Catégorie : $15.00 et moins (Page 1 of 6)

À la découverte de très beaux vins italiens qui offrent d’excellents rapports qualité/prix!

Les vins Umani Ronchi

On cherche toujours des bons vins qui offrent d’excellents rapport qualité/prix. Souvent cette quête nous amène vers des appellations moins connues qui produisent des vins tout aussi bons que ceux des appellations plus connues mais à prix beaucoup plus raisonnable. Et c’est le cas avec l’ensemble des vins de la maison Umani Ronchi qui élabore des vins depuis plus d’une cinquantaine d’années dans les appellations Marches et Abruzzo.

Chai Umani Ronchi

Fondée en 1957 par les familles Bianchi et Bernetti, Massimo Bernetti en devient propriétaire unique dans les années 70. Lui et son fils gèrent l’entreprise familiale depuis et fait à souligner, ils produisent des vins selon les préceptes de l’agriculture organique.

Michele Bernetti (gauche) et Massimo Bernetti

Les vins proviennent d’une dizaine de vignobles établis sur environ 215 hectares dont 110 hectares de cépage Verdicchio dans les Marches (ou ils représentent environ 10% de l’appellation), 70 hectares de cépage Montepulciano (environ 20% de l’appellation) dans les Marches et 35 hectares à Abruzzo de cépages Montepulciano, Pecorino et Trebbiano. Ces vignobles sont établis sur 3 districts soient Conero, Castelli di Jesi et Abruzzo. Chaque vignoble produit donc des vins uniques qui reflètent bien leur terroir propre.

Les vins sont vinifiés dans 3 chais soient celui d’Osimo pour le cépage Montepulciano et autres cépages rouges des Marches, de Castelbellino pour les blancs de Verdicchio et de Montipagano pour les rouges de Montepulciano d’Abruzzo. Ceci permet de conserver en vinification la nature même des cépages et les terroirs d’où ils proviennent.

Cartes des vignobles Umani Ronchi

Ce que j’apprécie beaucoup c’est le fait que la grande majorité des cépages que la maison utilise sont indigènes (cépages italiens). Tant qu’à faire des vins, pourquoi ne pas miser sur les cépages qui sont propres au pays! C’est un fait – ils sont excellents!

Vins blancs Umani Ronchi
Vins rouges Umani Ronchi

Les vins que nous avons dégustés sont donc élaborés de ces cépages indigènes : dans les blancs le Pecorino (Abruzzo) et le Verdicchio le cépage emblématique des Marches. En rouge nous avons dégusté les vins issus du cépage Montepulciano de la région des Marches et celui des Abruzzes qui sont assez différents. Celui d’Abruzzo est plus connu mais celui des Marches m’a semblé un peu moins tannique et plus en finesse.

Nous avons aussi goûté des vins issus de Sangiovese des Marches, un vin provenant du cépage Lacrima vraiment différent et le dernier qui est assemblé de Cabernet-Sauvignon, de Montepulciano et de Merlot, le seul élaboré avec des cépages internationaux mais avec tout de même 40% du cépage Montepulciano.

La dégustation

Dégustation vins Umani Ronchi

Rarement voit-on dans des dégustations de ce genre une lignée de vins à $15.00 ou moins dont 2 pratiquement sous la barre des $10.00. Il faut faire confiance à ses vins pour les livrer en pâture à des journalistes et chroniqueurs. Moi j’aime bien, car ça me permet de trouver des pépites, ou si vous préférez des vins avec d’excellents rapports qualité/prix. Et ici il y en a!

Les vins blancs

Umani Ronchi, Velodoro, Pecorino, IGT, Terre di Chieti, 2018, $17.90, sucre : 4.6 g/l, code SAQ : 12883200.

Bien aromatique et d’une belle complexité pour un vin de ce prix avec une myriade d’effluves tant florales que de fruits exotiques, de fruits blancs (pommes), d’amandes et un soupçon d’agrumes. Un vin bien polyvalent doté d’une belle acidité surtout en fin de bouche.

Umani Ronchi, Velodoro, Pecorino, IGT, Terre di Chieti, 2018

Umani Ronchi, Casal di Serra, Verdicchio dei Castelli di jesi, 2017, $19.90, sucre : 5.2 g/l, code SAQ : 10254725.

Umani Ronchi, Casal di Serra, Verdicchio dei Castelli di jesi, 2017

Le cépage Verdicchio est moins aromatique au nez mais il c’est pour mieux nous charmer en bouche…texture veloutée, flaveurs de pêches, d’abricots de noyaux de pêches (légère amertume), superbe acidité et une belle sensation de minéralité. Un vin de bouffe!

Umani Ronchi, Vecchie Vigne, Verdicchio dei Castelli di Jesi, 2016, $26.15, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 12941086.

Umani Ronchi, Vecchie Vigne, Verdicchio dei Castelli di Jesi, 2016

Les vignes dont proviennent ce vin ont plus de 40 ans et d’un seul vignoble. Un vin élégant que j’ai beaucoup apprécié surtout à cause de la pureté de ses arômes de fruits qui n’ont pas été altérés d’aucune façon par le bois. Saveurs de pêches, d’abricots, soupçon d’épices douces d’une texture veloutée et d’une belle structure. Et que dire de sa longueur…très beau! Achetez ce vin sans retenue!

Les vins rouges

Umani Ronchi, Medoro, Sangiovese, IGT Marches, $8.75, sucre : 8.1 g/l, code SAQ : 565283.

Des arômes de fruits rouges comme une crème de fruits avec des tannins charpentés et une finale sur des notes de fruits noirs et de noyaux de fruits.

Umani Ronchi, Medoro, Sangiovese, IGT Marches

Umani Ronchi, Podere, Montepulciano d’Abruzzo, 2017, $10.65, sucre : 5.7 g/l, code SAQ : 14044670.

Ce vin fait partie du programme pépinière. Il est donc en test avec la SAQ pour en évaluer son succès. C’est un excellent achat avec un rapport qualité/prix appréciable! Des accents de cerises et d’épices douces dominent dans ce vin. Doté d’une belle acidité et de tannins équilibrés mais bien serrés, il présente des saveurs d’une belle profondeur pour un vin de ce prix. Bien goûteux et savoureux.

Umani Ronchi, Podere, Montepulciano d’Abruzzo, 2017

Umani Ronchi, Jorio, Montepulciano d’Abruzzo, 2017, $15.45, sucre : 4.6 g/l, code SAQ : 862078.

Bien typé Montepulciano d’Abruzzo sur des notes de fruits rouges au nez puis de fruits noirs en bouche, des tannins charpentés tissés bien serré, beau volume et belle amplitude. C’est juteux, goûteux et pas mal beau. Excellent rapport qualité/prix!

Umani Ronchi, Jorio, Montepulciano d’Abruzzo, 2017

Umani Ronchi, San Lorenzo, Rosso Conero, 2016, $19.25, cépage: Montepulciano,  sucre: 3.1 g/l, code SAQ: 397174.

Vraiment très beau! Un Montepulciano bien différent de ceux d’Abruzzo. Un accueil des plus charmeur sur des accents d’épices douces, de fruits rouges bien mûrs ainsi qu’un soupçon de prunes. D’une texture bien veloutée en harmonie avec une acidité bien fraîche et des tannins charpentés mais toujours souples. Finesse et une certaine élégance en bouche avec une belle sensation de minéralité et finale d’une amplitude savoureuse. En route vers la SAQ!! Excellent rapport qualité/prix!

Umani Ronchi, San Lorenzo, Rosso Conero, 2016

Umani Ronchi, Fonte del Re, Lacrima di Morro d’Alba, 2017, $20.15, sucre : 6.1 g/l, code SAQ : 12883314.

Tellement différent et intéressant!! Des parfums floraux sur la violette et le muguet ainsi que quelques notes de fruits rouges. Un vin peu corsé dont les saveurs florales se prolongent en bouche de façon inattendue mais oh combien agréable! Vous ferez un malheur avec des charcuteries. Moi j’ai flippé sur ce vin!

Umani Ronchi, Fonte del Re, Lacrima di Morro d’Alba, 2017

Umani Ronchi, Cumaro, Conero Riserva DOCG, 2014, $30.75, cépage : Montepulciano, sucre : 2.1 g/l, code SAQ : 710632.

Mon genre de vin! Celui-ci dégage des notes animales, de torréfaction avec comme un soupçon de ‘’smoked meat’’ et de fumée. Wow! C’est velouté, d’une belle acidité bien fraîche, des tannins bien charpentés et tissés bien serré et beaucoup de volume et d’amplitude mais tout en gardant une bonne dose de finesse typique de ce cépage de la région des Marches.

Umani Ronchi, Cumaro, Conero Riserva DOCG, 2014

Umani Ronchi, Pelago, IGT Marches, 2015, $40.75, cépages : Cabernet-Sauvignon 50%, Montepulciano 40%, Merlot 10%, sucre : 2.3 g/l, code SAQ : 735977.

Ce vin n’est produit que lors des années exceptionnelles. J’avoue que je l’ai pas mal aimé…bon beaucoup aimé, malgré le fait qu’il est élaboré avec des cépages internationaux. Il prouve tout au moins qu’il est possible de faire d’excellents vins avec ces cépages. Attirants ces arômes de chocolat au lait, ces notes florales, de prunes et de tabac. Humm…et ajoutez à cela des flaveurs de torréfaction mais pas trop tout en équilibre avec des notes de noisettes et de vanille. C’est un vin sphérique et volumineux d’ine longueur des plus persistante.

Umani Ronchi, Pelago, IGT Marches, 2015

Vins issus de l’agriculture Bio, Biodynamie et vins dits ‘’nature’’. Que se passa?

Vous avez entendu parler de vins ‘’bio’’, de vins ‘’nature’’ et probablement moins de vins en ‘’biodynamie’’ et vous en avez probablement goûté quelques-uns. Mais à la fin, de quoi s’agit-il donc? Est-ce que ces vins sont une mode? Sont-ils la pour rester? Que sont-ils vraiment? Afin d’en parler et d’échanger sur le sujet, l’agence Univins a réuni des producteurs, des journalistes et professionnels de l’industrie de la restauration au Restaurant Toqué! afin de s’en faire une meilleure idée.

Je n’ai pas l’intention de développer une thèse sur les différents types de viticulture mais pour se faire une idée, faisons un petit résumé de chacun. D’abord, l’agriculture conventionnelle utilise tous les intrants chimiques permis et il y en beaucoup alors que l’agriculture raisonnée en utilise déjà moins. Et là avec les vins bio, en biodynamie et nature, on passe aux choses plus sérieuses. Il faut dire que ces derniers (selon diverses sources) représentent approx. de 10% à 12% des vins vendus dans le monde. La proportion des vins ‘’nature’’ est difficile à quantifier mais disons sans se tromper qu’elle représente la minorité de l’ensemble de ces vins.

Les vins Bio

Les vins ‘’bio’’ selon l’organisme Ecocert (Europe) se résument ainsi :  ce sont des vins qui ont été produits selon les préceptes suivants : la non-utilisation de produits chimiques de synthèse (pas d’insecticides) la non-utilisation d’OGM, la limitation des sulfites, le maintien de la biodiversité et le respect des cycles naturels et du bien-être animal et ce, pour la protection de l’environnement et du climat et la conservation de la fertilité des sols. Elle garantit un étiquetage transparent pour le consommateur (Europe : Ecocert). Le temps de conversion d’une agriculture conventionnelle ou raisonnée à bio prend 3 ans pour la certification. Cet organisme est reconnu au Canada.

Quant aux sulfites, si on prend le cas d’un vin rouge sec, le montant alloué pour l’agriculture conventionnelle est de 160 mg/l alors que le bio ne permet qu’un maximum de 100 mg/l.

Logo Ecocert

La biodynamie

Les vins issus de l’agriculture ‘’biodynamique’’ :  La biodynamie, c’est un système, une philosophie de production qui équilibre plante, sol et environnement tout en tenant compte de l’influence des forces célestes et terrestres. Selon l’organisme Demeter (qui en gère la certification et l’application) c’est une forme d’agriculture biologique à la fois holistique, régénérative et positive. Pour devenir ‘’biodynamie’’ on doit déjà être certifié en bio. On utilise moins d’intrants qu’en bio et on doit utiliser des préparations biodynamiques naturelles. On ne doit rien ajouter au vin et on doit limiter l’ajout de sulfites, encore moins qu’en bio.

Comme le disait un des vignerons : ‘’Avec cette philosophie la vigne devient un éco-système qu’il faut apprendre à maîtriser et dont il faut mieux anticiper l’évolution. ‘’

Quant aux sulfites, dans le cas d’un vin rouge sec, alors que le bio permet un maximum de 100 mg/l de sulfites, la biodynamie ne permet qu’un maximum de 70 mg/l.

Logo Demeter

Les vins dits  »nature »

Quant aux vins dits ‘’nature’’ il n’y a pas réellement de certification similaire à Ecocert et à Demeter ce qui laisse comme un grand vide quant aux attentes des vins qui sont élaborés selon ses préceptes. Il y a bien les organismes S.A.I.S et A.V.N. mais ceux-ci ne sont pas officiellement reconnus. Disons d’emblée que ce sont des vins sans souffre ajouté et qui ne devraient pas contenir d’autre que ce qui est issu du raisin. Donc ce sont des vins mis en bouteille sans intrant, ni additif.

Quant aux sulfites, toujours dans le cas d’un vin rouge sec, la mention sans sulfite ajouté ne devrait pas contenir plus de 30 mg/l. Il faut savoir que le vin peut toujours contenir du souffre de source naturelle. Il n’y a donc pas de vins ‘’zéro sulfites’’.

Le débat!!

Et c’est là que commence le débat! Dans le cas des vins dits ‘’nature’’ qui sont de plus en plus à la mode et qui sont propulsés par un groupe de sommeliers qui, dans certains cas, sont en quête de nouveauté, il n’y a pas de consensus dans la variabilité de la qualité de ces vins. Car il faut dire que l’ajout de sulfites apporte, entre autres, de la stabilité aux vins. Un vin instable peut dégager des senteurs plus ou moins agréables de réduction et autres. Et justement les vins nature n’utilisant pas de sulfites ont tendance à l’être. Ceux qui les défendent nous diront que ça a déjà été le cas mais que de plus en plus on en fait des bons. Le mouvement est jeune et il faut se laisser la chance de maîtriser l’élaboration de ces vins.

Quant à moi, je supporte les vins bio et issus de la biodynamie avec toute mon ardeur et ma conviction. Je n’ai que rarement été déçu par ces vins. D’ailleurs dans la dégustation qui a suivi cette discussion, nous avons eu de brillants exemples de ce que ces pratiques peuvent donner comme vins.

Quant aux vins dits nature alors la…pour moi c’est une autre histoire. Je ne crois pas avoir été bien chanceux dans mes expériences. Alors, Je me suis prêté à l’exercice lors de la dernière édition du salon Raspipav. J’ai rencontré deux agences qui se spécialisent dans ce type de vin et la mes amis, je me suis abandonné! Et j’en ai goûté! Et je n’ai pas été complètement convaincu. C’est qu’ils ont un profil aromatique mettons ‘’funky’’, différents qu’on doit apprivoiser. Et ça, je respecte. Pour ceux qui aiment ça, allez-y et amusez-vous! Mais pour certains (j’avais le goût de dire plusieurs) quand ça ne sent pas bon, arrêtez de me dire que ‘’j’ai le palais chimiquement formaté’’ par les vins issus de l’agriculture conventionnelle qui selon certains utilise tout ce que l’industrie phytosanitaire peut leur apporter comme solutions chimiques.

Si c’était le cas je ne jetterais pas mon dévolu sur les vins bio et issus de la biodynamie comme je le fais actuellement et que j’apprécie grandement. Dans mes voyages, je ne mettrais pas l’accent à visiter particulièrement ces vignobles. D’ailleurs, ces vins sont à découvrir à cause de leurs arômes de fruits si purs et éclatants et leur fraîcheur toujours resplendissante.  

Et il y a cette frange de sommeliers aux accents d’Ayatolah qui persistent et signent tous les vins, même ceux qui peuvent présenter des défauts. D’ailleurs certains de ces défauts sont acclamés par eux car ils s’en réclament la signature et représentent supposément la ‘’vérité du vin’’.

Mais il y a aussi de ces sommeliers ‘’d’expérience’’ qui ont appris à les connaître ces vins nature et à les apprécier. Ils en soulignent leur pureté, leur goût qui, selon eux, est plus proche du raisin, de ce que devrait être le goût vrai du vin. Ils ont quelque chose de plus. Comme l’un deux disait : ‘’Il y a comme une vibrance dans ces vins’’. Car lorsqu’ils sont bien faits, ils sont différents et exceptionnels. Mais il faut les trouver.

Quant aux vins bio et issus de la biodynamie, il y en a de plus en plus. D’ailleurs de grands producteurs sont à transformer leurs vignobles de plus en plus vers le bio et la biodynamie soit par conviction soit pour répondre à la demande en croissance exponentielle des consommateurs pour ces produits. Ce qui devrait avoir un effet d’entrainement important pour cette catégorie dans un futur rapproché.  

La dégustation

Trois vignerons étaient présents lors de ce débat/dégustation soient La Bodega Aranleon (une centaine d’hectares en bio) à Venta del Moro près de Valence et sa co-propriétaire Maria Sancho, Château Maris, Languedoc, La Livinière (50 hectares en biodynamie) et son co-propriétaire Robert Eden, Domaine Ortola (110 hectares en biodynamie) situé près de Narbonne et son co-propriétaire Nelson Ortola. Le tout avait lieu au Restaurant Le Toqué!

Nous avons dégusté 8 de ces vins dont un seul était sans-souffre ajouté sans être qualifié de vin ‘’nature’’. Il venait de Château Maris et il était particulièrement excellent.

Dégustation de vins bio, dynamie et  »nature »

Bodega Aranleon et Bodega Montesanco

Vignoble Montesanco

Aranleon, Blanco, Joven, Valencia, 2018, $13.95, vin bio blanc, cépages : Macabeo 60%, Sauvignon Blanc 40%, sucre : 2.0 g/l, code SAQ : 13792422.

D’une belle fraîcheur, bien aromatique sur des effluves de fruits blancs assez intenses avec une pointe d’agrumes qui appelle une belle acidité salivante. D’une texture veloutée, c’est joyeux en bouche, bien satisfaisant avec une belle finale fruitée d’un bel éclat. Super rapport qualité/prix!

Aranleon, Blanco, Joven, Valencia, 2018

Aranleon, Crianza, Valencia, 2018, $14.55, vin bio rouge, cépages : Monastrell, sucre : 2.7 g/l, code SAQ : 10856427.

Sur des accents d’épices douces, de cannelle, qui s’entremêlent sur des arômes de fruits rouges bien mûrs assez intenses. En bouche tout est d’un bel équilibre avec des tannins presque charpentés, des notes de fruits bien mûrs assez intenses avec une prédominance sur les mûres et les cerises. Le fruit est omniprésent dans ce vin !! Des plus polyvalent avec un excellent rapport qualité/prix!

Aranleon, Crianza, Valencia, 2018

Mon, Bobal, Bodega Montesanco, 2016. Disponible en importation privée auprès de l’agence Univins.

Un vin superbe qui m’a séduit! Envoutante cette intensité des fruits noirs, attirants ces arôme de réglisse et de notes balsamiques, intrigants ces effluves de tabac blond. La texture caressante se marie si bien avec les tannins bien veloutés les deux culminants en harmonie dans une finale bien ample et généreuse sur des notes boisées bien intégrées.

Mon, Bobal, Bodega Montesanco, 2016

Château Maris

Château Maris, Brama, 2016, vin blanc biodynamie, cépage : Grenache Gris. Disponible en importation privée auprès de l’agence Univins.

Dès l’approche on sent que ce vin va nous plaire avec accents de fruits exotiques et d’agrumes. En bouche c’est cette acidité assez vive qui s’allie à une structure élégante pour nous donner un vin d’une si belle fraîcheur qui se prolonge de façon appréciable.

Château Maris, Brama, 2016

Château Maris, Syrah, Les Planels Sans Souffre, Savoir Vieillir, 2018. Disponible en importation privée auprès de l’agence Univins.

D’un fruit éclatant sur les fraises et autres fruits rouges ainsi que d’épices douces et de poivre. Le velouté est remarquable et les tannins bien suaves. Finales sur des flaveurs de fruits noirs, d’un bel équilibre et d’une longueur étonnante. Le genre de vin qui remet les pendules à l’heure quant aux vins dit ‘’sans souffre’’.

Château Maris, Syrah, Les Planels Sans Souffre, Savoir Vieillir, 2018

Château Maris, Syrah, Les Planels, Cru La Livinière, 2014, $28.60, code SAQ : 13075474.

Quel bel accueil sur des arômes de cannelle, d’épices douces, de poivre et de fruits noirs. Puis progressivement les saveurs intenses d’épices douces et de fruits noirs s’éclatent portés par une texture remarquablement veloutée et des tannins charpentés tissés bien serré. De belles notes de réglisse noire viennent compléter celles des fruits noirs dans une finale longue et épicée.

Château Maris, Syrah, Les Planels, Cru La Livinière, 2014

Domaine Ortola

Domaine Ortola, Nautica, Languedoc, Quatourze, 2017, $21.95, cépages : Syrah 60%, Grenache 30%, Mourvèdre 10%, code SAQ : 14061429.

On retrouve la garrigue du Languedoc dans toute sa splendeur et ses arômes du sud en harmonie avec des effluves de fruits rouges bien mûrs. Un vin tout en fraîcheur avec une acidité bien présente et des tannins charpentés. Une certaine élégance en milieu de palais. Très belle finale sur des saveurs de chocolat noir et de fruits noirs.

Domaine Ortola, Nautica, Languedoc, Quatourze, 2017

Château Notre-Dame du Quatourze, Ode à la Lune, Famille Ortola, Languedoc, 2017, cépages : Syrah, Mourvèdre. Disponible en importation privée auprès de l’agence Univins.

Préséance est donné aux fruits dans ce vin ainsi que des notes d’épices douces. Un vin élégant sur des tannins charpentés et d’une texture bien veloutée.

Château Notre-Dame du Quatourze, Ode à la Lune, Famille Ortola, Languedoc, 2017

Quatre Coups de Coeur du Portugal! Venez les déguster à La Grande Dégustation de Montréal!

Le Portugal sera à l’honneur cette année à La Grande Dégustation de Montréal qui se tiendra les Vendredi 1 novembre et Samedi 2 novembre prochains à la Place Bonaventure. J’ai eu l’occasion lors d’un événement pour la presse de déguster une trentaine de vins de ce merveilleux pays et je vous en ai déniché quatre que vous pourrez acheter les yeux fermés.

Esteva, Casa Ferreirinha, Sogrape, Douro, 2018, $12.00, cépages : Tinta Roriz 40%, Tinta Barroca 35%, Touriga Franca 15%, Touriga Nacional 10%, sucre : 1.6 g/l, code SAQ : 13882541.

Un beau vin de tous les jours bien équilibré et des plus polyvalent. Excellent rapport qualité/prix.

Esteva, Casa Ferreirinha, Sogrape, Douro, 2018

Vinha Grande, Ferreirhina, Sogrape, Douro, 2016, $18.00, cépages : Touriga Franca 50%, Touriga Nacional 35%, Tinta Roriz 10%, Tinto Cao 5%, sucre : 2.3 g/l, code SAQ : 865329.

Toujours une valeur sûre! Au nez sur des notes de fruits rouges. En bouche, des flaveurs de cerises noires, de tabac blond, des tannins charpentés et une belle finale sur des notes de fruits secs. Très bon!

Vinha Grande, Ferreirhina, Sogrape, Douro, 2016

Gloria, Reserva, Douro, 2017, $13.65, cépages: Touriga Nacional 50%, Tinta Roriz 50%, sucre : 7.6 g/l, code SAQ : 11156297.

Sur une dominante de fruits noirs avec passablement de volume et d’amplitude en bouche sur des tannins charpentés. Excellent rapport qualité/prix.

Gloria, Reserva, Douro, 2017

Quinta das Carvalhas, Touriga Nacional, 2014, Douro, $23.55, code SAQ : 11343682.

Mon vin préféré! Ce vin a fait partie des 100 meilleurs vins du magazine Wine Spectator en 50e place. Beaucoup d’équilibre, de volume et d’amplitude en bouche avec une très belle finale sur les fruits noirs.

Quinta das Carvalhas, Touriga Nacional, 2014

La Grande Dégustation de Montréal

La Grande Dégustation de Montréal 2019

Véritablement le rendez-vous des amateurs et connaisseurs de vins. Plus de 200 vignerons et au-dela de 1,000 vins à déguster.

Vendredi 1 novembre de 15h à 21h, Samedi 2 novembre de 13h à 21h à la Place Bonaventure, 800 rue de la Gauchetière Ouest, Montréal.

Pour information : 514-397-2233   |   info@placebonaventure.com

Pour les billets: https://lagrandedegustation.tix123.com/

Bonne dégustation!

Boekenhoustkloof, des vins haut de gamme d’Afrique du Sud!

Dégustation des vins de la maison Boekenhoutskloof

Tout récemment, j’ai rencontré de nouveau Mark Kent propriétaire et Winemaker du vignoble Boekenhoustkloof situé à Franschhoek en Afrique du Sud. Pas facile de prononcer et même de se souvenir du nom de cette maison. Par contre, le vignoble a développé au fil du temps des marques fortes telles The Chocolate Block, Porcupine Ridge, The Wolftrap et autres plus facile à retenir.

Mark Kent

Des vins et autres produits provenant d’Afrique du Sud il y en a 233 selon le site de la SAQ. Plusieurs sont à des prix qui offrent d’excellents rapports qualité/prix ce qui a assuré le développement des vins de ce pays. Cependant, plusieurs se posent la question: est-ce que l’Afrique du Sud est capable de faire des plus grands vins qui puissent rivaliser avec ce qu’il y a de mieux? On parle de vins qui se situent dans une fourchette de $40 à $80.00. Répondre à cette question est importante pour assurer le succès à long terme de l’Afrique du Sud.

Mark nous en a fait dégusté 7 dont 2 proviennent d’un tout nouveau projet:  »Les vins Cap Maritime ». Le but de la dégustation était donc de se faire une idée quant à la capacité de la maison à produire de ces vins haut de gamme. Et la réaction lors de cette dégustation a été pratiquement unanime. Ils étaient vraiment exceptionnels!  Et qui plus est, ils sont disponibles à la SAQ dont ceux de la gamme Cap Maritime qui sont disponibles à la SAQ Signature. Mais malheureusement pour ces vins haut de hamme, les quantités sont assez limitées.

La dégustation

Cap Maritime – nouvelle gamme de vins superbes!

Les deux vins qui suivent proviennent d’un tout nouveau projet appelé Cap Maritimes dont les vins sont issus d’une toute nouvelle parcelle de 14 hectares dont Mark a fait l’acquisition. Les vins sont vieillis dans des foudres de 1,200 litres ce qui apporte beaucoup de complexité aux vins et conserve leur caractère fruité.

Nous avons dégusté le Chardonnay et le Pinot Noir. Quant à moi ces deux vins étaient particulièrement exceptionnels et devraient faire partie de votre cave ou cellier. Ce sont des incontournables!

Cap Maritime, Chardonnay, Upper Hemelen Aarde Valley, Afrique du Sud, 2017, $55.75, code SAQ Signature : 14075492.

Achetez ce vin si vous en trouvez!! On aurait dit un vin de Bourgogne genre Corton Charlemagne pour $55.75 ce qui me fait dire qu’il offre un très beau rapport qualité/prix! Même Jancis Robinson le qualifie d’un des meilleurs Chardonnay au monde.

De facture très classique sur des notes très pures de fruits blancs et de vanille. En bouche c’est d’une texture grasse, avec une acidité bien équilibrée, d’une superbe complexité avec un très léger boisé. Et quelle longueur et quel volume en bouche. J’en boirais tous les jours!

Cap Maritime, Chardonnay, Upper Hemelen Aarde Valley, Afrique du Sud, 2017

Cap Maritime, Pinot Noir, Upper Hemelen Aarde Valley, Afrique du Sud, 2017, $55.75, code SAQ Signature : 14075468.

Un des meilleurs Pinot Noir genre Nouveau Monde que j’ai eu l’occasion de déguster! La dominante de ce vin est carrément sur des notes éclatantes de cerises qui se prolongent tout au long de la dégustation. Au nez des notes de cerises, un peu de framboises et de cassis. C’est charmeur et élégant avec une texture veloutée et des tannins des plus équilibrés. Ce vin est opulent, équilibré et charmeur. Tout amateur ce doit d’avoir ce vin dans son cellier.

Cap Maritime, Pinot Noir, Upper Hemelen Aarde Valley, Afrique du Sud, 2017

Les autres vins dégustés

Chacun des autres vins mérite que je vous en parle car je les ai particulièrement appréciés. Le premier vin fait partie de ceux qui sont à prix des plus abordables et le fait d’y goûter nous permettait de jauger la différence entre ce vin d’entrée de gamme et les vins plus haut de gamme.

The Wolftrap, Boekenhoutskloof, 2017, $14.00, cépages : Syrah 65%, Mourvèdre, 32%, Viognier 3%, sucre 2.6 g/l, code SAQ : 10678464.

Plusieurs des vins de ce producteur sont fortement inspirés des vins de la Vallée du Rhône avec des cépages tels Syrah, Grenache, Mourvèdre.  Un nez passablement aromatique sur des notes de fruits rouges bien mûrs, de poivre et d’épices assez intenses. La texture en bouche ainsi que le niveau d’acidité sont bien équilibrés et les tannins sont presque charpentés. De belles flaveurs de fruits noirs et d’épices viennent tapisser le palais. C’est très juteux, salivant et d’une belle longueur. Super rapport qualité/prix!

The Wolftrap, Boekenhoutskloof, 2017

Boekenhoutskloof, Sémillon, Vin blanc, 2016, $39.75, code SAQ : 13299902.

Un peu de Muscat 2% a été ajouté à ce vin ce qui lui confère un profil bien aromatique. Au nez sur des notes de miel, de fruits blancs, de vanille, un soupçon d’ananas, quelques notes lactées, tout en élégance. En bouche la texture est bien riche, veloutée avec une acidité assez surprenante pour du Sémillon. C’est très goûteux sur des saveurs assez intenses d’abricots, de fruits blancs et d’une longueur plus qu’appréciable.

Boekenhoutskloof, Sémillon, Vin blanc, 2016

The Chocolate Block, 2017, $40.10, cépages : Syrah 69%, Grenache 14%, Cabernet-Sauvignon 11%, Cinsault 5%, sucre : 3.0 g/l, code SAQ : 10703412.

Ce vin mythique de la maison Boekenhoustkloff a fait ses preuves! Son nom peut porter à confusion car il provient d’une parcelle de ce nom et ne reflète pas nécessairement le profil aromatique du vin. Sur des notes d’épices et de cassis, tout en élégance et bien charmeur. C’est juteux, goûteux avec des tannins assez charpentés. Les flaveurs sont carrément sur les fruits noirs avec un soupçon (eh oui!) de chocolat noir et de notes empyreumatiques. Beaucoup de volume en bouche et d’une belle longueur.

The Chocolate Block, 2017

Boekenhoustkloof, Syrah, 2015, $55.50, code SAQ : 13299911.

Ce vin prend son inspiration dans la Vallée du Rhône nord ou on trouve les ‘’Côte-Rôtie’’ et autres vins des appellations de la région. Sur des notes de crème de fruits rouges bien mûrs (fraises), de cassis et d’épices douces. La texture est des plus veloutée et les tannins sont bien charpentés et tissés bien serré. La dominante en bouche est carrément sur les notes d’épices et de poivre avec une légère torréfaction. Beaucoup d’amplitude et de longueur en bouche.

Boekenhoustkloof, Syrah, 2015

Porseleinberg, Syrah, 2016, $86.75, code SAQ : 13141339.

Il m’en reste quelques bouteilles dans mon cellier que je garde bien précieusement. Un autre vin d’inspiration des vins de l’appellation  »Côte-Rôtie ». Sur des notes animales, viandées, de notes herbacées, soupçon d’olive et d’épices. De facture très classique tout en élégance et en fraîcheur avec une texture veloutée, une belle acidité bien fraîche et des tannins charpentés tissés bien serré. De belles notes de poivre en finale.

Porseleinberg, Syrah, 2016

Les vins de la maison Boekenhoutskloof sont représentés par l’agence Univins et Spiritueux.

Allons faire un petit tour du côté du Chili avec le cépage Carmenere!

Araucano, Carmenere Reserva, Chili, Vallée de Colchagua, 2017

Araucano, Carmenere Reserva, Chili, Vallée de Colchagua, 2017, François Lurton, $13.70, sucre : 3.4 g/l, code SAQ : 10694413.

Ce vin est élaboré à partir du cépage Carmenere un des plus anciens cépages bordelais d’où il est originaire. Longtemps confondu au Chili avec le Merlot de par son aspect et ses caractéristiques, il est devenu un des cépages importants de la viticulture Chilienne.

Au premier nez (avant de faire tournoyer son verre pour en dégager les arômes) il y avait comme un côté animal sur le cuir puis à l’agitation (faire tournoyer le verre) sont apparues des notes herbacées et de sapinage ainsi que des arômes de fruits rouges surtout sur la cerise. En bouche les tannins sont charpentés et tissés bien serré, quelques notes boisées se pointent à l’horizon avec une dominante sur les fruits noirs (la mûre). Bon rapport qualité/prix. Vous ferez de beaux accords avec des viandes rouges grillées.

VinsFins l’Agence – échantillon

Les vins de la maison Trapiche! On achète!

Trapiche – les vins dégustés

À chaque dégustation des vins de cette maison, je suis étonné par le rapport qualité/prix de ces vins. Je ne suis jamais déçu, aussi bien dire que je suis pratiquement toujours satisfait. Nous en avons dégusté 8 avec German Buk winemaker chez Trapiche. Lui et Sergio Case sont responsables de l’élaboration des vins de la maison.

German Buk Winemaker chez Trapiche

Quand je lui parle du rapport qualité/prix des vins, il me répond : ‘’Nous avons beaucoup de compétition de par le monde et chez Trapiche on oublie jamais ça’’. German a commencé chez Grupo Penaflor en 2007 et est devenu winemaker chez Trapiche en 2014. Il fait partie d’une équipe dont l’objectif est de démontrer le potentiel qualitatif des diverses régions et terroirs de l’Argentine. Il a entre autres participé au développement des vins Costa Pampa.

La dégustation

Trapiche, Costa Pampa, Extra Brut, $24.95, sucre : 6.83 g/l, cépages : Chardonnay 80%, Pinot Noir 20%. Disponible en importation privée.

Un beau mousseux doté d’une belle douceur, bien crémeux avec une acidité vive et persistante sur des notes de fruits blancs bien mûrs (pommes) et de zeste de citron. On y retrouve un soupçon de notes toastées avec une belle sensation de minéralité.  Accords avec des huîtres et fruits de mer.

Trapiche, Costa Pampa, Extra Brut

Trapiche, Costa Pampa, Chardonnay, 2018, $24.95, sucre : 1.8 g/l, code SAQ : 13688772.

Un beau coup de Coeur!! Bien différent d’autres Chardonnay que j’ai dégusté à date. Il était très aromatique et particulièrement floral sur des notes de fruits blancs et avec comme avec une légère sucrosité. La texture est quelque peu grasse, l’acidité bien fraîche et de belles flaveurs de zeste de citron ainsi qu’une belle sensation de minéralité viennent compléter le tout. Belle complexité et structure! On court acheter ce vin!

Trapiche, Costa Pampa, Chardonnay, 2018

Trapiche, Medalla, Chardonnay, 2016, $19.95, sucre : 3.5 g/l, code SAQ : 13675875.

Ce Chardonnay est de style plus traditionnel dans le sens qu’on y retrouve des notes boisées, beurrées complétées par celles de fruits bien mûrs sur la poire avec un soupçon d’ananas. En bouche, beau contraste entre la texture grasse et l’acidité assez vive qui lui donne beaucoup de tension et de complexité.

Trapiche, Medalla, Chardonnay, 2016

Zaphy, vin rouge organique, Cabernet Sauvignon, 2018, $11.95, sucre : 2.9 g/l, code SAQ : 14023191.

Bien satisfaisant ce vin bio qui laisse toute la place au fruits bien mûrs (mûres) avec qui possède une belle structure et est tout en équilibre. En bouche on perçoit des flaveurs d’épices, de fruits noirs avec des tannins bien présents. Et quel rapport qualité/prix!!

Zaphy, vin rouge organique, Cabernet Sauvignon, 2018

Trapiche, Broquel, Malbec, 2017, $15.75, sucre : 2.5 g/l, code SAQ : 10318160.

J’ai beaucoup apprécié de vin! Sur des notes de cerises très mûres, de bois, de vanille et de chocolat. Déjà pas mal non? En bouche les flaveurs sont d’une belle concentration surtout sur les fruits noirs avec des tannins charpentés et tissés bien serré. Belle finale bien goûteuse!

Trapiche, Broquel, Malbec, 2017

Trapiche, Medalla, Cabernet-Sauvignon, 2016, $20.00, sucre : 3.0 g/l, code SAQ : 10493806.

Charmeur avec ses notes de butterscotch, de vanille, de cerises…miam, miam…Tellement bon en bouche, bien juteux, des tannins bien enrobés et charpentés sur des notes légèrement boisées et de fruits noirs. On achète ce vin!

Trapiche, Medalla, Cabernet-Sauvignon, 2016

Trapiche, Gran Medalla, Cabernet Franc, 2014, $25.95. Non disponible.

Ce vin a déjà été disponible et la SAQ le renouvellera probablement. On garde les doigts croisés. Un peu plus austère sur des notes herbacées, de fruits rouges (fraises) et de vanille. En bouche on retrouve une certaine élégance avec des tannins charpentés et des notes de fruits noirs.

Trapiche, Gran Medalla, Cabernet Franc, 2014

Trapiche, Terroir Series, Edicion Limitada, Cabernet Sauvignon, 2013, $50.00. Disponible en importation privée.

Si on se demande si la maison peut faire des vins haut de gamme? Eh bien en voici la preuve! Un vin avec beaucoup de volume, d’amplitude et de complexité et quelles saveurs… Tellement charmeur, il se laisse découvrir sur des notes d’eucalyptus, de fruits noirs et de poivre, puis de cerises bien mûres et de notes boisées. C’est opulent en bouche avec des tannins bien charpentés et des flaveurs d’épices douces. Et quelle longueur…Pour votre cellier ou votre cave!!

Trapiche, Terroir Series, Edicion Limitada, Cabernet Sauvignon, 2013

Pour commander les vins en importation privée, contactez l’agence Dandurand : https://www.vinsdandurand.com/fr/

Découvrez ce beau vin rouge du Sud-Ouest de la France. Le Carrelot des Amants des vignerons du Brulhois.

Carrelots des Amants, France, Sud-Ouest, AOC Brulhois, 2016, $12.70, cépages : Merlot 55%, Tannat 15%, Cabernet Franc 15%, Cabernet-Sauvignon 5%, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 508879.

Agence Sylvestre – échantillon

Au nez sur une dominante de fruits noirs surtout sur la mûre, le cassis ainsi que quelques notes empyreumatiques (goudron, accents grillés) et de fruits rouges. La bouche est d’un bel équilibre et d’une belle fraîcheur avec des tannins presque charpentés et moyennement corsés. L’accent est mis sur les arômes de fruits puisque ce vin n’a pas été en contact avec le bois.

Vous ferez de beaux accords avec les plats du terroir du Sud-Ouest tels civets et confits de canard, rôti de veau, rosbif et les abats comme le foie de veau aux oignons.


Carrelots des Amants, France, Sud-Ouest, AOC Brulhois, 2016

Surprenant ce Pinot Noir d’Allemagne! Le Hans Baer, 2016.

Hans Baer, Pinot Noir, Allemagne, Rheinhessen, 2016, $13.95, sucre : 5.0 g/l, code SAQ : 14035394.

Agence Sélections Fréchette – échantillon

Surprenant ce Pinot Noir de région nordique à prix agréablement modique! On reconnaît la facture de ce type de Pinot Noir allemand par son niveau d’alcool peu élevé à 12% et à son taux de sucre à 5.0 g/l. Un vin rouge décidément très aromatique sur des notes intenses de cerises fraîches, de fruits rouges avec quelques notes florales. Les notes de fruits dominent franchement bien que ce vin ait fait un peu de bois lors de son vieillissement. Malgré tout, toute la place a été laissée aux notes de fruits.

En bouche c’est juteux, fruité avec une belle acidité très fraîche et des tannins de peu à moyennement corsés. Pas mal bon ce vin vendu à prix plus raisonnable. Il s’accordera avec des viandes blanches, des charcuteries et du poisson fumé.


Hans Baer, Pinot Noir, Allemagne, Rheinhessen, 2016

Surprenant ce Céfiro, Pinot Noir du Chili! Très beau rapport qualité/prix!

Céfiro, Pinot Noir, Vina Casablanca, Cool Reserve, Chili Aconcagua, 2018, $14.90, sucre : 3.8 g/l, code SAQ : 13993401.

Agence Charton Hobbs – échantillon

Quel beau Pinot Noir d’entrée de gamme avec un profil aromatique qui puise dans l’Ancien et le Nouveau Monde. Sur des notes animales, de fruits rouges légèrement confiturés ainsi que de belles notes florales sur les violettes. En bouche tout est en finesse, avec une certaine élégance et toute la pureté du fruit. De belles notes de fruits noirs bien juteux avec une acidité bien fraîche et des tannins soyeux. Un Pinot Noir bien typé qu’on achète à la caisse!


Céfiro, Pinot Noir, Vina Casablanca, Cool Reserve, Chili Aconcagua, 2018

Un beau vin blanc avec un excellent rapport qualité/prix!

Carrelots des Amants, vin blanc, Sauvignon blanc et Gros Manseng, Côtes de Gascognes, Vignerons du Brulhois, 2018, $10.45, sucre : 2.2 g/l, code SAQ : 11675871.

Agence Sylvestre – échantillon

Il y a de ces régions ou on peut trouver de beaux rapports qualité/prix! Et la Gascogne dans le Sud-Ouest de la France en fait partie. Ce vin assez aromatique est des plus goûteux avec de belles notes franches d’agrumes surtout sur la lime avec un soupçon de pamplemousse ainsi que des notes herbacées. En bouche, le moelleux est équilibré avec des saveurs de fruits passablement concentrées. Très belle acidité et longueur moyenne. Assez incroyable pour un vin de $10.45 !! Avec poissons, crustacés et fromages de chèvre.


Carrelots des Amants, vin blanc, Sauvignon blanc et Gros Manseng, Côtes de Gascognes, Vignerons du Brulhois, 2018

Ce vin est aussi disponible en rosé ($12.70) et en rouge ($12.70) à la SAQ

Carrelots des Amants rosé et rouge

Page 1 of 6

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén