longueur et bien goûteux.


Chablis Premier Cru, Vaulorent, Domaine Nathalie et Gilles Fèvre, 2017

Chablis Grand Cru, Les Clos, La Manufacture, 2014, $110.75, code SAQ : 13571574. Agence Trinque.

Sur des notes de fruits jaunes très mûrs, bel équilibre et fin de bouche sur les noyaux de pêches et notes de silex.


Chablis Grand Cru, Les Clos, La Manufacture, 2014

Chablis Premier Cru, Montmains, Domaine William Fèvre, 2015, $54.00, code SAQ : 13825562. Agence Sylvestre.

Sur des notes de fruits jaunes, quelques notes d’épices et légèrement boisé tout en équilibre avec une acidité assez présente.


Chablis Premier Cru, Montmains, Domaine William Fèvre, 2015

Chablis Grand Cru, Vaudésir, Louis Michel et Fils, 2015, $106.50, disponible en IP (importation privée) en contactant l’agence 450-482-3777. Agence Bambara Sélections.

L’exemple parfait d’un Chablis Grand Cru!


Chablis Grand Cru, Vaudésir, Louis Michel et Fils, 2015

Le menu

Le Menu – Chablis,  »Les terroirs se mettent à table »
Chablis – Les terroirs se mettent à table

Vins  »Coups de Coeur » du salon Pop Up à l’arsenal du Groupe Charton Hobbs

Hier avait lieu l’événement annuel du Groupe Charton Hobbs – Pop Up à l’Arsenal. Une dégustation d’une cinquantaine de producteurs avec quelques centaines de vins à déguster. Durant cet événement, je prends toujours le temps de revoir quelques vignerons et d’échanger avec eux. Toujours un plaisir!

Pop Up à l’arsenal – Groupe Charton Hobbs

Beaucoup de vins étaient à déguster et on ne peut goûter à tous. Alors je vous fais part des vins qui ont retenu mon attention parmi ceux que j’ai eu le temps de déguster. L’ordre n’a rien à voir avec la satisfaction que ces vins m’ont donné. Je me suis surtout concentré sur les vins qui sont disponibles à la SAQ.

Les Vins

Beni di Batasiolo – Agence Charton Hobbs

J’ai visité ce producteur lors de mon récent voyage dans le Piémont. Et quel accueil nous avons eu de la part de M. Fiorenzo Dogliani, président. J’ai eu le plaisir de le revoir lors de cet événement. Ce monsieur voyage 300 jours par année pour faire la promotion de ses vins. Incroyable! Un article complet sera publié sur cette visite à leus vignoble dans La Morra aussitôt que j’en aurai le temps. Je me contenterai ici de vous présenter 2 vins disponibles à la SAQ que j’ai particulièrement apprécié.

M. Fiorenzo Dogliani, président Batasiolo

Beni di Batasiolo, Barolo, DOCG, Riserva, 2008, $37.25, cépage : Nebbiolo, code SAQ : 11599231.

Vraiment super avec des tannins particulièrement charpentés et une longueur des plus appréciable. Très beau!


Beni di Batasiolo, Barolo, DOCG, Riserva, 2008

Batasiolo, Gavi, Gavi DOCG, Vin blanc, $18.95, cépage : Cortese, code SAQ : 14031801.

De belles notes de fruits blancs, d’amandes et de notes florales. Du beau Cortese!


Batasiolo, Gavi, Gavi DOCG, Vin blanc

Domaine de l’Ïle Margaux– Agence Charton Hobbs

Située sur une Ïle en face de l’appellation Margaux à Bordeaux dans l’estuaire de la Garonne, ce vignoble est conduit en bio. Comme le dit si bien Gérard Favarel, propriétaire, ‘’Quand on est sur île, l’aggressivité disparaît. La vigne n’est jamais en excès soit au niveau de la température qui est toujours modérée soit au niveau hydrique alors que l’île est constamment contournée par l’eau de l’estuaire. Nos vignes ne souffrent pas et n’ont pas besoin de souffrir. C’est un univers de paix pour nos végétaux qui laisse libre cours à la naturalité des choses’’.

Domaine de l’Ïle Margaux, Bordeaux Supérieur AOC, vin Bio, $22.05, cépages : Merlot, Cabernet-Sauvignon, Petit Verdot, Malbec, Cabernet Franc, code SAQ : 43125

Ce vin présente une belle intensité des saveurs, un bel équilibre tout en harmonie.


Domaine de l’Ïle Margaux, Bordeaux Supérieur AOC, vin Bio

Domaine Pierre Chainier – Agence Charton Hobbs

J’ai découvert ce producteur du Val de Loire et ses 250 hectares de vignes dans la Touraine. Les vins dégustés sont excellents et présentent d’intéressants rapports qualité/prix.

Château de Pocé, Touraine AOP, Domaine Pierre Chainier, 2018, $14.95, cépage : Sauvignon blanc, code SAQ : 10689606.

De belles notes d’agrumes, un vin tout en équilibre. Des plus satisfaisants.


Château de Pocé, Touraine AOP, Domaine Pierre Chainier, 2018

Les Calcaires, Val de Loire, Sauvignon blanc, 2018, prix approximatif $11.00 +, possiblement disponible à la SAQ en 2019. Présentement disponible en importation privée.

De belles notes d’agrumes et très belle sensation de minéralité.


Les Calcaires, Val de Loire, Sauvignon blanc

Masi Agricola – Agence Authentic vins et spiritueux

À chaque année je déguste les vins de la maison Masi et ce sont toujours des valeurs sûres autant en entrée de gamme qu’avec leurs Amarones. Masi c’est l’histoire de la famille Boscaini et de leur domaine. Le nom dérive de Vaio dei Masi petite vallée et réfère au vignoble acquis à la fin du XVIII ième sciècle en Valpolicella.

Masi, Modello, Prosecco, Brut, $16.95, code SAQ: 13572729.

Un des proseccos les plus secs. Bien aromatique et d’une belle structure.


Masi, Modello, Prosecco, Brut

Masi, Rosso del Veronese IGT, Brolo, Campofiorin, Oro, cépages: Corvina, Rondinella, Oseleta, $25.75, code SAQ : 11836364.

Beaucoup de notes de fruits noirs et une belle pointe de graphite! Très beau!


Masi, Rosso del Veronese IGT, Brolo, Campofiorin, Oro

Masi, Amarone della Valpolicella Classico, DOCG, Costasera, $40.85, cépages : Corvina, Rondinella, Molinara, code SAQ : 317057.

Vous voulez essayer un Amarone? C’est celui que vous devez acheter. Non seulement pour son classicisme mais aussi pour son rapport qualité/prix!


Masi, Amarone della Valpolicella Classico, DOCG, Costasera

Inama Azienda Agricola – Agence Authentic vins et spiritueux

Un de mes producteurs fétiches surtout pour leurs vins à base de Cortese!! Je tombe en amour avec leurs vins à chaque fois que le déguste!

Soave Classico DOC, Vin Soave, 2017, $20.20, code SAQ: 908004.

Un des meilleurs et bien typé.


Soave Classico DOC, Vin Soave, 2017

Inama, Chardonnay, 2017, Veneto IGT, $21.70, code SAQ : 11587177.

Un chardo de région nordique, bien frais, qui n’a pas touché le bois et des plus équilibrés!


Inama, Chardonnay, 2017, Veneto IGT

Inama, Soave Classico DOC, Vigneti di Foscarino, $28.30, code SAQ : 907428.

Un des meilleurs que j’ai dégusté. Intense, riche et velouté.


Inama, Soave Classico DOC, Vigneti di Foscarino

Inama, Soave Classico, DOC, Vigneto du Lot, 2016, $37.75, code SAQ: 10542866.

Structuré, typé et intense


Inama, Soave Classico, DOC, Vigneto du Lot, 2016

Marchesi Mazzei – Agence Authentic vins et spiritueux

Mazzei, Ser Lapo, Chianti Classico DOCG, Riserva, 2016, $22.95, cépages: Sangiovese, Merlot, Cabernet-Sauvignon, code SAQ : 13485959.

De beaux tannins charpentés ainsi que des notes de fruits bien croquants. Belle longueur.


Mazzei, Ser Lapo, Chianti Classico DOCG, Riserva, 2016

Mazzei, Fonterutoli, Chianti Classico DOCG, 2016, $23.95, cépages : Sangiovese, Corolino, Malvasia nera, Merlot, code SAQ : 856484.

Belle structure, notes d’épices et de fruits. Vraiment très beau!


Mazzei, Fonterutoli, Chianti Classico DOCG, 2016

Mazzei, Philip, Toscana IGT, 2015, $50.75, cépages: Cabernet-Sauvignon, code SAQ : 13589926.

Un vin tout en équilibre et des plus sphérique. Et quelle longueur!


Mazzei, Philip, Toscana IGT, 2015

Domaine Chanson – Agence Authentic vins et spiritueux

Chanson Père & Fils, Bourgogne, Pinot Noir, 2017, $24.25, code SAQ : 11598394.

Tellement bien type et beau rapport qualité/prix!


Chanson Père & Fils, Bourgogne, Pinot Noir, 2017

Chanson Père & Fils, Meursault, Bastion de l’Oratoire, 2015, Chardonnay, $84.75, code SAQ : 11821605.

Des notes de Silex ainsi qu’une très belle sensation de minéralité. Vraiment superbe!


Chanson Père & Fils, Meursault, Bastion de l’Oratoire, 2015, Chardonnay

Château Rouquette sur Mer – Agence Authentic vins et spiritueux

De superbes vins du Languedoc-Roussillon près du Massif de la Clape qu’on appelle ‘’une montagne à fleur de mer’’. La Clape est devenue une AOC à part entière en juin 2015 et fait partie des 6 crus du Languedoc. Elle est composée de 700 hectares de vignes avec approximativement 20 producteurs.

Si vous voulez de vins pleins de soleil, bien faits et expressifs les vins de Rouquette sur Mer sont ceux vers qui se tourner. J’écrirai un article plus en profondeur sur ce producteur dont j’ai particulièrement apprécié les vins.

Château Rouquette sur Mer, François et Claude Lalonde (Vinformateur)

Château Rouquette sur Mer, La Clape, Cuvée Arpège, Coteaux du Languedoc, 2017, $20.95, cépages : Bourboulenc, Roussanne, code SAQ : 11864613.

Des notes d’agrumes, belle impression d’acidité, de belles notes florales. Légèrement oxydatif et beaucoup de fraîcheur.


Château Rouquette sur Mer, La Clape, Cuvée Arpège, Coteaux du Languedoc, 2017

Château Rouquette sur Mer, La Clape, Cuvée Amarante, 2015, $19.70, cépages : Grenache, Syrah, Carignan, Mourvèdre, code SAQ : 713263.

Véritable coup de cœur que ce vin!! Des notes de torréfaction, beaucoup de richesse, des tannins bien charpentés tout en équilibre. Belle tension. Possiblement un des vins de cette appellation qui offre un si beau rapport qualité/prix.


Château Rouquette sur Mer, La Clape, Cuvée Amarante, 2015

D’autres superbes vins de cette maison sont offerts en importation privée :

La Clape, Henry Lapierre, $45.25

La Clape AOC, Cuvée Adagio Rosé, $25.05

La Clape AOC, Clos de la Tour, $81.00

La Clape AOC, L’Absolu $120.25

Autres producteurs

Autres producteurs coups de coeur dont j’ai déja goûté les vins ailleurs qu’à ce salon.

Fiol – Prosecco

Castello Banfi

San Felice

Barton & Guestier

Jean-Claude Boisset

Vina Ijalba

Osoyoos Larose

Newton Vineyards

Terrazas de Los Andes

Sogrape

Casa Ferreirinha, Offley

Raventos i Blanc

Bodegas Fontana

Bodegas Borsao

Famiglia Cecchi

Les Domaines Paul Mas

Famille Perrin

Cono Sur Vineyards

Fetzer Vineyards

Concha y Torro

La quintessence du Sauvignon Blanc de Nouvelle-Zélande. Cloudy Bay 2018!

Cloudy Bay, Sauvignon Blanc, 2018, Nouvelle-Zélande, Marlborough, $35.75, code SAQ : 10954078.

Agence Charton Hobbs

Quel beau vin bien typé des Sauvignons Blancs de Nouvelle-Zélande! Au nez ce sont les notes herbacées qui laissent présager la fraîcheur de ce vin auxquelles se conjuguent des notes d’agrumes surtout sur le pamplemousse. En filigrane quelques notes de fruits exotiques. En bouche c’est la précision d’une acidité bien présente qui ajoute comme un petit côté tranchant et bien droit à ce vin. Puis une belle sensation de minéralité souligne le tout avec en comme un soupçon de zeste de citron et une finale légèrement saline. Vraiment très beau avec un brin d’élégance! Un vin qu’il faut avoir dans son cellier et qui pourra vieillir une dizaine d’années. Saurez-vous l’attendre?

Vous ferez de superbes accords avec saumon fumé et poissons grillés et citrons.


Cloudy Bay, Sauvignon Blanc, 2018, Nouvelle-Zélande, Marlborough

Vignoble Cloudy Bay

Fondée en 1985, Cloudy Bay a été l’un des cinq premiers viticulteurs à s’aventurer à Marlborough. À l’époque, la création d’un vignoble était presque inimaginable. Mais le fondateur de Cloudy Bay – David Hohnen – était convaincu de son potentiel de production de grands vins et investissait dans les meilleures terres de la région. Depuis lors, Marlborough est devenue la principale région viticole de la Nouvelle-Zélande et l’un des meilleurs sites de vinification au monde.

La winery a été nommée en l’honneur de Cloudy Bay, découverte par le capitaine James Cook lors de son voyage en Nouvelle-Zélande en 1770. Cette découverte a coïncidé avec une inondation dans la région, qui a entraîné d’importantes quantités de sédiments dans la mer. Remarquant l’apparence opaque de l’eau, Cook baptisa la région de Cloudy Bay.


Vignoble Cloudy Bay

Superbes expressions de Chablis! Les vins des Domaines Jean Durup Père et Fils – Château de Maligny.

Il faut que je dise d’emblée! Les vins blancs de l’appellation Chablis en Bourgogne sont parmi mes préférés surtout ceux qui ne touchent pas le bois. Ils sont caractérisés par une belle sensation de minéralité, de notes pierreuses quelquefois de silex (pierre à feu) avec de belles notes pures de fruits blancs, parfois exotiques. Et ceux des Domaines Paul Durup Père et Fils sont un parfait exemple de ces vins qui me charment.

J’ai eu a chance de déguster 9 de ces vins dont 4 sont disponibles à la SAQ soit en spécialité en continu soit en spécialité par lot. Et quel bonheur d’écouter les commentaires et anecdotes de M. Jean-Paul Durup propriétaire des Domaines. Un conteur hors pair qui sait saupoudrer les descriptions de ses vins de propos des plus savoureux autant historiques qu’anecdotiques. Quelle belle expérience!

L’invitation provenait de l’agence Charton Hobbs.

Jean-Paul Durup et Claude Lalonde (Vinformateur)

Domaines Paul Durup, Père et Filsh

Château de Maligny

Avec ses 205 hectares dans l’appellation Chablis, c’est le Domaine le plus étendu en Bourgogne distribué sur 11 des 17 communes de Chablis et avec 35 hectares en Chablis 1er Cru. Les parcelles sont parmi les plus belles de l’appellation du au fait que le père de Jean-Paul a su reconnaître le potentiel de la région.

L’histoire dit que suite au phylloxéra plusieurs vignes avaient été abandonnées dans la région. Il y a approximativement 50 ans le Domaine était propriétaire de 2 hectares et allait procéder à la vente de ces vignobles. Le père de Jean-Paul a alors décidé de garder ces 2 hectares et de procéder à l’acquisition de parcelles dont personne ne voulait à l’époque. Celles-ci étant très pentues, certaines entre 45 et 52 degrés, elles étaient jugées trop difficiles à travailler. Ce sont ces parcelles qui de nos jours sont considérées parmi les plus qualitatives. Pas mal pour un type qu’on appelait ‘’Le Fou de Maligny’’.

Domaines Paul Durup Père et Fils

Il est à noter que les vins de Château de Maligny ne touchent pas le bois i.e. ils ne sont pas vieillis en barriques. Parmi les raisons évoquées on note le désir de préserver le caractère fruité et minéral des vins. Son côté organoleptique. Il faut savoir que lorsqu’on utilise la barrique, les premiers éléments affectés par le bois sont la fraîcheur et la minéralité lesquels sont considérés comme les pierres angulaires du style de la maison. Alors on vinifie en cuves inox.


Domaines Paul Durup Père et Fils

La maison produit environ 1,500,000 bouteilles avec 12 vins différents dont un en négoce. La maison ne produit pas de Grand Cru. Cette quantité varie passablement d’année en année du au fait que la région a connu depuis 3 ans des conditions climatiques extrêmes qui ont grandement affecté les quantités de vins produits. Par exemple en 2017 on a perdu les 2/3 de la récolte et en 2016 les rendements ont été pratiquement réduits de 50% et plus. Pas facile de faire du vin à Chablis! Malgré ces conditions difficiles les meilleures maisons se démarquent toujours. On en a un vibrant exemple avec les vins du Château de Maligny.

Par contre, l’année 2018 s’annonce sublime autant en qualité qu’en quantité. Pour 2019, le débourrement des vignes a jusqu’à date été hâtif et on annonce en fin de semaine des possibilités de gel assez importantes. Avec seulement 40 hectares de protégés soit par aspersion ou avec des bougies, il y a lieu d’être quelque peu anxieux.

La dégustation

Dégustation Château de Maligny, Chablis

Nous avons dégusté 9 vins du millésime 2017 tous excellents et bien typés provenant des appellations Petit Chablis, Chablis et Chablis 1er Cru. Évidemment les vins sont tous issus du cépage chardonnay.

Quatre de ces vins sont disponibles à la SAQ. Ils représentent à mon avis un très beau rapport qualité/prix bien qu’entre $24.95 et $40.75. La dégustation avait lieu au restaurant La Chronique sur la rue Laurier.

Alors commençons par les vins disponibles à la SAQ :

Château de Maligny, La Vigne de la Reine, Chablis, 2017, $24.95, code SAQ : 560763. Disponible en continu à la SAQ (75 succursales).

Un vin des plus soyeux, des plus élégants et tout en équilibre. On a au nez des notes de fruits blancs légèrement sur la pêche ainsi que de belles notes florales. En bouche le moelleux est légèrement gras et l’acidité bien équilibrée. Très belle longueur et belle sensation de minéralité. Ce vin représente un excellent rapport qualité/prix. Un vin qu’il vous faut acheter!!

Château de Maligny, La Vigne de la Reine, Chablis 1er CRu, 2017

Les 3 vins suivants sont des Chablis 1er Crus provenant de parcelles des plus qualitatives.

Château de Maligny, Montée de Tonnerre, Chablis 1er Cru, 2017, $40.75, code SAQ : 895110. Disponible à la SAQ en spécialité par lot dont 110 caisses arriveront en octobre 2019. Présent dans 20 succursales.

Le plus frais, le plus minéral, le plus iodé et pierreux des 3 1er Crus. C’est un vin qui a du caractère tout en étant élégant. Au nez, de belles notes de fruits blancs bien mûrs. En bouche la texture est équilibrée avec une acidité bien fraîche. La sensation de minéralité est bien présente dans ce vin avec des notes de silex (pierre à fusil) et d’agrumes. D’une longueur plus qu’appréciable !!


Château de Maligny, Montée de Tonnerre, Chablis 1er Cru, 2017

Château de Maligny, Homme Mort, Chablis 1er Cru, 2017, $40.25, code SAQ : 872986. Disponible à la SAQ en spécialité par lot dont 110 caisses arriveront en octobre 2019. Présent dans 32 succursales.

Beaucoup de minéralité, intense et bien droit! Ce vin provient d’un des lieux dits ou le calcaire est omniprésent. La texture est légèrement grasse et riche et l’acidité bien fraîche. Quelques notes d’agrumes et d’une superbe longueur!


Château de Maligny, Homme Mort, Chablis 1er Cru, 2017

Château de Maligny, Fourchaume, Chablis 1er Cru, 2017, $38.25, code SAQ : 480145. Disponible à la SAQ en spécialité par lot dont 110 caisses arriveront en octobre 2019. N’est pas présent actuellement à la SAQ.

C’est le plus floral, le plus élégant et le plus délicat des 1er Crus. C’est aussi un vin qui a malgré tout ‘’des épaules’’, une belle structure. Un peu plus austère au nez, il se laisse découvrir avec ses belles notes florales et quelques notes d’agrumes. En bouche c’est frais et bien minéral avec une finale sur le zeste de citron. Superbe!


Château de Maligny, Fourchaume, Chablis 1er Cru, 2017

Les autres vins dégustés ne sont malheureusement pas disponibles à la SAQ :

Château de Maligny, Petit Chablis, 2017

Petit est ici un terme affectif et non pas une version moindre de l’appellation Chablis. C’est le vin d’entrée de gamme qui offre une belle droiture, minéralité et de belles notes de poires. Un beau vin de soif.


Château de Maligny, Petit Chablis, 2017

Château Maligny, La Marche du Roi, Chablis, 2017

Un peu plus austère mais avec un beau caractère fruité avec un fruit un peu plus mûr et un aspect un peu plus rond. Très belle sensation de minéralité.


Château Maligny, La Marche du Roi, Chablis, 2017

Château de Maligny, Carré de César, Chablis, 2017

Probablement le plus typé des 3 Chablis avec de belles notes d’agrumes ainsi qu’une belle minéralité et beaucoup de fraîcheur. Beaucoup d’équilibre!


Château de Maligny, Carré de César, Chablis, 2017

Château de Maligny, Vieilles Vignes, Chablis, 2017

Ici, changement de registre! Bien aromatique au nez avec une perception de fruits plus mûrs beaucoup de richesse et d’une belle intensité.


Château de Maligny, Vieilles Vignes, Chablis, 2017

Château de Maligny, Vau de Vey, Chablis 1er Cru, 2017

Coup de cœur que ce vin!! Chaleureux et bien riche et tout en équilibre! Quelques pointe d’agrumes sur le pamplemousse. C’est minéral et d’une belle finesse. Superbe structure et acidité bien fraîche. J’aimerais bien voir et boire ce vin dans 20 ans.


Château de Maligny, Vau de Vey, Chablis 1er Cru, 2017

Restaurant La Chroniqueh

Découvrez la fraîcheur des vins Siciliens Sul Vulcano de la maison Donnafugata!!

J’ai dégusté ces vins à l’anonyme (à l’aveugle) cette semaine avec un groupe de sommeliers. Vraiment surprenant ces vins qui proviennent d’une région considérée comme ayant un climat des plus chaud. On est quand même dans le sud de l’Italie! Mais oh surprise, l’appellation Etna est surtout en région montagneuse ou l’air peut être plus frais en altitude. Mais surtout, la variation importante entre la chaleur du jour et la fraîcheur des nuits apporte aux vins une bonne dose d’acidité et de structure. Donc quand on déguste ces vins à l’anonyme, on a l’impression qu’ils proviennent de régions plus nordiques.

Et ces deux vins de la Maison Donnafugata étaient tout en fruits, dotés d’une belle sensation de minéralité.

Sul Vulcano Etna Bianco, Donnafugata, 2016, Sicile, $35.00, cépage : Carricante 100%, code SAQ : 13744404.

Agence Univins et Spiritueux

Moyennement aromatique ce vin vous offrira de belles notes d’agrumes, de fruits blancs, avec un soupçon de notes herbacées. En bouche, l’acidité est bien fraîche et le vin dégage une belle sensation de minéralité qui provient des sols volcaniques. En fin de bouche on sent comme une légère amertume des plus rafraîchissante. Vraiment intéressant!

Vous ferez de très beaux accords avec des fruits de mer natures.

Sul Vulcano, Etna Bianca, Donnafugata

Sul Vulcano, Etna Rosso DOC, Donnafugata, 2016, $35.00, cépage : Nerello Mascalese, code SAQ : 13744586.

Vous découvrirez dans ce vin des notes de fruits rouges bien frais (fraise et groseille) entremêlées de notes d’épices douces. Ce vin était tout en fraîcheur avec une très belle acidité bien fraîche, une belle sensation de minéralité et des tannins bien équilibrés. Je l’ai beaucoup aimé!

Vous ferez de beaux accords avec des charcuteries, des antipasti et des viandes mijotées.


Sul Vulcano, Etna Rosso, Donnafugata

La Maison Donnafugata

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien

Propriété familiale depuis cing générations, le famille Rallo a débuté dans l’industrie viticole en 1851. C’est en 1983 que Giacomo et Gabriella ont créé Donnafugata qui veut dire ‘’La femme en fuite’’. En fait c’est le personnage d’un roman de Tomasi di Lampedusa, Il Gattopardo, qui a inspiré ce nom. C’est la fuite d’une reine qui finalement se réfugie ou sont maintenant les vignes de la propriété.

La famille est maintenant propriétaire de 384 hectares et de 4 chais tous situés en Sicile : Contessa Entellina avec 283 hectares, Pantelleria, une île volcanique avec 68 hectares, Vittoria et ses 36 hectares, Etna et ses 18 hectares et d’où proviennent les deux vins ainsi que Marsala.

Explorons l’univers de Stag’s Leap Wine Cellars ! Parmi ce qui se fait de mieux à Napa!

J’ai eu l’opportunité de rencontrer seul à seul Marcus Notaro, Winemaker chez Stag’s Leap Wine Cellars la Maison mythique de la vallée de Napa. J’ai beaucoup apprécié non seulement la dégustation du trio mythique des vins de cette maison (le SLV, le Fay et le Cask 23) mais aussi les commentaires de Marcus qui m’ont permis de mieux comprendre la philosophie qui guide l’élaboration de leurs vins. Cette rencontre a été mise sur pied par l’agence Dandurand : https://www.vinsdandurand.com/fr/.

Stag’s Leap Wine Cellars – un survol: https://www.cask23.com/

Stag’s Leap Wine Cellars a été fondée au début des années 1970 par Warren Winiarski suite à une dégustation des vins de Nathan Fay. Enchanté par ces vins, cette dégustation le convainc d’investir dans la région. Il acquiert 44 acres voisins de Nathan Fay qu’il appelera Stag’s Leap Wine Cellars et replante avec des cépages bordelais à dominante de Cabernet-Sauvignon. Le premier millésime, le 1972, sera le S.L.V. acronyme pour Stag’s Leap Vineyards. En 1986 il achètera le vignoble en entier de Nathan Fay.

Le monde bascule quand en 1976 Warren présente son millésime 1973 (Stag’s Leap Wine Cellars Cabernet-Sauvignon 1973) à une compétition internationale tenue à Paris ‘’Le Jugement de Paris’’ et triomphe en prenant la première place devant des vins mythiques tels les Château Mouton-Rothschild, Château Haut-Brion et autres vins renommés.  Ces résultats mettent Stag’s Leap sur la carte et lui assurent un succès planétaire.

C’est en 2007 qu’un partenariat est conclu avec Ste. Michelle Wine Estate et Marchesi Antinori qui assureront la gestion et le développement de la Maison.

Le domaine comprend trois vignobles à Napa: le vignoble Stag’s Leap (SLV) et le vignoble Fay dans le Stags Leap AVA et le vignoble Danika Ranch dans le district de Oak Knoll. Les deux vignobles du district de Stags Leap sont plantés de cabernet sauvignon et de merlot, ainsi qu’une petite partie de Cabernet Franc qui a récemment été ajouté au lieu du Petit Verdot.

Le vignoble de SLV d’une surface de 35 acres et présente des sols volcaniques qui donnent des vins avec un caractère complexe de fruits noirs et de baies, une intensité épicée, une structure ainsi que beaucoup de complexité. Ce vignoble est aussi appelé ‘’Feu’’.

Le vignoble de Fay d’une surface de 66 acres est principalement alluvial et confère un caractère plus aromatique ainsi de l’élégance et de la souplesse. On lui a ajouté une parcelle de Cabernet Franc. Ce vignoble est aussi appelé ‘’Eau’’.

Le vignoble de Danika Ranch est surtout planté de Chardonnay et de Sauvignon Blanc.

Stag’s Leap Wine Cellar ne doit pas être confondu avec le producteur voisin, Stags’ Leap Winery lequel a pratiquement été détruit lors de feux importants. Élément qui ajoute à la confusion est le fait que l’appellation dans laquelle les deux produisent leurs vins s’appelle Stags Leap AVA

Marcus Notaro – Winemaker

Marcus s’est joint à Stag’s Leap Wine Cellars en 2013 après avoir été Winemaker chez Col Solare qui est la propriété de Ste Michelle Wine Estates et de Piero Antinori de Marchesi Antinori.

J’ai demandaé à Marcus quel genre de Winemaker il était. Celui qui se cantonne dans son chai comme j’en ai rencontré plusieurs ou celui qui veut avoir une vue globale de l’élaboration du vin autant au niveau viticulture qu’au niveau viniculture. Sa réponse était sans équivoque. Il est carrément du genre ‘’vision et implication holistique’’. Il veut être impliqué dans toutes les étapes. En fait selon ce qu’il voit et ce qu’il goûte dans les vignes lui indiquera comment il doit adapter les étapes de vinification ultérieures.

Il travaille beaucoup avec les ressources de Marchesi Antinori et de Ste. Michelle. En fait suite à de telles rencontres il a été décidé de remplacer le Merlot et le Petit Verdot par du Cabernet Franc ce qui ajoutera selon Marcus plus de structure et de complexité aux vins issus des vignobles Fay et SLV.

La dégustation

J’ai eu le bénéfice des commentaires de Marcus durant cette dégustation ce qui était un exercice des plus enrichissant. C’est toujours un plaisir de déguster des vins qui ont marqué l’histoire dont le SLV, le Fay et le Cask 23 ainsi que l’ensemble des autres vins de la Maison. Malheureusement pour le commun des mortels, il faut avoir les poches profondes pour se payer certains de ces vins.

Les vins blancs :

Aveta, Sauvignon Blanc, 2016, $37.50, disponible en importation privée en communiquant directement avec l’agence Dandurand : https://www.vinsdandurand.com/fr/

Des notes assez intenses d’agrumes surtout sur le pamplemousse ainsi que quelques notes herbacées. En bouche c’est d’une texture assez veloutée, d’une belle acidité bien fraîche avec un rappel des notes d’agrumes, de fleurs d’oranger ainsi qu’un soupçon de notes boisées. Belle longueur et petite amertume rafraîchissante en fin de bouche. S’accordera très bien avec des huîtres grillées, des crevettes enveloppées de prosciutto et ceviche de poisson.

Karia, Chardonnay, 2016, $42.50, code SAQ : 13501701. Disponibilité SAQ en Avril 2019.

Des notes de fruits blancs sur la poire et la pomme, de belles notes d’agrumes sur le citron et la lime. En bouche la texture est bien veloutée et crémeuse et l’acidité bien fraîche ce qui créé un beau contraste. Quelques notes boisées assez discrètes ainsi qu’un beau rappel des notes d’agrumes perçues au nez. S’accordera bien avec saumon et poulet grillé.

Hands of Time, Chardonnay, 2017, $34.75, code SAQ: 13992643. Disponibilité SAQ en Février, Mars 2019.

Les raisins qui composent ce vin sont tout d’abord élaborés pour le Karia. Des notes de fruits surtout les agrumes, l’ananas ainsi que des notes florales. En bouche c’est le fruit qui prédomine alors que les notes boisées demeurent discrètes. Belle texture veloutée, acidité bien fraîche, le tout est d’un bel équilibre. Idéal avec des calmars grillés ou pétoncle poêlés.

Les vins rouges :

Hands of Time, Red Blend, 2014, $49.75, cépages: Cabernet-Sauvignon 86%, Merlot 11%, Malbec 3%, code SAQ: 12095684. Disponibilité SAQ en Juin 2019.

Des notes de fruits noirs bien mûrs sur la prune et la mûre a qu’un soupçon de cacao. En bouche beaucoup de volume et d’amplitude avec une acidité assez fraîche et des tannins charpentés et une finale toute en élégance.

 

Artemis, Cabernet-Sauvignon, 2015, $85.25, cépages : Cabernet-Sauvignon 94%, Merlot 5%, Petit Verdot 1%, code SAQ : 13501710. Disponible maintenant et Juin 2019.

Des notes de fruits rouges bien mûrs surtout sur le cassis, de fruits noirs sur la mûre, des notes d’épices douces sur la sauge, soupçon de cacao et de torréfaction ainsi que de belles notes florales sur la violette. D’un bel équilibre entre la texture veloutée, une acidité assez fraîche, des tannins charpentés et des notes de fruits assez intenses avec de belles notes chocolatées. Beaucoup de volume et d’amplitude ainsi que d’élégance et de finesse. J’ai beaucoup aimé ce vin.

Fay, Cabernet-Sauvignon, 2015, $225.25, cépage : Cabernet-Sauvignon 100%, code SAQ : 11342727. Disponible en Janvier 2019, SAQ Signature.

Ce vin est caractérisé par ses parfums et sa texture et ses tannins veloutés bien que bien charpentés. De facture très classique avec des notes de fruits rouges sur la fraise, de fruits noirs sur la cerise noire avec quelques notes d’épices douces et de torréfaction. Beaucoup de finesse et d’élégance.  Superbe!

S.L.V., Cabernet-Sauvignon, 2015, $250.25, cépage : Cabernet-Sauvignon 100%, code SAQ : 12988618. Le 2014 et le 2015 seront disponibles en Janvier 2019, SAQ Signature.

Des très belles notes florales de violettes, de mûres, de cacao et de chocolat qui créent un univers d’arômes bien complexes. La texture est bien veloutée, les tannins très charpentés qui offrent une structure unique, de belles notes de chocolat, de torréfaction et d’arômes intenses de fruits noirs. Superbe potentiel de garde. Avec rôti de bœuf et longe de porc nappée de moutarde.

Cask 23, Cabernet-Sauvignon, 2015, $375.25, cépage : Cabernet-Sauvignon 100%, code SAQ : 11424079. Disponible en Novembre 2018.

L’histoire du Cask 23 a commencé au cours de la récolte de 1974. À l’époque, le producteur avait demandé l’aide du célèbre vigneron André Tchelistcheff. Comme il avait goûté à divers lots de nouveaux vins cette année-la, le lot de S.L.V. était si beau et si délicieusement distinct que l’on a décidé de le mettre en bouteille séparément. Il a été nommé le Cask 23 comme le grand tonneau en bois dans lequel il a vieilli. Aujourd’hui, ce vin est le mélange de fruits le plus distinctif des vignobles S.L.V. et Fay, résultant en un vin équilibré d’une profondeur et d’une richesse exceptionnelles.

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén