fbpx

Catégorie : $40.01 et plus Page 1 of 25

Le classicisme des vins Vignobles de Larose et l’assurance des Crus Bourgeois!

Vignobles de Larose: Château Larose-Trintaudon 2016 et 2018, Bouteilles de Château Larose Perganson 2010 et 2012, Château Arnauld 2012 et 2018, Château Tour de Pez 2018, l’Expérience, Sans sulfites ajoutés 2019.
Vignobles de Larose: Château Larose-Trintaudon 2016 et 2018, Château Larose Perganson 2010 et 2012, Château Arnauld 2012 et 2018, Château Tour de Pez 2018, l’Expérience, Sans sulfites ajoutés 2019.

Je rencontrais tout récemment Franck Dijon Président de l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc et Directeur Général des Vignobles de Larose à l’ITHQ.

Nous avons évidemment discuté de la classification des Crus Bourgeois du Médoc qui a été renouvelée en 2020 mais aussi des challenges au niveau développement des vins des Vignobles Larose surtout avec les changements climatiques. Ces changements climatiques bouleversent l’ordre établi et demandent une panoplie de solutions toutes aussi imaginatives les unes que les autres.

Mais ce que nous avons surtout discuté c’est l’importance d’une classification et d’une marque forte sur le niveau de qualité des vins issus de cette classification. Et la marque Crus Bourgeois devient de plus en plus symbole de qualité supérieure. Un exemple? Une dégustation à l’aveugle de vins de 4e et 5e Crus de la classification de 1855 contre des Crus Bourgeois Exceptionnels démontre que ces derniers tirent fort bien leur épingle du jeu et sont loin de coûter aussi chers que les vins de la classification de 1855.

Il y a donc lieu lors de vos recherches de vins de Bordeaux de choisir les vins identifiés Crus Bourgeois qui offrent une relation qualité/valeur élevée.

Vignobles de Larose vins et châteaux
Vignobles de Larose et châteaux

D’ailleurs les vins des Vignobles de Larose font partie du classement des Crus Bourgeois dont Château Larose Perganson Cru Bourgeois Supérieur, Château Larose Trintaudon Cru Bourgeois Supérieur, Château Arnauld Cru Bourgeois Exceptionnel, Château Tour de Pez Cru Bourgeois (récente acquisition en 2019). Les visées sont hautes pour ce dernier vin puisqu’on ne vise pas moins que le classement Cru Bourgeois Exceptionnel d’ici 2030.

Les systèmes de classification des vins de Bordeaux

Systèmes de classification des vins de Bordeaux
Systèmes de classification des vins de Bordeaux

Les régions de Bordeaux et de Bourgogne sont reconnues pour leur système de classification de leurs vins établis selon des critères qui tenteront d’en établir la valeur. Il va sans dire que cette classification a un impact important sur les ventes et les profits des producteurs. On peut dire sans trop de se tromper que meilleure est la classification, plus cher sera le vin. Critère sine qua non : le vin se doit de soutenir cette classification surtout dans les cas ou elle est renouvelable comme dans le cas des Crus Bourgeois.

Bordeaux, inaugure la notion de classification dès 1855 sous Napoléon III qui depuis s’est vu en tant que synonyme de qualité et de prestige à travers le monde. Le principe des crus classés se veut être la synthèse de la typicité d’un terroir, du travail de l’homme et de l’impact de la vitiviniculture sur les qualités intrinsèques d’un vin.

Il existe dans l’appellation Bordeaux plusieurs classements dont :

Le classement de 1855 (rouge : 60 crus du Médoc et 1 de Pessac Léognan, blanc : 27 crus)

Le classement des Graves (16 crus)

Le classement de Saint-Émilion (82 crus)

Le classement des Crus Bourgeois du Médoc (249 châteaux)

Le classement des Crus Artisans (36 crus Artisans)

Les Crus Bourgeois

Crus Bourgeois - niveaux
Crus Bourgeois – niveaux

C’est en 1932 que les producteurs de vins ainsi que la Chambre de Commerce décident de reconnaître 444 Crus Bourgeois du Médoc. Puis en 1962, l’union des Crus Bourgeois est créée. C’est en 2003 que la première classification officielle est mise sur pied et compte 247 châteaux. Cependant en 2007 certains châteaux déclassés contestent en cours cette reclassification et gagnent leur cause ce qui entraîne l’annulation de cette classification.

Après un travail acharné de 10 ans, L’Alliance des Crus Bourgeois annonçait une toute nouvelle classification qui regroupe 249 châteaux répartis sur les 8 appellations du Médoc soient : Médoc, Haut-Médoc, Listrac, Moulis, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe.

Cette classification comporte des nouveautés :

Celle classification est valable pour 5 ans ce qui permet aux producteurs de mettre sur pied des plans d’affaires quinquennaux.

Tous les vins ont été sélectionnés selon des dégustations à l’aveugle (sur 5 millésimes de chaque vin) effectuées par des experts reconnus mais dont le nom n’a pas été publié. Donc aucune influence indue.

On réintroduit les 3 niveaux de classification soient : Cru Bourgeois (179 Châteaux), Cru Bourgeois Supérieur (56 Châteaux) et Cru Exceptionnel (14 Châteaux).

Les producteurs qui présentaient leurs vins pour les classifications Supérieurs et Exceptionnels se devaient de présenter leurs plans de marketing, de communication, leurs cahiers de pratiques agricoles et environnementales ainsi que leurs techniques viticoles et vinicoles.

J’ai inclus la liste des Châteaux qui sont reconnus comme Crus Bourgeois. Cliquez sur le lien suivant. https://www.crus-bourgeois.com/

Vignobles de Larose

Les Vignobles de Larose sont la propriété de la compagnie d’assurances Allianz et ce depuis 35 ans ce qui est bien particulier. Ceci apporte une solidité financière à l’entreprise et en retour permet des acquisitions (Château Arnauld 2007 et Château Tour de Pez en 2019) et des investissements tant au niveau viticulture, viniculture qu’au niveau oeno-tourisme. En fait des investissements importants à ce niveau sont à être effectués.

Vignobles de Larose est un joueur important au sein des Crus Bourgeois non seulement avec ses 4 Châteaux mais aussi avec ses 255 hectares de vignes, une production de 1.3 million de bouteilles dont 30% à l’export le tout selon une philosophie d’agriculture durable et certifiée Haute Valeur Environnementale et Terra Vitis.

Carte viticole Vignobles de Larose
Carte viticole Vignobles de Larose

La dégustation

Nous avons dégusté les 4 vins piliers de Vignobles de Larose soit le Château Larose-Trintaudon Cru Bourgeois supérieur 2016 et 2018, le Château Larose Perganson Cru Bourgeois Supérieur 2010 et 2012, Château Arnauld Cru Bourgeois Exceptionnel, Château Tour de Pez, St-Estèphe, Cru Bourgeois ainsi que l’Expérience, Sans sulfites ajoutés Haut Médoc 2019.

Château Larose-Trintaudon, Bordeaux, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, (Cru Bourgeois Supérieur millésime 2018+), 2016, 26,70$, cépages : 40% Cabernet Sauvignon, 56% Merlot, 4% de Petit Verdot, sucre : 1.9 g/l, alc. : 13.5%, code SAQ : 11835388.

Bouteilles de Château Larose-Trintaudon, Bordeaux, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, (Cru Bourgeois Supérieur millésime 2018+), 2016 et 2018
Château Larose-Trintaudon, Bordeaux, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, (Cru Bourgeois Supérieur millésime 2018+), 2016 et 2018

Sur des notes de crèmes de fruits rouges bien frais et de fruits noirs (cassis, mûres). La bouche est veloutée, les tannins sont suaves et bien charpentés en même temps, quelques flaveurs de torréfaction bien intégrée, de cerises noires, le tout est bien équilibré et d’une très belle longueur.

Le Château Larose-Trintaudon 2018, Cru Bourgeois Supérieur est à venir. Il se révèle sur un parfum de petits fruits rouges bien frais, de notes florales de fleurs (violette) avec une légère pointe épicée et quelques notes boisées discrètes et bien intégrées. L’attaque en bouche est fraîche, ronde d’une texture veloutée. Les tannins sont équilibrés et tissés serré et d’une belle finesse.

Château Larose Perganson, Bordeaux, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, (Cru Bourgeois Supérieur millésime 2018+), 2010, 37,25$, cépages : 50% Cabernet Sauvignon, 45% Merlot, 5% de Petit Verdot, sucre : 2.3 g/l, alc. : 14%, code SAQ : 12116385.

Bouteilles de Château Larose Perganson, Bordeaux, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, (Cru Bourgeois Supérieur millésime 2018+), 2010 et 2012
Château Larose Perganson, Bordeaux, Haut-Médoc, Cru Bourgeois, (Cru Bourgeois Supérieur millésime 2018+), 2010 et 2012

Le nez associe des notes de fruits noirs, de fruits rouges, d’eucalyptus, de cigare, de réglisse et de bois de santal.

En bouche le profil aromatique est tout en jeunesse avec peu de notes tertiaires. L’attaque est d’une belle complexité composée de flaveurs de fruits rouges, de notes boisées bien intégrées avec une belle sensation de minéralité. L’ensemble est juteux, d’un beau volume avec une finale est très longue et veloutée.

Le millésime 2012 élaboré de Cabernet-Sauvignon 50% et de Merlot 50% est sur une dominance de fruits noirs avec des tannins plus charpentés que le 2010 tout en dégageant beaucoup de finesse ainsi qu’une belle puissance.

Château Arnauld, Bordeaux, Haut-Médoc, Cru Bourgeois (Cru Bourgeois Exceptionnel millésime 2018+), 2012, 60,25$, cépages : Cabernet-Sauvignon 46%, Merlot 36%, alc. : 13.5%, code SAQ : 13987772.

Bouteilles de Château Arnauld, Bordeaux, Haut-Médoc, Cru Bourgeois (Cru Bourgeois Exceptionnel millésime 2018+), 2012 et 2018
Château Arnauld, Bordeaux, Haut-Médoc, Cru Bourgeois (Cru Bourgeois Exceptionnel millésime 2018+), 2012 et 2018

Bien que vendu à un prix plus élevé que les autres vins de Vignobles de Larose, il offre un rapport qualité/prix exceptionnel car il est souvent comparé aux crus classés vendus beaucoup plus chers.

Ce vin se révèle sur des arômes de fruits noirs, de notes de cigare, de cendre avec un léger boisé bien discret.  La bouche est d’une belle densité et puissante marquée par des tannins charpentés d’une grande finesse.

Le 2018 lequel est classé Cru Bourgeois Cru Exceptionnel se découvre sur une dominance assez intense de fruits noirs frais (mûres – cassis – myrtilles) ainsi que quelques notes florales. La texture est onctueuse et d’une finesse et d’une élégance particulières. Belle structure tannique avec des tannins équilibrés, fins et tissés serré. Longueur en bouche assez incroyable d’une belle persistance.

Château Tour de Pez, Cru Bourgeois, Bordeaux, Saint-Estèphe, 2018, 41,50$, cépages : Merlot 65 %, Cabernet-sauvignon 24 %, Cabernet franc 11 %, alc. : 13%, code SAQ : 14606901.

Bouteille de Château Tour de Pez, Cru Bourgeois, Bordeaux, Saint-Estèphe, 2018
Château Tour de Pez, Cru Bourgeois, Bordeaux, Saint-Estèphe, 2018

Vignobles de Larose ont fait l’acquisition de cette propriété en 2019 et depuis mettent tout en oeuvre pour en augmenter la qualité. D’ailleurs l’objectif est d’amener ce vin au niveau Cru Bourgeois Exceptionnel dès 2030.

Selon Franck Dijon, les sols argilo-calcaires dont sont composés les terroirs de Tour de Pez sont les terroirs de demain puisque leur rétention d’eau en ces temps de changements climatiques favorise de tels sols.

La dominante de Merlot apporte au nez son lot d’arômes de fruits rouges bien frais ainsi que quelques notes de fruits noirs. L’attaque en bouche est douce, ample et ronde. Grande finesse des tanins qui lui donne un coté charmeur et séducteur. L’équilibre est beau et le plaisir est au rendez-vous. La finale soyeuse garde un joli coté juteux.

L’Expérience, Sans Sulfites Ajoutés, Domaine Perganson, Haut-Médoc, 2019, cépages : Cabernet-Sauvignon 70%, Merlot 30%.

Bouteille de L’Expérience, Sans Sulfites Ajoutés, Domaine Perganson, Haut-Médoc, 2019
L’Expérience, Sans Sulfites Ajoutés, Domaine Perganson, Haut-Médoc, 2019

Ce vin marque l’entrée des Vignobles de Larose dans le monde des vins sans sulfites ajoutés et c’est une bonne nouvelle!  Les 10 dernières années dans ce domaine nous ont amenés plusieurs de ces vins qui plus ou moins bien faits étaient instables et généraient dans plusieurs cas des odeurs plus ou moins agréables. L’entrée de maisons telles Vignobles de Larose avec de tels vins assure un niveau de qualité plus élevé.

Il faut savoir que l’ajout de sulfites a tendance à gommer les arômes primaires dans un vin c’est-à-dire les odeurs de fruits. En général donc lorsqu’il y a absence de sulfites on a tendance à réveiller ces odeurs et saveurs de fruits. Et c’est bien le cas ici.

Ce vin se révèle donc sur des arômes de fruits rouges bien frais (groseilles, canneberges, framboises) et de belles notes florales. La bouche est juteuse à souhait et les flaveurs pures sont éclatantes et vibrantes. L’acidité bien fraîche ajoute beaucoup de fraîcheur et de persistance.

Disponibilité des vins

Les vins qui sont présentement disponibles (en date de cette chronique) à la SAQ sont les suivants :

Château Larose-Trintaudon Haut-Médoc 2016 – 164 succursales

Château Larose Perganson Haut Médoc Cru Bourgeois 2015, 1.5l – 33 succursales

Château Larose Trintaudon Haut Médoc Cru Bourgeois 2015 1.5l – 16 succursales

Chateau Arnauld Cru Bourgeois Haut-Médoc 2012 – en ligne

Château Arnauld Haut Médoc Cru Bourgeois 2016, 1.5l – 30 succursales

Il faudrait communiquer avec l’agence Marchands des Amériques pour en savoir plus sur les lots à venir :  info@marchandsdesameriques.com

Un Brunello di Montalcino riche et élégant!

Bouteille de CastelGiocondo, Brunello di Montalcino DOCG, Italie, Toscane, Frescobaldi, 2016 et château
CastelGiocondo, Brunello di Montalcino DOCG, Italie, Toscane, Frescobaldi, 2016

CastelGiocondo, Brunello di Montalcino DOCG, Italie, Toscane, Frescobaldi, 2016, 51,50$, cépage : Sangiovese Grosso 100%, sucre : 1.7 g/l, alc. : 14.5%, code SAQ : 10875185.

Les vins de Brunello di Montalcino ont en général une couleur/apparence légèrement plus transparente que disons un vin de Chianti Classico. En fait sa teinte est souvent légèrement orangée, quelquefois tuilée. On dirait presque la couleur d’un vieux vin.

Ce qui est aussi caractéristique du Brunello ce sont les tannins qui sont en général élégants et souvent charpentés rarement tanniques comme peuvent l’être quelquefois certains Barolo.

Les notes aromatiques qui prédominent dans les Brunello sont les épices douces, les fruits rouges genre cerises, quelquefois fraises, framboises, de notes prunes, de boisé, de torréfaction, quelques notes balsamiques, de tabac sans oublier quelques notes florales.

Les Brunello doivent vieillir un minimum de 2 ans en barrique ou en foudre et un minimum de 4 mois en bouteille (6 mois pour les Riserva). On peut les mettre en marché le 1er janvier de la 5ième année suivant les vendanges (6 ans pour les Riserva).

Quant au Rosso di Montalcino on peut les mettre en marché le 1er septembre de l’année qui suit les vendanges. On peut y retrouver deux styles : soit fruité et léger ou avec un bon niveau de structure et de style généreux.

Le millésime 2016 et la vinification

L’année 2016 a été difficile, longue et a demandé beaucoup d’attention, mais restera au final comme l’une des meilleures selon le Consortium.

Les raisins ont été récoltés à la main et ont été triés à la réception au chai. La fermentation s’est déroulée dans des cuves en acier inoxydable à température contrôlée avec des remontages fréquents notamment lors des premières phases. Le vin a ensuite été élevé sous-bois, où il a mûri, s’est affiné et a trouvé son équilibre. Ce n’est que 5 ans après la récolte et un vieillissement supplémentaire en bouteille que le Brunello CastelGiocondo a été mis en marché.

Notes de dégustation

Ce superbe Brunello s’ouvre sur des effluves de prunes, de mûres, de cerises noires, de tabac et de notes boisées bien intégrées.

La bouche suave, riche, opulente mais toujours élégante et un tantinet discrète est supportée par des tannins charpentés, élégants et fondus et une acidité bien fraîche typique au Sangiovese. Des belles flaveurs de prunes, de cerises noires, de notes boisées bien intégrées ainsi qu’un soupçon de tabac et de notes balsamiques culminent en une belle amplitude et une longueur des plus persistante. Quel bel équilibre!

Vous ferez de beaux accords avec un osso bucco, viandes grillées sur le BBQ, carré d’agneau ou viandes de gibiers.

Agence Vins Philippe Dandurand – échantillon

Brunello di Montalcino DOCG

Village de Montalcino et vignobles
Village de Montalcino et vignobles

La région de Montalcino, que j’ai la chance de visiter il y a quelques années, est vraiment superbe. Elle est située dans le sud de la Toscane à environ 1h30 de Florence et à 40 km de Sienne. La municipalité de Montalcino représente 31,200 hectares dont 3,500 sont plantés du cépage Sangiovese dont 2,100 hectares en Brunello di Montalcino (DOCG) et 510 en Rosso di Montalcino (DOC). On y élabore aussi le Moscadello (DOC) et le Sant’Antimo (DOC).  Le point plus haut de la région se situe à 564 mètres d’altitude.

Carte viticole de Toscane
Carte viticole de Toscane

Le cépage utilisé est le Sangiovese. On l’appellait autrefois Sangiovese Grosso, mais l’utilisation de ce cépage ne fait plus partie de la production. Au 19ième siècle alors que des vignerons ont expérimenté avec le Sangiovese, on l’appelait (et on l’appelle encore) Brunello ou Brunellino.  Il existe environ 130 clones de Sangiovese.

Carte viticole de Montalcino
Carte viticole de Montalcino

La région a connu un développement fulgurant passant de 20 maisons dans les années 70, à 50 dans les années 80 et compte maintenant 250 maisons productrices. On y élabore environ 9 millions de bouteilles de Brunello et 4.5 millions de bouteilles de Rosso. Il est à noter qu’environ 25% de la production est organique ou biodynamique.

Frescobaldi

Maison Frescobaldi, château, chai et vignobles
Maison Frescobaldi, château, chai et vignobles

La famille Frescobaldi produit du vin en Toscane depuis 700 ans soit depuis le XIV siècle. La famille compte aussi parmi ses ancêtres d’illustres écrivais, explorateurs, musiciens, banquiers, évêques et hommes politiques.

La maison possède les domaines et maisons suivantes : Castello Nipozzano, Tenuta Perano, Tenuta CastelGiocondo, Tenuta Castiglioni, Castello Pomino, Tenuta Ammiraglia, Gorgona et Rèmole.

Le village de Castelgiocondo domine le domaine historique des Frescobaldi à Montalcino, une ancienne forteresse construite en 1100 pour protéger la route reliant le littoral à Sienne. La propriété est l’une des quatre premières qui, en 1800, commencent la production de Brunello di Montalcino. Son importance historique est mise en lumière sur les étiquettes des vins de Castelgiocondo qui portent l’illustration d’un chevalier, tirée d’une célèbre fresque du peintre siennois Simone Martini.

Généreux, opulent ce Caymus-Suisun, Grand Durif!

Bouteille de Caymus-Suisun, Grand Durif, Californie, North Coast, Suisun Valley, 2018 avec vignobles
Caymus-Suisun, Grand Durif, Californie, North Coast, Suisun Valley, 2018

Caymus-Suisun, Grand Durif, Californie, North Coast, Suisun Valley, 2018, 70,00$, c/page: Durif (Petite Syrah) 100%, sucre: 6.1 g/l, alc.: 15.4%, code SAQ: 14481950.

Caymus-Suisun, Grand Durif: Le cépage Durif et Petite Syrah sont le même cépage. C’est un cépage particulièrement tannique qui donne des vins généreux avec des arômes et saveurs de prunes et d’épices douces.

Influencée par les baies de San Francisco et de San Pablo, Suisun Valley bénéficie d’un climat maritime avec des journées chaudes et des nuits fraîches. Le Suisun AVA a des sols riches et est historiquement connu pour la culture de fruits à noyau. Le terroir de l’AVA est également parfaitement adapté à la culture de certains cépages, dont le Durif/Petite Syrah.

Notes de dégustation

Si vous aimez les vins compacts, généreux, corsés, opulents et débordant d’amplitude et de notes fruitées vous allez être servis à souhait!!

Il se révèle au nez sur des arômes intenses de tabac, d’épices douces, de prunes bien mûres, de notes grillées et de vanille.

En bouche c’est généreux, intense, bâti pour plaire! Des flaveurs de mûres, de prunes très mûres, des notes de torréfaction et d’épices douces se conjuguent à une texture veloutée et des tannins charpentés, souples, dodus et charnus pour créer un vin d’une belle ampleur et d’un beau volume. Longueur d’une persistance longue et généreuse.

Vous ferez de beaux accords avec un steak grillé, un carré d’agneau ou viandes de gibier grillé.

Agence Fréchette vins d’exception – échantillon

Wagner Family of Wines

Wagner Family of Wine, chai, vignobles, marques
Wagner Family of Wine, chai, vignobles, marques

Wagner Family of Wines est une entreprise familiale issue d’une longue lignée de vignerons et de vignerons de la Vallée de Napa , avec une tradition agricole remontant aux années 1850. C’est en 1906 que Carl et Catherine Wagner ont acheté soixante-dix acres de terre dans le district de Rutherford de Napa Valley en 1906 et y ont planté du raisin. Carl venait d’une famille de vignerons d’Alsace, en France, il était donc naturel qu’en 1915, il ait ouvert la cave Wagner.

Plus tard en 1941 la famille a acheté 73 acres à quelques centaines de mètres du «ranch» Wagner, où ils ont planté des vergers et 10 acres de raisins de cuve pour finalement décider en 1972 de créer leur propre cave qu’ils ont appelée «Caymus Vineyards». En 1989, Wine Spectator a décerné le prestigieux «Wine of the Year Award» à leur Cabernet-Sauvignon.

Puis en 1989 c’est le premier millésime du iconique Conundrum suivi par les Chardonnays Mer Soleil dont le caractère distinct peut être attribué aux conditions de croissance spectaculaires des hautes terres de Santa Lucia et du comté de Monterey.

S’est joint à la famille les vins Red Schooner, un Malbec riche et sombre fabriqué à partir de raisins cultivés dans les Andes en Argentine et enfin les vins Emmolo de la Vallée de Napa. Les vins Sea Sun ont été lancés en 2018.

Massaya Gold Reserve. Un blockbuster élégant du Liban!

Bouteille de Massaya Gold Reserve, Liban, Vallée de la Béqaa, 2013 avec vignobles
Massaya Gold Reserve, Liban, Vallée de la Béqaa, 2013

Massaya Gold Reserve, Liban, Vallée de la Béqaa, 2013, 51,75$, cépages : Cabernet-sauvignon 50 %, Mourvèdre 40 %, Syrah 10 %, sucre : 1.4 g/l, alc. : 14.5%, code SAQ : 10856929.

Ce superbe Massaya Gold Reserve du Liban a été élaboré dans les chais de Tanaïl avec des raisins qui proviennent des coteaux de la Vallée de la Béqaa situés à une altitude de 900 à 1 200 mètres. La parcelle dont provient ce vin est d’une superficie de 5 ha et le terroir est composé de sols argilo-calcaires. Les vignes ont une moyenne d’âge de 50 ans

Les vendanges sont manuelles en cageots avec double tri, une première fois à la grappe suivie d’une seconde fois sur une table de tri. L’égrappage est intégral, la fermentation traditionnelle ainsi que l’élevage durent de 18 à 24 mois en barriques de chênes. La mise en bouteille est faite sans filtration.

Carte viticole du Liban
Carte viticole du Liban

Notes de dégustation

Véritable blockbuster élégant ce vin se révèle au nez sur des arômes de cèdre, de prunes avec une légère torréfaction.

En bouche la texture est riche et veloutée et la solide structure est assurée par des tannins bien charpentés presque tanniques. Le vin est volumineux, d’une belle amplitude, un vrai blockbuster doté d’une certaine élégance avec des flaveurs de prunes bien mûres, de notes boisées ainsi qu’une légère torréfaction qui perdurent de façon surprenante.

Un vin de gastronomie avec lequel vous ferez de beaux accords soit avec un steak au poivre ou des viandes de gibier. Je vous suggère de la passer en carafe au moins une heure avant de la servir. Même si c’est un 2013, il est tout en jeunesse et il possède un potentiel de garde d’au moins un autre 10 ans.

Agence Sélections Oeno – échantillon

Massaya

Domaine Massaya, chais et vignobles
Domaine Massaya, chais et vignobles

Massaya c’est un domaine qui naît des cendres de la guerre civile libanaise. Après s’être installé quelques années aux Etats-Unis pour fuir la guerre civile qui faisait rage au Liban, la famille Ghosn revient sur sa terre d’origine à Tanaïl, dans la Vallée de Béqaa, en 1992. Les vignes du domaine sont alors abandonnées et la décision est prise de le faire renaître.

Les frères Ghosn reprennent en main la distillerie familiale et la production de l’arak. Pour la production de vin, ils demandent conseil à des vignerons français expérimentés : Dominique Hebrard de la région bordelaise et la famille Brunier de Châteauneuf-du-Pape. Les premières bouteilles sont commercialisées en 1998.

Et maintenant l’histoire de Massaya est intimement liée au renouveau du vin au Liban avec 45 vignobles alors qu’en qu’en 1998 il n’y en avait que 4.

Et ça n’a pas été facile car il faut savoir que les conditions arides du Liban ainsi que l’absence d’homogénéité au niveau des terroirs implique qu’il faut savoir sélectionner les meilleurs endroits comme dans la partie nord de la vallée de la Béqaa. On s’est aperçu que pour optimiser les résultats, il fallait planter à plus de 1,100 m ce qui n’est pas une mince affaire.

Massaya veut dire ‘’Crépuscule’’ en libanais.

Un Saint-Émilion Grand Cru Classé pour les grandes occasions!

Bouteille de Château Laroque, Saint-Émilion, Grand Cru Classé, 2015 avec château en arrière-plan
Château Laroque, Saint-Émilion, Grand Cru Classé, 2015

Château Laroque, Saint-Émilion, Grand Cru Classé, 2015, 69,75$, Merlot 89 %, Cabernet franc 10 %, Cabernet-sauvignon 1 %, sucre : 2.5 g/l, alc. : 14.5%, code SAQ : 875781.

Château Laroque, Saint-Émilion Grand Cru Classé: ‘’Depuis le XIIe siècle, le Château Laroque occupe un terroir historique, assemblage de roche calcaire et de fines argiles, admirablement situé sur les coteaux et le plateau culminant de Saint-Emilion. Plateau d’argiles châtains et rouges sur calcaire à astéries, terrasses (au levant) et côtes (au couchant) sur de fines argiles bleutées très calcaires.’’

Carte viticole de Saint-Émilion
Carte viticole de Saint-Émilion

Le vignoble d’un seul tenant d’une superficie de 61 ha est composé des deux grandes variétés de Saint-Émilion, soit le merlot, qui sur le calcaire donne de la chair, de l’éclat, un profil ciselé et beaucoup de saveur, et le cabernet franc qui exprime davantage la longueur, avec une finale fraîche et élancée.

Les rendements de ce Grand Cru Classé sont faibles avec 42 hl/ha et de plus on ne sélectionne que 49% des raisins et des jus pour produire ce grand vin.

Classification Saint-Émilion
Classification Saint-Émilion

Les vendanges sont manuelles puis s’ensuit l’encuvage par gravité de baies entières. Les vinifications sont parcellaires en cuves béton de petite taille. Extraction douce mixte par pigeage et remontage. Macérations protectrices visant plus de chair et de salinité. Élevage réducteur sur lies fines en partie en barriques et en partie en foudres de chêne français et autrichien (50% de bois neuf). 1er soutirage après 6-10 mois d’élevage, puis un an plus tard avant mise en bouteille, du 12 au 16 juin 2017.

Notes de dégustation

Tout est délicatesse, souplesse et longueur dans ce grand vin! Il se révèle au nez sur des arômes assez discrets de torréfaction, de notes florales, de mûres, de cassis avec un soupçon de prunes.

La bouche est toute en souplesse, veloutée à souhait avec des flaveurs de fruits noirs ainsi qu’une légère torréfaction. La superbe structure est assurée par une acidité équilibrée et des tannins charpentés, fins et tissés serré. L’ensemble est harmonieux, d’une belle amplitude, d’une profondeur des saveurs et d’une longueur remarquable.

Vous ferez de beaux accords avec gibiers, magrets de canard ou filet de bœuf au foie gras.

Château Laroque

Château Laroque, chai et vignobles.
Château Laroque, chai et vignobles.

Le Château Laroque se reconnaît entre autres à sa tour du XIIe siècle. Situé au sud du village de Saint-Christophe-des-Bardes, Laroque est en quelque sorte une place forte dominant Saint-Émilion. Érigé sur son plateau rocheux calcaire – d’où le château tire son nom, ce site a été la propriété de plusieurs familles qui y ont laissé leurs traces au fil des années.

Le château a été reconstruit au XVIIe siècle dans style Louis XIV qui lui vaut le surnom de Petit Versailles. L’activité viticole en vient à disparaître au XXe siècle en raison des maladies de la vigne, des guerres et des crises économiques.

Le rachat en 1935 par la famille Beaumartin marque un tournant. D’importants travaux sont entrepris pour lui redonner son prestige d’antan. En 1985, Bruno Sainson prend la direction de l’exploitation et mène le domaine avec succès puisque le Château obtient le titre convoité de grand cru classé en 1996. La famille Beaumartin fait appel en 2015 à David Suire pour succéder à Bruno Sainson à la direction du domaine.

Les fondations du Château Laroque sur localisées sur un plateau où l’on retrouve tous les types de calcaire qui composent les meilleurs terroirs de Saint-Émilion. Cette situation exceptionnelle d’où émergent différents climats ou parcellaires conditionnent l’encépagement et permettent de parvenir à la meilleure maturité du raisin possible.

Page 1 of 25

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén